Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Une affaire de Magie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Une affaire de Magie.   Jeu 19 Nov - 17:41

Une douce brise souffle dans mes ailes tandis que je parcours le ciel d’un bleu pâle, presque terne. Je ne vois pourtant pas de nuage au dessus de ma tête, mais ma vue semble tout de même obscurcit et l’air ambiant parait plus chaud, plus charger.
Sans doute est-ce l’œuvre de ces gros nuages gris qui me font face. Nuages qui polluent toute l’atmosphère sur plusieurs kilomètres autour de cette ville.

Bad Lands. J’en ai déjà entendu parler au cours de mes voyages, mais jamais encore je n’y avais mis les pieds. Et je ne pensais pas tomber si vite dessus en longeant la rivière. Mais pas de doute possible, c’est bien elle. Cette ville transpire bien trop la lugubrité pour être autre chose que la capitale du Roi Sombra.
Enfin… J’aurai sans doute plus de chance de trouver de quoi amélioré ma magie ici plutôt que dans un petit village alentour, non ? Je l’espère en tout cas. Et j’espère aussi que les poneys m’ayant décrit cette ville par le passé exagéraient sur la criminalité et le chaos qui y règne.

Braquant mon aile droite afin d’amorcer une descente douce avant d’atteindre la ville, je trouve une route parcourue par quelques marchands se rendant à la ville et les rejoins en quelques battements d’ailes. Dans mon geste, de nombreux regards se posent sur moi. Tous sont suspicieux, voire presque menaçant. Pas un bonjour ne sort des bouches des poneys bien trop sur la défensive pour être accueillant.
D’abord légèrement intimidée par tous ces regards désapprobateurs, je finis par ne plus leur prêter d’attention, préférant regarder droit devant moi et trottiner la tête haute vers la capitale.

Au bout d’à peine quelques minutes me voici enfoncée dans les méandres des rues qui la forment. J’essaye au mieux de ne pas me laisser impressionner par l’ambiance sombre qui y règne, préférant plutôt me concentrer sur ma recherche de livre de magie. Sans doute à tort, je pars du principe que cet art n’est pas donné à tout le monde et cherche, avec cette idée en tête, à rejoindre le cœur même de la ville, là où le Palais du roi doit se trouver.

Et tandis que je trottine toujours dans la même direction en me contentant de jeter des coups d’œil furtifs aux enseignes que je croise, je me rends subitement compte qu’il n’y a plus aucune autre créature autour de moi. Poney ou chat, il n’y a aucune âme à l’horizon. Ralentissant mon avancée, je regarde finalement derrière moi. Personne non plus. Alors je m’arrête, pas très sûre de moi, ayant presque envie de décoller à tire d’ailes que je déploie histoire d’être prête…

Remuant brusquement ma tête pour chasser mes sombres pensées, je reprends mon avancée en redoublant cependant de prudence. Et lorsque ma ruelle arrive finalement à une intersection, je me colle à un mur, le longeant silencieusement et ne laissant dépasser que ma tête pour voir ce qui s’y trouve. Ainsi « cachée », mon regard croise celui d’un autre poney, un étalon à la robe bleu gris, assez jeune et aussi rassuré que moi. Et tandis que nos regards se croisent, un poney sorti tout droit de derrière lui lui saute dessus, le clouant au sol, attrape son sac et file a une vitesse alarmante.

Gloups. Je n’aurai pas aimé être à sa place. Et comme pour être sûre de ne pas y être, je jette rapidement un coup d’œil dans mon dos.
Personne. Mais qui sait ce qui pourrait arriver ?

Il n’est plus question de traîner ici. Inspirant un bon coup, les ailes toujours ouvertes, je déferle dans les ruelles comme un éclair rouge en quête de vie civilisé. Faisant fit du bruit de mes sabots martelant le sol au rythme de mon galop, je cherche celui de la vie, de poney parlant entre eux, marchandant, ou simplement marchant. Et c’est après une minute de course folle qu’enfin je débouche sur une rue animée.

Certains poneys me dévisagent un instant, plus surpris de me voir débouler ainsi qu’autre chose. Mais bien vite, les voilà qui retournent à leurs occupations. Et après avoir stabilisé ma respiration à cause de cette course folle, je fais de même et retourne à ma quête de librairie tout en faisant cette fois attention à ne pas m’égarer dans une ruelle sinistre…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une affaire de Magie.   Sam 21 Nov - 20:06

Bads Land, cité du mal.

Je commence à me dire que les poneys m’ayant mis en garde contre cette ville n’exagéraient pas. C’est à croire qu’il n’y a vraiment aucune règle ici. Tout le monde vole, crie, se tape, se pourchasse… A croire que cette ville fait partie des terres de Discord, le Roi de l’Eternal Chaos. Et pourtant, non. Ici c’est le Roi Sombra qui règne, si l’on peut dire cela ainsi… Car je doute très franchement que l’on puisse employer le verbe « régner » pour quelqu’un qui laisse autant son peuple libre face à la dépravation. Que Sombra soit mauvais, c’est une chose. Mais qu’il soit aussi laxiste m’étonne. Et ça me fait presque mal au cœur pour ces habitants qui, part obligation, se méfient d’absolument tout le monde.

Et à raison.

Mais au final, est ce vraiment mon affaire ? Non. Je n’ai que faire de toutes ces histoires de guerre et autres stupidités politiques. Moi, ce que je veux, c’est juste rencontrer toujours plus de mignonnes, de sublimes, de rarissime ! Créatures magiques. Mais vu le monde dans lequel nous vivons, j’ai besoin de pouvoir me défendre. Et quoi de mieux que la magie, hein ? Moi, franchement, je ne vois rien. Et comme je ne connais personne qui en fasse, les bouquins sont ma seule source d’apprentissage.

Après plusieurs minutes de marches parmi la foule que je ne quitte plus de peur de me retrouver une fois de plus dans une rue malfamée, mon regard tombe enfin sur une enseigne intéressante : un livre ouvert ! Une librairie ! Enfin !

Accélérant le pas, je m’arrête juste devant l’entrée. Et tandis que je lève toute contente mon sabot pour ouvrir la porte, je contemple ce qui se dresse devant moi et stoppe net mon geste. Mon sourire disparaît lorsque mes yeux se posent sur l’état de ce pan de mur, vieilli, poussiéreux. La porte, à moitié vitrée, est en partie arrachée de ses gonds et une énorme fissure parcoure la vitre de celle-ci. Le bois, sombre comme le reste de la ville, s’effrite tant qu’à la simple vu on peut être sur que de multiples échardes sont prêtes à venir se planter dans le premier morceau de chair qui le toucherait. L’intérieur, presque obscur, ne laisse rien voir d’autre que le comptoir où une vieille ponette terrestre grise à lunette est entrain de dormir, à demi affalée sur son sabot et laissant dépasser de sa bouche un filet de bave.

Devant ce tableau, je ne peux m’empêcher de reculer de quelques pas…

*PAF*

Quelque chose vient de me foncer dans le flanc gauche, me bousculant de deux pas que le côté.

HEY MAIS REGARDE OU TU VAS ! GROGNASSE !

Là, derrière moi, le poney qui m’a rentrée dedans me hurle dessus avant de reprendre sa course à vive allure sans même me laisser le temps de comprendre, me mettre en colère et de lui répondre. Non. Encore sous le choc de ma vision de librairie et de cette collision, je n’ai juste rien fait. Et maintenant, là seule chose que j’arrive à faire est de le regarder s’éloigner en fulminant un instant. Grognasse quoi. Moi, une grognasse ?! Non mais je lui en foutrais des grognasses moi !

Et tandis que je racle mon sabot sur le sol en m’imaginant le rattraper et un mettre une raclée, un second poney me fonce dedans ! M’envoyant boulet par terre cette fois !

NAN MAIS C’EST PAS BIENTÔT FINI DE ME RENTRER DEDANS COMME CA ?!
BAH T’AS QU’A VIRER DU MILIEU DU CHEMIN, PEAU DE VACHE !

Et comme son prédécesseur, le voilà qui s’enfuit à toute jambe à sa suite… Me laissant là, seule, et très énervée. Et le pire, c’est que tous les poneys autours ne font absolument rien. Comme si tout ça était normal ! Je regarde le ciel et hurle un bon coup. Si fort, que les passants l’ont remarqué et on stopper leur mouvement une mini seconde après ce cri. Mais je n’ai que faire de tout ceci. Là, maintenant, je veux juste quitter cette maudite ville et retrouver le calme et la solitude d’une forêt.

Plus déterminée que jamais à en finir, je rentre en trombe dans la boutique de livre, terminant de dégonder la porte et réveillant la libraire en sursaut.

Livre ! Magie ! Vite !
Tout les livres de magie qui nous restent sont sur l’étagère tout au fond de la boutique, à droite.

Sa voix tremblote, non par peur mais à cause de l’énergie que cela lui coûte de parler et d’articuler correctement ses mots. Mais je ne m’en préoccupe pas et fonce sans un regard de plus à la vieille pouliche dans la direction qu’elle m’a indiqué. Et ce n’est qu’une fois arrivée que je me préoccupe du contenue des étagères.
Vide.

Non mais ils sont sérieux là ?!

Je me baisse, à la recherche de livre. Rien. Alors je vérifie tous les étages du regard en partant d’en bas, ruminant de frustration.

Ah !

Sur le plus haut niveau, il reste des livres. Utilisant mes ailes pour décoller, je remue pas mal de poussière, me faisant toussé dans le même temps, mais arrive finalement à hauteur des bouquins. Tous les mêmes.

« Guide du parfait petit nécromant ». Quoi ? C’est tout ?! Mais ! Pfff.

Ce livre m’est totalement inutile. Dépitée, je reviens sur le sol, regardant minutieusement chaque étagère de ce rayon dans ma descente. Mais aucun livre n’est apparu durant ces quelques secondes.
Déçue, je baisse la tête et commence à revenir vers l’entrée de la boutique. Un coup d’œil de biais m’indique que la section « magie » n’est pas la seule à s’être faite braquer. Repassant devant le comptoir pour atteindre la sortie, je sens le regard pesant de la libraire sur mes épaules. Levant la tête, je la regarde à mon tour, celle-ci est clairement entrain de scruter toutes les parties de mon corps d’un regard accusateur.

Quoi ?! J’ai rien pris !
Hm… Dans ce cas, revenez quand vous voulez ! Au revoir !
C’est ça. Au revoir…

Franchissant de nouveau l’entrée de la librairie maintenant dénuée de porte, je m’enfonce une fois de plus dans la rue où bonne humeur et joie de vivre n’existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une affaire de Magie.   Dim 22 Nov - 21:05

Bads Land, cité de la déception.

Oui, déception. Je ne suis pourtant pas du genre à abandonner lorsque j’ai une idée en tête, mais la, c’est plus fort que moi. Oh, bien sûr, mon premier échec ne m’a pas vraiment suffit pour passer à autre chose. Non. Après cette la visite de cette librairie, j’ai continué ma recherche et ai fini par en trouvé une autre. Son état était certes moins pitoyable, mais la qualité des produits vendus était en tout point semblable. Des ouvrages de nécromancie et aussi quelques uns ayant pour titre « La grande et merveilleuse histoire du vénéré Roi Sombra. » Pour celui-ci, j’ai hésité à l’ouvrir, mais après réflexion, je me suis ravisée car après tout, je n’en ai absolument rien à faire moi, de ce type. Et du coup j’en suis partie, une fois encore avec le regard méfiant du vendeur sur mes épaules. Mais cette fois là, j’ai juste roulé des yeux avant de sortir en quête d’une troisième boutique. Puis d’une quatrième, sans plus de succès.

Et maintenant je suis là. Immobile, sur le pas de cette porte, regardant devant moi les poneys marcher dans la rue avec tous ce même petit air méfiant, suspicieux. Je suis là, mais je ne veux vraiment plus y être.

Alors j’étends mes ailes et prends mon envol. Restant à basse altitude pour éviter de m’embourber dans les nuages de pollution, je regarde la ville d’en haut avec lassitude. De là où je suis, j’arrive à apercevoir le palais du Roi. Peut être y a-t-il la bas ce que je cherche, peut être pas. Je n’ai plus envie de chercher. Plus envie de devoir fréquenter cette bande de poney méfiants et méchants.

Réalisant un virage serré, je fais demi-tour et me dirige de là où je viens. Hors de Bads Land.

Après tout ça, tout ce dont j’ai besoin, c’est d’une simple balade en forêt.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une affaire de Magie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une affaire de Magie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Bad Lands-
Sauter vers: