Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Ven 16 Oct - 1:08

La république lunariste n'ayant décidément plus l'envie d'un mage de feu dans ses rangs, je m'étais décidé à voyager vers les suffering lands.

Ces terres devenues arides à cause de la guerre étaient devenues une zone relativement délicate, inhospitalière, et en proie à des nuisances qui poseront problème après les guerres, voire pendant, si on ne contrôle pas cela. Par chance, nombreux étaient les combattants qui, impliqués ou non dans leurs allégeances respectives, combattaient les monstres qui se baladaient dans les terres neutres. Une tâche parfois considérée comme fastidieuse, car les monstres ont très souvent été utilisés comme "mannequins d'entraînement" et ne sont jamais devenus d'énormes problèmes pour Equestria...

Ceci dit, je me battais contre des groupes de zombies. Parfois d'anciens soldats lunaristes, parfois d'autres camps....

Au fond cette histoire de camp commençait à me lasser. Luna et Célestia s'entendaient bien mais pas assez pour former un bloc solide. Cadence était même laissée à l'abandon, quant à Twilight, c'est le silence radio, sans pouvoir lui demander si elle est coupable ou innocente...

De l'autre côté, Sombra, Chrysalis, Discord ne s'entendaient pas non plus. Une chance, sinon ce serait fini depuis des lustres.

Bref, cela faisait deux mois que je moissonnais des groupes de Zombies. Des petits, des plus grands. J'évitais les hordes trop grandes pour ne pas prendre de risque...

Je ne pensais plus, je me demandais ce que je pouvais vraiment faire pour aller plus loin dans la puissance magique. Je me disais qu'obtenir les ailes d'alicorne étaient le seul moyen de développer plus de puissance, mais ce n'était pas donné à n'importe qui et on ne me les donnerait pas...aussi je multipliais les combats contre des monstres, me sentant réellement seul dans la république qui m'avait rangé dans un tiroir, et qui en attendant me voyait que comme un séducteur....pour ne pas être plus blessant.

Bref, cela faisait une semaine, j'étais fermé dans ma bulle, avant de remarquer une autre forme de vie....ça ne semblait pas être un zombie, mais bien quelqu'un de vivant....

Je me décidais à l'approcher, faisant apparaître au-dessus de moi un drap blanc, en signe de paix. Ca ne valait rien de le mettre même dans ces terres "neutres"....
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Ven 16 Oct - 22:37

Papa, mon très cher père, je n'ai servie à rien durant cette bataille, je suis tombé comme une mouche si rapidement devant les solaristes. Je ne suis pas digne d'être ta fille et de porté le titre de princesse, surtout après avoir été faite prisonnière. Mais je me refuse de repensé à cette événement de ma vie, je ne veux même pas en parlé pour l'instant.
Cela fait un moment que je marche sans but dans Equestria, je suis partie de chez moi sans vraiment de but, sans préparation et surtout sans escorte d'aucune sorte.

Seulement une simple cape, un bagage tout aussi simple ne contenant pas grand chose et aucune arme, je n'ai pas eu le courage de prendre les miennes, je n'en suis pas digne, de plus elles sont salie par les solaristes qui les ont touché. Elles serviront donc à une autre personne en attendant, histoire de leurs redonné leurs noblesses et leurs honneurs. J'ai traversé de nombreuses contrée plus ou moins connu, quoi que, je n'e sais rien, je n'ai pas vraiment fait attention à cela. Même quand je me suis fait attaquer par des brigands et des voleurs, je n'ai fait que me défendre avant de m'enfuir dès que possible.

Après tout, je ne vaux rien du tout, je ne suis qu'une lâche, une fuyarde, une jument incapable. Je ne peux même pas aider mon royaume, mon père et mes "amis" dans la lutte contre l'ennemie, pire je ne cause des problèmes à ses derniers. Le Dark Plege se portera mieux sans ma présence néfaste chez eux. Je m'exile donc en attendant d'être plus forte et de ne plus être un fardeau pour eux, pardon encore papa d'être parti sans rien dire, de te laissé seul au pays. Mais je fais confiance à ceux à qui tu fais confiance pour t'aider dans ton règne, j'espère que tu ne me cherche pas car je n'ai pas l'intention de rentrée pour l'instant.

Au bout d'un moment, j'arrive dans un endroit désolé, abandonné de tous et surtout isolé : Suffering Lands, personne ne va venir me cherché ici, je vais pouvoir me remettre tranquillement en question, me retrouvé et repartir sur la bonne patte pour devenir plus forte pour ma nation.
Cette endroit est un ancien champ de bataille, un terrain d'entrainement pour de nombreux de nécromancien, il doit donc y avoir quelques zombies restant de leurs invocations sur place, ils ne valent pas de vrai soldats ou ennemie vivant. Mais ils feront l'affaire pour l'instant, d'abord, me trouvé une arme, car à sabot nu, je ne vais pas tenir longtemps.

Avant tout, me faire un camp de base où passé la nuit et entreposé mes affaires dont je n'ai pas besoin lors de mes parties de chasse aux monstres et aux zombies. Je commence donc à cherché une grotte ou un renfoncement abrité du vent, au bout d'une bonne heure, je trouve mon bonheur en une petite caverne à flanc d'un pic rocheux et légèrement caché. En somme, un endroit idéal pour y caché mes affaires le jour et ma personne la nuit, je commence à l'aménagé sommairement avant d'aller à la recherche d'une arme.

Bon, maintenant, je prends quoi exactement comme arme ? Une épée ? Pourquoi pas, mais je dois apprendre à manier une autre type d'arme si je veux être plus utile à ma nation, je dois m'adapter à mon type d'ennemi. Je cherche donc des sites de combat récents, les zombies doivent forcément faire des victimes, je peux donc trouver ce dont j'ai besoin sur les cadavres de ses derniers, surtout que je ne pense pas trouver une arme vraiment utilise sur les zombies.

Je trouve facilement un de ses fameuses zone de combat, il n'y a plus que des cadavres, dont la majorité sont des zombies définitivement mort, mais je trouve quand même mon bonheur sur un cadavre de Minotaure qui semble fraîche, ou du moins, de ne pas daté de plusieurs années. Je commence à la fouillé quand je sens une présence dans mon dos, je me retourne et trouve une licorne couleur sable et au crin bicolore rouge et jaune entrain de secouer un drapeau blanc.

Je lève un sourcil fasse un tel objet qui semble être mal venu en ses temps de guerre et de conflit, surtout en terre neutre qui est un zone de non agression normalement. Je mets rapidement ma capuche sur la tête de façon à caché mon visage et ajuste ma cape sur mon corps avant de dire d'une voix neutre et froide :

- Que veux-tu étranger ? Et je ne vais t'attaqué, donc baisse de drapeau qui semble inappropriée dans un tel endroit et dans de tel circonstance.


Je reste quand même sur mes gardes et recule légèrement en enjambant le cadavre du minotaure, butant au passage sur l'objet de ma recherche, une belle hallebarde qui ne semble pas trop lourd pour moi en plus, donc facilement maniable. Je la fait donc glisser, discrètement, avec ma magie derrière moi afin que je puisse la prendre si l'inconnu m'attaque.
Je le regarde de bas en haut et ne vois pas d'arme au premier coup d’œil, donc il utilise surement une forme de magie pour se battre, ou alors ses armes sont caché sur sa personne. Je finis quand même par demandé avec toujours la même neutralité et froideur dans la voix :

- Que me veux-tu sinon ? Je souhaite rester seule, donc si tu n'as rien à me dire, va-t-en.


Je ne veux pas de compagnie, surtout si la personne me trahie ou me quitte pour avertir mon père de ma présence ici.
J’attends donc sa réponse, qui va devoir être clair et précise, sinon, je le taille en pièce avec ma nouvelle arme fraichement acquise.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Sam 17 Oct - 14:22

En me rapprochant de l'inconnue, j'entendis quelques mots lancés à mon égard, résonnant presque dans ces lieux maudits et oubliés de toute civilisation. Des mots bien abrupts, ma foi, mais était-ce si étonnant ?

La jument, non contente de rester sur la défensive, s'était cachée le visage. Elle avait manifestement peur qu'on la reconnaisse. Ceci dit, en me rapprochant d'elle, je pouvais remarquer que sa voix, même avec des paroles froides et distantes, était relativement chaleureuse. Une voix qui a surement connu la guerre, mais qui ne semblait pas non plus vivre trop à la dure. Mh, c'était comme la princesse Luna, qui allait sur des champs de bataille, mais qui une fois les batailles finies, rentre tranquillement chez elle au chaud....

Quelque chose me dit que je n'ai pas affaire à n'importe qui, mais j'ai affaire à quelqu'un qui ne souhaite pas être reconnue, soit.

"Hola, milady...Je préfère tendre un drapeau de paix en terre neutre, plutôt que de combattre quelqu'un que je ne souhaite pas affronter.

- Je me présente, je suis Fire Bright. Mage de feu..."


Je n'osais pas lui demander son nom, voyant que j'étais pour elle un potentiel ennemi, je me disais qu'elle prendrait son temps pour me dire ce qu'elle à envie.

"...Je suis venu pour affronter des zombies dans ces lieux maudits, et bien que nous serions tous deux capables de combattre ces monstres, les hordes les plus grandes nécessitent de former un groupe, aussi je me suis dit qu'ensemble, nous pourrions aller plus loin dans l'extermination de ces monstres..."

C'est à ce moment que je remarquais qu'elle avait ramassé une hallebarde d'un cadavre. Une arme qui était surement excellente en son temps, mais qui avait subi les facéties du temps, elle devait tout juste entailler la chair.

"Bien, acceptez-vous de....surmonter la solitude pour combiner nos forces ?"

J'étais attiré par son regard, bien plus chaleureux et agréable à observer que son ton de voix. Peu importe pour le moment, je compte simplement faire un peu de route avec elle pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Dim 18 Oct - 19:51

L'inconnu répond rapidement à mes questions, d'abord au sujet du drapeau blanc, qui est plus que ridicule, pour être sur de montré à la personne qu'il ne souhaite pas combattre. Je lève un sourcil à ses paroles, j'ai du mal à le croire, mais bon après, cela m'arrange si il ne souhaite pas combattre, je n'ai pas envie de gaspillé de précieuse force pour lui. De plus, je n'ai pas envie de ma battre pour l'instant, je n'ai pas encore vérifié si mon arme est tranchante ou même suffisamment solide pour être utilisé.

L'étalon se présente maintenant sous le nom de Fire Bright, un mage de feu, cela résout l'histoire du manque d'arme sur sa personne, il utilise la magie élémentaire. La licorne continu son récit où il me donne la raison de sa présence en ses lieux, il est venu faire la même chose que moi j'ai l'impression, du moins pour la partie "tuer des zombies" et fini par me proposé de devenir compagnon d'armes pour combattre les hordes. Il ajoute même ensuite si je peux surmonter ma solitude pour combattre à ses côtés.

J'éclate littéralement de rire sur le moment, je ne sais pas si il est fou, inconscient ou les deux, mais c'est bien la première personne qui me demande cela sans me connaitre ni d’Ève ni d’Adam. Mais mon rire s'arrête aussi rapidement qu'il est arrivé alors qu'une larme pointe le bout de son nez, d'habitude c'est moi qui fait se genre de requête, comme le jour où j'ai rencontré Cat, son comportement avec moi ce jour là m'a fait tellement de bien. Il est un des rares à m'avoir traité comme une personne normal, enfin, jusqu'à ce qu'il sache va véritable identité.

Mais je secoue la tête pour chassé le cristalpony de mes pensées, lui qui a été plus fort et courageux que moi, ce battant comme un diable pour me sauver malgré sa nature gentil et peureux. Une nouvelle larme coule sur ma joue alors que je tourne le dos à Fire en disant d'une voix légèrement brisé :

- Merci pour ton offre, mais je souhaite resté seule pour l'instant, je vais donc faire attention aux hordes, merci de m'avoir averti, on se reverra peut-être un autre jour.

J'installe alors sur mon dos la Hallebarde et me prend une direction au hasard, cherchant de nouveau lieu de combat frais où je peux trouver ce qu'il me faut pour survivre ici. Je dois aussi m'éloigné de lui, il me rappel trop de souvenirs qu'il m'est interdit d'avoir jusqu'à se que je sois digne de mon titre de princesse.

Alors que j'ai fait quelques pas, je relève la tête et me trouve nez à nez avec un zombie, en faite, avec plusieurs zombies, tout un troupeau. Je recule vivement et dit d'une voix quelque peu paniqué :

- Finalement, je pense que je vais accepter ton aide toute suite, du moins le temps de se débarrassé de ses spectateurs.


Je me mets alors en garde avec mon arme que je place face à moi et commence à tranché les premiers poneys à porté de ce dernier. J’espère qu'il va vraiment m'aider, sinon la fuite va devoir être encore mon mot d'ordre.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Dim 18 Oct - 22:49

Dans un premier temps, elle se moquait de mon offre. Une chose qui ne se faisait pas, car c'était contraire à toute règle de survie, mais je voyais dans son regard un reflet vitreux. Sans la connaître, je savais que je n'avais pas affaire à une guerrière ou même à une soldate. Une noble, ou une folle....

La noblesse était souvent synonyme de folie. La noblesse créait des protocoles pour tout, se donnait une contenance en toute circonstance, au point même de ne plus faire la différence entre une situation critique et une simple mascarade. Elle devait surement penser qu'elle pouvait tout moissonner, avec son hallebarde ancienne, mais une horde de zombies méritait généralement deux, trois, quatre personnes avec un équipement décent.

Chose que je n'avais pas vraiment, mais je ne m'attaquais qu'aux groupes modestes, et un mage ne porte que très rarement une cuirasse.

Ceci dit, elle fit demi-tour, mais un léger sourire se dessinait en voyant une petite horde de zombies arriver. Elle n'avait pas fait trois pas qu'elle les refit, dans l'autre sens.

"ça me paraît judicieux..."

Son arme tranchait. Soit, elle n'avait pas besoin d'une autre arme, même si une arme actuelle serait préférable.


"Pour le bruit, le feu, le sang, et le métal !"

Dis-je triomphalement avant de créer 4 boules de feu, les envoyant en cloche au centre du groupe de zombies, afin de ne pas embraser la hallebardière tout en lui simplifiant le travail.

Rapidement, des zombies tombèrent, grillés par la magie de feu. Une odeur de brulé épouvantable commençait à emplir l'air, mais qu'importe, il fallait continuer l'incinération.

Ainsi, dès qu'une boule de feu percutait un zombie, j'en créais une nouvelle, afin de contenir autant que nécessaire la horde et laisser le moins de monstres possible à la guerrière qui m'inquiétait beaucoup, avec son arme ancienne....

"Mourrez une bonne fois pour toutes, saletés !"

J'étais presque plus heureux de me servir de magie du feu que d'aider les gens à retrouver leur chemin, c'était tellement bon de combattre ! Une envie grisante qui me manquait, depuis cette guerrilla contre les changelings...
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mar 20 Oct - 13:13

Alors que je commence à tranché dans le vif du sujet, derrière moi, j’entends Fire accepté mon aide, semblant aussi faire allusion que j'ai bien fait de finalement accepté son offre. Mais je l'ai seulement accepté au vu de la situation présente, rien n'est dit que je vais vouloir resté avec lui sur le long terme. Surtout si je ne peux pas lui faire véritablement confiance, après tout, nous sommes en terres neutres, il peut très bien appartenir à une nation ennemie et vouloir me livré à cette dernière à la moindre occasion dès qui va connaitre mon identité.

Mais je dois me concentré sur cette bataille d'abord, il est pour l'instant le cadet de mes soucis. Il parle à nouveau, cela ressemble à des incantations qui se confirment lorsque des boules de feux commencent à pleuvoir sur le troupeau par le centre. Rapidement, les zombies s'enflamment et tombent en cendres peu de temps derrière, cela fait surtout diminuer rapidement le nombre de monstre à combattre pour moi.

Je continue à tranché tout ce qui passe au porté de mon arme et donne de violente ruade à ceux que je trouve trop prêt de moi. Une odeur de cadavres brûler commence à se faire sentir sur le champ de bataille, une odeur dont je m'enivre, elle me rappel Detrot où la même odeur flotter. Cela m'emplie alors d'une rage folle lorsque le visage de cette solariste et de Celestia se pointent dans mon esprit, je hurle alors cette dernière et fonce dans le tas, utilisant mon hallebarde comme d'une lance et envoie valser dans les airs les zombies avec cette dernière. Je me bats de façon violente et sanguinaire, je ne veux rien d'autres que voir des morts autour de moi, mais comme ce ne sont que des zombies déjà mort, cette soif n'est pas vraiment abreuvée à cause de ça, parce qu'il n'y a pas gerbe de sang, de cris de douleur ou de supplication pour être épargné.

Seulement des râles lointains et vieux de monstres rendant définitivement l'âme. Je ne semble pas vraiment la seule à être enivré par ce combat quand j’entends Fire ordonné aux zombies de crevé. Je ne sais pas pendant combien de temps cela à durer, mais lorsque mon arme se casse sur le dernier zombie debout que je découpe en deux, je suis hors d'haleine, le visage dur, recouvert de cendre et de poussière, tout comme le reste mon corps. Mon cœur en réclame plus, mon âme veut du sang, il réclame celui des solaristes qui m'ont fait souffert.

Je lève la tête vers le ciel et hurle de tout mon être cette frustration, cette colère et tristesse qui m'habite. Une fois fini, je jette un regard en coin à la licorne qui n'a pas l'air d'avoir bougé de place depuis le début et lui dit voix morne :

- Merci pour le défouloir, cela fait du bien. Je ne souhaite toujours pas de compagnie, mais accepte-tu de resté avec moi le temps que trouve une autre arme pour me défendre ? C'est surtout si on rencontre une nouvelle horde comme celle là, je ne veux plus fuir, devant des choses aussi faible.


Je remets en place ma cape sur mon corps et ma capuche sur ma tête, cette dernière est tombé lors du combat, je ne sais pas si il m'a reconnu ou pas, mais qu'importe, dès que je n'ai plus besoin de lui, je le vais le tuer pour être sur qu'il ne dise rien à personne. Au mieux pour lui, je l’assomme et le ligote le temps de me rendre dans une nouvelle contrée loin d'ici.

Pour l'instant, j'ai besoin de lui, je ne peux pas fuir continuellement les grosses hordes de zombies et sans armes je ne vais pouvoir me défendre correctement contre les plus petites. J’attends sa réponse pour partir de cette endroit devenu un cimetière à ciel ouvert que les vautours ne vont pas tarder à prendre possession.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mar 20 Oct - 19:38

Comme je l'imaginais, la hallebarde prise au hasard se brisa en morceaux en dégommant un zombie poney. J'aurais parié que l'arme tiendrait un peu plus longtemps que cela mais j'ai encore sous-estimé l'usure du temps en ces lieux oubliés des princesses...

Je m'étais arrêté de balancer du feu bien avant qu'elle ne termine son combat au corps-à-corps, et j'avais effectivement remarqué que cette inconnue, bien que froide, était quelqu'un qui avait quand même connu autre chose que la vie de combattante. Quelque chose de bien plus confortable.

Elle n'était pas lunariste, comme je l'imaginais. Si c'était le cas je l'aurais forcément reconnue. Elle ne semblait visiblement pas être solariste, au ton empreint de colère voire de rage utilisé en criant Célestia. Il ne restait donc que la faction de Cadence, de Sombra, de Chrysalis, et de Discord.

Je penchais vers ces trois dernières. Les relations entre Célestia et Cadence étaient encore très bonnes et je voyais mal un litige entre ces deux factions sans que j'en entende parler. La violence des gestes, cette explosion de sentiments dans une escarmouche somme toute assez banale pour un duo...Ça ne ressemble pas à un membre chaotique, qui sont bien plus difficiles à analyser, question personnalité....

Il ne restait plus que la ruche, ou la Dark Pledge. Mais une chose était sûre : elle n'était pas lunariste, et de ce point, elle restait quelqu'un dont la confiance était à démontrer ici, et hors des régions pacifiques ou abandonnées.

Sa voix morne la trahissait encore : elle se reprochait quelque chose, en lien probablement avec Célestia. Elle à laissée fuir un solariste, à mon avis. La ruche ou la Pledge l'ont sûrement condamnée à errer un certain temps dans les zones neutres en guise de punition. Soit.

Elle me demandait de l'accompagner, le temps qu'elle trouve une arme. C'était bien sympathique et lucide de le proposer mais ne valait-il pas mieux prendre une arme actuelle de facture médiocre, plutôt que de prendre une arme ancienne et prier pour qu'elle ne se brise pas au mauvais moment ?

"Bien sûr que je vais vous accompagner jusqu'à ce que vous retrouviez une arme. Je veux bien vous amener jusqu'à un forgeron pour que vous puissiez vous défendre, mais mettons des choses au clair..."

Je m'approchais d'elle, visiblement calme et sans ressentiment, mais avec la volonté forte de lui exposer mon point de vue.

"...Je suis bien conscient que nous sommes probablement de factions différentes, et sûrement de milieux sociaux différents. Mais ça m'importe peu que vous soyez une princesse ou une simple citoyenne. Nous sommes en terrain neutre, et la seule chose qui compte ici c'est la survie. Je suis certain que vous savez manier une arme, et je veux bien vous amener voir un forgeron pour retourner ici. Que ce soit pour la survie, mais surtout pour votre sécurité.

Mais surtout, ne restons pas sur la défensive pour des raisons politiques. Je suis dans ma faction en partie par défaut, vous avez peut-être vos propres soucis avec votre faction, ça n'a aucune importance, aucune de nos deux factions ne se rendra compte de notre mort. Pas avant des semaines. Aussi faisons-nous confiance pour aller de l'avant."


Je fis quelques pas dans une direction, celle qu'elle avait prise avant de tomber sur les zombies, avant de me tourner vers elle.

"Si nous faisions partie de la même faction, nous nous serions croisés au moins une fois, et je n'aurais sûrement pas oublié un regard comme le votre."

J'evitais soigneusement de parler de sa crinière noire ou de sa peau sans réel défaut, témoignages d'une personne qui me semblait sortir d'un milieu aisé ou qui tout du moins menait un train de milady, et qui cherchait manifestement à cacher tout ça.

Je me disais que plus tard elle accepterait de se confier un peu plus...

"ceci dit, je ne connais pas votre nom. Si vous ne voulez pas le révéler prenez un pseudonyme. C'est pas très important et je ne voudrais pas vous appeler madame tout le temps."

J'en profitais pour sourire chaleureusement. Elle ne voulait rien me dire ? C'est pas grave. Je e voulais pas lui faire de coup dans le dos et j'attendais la même chose d'elle. Et je me disais qu'en lui faisant comprendre qu'en un certain sens je tiens à sa survie -en partie parce que la mienne risque de dépendre de sa capacité à se défendre, mais aussi parce qu'elle avait sûrement des personnes qui pensent à elle-, elle me donnerait une once de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Jeu 22 Oct - 12:33

Fire répond à ma question simple, il accepte de venir avec moi, le temps d'avoir une arme décente, il me propose même de m'amener à un forgeron pour en avoir une. Je ne suis pas pour aller voir ce dernier, cela veux dire s'approché d'habitation, de beaucoup de monde et donc de personne pouvant me reconnaître ou me connaissant. Mais je ne réponds pas encore car il semble que la licorne n'est pas fini de parlé et de vouloir mettre les choses au claire entre nous.

Il se met donc à ma hauteur et continue à lancé ces phrases, d'abord que nous ne sommes pas de la même faction et du même milieu social, Evidemment que cela l'importe peux car dans ce lieu hostile, seule la survie compte. Il parle encore du forgeron en ajoutant que le fait d'avoir une arme est aussi pour sécurité. Je lui jette un œil noir à ces dires, ce mot me sort par les yeux. On me le sort à toutes les sauces, que se soit par mes ennemies ou par mes alliés, m'enfin, ceux de mon père vu que j'en ai pas vraiment.

Il continu sur sa lancé que nous ne devons pas resté sur la défensive pour la simple raison que nous ne sommes pas du même royaume, il justifie même cela en m'avouant qu'il a rejoint la sienne par défaut et que si on vient à mourir, personne ne s'en rendras compte avant des semaines, voir même des mois. Je soupire légèrement à ses propos, car il est vrai que même mon père ne peux retrouver mon corps en ce lieu facilement, surtout ne sachant pas que je mis trouve, par contre le fait de se faire confiance et d'aller de l'avant ensemble sonne faux à mes oreilles.

Je ne fais plus confiance à personne, tout le monde fini par me trahir à un moment ou à un autre, soit pour aller tout raconter à mon père, soit plus simplement en me vendant à l'ennemi. Fire fait quelques pas plus avant et appuie sur le fait qu'il est sur que nous ne sommes pas dans le même camp pour la simple raison qu'on ne c'est jamais vu et qu'un regard comme le mien ne s'oublie pas. Je le trouve bien prétentieux de dire cela, on ne peut pas croiser tout le monde habitant dans son royaume d'origine, même les dirigeants ne peuvent tous les connaitre entre les allé-venu, ceux qui entre et ceux qui sorte.

Mais bon passons ce détail car il fini par me demandé mon nom, ou du moins une pseudonyme histoire de ne plus m'appeler madame à tout bout de champs, surtout que je préfère mademoiselle dans ce cas là. Je ne vais pas faire le fine bouche, déjà qu'il est bien polie avec une étrangère, surtout qu'il me lance un sourire chaleureux, un sourire qu'on me lance régulièrement au château avant de me poignardé dans le dos.

Je le rejoins doucement et lui répond d'une voix neutre et sans chaleur :

- Je ne veux pas aller voir un forgeron, j'évite soigneusement les villes, villages et autres rassemblement de gens. Cherchons plutôt des zones de combat récent où des personnes comme nous sont mort après avoir affronté des zombies, leurs armes n'ont pas encore subit les ravages du temps et doivent être encore en bonne état, si besoin je l'ai entretiendrai moi-même plus tard.


Je commence donc à marché dans la direction que je veux prendre depuis le début en déviant légèrement vers le nord, histoire d'être sur de ne pas allé vers ce forgeron. Avant de me retourné et de lancé à Fire :

- Tu peux m'appeler Rose, une simple chevalière sans armure et sans famille.


Avant de reprendre ma marche en quête de dépouille fraîche à fouiller.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Ven 23 Oct - 0:28

Un mélange de froideur, de regret et de colère, telle fut la réponse immédiate à mon "discours". J'étais déçu, mais tellement déçu ! Un ami m'aurait sûrement rendu malade avec une telle réaction. Soit, il faudra faire avec.

Elle cachait quelque chose. Une chevalière sans famille notant qu'elle n'avait aucune armure, ça n'avait pas de sens. C'était comme si elle admettait justement qu'elle devrait porter une armure, mais que suite à un événement dont la connaissance m'échappe, elle s'est résolue d'elle-meme à ne pas porter son armure.

Sans famille ? Peut-etre, mais pas sans histoire.

La réponse à ma suggestion de consulter un forgeron, et à l'accompagner, me laissa sidéré, à tel point que je ne lui avais répondu que par un bête acquiescement. Clairement pas convaincu de la logique du raisonnement de la jument.

"Ce sera donc au petit bonheur la chance, dans ce cas. La zone est vaste et il est rare de trouver une arme en bon état.

Ceci dit, Rose est un joli nom, si c'est bien le votre."


Je finissais par l'accompagner, ma cape claquant légèrement à cause d'une bourrasque de vent.

J'hésitais à lui parler, mais entre ce fond de timidité et la froideur de son regard face à ma tentative de la détendre un peu, je me disais que je perdais mon temps. Je vais donc la laisser réfléchir à ce que j'ai dit.

Pendant quelques minutes nous marchions sans but, en silence, avant que je me remette à lui parler.

"et donc...Rose, vous êtes venue simplement en quête de gloire et d'armes anciennes ? Ou vous avez une raison plus importante qui vous motive ? La faction, j'imagine...Beaucoup de monde est motivé par l'envie de rendre grâce à son souverain, redorer son royaume, l'agrandir...

- J'avoue il y a encore peu de temps que j'avais la ferme intention de faire cela, et puis je me suis dit que je n'aurai pas la gloire que j'espérais en retour de bons et loyaux services..."


Je savais pertinemment qu'elle n'était pas aussi solitaire qu'elle le prétendait, elle avait à coup sûr une famille, des amis, sûrement une faction. Je voulais insidieusement en faire partie, n'ayant jamais supporté le contexte de la guerre des factions, et à plus petite échelle, les poneys tristes qui cachent mal leurs problèmes par fierté personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Ven 23 Oct - 22:35

Alors que nous marchons dans cette contrée désertique et balayer par le vent, Fire me dit que Rose est un joli nom, appuyant sur le fait que cela l'est si il s'agit bien du mien. Je roule légèrement des yeux et retient un soupire à cette remarque, ce n'est pas lui qui m'a demander de lui donné un pseudonyme si je ne veux pas lui donné le vrai, il se contredit un peu là.

Nous continuons donc notre marche et recherche d'un lieu de combat récent afin de ma dégoter une arme décente, le tout dans un silence que j'apprécie, le silence est un ami qui m'accompagne depuis tellement longtemps que je l’accueil à patte ouverte quand elle se présente à moi. Mais cet ami est chassé loin de moi au bout de quelques minutes par l'étalon qui m'accompagne.

Il souhaite faire la conversation, surement que le silence est pesant pour lui, contrairement à moi, il me demande la raison de ma présence ici, la gloire ? L'amour des armes anciennes ? Ou une autre raison plus importante ? Comme celle de rendre grâce à son souverain, redorer son royaume, le faire grandir.
Je ne peux pas dire que ce genre de raison ne me motive pas, mais elles sont aux seconds plans pour moi, elles sont optionnelle à mes yeux, du moins pour l'instant et ce n'est pas ici que je peux le faire.

Fire me raconte qu'il s'agit de ses anciennes motivations, mais qu'il a vite compris qu'il ne va jamais avoir les retombés qu'il souhaite, celle de la gloire et de la reconnaissance.
Malheureusement, c'est la vie très cher, on ne veut jamais ce que l'on souhaite, surtout si on l'attend de tout son cœur, on ne doit rien attendre du destin et de la vie, car elle brise vos espoirs de façon cruelle et violente.

Je regarde dans le vague et observe le ciel où quelques nuages semblent s'être perdu ici, comme beaucoup de voyageurs avant eux. Tout en restant concentré sur ses derniers, y laissant mon esprit et mon âme s'y perdre, je réponds d'une voix solitaire :

- Si je suis ici, c'est pour retrouvé celle que je dois être, la personne qu'on attend que je sois, tout les points que tu as évoqué ne pourront être atteint que si je réussi d'abord cela, sinon il est inutile pour moi de retourné de là d'où je viens. Un endroit où je ne suis qu'un déchet, un boulet accroché à la patte du souverain de mon royaume, une personne qui ne mérite pas la place qu'elle occupe.


Je me retourne face à lui et le regarde dans les yeux, je ne le vois pas vraiment, mais il me rappel tellement de personne, je fini donc par dire :

- Si je ne ta fais pas confiance, c'est parce que qu'on ma toujours trahi sans vergogne, sans remord, même les personnes que j'appelais mes amis, on finit par me poignardé dans le dos, je n'ai pas besoin d'ennemi avec eux. Même mon seul amour m'a trahie au point que je l'ai tué pour cela, donc sache que si reste distant avec toi, c'est uniquement pour cette raison, non pas parce que tu fais partir d'une autre faction ou qu'on n'est pas du même rang social.


Je me retourne vivement et reprend ma marche, essuyant rapidement du revers de la patte une larme naissante, mon cœur a voulu s'ouvrir, mais il ne le doit pas, cela fait trop mal et va m'éloigné de mon objectif, d’ailleurs, en parlant de cela, je remarque que plusieurs formes ailés tournent autour d'un point dans le ciel.

Je le désigne du sabot à Fire en disant d'une voix à nouveau neutre :

- Je pense qu'on a trouvé ce que nous cherchions, allons-y.


Avant de prendre la direction de se nid de vautour, j'espère seulement qu'il va y avoir des armes décentes et qu'il ne s'agit pas tout simplement d'un voyageur ordinaire.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Lun 26 Oct - 21:43

Plus les déclarations fusaient, plus les déductions étaient précises pour moi, en particulier lorsqu'elle parlait de ses amis et amour qui l'ont poignardé dans le dos. Manifestement ils ne l'ont pas fait pour rien, ou alors ils sont absolument tous sans cervelle, mais je n'y crois pas. Je pense plutôt que tous ces poneys ont plus ou moins agi sous l'influence de quelqu'un, qui pouvait être suffisamment influent pour les faire emprisonner tant qu'ils étaient dans leur domaine de juridiction.

Ma première déduction me permet donc de dire que Rose fait partie de la noblesse, car même un officier ne peut pas appeler son régiment ou celui d'un camarade pour régler des problèmes de famille. Ça serait de l'indiscipline et aucune armée ne permet cela, à priori.

Ceci dit la noblesse guerrière ce n'est pas courant. Les nobles font du commerce, créent des comptoirs, des établissements, des services, quand ils ne sont pas tout simplement rentiers. La noblesse guerrière ne préoccupe que quelques familles zélées et en quête de justice sur plusieurs générations. De ce principe, je serais très tenté d'exclure Rose de la faction changeling, qui fonctionne encore selon les principes d'une ruche : une reine, des ouvriers, et pas d'échelle sociale. De plus la reine Chrysalis n'a pas de fille...

Si je reprends mes précédentes déductions, il ne reste plus que la Dark Pledge, et ça collerait : les partisans de Sombra ont fini par fonder des familles qui ont gagné en puissance à mesure que les affinités devenaient plus fortes et étroites. Et la première famille de nobles à faire la guerre, celle qui est plus ou moins contrainte de la faire, c'est la famille royale...

En deduction, j'ai affaire avec la fille d'un ami de Sombra, ou la fille du roi elle-même, qui correspondrait à la princesse Shade.

Si je ne me suis pas trompé je peux comprendre et excuser les personnes qui ont cédé sous la pression des plus puissants de la Pledge. Ce n'est pas tout le monde qui peut prétendre être capable de dire à Sombra "Non je ne céderai pas à votre chantage", la minute d'après on pouvait finir mort ou en prison pour ça.

Est-ce que je serai capable de le faire ? Je pense que je pourrai, le jour où je connaîtrai un peu plus de magie ou quelques noms la-bas.

Rose me montrait subitement les vautours et decida de filer vers eux, sûrement pour trouver une arme plus récente. Je la suivis sans rien dire pour le moment.

Une fois sur place, il y avait effectivement un poney mort, mais l'arme qu'il portait était quelque peu décevante : une épée courte en fer. Une arme bon marché qui était robuste mais qui devait être aiguisé après chaque combat. Le fil de ces lames était gommé en a peine quelques coups. Qui plus est il ne fallait pas espérer briser des os avec, même si ce détail était quelque peu secondaire au vu des ennemis que nous voulions combattre.

Une chance que j'allais l'assister. Je ne mise pas non plus sur cette arme, inadaptée pour combattre en masse des zombies. Peu importe, elle devait simplement s'assurer que je ne sois pas déconcentré par une attaque alors que j'allais exterminer des monstres par dizaines et gommer le plus gros des hordes.

Je lui offrais une pierre pour aiguiser la lame, avant de répondre sur ses déclarations.

"Je suis honoré que tu me compare à tes amis, voire plus, alors qu'on je se connaît pas...Ceci dit, vu que je ne suis pas dans la même faction que toi, je n'ai aucune raison de te trahir. Ça reste un échange de bons procédés : tu m'aides à créer mes sorts sans être interrompu et en échange j'efface le gros des hordes de zombies...

Ceci dit, j'imagine que si t'es relations t'ont trahi, ça doit être soit parce qu'ils ont eu peur de ton entourage, soit parce que tu aurais préféré être quelqu'un d'autre, quelqu'un qui n'a effectivement pas de famille pour influencer d'une façon ou d'une autre ses amis, ou éviter d'être dans une famille qui fait que l'on ne te connaît que par elle...

- Ça n'est pas donné à tout le monde de pouvoir rester soi-même lorsque l'on a en face une membre de la royauté ou une membre d'une famille puissante. A la moindre boulette, on peut risquer sa liberté voire sa vie, tout ça pour un malentendu, ou parce que la famille est stricte...

- Pour moi, la différence c'est que je suis sur et certain que je ne fais pas partie du même royaume que toi. Aussi si jamais je fais une petite erreur, je n'aurai pas forcément à risquer ma vie. Je la corrigé et tout est bon. C'est pour cela que je mettais en avant la survie : Si tu veux qu'on discute un peu, qu'on tombe les masques, je n'y vois pas d'inconvénient. Bien sûr, ce qui se dira entre nous en terres neutres y restera...

Et même si je me trouvais -par le plus grand des hasards- dans ton royaume, je n'ai pas l'intention de t'appeler "Princesse" en privé, je n'aime pas le protocole et je fais tout pour m'en débarrasser quand je le peux, quitte à dire à un roi que non, je ne suis pas la pour espionner sa fille, quand bien même il est inquiet pour elle."


Ceci étant dit, la chasse aux zombies n'allait plus tarder désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mar 27 Oct - 23:41

Nous nous dirigeons rapidement vers ses vautours qui se disperse à notre arriver dans des claquements de bacs sonore et qui montre bien qu'on les dérange en plein festin. Il s'agit d'un poney terrestre des plus banals, au vu de ce qu'il reste de son corps.
Je commence alors à cherché si il a une arme et trouve une simple épée courte en fer, ce n'est pas la meilleur des armes, surtout qu'elle doit être affûté, mais elle va quand même faire l'affaire pour l'instant.

Fire semble ne pas être content de la trouvaille, je ne le suis pas plus mais c'est mieux que rien en attendant de trouvé mieux. Ce dernier me donne même une pierre à aiguiser, je me demande bien pourquoi il en a une sur lui sachant qu'il combat avec sa magie. Il va falloir que je me méfie quand même de lui malgré ses belles paroles.

D'ailleurs, le voilà entrain de reprendre la causette. Je m'installe donc au sol et commence à rendre coupante comme jamais cette lame émousser par les combats et l'écoute d'une oreille. Il me remercie d'abord de le comparé à mes amis, je roule des yeux car il semble sarcastique dans ses propos. L'étalon continu à parlé de ce dont je viens de dire, à défendre ceux que si dit mes amis dans le passé, que ce n'est pas de leurs fautes, mais de celle qui les a fait me trahir.

Il assure ne pas être comme eux parce que nous ne sommes pas de la même faction et donc qu'il ne peut pas être influencé par "cette personne", par mon père en gros. Je le vois venir avec ses grands sabots, il souhaite qu'on laisse tomber les masques et qu'on joue carte sur table en assurant que ce qui va se dire ici, va y rester. Mais il en est hors de question, tout fini par être révélé et se savoir, surtout que je ne vais pas me confier à la première personne que je rencontre sous prétexte qu'il est pas du Dark Plege, en faite, je risque de faire cela encore moins.

Par contre je m'arrête de frotté l'épée avec la pierre au mot "Princesse", semblant dire qu'il sait qui je suis réellement et qui va dire non à mon père si ce dernier lui demande de m'espionner. On voit bien qu'il ne l'a jamais rencontré et côtoyer, personne n'arrive à lui dire non longtemps, que se soit à cause de la peur ou des richesses promis, tout le monde fini par dire oui à ses demande, tout le monde.

Mon visage doit s'assombrir fortement alors que je frotte à nouveau l'épée avant de me relever et de la brandir face à moi avec ma magie. Je la regarde et le fait danser autour de moi en répondant d'une voix plus sombre à Fire :

- Tu semble avoir beaucoup de chose dans la tête, tu réfléchis même beaucoup, un peu trop à mon goût. Tu semble faire des promesses que tu ne sais si tu peux les tenir ou pas. As-tu déjà rencontré le roi Sombra ? La noblesse de Dark Plege ? As-tu déjà mis les pattes dans cette enfer sur terre pour la plupart des poneys qui n'y vivent pas ?


Je m'approche de lui de façon menaçante alors qu'une lueur de folie passe dans mes yeux avant de reprendre mes paroles :

- Tu semble tout connaitre de ce monde qu'est la politique et la royauté. Tu te dis assez fort pour dire non à se dirigeant aussi sombre que les abysses et les ténèbres ? Toi qui ne semble avoir aucun nom qui fasse trembler les poulains à sa seule évocation, toi qui ne semble pas plus dangereux que certains habitants de certain royaume.


Je lève mon épée, prête à fondre sur lui, mais je la baisse, il n'en vaut pas la peine, je la range dans son fourreau et me détourne de lui :

- Ne parle pas sans savoir, tu risque de t'en mordre les sabots un jour ou l'autre, beaucoup de gens t'aurais déjà égorgé depuis longtemps pendant ton monologue, tu n'es pas assez sur tes gardes. Viens, nous avons des zombies à tuer.

Ma voix est à nouveau froide et neutre. Les paroles sont belle, mais vaine en ses temps de guerres, soit tu meurs, soit tu tues, c'est une loi qu'on apprend dès l'enfance au Dark Plege, la loi du plus fort. Je reprends donc ma marche dans ce lieu, à la recherche de mort vivant sur lequel me défouler un bon coup, sinon c'est Fire qui risque de s'en prendre une.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mer 28 Oct - 21:03

Elle aiguisait la lame, et le faisait avec une grande expérience, même si elle devrait le refaire après chaque combat, quasiment. Ceci dit ça confirme le fait qu'elle sait pas simplement manier une arme, mais aussi la garder efficace avant un combat.

Mais alors qu'elle terminait son oeuvre et qu'elle jaugeait l'épée, son poids, son tranchant, sa portée, elle me demandait si je connaissais vraiment mon sujet, Sombra, la noblesse de la Pledge. Je ne la connaissais que très mal, sans partie pratique, avec simplement la théorie prise de quelques livres, et l'imagination de la vie la-bas en me basant sur les noblesses lunaristes et solaristes.

Non je ne la connais pas, mais il y a un point commun entre le plus grand des rois et mon père fermier dans la région du Mild West. Un point que Sombra à jusqu'à présent tourné en sa faveur, mais qui pouvait être stoppé.

Ceci dit, je connais d'une façon générale la noblesse, j'ai tellement voulu devenir l'un d'eux que je me suis souvent mêle à eux, uniquement parce que je souhaite faire partie des puissants...Une chose qui va de paire avec le fait qu'il faut encore miser sur le bon dirigeant.

Luna et Célestia...Oh, elle peuvent à tout moment faire cesser cette guerre, mais tout à implosé et bien que les deux royaumes ne se combattent pas, il est possible qu'un jour elles finissent par s'entretuer.

Qui plus est, croiser Sombra est une option sensée à ma quête du sorcier le plus puissant d'equestria. Sombra était une licorne et restait l'un des jeteurs de sorts les plus puissants de cette époque. Je ne compte lui demander quoi que ce soit, mais je pourrai dénicher chez ce monarque des secrets que peu de vivants connaissent.

Mais pour l'instant c'était cette jument qui se trouve devant moi. Elle leva la lame au-dessus de sa tête, voulant me porter un coup dévastateur. Mes yeux, portés au début vers ceux de mon interlocutrice, montèrent pour fixer l'épée. Je tenais à ne pas faire tomber la lame sur moi en la déviant...

Mais ce ne fut pas nécessaire, elle se ravisa, voulant penser que je ne sais pas de quoi je parle.

"Je te suis, Shade."

Le fait qu'elle ait tiqué lorsque je parlais de Princesse n'etait pas totalement par hasard, sa réaction non plus. Si je m'étais trompé elle se serait probablement moqué de moi, mais surtout, elle ne se serait pas crispée. J'ai donc trouvé qui était en réalité la mystérieuse Rose.

Je n'en dis pas plus. Il n'avait pas fallu aller très loin, pour trouver une horde. Elle était énorme ! Il devait y avoir une centaine de zombies !

Immédiatement je mettais une patte devant Shade.

"Attends. C'est trop dangereux pour toi pour l'instant, je vais taper le plus fort possible pour qu'il reste le moins de zombie possible. Profitons-en tant qu'ils sont à distance."

Je regardais ses yeux. Je me moquais de ses pulsions guerrières ou de sa soi-disante réputation. Si elle mourrait, ça ne voudrait plus rien dire. Et puis j'ai envie de l'aider, ne serait-ce que parce que je n'ai pas peur de voir Sombra.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mer 28 Oct - 22:35

Je ne sais pas si j'ai bien fait de l'épargner maintenant, j'espère seulement ne pas le regretter plus tard. Mais je le regrette immédiatement lorsqu'il prononce mon nom, mon véritable nom. Je commence à sortir mon épée afin de le lui coupé la gorge et le faire taire à tout jamais quand il me stoppe avec sa patte, je le fusille du regard quand j'aperçois une horde assez importante devant nous.

Cool, de quoi me défouler fortement, soit c'est eux, soit c'est Fire. Mais voilà, Fire me dit que la horde est trop dangereuse pour moi et qu'il va d'abord dégrossir le tas. C'est de trop pour moi, c'est la goutte de trop. Je dégaine mon épée et la plaque au sol en la lui mettant sous le menton.

Je vois rouge, je veux le tailler en pièce, je vais lui montré à quel point la vie et dangereuse de nos jours et que les zombies ne sont rien comparé aux vivants. Je lui dis de façon violente et haineuse :

- Je ne sais pas qui tu es, mais pour quelqu'un voulant respecter la vie privé des gens, je te trouve bien bavard et imbue de toi-même. J'ai cru comprendre que tu as fini par deviner qui je suis vraiment, je ne peux donc pas te laisser en vie. Je dois te réduire au silence !


Je l'enfonce un peu plus dans le sol meuble et lui lance un regard des plus haineux, je dois faire confiance à mon instinct, je ne peux et ne doit pas faire confiance à quiconque. Tout le monde ici bas est un ennemi pour moi. Je commence à lui entaillé le cou où un filé de sang coule le long de ma lame avant de lui donne un violent coup de sabot sur la tempe.
Je me redresse et le laisse au sol, toujours un regard noir posé sur lui :

- tu ne m'as jamais vu, nous nous sommes jamais rencontré, je connais ton nom, je serais si cela vient de toi, adieu car notre prochaine rencontre aura une issu plus fatal la prochaine fois.


Je m'en vais au petit galop loin de lui et de cette horde, refermant mon cœur à jamais. Je ne suis qu'une idiote de vouloir l'ouvrir, cela ne fait que me souffrir, je dois m'endurcir d'avantage et devenir une princesse digne de mon père, digne du Dark Plege.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Lun 2 Nov - 14:05

Malheureusement pour moi, Shade prit bien trop mal le fait que je la perce à jour, me plaquant contre le sol, m'entaillant la gorge et me laissant assommé non loin de la horde qui, elle, arrivait lentement.

Je suis resté inconscient pendant de longs instants. Juste assez longtemps pour que les zombies soient à ma hauteur. Lorsque je me réveillais, je n'avais pas d'autre choix que de lancer une tornade de flammes autour de moi, les zombies s'étaient massés autour de mon corps...

La tornade calcina tout ce qui se trouvait autour de moi, dans un rayon d'un demi-metre. Juste ce qu'il me fallait pour trouver une ouverture et courir loin de la horde de zombies, en suivant la trace de Shade.

Je fis un long sprint sur une bonne dizaine de minutes, avant de jeter un oeil derrière moi. Les zombies ne me suivaient plus. Victoire....

J'étais bien trop épuisé pour continuer, je montais un campement à la hâte, simplement pour manger, panser la plaie faite à l'épée, et dormir afin de refaire mes forces.

Le lendemain, je m'étais mis en tête de retrouver Shade. J'étais furieux contre elle. Qu'elle n'apprécie pas qu'on sache qui elle est, c'est une chose, mais on ne prend pas le risque de tabasser son collègue de survie parce qu'il est un souci.

Je mis une journée entière à la rattraper, nous étions en fin de journée lorsque je l'avais rattrapée. Elle combattait un petit groupe de zombies.

Sans réfléchir je balançais suffisamment de boules de feu pour brûler le groupe de zombies.

"Hé ! Toi !"

Je revins vers elle pour lui mettre un petit coup derrière la tête, juste pour la secouer un peu.

"Tu crois quoi ? Que je veux te balancer à quelqu'un ? J'en ai rien à faire des autres. Je m'intéresse à toi juste pour toi-même, pas pour ton père ou Luna.

- Bien, je te suis de nouveau, je ne te demanderai plus rien, mais merci de ne pas m'étriper de nouveau."


Je la regardais, cette fois aux aguets. Je n'allais pas me faire avoir deux fois, tant pis si elle veut l'affrontement.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mar 3 Nov - 0:20

Alors que je cours, des larmes coulent sur mes joues, j'ai mal, j'ai encore une fois repoussé quelqu'un qui a seulement voulu l'aider. Je l'ai blessé et laisser à son sort, mais je me dois de le faire, je ne peux pas accepter l'aide de tous ceux qui m'en donne. Je ne dois pas me reposer sur les autres sans arrêt sinon je ne suis qu'un poids mort pour tout le monde, comme cette fois là.

Je chasse ses idées noires et mes larmes de mon visage en secouant la tête et ralentie ma course. Je dois trouver de quoi me défouler un bon coup, n'importe quoi. Je tombe rapidement sur un zombie isoler que je taille en pièce avant me mettre à rire, mais un rire qui sonne faux à mes oreilles, il se veut joyeux, mais il ne l'est pas du tout. Je me sens vide, vide de toute sentiment heureux, je vois tout en noir, mais cela de m'aider à devenir forte, pour mon bien, pour celui de mon père et du royaume.

Je continue ma route dans cette endroit bizarre, je me dirige vers mon campement afin de mis reposer avant de reprendre ma chasse au zombie. Mais je me suis très éloigné de ce dernier, je ne vais pas pouvoir l'atteindre avant la nuit. Et comme attendu, la nuit tombe rapidement sur le ciel alors que les étoiles viennent consteller cette toile noire de façon magnifique. Je me stoppe devant un tel spectacle et m'allonge par terre, le nez et les yeux pointés vers les cieux.

Je ne sais pas combien de temps je suis resté à observé les astres avant que le sommeil me gagne et m'envoie au doux pays des rêves. Le lendemain matin, je me réveille avec les membres engourdit et m'étire de tout mon long afin de retrouvé les bonnes sensations dans ses dernières. Mon ventre gargouille légèrement mais la sensation de faim n'est pas encore trop présente et j'ai encore un peu de chemin avant mon campement.

Déjà j'ai eu la chance de ne pas mettre fait attaqué dans le nuit, peut-être que les zombies dorment aussi, mais j'en doute fortement. Je reprends donc ma marche où je rencontre que peux de zombies, je trouve même une petite source vers la fin de la mâtiné où je me repose et me ressource un peu, j'ai vraiment de la chance aujourd'hui, je ne tombe pas sur des hordes, je tue facilement et rapidement les zombies que je croise et pour finir cette source potable.

Mais je parle trop vite, beaucoup trop vite. Alors que repart de la source, vers le milieu de l'après-midi, je tombe sur un nid de zombies. Le pire c'est que le premier sort de sol et m'attrape la patte avant de me l'a mordre jusqu'au sang alors que ses potes ont l'air de vouloir le rejoindre. Avec mon épée je taille celui qui m'a chopé et me défend contre les autres.

C'est un flux continue qui se déverse sur moi depuis le sol et les environ, l'endroit a du être le théâtre d'un vrai massacre à une certaine époque, après tout, les guerriers ont du établir plusieurs camps pour la nuit prêt de cette source, avant de se faire massacré par l'ennemi.

Mon combat contre ses morts-vivants durant plusieurs heures et je commence à être à bout de souffle et mon épée de moins en moins efficace quand des boules de feu tombent du ciel et grille les zombies présents sur place. Mais je n'ai pas le temps de me retourné pour savoir qui est la personne ayant jeté ce soir, même si j'ai déjà mon idées là-dessus, que ce dernier me colle un tape derrière la tête après m'avoir hélé fortement.

Je mets par réflexe ma patte à l'endroit qu'il a tapée alors que ce dernier commence à me cracher ce qu'il a sur le cœur à la figure. Je ne fais pas vraiment attention à ce qu'il dit car je suis trop concentré par ce qui sort à nouveau du sol. Alors qu'il semble avoir fini de parlé, je le pousse sur le côté et plante mon épée dans la crâne du zombie qui sort sous ses pattes.

Ce n'est pas le moment de papoter, mais de fuir, je l'attrape par le sabot et commence à galoper avec lui. Cette endroit grouille de zombie et je ne suis plus en état de combattre correctement, de plus, je ne sais pas si il a des sorts de contact pour les combattre. Ce ne sont pas des hordes qui avance doucement, mais des zombies sous terre qui attendent que la proie vient à eux, ils sont d'un tout autre niveau que ceux que j'ai vu jusqu'à présent. Au passage, je hurle :

- Ne te pose pas de question et cours !!


Je le conduit comme cela jusqu'à mon campement, qui n'a bougé d'un pouce et le lâche qu'à ce moment là. Je suis essoufflé, complètement vidé, je lance mon épée sur mes affaires et boit une longue gorgée d'eau avant d'en proposer à Fire. Je me pose enfin et dit d'une voix fatiguer :

- On peut t'enlever cela, mais tu es tenace. Pardon pour hier, mais je n'ai pas les idées claire en ce moment, je préfère rester seule et comme tu n'avais pas l'air de vouloir me lâcher.


J'ai réfléchi en regardant les étoiles cette nuit, si je le repousse c'est pour sa sécurité à lui, je me cherche et devient violente avec ceux qui veulent me faire reprendre le chemin que j'essai de quitté. Je ne veux plus être la faible jument qui se repose sur les autres.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mar 3 Nov - 20:35

A peine je lui avais lancé mon sermon qu'elle me prit par la patte pour qu'on court loin de ce que je voyais bien vite comme un piège. Bien joué ! Ce que j'imaginais être un petit groupe simple à éliminer était en fait une horde qui dormait sous la terre, en attendant le voyageur imprudent. C'est bien joué, mais malheureusement je ne pouvais pas jouer à mon tour, Shade voulait qu'on s'éloigne, et les nombreuses blessures, même relativement légères, faisaient quand même leur effet, elle devait être soignée rapidement.

On galopait donc jusqu'à son camp. Une fois sur place j'acceptais une gorgée, plus par politesse que par besoin, je pouvais amener ma gourde de Concordia, au même titre que mon campement...

"Je ne sais pas si tu as les idées claires -ou plutôt, je ne sais pas à quel point tes idées sont confuses- mais tu as besoin de quelques pansements, même si ça ne semble pas très méchant."

Je fis donc apparaître le nécessaire de soins : alcool, gaze, bandage...Je supposais qu'elle n'avait pas besoin de plus.

"Tu veux que je t'aide à te soigner ou tu vas y arriver seule ? Si tu peux le faire toi-meme je vais surveiller le campement.

- Et pour ce qui est de tes envies de solitude...fais comme tu veux, si tu veux me parler de quelque chose je suis la, je compte pas insister maintenant."


J'imaginais qu'elle avait été suffisamment secouée, notamment par les zombies plus que par mes actions, pour avoir le déclic, tôt ou tard, de lâcher son sac.

Et peu importe ce qu'elle dirait, d'une part Luna devrait me surveiller en ce moment pour savoir ce qui se passe ici, puis payer très cher les détails de cette discussion. Un prix qu'elle n'osera pas payer.

Ceci étant dit, je montais lentement le mien, prêtant une oreille attentive aux alentours. Les zombies pouvaient surprendre mais ils n'étaient pas très discrets, aussi suffisait-il d'écouter après avoir fait quelque chose pour savoir s'ils venaient vers nous ou pas.

Une fois cela fait, j'allumais le feu, sans lancer de sujet de conversation, mais répondant aux petites questions comme "tu as de l'eau ?", ce genre de chose. Maintenant que je sais que poser des questions m'avait mené tout près de la mort, j'allais attendre qu'elle en parle d'elle-même, malgré le fait que j'avais une envie de prendre une dernière initiative...
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Ven 6 Nov - 21:47

Fire accepte la gourde et commence à répondre à mes paroles. Non, tu ne peux pas savoir à quel point c'est confus dans ma tête depuis un moment déjà, je ne sais jamais sur quelle patte danser. Il enchaîne ensuite sur le fait de soigner mes blessures, là je ne peux pas dire le contraire, ma patte mordu me lance depuis un moment et la course n'a pas arranger la chose.

Je remarque d'ailleurs que j'ai plusieurs coupures sur tout le corps qui commence à me piquer et à me faire mal. C'est surement l'adrénaline qui m'a empêché de les ressentir plutôt. L'étalon fait alors apparaître ce qu'il faut pour me soigner, j'ai ce qu'il faut, mais comme cela je ne vais pas à avoir les utilisés, ils vont servir pour une autre fois.

Il reprend alors la parole, me demandant si il doit m'aider à me soigner ou si je peux le faire toute seule comme une grande. Je commence à me soigner moi-même comme réponse et l'écoute continuer à parlé, surtout au sujet de ma solitude et de parler, de m'ouvrit à lui je dois plutôt dire.

Et pourquoi pas ? Cela peux me faire du bien pour une fois, je n'ai plus parlé à cœur ouvert depuis le départ d'Abygaël la dragonne, elle aussi m'a abandonné, mais pour une bonne raison elle au moins, contrairement à beaucoup avant elle.
Alors que Fire allume un petit feu de camps qui réchauffe l’atmosphère, je réfléchie à sa proposition. Je soupire en grimaçant à l'application de l'alcool et commence à dire d'une voix que je ne reconnais pas :

- Comme tu l'as deviné, je suis la fille de Sombra, mais je n'en suis pas digne, pas du tout même, lors de l'attaque de Celestia sur notre royaume je me suis faite avoir comme une mouche, une débutante, une moins que rien avant d'être fait prisonnière. Je suis ici pour me retrouvé maintenant que je suis libre et pour devenir la princesse que mérite le Dark Plege.
Entre elle et sa sœur, j'ai l'impression d'être le plus gros boulet et faiblesse pour mon père et pour mon peuple. Je suis inutile, je suis même sur que si je viens à mourir peu de personne va me pleuré en dehors de mon père. Je suis même sur que cela va devenir la plus grande fête du moment.

Je n'ai aucun véritable allier au sein de mon entourage, personne en qui avoir confiance, même mon garde personnel a du mal à du mal à gardé ma confiance par moment. Je suis complètement perdu, j'ai l'impression de ne jamais faire comme il faut.


Je commence à rire de façon nerveuse, alors que je lâche le bandage pour ma patte, avant de me mettre à pleurer en même temps. J'ai mal, cela fait terriblement mal, je ne veux plus avoir si mal. Alors que je mets mes pattes avant sur ma poitrine pour faire taire cette douleur qui hurle en moi.

Je tourne même me dos à Fire, laissant mes blessures à l'abandon pour le moment, je n'ai pas la tête à me soigné et pour quoi faire de toute façon, la plus importante est toujours là, ressortant dès qu'elle en a l'occasion et que je me ramollis.
Je dis d'une voix casser :

- Excuse moi de t'embêter avec mes soucis, tu dois avoir autre chose à faire"


Je reste dans cette position, attendant à ce qu'il me dise, comme tout les autres, que je ne suis qu'une égoïste ne pensant qu'à moi et ne cherchant pas plus loin que le bout de mon nez, je suis habituer après tout.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Dim 8 Nov - 18:17

Il ne semblait pas y avoir de zombie pour l'instant, je pouvais m'assoir en toute tranquillité. La nuit était pratiquement tombée, et le feu était donc visible de plus loin...

Ceci dit, je commençais à préparer mon campement, du moins la partie dont j'avais besoin, en écoutant Shade, qui avait une voix plus calme, plus posée. Moins guerrière, mais pas plus hautaine. Une intention de "parler vrai", en somme. Ça devait la manquer, entre le fait que tu ne peux pas faire confiance en qui que ce soit dans tout le royaume -parce qu'on pouvait te dire ce que tu veux entendre, et non la vérité, par exemple- et le fait qu'elle devait montrer l'exemple.

J'avais entendu parler du combat entre la Pledge et les Solaristes, et j'avais entendu dire que la fille de Sombra était dans l'effectif de combat, je n'ai pas su qu'elle avait été capturé, mais tout s'explique : La colère contre Célestia, le fait de ne pas être reconnue, l'envie de combattre qui était...très forte, pour ne pas donner d'autres termes...

Mener la guerre en tant que commandant n'était pas simple non plus. Le bon sens ne suffit pas, il faut aussi être clairvoyant et pressentir l'action adverse. Ca ne s'improvise pas, et ce n'est pas donné à tout le monde. Même si ça devrait l'être pour Shade, elle va devoir au mieux apprendre très fort, au pire s'entourer indirectement de personnes qui sont efficaces dans le domaine.

J'avais des notions, mais je ne savais si j'étais capable de prendre de telles décisions.

Elle s'enquit de conclure en imaginant qu'elle dérangeait. Je secouais la tête négativement, en regardant fixement le feu.

"A vrai dire je suis plutôt content que tu veuilles bien vider un petit peu ton sac, je n'ai pas de souci mais pas non plus une vie trépidante, je n'aurais pas raconté grand chose...

- Entre nous, je pense que ça ne fait aucun doute que tu es une redoutable guerrière, quand je vois ce que tu peux faire avec un bout de métal... Je pense surtout que tu as manqué de chance, ou de prescience.

- Après, en ce qui concerne les parlottes de nobles, je t'avoue que je m'esquive dès que je le peux. Certes c'est plus compliqué pour toi, mais il te faudrait une bonne raison de partir...


Je relevais mon regard vers elle, en faisant apparaître quelques pâtisseries, le temps que le reste du repas soit prêt.

"Tu veux que je t'accompagne à la Dark Pledge une fois que tu te sentiras capable de rentrer ? ça ne me dérange pas de te suivre là-bas. Dans le pire des cas c'est moi qui finirai prisonnier et tu n'auras pas de problème..."

Je ne tenais pas à la forcer, de toute façon c'est un choix personnel de se rendre ici, donc ça resterait un choix personnel d'en repartir, mais des fois, le faire accompagné, c'est une meilleure chose.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Lun 9 Nov - 16:31

Mes larmes continuent de coulé sur mes joues, je n'ai qu'une envie, me cacher dans un trou de sourie et de ne plus en sortir jusqu'à la fin de mes jours. Je me couche sur le sol, les yeux dans le vagues et brouillé par les larmes. Fire semble avoir tout écouté d'une oreille attentive ma complainte de gamine et fini par y répondre.

Il semble plus qu'heureux de voir que je vide mon sac et ouvre mon cœur, il continue en argumentant sur le fait qu'il n'a pas de vie trépidante ou passionnante et que donc il n'a pas grand chose à raconter. Je tourne légèrement ma tête vers lui, le regard toujours dans le vague, écoutant la suite de ses paroles.

L'étalon me complimente en disant que je suis une redoutable guerrière au vu de ce que je peux faire avec une simple épée, mais ce n'est pas suffisant dans certains cas. Mais pour lui, c'est un simple manque de chance ou de prescience, dont en somme j'ai le mauvais œil en permanence sur moi, sinon c'est que je ne sais pas prévenir les mouvements de mes ennemies lors d'un combat.

Je soupire à ses mots et repose ma tête sur le sol, écoutant toujours la suite de son discours. Fire parle maintenant des blablas royaux auquel il fait en sorte d'échappé dès que cela commence, chose que je ne peux pas faire sans véritable, surtout que je baigne dedans en quasi permanence et que c'est mon devoir d'y participer. Je dois savoir manier de tes paroles et les comprendre entièrement.

A nouveau, je lève ma tête vers lui afin de répliquer à ses paroles, quand le mage de feu fait apparaître des pâtisseries devant moi. Mon ventre se rappel alors à son bon souvenir en gargouillant. Avec tout cela, j'ai complètement oublié que j'ai faim depuis un moment, n'ayant rien avalé depuis hier. Toutes mes pensées sont concentrées sur les sucreries, j’entends tout de même Fire qui me propose de me raccompagner chez moi à la fin de mon périple ici.

Il dit même qu'il s'en fiche royal d'être fait prisonnier dès son arrivé là-bas parce qu'il n'est pas du royaume. Alors que je commence à manger l'un des cupcakes, me mettant de la crème autour de la bouche au passage, je réponds avec une voix plus heureuse, surement à cause des pâtisseries et du sucre que je mange :

- Et pourquoi veux-tu être enfermé ? On n'est pas obliger de dire que tu fais partie d'une autre nation, surtout si m'accompagne en tant qu'ami ou garde du corps, tu ne seras mis en prison que si tu es menaçant vis à vis de moi ou que je te montre comme prisonnier.

Sinon, pourquoi vouloir m'accompagné en sachant justement cela, tu dois savoir sur mon royaume est l'un des plus dangereux au naturel sans cette guerre. Surtout après ce que je t'ai fait, tu es encore là, avec moi, me proposant ton aide, d'habitude les gens me fuient comme la peste, essaie de se venger ou de gagner de la gloire en m'offrant comme trophée à leur dirigeant.

Tu es le premier à avoir une telle attitude avec moi en connaissant qui je suis vraiment, cela me déroute beaucoup et je me pose donc beaucoup de questions. Je t'avoue que je ne peux pas m'empêcher de réfléchir à ce que tu peux gagner en fessant cela, ce que tu va me demander en retour, j'imagine même le pire, comme une embuscade ou un truc dans le genre.


Je continu à manger les gâteaux avec appétit, sans vraiment faire attention au fait qu'ils sont peut-être empoisonné ou encore drogué, de toute façon je ne suis pas en état de ma battre longtemps. Ces gâteaux sont vraiment bons et cela fait du bien par où sa passe.

Je me pose une question depuis toute à l'heure, question que je pose immédiatement à mon compagnon de fortune :

- Tu téléporte tout cela d'où exactement ? De ton camp de base situer à un autre endroit ? De chez toi ? Où d'une boutique que tu vole au passage ?


Je ne suis pas douer en magie, j'utilise seulement la télékinésie, mais c'est vrai que cela doit être bien de pouvoir faire cela, surtout quand tu voyage. Je continue donc de manger tranquillement avec un petit sourire, attendant la réponse de Fire à ma question.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Lun 9 Nov - 20:13

Ce fut un grand plaisir que de la voir manger un peu, même si ça n'était pas très conséquent, il valait mieux trois pauvres pâtisseries que rien du tout. Moi même je n'arrivais à rien lorsque j'étais affamé.

Elle se posait des questions sur tout un tas de points : le fait que je pouvais me présenter comme un ami en cachant mon appartenance aux lunaristes, le fait que je pensais systématiquement à la prison, le fait que je reste avec elle, ce qui impliquait que je pouvais avoir des intérêts à faire cela, que je pouvais lui tendre un piège...

Sauf que pendant qu'elle parlait, j'étais plongé dans son regard, je l'écoutais mais l'espace d'un instant mon esprit vagabondait, perdu dans ce regard qui était pourtant connu pour en avoir fait perdre d'autres...mais qui me semblaient subitement moins hostiles que lorsque ce regard était encadré par des voilages pour cacher le visage...

Je ressortis de ma rêvasserie. Ses questions étaient légitimes et il était impératif d'y répondre.

"Je vais tout expliquer.

- Je vais effectivement te rejoindre à la Dark Pledge comme garde du corps, et voir comment ça se passe sans révéler ma faction. Si les choses tournent mal pour l'un d'entre nous, emprisonne-moi. Cela te permettra de garder la crédibilité de toute ta cour.

- Je garde cette option de la prison en dernier recours mais je suis plutôt confiant sur les rencontres que je ferai dans le royaume. Donc j'ai confiance en toi comme en moi.

- Et si je reviens vers toi malgré l'entaille au cou, c'est...comment dire..."


Je n'osais pas dire que j'avais un faible pour elle, aussi j'allais dire une demi-vérité.

"c'est parce que j'ai réellement envie de t'aider toi et seulement toi. Pas ton père, pas l'armée, pas ma faction mais toi.

- quant au fait de te faire prisonnière et te ramener chez moi...bah ! Je suis persuadé que je n'aurai pas ce que je veux même en ramenant tout seul Sombra. Et puis je n'ai pas envie de cela..."


Ceci dit, je m'installais sur mon sac de couchage. Je souriais juste un peu, amicalement, alors qu'elle terminait de manger.

Je m'esclaffais lorsque j'entendis la question de Shade, à propos de la teleportation des objets.

"Non, je n'ai pas volé ces cupcakes....Le principe est simple : je téléporte chaque objet d'une pièce que je connais très bien -de ma maison, donc- jusqu'à moi. L'objet ne doit pas bouger lorsqu'il se trouve chez moi, sinon je téléporte rien, ou un autre objet..."

Effectivement la magie n'était pas donnée à tout le monde, et j'avais parfois un peu de mal à me souvenir de cela, surtout pour des sorts que je considérais comme "basiques"...
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mar 10 Nov - 18:23

Je lèche la crème qui barbouille mon museau, j'écoute attentivement les réponses de Fire à toutes mes interrogations. D'abord en ce qui concerne le fait de m'accompagner chez moi, il va suivre le plan d'être mon garde du corps sans révélé sa faction et dans les pires des cas, je le fais moi-même prisonnier afin de gardé du crédit auprès de mon père et des membres de la cour.

Il semble toujours garder l'option prison quand il se rend dans un autre royaume, même si il a confiance en lui et en moi maintenant. Je le regarde avec des yeux ronds quand il dit cela, malgré tout ce que je lui ai fait depuis notre rencontre, Fire a quand même confiance en moi. J'avale la bouché que j'ai dans la bouche et arrête de manger afin de ne rien manquer de ce qu'il me dit.

En parlant de ce que je lui ai fait, une en reparle, mais semble butter sur la raison de son retour vers, comme si il n'arrive pas à trouvé les mots juste. L'étalon fini quand même par dire qu'il souhaite m'aider, non il veut m'aider, pas mon père, par Luna, ou encore l'armée mais moi, personne d'autre.

Je ne sais pas trop comment le pendre, à la fois je suis flatté, mais en même temps, cela me fait sentir faible. Il fini par la partie où je suis toujours méfiante quand même vis à vis de lui. Fire répond tout simplement que même si il ramène Sombra en personne, il n'obtient pas ce qu'il désire, avant de finir par dire qu'il n'a pas envie de faire cela de toute façon.

Je le regarde dubitative, je me demande bien ce qu'il souhaite pour que même abattre mon père ne lui permet pas de l'avoir. Le mage de feu se couche alors dans son sac de couchage alors que je fini rapidement mon gâteau entamé. Il se met par la suite à rire à ma question sur la téléportassions des objets et y répond. Fire ne vole rien du tout, il apporte tout de chez lui directement, mais pour cela rien ne doit bouger de l'endroit qu'il a mémorisé, sinon rien ne vient ou c'est objet complètement différent.

Cela veut dire aussi une chose, il vit seul, sinon ce genre de chose n'est pas possible. Je me demande bien comment une personne tel que lui peux vivre seul, je me jette donc à l'eau et demande, en m'installant bien, mais mes blessures se rappellent à mon bon souvenir, c'est vrai que je n'ai pas fini de les soignés.

C'est donc en continuant les soins que je parle d'une voix pleine d'interrogation :

- Tu vis donc seul ? Comment cela est possible ? Tu n'as toujours pas trouvé la jument de ton cœur ? Ou parce que tu l'as perdu dans cette guerre et souhaite ne plus revivre un tel sentiment. Je t'avoue que je ne crois pas du tout en l'amour, ce sentiment rend faible et ne sert à rien à part blesser quand celui qu'on aime nous trahie fortement.


Une ombre passe sur mon visage à ce moment, me rappelant comment mon premier amour sait servie de moi afin d'avoir un statut et un nom. Je souris immédiatement après en repensant à ce que je lui ai fait subir par la suite, ma première torture, ses cries résonnent comme un chant unique dans mon esprit.

Maintenant que mes blessures sont bandées et soigné comme il faut, je place une couverture sur mon dos et regarde le feu crépité en attendant la réponse de Fire à mes questions. Cela va surement être un truc classique, il n'y a que des personnes brisé qui viennent ici afin de se défouler sur quelques zombies, s'isoler du monde extérieur ou tout simplement mourir sans déranger quiconque.

Je lui pose une dernière question à propos d'une chose qui me turlupine depuis un moment :

- Pourquoi avoir fuit le royaume de Luna ? Elle est réputée pour être une dirigeante juste et sincère qui protège son peuple comme si ils sont ses enfants. Tu as fait quelque chose de répréhensible chez elle ? Tu peux rejoindre le Dark Plege si tu le souhaite, on s'en fiche pas mal de ton passé et de tes bagages, nous jugeons personne sur cela, nous recueillions ceux qui son rejeté par les autres nations et nous leurs offrons un toit et une protection.

Et après on dit que nous sommes les méchants dans l'histoire, au moins on n'offre pas de rêves, on montre toute suite la couleur sans détour. Nous sommes une terre d'asile pour beaucoup de monde n'ayant plus d'endroit où aller.
Après c'est ton choix, je ne veux pas t'obliger à quoi que ce soit, mais si tu viens avec moi, tu peux voir cela de tes propres yeux et faire ton propre avis sur la question.


Mes yeux quittent l'âtre brûlant et se fixe dans les siens, je veux avoir son avis sur la question. Je sais que nous n'avons pas la meilleur des réputations ici bas et celui de Chrysalis n'est pas meilleurs, mais vu qu'il a l'air de parlé sans détour et sans chichis avec moi, il va surement me répondre sincèrement.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Mer 11 Nov - 20:11

[HRP : Shade elle est forte pour piffer la Lunar Republic comme ça xD J'vais rebondir dessus...]

La situation était calme, la nuit tombait progressivement, et les discussions venaient d'elles-même. Shade s'ouvrait progressivement, soit parce que je que je lui disais était intéressant, soit parce que le fait de se retrouver hors de son royaume et des pressions qu'elle subit la change. Je penche pour cette seconde option. Au final je ne faisais que raconter des banalités sur moi. La seule chose qui était vraiment forte était mes raisons de l'aider, et ça n'est pas un mensonge.

Il est vrai, sur un point, que me rapprocher de Shade m'aiderait dans ce que je veux, mais de là à exploiter sa place juste pour mon plaisir ? Non, clairement pas. Je lui serai redevable et je l'aiderai pour ça, ne serait-ce que par respect.

Ceci étant dit, je lui demandais spontanément, en la voyant grimacer à cause de ses blessures, si elle va aller.

" Si vraiment ça ne va pas on se replie dans un village pour y refaire le plein de forces et on repart à la première occasion. Je tiens pas non plus à ce qu'on risque nos vies lorsqu'on peut juste faire une pause et revenir quelques jours plus tard. "

Je reprenais la conversation et les questions lancées par Shade, qui me demandait si je vivais seul.

" Si je met de côté le majordome que je paye pour tenir la maison -à l'exception d'une pièce, celle qui permet de téléporter les objets-, je vis bien tout seul, en effet...Je n'ai pas rencontré l'amour juste parce que je ne suis pas vu comme quelqu'un de très fidèle, dans ma faction. C'est basé sur quelques faits, et une pile de mensonges ou d'élucubrations.... "

La réputation d'être un chaud lapin était quelque chose que je laissais faire, ça m'a permis d'avoir quelques aventures, mais quand cette réputation vous écarte de la cour, c'est déjà beaucoup moins drôle. Et impossible de faire taire les rumeurs, bien entendu.

" ...Ceci dit, l'amour ça me mettrait une sacré ruade. Parce que ça me permettrait de faire des choses pas seulement pour moi mais pour quelqu'un qui compterait pour moi. Les moments de complicité c'est vraiment bien à mon avis, et c'est loin d'être une faiblesse, si tu veux mon avis. Surtout quand le couple peut se défendre séparément. Ensemble ça donne une paire qui fait face à beaucoup de choses, même à la guerre."

Elle pouvait penser ce qu'elle voulait de l'amour, c'était uniquement mon avis qui était donné. Ca n'engage que moi.

Enfin, sans y faire gaffe, elle parla du royaume de Luna, en admettant qu'elle veillait sur chacun de ses sujets...je la laissais faire avant de sortir d'un ton râleur

"C'est des foutaises ce qu'on raconte sur la République. Elle tient surtout compte de ses intérêts, comme tout le monde. Je n'ai rien fait de mal, j'ai participé à la défense de Concordia d'une attaque de changelings, je devrais être un héros, il n'en est rien."

Et les royaumes tiennent mal leurs intérêts, en plus. La distance mise entre les royaumes des princesses Cadance, Luna, et Célestia était une aberration. Luna et Célestia ont vaincu des dieux ensemble. Pourquoi se séparer ? Pourquoi ne pas garder un royaume unifié ? Ca n'avait aucun sens, et au final je me sentirai mieux de ne pas chercher à comprendre les raisons de ces dissensions qui sont selon moi un sursaut d'orgueil de monarque mal fini.

J'étais très amer à ce moment, j'ai failli mourir dans un guet-apens, et quand je suis revenu, il n'y a eu que quelques contacts, et mon majordome pour s'inquiéter. Ca m'énerve rien que d'y repenser.

"Je vais faire ce qui me semble bon pour moi et pour ceux en qui j'aurai confiance, j'ai déjà imaginé ce que je ferai. J'ai juste besoin d'une raison qui m'oblige à rester quelque part, ailleurs."

Une guilde. Une guilde où je saurai tout, et où j'aiderai les miens à réaliser leurs rêves...

"Je te suivrai. Je n'ai pas plus de casier judiciaire dans la République qu'à la Dark Pledge, tu peux être certaine que je ne créerai pas de vague, sauf si je finis en prison, mais ça ne regarde que moi."

Je regardais son visage, pour ne pas avoir de nouveau un moment d'égarement. Mon expression du visage témoignait clairement d'une colère latente. On pouvait voir le feu de camp se refléter dans mes propres yeux. J'étais en route pour devenir le mage le plus puissant d'Equestria, et je ne compte pas m'arrêter, quitte à assassiner du monde. Et j'ai bien quelques noms en tête, qui se trouvent affiliés à la ruche Changeling...
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Jeu 12 Nov - 21:52

Je soigne soigneusement mes blessures à l'aide de ce que m'a donné Fire, en voyant la grimace que je fais lors de cette opération, ce dernier me demande s’il y a besoin d'aller dans un village afin de s'y reposer le temps de guérir. Il a peur que cela entrave mes mouvements durant les combats et qu'on soit tout les deux en danger à ce moment là.

Surement ce rappel-t-il de ce que j'ai dit hier lors de notre rencontre, mais il s'empresse d'ajouter que cela n'est que temporaire avant de revenir ici. Je ne relève pas et lui fait simplement un signe de négation avec la tête, ce n'est de petites coupures qui va avoir raison de moi, surtout maintenant qu'elles sont bien soigné.

Fire répond ensuite à mes questions, surtout à propos du fait qu'il n'a pas l'air de porté la nation des lunaristes dans son cœur. Mais avant tout, il satisfait ma curiosité sur le fait qu'il vit seul, si on écarte le majordome de l'équation bien sur. D'après ce qu'il me dit, il a une réputation de chaud lapin et d'être infidèle, ce qui évidement, ne facilite pas le fait de ce lier véritablement avec une jument pour la vie, même si Fire m'avoue ne pas être vrai, que tout n'est que mensonge de la part de personne surement jalouse de lui.

Par contre, nous avons des avis complètement différents à propos du sentiment d'amour, pour lui, se sentiment va lui permettre de se lier d'une façon particulière à une personne qui va devenir sa raison de vivre, de se dépasser et de se battre, surtout si la personne en question est à ses côtes et surtout qu'à eux deux, ils vont surmonter tous les obstacles qui se dresseront devant eux, même la guerre.

Je l'écoute attentivement, c'est vrai que si on pense que cela, l'amour semble magique et impressionnant, mais ce n'est que rêverie. L'amour est un sentiment traître qui t'écrase et te brise le cœur lorsque la personne a qui il est destiné te trahie ou meurt. Je me suis toujours demander comment certaines personnes arrivent à s'en remettre et arrive à accepter à nouveau se sentiment, moi je n'y arrive pas, je n'y arrive plus je dois dire plutôt.

Maintenant cela dit, le voilà enfin qu'il me dit pourquoi il en a marre de sa patrie. Fire me dit, de façon rageuse, que ce que je viens de dire au sujet de Luna n'est que foutaise et mensonge. C'est bien le premier qui me dit cela, lors de mon séjour chez elle, tout le monde l'adulé comme la plus grand des déesses et protectrices, comme sa foutu sœur d’ailleurs, cela me rend malade. Ces deux là ne sont pas plus déesse que le plus simple poulain, elles ont les sabots aussi sale que n'importe qu'elle d'entre nous.

C'est surtout le fait de ne pas avoir été remercié comme il se doit après une rude bataille qui ne passe pas auprès de lui, tous ses efforts pour rien, même pas un merci ou une simple reconnaissance de la part de la dirigeante. Depuis il cherche une nouvelle terre d'attache où s'installé afin de mener à bien son objectif. D'ailleurs, Fire fini par accepter ma proposition de m’accompagner afin de voir si le Dark Plege peut devenir cette nouvelle maison.

Il promet en plus de ne pas faire de vague durant son séjour chez nous, ce n'est pas du tout son objectif et son envie. Je lui souris donc alors que je m'installe comme il faut près du feu et met une couverture sur mon dos.
Et bien, en voilà de bonne raison, même si elles sont légère, mais bon, qui suis-je pour critiquer, je lui dit alors avec une voix plus chaleureuse :

- Je te comprends mieux, ce n'est jamais facile de ne pas être reconnu après avoir fait quelque chose d'héroïque, comme si tu n'as rien du tout. Je ne peux pas te garantir que cela ne vas être pareil chez nous, mais au moins je t'annonce toute suite la couleur. Mais mon père n'est pas du genre avare quand il reconnait quelqu'un.

Et j'ai bien réfléchie, je pense arrête de fuir en ses lieux et rentrée chez moi, affronté en face mon peuple et mon père.
Il doit être au courant maintenant que j'ai été libéré et se demande bien où je me trouve maintenant, je ne veux pas l’iniquité d'avantage, mon emprisonnement à déjà du pas mal le faire souffrir. Je ne sais même pas dans quel état il a fini à la fin de la bataille.

Je ne sais même plus si on me l'a dit, j'ai peut-être volontairement effacé cela de ma mémoire. Cela te dérange si nous partons pour Bad Lands demain matin à l'aube ? Le chemin va être long et on va avoir l'occasion de se battre en chemin de toute façon.

Je ne t'oblige à rien bien sur, je comprends si tu as envie de rester ici un peu plus longtemps, je peux te donner un lettre afin de pouvoir venir me voir sans avoir trop de soucis avec la garde.


Au fur et à mesure de notre discussion, j'ai réaliser que je n'ai pas du tout penser à la souffrance que doit ressentir mon père depuis la fin de cette bataille, aussi bien physiquement qu’émotionnellement. Mon père est très protecteur envers moi et malgré ce qu'il ma dit, je suis sur qu'il se fait un sang d'encre de m'imaginer aux pattes de l'ennemie depuis aussi longtemps.

J'ai le regard plongé dans les flammes qui dansent devant moi, j'ai une boule dans la gorge, je ne suis qu'une égoïste. Je dis d'une voix plus triste à Fire :

- Merci de m'avoir écouté, cela fait longtemps que je n'ai pas parlé aussi ouvertement à quelqu'un, j'espère seulement ne pas le regretter un jour, pardon de ne pas être très positive.


Je soupire et ose quand même une dernière question anodine :

- Tu connais la fille de Luna ? Pandore ? Tu sais comment elle va en ce moment ?


J'espère que Fire va me donner quelques informations, depuis cette histoire de lettre avec sa mère, j'ai peur qu'il lui soit arrivé autre chose ou que la princesse de la Lune soit devenu plus que sévère avec elle à cause de la relation que nous avons.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   Lun 16 Nov - 13:07

Le crépitement des flammes du feu de camp commençait à m'hypnotiser, et la fatigue se faisait sentir. Cependant il fallait que quelqu'un monte la garde et j'imaginais prendre le premier tour, juste pour la galanterie et le fait qu'elle était blessée.

Je me levais donc, marchant un peu en restant près d'elle pendant qu'elle semblait compatir de ma situation, de ce manque de reconnaissance...Au fond j'ai cherché quelque chose auprès de quelqu'un, je ne l'ai pas eu. Je n'irai pas le chercher auprès d'un autre monarque.

"Ça m'importe peu au final de savoir comment ça se passe chez les autres, je n'irai pas chercher auprès de Sombra ou d'un autre quelque chose que je n'ai pas obtenu au premier essai, je ne pourrai pas l'obtenir avec cette mauvaise réputation. Qu'importe, je ferai les choses comme je le veux, tant que je ne créé pas de problème la ou je compte vivre, ça me sera bien égal de savoir si Sombra me reconnaît ou pas..."

Ça pourrait de toute façon arriver outre les faits d'armes, si Shade comprend que je l'aide pas parce que je ma vois comme une amie, mais comme bien plus, et qu'elle finit par accepter cela, et de croire à nouveau.

"...Ceci dit, je te suis dans les badlands. Si je peux me présenter comme garde du corps ça me permettrait de passer dans les badlands plus facilement les fois suivantes, sans montrer un passe-droit à chaque entrée, ce qui sera plus pratique pour tout le monde."

Elle conclut par des remerciements pour l'avoir écouté. Je me mis à sourire, en répondant quelque chose d'un brin énigmatique mais rassurant.

"Mais de rien, ça me fait plaisir de t'entendre. Nous avons des points communs au fond et je suis sur que l'on est faits pour s'entendre.

Je n'avais pas révélé le fond de ma pensée mais j'estimais ne pas être recalé dans une zone d'amis. Pas encore, je pense que j'ai un peu de temps devant moi avant d'expliquer le pourquoi du comment. Pour l'instant j'avais un faible pour la jument guerrière des terres maudites, et non pour la pupille de Sombra. C'était peut être cela qu'il fallait pour qu'elle soit comprise et mise en confiance. L'avenir nous le dira...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On a pas l'éternité devant soi...[PV : Shade]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» L'un des fils de Sarkozy devant un tribunal.
» Ou comment perdre son temps devant un portrait...[venez!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Neutres :: Suffering Lands-
Sauter vers: