Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Mer 16 Sep - 13:04

Une piste. Une simple piste. Mais bordel, pas n'importe laquelle ! Enfin, SuperNova savait ou il pouvait trouver les deux poneys présents sur cette fichue photo ! Enfin, il savait ou allait pour rencontrer sa soeur ! Car oui, il en était sûr maintenant, la Batpony sur cette photo était bel et bien sa soeur biologique. Certes, il avait perdu un temps monumental à fouiller les archives et autres paperasses, mais le Capitaine avait finalement réussi à mettre la patte sur les évènements qui ont fait de la Blanche ce qu'elle était. Elle aussi avait été trouvée abandonnée, puis après un petit temps avec une famille de Concordia, elle fut à nouveau abandonnée, mais à Canterlot cette fois-ci. Heureusement pour elle, elle fut recueillie à nouveau et jusqu'à ses vingt ans, plus rien à signaler. Mais c'était à partir de la que les choses se gâtaient, puisqu'elle avait quittée la maison familiale à Appleloosa, après le décès de ceux qui l'avait aidée. Depuis, elle était plus ou moins introuvable, vagabondant, allant la ou elle le voulait sans se soucier de rien.

Sauf que finalement, une information filtra et parvînt jusqu'au garde. Elle était, avec celui qui était vraisemblablement son frère, en bordure de la forêt d'Everfree. Bien évidemment, le temps que Nova arrive la bas, il y avait de fortes chances pour qu'ils soient tous deux partis. Mais l'occasion était trop belle. Le Lunariste ne pouvait pas la laisser passer. Aussi infime soit-elle, il y avait toujours une petite chance pour qu'il la croise. Et pour qu'enfin, il se rapproche un peu plus de son but...

Sans attendre, et surtout en y accordant trop peu de réflexion, le Batpony de la Garde était parti chez lui en trombe, une fois son affectation terminée bien entendu. Une tornade bleutée s'abattit sur son logement, bien mieux que celui de ses débuts soit dit en passant. Pour récupérer quoi, au final ? Une petite bourse avec quelques pièces, qu'il cacha sous son armure. Il avait négligemment jeter son casque sur son plumard avant de récupérer la capuche de sa cape. Il en aurait besoin. Après tout, il allait s'aventurer en plein territoire Solariste, sans enlever son armure. Mieux valait ne pas tenter la folie... S'installant un court instant devant son miroir, il examina son reflet tandis qu'il faisait un rapide récapitulatif mental. Il avait son armure, ses armes, sa cape ainsi que sa capuche, histoire de bien se dissimuler. Il avait aussi pensé à prendre de quoi payer, que ce soit le transport, l'hôtel, ou même pour se nourrir. Et à part un peu de sommeil, il n'avait pour l'heure besoin de rien d'autre.

Prenant une grande inspiration, l'étalon souffla un bon coup avant de sortir de chez lui en vitesse. Prochaine destination : la gare de Concordia ! Rapidement sur place, il sourit en voyant qu'un train à destination de Las Pegasus n'allait pas tarder à partir. Il y avait une courte escale à Van Hoovers, mais c'était un détail, une histoire d'une dizaine de minutes à tout casser. Payant son ticket et montant rapidement dans le train, ce ne fut que quand la locomotive démarra que le Batpony en armure se souvienne d'un détail.

- Merde... Va falloir que je prévienne de l'absence à Las Pegasus, qu'il la fasse remonter à Concordia en express...

~-~-~-~-~-~-~

L'annonce d'arrivée à Las Pegasus réveilla le Gradé à la cape. Étrangement, Nova avait réussit à s'endormir très peu de temps après le départ de la capitale et quand bien même il avait fait de meilleurs rêves, le long repos était plus que bienvenu. Il se leva et s'étira longuement en grognant avant de lentement se diriger vers la sortie. Dès que le train fut à l'arrêt, le garde lunaire partit d'un pas décidé vers la caserne. Il y arriva rapidement, en même temps quoi de plus normal puisqu'elle était juste à côté de la gare. Après un court salut aux gardes présents, il expliqua rapidement au plus haut gradé, lui mis à part, ce qu'il voulait.

- Il faut un message pour prévenir de ma période d'inactivité... Rien de bien extravagant, juste dire que je ne serai pas disponible et que je m'expliquerai et me justifierai immédiatement à mon retour.

- Vous êtes sur ? Je veux dire, vous êtes le capitaine, donc vous avez pas besoin de vous justifier. Enfin, pas pour tout.

- Je préfère recevoir une réponse qui me dit que je n'ai pas besoin de me justifier, plutôt qu'autre chose. Donc vous me faites ça, et vous me l'envoyez en express. Dans le prochain train donc.

- Bien mon Capitaine.


Après un hochement de tête, SuperNova sortit et alla se renseigner pour le prochain train à destination de Ponyville. Au petit matin, pour arriver en début de soirée. Avec ça, le Capitaine Lunaire aurait encore le temps de chercher un peu à la bordure de la forêt, histoire de commencer un peu les recherches. Achetant le ticket, le Batpony avait encore un peu de marge avant le départ du train. Il se mit donc en quête d'un endroit pour se restaurer en attendant. C'était l'occasion rêvée pour expérimenter... Dans un fast-food, après avoir commandé un burger de violettes et des petites boules de foin frites fourrées au riz... Expérimentation.

Une fois son repas des plus sains englouti, le Lunariste passa le temps en tournant en rond sur le quai de la gare. Certes, ça ne changerait rien, mais il ne pouvait pas rester immobile. Heureusement, il n'avait qu'une petite paire d'heures à patienter. Trois. Et des croquettes mais c'était un détail. Très étrangement, ces trois fameuses heures lui paraissaient interminables. Mais finalement, à l'heure prévue, c'est-à-dire au petit matin, le train entra en gare. Sans se faire prier, le Capitaine monta dans le wagon et s'installa dans la cabine qui lui avait été donnée, en soupirant. Ce ne fut que lorsque le train démarra et après s'être assuré que personne d'autre était dans la même cabine que lui qu'il mit son billet de train à la porte avant de la fermer, d'enlever sa cape et son armure, de baisser tout les rideaux et de profiter de toute la place des sièges pour pioncer un peu.

- Voilà, comme ça le gentil petit Monsieur Contrôleur me réveillera pas et je peux dormir une bonne partie du trajet. J'ai encore ces trois foutues heures dans les pattes...

~-~-~-~-~-~-~

- Tu ferais mieux de te réveiller gros.

- ... Mmh... Nan, c'est pas bon... Suis pas encore arrivé... Laisses-moi... Dormir...

- Hors de question. Tu vas te lever, et plus vite que ça !


Entrouvrant un oeil, le Batpony fut plus que surpris de se retrouver face à la silhouette encapuchonnée de Matgar. C'était tout ce qu'il lui fallait pour se réveiller d'un seul coup. Les yeux grands ouverts, il se redressa sans le lâcher du regard. Ce n'était pas logique. Comment un mort pouvait être là ? Était-ce la même chose qu'à Van Hoovers ? Était-il en train de délirer ? Le garde tendit l'oreille un instant avant de se rendre compte qu'il ne se passait rien d'anormal dans le train. Mais alors, comment cela était-il possible ?

- Au moins t'est réveillé, c'est déjà bien. Oh, et désolé pour le réveil en sursaut hein. M'enfin, de toute façon tu peux rien me faire, c'est pas comme si je risquait quelque chose...

- ... Qu'est-ce que tu fous la ?

- Quoi, t'as vraiment cru que j'allais te fiche la paix ? Tu te goure mon cher.

- ... Fais chier.


Aucune réponse de la part de l'apparition, ce que arrangea un peu le garde. Il ne voulait pas converser avec un fantôme du passé, après tout il avait bien mieux à faire. Le poney bleu se leva et s'étira avant de chercher son équipement. Il allait devoir se faire une raison, il ne pourrait plus tromper l'ennui en dormant. À ce prix la, autant se rhabiller tout de suite, histoire de perdre le moins de temps à l'arrivée. Il se rassis ensuite, fixant à nouveau son père adoptif. Nova ne savait pas comment c'était possible qu'il soit ici. Il devait probablement être en train de rêver, ou du moins c'est ce qu'il croyait.

- Oublie. Tu est bien réveillé, essaye pas de te convaincre du contraire.

- Quoi ? Comment tu ... ?

- Je t'ai donc déjà dit, quand on était dans l'hôpital a Hoovers, que tu ne savais pas tout à mon propos.

- ... Sérieusement, je suis en train d'halluciner ou quoi ... ?

- Héhé. Tu pourrais dire ça, mais ça fait pas très vendeur, tu trouve pas ? Et puis, qui te dit que je ne suis pas réel hein ?

- ...

- C'est bon, relax. De toute façon tu vas avoir autre chose à t'occuper. Regarde dehors, ça bouge.

- Un peu normal, on est dans un trai-

- Dehors !


Roulant un peu des yeux, SuperNova regarda par la fenêtre avant de retenir un soupir et un juron. Après l'apparition surprise de son paternel, voilà que quelqu'un, ou plutôt un groupe de poneys qui était en train de courser le train. Ils ne tardèrent pas à être hors de vue, mais avec la vitesse de propulsion des deux terrestres, même en comptant la calèche qu'ils étaient aussi en train de tracter, ils allaient sans aucun doute arriver à l'arrière du train.

- Attends je bigle ou bien le train se fait attaquer la ?

- Bravo champion !


Ne laissant place à aucune réponse, le train freina brusquement, projetant le Capitaine de la Garde sur un des siège devant lui. Il souffla en rentrant dans le fauteuil, pas si confortable que ça finalement, et ne se releva qu'une fois que le train était immobile. Secouant un peu la tête, Nova ouvrit la porte au moment ou une des fenêtres à l'avant du train vola en éclat. C'était pas grâce à un poney cela dit, mais à de la magie. Les contours de la fenêtre avaient été brûlés. Ne prenant que ce signal pour se lancer, le Batpony Lunaire sortit de sa cabine et jeta un coup d’œil à travers une fenêtre. Il y avait deux charrettes, non couvertes heureusement, mais ce qui était le plus perturbant était le groupe attaquant. Quatre Licornes, deux avec des sceptres et deux autres avec des dagues. Quatre Terrestres, tous équipés de double dagues. Deux Griffons, munis d'arcs. Et pour finir, deux Minotaures, l'un avec un Espadon, l'autre avec une hache double. Et tous portaient, à un endroit de son choix, un foulard rouge. Mais surtout, ils avaient le conducteur en otage.

- Ils sont nombreux...

Matgar était toujours à côté de son fils adoptif, mais il n'eut pas le loisir de dire autre chose. Un des deux griffons, d'une forte voix, clama haut et fort que tout le monde à bord de ce train, devait céder l'intégralité de ses richesses, quelles qu'elles soient, s'ils voulaient que tout se passe bien et sans violence. Il n'y avait plus de doutes à présent. Le train était bien en train de se faire attaquer. Montrant sa tête par la fenêtre, SuperNova sortit du wagon, se montrant très clairement aux agresseurs. Il n'avait pas de temps à perdre en connerie ici !

- Hé, il y en a déjà un qui s'amène. Ils sont rapides la, j'aime bien ça ! Par contre, il va nous faire le plaisir d'enlever sa capuche, qu'on voit qui c'est la desso-

Une des Licornes, qui venait juste de prendre la parole, venait de se faire couper net dans son élan par le sabot du Capitaine, qu'il s'était mangé en plein museau, lui arrachant un petit cri de douleur et le faisant au passage saigner sans retenue. Tout le groupe se tourna d'un seul coup vers le Batpony, oubliant totalement le Terrestre qui trouva refuge dans la cabine du chauffeur. Pendant que le blessé se remettait de ses émotions, Nova retira sa capuche et découvrit son visage. Les remarques ne tardèrent pas à fuser.

- Un Batpony ! Un putain de Batpony ! On lui fait la peau les gars !

Immédiatement, les trois Licornes restantes préparent leurs magies tandis que les deux Griffons encochèrent chacun une flèche en décollant. Les Terrestres se ruèrent sur le Capitaine, double lames courtes dégainées, mais ne coupèrent rien d'autre que le vent. SuperNova s'était déjà envolé et fonçait sur un des Griffons, lui assenant un méchant coup de boule avant de le frapper à la base d'une aile, lui faisant perdre sa stabilité et le faisant ainsi chuter. Sans se soucier de ce dernier, le Capitaine dégaina son épée à double tranchant avant de fondre sur le second griffon, qui eut tout juste le temps de se protéger avec son arc. Qu'importe pour Nova, il passa d'un mouvement fluide derrière lui et lui passa le sabot sous le menton, se servant de l'emplumé comme bouclier vivant. Les Licornes hésitèrent un court instant avant d'arrêter leurs sorts.

Mais le Griffon prisonnier ne se laissa pas faire pour autant et mordit dans la patte du garde, le forçant ainsi à le lâcher tandis qu'en arrière-plan, le train repartait. Grognant un peu, Nova frappa le dos du plumeux avec le pommeau de sa lame, arrachant un cri au Griffon qui tomba au sol. Le Batpony redescendit en direction des mages avant de toucher le sol. D'un coup large de son arme, il s'en pris à un des magiciens, mais son attaque rencontra le sceptre de sa cible. Profitant de l'inertie, le gradé envoya le plat de son arme frapper une des Licornes à côté. C'est la qu'il vit que les deux Minotaures venaient se joindre aux festivités. Plus grand et bien plus fort, c'était eux les plus violents. Ajouter à cela un contrôle de l'espace aérien grâce aux Griffons et aux Mages, ainsi qu'une force d'action rapide et plus ou moins discrète au sol, à savoir les quatre Terrestre, et vous obtenez un groupe très coriace en face de vous...

- Dans quoi tu viens de te fourrer...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tempo
avatar

Messages : 139
Age : 21

• Votre personnage •
Race: Zèbre
Niveau: 20
Expérience:
132/200  (132/200)

MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Lun 12 Oct - 21:30

Tout n'était pas aussi simple que le jeune zèbre l'avait d'abord pensé. Il suivait un autour, se sentant comme guidé par l'animal, mais maintenant il n'était plus vraiment sûr de lui. Le rapace avait disparu, il n'avait pas été assez rapide pour le suivre. A ce moment là, il aurait juré que la bête cherchait à le guider. Comme dans son rêve. Un rêve lointain maintenant, qui avait mis fin à une série de cauchemars. Un volatile, qui lui semblait être exactement le même, avait choisi de le guider doucement vers la liberté, vers la fin de ce calvaire qu'il s'imposait à lui-même. Ainsi, il avait bêtement eu envie d'y croire. Mais la réalité n'est pas un rêve, petit Tempouille, il serait bientôt temps que tu le comprennes. Cela faisait maintenant des heures et des heures qu'il marchait, suivant aveuglément la direction que lui avait indiqué son mystérieux compagnon. Son but était de rejoindre les Whitetail Woods. Ayant totalement perdu son ami Solar Ray, tenter de le retrouver à la lisière de ces bois lui semblait encore le plus intelligent à faire. En espérant qu'il aurait pensé à la même chose que lui...

Soudainement, il se rendit compte qu'il était maintenant bien proche de la voie ferrée, qu'il discernait au loin. Mais ce qu'il voyait aussi, c'était un train à l'arrêt et un groupe des plus louche. Sans prendre conscience du danger et poussé par la curiosité, il s'approcha en courant. Yavait au moins sept ou huit poneys, deux griffons et deux minotaures, qui surplombaient l'assemblée. Tous portaient un foulard rouge sur eux, il le voyait d'ici. Tous, sauf un. Un pégase ou un batpony, le doute était permis, uniformément bleu, avec une armure. Ca commençait à gueuler, les terrestres foncèrent sur le poney ailé. L'adolescent accéléra encore sa course, sortant son djembé. Pris d'une poussée d'adrénaline, il se dit qu'il ne pouvait pas laisser une attaque avoir lieu impunément sous ses yeux. Ce qu'il ne s'avouait pas, c'est qu'il croyait à un signe du destin, dont l'autour aurait été le messager. Les griffons s'élevaient dans le ciel, l'énergie magique était perceptible pour le jeune barde, sensible à ce genre de choses. Le batpony, bleu comme la nuit, s'élança à son tour dans les airs avec une agilité remarquable, surtout compte tenu de l'armure qu'il portait. Le zèbre ne vit pas exactement ce qu'il se passait, ceci dit il discernait clairement que le bleuté avait chargé sur un griffon, entraînant la chute de ce dernier, puis il enchaîna et prit en otage le second griffon. Il faisait maintenant face à Tempo et avait l'air de totalement maîtriser la situation.

Sans qu'il ne comprit exactement pourquoi, l'ex solariste vit les positions s'inverser. Le gars en armure lâcha le griffon, qui devait lui avoir donné un mauvais coup, tandis que le train repartait derrière lui. Ainsi donc, il était maintenant abandonné de tous. Tempo se fixait comme un véritable devoir de l'aider. Le volatile hurla soudainement, en tombant tel un tas de plumes en pagaille. L'épée du chevalier était brandie devant lui. Ceci dit, il restait en mauvaise posture, seul face à tous ces poneys... Il tenta de s'attaquer aux licornes, mais ce n'était pas évident, de plus les minotaures se rapprochaient de lui. Tempo, encore en mouvement, commença à jouer de son djembé avec véhémence, doublant la force du batpony pour une dizaine de minutes. Sur un rythme plus lent, plus contrasté, baissant la force physique de tous les bandits aux alentours, la divisant également par deux pour le même temps.

Dégainant sa rapière, il partit au combat en se lançant sur les licornes, aux côtés de l'inconnu. C'était actuellement le plus urgent, puisqu'il n'avait pas baissé leur puissance magique.

"Que voulez-vous ? Pourquoi l'attaquer ?" Demanda le barde, tandis qu'il assénait un coup de rapière sur le visage de la licorne, formant une entaillade et lui coupant une partie de la crinière. C'était plus une tentative d'intimidation qu'autre chose. Contrairement à tout ce qu'il s'était dit dans sa tête, ce n'était pas si facile d'aller attaquer des gens, comme ça, sans même savoir l'enjeu du combat.

Pour qui tu te prends à poser des questions mon gars ? Hey, vous avez vu son sac, il doit surement avoir de la tune !


C'était la licorne qu'il venait de blesser. La belle le regardait avec un air effronté et dirigea sa corne vers lui, balançant un petit trait de foudre en plein sur son poitrail. Ce n'était pas bien fort, mais ce petit coup de jus n'était franchement pas des plus agréables. La situation était bien plus dangereuse que ce qu'il avait cru, mais Tempo n'avait pas peur. Il avait confiance en son "compagnon" plus qu'en lui-même. Il avait vu avec quelle assurance le batpony avait su leur tenir tête. Une seconde licorne se rapprocha de lui, ainsi qu'un des minotaures. Laissant tomber pour l'instant les coups d'estoc, il préféra se remettre à jouer de son instrument en faisant un saut en arrière, les immobilisant tout trois  pendant une dizaine de secondes. C'était lui ou eux. Il asséna un coup de rapière à la licorne au niveau du flanc, la transperçant un peu, laissant couler un filet de sang, avant de s'attaquer à son semblable, entaillant son cou cette fois ci.  Il prit ensuite le temps de reculer en se dirigeant vers le batpony, n'ayant pas très envie d'affronter le minotaure, même avec l'affaiblissement qu'il lui avait porté.

_____________________________________________



Dessin de Holy Slay

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Jeu 15 Oct - 1:22

Fixant les deux grandes créatures, SuperNova fit un pas en arrière avant de raffermir sa prise sur son arme. Devoir avoir affaire avec la force de ces derniers, ce n'était pas une situation enviable, surtout avec des Mages au cul... Étrangement, depuis quelques secondes, le Batpony avait l'impression que son arme était plus légère, qu'il était capable de tenir face à l'attaque d'une de ces vaches à deux pattes. Peut-être même de le faire tomber, qui sais... L'adrénaline ? Trop peu probable, mais quelque chose avait quelque chose à y faire. Il releva un peu son arme et se baissa un petit peu, fixant toujours le même Minotaure. Celui à l'espadon, qui était le plus en arrière.

D'un coup, il chargea dans sa direction. Le premier Minotaure, celui à la double hache, brandit son arme et la descendit d'un coup, mais ne rencontra rien d'autre que le sol, le Capitaine de la garde ayant déjà faut un saut de côté pour éviter l'attaque. L'espadon du second Minotaure se souleva et le Garde se stoppa dans sa course, ramenant la patte de son arme devant son visage, lame à l'horizontale. Le coup fut puissant, et violent, mais il tint bon, profitant aisément de sa force qui semblait décuplée. Prenant une inspiration, il força un peu et repoussa la lame de son adversaire avant de ramener la sienne à la gauche de sa tête et de mettre un autre coup dans l'arme adverse. L'espadon partit davantage en arrière, trop pour que le Minotaure puisse se permettre une riposte, et Nova en profita pour donner un grand coup d'épaule dans la bête, qui recula un peu, surprise de la force de son opposant. Sans une autre seconde d'attente, le Lunariste visa un des genoux, y laissant une grande coupure qui rompit l'équilibre du Bovin. Il chancela avant de s'effondrer sur son séant et de lâcher son arme. Sans attendre, le haut gradé frappa un bon coup sur le crâne du Minotaure avec le pommeau de son arme, à trois reprises au même endroit, finissant par le faire saigner et l'envoyer dans les pommes au passage. Il venait de salir son arme, mais c'était un détail.

- Je suis vraiment plus fort... Ou bien c'est juste toi qu'est totalement pourrave.

- Ça va les chevilles ? T'as eu de l'aide hein, te sens pas surpuissant non plus.


Le Batpony grogna en se retournant avant de baisser les oreilles. Voilà que les deux Griffons revenaient, arcs prêts à tirer. Réagissant un poil trop tard, Nova se décala sur le côté, mais se fit blesser par un des deux tirs, qui lui coupa la joue droite. Faisant trois pas en arrière, il décolla en même temps que les deux emplumés, prenant un peu d'altitude. Une fois là-haut, Nova se rapprocha rapidement des deux griffons tandis qu'ils étaient en train d'en profiter pour préparer une autre flèche. Trop tard d'ailleurs, car le Batpony percuta violemment le Griffon qui lui avait mordu la patte. Ce dernier perdit d'ailleurs sa flèche ainsi que son arc avec la violence du choc. Le Garde attrapa la patte du plumeux tandis qu'ils tombèrent tout deux vers le sol. Dans un bruit sourd, ils percutèrent le sol, se faisant couper le souffle une longue seconde, avant que le Lunaire ne se relève en grognant légèrement. Le volant de plumes était en train de se relever que Nova lui envoya un bon coup de sabot dans le bec, le faisant se retourner sur le dos dans un cri avant de lui mettre un deuxième coup de patte sur le haut du crâne.

Le Garde tourna rapidement la tête et vit que le second Minotaure était apparemment en train de se diriger ailleurs, mais il ne vit pas ou ni pourquoi, le Bœuf masquant la vue. Apparemment, deux des Licornes étaient aussi dans ce coin la. Pourquoi ? Aucune idée, mais ce n'était pas un problème bien au contraire. Redécollant, Nova vola vers le second Griffon, encore un peu étonné de la chute surprise. Le Batpony fut sur lui au moment ou il avait réussi à récupérer, mais ce fut trop tard. Le Capitaine se glissa rapidement dans le dos de l'autre volant avant de lui attraper une aile de sa patte libre et de s'en servir pour envoyer son propriétaire au sol, dans un cri de douleur avant de percuter le Bec Brisé violemment. Aucun des deux ne se releva, et il y avait de bonnes chances pour que celui qui avait servi de projectile ne puisse plus voler avant un moment, vu le bruit de claquement qui avait résonné au moment de l'envoi. Prochaine étape, les quatre Terrestres !

SuperNova descendit et atterrit à côté des deux Griffons inconscients, tandis qu'un autre poney reculait de la ou le Minotaure se dirigeait. Pas besoin d'être un génie pour comprendre que deux et deux font quatre... Ce poney, un Zèbre, était probablement un autre inconscient qui avait eu suffisamment de tripes, ou de folie, pour s'en prendre aux bandits. Peut-être même les deux... Le nouvel arrivant arriva au niveau du Lunariste alors que les autres attaquants étaient en train de se replacer. Les Terrestres, double dagues plus que parées, encerclèrent les deux poneys. Le Minotaure était en face du duo alors que les Licornes se placèrent derrière les combattants, préparant leurs prochains sorts, même si Nova esquissa un petit sourire à l'attention de celui au nez pété, avant de s'adresser au Zèbre à la Rapière.

- C'est la que ça va devenir intéressant, pas vrai ?

Le Gradé de la Lune se replaça en souriant davantage, se mettant dos au rayé et soufflant un peu au passage, avant d'amener son épée à double tranchant à côté de son visage. Il était prêt à se défendre, ou à attaquer à la moindre opportunité. Certes, il ne voyait pas tout le monde, mais sur ce point la, il ne pouvait que faire confiance au zébré.

- La confiance devrait pas être un problème. Il a pas l'air de vouloir se perdre ici. Vous avez pas intérêt à vous planter les deux !

Retenant une remarque, le Capitaine à la cape secoua doucement la tête. Il ne répondrait pas à son "père", ou à son image tout du moins. Surtout pas en présence de ce potentiel allié. Manquerait plus de ruiner le peu d'aide qui lui était parvenu... Déjà qu'il ne savait pas s'il était capable de se défendre ou non... Quoique, une des Licornes avait une entaille sur le visage ainsi que la crinière coupée. Au moins, blesser ces andouilles ne semblait pas le déranger outre mesure, alors se défendre... Il ne glissa pas à son allié rayé que toutes les opportunités étaient bonnes, quelles qu'elles soient. Ni même de faire gaffe, cela semblait plus que logique.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tempo
avatar

Messages : 139
Age : 21

• Votre personnage •
Race: Zèbre
Niveau: 20
Expérience:
132/200  (132/200)

MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Mer 28 Oct - 23:54

L'inconnu atterris pas très loin de lui. Deux griffons ayant perdu connaissance se trouvaient au sol. Le zèbre le rejoignit, en jouant de son djembé vivement, doublant l'agilité du bleuté. Une fois à côté du guerrier, les ennemis se replacèrent en quelques secondes, on sentait l'habitude d'attaquer en groupe. Ils se firent rapidement encerclés par les terrestres, armés de dagues pointues, se plaçant devant le minotaure.

Dans quoi tu t'es fourré Tempo ? T'aurais pas pu le laisser à son sort ? Tu t'en fiches, tu ne le connais même pas, c'est même surement un ennemi, soit un lunariste comme tout bon batpony, soit un solariste étant donné les terres qu'il foule. Idiot. Enfin, au moins ils n'avaient pas fait preuve d'une grande dextérité jusqu'à maintenant et son compagnon d'infortune semblait être un solide gaillard. De plus, ils ne voulaient pas sa mort. Juste sa bourse.  Le minotaure était  en face d'eux, les dominant de toute sa hauteur avec son espadon dans les mains, il soufflait par ses gros naseaux avec hostilité. Tout n'était qu'intimidation et jeu de regard. Derrière le zèbre, les licornes vinrent compléter l'arc de cercle, commençant à incanter leurs sorts.

Le zèbre n'avait pas vraiment peur, mais il se sentait bien petit au milieu de tout ce monde. Il ne regrettait pas son geste, mais là, maintenant, tout de suite, il se serait bien barré. Il se sentait vraiment oppressé. Mais c'était sans compter sur l'enthousiasme de son camarade :

C'est la que ça va devenir intéressant, pas vrai ?

Son assurance le rassurait. On aurait dit que ce n'était qu'un jeu pour lui, sa vie quotidienne. Tout lui semblait simple. Tempo se remettait à lui. Il l'avait boosté du mieux qu'il pouvait, maintenant il ne pouvait que brandir sa rapière, son flanc touchant le sien, chacun regardant dans l'autre sens pour couvrir tout le champ de vision. Mais le barde n'hésita pas à s'exposer, se retournant en jouant des coups puissants mais rares, comme s'il avait un tambour de guerre entre les sabots, infligeant un silence à toutes les licornes, éteignant l'étincelle au bout de leurs cornes.

Le batpony repoussa deux d'entre elles, ce qui permis à l'adolescent de s'extirper. Il n'avait pas son armure, ni la force accordée. Une fois de plus, il se mit à jouer de son instrument. Une idée sympa lui était venue, il n'avait pas encore eu l'occasion de tester son sort de "pattes folles". En fait, disons ce qui est, il tirait un certain plaisir de ce combat, un plaisir qu'il ne connaissait pas encore. Celui de se sentir puissant, de savoir que cet ennemi, ce minotaure qu'il allait viser, était à sa merci. Et qu'il allait le ridiculiser ce grand gaillard. Mais très vite, cette impression fugace s'évapora. Les licornes n'allaient pas tarder à regagner leurs pouvoirs, ils étaient en sous-nombre. Le terrestre le plus à droite, un bel étalon au regard rieur et à la crinière blonde retombant avec grâce sur son cou, se dirigeait vers lui en contournant les mages.

Visant le boeuf sur deux pattes, il jouait d'un sabot seulement, gardant la rapière dans l'autre, tourné vers celui qui se dirigeait dans sa direction. Le visage de la bête se décomposa, tandis que ses deux jambes commencèrent à faire n'importe quoi, il fit quelques mètres en arrière, avant de revenir sur ses pas et de foncer vers les deux terrestres à sa droite, les bousculant sans ménagement en hurlant de sa voix rauque :

Il se passe quoi ? C'est quoi cette magie à la con encore ?

On sentait son énervement et il aurait probablement asséné un bon coup de son espadon sur le barde s'il n'avait pas été entraîné vers sa droite. Bizarrement, il n'eut pas à nouveau cette impression précédente qui l'avait traversée, il ressentait plutôt du soulagement. Mais le terrestre vint le sortir de sa contemplation, tentant de lui asséner un coup de dague avec rapidité, mais heureusement le zèbre eu le réflexe de faire un bon en arrière.

Se reconcentrant, il profita de l'allonge que lui conférait sa rapière pour le tenir à distance, tremblant un peu. Il ne s'agissait plus d'intimidation là. Ce jeune étalon avait tenté de le tuer. Vraiment. Son coeur battait maintenant la chamade. De son côté, il n'était plus non plus question de simplement ridiculiser un minotaure ou faire une simple estafilade. Empêchant son ennemi d'arriver au corps à corps, il donnait de vifs coups de rapières un peu hasardeux, mais le voleur en esquivait la majorité sans aucun soucis. Sauf un coup. Tempo visait la joue, mais le terrestre bougea la tête et il lui coupa nettement l'oreille en son centre. Le malandrin hurla de douleur, ce qui surprit le membre de la ruche. Reculant d'un pas à nouveau, il lui dit d'une voix implorante :

Je suis désolé, je suis désolé ! Je peux vous soignez si vous le souhaitez...

Mais le terrestre n'en avait cure, il fonça sur un Tempo paniqué, qui n'avait en plus pas vu que les licornes avaient à nouveau récupérés leurs pouvoirs et le regardait, leurs cornes tournées vers lui. Il n'avait pas non plus vu le minotaure, qui arrivait derrière son dos, bien décidé à se venger.

Spoiler:
 

_____________________________________________



Dessin de Holy Slay

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Jeu 5 Nov - 18:43

Une poignée de secondes. Deux grandes inspirations. C'était la tout le temps qui venait de se passer entre les dernières paroles du Batpony et la première action de son acolyte rayé. L’œil du cyclone. Le "calme" avant la tempête en somme. Le Zèbre se retourna. Jusque la, tout allait encore bien. Mais tout bascula lorsque ce dernier se mit à jouer de son instrument, un djembé si le Capitaine voyait bien. D'un rythme lent mais fort, semblable à celui d'un tambour de guerre, un coup d’œil aux adversaires suffisait à comprendre ce qui se passait. Les Licornes n'avaient plus de magies.

- Maintenant ! T'as juste une dizaine de secondes, profites-en !

Sans même attendre la fin de l'intervention fantomatique, le Lunariste fonça droit sur les Licornes, privées de magie. A leur niveau, il envoya le plat de sa lame en direction d'une des têtes mais fut arrêté par un sceptre. Les Mages venaient de se reprendre, mais les Arcanes de la Magie leurs restaient inaccessibles. Le Lunaire tourna un peu la tête et fut agréablement surpris de se retrouver à côté du Nez Sanglant. Un léger sourire ainsi qu'un clin d’œil plus tard, il lui envoya le sabot à nouveau dans le museau. Du fait de sa force décuplée, le Garde n'eut aucun mal à le faire s'évanouir, le mécanisme de défense du poney adverse prenant le relais lorsque la douleur était trop forte. Un de moins, plus que trois ! Reprenant son arme en patte, il décrivit un arc de cercle, l'envoyant à nouveau frapper de toutes ses forces contre le sceptre précédent, cette fois-ci du tranchant de l'arme. L'épée s'y enfonça d'un bon millimètre, sous le regard étonné du magot adverse alors que Nova lui décocha un grand sourire carnassier, dévoilant toutes ses dents par la même occasion.

C'est à ce moment que le Gradé entendit quelqu'un passer derrière lui. Le Zèbre ? Grognant un peu, le Batpony délivra son arme avant de jeter un rapide coup d’œil dans la direction du fuyard. C'était bel et bien le Zèbre, sauf qu'il avait fait demi-tour et faisait face au groupe. Groupe qui d'ailleurs avait déjà commencé à charger en direction du duo. Plaquant ses oreilles sur son crâne, il ne fallut pas plus au garde pour suivre l'idée du camarade rayé, sauf qu'il décolla plutôt que de rester sur terre. Déployant ses ailes, il n'eut aucun mal à s'élever dans les airs et à se mettre hors de portée de tout les attaquants. Il dit néanmoins s'empêcher de se marrer quand il vit que les pattes du Minotaure, ce gros tas de muscles, commençaient à faire n'importe quoi, contre son gré bien entendu puisque le Zébré était à nouveau en train de jouer de son djembé. Le Bipède fit d'abord quelques mètres en arrière, avant de revenir, jouant aux quilles avec deux des Terrestres devant lui, puis de râler en partant cette fois-ci vers la droite, s'éloignant du groupe de combattants. Voilà qui simplifierait les choses, du moins pour un court laps de temps.

Mais pas le temps de s'extasier, les Licornes semblait pouvoir à nouveau recourir à la magie et les Terrestres, ou du moins l'un des deux qui n'avait pas été percuté, fonça droit sur le rayé. L'aider ou attendre ? Voyant que les Mages était fin prêts à incanter, la réponse ne se fit pas attendre. SuperNova colla ses ailes à ses flancs, descendant en piqué sur un des mages. Au dernier moment, il les rouvrit, freinant brusquement. Il dut refréner une grimace de douleur alors qu'il percuta une des Licornes, roulant un peu et embarquant au passage le Magicien au sceptre endommagé. Envoyant son sabot dans le ventre du premier et arrachant l'arme du second, Nova put se relever sans trop de soucis. Il jeta le sceptre derrière lui avant de fixer la Licorne désarmée. Sa corne, bien sûr ! Serrant les dents, le Capitaine n'hésita pas à coller un puissant coup de boule dans le visage de l'adversaire. Pendant une longue seconde, il fut sonné, mais il se repris assez vite pour envoyer un autre coup de patte dans le ventre de la Licorne sonnée, le pliant en deux avant de lever ses deux pattes avant et de les écraser sur la nuque de cette dernière. Il rejoignit ses confrères au doux pays des songes. Mais l'autre en avait profité pour reprendre son souffle et son sort était déjà prêt. Il était déjà trop tard pour espérer l'arrêter et tout ce que le Batpony pouvait faire, s'était d'espérer pouvoir l'éviter.

- Soit pas con, t'as un Terrestre qui est juste sur ta droite !

Cherchant un peu du regard, le Batpony Lunaire n'eut aucun mal à voir de qui son père parlait. Un Terrestre, rose et de forte carrure, était en train de lui foncer dessus, visiblement très peu au courant du sort de son acolyte. Parfait ! D'un bond, il alla au contact du Terrestre, esquivant au dernier moment le coup de dague et le mettant entre lui-même et la Licorne au moment ou cette dernière relâcha son sort. Un tir de foudre... De mieux en mieux, le Terrestre ne réussirait jamais à l'éviter ! L'attaque électrique le toucha de plein fouet, en plein flanc, lui arrachant un cri de douleur. Profitant de l'occasion, SuperNova lui envoya un coup de sabot dans la mâchoire, le soulevant et le faisant tomber en arrière. Retenant une remarque concernant l'état de son opposant, il s'approcha de la tête de ce dernier avant de lui donner un violent coup de patte arrière sur le côté du crâne. Deux fois, finissant de le neutraliser.

A partir de là, les choses se gâtèrent. Et pas qu'un peu. Le Zèbre était la cible d'un des Terrestre, qui semblait lui en vouloir énormément pour ce qui semblait être une blessure à une oreille. mais si ce n'était que ça... Derrière l'acolyte d'infortune, il y avait le Minotaure, qui n'était absolument pas content de ce qui lui était arrivé. Et le Zèbre qui en plein milieu de tout ça, semblait totalement paniqué. Retenant un "crétin", Nova fonça, bousculant le dernier Mage, brisant sa concentration ainsi que son sort et l'envoyant au sol. Il bouscula aussi le Terrestre blessé d'un bon coup de derrière, le jetant bien plus violemment au sol, avant de se glisser derrière le Barde au moment ou la hache du Minotaure allait s'abattre. Levant son arme au dernier moment, il réussit à dévier le coup qui eut pour effet de planter la hache du Bovin dans le sol. Retenant un soupir de soulagement, Nova profita du fait que l'arme était encore fichée dans le sol pour blesser le bras du Bipède de sa lame, le coupant tout du long et l'empêchant de pouvoir utiliser correctement ce dernier. Ensuite, il se retourna et lui colla un bon coup de pattes arrières dans le genou, pliant le Bœuf en deux, avant de lever un peu ses pattes arrières et de les envoyer, toutes deux, dans le ventre de l'opposant. Une nouvelle opportunité se créa pour le Batpony, qui se retourna et poussa le Minotaure, qui s'écroula sur le côté en lâchant son arme.

Montant sur l'imposant adversaire, SuperNova attrapa sa propre arme de ses dents avant de commencer à étouffer ce dernier. Bien évidemment, il ne voulait pas le tuer, mais il pourrais s'assurer ainsi qu'il ne se relèverait pas. Pour l'instant du moins. Il lui fallut tout de même une bonne trentaine de secondes, même en jouant sur le fait que l'armoire à glace n'avait déjà plus d'air dans les poumons. Ce dernier se débattit avant de finir par doucement se calmer et après s'être assuré qu'il était bel et bien inconscient, le Batpony lui posa doucement la tête au sol, comme un père avec son enfant.

- Un père et son enfant... Crétin, si tu oublies pas que tu le fous horriblement en danger comme ça. Tu continuait un peu et tu le tuait !

- Allez mon petit Zèbre, on se reprends un peu ! On en a toujours quatre qui veulent une "petite" dérouillée !


Il disait ça, mais tout ce qu'il venait de faire, à la longue, commençait à l'épuiser. Prenant une grande inspiration et reprenant sa lame au sabot, il s'avança près du Terrestre blessé. Il se mit en garde alors que son nouvel adversaire le fixait, un poil déstabilisé. Il venait après tout de voir un des Minotaures se faire mettre au tapis en moins de deux. Le Terrestre secoua vivement la tête avant de se mettre en garde lui aussi. Les deux autres, ainsi que les deux Licornes Mages arrivèrent en même temps, mais étant cette fois-ci bien plus prudent. Ils commençaient à peine à comprendre qu'ils étaient tombés sur quelqu'un qui savait se battre, contrairement à ce dont ils avaient l'habitude...

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Tempo
avatar

Messages : 139
Age : 21

• Votre personnage •
Race: Zèbre
Niveau: 20
Expérience:
132/200  (132/200)

MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Sam 26 Déc - 12:54

Heureusement, le héros bleuté, le SuperBatpony fonça aider notre victime en détresse ! Il descendit en piqué et fonça sur une des licornes puis se concentra sur une autre, qui possédait une arme. Du moins, avant la rencontre fortuite d'un chevalier et d'un sceptre sur les bas-côtés du chemin de fer. Enfin, il lui a bien marravé la tronche au final. Il eut ensuite une altercation avec un terrestre rose, qui fut victime du sort d'une des licornes d'ailleurs... Décidément, ces bandits sont de sacrés branques. Ou alors, le héros du jour est juste vraiment très fort. Puis il vient sauver notre cher zèbre, se glissant derrière lui juste au moment où le minotaure allait lui donner un grand coup de hache dans la tronche. Tempo eut à peine le temps de se retourner que son compagnon avait déjà repoussé le bestiaux et que sa hache était plantée dans le sol.

Il assista à la scène, calmement, le regardant avec des grands yeux battre une créature faisant le double de sa taille avec une facilité déconcertante. Il ne bougeait pas, il se contentait de le fixer, les yeux écarquillés, penchant légèrement la tête, comme s'il ne comprenait pas vraiment ce qui venait de se passer, et accessoirement le fait qu'il avait faillit crever. Son sauveur attrapa ensuite son arme dans la gueule et se mit à étouffer la bête. Le barde restait toujours planté là, le regardant en train de suffoquer, se sentant mal pour lui. Il n'arrivait pas à détacher son regard de cette scène de violence, il craignait sincèrement que son ennemi se fasse tuer. Belliqueux, il devient vite bien plus obéissant, cessant de se battre, ne devenant plus qu'une grosse masse de chair encombrante. Mais dès qu'il tomba inconscient, le bleuté s'arrêta. Geste étonnant, il prit le temps de déposer sa tête au sol, avec une certaine douceur. Le zèbre ne doutait pas qu'il y avait quelque chose de paternel dans ce geste, mais cela avait plutôt des allures d'un père maltraitant dans ce cas... A cette pensée, il ne put réprimer un frisson.

Les paroles de son aîné le sortirent de sa torpeur. Il lui jeta un regard affolé, tandis qu'il se dirigeait vers le terrestre blessé. Le groupe de brigand semblait totalement décontenancé. Le zèbre projetait leur peur sur la sienne et se sentait assez compréhensif. Il cherchait une idée à toute vitesse pour les faire fuir. Après tout, le groupe était bien réduit, blessé pour certains, peu assurés, cela ne devrait plus être bien difficile. L'idée germa rapidement. L'adolescent galopa pour se mettre aux côtés du batpony et lui dit d'une voix forte et assurée, afin d'être entendu des autres :

La terre va se soulever et faire subir son courroux à tous ces malfrats qui la foulent.

Il prit le temps de s'asseoir et de s'installer avec son djembé, pendant qu'on le regardait avec un air mi-interrogateur, mi-amusé. Un tremblement de terre est un sort de mage de haut niveau, or ici le zèbre n'avait pas fait preuve de capacités pareilles. Mais lorsqu'il se mit à marteler sur son djembé un rythme lent, mais qui semblait résonner dans tout Equestria, ils comprirent. Totalement déséquilibrés, pour eux il avait lieu un véritable tremblement de terre, alors qu'il n'en était rien. Le batpony devait probablement se demander ce qu'il se passait, puisqu'il n'était pas visé par cette magie, mais Tempo n'y fit pas attention, il était concentré sur son sort de déséquilibre. Les ennemis tentaient de s'enfuir, mais tombèrent à plusieurs reprises et semblaient totalement paniqués.  Il continua pendant une dizaine de secondes. Lorsqu'il s'arrêta, les malandrins détalèrent.

Le zèbre se releva. Tout semblait plus calme d'un coup. Au détail près de quelques corps meurtris qui restaient au sol et allait se réveiller d'un instant à l'autre. Le zèbre se fit une simple petite réflexion, qui lui glaça le sang. Il avait faillit mourir ici. Au milieu de ces hautes herbes, près de ce chemin de fer. Pour aider un inconnu. Enfin... Cet inconnu en question était celui qui lui permettait d'être encore là maintenant, il devait lui en être reconnaissant. Mais il n'était pas vraiment sûr d'y arriver vraiment. Son regard se promenait sur ce qui fut leur champ de bataille et ce qui avait faillit être son tombeau, il ne disait rien et semblait totalement perdu dans ses pensées. En fait, il ne faisait pas du tout attention à son compagnon. Mais il revint à la réalité au bout d'une dizaine de secondes et regarda le batpony dans les yeux. On pouvait y sentir un mélange d'admiration, mais aussi de crainte. L'idée le traversa de lancer un sort d'immobilisation sur l'étranger et de s'enfuir, comme ça, sans dire un mot. Après tout, c'était probablement un ennemi lui aussi, un solariste ou un lunariste. Sûrement plutôt un lunariste, en fait, au vue de sa qualité de batpony. Mais le zèbre relativisa. Pourquoi l'attaquerait il ? Après tout, il l'avait aidé, non ? Il n'y avait pas de raison d'avoir peur ou de se méfier de quelqu'un qu'on venait d'aider, n'est-ce pas ?

Cela ne l'empêchait pas de reculer un peu afin de se tenir à quelques mètres de distance, au cas où. Mais il rangea tout de même sa rapière, tout en gardant son djembé à porté de sabot.



Spoiler:
 

_____________________________________________



Dessin de Holy Slay

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Mar 29 Déc - 1:51

Voilà que le Zèbre se décidait enfin à faire quelque chose ! Galopant aux côtés du Capitaine Lunariste, il ne tarda pas à parler d'une voix forte, voulant apparemment se faire entendre de tous. La terre allait se soulever ? Allait-il provoquer un tremblement de terre ? Pendant un moment, Nova était en train de se demander pourquoi cette andouille venait d'annoncer son action à ses adversaires. Certes, aucun ne pouvait voler, mais en même temps, l'interrompre serait tellement plus simple puisqu'il s'attirait ainsi l'attention des combattants. A moins bien sûr que cela ne soit pour faire une diversion ? Et quand bien même... Un tremblement de terre, c'était un sort de haut niveau, or le musicien n'avait pas démontré de telles capacités ou du moins pas pour l'instant.

Le groupe d'attaquant dévisagea le rayé alors qu'il était en train de s'installer avec son djembé. SuperNova ne fit pas exception à la règle, bien entendu et se demanda ce qu'il allait bien pouvoir faire. Il n'était certainement pas capable d'un tremblement de terre, autrement il n'aurait pas eu de problème auparavant. Le groupe de bandits aurait même déjà été vaincu d'ailleurs. Alors qu'est-ce que cela pouvait-il être ? L'inconnu zébré frappa son djembé une fois. Puis deux fois. Il continua, d'un rythme lent. Le Lunaire ne sentait rien, mais en revanche, il voyait. Il voyait que les quatre assaillants qui restait étaient déséquilibrés. Comme s'ils étaient en plein séisme, ils eurent un peu de mal à garder l'équilibre. Ils tentèrent de s'enfuir bien sûr, mais la panique, ainsi que le déséquilibre, ne les aidaient absolument pas. Tous tombèrent à plusieurs reprises et ne firent guère plus de quelques petits mètres.

- Une illusion. Enfin, plutôt un sort de déséquilibre. Au moins, tu sais pourquoi tu ne ressens rien, toi. Il ne t'as pas ciblé.

Finalement, le Barde s'arrêta, terminant son sort. Ni une ni deux, tous les hors-la-loi prirent la poudre d'escampette, ne laissant derrière eux qu'un petit nuage de poussière. Baissant doucement sa garde, SuperNova fit légèrement descendre on arme, un peu stupéfait même s'il ne le montrait pas. Le calme était revenu sur les lieux. Un silence non pas pesant, mais étrange. Après toute cette agitation, il était presque devenu étranger aux oreilles du Batpony. Le Garde examina doucement les alentours, comme pour s'assurer que plus rien n'allait se passer. Puis, toujours aussi doucement, il nettoya le pommeau de sa lame avant de la rengainer et de se tourner en direction de l'autre Poney. Celui qui l'avait aidé. Il s'était un peu reculé.

- Bon, tu vas quand même pas rester planté la à rien dire ? Je te rappelle, juste au cas où tu l'aurai oublié, que tu as encore du monde à retrouver. Et un train qui t'as laissé en plan. Alors tu ferais bien de te bouger !

Le Capitaine secoua vivement la tête, chassant son père adoptif mais se sortant de ses pensées en même temps. Il avait raison. Jamais, il ne serait venu jusqu'ici s'il n'avais pas besoin de retrouver sa sœur ! Un instant, il eut l'idée de repartir en direction de l'Everfree Forest en volant à pleine vitesse et de planter le Zèbre la, le laisser seul sans même un merci. Mais il l'oublia bien vite. Après tout, il venait de l'aider. Sans son soutien, Nova aurait très probablement eut beaucoup plus de mal à se débarrasser du groupe de bandits. Non, il ne le laisserai pas comme ça, pas sans le remercier. C'était la moindre des choses. Le Garde se gratta un peu l'arrière de la tête, cherchant un peu ses mots, avant de finir par se lancer.

- Hey... Euh... Merci, pour le coup de patte... Pas besoin de me regarder comme ça, je te ferais rien... Je veux dire, on est "amis", ou bien ?

"Amis"... Voilà quelque chose que SuperNova aimerait bien voir, pour changer sur ces terres. Quelqu'un qu'il n'aurait pas besoin de combattre, histoire de pouvoir faire autre chose, puisque depuis son passage sur ce qui semblait être les terres neutres. Celles qui sont entre Las Pégasus et Ponyville... Green Grasslands. Bien évidemment, ce que le Batpony ne laissait pas transparaître, c'était le fait qu'il restait tout de même sur ses gardes. Il ne savait pas si ce Zèbre était hostile envers lui ou pas. Ce n'était pas après un seul combat qu'il pourrait le juger. Certes, il l'avait aidé, mais cela aurait très bien put être pour se débarrasser d'un ennui commun et après pour s'en prendre au Garde.

- Euh, t'est con ou quoi ? T'est en armure Lunariste ?
Revenir en haut Aller en bas
Tempo
avatar

Messages : 139
Age : 21

• Votre personnage •
Race: Zèbre
Niveau: 20
Expérience:
132/200  (132/200)

MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Jeu 21 Jan - 10:38

Les mots du batpony perturbaient quelque peu Tempo. Faut dire que c'est pas bien compliqué. Apparement, sa méfiance se faisait clairement sentir. Peut-être plus qu'il ne l'avait espéré. Enfin, ses mots le rassuraient malgré tout, il le remerciait et lui affirmait qu'il ne lui ferait rien. Le zèbre avait été effrayé par la force de l'étranger, mais il le croyait. A présent sa réaction lui semblait même un peu stupide.

Mais ce qui le perturbait, c'était le mot "ami". Cette bataille partagée faisait-elle d'eux des "amis" ? C'est un mot fort, le bleuté aurait pu choisir "allié", mais non, il avait choisi "ami". Tempo ne savait que répondre. Il n'avait la réponse à cette question. En un sens, oui, ils étaient amis, enfin, ils l'avaient été l'espace de cette bataille... peut-être ? Mais, l'étaient ils toujours maintenant ? Etait-ce au moins un allié ? Le zèbre doutait fortement qu'il soit de Changeling Swarm... Surtout qu'il crut se rappeler que l'étranger portait une armure lunariste sous sa cape, c'est vrai, il l'avait vu pendant qu'il volait, mais sur le coup il n'avait pas vraiment la tête à ça. Enfin, il n'allait pas lui balancer qu'il venait de Changeling Swarm, il devait être prudent. Sa voix était hésitante et faible, ses pensées saccadées.

Hum, peut-être ?

Il laissa planer un silence d'une seconde, avant de rajouter de façon un peu plus enjoué :

Et il n'y a pas de quoi, j'allais pas vous laisser comme ça. Excusez-moi de ma méfiance, vous avez l'air d'un soldat, j'avais peur que vous cherchiez la confrontation.


En effet, s'il porte bel et bien l'armure lunariste comme Tempo le supposait, alors il ne pouvait que s'agir d'un soldat, ce qui explique sa dextérité. En tout cas, il n'avait vraiment, mais alors vraiment pas envie de l'avoir sur le dos. Pas après ce qu'il avait vu, la précision avec laquelle il maniait son arme. Sans une once d'hésitation. Etranglant presque un des bandits. Il aurait pu le buter, mais ça ne semblait pas peser plus que ça sur sa conscience.

Et oui, c'est ça la guerre, Tempo. C'est les gars comme lui qui réussissent. Et peut-être que toi aussi, tu deviendras comme lui.

Euh, oui ! Oui. Je suis soldat. Solariste.

Le batpony lui lâcha ça, avec un peu de précipitation dans ses mots. Un solariste ? Le zèbre n'avait aucune idée de comment il pouvait bien être considéré là-bas. Enfin, après tout il n'était même pas majeur et vivait dans un coin perdu. Tous le monde devait l'avoir oublié. Tous le monde... Sauf sa soeur. Et sa mère, accessoirement. Il aurait pu passer aux Whitetail Woods pendant qu'il était dans le coin. Après tout, il devinait à présent que ces voies ferrées devaient se rendre en terres solaristes. Ou alors en terre lunariste. Il ne savait pas trop. Tempo, tu ne sais rien ! Enfin, il se disait qu'il était surement dans le coin hein ! Bref. Ma narration se barre en cahète. J'suis pas concentré sur leur discussion, quand yavait de l'action y s'passait des trucs. Ah bah tiens, Tempo nous déblattère des trucs d'un ton naif.

Oh désolé ! C'est parce que j'avais cru observer une armure lunariste...

Oh, en fait il est malin. Avec son petit "désolé" là, on pourrait croire qu'il est solariste et tout ! Je suis médisant. Mais il est pénible aussi ce gosse. Vivement qu'il se prenne un raid dans la tronche qu'on voit sa réaction ! Bon faudrait pas qu'il crève par contre, ça serait pas malin, je perdrais mon contrat. J'ai faillit en choper sur Rebellious Rose, la fille de 'Tia. Mais cette nouille, elle m'a rejeté. Elle a voulu être sa propre narratrice. Et bien qu'elle se démerde ! C'est plus mes affaires maintenant. En plus elle est vulgaire. Voilà. On se console comme on peut.

Ah tiens, ya l'aut' qui lui répond en parlant un ton en dessous comme s'il lui révélait un secret. C'est un peu ça faut dire.


Je suis espion chez... les lunaires.

Bah voilà, fallait que Tempo tombe sur un espion ! En tout cas il doit être persuadé que c'est un solariste, il s'est bien démerdé mon petit. Je suis fier de lui. Ou alors on lui raconte n'importe quoi et il gobe. Bon, ça pourra peut-être lui servir un jour, s'il dit vrai.

Le zèbre savait pertinement qu'il aurait du lui jeter un regard admirateur, trouver quelque chose à dire immédiatement. Mais ce ne fut pas le cas. Il ne savait pas trop quoi en penser. A Changeling Swarm, les espions pouvaient s'avérer particulièrement dangereux... En même temps, ce mot lui rappelait Strange Star. La belle ne l'avait jamais vraiment "attaqué", même si lors de leur première rencontre, ce n'était pas passé loin.

Et puis, ils étaient "amis", non ?

"Oh, désolé, je ne m'en étais pas douté", déclara t-il à voix basse lui aussi, après une petite seconde pour intégrer l'information, l'air plus ahuri qu'autre chose, avant de rajouter, piqué par la curiosité "Vous alliez vers le côté lunaire ou solaire du coup ? Parce que je suis un peu perdu pour tout dire et euh... Je me dirigeais avec les Whitetail Woods, d'ailleurs ceux qui vous attaquaient, ils étaient de quel camps ? C'était juste des brigands ou à cause de... Oh, pardon, j'en oublie un peu les politesses. Je m'appelle Tempo, je vis là-bas. Je sais, j'aurais mieux fait d'empreinter le chemin..."

_____________________________________________



Dessin de Holy Slay

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   Ven 29 Jan - 18:08

Peut-être... Peut-être ? Voilà qui faisait un peu douter le Lunariste. Ils venaient de vaincre le groupe ensemble, mais le Zèbre avait fait ça uniquement parce qu'il voulait se débarrasser d'un ennemi commun, sans plus ? Ça ne rassurait absolument pas le Batpony, bien au contraire. *Je vais quand même pas devoir m'occuper de lui aussi, j'ai mieux à faire bordel !* Le Rayé ne s'arrêta pas la et continua, sortant le Garde de sa méfiance d'ailleurs. Nova, chercher la confrontation ? Ce n'était pas lui qui avait commencé et si le groupe ne l'avait pas embêté, il n'aurait pas eu de représailles. En revanche, quelque chose mit le Capitaine un peu sur les nerfs. "Soldat"...

- Je t'ai dit que tu étais en armure Lunariste, espèce d’empaffé ! Regardes maintenant, il est au courant de ce que tu est ! Tu vas faire comment pour te rattraper maintenant ?

- Euh, oui ! Oui. Je suis soldat. Solariste.

- ... T'est sérieux ? Tu crois franchement que tu vas être crédible la ? Et t'as même pas fait gaffe à comment tu lui as dit ça. Ta précipitation, ça lui montre juste que t'essaye de masquer quelque chose !

En effet, le Soldat Lunaire avait balancé ça un peu précipitamment et il était du coup en train d'espérer que l'inconnu ne soupçonne rien. Enfin, en soit, il n'avait qu'à moitié menti. SuperNova était bien soldat, il n'était juste pas un de ceux de Celestia. *Merde !* Voilà que la couverture improvisée du Gradé allait voler en morceaux, tout ça grâce à son armure ! Il fallait qu'il trouve un truc, rapidement, ou bien il allait se faire griller. Vu la proximité avec les Terres de l'Alicorne Solaire, Nova ne tiendrais pas longtemps avant de se faire choper, surtout qu'il ne connait pas les lieux !

- Je suis espion chez... les Lunaires.

- Heh, tu lui ferais croire ça ?

Le Batpony de la Garde venait de lui sortir ce mensonge en ne parlant pas fort, essayant de lui faire croire qu'il s'agissait la d'un secret. En soit, ce n'était pas faux. Et prendre un ton de conspirateur ou quoi, ça aidait pas mal faire croire à cette idiotie? A peine, certes, mais tout de même... En tout cas, après une longue seconde de compréhension, le Zèbre répondit et visiblement, il avait gobé ce que le Lunaire venait de lui sortir. Le Capitaine de la Lune n'eut pas le temps de réagir qu'il avait déjà de nouvelles questions à répondre.

- Je vais du côté Solaire. Luna m'a envoyé dans le secteur, alors je profite du passage à proximité pour ramener un rapport à Celestia, ça sera plus discret qu'une lettre. Je fais tout de même gaffe à ne pas me faire suivre, bien entendu. Enfin, à Celestia, je devrais plutôt dire à mes supérieurs. Ils m'attendent à l'Everfree...

- Tes supérieurs ? Ah, elle est bien bonne ! Ta frangine et son mec ne sont pas tes supérieurs, ils n'ont même absolument rien à voir avec tout ça. Et toi, tu te gênes pas pour les mettre dans le même bordel.

*Tais-toi donc, j'ai pas trouvé mieux sur l'instant.* Il était vrai que SuperNova ne manquait pas de culot, de les mettre malgré eux dans cette combine. Mais, si jamais il y avait quelque chose à craindre, alors ils joueraient le jeu à merveille, puisqu'ils ne savent réellement rien. Ça ne rendra la chose que plus crédible. Par contre, le Garde nota un 'détail'. Tempo, puisque c'était le nom du Zèbre, était en train de se diriger vers les Whitetail Woods... Solariste lui aussi ? Voilà qui était parfait, si le Garde réussissait à maintenir son image de Garde de Celestia, alors l'autre n'y verrais que du feu.

- Il a l'air déjà bien naïf comme ça, ça va pas être bien compliqué j'imagine. L'autre narrateur a aussi cette impression je crois.

- Oui, pour les Whitetail, ça aurait été plus simple de suivre le chemin, vraiment. Sinon, tu peux te contenter de suivre la voie ferrée jusqu'à Ponyville, ça marche aussi. Je dois de toute façon la suivre moi aussi.

*Et rapidement si possible...*

- Et oui du con, ton petit combat à la noix t'as bouffé pas mal de temps hein.

- Autrement, je ne sais pas de quel camp était ces bandits. Je suppose que c'était juste un petit groupe qui veux profiter de la guerre, sans plus. Au fait, je m'appelle Golden Shadow.

Un faux nom, bien évidemment. SuperNova n'allait tout de même pas donner sa véritable identité, surtout en terres ennemies, le Capitaine n'était pas bête à ce point. Ce qui leva aussi le doute sur l'identité du Rayé. Etait-il vraiment celui qu'il prétendait être ? Peut-être que sa naïveté n'était qu'une façade ou un truc du genre, qui sait ? Mieux valait que le Batpony reste sur ses gardes tant qu'il était avec ce poney là.

- Sinon, je dois me bouger pour arriver à mon 'rendez-vous', alors si tu veux, on peux faire un bout de route ensemble. Sinon, je vais juste tracer, je suis déjà un peu à la bourre...

- Mais, t'est con ou ? Tu veux rester sur tes gardes et tu lui propose de faire la route avec toi ?

... Non, bien sûr. Il avait raison. Mieux valait qu'il ne se formalise pas et le laisse ici. Certes, c'était assez malpoli et tout ça, cruel ou qu'importe, mais au fond... SuperNova s'en fichait un peu. Il devait retrouver sa frangine et le plus rapidement serait le mieux. S'il ne se dépêchait pas, il allait laisser passer ce qui était sa première opportunité et chance depuis son entrée dans la Garde Lunaire ! Non, vraiment, il fallait que Nova continue seul, quitte à se faire un ennemi du Zèbre.

- Quoique... Je suis déjà horriblement à la bourre... Désolé, mais je vais te laisser la. M'en veux pas hein, juste que j'ai un horaire à respecter et notre escarmouche m'as foutu plus en retard que ce que je pensait... Enfin bref. Salut quand même !

Sans même lui laisser le temps de répondre ou de aire quoi que ce soit, le Capitaine déploya ses ailes et décolla en direction de Ponyville. Rien de bien compliqué, il suffisait de suivre le chemin de fer. Et puis, au final, il n'allait pas dans la ville elle-même, mais plutôt dans l'Everfree, juste à côté. Peut-être ne risquait-il rien, qui sait ? Une chose était sûre, il ne devait pas perdre de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et au début de tout, une seule chose : les emmerdes... [PV Tempo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jules-velvet ✜ mec, la seule chose que t'as déjà serré c'est tes lacets !
» jules-velvet ✜ mec, la seule chose que t'as déjà serré c'est tes lacets !
» Nuage Moqueur||L'espoir, c'est la seule chose plus puissante que la peur||
» ◮ fais pas l'bonhomme, la seule chose que t'as déjà serré, c'est tes lacets.
» ADIEU DE PAUL GERALDY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Neutres :: Green Grasslands-
Sauter vers: