Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 L'alcool, c'est mal [Lunar Love]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Ven 15 Jan - 15:14

Je me suis toujours demander certaines choses, comme de savoir pourquoi certaines personnes buvaient, d'autres se droguaient, ou encore d'autre sévices corporelles et psychologiques. Je me suis toujours demander pourquoi un type qui buvait se sentait si bien, alors que l'alcool a tout pour rendre malheureux. En plus du fait que ça soit mauvais pour la santé...Je ne sais pas. Même si tu te sens heureux quand tu bois, tu te sens heureux dans le but de retrouver la tristesse à la fin, et le résultat n'est même pas certain. L'alcool peut rendre heureux, comme il peut rendre malheureux. Des hallucinations, des maux de tête, de la démence, tout est réunis pour un cocktail qui crame les neurones.

Cet endroit est sans doute l'un des meilleurs endroits pour répondre à mes questions...Ou plutôt essayer. C'est l'un des derniers endroit où j'arrive encore à me sentir en paix avec moi même, et je peux vous dire que c'est rare ce genre d'endroits ces temps ci. Un bon gros bar. Un endroit peu peuplé où vont les âmes pauvre et ceux qui ont envie de s'amuser un peu, les truands et les assoiffés de solitude, bref, on y rencontre toute sorte de cinglés. Il parait que des petits groupes se forment dans ces bars, mais des petits groupes. Je suppose qu'on fait des rencontres intéressantes par moments. 'Fin bon, c'est pas très prestige de rencontrer la personne avec qui on va passer sa vie dans un troue a ivrognes.

J'entre donc, et suis un peu déçu par l'endroit. Je m'attendais à un endroit sale, avec des bandits, des salopards et toute sortes de créatures immondes qui appartiennent à nos races, à des poneys couverts de cicatrices, des griffons aux antécédents meurtriers etc... Mais à la place, j'ai droit à un simple bar, avec quelque tables et des chaises, peu de monde, une ambiance un petit peu noire malgré la présence d'un orchestre de trois ou quatre poneys qui jouaient une musique assez sombre et monotone, sans doute un des seuls petits groupes qui entraient dans le budget du gérant. Les temps comme les œufs sont durs en ce moment, pour tout le monde. Un client nouveau illuminera peut être le visage du gérant ?

Je regarde un coup les clients, rien de bien jouasses, certains sont des jeunes venus pour discutés tranquillement dans leur coin, d'autre des loups solitaires qui regardent le bois de la table , le verre aux lèvres avec un air triste, se demandant sans doute ce qu'ils ont fait pour arriver là où ils en sont. D'autres encore jouent aux cartes , certains avec un cigare aux lèvres, les jeux d'argent ne doivent pas être illégaux, mais je suppose qu'une partie entre "amis" vaut mieux qu'une partie publique. Il y a également d'autres groupes, mais rien ne vaut réellement la peine d'être décris plus en profondeur, je suppose. Je m'approche du comptoir et m'assoie sur un tabouret, je n'aime pas les tabourets, je ne sais jamais exactement comment me mettre dessus, j'ai la queue en arrière la tirer ou tirer sur mes ailes me rendrais vulnérable, mais bon, quand un endroit est fait d'une certaine manière, je suppose qu'on a pas le droit de le changer ou de se plaindre.

-Un jus de fruit je te prie.


-Un jus de fruit ? Tu t'es cru dans une garderie ?


Je lui jette un regard noir, je n'ai rien contre l'humour, mais aujourd'hui n'est pas le jour, et il le comprend assez vite... D'un autre coté, avec moi, ce n'est jamais l'heure pour l'humour. Je vie dans mon trou pourris, je vis seul et je ne vis que pour une seule chose : servir Luna. Je passe mes journées à courir à droite à gauche dans le but de tuer, capturer ou arrêter certains criminels, les ramenés et repartir pour avoir de quoi payer ce qui est nécessaire à ma vie. Certes vivre comme un rat et gagner sa vie faire qu'on a des économies, mais je les dépenses en les donnants, ou me laisse volontairement enflé par moments. Je déteste l'argent, quand on en a , on ne sait jamais quoi en faire. Je sais que je me plain de mon travail et que je pourrais reprendre ma vie d'avant, mais je suis forcé de travailler pour les gardes, car quand je ne travaille pas, je ne suis pas concentré sur un objectif particulier, et mes hallucinations et tout mes ennuies reviennent. C'est quand je travail à me crever que j'arrive à éviter d'être en mauvais état. Je suis accro au travail.

De toute façons, je ne vois pas à quoi pourrais me servir le temps libre. Lorsque je m'attache à quelqu'un , je finis par tout faire foirer ou le perdre simplement, donc j'ai décider d'arrêter ça...Mais ces gardes de Concordia, mais quel bande de cons ! Ils m'ont interdits de continuer ce soir! J'étais en train de ramener une nouvelle cible...Ou du moins ce qu'il en restait, lui ayant tranché la tête comme à mon habitude pour avoir une preuve...Et soit disant qu'ils voient trop ma gueule. D'un autre coté, j'ai une dette à remboursé, alors je fais mon travail, et la plupart du temps, je le fais pour des sommes minuscules, si ce n'est gratuitement, je ne vois pas de quoi ils se plaignent. Mais ils n'ont plus envie de me revoir ce soir, ils m'ont simplement dégagés, comme ça...Soit disant qu'il n'y avait plus de contrats, mais moi, je sais qu'il y en avait encore, il y en a toujours. Le crime ne dors jamais, et il y a donc toujours des criminels, et eux, ils se foutent de moi ! Quand j'y repense, ça me donne envie de rager...mais bon. Je n'ai pas le choix, je dois attendre tranquillement, toute cette soirée, me concentrant sur le sirotage de mon jus alors que des petits bourdonnements se faisaient entendre à mes oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Dim 17 Jan - 16:26

Je frissonne dans la grande pièce principale, malgré le feu de l'imposante cheminée je sent le froid sur ma peau malgré l'édredon en laine censée me réchauffer. Je déteste cette maison, c'est un palais, froid, une prison, une cage doré. D'un geste brusque, je lance la couverture au loin, me lève et, sans un mot, attrape une cape noir, épaisse. Une seule idée est en moi, partir. J'apprend à ma domestique que je vais boire et, malgré son regard désapprobateur, ferme la porte. Je rabats la capuche sur ma tête et m'enfonce dans la rue. Par habitude, mes sabots me dirigent vers le bar le plus proche. Ne m’étant pas vraiment éloigné du quartier huppé, je me retrouve dans une sorte de bar remplis de jeune cadre et de parent dépressifs. Comme moi. Je m'installe au bar et commande une bière. Ce soir je rentrerais ivre, hurlant à la mort. Je m'endormirais dans le salon la bave au lèvres. Je jette un regard au poney à ma gauche. Son apparence m’étonne, une robe noir si foncé c'est rare. J'attrape ma boisson et lui tend.
"Tchin?"
J'observe sa boisson, elle ne ressemble à aucun alcool que je connaisse, serait-ce un... Jus de fruit? Non, c'est impossible, ça doit être une nouvelle boisson étrangère. Je profite de la chaleur du bar. Je me fiche que ce que peut dire cette bonne désuète peut penser, boire me fait du bien. Oublier, juste pendant quelque heures le passé et le futur. Ne vivre que pour maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Dim 17 Jan - 21:29

La soirée semble bien maussade, et me concentrer sur ma boisson deviens de plus en plus difficile. J'ai l'impression que les choses qui bourdonnent à mon oreille se rapprochent, il faut que je m'en débarrasse le plus vite possible si je ne veux pas que mon esprit percute le mauvais coin de ma tête. Je pense que je devrais essayer de trouver un meilleur divertissement que ce verre, mais lequel ? Il n'y a rien qui puisse me changer l'esprit... Je pourrais éventuellement me trouver un mec bourré pour lui défoncer la face sous prétexte qu'il m'aurait menacé, de toute façon, bourré, il ne se souviendrais de rien, mais je ne suis pas du genre à taper sur des innocents.

-Tchin ?

...C'est à moi qu'elle parle ? Qu'est ce qu'elle me veux cette femelle ? Elle me connait ? Je ne l'ai jamais vue...enfin il me semble, j'ai jamais vue quelqu'un comme ça moi...Enfin, j'ai pas l'habitude de fréquenter des gens, et encore moins des alcooliques. Dans le doute je passe mes lunettes, mes bonnes vielles lunettes qui cachent mon regard bicolore, je me saisi de mon verre et le claque doucement contre le sien dans un son de verre qui s'entrechoquent, et je lui offre une esquisse de sourire . Elle est peut être ma distraction, la seule personne qui ose venir me voir, mais bon, je ne pense pas que ce soit forcement une bonne chose. Rien qu'avec l'odeur, je me rend compte que cette odeur, c'est de l'alcool... Peut être qu'elle pourra répondre à mes questions ? peut être qu'elle pourra enfin me dire pourquoi les gens ont besoin de boire ?

Je me tourne vers elle, la regardant à travers mes lunettes sans teint et je finis par lui poser la question.

-C'est de l'alcool n'est ce pas... Dis moi, qu'est ce qui te fais boire cette chose ?...Tu pourrais prendre un jus de fruit comme moi, mais qu'est ce qui te fais éprouver cette envie d'alcool ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Mar 19 Jan - 18:10

Je prend une gorgée et laisse le liquide blond couleur dans ma bouche. Pourquoi je bois? J'ai bien un réponse mais, c'est celle d'une faible, hantée par son passé, dont le futur est incertain, qui vis dans un rêve sucré au revers amer.
"Ici on est tous malheureux. Une femme, un travail, une famille. Chacun à son propre problème alors, on vient, on se soûle, on oubli. On rentre beurré comme des petits lu et, le lendemain, avec notre gueule de bois, on a de nouveau problème donc, on revient. Parce on est tous faible d'esprit"
Je souffle et ris intérieurement. Je dois bien être la seule poneytte dans tous équestria qui, est prête à commettre un un meurtre pour s'échapper d'un mariage d'intérêt avec un poney surprotecteur et qui finit par s'enfermer elle même dans un amour à sens unique. Et le pire, c'est que j'en suis heureuse. Comme le dirais cette chère Mme.White Potion, psychologue de renom, je préfère m'imaginer une relation avec une personne inaccessible plutôt que d'en créer une vraie car, j'ai peur de l'amour. Que sa sentence sois vrais ou pas, Luna me fais boire mais, je l'aime. Je prend une autre gorgée de la boisson et observe le poney en face de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Jeu 21 Jan - 12:11

Elle boit pour oublier...Ils boivent tous pour oublier. Je ne pense pas que oublier soit une solution, Oublier conduit à l'ignorance de ses erreurs, et l'erreur est quelque chose de mauvais, quelque chose à éviter. Je ne cherche plus à trouver quelque chose que j'ai déjà vécu. Je sais que l'amour, c'est pas fais pour moi, l'amitié c'est pareil, les parents, l'affection, tout ça, c'est le mal pour moi, tout ça est trop mauvais, tout ça n'apporte pas aucun bonheur, tout ça n'est rien, tout ça n'est que source de douleur et d'impuissance.

Je ne comprend pas comment on peut avoir envie d'oublier...Oui c'est ça. Je ne comprend pas, si j'oubliais, dans ma tête, le cheminement serait une suite de mauvais événements, car oublier le passé...ce serait recommencer. Si j'avais une nouvelle aventure avec une autre femelle ou un mâle, ben...ça recommencerai. A nouveau, je perdrais ce à quoi je tien, et à nouveau je sombrerais dans le désespoir... Mais elle...Si elle souffre à nouveau, si elle recommence ses erreurs, comment veut elle réussir à avancer ? Elle va recommencer...et souffrir à nouveau...Mais est ce qu'elle voit cela d'un autre point de vue ? Est ce que ses erreurs sont inévitables ?...Alors est ce que des erreurs inévitables ne valent elles pas la peine d'être oubliées ?

-...Je ne te comprend pas. Si tu oublie, comment peux tu avancé ? Si tu oublie, tu recommencera à souffrir inévitablement... Et si tu oublie, comment tu va réussir à te souvenir des bons moments ? Ceux qui aident à avancer ?...En buvant pour oublier, je pense que vous vous logez dans un cercle vicieux... Vous sortez d'un plaisir que vous ne parviendrez jamais à atteindre de façon continue...et un jour, c'est sans doute ce plaisir qui vous perdra... Comment continuer d'avancer ?...En plus ce truc a un gout dégueulasse.Quel sont tes problèmes pour que, chaque jour, tu t'inflige cette torture ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Sam 23 Jan - 15:25

Je l'observe, mon regard perdu dans le vide. Ce terrestre n'a pas tort, je le sais, je ne fais que m'enfermer dans un cercle vicieux, je préfère m'enfermer dans un passé plat plutôt que de penser au passé ou au futur, je le reconnais. Mais, j'ai peur. Les cauchemars de mes souvenirs me hantent la nuit, je me réveille en sueur, je hurle dans mon sommeil. L'horizon devant moi n'est pas mieux. Tell une immense falaise, il semble impossible à réussir et si, froid. Et sur le haut de cette montagne infranchissable se trouve celle qui fait battre  mon cœur, celle qui, plus que l'alcool, me maintient en vie, la belle, la douce, la grande, la merveilleuse princesse Luna. Juste à l'évocation de son nom, mon cœur se met à battre. Je lâche un rictus nerveux. Je suis si bête, je ressemble à une lycéenne qui rougit en entendant le prénom de celui qu'elle aime et qui serais prête à tout pour un simple baiser. Un baiser, sur ses douces lèvres et... Wow, il faut que je me calme. Je finie mon verre et redirige mon regard vers mon interlocuteur. Je prend ma respiration et, clairement, lui répond.
"Je ne peux pas avancer. J'ai tellement peur de le faire que je porte un masque de bonne aristocrate qui mange des petits four mais, ce masque me sers et seule l'alcool me permet de le supporter"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Dim 24 Jan - 12:52

Avoir peur d'avancer... Je ne sais pas quoi dire. Je sais qu'avancer est une chose difficile dans la vie, que les choses difficiles sont assez dures quand tu n'as pas de chance, mais....Enfin, une peur, ça se surmonte. Certes pas toutes, mais je me demande quand même de quoi elle a peur. Il faut dire que quand on a peur, on a pas forcement de raisons, les enfants ont peur du noir, mais surtout peur de ce qu'ils ne voient pas, et ne connaissent pas, mais est ce que la peur d'avancer peut être comparée à une peur de ce que tu ne connais pas...Ou pire ? La peur de souffrir. On peut avoir peur car on sait ce qui nous attend, et on sait que l'avenir ne sera pas très bon.... C'est une peur lâche.

Mais quand j'y pense...est ce que on peut avoir peur du bonheur ?...Est ce que c'est ce que je ressent ? La peur d'être heureux, car je sais que si je suis heureux, on va me reprendre le bonheur....Je serais lâche à ce point là ?... Le bonheur est quelque chose de très dur à supporter, car on vit toujours dans la peur d'être malheureux, donc est ce qu'il vaut mieux être malheureux pour mieux profiter des bonheurs éphémères, ou tenter de trouver le moyen d'être heureux longtemps mais risquer de subir les plus grandes pertes de notre vie ? C'est dur de choisir.

-Interressant... M'enfin. Tu as bien le droit de choisir comment tu vis, même si c'est pas le genre de choses qu'apprecient les gens. Les aristocrates sont assez bien vues... Si quelqu'un comme moi le faisait, il se ferait décalquer... Et Luna me trancherais définitivement la tête si je me bourrais la gueule et me mettais à faire l'idiot...M'enfin. Tu dois bien travailler, avoir des amis et tout ça...Comment ils le voient eux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Dim 24 Jan - 16:35

"Ne dis pas ça de la princesse Luna, elle est douce et gentille! Jamais elle ne couperait de tête!"
Je me mord les lèvres. Mais qu'elle idiote je fais de lui crier dessus pour ça. Il rigole et exagère la chose et moi je m'énerve bêtement. A la limite de me facehoof devant ma bêtise, je commende une seconde bière, brune, et en bois la moitié d'un coup. Je repose le verre sur le comptoirs et me masse le crâne, commencent à être énervée par toutes ses questions, et surtout par le fait qu'il est raison.
"La façon dont je veux vivre, mon rêve, est impossible. Aristocrate ou non. Et puis pour ce qui est des amis, je n'en ais pas de proche. Enfin bref, de toute façon je ne vois pas ce que ça peut vous faire"
Je baisse les yeux vers ma boisson et lâche un long souffle de tristesse. Certains jour, j'aimerais que la douce jument de la nuit sorte de mon cœur, qu'elle arrête de me torturer ainsi mais, c'est impossible. A chaque fois que j'essaye, le quotidien me parait encore plus triste et ennuyeux qu'il ne l'est déjà et, à chaque fois, elle revient. Sur un journal, un tableau, une photo, son portrait est là pour me hanter et je fond en larme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Dim 24 Jan - 17:32

Elle semble totalement dévouée à Luna ? C'est assez drôle, je croise souvent ce genre de gens, qui se dévouent à Luna en prétextant agir pour elle, vivre pour elle, des véritables fanatiques par moment. Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est que vivre malheureux ou autre, c'est pratiquement un affront envers elle. Elle donne son temps libre, voire sa vie pour que les lunaristes vivent heureux, et le plus en paix possible. Certains profitent de cette "fausse paix", d'autres ne l'ont pas car ils travaillent pour cette paix, moi je ne l'ai pas car je ne la mérite pas , mais elle, elle fais juste affront à elle.

-...Une fois j'ai eu un procès, elle devait me condamner à mort, me trancher la tête devant toute son assemblée, mais elle ne l'a pas fait. Depuis, je travaille pour elle et pour la patrie lunariste. Elle a grand coeur, mais parfois, je me demande si elle n'aurait pas mieux fait de le faire...

Elle fond en larme...C'est moi qui l'ai fait pleurer ? J'ai peut être été un petit peu trop loin dans les questions... Mais je vois pas ce que j'ai pus dire de mal. Ou alors, je l'ai faite réfléchir sur des questions qui font mal au coeur. M'enfin...Je n'ai pas l'habitude de m'occuper des gens qui pleurent, ça va être dur.

-...tu sais, Luna serait sans doute fiere de toi en voyant quel lunariste dévoué tu es. Mais tu devrais garder le sourire pour rendre hommage au temps et à la vie qu'elle sacrifie pour pouvoir faire en sorte que vous gardiez le sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Lun 25 Jan - 20:08

Mon cœur se serre, cet inconnu, rencontré au détour d'un bar, viens de me remettre en question sur ma façon de vivre, mon quotidien, ma vie. Cela m'énerve, est-ce le fait que ce terrestre arrive à lire en moi ou est-ce parce qu'il a réussit à me montrer que j'avais tort tout ce temps. Je me tourne vers lui et le prend dans mes bras pour le câliner.
"Merci, merci beaucoup"
Cela peut paraître idiot mais, je décide de suivre ses conseils. Si Luna passe son temps à tout faire pour rendre ses sujets heureux alors je me dois de sourire, par respect pour elle,ma douce princesse. Alors que je m'apprêtais à lui proposer de dîner chez moi une phrase déclenche un frisson de peur en moi et je recule, effrayée. Une condamnation à mort? Le décapiter devant une assemblé. Ce n'est pas une sentence que l'on donne pour un vol ou une ivresse publique mais, plutôt pour, un meurtre. Malgré ces bonnes sentence, me dire que cet homme est tueur me donne envie de partit. Et si, tout ce discours n'était là que pour attirer ma sympathie? Je pose un billet sur la tête et d'une voix emplie de peur lui dit au revoir. Je remet ma cape et me lève, évitant à tout prix de le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Mer 27 Jan - 20:18

Elle me fais un câlin ?! Ces pattes qui m'enlacent, et qui me serrent...J'ai l'impression qu'on me brûle vif, les marques d'affection ça me tue ! En soit, ça ne laisse pas de séquelles physique, mais c'est tellement étrange, cela fais longtemps qu'on ne m'avait pas pris comme ça...Le jour où Sabert me l'a fait la première fois, c'étais bien, mais là, je souffre presque autant que si on me brisait les os, mais je ne réagis pas plus, j'essaye même d'éviter la grimace, et reste neutre. Elle semble avoir trouver ce qu'elle voulait, ou du moins, ce qu'elle doit trouver, il ne sert à rien de vivre sans trouver les réponses à nos efforts... Des récompenses peut être.

Mais après ses remerciement elle semble...apeurée...effrayée... Elle flippe ? Je me demande pourquoi. M'enfin, ça ne doit pas être évident....Ou alors, elle se fout de moi , mes conseils n'auront servit à rien, c'est dommage si c'est le cas...mais une nouvelle question se pose. Pourquoi ne m'écouterait elle pas ? Ce que je lui ai dit est, je le pense, assez censé, c'est pas comme si je lui avait balancer une connerie énorme, mais bon...

Je pose quelque pièces sur le comptoir, tout est là pour me dire que je dois la suivre... Sans me faire gauler bien évidement. Je ne pense pas que Luna apprécierais que je suive ses jeunes femelles tel un pervers à la recherche d'une victime. Mais si je le suis, c'est surtout car elle me donne une occupation pour ce soir. Il me faut une occupation, et demain matin, je pourrais tranquillement retourner travailler comme chaque jour...en priant pour que ces débiles de gardes n'aient pas la même idée que celle d'aujourd'hui...

C'est ainsi que, peu de temps après elle, je sort, me faufilant dans l'ombre en essayant de la retrouver. Cette cité est comme toutes les autres cités, elle pue la ville à un point où ça en devient immonde. C'est de plus en plus dur de suivre les gens à la trace, mais c'est toujours possible, même si un jour, cette puanteur me fera vomir. Je finis néanmoins par la retrouver, se mouvant d'un pas assez rapide dans la grande cité. Je la suis, sautant de toit en toit. Je ne cherche pas quelque chose de spécial, je veux juste voir ce qu'elle va faire, comment elle va reagir suite à ce que je lui ai dit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Lun 1 Fév - 19:03

Je baisse la tête et regarde mes sabots cogner contre les pavés gelés de la rue. Sous ma cape noir, le vent frais de la nuit sombre me fait frissonner. Que me voulait-il? Me capturer? Me tuer? Pire? Je ne sais pas quoi penser. Ce pégase avait pourtant l'ai si sympathique et agréable. Un peu froid mais, pas à ce point. Et si... Et si j'étais restée au bar avec lui, qu'est-ce qu'il aurait pu m'arriver? Je n'ose même pas y penser tellement ça me fait peur. Dans l'ombre des bâtiments de Concordia mes jambes tremblent, et si il me suit? Je n'ose pas regarder en arrière, et si il me suit? Mon cœur se serre, mon rythme cardiaque augmente, j'accélère ma foulée. Les yeux toujours vers le sol, j'essaye de ne pas croiser de regard, comme si ne pas voire les autres me rendrais invisible à leurs yeux. Finalement, après ma marche rapide, j'arrive devant le petit portail de fer senser garder ma maison. Je le pousse et crisse des dents en entendant l’insupportable bruit de grincement due à la rouille des ans. Je finie par entrer et referme derrière moi, le regard vers la nuit, sa nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Lun 8 Fév - 11:47

Qu'est ce qui lui arrive donc ? Elle a peur ? Peur de moi ? Je ne comprend pas pourquoi elle aurait peur de moi. Je ne lui ai pas fais de mal...enfin sauf en lui disant ses quatre vérités. Elle l'aurait mal pris à ce point là ? Vraiment ? Ou alors elle a peur de moi pour une tout autre raison. Je lui aurais fais peur par ce que je lui ai dit ? Elle pense peut être que je suis un affreux meurtrier ou quelque chose dans le genre, mais ....en soit elle a raison. Je ne lui ferais pas de mal , certes, car ce n'est pas une criminelle, mais j'ai déjà fais du mal à plusieurs personnes, énormément de personnes. le truc, c'est que je ne fais en habitude du mal qu'a des personnes coupables,pas a des personnes innocentes, et a moins qu'elle n'ai un avis de recherche sur la tête, je n'aurais aucune raison de lui faire mal. Je réfléchis à toute vitesse, il faut éviter de passer pour un stalker, mais je veux absolument comprendre sa logique, je veux comprendre ce qu'elle pense. Quand je ne comprend pas, je m'énerve... Et honnêtement, ça me fais une occupation.

Je pense, finalement, que le mieux a faire est d'allez lui poser la question directement, mais il faut que je trouve un moyen de venir la voir sans passer pour un malade mental, je ne veux pas qu'elle sache que je l'ai suivis, et allez la voir maintenant en pleine nuit serait une grave erreur. C'est pourquoi je me décide finalement à passer la nuit dehors, attendant patiemment que le jour se lève, et que la matinée s'avance plus ou moins bien. Je pense qu'il est 9 heures, les gens sortent, vont faire leurs commissions du matin, et moi, j'ai pris la rosée. C'est dur de se repérer sans soleil, mais ça dois être bien l'heure. Lorsque je pense avoir attendus assez longtemps, je sort de ma cachette et me rend a la porte de la bourge. J'ai jamais trop aimer les bourges. Je me décide néanmoins à frapper à la porte, en attendant que quelqu'un vienne m'ouvrir, et je demanderais la maitresse de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Sam 13 Fév - 11:23

"Oui, bonjour, vous avez rendez-vous avec mlle Love?
Depuis le grand salon, j'entend ma domestique accueillir le visiteur. Je porte le thé mélangé avec une touche de lait à mes lèvres, le gout doux mais sucrée me réchauffe le cœur autant que la chaleur de la boisson. Je pose sur la table basse le journal du jour et enroulant un plaid autour de mes épaules, me lève. Je passe ma tête à travers les portes ouvertes et observe l'étranger devant chez moi. Malheureusement, la silhouette de ma servante, une bat pony à la crinière grisonnante, m’empêche de voir le visage de celui ayant sonné. Je baille et maudit cette vieille femme de m'avoir réveillé aussi tôt. Si je l'aime beaucoup, sa manie de me faire lever aux aurores les lendemains de beuveries m'exaspère et me fatigue énormément. Les yeux cernés, je me poste donc en observatrice derrière un entrebâillement de porte. Je frissonne en m'imaginant les divers scénarios possible de qui pourrait être cette personne. Et si c'était un policier voulant enquêter sur sa mort, la mort de mon ancien mari. J'ai eu de la chance que ceux chargés de l'enquête soient corruptible mais, presque tous les soirs je me demande ce qu'il arriverait si quelqu'un cherchait à en savoir plus sur la cause et les circonstance de son décès. Peut-être serais-je en prison? Ou pire morte, jugée par ma douce princesse Luna. Finalement ne suis-je pas une criminelle au même niveau que le pégase d'hier soir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Lun 15 Fév - 12:46

Ces baraques de bourge, c'est le genre de choses que je déteste, c'est tellement grand que ça ne sert pas a grand chose, qui as besoin d'autant de place, qui a besoin d'autant de choses, qui a besoin de tout ça ? Alors que, une petite maison suffirait, ou alors faire de cet endroit un hôtel suffirait. Ici, je suis sûr qu'en jouant bien, on pourrait loger 10 fois plus de poneys qu'il n'y en as maintenant. Ces bourges, parfois, même si il y en as des bons, je me demande si ils arrivent VRAIMENT à ne penser qu'à eux. Quand une personne est égoiste, on dit qu'elle ne pense qu'a elle, mais est ce que c'est vraiment possible, en tout instant, en tout moments, de ne penser qu'à soit ?C'est le genre de choses qui me répugnent, mais je suis sûr et certains que c'est le cas pour certaines personnes. Des personnes imbues d'elles même.

Je vois les pattes de la femelle entre les pattes de la majordome. Enfin je pense que ce sont les siennes, cette baraque est assez grande, ça m'étonnerais à peine qu'il y ai d'autres personnes qui vivent ici....En fait, ça me satisferais plus qu'il y ai quelqu'un d'autre. Je pose ma patte sur l'épaule de celle qui m'a ouvert, et l'écarte en souriant, regardant la femelle en face de moi.

-J'ai vraiment de rendez vous, mais on va dire que j’aimerais des explications sur son caractère d'hier .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Mar 22 Mar - 19:04

"Laissez le enter je vous prie"
J'observe ma domestique fermer la porte derrière mon invité surprise et se retirer, franchissant le long couloir grisâtre pour surement rejoindre la cuisine et se remettre à son ouvrage. Puis, je regarde le terrestre qui se tient chez moi, dans ma demeure. Dans son regard, je sens son dégoût et son mépris pour ma maison, sentiment que je partage. Cette grande, froide et vide demeure, sans âme et pleine de souvenirs brisés, de mensonge et d'horreur.
"Suivez moi"
Je me retourne et d'un pas tranquille, retourne dans le salon. Cet homme n'est surement pas pire que moi, j'ai tué un homme, par légitime défense, certes mais, il est mort par mon sabot. Et j'ai tout fait pour cacher ce meurtre, corrompu des policiers, falsifiait des preuves, mentis aux représentants de la loi. Et maintenant je fais tout pour fuir cet maison aux murs tachés de sang, je fais tout pour que jamais cette affaire de meurtre ne me rattrape, je cours, je me cache, encore et encore. Comme une prisonnière qui se serrait évadée de prison et ne voudrais pour rien au monde retourner au bagne, finalement je ne vaux surement mieux pas que lui, peut-être même que lui aussi essaye d'oublier son passé?
Je m'assois sur le canapé et lui désigne le fauteuil en face de moi. J'ouvre le bouche mais, ne dit mot, ne sachant pas quoi lui dire. Lui avouer que j'ai fui car j'avais peur qu'il me tue? Il se demanderait alors pourquoi je l'ai laissé entrer et, c'est peut-être vraiment son intention, qui sait si il ne veut pas vraiment ma mort? Finalement je lui offre un léger sourire et lui demande si il désire un peu de thé ou une tout autre boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Mer 6 Avr - 13:18

Alors...elle n'a pas si peur de moi ? Je ne comprend plus vraiment son raisonnement, elle me fuit, elle m’apprécie, elle a voulut m'attirer, elle veut se faire remarquer ? Je ne comprend rien à ce qu'elle peut penser, ou alors, elle se retrouve acculée, peut être pense t'elle que je suis un garde, ou alors un bandit, un assassin, un voleur ou quoi que ce soit, que si elle ne me laisse pas entrer, j'entrerais de force, ou autre. Elle ne sait pas qui je suis, elle ne sait pas que si je faire la moindre connerie, je suis bon pour avoir la tête tranchée, et je pense honnêtement que je peux lui cacher ceci pour obtenir mes réponses, je ne suis pas obligé de tout dire, je peux....arranger les choses.

Elle me conduit dans son salon, et honnêtement, je n'aime pas cette maison, il y règne une atmosphère trop étrange pour moi, c'est...mort. Il me faut quelque chose de calme, certes mais cet endroit est au delà du calme, elle est déjà trop grande, mais...il y a trop peu de personnes qui vivent ici, trop grande pour cette femelle et quelque domestiques, mais une chose , en plus, que je ne comprend pas, c'est pourquoi. Pourquoi avoir une si grande maison, si c'est pour y vivre seul, et pourquoi quitter cette maison pour allez dans de vieux bars miteux, quand on vit dans....un endroit comme celui là....A moins qu'elle aussi, ne sente la mort autour d'elle. Je me demande si elle a souvent de la visite.

Je prendrais un thé, merci.Alors, si on parlait de votre comportement d'hier ? Pas sympas sympas de partir comme ça, sans dire au revoir. Qu'est ce qui vous a pris ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Ven 27 Mai - 23:02

Je baisse les yeux, les relève, deux fois. Je ne sais pas quoi lui dire, vérité, mensonge, que choisir? Feindre une fausse excuse me parait bien plus sûr et adéquate. Reprenant un masque souriant et aristocrate je penche la tête sur le côté, un air légèrement gauche et naïf. Dans ma tête, ma toile de faux se met en place, petit à petit, lentement mais surement.

"Je suis absolument désolée de vous avoir quitté si vite hier soir mais, ma servante a pour ordre de prévenir la police si je ne rentre pas après une certaine heure convenue alors, quand j'ai vue ce que l'horloge affichait et que j'étais en retard, j'ai un peu paniqué et je me suis mise à courir"
A force d'en avoir répété encore et encore, mes mensonges semblent maintenant bien plus vraie que la vérité. Je continue donc de fausser un sourire et papillonne légèrement des yeux. A ce moment, ma servante arrive, tête basse. De sa petite voix fluette, elle me demande si moi et mon invité prendrons une boisson. Je lui répons positivement et rajoute ma demande "deux thé".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Dim 29 Mai - 15:22

Nous maintenons un petit instant le silence, j'ai l'impression que ma présence ici est vraiment dérangeante, et je dirais même plus que dérangeante, est ce que elle a peur ? Est ce que elle souffre ? ou alors elle attend quelque chose, mais je ne sais pas quoi. J'ai de gros doutes sur la raison pour laquelle elle se comporte comme ça. Ensuite, elle me sort une excuse, vraiment une excuse, mais il faut que je sache si elle est vrai ou pas, et pour le savoir, il me faut des centaines de calculs. Bon, niveau physique, rien ne me laisse à croire qu'elle me mente, pourquoi elle me mentirais ? Aucune idée, mais elle ne semble pas me mentir, mais après, il y a plusieurs raisons pour les quelles je n'arrive pas à la croire. Déjà, il faut avouer que son histoire est peu crédible, et quand ça arrive, on évite d'allez picoler tard le soir. Ensuite, même si je ne suis pas au courant de tout, je n'ai jamais entendue parler d'une femelle comme ça, que ce soit auprès d'un garde, ou d'une de mes connaissances, mais je ne peux pas non plus tout savoir. Ensuite, il semblait que ses petites escapades nocturnes étaient monnaie courante, j'ai du mal à croire qu'elle fasse cela plusieurs nuits, alors que le moindre retard pourrait déclencher un bordel pas possible chez les gardes.

Je pense que les gardes se plieraient en 4 pour une bourge comme elle, l'appât du gain. N'importe qui ferait tout ce qu'il peut pour avoir de l'argent, que ce soit un garde, un boulanger, ou un pauvre. Le nerf de la guerre comme on dit. Ou alors, cette bourge qui a une vie de luxe est à la recherche d'un peu d'action, et elle se dit que déclencher un bazar dehors est une façon de donner un petit peu de piquant à sa vie,mais la raison lui fait penser que ce serait mal. La raison est une bonne chose par moments... Mauvaise par d'autres. M'enfin, je dirais que je ne la croit qu'à moitié, après tout, peut être que c'est réellement une bourge qui tient à être recherchée et aidée au moindre problème. Il me faut beaucoup plus d'indices...et une tasse de thé est parfaite pour trouver des indices. Maintenant il faut que je la fasse parler... De la brutalité ? de la séduction ?

Les deux tasses arrivent et j'en prend une avant d'offrir un petit sourire de coin à mon interlocutrice.


-hé bien je suppose que éviter de crée un bordel dans Concordia est honorable, bien plus que la politesse. Il faut avouer que perdre un jolie morceau comme vous serait dommage, la sécurité est donc de mise... Mais bon. Parlez moi un peu de vous, votre cas m'intrigue. Quel est la raison de cette idée ? De la paranoïa ? Une idée d'un autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Mer 1 Juin - 21:31

Un silence pesant règne dans le grand salon. J'ai toujours trouvé les silences encore plus angoissants dans les grandes pièce. Dans les petites salles, il a un côté réconfortant, reposant. Il nous met à l'abris des bruits extérieurs mais dans celles immenses, comme dans mon manoir, il glace le sang presque autant qu'une froide lame d'acier. Je hais le silence, je hais ce putain de grand manoir, je hais le fantôme du comte qui me hante chaque nuit dans mes cauchemars, je hais cette lampe tachée de sang enterrée dans le jardin, je hais mon passé, je hais mon avenir, je me hais! Cinq ans auparavant, je serais fondue en larme, geignant et me plaignant de mon sort mais, plus maintenant. J'ai appris à mentir, cacher mes sentiments et mes peurs. Tous garder pour les nuits en solitaire et les soirés de beuveries puis, tous relâcher.
Je me tourne alors vers la poneytte que j'emploie qui revient avec un plateau et, dessus, nos deux tasses de thé. Je baisse la tête pour la remercier et lui fais signe de disposer. J'en bois une petite gorgée et souris, il est délicieux, comme d'habitude. Je ne rougis même pas à son compliment sur ma beauté. Je sais qu'ils sont faux.
"Surement un peu de paranoïa. Voyez vous, mon pauvre mari a été assassiné ici même par un voleur. La police n'a jamais trouvé le coupable."
Une larme puis deux glissent sur ma joue, si simple à reproduire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Jeu 2 Juin - 15:30

Aoutch, une veuve, ça crain ça, c'est jamais facile à séduire une veuve, c'est toujours chiant car, à peine parle t'on du mari, que le passé ne resurgit, et là, ça crain, ça crain énormément, je sens qu'elle va me poser des problèmes. Je réfléchis vaguement à ce qui peut arriver, il faut que j'évite de la mettre trop en colère, car elle pourrait me virer de chez elle, et là, ça sera assez ennuyeux. La mort de son mari a quelque chose intéressant, et notamment une chose.

-Pardonnez moi de vous demander ça, mais...Si on a pas retrouver le meurtrier, comment savez vous que c'est un voleur ? Vous semblez riche, et cette richesse, je doute qu'elle eut été acquise d'un claquement de doigt. Outre la richesse, votre mari devait avoir un certain pouvoir, est ce qu'on aurait pas voulu le tuer pour ce pouvoir ?


Un voleur qui tue un riche pour le voler, c'est un petit peu simple, mais possible...mais très simple, je dirais même trop simple. Je suppose qu'il y a quelque chose de bien plus intéressant là dessous, sinon, si ce n'est que pour l'argent, un voleur intelligent aurait volé quelqu'un d'autre, quelqu'un de plus pauvre, afin que son crime soit moins remarqué, et donc qu'une quelconque enquête soit rapidement close.

-Est ce que l'enquête est toujours en cours madame ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Sam 4 Juin - 14:28

Du coin de l’œil, je l'observe , toujours avec une grande discrétion. Il pense, je ne sais si je dois en être d'heureuse. Que peut-il bien se dire. Me croit-il? Peut-être qu'il est seulement surpris par mon état de veuve et ne s'y attendait pas, lui en avais-je parlé quand je me saoulais allègrement au bar? Je ne sais plus, saleté de trou de mémoire. Je l'écoute ensuite me conter sa théorie, banale et simple, même ses idiots de policiers avaient réussi à en pondre une de ce style. Je baisse la tête et feins une larme de douleur. J'inspire une grande bouffée d'air et détourne la tête, avec l'air préoccupée de celle se rappelant de vieux souvenir douloureux.
"Je ne pense pas monsieur, à part moi il n'avait personne dans sa famille qui aurait voulu lui prendre ce pouvoir. Et puis, le lendemain de son meurtre, les coffres du grenier avaient été pillés."
D'un de mes sabots, je frotte ma jambe, l'air gênée. Je n'en peux plus de ce jeu idiot, de feindre cette tristesse. Non, sa mort ne m'a jamais attristé, il voulait me, il... Je ravale ma salive.
"Non, à mon plus grand malheur les policiers ont abandonnés l'enquête face au manque de nouveau indice."
Je fond en larme et cache mes yeux de mes deux sabots avant. Feindre la tristesse est vraiment des plus simples, il suffit de penser à un souvenir triste. Ma sœur. Mes larmes redoublent. Lorsque j'ai appris que la capitale crystalline avait été ensevelie sous les laves d'un volcan environnant, je me suis enfermée dans ma chambre pendant presque une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Dim 5 Juin - 17:59

Cette histoire, je la trouve plus qu'interressante, il se passe plein de choses dans ma tête en l'instant même, plein de scénarios, des bulles qui éclatent, plein de petits trucs. L'état de veuve n'est pas vraiment marrant, perdre son mari, ça n'a rien de marrant, et je le sais du fait que j'ai moi même perdu la personne qui comptait le plus pour moi...et par deux fois. Je suppose que cela n'a plus aucune forme d'importance, mais bon, ça me fais toujours un bon pincement au cœur d'y repenser. Mais...Je ne sais pas, quand on y pense... je ne sais pas, ça ne fais pas vraiment pleurer...enfin si, ça fais pleurer, mais on veut éviter d'en parler....Du moins moi je veux éviter. Ce n'est pas comme si j'étais de la gardes. Elle me raconte tout ça, et elle le raconte à un parfait inconnue. Elle étale sa vie devant un type qu'elle vient de rencontrer, surtout dans un bar, avouons que c'est pas le meilleur endroit du monde pour rencontrer des gens de confiance... Ou alors, c'est un moyen pour elle d’extérioriser une certaine souffrance, quelque chose qu'elle a besoin de faire sortir pour se sentir mieux...mais bon, je pense que je réfléchis trop à une théorie du complot qui ne me regarde pas.

Mais bon, si je suis là, autant profiter nan ?

-D'accord...hé bien vous m'en voyez sincèrement navré. Mais bon, comme je vous l'ai dis, c'est assez mal de noyer ça tristesse dans l'alcool...mal bien que compréhensible... Bon, vous avez des questions vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Mer 8 Juin - 11:38

Les larmes continuent de rouler sur mes joues, glissant le long de ma peau pour finalement disparaître en s'écrasant sur le sofa et en le mouillant. Elles sont de plus en plus dure à arrêter, mes pleurs ne sont plus des mensonges. Ma sœur me manque atrocement, elle était tout pour moi, la seule personne sur qui je pouvais encore compter, ma seule famille, ma seule amie... Nous étions censées nous revoir à noël après de nombreuses années passées bien trop loin l'une de l'autre. Je voulais lui offrir une grande réception, un sapin vert resplendissant, de nombreux plat appétissant. De faux souvenirs se créent dans ma tête, nous aurions passé un si beau noël. Pourquoi? Pourquoi faut-il que le destin s'acharne sur ma personne. Je suis si seule...

-D'accord...hé bien vous m'en voyez sincèrement navré. Mais bon, comme je vous l'ai dis, c'est assez mal de noyer ça tristesse dans l'alcool...mal bien que compréhensible... Bon,  vous avez des questions vous ?
[/quote]
Qui est-il pour me dire cela, il n'a pas à juger mes actions, je suis,libre. Je me tourne vers lui et, ravalant ma salive, finis par stopper et essuyer mes larmes. Quand celles-ci sont complètement stoppés, je reprends une posture plus droite et déterminée. Que lui demander? J'aurais bien une idée mais, oserais-je? Après que lui pose, il pourrait vouloir me sauter au cou et me tuer.... Ce ne sera pas une très grande perte.
"Pourquoi donc la princesse Luna désirait-elle vous coupez la tête?"
Mentalement, je récite une petite prière. J'espère au plus profond de moi de ne pas l'énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   Mer 8 Juin - 12:27

Pourquoi cette question là ? Pourquoi spécialement cette question là ? Elle aurait pus m'en poser des centaines, des centaines d'autres questions, quant à mon identité, mes capacités, ma véritable fonction, mes intentions, mes pensées...Et elle me pose une question sur mon passé.... M'enfin, il faut dire que ce passé est spécial, mais je n'y comprend pas grand chose, je n'ai pas vraiment réussi à comprendre tout ce qui est arriver depuis que  je suis arrivé à Concordia pour la seconde fois. Les choses ont été si longues et si rapides à la fois,  les émotions étaient revenues, amour, joie, jalousie, tristesse, envie, puis les choses se sont effondrées, tout est tomber, plus d'envie, plus d'amour, plus de joie, plus de jalousie, mais énormément de tristesse, c'était horrible, si horrible que j'ai de nouveau essayer de cacher mes émotions,  de les refoulées  pour les enterrer, et après, tout est finit, tout n'est qu'une suite d’événements, qu'ils soient tristes ou heureux, ce ne sont plus que des événements,  rien d'autres. Si bien que j'ai recommencer à prendre de moins en moins au sérieux tout  tout ce qui m’intéresse, c'est de continuer... Je ne sais même pas pourquoi je continue, mais je continue, encore et encore... M'enfin, si elle veut savoir...Autant lui répondre.

-Hé bien, sous les ordres de Chrysalis, j'ai voler des papiers plus ou moins importants, j'ai humilier les gardes royaux, et j'ai réussi à m'enfuir, et à lui donner les papiers, qu'elle m'avait échangés contre un endroit tranquille où je pourrais avoir la paix, mais cette sale garce m'a  trahis, et envoyé au corridor de la mort auprès de Luna. Durant un grand procès, j'étais prêt  à mourir, même si à l'époque quelque chose me retenais,quelque chose d'important pour moi. Elle a dû le sentir, et m'a épargner. Depuis, je suis à ses ordres, loyal et dévoué. J'effectue toutes les missions qu'elle me donne, qu'elles soient ingrate ou importantes, je les mènes à bien. C'est simplement la seule chose pour laquelle je vie, rien de plus.


Et voilà, la bien chiante histoire de ma vie. Dire que je pourrais me suicider, en finir avec tout ça, plus rien ne peux m'arriver je pense. Je la regarde dans les yeux un long moment avec un air dur et sérieux, puis je souris simplement.

-Mais bon, tout n'est pas si noir, je suis triste, j'ai tout perdu, tout ce a quoi je tenais. Et pourtant, je continue de vivre sans me laisser aller. J'ai tout perdu une fois, puis j'ai tout retrouver avec une personne dont je me suis pris d'amour, et ensuite, je l'ai perdu elle aussi, donc...Je pense qu'au fond, je suppose  qu'un jour ou l'autre, on retrouve une chose pour laquelle on se bat. Sinon, je me serais tuer depuis longtemps. Chaque jour, je me demande  ce qui se serais passer si j'avais été tué par Luna, et souvent je me dis que j'aurais moins souffert...D'autres questions ? Une critique peut être ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'alcool, c'est mal [Lunar Love]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'alcool, c'est mal [Lunar Love]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Concordia-
Sauter vers: