Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Night Sky
avatar
Solar Empire

Messages : 16
Age : 101

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 10
Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.   Ven 30 Oct - 11:27

Flemme de tout repasser sur la fiche actuelle et j'avoue vouloir rester sur celle-ci pour le surplus d'image que j'peux taper. HUEHUEHUEHUEHHUHEUAHAUHUAHUAHUEHUEAHEUEHEUHEUHEUHUE

© Arrogant Mischief sur Never Utopia
♫ ~Démiurge électrique~ ♫

« I'm filled with wanderlust, i want to wake up smiling, no more. »


۞ NOM : Night Sky
۞ SURNOM : Nighty pour la compagne ou " Sors de chez moi enfoiré. " pour les personnes qui n'arrivent pas a me supporter.
۞ AGE : 19
۞ SEXE : Gros
۞ RACE : Licorne
۞ CUTIE MARK : Une pleine lune bleutée recouverte d'un nuage gris orageux.
۞ TALENT : Désastre ambulant, manipuler la foudre.
۞ CLASSE : Mage et plus tard, Moine. MYSTIQUE BABY.
۞ ARMES : Un gros bouquin de sort. Et comme catalyseur, les fers de ses sabots avant.
۞ FACTION : ======>
۞ ALIGNEMENT : Chaotique Bon !


• L'apparence est importante •
TO THE N, TO THE I, TO THE G, TO THE H, TO THE T, NIGHT, représente. Représente quoi ? Rien de bien grand a vrai dire, Night est plutôt du genre chétif, maigre. Court sur patte aussi. Non pas anorexique mais son poids est quelque chose de leger comparé a la plupart des poneys robustes que vous allez croiser dans votre vie, en général, c'est fort, grand, beau. Lui, c'est le contraire, il est du genre maigre, pas beaucoup de force dans les sabots et sa beauté frôlerais presque la Lost Soul Forest en plein soir d'automne. Vous voyez le genre qui s'attarde devant vous, donc ? Toujours pas ? Serais-ce parce que j'ai oublié de décrire le reste de son corps ? Possible.

Bon aller, en gros, c'est simple, Night est pas très grand, maigre, sa fourrure est d'une couleur rouge cramoisi et ses yeux de couleur bleu nuit. Sur le haut de son crane s'y loge une corne longue et pointue, non pas aussi grande qu'une alicorne mais la taille dépasse la normale. Et pourquoi pointue ? Simplement par envie, ce dégénéré se l'est faite limée et continue a en prendre soin, trouvant que c'est pour sa part un élément de grand charme.

Le reste n'as pas vraiment besoin de grandes descriptions, hormis sa crinière, de couleur noir partant sur des traits de gris a certains endroit, dont il prends grand soin de ne jamais coiffer. Le bordel qu'il traîne est remplis de nœuds en tout genre, donnant cet aspect ébouriffé de partout. Une fois par mois, sa suffit qu'il dis. Et vous voyez le résultat assez rapidement. Il en va de même pour sa queue, longue, tombant plus bas que ses jambes mais pas au point de toucher le sol, celle-ci aussi est dans le style "crinière du matin".

Night ne possède pas le poil long, il est plutôt court et doux, mais prenez garde a ne pas y toucher car il est très possible de prendre une petite décharge electro-statique. Car oui, sa fourrure est bourrée en général de cette petite électricité. Pourquoi ? Vous le saurez simplement plus tard et comprendrez assez rapidement.

• Un caractère unique •

Night Sky pourrais vous surprendre si vous ne savez pas toute son histoire. On penserais de ce petit truc chétif quelqu'un de craintif, d’apeuré, mais il n'en ai rien de tout cela. La peur, il connais, certes, mais depuis longtemps, il ne s'en soucie plus, dans un certain sens, si la peur est la, c'est le moteur qui va mettre en route tout le bordel a l'intérieur de son crâne pour qu'il se mette a avancer. Vous allez donc dire qu'il est inconscient ? Oui, plutôt, c'est comme cela que beaucoup le décrivent. Mais dans un certain sens, sa n'est plus totalement de sa faute, une fois qu'un sentiment l'envahi un peu de trop, Night n'as plus vraiment contrôle des mouvements qu'ils fait. Schizophrène ? Non, pas du tout ! Night est juste hyper-actif.

Que veux-je dire par Hyperactif ? Simplement qu'il ne se contrôle pas, il dois tout le temps être en mouvement, toujours parler, toujours devoir bouger un sabot ou quelque chose, c'est ce qui fait en très grande partie que peu savent le supporter. Toujours a courir partout tel un enfant ou a s’intéresser au moindre objet qui passe sous son sabot, il ne faut jamais le laisser sans surveillance si vous entrez par exemple dans une verrerie. Vous auriez de très grandes chances a ressortir avec une dette sur le dos sans vous en rendre compte alors que lui même, heureux, partirais tout en sifflotant, sautillant, heureux de la vie qu'il mène.

Personnage stupide ? C'est difficile a dire, son intelligence est son grand atout mais dans un sens, certains le trouvent plus stupide qu'un manche a balais dévissé de sa brosse, c'est pour dire. Dans le sens, ou il se pourrais qu'en ayant bousculé une table, il s'en excuse a la table, demandant si l'objet va bien. Il peux se mettre aussi a hurler si vous cassez par exemple un objet divers, trouvant que la pauvre petite chose ne méritais pas tel sort. Le pense t'il réellement ? Malheureusement, oui. Et malgré ce genre de détail, comme je vous l'ai dis plus tot, Night est capable d'utiliser un nombre de panel de sort incroyables, mais tous variant sur un seul et même élément. La foudre.

Sa n'est donc pas pour rien que notre glandu international est devenu hyperactif, mais vous le découvrirez plus tard dans le paragraphe en dessous !

Hormis ce genre de chose, Night est quelqu'un possédant une compation a toute épreuve, vous offrant tout se dont vous aurez besoin si jamais vous lui demanderiez. Il a un gros cœur en or et n'hésite pas a le montrer a tout moment même si il pourrais parraitre ridicule. Au final, oui, il s'en fout de savoir comment le monde le trouve. Il cherche juste a être heureux lui-même et son bonheur passe souvent par celui des autres.

Une autre chose vous frappera au visage avec ce fameux personnage est qu'il sera toujours heureux et optimise, de bonne humeur, toujours a essayer de trouver les point les plus haut même dans les pires situations. Vous êtes bloqués dans un donjon avec lui sans aucun moyen de sortie avec un compagnon empoisonné ? Au moins vous êtes deux a le porter ! Cela peux parfois porter a confusion car sa bonne humeur ne devrais pas être au rendez vous, mais dites vous qu'au final, il essaye juste d'être heureux et n'aime pas vraiment voir les personnes qui serais triste.

Encore une autre particularité est que Night parle énormément. Ne vous étonnez pas si il se mets a parler sans respirer pendant un moment et vous déballe tout un texte incompréhensible citant plusieurs choses en même temps, mélangeant ses phrases, ses questions ou même encore plus autres choses, c'est normal, c'est sa manière d'être. Comme je vous l'ai dis, quand il s'y mets, il n'as plus contrôle de vraiment grand chose et la parole en fait partie parfois !

Pour terminer, je vais reprendre le fait qu'il soit toujours heureux et optimiste, c'est l'un de ses grands atout. Night ne lâche jamais l'affaire, son mental autant que son physique sont d'un résistant a tout épreuve, si il veux une chose, il l'aura peut importe le moyen par le quel l'atteindre. Heureusement qu'il ne vise jamais grand chose sauf si cela concerne la magie, et c'est a cela qu'on en viens a sa résistance physique. Vous verrez plus tard qu'après toutes les épreuves endurées, il peux prendre plusieurs coups et toujours se relever, souriant, même dans les pires moments !

Au final, Night est un bon compagnon de route, un peu lourd, mais c'est celui qui vous remontera le moral peux importe la situation, toujours la pour faire rire, l'observer simplement vous donnera le sourire a toujours voir les conneries qu'il peux trouver a faire durant une simple balade. C'est un grand enfant un peu turbulent, rien de plus !

• De la naissance à aujourd'hui •


HISTOIRE TROP GRANDE POUR ETRE MISE EN UNE FOIS.


۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Night... Ou Reine Chrysalis.
۞ AGE DU JOUEUR : 23aine.
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU EQUESTRIA NATIONS ? Je connais le fonda !
۞ DES AMELIORATIONS ? Non non !
۞ DOUBLE COMPTES : C'EST UN DOUBLE COMPTE.
۞ CODE DU REGLEMENT : Régurgité par Karl
Revenir en haut Aller en bas
Night Sky
avatar
Solar Empire

Messages : 16
Age : 101

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 10
Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.   Ven 30 Oct - 11:29

Tout commença durant un long soir d'hiver, pour ainsi dire, la quatrième lune du deuxième mois de la période froide, lors d'une soirée légèrement arrosée quand deux licornes, sans citer leurs noms, décidèrent ensemble a fonder une famille. Durant une longue nuit d'amour entamant le procédant alors de procréation, c'est cette nuit que notre sujet principal pour cette histoire a vu alors ses tout premiers jours se faire, si nous pouvons dire. Vous connaissez tous le processus après que la femme soit tombée enceinte du mâle, que l'ovule soit pénétré, que l'embryon commence a se former et qu'une vie se mets a naître, cœur battant et grandissant au fur et a mesure dans le ventre de sa mère, grâces aux lois qui règnent sur la reproduction et l'évolution, qu'un être dans le ventre de sa mère se mets a vivre et peux débuter ainsi paisiblement sa transformation jusqu'au jour fatidique de la naissance.

Oui, vous connaissez tous cette histoire, mais celle-ci en particulier, de ce couple j'entends parler, nous intéresse un peu plus, car c'est de ce petit précisément que je vais vous parler.


Chapitre I : WANDERLUST

Night Sky. Voila son nom. La naissance, après cinq heures de travail c'est finalement bien passée, une petite licorne rouge cramoisis a vu le jour et le nom qu'il lui a été légué d'accord commun par le couple sera Night Sky. Pourquoi ? Ils ne savent pas vraiment, c'est après avoir réfléchis longuement sur la 4eme heure du matin, regardant les étoiles dans un ciel profondément bleu et dégagé, qu'il proposa cette traduction du ciel étoilé de nuit.

Étrange comme prénom, non ? Enfin bon, il faut dire qu'il ne s'en peindra pas, qu'il le portera fièrement plus tard, vous le verrez tous.

Toujours est t'il que nous sommes maintenant la treizième lune du deuxième mois de la tombée des feuilles et cet être a vu enfin le jour. Les parents sont tout ce qu'il y a de plus fière et croyez le ou non, cet enfant sera des plus gâtés des son plus jeune age.

Ayant reçu alors la meilleur éducation possible, c'est par contre a l'âge de ses douze ans que tout va commencer a basculer et que sa vie commenceras alors a nous intéresser, lorsqu'il reçu une lettre d'acceptation a l'école de magie pour licornes de la fameuse ville de Canterlot. Quel grand prestige alors pour lui lorsque ses parents lui annonce la nouvelle alors qu'il est encore a moitié léthargique un beau matin d'été ! Heureux, il se précipita alors a tout faire en oeuvre pour se préparer au mieux a sa futur rentrée, les deux mois de vacances la se passèrent pour le mieux. Rien ne pouvais casser sa joie et tout pour lui se passais parfaitement. Hormis un sacrifice qu'il devais faire.

Devoir quitter temporairement sa famille. Car le problème dans ce genre d'institut est qu'il faut y être toute la semaine, mais présent aussi aux moindres mesures, c'est donc un établissement stricte et l'internat l'obligera donc a couper pont avec famille mais aussi amis. Du moins pour la semaine, croyez bien que le week-end étais libre et que tous rentrèrent donc a la maison profiter des parents qui attendaient généralement le retour de leur prodige au plus rapidement possible.

Mais ce sacrifice a faire, Night le savais déjà et étais prêt. Noble d'esprit, très mature pour son âge, rien ne semblais le troubler, même le jour des fatidiques premiers adieux. Malgré la petite larme sur la joue provenant de sa mère, lui resta de marbre, fière et impatient de voir tout ce qu'il pouvais s'y passer dans cette école et savoir aussi ce qu'il pouvais l'attendre. Une nouvelle vie pour lui, rien de plus, c'est ce qui l'attendais.

La première nuit, Night ne sut pas dormir, il fut beaucoup trop excité a l'idée de pouvoir vraiment étudier ce qu'il l’intéressais au plus. La magie élémentaire. Depuis petit, il eut toujours cet attrait pour les éléments que peuvent posséder le monde et pouvoir les manier en soit pour lui est une des choses les plus magnifiques que nous pouvons faire sur Equestria. Nous possédons après tout une corne, pourquoi ne pas s'en servir ?

I'M FILLED WITH WANDERLUST
MY DREAMS ARE RUNNING CIRCLES
I WANT TO WAKE UP SMILING
NO MORE

CONFIDE IN ME
I'M YOUR HEART, AFTER ALL
TRUST ME TO BE TRUE
I AM A LOGIC SEEKING GROUP OF ELECTRONS

Son premier jour, Night étais vraiment hors de controle pour ainsi dire sur le plan excitation, la nuit ne lui avais pas porter conseil et la seule chose qu'il trouva a faire était a lire un bouquin expliquant la monarchie Changeling et le fonctionnement général dit de Ruche qu'ils utilisent. Passionnant bouquin qui le tenu donc éveille toute la nuit. Mais croyez que pour cette boule d'energie qui sautillais de joie, le sommeil ne pouvais même pas se sentir, trop heureux, souriant, de part en part, pour lui sa vie allais maintenant être parfaite.

Il s'integra assez rapidement auprès de tout les élèves, bien appréciés de ses camarades mais moins des filles pour être légèrement turbulent et un peu immature par rapport au comportement féminin, comme tout jeune a cet âge, sa n'étais pas ce qu'il lui importais. Les études étaient pour lui priorités et il se mit très rapidement a un haut niveau de magie par rapport aux autres élèves, portant plus d’intérêt pour la magie élémentaire que celle d'invocation. Il y découvrit même sa passion, qui était la magie de la foudre. Element étrange, dit incontrôlable par certains car trop puissant, voir même dangereux.

Les cours de magie électrique étaient donnés avec ceux de la magie du vent, allant de paire, certains sorts légers étaient montrés, mais jamais de grande charge, car comme nous l'avons précisés plus haut, la magie de la foudre est incontrôlable, elle pars a vitesse folle et grossis plus vite en charge qu'une boule de feu ne prends en intensité. Voila le gros problème.

Le soucis aussi est que Night, adorant les défis et s'étant pris de passion pour cela, se mit a regarder au plus possible même après les cours a vouloir maîtriser cette magie a un terme parfait. Etudiant chaque bouquin qu'il aurais sous le sabot, passant même plusieurs heures dans la bibliothèque royale après les heures de cours juste pour se renseigner ne fut-ce qu'un tout petit peu sur ce qu'il considère comme de l'art, il se renferma de plus en plus malheureusement, coupant même tout contact amical dans ce bel établissement ou plusieurs jeunes se mettaient maintenant a l'éviter, le trouvant assez bizarre.


Chapitre II : HEY FUCKER

Toute cette histoire dura pendant deux longues années ou Night n’arrêta jour et nuit a penser a maîtriser cette magie si parfaite a ses yeux. Lisant chaque bouquin que l'on pouvais lui passer, prenant même des cours supplémentaires allant jusqu'as surcharger son horaire en prenant deux heures de cours de plus par jours avec son professeur de magie du vent, rien que pour avoir accès a cet chose idylle pour lui de maîtrise impossible, ses maîtres étaient plus qu’impressionnés par tout les talents que ce jeune pouvais posséder pour le don de cette magie, allant même a comprendre de lui même que la magie de la foudre ne doit jamais être prise a brute mais toujours être mélangée avec de l'arcane pure, afin de pouvoir relancer et parfois même diriger cet élément dit incontrôlable.

Il n'était alors a ce moment qu'en deuxième année de magie, mais pour cet élément, il avais déjà atteint le niveau d'un quatrième voir même cinquième sans aucun soucis, trouvant toujours de plus en plus a faire dans la matière, voulant toujours plus a apprendre. Bientôt ses professeurs ne voulais plus rien lui montrer, pas qu'ils étaient a cours de solution a lui donner ni de cours, mais simplement par inquiétude que l'interet de Night portais a ce type de magie. C'était presque pour lui devenue une obsession, s’entraînant sans relâche, vidant son corps de magie chaque jour juste pour essayer de maîtriser une chose instable. Lorsque Night compris ce que les professeurs lui disaient alors, que la magie de la foudre ne pouvais plus être prise en acquisition pour Night, la déception fut grande. Mais sa n'étais pas ce qu'il allais lui en empêcher de continuer a s’entraîner alors, en dehors des cours.

Chose qu'il fit, c'est a partir du milieu du semestre que Night commença alors a sécher les cours, voulant toujours en apprendre plus, ayant une soif intarissable de pouvoir et de puissance. Cette magie PEUT etre controler, il en était sur, même malgré les avertissement divers de tout les maîtres divers qui lui rabâchais sans cesse qu'as partir d'un niveau, une erreur peut-être fatale et définitive. Il parlais de la mort, bien évidement, mais sa n'est pas ce qu'il allais arrêter notre jeune licorne agé maintenant de quatorze ans.

Vous connaissez bien sur cette âge, ou l'on commence a devenir rebelle, la testostérone commençant a montrer ses premiers effets et ou les hormones en ébullition vous donnent ce coté rebelle ou vous refusez a coopérer avec toute autorité. Night n'échappa absolument pas a cette règle, se mettant doucement a sécher les cours d'invocations afin de s'adonner a son activité favorite, pratiquant sa magie dans une vieille cour abandonnée afin de pouvoir y maîtriser mieux ses pouvoirs sans blesser quelqu'un.

Devenu légèrement teigneux, remballant n'importe qui qu'il ne désignerais pas vraiment apte a discuter avec, Night étais devenu quelqu'un de teigneux, voir même d'hautain, se considérant a niveau plus élevé que ces petits, indignes de pratiquer un tel type de magie, que seul lui voulais, il se fit beaucoup d'ennemis depuis quelques mois.

Un beau jour, quelques élèves, ayant assez du comportement de Night, se mirent aussi a sécher les cours, allant le retrouver dans son arrière cours ou il y avais pour habitude de pratiquer. Un grand terrain vague, ou quelques palissades pouvais bloquer le regard de divers inconnus passant par la, seule une petite entrée était visible a l'arrière du terrain, encore fallait il faire le tour pour s'en apercevoir de celle-ci.

Les deux jeunes licornes, un peu moins douée en magie mais légèrement plus physique que Night, lui étant assez chétif, entrèrent dans le terrain, tout en s'amusant a le provoquer, l'insulter, lui dire qu'il n'étais qu'un petit merdeux a qui il fallais faire fermer sa gueule. Etais-ce a ce moment jalousie, ou simplement haine envers le comportement que pouvais possèder Night ? Lui-même ne l'as jamais su.

Les deux licornes alors, qui firent le tour du terrain afin d'encercler Night se mirent a partir d'un moment a se jeter sur lui, se mettant a le rouer de coups. Notre prodige, n'ayant pas non plus nécessairement de force physique n'eut que pour seul moyen de défense, la supplication d'être laissé tranquille, prenant au fur et a mesure des coups sur le visage, dans le ventre mais aussi des sorts légers de brûlures.

Night était a bout de force, crachant du sang, il n'avais aucun moyen de se défendre, énervé et humilié par ce qu'il lui arrivais, il savait que toujours la magie en dehors des cours avait été interdite, mais il savait aussi que les deux licornes qui étaient contre lui n'étaient pas prête d'arrêter. Malgré toute la force qu'il pouvais déployer, rien n'y faisait, les brutes ne lâchèrent pas.

Depuis combien de temps maintenant cela durais ? Une longue heure ? En réalité, cela ne faisait qu'une dizaine de minutes, mais a se faire frapper, le temps semble très long quand on commence a tomber dans les vapes et que seul l'envie de sombrer nous prends. Ne pouvant pas réagir, les larmes coulant sur les yeux, les deux continuèrent de plus belle, jusqu'au moment ou Night sombra dans une sorte d’inconscient. Était-il tombé dans les pommes ? Non.. Une colère noire. Une colère comme jamais s'était emparée de lui.

Se mettant alors a hurler de plein poumons, Night ne contrôlant plus ses mouvements, sa corne se mit alors a charger d'une intense lueur bleu nuit et alors qu'elle se mit a crépiter d'électricité assez intense, les deux comprirent très vite de ce qu'ils venais d’enclencher chez Night.

Une des colères les plus sombres, que l'on ne contrôle pas. Le bruit des crépitements dans les airs ne fessait que s'intensifier alors que les deux brutes reculèrent petit a petit, se mettant a courir a partir d'un moment vers la seule sortie disponible. Malheureusement pour eux, une fois alignés tout les deux devant lui, alors que Night respirais fortement par la bouche, le sang coulant de ses lèvres, fessant des bulles légères, il lacha un énorme hurlement qui se fit entendre dans tout le terrain vague avant de lancer la magie en direction des deux brutasses.

Le trait pris forme d'éclair et frappa directement les deux d'une traite. Night venais de lancer une chaîne d'éclair a puissance modérée et alors que les deux licornes tremblaient et gesticulaient dans tout les sens du a la foudre qui s'emparait de tout mouvement des ennemis, bloquant les muscles et les paralysants sur place, les deux tombèrent alors par terre.

HEY FUCKER WHAT DO YOU SAY
TO ALL THE STUPID SHIT YOU DO
HEY FUCKER WHAT DO YOU SAY
TO ALL THE SHIT WE DO FOR YOU

Malheureusement, c'est aussi a ce moment qu'arrivèrent deux professeurs, alertés par les cris divers qu'il y avais depuis quelques temps au fait que Night se prenais des coups, s'étant encore plus précipités rapidement après avoir entendu l'effroyable cris de rage qu'avais poussé la licorne cramoisie.

Etant toujours fou-furieux, Night, regardais les professeurs alors dans les yeux, tel une bête prête a bondir sur sa proie, le visage encore froncé, la corne toujours brillante, le sang toujours en bouche.
Quand son professeur favoris, de magie du vent, lui cessa d'hurler, c'est alors a ce moment qu'il repris esprits, voyant ce qu'il venais de faire, a ce qu'il pour lui s'apparente a deux corps, légèrement fumant par terre, ne bougeant plus.

Night réalisa alors soudainement son erreur, alors que des larmes se mirent a couler sur son visage, se mêlant au gout du sang qu'il avais en bouche, ne comprenant pas pourquoi il avais autant perdu conscience de ses actes, pensant avoir tué deux élèves et ruiné sa vie futur.

Fort heureusement, le deuxième professeur présent, fit signe rapidement que les deux étaient en vie mais sacrément touché. Il faudra plus d'une bonne semaine de soin par de bons prêtres pour qu'ils se remettent de ces blessures. Mais en aucun cas, ils sont en danger de mort ou même de souffrir d'une quelconque séquelle.

Le professeur de magie du vent, s'approchant alors de Night, se mit a demander ce qu'il lui avais pris. Night expliqua toute la situation et même si il était pas en tort au début, s'excusa d'avoir utilisée magie en dehors de l'école, sachant ce que cela représentais et qu'il assumerais son acte, coûte que coûte.

Car en effet, utiliser la magie en dehors des cours, mais en plus sur d'autre élèves a presque les avoirs tués, même si c'était de la pure et légitime défense vaux renvoie de l'établissement.

Et cela avais pris effectif assez rapidement, au soir même, après nombreuses insultes diverses provenant d'élèves qui le disait fou voir même dangereux et pour les pires, psychopathe, il était dans le train pour repartir chez lui, dans une petite maison non loin de Ponyville, bordant la forêt everfree. Car oui, c'est la depuis le début qu'il vis avec ses parents!

Les parents, furent déçu du renvois de Night de l'établissement de magie, mais après tout, plutôt heureux que leur fils s'en soit sortit après une bagarre pareille sans contusion ni blessure grave..


Chapitre III : PSEUDOTRITON

Une année complète étais passée maintenant, Night n'avais toujours pas eu le courage de se re-inscrire dans une école, non pas par peur ou quoi que ce soit que de telles actions recommence, mais simplement sur le fait basé qu'il se trouve de bien trop haut niveau pour retourner dans de tels établissement ou l'on ne fais que te limiter sur tout le désir d'apprendre que tu peux espérer.

C'est donc a la maison qu'il apprends purement et simplement tout ce qu'il sait jusque aujourd'hui. Continuant sans relâche l'entrainement intensif donné par son propre chef, voulant repousser ses propres limites non stop, mais sachant ce qu'il pouvais l'attendre, Night ne pouvais que se prendre d'une certaine frustration, maîtrisant a la perfection certains sort maintenant, continuant jour après jour, rien ne pouvais plus l'arrêter pour la maîtrise qu'il appelais parfaite. Enfin, c'est ce qu'il pensais lui-même.

Sauf que comme précisé, les limites étaient imposées, ne pouvant les dépasser, rien ne pouvait-y faire. Les parents de Night voyais cela d'un œil apeuré, peur que la démence parfois se soit pris dans le cerveau de leur fils, observant sa tombée dans la routine et la monotonie, sachant pertinemment que c'est ce qu'il déteste de plus au monde. Ils ne pouvaient rien faire, impuissants.

Chaque jour était le même, levé vers huit heures précise, petit-déjeuné et lecture du journal jusque neuf heures puis sur la suite, il partait dans l'immense jardin s’entraîner. Jardin qui n'était plus vraiment couvert d'herbe, brûlé d'un peu partout a force que la foudre vient a frapper le sol, l'herbe n'y poussais plus du tout, seul quelques traces de brûlures noirs, restait sur place.

Et cela durais alors jusque dix-huit heures, sans arrêt, jusqu'au moment ou le soleil se couchais. Night rentrait fatigué, éreintée et même frustré de sa journée malgré que l'on pouvais y voir que l'amélioration était omniprésente. Prenant donc quelque chose a manger et se reposant simplement jusque vingt-et-une heure avant de s'endormir mollasson dans son lit confortable. Malgré cela, chaque jour était bel et bien le même. Oui.

Tout les jours étaient semblable. Sauf aujourd'hui. Que se passais-t'il de spécial aujourd'hui ? Et bien rien, simplement, il pleut. Night ayant pris son habituel petit déjeuné, sortant le bout du museau dehors et voyant la pluie diluvienne qui s’abattait dans le jardin, sachant ce que l’électricité et l'eau ferraient ensemble, il savait que la, c'était pas action intelligente a combinée. N'importe qui le sait d’ailleurs.

Sortant quand même, frustré, sans manteau ni rien, il se permit quand même petite balade, la maison des parents de Night étant sur la bordure de la forêt Everfree, une balade pouvais s'y faire assez rapidement pour s'y perdre quelques heures et envier les beautés que le monde peut offrir. La forêt était énormément danse, laissant tout de même passer la pluie, Night étant trempé, il s'en fichais, continuant sa route tout de même dans les sentiers perdus de la forêt.

C'est ce jour, après quelques plusieurs heures de marche qu'il vit pour l'une des premières fois la créature qu'il trouva la plus fabuleuse au monde. Tombant de coup de foudre (ndlr;ahah.) sans suite, c'était une jeune licorne d'un ton grisâtre qui s'occupais de louveteau perdus. Crinière tombante, blanchâtre, bordée de bleu ciel. Légèrement décoiffée. La pluie s'arrêta au moment ou la vue de Night se posa sur celle-ci. Comme si le destin voulais qu'il y aie une accentuation sur les sentiments tombés d'une traite.

Night n'ayant jamais abordé une comparse féminine, il ne s'osa pas trop a l'approchement, après quelques minutes d'observation et sur un bruit de craquement, ce sont les loups plus haut qui se sont approchés de lui, étant pris d'une légère peur, n'osant plus bouger non pas parce que les loups s'approchaient, mais parce que cette jeune licorne était en train de venir, il ne savait plus du tout quoi faire. Paniquer ? Courir ? Rester sur place ?

Le temps de réfléxion donné, les loups étaient déja autour de lui, la licorne s'approchant alors et demandant ce qu'il faisait la, si c'était pour la traque de ses précieuses petites créatures ou pour encore dénaturer la beauté qui se trouvais ici, Night ne savais pas quoi donner en réponse, balbutiant quelques mots donnés au hasard, il expliqua la situation, la maison, le pourquoi de la venue, et le reste suivant.

La licorne, retirant alors ses loups d'autour de Night, le faisant obéir sur un simple ordre s'en retourna alors auprès de ses créatures. Ne sachant pas du tout quoi faire par la suite, il s'en alla vers la licorne, demandant son nom ou encore ce qu'elle faisait par ici. Répondant sur un ton alors assez désagréable, Night ayant compris qu'il dérangeais, après avoir dit ou il habitait, s'en alla avec quelques excuses balbutiées.

De retour chez lui, Night ne pouvais s’empêcher de penser a elle, se disant qu'il aurais pour but de conquérir son coeur, sans savoir comment s'y prendre, cela serait pas chose facile. S'endormir ne fut pas chose facile alors ce jour.

Le lendemain était a nouveau spécial, jour sans pluie, mais les parents de Night annonçais le début d'un petit voyage en couple qui durerais quelques semaines, voir deux mois grand maximum. S'étant payé une croisière de luxe pour leur quinze ans de mariage, ils pouvaient mériter ce plaisir.

Night acquiessa et regarda alors les parents partir. La maison seul ? Plus de limite alors imposée. Voila ce que Night pensait. Aucun risque de blesser les parents après tout ? Pas vrai ? Mais pour le moment, le cœur n'était pas a l'entrainement. Il le vaudrais, mais plus tard. Pour le moment, c'est aller voir si une licorne était bel et bien la haut. Une licorne ? Non. Sa licorne. Dont il ne sait encore le nom.

Préparant alors un grand panier repas, ainsi que plusieurs alimentations diverses pour donner aux louveteaux, il s'en alla d'un pas décidé a tout faire pour elle. Marchant heureux, quelques heures de nouveau, il se retrouva alors devant elle encore. Lui offrant le panier et repartant, chaque jour serait maintenant comme cela. Pendant trois semaine, cela fut le cas.

Il avait appris entre temps le nom de cette jeune licorne, nommée Coldy Claw, vivant dans une sorte de petite maison arrangée dans la forêt d'Everfree, s'occupant de louveteaux. Il avait commencé a rester avec elle, a partir de la deuxième semaine. Pouvant ainsi donc faire plus ample connaissance avec celle-ci.

Voulant par contre reprendre son entrainement, c'est a ce moment ou la nuit commençait alors a devenir éclairée de par sa magie. Car comme précisé, cela faisait plusieurs semaines qu'aucun entrainement n'avait été donné, pensant non stop alors a cette Coldy, qu'il portait dans son cœur plus que tout.

Maintenant, comme dit. Plus aucune limite ne sera donnée. La magie pouvais voler donc a flot. Et cela, pendant une semaine, il augmentait la puissance de ses sorts, jusqu’à atteindre un coefficient de dangerosité assez grandiose. En effet, les brûlures sur la pelouse commençaient doucement a ressembler a des cratères.

Le sommeil pour lui actuellement n'était plus trop d’actualité, sortant de neuf heures jusque seize heure pour voir sa future tendre, s’entraînant alors de vingt heures jusque quatre heure du matin, ne prenant alors que quatre heure de sommeil de nouveau, Night commençait a avoir une mine dépérissant, se nourrissant sur la limite et dormant a peine.

Mais il pouvais s'adonner enfin sans limite a son activité. L'entrainement intensif. Concentrant alors chaque parcelle de sa magie, quitte a presque en perdre connaissance pour la transformer en magie de foudre, lançant d'énormes traits, éclairs et diverses boules dans tout les sens, frappant le sol avec une puissance plus qu'énorme chaque jour passant.

I THOUGHT IT MIGHT BE SAFE
TO STARE INTO THE SUN
I THOUGHT IT MIGHT BE HELPFUL
TO GO BACK WHERE WE BEGUN

C'est un mauvais jour alors que Night eut la pire idée de sa vie. Voulant continuer cette maîtrise parfaite, quel serait le meilleur générateur de foudre a mélanger avec une magie pure pour y lancer un trait d'une des puissance les plus dévastateur ? La foudre elle même.

Et jour parfait, aujourd'hui était jour d'orage. Après avoir été voir sa futur compagnonne avec la quelle il n'avais toujours pas su se mettre, il rentra légèrement plus tôt, stipulant qu'il avait une chose d'importante a faire.

Voyant les nuages se rassembler, il attendait patiemment dehors, la pluie commençant alors a tomber légèrement sur son visage, la crinière se trempant légèrement. Il regardais patiemment le ciel, chargeant au fur et a mesure sa magie, dans un énorme silence, soufflant lentement, les yeux fermés, ressentant chaque goûte de pluie s'écraser sur lui-même, sa corne brillant de plus en plus, Il se sentait prêt a défier les dieux.

Cela fait plusieurs années d'entrainement, et lui-même chargé d'excitation, de magie et d'appréhension sur la suite, la pluie s'arrêta net. Signalant que l'orage allais commencer son oeuvre. La tonnerre lâchant ses fameux grondements, la foudre tombait a plusieurs endroit au loin. Night se mit alors a hurler a plein poumons qu'il était prêt.

C'est a ce moment alors qu'il chargea sa magie au plus profond de son être sur toute la longueur de sa corne, hurlant d'arrache voix, regardant le ciel foncé sentant la puissance monter en tout son être. Sa corne brillait alors d'un éclat bleu nuit des plus lumineux, montrant lumière sur plusieurs mètres.

C'est alors que d'un énorme coup de tonerre, la foudre commença sa déscente rapide sur Night. Le nuage frappant de toute ses forces sur le corne de Night qui absorba le choc d'une violence inouie, Night sentait son corps trembler, ses muscles se crisper, toujours hurlant alors que du sang se mit a sortir de sa bouche, le souffle se coupant peu a peu, dans un dernier effort, il redirigea la foudre pure, mélangée a sa propre magie crépitante dans un mouvement de tête sur le coté vers le ciel. La foudre montant alors chargée de magie, explosant plus loin dans un grondement terrible.

Tout cela se passa en simplement cinq secondes. Cinq secondes qui furent les plus intensives sur toute la vie de Night, qui ayant les yeux révulsés, se disant qu'il avait réussi dans un dernier souffle, tomba sur le sol trempé, inconscient, partant pour un monde plus grand que celui des rêves. Ses muscles se relâchant peu a peu, restant au sol. Inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Night Sky
avatar
Solar Empire

Messages : 16
Age : 101

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 10
Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.   Ven 30 Oct - 11:29

Chapitre IV : GUNNERS HEAVEN

Seule une voix arrivait aux oreilles de Night, une voix douce, apaisante. Celle de sa mère ? Celle de sa tendre ? Non, aucune.. La voix était clairement inconnue au bataillon pour notre licorne cramoisie. Il était perdu, ne sachant pas du tout l'endroit ou il se situais. Ouvrant les yeux légèrement, il se retrouva alors dans son lit, se levant avec rapidité, la sueur au front.

Comment s'était t'il retrouvé dans son lit, confortablement ? Et surtout en pleine forme ? Dernier souvenir ? Inconnu. Seul quelques bribes d'une sorte de démence provoquée par un rush d'adrénaline dans les muscles. Le cœur battant presque a en exploser, tellement son sang était pompé. Un chargement magique des plus puissants. Et puis le blackout. Un noir complet.

Pourquoi était-il alors dans ce lit ? Cela n'avait aucun sens. Night se rappelle pertinemment que ses parents ne sont pas la encore avant quelques mois. Serais-ce dont cette Coldy, dont il espère tant qui l'aurais déposé dans son lit ? Chose peu probable, elle ne l'aurais pas fait.

Et pourquoi surtout, Night se sentait aussi serein ? Normalement, après un tel choc, ses muscles devraient être en miette, son cerveau liquéfié, ses réflexes amoindris. Mais sautant du lit, il se rendit compte rapidement que tout fonctionnais pour le mieux. A vrai dire, jamais un tel plaisir de se lever ne s'était ressentit, comme si toutes ses batteries avaient étés rechargés.

S'étirant alors rapidement, Night s'empressa de descendre dans son salon, ou un soleil radieux donnait sur le plancher quelques éclats lumineux. Le temps aujourd'hui était parfait. Les chats dormaient paisiblement sur le canapé et une douce odeur de déjeuner se dégageais de la cuisine ouverte.

Jetant donc coup d'oeil rapidement, il observa assez vite qu'une assiette avec quelques pancakes était posée sur la table. Du sirop déjà renversé sur les pancakes encore fumants, des couverts présent de chaque coté de l’assiette et la chaise légèrement tirée donnait tout en information a Night que quelqu'un venait de lui préparer ce repas.

Appelant le nom de sa mère dans la bibliothèque ou encore celui de son père dans le jardin. Aucune réponse ne se donnait alors. Curieux, mais pas mécontent, il se mit a table pour déguster ce qui l'attendais.

Jamais de sa vie, n'aura t'il mangé aussi bien. Mais pourtant. La nourriture, aussi délicieuse soit-elle ne satisfait pas l'envie de manger qui se tient en son estomac. Pourquoi.. ? Aucune réponse n'était trouvée.

Se levant alors, débarrassant la table et nettoyant rapidement ce qu'il avait fait, il entreprit comme a son habitude d'aller chercher le journal. Sortant dehors, remarquant que le journal attendais patiemment sur le pas de la porte, avec une légère télékinésie, il l'apporta a lui, l'ouvrant et regardant la première page d'article tout en se dirigeant vers le canapé comme a sa grande habitude.

L'article est le même qu'hier. Un orage violent qui se prépare. Surement une erreur d'édition pour la première page, ce qui serait stupide, mais cela peut après tout arriver. Feuilletant alors le journal, Night se rendit vite compte que chaque page était pareille que celui d'hier. Se disant alors que c'est certainement le livreur qui a fait une erreur, il le jeta sur une autre pile plus ancienne.

Grognant alors, se levant Night entreprit de faire un voyage en forêt, afin d'y retrouver celle qu'il désirais au plus. Se préparant alors pour aller dans la cuisine, c'est en entrant dans celle-ci qu'il se rendit compte que son panier habituel était déja prêt. Remplis de toute la nourriture dont il avait besoin et même un peu plus que d'habitude.

Trouvant cela bizarre mais ne réfléchissant pas, il attrapa le panier dans sa bouche et s'en alla en prenant soin de bien fermer sa porte derrière lui, laissant ainsi les deux chats dormir dans le confort et le silence d'un salon chauffé mais silencieux.

La balade en forêt fut beaucoup plus courte que d'habitude, après seulement une vingtaine de minute de marche sur un sentier qui semble avoir quelque peut changer, il se retrouva dans le petit bosquet ou se trouvait normalement celle qu'il désirais rejoindre. Mais aujourd'hui, fut jour ou sa présence n'était pas de mise.

Déçu, Night l'attendit alors pendant plusieurs heures, laissant pour finir le panier sur place et partant, mine dépéris par le fait qu'elle ne l'ai pas rejoins comme a leur petite nouvelle habitude.

De retour dans son petit nid douillet, les chats n'avaient pas bougés de place. Le soleil était toujours aussi réchauffant qu'en début de matinée et encore, une odeur était présente dans la maison. Cette fois-ci, celle d'un délicieux repas préparé. Installé encore comme ce matin. Night commença alors a légèrement paniquer, appelant encore au noms de ses parents, sans entendre réponse en retour.

Assis de nouveau a table, alors, il entreprit de manger ce qui se trouvait devant lui. Se rendant compte que tout comme ce matin, malgré l'onctueusitée du repas, aucune satisfaction n'en ressortait d'avoir remplis un estomac qui criait encore famine malgré tout.

Ne sachant plus quoi faire, Night alors se dirigea vers sa chambre, se mettant dans le lit, n'ayant rien fait de grandiose sur sa journée et ouvra un bouquin. Il était actuellement en train de lire une histoire sur une créature anthropomorphique qui grâce a une sorte de cabine téléphonique bleu ciel, pourrait voyager dans le temps ou dans l'espace.

Mais l'histoire qu'il lisait, du moins, le chapitre précisément était déjà celui qu'il avait lu hier. Feuilletant alors les pages prochaines, il se rendit compte qu'elle étaient blanche. Aucun mot n'y était inscrit, juste des pages blanches.

Fermant le bouquin, se demandant ce qu'il se passait alors depuis ce matin, il se rendit compte alors en posant le bouquin et regardant par la fenêtre que la nuit était maintenant tombée. Une nuit de pleine lune éclairait la pièce seulement. Mais depuis quand faisait il nuit ? A peine quelques minutes encore avant, il lisait a la lueur du soleil qui reflétait dans sa chambre via une grande lucarne.

Night se posa dans le lit, les chats venant contre lui, ronronnant, cela l’apaisait et lentement, il se mit a fermer les yeux comme si le sommeil venait a lui d'une traite. Juste une voix raisonna dans sa tête, mais cela n’empêcha pas de fermer les yeux lentement, sans se soucier de ce qu'il entendais. Comme si il ne pouvais pas répondre. Cette voix était douce et il reconnaissait celle de sa mère, demandant simplement si mon sommeil est paisible et si je l'entends...

La nuit fut assez courte, réveillé de nouveau en pleine forme par un soleil radieux et quelques gazouillis d'oiseaux, Night ressauta du lit assez rapidement. Descendant encore les escaliers des plus rapidement, il voyait encore ce plat, sur la table. Ne voulant cette fois-ci pas manger, comme si il savait ce qu'il allait se passer, il se dirigea simplement dehors, directement.

Sur sa sortie, il regarda simplement le journal qui traînait par terre, roulé parfaitement. Voyant que l'article était encore le même, il ne savait plus quoi penser de tout cela. Serais-t'il dans un rêve ? Mais pourquoi ? Tout cela semble si... réel ?

La balade sur le sentier dura encore quelques minutes, quand a un moment, il s'arrêta simplement en milieu de chemin. Regardant a droite, a gauche, sentant son cœur battre au plus rapidement, il se prit d'une douleur a la poitrine.

Le bruit saccadé d'un bip qui lentement se fadait était audible dans toute la forêt, alors qu'il se sentait intérieurement bousculé dans tout les sens. Une voix qui parvint encore a son esprit, comme il l'avait entendu la nuit dernière était encore audible, une voix inconnue, précisant qu'il était en train de se perdre.

Il ? Qui cela pouvais-être, se demanda Night alors. Tout en posant le sabot sur son coeur, sentant que celui-ci avait léger problème. Comme si.. Il ne battait plus.. Ou du moins, très peu pour le moment, mais qu'il allait s'arrêter a tout moment. Entendant alors simplement un bip discontinu qui s'arrêtait au fur et a mesure, c'est précisément quelques secondes plus tard qu'il entendit un bruit continu.

C'est a ce moment que ses sabots ne répondirent plus, que sans même réfléchir, il tomba a terre, face contre le sol, pouvant presque goutter la terre qui se trouvais au sol, révulsant ses yeux et coupant son souffle petit a petit, Night sentit alors un énorme choc vif en plein dans sa poitrine.

THERE'S A LIGHT AT THE END OF THE TUNNEL, ALWAYS
A CLICHÉ HOPE TO DRIVE YOU TO ENDURE ANOTHER DAY

Ouvrant alors d'une traite les yeux, étant ébloui alors par des lumières aveuglantes, rien ne se passait plus du tout comme il le pensait, il ne se trouvait alors plus dans une forêt mais dans un lit, son premier réflexe fut une inspiration bruyante, suivit d'un cri de douleur et d'agonie qui raisonna dans toute la pièce.

Night ne savait plus du tout l'endroit ou il se trouvait, paniquant alors et hurlant, il voyait plusieurs personnes autour de lui habillées de blanc et bleu alors qu'il était dans un lit, relié a toutes des machineries différentes avec des tuyaux partants de tout les cotés, dont certains sont même plantés a même sa peau via des aiguilles.

Des larmes coulaient le long des joues de Night, pendant que son hurlement raisonnait encore, étant des plus perdus et démunis actuellement. Les personnes qui se trouvaient alors prêt de lui n’eurent d'autre choix que de lui administrer un calmant afin qu'il puisse rester plus tranquille.

Sentant ses muscles alors se relâcher peu a peu, alors qu'une sorte une sorte d’assommoir contre lui faisait effet, Night reposa tête dans l'oreiller moelleux qui était derrière lui. Commençant a pouvoir réfléchir plus clairement sur la situation, il se rendit compte qu'il était dans sur un lit d'hopital. Pourquoi ?
La mémoire flanchais.. Il ne se souvenais de rien en ce moment. Seul la dernière expérience, comme dans son rêve du dernier électrochoc.

Laissant alors sa tête tourner droite, il vit une licorne rentrer via la porte, mais n'importe la quelle ? Non, celle qu'il avait conquis. Sourire alors aux lèvres, Night n'arriva a ne rien dire sur le moment, laissant juste son expression faciale parler pour lui. La licorne expliqua rapidement qu'elle le trouva deux jours plus tard, étendu sur le sol et qu'après aucune réponse de la part de Night, elle l'emmena en cet endroit au plus rapidement possible.

L'hopital se chargea alors de prévenir au plus rapidement les parents de la licorne cramoisie qui annulèrent le reste de leurs vacances pour rentrer. Pleurant de joie il ne pouvaient s’empêcher d'exprimé tout leurs sentiments aux médecins.

Night alors pris plusieurs jours pour se remettre en bon état, continuant de discuter avec Coldy Claw, qui lui expliqua que cela faisait plus d'un mois qu'il était actuellement dans un coma profond. Se remettant peu a peu a marcher, reprenant des réflexes tel qu'il possédais avant, il fallut deux bonnes semaines avant de pouvoir rentrer chez lui définitivement. Remerciant faiblement alors cette fameuse Coldy qu'il lui devait la vie, il lui avoua aussi pour elle tout les sentiments qu'il éprouvais.

C'est ce jour qu'ils commencèrent alors tout les deux a former un couple. Après tout, même si le coma de Night avait duré, son réveil brutal ne semblait pas si différent de son rêve dans un certain sens ? Tout se passait pour le mieux, si l'on relativise plutôt énormément bien. Chose que Night avait pour habitude de faire, bien évidement.


Chapitre V : WILD DOG WATCHING

Plus d'une année maintenant avais passée depuis que notre Night s'était mis en couple avec sa tendre et douce Coldy. L'attente d'un enfant n'était pas en prévision pour le jeune couple mais la discution s'était déja faite une ou deux fois sans vraiment tarder sur le sujet, Coldy ne désirant pas encore pour le moment accomplir ce fait spécial.

Le petit couple vivait pour le mieux, les parents de Night lui ayant laissé la petite maison en bordure d'Everfree, partant revivre dans la grande mégalopole que l'on nomme Canterlot, cette cabane était vraiment l'endroit idéale. Proche de la ville pour acheter divers courses et besoin et proche de la forêt afin que Coldy puisse continuer a s'occuper de ses petits être qu'elle chéris temps.

Le jardin avais même été ré-aménagé pour l'occasion, offrant un abris en bois pour ceux-ci quand ils en auront le plus besoin, donnant a eux aussi, un nid douillet si le besoin d'un jeune couple attendant un enfant voulant la tranquillité se faisait ressentir.

Vous demandez alors peut-être pourquoi je parle d'une année plus tard et non pas de plusieurs années ou seulement une semaine ? Simplement car c'est a ce moment que les chosent ont changés a nouveau, non pas une rupture, ne vous inquiétez pas d'avance, cela serais trop brise-coeur pour notre héros et nous le voulons après tout en paix et dans la bonne humeur ? Mais que serais tout de même une vie sans un peu de drame.

Tout se passa un matin, calme comme tout ceux d'habitude, le temps ayant laissé place sur un léger manteaux frais durant la petite matinée, un vent léger d'automne soufflant dans les feuilles et la rosée du matin qui se déposais délicatement sur l'herbe verte fraiche de dehors.

Night était levé un peu plus tot ce jour la, offrant alors a Coldy un délicieux repas au lit qu'ils ont savourés tout les deux. Quelques pancakes avec un peu de sirop d'érable, dans le confort d'un lit chaud et douillet alors que les chats ronronnais sur le coin du lit, posé et attendant que le couple se lève pour aller réclamer a manger.

Sa vie est une sorte d'utopie certains dirais. Profiter des petites choses dans ce style est pour lui ce qu'est vraiment la vie. Un petit rayon de soleil chauffant légèrement la baie vitrée, donnant alors a la pièce une légère chaleur, tout comme lui offrais le corps de sa compagne l'amour dont il avais besoin, cette chaleur dont nous rêvons tous un jour au moins dans un moment de solitude profond.

Après avoir dégustés ce fameux petit déjeuné copieux et après avoir profité d'un calin tendre et amoureux dont je vous passerais certainement les détails, Night s'était finalement décidé a se lever de son lit, descendant avec les chats afin de leur donné le sacré Saint Graal que ces deux ventres sur pattes félidés attendaient avec impatiente depuis le départ.

Night se lava alors les sabots, rangea par la suite quelques affaire et repris son quotidien habituel qui était de lire alors les premières pages du journal assis tranquillement sur le canapé et jetant de temps a autres un petit coup d’œil dehors, regardant si les compagnons de Coldy sont venus durant la nuit et restés ou si ils sont simplement repartis comme ils le font la plupart du temps.

Le temps aujourd'hui laissait place a quelque chose de parfait. Coldy descendit les escalier alors que Night jetta un coup d'oeil a la troisième page de son journal, qui parlais d'une nouvelle mode sortie dans les quartiers modes de Lunaristes. Elle lui fit simplement parole qu'elle partais s'occuper des petits comme a son habitude, et qu'elle rentrerais un peu avant midi afin de pouvoir préparer quelque chose a manger si elle était d'humeur.

Coldy est assez caractérielle, tandis que Night est plutôt posé, c'est un des nombreux petits détails qu'ils font qu'ensemble, ils forment le couple parfait, cette utopie citée plus haut, ce tout, cette unité. L'un complète l'autre et l'autre corrige le premier, vous comprenez de quel genre de relation je parle, après tout, non ?

Pour en revenir a Night, après qu'il eut achevé son journal, qu'il lança alors sur la pile de vieux journaux déjà lu, dont il aimais les garder encore une semaine après la parution afin de relire un vieil article qu'il aurais peut-être loupé ou simplement pour montrer quelque chose dans le besoin de prouver son raisonnement, se leva alors de son vieux fauteuil se demandant ce qu'il pourrais bien faire en attendant que sa dulcinée revienne.

Se dirigeant alors vers la chambre de ses parents qu'ils avaient ré-aménagé maintenant en bibliothèque, Night décida de sortir alors une vieille boite en carton, lourde, rangée au dessus d'une armoire. Cette boite comprenais sur le dessus une grosse étiquette avec marqué de lettre dorée " ANCIEN BOUQUIN NIGHT. SORTS. "

Cela faisait en effet plus d'un an qu'il avais maintenant rangé cette boite, la scellant presque en étant revenu chez lui dès le premier jour après être sortit du coma, se promettant de ne plus viser alors ce qu'il avais au par - avant pour objectif.

Night en frotta la poussière sur le dessus et d'une petite larme nostalgique ne coulant pas mais se formant simplement dans le coin de l'oeil, il ouvra cette fameuse boite, redécouvrant alors un vieux bouquin brun, doté d'une reliure de cuir, recelant plusieurs pages déchirées a l'intérieur, qui se rajoutais dans le bouquin comme si plusieurs notes avais été mise dessus.

Dans un léger craquèlement, Night ouvrit une page au hasard, tombant alors sur l'un de ses sorts favoris a la page cent quatre-vingt huit qui consistait a concentrer la magie de la foudre dans ses sabots pour mettre des coups de plus forte puissance, mélangeant force physique et magique. Une note gribouillée ajoutée a coté du sort précisais qu'il faille bel et bien concentrer sa magie et au moment de la frappe relâcher tout le flux afin qu'une efficacité plus forte s'en relâche.

Note rajoutée bien sur par Night, le sort de base disant de se concentrer au mieux possible pour justement garder un flux constant. Mais ce que Night aimait n'était pas la longévité mais bien l'efficacité comme vous avez pu le remarquer a d'autres moment. Prônant même la puissance a plus haut titre alors que le contrôle a certains moment.

Seul un fou pourrais réfléchir dans ce sens, mais après tout, vous non plus n'oseriez jamais rien sans posséder un brin de folie en vous ? Ne serais-ce pas une forme de génie d'être a pousser raisonnement pareil ?

Soupirant de nostalgie après avoir relu quelques pages au hasard, notre licorne rouge se décida alors a remonter dans le jardin avec le bouquin, afin de revoir si il n'avais pas perdu un peu la patte sur tout ce qui était le coté magique. Après tout, il avais fait la promesse certes de ne pas repartir sur un coté mégalomaniaque, mais qu'en est t'il de juste lancer un petit sort ? Cela ne pouvais pas faire de mal ? Et s'il vous plait, n'allez pas comparer cela a de la drogue, même si cela pourrais vraiment porter a confusion !

Toujours est il que Night était maintenant dehors, lévitant alors son bouquin avec quelques bribes de télékinésie, le posant sur une souche d'arbre qu'il avais coupé a l'époque afin de s'en servir pour ce genre d'utilisation.

Il feuilleta alors quelques pages, qui glissais dans un léger bruit et arrivé a la page numéro cinquante six, il trouva le sort parfait qu'il aimais utiliser pour s’entraîner de base a sa magie favorite. Une boule de foudre.

La boule de foudre était très simple a canaliser a vrai dire, il suffisait de lancer un trait de foudre dont on modifiais instantanément la trajectoire dans une forme sphérique afin qu'elle se mette a tourner autour d'un point central et cela a l'infini, formant alors cette boule, il suffisait de la relâcher avec un autre flux magique de poussée tout en gardant bien soin qu'elle reste sur un circuit fermé.

Rien de compliqué quand on sait manier un temps soit peut la magie, c'est comme un voleur qui jouerais avec des dagues. Et si on devais comparer la puissance de Night a ce moment alors nous pourrions sans aucun doute le comparer a un champion duelliste.

C'est au moment ou il commença l'incantation de son sort et la gestuelle que Night eut une sorte d'éclair qui lui traversa l'esprit, non pas littéralement mais bien sur un sens métaphorique. Sentant que quelque chose ne tournais pas rond, il se mit alors a trembler légèrement. Sa vue se troublant quelque peu, il repris vite conscience.

Une goutte de sueur tomba alors lentement de son visage et c'est alors qu'il se mit a réfléchir. Avait-il autant perdu de capacité que cela ? Non, sa n'était pas une perte, c'était autre chose.. Comme une perte de conscience ? Non plus. Mais cette adrénaline qui lui a parcouru le corps pendant ne fut ce qu'une fraction de seconde était bel et bien quelque chose qu'il n'avais jamais ressentit au par avant.

Night se disant alors plus que tout qu'il fallais re-tester ce qu'il venais de se passer, il s'arma alors un peu de courage, de concentration et tout en se disant que la suite ne pouvais pas mal tourner, espérant dans un sens garder contrôle de ce qu'il allais se passer, il canalisa de nouveau sa magie.

Le flux magique éléctrique passant alors dans son corps, il perçut de nouveau cet éclair d'esprit passant en lui, mais cette fois-ci au lieu de traverser simplement son corps, il traversa tout son être, passant par le cœur et atteignant alors le cerveau.

A ce moment précis, Night perdit non pas conscience, mais son sens des réalités. Ses yeux s'ouvrant alors, pourvus de pupilles plus large que d'habitude, hurlant tel une créature que l'on viendrais de percer a coup de lance, Night lança alors son sort au hasard sur un arbre.

I AM THE WILD DOG WATCHING
WITH SIXTEEN OMNISCIENT EYES
UNBLINKING ENDLESS JUDGMENT
CAST AS THE PATTERNS RISE

Tremblant comme jamais, rigolant de ce qu'il se passait en lui, Night ne pouvais s'empêcher de bouger dans tout les sens, s'esclaffant tel un damné et continuant a concentrer sa magie dans des contrées qu'il s'était pourtant interdit de franchir.

Dans un sens, vous seriez présent a lui mettre une énorme claque afin qu'il revienne a la raison, mais dans l'état de démence ou il était actuellement, rien n'aurais pu changer a la situation.

Rigolant de plus belle, d'une voix aigu, hurlant alors presque tel un maniaque prêt a abattre sa victime, il s'agitait dans tout les sens, les yeux injectés de sang, la bave coulant de sa bouche. La magie qui découlais en lui était un flot continu, lançant des sorts a tout va sur les arbres qui était sur son passage.

En même temps que tout cela se passait, Night courrais, sourire aux lèvres, de l'adrénaline coulant dans ses veines a ne savoir qu'en faire, un mort même se serait réveillé. Mais que se passais t'il a l'intérieur de son corps actuellement ?

Night ne savais plus se concentrer, ayant le besoin constant de bouger partout, utilisant sa magie sur tout ce qui passait, hurlant a tout va sur ce qu'il voulais, menaçant même le ciel de monter lui arracher son rire moqueur, faisant signe a l'astre solaire qu'un jour il arriverais a le surpasser, s'excusant instantanément par la suite auprès de celui-ci pour lui avoir manqué de respect.

Etait-ce une folie ? Night était t'il vraiment bon pour partir dans un asile psychiatrique afin que de gentils docteurs habillés de blanc le bourre de médicaments sédatifs afin qu'il devienne légume a ne plus savoir bouger ni même parler dans un futur lointain ?

Night lui-même ne savais plus quoi penser, un flot d'idée somptueuses en tout genre lui passant dans l'esprit alors qu'il courrais a tout va dans le jardin. Il ne savais plus du tout se calmer. C'était comme si son esprit entier était devenue une sorte de ruche que l'on viendrais d'agiter en tapant dessus avec un bâton, de l'adrénaline sans cesse parcourant les veines, des idées dans tout les genre a en perdre la tête, les sentiments qui tous mélangés, formaient une sorte de boule de nerfs voulant rire, pleurer, chanter, hurler en même temps de douleur mais aussi de chaleur.

Serais-ce le prix a payer pour avoir voulu relancer un sort d'une simple magie qu'il maîtrisais a la perfection autre-fois ? Serais-ce la, le karma de cette jeune licorne, riant de lui parce qu'il aurait eu l'audace de se prendre presque pour un dieu ?

Chapitre VI : MILLION SHARDS

Tout ce que Night voulais a la base était de simplement reprendre un peu quelques cours de sa magie passée, re-obtenir ne fut-ce qu'une parcelle en lui de ce qu'il était avant, grand mage qui aurais pu atteindre un certain renom, mais une fois l'erreur commise, il étais maintenant simplement prisonnier d'une sorte de cage, hurlant intérieurement son désarrois et sa tristesse, cherchant désespérément a reprendre un certain contrôle de son esprit, crachant extérieurement sa folie des grandeurs ainsi que son arrogance vis a vis du monde.

Et ce fut malheureusement a la grande surprise de notre chère Coldy qui, une fois revenue sa balade journalière, voyant alors de ses propres prunelles le carnage actuellement causé dans le jardin qui n'étais plus que cratères enflammés et herbe carbonisée en traits bien distincts, qu'elle se rendit compte que quelque chose ne tournais pas vraiment rond.

De son point de vue, seuls des cris perçants arrivèrent a ses oreilles, voyant alors la foudre s'abattre en divers endroits plus loin, avançant avec prudence a pas de suretée, c'est un amant debout sur ses deux pattes arrières, hurlant a tout va, la corne reluisante d'un flot constant de magie, débordant de tout les cotés, agissant tel un dément, ordonnant les frappes aériennes a s'écraser sur le sol avec vélocité, cherchant continuellement a fendre la terre de plus en plus profondément par de grands gestes des sabots avants.

La panique alors aux lèvres, le cerveau de la jeune Coldy ne fit qu'un tour, les larmes montantes, emplissant ses yeux d'un liquide amer connaissant l'état de ce dernier si jamais il y avais un quelconque dépassement magique chez notre Night, elle se mit a hurler son prénom de tout ses poumons, vidant complètement l'air acre ambiant qu'elle venais de prendre d'une bonne inspiration profonde par les naseaux, lui brûlant la gorge par la même occasion.

La réaction malheureuse de ce dernier ne se fit pas attendre, se retournant alors d'une traite, surpris par le cri guttural de sa compagne criant désarroi, le vent toujours soufflant, c'est un rire qu'il lui lâcha au visage, ne comprenant plus vraiment de son coté, la vision brouillée par ce qui était des flots constants d'idées diverses et variées. Hurlant tel la mort, par la suite, c'est toujours emplie de magie qu'il se mit a incanter un sort bien plus large, criant alors a son tour que le final approchais.

Coldy, voyant que rien ne fonctionnais, se mit a reculer de quelques pas, inquiète, voyant même qu'il étais proche de passer sur une offensive sans même sans rendre compte. Aurait-il vraiment autant perdu les esprits que cela ? Coldy ne pouvais le penser une minute, mais son instinct, ses tripes, lui hurlant alors a tout va de reculer pris le dessus sur son coeur qui semblais lui dire de simplement avancer pour le prendre et le calmer.

Scandant alors son invocation, le mage de foudre n'eut pas besoin de grand temps pour continuer son sortilège, le vent se levant d'une traite, assez soudainement, alors que les cendres du cratères se mise a virevolter dans les airs, encore incandescente, c'est une vision d'enfer qui commençais a se manifester.

Les nuages se rassemblant dans un noir grondement, tonnant alors leur mécontentement, il était question la du même sort que Night lança plus tôt dans sa vie qui lui valu une bonne partie de son temps dans un coma profond, du quel aussi, voulant souligner la chose, il en est ressortit proche des griffes de la mort, elle qui lui tendais les bras a ce moment.

Levant alors la tête vers le ciel, hurlant, Night envoya un énorme trait de magie continu vers le ciel, le liant ainsi ainsi aux cieux, tel un enfant de dieu venant d'être désigné prophète pour accomplir son devoir divin. Une boule de magie un peu plus grosse s'envola alors rapidement par le trait continu de magie, tel une sorte de donnée s'élevant, c'est dans les nuages qu'elle termina sa course.

Et ce fut a ce moment que les choses compliquées commencèrent, voyant cela, la jeune licorne, Coldy, n'eut que le choix de fuir, partant alors se réfugier en galopant, les larmes coulants sur ses joues, la gorge endolorie par des cris, la boule au ventre ne voulant rien savoir a ce qu'il allais advenir de son tendre amant.

De son coté, quand a lui, alors que la boule venais donc de franchir les nuages, le bruit du tonnerre se mis a gronder grandement, appuyé fermement sur le sol, c'est la corne de Night qui se mit a briller de plus belle, laissant le sol lui même trembler au présage funeste qui allais arriver sous peu de temps. Le bruit résonnant alors dans toute la ville et même a plusieurs kilomètres au delà, c'est ainsi que le ciel se fendit de part en part.

L'un des plus gros éclairs venait de s'abattre sur les terres d'Equestria, un trait de puissance si grand que l'on pourrais clairement y voir un aspect divin a celui-ci, mécontent de toutes les moqueries accumulée par le monde depuis ce jour, cherchant désespérant bouc émissaire alors pour reprendre toute la faute des mortels qu'il y aurais eu jusque aujourd'hui, c'était Night qui fût choisis pour être irradié d'une telle puissance.

Ce fût après ce grondement géant qu'un calme des plus paisibles se fit ressentir sur les terres ou se trouvais la joli petite cabane dans la quel vivais notre heureux couple. Coldy de son coté, réfugiée dans la maison, après avoir entendu cet bruit monstrueux provenant non loin dans le jardin, n'entendis plus rien par la suite, une sorte de calme plat, soudain, ou juste le vent soufflais légèrement, mais sans y entendre le moindre son.

Elle jeta un oeil assez rapidement par la fenêtre, inquiète de ne voir plus qu'un cadavre carbonisé a terre, encore fumant ou encore pire encore, ne plus rien y voir du tout hormis la trace d'un halo noir. Mais jamais elle n'aurais pensé voir ce qu'il se passais actuellement. Les pupilles dilatées par la surprise, fixant videment ce qu'il se passais, elle était toujours dans son état d'inquiétude.

Night était bel et bien debout, tenant toujours sur ses quatres pattes, mais le regard furieux, concentré. Il était entouré d'une sorte de grande nova de foudre dont tout les points partaient de sa corne, la nova tournant a grande vitesse autour de lui, tel une vague de puissance, ce sont des arcs qui s'en échappaient de toute part, électrifiant toute la zone sur une vingtaine de mètres aux alentours.

Le visage crispé par la concentration et les hurlements, c'est du sang se mis a gicler de sa bouche, mais aussi de ses yeux légèrement de ses yeux. Les arcs électriques ne finissaient jamais de trésailler sur tout le terrain, virevoltant dans tout les sens. Ce fut sur un dernier hurlement alors que d'une traite la nova s'étendit en relâchant un peu de puissance, jusqu'au moment ou d'un coup, elle se dissipa.

Le vent arrêtant alors de tourner autour du maître, lui qui haletais de tout son souffle, il avais finalement réussi a maîtriser son sort ultime sans même s'en rendre compte. Après tant d'effort, la réussite fut presque parfaite. A quelques points. Le sang dégoulinant de sa bouche ouverte haletant tout son souffle, les yeux encore endoloris, Night se calma d'un grand soupirement de soulagement, les yeux presque vides de toute émotion alors qu'il leva la tête de nouveau avant de s'exprimer sur sa réussite puis de s’effondrer au sol.

AND EVERYTHING IS FINE
AND THE STARS COLLIDE
A MILLION SHARDS OF LIGHT AND SOUND
THROWN BEFORE THEY ALL FALL DOWN

IN THIS UNIVERSE
I AM ABOUT TO BURST
A MILLION CRACKS SEEP THROUGH ME
BLUE LIGHT SHINES FOR YOU TO SEE

THE SUN AND THE STARS AND THE SKY ABOVE
A CIRCLE OF LIGHT FOR OUR LOVE

Ce fut un lourd lendemain pour Night, qui avec un énorme mal de crâne, se lèva dans un grand sursaut ainsi qu'un léger gémissement tout en se frottant la tête. Les quelques rayons du soleil passant par le velux de la chambre donnais directement dans sa cornée, ce qui l'empêcha pendant quelques petits instants de voir correctement, le temps que la pupille se rétracte pour mieux y voir, il était déja en train de s'étirer. Hormis la douleur passagère dans sa tête, son corps était en parfait état. Mais la mémoire ? Night ne savais pas vraiment comment il avais atterris dans son lit, ni même depuis quand il dormais. Son horloge indiquant précisément huit-heure cinquante six, sans doute du matin vu que le soleil se lève toujours, il n'avais non plus aucune idée de ce qu'il avais fait le jour précédent.

Seul quelques bribes soudains semblaient lui flasher a l'intérieur du cerveau, repassant la scène d'un mégalomaniaque au plus haut niveau, lançant multitude de sort. Mais après tout, il était tout de même dans son lit actuellement, Night étais assez confus. Etait-ce un rêve ? Une simple illusion de son esprit afin de lui dire de ne jamais retoucher a ses vieux grimoires ? Il n'en était vraiment pas sur. Se levant alors d'une traite afin de vérifier par la grande fenêtre de la baie vitrée de sa chambre, il jeta un œil rapidement au jardin, voyant alors de ses propres yeux le carnage engendré plus tôt. Un véritable apocalypse s'était abattu, plus une parcelle de terre n'était pas brûlée ou endolorie par le mage.

Pris alors d'une folle inquiétude, levant la tête, les yeux grands ouvert, Night se hâta alors de se diriger vers les escaliers, descendant a toute vitesse ceux-ci, ne loupant pas de tomber dedans, se fracassant alors la tête contre la première marche avant de dégringoler tout l'étage pour se retrouver le corps meurtrit par cet obstacle fatal infernal. Tout en se plaignant a terre, il se releva tant bien que mal, toujorus se frottant la tête et ruminant que cela n'arrangerais rien a son mal de crâne, Night se mis a appeler Coldy dans toute la maison. Après tout, a neuf-heure du matin, elle se devais d'être présente, elle ne partais généralement que dans la demi heure qui suit.

Ne voyant rien alors dans le grand salon, ni a la cuisine ouverte, il entrepris alors de descendre pour se rendre a la bibliothèque, toujours scandant le nom de sa douce. Rien n'y faisait, aucune réponse ne donnais et les lieux étais simplement vide. Que ce soit la remise, la bibliothèque ou même encore la salle de bain, personne n'était présent et ne donnais de réponse.

Night savais que généralement quand Coldy part, elle laisse une petite lettre sur l'oreiller. Cette fois-ci, Night n'avais pas pris la peine de vérifier, voulant a tout prix voir si cette vision d'horreur a la quelle il a eu droit il y a quelques minutes était bel et bien véridique ou non.

Se ruant alors de nouveau vers la chambre, c'est bel et bien une petite enveloppe qui l'attendais sur un oreiller de soie. Enveloppe blanche, scellée par un petit ruban bleu-vert, sentant un délicat arôme de framboise. Night enleva alors le ruban doucement, afin de ne rien déchirer, étant pointilleux sur certains détails, comme vous le savez déjà. Il déposa alors le ruban sur le lit, ouvrit l'enveloppe et y regarda le contenu qui était une simple lettre.

Ce qui est bizarre, c'est que normalement, elle aurais laissé un simple mot sur un bout de papier quelconque, ne prenant pas vraiment la peine d'y mettre une mise en forme ou quoi que ce soit. Mais ici, c'est comme si il y avais une mise en scène pour quelque chose de crucial, d'important. Dépliant alors la lettre soigneusement pliée en trois parties égales, Night se mis a lire dans sa tête le contenu de la lettre.

Mon très chère et tendre Night Sky.
Jamais dans ma vie, je n'aurais pensé croiser quelqu'un qui puisse me faire vivre pareil sentiment. Tant d'amour reçu, tant de bonheur partagé, tant de joie de vivre dans l'être que tu es. Tu es le premier que j'aime et par Luna, tu sais a quel point je peux t'aimer.

Mais depuis pas mal de temps, dans ta manière de vivre, figure aussi un grand problème auquel je ne peux plus faire face, ce gout invétéré pour l'autodestruction de ton propre corps, de ta propre âme, de ton être, cela deviens bien plus qu'une simple maladie ou même encore un simple problème psychologique, mais relève de la démence.

Ne pouvant donc plus te voir souffrir a ce point, je préfère partir simplement, sans même laisser un choix a une quelconque discution ou autre, je ne peux plus, moi-même, te voir dans ces états, et tu sais ce que je veux dire par la.

J'espère, au grand combien, tu me comprends sur ce point, je te demanderais simplement de ne pas me rechercher, je serais simplement partie loin.

Je t'aime malgré tout, crois moi que tu resteras a jamais dans mon cœur.
J’espère honnêtement qu'un jour, tu iras pour le mieux et que cette situation te ferras changer de manière des plus radicales.

J'en suis vraiment navrée.
A jamais.

Coldy Claw


Baissant lentement la lettre alors qu'il sentait ses conduits lacrymaux se tordre, se nouer, laissant tout doucement couler les quelques larmes qu'il retenais depuis le départ de la note, Night n'eut mot a dire pour décrire la suite. Seul un râle se fit entendre, cri de désespoir alors qu'il se laissa tomber sur le lit, lachant la lettre par la même occasion qui tomba a terre avant de se glisser sous le lit.

Des hurlements. Ce fût la seule chose qu'on put entendre durant toute la journée si vous passiez devant cette maison de bois, en lisière avec la forêt Everfree. Cette petite cabane dont le jardin a été ravagé par ce qu'il semblerais être des tirs de mortiers. Ce petit endroit que l'on qualifiais de paradis, transformé en cauchemars gigantesque dont personne ne voulais maintenant s'approcher.

Et ce malheur dura plusieurs jours, où dans une mélancolie des plus profondes, Night se laissa doucement mais sûrement plonger dans une douce dépression, berçant alors ses journées et ses nuits, rêves cauchemardesques a la vision de mort, mais aussi de souffrance.


Chapitre VII : LIKE A FUCKIN' SUN

Cela fait maintenant plusieurs mois que Night n'avais pas vraiment bougé de chez lui, hormis pour aller faire quelques courses afin de pouvoir se sustenter correctement. Il avais perdu du poids depuis, pas mal de kilos et a l'oeil nu, même, cela se voyais. La peau presque sur les os, chétif et une mine ravagée par la souffrance, il ne rayonnais plus comme avant. Les quelques amis qu'il avais finirent par le laisser en plan, doucement mais sûrement, ne donnant plus aucune nouvelle a aucun d'entre eux, il était juste devenu seul.

Night ne s'était pas attiré de problèmes depuis un certain temps, seule chose qu'il remarqua depuis le changement de comportement qu'il eut avant de partir complètement cramé et qu'il y a parfois chez lui des sortes de tressaut d'hyper-activité incontrôlable. De plus en plus fréquent, ces crises le prends parfois a un moment aléatoire de la journée et elle dure plusieurs heures, ou pendant ce temps, Night redeviens le grand mégalomane au moment ou il utilise sa magie, sans pour tant en avoir fait usage.

Courant alors partout, parlant avec tout le monde et changeant complètement de personnalité du tout au tout, ce n'est pas un problème skyzophrénique ni maladif, mais juste bel et bien un morceau de son cerveau qui a grillé purement.

La chose étant qu'il a parfaitement conscience de son changement comportemental et se rappelle de la moindre chose qu'il aurais pu faire sous cet état. Certains clameront alors la folie, le voyant passer d'une sévère dépression a un état d'hyperactivité joyeuse, sautillant tel un enfant, pour plusieurs jours après, repasser dans un état de morbide profond.

La chose était difficilement inexplicable, mais ces crises étaient bel et bien présentent et se faisait de plus en plus, malgré le fait que Night aura bel et bien tout essayé pour s'en dépêtrer. Une double personnalitée ? C'est a peu prêt ce qui décrirais le mieux notre ami. Les crises se déclenchaient alors dès son réveil et pour plusieurs jours consécutifs, Night n'était plus le même, mais cette boule de poile sautillante partout. Et du jour au lendemain, il redeviendra lui même, le sempiternel dépressif a la limite de l'alcoolisme.

Heureusement ou malheureusement pour certains, les crises d'hyperactivités se déclenchaient maintenant bien plus que l'autre, le mettant dans un état d'ignorement de ses sentiments profonds afin d'être celui qui rayonne de joie. Il était a peu prêt comme cela pour une dizaine de jour, avant de retourner pour deux voir trois jours maximum dans un état de mort. A croire que son état second est devenu sa principale personnalité, personne ne sait vraiment, sauf peut-être lui ? Et encore.. Quand il est capable d'y réfléchir, preferrant ignorer complètement la situation.

Dans tout les cas, aujourd'hui, Night ne pouvais se laisser controler par ses pensées, une mission de la plus haute importance l'attendais. Devoir aller vérifier certaines choses dans les terres Lunaristes afin d'y voir si tout se passais bien rapport aux frontières.

Comment est-il arrivé la, vous allez demander alors que vous vous dites surement que le narrateur aurais peut-être passé quelques chapitres.
Et c'est effectivement ce qu'il a fait, plus haut si vous remarquez qu'il parle de quelques mois passés.

Effectivement durant ce long laps de temps, la dépression de Night ne s'arrangeant en rien, alors que la guerre venais d'éclater au plus grand jour, il décida purement et simplement a aller s’enrôler dans l'armée Solariste. Malheureusement et contrairement a ce que souhaitais Coldy, depuis son départ, les choses avaient largement empiré, laissant son deuxième comportement prendre le dessus afin de pouvoir ignorer ces sentiments qu'il ressent encore pour la première part, mais aussi partant pour un conflit dont il savais qu'il en ressortirais probablement pas vivant a un moment ou a un autre.

Une sorte de méthode de suicide, si l'on peux parler correctement, une manière d'aller se sacrifier entièrement pour une cause, non pas inutilement. Mais aussi surtout parce qu'il avais peur que cela vienne de lui même, Night ne souhaite simplement pas s'y attendre. Triste destin qui l'attends au tournant d'ici peu de temps si vous voyez de quoi je parle. Mais pour lui, c'était bel et bien ce qu'il désirais. Car son corps est simplement carapace vide de toute émotion quand il est lui-même, ayant perdu le grand amour de sa vie, il ne ris pas, n'est pas présent dans une conversation et ira même jusque s'isoler pour simplement être seul.

Et Celestia étant au courent bien sur de cet état comportemental, l'affectant alors a des missions plus que banales ou elle y savais que rien ne lui serais fatal. Après tout, pour rentrer dans l'armée, il y a bien un test psychologique a passer. Va savoir par contre comment il aurais fait pour passer, peut-être que la princesse solaire a simplement un grand humour ou une empathie hors du commun. Nul ne le sait hormis elle. Les notes toutes spectaculaires a l'époque de son année d'académie ont peut-être aidé, voyant qu'il était presque considéré comme génie incompris a l'époque.

Toujours est il que cela n'était que le premier jour ou il se sentait calme et reposé, essayant de se focaliser mentalement sur la mission, c'est de bonne heure qu'il se coucha. Celle-ci ne durerais qu'une journée, le temps d'aller avec une escorte sur les frontières, récupérer un papier puis simplement le remettre a la princesse afin qu'elle obtienne les informations désirées.

La journée allais être rapide, claire et concise, et pour une fois, peut-être que Night n'aurais pas a se mettre dans son problème de dépression, pensant a quelque chose d'autre. Qui sait ?

AND YOU COULD SHINE, LIKE A FUCKIN' SUN
MORNING EVERYONE

Et bon sang, ce que l'ironie peut-être drôle quand elle s'y mets de son propre gré, étalant alors sur votre visage ce bon vieux foutage de gueule habituel qu'elle pourrais vous larguer sur toute une journée de travail. Vous voyez de quoi je parle, quand en vous levant d'un bon pied, souriant et affirmant avec certitude que cette journée se passera parfaitement, mais qu'a peine votre pied foule le sol, que vous vous rendez compte que le chat a vomis a cet endroit précis de la pièce et donc, sous votre plante, se trouve un délicieux amas encore chaud et gélatineux qui vous donnerais frissons dans la colonne vertébrale.

Ce matin la, dans le château de Canterlot, Night avais mal prévu ses jours comptés, le temps extérieur était au rendez vous, mais pas le temps en lui même, l'heure et la date ayant tournée, ce fut un mauvais calcul de préparé. Normalement, Night devais repartir dans une crise d'ici seulement le jour qui suit, mais l'oubli d'augmentation de fréquences de celle-ci n'avais malheureusement pas été pris du tout en compte.

C'est donc d'une traite qu'il se réveilla, heureux comme un jeune gamin qui partirais pour son premier jour d'école, souriant, sautillant et ne prenant même pas la peine de faire son lit, bondissant directement sur la porte qu'il ouvra d'une traite avec un peu de télékinésie, claquant celle-ci contre le mur tout en se dépêchant vers les quartiers royaux en hurlant le nom de Celestia a l'appel, traversant couloirs et escaliers sans même réfléchir a l'endroit ou il arriverais.

Ouvrant alors nombreuses portes aléatoirement alos que la garde commençais a tout doucement se dépecher pour arrêter cet énergumène qui semblais mettre un vacarme pas possible dans le palais royal dès l'aube, six heures du matin, c'est a un moment, sur une porte légèrement plus spéciale qu'il s'arrêta, l'ouvrant dans un gros claquement grondant et allumant la lumière de celle-ci, n’échappant pas a la règle, c'est toujours en hurlant qu'il demanda la présence de Celestia en ces lieux, voyant alors un énorme capharnaüm qui pourrais ressembler a une pièce, c'est bel et bien une femelle qui était dans un lit, mais pas vraiment celle dont notre grand excité recherche.

La personne présente dans ce lit se leva alors d'un coup, hurlant de manière non pas très poliment de partir délicatement dans un grand «  T'fais chier. » tout en précisant que cette dite personne venait de s'endormir. La garde derrière dans le couloir semblais s'être arrêtée alors que certains chuchotais que Night était entré dans la chambre d'une certaine Rebellious Rose. Night, de son coté, la porte ouverte et recevant un bel oreiller directement au visage ne cligna pas des yeux et ne bougea pas d'un cil, restant a observer muettement la personne dans le lit pendant une longue minute.

C'est après cette longue minute qu'il se remis a hurler, toujours sans bouger, le regard fixe, le nom de Celestia au moins deux bonnes fois avant de repartir, laissant lumière allumée et porte ouverte, toujours scandant dans le couloir une douce mélodie qui ferrais palier d'envie la plus honorable des cantatrices. Les gardes abasourdis prirent en premier la peine de fermer la porte et la lumière en s'excusant avant de repartir en courant vers l'endroit ou notre ami s'est enfuit.

La prochaine porte par contre fût la bonne, rentrant comme a sa belle habitude dans un boucan monstrueux, ne laissant pas le temps aux gardes de réagir, allumant de nouveau les feux de la pièces tout en arrivant en tromblon, dérapant légèrement sur le tapis de sol qui se trouvais ici qui par la même occasion, vola fastidieusement contre une armoire ou se trouvais quelques bibelots entreposés qui une fois après le choc du tapis, tombèrent et se fracassèrent au sol donnant a ceux-ci une nouvelle dimension de puzzle a compléter.

Celestia n'eut pas vraiment le temps de réagir a la situation, se levant d'un coup sec dans un stress gargantuesque alors que la licorne rouge était en train de sautiller sur le lit, sans même donner garde ni même avoir ouvert un oeil, le réflexe de la princesse fût d'envoyer un trait de lumière magique, directement visé dans le torse de Night, qui dans un cri de joie, s'en alla s'écraser mollement a terre alors qu'il rigolais.

Mais ce ne fût pas la chose pour stopper notre licorne de compétition, se relevant de suite en se frottant le torse, elle sautilla de nouveau sur le lit, hurlant a Celestia qu'il était prêt pour sa mission top secrète dont il ne devais parler a personne qui consistais a récupérer des documents en bordure de frontière. Cette mission n'était pas vraiment secrète, mais a la vue de Night, actuellement, tout devais être exagéré et amplifié de manière exponentielle, ce qui ne rendais pas la vie facile. Que ce soit sentiment, paroles, actes, tout y passait.

Grommelant alors, Celestia n'eut pas vraiment d'autre choix, se posant sa sempiternel question du «  Pourquoi moi ? » elle ne rechigna pas a montrer son mécontentement a Night, qui après lui avoir expliqué qu'il n'avais rien a faire ici, qu'il pouvais attendre dehors de la chambre un petit temps, histoire qu'elle se lève et se prépare pour le rejoins afin qu'elle lui donne cette dite mission qui en temps normal n'était pas censée démarrer avant deux bonnes heures, mais si il y tenais tant que cela, après tout, elle ne pouvais s'y refuser.

Il fallut a peu prêt une bonne vingtaine de minute pour la princesse afin qu'elle se prépare a affronter psychologiquement Night, qui lui de son coté, passa les vingt minutes les plus longues de sa vie a discuter avec les gardes, attendant couché a terre en se roulant partout, se plaignant alors d'un râle d'agonie qui consistait a répéter en boucle la question tant posée par les enfants de nos jours. «  C'est quand qu'elle arrive ? ». Croyez moi ou non, si le temps paru long pour Night, il le fût bien plus pour les gardes, désespérés de devoir gérer une pareille chose a six heures du matin.

Une fois la princesse sortie, ce fut alors vers une pièce plus confortable qu'ils se dirigèrent, Night toujours chantonnant a son habitude alors que la princesse semblais encore bien léthargique, traînant tel un mollasson les sabots a terre. La porte passée, c'est avec un grand soupir qu'elle se mit dans un large fauteuil devant une petite table ou quelques documents étaient éparpillés. Night lui ne semblais même pas s'occuper de la chose, plus attiré par l'âtre qui était présent dans la pièce ou quelques braises incandescentes étaient encore d'un léger rouge vif.

Celestia vu assez rapidement alors qu'elle expliquait la mission qu'il n'était absolument pas concentré sur ses paroles mais qu'en prime, il approchais lentement son sabot des braises, comme hypnotisés par celles-ci. D'un ton stricte alors, elle le repris lui disant de ne pas toucher a celles-ci sinon il allais se bruler. Elle était obligée de reprendre le même ton que pour un enfant, tout en levant les yeux au ciel car cet enfant avais la vingtaine tout de même.

La princesse repris vite fait ses explications, rassemblant alors les documents éparpillés, toujours expliquant le but de cette mission, mais ses paroles furent a nouveau rapidement interrompues quan un cri de douleur s'arracha de la bouche de Night qui avais maintenant le sabot en bouche, réflexe après s'être infligé une brulure.

Celestia le força a s'asseoir et a regarder les documents, chose qu'il fît après s'être fait grondé, s'excusant comme un enfant en train de faire la moue. Il était maintenant plus ou moins attentif, mais la princesse n'était plus vraiment sur de la chose. Toujours est t'il qu'elle termina rapidement le débriefing.

En quoi consistait la mission ? Récuperer un document en frontière Lunariste, pas vraiment important pour le Solar Empire, plutôt comme étant un petit recueil, mais assez important qui vaux le détour. Il faudra peut-être se rendre dans le palais de la ville Lunariste même, afin de demander au régent actuel ce dit bouquin, puis revenir simplement sur les terres. Normalement, rien ne devrais aller a l'encontre de cette mission simple, juste qu'il y avais du déplacement a faire, mais rien d'extravagant.

Et ce fût d'un salut.... salutaire que Night alors, se leva, fière, toujours un sabot en bouche qu'il se mit a hurler quelque chose d'incompréhensible, partant alors en flèche vers la sortie. Sur ce coup, Celestia même n'aurais pu la retenir, et ne sachant pas du tout si elle avais bien fait de lui donner cette mission, elle ne pouvais que s'attendre au pire pour la suite.

Avais-t'elle bien fait ? Réellement ?
Dans tout les cas, ce fût ce jour que l'aventure de notre Night commença réellement a devenir intéressante, assez pour le suivre dans les confins de sa bêtise colossale.

Enfin... J'ose espérer simplement pour vous que vous arriverez a supporter cet énergumène, car a partir de ce jour, malheureusement... C'est parmis vous qu'il sera présent en tant que compagnon de route, peux importe ou vous pouvez vous trouver ou qui vous êtes, il sera présent, partout, nul part, et croyez moi que vous n'avez encore rien vu, car oui, comme je l'ai dis, c'est seulement a partir d'aujourd'hui que les choses vont devenir largement intéressantes.....

Pour le meilleur.....
.....Mais surtout pour le pire !
Revenir en haut Aller en bas
Holy Slay
avatar

Messages : 101
Age : 67

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 13
Expérience:
106/140  (106/140)

MessageSujet: Re: Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.   Ven 30 Oct - 14:51

    Bon, la torture de la lecture étant passée la fiche entièrement lue... Je dirais que ça va. u_u
    Bon, le coup de la nova d'éclair c'est gros mais bon... ça colle à l'histoire du perso. Mais c'est gros quand même :u Mais je chipote. Il y a quelques fautes ceci dit qui sont évitables genre "est t'il" vilain garçon XD
    Vu la longueur ceci dit hein et le fait que les fautes soient très éparses et qu'il y ai un très bon vocabulaire, ça mérite bien le niveau 10, très objectivement.

    J'ai rendu mon jugement, attendons la seconde validation :v

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Night Sky
avatar
Solar Empire

Messages : 16
Age : 101

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 10
Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.   Sam 31 Oct - 9:11

Me doutais bien que la nova était abusée. :U
Ce sera l'un des sorts a 100% de puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Karl Tirecorde
avatar
Eternal Chaos

Messages : 494
Age : 21

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 28
Expérience:
277/360  (277/360)

MessageSujet: Re: Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.   Sam 31 Oct - 9:28

Je ne vais pas répéter ce que dit Holy plus haut, étant donner que je suis du même avis concernant la nova. L'expression est bonne, se lit facilement, mais arf, je conçois que la longueur fait qu'on a la flemme de tout relire, mais la conjugaison à la troisième personne du singulier à l'imparfait et au passé simple diffère de temps en temps et ce tout le long de la fiche. Mais il y'a le vocabulaire, les formes, le style.

Ce sera 10 pour moi aussi, à vous la régie. Smile

[edit] : C'est ce que j'ai pensé aussi pour la nova, mais ça revient tout de même à se balader en plein orage avec un paratonnerre sur la tête. Même si de nombreuse personne ont survécu à la foudre, ce n'est pas vraiment recommandé par les médecins.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Night Sky. Démiurge Electrique. Désastre ambulant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» [Achats] Marchand Ambulant
» [Marchand Ambulant]
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant Propos :: Présentation :: Présentations Validées :: Solaristes-
Sauter vers: