Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Crânes en bouillies. -Quête-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Red Wine
avatar
Changeling Swarm

Messages : 131

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 15
Expérience:
67/150  (67/150)

MessageSujet: Crânes en bouillies. -Quête-   Ven 25 Sep - 0:03



« Ma bouteille de Petrus! »

Red fixait sa bouteille de vin éclatée au sol, tombée des étagères à cause des tremblements. Ce spiritueux valait une petite fortune à lui seul et le simple fait de voir tout ce liquide rouge perdu sur le plancher le peinait profondément. Le changeling devait se retenir d'égorger son seul client présent pour se calmer, ramassant à l'aide d'un chiffon le vin avant qu'il ne tâche ses planches de cerisiers. Quel gaspillage. La licorne qui magasinait venait de partir, disant vouloir aller vérifier ce qui venait de se passer. Les tremblements de terre étaient plutôt rares mais d'habitude Red ne prenait pas de chance, il plaçait les bouteilles de manière à ce qu'elles ne subissent pas de dégâts lors de secousses. Le nécromancien n'avait aucune idée pourquoi celle-ci avait trouvé le moyen de se jeter en bas des étagères, mais il valait mieux pour lui de ne pas trop y penser, sinon il allait se remettre en chasse. Lançant le chiffon sale dans l'arrière boutique, il décida d'aller voir de ses propres yeux ce qui s'était passé. Poussant d'un coup sec la porte, il coupa le chemin à un autre changeling, qui se cogna le museau avec force dans le bois.

« Vous n'êtes pas capable de regarder droit devant? »

Demanda t-il en vérifiant que la porte n'avait pas de dommage, ignorant les jurons de l'autre. Quel idiot, franchement. Red changea la pancarte de sa boutique pour signifier qu'il reviendrait bientôt et après avoir verrouillée le tout, il se mit en marche, suivant le flot de passants. La majorité parlait des secousses du tremblement de terre, certains disant qu'un chemin avait été bloqué par des rochers. Le nécromancien tentait d'en apprendre plus, tendant les oreilles vers les discussions les plus intéressantes à ses yeux. Ce qui l'intriguait surtout, c'était de savoir s'il y avait eu des morts. Le changeling avait du mal à se contenir depuis le début de la guerre, la moindre raison lui donnait envie de planter ses crocs dans des muscles tendres. De toute manière, des cadavres écrabouillés, ce n'était pas vraiment intéressant. Poussant un couple qui n’avançait pas assez vite à son goût, Red quitta les grandes rues de la ville en direction du chemin qui avait été bouché. Il le voyait au loin, cherchant des traces de sang ou des poneys en sanglots. Rien de tout cela. Déçu de ne pas trouver de quoi se mettre sous la dent, le nécromancien allait quitter lorsqu'il tomba sur un de ses meilleurs clients. Celui-ci l'attrapa au passage, Red grognant devant ce sans-gêne.

« Ah, Red! Vous êtes venus aux nouvelles, vous aussi? »
« Exactement. Vous m'excuserez, ma boutique m'attends. »
« Nous avions besoin de volontaires pour créer un passage le temps de tout nettoyer, vous pourriez participer. »


Le changeling haussa un sourcil. Lui, pousser des cailloux comme un vulgaire prolétaire? L'idée ne lui plaisait pas vraiment. Le nécromancien fit mine de réfléchir, même si c'était déjà clair dans son esprit. Qu'ils se débrouillent pour ouvrir le chemin, lui n'en avait que faire. Il allait ouvrir la bouche pour répondre que le terrestre reprenait déjà la parole, lui coupant toute sortie.

« Vos livraisons risquent d'être en retard avec tout ça. »

Le petit salopard. Red serra ses dents pointues ensemble, se retenant de les planter dans le cou musclé de son interlocuteur. Il avait raison, cette route était utilisée par certains de ses livreurs et il attendait une commande assez urgente. Il ne fallait pas croire toutefois que cette raison uniquement allait pousser le nécromancien à les aider, quelque chose au fond de son esprit avait fait un déclic en regardant les pierres. Ses lèvres s'étirèrent en son plus beau sourire, le changeling relevant le menton pour répondre.

« Soit. J'imagine que je peux donner un coup de sabot. »
« Je savais qu'on pouvait compter sur vous! »
« Évidemment. »


Pauvre poney, s'il savait réellement pourquoi Red avait envie de l'aider, il n'aurait jamais voulu l'avoir si proche de lui.

Ensemble ils s'approchèrent du tas de pierres, d'autres citoyens ayant commencés le travail. Laissant Light s'avancer pour les aider, le changeling observa pendant quelque secondes la structure de l'éboulement. Poussant un soupir lasse, il pointa sa corne aiguisée vers le sol, murmurant des incantations. La terre se mit à s'effriter, laissant apparaître le squelette de ce qui semblait être autrefois un chien. Le nécromancien n'allait pas se tuer à la tâche, il ne fallait pas trop lui en demander. Pourquoi se salir les sabots quand un mort pouvait le faire à sa place? Tournant autour du cadavre à moitié décomposé du canidé, il hocha la tête avec satisfaction. Il ferait l'affaire, le temps de trouver de quoi faire taire à jamais ce stupide terrestre.

« Suis moi. »

Le macchabée hocha lentement la tête, marchant dans le sillage de son maître. Escaladant quelques gros cailloux, le nécromancien ordonna à sa marionnette de pousser certaines des pierres. Il n'avait aucune idée du résultat que cela donnerait, mais ils ne pourraient pas dire qu'il n'avait pas essayer. Le canidé se plaça de son côté alors que Red continuait son escalade, cherchant du regard une pierre moins stable. Il lui fallait quelque chose d'assez gros, plus gros qu'un poney. Serrant les dents, il poussa l'une d'elle de toute ses forces, la regardant descendre la petite bute après. Le travail physique, ce n'était pas son fort. Ça lui rappelait le temps qu'il était dans l'armée... une véritable plaie. Le changeling regarda avec plaisir son cadavre qui travaillait en contre-bas, même s'il savait que cela ne durera pas une éternité. Le chien moisis avait réussis à nettoyer son coin, de peine et de misère. Un brave toutou. Bien meilleur que les poneys qui l'entouraient.

« Pardonnez moi Light, j'aurais besoin de votre assistance. »

Le terrestre se retourna, visiblement surpris mais content. Il grimpa le petit mètre qui les séparaient et s'approcha de Red, qui jubilait sous son visage impassible. Il avait développé un plan et pour le mettre à exécution, avait besoin de la victime. Le grand poney avait de la force dans les pattes et le nécromancien ne forçait presque pas, faisant mine de l'aider à se débarrasser des roches en trop. Ils passèrent une bonne demi-heure ensemble, ce servant parfois de cordes pour tirer celles qui étaient plus grosses. Le canidé avait fini par se détruire lui-même, retombant en morceaux détachés. Red ressentait toujours une pointe de tristesse en voyant ses cadavres le quitter, alors qu'il tuait sans vergogne des vivants suppliants. C'était ces créations et par conséquent, ils faisaient partit de lui-même. Raison de plus pour les aimer.

« Ouah, vous avez vu ce morceau ? On ferait mieux de s'éloigner un peu. »

Un sourire carnassier étira le visage du changeling. Il avait trouvé la pierre parfaite et en déplaçant les autres, elle semblait vouloir tomber. Jetant un petit coup d’œil autour, Red attendit quelque secondes, le temps qu'un des poneys qui travaillaient proche se retourne. Ne laissant pas le temps au terrestre de se mettre à l'abri, il lui envoya un sort de nécromancie, juste au niveau de ses jambes. Le but était simplement qu'il ait trop mal pour bouger, Light se penchant vers l'avant pour gémir sous le coup.

« Mais qu'est ce que... »

À peine quelques secondes après, il était sous la pierre. Red poussa un cri déchirant, se jetant sur le gros caillou pour essayer de le soulever. Les poneys qui prenaient une pause se dépêchèrent de venir le rejoindre, regardant avec horreur le sang qui s'écoulait sous la roche. Il fallut cinq poneys pour la soulever, le nécromancien essayant de sortir la carcasse de sous le caillou. Il n'y avait plus rien de vivant dans le terrestre, qui avait clairement eu les os broyés. Tirant le cadavre, le changeling fit mine de vouloir vomir, lâchant ce qui avait été Light. Il avait les sabots pleins de sang, personne ne parlant autour du cadavre frais. Ce fut finalement un soldat qui vient à leur rencontre, demandant ce qui s'était passé pendant les travaux.

« Nous étions en train de libérer le chemin par ici, mais cela a rendu cette pierre instable. Je lui ai dit de s'éloigner mais il avait mal à une patte. Je n'ai pas eu le temps d'aller le chercher... »

Red parlait avec un trémolo dans la voix, son sang bouillant dans ses veines. Oui, c'était sa faute si la pierre était tombée, mais qui pouvait le savoir à part Light ? Le terrestre avait apprit à ses dépends qu'il ne valait mieux pas insulter un nécromancien en manque de sang. Dès que le cadavre fut transporté, le changeling en profita pour se lécher un sabot discrètement, satisfait du goût de celui-ci. Dommage qu'il n'avait pas pu garder des bouts... tant pis. Obligé de rester le temps de finir le ménage, les poneys étaient beaucoup plus prudents. Les grosses pierres furent bougés uniquement à plusieurs, après avoir été attachés pour ne pas avoir d'autres victimes. L'armée se rajouta à la tâche, des changelings volants de partout. Avec un peu de chance, ce serait fini dans moins d'une heure et il pourrait repartir à sa boutique, qui avait été fermée bien trop longtemps.

« Mes condoléances... »

C'était un changeling qui lui parlait, les deux ayant chacun une corde autour de la taille. Ils tiraient ensemble un arbre qui avait été écrasé par l'éboulement, permettant enfin d'avoir une brèche pour voir de l'autre côté. Il avait été là pour aider à soulever la pierre pour sortir Light, il devait croire qu'ils étaient proches. Le nécromancien souria faiblement, gardant toujours son masque en place. Il ne prit pas la peine de répondre, l'autre penserait probablement que l'émotion lui nouait la gorge. Le travail dura encore un moment, Red se décidant à rappeler son ami canin.

« Viens Loulou, j'ai encore besoin de toi. »

Aidé de son cadavre, il fut satisfait de voir qu'un chemin avait été ouvert au milieu de l'éboulement. Il restait encore du ménage à faire mais le plus important était que les poneys pouvaient de nouveau passer sans problème. Red remarqua au loin l'un de ses livreurs, qui attendait de l'autre côté, couché dans l'herbe. En apercevant le changeling, il se releva immédiatement et accrocha son chariot, passant sur le sentier créé rapidement. Il avait clairement peur de se prendre une pierre en chemin et il avait bien raison, ce n'était pas encore stable. Le nécromancien laissa son chien redevenir poussière et après avoir pousser une dernière pierre, alla à la rencontre du pégase rouge.

« Mon ami ! Je suis content de voir que ma livraison d'Albert Bichot est pile à l'heure. »
« J'ai bien cru que je ne me rendrais pas. Un sacré tremblement de terre ! »
« En effet. Venez, venez. Je vais vous ouvrir ma boutique. »


Les deux poneys s'éloignèrent lentement de l'éboulement, Red jetant un dernier regard derrière. Une des pierres était recouverte de sang, sa vue étirant un rictus sur ses lèvres. Comme quoi, ce tremblement de terre aura servi à quelque chose.

Pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Crânes en bouillies. -Quête-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Changelings :: Tramplevania-
Sauter vers: