Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Une rencontre révélatrice [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Une rencontre révélatrice [Solo]   Sam 26 Déc - 1:20

Peu après mon entraînement avec Reverse, je suis parti. Parti au territoire de Drackenridge Mountains histoire de me changer un peu les idées. Ces montagnes, transperçant les nuages et les cieux de nos dieux comme si de rien était, ce territoire sans végétation, sans vie, n'inspirant que le désespoir et la mort, me rappelais beaucoup mon vrai chez moi, c'est à dire rien, rien n'inspirant le moindre sentiment de bonheur. Et puis, ces cris, ces cris sauvages de dragons hurlant à la mort. Je suis peut-être civilisée, mais en moi, je me sens encore comme un de ses simple sauvage, une bête se battant pour un simple bout de viande, je n’étais pas si différent qu'eux.

Tant d'années, Je me suis entraîné durement, pour devenir plus fort chaque jours passé, alors pourquoi n'ai-je pas réussit a montré mon véritable pouvoir a cette sorcière. Peut-être que sa puissance inégalé me surpassant, m'effrayais tout simplement, je n'arrivais juste pas à l'admettre.

- Suis-je aussi faible que ça ? me dis-je, assis sur un rocher.

Quel était ce sentiment ? Ce sentiment me permettant de me battre sans répits, cette motivation me donnant courage et force. Pendant plusieurs heures, je réfléchis à ça, assis sur ce même rocher jusqu'à l'arrivé d'un jeune dragon recouvert d'une veste trop grande pour lui.

-  Bonjour ! me dit-il, je répondis donc  Bonjour ! à mon tour.

Ce petit gamin m’impressionnait beaucoup, s'aventurer ici sans escorte, ni aucune défense, alors qu'on est qu'un petit enfant. Cela a dû lui demander beaucoup de courage, mais ce que m'impressionnait le plus, c'est qu'il ne montrait aucune émotion de peur ou de tristesse.

- Où sont tes parents petit ? Tu ne devrais pas t'aventurer seul ici, c'est dangereux pour un enfant comme toi. Lui dis-je avec un ton légèrement maussade

- Mes parents sont morts depuis fort longtemps. Je suis seul, mais je me débrouille bien, avec les petits boulots par ci par là me dit-il en regardant le ciel sombre de ces terres.

Cet enfant était seul et se débrouillait pour survivre dans ce monde puéril, il me ressemble beaucoup ce gamin, j'ai subi la même chose étant enfant. La perte de parents, pour ensuite finir dans les bidonvilles, à lutter pour avoir à boire et à manger.

- reste avec moi gamin, je vais te ramener en ville, tu n'as pas à être là

- je vous suit monsieur !

J'ai donc décidé de prendre l'enfant à mes côtés, pour le ramener à la ville la plus proche, je le laisserais ensuite se débrouiller seul, à survivre comme je l'ai fait. Nous avons donc commencé notre petite aventure au sombre endroit qu'est Drackenridge Mountains.
Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Une rencontre révélatrice [Solo]   Mar 29 Déc - 17:04

Moi et le garçon avons marché pendant plusieurs heures, tué plusieurs animaux sauvages et évité maintes rivières de laves dans ses terres sombres et désolées, cette air presque irrespirable à cause du souffre, nous amenait parfois au bord de l’étouffement. Ces petits obstacles étaient bien pour le jeune garçon, ils l’endurcissaient et le rendaient que plus fort. Mais ce n’était que le début, après cette longue marche, nous sommes arrivés au pied d’une montagne rocheuse et sec, montrant de petites coulées de laves.

- Contourner cette montagne nous prendra trop de temps, il va falloir la grimper petit, tu t’en sens capable ? Dis-je en regardant le haut de la montagne, essayant de repérer le sommet traversant les nuages sombres et ténébreux.

- ça ira monsieur, je peux y arriver, je suis sûr d’en être capable. Ses mots mon assez impressionné pour une demi-portion comme lui, il a beaucoup de courage, il est convaincu d’y arriver peu importe la difficulté de son obstacle ou la puissance de son ennemi, rien ne pourra l’arrêter plus tard, il n’abandonnera jamais, j’en suis sûr.

- Très bien, allons-y.

Le garçon et moi avons commencé à monter la montagne, je pris les devants pour parfois lui tendre la patte afin de l’aider à monter, mais il refusa mon aide et continua de grimper, par ses propres moyens. Arrivé vers moitié du chemin, le jeune garçon glissa sur une pierre, et se blessa à la jambe dû au frottement contre la paroi de la montagne. Je l’ai rattrapé de justesse avant de le mettre sur mon dos et continuer mon chemin jusqu’au sommet.

- Tu vas bien petit ? Dis-je tout en grimpant de pierre en pierre se rapprochant du sommet.

- Oui je vais bien, je saigne juste un peu, mais ce n’est que superficiel. Dit-il accrocher à mon cou.

Je ne lui répondis pas et continua de grimper la montagne. Arrivé au sommet, je l’ai déposé sur le sol et ait ensuite détruit un arbre mort, sans vie, non loin de moi avant de prendre quelques branches pour faire un feu. Après avoir établi le feu de camp, épuisé par les récents événements, je me suis assis à côtés du jeune garçon.

- Quel est donc cet objet accroché à ton dos ? Me demanda-t-il en regardant ma faux.

- Ho, ça c’est une faux qui se déploie. Lui dis-je en déployant ma faux, puis la regarda avec fierté.

- C’est marrant comment tu l’a déploie, mais vu comment tu la montre, on dirait que tu as tellement confiance en elle, que si tu ne l’a plus, tu ne peux plus te battre, comme si elle faisait toute ta force.

- C’est vrai, sans elle je serais sûrement déjà mort depuis longtemps, comme tu le dit gamin, cette faux fait toute ma force, sans elle je ne serais rien.

- Tu ne devrais pas faire autant confiance à cette faux, rien qu’en te voyant, je suis sûr que cette arme n’est pas vraiment ta véritable arme. Me dit-il d’un air sérieux.

- Que veux-tu dire par-là ? Si cette faux n’est pas ma véritable arme, qu’elle est-elle alors ?

- Ca, c’est à toi de le savoir. Me dit-il avant de s’allonger et s’endormir paisiblement.

Par la suite, je me suis allonger à mon tour, mais me suis endormie après une petite heure, embêter par les phrases du jeune garçon.
Le lendemain matin, je me suis réveiller et le garçon n’était plus là, nulle part, introuvable. Je me suis mis à l’appeler sans relâche en regardant autour de moi.

- Tu es où ? Gamin ? Montre-toi ! Je continuais de l’appeler jusqu’à me retourner et voir une personne se tenant sur deux pattes, recouvert d’une aura noire, cachant toute description de cet inconnu.

- Qui est tu ? Où est le petit garçon qui m’accompagnait ? Répond moi tout de suite ! Criais-je sur cet ombre, lui montrant un regard noir.

Je ne reçus aucune réponse, juste un mouvement de sa patte droite, qui finalement, me pointa de sa griffe, comme si il répondait à ma question. Je ne compris rien à ce qu’il voulait me faire comprendre.

- Mais dit-moi qui tu es à la fin ! Qu’est-ce que tu veux ? Si tu veux te battre, ramène toi espèce de lâche ! Criais-je en déployant ma faux.

Après ces mots, j’aperçu difficilement un petit sourire dans cette aura aussi sombre que les ténèbres eux-mêmes. L’inconnu fonça sur moi, avant de prendre ma faux sans que je m’en rende compte et détruire sa lame ainsi que son manche avant de la jeter dans une crevasse à côtés de nous.

A la vue de la destruction de ma faux, je me suis senti faible, impuissant, comme si toute force et volonté m’avait abandonné d’un seul coup, je n’arrivais plus a bougé à cause de la peur. Par la suite l’inconnu me pris par le cou et me regarda droit dans les yeux, toujours avec son sourire narquois,  avant de me lancer dans la crevasse dans laquelle je me suis assommé contre la paroi, avant de tomber sur ma faux en morceaux, évanoui.
Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Une rencontre révélatrice [Solo]   Mer 30 Déc - 20:09

Je me suis réveillé subitement au fond de la crevasse où l’inconnu m’a jeté, les yeux grands ouverts, avec une forte respiration, provoqué par une peur inconnu. Je regardais autour de moi, rapidement, avec peur, mais je ne voyais que les très hautes parois rocheuses, me montrant l’impossibilité de monté pour m’échapper et l’ombre des profondeurs de la crevasse m’envahissant tout autour de moi. J’avais peur, très peur, cœur battais encore et encore, de plus en plus fort.

- je ne suis qu’un lâche, je ne mérite aucunement de vivre, la mort est ma seule compagnie, libérer moi de mon tourment, je vous en supplie, tuez-moi, tuez-moi, tuez-moi,…. Je continuai de répéter ses mots sans arrêt, pendant plusieurs minutes, tout en me tenant la tête avec mes pattes et en me balançant avec un regard de fou.

Tout d’un coup, je senti une horrible douleur au niveau de mon cœur, comme si quelque chose me transperçait. J’ai donc posé ma patte sur l’emplacement de la douleur, avant de la regarder et écarquiller les yeux à la vue du sang abondant sur ma main et ma blessure, provoqué par un gros bout cassé de la lame de ma faux. Je me suis mis à crier, a la fois de douleur et de peur en voyant mon cœur battre au travers de ma plaie après avoir enlevé le bout de lame et l’avoir jeté au loin.

- Tu as mal je suppose. Dit une voix infantile émanant de l’ombre de la crevasse. Cette voix me disait vaguement quelque chose et ce doute ne faisait qu’augmenter la férocité de ma peur.

- Qu...qui est-tu vraiment gamin ? Dis-je avec une voix tremblante, envahit par la peur de découvrir qui il était vraiment.

- Tu ne le sais vraiment pas ? Pourtant, tu me connais mieux que personne Blood.D.Skaz. Dit-il en se rapprochant de moi, recouvert de sa veste trop longue pour lui.

- Mais dit moi qui tu es, je ne te connais même pas ! Criais-je de peur, tout en reculant de lui

- Mais voyons Skaz, toi et moi, nous sommes pareils.

- Non, non, non, ça ne se peut pas, c’est impossible, ça ne peut pas être ça !

- Et oui Skaz, je suis toi et tu es moi, la différence est juste que, je suis dans ta tête. Me dit-il en retirant sa capuche et me montrant son véritable visage, c’était moi, moi étant petit, l’âge où mes parents sont mort. Je deviens vraiment fou, ce n’est pas possible.

- Tu deviens complètement timbré Skaz, cette incident survenu pendant ton entrainement ta un peu touché le cerveau on peut dire, mais sache que cela ne te rendra que plus fort, et te montrera justement ta véritable arme.

- Ferme-la ! Tu n’existes pas, disparaît ! Criais-je en reculant encore et encore la patte sur la blessure pour éviter de perdre trop de sang.

- Je n’existe que dans ta tête, tu sombre en continue dans la folie ! Reprend tes esprits, et trouve ta véritable arme, cette faux n’est que secondaire, ce n’est qu’un simple bout de ferraille ! Tu n’es pas impuissant, tu n’es pas un lâche ! cria-t-il en s’approchant de moi.

- Quel est donc cette véritable arme qui me manque, celle qui fera toute ma puissance ?

- Cette arme est une seule et même personne. Trouve là, et combat ta propre folie qui t’a envoyée au fond de cette sombre et ténébreuse crevasse. Dit-il en me regardant droit dans les yeux, avant de disparaitre dans les ténèbres.

Après ces mots, la peur qui était en moi, partie comme de la poussière au vent. Car, j’avais trouvé ma véritable arme, oui, c’était effectivement une seule et même personne. C’était tout simplement moi, mon corps, mon âme, tout en moi était une arme, c’est cet arme qui m’a permis de me venger, et c’est cet arme qui va me rendre plus fort, sa puissance grandissant chaque jours.

- Merci, gamin…. dis-je en riant un peu, seul dans l’ombre.

Je me suis rapproché de ma faux en morceau et y ait pris ce qui pourrais me servir à combattre, c’est-à-dire, la lame et la gemme qui y était incrustée. Je l’ai regardé quelques instant avant de soupirer et dire en rigolant un petit peu:

- - Décidément toi, tu iras passer chez le forgeron, histoire de te rafistoler.

Par la suite, je pris les quelques bande de tissu sur un squelette pour me faire un bandage sur ma plaie, histoire de pouvoir combattre sans perdre trop de sang, sur le chemin. Bandage mis, j’ai commencé à grimper la paroi de la crevasse avec un peu de difficultés provoqués par ma blessure et la paroi un peu glissante. Mais peu importe la difficulté de l’obstacle, peu importe la douleur que me donnait ma plaie, j’y arriverai et continuerai à me battre jusqu’à la mort.

Arrivé en haut, je vis l’ombre qui m’avait jeté, elle m’attendait depuis tout ce temps. Je pris mon courage à deux mains et je lui fis face, comme il se doit. Je sorti la lame de ma faux sur mon dos et je l’ai pointé de la griffes avant de dire en le regardant droit dans les yeux :

- Toi qui représente ma plus grande folie, le plus grand de mes tourments, viens te battre contre moi, comme il se doit.

Après ces mots deux loups aux yeux rouges sang et en forment d’ombre apparut à mes côtés, alors qu’une très légère aura noire se mit à m’envahir. Je senti ma puissance augmenter sans relâche, et l’adrénaline du combat approchant me fit sourire grandement, je ne savais pas comment allait finir ce combat, mais je savais que j’allais m’amuser comme un petit fou.
Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Une rencontre révélatrice [Solo]   Mar 5 Jan - 13:43

Mon double représentant ma folie, mon tourment, était là devant moi, je devais la battre, et c’est ce que je comptais faire. Peu importe sa force, qu’elle soit plus ou moins puissante que la mienne, si je tombe, je me relèverais, quoi qu’il m’en coûte. Mes pouvoirs de nécromancies se sont améliorés depuis que je me suis, on peut dire, moi-même retrouvé. Les deux loups d’ombre m’accompagnant était fait entièrement d’ombre, une seule morsure pouvait maudire une personne et l’affaiblir assez pour me donner un avantage. Mais sur mon ennemi actuel, cela ne servait à rien, il n’était que malédiction, désespoir et folie, il fallait que je le batte à l’ancienne, c’est-à-dire au corps à corps. Je sorti la lame de ma faux d’un coup sec et la pointa vers mon double maléfique qui fit de même, mais avec une faux fait entièrement d’ombre, assez différente de ce que fut la mienne.

-Tu vas mourir, et je m’emparerais entièrement de ton corps, pour enfin tout détruire sur mon passage. Me dit-il avec son grand sourire à moitié dissimuler dans l’aura le recouvrant.

- Excuse-moi de te décevoir mon cher, mais celui qui va y passer, c’est toi. Dis-je avec un air sérieux, lui lançant un regard noir.

Après mes mots, mon double ne put s’empêcher de courir à toute vitesse vers moi, prêt à me donner un grand coup de sa lame. Mes deux loups féroces et grognant de rage, sautèrent sur lui, et l’attaquaient à grand coup de dents et de griffes, pendant que je regardais le spectacle qui s’offrait à moi.
Mon double n’a même pas bronché, il prit les deux loups par la nuque avant de les lancer violement sur le sol, ce qui les fit disparaitre en fumer, comme si ils n’étaient qu’une simple petite poussière virevoltant au vent du monde.

A la suite de cela, je me mis en position de combat, air des plus sérieux qu’il soit, lame de ma faux à la main, prêt à l’accueillir comme il se doit. Mon double n’hésita pas par la suite, a se précipité sur moi tel un animal sauvage n’ayant pas mangé depuis des lustres. Les coups de poings, de griffes, de queue, de lames, s’enchaina encore et encore, pendant des heures, les chocs entre nos lames étaient tellement puissantes que les étincelles jaillissant de ces dernières étaient si intense, si resplendissant qu’elles pouvaient se voir à des kilomètres à la ronde.

Coup après coup, la puissance des chocs augmentaient, la fureur et la rage dans nos yeux ne cessaient d’augmenter aussi intensément, les blessures obtenu lors du combat étaient incomptable tellement il y en avait, et encore, d’autres blessures arrivait a fur et à mesure de l’affrontement. Ce combat ne faisait que durer, encore et encore, il était interminable, le sang coulait de partout, des cris de rage entre deux combattant se faisait entendre du haut de cette montagne ténébreuse, son sommet menant aux enfers, alors qu’il pointait vers le ciel. Au bord du sommet, au bord du vide, j’étais à bout de force, ma respiration était saccadée, j’étais remplie de blessure, mais quelque chose m’aidait à tenir debout. C’était ma volonté, ma rage, de le détruire, peu importe ce qu’il se passerait, peu importe ce qu’il m’arriverait, tout ce que je voulais, ce n’était pas le détruire, non. Tout ce que je voulais, c’était le battre, et enfin, le récupérer.

Je pris mon courage à deux mains, et lança un grand coup de ma lame, verticalement, en criant de toute mes forces, en y mettant tout ce qui me restait en énergie et pouvoir. Mon coup provoqua un trait d’ombre aussi ténébreux que les enfers et la mort, faisant deux à trois fois ma taille, qui fonça à toute vitesse jusqu’à mon double, et qui le trancha en deux avant de disparaitre en une brume sombre revenant en moi.

- Enfin, c’est terminé… me dis-je, en écartant les bras et en regardant le ciel par-dessus les nuages de drackenridge mountains, tout en faisant un sourire, un sourire que je n’avais pas eu depuis si longtemps.

Juste après mes mots, épuiser par le combats et à bout de force, je suis écroulé en arrière, en tombant le long de toute la montagne, me prenant toute les pierres et gros rocher qui s’y trouvait avant d’atterrir au pied de la montagne.
Je me suis relevé, et me suis mis a marché, la lame de ma faux, avec la gemme toujours incrustée dedans à la patte, vers une direction inconnu, et hasardeuse.

Mon bandage, qu’on pourrait dire, assez bas de gamme, était complètement user, le sang avait tout recouvert et commençait a coulé doucement, pendant ma marche. Pendant plusieurs heures j’ai marché, sans objectif précis, et bout d’un moment, je me suis écroulé sur le sol, mon sang coulait en abondance au travers de mon bandage, laissant une légère coulée de sang autour de moi.

- Juste un repos….je vais….me reposer…quelques instant…. Me dis-je avant de m’évanouir, à cause de ma trop forte perte de sang. Qu’allait-il se passer ? Qu’allait-il m’arriver ? Ça, je ne le savais point, seul le destin, mon destin, avait cette réponse.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une rencontre révélatrice [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre révélatrice [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Drackenridge Mountains-
Sauter vers: