Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 [Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mad Melloré
avatar
Eternal Chaos

Messages : 337
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Saddle Arabian
Niveau: 18
Expérience:
129/180  (129/180)

MessageSujet: [Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko   Mer 14 Oct - 21:59





___Enfin de retour au pays ! Du moins au pays… Dans la nation qu’elle avait choisit comme étant désormais sa région d’appartenance et que d’une manière ou d’une autre et sans qu’elle n’en comprenne parfaitement les tenants et les aboutissants elle était la seconde. Depuis combien de temps n’était elle pas revenue ? A vrai dire il lui semblait que depuis qu’elle s’était perdue dans les méchantes montagnes ou il y a des dragons. Toutefois après cette visite dans les contrées glacés du Crystal Affinity elle n’avait qu’une envie, elle qui était enfant du désert qui était celle de retrouver la douche chaleur des cités Chaotiques. Gambadant un sourire béat aux lèvres, elle courrait derrière une abeille qui lui avait susurré à l’oreille monts et merveilles. Des histoires merveilleuses qui retentissaient dans le vide de sa caboche, celle d’un anneau de pouvoir qui permettrait de contrôler tous les insectes, tous les arachnides. D’en devenir leur reine, un anneau pour les gouverner tous et dans les papillons les lier. Du moins c’est ce qu’elle en avait comprit. Comment pouvait-on lier une araignée dans un papillon ? Elle n’en savait pas grand-chose, mais si c’était une abeille qui le lui avait dit, il y avait de grande chance que ce soit vrai ! Après tout, les abeilles ne mentent jamais ! Suivant l’infime créature tout en gambadant, la seconde en chef des terres chaotiques comprit son appelle. Sans la perdre des yeux elle fut mener jusqu’à une ruche.


___Voulant la toucher afin d’y rentrer, des centaines d’abeilles en sortir afin de lui servir d’escorte. Gambadant telle une enfant dans les champs de blés qui bordent son village, elle fut ainsi suivit de sa suite insectoïdes jusqu’à ce qu’elle saute dans la mer. Le temps était au beau fixe, le soleil lui réchauffait vigoureusement le pelage et la caresse de l’eau sur sa peau était une sensation des plus agréables. C’est ici que l’abandonnèrent sa suite royale. Elle aurait espéré bien malgré elle que ses sujets la suivent encore un peu, lui montre le chemin, la pousse à avancer, mais elle comprenait, elle entendait les desseins qu’étaient les siens, elle s’agrippait fermement à son destin. Il lui susurrait à l’oreille monts et merveilles. Sa quête devait être solitaire, elle devait trouver cet anneau d’elle-même et pour ceci elle devait traverser les mers. La redoutable pirate de la rivière Tuchoko devait à nouveau prendre la mer afin de montrer à tous sa férocité, en redevenant la Capitaine Melloré, prenant sous ses ordres, myriades de forbans elle sillonnerait les mers à la recherche de l’anneau de pouvoir.










___Ayant fait la route du Crystal Affinity à Terristris, la Saddle Arabian se prélassait sur une chaise longue tout en sirotant quelque chose qu’elle avait trouvé sur la table ou elle s’était installé. Une terrestre à la crinière violette était venue lui réclamer la chaise et la boisson qu’elle venait de trouver telle une rustre quelques minutes auparavant, mais elle l’avait envoyé bouler telle la manante qu’elle était. Après tout n’était elle pas la grand Capitaine Melloré, La pirate sanguinaire de la rivière Tuchoko, tous lui devaient respect et obéissance. Comment osait-elle tenter de lui spolier ainsi cette place si difficilement gagné. S’essuyant le front sur lequel perlaient quelques gouttes de sueurs dû à la dure vie de pirates, mais aussi et surtout à cause du soleil qui venait taper sur son museau depuis tout à l’heure. La paille plantée dans une demi-noix de coco extirpait un liquide au gout fort et inconnu à la jument. Qu’était-ce donc que ce breuvage étouffant, mais pourtant si agréable en bouche. Ce liquide qui faisait monter en elle cette étrange sensation de puissances et de confiance tout en lui donnant des fourmis dans le ventre.


___Etonnant, le rouge lui montait aux joues alors que le soleil et l’alcool faisaient leur effet sur la chaotique somnolente, qui vit sa vue se flouer avant que ses paupières, lourdes du sommeil des poivrots ne se closent l’entraînant dans les doux bras de Morphée, bercée par les braillements de fête de Bacchus. Lorsqu’elle rouvrit les yeux sommes toutes quelques secondes plus tard bien que le soleil semblait s’être bien avancé dans le ciel elle voyait devant elle un minotaure la toisant derrière ses lunettes de soleil, un costume noir cachant sa pilosité raciale. Le bovin lui tapant sur l’épaule semblait lui asséner un regard sévère.


-Vous savez, si vous voulez me regarder pas gentil, c’est mieux sans les lunettes, là on dirait juste une vachette aveugle pour pas voir le drapeau rouge. Après je sais que le rouge c’est pas beau, mais bon, quand on pense que le vert c’est la couleur des arbres, voilà quoi.


___A peine réveillée avait elle décroché ces quelques mots à l’armoire à glace qui l’attrapa par la peau du coup, la soulevant de sa chaise.


-Mademoiselle, je vais vous sommer de partir d’ici. Vous ennuyez la clientèle, cette dame est venue se plaindre de votre comportement.


___S’ensuivirent quelques coups, quelques plaintes, des cris par ci par là et une armada d’agent de sécurité se dirigeant vers un seul et même point. Quelques minutes plus tard, la folle était dans un bateau direction : Tempest Cove.









___Quelques jours plus tard, dans une taverne miteuse attendait, grommelant une Saddle Arabian au pelage gris. Portant fierement une casquette et une écharpe aux motifs tartans, on pouvait aussi la voir avec un cache-œil noir et mâchonnant furieusement un brin de paille. Depuis son retour dans cette affreuse ville, elle avait recu des prérogatives du roi des abeilles : Elle devait accompagner une jeune jument et lui apprendre à se battre. Et puis quoi encore ? Elle était une pirate, elle ne prenait ses ordres de personnes, et un marin d’eau douce n’avait rien à faire sur son navire. Grommelant intérieurement en sirotant son jus de pomme dans sa choppe en bois, elle se mit à cracher le contenu de son verre, manquant de s’étouffer.


-Et bah alors qu’est-ce qu’il vous prend ma p’tite dame ?


-C’est pas agréable ! On dirait que j’ai mâché un cactus mais pas bon en plus de ca.



-Bah quoi, z’aimez pas le bourbon ?



___Grommelant de plus belle, la jument laissa quelques pièces d’or. Sur le panneau des quêtes elle avait récupéré une demande d’escorte de bateau. On lui demandait de devenir la Capitaine ! Une opportunités inespérée. Toutefois toute son entreprise était retardé par l’attente de cette Lucky Charm. Cette dernière avait pour ordre de la rejoindre sur le bateau. Laissant quelques pièces au comptoir et changeant son cache œil de côté afin d’avoir un meilleur angle de vue elle passa la porte de la taverne pour arriver sous un crachin antédiluvien. Bougonnant de plus belles telle une grand-mère ayant égaré son dentier elle se trâina telle une ombre jusqu’au navire : « Le Fier Sam », un beau quatre mats dont la capitaine était une petite pégase possédant une patte de bois. A ce moment, le visage de la demoiselle s’illumina, il était là, son bâtiment, son pass vers l’anneau de pouvoir. Il était proche, il lui susurrait des mots doux. Déposant ses maigres bagages sur le pont, la jument galopa jusqu’au centre de ce dernier, et grimpa à un des mats , tenant à peu prêt ce discours :


-MOUAHAH ! A GENOUX MECREANT, LA GRANDE CAPITAINE MELLORE DE LA RIVIERE TUCHOKO PREND LE CONTROLE DE CE NAVIRE. NOUS TROUVERONS L’ANNEAU DE POUVOIRS ET ENFIN ARRETERONT LA GUERRE !


___Ce discours quelque peu étrange arracha un soupire à la réelle capitaine du navire qui lui balança une pomme sur la tête, la faisant glisser sur le mat trempé et retomber sur les fesses.


-C’est ca, et pendant que tu y es, tu pourras récurer le pont aussi ? C’est le boulot des capitaines .hinhin !



En voilà une aventure qu’elle commençait bien, à peine était elle arrivée qu’on lui donnait déjà sa première tâche en tant que capitaine de navire !

_____________________________________________

OC From Mad Munchkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko   Jeu 15 Oct - 14:33

Pourquoi m'avais t'on demandé de venir ici déjà...Ah oui retrouvée une folle nommée Mad Mellorée , si mes souvenirs était bon et lui demander de m'aider, même si je suis capable de me débrouiller seule sans avoir une grognasse qui me disent quoi faire , me prendrait t'il tous pour une faible ou quoi ?!

Enfin autant essayé de la retrouver. Toute cette histoire m'emmena a Tempest Cove, une ville au bord de la mer, Cela change de mes habitudes de  trajet. Comme dans mes habitudes , j'était perdu dans  mes pensées à cause de cette "Mad", on m'a dit que c'était la seconde en chef des chaotiques, je n'y croyais pas un mots de ses histoires, mais si c'est vrai, alors elle doit être surement pire voir même au niveau de Discord, il faudra la voir pour confirmer ceci...

me retrouvant au bord du port, je rechercha le bateau en question, car tout se passera sur un bateau, moi qui n'ai jamais pris le bateau cela me fait un peu peur. On ne m'avais pas décris pas le bateau en question alors j'ai eu un peu de mal à le trouver au début ce fameux bateau...J'arriva au abords d'un bateau nommée «Le Fier Sam.» Qu'elle ne fut pas ma surprise de voir une personne grimpée en haut d'un des mats et de l'entendre crier un discours qui n'avais pas de sens, mais en tout cas j'ai trouver la fameuse Mad Mellorée qui ce prenait pour le capitaine de ce bateau, c'était tellement drôle de voir sa. Juste après je la vis glissée du mat et d'un coup plus rien.

Bon allons la voir pour avoir un peu d'informations sur ce qui m'attend. Je m'envola pour rejoindre le pont du bateau et je me posa en face d'elle , je savais pertinemment que ce n'était pas le capitaine de ce bateau mais j'ai envie de me prêter a son petit jeu.

-Bonjour Capitaine Mellorée, alors comme sa vous cherchez un trésor , je serais ravie de t'accompagner.

Je la regardais d'un air amusée pour finalement lui donnait mon nom :

-Je m'appelle Lucky Charm
Revenir en haut Aller en bas
Mad Melloré
avatar
Eternal Chaos

Messages : 337
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Saddle Arabian
Niveau: 18
Expérience:
129/180  (129/180)

MessageSujet: Re: [Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko   Ven 16 Oct - 0:27






___Sur le bâtiment tous travaillaient d’arrache-pied, les moussaillons s’apprêtaient à ouvrir les voiles et relever l’ancre alors qu’une pégase à la robe verte vint se poser sur la jument encore sonnée de sa chute. Comprenant à qui elle avait à faire cette dernière se releva brusquement prenant une pose fière, un air guerrier et un regard perdu vers l’horizon. Redressant la tête, prenant un air noble, elle daigna alors répondre à son interlocutrice du mieux qu’elle pouvait.


-Ah Lucky Charm… Tu es en retard – remarquant que sa voix était couverte par le bruit de la pluie battante ainsi que du vent qui lui fouettait le visage et ordonnait à sa crinière de lui obstruer la vie, elle reprit en mettant plus de puissance dans sa voix- Tu es en retard ! Ca ne va pas ! Comme une chenille qui serait en retard pour sa chrysalide, imagine donc, nous perdrions un papillon. – Tournant autour de la nouvelle recru, son cache œil lui donnant, espérait elle, une part de mystère, elle se planta alors droit devant son interlocutrice, son visage à quelques centimètres de celui de cette dernière.- ET TU NE VEUX PAS PERDRE UN PAPILLON, N’EST-CE PAS ?! – ne lui laissant pas le temps de répondre elle reprit - Bieeennn ! Comme tu le sais, nous recherchons un trésor. Nous n’avons pas de carte, pas d’indice sur ce à quoi il ressemble, ni sur sa localisation. Donc pas d’inquiétude à avoir, si on navigue n’ importe où avec de la chance, peut être que le dieu glaboutille nous aura à la bonne et dans une grande poutre nous fera apparaître ce que l’on cherche. – remarquant son air circonspect, elle répondit à une question qui n’avait pas été posé - Tu sais pas ce que c’est qu’une glaboutille c’est ca – annonça-t-elle d’un air moqueur mimant la personne en train de fumer une pipe - Eh bien une glaboutille c’est…. C’est trop long à expliquer, tu l’apprendras avec le temps. Tu as plein de chose à apprendre, c’est pour ca que le roi des abeilles t’as envoyé, afin que tu t’imbibes comme un poulet rôti peut s’imbiber de sauce. Mais tu as su reconnaître le capitaine de ce bâtiment du premier coup d’œil, ce qui est déjà pas si mal pour un moussaillon. Désormais tu es sous mes ordres directs, et autant te dire que ce sera pas une partie de lunettes.


___La barde prit alors du recul l’œil averti et sévère. Si elle pensait faire une mutinerie cette petite, elle la tiendrait à l’œil, rien ni personne ne lui échappait sur son navire. Elle était belle, elle était grande et surtout, elle était féroce ! Son nom ? Captain’ « Mad » Melloré de la rivière Tuchoko.










___Le vent froid de Tempest Cove soufflait sur les poneys vêtus de leurs imperméables jaunes et gonflait les quatre voiles par la même occasion. Le navire allait bon train, fendant ce mur d’eau qu’était l’averse s’abattant sur cet endroit. Tant bien que mal, la capitaine autoproclamée essayait de ne pas trembler, mais ce climat n’était pas digne d’une pirate de son rang, elle ne méritait rien d’autres que ce qu’elle avait entendu des climats paradisiaque de SilverLine. Rêvant à ces températures, elle fit pas bien attention aux vagues qui secouaient violement le navire. Toutefois, pour le moment, ses quatre fers semblaient être parfaitement ancrés au sol. Les embruns lui emplissaient les narines alors que le vent jouait dans sa crinière trempée. Fièrement, elle se tenait droite contre le garde fou, observant les alentours tant bien que mal, malgré la brume et le rideau de pluie qui l’empêchait de voir à plus d’une dizaine de mettre. C’était perdu dans le brouillard le plus épais que commencèrent les plus grandes épopées.


___L’effervescence sur le bateau atteignait un point culminant pour continuer de manœuvrer le bâtiment de bois sans qu’il n’heurte quoi que ce soit. Ainsi, ne connaissant pas leur position exacte, ni leur cap, bien qu’ils utilisaient cette drôle de chose ressemblant une montre et indiquant toujours le même endroit. Leurs objets de navigation étaient très certainement hors services, ce qui était un signe du Dieu Glaboutille, il les menait vers l’infini de son territoire ! Il les menait vers les merveilles que cachent les fonds marins, vers de nouvelles terres que personne n’avait jamais conquises. La, elle pourrait récupérer son trésor, là bas elle pourrait récupérer ce précieux anneau qui lui persiflait toutes ces choses qu’elle pourrait faire.


___Tout comme ce chat invisible perché sur son épaule, il la poussait à y aller, à s’enfoncer dans la brume jusqu’à s’y perdre. Jusqu’à y perdre le raison pour enfin y trouver la source du pouvoir qu’elle chérissait tant. Obnubilée à cette idée, la dame à la robe grisâtre tendait une patte envieuse, cupide ! Toutefois, secouée par une vague, la chaotique reprit ses esprits. Plus aucune voix ne lui susurrait à l’oreille, elle n’avait plus qu’à guider son navire à travers l’inconnu et les mystères que lui révéleraient la brume.










___Une nouvelle vague souleva violemment le pauvre navire ce qui fit vaciller la jument encore perdue dans ses pensées à cette instant. Lui retournant l’estomac, elle du se rapprocher du garde fou afin de décharger ce dont son estomac ne semblait plus avoir besoin. Toutefois, à peine s’apprêtait-elle à rendre son maigre déjeuner qu’une autre vague secoua le bâtiment, la renvoyant en arrière ou elle glissa sur le pont mouillé. Se prenant les pattes dans une corde qui traînait par là et qui l’envoya au tapis. Cependant, elle n’avait pas eu le temps de se relever que l’embarcation tangua de nouveau l’envoyant passer par-dessus la troisième corde le garde fou, corde attaché à une patte et surtout tenue de l’autre extrémité par un moussaillon en train de la détaché d’un autre endroit. Ainsi elle fut tenue à quelques mètres de l’eau la tête en bas pendant quelques minutes avant que le brave homme ne finisse son travail.


___Gardant la corde en main, le gabarit de ce pauvre terrestre adolescent ne faisait pas celui d’une Saddle Arabian. Presque aussitôt et entraîner par un nouveau mouvement brusque du Fier Sam, l’étalon s’étala à terre, puis glissant à terre à l’image de Mad il y avait quelques minutes de cela passa entre deux barreau de cette pseudo barrière censée empêcher les gens de choir de ce navire. La relation de cause à effet ne mit pas bien longtemps avant d’être ressentit par cette folle capitaine qui patientait en grommelant, une patte sous la joue en attendant que quelqu’un ne daigne la remonter. Le gamin entraîner par la vitesse produisit un effet de poulie qui remonta la jument à une vitesse impressionnante, l’envoyant dans les airs avant qu’elle ne retombe sur le navire l’air de rien et sifflotant comme si de rien ne s’était passé. Sous cette pluie battante, tout le monde avait grise mine.


___L’ambiance était morose et mettait mal à l’aise cette championne des mers qui se saisissant de son violon et de son archet se mit à jouer. La musique était vive, joyeuse et puissante. Les relent de pirateries se sentant dans la musique s’infiltra dans son esprit et gagna les cœurs des gens qui se mirent à danser et chanter avec elle alors que le navire semblait émerger du brouillard. Tous dansaient joyeusement et profitait du soleil qui désormais séchait leur pelage meurtrit par l’air marin. Dans son esprit tout se chamboulait, lorsque la musique s’arrêta, elle semblait être une autre. Elle semblait désormais plus… « pirate » qu’avant. Bien qu’elle ait tenté de se faire passer pour une précédemment, son jeu d’acteur était des plus pathétiques, mais maintenant, dans sa représentation, dans sa posture, il y avait quelque chose de véridique, lorsqu’avec un accent fleurant bon le rhum elle hurla des ordres à droite et à gauche avant d’appeler ca seconde sur ce vaisseau :


-LUCKY CHARM ?!


___Où avait-elle bien pu passer ?

_____________________________________________

OC From Mad Munchkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko   Ven 16 Oct - 17:04

La capitaine Mellorée n'arrêtais pas de me dire que j'était en retard , la première fois ce fut étouffée par le vent et la pluie et la deuxième fois sa voix fut un peu plus amplifié .

Le seul truc qui me choquée c'est le fait qu'elle prenait l'exemple d'un papillon ?!
-Je sais que je suis en retard merci de me le faire rape- Je ne finissais point que son visage était a quelques centimètres du mien. Je comprends un peu mieux pourquoi elle est la seconde en chef de Discord. Ces phrases n'avait très peu de sens...

Je n'écoutait qu'à moitié ceux qu'elle me disaient mais de ce que j'ai compris que c'est le "Roi des abeilles" qui doit être Discord je présume qui lui a demandé de s'occuper de moi pour un entrainement spécial, ça vas mal se passer je le sens... Peu après elle s'éloigna et me regarda.

-C'est quoi son problème à cette grognasse...?
Si elle m'entendait je sais pas ce qu'elle m'aurais fait mais en tout cas je ne veux pas chercher les ennuis avec elle...

Pendant la tempête je m'installa en haut d'un mat où se trouvait une belle vue sur la mer déchaîner. Ce que je voyait ce n'est rien d'autre qu'une mer de brume a l'horizon, alors que sur le pont le Capitaine Mellorée donna quelque ordres au matelots présents sur le pont, comme un vrai capitaine, j'ai réussi à m'enfuir au bon moment on dirais, je ne n'aime pas recevoir des ordre et encore moins de cette pimbêche.

Quelque minutes après je l'entendait hurler mon nom dans tout les sens, allons bon que me veut t'elle encore...? Je descendit du ou je me trouvait et me posa en face d'elle, prête à recevoir ses ordres à contre cœur.
-Oui capitaine Mellorée, je vous écoute ...?

Revenir en haut Aller en bas
Mad Melloré
avatar
Eternal Chaos

Messages : 337
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Saddle Arabian
Niveau: 18
Expérience:
129/180  (129/180)

MessageSujet: Re: [Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko   Jeu 12 Nov - 2:54






____La brise, somme toute rafraîchissante rapportait aux narines de notre héroïne les douces effluves des embruns. Humant à plein poumons cette fraîcheur nouvelle, l'odeur de l'iode et du poisson, celle de la liberté. Le soleil cognait modérément contre sa robe l'enveloppant d'une robe de lumière à la chaleur réconfortante. A la lueur de l'astre, son pelage mouillé semblait encore plus sombre qu'à l'accoutumée. S'ébrouant rapidement afin de se débarrasser de la désagréable sensation que lui procurait les gouttelettes qui perlaient sur sa peau, se frayant tant bien que mal un chemin dans sa sombre robe.


____Plus consciente des éléments, plus à l'écoute de la mer et des aventures qui s'y camouflent, Mad avait tout du plus grand des forbans. La "capitaine" de ce navire semblait avoir navigué toute sa vie, sa patte était ferme et les légères oscillations du navire ne semblaient pas la déconcerter outre mesure. Fier et droite, la brigand attendait son acolyte avec l'impatience d'un général devant le manque d'enthousiasme de son second. Tel un Capitaine Crochet en l'attente de son Mouche, la jument attendit quelques instants et n'hésita pas plus longtemps avant d'hurler à nouveau le nom de l’intéressée alors qu'elle se trouvait devant elle, l'aspergeant à loisir d'une pluie de salive en direction de son visage.


-LUCKYYYY CHARM ! Eh bien moussaillon, c'est pas trop tôt ! - sa voix avait un quelque chose de plus rocailleux et plus assuré. La demoiselle se tenant droite ne semblait plus peiner à trouver ses mots et son charisme actuelle, malgré son comportement étrange était indéniable- Faire attendre son capitaine de la sorte c'est passible de la peine de la planche mademoiselle ! Mais vous avez de la chance de tomber sur une capitaine aussi dévouer et aimante de son équipage que moi, car il n'en sera rien. Pour cette fois cependant. - ses intonations dénotaient d'un cynisme non dissimulé qui semblait impliquer une sanction bien plus sadique à la prochaine faute-  Bien… Si tout est compris nous serons dans les meilleurs termes matelots. D'après ce que je sais * kof kof kof* - la « pirate » fut prise d'une importante toux qu'elle couvrit d'un sabot , cet effet rocailleux qu'elle se donnait semblait lui abîmer la voix plus qu'elle ne le pensait. Toutefois elle ne l'abandonna pas pour autant et après s'être passé un mouchoir en soie blanche sur le visage afin de se débarrasser de l'eau de mer et du sel qui s'y cristallisait, la demoiselle reprit alors- D'après ce que je sais, et ce que je vois tu es une guerrière verser dans l'art du combat rapproché. Bien. Je te laisse cinq minutes pour te préparer et nous allons nous entraîner dans ce cas, si des forbans veulent notre or, nous leur montrerons et si jamais, nous mettons la main sur… Le trésor, l'unique, le précieux. Alors nous pourrons nous débattre becs et ongles Savvy ? Si tu n'es pas à la hauteur… Au moins tu nourriras les poissons, ce qui te donnera une quelconque… utilité.



____Se détournant de la jeune chevalière sans plus de cérémonie, la demoiselle écarta de la patte un des marins qui travaillait à faire avancer le navire. Son pas était léger et sa démarche séductrice, la demoiselle semblait être devenue un réel serpent capable de survivre dans les conditions de vie qui sont imposés à un pirate. A n'en pas douter, quelqu'un qui n'aurait jamais connu la chaotique avant ses événements n'aurait pas douté de ses capacités à se faire respecter et à s'imposer en tant que puissante capitaine.










____Sans la moindre hésitation la demoiselle poussa la porte de la cabine réserver à la capitaine sous le regard incrédule de cette dernière qui cependant ne préféra pas l'interrompre. Il lui avait été dit que la seconde de Discord était des plus lunatiques et imprévisibles et qu'il valait mieux la laisser agir à son bon vouloir. Fouillant dans le coffre de la capitaine qui, étant une Saddle Arabian, possédait une carrure proche de la sienne, la barde finit par tomber sur ce qu'elle recherchait. Devant elle disposer avec soin sur un mannequin un corset à lacet en cuir, ainsi qu'une redingote à manche ample dotée d'une queue de pie de couleur cuir. Enfilant l'attirail, la demoiselle se débarrassa de sa casquette mais aussi de son écharpe qu'elle plaça bien à l'abri dans son sac, la pirate se coiffa du tricône qui trônait non loin. Revenant finalement vers le coffre qu'elle avait ouvert précédemment. La demoiselle sans grand intérêts pour ce qui s'y trouvait saisit les objets un par un avant de les envoyer par-dessus son épaule traverser la cabine jusqu'à ce qu'elle tombe sur un objet qui attira sa convoitise.


____Dans un fourreau semblait assoupit la lame froide et mortelle d'un fauchon à la manufacture indéniable. Probablement en argent, la guerrière ne tarda pas à glisser l'arme à sa ceinture, déposant dans la cabine l'arme de son père. Fière de ses trouvailles et possédant désormais l'attirail nécessaire à son rôle de boucanier, la jument sortit de la cabine, droite et encore plus séduisantes, sa crinière légèrement recoiffées et décorées de fines tresses par endroit lui donnait cet air sauvage et agressif si propre aux forbans des mers. Son violon sous le bras, la demoiselle arracha à l'instrument deux notes. L'une d'entre elle, colorées sembla entrer dans le corps de Lucky, tandis qu'une autre, grise pénétra son propre corps. A cet instant, elle sentit sa force diminuer drastiquement, l'instrument lui paraissant presque lourd. Pour sa compatriote cependant, c'était tout l'inverse qui avait sans doute eut lieu.


____Rangeant alors l'instrument dans son étui qu'elle attacha fermement à un mat afin qu'il ne tombe pas. La barde dégaina son arme et se mit en garde. Souriant à son « apprentie » elle lui adressa à nouveau la parole. Cette fois sa voix, ne se paraît pas d'artifice. Elle respirait cependant une assurance déconcertante, mais aussi quelque chose de plus tranchant, de plus froid. Ses intonations avaient un je-ne-sais-quoi d'exotique qui auraient fait fondre plus d'un admirateur.


-Eh bien Dame Lucky… J'espère que vous l'avez remarqué , j'ai amélioré vos capacités combatives et diminuer les miennes afin que nous puissions mener un combat plus intéressant. Dans un premier temps je vais vous étudier, avant de décider si je peux faire quelque chose de votre incompétence ou si cela dépasse de loin mes capacités. Auquel cas espérons le pour vous, la Déesse gardienne de ces eaux soit plus clémente.


____Sans plus de parole, la demoiselle d'un geste vif frôla la joue de son apprentie y laissant une fine ouverture de laquelle commençait à filer de minces gouttelettes écarlates.


-Première leçon, soyez plus attentive. Un adversaire n'attendra pas que vous soyez prête pour frapper. Maintenant si vous le voulez bien très chère, attaquez-moi !


____Le regard de la Saddle Arabian était vif et mesquin, une étincelle de fourberie y brillait alors qu'un mince sourire se dessinait sur osn museau. Depuis combien de temps ne s'était-elle pas amusée ainsi ? Ce sentiment de liberté ? Elle ne se sentait plus prisonnière de son corps comme à son habitude, mais si légère. Plus aucune chaîne ne semblait la retenir pas même celles de la folie. Le vent et la mer pour compagnon semblaient pour leur part comprendre cette longue solitude et ce sentiment d'éternité. Sous ce ciel sans nuage. Tout ceci ne semblait être qu'un rêve aux yeux de la barde.

_____________________________________________

OC From Mad Munchkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko   Jeu 26 Nov - 17:39


Alors que la capitaine Mad m'appelait, bien que je sois devant elle, le tout en me postillonnant dessus, je me contenta de secouer la tête et juste de la regarder pour écouter ce qu'elle a me dire. Encore une fois, encore une fois, je l'ai fait attendre, et donc Madame râler pour sa... La planche ? pff, même pas, ce n'est pas un petit bout de bois qui va me faire peur, surtout quand c'est dit de sa bouche, C'est amusant d'entendre sa... Mais comparer à cette chère Mad, j'ai des ailes, donc je peux m'en servir à ma guise. Alors qu'elle continua de me parler, elle fut soudainement prise d'une important quinte de toux, tu parles d'une robuste capitaine, cela ne l'empêcher pas de terminer sa phrase et me laissa cinq minutes pour me préparer, à mon avis, elle veut voir ce que je vaux lors d'un combat, même si je savais pertinemment qu'elle rester plus forte que moi, je lui répondit fièrement d'un  «Oui capitaine.»

Elle partit pour allez dans une cabine, je me contenta de rire en la voyant, De toute façon j'avais déjà tout ce qu'il me fallait pour me battre alors je n'ai pas besoin de cinq minutes pour sa, mais elle oui en avait besoins de ses cinq minutes. Je laissa mon épée rangée dans son fourreau et l'attendit impatiemment, Qu'est-ce qu'elle pouvait donc faire qui met autant de temps sérieusement...
Alors qu'elle sortit enfin de la cabine, habillée comme une pirate, ça change de la voir comme sa, en tout cas ça lui allait tellement bien.

Je la vis tenir fièrement son instrument, où elle joua deux notes avec cette instrument en question, l'une des notes en question était colorée et s'approcha de moi pour me pénétrer, je sentit alors ma force c'était décuplé, ainsi qu'une autre note qui est grise entra dans le corps de Mad. Je sortit alors mon épée de son fourreau,ignorant son commentaire par rapport aux notes, en tout cas, elle c'était abaissée ses propres capacités.

Je n'eu pas le temps de réagir, que sa lame frôla ma joue, où quelques gouttelettes de sang était désormais présent sur ma joue. Je recula un peu surprise de ce qui s'est passée et passa mon sabot sur ma joue, plus précisément sur les gouttelettes écarlates. je lança un sourire sadique à cette chère mad et m’avança vers elle, parant les coups de son épée avec ma lame, la saddle donnant toujours des coups  que je parait, me trouvant en face d'elle, et bloqua sa lame sur la sienne.
«Désolée ma chère capitaine,mais...» Je ne finissa point ma phrase que je donna un coup assez vif, faisant tomber l'épée de la saddle loin de ses sabots, je rigola et posa ma lame sur sa gorge «Alors, qu'est-ce que te fait de faire désarmé par son matelot, chère capitaine ?».
Si avec sa je ne lui prouve pas que je peux être forte, il faudra que je commence à m'amuser à la blesser, mais je vais être gentille et la laisser entière, juste parce qu'elle est la seconde de Discord.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] Le Capitaine de la Rivière Tuchoko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» Il ne manquait plus que toi.[PV Rivière 'Argentée]
» Le vocabulaire du Capitaine Haddock
» capitaine et veteran de minas tirith en "nmm"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Chaotiques :: Tempest Cove-
Sauter vers: