Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Jeu 7 Jan - 22:46

Pourquoi je dois y aller déjà ? Je ne sais plus, pourquoi j’y vais toute seule aussi ? Une épreuve ? C’est bien probable, après tout, je dois prouver à mon père, à Rerverse Song, à l’armée et au peuple du Dark Plege que je suis digne d’être leur princesse, celle qui les guide, qui va les défendre et plus simplement, que je ne suis pas une personne faible.

Mais pour cela, je dois d’abords connaitre mieux le royaume, ses habitants et ses dangers, ce n’est qu’à ce prix que je peux mieux les comprendre. Je souhaite aussi acquérir de nouvelle compétence dans l’art de combattre et de soigner, en effet, à mon retour j’ai décidé de me tourné vers la magie blanche et ses bénéfices.

Pouvoir me soigner, c’est pouvoir résister plus longtemps lors des combats et aider eux qui combattent autour de moi. Si les soldats peuvent résister plus longtemps durant les batailles grâce à ça, on peut avoir un avantage sur nos ennemis. J’ai même pensé à créer une escouade spécialisé dans ça.

Je dois avant toute chose, retrouvé la confiance du peuple et des hommes, sinon ce projet va être dur à mettre en place. Je commence donc par me diriger vers Prestruskia, la ville des dragons, après avoir été sous la loi de Luna par ma faute, ils sont les premiers dont je dois retrouver la confiance, ils sont surtout ceux avec qui je vais surement avoir le plus de difficultés au vu de leur nature fier et ne se soumettant qu’à plus fort qu’eux.

Je me rends là-bas à peine armé, voulant refaire aussi un peu mon arsenal au passage, profiter d’apprend à manier les armes de prédilection de chaque ville du royaume. J’ai seulement une dague et une épée longue avec moi, ainsi que de quoi noter, soigné, de l’argent et des babioles qui peuvent être utiles à un moment donner.

Cela fait un moment que je voyage, sous le couvert d’une longue cape sombre, celle qui a toujours été ma plus fidèle compagne lors de mes voyages en solitaire. J’ai fait tellement de rencontre en sa compagnie, comme Rebellious il y a si longtemps de ça. D’ailleurs, mes joues prennent feu en repensant à ce jour-là, mais je secoue légèrement ma tête afin de chasser ses pensée, je dois rester concentré sur la raison de mon pèlerinage à travers les terres de mon père.

Je commence à arriver dans les environs de la ville dans la soirée quand je tombe sur un dragon évanouis sur le sol, il semble très mal en point, comme si il a vécu l’enfer. Je m’approche prudemment de lui, au cas où se soit un piège, mais une fois sur et certaine du contraire, je le regarde plus attentivement, il n’est pas très vieux pour un dragon, son sweat est couverte de sang, le sien ou celui de quelqu’un d’autre, je ne peux pas le dire.

En prenant attention à sa queue et à ses pattes griffues, je le retourne et découvre une vilaine blessure à la poitrine, je ne sais pas ce qu’il lui est arrivé, mais il n’est vraiment pas au meilleur de sa forme, je vérifie quand même si il est encore vivant, histoire de ne pas tenter quelque chose en vain.

Il est vivant, mais il est surtout pas transportable en l’état, je ne peux donc pas l’emmené en ville sans risqué d’aggravé son état de santé, je le traine doucement vers un endroit à l’écart du chemin et de la route, afin de ne pas risqué d’être attaqué en pensant que je le détrousse ou quelque chose du genre.

J’ouvre mon sac et prend ce qu’il me faut pour faire les premiers soins sur ce dragon, mais je ne suis pas encore très douer étant une novice en la matière, mais je vais faire mon possible. Je n’ai pas pour habitude de soigner, pourtant c’est le chemin que j’ai décidé de prendre à partir de maintenant.

Je lui enlève comme je peux son haut afin d’avoir un accès facile à la blessure et être sur qu’elle n’est pas plus grand que ce que j’ai vu jusqu’à présent. Il a l’air d’avoir tenté des soins sommaires au vu de son bandage maculé de sang, bandage que je lui retire immédiatement, la plaie de ne semble pas infecté, mais le sang coule toujours et est à vif. Ce n’est pas beau à voir, je dois lui faire un soin magique pour au moins arrêté le saignement et aider la cicatrisation. Je me concentre alors, ma corne brillant doucement en fermant les yeux alors que je pose une patte sur la blessure.

La zone brille un peu durant quelques minutes, afin d’être sur que mon sort fasse effet, je ne veux pas risquer le moindre problème, quitte à me vider un peu de mon énergie. Lorsque je la retire, le saignement n’est plus et la blessure à déjà une meilleur tête, même si ce n’est pas encore ça. J’ai la tête qui tourne après avoir fait le sort, je n’ai pas encore bien l’habitude de faire ça, surtout aussi longtemps.

Je commence alors à faire des soins plus traditionnel on va dire, je commence par désinfecter encore un peu la blessure avant de mettre un gaze dessus et de bander fermement le tout, ce qui me donne un peu de travail car je dois l’appuyer contre un arbre afin de le faire correctement et surtout que ça tienne.

Je mets un bon moment à effectuer tout ça, surtout que le dragon ne se réveille pas du tout, il est vraiment dans le coltard complet. La nuit est maintenant bien tombée, je décide donc de rester ici avec lui ici pour la nuit. Je prépare donc rapidement un camp sommaire avec un petit feu pour ne pas avoir trop froid durant la nuit. Et dire que la ville n’est pas loin, tant pis, si mon patient se réveille rapidement et peux bouger, on va tenter d’aller à la ville et d’y trouvé une auberge pour la nuit, sauf si j’ai de la chance et qu’il habite, cela va me faire des économies si il veut bien m’hébergé pour la nuit.

Je lui tourne alors le dos, me concentrant sur le feu qui crépite doucement, je vais bien sentir si il se réveille, malgré mes soins, il doit encore avoir mal. Donc s’il bouge, il va au moins faire un petit bruit à cause de la douleur. De toute façon, je reste sur mes gardes, mes armes à porté si j’ai besoin de me défendre, mais en le soignant, à part un lame de faux casser incrusté d’une pierre qui est ranger avec mes affaires pour ne pas là perdre, j’ai rien trouvé pouvant servir d’arme. Bon après, les dragons sont des armes à eux tout seul, je l’ai couvert de ma cape, ne pouvant pas lui remettre son sweat sans risqué de rouvrir la blessure en le manipulant trop.

Je regarde les étoiles par moment avec le feu pour seul éclairage, chauffant doucement l’atmosphère, j’espère qu’il va s’en remettre, je ne veux pas avoir fait tout cela pour rien, mais au moins ça a été un bon entrainement pour mes soins magiques. Je soupire à plusieurs reprises en regardant parfois le ciel, parfois le feu et parfois rapidement du coin de l’œil mon patient qui dors toujours, allonger dans l’herbe verte juste derrière moi, ma cape sur lui.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Sam 9 Jan - 2:51

-Franchement, comment j'ai fait pour en finir là, comme ça ? Me dis-je à moi-même, dans ma tête, sans vraiment savoir où je me trouvais.

L'endroit où je me trouvais était indescriptible. Je n'y voyais rien, rien du tout, il n'y avait, ni couleur, ni ombre, ni lumière…. Tous simplement un vide complet. J'étais tel que, noyé dans ce vide sans fin, la solitude était ma seule compagnie. Après tout, elle l'a toujours été…

Tout d'un coup, mon environnement se mit à changer, une lumière si étincelante arriva et éclaira tout le vide qui était autour de moi. Plein choses prenaient forment et commençaient à être de moins en moins flou. Tout d'abord, je me vis, assis sur une chaise, devant une table en un bois assez rare avec des détails extrêmement précis dans les gravures. J'étais sûrement dans une salle à manger, d'une famille de la haute société, de la haute noblesse à la vue de la grande salle, bien décorée, fait obligatoirement par des artistes de renom et aussi aux couverts en argent et aux assiettes en porcelaine. Bizarrement, cet environnement me disait vaguement quelque chose, de bien familier à ma propre personne. Puis, plusieurs personnes apparût tout autour de moi, des personnes de la même race que moi, des dragon, chacun d'entre eux.

Il y avait quatre dragonnes et deux dragons en tenues de servants de la maison, ainsi qu'un dragons assez imposant à ma droite au bout de la table , une belle dragonne me regardant avec un sourire chaleureux et apaisant à la fois, se présentait aussi au bout de la table, mais cette fois à ma gauche et enfin, en face de moi, se présentait une très jeune dragonne, on peut même dire que c'était une enfant, en la voyant on pouvait constater qu'elle était la fille des maîtres de la maison. Bizarrement, je la vis pointer une cuillère pleine de purée pointée vers moi, quel commença à tirée vers elle et lâcher son instrument en lançant sa purée qui atterrit en plein sur mon visage.

-andouille va ! Toujours aussi peu de réflexe dès le matin grand-frère ! dit elle en riant à se rouler par terre.

En entendant ces mots je reconnus toutes les personnes m'entourant. C'était ma famille, la famille Blood, une famille noble de dragon. Je me suis mis à sourire et rire un petit peu en enlevant la purée sur mon visage avant de dire : 

-C'est toi l'andouille, à être toujours aussi idiote, même dès le matin.

-J'avoue que là, mon fils, tu touches un point. Dit mon père en ricanant un petit peu.

Après ses mots tout le monde dans la salle à manger se mit à rire, sans pouvoir s'arrêter. Je souriais de bonheur a leurs côtés, j'étais heureux. Mais cet instant de purs bonheurs ne dura que quelque instant, avant de remarquer que ma sœur, mon père, ma mère et tous les autres commençait à saigner de partout, avec des plaies profondes apparaissant sur leur majeur parti de leur corps. Je commençais à avoir peur, horriblement peur et me suis mis à me lever brusquement de ma chaise avant de reculer doucement.

-Qu'y a-t-il Skaz ? Pourquoi t'éloignes-tu de nous ? Fût leurs mots, tous en me regardant dans les yeux, se rapprochant de moi.

-Non, non, non, non,....

Je me marmonnais ceci encore et encore, tout en reculant en me bouchant les oreilles pour éviter à tout prix de les entendre une nouvelle fois m'appeler. Tout d'un coup, tout l'environnement parti en fumer et réapparu dans une scène des plus horrible de ma vie. Mon retour chez moi, voyant toute ma famille, massacrée jusqu'au dernier, ainsi que ma mère et mon père, transpercé par une dizaine d'épées à chacun.

-Pourquoi, pourquoi, pourquoi,.... répétaient-ils, dans leur souffrance interminable et très douloureuse, tout en me regardant une nouvelle fois droit dans les yeux.

-Pourquoi es-tu le seul a être sorti vivant ? Pourquoi es-tu en vie ? Disaient-ils encore et encore alors que leurs corps se décomposaient peu à peu, sous mes yeux.

Je me suis mis soudainement à crier à la fois de peur et de folie tout en pleurant, après avoir entendu leurs paroles. Pendant plusieurs minutes, j'ai continué à crier sans m'arrêter, alors que des ombres s'emparaient de moi. Une fois qu'ils ont réussi a m'envelopper entièrement de leurs ombres, je me suis réveillé soudainement contre un arbre, levant très rapidement ma tête en respirant fort et rapidement, les yeux grands ouverts.

-Vraiment bizarre ce rêve... Me dis-je à moi-même

Je vis une cape noire sur moi et l'ai enlevé juste après l'avoir vu. Je vis aussi que ma veste ne se trouvait pas sûr moi, alors j'ai commencé à chercher partout autour de moi, sans remarquer la jeune demoiselle qui m'avait sauvé la vie, en soignant mes blessures graves.

-Mais où est-elle, bordel ? Dis-je soulevant des pierres, cherchant ma veste avant de sentir l'horrible douleur à mon cœur.

Je me suis mis a genoux, par terre, serrant fortement ma poitrine et gémissant de douleur, attendant que la douleur horrible que provoquait mon cœur ralentissent et passe.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Sam 9 Jan - 21:59

Alors que mon regard et tourné vers les étoiles, j’entends comme un mouvement dans mon dos, mo patient se réveille enfin ? Mais je n’ai pas le temps de tourné la tête que son crie me fait légèrement sursauté sur le moment avant de le regardé se redresser, marmonnée quelque chose à propos d’un rêve, retire, sans vraiment de délicatesse, ma cape qui se retrouve par terre maintenant et fini par se mettre à cherché frénétiquement quelque chose.

Cela me déboussole sur le moment, surtout qu’il m’ignore complètement, comme si, moi et le feu, ne sommes pas là. Il jure en se demandant où se trouve l’objet de sa quête, il s’agit de son sweat ou de sa lame cassé ? Je me demande bien, mais je n’ai pas le temps d’ouvrir la bouche, de vraiment réaliser ce qui se passe, que le voilà, après avoir soulevé des pierres ridicule ne pouvant rien cacher dessous ou derrière, il se tient d’un coup la poitrine.

Il gémit alors de douleur en mettant un genou à terre, il a surement du rouvrir sa blessure en gigotant dans tout les sens comme ça. Je me lève rapidement et me rend à ses côtés en rouspétant fortement, le tout en examinant à nouveau la blessure :

- Evite de trop bouger, ta blessure est encore fraiche, tu vas la rouvrir. Ensuite, si tu cherche tes affaires, elles sont avec les miennes, pour ne pas les perdre dans le noir de la nuit, près du feu.


D’ailleurs, on s’en rapprochait afin que je puisse mieux examiner tout ça.Je le fait s’appuyer sur moi et le conduit doucement là où je me suis installer confortablement, prenant avec ma magie ma cape que je plis en plusieurs couches afin de faire un coussin pour le dragon. Je le force à se rallonger, lui proposant de l’eau en même temps, avant d’examiné la blessure, retirant doucement les bandages. Elle ne semble pas saigner ou être ouvert, c’est déjà une bonne chose, pas d’infection en vue non plus.

Je soupire de soulagement et refait le pansement, avant de m’asseoir à côté de mon patient, plongeant son regard dans le sien, il semble si seul, avoir traversé temps d’épreuve. Il en a bavé c’est clair, à côté, je ne suis rien avec mes petits problèmes de princesse. Pour éviter une autre session de bougeotte, je lu rend ses affaires, d’abord son sweat et après la lame brisé, prenant soin de la posé et de non lui donner directement comme le vêtement en disant d’une voix que je ne sais pas comment définir :

- Tient, excuse moi de les avoir prit, je ne pensais que leurs absences aller te faire avoir une tel réaction. Evite de trop bouger aussi, tes blessures sont certes bien refermé, mais encore sensibles et fragiles, pouvant se rouvrir si tu fais des gestes trop brusque. Tu as mal comment sinon ? Que je puisse te soulager un minimum, tu as faim ? Tu dois reprendre ses forces, par contre je n’ai pas de viandes à te proposer, que des fruits secs, plus facile à transporté.


Sur ses mots, je sors de mon sac un sachet de fruits secs que j’ai mis dans mes affaires avant de partir, ayant déjà fini le peu d’aliment frais, il me reste bien encore du miel, que je sors aussi, mais bon, cela ne nourrit pas forcément un dragon.

Pendant que je remets du bois dans le brasier, lui tournant un peu le dos au passage, j’attends du coin de l’œil que mon patient est mangé, bu ou encore remis son sweat, surveillant au passage qu’il ne s’ouvre pas en le remettant. Une fois qu’il est fini ce qu’il veut faire, je reprends la parole :

- C’est quoi ton nom ? Tu n’es pas obliger de me le dire si tu ne veux pas, moi c’est Shade, Qui ou quoi t’a mis dans un tel état ? Sinon, tu habite à Pretuskria ?


Comme il est réveiller et que le sommeil ne me gagne pas encore, autant discuter un peu et faire connaissance, de toute façon, c’est l’une des raisons de ma présence en ses lieux, apprendre à connaitre les habitants du Dark Plege. Je joue un peu avec un bâton pour attiser les flammes qui réchauffe toujours la petite zone où on se trouve, me demandant si le dragon va répondre ou non. Je me demande même si il va réagir à mon nom ou pas, ce n’est pas comme si je suis la seule personne avec ce nom et si il ne sait pas à quoi je ressemble et dans la pénombre de la nuit, je ne vais pas être vexé ou autre si il ne me reconnait pas. Je préfère limite, au moins il va être sincère avec moi et ne va pas essayer de me faire de la langue de bois ou autres choses du genre.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Dim 10 Jan - 2:45

- Évite de trop bouger, ta blessure est encore fraîche, tu vas la rouvrir. Ensuite, si tu cherches tes affaires, elles sont avec les miennes, pour ne pas les perdre dans le noir de la nuit, près du feu.

Je n'avais même pas remarqué sa présence, en entendant ces mots, je fus surpris, mais ne répondit pas. Elle me fit prendre appui sur elle et ma conduit doucement vers le feu, avant de m'allonger de force dur le sol en posant ma tête sur sa cape noire en guise d'oreiller. Elle se mit à examiner ma blessure, pendant que je buvais l'eau qu'elle m'avait proposée. Je ne voulais en aucun cas qu'elle me soigne, ni même qu'elle s'approche de moi, mais vu dans l'état où j'étais, je ne pouvais pas faire beaucoup de choses et surtout, elle avait l'air assez entêter comme fille donc, ça  servait a rien de lui demander de dégager, délicatement comme brutalement.

Après avoir examiné ma blessures pendant quelques minutes, elle a refait mon bandage et s'est assis à côté de moi. Bizarrement, je me sentais observé, comme cette fille était la seule personne autour de moi, j'ai donc constaté que l'observatrice ne pouvait être qu'elle. Peu de temps après, elle a déposés mes affaires à côté de moi avant de me dire :

-Tient, excuse moi de les avoir pris, je ne pensais que leurs absences aller te faire avoir une telle réaction. Évite de trop bouger aussi, tes blessures sont certes bien refermé, mais encore sensibles et fragiles, pouvant se rouvrir si tu fais des gestes trop brusques. Tu as mal comment sinon ? Que je puisse te soulager un minimum, tu as faim ? Tu dois reprendre ses forces, par contre je n'ai pas de viandes à te proposer, que des fruits secs, plus facile à transporté.

Encore une fois, je ne lui répondis pas et mis ma veste encore un peu ensanglantée délicatement pour éviter la venue d'une douleur de ma plaie tout en gardant a côtés, proche de moi, les restes de ce qui était autrefois, ma compagne dans tous mes combats. J'ai refusé de prendre la nourriture qu'elle a déposée soigneusement en face de moi, ces trucs avaient l'air de vulgaire restes, on ne tiendrait pas trois jours avec aussi peu de vivres.

- C'est quoi ton nom ? Tu n'es pas obligé de me le dire si tu ne veux pas, moi c'est Shade, qui ou quoi t'a mis dans un tel état ? Sinon, tu habites à Pretuskria ? Ma-t-elle dit, comme si de rien n'était, en s'occupant du feu de camp.

Je me suis relevé en prenant bien-sûr, ce qui reste de ma faux. Mon action pour me relever fût assez difficile, en dépit de la douleur que provoquait ma plaie alors, que ma patte était posée dessus par simple réflexe.

- Tu n'as pas à savoir mon nom, ou comment cela m'est arrivé....Après tout, dans ce monde, ni aucun autres, je n'ai pas d'existence... Dis-je en soupirant et en regardant le ciel, d'un visage sans expression avec un regard vide, les pattes dans les poches.

Pendant un court moment, j'ai regardé le ciel étoilé et étincelant, toujours en soupirant a plusieurs reprises avec mon regard vide et sans expression. Je me demandais même si ma vie devait être encore présente dans ce monde. Je me suis dit dans ma tête que j'aimais bien les défis et que survivre, à ce que nous réserve le destin, en était un.

-Les dieux, m'ont vu naître, apparaître dans ce monde et ont aussi vu mon enfance, ce que j'ai vécu et subi. Mais maintenant, ils ne veulent plus de moi, ils veulent que je disparaisse à jamais de ce monde, ils me pourchassent, encore et encore, mais jamais, je dis bien, jamais, il n'arriveront à moi. Ils m'ont mis au défi et je l'ai accepté, comme il se doit. Dis-je toujours le regard pointer vers le ciel, mais cette avec un léger sourire.

Après mes mots, j'ai tourné le dos la jeune dame appelée Shade et ai recouvert ma tête avec la capuche sombre de mon sweat avant de partir, dans la direction de la ville de Pretuskria, gémissants légèrement de douleur et en titubant un peu sur la route, sans doute un peu étourdit par la perte de sang.

Après quelques minutes de marche, je me suis senti de moins en moins bien et ma vision devenait peu à peu fou et devenait parfois difformes. J'ai donc décidé de revenir sur mes pas, en capturant et tuant un petit lapin sur le passage pour pouvoir le préparer et le manger au feu de camp. j'ai continué à marcher droit devant moi, encore et encore, jusqu'à distinguer très difficilement la lumière du feu de camp et la jeune Shade, assise non-loin de ce dernier. Une fois à un ou deux mètres environ, du feu de camp, ma vision se mit à à devenir horriblement flou et difforme à la fois.

- Et merde, encore... Dis-je, avant de m'évanouir et tomber sur le sol comme un vieux sac de sable, tenant encore fermement le lapin dans ma patte droite. Je me disais dans ma tête, que finalement, je devrais écouter les conseilles de cette charmante dame et me reposer pour reprendre des forces et surtout, ne pas m'évanouir, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Dim 10 Jan - 14:22

Durant tout le temps où je m’occupe de lui pour sa blessure, l’observe ou lui parle. Le dragon ne me répond pas, il me jette limite un regard comme quoi je le dérange plus qu’autre chose. Il boit l’eau que je lui propose, avant de mettre son sweat à capuche, doucement bien sur afin de ne pas avoir trop mal je suppose. Mais il ne touche pas à mes fruits secs, comme si cela aller le tuer d’en croquer quelques uns. Je hausse légèrement les épaules, si il en veut pas, je ne vais pas le forcé non plus.

Par contre, quand je lui demande son nom et ce qu’il lui est arrivé, le dragon s’éveille et s’anime enfin, se redressant tant bien que mal, sa lame brisé avec lui, elle doit vraiment être précieuse pour y tenir autant, surement vient elle d’une arme qui fut autrefois son alliée, son ami. C’est donc debout, une patte posé sur sa blessure que mon patient me fait répond et me fait enfin entendre le son de sa voix, le tout avec un regard tourné vers la voute céleste qui nous sert de toit.

- Tu n'as pas à savoir mon nom, ou comment cela m'est arrivé....Après tout, dans ce monde, ni aucun autres, je n'ai pas d'existence...


Il ne veut rien me dire et je peux le comprendre, pourquoi s’ouvrir à une parfaite inconnue tel que moi. Surtout dans te tel circonstance. Je ne réponds pas et continue de jouer avec les flammes du feu, me concentrant un peu dessus. Après tout il a raison, personne n’a d’existence dans ce monde, encore plus si personne ne nous en donne, on n’existe qu’à travers les autres et uniquement les autres.

Nous restons quelques instants dans le silence, lui soupirant régulièrement les yeux fixé sur les étoiles et moi sur les flammes du feu de camps, me demandant si il compte rester avec moi jusqu’au levé du soleil ou pas. C’est lui qui rompt le silence installé, des paroles bien profondes :

-Les dieux, m'ont vu naître, apparaître dans ce monde et ont aussi vu mon enfance, ce que j'ai vécu et subi. Mais maintenant, ils ne veulent plus de moi, ils veulent que je disparaisse à jamais de ce monde, ils me pourchassent, encore et encore, mais jamais, je dis bien, jamais, ils n’arriveront à moi. Ils m'ont mis au défi et je l'ai accepté, comme il se doit.


Des paroles bien sombres et triste aussi, des paroles qui semblent répondre à ma question, c’est donc le destin et les dieux qui l’on mit dans un tel état, affrontant la mort elle-même jour après jour, d’ailleurs il sourit doucement en prononçant ses paroles. Il a raison après tout, dans ce monde, survivre est la seule chose à faire dans ce monde, envers et contre tout. Le reste ne sert qu’à prouver que nous sommes vivants pour nous et les autres, qu’on existe réellement en somme.

Mais je ne vais pas avoir le loisir de débattre sur se sujet avec lui, en effet, le voilà qui me tourne le dos, mettant sa capuche sur sa tête, comme pour me faire comprendre que cela ne sert à rien de le retenir plus longtemps, cela ne sert à rien. Je ne peux que regarder son dos s’éloigner et disparaitre dans la nuit et la forêt sombre. Je soupire fortement, même pas un merci ou autre chose du genre, après je ne doit pas m’attendre à ce genre de chose au sein du royaume, tout le monde n’est pas comme Scaredy Cat.

Je décide donc de m’installer confortablement près du feu, mettant ma cape sur moi, pour être un peu plus couverte et mange tranquillement mes fruits secs, rangeant le miel dans mon sac au passage. Il se passe bien plusieurs minutes depuis le départ du dragon, je commence doucement à somnoler alors que je me prépare doucement à passer la nuit ici. Mais un bruit sourd me sort de mon état endormie, comme si quelque chose lourd est tombé brutalement sur le sol, je me lève, prend mon épée avec et vais voir cela de plus près, afin de m’assurer que rien ne me guette dans le nuit noir, attendant que je m’endors pour le trancher la gorge.

J’avance donc à tâtons dans la nuit noire, une torche improviser comme seul moyen d’éclairage. En avançant vers l’origine du bruit, je tombe à nouveau sur le dragon qui m’a quitté plus tôt, il semble avoir perdu connaissance en revenant vers elle et le camp, mais pourquoi être partie alors, la réponse se trouve dans l’une de ses pattes, un lapin mort s’y trouve, il est seulement aller cherché à manger.

Je soupire doucement, le mettant bien que mal sur mon dos afin de le ramener auprès du camp avec son lapin. J’y arrive tant bien que mal, mais je vais bien dormir cette nuit moi à la fin. Une fois n’est pas coutume, je l’allonge contre au sol et soulève son sweat pour vérifier, une nouvelle fois, sa blessure, une petite tache de sang apparait sur le bandage blanc, sa chute a du la faire rouvrir. Je retire rapidement et vivement son pansement avant de presser mon sabot dessus, ma corne brillant à nouveau. Autant faire radical et utiliser encore une fois la magie pour le soigner.

Après quelques secondes, le sang n’a plus lieu d’être, mais j’ai la tête qui tourne à nouveau, plus fortement que toute à l’heure par contre. Je refais le pansement rapidement avant de me concentré sur autre chose, sinon je vais finir part tombé à mon tour. Laissant le dragon tranquille, espérant qu’il ne va pas tarder encore une fois à se réveiller, je commence donc à dépecer le lapin qu’il a attrapé, utilisant mon poignard pour cela, certes ce n’est pas le meilleur des outils pour ça, mais c’est mieux que rien.

Je me frotte les yeux avec une patte, ma vue se trouble légèrement par l’utilisant d’autant de magie, je ne suis vraiment pas habituer à faire ça. Mais après une bonne nuit de sommeil, cela ne va être que du passer. Je me demande s’il veut le lapin cuit ou cru, avec un peu de miel pour lui donner un petit gout sucré. Je continue donc de le préparer doucement et tranquillement, cela ne me rebute pas, après tout, j’ai vu et fait bien pire sur quelqu’un de plus gros et imposant, attendant son réveil en marmonnant :

- Je me demande si les dieux m'en veulent aussi, me faire aussi traversé autant d'épreuve, je paie surement la chance que j'ai eu bébé en me mettant sur le route de mon père. le destin peux être bien cruelle parfois.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Dim 10 Jan - 16:56

Je me suis réveillé un peu plus tard, allonger sur le sol, en ouvrant très peu les yeux et vis faiblement la silhouette, d'une personne près du feu de camp en train de préparer, le lapin que j'avais ramené. C'était sûrement la jeune Shade, en même temps, je me rapprochais d'elle quand je me suis évanoui m'évanouir comme un vieux sac, remplie d'objet bien lourd.

-Je me demande si les dieux m'en veulent aussi, me faire aussi traversé autant d'épreuve, je paie sûrement la chance que j'ai eue bébé en me mettant sur la route de mon père. le destin peut être bien cruel parfois.

Ces mots, cette fameuse question que ce pose beaucoup de personnes dans le désespoir. La question que je me suis posé mainte fois, il y a bien longtemps, quand je n'étais qu'un enfant perdu dans le bain de sang et les dépouilles de sa famille. Mais au bout d'un moment, on doit faire un choix, un choix très important qui décidera de notre propre futur.

-On se demande souvent si les dieux nous en veulent, mais on le sait déjà, c'est juste qu'on ne s'en rend pas compte. Soir on décide de ne rien savoir et continuons de suivre le mouvement crée par les dieux, comme de simples petites marionnettes, soit on décide de tout savoir et faisons un choix qui décidera de notre futur. Dis-je en me relevant un peu et prenant appui sur un rocher, en posant doucement mon dos dessus.

Tant que je suis là et que je ne peux pas vraiment bouger, autant parler un peu au lieu d'avoir une vieille ambiance morbide et froide. Cette jeune dame ce pose la fameuse question et une fois qu'on se la pose, l'horloge de notre vie s'arrête et ne redémarrera qu'une fois une réponse sincère sera dites, j'espère que pour elle, cela ne sera pas trop méchant comme résultat, qu'elle ne finira pas comme moi.

-Moi, je l'ai su quand je n'étais qu'un petit garçon ayant tout perdu et deux choix s'offrait à moi. Soit je mettais fin à mes jours et disparaissais complètement de la surface de ce monde et de l'univers, soit je me relevais et décidais de devenir celui qui défiera les dieux en survivant à ce qu'il m'enverrait, quoi qu'il arrive. Peu importe les blessure que j'obtiendrais, je me relèverais et détruirais tout ce qui se mettront sur mon passage menant à la perte de ces dieux qui m'ont tout enlevé. Et toi, jeune demoiselle, quel choix fera-tu si tu décides de savoir cela et que finalement tu apprend que les dieux veulent que ton existence ne soit plus ? Dis-je en la regardant, de mon air sérieux.

En attendant sa réponse, je me suis levée difficilement et me suis assis à côté d'elle, avant de m'amuser à bouger les branches du feu avec un bout de bois. Je me demandais moi aussi à ce moment-là, ce que le futur me réservait comme malheur, encore une fois. Est-ce que j'allais me battre jusqu'au bord de la mort, comme la dernière fois, ou est-ce que j'allais passer quelques jours tranquilles, afin de me reposer, dans une auberge de fortune et en piteux état, vu le peu d'argent qui me reste. Franchement, je n'accordais pas vraiment d'importance à ma vie, mis à part le fait que je veuille survivre à tout prix.

Qu'elle serait sa réponse, cette réponse qui décidera de la ligne parcourant son avenir lointain. Va-t-elle au moins décider de savoir si les veulent d'elle, ou non ? Est-ce qu'elle va devenir une âme errante comme moi ? Je n'ai pas été aussi curieux envers quelqu'un depuis longtemps. Je l'avoue, parfois ça fait du bien de parler avec quelqu'un, de ne plus être seule pendant un moment, même s'il est très court. Pendant un petit moment j'ai continué à jouer avec le feu de bois, histoire de m'occuper un peu, attendant ma réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Lun 11 Jan - 12:11

Alors que je marmonne dans ma barbe, le dragon se réveille en me parlant tranquillement au sujet de ce que j’ai dit il y a quelque instant. Se redressant doucement sur un rocher qui lui sert d’appuie, je lui jette rapidement un regard réprobateur de bouger encore une fois, il doit rester couché, c’est la meilleur position pour son état.

Dans ses paroles, il répond un peu pour moi à mes questions sensé se perdre dans la nuit profonde, avant de proposer les deux choix qui s’offre alors à nous dans un tel cas et questionnement, faire le jeux des dieu et devenir leur pantin ou de coupé nos fils pour faire nos propres choix, notre propre destinée, notre futur.

Je soupire en entendant ses paroles, c’est facile de le dire, mais à faire, surtout qu’il n’y a pas que les dieux qui forge ma destinée à ma place, beaucoup de monde le fait à ma place. Je dois d’abord échapper à ses fils là avant de m’occuper de ceux des dieux, mais lorsque je le fais, j’y arrive, les ennuies pleuvent sur moi, comme une punition.

Mais il semble parlé du sujet avec temps d’aisance, de connaissance, comme si il est déjà par là avant moi. Je me suis arrêté de préparé le lapin pour mieux l’écouter et le regardé dans les yeux. Surtout qu’il n’a pas fini de parlé, le regard sérieux plongé dans le mien, il commence à me raconter le moment où il a du faire ce choix et ce qu’il a décidé de choisir à ce moment là.
Il a fait le choix de se battre, de résisté à ce que les dieux ont choisi pour lui et de tracé son propre destin, son propre chemin, quitte a devoir se relevé après de grave blessures comme aujourd’hui.

Par contre, sa question sur mon choix à moi me désarçonne légèrement, je ne m’attends pas à ce qu’il me la pose aussi rapidement. Je détourne alors le regard suite à sa question, le plongeant dans les flammes rougeoyantes et dansante du brasier. Je ne sais pas quoi vraiment répondre au dragon, surtout que je ne connais toujours pas son nom ou même un pseudonyme. Une fois son monologue fini et dans l’attente de ma réponse, il vient de placé à mes côtés, m’arrachant un soupire du fait qu’il bouge encore malgré sa blessure, avant de faire comme moi toute à l’heure, jouer avec les brindilles qui compose notre feu de camps.

Je remets ma concentration quelques instant sur le lapin avant de la donner au dragon en lui mettant le miel sous le nez en disant :

- Je ne sais pas si tu souhaite le cuire ou pas, je te conseil sinon de mettre un peu de miel dessus lors de la cuisson, cela donne un bon petit gout sucré, si tu aime cela bien sur.

Je m’allonge par le suite à ses côtés, posant ma tête sur mes pattes et regardant le feu intensément, préparant ma réponse à se question, autant continuer de parlé, je fini donc par répondre d’une voix morne, sans entrain ou joie :

- Je souhaite suivre ma propre voie et chemin, mais j’ai plus de personne que seulement les dieux sur mon chemin, je dois d’abords m’affranchir d’eux avant de m’attaquer au divin. Tu semble avoir vécu bien des choses dans ta vie, moi ce n’est que des soucis insignifiants qui me font me faire mal. Des problèmes qui n’ont pas lieu d’être si j’étais plus forte, que j’écoutais plus certaines personnes ou encore que je n’en fais pas qu’à ma tête, ma vie ne m’appartient pas et ne m’appartiendras surement jamais, quoi que je fasse pour montré le contraire.

On dit que j’ai eu beaucoup de chance dans la vie, que je ne dois pas me plaindre de ce qui m’arrive et que je dois même remercier le ciel chaque jour, mais cette vie, on la choisi pour moi, on me la reproche souvent et même la personne l’ayant décider ainsi commence à le regretter, je pense que si je fais encore une erreur, ce soit celle de trop et que ma vie prenne fin à ce moment là.


Je le vois bien dans le regard de mon père, je ne suis que déception à ses yeux, une personne indigne d’être sa fille, d’avoir se titre qu’est le mien, je sais que je suis en sursis avec lui, que ma vie actuelle ne tient qu’à un fil et que je dois faire mes preuves, montré à tous que je ne suis pas une personne faible, insignifiante, une vie qu’on peux faire disparaitre sans conséquence, après tout, en dehors d’être un poids, je ne suis rien du tout aux yeux de beaucoup de monde, mes amis ne compte même pas sur les griffes d’un dragon.

Je soupire et me redresse légèrement, regardant cette fois les étoiles avant de conclure :

- Je cherche encore mon chemin et je ne suis même pas sur de le trouvé un jour sans que cela mène à mort, ici bas je ne suis rien pour beaucoup de monde et j’en viens même à me demander si ce que j’essai de faire en vaut le coup, après tout, sans cet homme, mon existence serais déjà fini depuis bien des années maintenant.


Je reste les yeux plongé vers les étoiles, laissant une larme coulé sur ma joue, je dois avoir l’air pitoyable de me confier comme cela à un dragon que je ne connais même pas ou à peine, je ne sais même pas son nom. Mais après, il n’a pas l’air de savoir qui je suis vraiment et puis je m’en fiche un peu, je suis ici pour m’ouvrir aux habitant de Dark Plege, devenir celle que je dois devenir comme le pantin que je suis, même si j’essaie de l’être à ma façon quand même.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mar 12 Jan - 19:53

-Je ne sais pas si tu souhaite le cuire ou pas, je te conseil sinon de mettre un peu de miel dessus lors de la cuisson, cela donne un bon petit goût sucré, si tu aime cela bien sur. Dit elle, en me donnant la dépouille du lapin et du miel, avant de s'allonger sur le sol en regardant avec grande assistance, le feu jaillissant du tas de bois en face d'elle.

Attendant toujours sa réponse, je commence a mariner le lapin avec un petit peu de miel. Quand tout d'un coup, elle se mit a dire d'une voix morne :

-Je souhaite suivre ma propre voie et chemin, mais j’ai plus de personne que seulement les dieux sur mon chemin, je dois d’abords m’affranchir d’eux avant de m’attaquer au divin. Tu semble avoir vécu bien des choses dans ta vie, moi ce n’est que des soucis insignifiants qui me font me faire mal. Des problèmes qui n’ont pas lieu d’être si j’étais plus forte, que j’écoutais plus certaines personnes ou encore que je n’en fais pas qu’à ma tête, ma vie ne m’appartient pas et ne m’appartiendras sûrement jamais, quoi que je fasse pour montré le contraire. 

On dit que j’ai eu beaucoup de chance dans la vie, que je ne dois pas me plaindre de ce qui m’arrive et que je dois même remercier le ciel chaque jour, mais cette vie, on la choisi pour moi, on me la reproche souvent et même la personne l’ayant décider ainsi commence à le regretter, je pense que si je fais encore une erreur, ce soit celle de trop et que ma vie prenne fin à ce moment là.

Parole très profonde, elle viennent droit du cœur ça se voit. Mais de mon point de vue, cette fille était assez ignorante, elle n'a pas de courage, elle ne veut pas se battre pour elle-même, mais pour les autres. Pour elle, on peuple passe en premier alors que ces derniers ne font que dire qu'elle ne mérite de pas vivre, qu'elle a eu de la chance d'être sauvée. Ce peuple ne devrait en aucun cas vivre, il ne le mérite pas, juger la vie d'une personne sans même la connaître est inacceptable. Quelques secondes ,après un léger silence, la jeune Shade soupire et se redresse, regardant les étoiles brillantes du ciel nocturne, avant de conclure :

-Je cherche encore mon chemin et je ne suis même pas sur de le trouvé un jour sans que cela mène à mort, ici bas je ne suis rien pour beaucoup de monde et j’en viens même à me demander si ce que j’essaie de faire en vaut le coup, après tout, sans cet homme, mon existence serais déjà fini depuis bien des années maintenant.

En la voyant et entendant déprimer sur sont sort, je n'ai pas pu m'empêcher de poser le lapin prête au sol et de m'énerver, avant de lui donner une bonne tape sur l’arrière de la tête, sans trop lui faire mal quand même. Par la suite je me suis levée, puis ais serré les poings fortement en la regardant droit dans les yeux, avant de dire :

-Arrête de t’apitoyer sur ton sort ! Si des personnes, même nombreuses, t'insulte de cette manière, ignore les, s'ils se mettent sur ton chemin et te bloque, tue-les, massacre-les, jusqu'au dernier. Peut importe les difficultés, tombe au sol et relève-toi tant que tu est encore de ce monde puis bat-toi, encore et encore. Montre-leur que tu en as dans le ventre et pas par une façon qui les feront t’appeler « héro » ou je ne sais quoi. La meilleure des manières est de leur inspirée une grande terreur en tuant tout ceux qui se mettront sur ton chemin.

Mon regard et ma voix était celui des plus sérieux, elle ne mérite pas d'être traitée ainsi. Et pour cela, je me devais de lui montrer un petit exemple, espérant qu'elle retienne la leçon. Je jette fortement ma lame au sol qui se plante a l'intérieur avant de me mettre a prendre le lapin et le mettre au feu accroché a une branche. Je prend une grande inspiration, malgré la douleur de ma blessure et crache des flammes de toutes mes forces sur le tas de bois au feu très faible avant de reprendre mon attitude sérieuse et la regarder de mon regard le plus noir qui soit, alors que de léger fils de brumes noire venant de ma faux, se mettent a se promener sur tous mon corps.

-Tu me fais penser à moi il y a bien longtemps, quand j’étais des plus jeunes, alors je ne te le dirai qu'une seule fois. Lorsque qu'on t'insulte ou que tu entend des personnes parler de toi derrière ton dos. Ignore-les mais lance leurs ton regard le plus sombre qui soit, pour leur faire comprendre qu'il ne sait pas de qui ils parlent. Dis-je avant de prendre un grand sourire et un regard un peu fou et reprendre. Et ensuite, lors d'un combat sanglant, plein de haine, ne montre pas un regard noir, mais plutôt un sourire, le plus fou des sourire et amuse-toi, car il n'y a pas plus amusant, qu'un combat des plus sanglant et haineux !

Comprend, s'il te plaît, comprend, toi qui est au bord de la vie menée dans le plus profond des ténèbres, ne finit pas comme moi, une personne dont la vie est sans couleur. Je suis devenu un grand monstre assassin qui ne vit que pour provoquer la mort autour de lui. Je reste dans l'ombre et fait en sorte de ne pas gagner en réputation, car mon existence, ma vie n'est qu'un vulgaire fantôme qui se cherche dans la pénombre de mon cœur, jamais il ne trouvera de chemin. Me dis-je dans la tête, tout en regardant toujours intensément la jeune Shade droit dans les yeux, reprenant mon regard sérieux, avec un léger sourire.

-Ma vie n'est que sans couleur, mon existence n'est qu'un fantôme se cherchant lui même encore et encore. Mais je me bat, peu importe ce qui se présente devant moi, a chaque fois je me dit que j'y arriverai quoi qu'il arrive, et chercherais encore et encore la couleur de ma vie. Et toi, oui, toi jeune Shade, tu doit te battre, et lutter jusqu'à ta mort. A ce que tu as dit, on dirait que tu abandonne facilement et justement, il ne faut jamais abandonner et toujours te relever. Certes tu en obtiendra des séquelles, mais tu pourra te dire que tu a réussit, et que personne ne pourra te contredire sur ta force. Dis-je avant de me rasseoir par terre et regarder le feu, toujours le léger sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mer 13 Jan - 12:22

Je regarde toujours le ciel, me demandant ce que les étoiles me réservent, je ne me rends pas compte sur le moment que le dragon ne réagit pas très bien à mes paroles, il n’aime pas ma réponse à tel point qu’il me donne une tape derrière la tête qui me ramène sur terre, je ne retiens pas un « AÏE » en mettant mon sabot à l’endroit où j’ai reçu la claque.

Je tourne alors un regard aussi un peu énervé vers lui, il se lève, les poings serré très énervé et me regarde dans les yeux, j’ai l’impression qu’il me transperce de part en part. Et là, il commence un très monologue, mais le truc, c’est qu’il m’engeule clairement là, m’ordonnant de ne pas m’apitoyer sur mon sort, d’ignoré ceux qui m’insulte, de mettre six pieds sous terres ceux qui se mette sur mon chemin et me bloque.

Je souris légèrement à cette idée, mais il ne sait pas qui je dois tuer alors, il continue sur le fait que je dois toujours me relevé, continuer de me battre, peu importe les difficultés que je rencontre. Que je dois montrer qui je suis, de quel bois je suis faites, quitte à utiliser n’importe quel moyen pour qu’on m’appelle par le nom qu’on me doit, précisant au passage qu’il n’a pas encore tilter qui je suis réellement, ce qui me ravie car ses paroles sont sincère et vienne du cœur. Pour conclure cette première partie, car je ne pense pas qu’il est fini, le dragon me fait comprendre que je dois inspirer la peur, la terreur à ceux qui ose de mettre en travers de ma route.

Durant tout le long de son monologue, sa voix est des plus sérieuse et son regard intense, il parle sérieusement et veux vraiment m’aider et me secouer les puces. Lors de son petit moment de pose, il s’énerve encore un peu, il jette entre nous, en le plantant dans le sol, sa lame brisé, je recule un peu, plus par réflexe, lorsqu’il fait cela, avant de me concentré à nouveau sur lui.

Il se remet à s’occuper du lapin, laissant sa lame entre nous, une fois le lapin sur un branche et placé dans le brasier, avant de prendre une grande respiration et de cracher des flammes sur le feu de camp et le lapin passage. Je suis surprise par son geste et ne peux pas m’empêcher de regardé les flammes devenir plus grande, dévorant les morceaux de bois et le la viande enrobé de miel qui cuit.
Une fois cela fait, il me regarde à nouveau, mais un regard plus dur, plus sombre qui m’oblige à quitté le braiser des miens. Je connais ce regard, je l’ai déjà vu de nombreuse fois dans ma courte vie. Des filaments noir sorte de la lame et vient peu à peu couvrir son corps, le couvrant d’un manteau sombre, c’est alors qu’il reprend la parole, toujours avec cette voix sérieuse et profonde.

Je lui rappel sa propre personne, il y a fort longtemps maintenant, dans sa jeunesse. Le dragon fini alors par me donner un ultimatum, ne voulant pas se répété d’avantage. Ignorer ceux qui parle dans mon dos et m’insulte, mais en leur lançant des regards noir et effrayant, afin de leur faire comprendre que je ne suis pas celle qui pense que je suis. Pour la suite, un large sourire se dessine doucement sur ses lèvres, me montrant ses crocs au passage alors que son regarde devient un peu plus fou, que lors d’un combat, je ne dois pas montré en regard noir et haineux, mais un large sourire, une sourire fou, un sourire amuser, en gros, que je montre mon plaisir à tuer, à dépecé, à égorgé mes adversaires.

Rajoutant que plus le combat est sanglant et haineux, plus il est amusant. Je ne peux que répondre à son sourire, il parle directement à celle que je retiens enfermé au plus profond de moi, celle que je ne laisse pas sortir pour ne pas perdre trop la tête. Celle à qui je lâche un peu la bride quand je suis dans ma salle de jeu au château.

Je ne sais pas comment est mon regard, mais il doit être pétillant, un peu fou peut-être, c’est fou, c’est toujours de là où je ne l’attends pas que je trouve quelqu’un qui me remonte le moral, me gonfle à bloque, me comprend, surtout que c’est le deuxième dragon qui me parle comme ça, si direct, si sincèrement.

Son regard me quitte presque pas et est toujours intense sur moi, je n’arrive pas non plus à quitté ses yeux, si sombre, si profond, si sincère, une chose rare ici bas, même chez la plus sainte des personnes. Il conclu alors sur son propre combat, sa vie sans couleurs qu’il recherche depuis longtemps maintenant et le fait que je dois aussi me battre, quitte à avoir des séquelles important, mais ce n’est rien comparé à la joie, à ses yeux, j’abandonne facilement et que je ne dois pas le faire, que je dois me relevé et me battre avec plus de hargne qu’avant, que personne ne puisse contre dire ma force.

Sur ses paroles, alors qui se rassoit devant le feu, un sourire toujours affiché sur ses lèvres, je pose un sabot sur mon cœur, en faite plutôt sur une cicatrice, qu’on ne peux voir à cause de mon pelage sans regardé véritablement et de pus prêt, causé par une flèche qui a bien failli prendre ma vie au passage. Je soupire profondément avant d’exploser de rire, un rire fou, un rie sombre, un rire que je n’ai pas poussé depuis bien longtemps maintenant.

C’est donc avec la même voix sérieuse que lui ainsi que le même regard que je réponds à tout ça :

-Vous, les dragons, êtes un peuple si fier, si fort, tu es le deuxième qui parle ainsi, même si ton discours est bien plus fort et sombre, tuer ne me fait pas peur, mais les personnes que je dois tuer ne sont pas des personnes lambda, des personnes qui est facile d’atteindre sans en devoir payer le prix. J’ai déjà failli mourir à cause de l’un d’eux, je suppose que l’attaque de Celestia ne t’ait pas échappé, celle-ci est en tête de ma liste des gens à tuer avec sa salope de sœur, suivi de prêt par une nécromancienne.

En sommes, tout les dirigeants de ce monde sont ceux qui se dresse en travers de mon chemin, même mon père, ce cher Sombra en devient un, petit à petit, de toute façon, je pense qu’il va être fier de moi le jour où je lui planterai en plein cœur mon épée. Pour l’instant, je ne m’occupe que des petits obstacles, essayant de me rapprocher inexorablement des gros poissons dont je veux voir la tête roulé sur le sol. Mais je vais t’écouter et laisser, lors des batailles, parlé ce petit monstre, cette petite folle que j’enferme au plus profond de moi, cette folle que je redoute moi-même.


Je sers d’avantage mon sabot sur l’emplacement de ma cicatrice, de cette blessure profonde qui ne se referme que le jour où cette pégase jaune sera entre mes pattes, me suppliant de ne pas la tuer. Je serre les dents en repensant à cette bataille, mon regard devenant sombre, haineux et emplie de colère. Si je croise un jour un membre de cette faction, il va passer un sale quart d’heure, de toute façon, il n’a rien à faire ici. Je parle encore un peu pour simplement dire :

- De toute façon, ici, c’est la loi du plus fort qui règne, tué ou être tuer, ce grand principe qui régit ce royaume. Aucun titre, ne te met à l’abri de cette loi, même le roi doit faire en sorte d’être le plus fort. Pour l’instant, je suis en bas de cette échelle et je dois atteindre la plus haute marche, quitte à faire couler le sang de tous ceux qui sont sur celle qui me sépare de mon objectif, quitte à faire couler le sang de celui qui jadis m’a sauvé la vie bébé.

Mon père veux que je devienne forte, que je devienne cruelle, que je sois une Dark Plegienne dans toute sa splendeur, il va devoir en payer le prix alors, car si je souhaite le devenir, je dois l’abattre, comme tout ses petits camarades couronnée. Je dois mettre Equestria à mes sabots, je ne vais pas me contenter d’un petit royaume comme lui.
Ma folie, prisonnière depuis bien longtemps, saute de joie dans mon esprit, prenant doucement le contrôle de mon être, même si les brides sont toujours présentes, pour la retenir dans certains moments où le carnage doit attendre un peu. Je ris encore un peu, mais avec plus de retenu, fixant les flammes dansantes devant moi.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mer 13 Jan - 17:23

Après mes mots, j’étais en train de continuer à m’occuper de la cuisson du lapin, quand tout à coup, la jeune shade pose son sabot sur son cœur et soupire un grand coup, avant de se mettre à faire un rire à la fois sombre et fou. Ma réaction ne fût que moindre, face à elle. J’ai haussé un de mes sourcils en regardant rire Shade sans arrêt. Peu de temps après, elle se reprit et dit :

-Vous, les dragons, êtes un peuple si fier, si fort, tu es le deuxième qui parle ainsi, même si ton discours est bien plus fort et sombre, tuer ne me fait pas peur, mais les personnes que je dois tuer ne sont pas des personnes lambda, des personnes qui est facile d’atteindre sans en devoir payer le prix. J’ai déjà failli mourir à cause de l’un d’eux, je suppose que l’attaque de Celestia ne t’ait pas échappé, celle-ci est en tête de ma liste des gens à tuer avec sa salope de sœur, suivi de près par une nécromancienne.

En sommes, tous les dirigeants de ce monde sont ceux qui se dresse en travers de mon chemin, même mon père, ce cher Sombra en devient un, petit à petit, de toute façon, je pense qu’il va être fier de moi le jour où je lui planterai en plein cœur mon épée. Pour l’instant, je ne m’occupe que des petits obstacles, essayant de me rapprocher inexorablement des gros poissons dont je veux voir la tête roulé sur le sol. Mais je vais t’écouter et laisser, lors des batailles, parlé ce petit monstre, cette petite folle que j’enferme au plus profond de moi, cette folle que je redoute moi-même.


Alors donc, c’était la fille de sombra, je me disais bien que son nom me paraissait bien familier. La petite Shade, princesse des dark pledge. Personnellement, le fais de savoir son rang ne me fit pas réagir du tout, à part que mon petit sourire était toujours apparent. Mais le fait d’entendre ces mots, sur le fait de tuer son propre père, même si elle n’a pas les liens du sang, m’horrifiais plus que tout. Cela me fit retirer de suite mon visage aux lèvres, tandis que j’ai continué d’écouté ses parole.

- De toute façon, ici, c’est la loi du plus fort qui règne, tué ou être tuer, ce grand principe qui régit ce royaume. Aucun titre, ne te met à l’abri de cette loi, même le roi doit faire en sorte d’être le plus fort. Pour l’instant, je suis en bas de cette échelle et je dois atteindre la plus haute marche, quitte à faire couler le sang de tous ceux qui sont sur celle qui me sépare de mon objectif, quitte à faire couler le sang de celui qui jadis m’a sauvé la vie bébé.

Cette fois, c’était de trop, la colère m’envahissais rapidement, il est interdit de parler comme cela de sa famille, elle bien de la chance d’en avoir une, alors que moi, j’ai tout perdu. Je me suis levé, serrant les poings jusqu’à les faire saigné, alors que la brume noire, beaucoup plus épaisse et ténébreuse que la dernière fois, revenais à moi pour m’envelopper peu à peu le corps. La gemme incrustée dans ma lame plantée au sol, se mis à vibrer grandement commença à se fissurer peu à peu, laissant paraître plusieurs légères lumières bleue en son intérieur. Envahit par la colère, je n’ai point remarqué le changement soudain de ma gemme alors que je fixais avec une colère noire, les yeux de Shade.

- Comment oses-tu parler comme cela de ta famille ! Il n’y a pas plus sacrée que la famille, alors cesse de dire que tu veux tuer celui qui à décider de devenir ton père, alors qu’il ne te connaissait même pas ! Justement, tu dois le chérir, le protéger et non le tuer, c’est comme ça que tu feras tes preuves. Estime-toi heureuse d’avoir une famille, contrairement à moi, qui est le dernier de la grande famille des Blood, Blood.D.Skaz ! Même mort, je chérie encore ma famille, protégeant leur honneur, partout. Pour moi ils sont, et seront toujours avec moi.
Dis-je alors que deux loups de brume noire aux yeux pourpres apparu à mes côtés, méfiant et grognant face à shade.

Cette fille va trop loin, elle se fait des conclusions trop rapidement, sans prendre le temps de réfléchir, la folie est en aucun cas une option. La folie est juste quelque chose qui s’envahit de son possesseur pour le détruire de l’intérieur. J’ai pris ma lame au sol et l’ais pointé sur elle avant de dire :

-Comprend mes mots, petite Shade. La folie est en aucun cas un moyen de se battre, car tout ce qu’elle fait c’est te détruire intérieurement. Sourit pendant les combats, mais n’en devient pas folle, c’est juste une chose que tu toi retirer dans ta tête, ou du moins, contenir le plus longtemps que tu peux. Continue dans cette voie-là et je te chercherais dans le monde entier s’il le faut et je tuerai sans aucune pitié. Alors Je t’en supplie, ne vire pas dans le mauvais chemin, tu m’as l’air d’être une bonne personne, je ne voudrais pas faire ça. Dis-je en me calmant et faisant disparaître les loups à mes côtés avant de lâcher ma lame, la laissant tomber et se planter sur le sol, alors que les lumières bleue dans ma gemmes ont cesser de briller et que cette dernière avait en sont centre, une longue et large fissure, émanant un légère fumée pourpre q'évaporant dans l'air.

J’espérais, a ce moment-là qu’elle comprendrait mes mots et se calmerais. Je ne veux pas la voir sombrer, dans mon monde incolore qui est sans émotion, sans sentiments. J’ai soupiré grandement et me suis assis par terre sans dire aucun mot, avant de reprendre mon ancienne activité, qui était de m’occuper de la cuisson du lapin, qui était presque près.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mer 13 Jan - 21:56

Je n’ai pas trop fait attention à ses réactions durant mon rire et mon discours, mais j’ai rapidement noté que son sourire s’est évanouis à un certain moment. Mais dès que j’ai fini de parlé, ce dernier se met dans une colère noir et quand je dis noir, c’est noir, se levant brusquement, serrant les poings au point de se faire saigner, surement en s’enfonçant les griffes dans la paume des mains.

Une aura ténébreuse, très profonde et menaçante le recouvre bien plus que la fois d’avant alors que la gemme incrustée dans sa lame brisée brille de reflet bleu, c’est donc bien un nécromancien, cette magie noir est significative. Son regard empli de colère et noir comme les abysses plonge dans le mien, m’arrachant un sourire satisfait.

Il commence alors à me demander comment j’ose parler de ma famille comme cela , il me demande comment j’ose penser à tuer celui qui a bien voulu devenir mon père sans rien savoir de moi, que la famille est quelque chose de sacré, qu’on doit chérir et protéger. Que c’est comme ça que je vais faire mes preuves et non en voulant le tuer.

Il m’estime alors heureuse d’avoir une famille, contrairement à lui, dernier de la famille des Bloods, Blood. D. Skaz, je souris encore plus, lui qui n’a pas voulu me dire son nom, le voilà entrain de ma le dire en me hurlant presque dessus. D’ailleurs, dans sa rage et sa magie, deux loups des ténèbres apparaissent à ses côtés en me fixant et me grognant fortement dessus, je ne bouge pas et ne réagit pas à de tel provocation, gardant un large sourire sur mon visage.

Skaz continue en disant qu’il protège l’honneur de sa famille morte, la chérissant toujours afin qu’ils soient toujours auprès de lui. C’est alors, prenant sa lame brisé, la pointant sur ma personne, comme une menace ou un avertissement, le voilà entrain de se contredire légèrement, comme depuis le début de ce monologue qui ne fait qu’élargir mon sourire.

La folie n’est pas mon allié, mais mon ennemi, quel n’est pas un moyen de se battre, que si je dois sourire durant un combat, la folie ne doit pas l’accompagner, que cette dernière doit rester cacher, enfermé ou partie de mon être. En parlant de menace en faite, en voilà une belle, Skaz me promet que si je décide d’emprunter cette voie là, il va me traquer dans tout Equestria, jusqu’au bout du monde si il faut pour me tuer.

Mais il ne souhaite pas de cela pour moi, il ajoute rapidement que j’ai l’air d’une bonne et gentille personne, ne souhaitant pas faire cela, ne voulant pas le faire. Sur ses paroles, il se calme, fit disparaitre les loups et cette brume le recouvrant alors que la gemme s’éteint complètement, avant de reprendre son activité dinatoire avec le lapin, soupirant à son tour, espérant que ses paroles ont fait mouche. Je soupire à mon tour, mais cette fois de tristesse, d’exaspération et de lassitude.

Je le regard alors, même si lui pas et répond doucement et calmement :

- Tu vois, même toi dit que je dois être heureuse d’avoir une famille, que je ne dois pas m’en plaindre. Sache que Sombra avait de grand projet pour moi lors de mon adoption, mais malheureusement pour lui et pour moi, tout ne marche pas comme il l’a prévu, je suis devenu l’une des plus grosses erreurs de sa vie. Après, ce n’est pas toi qui m’a dit de me débarrasser de ceux qui souhaite se mettre en travers de mon chemin ? De toute façon, je t’ai dit qu’il se met doucement sur mon chemin, il n’est pas en tête de ma liste des personnes dont je souhaite me débarrasser, après céder à la folie ? J’en ai bien envie car tout serai plus facile, surtout durant les combat, au moins je n’aurais plus cette petite voix qui me trotte dans la tête, cette folie qui se débat en moi pour brisé ses chaines.

Tu as eu une famille ? Je suppose pour les honorés, ils t’ont aimé ? Choyer ? Protéger ? Plus le temps passe et moins j’ai l’impression que mon père éprouve le moindre amour pour moi, je ne suis qu’un pion sur son échiquier, un pion bien désobéissant à ses yeux, je suis sur qu’il regrette le jour où il a fait le choix de me prendre sous son aile, de faire de moi sa fille. Surtout pour la seule et unique raison que je ressemble à son amour perdu depuis des années maintenant. J’ai eu seulement de la chance, n’importe quel bébé aurait pu faire l’affaire à l’époque pour lui.

Merci quand même, mais finalement, tu es comme tout le monde, je dois remercier le ciel d’avoir une famille, que je dois la protéger même si cette dernière me roule dans la boue. Je ne sais pas pourquoi mes parents biologique m’ont vraiment abandonné se soir là, mais ils l’ont fait pour une bonne raison, je ne devrais pas aller contre mon destin et laisser la mort m’emporté à la première occasion.
Celestia m’a peut-être pas rendu service en me sauvant de la flèche d’un ses soldats se jour là, mais laissons cela de côté, mon esprit est embrouiller, j’ai envie à la fois de tuer et de mourir, de laisser cours à ma rage et à ma folie alors que dans le même temps, j’ai envie d’aider ceux qui me sont chère, même si ils sont si peu nombreux et que je ne vais surement jamais revoir la plupart.

Alors que je parle, les larmes coulent à nouveau sur mes joues, cela fait mal, très mal, je ne fais que me plaindre, m’apitoyer sur moi-même, je ne suis qu’une personne pathétique et faible, j’essuie d’un revers de la patte mes larmes et ne touche plus cette cicatrice sur mon cœur, je fini ensuite par dire :

- Montre moi tes mains, on doit les soigné avant que les plaies s’infectent, je suis ton infirmière pour la journée et toi mon garde fou pour la nuit.


Sur ces mots, je fais léviter à moi mon sac et sort de nouveaux bandages et désinfectant, je ne pense pas avoir besoin de faire de la magie pour le soigner cette fois, du moins je l’espère. Je souhaite surtout changer de sujet, cela me fatigue énormément en plus, émotionnellement surtout. Alors que je fini de sortir se dont j’ai besoin et attend qui me montre ses pattes, je pose la question qui me brule un peu les lèvres :

- Skaz, cela fait quoi d’avoir une vraie famille ? Des frères et des sœurs ? Des personnes qui t’aime pour ce que tu es et par pour ce qu’il souhaite que tu deviennes ?


Je ne le regarde pas dans les yeux à ses mots là, me concentrant sur les soins que je souhaite lui prodiguer sur ses mains. De toute façon, je ne sais pas si je vais pouvoir supporté encore un regard noir, haineux et colérique se soir sans risqué de perdre véritablement mon sang froid.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Jeu 14 Jan - 22:17

Tout en continuant de m'occuper de la cuisson du repas, la jeune Shade me dit doucement et calmement, son histoire sur le fait que Sombra avait déjà des projets pour elle, lors de son adoption et que ce dernier n'était pas satisfait d'elle. D'après elle, elle est la plus grosse erreur de sa vie, ensuite elle se mit a me contredire sur le fait de tuer tout ceux qui me bloquait et que son père ne se mettait que légèrement sur son chemin. Certes, il faut éliminé ceux qui bloque, mais en aucun cas sur la famille, ni les amis qui nous sont très cher, a part bien-sûr si il font des choses inacceptable, mais dans sont cas, sombra ne fait que la durcir, c'est tout.

Par la suite, elle se mit a parlée un court instant de sa folie, voulant la laissé sortir pour que tout soit plus facile. Mais non, cela ne fera qu'aggraver les choses, et te plonger dans les regrets les plus sombres. Elle se mit ensuite a me questionner sur ma famille, si elle m'aimait, chatoyait et protégeait, elle me parlait aussi du fait qu'elle n’était qu'un point et un échec pour son père, qu'il l'avait adopter car elle ressemblait a son amour perdu. Et enfin elle me dit que j’étais comme tout le monde, ce qui me mis légèrement en colère, elle se demandait pourquoi ses parents biologiques l'avait abandonné. Elle voulait à la fois tuer et mourir, laisser sa rage et folie prendre le dessus, pour protéger ceux qui lui sont si cher, même si apparemment elle ne reverrait jamais la plupart.

Lors de ses paroles, elle se mit à pleurer, les larmes brillantes coulant sur ses joues, telles des étoiles filantes dans le ciel nocturne. Elle retira de suite ses larmes d'un revers de la patte avant de reprendre :

-Montre moi tes mains, on doit les soigné avant que les plaies s’infectent, je suis ton infirmière pour la journée et toi mon garde fou pour la nuit.

Elle sortie par la suite de son sac, bandage, désinfectant et tout le bazar de premiers soins en attendant que je lui présente mes pattes ensanglantée.

-Skaz, cela fait quoi d’avoir une vraie famille ? Des frères et des sœurs ? Des personnes qui t’aime pour ce que tu es et par pour ce qu’il souhaite que tu deviennes ?  Dit-elle sans me regarder, pendant que je lui présentais mes pattes.

A ce moment-là, de mes pattes, je soulève sa tête afin de la regarder droit dans les yeux, souriant un peu avant de lui dire :

-Ma famille ma aimé, et protégée, elle ma aussi aidé a m’entraîne durement avec tout les types d'armes, possible et inimaginable. Mais tout cela n'a servit à rien, même après tous ces entraînement dur, je n'ai pas été assez fort pour.... pour les protégé et ils sont tous été massacré, plein de cadavre était méconnaissable, c’était un véritable bain de sang et de cadavre, dans lequel je me noyais. Pendant plusieurs semaine, je suis restée vivre a leurs côtés, enfermés avec ma folie et leurs dépouilles qui se décomposait jours après jours. Dis-je les larmes aux yeux que j’essayais a tout prix de retenir avant de poser ma patte sur la tête de Shade, et lui ébouriffer un peu la crinière.

Par la suite, je me suis bien assis en face d'elle toujours en la regardant dans les yeux, alors qu'une larmes coula le long de joue. Une larmes qui n'avait pas couler depuis fort longtemps. Je me disais que cette fille était spéciale, car pour une fois, je n’ai aucune envie de tué la personne que j'ai rencontrée et elle non plus. Puis, elle est la seule depuis des années, à avoir réussit a me faire pleuré, ne serait-ce qu'un peu.

-J'ai peut-être perdu ma famille, j'ai peut-être plus d'existence, mais je garde espoir, quoi qu'il arrive. Je garde l'espoir, qu'un jour je puisse trouver une ou plusieurs personnes pouvant combler ce grand vide en moi. Alors toi aussi, ne perds pas espoir Shade. Dis-je en essuyant la larme sur ma joue.

Après cela, je me suis retourné vers le feu et ais continué de m'occuper du lapin, qui était cette fois bien cuit, et près. Je le sorti du feu et le laissa refroidir un peu, histoire de ne pas se brûler en le mangeant. Ensuite j'ai soupiré et ais regardé le ciel nocturne, avec ses milliers d'étoiles brillantes quelques instants avant de remettre en face de Shade et de lui présenté à nouveau mes pattes bléssées puis dire en la regardant dans les yeux :

-Dis-moi Shade est-ce que tu aimerais trouver quelqu'un qui comblera ce vide à toi aussi ? quelqu'un qui t'aimera et te protégera, tel une vraie famille.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Dim 17 Jan - 19:54

Alors que j’ai le regard baisser ainsi que la tête, me concentrant sur mes affaires de soins et attendant ses pattes. Skaz me surprend en me relevant la tête, posant ses pattes sous mon menton qu’il soulève doucement, afin que je le regarde dans les yeux. Il répond alors à ma question au sujet de sa famille, cette dernière l’a aimé, protégé et entrainé durement pour affronter la vie. Mais malgré cela, il n’a pas pu les protéger et a vue sa famille se faire massacré sous ses yeux. Il a été tellement choqué, paralysé et traumatisé par cette expérience qu’il a passé plusieurs jours avec les restes de sa famille au point de les voir pourrir devant lui.

C’est horrible, qui ou quoi à pu faire cela à une famille entière de dragon, surtout des nobles, pourquoi personne n’est intervenu pour le sortir de cette enfer sur terre, je comprends lieux pourquoi la famille est si importante pour lui et la raison de sa colère quand j’ai parlé de tuer mon propre père, ma seule et unique famille alors que lui, lui en a plus du tout.

Alors que je regarde ses grands yeux humides et se sourire gentil, triste et compatissant, Skaz pose l’une de ses pattes sur ma tête avant d’ébouriffé rapidement ma crinière, m’arrachant un petit rire amuser Il se place comme il faut en face de moi, son regard toujours plongé dans le mien, regard qui lâche finalement une larme, je souris doucement alors que l’envie de lui faire un câlin me tiraille.

Je veux le rassurer, le soulager, le réconforté. Alors que nos regards sont toujours plongés l’un dans l’autre, ne pouvant pas se détacher pour l’instant, il continue en disant que même si il a perdu sa famille, qu’il n’a plus de véritable existence, il garde toujours espoir en la vie et dans le futur.
Il sait qu’un jour, des personnes vont venir combler le vide que sa famille à laisser dans son cœur, rendre les couleurs de se monde à ses yeux et faire en sorte qu’il existe véritablement. Mon sourire reste en entendant ses paroles, lui a le courage de croire en la vie, il a pourtant vécu l’enfer, mais n’a pas abandonner, je dois prendre exemple sur lui, je dois me battre, me relevé à chaque fois et ne jamais perdre confiance en moi ainsi en ce que je crois véritablement, même si c’est parfois dur et impossible à mes yeux.

Il conclue sur le fait que je ne dois pas perdre espoir, je ne le dois pas, au moins pour lui, je ne vais pas le perdre. Après avoir essayé la larme qui coule sur sa joue, Skaz rompt le contact visuel pour sortir du feu le lapin cuit maintenant, mais ne le mange pas sur le champ, surement encore trop chaud pour le faire sans risqué de se brûler, même pour un dragon, ce qui m’arrache une nouvelle fois un petit gloussement nullement moquer, mais amuser.

Mais en attendant, je suis toujours entouré de mes affaires pour le soigner, je me demande si il se souvient que je souhaite le soigné ou ses blessures sont déjà guérite ? Alors qu’il soupire et regarde le ciel nocturne, chose que j’imite aussi, les étoiles étant les seules témoins de ce qui nous arrive, des témoins neutre et impartial, je ne compte plus le nombre de fois où je me suis confier à elle, toujours à l’écoute, ne me jugeant jamais.

Après quelques secondes de silence bienfaisant, Skaz fini par tourné son regard à nouveau vers moi, tournant aussi le reste de son corps, afin de bien mettre ses pattes meurtrie face à moi, pour facilité les soins. Je me concentre dessus donc, regardant les dégâts qui sont pas si important que ça, ce n’est que des égratignures même, un bon désinfectant suffira largement, histoire d’être sur qu’aucune infection ne pas venir s’installer dessus, surtout que cela ne saigne déjà plus.

Mais alors que je commence à préparer le coton et de le produit, Skaz me pose une question qui me fait tout lâcher direct alors que mes joues prennent une teinte rouge rapidement. Alors que je range à la va vite mes affaires, rebouchant le flacon, dont une partie de son contenu est répandu dans l’herbe, je réponds en le regardant doucement dans les yeux et d’une voix timide :

- oui, c’est un de mes rêves, de mes espoirs, pourvoir avoir une famille à moi, quelqu’un que j’aime au point de vouloir lui décroché la lune, des personnes que j’aimerais au point qu’un simple sourire de leurs parts me ferais l’effet du meilleur des stimulant, des encouragements, des soins et me donne un bonheur sans nom. Mais je ne sais pas comment m’y prendre, comment faire, je cherche toujours ces personnes, je pense en avoir trouvé. Ses personnes sont malheureusement très loin de moi pour la plupart et ceux les plus proches de moi ne peuvent pas être trop familier avec moi à cause de ce fichu titre, si bien sur ce n’est pas que pour cela qui sont avec moi.


Je regarde rapidement ma marque de beauté sur mon flanc, me rappelant la façon dont que l’ai eu, la maudissent un peu au passage, même si cela m’a ouvert les yeux sur ce que je suis réellement. Je tourne à nouveau mon regard vers le dragon et pose mon sabot sur ses pattes, soignant ses blessures avec ma magie, ce n’est pas ses égratignures qui vont m’épuiser contrairement à celle de sa poitrine. Une fois cela fini, je souris doucement laisse ma patte dans les siennes en disant d’une voix calme, sereine et gentille :

- Merci Skaz de m’avoir écouté, conseiller, tu es vraiment quelqu’un de bien, de gentil et de franc, tu as le droit au bonheur et la chaleur d’une famille, d’un foyer, d’avoir les amis, d’être entouré de personne qui t’aime. Tu ne dois plus vivre dans le noir, seul


Tout ce que je viens de dire et sincère et vient du cœur, personne n’a le droit de vivre seul, surtout les personnes comme lui, c’est pour cela que tout le monde cherchant refuge est le bien venu au Dark Plege, nous offrons cette « famille » à tout ceux dans le besoin, même si elle est très dur, dangereuse et pas facile à vivre tout les jours.

Mon regard est toujours plongé dans le sien, une patte dans ses pattes, la voutes céleste comme toit et le feu comme source de chaleur et de lumière. Je ne le considère plus comme mon patient ou un simple sujet, mais comme quelqu’un en qui je me retrouve, en qui j’ai confiance, un ami, voir même plus.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Lun 18 Jan - 20:15

Juste après ma question, Shade laissa tout tomber d'un coup prise par la surprise alors que ses joues deviennent toutes rouges, laissant un flacon de désinfectant s'écouler sur le sol avant de se mettre a tout ranger à la va vite et répondre, droit dans les yeux, d'une voix douce et timide :

-oui, c’est un de mes rêves, de mes espoirs, pouvoir avoir une famille à moi, quelqu’un que j’aime au point de vouloir lui décroché la lune, des personnes que j’aimerais au point qu’un simple sourire de leurs parts me ferais l’effet du meilleur des stimulant, des encouragements, des soins et me donne un bonheur sans nom. Mais je ne sais pas comment m’y prendre, comment faire, je cherche toujours ces personnes, je pense en avoir trouvé. Ses personnes sont malheureusement très loin de moi pour la plupart et ceux les plus proches de moi ne peuvent pas être trop familier avec moi à cause de ce fichu titre, si bien sur ce n’est pas que pour cela qui sont avec moi.

Par la suite, elle se mit a regardée quelque chose sur elle, d'un coup d’œil rapide avant de se retourner vers moi et me regarder a nouveau droit dans les yeux tout en posant son sabot sur mes pattes, laissant sa magie me les soignées. Pendant l'opération, je senti une sensation de légèreté, de douceur et aussi de chaleur, pour dire, je me sentais merveilleusement bien. A la fin, la magie parti, mais je senti toujours les mêmes sensations et en voyant Shade, à la fois sourire et laisser sont sabot sur ma patte, je rougit légèrement.

-Merci Skaz de m’avoir écouté, conseiller, tu es vraiment quelqu’un de bien, de gentil et de franc, tu as le droit au bonheur et la chaleur d’une famille, d’un foyer, d’avoir les amis, d’être entouré de personne qui t’aime. Tu ne dois plus vivre dans le noir, seul. Dit-elle d'une voix douce, sereine et gentille, son regard toujours plongé dans le mien, son sabot encore dans mes pattes.

Je ne sais pas pourquoi, mais en entendant ses paroles et en le regard plongée dans le sien je me suis mit a rougir un peu plus et mon cœur battait un peu plus fort que la normal, c'était la première fois que je senti ce genre de sensations ou du moins, cela fait très longtemps, tellement longtemps que je ne m'en rappelle plus.Par la suite je pris une grande inspiration et ais soupirer grandement avant de fermé mes yeux, baissé la tête et refermé mes pattes sur le sabots de Shade.

-Je cherche, encore et encore, mais en vain, si j'ai vraiment le droit de trouver une personne, pourquoi ne s'est-elle toujours pas présentée ? Je suis sur le point d'abandonner tout espoir, j'ai cherché cette personne tellement d'année, que je ne sais plus combien. Je le sens Shade, je suis sur le point de tout lâcher et devenir une personne sans expression, ni émotion. Une personne complètement noyée dans le désespoir et un monde vide où rien, rien du tou n'y vit ou n'y est, même pas une simple poussière. Dis-je en laissant tomber quelques larmes sur son sabot.

Par la suite, je relevas ma tête, plongeant a nouveau mon regard dans le sien pendant quelques instant avant de baissé les yeux et laisser tomber mon front sur son épaules, je suis resté comme ça plusieurs seconde, en soupirant par moment avant de prendre une grande inspiration tout en laissant ma tête posée sur son épaule.

-Shade... Est-ce que tu aimerais être une de ses personnes ? Je ne sais pas laquelle, mais au moins être l'une d'elle. Je ne veut plus être seul et tu est bien la première personne à m'avoir fait pleuré après tant d'années. Et puis... je pourrait aussi bien être une de ces personnes pour toi aussi.... Dis-je en ricanant un peu, voir même très légèrement, toujours en train de laisser mes larmes couler sur son épaule, rougissant encore un tout petit peu.

Mon cœur battait fortement, sûrement le doute ou l'attente d'une réponse incertaine. Et...J’étais aussi un peu gêné à cause de ma question qui est sorti comme ça sans que je le veuille, pris par les sentiments. Et puis, je pense que cette jeune fille, cette jeune Shade, qui pourrait bien être cette amie que je cherche depuis si longtemps, une amie qui pourrait même être bien plus, qu'une simple amie.

En attendant sa réponse, j'ai laissé le silence éternel de la nuit noire nous enveloppés dans sa cape sombre et ténébreuses, mais aussi parfois bien réconfortante et bien chaleureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mar 19 Jan - 11:44

Alors que je parle, Skaz rougit lui aussi, ce que je lui dis semble l’émouvoir, atteindre son cœur. Quand j’ai fini de parlé, il rougit encore plus alors que nos regard son toujours plongé l’un dans l’autre. Il prend une grande respiration, soupire et ferme les yeux, je ne sais pas pourquoi il fait cela, mais il semble serein et tranquille. Le dragon referme ses pattes sur mon sabots présent sur elle, elles sont chaude et douce, c’est agréable.

Il se met alors à parlé, toujours les yeux fermé et ses pattes refermé sur la mienne, il cherche, depuis des années il cherche, mais il ne trouve rien, ni personne. Il se demande même si il a le droit au bonheur au vu du néant dans ses recherches, il est sur le point d’abandonner. Alors là non, tu n’as pas le droit de me ça, surtout quand tu me dis cinq secondes avant de ne jamais abandonner.

Skaz a envie de toute lâcher, de devenir une personne sans émotions, ni expressions et sans chaleur. Arrête de dire ça, ce n’est pas vrai, tu n’es pas ce genre de personne et tu ne va pas l’être. Il en rajoute en disant être une personne noyé dans le désespoir, dans un monde sans vie, même pas la poussière. Mon cœur se serre en entendant de telle paroles, Skaz est vraiment dans des abysses de tristesse et de solitude profond, je ne peux pas l’y laisser, je dois l’aider et faire quelque chose.

Je craque en voyant et sentant ses larmes sur mon sabot, ce n’est pas comme toute à l’heure, ses larmes souhaitent coulé depuis très longtemps, des larmes de profonde tristesse et mélancolie. Mes yeux se remplissent doucement de larmes elles aussi, je veux l’aider de plus en plus. Alors qu’il rouvre ses yeux et les plonge à nouveau dans les miens, je ne peux m’empêcher de faire un sourire chaleureux et bienveillant qui vient du cœur.

Mais le contact est de court duré car il baisse à nouveau les yeux et pose son front sur mon épaules, durant encore plusieurs secondes il ne dit, profitant du moment de tranquillité. Il fini par soupiré une nouvelle fois et reprend la parole, brisant le silence de la nuit que seul le crépitement du feu et le souffle léger du vent vient alimenter légèrement.

Skaz me pose alors une question qui lui tient à cœur, le dragon me demande si je peux être une de ses personnes, si je le désire. Il ne sait pas quel place je vais prendre exactement dans sa vie, mais il ne veut plus être seul, surtout que je suis la première à avoir réussi à le faire pleurer depuis des années. Il conclu sur le fait qu’il peut être aussi l’une de ses personnes pour moi, si je suis importante pour une personne, il l’et aussi pour moi.

En disant cela, il rit légèrement sur mon épaule que ses larmes mouillent doucement et les joues toujours rougie par la situation. Alors que le silence de la nuit nous recouvre à nouveau de son linceul, je passe ma patte libre autour de son cou et presse ma tête contre le sienne, le câlinant légèrement en répondant d’une voix emplie de sentiment et de chaleur :

- Se serais avec un grand plaisir d’être une personne importante pour toi, d’être auprès de toi, d’être dans ton cœur, d’être ton amie. Comme toi tu as une place dans le mien et dans ma vie, je ne veux pas te laisser dans ce monde froid où tu es, je veux faire partie de cette chaleur qui t’habite.

Tout ce que je dis vient du cœur et est sincère, je le pense vraiment, d’ailleurs je soulève mon sabot et ses mains contre nos cœurs et le serre d’avantage contre moi, ma tête frottant toujours contre son cou alors que mon autre patte lui caresse le haut de la tête.

On reste un long moment dans cette position, blottit l’un contre l’autre, les larmes coulant doucement et silencieusement de nos joues, des larmes réconfortantes, bienfaisante et qui soulage. Je ne veux pas bouger, rester dans cette position, dans se cocon protecteur où nul ne peux entrée et nous déranger.

Mais je fini par rompre le câlin, redressant ma tête et mon corps, utilisant ma patte libre pour lui faire redresser la tête afin que je puisse le regardé dans les yeux, souriant chaleureusement, essuyant ses larmes doucement avant de me blottir à nouveau contre lui, ma tête sous la sienne, mon sabot toujours dans ses pattes contre nos cœurs.

Je me sens tellement bien, si légère, comme si aucun poids n’est sur mes épaules, je sens le sommeil gagner doucement mon corps, qui se détend, et mon esprit qui s’envole doucement vers les étoiles. Une douce chaleur s’échappe du corps de Skaz, son cœur me berce doucement. Je prononce alors, profitant d’être encore réveiller :

- Skaz, je serais toujours là pour toi, n’importe quand, tu m’appel et je viens, même si tu es dans le pire des problèmes, je vais toujours être là, répondrai toujours présente, tu es une personne précieuse pour moi maintenant.


Ma respiration devient doucement plus profonde et régulière, Morphée m’emporte doucement dans ses bras, entre le voyage et la magie, la fatigue à finir par avoir raison de moi, même si je ne le souhaite pas, je veux continuer de parlé avec lui.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mar 19 Jan - 21:29

Seul, dans le silence de la nuit, Shade passa doucement sa patte encore libre autour de mon cou, pressant sa tête contre la mienne, me câlinant légèrement. Je ne dit rien et continua de profité de ce moment si doux et chaleureux, avant que Shade dit, en continuant ses actions :

-Se serais avec un grand plaisir d’être une personne importante pour toi, d’être auprès de toi, d’être dans ton cœur, d’être ton amie. Comme toi tu as une place dans le mien et dans ma vie, je ne veux pas te laisser dans ce monde froid où tu es, je veux faire partie de cette chaleur qui t’habite.

Après ses mots, elle leva son sabot et mes pattes avant de les pressées contre nos cœur, le serrant d'avantage contre le sien, les larmes chaude parcourant toujours si silencieusement nos joues, nous réconfortant quelques peu. Nous sommes resté comme ça, blottit l'un contre l'autre, pendant un certain moment. Même si je ne le pouvais pas, je voulais resté comme cela pour l'éternité. Au bout d'un moment, Shade finit par rompre le câlin, se redressant doucement avant de relevé ma tête de son sabot libre afin de me regarder droit dans les yeux, faisant un sourire chaleureux et réconfortant. Je ne dit toujours rien, plongeant mon regard dans le sien, tandis qu'elle essuya mes larmes avant de se blottir a nouveau contre moi, mais cette fois sa tête sous la mienne, contre mon torse, gardant toujours son sabot et mes pattes contre nos cœurs. Je me sentais merveilleusement bien, la chaleur de son corps me réconfortais et me soulageais beaucoup.

-Skaz, je serais toujours là pour toi, n’importe quand, tu m’appelle et je viens, même si tu es dans le pire des problèmes, je vais toujours être là, répondrai toujours présente, tu es une personne précieuse pour moi maintenant. Dit-elle d'une voix douce et chaleureuse, tel un ange venue du paradis, alors que sa respiration devenais légèrement plus profonde et régulière.

Tandis que le sommeil l'amenait, je caressais doucement la crinière de Shade tout en posant ma tête sur la sienne. J'ai enfin trouvé une personne que je veut dans mon cœur, et celle-ci me veut aussi bien dans le sien. Mais après, est-ce que je la considère vraiment comme une simple amie ? Est-ce que je la considère comme, bien plus qu'une amie ? Et elle, comment me considère-t-elle ? Pendant quelques minutes, je me suis questionné sur ce qui se passerais par le futur. Mais bon, pour l'instant je veut profité du moment présent.

-Merci Shade, merci beaucoup, grâce à toi j'ai réussit à retrouvé mon chemin et ma vie est maintenant remplie de couleur. Grâce à toi, oui, grâce à toi j'ai retrouvé goût à la vie et ne suis plus seul. Je te protégerais pour toujours, chaque jours, chaque heures, chaque secondes je serais disponible pour toi, je t'apporterais le réconfort et la compagnie si tu en as besoin. Je ferais tout pour toi, je ferais même l'impossible pour que tu plus que heureuse. Dis-je calmement, la gardant toujours contre moi en continuant a caresser sa crinière douce et légère comme le vent.

Je ne savais pas vraiment quoi dire après cela, mon cœur battait si fort que j'avais l'impression qu'il était sur le point exploser et mon visage je n'en parle même pas, il était tellement rouge . Est-ce ce fameux sentiment que je ne connais pas, celui que je n’ai jamais connu ? C'est sûrement cela, mais comment en être sûr ? A-t-elle ce même sentiment ? Je me suis mis à faire un petit et léger rire en me disant, que pour elle je ne serais sûrement qu'un ami. Je n'arrive pas à y croire, cela ne fait même pas un jour que je l'ai rencontré et je ressens déjà des choses pour elle.

Tout en la gardant dans mes bras, je me suis allongé sur le sol avec elle, à mes côtés, toujours contre mon torse. J'ai continué de caresser sa crinière pendant un petit moment sans faire attention, si elle dormais ou pas, avant de dire comme ça, calmement et doucement dans le vent de la nuit :

-Shade, je t'ai rencontré il n'y a même pas un jour et j'ai déjà envie de te protégée au péril de ma vie, peut importe ce qu'il se passe. Je sens, je sais, que je passerais tout les obstacles pour te sauver, peu importe leur force, je les passerais. Car maintenant tu est devenue quelqu'un de très chère a mes yeux....Shade je.... Je me suis mis sourire légèrement et me suis dit calmement. Non, c'est peut-être un peu trop tôt pour ça, bonne nuit Shade....

Effectivement, cela était peut-être trop tôt pour le dire, après tout, je ne connais rien à ce sentiment. Et puis, elle ne ressens peut-être pas la même chose. Peu de temps après, j'ai commencé à m'assoupir et ais fermé les yeux, me laissant emporté par le sommeil, aux côtés de Shade.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mer 20 Jan - 22:40

Alors que je m’enfonce doucement mais surement dans les abimes du sommeil, je peux sentir que Skaz joue avec ma crinière, passant et repassant ses griffes dedans, j’aime bien cette sensation, j’ai l’impression qu’on me peigne délicatement et avec tendresse.
Il pose aussi sa tête sur la mienne, apportant le doux son de sa respiration à la berceuse de son cœur.

J’arrive encore à comprendre ce qu’il me dit, mais mon esprit à du mal à comprendre véritablement ce qu’il me dit, mais j’arrive à voir qu’il reprend gout à la vie, que son monde se remplie doucement de couleur et qu’il voit l’avenir sous un meilleur jour. Skaz dit qu’il va toujours être pour moi, même l’impossible pour que je sois heureuse, je soupire légèrement alors qu’un sourire reste affiché sur mon visage. Ses paroles sont plein de sincérité, de loyauté, de vérité, je veux le croire et lui faire confiance, mais je le fais déjà car je suis blottit dans ses pattes, m’endormant sereinement contre lui, sans peur, sans doutes, sans craintes.

Le dragon joue toujours avec ma crinière alors que le reste de son corps nous fait basculer vers le sol, en position allongé afin d’être plus confortablement installer pour dormir l’un contre l’autre. Cela a raison de moi et je fini de sombré dans le sommeil malgré le fait qu’il parle encore, je ne capte pas ce qu’il dit, mais je sens que c’est profond et que je vais toujours pouvoir compté sur lui si jamais j’ai besoin.

Nous passons la nuit comme ça, l’un contre l’autre, un de mes pattes dans la sienne et son autre patte dans ma crinière. Je ne me souviens pas de mon rêve, mais il est très agréable et ma permis d’avoir un sommeil paisible alors que le feu de meurt doucement au fil de la nuit.

Lorsque je me réveille, je suis contre Skaz, dormant lui aussi paisiblement et sereinement, je souris et sort de son étreinte doucement afin de ne pas le réveiller. Le lapin est toujours prêt des restes de notre feu, intact, du moins je le pense, des insectes ont du un peu s’en occuper durant la nuit, ou je ne sais quoi encore d’assez petit pour être venu le grignoter sans nous réveiller ou nous déranger.

Je m’étire de tout mon long, j’ai bien dormi, je me sens en plein forme et avoir parlé à cœur ouvert à Skaz hier soir m’a fait un bien fou, je me sens si légère, comme si un poids est partie de mes épaules. Pourquoi je m’entends aussi bien avec les dragons plus qu’avec ceux de ma race. Mais je m’en fiche un peu quand même, après tout, je m’entends très bien avec Pandore, Rebellious ou encore Cat, même si cela fait un moment que je n’ai pas vu ces trois là.

Je regarde le ciel, couvrant légèrement mes yeux avec mon sabot, il n’a pas l’air d’être très tard, la mâtiné est tout juste commencer même si l’aurore n’est déjà passé. Je vais attendre le réveille de Skaz pour savoir si on se sépare ici ou si il souhaite m’accompagné un peu dans ma quête. J’ai envie qu’il soit mon compagnon de route durant ce long périple, histoire de le connaitre d’avantage, de savoir ce qu’il utilise comme technique de combat.

Je veux faire quelque chose pour lui, pour le remercier. Mon regarde se porte d’ailleurs sur la lame brisé encore planté dans le sol, je la prends avec ma magie et la regarde sous toutes les coutures. Elle est de belle facture, un forgeron de talent la forgé. La pierre semble avoir pris un vilain coup au vu de sa fissure en son centre, mais elle n’est peut-être pas réparable, mais une grande partie peut être sauvée par un bon bijoutier.

Je suis totalement concentré sur la lame que je ne remarque pas si Skaz se réveille ou pas, au préalable, j’ai mis le lapin de côté, loin de ce qui peux l’attaquer ou le rendre immangeable, après tout, il doit avoir faim vu qu’il n’a rien mangé finalement, au pire on va manger en ville, histoire de faire des provisions au passage. Je sais aussi qu’il y a de bon forgeur chez les dragons, il y a même certains des meilleurs du royaume et d’Equetria là-bas. L’un d’entre eux va bien pouvoir refaire une faux convenable et pratique à Skaz, je veux vraiment l’aider et lui offrir se présent.

- Elle a l’air d’avoir tellement d’histoire à raconter, si seulement tu pouvais parler ma belle, les armes vivent tellement de choses à côtés de leurs propriétaires, au point de devenir leur meilleur ami et allié. Tu devais être si belle dans ton état d’origine, si brillante, si impressionnante, si mortel recouvert de sang. J’aurais tellement voulu te voir en action, tu es digne de ton porteur contrairement à moi qui ne suis pas digne de mon épée.


Je repense à mon épée noir resté au château, je n’ai pas pu encore la prendre avec moi depuis que je suis revenu, je ne veux pas la salir et gâché sa prestance en la mettant à ma ceinture, en la dégainant, en la brandissant, en l’utilisant. Se serais insulté une si noble épée, elle va regagner sa place auprès de moi que lorsque je vais être digne de la porté.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Ven 22 Jan - 19:08

Tranquillement et paisiblement je dormais, cela faisait si longtemps que mon sommeil n’était pas comme ça. Un sommeil dans lequel on voudrait y resté pour l'éternité, mais bon, cela ne sera possible que si je quitte ce monde pour toujours, ce qui n'est pas près d'arriver. Le lendemain matin, la voix de la jeune Shade parlant toute seule me réveilla.

-Elle a l’air d’avoir tellement d’histoire à raconter, si seulement tu pouvais parler ma belle, les armes vivent tellement de choses à côtés de leurs propriétaires, au point de devenir leur meilleur ami et allié. Tu devais être si belle dans ton état d’origine, si brillante, si impressionnante, si mortel recouvert de sang. J’aurais tellement voulu te voir en action, tu es digne de ton porteur contrairement à moi qui ne suis pas digne de mon épée. Dit-elle, avec encore un air déprimée.

Doucement, je me suis levé et ais fait un grand bâillement avant de m’étirai, tout le long de mon corps. Je l'ais regardé, en train de parler à ma faux comme si elle voulait savoir tout ce qu'elle a vécue. Mais surtout, elle étais encore en train de déprimée sur son sort, sur le fait que son épée n'est pas digne d'elle. On n'est digne de son arme la première fois, mais au bout d'un moment on l'est, c'est ce qu'elle ne se dit pas. Je me suis donc levé et ais bien mis ma veste sur moi avant de prendre la parole et lui dire de la voix de quelqu'un qui vient de se réveillé.

-C'est pas possible tu déprime encore...Franchement, il faut que tu arrête, si tu continue comme ça, c'est sur, tu vas crevé dans les prochain jours qui viennent. Tu n'est peut-être pas encore digne de ton arme, mais ce n'est que le début. Tu ne doit en aucun cas partir sans ton arme, car en faisant cela tu est encore moins digne de ton arme. Justement, plus de temps tu passera et plus de combats tu endurera avec elle ne sera que meilleure. Car en faisant ça tu n'en sera que plus digne. Moi aussi je n'étais aucunement digne de ma faux, la première fois que je l'ai eu dans mes pattes, mais au fur et à mesure du temps que je voyageais et combattais avec elle, j'en suis devenu entièrement digne. Enfin...vu dans l'état où elle est, elle doit sûrement m'en vouloir maintenant. Dis-je à la fin en rien un peu.

Je me suis doucement rapproché de la jeune Shade et ais délicatement pris ma faux avant de la levée vers le ciel et la regardé en souriant un peu. Je me disais qu'il faudrait que je la fasse réparée au plus vite, sinon je risque d'avoir quelques petit problème si je dois combattre. Je l'amènerais à un forgeron... Du moins un ex-forgeron que je connais bien. Je ne pense pas qu'il ais perdu la main, après tant d'années en dehors du métier.

-Je devrais te réparé et au plus vite, je n'aime pas trop me trimbalé avec une arme en mauvaise état. Je n’aie surtout pas envie qu'elle se brise et que par la suite ne soit plus réparable. Après mes dires, je réfléchis quelques seconde avant de reprendre. Oui, Oui effectivement, aller le voir serait la meilleure des solution surtout pour toi ma belle. Mais avant cela, moi j'ai besoin de mon petit entraînement du matin et puis, il faut bien que je m'habitue à ma blessure. Dis-je avant de poser délicatement ma faux sur le sol.

Par la suite je me suis mis sur mes deux pattes avant, en équilibre et me suis mis sur une seule patte. Une en appuie sur le sol afin de me tenir en équilibre, et l'autre derrière mon dos. Après avoir bien trouver mon équilibre, j'ai commencé à faire plusieurs série de pompes, avec un peu de difficultés causées par ma récente blessures. Après avoir fait plusieurs séries pendant plusieurs minutes, j'ai continué mes séries en disant a Shade.

-Tu sais en combien de temps on arrivera d'ici à Pretuskria ? Je dois aller là-bas pour y faire réparer ma faux, j'ai un forgeron...ou du moins ex-forgeron qui peut me la faire réparer. Il était très bon dans ce qu'il fait et il l'est encore, en plus pour moi, ses services sont gratuit. Après tout s’était le forgeron personnel des Blood, par chance il nous a quitter quand je n'était qu'un petit nourrisson, bien avant le massacre de ma famille. Si tu veut tu pourra venir avec moi et tu va bien l'aimé il est très gentil pour un dragon assez costaud.

Après mes mots, je me suis mis à bondir à partir de ma patte avant et atterrir sur mes deux pattes arrières avant d'enlever le peu de poussière sur moi et reprendre ma faux. Je l'ais regardé droit dans les yeux tout souriant attendant une réponse de sa part. Dans ma tête j’espérais fortement qu'elle m'accompagne, qu'elle reste près de moi, mais cela dépendra de sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Sam 23 Jan - 13:10

Je suis tellement perdu dans ma conversation avec cette lame, que quand Skaz parle, je sursaute presque avant de tourné ma tête et mon regard vers lui. Il s’est levé et viens aussi de se levé au vue du timbre de sa voix encore endormie. Il me dispute de déprimée encore, je lui réponds par une moue dubitative, je ne déprime pas, enfin pas vraiment, je suis seulement nostalgique. Le dragon continue sur le fait que si je déprime, broie des noir et autres pensées négatives, je ne vais pas mourir dans les prochains jours. Je lève les yeux au ciel, c’est un peu exagéré quand même, non ?

Après, il me dit que je ne dois jamais partir sans mon arme car cela me rend encore moins digne de l’avoir à mes côtés. Que le contraire est ce que je dois faire, plus je passe de temps avec elle, plus nous sommes lié l’un à l’autre et plus elle va être meilleur. Il conclu sur sa propre expérience avec sa faux depuis la première fois où il l’a tenu, même si il avoue lui-même que au vu dans l’état où elle est maintenant, cette dernière doit lui en vouloir pas mal.

Durant son monologue, Skaz c’est rapproché doucement de moi avant de prendre sa faux de mon emprise magique, la levant vers le ciel bleu en la regardant ave un léger sourire. Il continue ensuite sur sa lancer à son sujet, confirmant mes pensées d’il y a quelques secondes sur le fait de la réparer au plus vite, ne pouvant pas se balader avec une arme dans un tel état, ce n’est pas prudent. Surtout si cela peux la rendre irréparable par la suite, il fini par dire, après quelques secondes de réflexion, qu’il doit aller voir quelqu’un, que cela va lui faire du bien, à sa faux bien sur, mais avant toute chose, il doit faire son entrainement du matin.

Je fronce les sourcils en entendant cela, regardant direct à l’emplacement de sa blessure, je ne sais pas ce qu’il a en tête, surtout qu’il semble vouloir s’habituer à sa blessure. Le dragon repose doucement la lame sur le sol avant de se mettre en équilibre sur ses pattes avant de n’être plus que sur une seule. Je ronchonne de le voir faire un tel cirque avec sa blessure, certes elle est en bonne voie de guérison, mais ce n’est pas une raison pour faire un effort pareil aussi rapidement.

Pendant qu’il fait ses pompes, je nettoie les traces de notre campement, je n’ai pas envie qu’on sache que je suis passé par là et surtout pour laisser l’endroit propre comme à mon arrivé. J’en profite aussi pour faire un rapide inventaire de mes affaires et ranger correctement mon sac, étant donner que la veille, j’ai tout balancé dedans. Au bout de plusieurs minutes, alors que je dépoussière ma cape, Skaz semble se rappelé de ma présence et me demande si Prestruskia est loin de notre position et combien de temps on met pour s’y rendre, précisent que c’est là-bas que ce trouve la personne pouvant réparer sa faux, l’ancien forgeron de sa famille, partie bien avant le drame.

Ce dernier va lui faire les réparations à l’œil, surtout qu’il y a peu de chance que son talent se soit perdu avec les années, Skaz me propose même de l’accompagné, avançant le fait que je vais l’aimer car il est très gentil pour un dragon si costaud.

Sur ses mots, il bondit sur ses pattes arrière, me faisant avoir un soupire d’agacement à cause de sa blessure, tu ne peux pas faire plus attention ? Ou être moins brutal ? Bon après c’est un dragon, la délicatesse n’est pas forcément son fort mais quand même. Il se dépoussière à son tour et s’occupe après de sa faux, me regardant dans les yeux tout souriant en attendant des réponses de ma part.

Je soupire et me lève, passant ma cape sur mes épaules après avoir mis mon sac sur mon dos, avant de lui répondre en prenant les devant et indiquant le chemin du sabot :

- Je t’accompagne avec plaisir, voir les forgerons de Pretruskia était mon intention donc autant commencer par en voir un à l’action, même un ancien, surtout si il n’a pas perdu la patte. Sinon, nous ne sommes à quelques minutes de la ville, on va même l’apercevoir en sortant de ce bois et en retrouvant le chemin où je t’ai trouvé inconscient hier soir, si ta blessure n’avait pas été aussi grave, je pense que nous serions déjà là bas, toi dans un hôpital et moi je ne sais où. Sinon, tu ne veux pas passer rapidement à un bijoutier pour retailler ta pierre ? Histoire de la rendre plus utilisable par le forgeron au vu de l’état dans lequel elle est.



Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression de parlé froidement à Skaz d’un coup, comme si je veux mettre de la distance entre nous, mais quesqui me prend, je secoue ma tête, reprend toi ma fille, après tu t’étonne de n’avoir aucun ami, ce rapprochement te fait peur ? Tu te sens trop bien en se présence ? Pourquoi son sourire te donne du baume au cœur ? Laisse cela de côté pour l’instant, tu va bien voir ça au fil du temps.

- Excuse-moi, perdu dans mes pensées, allons-y, autant ne pas perdre de temps, sauf si tu veux manger ton lapin avant de partir ?


Je souris plus chaleureusement en le regardant les yeux, ajustant ma capuche sur ma tête, autant éviter de possible problème en arrivant en ville et je ne veux pas attirée trop rapidement l’intention sur moi. Je souhaite avant tout connaitre la ville sans tout le chichi qui peux y avoir du à mon rang et à mon titre.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Sam 23 Jan - 19:25

Shade soupira et se leva, mettant son sac sur son dos avant de mettre sa grande cape sur ses épaules avant de prendre les devant et me répondre en pointant une direction du sabot.

-Je t’accompagne avec plaisir, voir les forgerons de Pretruskia était mon intention donc autant commencer par en voir un à l’action, même un ancien, surtout si il n’a pas perdu la patte. Sinon, nous ne sommes à quelques minutes de la ville, on va même l’apercevoir en sortant de ce bois et en retrouvant le chemin où je t’ai trouvé inconscient hier soir, si ta blessure n’avait pas été aussi grave, je pense que nous serions déjà là bas, toi dans un hôpital et moi je ne sais où. Sinon, tu ne veux pas passer rapidement à un bijoutier pour retailler ta pierre ? Histoire de la rendre plus utilisable par le forgeron au vu de l’état dans lequel elle est. Dit-elle d'une voix assez froide avant d'y laisser un léger silence assez morbide.

Par la suite, en entendant ses paroles froide, j'étais légèrement vexé et mon cœur me faisait un peu mal. Était-ce ma blessure ou autre chose ? J'ai légèrement secoué ma tête de droite à gauche et n’ai plus fais attention à cette blessure. Mis à part que le sourire sur mon visage disparu et je baissais les yeux.

-Excuse-moi, perdu dans mes pensées, allons-y, autant ne pas perdre de temps, sauf si tu veux manger ton lapin avant de partir ? Dit-elle avec un sourire chaleureux en me regardant droit dans les yeux, ajustant sa capuche pour qu'on ne la reconnaisse pas.

Son sourire chaleureux ma soulagé et a fait revenir mon sourire, j'ai vraiment cru qu'elle était devenue distante avec moi. Par la suite, j'ai mis ma capuche et me suis mis à côtés d'elle, afin de ne pas être trop éloigné pendant la marche.

-Je vais laisser ma pierre à mon forgeron, il sera quoi en faire et puis de toute façon cette pierre pourpre renferme mes vraies pierres.
Dis-je en retirant la gemme de ma lame avant de reprendre en regardant la dépouille du lapin à moitié ronger par les insectes. On peut y aller maintenant, et pour le lapin.... je pense que maintenant il est immangeable, on ira déjeuner dans une taverne, allons-y.

Après mes mots, je parti en compagnie de Shade jusqu'à Pretuskria. Le chemin ne fût pas très long avant qu'on arrive, cela n'a durée qu'une quinzaine de minutes. Arrivé à la ville, je pris les devant et me suis dirigé avec la jeune Shade vers une maison de taille moyenne et assez modeste. Arrivé devant la porte d'entrée, j'ai toqué plusieurs coups à la porte.

-Vlad ! Tu est là ? J'ai besoin de tes services, s'il te plaît ouvre-moi ! Dis-je d'une voix légèrement forte.

Par la suite,un Dragon aux écailles blanche et la crêtes bleue légèrement plus grand que moi, mais beaucoup plus costaud ouvrit la porte en baillant avant de lancé un regard noir sur moi et Shade. Pendant quelques secondes il nous as regardé, avant de faire un grand sourire chaleureux et me donner une petite tape sur la tête avant de prendre la parole et dire.

-Et bien, ça va faire presque une année qu'on ne t'a pas vu. Marie s'est assez bien inquiété pour toi, elle n'a pas arrêté de poser des questions, bref c'est ma femme, toujours aussi curieuse. Et à ce que je vois tu n'était pas loin de la mort mon gros.

-Ouais mais bon, j'ai enchaîné les contrats et j'ai eu de petit problème, qui m'ont provoqué cette blessure. Grâce à la petite derrière j'ai réussi à survivre. Dis-je en pointant Shade de la griffes.

-Merci bien madame, Skaz est têtue comme pas possible dans ses combats, et à cause de ça il est souvent en danger. Dit-il en riant un peu avant de se tourner vers moi et reprendre. Bon, je suppose que tu est venue pour réparer ta faux et ta gemme vu leurs état. Passe moi ça je m'en occupe, entrer donc, Marie va vous servir du thé. Dit-il en prenant ma faux et ma gemme.

Il nous ouvrit la porte de sa maison, attendant qu'on rentre. Par la suite je suis passé par la porte d'entrée avant de m’arrêter juste à l'entrée et me retourné vers Shade.

-Tu viens ? Lui dis-je, en la regardant droit dans les yeux, tout souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Dim 24 Jan - 22:10

Alors que j’attends, Skaz met sa capuche sur sa tête à son tour avant de mettre à mes côtés, nous prenons doucement le chemin de la ville alors que Skaz m’explique que le forgeron peux aussi s’occupé de la pierre, sachant quoi en faire exactement. Par la suite, il balance le lapin, n’étant finalement plus mangeable, ajoutant qu’ils vont manger dans une taverne pour le déjeuner une fois en ville.

Nous arrivons plutôt rapidement dans cette immense ville où tout est à taille de dragon, c’est surtout l’immense squelette de dragon qui le surplomb qui est fascinante et imposante. On a l’impression que son propriétaire est mort hier tellement il semble en excellent état. Nous marchons donc au milieu de ses rues remplies de dragons principalement, même s’il y a d’un peu de tout horizon ici, on sent bien la présence majoritaire des dragons.

Nous ne parlons pas beaucoup durant la traversé de la ville, de toute façon, je suis bien trop occupé à regardé ce qui se passe autour de moi, suivant Skaz dans les dédales de rues de Pretruskia. Nous arrivons rapidement vers la partie modeste de la ville, jusqu’à une maison toute aussi modeste, mais pour moi, la taille de la maison est une maison pour une belle famille de poney, après les dragons sont tellement plus grand que nous.

Skaz frappe à la porte, appelant fortement le maitre des lieux, un certain Vlad, surement le forgeron dont il m’a parlé. C’est un dragon plus grand que Skaz, plus costaud aussi avec des écailles aussi blanches que ma fourrure et des crêtes aussi bleues que mes yeux qui ouvre la porte. Sur le moment, son regard est noir sur nos personnes, comme si on le dérange fortement, quel accueil, j’ai l’impression qu’on va nous fermé la porte au nez.

Mais le dragon change radicalement de comportement après quelques secondes à nous regardé, les capuches sur nos tête, du moins sur celle de Skaz, n’a pas du aider à l’identification. Vlad fait un immense sourire avant de donner une petite tape derrière la tête de Skaz, rouspétant que cela fait un an que ce dernier ne l’a pas vu, que sa femme est inquiète de cette longue absence sans nouvelle de sa part, très rapidement il remarque que Skaz n’est pas passer loin de la mort.

Je soupire un peu entendant cela, je n’ai pas pensé à laver le sang sur son sweat et on s’est balader comme cela dans la ville, on doit penser quoi de nous maintenant. Mon compagnon lui répond rapidement que de fil en aiguille, il s’est gravement blesser en effet, me pointant de la griffe quand il parle de moi comme celle qui l’a aidé à survivre. Derrière ma capuche, je lève les yeux avant de réajusté cette dernière discrètement, je ne sais pas encore ce que pense vraiment de moi ici, je ne veux pas mettre un froid entre Vlad et Skaz car il est avec moi ou autres truc du genre.

C’est pour cela que je remercie, en pensée, Skaz de ne pas avoir dit mon nom, autant gardé cela secret aussi longtemps que possible, si lui n’a pas fait le rapprochement direct, tout le monde n’est pas dans son cas. Le dragon blanc me remercie pour cela, rajoutant plusieurs anecdotes sur Skaz et affirmant que ce dernier est souvent en danger, le tout en riant comme il faut. Rapidement, il se concentre sur Skaz et sa faux brisé, y voyant direct la raison de notre venue ici, il l’a prend afin de la réparer et nous fait entrée dans la maison, indiquant que sa femme va nous servir le thé.

Je suis terriblement gêné, ce n’est pas vraiment prévu cela, d’ailleurs, j’ai même déjà fait un pas en arrière. Mais mon dragon a déjà passé le seuil de la porte, se tournant vers moi pour me demander si je rentre ou pas. Me regardant droit dans les yeux avec un sourire plus que large sur son visage. Après une seconde d’hésitation, j’entre à mon tour, gardant ma capuche sur la tête, je me sens en sécurité dessous, je souris quand même à Skaz comme réponse, pour le rassurer un minimum.

L’intérieur est coquet, on sent la touche féminine, même si tout est à taille de dragon, je me sens ridiculement petite d’un coup, pourtant je suis loin d’être petite, mais quand même. Je détail rapidement l’endroit, un séjour avec canapé, fauteuil et bibliothèque, une salle à manger avec une belle table solide avec quarte chaise autour, une cuisine fonctionnel. Le reste de la maison doit être dans le même genre, même si une forge loge quelques parts là-dedans.

Alors que j’admire la maison, une dragonne arrive et prend Skaz dans ses bras, ayant l’air très heureuse de le voir, comme une mère retrouvant son enfant, pourquoi il dit n’avoir personne à aimé, que son monde est sans couleur avant notre rencontre avec de telle personne dans son entourage. J’ai le cœur qui fait mal d’un coup, finalement il m’a pipoter, il n’est pas aussi seul qu’il l’a prétendu, d’ailleurs, je reste en retrait, regrettant un peu d’être rentrée avant de prendre sur moi.

Ce n’est pas en m’apitoyant sur mon sort, à toujours porté la faute sur les autres que je vais avancer dans la vie, de toute façon, on ne peut pas revenir sur le passer, donc autant aller de l’avant. Je redresse ma tête, mon visage encore dissimuler par ma capuche et attend que le câlin sauvage soit fini, avant de saluer rapidement la dragonne. Je les laisse un peu seul, ayant surement pas mal de chose à se raconter, je me dirige alors vers la bibliothèque, me demandant bien ce que des dragons peuvent lire. Je tourne littéralement le dos aux dragons et ne fait pas attention à ce qui se passe vraiment.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Lun 25 Jan - 20:38

Peu de temps après que Shade soit rentrée, un dragonne sauta sur moi et me pris fortement dans ses bras, tout en ayant un air très heureux. C'était la femme de Vlad, Marie, Une femme aux écailles rouges claire et à la crête rouge flamme ? Elle est charmante et très gentil aux premiers regards, mais en vrai c'est un véritable démon cette femme, Elle serait capable de détruire le monde pour récupérer son dû, celle-là. Et bien-sur je lui devais un peu d'argent, enfin, un peu beaucoup. Pendant son câlin, Shade me tourna le dos et alla vers la bibliothèque, sûrement voir la collection de Marie, une grande lectrice. Je voulais rejoindre mon amie, mais sous l'emprise de Marie, je ne pouvais pas, surtout qu'elle était en train de me serrer de plus en plus, jusqu’à m'en faire craquer les os.

-Alors gamin, il est où mon pognon ? Il y a intérêt que tu l'ais, sinon je te brise les os en mille morceaux et tu ira chercher mon argent en rampant sur le sol comme un vulgaire insecte. Dit-elle d'une voix sombre avec un air en très en colère, tout en me lançant un regard noir et me serrant de plus en plus dans ses bras, tandis que Vlad sorti par l'arrière de la maison, se dirigeant vers un petit bâtiment dans le jardin, afin d'aller réparer ma faux.

-J...J'ai encore besoin...d'un peu de...temps. J'ai presque...réuni tout...l'argent, espèce de...saleté. Dis-je avec beaucoup mal, à cause du manque d'air que me provoquais Marie, à force de me serrer dans ses bras

-Je veux l'argent tout de suite ! Je n'en ais rien à foutre que tu finisses à la rue, tu me doit du fric et t'est en retard sur le remboursement ! Alors tu me rend mon argent et tu te casse une fois ta faux réparée ! Cria-t-elle, dans toute la maison avant de me poser sur le sol et me prendre par le col de ma veste.

-D'accord, d'accord, je te le file ton fric. Dis-je en reprenant mon souffle avant de sortir un bourse pleine d'argent et la donner à Marie.

Elle pris violemment la bourse de mes pattes et se mit à compter tout son contenu, avant de refermer la bourse et repartir avec un sourire carnassier vers la cuisinier en prévenant qu'elle allait préparer une petite limonade.

-Shade, je vais voir où en est Vlad et l'aider si possible, histoire que le travail soit plus rapidement fini, si tu veut venir tu peut, c'est la petite maison dans le jardin. Dis-je avant de me diriger vers la petite maison, émanant de la fumée de sa cheminée. La forge devait déjà être en marche.

Une fois arrivé dans la forge, je vis Vlad en train de casser ma gemme pourpre afin d'en sortir de petite perle bleue en surbrillance tandis que les restes de ma faux était en train de fondre dans le feu du four, qui était extrêmement chaud.

-Tu fais quoi Vlad ? La réparation de faux avance ? Est-ce que je peux t'aider ? Dis-je en toute tranquillité, sans m'inquiéter, ayant confiance à Vlad.

Je l'ais vu à plusieurs reprise à l’œuvre et franchement, il a toujours fait du matos de qualité, personne ne s'en ais jamais plain. Après, ses services sont extrêmement limités, il ne fait que des armes aux personnes en qui il a grandement confiance et ce n'est vachement pas donné, j'ai vraiment beaucoup de chance que ses services sont gratuit pour moi.

-Je fais fondre les restes de ta faux afin de pouvoir la changer complètement, ça sera la même, mais elle aura une forme complètement différentes que l'ancienne. Et pour ta gemme, je vais mettre les cristaux brisées a l’intérieur de ton arme et les petites perles bleue je les mettrais sur la surface de ta faux. Bref, un tout nouveau design et tes perles bleues renfermes beaucoup de puissance et bien des surprises, contrairement a ton ancienne gemme. Si tu veut m'aider, tu peut me passer les outils que je te demanderais et utiliser le soufflet du four histoire d'augmenter la chaleur pour la fonte. Dit-il pointant les outils et le soufflet, tout en continuant son boulot sur ma gemme.

Je fis ce qu'il me dit, après avoir accepter sa demande et lui donna les outils qu'il me demanda a certain moment puis à plusieurs reprise j'ai utilisé le soufflet sur le four afin de chauffer le four pour qu'il ne perd sa chaleur et que ça ne fassent pas ralentir la fonte des restes de ma faux.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mar 26 Jan - 11:17

Je regarde tranquillement les tranches de chaque livre, cette bibliothèque contient tout les classiques dans les différentes genres de littératures, ils ont vraiment bon goût. Mais des éclats de voix à propos d’argent et partir dès que le faux de Skaz est réparé me fond sortir de ma torpeur. Je me retourne et remarque que la dragonne rouge tient fortement Skaz par le col de son sweat avec un regard noir et colérique sur lui. Finalement, je me suis trompé sur elle, cette femme est heureuse de voir Skaz seulement parce qu’il lui doit de l’argent, monsieur est gentil avec lui, mais madame pas du tout, je me demande bien pourquoi il lui a emprunté de l’argent.

Skaz cède sous la pression et lui donne une belle bourse bien remplie, surement tout l’argent qu’il a sur lui, je soupire légèrement, me prévenir pour madame n’est pas du luxe Skaz, histoire que ce genre de chose me surprenne pas trop, cette dernière lui prend la bourse violement des pattes avant de compter tout son contenu.

Je me dirige vers Skaz, pour savoir s’il va bien et en savoir un peu plus sur la raison de cet emprunt, surtout quand on voit que la prêteuse est sans pitié avec les mauvais payeurs. Marie, une fois ses comptes fini, referme la bourse et va vers la cuisine, surement faire le thé que Vlad à proposer à notre arrivé, mais il semble que de la limonade est au programme au vu de ce qu’elle dit, il est au courant pour l’argent sinon ? Je n’en suis pas sur du tout.

Mon compagnon m’annonce alors qu’il va aller voir Vlad afin de l’aider si possible et que cela aille aussi plus vite, je pense que c’est surtout pour s’éloigné le plus possible de Marie. Il m’indique aussi l’endroit où ils vont se trouvé, pour si jamais je souhaite le suivre, sur ses mots, le voilà partie vers la petite maison en question, d’où une fumé noir s’échappe par sa cheminée, signe le forgeron est déjà à l’œuvre.

Je le regarde partir tranquillement mais reste ici, de toute façon voilà Marie qui revient avec les limonades, je ne peux pas l’ignorer et refuser son offre, en espérant qu’elle ne va pas me faire payer mon verre. Je m’installe donc sur le canapé, à sa demande, alors qu’elle me pose son plateau avec une carafe de limonade et des verres sur la table basse.

Marie s’installe en face de moi après m’avoir donné un verre que je prends avec ma magie, dévoilant le fait que je sois une licorne au passage. Nous restons silencieuse un moment toute les deux, enfin moi, car la dragonne semble m’étudier avec insistance, comme si je suis une marchandise avant de dire :

- Merci d’avoir sauvé la vie de ce petit idiot, au moins j’ai pu avoir mon argent, sinon, pourquoi tu lui as sauvé la vie au faites ? Et pourquoi tu es avec lui ? Vous êtes ensemble ou quoi ?

Sur la dernière question, je me retiens de recracher mon verre alors que je dois surement virer au rouge, heureusement que ma capuche me cache le visage complètement, sinon je ne sais plus où me mettre. Je repose donc mon verre, histoire de ne pas le renversé avant de répondre tranquillement :

- Je lui ai sauvé la vie parce que j’en avais envie et que cela m’a fait un bon entrainement pour ma magie de soin. Sinon je suis avec lui pour des raisons qui ne vous regarde pas et nous ne sommes pas en couple, on s’est rencontré il y a même pas 12h, c’est trop tôt pour parlé de ça. Sinon, pourquoi il vous a emprunté de l’argent ? Vous le faites souvent cela ?


Voilà, je change de sujet, histoire de faire oublier se petit moment gênant, j’apprécie beaucoup Skaz, du moins j’en ai l’impression, mais peut-être pas encore à se point là, c’est beaucoup trop tôt, surtout que le rouge de mes joues ne veux pas partir, si Skaz arrive, il va surement le remarqué direct lui, allant voir sous ma capuche, que je n’ai pas retiré même pour la politesse.

D’ailleurs, j’ai bien envie de me lever et les rejoindre à la forge, histoire de faire croire que c’est un coup de chaud, mais la dragonne n’a pas l’air de vouloir me laisser partir aussi facilement, comme si il y a anguille sous roche à ses yeux. Je reprends une gorgée de mon verre pour faire passer la boule que j’ai dans ma gorge, Skaz, Vlad, vous pouvez venir à mon secours là ? J’ai l’impression qu’on va me vendre à la première occasion, je fais un rapide sourire à Marie et lui demande où se trouve la salle de bain, histoire de me rafraichir au moins le visage et me remettre les idées en place.

Marie m’indique une porte du bout de la griffe, je la remercie rapidement et me précipite dedans où je retire ma capuche afin de bien me voir dans la glace, bordel, j’ai la crinière en pagaille, je me coiffe rapidement en sortant ma brosse de mon sac, elle n’est pas trop emmêlé finalement, ça va donc très vite.

Je me passe ensuite de l’eau sur le visage pour me rafraichir, cela fait du bien, un bien fou, surtout que ça me calme aussi. Je me sens plus sereine, je ne sais pas vraiment combien de temps je reste dans la salle de bain, Vlad et Skaz ont surement fini avec la faux. Je sors donc, remettant ma capuche sur ma tête soigneusement et tombe nez à nez avec Marie, qui semble ne pas en avoir fini avec moi.

- Oui Marie ?


Elle me veut quoi encore ? Je me sens un peux acculer là, mais je garde mon calme et mon sérieux, si je ne laisse rien transparaitre, elle ne peut rien me faire ou me dire, mais une diversion est le bien venu. J’attends donc sa réponse à ma question, histoire de pouvoir lui répondre et savoir vraiment ce qu’elle me veut à la fin, cette dragonne ne m’a pas percé à jour quand même….

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blood.D.Skaz
avatar
Dark Pledge

Messages : 45

• Votre personnage •
Race: Dragon ado
Niveau: 9
Expérience:
40/90  (40/90)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mar 26 Jan - 21:40

Vlad n'ayant plus besoin de mes services pour la réparation de ma faux, je me mit a regardé les nombreuses armes qu'il avait a disposition dans cette petite forge. Je vis plusieurs épées, lance, haches, armures et plein d'autres choses de si bonne qualité. Franchement, je pense que ses majestueuses qualités de forgeron ne partirons jamais, il devrait redevenir un forgeron. Enfin... je veux dire un forgeron officiel, mais bon, il n'en qu'a sa tête à propos de ça, on n'arrivera jamais à lui faire changé d'avis.

-Tu en as vraiment beaucoup des armes, tu ne t'arrêtes jamais d'en faire, c'est vraiment ton passe temps le forgeage d'armes et armures. Tu forge le matos, ensuite plus tard tu le fait fondre pour refabriquer autre chose, je crois bien que personne ne forgera mieux que toi. Dis-je en riant un peu.

-Tu sais très bien que je ne suis pas le meilleur de tous, bien d'autres forgerons sont plus compétents que moi. Et puis, je suppose que tu te rappel quand je passais encore parfois à ta demeure, un jour la forgerie à explosé d'un coup, alors que personne n'était à l'intérieur. L'explosion était si grande et puissante, qu'on l'a voyais à des kilomètres. Laissant en son centre un grand katana aux ornement de ta famille mais aussi d'autres ornements bizarre avec des flammes noires et rouges. Et bah cette arme, elle à été forcément fabriqué par un forgeron très puissants, qui n'existe sûrement pas, mais bon, comme je dis souvent, ce n'est pas l'inexistence qui va empêcher le forgeage d'une nouvelle chose. Dit-il en souriant un peu, tout en continuant son boulot.

-oui, je m'en rappel bien de ce fameux katana, il était tellement beau. Si je m'en rappel bien, ma famille te l'a passé peu de temps après l'explosion. Tu en fait quoi depuis ? Dis-je en regardant encore les nombreuses armes de qualité disposés sur le mur de la forge.

-Il est toujours aussi bien disposé, sur le mur de ma chambre, mais des hiéroglyphes bizarre y apparaissent et disparaissent parfois sur la lame, c'est assez inquiétant, il vraiment pas normale ce katana. Si tu veut, tu peut le reprendre, après tout, il t'en revient de droit. Je sais que tu utilise une faux Skaz, mais je sais encore plus que tu maîtrise mieux un katana qu'une faux, tout comme chaque type d'armes existant dans ce monde. Ta famille t'a appris tout style et technique de combat et surtout celui des Blood, le fameux mode sanguinaire en fait partie, c'est le seul que je connaisse. Dit-il d'un air un peu plus sérieux que d'habitude me regardant droit dans les yeux.

-Ouais mais bon...Je suis quelqu'un d'assez spécial. Comme tu dit je n'en fait qu'a ma tête et ça ne changera peut-être jamais. Dis-je aussi d'un air plus sérieux en regardant ailleurs, avant de reprendre en me lever. Bon, je vais aller voir ce que font les filles je reviens. Si il y a un problème avec ta femme comme d'hab, je t’appellerais peut-être ou me battrais contre elle, après tu sais très bien que Marie et moi on se déteste comme pas possible. Dis-je en prenant la sortie.

Vlad me fit signe de la patte avant de reprendre son dur travail, tandis que moi je parcourais le long du jardin en marchant tranquillement, les pattes dans les poches. Une fois arrivé à la porte d'entrée arrière de la maison, je l'ais entre-ouverte avant de m'arrêter et apercevoir Marie devant la porte de la salle de bain en train de sûrement parler a Shade.

-Ne serais-tu Shade, la princesse du roi Sombra? Dit-elle en souriant avant de reprendre quelques secondes plus tard. J'en étais sûr, tu est bien la fameuse Shade princesse des Dark Pledge. Tu sais que tu vaut beaucoup de pognon ? Je suis sûr que tu peut m'en rapporter plein. Sombra n'est pas vraiment quelqu'un qu'on apprécie dans cette maison, il se croit tout permis ce sale chien, mais jamais nous lui obéiront. Dit-elle en commençant à essayer d'ouvrir la porte qui était bloqué.

Peu après ces mots, je me suis précité sur le flanc droit de la maison, afin d'entré discrètement dans le salon de la maison. Je suis passé par la fenêtre et suis allé discrètement vers la cheminée pour y prendre une rapière. Une fois cela fait, je me suis discrètement dirigé vers le couloir menant à la salle de bain avant d'apercevoir Marie toujours en train d'essayée d'ouvrir la porte en ordonnant à Shade de l'ouvrir, elle portait sa rapière préférée, comme d'habitude et j'allais sûrement devoir me battre contre elle. J'ai alors donc, tenu fermement ma rapière et ais couru vers Marie avant de lui envoyée un grand coup d'estoc vers une partie non mortelle de son corps, mais Marie est une bonne escrimeuse, elle dégaina rapidement sa rapière et donna un coup sur la pointe de mon arme afin de me faire reculer avant de pointer sa rapière vers moi, ce que je fis par la suite, mais avec le dos et les jambes droites et alignées, un pattes sur le dos et ma rapières pointée sur elle. J'utilisais la manière typique d'une rapière, une manière noble.

-Tu veut qu'on se battent ? Tu sais très bien que tu vas perdre gamin, rien qu'a voir ton corps, je le sais déjà, c'est évident ! Me dit-elle en riant un peu, ses yeux concentrer sur le combat.

Par la suite, je ne dis rien et ais commencé le combat avec Marie. Plusieurs enchaînement de coups se faisaient durant le combat et étaient de plus en plus puissants au fur et à mesure de la confrontation. Après quelques minutes de combat, Marie me poussa contre la porte de l'arrière de la maison et m'éjecte dehors en détruisant la porte. Je me remet rapidement debout et reprend ma posture, pointant a nouveau mon arme, mais mes yeux sont légèrement différents. Certes ils sont toujours aussi sérieux, mais du sang commence légèrement envahir le blanc de mon œil. Mon expression devient devient beaucoup plus sérieuse, alors que je lance un grand coup du revers de ma rapière sur la sienne, qui se fis trancher en deux. La lame de sa rapière tomba au sol et Marie se mit à être beaucoup plus en colère en voyant cela. Elle se mit à courir vers moi en criant, mais Vlad l'arrêta d'un coup, en la prenant et la mettant sur son épaule.

-Calmez-vous s'il-vous-plaît, Marie, ta rapière est facilement réparable, ce n'est rien. Skaz à fait exprès de la couper comme ça pour ne pas la rendre irréparable, donc tu va ranger ce bazar toute seule, je sais que c'est toi qui à tout provoquer, je te connais assez bien. Et toi Skaz tu avait juste à m'appeler en cas de problème, tu n'en fait vraiment qu'à ta tête et tu as faillit utilisé ton mode sanguinaire, tu ne le maîtrise pas encore assez bien, cela pourrais te tuer. Bref, Ta faux est bientôt terminée, vous pourrez bientôt partir avec ton amie Shade, elle se cache assez mal et on ne me dupe pas aussi facilement. Dit-il calmement alors que marie se calma et reparti dans la maison rangez le bazar.

-D'accord, Vlad, je te laisse terminé, on te rejoins dans quelques minutes. Dis-je avant de me retourné voir Shade. Shade, Est-ce que ça-va ? Tu n'a rien ? Lui dis-je en regardant si elle n'a pas blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   Mer 27 Jan - 11:17

Rapidement après ma question, le regard de Marie ne me rassure pas du tout, mais je n’ai pas le temps de prendre quoi que se soit pour me défendre ou du moins pour menacer, que la dragonne me retire sa cape sans ménagement, me griffant légèrement au passage à la joue. Sans en attendre plus, je recule dans la salle de bain et ferme la porte à clé sous son nez, je commence à cherché un moyen de m’enfuir de l’endroit, mais la seule fenêtre de l’endroit est bien trop petite pour moi.

De l’autre côté de la porte, Marie me parle doucement, me demandant si je ne suis pas Shade, la fille de Sombra, une question purement rhétorique car elle connait déjà la réponse sans que j’ai besoin de lui répondre. En l’absence de réponse de ma part, elle continue à parlé en affirmant cette fois que je suis bien celle que je suis, mais la suite de ses paroles me fait grincé des dents, comme ça ma tête est mise à prix et pas qu’un peu, mais quand elle m’annonce que je ne suis pas le bien venu ici car mon père est détester dans cette maison, cela me fait le coup d’un poignard dans le dos.

Skaz, tu es au courant pour cela ? Tu m’as amené ici avec toi pour me vendre à cette dragonne, finalement tu n’es pas mieux que tout les autres, tu t’es servie de moi, une larme de désespoir coule sur mes joues, toutes ses belles promesses que tu m’as fait dans la forêt ne sont que mensonges, de la poudre aux yeux finalement.

Alors que Marie essaie d’ouvrir le porte, en m’ordonnant aussi de l’ouvrir, mon cœur se refroidi et deviens doucement de la glace, je suis trop sensible, je ne dois pas m’ouvrir au gens, ça ne sert à rien, à chaque fois que je le fais, je suis automatiquement blesser, mais je vais l’écouter et aller de l’avant. Au bout de quelques minutes, je n’entends plus rien de l’autre côté et ouvre doucement la porte. Marie n’est plus là, mais des éclats de voix viennent de dehors, je sors doucement de la salle de bain pour voir ce qui se passe.

Il y a les trois dragons dans le jardin, deux rapières, une au sol coupé en deux et l’autre dans la patte de Skaz, Marie est sur l’épaule de Vlad qui réprimande les deux assez fortement. Ce dernier repose au sol sa femme qui retourne dans la maison pour ranger le bazar qui a été fait, Skaz semble s’être battu avec elle, pour quoi ? Pour moi ? Parce que je suis sa proie et donc son argent. Après avoir fini de parlé avec Vlad, qui semble m’avoir aussi percé à jour, Skaz revient vers moi en me demandant si je vais bien, si je ne suis pas blesser.

Je lève un regard noir et glacial sur lui à ce moment là, alors que de ma magie je fais disparaitre les griffures sur ma joue avant de le pousser loin de moi, toujours avec le même regard avant de lui dire froidement :

- Tu étais au courant que je ne suis pas le bien venu dans cette demeure ? Que ma tête est mise à prix ? Suis-je seulement un contrat bien juteux pour toi finalement ? Je me suis faite berné comme une débutante par ta chaleur et ton sourire, tu peux garder mon cœur, j’en ai plus besoin maintenant.


Cela fait mal, très mal alors que la trace de ma larme est toujours présente sur ma joue, mes yeux changent alors de couleur et passe au violet, couleur qu’ils n’ont pas pris depuis le jour où j’ai obtenu ma marque de beauté. Je le laisse sur place, prenant mes affaires avant de me diriger vers la sortie de la maison, sur le pas de la porte je me tourne ma tête et dit avec cette fois une voix emplie de tristesse et de déception :

- Adieu Blood. D. Skaz, ce court moment avec toi était bien, mais si je te recroise un jour sur mon chemin, je ne te laisserais peut-être pas la vie sauve. Merci encore pour tout, je sais quoi faire maintenant, prend soin de celle que j’étais dans cette forêt, elle reste avec toi, je n’en veux plus.

Et sur ses mots, je sors et ferme la porte derrière moi, avançant d’un pas décider et sur dans la ville que je dois rapidement visiter afin de faire des provisions avant de repartir vers la ville suivante. Je n’ai pas remis ma capuche sur ma tête, de toute façon, elle est déchirer sur une partie, ne cachant plus grand-chose. Mais mes yeux restent violet, mon cœur étant glacé pour un très long moment, beaucoup de monde se retourne à mon passage, mais je les ignore royalement et jette des regards noir et emplie de colère sur ceux essayant de m’abord.

Si ma tête est vraiment mise à prix, ils vont être reçus comme il faut les chasseurs, faire couler le sang est l’une des seuls joies qui me reste maintenant. J’ai limite envie d’aller exprès dans une ruelle sombre rien que pouvoir tuer une ou deux personnes qui souhaite m’attaquer. Mais je vais d’abord faire un bon tour de la ville pour que tout le monde sache que je suis présente en ville, fini de se cacher, je n’ai plus peur.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux âmes perdu ? (avec Blood. D. Skaz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» [Donne] Une table bar, avec deux chaises pliantes
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» Fin du rp : Une boîte de biscuits et un embryon de deux mois... {OK}
» Une hirondelle à qui on a coupé les deux ailes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Pretuskria-
Sauter vers: