Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Princesse Luna
avatar
Lunar Republic

Messages : 165
Age : 29

• Votre personnage •
Race: Alicorne
Niveau: 24
Expérience:
88/280  (88/280)

MessageSujet: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Dim 18 Oct - 21:33

PV : SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark
Ouverture de séance








Alors que les lourdes portes s'ouvraient, la princesse s'avançait dans cette salle qu'elle préférait éviter. La dirigeante portait son armure de cérémonie. Cette armure n'avait pas un véritable but de combattant, mais était la tenue des évènements officiels, montrant à l'assemblée que la jument de la lune prenait cette affaire au sérieux. Les parties protégées étaient surtout vers le torse, tandis qu'une robe sur laquelle des constellations étaient tissées couvrait la partie inférieure de son corps.

Cette salle signifiait toujours devoir apporter un jugement et souvent une punition sur l'un des ses concitoyens. Cependant aujourd'hui était différent. Il ne s'agissait pas d'un des siens, mais visiblement d'un membre du Solar Empire qu'il allait falloir juger. Un de leurs éléments avait effectivement été capturé sur le territoire de la Lunar Republic et accusé de crimes de guerre. Ce genre d'acte était répréhensible, et certains citoyens les plus extrêmes avaient réclamés une punition immédiate envers cet individu, le condamnant déjà à mort dans leur tête. Mais la dirigeante, elle, ne s'était en rien appuyé sur les dires de son peuples pour une telle décision. Elle devait mener la Lunar Republic vers un avenir meilleur, et pour se faire il fallait conserver la justice en toute chose.

La Lunariste royale observa cette salle, qui pouvait sembler bien intimidante, et ce à raison. Toute la vérité et seule la vérité devait y être prononcée. Au centre de la salle se dressait un pupitre sur lequel viendrait se tenir l'accusé, accompagné d'un garde qui veillerait non seulement à sa bonne tenue, mais également à sa sécurité. Sur les cotés de la salle, des balcons légèrement surélevés permettaient au public de siéger sans pouvoir intervenir directement avec la personne à la barre, d'ailleurs des gardes devaient se tenir de chaque cotés pour éviter les débordements. Depuis l'entrée, les places de gauches étaient accessible à tous, tandis que les places de droite servaient habituellement pour les victimes et témoins. Enfin, à l'opposé de la porte principale siégeaient les personnes responsables du jugement. Luna alla s'y installer, suivie de près par une licorne grise à la crinière châtain, transportant avec elle parchemins, plumes et encriers. Tandis que l'alicorne prenait place sur l'un des deux sièges réservés aux représentants de la justice, Arcana, la licorne, alla s'installer sur un pupitre à quelques pas de là. Elle prépara ses affaires et remonta doucement ses lunettes sur son visage, regardant d'un air froid la barre, encore vide. Balayant du regard le public, elle put voir que pas une seule place ne restait, la curiosité de beaucoup d'habitants de Concordia les avaient conduits à venir assister au procès. La salle était assez grande, principalement pour permettre à un plus grand nombre de personne de siéger, soit en tant que simple spectateurs, soit en tant que témoins. C'était une bonne chose, car ainsi tous pourraient assister à l'équité d'une telle court.

Se tournant vers le banc des plaignants, elle fut cependant surprise de le voir vide. Luna se pencha alors vers Arcana qui vérifiait qu'elle avait une réserve conséquente de parchemins.


" Aucun témoin n'a pu se déplacer pour le procès? Ou faut-il attendre leur arrivée? "

Arcana hocha la tête doucement, puis s'adressa à la princesse d'un ton clair, et détaché.

" Le soldat Obscur Luck siègera au banc des témoins. Il a cependant lourdement insisté pour aller lui-même chercher l'accusé. Il est donc en ce moment en compagnie d'un autre garde devant sa cellule. "

" Merci greffier. "

Dit la dame de la nuit, en acquiesçant doucement. Luna vit alors le capitaine SuperNova entrer dans la salle à son tour. Elle savait qu'il avait sa place à ses cotés durant ce procès, et de ce fait attendait sa présence. Elle lui avait personnellement demandé de vérifier à la sécurité du trajet du Solariste. Il devait cependant être présent pour que celui-ci ne soit appelé. Elle ne put s'empêcher de sourire en le voyant s'assoir à ses cotés, petit sourire que le greffier Arcana lui reprocha de suite et la forçant à se reprendre rapidement. Maintenant que tout le monde était prêt, il était temps de débuter. Elle s'éclaircit la voix, puis se redressa sur son siège. Arcana, elle, se saisit d'une plume, prête à noter.

" Silence dans la salle! Le procès du dénommé Black-Dark est sur le point de débuter. Je vous demanderais donc d'observer le silence durant toute la durée du procès afin de ne pas interférer avec son bon fonctionnement. Si le désordre s'installe, la court peut demander à l'évacuation du public. "

Les civils présents se turent alors, observant la princesse avec attention.

" Gardes, allez chercher l'accusé. Le procès va démarrer. "

Un des gardes présents se rendit alors hors de la salle, avec pour rôle de prévenir du début du procès. Luna put se rassoir quelques instants, maintenant une stature droite et digne en attendant l'arrivée des nommés Black-Dark et Obscur Luck.

Spoiler:
 

_____________________________________________
Night Mare or  Nightmare

~ : Présentation : Fiche Technique : ~

ARCANA, Secrétaire Lunaire
~ : Présentation ~ Thème ~ Battle Theme : ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Mar 20 Oct - 2:19

SuperNova passa une troisième fois devant les gardes volontaires. Ils étaient certes éparpillés un peu dans la pièce, mais c'était ceux qui s'était proposés. Et après s'être assuré de leur impartialité, le Gradé commença à donner un poste à chacun. Que ce soit aux portes, au pupitre, aux balcons, au banc des accusés, des témoins ou chez les jurés, tous se virent assigner une affectation. Bien évidemment, ceux qui n'avait pas de places dîtes "intéressantes" soupirèrent, pouvant parfaitement s'imaginer ce qu'il allait retenir de ce procès. Les autres ne dirent rien en revanche. Les huit assignés ne tardèrent pas à sortir de la caserne, se préparant pour la suite des événements. Ne restait plus que deux gardes, qui attendaient les prochains ordres.

- Bon alors, vous deux. Je veux qu'il y en ai un qui aille se rendre à l'hôpital. Il ira récupérer Obscur Luck afin de l'accompagner jusqu'à la cellule de l'accusé, histoire de s'assurer que tout se passe bien. L'autre m'accompagnera jusqu'au Tribunal et une fois là-bas, il attendra que l'ordre soit donné d'aller chercher ce... Black-Dark, c'est ça ?

Le Batpony vérifia rapidement sur le compte rendu qu'il avait en sa possession avant de hocher la tête. Le Solariste avait tenté de faire s'évader un prisonnier de la capitale, il y avait donc fort à parier qu'il avait reçu cet ordre de la part de quelqu'un de haut placé au Solar Empire. Hors de question donc de laisser ce poney foutre le camp, pas aussi facilement en tout cas ! Les deux derniers gardes hochèrent la tête, mais seul un des deux partit. Le second resta les yeux dans le vague un petit moment.

- Mais... Capitaine ? Après avoir cherché le blessé et son loup, ou même, en ce qui me concerne, les avoir amenés tout deux jusqu'au Tribunal, on fait quoi ?

- Mmmh... Pas besoin de vous faire un dessin je présume. Vous pouvez faire ce que vous voulez, mais restez disponible pour le trajet retour. Donc pas de beuveries, et soyez de retour à la fin. C'est pas une option, des fois que vous vous posez la question.


D'un geste de la patte, Nova congédia le garde avant de regarder à nouveau le rapport de la veille. Ce Pégase Solaire... Non seulement il avait essayer de s'occuper du prisonnier, mais il avait aussi foutu un sacré bazar. Entre un garde ligoté, un autre bien amoché, sans compter toutes les fouilles ainsi que les contrôles... C'était un vrai foutoir pour pas grand chose au final, puisqu'il avait été appréhendé juste à l'extérieur de la Capitale. Et depuis son arrestation, ainsi que la décision de le juger, le Capitaine Lunariste devait se charger de la sécurité des lieux ainsi que du Solariste. Demande faite en personne de la part de la Princesse de la Nuit.

Quelques heures plus tard, SuperNova était en train de se diriger vers le Tribunal, accompagné du garde qui irait chercher les deux poneys. Il n'avais pas vraiment fait dans l'originalité, s'étant simplement équipé de son armure de Capitaine. Il avait laissé son arme chez lui mais avait tout de même pris sa dague. Juste au cas où. Bien évidemment, les chances pour qu'elle soit utilisées étaient proches du zéro, mais juste au cas où. Et enfin, pour ne pas changer, le Batpony avait mis sa cape noire par dessus, lui couvrant aisément le dos ainsi que les ailes et retombant un peu à l'arrière mais pas sur les côtés. L'idéal si il fallait, mais la, elle était clairement présente pour l'esthétique plus qu'autre chose.

Arrivé au lieu du procès, le Lunaire n'attendit pas une seule seconde avant de pousser les doubles portes et de rentrer dans la salle. Cette dernière était déjà bien remplie de spectateurs, les gardes qui devaient surveiller la salle était aussi tous à leurs postes. Comme convenu, celui qui accompagnait Nova attendit à l'entrée tandis que ce dernier allait prendre sa place à côté de l'Alicorne Lunaire. Il la vit lui faire un petit sourire alors qu'il était en train de s'installer. Sourire qu'il lui rendit, sans même chercher à le cacher avant de poser les coudes sur le pupitre, joignant les sabots en scrutant l'entrée.

La Dirigeante Lunariste se leva sur son siège en s'éclaircissant la voix, avant de demander le silence dans la salle. Silence qu'elle obtint très rapidement d'ailleurs. Ordonnant d'aller chercher le présumé coupable, Luna venait d'annoncer l'imminence du début du jugement. Nova envoya un rapide coup d’œil au garde qui partait, lui intimant de ne surtout pas faire de maltraitance, ou même quoi que ce soit qui s'y approche. Ouaip, les choses allaient peut-être devenir intéressantes... Enfin, aussi intéressantes que pouvait l'être un procès bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Obscur Luck
avatar
Lunar Republic

Messages : 112
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 14
Expérience:
44/140  (44/140)

MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Mar 20 Oct - 14:35

J'étais toujours allongé à l'hôpital, jouant avec une balle ou occupé à fixer le mur blanc devant moi. Je n'avais pas beaucoup dormi depuis mon retour à la capitale. J'avais reçu des soins d'urgence et magiques pour mes côtes cassées. Et quelques heures de repos après on m'avait annoncé que j'allais être convoqué au tribunal pour le jugement du solariste. À ce moment-là je ne pus plus vraiment fermer l'œil, trop d'idées et de questions s'acharnaient dans ma tête. Heureusement j'avais réussi à me montrer suffisamment insistant pour aller le chercher dans sa cellule. Accompagné bien sûr…

J'avais cherché de longues heures sûres que faire pendent le procès, je sentais la balance de la justice posée juste au-dessus de moi, d'un coté Luna  et la population de Concordia… Et probablement Nova qui avait son mot à dire du fait que j'avais été blessé pendent mes fonctions. Mais de l'autre côté il y avait Black… pas juste un solariste, mais mon ami d'enfance avec qui j'avais fait un sacré nombre de bêtises à l'époque.

-Un sacré casse-tête… soupirais-je pour moi-même. J'avais l'impression de voir littéralement la balance devant moi,  l'équilibre précaire semblait pencher du côté de la justice dur. Pourtant au fond de moi le doute régnait, je devais choisir de quel coté me mettre et la bonne réponse n'était pas facile à deviner.

C'est finalement quelques heures plus tard qu'un garde vint me chercher, il fallait me préparer et aller chercher le prisonnier. Fort heureusement, j'avais fait ramener une  simple cape bleue de ma chambre. Je n'avais pas besoin d'être tellement bien habillé, mais elle permettait de me donner une petite prestance et de cacher les nombreux bandages. J'avais une patte limite momifiée, de nombreuses égratignures et coupure sur le corps et mon torse lui, était serrer par un grand nombre de bandages. Ils étaient là pour maintenir les cotes encore fragiles et éviter les faux mouvements. D'ailleurs un des médecins en nous voyant partir me recommanda de ne pas faire de long discours, à en juger pas ses habits, lui aussi allait partir pour assister au procès.

Je partis alors avec le garde, il y avait de l'animation en tout cas. J'entendais à chaque coin de rue des poneys qui parlaient de ce procès et des ragots qui le concernaient. Mais je n'en avais rien à faire, mon seul problème restait Black. Encore et toujours lui… Mais également la princesse, je n'allais pas la trahir pour aider mon ami… elle m'avait quand même aidé il y a quelques années.

Je finis par rejoindre la prison… Puis la cellule où se trouvait le pégase noir, celui-ci se morfondait sur son sort, il devait avoir tout aussi bien dormis que moi. Au moins il semblait calme…

-Bonjour Black… c'est l'heure… Lui murmurai-je doucement en ouvrant sa cellule. Il se retourna alors, me fixant avec un air neutre. Pourtant je voulais toujours l'aider, un minimum…

-Aller… je sais que tu es blessé, mais quand même… Tu étais plus fort que ça dans le temps! Bien sûr je savais qu'il devait souffrir de mes "quelques" coups d'épée, mais il avait aussi reçu des soins.

Il me regarda un peu durement, mais finis par se relever, on lui mit alors une chaine aux pattes accrochées à l'autre soldat qui m'accompagnait si gentiment… Et finîmes par partir au procès. L'ambiance était lourde sur le retour et j'essayais tant bien que mal de me montrer gentil avec lui. Je n'étais pas un monstre sans cœur et on avait quelques trucs à se dire. Du banale "Ça va?" au plus simple… "Je suis désolé". Cela ne changeait pas le fait que nous dirigions vers son procès, mais lui redonnait un peu le sourire.

Puis apparurent enfin les portes du procès. Je déglutis en me souvenant de la salle qui se trouvait derrière, elle avait été conçue pour être intimidante, un lieu ou la vérité devait Reigner et le mensonge banni. Heureusement je n'avais jamais été du côté accusé qui se trouvait au centre de la salle. Le plus souvent j'assistais à des affaires mineures, mais là… j'allais être le centre de toute l'attention, une première pour moi. Et probablement pour le pégase aussi, il était redevenu nerveux en arrivant et cela n'allait pas s'améliorer. En effet, les portes s'ouvrirent nous laissant découvrir la salle. Elle était bondée de monde, des poneys de tout Concordia étaient venus assister à l'événement, ils avaient tous été installés sur les balcons, et comme je l'avais pensé Luna se tenait devant nous posée à son bureau avec Nova… Ils dirigeraient alors le procès, la princesse était d'ailleurs très intimidante avec son armure de cérémonie… Le capitaine lui portait son armure avec une cape, je l'aurais bien imité si la mienne n'avait pas été défoncée et broyée… d'ailleurs qui avait ramassé mon armure..? Il faudrait que je le demande plus tard…

Je déglutis difficilement en m'avançant devant les juges, faisant difficilement une petite révérence à la princesse et au capitaine par la même occasion avant de rejoindre Black pour lui dire une dernière chose.

-Au fait Black… Je t'ai écrit une fois ou deux… Mais visiblement les lettres ne sont jamais arrivées… Maintenant je te souhaite bonne chance, on en reparlera plus tard. Et ne t'inquiète pas… Je vais t'aider comme je peux cette fois. J'accompagnais ma dernière phrase d'un sourire en coin à peine perceptible lui faisant une pointe de doute dans le regard, le tout avant de rejoindre ma place à droite sur le banc des témoins. J'avais enfin réussi à échafauder une idée, certes très vague, mais qui plairait à tout le monde, Black comme Luna…

_____________________________________________
Je suis  un batpony dissident parfois


Mon OC Attention il est grand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Mer 21 Oct - 21:50

Cela faisait quelques heures déjà que j'avais été amené en cellule. J'y fus toujours inconscient: cependant, les lunaristes avaient quand même pris la peine de me soigner un minimum et de me rendre présentable. Mais présentable pourquoi?
Je me réveillais gentiment, sur le lit de fortune de ma prison, quand soudain je vis une ombre se déplacer près des barreaux et entendis quelques mots. Ces derniers, résonnaient dans ma tête encore tout endolorie de la veille.


"Tiens tiens ! Notre fauteur de troubles est réveillé! C'est le bon moment, votre procès approche à grands pas. Il faut dire que vous n'êtes pas très malin en votre genre, vous avez foutu un sacré bordel hier soir. Une chance que ce réserviste, hum comment déjà son nom... Ha oui, Obscur Luck vous ait attrapé "


Mes oreilles se pointèrent à l'entente de ses mots! J'avais ce sentiment de colère mélangée à de l'incompréhension que j'avais en vers celui qui était devenu un soldat batpony. Mes yeux purent enfin mètre un visage à cette vois rauque et grave. C'était vraisemblablement un garde geôliers, qui devait s'assurer que je ne ressorte pas me promener comme à ma première tentative.
J'allais devoir répondre de mes torts, ce qui en soi fût tout à fait normal! Tout acte allant à l'encontre des lois morales des royaumes était passible de sanction, plus ou moins sévère suivant lequel.
Je ne disais pas un mot! Je me demandais qui était Obscur Luck, ce n'était pas cet inconnu qui m'avait fait emprisonner, mais bel et bien Hestern, mon "amis" d'enfance. Celui avec qui j'ai fait les quatre cents coups.

Les heures passèrent, j'étais maintenant dans un stresse assez palpable. Malgré mes bandages au flanc, je tournais en rond dans ma petite pièce. Puis-je me décidais à essayer quelque pompe avec mes ailes. Cela ne m'était sûrement pas conseillé, après ma bataille et les blessures que j'avais subis la veille.
Je me mis en position avec mes ailes sur le sol. Pendant ma première descente, je sentis tous mes os de mes appendices pleins de plumes, craqués, mon flanc bandé tirait, mais ce fut le seul moyen que moi, Black-Dark ici présent ait trouvé pour gérer la difficulté de la situation.
Quand soudain Hestern, apparu, il venait m'annoncer que c'était l'heure. Que nous allions nous rendre à mon jugement. Il était accompagné d'un autre de ses collègues et de toute façon je n'avais pas la force ni l'intention de m'échapper. En plus, j'étais encore aux soles dues à ma dernière tentative de faire du sport. Je me relevais donc, on m'attachait une chaîne aux deux sabots, puis au garde, qui allaient nous accompagner.

Durant le trajet, je ne dis quasiment aucun mot, à part quelque bref échange avec Hestern. J'avais envie de lui crier comme quoi j'étais désolé, que je voulais remettre les compteurs à zéro. Mais cela ne fut pas possible, pour la simple et bonne raison que je l'avais bien amoché alors qu'il était de garde. Et qui dit attaque d'un garde, dit crimes de guerre et sans compter que j'avais aussi tenté de faire évader un prisonnier. Et de plus, toutes mes tentatives pour essayer de lui dire plus de deux mots, échouèrent!

Nous arrivâmes enfin près de la salle de mon jugement. Le stress monta encore d'un cran, les porte s'ouvrirent, me laissant voir qu'à ma grande surprise, cela serait la grande princesse de la nuit qui serait ma juge! Elle avait ses armures de cérémonie: elle en était que plus intimidante.
Il y avait un autre poney à côté. S'était surement SuperNova, le batpony capitaine de la grade Lunariste, dont mon ''indic'' m'avait parlé il y a de cela deux joure. Il devait être surement là pour là partie concernant le passage à tabac d'hestern.

La salle était pleine à craquer, à croire que tout le monde connaissait mon histoire. Mais pour temps, un silence de mort régnait en ces lieux. Tout le monde me dévisageait, me lançait des regards noirs. À croire qu'ils ne savaient pas ce qu'impliquait la guerre.
Hestern me fit un dernier petit discours des plus étranges: il stipulait qu'il m'avait envoyé des lettres il y a deux ans. Et qu'il allait essayer de tout faire pour minimiser ma peine.
Je le regardais donc avec un regard confiant et lui chuchota ces quelques mots avec une voix tremblante d'émotion que j'essayais tant bien que mal de contenir.


"Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer."


Il s'en alla s'asseoir sur le banc des témoins. *pourvu qu'il ne me fasse pas plonger encore plus.* Je m'avançais d'un pas confient et sûr, mes ailes bien collées contre mes bandages, vers le pupitre au centre. Une fois atteint, je fis une petite révérence avec mon chapeau que j'avais pris avec le bout de mon aile gauche à la princesse et ensuite à gauche et à droite pour la foule, puis le posai à côté de moi, laissant ma crinière coupée court à la vue de tout le monde et m'asseyais. Ce n'était pas parce que je me faisais juger que j'allais en oublier mes bonnes manières. Une dernière question me chiffonnait l'esprit.
*qu'on il fait de Snow, je ne le vois nulle part.*
Alors que celui si, m'avait suivi depuis ma sortie de la prison, dans une cage métallique: le même modèle que j'avais utiliser pour sa capture. Peut-être était-ce le coup du stresse?
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Luna
avatar
Lunar Republic

Messages : 165
Age : 29

• Votre personnage •
Race: Alicorne
Niveau: 24
Expérience:
88/280  (88/280)

MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Sam 24 Oct - 12:19

PV : SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark
Ouverture de séance








Le capitaine Nova avait désormais pris place aux cotés de la Princesse, et tout le monde attendait l'arrivé de l'accusé, une partie du public retenant son souffle. Luna, quand à elle, gardait une attitude digne, se tenant droite et fière devant la porte massive qui finalement s'ouvrit. Deux gardes Lunaristes entrèrent, l'un d'eux était blessé, probablement la victime. La princesse reconnut Obscur Luck, mais malgré qu'elle le connaisse, elle se devait de rester impartiale durant toute la durée du procès jusqu'à la délibération. La salle entra doucement en ébullition lorsque l'autre garde, enchaine à l'accusé s'avança et se plaça aux cotés du pupitre qui était réservé à la défense. Il ne s'était pas écoulé plus d'une minute que des murmures commençaient à s'élever dans la salle, certains condamnant les actions du Solarite au chapeau. On pouvait entendre une certaine colère, ou rancoeur à l'égard du pégase noir, et Luna en connaissait la véritable cause. Au delà de condamner l'acte en soi, ils lui reprochaient tout les malheurs qui leur étaient arrivés récemment. La jument de la lune ne pouvait vraiment leur en vouloir de chercher un coupable à toutes les horreurs de la guerre, et pour beaucoup ce poney devait servir de mouton noir à leurs maux... Mais cela n'était pas acceptable. Se redressant, l'alicorne frappa sur son pupitre de son sabot, le bruit puissant résonna dans toute la salle, même si une partie du public continuait de parler.

" SILENCE! Je demande le silence ou je fais évacuer la salle! "

Les quelques habitants dissidents se turent, ne voulait pas s'attirer les foudres de leur dirigeante.

Maintenant qu'elle avait obtenu le silence, la jument de la lune observa l'accusé qui semblait nerveux, ce qui était compréhensible. Le procès n'avait que trop tardé. Se tenant droite comme la justice, la grande lunariste fit un petit signe de tête à Arcana. Celle-ci était prête, plume maintenue magiquement, à noter tout le procès. Son zèle naturel la forçant à tout notifier.


" Moi, Princesse Luna, dirigeante de la Lunar Republic et princesse de la lune, déclare le procès de Black-Dark ouvert. L'accusé ayant été pris sur le fait, cette cour n'a pas pour but de déterminer la culpabilité de l'accusé, mais de lui donner une punition juste pour ses actes. "

A partir de ce moment précis, les gardes se redressèrent. Leurs ordres étaient désormais de maintenir le calme et le silence dans la salle car aucun bruit ne devait déranger le déroulement du procès.

" Je laisse au Capitaine SuperNova, capitaine de la garde lunaire, le soin de citer les différents chefs d'accusation. A la suite de quoi, les témoins prendrons la parole pour donner leur version des évènements et éclaircir aux yeux de cette cour les circonstances exactes du crime. Enfin, il sera autorisé à l'accusé de prendre la parole afin de justifier ses propres actes. Une fois tout ceci fait, le Capitaine SuperNova et Moi-même annonceront la condamnation de l'accusé. Tout ceci évidemment dans le plus grand calme. "

Cette dernière phrase était évidemment tournée vers le public, car certains s'étaient remis à chuchoter, mais l'acoustique de la salle ne permettait pas de rester discret en le faisant.

" Je tiens finalement à dire que Mademoiselle Arcana ici présente notera tout ce qui sera dis au cours de ce procès afin d'en garder une trace écrite. " Fit-elle en désignant Arcana du regard. " Bien. Maintenant que tout est dit, je laisse la parole au Capitaine de la garde. "

La princesse se rassit alors et Arcana s'empressa de finir de noter la fin du discours de celle-ci, ne voulant pas rater le début de celui de Nova. Elle écrivait vite et bien, le tout resterais donc lisible pour les autorités par la suite.



_____________________________________________
Night Mare or  Nightmare

~ : Présentation : Fiche Technique : ~

ARCANA, Secrétaire Lunaire
~ : Présentation ~ Thème ~ Battle Theme : ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Dim 25 Oct - 0:34

Il ne fallut que peu de temps pour que le garde revienne avec les deux poneys manquants. L'un était d'ailleurs enchaîné au garde en question, simple mesure de sécurité pour éviter des complications, mais les deux arrivants étaient couverts de bandages relativement récents. Le trio s'avança vers le centre de la salle, le garde libérant l'accusé, un pégase noir avec un chapeau, de ses chaînes avant de partir. Voilà donc celui qu'on appelait Black-Dark... Pas besoin de présenter le Batpony blessé à Nova, il le connaissait déjà.

Obscur Luck passa devant le coupable, lui glissant apparemment quelques mots, malheureusement inaudible pour le Capitaine, avant d'aller s'installer sur le banc des témoins. Le poney noir monta jusqu'au pupitre, lieu de son jugement, avant de se mettre à faire des salutations à tout le monde dans la salle malgré sa nervosité flagrante. Le garde haussa un sourcil, perplexe. Enfin, arrivant en dernier après tout ce petit remue-ménage, ce fut une cage métallique qui fut amenée, avec un petit loup blanc à l'intérieur. A en croire le rapport, ça devait être l'animal qu'accompagnait le prévenu. Une bien belle bête, bien qu'assez jeune.

Mais assez attendu ! Du coin de l’œil, SuperNova vit l'Alicorne de la Nuit se relever avant de déclarer l'ouverture du procès, ajoutant qu'il s'agissait d'une séance pour décider d'une peine suite à ses actes. Comme s'il s'agissait d'une formule secrète, tout les gardes dans la pièce se redressèrent, comme par magie, prenant tous leurs rôles de surveillances plus à cœur à présent. La Princesse expliqua ensuite le déroulement de la séance avant de présenter la Licorne qu'était le greffier. Puis, à la fin de son discours d'ouverture, la Jument se rassit, laissant officiellement la place au Batpony de la Garde. Ce dernier, hochant la tête, laissa s'écouler une longue seconde afin de permettre à Arcana de suivre au niveau de l'écriture. Puis, il se leva avant de s'éclaircir la voix.

- Merci, Princesse. Je vais tout d'abord me permettre d'énoncer les faits connus, avant de citer les différents chefs d'accusations. Tout d'abord, il me semble judicieux de souligner le fait que l'accusé à été arrêté hier matin, beuglant à qui voulais le savoir qu'il faisait partit de la nation chaotique. Une fois en cellule, il ne fit pas de vagues jusqu'aux alentours de vingt heures. A ce moment-là, par un subterfuge qui nous sera je l'espère expliqué par un des concerné, le Pégase a réussit à sortir de sa cellule, ligoter le garde qui était de poste et libérer un autre prisonnier Solariste.

SuperNova fit une petite pause, reprenant un peu son souffle, mais pensant aussi à Arcana qui écrivait en même temps.

- Suite à cela, Black-Dark a tenté de s'échapper discrètement du palais, mais un de nos gardes l'avait interpellé. C'est d'ailleurs à ce moment-là que l'illusion de "nation chaotique" s'écroula puisqu'il révéla faire partie de l'Empire Solaire et être là pour l'ingénieur que nous retenons. Non content de ça, il s'est ensuite enfuit avec le Solaire prisonnier. Bien évidemment, toute la Garde fut lancée à ses trousses. Il réussit à s'échapper un court moment, avant d'être retrouvé en pleine rue. Avec l'aide d'un dispositif d'enfumage, il parvint encore une fois à échapper aux gardes. Il échappa aux recherches jusqu'aux alentours de vingt-trois heures, avant d'être retrouvé aux abords de la ville, interpellé par Obscur Luck, ici présent.

D'un geste de la patte, le Lunaire pointa son compatriote bandé du sabot.

- S'en est suivit un rapide combat, au cours duquel les deux se sont bien blessés. Si vous regardez dans les plaines bordant la ville, vous pourrez probablement voir à un endroit, un petit cratère, révélateur de la violence du combat. Finalement, les deux poneys ont finis par se calmer un peu, avant que finalement, Obscur Luck ne parvienne à appréhender l'accusé ainsi que son loup et le prisonnier, qui avait d'ailleurs été menacé de mort par l'accusé. Il les a tous trois ramenés à Concordia et à demandé des soins pour lui, ainsi que pour Black-Dark. Enfin, après ses soins, le Pégase a été remis en cellule sous surveillance.

Un nouveau silence, au cours duquel Nova regarda toute l'assemblée à tour de rôle; Son regard s'arrêta un court instant sur Obscur Luck, qui avait réussit à récupérer le prisonnier. Puis il s'arrêta sur Black-Dark, qui avait réussit à s'échapper lui, ainsi que l'ingénieur. Si Obscur n'avait pas été la, les deux s'en seraient sortis sans problème...

- Les chefs d'accusations à l'encontre du Pégase Solariste Black-Dark sont l'évasion, un refus d’obtempérer aggravé d'un délit de fuite, ainsi que les menaces de morts envers le prisonnier qu'il était venu sauver.

Pour ponctuer tout cela, Nova avait tapoté du sabot sur son pupitre à l'énonciation de chaque accusation. Affichant un regard grave, il refit un tour de salle du regard, s'arrêtant cette fois-ci une courte seconde sur le Pégase Solaire. Il ne s'en sortirait pas aussi facilement. Comme l'avait annoncée la Princesse Luna, il lui serait donné une punition juste quant à ses actes envers la nation.

- Conformément à ce que notre Princesse a demandée juste avant, ainsi qu'à la procédure, je vais maintenant demander à Obscur Luck de prendre la parole. Il lui sera demandé d'exposer aux yeux de tous sa version des faits, le plus précisément possible, afin de disposer de tous les éléments concernant cette affaire. Ensuite, le garde qui a été ligoté lors de l'évasion de l'accusé viendra et prendra la parole à son tour. Et enfin, après lui, le prévenu pourra se justifier.

D'un signe de tête, le Capitaine signifia à l'autre Batpony qu'il pouvait prendre la relève avant de se rasseoir, attendant d'entendre de la part des principaux témoins ce qui s'était passé la veille...

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Obscur Luck
avatar
Lunar Republic

Messages : 112
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 14
Expérience:
44/140  (44/140)

MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Mar 27 Oct - 20:57

J'observai Luna depuis mon banc, inutile de dire que vu la situation  j'étais tendu comme un bout de bois. En effet je m'y attendais un peu, mais mon cœur rata un battement quand l'alicorne bleue annonça que le procès était ouvert, et que celui-ci n'était pas là pour décider s’il était coupable ou non, mais bien de sa peine! La princesse céda alors la parole à SuperNova. Après avoir laissé planer quelques instants qui me semblaient à couper au couteau, il enchaina alors sur un très rapide compte rendu des faits. Je reconnaissais là le côté subtile de black-Dark. Tout dans les muscles et rien dans la tête. C'est d'ailleurs pour cela que quelque chose me dérangeait. Cela semblait trop bien organisé pour qu'il l'ait fait seul.

Le capitaine  s'arrêtât alors en énumérant les différents chefs d'accusation qui étaient reprochés au solariste. Et là ça ce gâtait pour lui… tentative d'évasion, refus d'obtempérer aggraver de délit de fuite et menace de mort à l'encontre du prisonnier. Au moins avec cette guerre les coups et blessures contre un soldat n'étaient pas trop dans les chefs d'accusation. Mais ça suffisait à le faire bannir du territoire et alors la prison pendant de longues années. Le bon côté des choses c'est que connaissant Luna, la peine de mort n'était pas dans les options de ce tribunal.
Vint alors mon tour, Nova se posa sur son siège me laissant alors être l'attention de ce qui me semblait être une grande partie de la capitale. Me relevant alors et essayant d'avoir l'air le plus digne malgré mes blessures, je fis un bref signe de tête à Nova pour le remercier avant d'embrasser du regard le public.

-Très bien… merci Capitaine, commençai-je un peu hésitant. Regardant alors la princesse je pris mon courage et continua d'un ton posé mon récit.

- Pour commencer je ne peux rien dire sur ce qui c'est passé lors de l'évasion du solariste. En effet, j'étais ce soir-là de service en accompagnant une nouvelle recrue dans sa patrouille de la ville. Nous étions donc occupés à patrouiller dans le froid de la nuit, pensent alors à notre arrêt à la caserne qui s'approchait grandement… C'est alors que j'ai entendu un poney hurler qu'un prisonnier s'était évadé. Je fis alors une pause laissant un peu de temps à la greffière de retranscrire mes paroles. Reprenant mon souffle au passage.

-C'est ainsi que commença alors ce qui nous sembla de longues heures à fouiller Concordia faisant des détours au cas où l'accusé aurait pris des chemins longs ou simplement en espérant le surprendre. C'est aux détours d'une avenue que nous sommes alors tombé sur l'escouade du lieutenant de service… Il prit la décision de m'envoyer hors des murs de la ville avec plusieurs pégase et batpony pour essayer de l'intercepter sur un terrain plus découvert.  Cela ne manqua pas, quelque temps après nous être séparés pour couvrir plus de terrain je vis les deux évadés. C'est alors que j'atterris à quelques distances d'eux pour essayer de les faire s'arrêter et les forcer à se rendre…

Reprenant un peu mon souffle pour laisser également la greffière faire son travail je me mis à réfléchir comment abordé le combat. C'est alors sur un ton un peu chancelant que je repris la parole.

-Malheureusement Black-Dark ne souhaitait pas que le prisonnier retourne en cellule. C'est alors que l'animal de l'accusé est entré en action! Je pointais alors du sabot la cage ou ce trouvais le loup. –sur l'ordre de son maître cette bête ma alors attaqué par derrière me plaquant au sol, l'accusé approcha alors avec une corde avec la ferme attention de m'utilisé comme monnaie d'échange s’il croisait des ennuies. Cependant je pus profiter d'un instant d'inattention pour me débarrasser du loup. J'ai alors immédiatement chargé le pégase noir. C’en est suivi alors d'un combat à sens unique ou je pus le faire reculer en le frappant finalement avec mon sabot. C'est à l'aide de ce temps mort qu'il profita pour essayer de me bluffer avec ce qu'il disait être un puissant poison dans une fiole. Mais je maitrisais encore la situation. C'est alors qu'il changea de stratégie…

Je fis une halte forcée, cette fois ce n'était pas pour reprendre mon souffle, mais, car ma gorge me serrait, prise part l'émotion que soulevait mes souvenirs du combat, mais aussi de mon enfance. C'est alors la gorge serrée que j'essayais de continuer ma vision des faits…

-Donc… c'est alors qu'il essaya de me prendre par les sentiments, parlant d'un vieil ami à lui. Me révélant que l'autre prisonnier allait devenir père. Que lui n'avait jamais été aimé de son père… Mais ce qu'il ne savait pas c'est que son vieil ami c'était moi… Séparé par la guerre… Cependant entre-temps j'avais "refusé" sa proposition d'un autre sabot dans son museau. J'avais l'ordre de l'arrêter, pas de négocier.
C'est alors que sans prévenir il me chargea, tout son beau discours sur le fait qu'il voulait ne plus combattre s'était envolé… sur le moment j'étais pris au dépourvu cherchant à comprendre son changement de caractère soudain et assaillant de reprendre mon arme. Avec le recule je pense qu'il ma reconnut à ce moment-là… Et sous l'émotion à chercher à se venger alors que moi, je cherchais à le résonner...


Je fis un arrêt forcé, lâchant quelques sanglots alors que les images du combat revenaient me hanter. C'était un peu trop pour moi. Surtout que je m'en voulais toujours de l'avoir arrêté, sans parler de le voir sur le banc des accusés était une raison de plus de m'en vouloir. Pourtant en levant les yeux je vis que Nova restait impartiale il devait avec Luna ne laisser paraitre aucune émotion sinon le jugement serait considérer comme influencer… Je pris alors sur moi et retenant quelques sanglots continua ma version…

-Et donc… alors qu'il m'attaquait dans un combat aérien, il réussit à me charger en piqué et à me crasher au sol. C'est à ce moment que j'ai reçu les blessures les plus sérieuses perdant même connaissance  quelques instants. Celons les médecins, j'y serais probablement passé si le sol, mon armure et le casque n'avaient pas absorbé le choc…

Il y eut alors de murmure dans l'assistance, mais rapidement étouffé quand Luna les rappela à l'ordre.

-Et donc… une fois que je rouvris les yeux et sortit de la terre je le vis tenant une dague sous le coup de la licorne. Il la menaçait de la faire taire. J'ai alors commencé à lui parlé de qui il était… et une fois assez proche lui ait lancé un bout de mon plastron détruit sur la figure… Il se retrouva alors sonné sur le sol. C'est à cet instant que je le mis hors combat en le frappant avec mon épée… C'est alors que me remettant de mes émotions je compris qu'il risquait d'y passer… C'est par miracle que dans son matériel se trouvaient des bandages. Et finalement je les ramenai à la ville… l'autre prisonnier lui ne fit aucune vague pendent son retour…

C'est alors dans un grand soupir que je me rassis sur mon banc, épuisé mentalement. J'espérais ne pas avoir à refaire de tel discours… Il restait alors à profiter du reste du jugement…

_____________________________________________
Je suis  un batpony dissident parfois


Mon OC Attention il est grand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Sam 7 Nov - 17:25

Cette fois, c’était le moment, le procès pouvait enfin démarrer. Cela faisait au moins cinq minutes que j'attendais au banc des accusés que la princesse Luna ouvre la séance! Mais entre-temps, la foule se mit à parler: ce qui arrivait à mes oreilles ne fut guère glorieux. Des slogans haineux furent prononcés à vive voix à mon égard. Je restais cependant de marbre, sans aucune expression de crainte à leur encontre. Ils pouvaient scander tout ce qu’ils voulaient, cela me faisait ni chaud ni froid! De plus, j’étais tellement concentré sur mon prochain discours, que je n’y prêtai même plus attention! Je laissai donc mes yeux se balader dans l’enceinte du tribunal, laissant aux autorités compétentes le soin de calmer le peuple. Je vis alors la princesse de la nuit se dresser, puis frapper violemment du sabot son pauvre pupitre, demandant d’une voix forte que l'assemblée se taise. Dès qu’elle eut obtenu le silence total, la lunariste suprême commença la partie officielle en énumérant le pourquoi du comment nous fûmes réunis dans cette salle. Puis laissa la parole au capitaine pour l’énonciation des chefs d’accusation qui seraient retenus contre ma personne. Le plus gros, c'est-à-dire coup et blessure, n’avait pas à ma grande surprise pas l’aire d’en faire partie...

J’attendais sagement mon tour, tout en écoutant le discours du Capitaine Supernovas, Obscur Luck. Supernovas, avait énuméré tous mes faits et gestes, j’avais lâché un petit ricanement quand il abordât le sujet du “je suis un chaotique! Arrêtez-moi!’’ Je n’avais rien trouvé de mieux que de faire n’importe quoi pour me faire arrêter la première fois. Ensuite, ce fut au tour d’obscur, mon “ami” enfin, si cela pouvait toujours s’appeler une amitié. Il était vrai que je lui en voulais encore, mais ma rage de la soirée précédant m’avait quitté. Je le fixais du regard depuis un petit moment, me rappelant de tout notre parcours, du début jusqu'à la malheureuse tragédie de l'autre jour.
La sensation de ses os en train de craquer sous mon poids m’était insupportable, je m'en voulais tellement, je fus prêt à accepter n’importe quelle sentence pour condamner cette perte de contrôle.

La première partie de son sujet fût assez calme, voire même ennuyeuse.
Je me mis à bâiller d'ailleurs. Puis il se donna une courte pause, je le vis mal à l'aise, il reprit difficilement. Cette deuxième partie ne passerait donc pas comme une lettre à la poste,  je sentais mon estomac se nouer pendant qu'il résumait le combat et ma folie. J’avais envie de me lever, de partir loin, très loin, fuir ce problème me semblait cent fois plus judicieux que de l’affronter. Mais cela m’était impossible, la salle grouillait de gardes et je ne pouvais le faire en présence de “Sa Majesté Luna”. Je devais donc surmonter cette étape qui était mon jugement et en accepter les conséquences.
Quelques minutes plus tard, Obscur finissait de parler. Il alla se rasseoir en poussant un grand soupir de “pseudo satisfaction.”

Voilà, c’est enfin mon tour! Je me levais, mes ailes tremblaient de nervosité, je préparais à sortir mes premiers mots pleins de sérieux et d’entrain. Quand soudain, je vis Luna faire un signe aux gardes près de la porte, celle-ci s’ouvrit assez rapidement et à ma grande surprise, il y avait encore un témoin: le garde que j’avais ligoté.
Cela me mit encore plus dans une situation de gêne, car je m’étais déjà levé et étais prêt à faire don de ma voix. Je me rassis donc en recollant mes ailes sur mes flancs, regardant étonner Obscur puis en dévisageant ce pégase blanc. En passant vers moi pour aller au banc des témoins, il me regardait d’une mine toute désolée. Il se mit à parler, voix tremblante et titubante, il se brossait les ailes, sûrement un tic de nervosité. Jusque-là, rien qui puisse nous compromettre, mais il passait ses sabots de plus en plus vite sur ses ailes au fur et à mesure qu'il parlait. Bien qu'il ne doive pas dire grand-chose, cela paraissait durer une éternité.
Il hésitait de plus en plus, je voyais bien qu'il allait cracher le morceau. Pis, au plein milieu d’une phrase. Il hurla et au même instant un torrent de larmes coulait sur ses joues.

C'est bon, je vais arrêter de vous raconter des salades. Ce pégase, s'est moi qui lui ai donné les clés pour qu'il sorte de la cellule, il m'a offert une somme de bits assez importante pour que je sois son complice. (Il bégaya) Je ... je… suis désolé !

Il se tue, il n'osait pas regarder sa princesse et son capitaine. Il les avait trahis, il savait qu'il risquait gros. Mais ça, il ne voulait pas y penser. Toute la salle me regardait bouche bée et avec des regards encore plus noirs. Non seulement j'avais bastonné un de leurs réservistes, mais aussi perverti un des geôliers de Concordia. Je croisais le regard du concerné, il put voir toute mon incompréhension et ma colère. Elle était de nouveau là, cette haine que je ne savais pas contrôler, elle montait de plus en plus en moi et cela se voyait. J'étais de moins en moins concentré sur le procès. J'essayais de la stabiliser pour ne pas péter un plomb en plein milieu du tribunal. Une fois qu'il fut assis, je tournais mon regard vers la porte, voire s'il n'y avait pas d'autre “surprise”. Après deux trois coups d'oeil, je me levais, faisant face à Luna, mes ailes se déployèrent instinctivement (peut être due à ma colère) je m'appuyais sur le petit bureau devant moi avec mes deux sabots. Le peuple dans la salle se mit à me huer, à rechanter les slogans provocateurs du début de l'audience. Le silence qui était de mise jusqu'à présent fut balayé par un vacarme d'enfer. Après quelques secondes et une intervention de la princesse, je pus me mettre à parler. C'est avec colère que je commençais à résumer mon aventure et je ne voulais pas en rester simplement à la prison avec le garde. Il avait commencé à divulguer des informations, j'allais leur révéler la face cachée de l'iceberg. Ma voix tremblait de fureur, mes yeux bleus devenu rouges exprimaient une grande frustration.

Tout commença il y a de cela un mois! Je fis ma première rencontre avec le fumier qui vous sert de geôlier.” Je pointais du sabot le pégase. “On s'est donné rendez-vous dans un bistro des terres neutres, pour parler de cette merde qui m'a servi de plan. On a aussi planifié mes caches d'armes dans la ville.

Je fis une halte de quelques secondes. Pour essayer de me calmer, un peu. Je fixais du regard le pégase blanc qui était assis un peu plus loin. La colère, toute la noirceur accumulée durant toutes ces années explosait, tel un volcan en éruption . Je ne me contrôlais plus, j'étais entrain de divulguer des informations que je ne voulais pas dévoiler. Je repris de plus belle, presque en hurlant.

puis, il avait le droit de préparer le terrain, de payer le premier juge et ainsi pouvoir me sortir de prison le soir voulu pour que je puisse ramener cette foutue licorne à Celestia. MAIS JE VOIS QU'IL N'A PAS BIEN TRAVAILLÉ!

D'un mouvement de colère, pour accompagner ma dernière phrase colérique, je me dressais puis m'abattais de tout mon poids sur le piètre pupitre qui me servait de point d'appui. Il partit en morceaux. Maintenant à quatre pattes, devant mon triste exploit. Mes yeux rouges de colère fixèrent la princesse.


Pis la suite, bordel, mais la suite vous la connaissez sûrement! Il y a probablement des murmures de la populace qui sont montés à vos oreilles de dirigeante. L'histoire d'un solariste qui a foutu le merdier dans Concordia, réussissant à s'évader des prisons, mettant parfois quelque rue en bordel, en enfumant une partie d'un quartier pour échapper aux gardes. Puis s'ensuit d'une bataille juste en dehors des remparts, dans les plaines de la ville, contre le prénommé Obscur Luck. La bataille fut violente, je sens encore ses os craqués sous mon corps. Puis après c'est le trou noir!

Je me rassis, mes ailes encore déployées, le regard vide, combattant mon démon intérieur.


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Luna
avatar
Lunar Republic

Messages : 165
Age : 29

• Votre personnage •
Race: Alicorne
Niveau: 24
Expérience:
88/280  (88/280)

MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Jeu 12 Nov - 21:27

PV : SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark
Que tombe le marteau de la justice







Le procès suivait son cours. Nova venait d'exposer les différents chefs d'accusation, mais Luna savait que certains ne seraient pas entièrement jugés en ces lieux. En effet, certains des chefs d'accusations démontrait d'actions portées contre la partie même de l'accusé: Le Solar Empire. C'était d'ailleurs assez surprenant qu'il ait été aussi violent pour un de ses propres compatriotes. Mais les faits étaient là, et de plus corroborés par plusieurs personnes. Ils eurent d'ailleurs rapidement la version des faits d'Obscur Luck. La princesse l'avait vu en meilleure forme, et le pire était cette impression. Le regard que lançait Obscur à ce solariste. Il n'était pas haineux. Il ne semblait même pas lui en vouloir. Avec un sourire triste, Luna ne pouvait que constater les dégâts de la guerre. Les amis devant se faire face car se trouvant dans des camps différents. Cependant rien n'était encore joué pour l'accusé.

Ce fut donc au tour du second garde impliqué de parler. Celui-ci était inconnu aux yeux de la princesse lunaire, mais lui semblait savoir où il se trouvait. Cette imposante salle, les gardes et les autorités présentes en ces lieux faisant peser un air lourd, ce qui eut pour effet de faire craquer celui-ci. Ce lieux était volontairement créé pour faire cracher la vérité à ceux n'étant pas préparés. Luna elle-même ne savait pas si elle pourrait résister à une telle pression si Celestia prenait sa place pour la juger de ses crimes en tant que Nightmare Moon. C'est ainsi que devant cette assemblée, le garde Lunaire céda sous la pression. Fondant en larme, il révéla être la taupe qui avait permis la fuite des deux solaristes. Il se rependait en excuses, cherchant le pardon de sa princesse et de son capitaine. Pire encore, la salle se mit en ébullition, certains se levant pour scander leur haine du solariste et du -traitre-. Le mot résonnait dans la grande salle, et déjà les gardes se mettaient à tenter de rétablir l'ordre dans les rangs.




La dirigeante de Concordia se leva alors. Elle posa un regard sévère sur la salle, et gonfla sa poitrine. Arcana eut tout juste le temps de se boucher les oreilles que la puissante Voix Royale de Canterlot fit vibrer les tympans de toute la salle, amplifiée par l'acoustique du lieux.


" SILENCE ! "Elle marqua alors une courte pause et reprit d'une voix forte mais sans utiliser la voix de Canterlot." Je vous demande le silence complet. Au prochain débordement de la sorte je procède à des expulsions de la salle! Me suis-je bien faite comprendre? "

Tous se turent, regardant leur dirigeante. Les habitants n'avaient jamais entendu un cri de colère de la sorte et tous reprirent leur place dans un silence digne d'une veillée funèbre. L'accusé se mit alors à parler. Faisant face à Luna et insultant au passage son complice. Il était vrai que celui-ci devrait être puni, mais il était hors de question de laisser ainsi ce solariste sans une punition également. Cependant la révélation de son acolyte lui avait délié la langue. Il exposait non seulement ses plans, mais aussi la planification, ajoutant même quelques détails sur la scène. Il avouait son crime, devant civils et officiels militaires. Cependant il allait trop loin. Un geste de colère s'ajouta à ses propos injurieux. Il brisa le pupitre des accusés, et Luna vit le garde qui l'accompagnait saisir son arme, prêt à en faire usage à tout instant, fixant la princesse d'un regard à la limite du défi.

La princesse le laissa terminer son récit, le voyant finalement devenir plus calme. Il semblait chercher des souvenirs de ce trou noir dont il faisait mention. S'en même s'être rassise, la lunariste royale regarda la court, balayant tout le monde du regard. Ceux qui le croisèrent ne maintinrent pas leur regard et personne n'osait faire le moindre son. La princesse était mécontente de la façon dont son propre peuple s'était comporté durant ce procès. L'alicorne prit alors une longue inspiration puis se rassit. Arcana semblait elle aussi satisfaite de la voir aussi calme. Sinon le résultat du procès aurait pu être faussé par un fort ressentiment de la part de l'un des juges. La licorne finissait justement de ratifier les témoignages de tout le monde.


" Monsieur Black-Dark. Je vous prierais de contenir vos émotions. Vous vous trouvez actuellement au devant de votre jugement pour vos actes et vos actions vont contre vous en ce moment. " Elle marqua une nouvelle pause, regardant Nova un court instant et le voyant acquiescer elle reprit. " Moi, Princesse Luna. Dirigeante de la Lunar Republic. Je vais désormais énoncer la sentence. "

Suite à ces mots, les gardes se rapprochèrent du pégase accusé, afin de pouvoir le garder sous contrôle s'il avait une quelconque réaction à son jugement. La salle retenait son souffle.

" Black-Dark, suite à vos actions, vous êtes condamnés aux travaux d'intérêt généraux sous la tutelle de la Garde Royale. Vous devrez réparer tout dégâts causés à la cité, et entretenir nos rues. Votre peine prendra fin après une période de deux mois, qui pourra s'allonger en fonction de vos actions dans notre citée. Suite de quoi, vous serez reconduit au Solar Empire dans un convoi militaire. Il sera également fait à la princesse Celestia un compte rendu de ce procès, lui laissant donc le devoir de vous punir pour cette tentative de meurtre à l'encontre d'un de vos concitoyens. Un missive lui sera envoyée dès la fin de cette audience. "

Son regard se posa alors sur le garde ayant fauté. Il était sévère, mais pas cruel. Comme une mère punissant son enfant.

" Quand à vous, je laisse à votre supérieur, le Capitaine SuperNova, le choix de votre punition. Le Capitaine devra également rappeler aux habitants de la cité les règles à suivre concernant le condamné Black-Dark. Nous ne voulons aucun débordement. Je laisse donc la parole au chef de la Garde Lunaire. "

Comme la plupart des citoyens présents, Luna se tourna alors vers SuperNova. C'était à lui d'expliquer les conditions de vie de Black-Dark, et la façon dont les habitants devaient se comporter avec lui. Ce genre de mesures étaient surtout pour éviter de se faire reprocher pas d'autres nations d'être cruel envers nos ressortissants.

Arcana, de son coté, finissait de noter, sachant qu'elle allait devoir copier ce rapport pour l'envoyer par la suite à la Princesse du Soleil. Il fallait donc que tout soit sans bavure.



Annonce pour Black-Dark:
 

_____________________________________________
Night Mare or  Nightmare

~ : Présentation : Fiche Technique : ~

ARCANA, Secrétaire Lunaire
~ : Présentation ~ Thème ~ Battle Theme : ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Sam 14 Nov - 13:12

Il ne fallut que peu de temps, à vrai dire qu'une courte seconde, pour qu'Obscur ne se lève lui aussi. Aussi digne que possible, il pouvait cependant être plus ou moins fier de ce qu'il avait accompli en arrêtant l'évasion des deux Solaires. Le Batpony commença son récit, d'abord un peu hésitant, avant de se reprendre. Le garde s'exprima sur les faits, ne faisant que majoritairement que répéter ce que tout les rapports mentionnaient. La fouille de la ville, suivie de la retrouvaille avec l'escouade du lieutenant, puis sa recherche à l'extérieur de la ville avant de se mettre à parler de sa rencontre avec les Solaristes. *Voilà de nouveaux éléments...* En effet, le témoin relata son affrontement avec le Pégase, et même assez en détail. Quoi de plus normal pour quelqu'un ayant vécu tout cela, même s'il fallait prendre des pincettes car la mémoire n'est pas souvent la meilleure dans ce genre de situations...

Comme pris par l'émotion, Obscur continua son récit avec la gorge serrée. Il en profita aussi pour révéler à tous le fait que Black-Dark et lui étaient amis. La guerre, cette connerie. Voilà donc une bonne partie de ce dont elle était capable : briser des amitiés ainsi que des familles, tout en répandant mort, chaos et destruction dans son sillage... *Une bien belle connerie !* Le récit continua, dévoilant plus de détails sur le combat des deux poneys. Mais Obscur était en proie à ses émotions intérieures. Probablement s'en voulait-il pour avoir amené son "ami" dans un tribunal, mais au fond il avait bien fait. Bien que SuperNova pouvait le comprendre, lui-même aurait fait la même chose. Il ne pouvait cependant rien montrer à l'autre garde. Le Capitaine se devait de rester absolument impartial. Du coup, lorsque le subordonné le regarda, rien ne filtra.

Obscur Luck ne tarda par à reprendre la suite des révélations, faisant cette fois-ci partir un murmure dans l'assistance. Vu les propos du Lunariste, c'était un peu normal. S'il n'avait pas révélé le diagnostic des médecins, à savoir que la terre, son armure ainsi que son casque n'avaient pas été la. Cela justifiait très clairement la présence du cratère en bordure de la ville. Ensuite venait les accusations de Ponycide pour finir avec la maîtrise du détenu. Un peu violente certes, mais effective tout de même. Ensuite, après ses dernières paroles, le garde se rassis sur le banc en soufflant.

Vint ensuite le tour du garde témoin, ligoté par l’Étalon Solaire. Déjà, Nova avait quelques doutes à son sujet, étant donné qu'il avait été impossible ou presque que Black ait réussi à obtenir les clés de sa cellule. Le soupçonné commença sa vision des faits, tendu et nerveux. S'il n'en tenais qu'au Batpony Gradé, il aurait déjà essayé de le faire craquer. Il était plus que clair qu'il essayait de cacher quelque chose. Mentait-il ? La réponse ne tarda pas à se faire savoir de tous. Le garde, désormais reconnu comme "traître", fonda en larmes et s'excusa sans fin, avant de tout révéler, jusqu'au moindre détail. La salle venait en même temps de se couvrir d'un voile silencieux. Ces dernières révélations avaient jetées un véritable froid sur tout le monde et déjà, le public accusait le Solariste. *Ça explique bien des choses...* Hélas, l'audience ne resta pas du tout cloitrée dans son silence et commença tout de suite à s'en prendre verbalement aux deux fautifs, n'hésitant pas à qualifier le garde de traître. Mais une réaction de l'Alicorne de la Lune était plus que prévisible et en entendant la grande inspiration de cette dernière, Nova n'eut que le temps de se poser les pattes sur les oreilles avant que la voix de la Dirigeante ne résonne dans toute la salle, mettant un terme à toutes les remarques des civils.

Une fois le calme revenu, le Pégase noir put commencer à parler. Sauf qu'il ne se limita pas aux faits pour lesquels il était accusé, bien au contraire. Il débuta son récit au tout début de la traîtrise, ne retenant au passage pas ses mots concernant le garde. La suite était cela dit pus intéressante. Ainsi, ils avaient planifiés les caches d'armes et le militaire avait préparé le terrain pendant un mois, allant même jusqu'à corrompre le juge qui était en charge du Solaire lors de sa première arrestation ? Le Capitaine se nota quelque part de demander le nom du juge ainsi que tout ceux impliqués, de près ou de loin, dans cette affaire. Hors de question de les laisser s'en tirer aussi facilement !

Black-Dark continua sa tirade, mais les choses devinrent plus mouvementées. En effet, sous la colère, le Solaire parvint à briser le pupitre. Ni une ni deux, la réaction des gardes ne se fit pas attendre. Tous se préparèrent à le maîtriser, surtout celui qui était posté à côté de l'accusé. Finalement, la fin des "exploits" du Solariste fut connue. Enfin, elle était bien évidemment déjà connue, puisqu'il ne faisait que relater les faits qui avaient déjà été cités plus tôt. Sauf qu'il ne les réfutaient pas et ajoutait même sa petite touche personnelle à tout cela, notamment en mentionnant l'affrontement. Mais après cela, plus rien. Il se tut et semblait tenter de se maîtriser, chose qu'il parvint apparemment à faire, ce qui n'était pas pour déplaire.

Mais le mal était fait, que ce soit la veille, ou bien aujourd'hui lors de ses explications. SuperNova voulait lui glisser l'une ou l'autre remarque concernant ses propos envers le garde, mais la Princesse de la Lune le prit de vitesse, restant calme tandis qu'elle s'adressait d'abord à l'accusé Solariste avant de se tourner vers le Capitaine. Il la regarda un court instant. Elle lui demandait d'un regard si la sentence pouvait bien être prononcée. D'un signe de tête, Nova lui signifia que oui. Il n'y avait plus de témoins à faire passer et l'affaire en elle-même était maintenant connue aux yeux de tous. Les gardes se rapprochèrent de Black-Dark avant que finalement, la sanction pour ses actes soit connue. Deux mois de travaux d'intérêts sous la tutelle de la Garde, en laissant les menaces de mort au bon jugement de l'Alicorne du Soleil. Voilà qui était une bonne chose.

La Jument Lunariste se tourna ensuite vers le garde incriminé avant de s'expliquer sur son jugement. Ainsi donc, la sanction serait celle du Capitaine ? Ainsi que le rappel des règles concernant l'accusé. *Ça, c'est un problème, au contraire. Je l'aurais de toute façon fait...* Bien évidemment, les débordements étaient plus que proscrits et Luna avait bien fait de le rappeler, puisque la remarque en elle-même était plus destinée aux civils. Et elle avait bien raison. Le comportements de ces derniers lors de cette séance était plus que déplorable et de ce fait, un rappel à l'ordre était de rigueur. Finalement, tout le monde, que ce soit public, Princesse, ou gardes, tous se tournèrent en direction du Batpony Gradé. Sans se laisser démonter, celui-ci se leva et s'éclaircit la gorge en se levant.

- Merci, Princesse. En ce qui concerne le Garde, qui est donc coupable d'avoir aidé l'ennemi et donc de nous avoir trahi... Ce dernier sera mis aux arrêts, il disposera de deux jours pour nous remettre arme et armure, ainsi que tout l'équipement qui lui a été fourni par la Garde. Il aura aussi un petit coup de patte pour l'aider à trouver un nouvel emploi ainsi qu'un logement, s'il le souhaite bien entendu.

Le Capitaine prit une petite pause, avant de prendre une grande inspiration pour continuer.

- En ce qui concerne la sanction de l'accusé. Conformément à ce que notre Princesse viens de dire, il aura une peine de deux mois de travaux d'intérêts général. Il sera en permanence accompagné d'un garde, qui s'assurera de sa sécurité. Lorsqu'il ne sera pas en plein travaux, il sera dans une cellule, à part pour éviter un quelconque débordement de sa part ou des autres prisonniers. Il sera aussi surveillé par deux gardes de confiance et ce à tout moment de la journée. Un troisième garde de confiance se chargera de lui apporter de quoi le nourrir et l'hydrater. Bien évidemment, si l'accusé a besoin de quelque chose, qu'il en fasse la demande auprès des gardes et ce sera à eux de décider s'il la demande est accordée ou non. Bien sûr, tout ce qui se passera d'inhabituel ou qui sera demandé devra faire part d'un rapport, qui me sera remis à chaque fin de semaine.

D'un hochement de tête de la part de la Dirigeante Lunariste, Nova sut que la séance était maintenant bel et bien terminée. Ainsi, d'un signe de la patte, il intima au garde à côté de Black-Dark de le ramener dans la fameuse cellule à part et qu'il serait aussi un des deux gardes chargé de la surveillance du détenu. Un coup d’œil sévère vers le garde déchu permit au Capitaine d'apprendre que visiblement, il s'en voulait pour ce qu'il avait fait. Hélas pour lui, il n'y avait pas de retour arrière, le mal était fait. D'un autre signe de patte, SuperNova signifia aussi à tout les autres gardes de s'occuper des civils, pour éviter les débordement alors que le Solariste quittait le tribunal. *Bon. Mis à part le pupitre et l'accès de colère, on peux dire que le jugement a été rapide. Après, ayant eu la lumière sur tout ça, c'est pas plus mal, d'autant plus qu'il l'a lui même avouer...*
Revenir en haut Aller en bas
Obscur Luck
avatar
Lunar Republic

Messages : 112
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 14
Expérience:
44/140  (44/140)

MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Dim 15 Nov - 12:27

Il fallait que je l'avoue, mais malheureusement le procès se passait exactement comme je l'avais prévu. Il restait donc à mon ami de montrer sa version des faits. Cependant à notre grande surprise et surtout à celle de Black qui s'était levé pour prendre la parole, c'est le gardien de prison qui fut appelé à la barre. Il commença simplement, mais le coté oppressent du lieu commença à changer son discours pour finir par le faire avouer qu'il était le complice du pégase. Finalement Black put prendre la parole, Il fit un compte rendu assez précis de toutes ses actions allant même jusqu'à décrire la rencontre et l'organisation des caches d'armes. *Ainsi donc… il y a encore peut être des affaires à Black dans toute la ville…* Cependent cela m'attristait, cet imbécile ne demandait pas la grasse ou le pardon de Luna, d'ailleurs il manquait vraiment de diplomatie me faisant limite me frapper la tête sur mon banc. *Aller Black! Fais un effort! Demande un peu de clémence! Mais bon t'es un imbécile qui assume ses conneries…*

Pourtant il ne fit rien de plus sauf que comme je le savais il était colérique, et à mesure qu'il résumait notre combat je vis qu'il commençait à s'énerver et quand il atteint sa limite de patience je le vis faire un mouvement rageur et frapper le bureau de toutes ses forces. Bien entendu le pauvre pupitre se brisa sous son poids provocant la réaction assez vive du public sans parler que la garde elle-même manqua de lui sauté dessus pour le maîtriser. Avec un peu de honte j'étais moi-même prêt à le plaquer au sol, peut être pas pour l'empêcher de continu, mais pour le calmer.
Heureusement, il se calma de lui-même, mais la salle était en effervescence, et les gardent essayaient tant bien que mal de les garder calmes. J'eus juste le temps de voir la princesse se concentrer et comprendre ce qu'elle prévoyait me permettant de protéger mes oreilles avant qu'elle n'utilise la voix de Canterlot pour calmer la salle avec un résultat assuré. Et une fois que tout le monde fit silence, l'alicorne reprit la parole. Elle avait déjà choisi la peine à appliquer. *C'est tout!? Deux petits mois de travaux forcés… Ma foi Black tu t'en sors bien.* s'en suivit alors des précisions apportées par Nova ainsi que le sort de son complice au passage. Black allait être bien traité pour mon plus grand soulagement, sous bonne garde et bien traiter. Par contre je craignais un peu pour lui quand il retournerait sous le régime de Celestia, elle n'était pas connue pour sa gentillesse et offrir de deuxième chance.

Et c'est ainsi qu'un peu fatiguer par tous ses événements que je l'achais alors quelques larmes soulagées que mon vieil ami s'en sorte bien. Si des spectateurs voyaient ça ils penseraient alors que c'était de la tristesse qu'il ne soit pas puni suffisamment fort, mais en réalité je n'écoutais même plus se le capitaine avait dit quelques choses après son verdict. Je le vis juste être amené à une cellule spéciale. Moi de même vu que la séance était désormais close j'attendis que tout le monde parte pour en faire de même. J'allais avoir besoin d'un peu de repos avant d'aller voir le pégase noir et lui proposer de le surveiller dans ses travaux.


Spoiler:
 

_____________________________________________
Je suis  un batpony dissident parfois


Mon OC Attention il est grand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   Jeu 19 Nov - 22:12

J'étais comme projeté dans une autre dimension, quoi qu'il ait pu se passer dans la salle à ce moment-là, je n'étais plus en condition d'y faire face. Je commençais à marcher dans le noir le plus total… me demandant ce qu'il pourrait bien m'arriver. Quand soudain, des cris d'amusement et des rires se firent entendre autour de moi. Tout s'illumina, du vert, du rouge, toutes les couleurs me parvinrent au visage pour former un décor. Cela me fit penser vaguement à un endroit que je connaissais. Et ces voix, je savais à qui elles appartenaient! Sans tarder et par là même occasion, deux poneys apparurent devant moi! Je fus surpris de constater que l'un d'entre eux n'était autre que moi-même, mais avec dix ans de moins. Je reculais presque choqué, puis obscur apparu dans mon champ de vison. Lui aussi dans sa forme de poulain de l'époque. Je ne comprenais pas trop ce qu'il m'arrivait, apparemment ils ne me voyaient pas. Ils étaient occupés, mais à quoi? Peu importe, j'étais apaisé de voir que tout se passait bien, nous étions que deux poulains innocents jouant avant que la “tragédie” ne nous sépare… Je commençais à comprendre où je me trouvais.

Tout redevint noir. Je continuais à marcher, à errer dans cette étendue sombre, quand soudain, je me cognais à un obstacle. Les lumières réapparurent, mais cette fois beaucoup plus terne. Je vis apparaître une statue, sur laquelle j'avais trébuché. Ce fut celle qui fut jadis érigée à Cloudsdalle, en mémoire de tous les poneys ayant fait don de leur vie pour sauver cette cité nuage. Je me mis à verser quelques larmes, cela me rappelait à quel point j'étais ‘'seul " avant. Et  maintenant que le destin avait décidé de me rendre mon ami, qui m'avait tout appris, il fallait que je fasse le con. Soudainement, le sol se mit à trembler, mes oreilles se mirent en arrière, mes ailes se sont  tendues et mes pattes positionnées en trapèze pour essayer de rester debout. Il y avait comme des flashs de toute mon enfance, du combat et de mon accès de colère au tribunal que je pouvais observer. Avec ces images, étaient accompagnées de mots tels que: Amitié, solitude, abandon, haine, Amour et celui qui m'avait le plus marqué, LOYAUTÉ. Je pouvais maintenant réaliser à quel point j'avais dépassé les limites et enfreint mon code de conduite. Tout ce qui en découlerait, devrait être assumé à cent pour cent. Mon coeur, était devenu plus léger, je me sentais mieux, mais déterminé à rendre quelque excuse! Non pas pour espérer une remise de peine, mais juste pour la bonne forme et par politesse. Une porte de lumière s'ouvrit alors que je me remettais de mes émotions, je m'y engouffrais tout en repensant à mes actes, qu'il soit bon ou mauvais.

Mes yeux reprirent vie, mais cette fois sans cette rage qui jusque-là, me tenait en émoi. Je reprenais conscience juste après la sentence de Luna… mais le cher capitaine batpony, pus, en disant ce qui le concernait, me renseigner sur ma peine. je regardais tristement du côté d'Obscur, qui visiblement avait envie de se taper la tête contre son banc. Je lui acquiesçai un sourire timide juste avant de détourner mon regard dans la direction celui du chef de la célèbre garde lunariste. J'allais être traiter un minimum convenablement, selon ses dires. Le procès allait prendre fin d'ici peu… je n'avais pas eu l'occasion de citer mes excuses pour tous ces incidents causés, autant ceux d'hier que celui du tribunal, il y a quelques instants. Je savais que cela n'avait aucune chance d'atténuer ma peine déjà bien courte et “gentille " pour ce genre de cas, mais je voulais le faire juste pour moi, juste pour me prouver de ma bonne foi. Je pris donc mon courage à deux sabots et toute en m'assurant que le batpony ait fini, je me levais, dans une posture plaine d’assurance, contemplant mon pupitre cassé puis la dirigeante. Je commençai par dire d'un ton solennel et plus doux que précédemment :


“Chère Princesse Luna, j'accepte et cela sans problème votre verdict. Les faits sont là et je suis prêt à les assumer jusqu'au bout. Je tenais juste avant de rejoindre ma cellule, à m'excuser envers vous et le peuple de Concordia, pour ces petits égarements de ma part au niveau de ma conduite pendant ce jugement. Je ne me suis pas comporté comme un poney civilisé, mais plus tôt comme une brute sans dignité… ce que je ne suis pas. Veuillez dès lors, accepter mes plus plates excuse.''


J'eus à peine le temps de m'incliner devant la foule et les juges, que les soldats m'enchaînèrent déjà pour repartir en direction des grandes et imposantes portes de ce tribunal. Il ne me restait plus qu'à me tenir tranquille pendant deux mois et de faire tout ce qu'on me demanderai de faire. Après cela, retour chez moi! Enfin, c'est tout relatif, car je risquais encore de passer dans un tribunal solair.

FIN DU RP JE PRÉSUME :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Procès de Black-Dark, la séance est ouverte [Privé: SuperNova, Obscur Luck, et Black-Dark]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cycle Échos de la Force] Paquet de Force 2 : L'Attrait du Côté Obscur - Lure of the Dark Side
» [FAN-FILM] Star Wars - Le Triangle de l'Obscur
» Black Hole RPG
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Concordia-
Sauter vers: