Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 [Quête] Guerre (Solo Tough Spirit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tough Spirit
avatar
Lunar Republic

Messages : 113

• Votre personnage •
Race: Crystal Pony
Niveau: 19
Expérience:
60/190  (60/190)

MessageSujet: [Quête] Guerre (Solo Tough Spirit)   Sam 16 Jan - 10:45



APPROCHE

______Le chevalier crystallin tourne la tête, laissant son regard vagabonder sur le paysage, alors qu’il chemine, perdu dans ses pensées ; la chaîne des Crystal Mountain s’élevait tout autour de lui. Bien sûr les montagnes n’étaient pas vraiment de cristal, l’origine de leur nom s’était perdu avec le temps, mais il était probable que ceux qui les avaient découvertes aient été inspirés par la beauté de leurs sommets enneigés. C’était un lieu majestueux, qu’on admire leurs pics depuis la vallée ou qu’on les gravisse pour regarder le monde du point de vue d’un oiseau les montagnes étaient un constant rappel de la grandeur de la nature, témoins éternels et impassibles des insignifiantes querelles et intrigues des nations. Guerre et paix pouvaient passer, les empires se créer et tomber, mais les montagnes vivraient plus vieilles que quiconque sur le continent, elles étaient déjà présentes lorsque les premiers poneys établirent leur civilisation et elle se dresseraient toujours bien après la fin des nations. Elles verraient même les dragons enterrés.

______Tough Spirit, malgré la rudesse de l’ascension, avait revêtu d’un harnois complet. Il avait jusqu’à présent préféré les armures de cuir, pensant qu’elles lui permettraient une agilité accrue – naïveté d’un guerrier qui n’avait pas encore connu le combat. La défaite à Crystal Empire lui avait ouvert les yeux, dès la libération de la capitale il avait mit la forge en branle pour se constituer un équipement digne de ce nom. Sa nouvelle armure protège l’intégralité de son corps, de la base de sa queue jusqu’à la tête, couverte d’un heaume façonné comme un casque ouvert, mais complété par un masque sculpté pour simuler un visage d’acier à l’expression impassible. Là où les plaques de l’armure devait faire place afin de permettre le mouvement la maille prenait le relais. Au moins le gambison le gardait au chaud malgré la fraîcheur de l’altitude. Fini également de se déplacer avec une seule arme en courant le risque d’être désarmé. Il n’avait pas encore retrouvé la lame de son père, mais il s’était fabriqué une épée bâtarde correcte maintenue dans un fourreau sur son côté gauche. Sur son flanc droit un nouveau marteau et la hache qu’il avait crée durant sa retraite y faisaient balancier. Il aurait pu faire mieux que cette dernière une fois l’accès à un matériel correct retrouvé, mais il lui semblait cruel d’abandonner un outil, une arme, l’ayant fidèlement servit alors que celle-ci était encore parfaitement fonctionnelle.

______Mais son équipement ne le gêne pas pour grimper la montagne, s’il y avait bien une chose que les années de forge avaient développées c’était sa force et son endurance, il portait l’armure comme d’autres porteraient un costume de soirée. Elle restreignait un peu ses mouvements, mais il pouvait se déplacer avec aisance même sur le chemin de montagne rocailleux. Il n’y avait pas de vrai routes dans cette région, seulement des sentiers sillonnant les monts d’un hameau à l’autre, connectant légèrement les communautés recluses entre elles. Les gens d’ici vivaient paisiblement, à l’écart du monde, vacant à leurs affaires, travaillant honnêtement. Tailleur de pierres, artisans et les quelques fermiers les nourrissant, loin de tout, loin de la guerre, loin de ses horreurs.

______Jusqu’à il y a peu du moins.

______Un filet de fumée s’élevait toujours de derrière une légère montée devant lui, encore quelques pas et il put voir, par-delà l’obstacle, l’ensemble du village en ruine en contrebas. Tough Spirit stoppe un instant pour assimiler la scène, cet endroit avait dû être plein de vie à une époque. Quelques maisons, retirés du reste de la civilisation, pas grand-chose. Et pourtant, des poneys avaient construit leur vie ici, cet endroit avait représenté le monde entier pour leurs familles. Les chaumières étaient carbonisées à présent, quelques fumerolles s’échappant des vestiges, les dernières braises d’un incendie mourant doucement, à petit feu, faute de combustible.

______Le chevalier crystallin descend prudemment la pente, marchant lentement vers le village. À côté de la piste une rangée d’amoncellement de pierres indique l’emplacement de tombes peu profondes. Les survivants avaient pris le temps d’enterrer leurs morts avant de fuir la désolation de leur existence, le produit des efforts de plusieurs générations réduit à des cendres. Il traverse les ruines, notant les signes du carnage autour de lui, les traces de sang dilués par le crachin constant, les entailles laissées dans le sillage des armes, quelques flèches brisées. Les informations données par les survivants avaient été confuses et incomplètes, les maraudeurs les avaient attaqués de nuit et dans le feu et le fracas de la bataille ils ne savaient pas ce qu’ils avaient vu, les hors-la-loi étaient partit dans l’obscurité après avoir prit tout ce qu’ils voulaient, aussi soudainement qu’ils étaient arrivés. Il y avait peut-être une demi-douzaine de pillards, des déserteurs probablement, une bande mineure dans une région tellement reculée qu’on n’avait même pas prit la peine de noter le nom des villages sur la carte, pas assez dangereuse pour constituer une réelle menace même s’ils avaient frappés dans une région plus importante. Tough Spirit s’était porté volontaire pour régler le problème, parfaitement conscient du temps qu’il faudrait pour mobiliser une escouade entière autrement. Si une escouade était mobilisée. Ce n’était pas que personne ne se souciait de ce qui arrivait, mais avec la guerre il y avait d’autres priorités, surtout après la défaite leur ais fait comprendre le retard qu’ils avaient à rattraper militairement. Et c’est pour cette raison que des criminels courraient en liberté, comme si les champs de bataille ne suffisaient pas à rendre le conflit horrible.

______Il avait quelques jours de retards sur la clique, cinq, peut-être quatre seulement, son seul avantage était une carte sommaire dessiné par l’un des rescapés. Il savait où il allait alors que les pillards suivaient la route de terre ; le chemin le plus utilisé entre les hameaux, mais pas le plus court et un poney solitaire va plus vite qu’un groupe. Il aurait pu marcher nuit et jour s’il l’avait fallu, mais il était déjà en infériorité numérique, nul besoin de leur céder un atout de plus.

______La sente qu’il suivait méritait à peine le titre de chemin, c’était plus le résultat du passage d’animaux sauvages que de poneys, escarpée, instable par endroits, à flanc de falaise à d’autres, seule une chèvre des montagnes s’y serait sentie à l’aise, mais Tough n’avait pas le temps de faire la mijaurée, sans pour autant se précipiter. Il avance avec détermination, sautant de pierre en pierre, ignorant les roches glissant parfois derrière lui après avoir été perturbées par ses pas. Le soir il trouvait une dépression où se caler, et il dormait sans retirer son armure. Son sommeil était inconfortable, mais suffisant pour restaurer ses forces, il aurait le temps de dormir une fois sa mission accomplie. De toute façon il ne gagnerait pas ce combat en se basant sur son physique seul. Son esprit devra être aussi acéré que le fil de son épée, il lui faudra se déplacer aussi vivement que sa lame, la moindre erreur pourrait lui être fatale, la moindre hésitation pourrait le condamner. Cette fois il n’allait pas juste affronter des soldats ennemis contre lesquels la mort n’était qu’une des issues possibles du combat, il devrait se mesurer à des tueurs, des individus qu’aucune morale ne retenait, ils ne feraient pas de prisonniers et lui-même ne pouvait pas prendre le risque. Lorsque le fracas des armes retentira la mort répondra à l’appel du sang.

______D’après les témoignages ses adversaires seraient six, peut-être plus. Il devait se baser sur les déclarations des rescapés, chacun ne se souvenant que de quelques détails et les faits étant déformés par la panique qui les avaient habités, il était parfaitement possible que certains des attaquants aient échappés à la vue des survivants. L’impressionnante carrure d’un minotaure était ressortie de leurs déclarations confuses en revanche, une énorme masse de muscle maniant une épée longue adaptée à sa taille, capable de tailler une chaumière en deux. Une pégase, riant a gorge déployée, juchée sur une créature de métal aux haches tournoyantes. Un batpony armé d’un arc visant vicieusement les pattes des villageois pris de panique et suivit d’un loup déchiquetant tous ceux que son maître estropiait. Un terrestre s’abstenant d’armes et d’armure mais capable de briser un crâne ou de défoncer un flanc d’un coup de sabot. Une licorne, avançant lentement au milieu du carnage, souriant alors qu’elle incendiait les maisonnettes à l’aide de quelques traits de feu. Mais surtout, la silhouette d’un guerrier en armure, découpé sur les flammes, maniant une masse d’une taille impressionnante comme s’il s’agissait d’une légère brindille, se déplaçant à travers la destruction et le sang comme si le champ de bataille lui appartenait, lançant des ordres à ses compagnons par-dessus le fracas du combat.

______C’était toutes les informations qu’il avait, aucun d’eux n’était déserteur de la garde crystalline donc il n’avait pas de dossier à consulter. Il ignorait de quelles armées ils venaient à l’origine, même s’il avait ses suspicions. La loyauté était engrainée aux changelins dès leur plus jeune âge, désertés demandait trop d’individualité pour qu’un membre de l’Essaim puisse l’imaginer de toute façon, mais les Chaotiques et soldats du Dark Pledge étaient moins bien tenus. Il n’était pas impossible qu’un où deux ne vienne des royaumes Solaristes et Lunaristes, même du côté du bien on peut trouver de mauvais éléments. Il y en avait aussi probablement dans l’armée de Crystal Affinity, mais leurs troupes n’avaient pas encore connues assez de batailles pour que les monstres cachés en ses rangs ne soient dévoilés, parfois ces individus eux-mêmes ignorent leur nature jusqu’à ce qu’ils goûtent pour la première fois au sang.

______L’odeur de la fumée le tire de ses sombres contemplations. Incendie et charnier, la même senteur qu’il y a quelques jours, mais beaucoup plus puissante, récente. Le doute le saisit alors que son cœur se serre, aurait-il pus empêcher une autre tragédie s’il s’était davantage hâté ?

______Non, le fumet de la boucherie n’était pas si frais que ça. Moins de quatre jours certainement, mais même en pressant le pas il n’aurait pas pus arriver a temps pour empêcher quoi que ce soit. Alors qu’il s’extirpe de l’étroit chemin afin de pénétrer sur le plateau dégagé la vue du village confirme ses soupçons. Les habitants survivants étaient encore là, hagards, s’occupant mécaniquement des ruines. Quelques-uns d’entre eux, essentiellement les plus vieux, les plus endurcis par la vie, finissaient d’amasser des pierres sur des tombes fraîches. Quelques autres semblaient plier bagage, se déplaçant comme des automates au milieu de leurs possessions dévastées, mais la plupart étaient prostrés dans un coin, le regard vide. Avant d’avancer plus en avant le chevalier crystallin retira son casque, il ne portait pas l’armure réglementaire d’un garde et son apparence était conçue pour être impressionnante. Il ne tenait pas à donner l’impression d’être un autre maraudeur venu profiter d’eux dans leur misère, tel un vulgaire charognard.

______Il arrive après des tombes sous l’œil morne d’un vieux terrestre. Il plonge son regard dans celui de l’ancien, ne sachant pas comment poser les questions qui lui brûlaient la langue. Il avait besoin d’informations, mais comment interroger ces gens ? Leurs vies venaient d’être détruites, ils n’avaient même pas eut le temps de cicatriser, de se remettre de la tragédie. Pour certains les souvenirs du jour où les pillards étaient venus seraient encore une plaie ouverte des années plus tard, et il ne s’était écoulé que quelques jours. La dernière chose qu’il désirait était de passer pour un froid fonctionnaire, venu régler un problème par obligation et insensible à la douleur des victimes.

______Mais il ne pouvait pas non plus paraître incertain, il devait se montrer ferme et résolu, autrement il aurait l’air de ne pas prendre la situation au sérieux, de n’avoir aucune chance face à cette bande de barbares. Le champion de la justice, celui envoyé pour obtenir rétribution, s’il paraissait trop peu expérimenté et trop doux pour punir les fauteurs de trouble, donnerait l’impression d’être une moquerie de plus de la part du destin. Ils changeraient d’opinion une fois sa mission achevée, mais en attendant ils fermenteraient dans l’amertume, persuadés que jamais justice ne serait faite…

______Aucune solution parfaite ne se présente à lui et il ne peut rester muet plus longtemps. La gorge serrée il se lance, espérant avoir bien choisit ses mots.

______Combien de temps depuis leur passage ? Il avait l’impression d’avoir la voix instable d’un adolescent, trop aiguë, trop grave, discordante et incongrue dans le silence qui régnait sur le village.

______Il n’avait pas besoin de préciser de qui il parlait, mais le vieux mit un moment avant de répondre, le fixant de ses yeux éteints, le jaugeant et l’estimant clairement inapte à mener à bien sa mission. Tough Spirit ne pouvait pas le lui reprocher, malgré son expérience il avait l’air jeune et il aurait clairement fallut qu’un groupe soit mobilisé pour neutraliser la menace, sans soutient la tâche serait rude. Mais il ne pouvait pas expliquer qu’il avait été le seul volontaire. Enfin l’ancien ouvre la bouche, répondant d’une voix cassée à la question du garde.

______Ils sont arrivés il y a trois jours. Tough Spirit éprouve une vague de soulagement à ces mots, il y a trois jours il venait a peine de partir du village précédent, il n’aurait pas pus arriver a temps pour aider, même en courant nuit et jour. Il se sentit immédiatement coupable du réconfort qu’il avait éprouvé à l’idée que ce qui était arrivé n’était pas de sa faute. Ils sont repartis avant-hier.

______Le crystallin avait dû gagner un jour en prenant la piste moins fréquentée, et les maraudeurs avaient perdu de leur avance ici. Mais pourquoi ? Cela ne correspondait pas à leur schéma, ni aux habitudes de brigands ordinaires. Frapper vite, prendre ce qu’ils voulaient dans la confusion et repartir tout aussi prestement était le plan en général. Ou alors ils attaquaient par surprise, massacraient et emprisonnait tout le monde et s’accordaient ainsi le temps de récupérer tout ce qui les intéressait, prisonniers y comprit, avant de quitter les lieux, mais même dans ce cas l’action ne prenait que quelques heures tout au plus.

______Ils sont restés une journée ici ? Quelles qu’aient été les raisons des pillards les villageois avaient probablement souffert davantage encore de leur présence prolongée, peut-être que c’était pour ça qu’ils n’avaient pas encore vidé les lieux, ils étaient encore sous le choc. Qu’est-ce qui s’est passé ?

______Alors même qu’il prononce ces mots il sait que ce n’était pas la question à poser, en une journée ils avaient dut faire beaucoup de dégâts. Il se sentait nauséeux rien qu’à l’idée d’avoir une liste complète des atrocités commises. On pouvait régler un problème sans avoir à le regarder de près et il n’avait jamais encore été confronté a une telle barbarie. Comment réagirait-il ? Serait-il assez fort pour continuer sa mission après avoir entendu le récit de l’injustice ? Est-ce qu’au contraire la cruauté attiserait le feu de sa colère et l’aiderait dans sa tâche ? Il s’était battu, il avait tué, sa vie mise en jeu à plusieurs reprises, mais ça… c’était une chose complètement différente, même le plus fort des guerriers ne peut pas être certain qu’il ne va pas flancher quand vient le moment de regarder en face les ténèbres, cette noirceur présente en chacun, révélées et célébrées au grand jour.

______Il peut voir un changement dans le regard du survivant, un éclat de dureté. Face à tant d’injustice il était aisé d’en vouloir au monde entier, de reprocher aux innocents leur manque d’infortune, de désirer briser l’illusion de sérénité du monde en clamant son indignation, en refusant aux autres la possibilité d’oublier, de nier, ce qui était arrivé. Mais lorsqu’il reprit la parole ce ne fut pas pour énumérer une liste d’atrocités :

______Notre berger. Malgré l’absence de description abominables Tough Spirit ne peut pas se détendre complètement, il pouvait sentir dans ses tripes qu’il devrait faire face à ce qui était arrivé, d’une façon ou d’une autre. Il a vu un loup, et il savait comment s’en débarrasser, il passait toujours son temps dehors et il disait qu’il parlait aux esprits naturels. Je suppose qu’ils l’écoutaient parce qu’il lui a suffi d’une seule pierre pour tuer la bête, ça a mit en rogne son propriétaire bien sûr et il a voulu se battre avec notre berger, mais il a perdu, il a été mortellement blessé. Ses compagnons sont restés pour tenter de le sauver, mais ils ont dû se rendre à l’évidence, il avait besoin de soins magiques, donc ils sont partis pour le village suivant dans l’espoir de trouver un clerc.

______C’était une bonne nouvelle, et des informations précieuses. Non seulement ils iraient plus lentement en transportant un blessé et il aurait un adversaire de moins à battre mais cela indiquait également qu’ils n’avaient pas de soigneur. Ça avait été ça plus grande crainte, étant déjà en infériorité numérique : qu’ils puissent totalement reverser les dommages qu’il pouvait causer, possiblement en plein combat, qu’un ennemi battu ne représente qu’un maigre répit le temps qu’un sort ne le remette sur pieds plutôt qu’une réelle victoire. Bien sûr aucune magie ne pourrait ramener un mort à la vie, pas réellement, mais tuer un adversaire d’un seul coup était ardu, compter réussir une telle manœuvre cinq fois de suite était irréaliste, surtout quand ses adversaires n’avaient besoin que d’un seul coup de chance. Le combat s’annonçait un peu plus facile qu’il ne l’avait craint, même s’il resterait en sa défaveur. Alors pourquoi pouvait-il sentir son estomac se nouer ?

______Qu’est-ce qui est arrivé au berger ? Demande-t-il, appréhensif.

______Le regard du vieux se tourne vers l’une des tombes fraîches, mais il pointe vers le village, sans un mot. Tough Spirit s’oriente dans la direction indiquée, plissant les yeux pour distinguer ce qu’on lui veut lui montrer. Au centre, sur un espace dégagé qui avait dû être la place du hameau, se trouvait un masse sombre, indistincte. Lentement le crystallin approche la chose, sentant l’angoisse sourdre alors qu’il discerne de plus en plus de détails, le vieux lui emboîtant le pas alors que son cerveau travaille à identifier l’assemblage hétéroclite. Mais ce n’est que quand il est en mesure de distinguer le sang que la dernière pièce du puzzle tombe en place et il recule d’un pas, révulsé par le spectacle. L’engin était de toute évidence improvisé, construit à la va-vite, mais cela ne faisait que rendre la structure branlante de la machine de torture d’autant plus sinistre. Lames, pointes, crochets, outils innocents et morceaux de métal façonné hâtivement dans un seul but, tuer quelqu’un aussi lentement et douloureusement que possible. Une fois quelqu’un attaché sur l’appareil seul une mort rapide ou un miracle pourrait donner le repos à la victime, même si elle survivait elle serait à jamais infirme, couverte de cicatrices, souvenir incessant des supplices infligé, le traumatisme à jamais a vif dans son esprit. Le garde dû contenir un haut-le-cœur alors de son imagination s’emballe, lui infligeant la vision de la fonction de chaque dispositif.

______Sans la moindre trace de mansuétude l’ancien terresttre se remit à parler.

______Ça a prit des heures. Au départ il a imploré pitié, demandé une mort rapide, mais après il criait juste, alors on a supplié à sa place, mais ils ont refusés, ils ont dit que ses cris aidaient leur camarade à tenir le coup. On aurait bien essayé de le soulager nous même, mais à chaque fois qu’on approchait l’automate s’activait et nous menaçait avec ses haches… Sa voix est monotone, son regard fixé sur un point invisible, au-delà du présent.

______Le jeune étalon avale une goulée d’air, fermant les yeux pour se recentrer sur le monde qui l’entoure. Il ne pouvait pas se permettre d’être submergé par ces visions abjectes, il devait laisser le dégoût et l’horreur devenir indignation, et transformer l’indignation en juste fureur contre ceux responsables. Il rouvre les yeux et se redresse, serrant la mâchoire alors qu’il rassemble sa volonté. Il ne peut pas se permettre d’être sentimental en cet instant, il doit être efficace. Il a une mission à accomplir.

______Je dois les arrêter avant qu’ils ne fassent plus de dégâts. Avant qu’ils n’atteignent le village suivant. Il sort le plan grossièrement dessiné qui l’avait guidé jusque-là et le déplie. J’ai deux jours de retards, mais ils transportent un blessé en prenant le chemin principal. S’il y a un quelconque raccourcis à travers les montagnes qui me permette de les devancer j’ai besoin de le savoir.

______Le rescapé soupire, probablement exaspéré de la présence de Tough Spirit et douteux de ses capacités. Néanmoins, sans un coup d’œil pour la carte improvisée, il pointe une direction à l’écart de la route principale.

______Si vous coupez à travers le relief vous pourrez rattraper la route principale, le chemin est en pente raide, mais si vous ne vous perdez pas en route même avec deux jours de retard vous arriverez avant eux sur le plateau suivant. Explique-t-il de sa voix fatiguée. Peut-être même que vous pourrez les voir approcher d’en haut durant le trajet.

______Le crystallin regarde la montagne, Il n’y avait même pas de piste, avancer dans cette direction tiendrait à moitié de l’escalade et s’il n’arrivait pas à s’orienter il se perdrait dans le moindre doute entre les rocs. Plus haut sur la roche on pouvait distinguer quelques traces blanches, signe qu’il se rapprochait de la limite des neiges éternelles, bien qu’elle ne soit pas encore distinguable il ne doutait pas de l’atteindre bien avant sa destination. Mais malgré tout ses doutes le survivant n’avait aucune raison de lui mentir, c’était le chemin le plus direct, et aussi probablement le plus éprouvant. Il avait une cause juste cependant, et il était prêt à tous les efforts pour mener à bien sa mission.

______Toutefois, avant de repartir il lui fallait une dernière réponse. Peut-être même était-ce la plus importante des informations qu’il avait demandées jusqu’à présent.

______J’ai une dernière question. L’autre ne répond pas, se contentant de tourner la tête vers lui, son regard toujours fixé sur un point à mille lieues de là. Tough Spirit détourne les yeux pour fixer son regard sur la sinistre machine de torture, étalée sur la place comme un monstre au repos, repus de chair fraîche. Comment s’appelait-il ?


Revenir en haut Aller en bas
Tough Spirit
avatar
Lunar Republic

Messages : 113

• Votre personnage •
Race: Crystal Pony
Niveau: 19
Expérience:
60/190  (60/190)

MessageSujet: Re: [Quête] Guerre (Solo Tough Spirit)   Mer 30 Mar - 1:23



CONFRONTATION


______Le vent, porteur de quelques flocons, force son passage entre les pierres, faisant flotter la crinière tressée de Tough Spirit dans son souffle alors que les violentes bourrasques menacent presque de le pousser de la corniche sur laquelle il a marqué une pause. Malgré la furie des rafales – on aurait juré qu’il s’agissait de l’haleine des wendigos eux mêmes – le garde crystallin reste stable sur ses pattes, ancré par le poids de son armure il se dresse telle une statue sur le rebord de pierre les yeux fixés sur la scène se déroulant en contrebas.

______Loin en dessous de lui, à peine visible à cause de la distance et de la chute de neige éparse, ces cibles se tenaient en demi cercle face à un petit monticule. Durant le trajet leur camarade blessé avait succombé et ils s’étaient visiblement arrêtés pour lui accorder un enterrement avant de retourner à leurs rapines. Encore une fois le temps qu’ils perdaient était précieux, chaque minute lui permettant de prendre de l’avance : s’il avait le temps il pourrait se reposer avant de les attaquer, et choisir son moment pour frapper alors que la fatigue d’une journée de voyage pèserait sur leurs épaules. Et pourtant la scène emplissait son cœur d’une fureur muette : qu’ils prennent le temps d’honorer le trépas de leur compagnon signifiait qu’ils étaient encore capables d’amour et d’amitié, Tough Spirit aurait été plus disposé à les prendre en pitié s’ils avaient été des monstres aux cœurs de pierre, coupé du reste du monde, incapable de ressentir quoi que ce soit d’autre que l’instinct de faire le mal. La pensée qu’ils étaient capables de dormir du sommeil du juste après les atrocités qu’ils avaient commises était insoutenable, il ne savait pas comment les maraudeurs parvenaient à justifier leurs actes et à se les pardonner, mais lui n’aurait aucune indulgence.

______Lentement il se retourne et reprend la route, rester était inutile, le tableau ne lui en apprendrait pas plus à cette distance : il pouvait à peine faire la différence entre la carrure imposante du minotaure et la silhouette carrée de l’automate de combat. Son temps serait mieux employé à progresser qu’à observer, maintenant que les pillards n’étaient plus ralentis par un blessé leur avancée serait plus rapide. Le chemin qu’il suivait était plus court mais plus rude, et il aurait besoin de récupérer ses forces avant de leur faire face.

______Au fil de l’ascension les chutes de neige se faisaient de plus en plus fréquentes et souvent le sol était couvert d’un tapis blanc, glissant et traître, dissimulant les accidents de terrain. Malgré son empressement il devait avancer avec précaution, un faux pas ne lui serait pas forcément fatal, mais même s’il ne survivait à une éventuelle chute qu’avec quelques contusions il perdrait un temps précieux, sans compter le fait que le moindre détail pourrait faire toute la différence lors de l’affrontement. Serrant les mâchoires il force son passage à travers les congères, fendant la neige jusqu’à enfin atteindre le plateau.

______Le terrain était loin d’être plat, certes la pente de la montagne stoppait plus ou moins pour former un palier au milieu des sommets, mais la zone était semée de grandes pierres. On lui avait indiqué un lieu, idéal pour le campement : une légère dépression entourée de plusieurs rocs faisant office de coupe-vent, où ses cibles ne manqueraient pas de s’arrêter le soir venu. Il passe la zone sans lui accorder plus qu’un simple regard pour se familiariser avec l’agencement. Un peu plus loin deux rochers penchés l’un vers l’autre offraient un abri étroit et, surtout, dissimulé dans l’ombre. Quelques petits os se brisent sous ses sabots alors qu’il se glisse dans la cachette, un renard avait dû utiliser l’endroit comme terrier à un moment donné, laissant les restes de ses repas traîner dans l’obscurité. Pour la première fois depuis le début de sa mission il était en avance sur ses cibles, et la tension accumulée ses derniers jours se relâche, il laisse le sommeil le gagner alors qu’il regarde la neige tombante effacer ses traces. Même dans des conditions de couchage aussi déplorables il serait reposé d’ici à ce qu’ils arrivent et il aurait certainement besoin de toutes ses forces pour battre les cinq maraudeurs, même en frappant alors qu’ils étaient éreintés par leur trajet du jour.

______Il se réveille au crépuscule, la soirée commençait déjà à s’installer sur les plaines, mais les montagnes recevaient encore les rayons du soleil, prolongeant la tombée du jour pour quelques instants encore, plus qu’assez pour mener à bien sa mission. Durant son sommeil la neige avait cessé de tomber mais le vent soufflait encore, plus pénétrant qu’un fer de lance, faisant danser la poudreuse et la fumée d’un feu de camp non loin.

______Il était temps.



______Tough Spirit sort de sa cachette et s’étire, prenant le temps de vérifier le tranchant de ses armes avant de se diriger vers le campement des bandits. Au détour d’un rocher ses cibles se dévoilent et il peut enfin voir ses adversaires de près, bien que ceux-ci ne le remarquent pas encore, concentré sur le cercle de chaleur dégagé par leur petite flambée. Deux d’entre eux lui tournaient même le dos : un terrestre, robe ocre brun et crinière blanche, vêtu d’une veste de fourrure, apparemment désarmé, assis en tailleur et le minotaure au pelage noir dont la stature cachait en grande partie le reste du groupe, l’épée longue pendue à sa ceinture traînant au sol, il ne portait pas non plus d’armure, à l’exception d’un casque laissant passer ses cornes incurvées. L’automate d’acier était posé au repos, ses deux longs bras terminés par des haches pendaient jusque par terre, les lames posées à côté de ses quatre courtes pattes, seul un léger tressautement indiquant qu’il n’était pas totalement désactivé : une pégase bleue céruléen y était adossée, une ceinture d’outils et une paire de lunettes de protection remontées sur son front ne laissant aucun doute sur le fait qu’elle était sa créatrice. Enfin, à moitié éclipsé derrière la masse du minotaure, mais faisant directement face au chevalier crystallin se trouvait celui qui devait être leur chef, il était dur de déterminer quoi que ce soit sur son apparence véritable, car son armure l’enveloppait de la tête au pied. Cette dernière en disait long sur son caractère en revanche : toute en arêtes et en pointes, couverte d’une peinture rouge éraflée et arborant sur son front une corne de métal courbé, ornement à l’honneur du Roi Sombra, signalait son ancienne allégeance au Dark Pledge. Tough Spirit rechignait à le qualifier de chevalier, l’étalon était une brute, un sauvage sur lequel le mince verni de la civilisation s’était écaillé révélant sa vile nature. Le chef de la bande relève la tête et pendant un instant la lueur du feu se reflète dans ses yeux alors que son regard se fixe sur la silhouette du crystallin approchant. Immédiatement il bondit sur ses pattes, se saisissant de l’imposante masse à ailettes posée à côté de lui, qu’il brandit en garde, alerte malgré la fatigue du trajet.

______Qui va là !Grogne-t-il.

______Les autres réagissent avec un temps de retard, mais ils ne tardent pas à être sur pattes eux aussi. La pégase bondit sur sa machine qui s’élève en grinçant légèrement, le moine et le minotaure se retourne et s’écartent, révélant le dernier membre du groupe une licorne grise emmitouflée dans une robe de mage. Un reflet brillant sur la poitrine du minotaure attire son attention et il sent une nouvelle bouffée de rage se saisir de lui alors qu’il reconnaît un insigne d’un paladin. Que faisait un servant de la lumière avec ces criminels ? Pourquoi participait-il à leurs pillages ? Il aurait du les stopper, pas les aider.

______Qu’importe. Tous les torts seraient bientôt réparés. Il faisait maintenant face à un demi-cercle d’adversaires : à sa gauche le moine et l’automate sur lequel la forgeuse s’était juchée, à sa droite le paladin et la mage, et au milieu entre la pégase et la licorne, séparé du crystallin par le feu de camp, le chevalier à l’armure écarlate. Il fixe intensément Tough Spirit à travers la fente de son heaume alors que ses compagnons regardent aux alentours, tentant de déceler si le nouveau venu avait des amis cachés non loin. Le garde lui rend son regard depuis les yeux du masque d’acier.

______Juste un voyageur solitaire. Il insiste sur le dernier mot. Je ne cherche pas à me battre.

______Ils étaient méfiants, sur le qui vive, mais leur attention n’était pas concentrée sur lui. Après tout il aurait été de la folie de les attaquer de front sans soutient, à moins d’être bien plus fort qu’eux. C’était ce sur quoi il comptait, lorsqu’il passerait à l’action ils seraient surprit et confus, il serait en mesure de les forcer à se mettre sur la défensive. S’il pouvait réduire leur nombre de façon significative avant le début du vrai combat ses chances augmenteraient considérablement.

______Je suis venu vous… Alors qu’il prononce ces mots il s’incline, pliant la patte avant gauche, la droite repliée sous son poitrail, la tête baissée, mais le regard fixé sur le chef de la bande, en signe d’allégeance.

______Quelques-uns des maraudeurs commirent l’erreur de se détendre légèrement, mais le chevalier rouge n’est pas dupe, et lorsque dans un mouvement fluide Tough Spirit se saisit de son épée et se redresse en la dégainant, faisant décrire un grand arc de cercle à la lame la brute fait un bond en arrière pour esquiver l’attaque. Mais ce n’était pas lui que le crystallin visait. Le tranchant de son épée mord dans la gorge de la magicienne, traçant une longue diagonale écarlate sur son pelage cendré :… éxécuter.

______Comme souvent lorsqu’un combat commence les choses prirent rapidement de la vitesse. La magicienne place son sabot sur la plaie alors qu’un jet de sang vermillon jaillit mouchetant les combattants alentours, la lame n’avait pénétré sa chair que de quelques centimètres, mais ça avait suffit pour trancher sa carotide : d’ici peu les battements de son propre cœur l’auront vidée et elle rendrait son dernier soupir, exsangue sur le sol froid de la montagne. Elle s’effondre dans la neige, qui ne tarde pas à se teinter d’écarlate. Le minotaure se précipite pour l’aider, se laissant tomber à genoux à ses côtés alors qu’il tente d’endiguer le flot de fluide vital de ses grosses mains. Parfait. Rien de ce qu’il pouvait faire ne la sauverait, il ne faisait que retarder l’inévitable et pendant ce temps il ne se battrait pas.

______Tough Spirit appréciait d’autant plus le sursit que les autres combattants avançaient déjà. Heureusement il était séparé du chef par le feu, ce dernier devrait contourner ses alliés pour attaquer le crystallin, mais une fois cela fait le garde serait prit en tenaille, à moins qu’il ne parvienne à se débarrasser du moine et de l’automate avant.

______La forgeuse fut la plus prompte à agir, poussant un levier dans le dos de sa création alors qu’elle pousse un cri de rage guttural :

______SALOPARD ! FAIT EN DU HACHIS RONCO ! Alors qu’elle vocifère de la sorte son automate avance de quelques pas.

______Son déplacement était lent comparé a un combattant vivant, mais tout de même impressionnant pour une machine et lorsqu’il s’arrête face à Tough Spirit ses haches se déplacent avec une rapidité inattendue. Seul un preste pas de côté lui permit d’esquiver le premier coup, et il sentit tout de même la lame passer a un brin de crinière alors qu’elle s’abat sur le sol à côté de lui, s’enfonçant sans difficulté dans la terre pierreuse. Le second tranchoir tente de le décapiter, et même en se baissant il dut le dévier d’une parade, sentant la force mécanique de l’automate faire pression sur son épée alors que le tranchant de l’arme adverse glisse sur le plat de sa bâtarde. Du coin de l’œil le crystallin vois le moine esquiver la hache comme s’il s’agissait d’un inconvénient mineur, et pendant une fraction de seconde leurs yeux se croisèrent. S’il avait eut le temps pour ce genre d’affectation il aurait frissonné : le regard du terrestre était réfléchit, calme, calculateur et plus froid que le glacier couronnant la montagne sur laquelle ils se battaient. C’était le regard d’un poney qui prenait son temps pour écraser un insecte, juste pour prouver sa supériorité, le regard d’un poney qui voie ses congénères comme supérieur à la vermine, mais seulement par la plus mince des marges. Il n’avait pas rejoint ce groupe par camaraderie, ni par avidité ou paresse, mais par sadisme, pour la liberté d’infliger la douleur qu’une vie de maraudeur lui apporterait. Il ferait probablement un adversaire formidable, mais pour l’instant il se tiendrait à distance, choisissant mûrement le moment où il frapperait.

______Une nouvelle attaque du monstre mécanique le force à reculer juste hors de portée, recentrant son attention sur l’adversaire lui faisant face. Un contre cinq, et chaque adversaire pouvait s’avérer mortel. Il ne pouvait pas se permettre d’être distrait et il ne pouvait pas concentrer tout son attention sur l’ennemi qui lui faisait face sans s’ouvrir aux autres. Plus le combat traînerait en longueur plus il serait désavantagé.

______Heureusement pour lui il la machine qu’il affrontait avait un désavantage considérable : sa créatrice n’était pas une guerrière. En vérité c’était une erreur partagée par un grand nombre de forgeurs n’allant pas à la bataille par eux même, la plupart avaient toujours gardés leurs distances avec leurs adversaires et ne connaissaient rien au combat rapproché, ils n’avaient jamais dut encaisser les coups, ils avaient la tête remplie de théorie martiale sans aucune expérience pratique et ils rejetaient une bonne partie du bon sens par la fenêtre sous prétexte que le combattant qu’ils créaient était une machine. L’automate auquel il faisait face était un parfait exemple de cette arrogance : deux haches, que des mouvements d’attaque, pas de position de garde ni de défense, des attaques puissantes mais lentes et télégraphiées, laissant de multiples ouvertures. Bien sûr dans l’esprit de la forgeuse il était inutile que l’engin sache se défendre, il était fait de métal, il ne ressentait pas la douleur, il ne pouvait pas être blessé, à quoi bon lui donner un bouclier ou lui apprendre comment bloquer un coup ?

______Mais s’il était vrai qu’il ne pouvait pas subir de dégâts comme un être de chair et de sang la machine n’en était pas pour autant dépourvue de points faibles. Tough peut voir, à chacun de ses mouvements, les engrenages bougeant dans les articulations des épaules. Alors que l’automate prépare un nouveau swing le crystallin avance soudain tout contre son adversaire, touchant presque la surface métallique de son torse il se dresse sur ses pattes arrière se rapprochant assez pour donner un coup de pommeau dans le délicat mécanisme ce qui désaxe les roues dentées, grippant immédiatement l’articulation et bloquant le bras en position étendue. La forgeuse hurle de rage alors que la créature d’acier lutte pour garder son équilibre dans cette position précaire.

______MON AUTOMATE ! TU L’AS CHERCHÉ SALE BATARD ! TOUS À COUVERT ! Ses mots son suivit du bref flash de la flamme d’un briquet alors qu’elle allume une mèche avant de jeter le paquet sur le garde.

______Mais son exclamation était tout l’avertissement dont Tough Spirit avait besoin. Durant sa retraite, suite à la prise de Crystal Empire, il avait dû affronter un félin géant capable d’aveugler sa proie d’un flash de lumière. Quoi que ce soit que la forgeuse était en train de lancer c’était loin d’être une surprise comparé à ça, et alors que le moine et le guerrier reculent en se couvrant les yeux Tough Spirit agrippe son épée a deux sabots, la maniant comme une batte et frappe la grenade du plat de sa lame. Retour à l’envoyeuse. Les yeux de la pégase s’écarquillent de surprise et elle tente de sauter hors de portée, déployant ses ailes pour fuir. Toute sa rage avait disparu, remplacée par la terreur, et c’est a peine si elle trouve le temps de marmonner

______Oh merd… avant que la bombe n’explose arrachant la tête du soldat d’acier et projetant sa créatrice derrière le cercle des rochers entourant le campement dans une vague de flammes et d’éclats de métal.

______Il y eut une seconde de flottement alors que tout le monde se remettait de la détonation. Puis le guerrier à l’armure rouge grogne et s’écarte de la zone de combat. À travers le sifflement dans ses oreilles Tough parvint à peine à distinguer ses paroles.

______Fury Hoof occupe-toi de lui, Strong Arm reprend toi et aide-le, je vais vérifier si Gear Trap est vivante. Ne faites pas de quartiers. Gronde-t-il avant de se retourner pour contourner les rochers, sans prendre la peine de s’assurer que ses ordres étaient suivit.

______Le minotaure ne bouge pas, trop concentré sur la mage mourante, une lueur dorée filtrant d’entre ses doigts, pas un sort de soin visiblement, probablement juste quelque chose pour lui donner de la force afin qu’elle ne tombe pas inconsciente, mais le moine lui lance un sourire sans joie et le charge. L’attaque prend le crystallin au dépourvu, c’était la première fois qu’il affrontait un moine, et il s’était attendu à ce que son allonge soit un atout décisif. Mais le terrestre sans armure se déplace comme un éclair lui assénant un coup de sabot dans le poitrail qui l’envoie bouler en arrière dans la neige. Le contact de l’eau froide à travers son casque lui éclairci les idées et le tintement de ses oreilles s’estompe, lui permettant à nouveau de se concentrer. Alors qu’il se relève et reprend son souffle il peut voir le métal denté là où le fer de son adversaire a frappé. Tough Spirit se remet en garde et, bien décidé à ne pas être poussé sur la défensive, charge à son tour.

______Le moine souriait toujours alors que le garde envois son épée en un puissant coup de taille. Il ne tente même pas de l’esquiver, préférant saisir l’opportunité pour se glisser sous la garde de Tough et le frapper à la gorge. Une erreur qui aurait du être fatale, le chevalier est parfaitement capable de dévier son arme afin que le fil vienne mordre dans la chair sans protection. Mais au lieu de trancher dans les muscles et os et d’ouvrir son flanc pour l’étriper c’est tout juste si la lame entaille la peau, laissant une égratignure sanglante alors que le crystallin a le souffle momentanément coupé. Il recule en toussant, luttant pour respirer, son gorgerin déformé par le coup presse sur son larynx. Le terrestre le laisse faire, souriant encore d’un air moqueur, pas le moins du monde dérangé par l’estafilade sur son côté.

______Il est toujours si amusant de remettre quelqu’un à sa place… vous autres chevaliers vous pensez si fort et puissants, mais vous n’êtes rien sans votre équipement. Il avance lentement, confiant en sa propre force. Clairement il ne prenait pas le combat au sérieux, il faisait durer le plaisir. Mais je n’ai pas besoin de protection, et je peux faire plier le métal d’un coup de fer. Ça me prendra peut-être un peu de temps, mais je vais te battre a mort à travers ton armure…

______Une nouvelle fois, Tough Spirit se met en garde, le morceau de métal contre sa gorge le gênait toujours mais c’était supportable maintenant qu’il s’était calmé.

______Stupide, comme tous les autres. Tu devrais fuir, je suis plus fort, plus résistant, plus rapide. Le moine frappe de nouveau en direction de la gorge, le crystallin pare, le choc de son arme contre le sabot envoi des vibrations dans toute sa patte, et pendant qu’il est distrait par la première attaque son adversaire enchaîne sur un coup de coude dans l’épaule. Tu n’as aucune chance…

______Tough Spirit détestait cette impression que son adversaire ne se donnait pas à fond. Il détestait encore plus le fait qu’il ne prenne pas le combat au sérieux. Un maître pouvait retenir ses coups au combat pour économiser ses forces, mais jouer au chat et à la souris par arrogance… C’était stupide. Et être battu par un idiot arrogant serait la plus humiliante des défaites. Il ne tenait pas à revivre ça.

______Son épaulière grince un peu alors qu’il bouge, mais le coup l’avait repoussé juste assez pour qu’il ait la marge de manœuvre dont il avait besoin. Il modifie sa prise sur son épée, l’attrapant par le milieu de la lame, comme une courte lance et se rue sur son adversaire. Ce n’était pas une manœuvre précise, agile, travaillée par entraînement mais une charge sauvage et brutale qui se moquait des règles classiques de l’affrontement. Arts martiaux et escrime avaient généralement des règles auxquelles les combattants était si habitué qu’ils les respectaient inconsciemment en combat réel. Mais une véritable bataille n’as pas de règles, Tough Spirit avait apprit à se battre sous la supervision d’un vétéran qui savait ça.

______Les yeux du moine s’écarquillèrent lorsque l’estoc de l’épée lui transperce le ventre. Avec un grognement d’effort le garde soulève son arme et l’adversaire embroché dessus afin que la gravité se charge de l’empaler de part-en-part. Alors que sa lame remonte dans la cage thoracique du terrestre qui se débattait futilement Tough relève la tête et le regarde dans les yeux. Soufflant sous l’effort pour le maintenir en l’air le crystallin ne résiste pas à l’envie de lui rétorquer à ses précédentes moqueries.

______Tellement ironique. M’accuser d’arrogance. Alors que tu te pensais trop fort. Pour une armure. Alors que tu étais capable. De battre la mienne. Les dents serrées et les muscles tendus par l’effort sa réplique est hachée et haletante, mais il est récompensé par une lueur de… quelque chose dans l’œil du maraudeur.

______Le terrestre tousse une gerbe de sang, tentant vainement une dernière réplique, avant d’expirer. Tough le laisse tomber à terre, lâchant son épée sans même tenter de l’extirper, il aurait fallut qu’il l’extirpe en donnant des coups de sabot dans le cadavre pour la déloger. C’était pour cette raison que passer un adversaire au fil de l’épée était généralement une mauvaise idée, mais dans le cas présent ça avait été la seule tactique viable sur le moment. Heureusement il avait d’autres armes après tout. Il tire sa hache en se retournant, avec un peu de chance le minotaure serait toujours occupé avec la mage et il pourrait l’abattre promptement d’un coup dans le dos. Mais le spectacle qui s’offre à lui est inattendu et inquiétant. Le paladin c’était relevé et la mage aussi, bien qu’elle chancelle dans la neige rougie de son sang. Cela aurait du être impossible, le minotaure n’aurait pas du avoir de sort de soins et encore moins de sorts capable de sauvé une mourante.

______L’odeur de la chair brûlée lui fournit la réponse dont il avait besoin. La mage n’était pas soignée, elle avait utilisé un sort de feu pour cautériser la plaie et stopper le saignement. Et le minotaure était capable de lui donner assez de force pour tenir debout malgré son état. Cela compliquait grandement les choses, il n’avait pas choisit d’éliminer la magicienne en premier par hasard. Les jeteurs de sorts pouvaient retourner un combat facilement sans avoir besoin de la moindre puissance physique, son état ne la gênerait pas et vu son expression passer près de la mort l’avait rendu furieuse. Et elle avait le minotaure pour la protéger.

______Je vais… Sa voix était faible, à peine plus qu’un murmure enroué, mais non moins chargée de haine. … t’envoyer brûler en enfer.

______Le crystallin fit un bond de côté avant même de voir sa corne s’illuminer esquivant de justesse une vague de feu liquide. Tough n’as pas le temps de penser à ce que la flambée magique lui aurait fait s’il était resté en place, la chaleur de l’attaque n’avait rien de naturel, les flammes qui aspergent le sol là où il se trouvait un instant plus tôt s’enfoncent dans la terre, liquéfiant la roche sur son passage alors que la neige alentour est instantanément vaporisée.

______La magicienne est située trop loin pour qu’il soit sûr de pouvoir la charger sans lui donner l’opportunité de lancer un sort, et même s’il en avait été capable le minotaure l’aurait intercepté : il avançait déjà plus en avant, restant sur le côté afin de ne pas s’interposer dans la ligne de vue de son alliée, mais l’allonge de son épée signifiait qu’il pourrait aisément lui barrer le passage. De l’autre côté l’automate brisé se tenait toujours debout, décapité, en équilibre précaire, un bras bloqué en position étendue. Il n’était plus qu’un obstacle, Tough doutait qu’il offre une quelconque protection contre un sortilège aussi puissant que le précédent.

______Il fit un bond sur le côté, passant au-dessus du magma. Pendant un instant la bouffée d’air chaud lui rappelle le travail face au fourneau de sa forge, puis il tente d’atterrir en faisant une roulade, encore habitué au port de l’armure de cuir. Manquant de souplesse dans son attirail de métal il trébuche, parvenant tout juste à stopper sa chute. Mais la manœuvre avait eu le but voulu : le minotaure était entre lui et la magicienne, le garde crystallin se dépêche de se relever, bougeant à l’unisson avec le paladin afin de maintenir la situation, sans approcher assez pour être à portée de l’épée du colosse.

______Tu pense vraiment que tes petites astuces te sauveront ? La mage fulminait, le petit manège compliquant sa visée, mais sa corne s’illumine malgré tout.

______L’espace d’un instant Tough cru que dans sa frustration et sa colère elle s’apprêtait à tirer au travers du paladin. Il doit vite réviser son opinion lorsqu’un éclair venu du ciel s’abat sur lui : sa vision est momentanément obscurcie par la lueur ds étincelles électriques, et il est secoué de spasmes alors qu’une série de petits chocs se décharge dans son corps. Heureusement la majeure partie de l’énergie préfère traverser son armure pour rejoindre le sol, et son gambison l’isole du métal sous tension. Toutefois le minotaure s’avançait déjà, s’imaginant pouvoir le finir d’un simple coup de taille. Alors que la lame file vers son cou Tough Spirit pare avec sa hache, déviant l’épée loin de sa tête. Avant que son adversaire n’ait le temps de récupérer de son swing le crystallin, se jette en avant, lâchant son arme d’une main pour avoir plus de portée.

______La lame de la hache se glisse derrière l’une des pattes du minotaure, crochetant celle-ci et Tough tire, profitant du déséquilibre momentané de son adversaire pour le faire basculer en arrière. Les bipèdes avaient plusieurs avantages sur les poneys, ils étaient plus grands, leurs mains étaient plus précises que des sabots… mais avec leur deux pattes ils étaient moins stables. Plus ils sont grands, plus dur est la chute. L’air fuit ses poumons et son épée échappe à sa poigne encore poisseuse de sang alors qu’il heurte le sol à plat sur son dos. Sans lui laisser le temps de retrouver ses esprits le crystallin monte sur son torse, la hache levée haut au-dessus de sa tête, et il abat son arme sur le crane armuré du paladin, le gémissement poussé par le métal du casque à peine audible par-dessus l’effroyable craquement de l’os et le son mat, humide, de la cervelle transpercée.

______La magicienne pousse un hurlement de rage, sa blessure menaçant presque de se rouvrir alors que sa corne brille avec encore plus d’intensité. Tough se jette sur le côté en tirant sa hache lorsqu’un rayon d’arcane jaillit du front de la licorne, mais la lame, bloquée dans le crane du défunt paladin, stop un instant son esquive avant qu’il ne lâche le manche. Une pause juste assez longue pour que le rayon frappe de plein fouet son épaulière droite, envoyant le métal de l’armure voler en éclats, déchirant maille et gambison pour laisser une profonde entaille dans son épaule, le choc l’envoyant rouler sur le côté, désarmé, confus et endolori.

______Devant lui la mage se tourne péniblement dans sa direction sa corne commençant déjà à s’illuminer signe qu’elle prépare le coup de grâce. Alors que le crystallin tente de se relever son regarde se pose sur l’épée longue du paladin, la poignée encore poisseuse du sang de la licorne là ou il l’avait empoigné après avoir endigué l’hémorragie de cette dernière. Sans réfléchir il saisit l’épée surdimensionnée et frappe au jugé, la lame décrit un arc de cercle imparfait dans l’air, la lame est trop longue et lourde pour lui, il ne peut pas la garder stable. Cependant il sent une légère résistance puis le bruit de quelque chose chutant dans la neige, suivit du cri de la magicienne, un cri de peur cette fois. Tough Spirit se relève, saisissant la lourde épée à deux mains pour plus de stabilité. L’allonge de l’arme lui avait permit d’atteindre sa cible, en quelque sorte, ça n’avait pas été le coup de fatal qu’il avait espéré, mais il avait tranché la corne de la magicienne.

______Avant qu’elle ne puisse se ressaisir le garde fit un pas en avant et, d’un simple coup de tranchant, mit fin à son existence. Il fit une courte pause devant son cadavre, haletant, ses diverses douleurs le rattrapant pour attirer son attention. Mais il secoue la tête et les chasse de son esprit, il n’avait pas le temps, son travail n’était pas terminé. Derrière lui la voix grave de son dernier adversaire se fit entendre.

______Impressionnant. Tu as un talent pour le massacre. Tough Spirit se retourne, faisant face au chevalier à l’armure rouge. Mais c’est fini maintenant. Tu n’as aucune chance de gagner face à moi.

______Il n’avait pas tort, le crystallin était clairement en désavantage, déjà épuisé par le combat précédent, son armure abîmée, face à une arme prévue pour démolir la défense d’un chevalier, contre une armure fonctionnelle avec une épée prévue pour un minotaure. Son marteau était toujours à sa ceinture, il aurait pu lâcher l’épée et le prendre, mais même avec la distance les séparant le chevalier rouge aurait largement le temps de le charger et un seul coup de sa gigantesque masse pourrait suffire à briser le cou du crystal pony avant que celui-ci n’ait tiré son arme.

______Tss. L’honneur plutôt que la raison hein ? Le chef des maraudeurs crache au sol et se rapproche, aussitôt imité par Tough. Petit, quel bien te fera ton honneur lorsque tu seras étendue dans ton propre sang ?

______Plutôt que de répondre Tough se jette soudain en avant, l’un de ses sabots glisse du manche à la lame alors qu’il tente de transpercer l’armure de son adversaire d’un coup d’estoc avec la technique de la demie-épée, de la même façon qu’il avait traversé la défense surnaturelle du moine. Mais l’arme est trop lourde, trop grande, trop large, il ne peut pas la manier avec sa finesse usuelle. Le hors-la-loi dévie le coup d’une patte gantée d’acier, bloquant la lame contre le sol avec son sabot avant d’abattre sa masse sur la lame. C’est tout juste si Tough peut retirer son sabot avant le choc des armes, la lame de l’épée cassant dans un bruit de verre brisé. Il recule en tirant son arme, reprenant la prise à deux mains sous le regard goguenard du déserteur pledgien.

______Maintenant il était réellement en mauvaise posture : certes la lame écourtée était bien plus maniable mais sans estoc il n’avait plus aucun moyen de passer l’armure de son adversaire. Et celui-ci le savait, c’est presque avec nonchalance qu’il approche le crystallin et abat sa masse dans sa direction, le forçant à parer et reculer. À chaque coup il pouvait sentir le choc dans tout son corps, il ne tiendrait pas longtemps s’il était limité à tenter de dévier l’arme avec son épée brisée, mais il laissait la moindre ouverture pour…

______Un coup particulièrement puissant le projette en arrière, le faisant atterrir sur le dos juste devant le cadavre de la magicienne. Même penser était une distraction qu’il ne pouvait pas se permettre apparemment. Il se relève péniblement, tendant son épée levée d’une patte pour parer une éventuelle attaque alors qu’il s’appuie sur l’autre. Quelque chose dans la neige bouge légèrement sous son sabot, et sans réfléchir, il s’en saisit, reconnaissant instinctivement la forme. Peut-être qu’il y avait encore un espoir après tout.

______Le chevalier rouge approche lentement mais inexorablement, il prenait son temps, certain de sa victoire, afin de savourer la défaite du crystallin, sachant qu’il pouvait bondir et finir le combat en un coup si celui-ci faisait mine de changer d’arme. Cette arrogance le perdrait. Cette fois au lieu de simplement dévier la masse Tough Spirit mobilise toutes ses forces pour la bloquée avec l’épée brisée, grimaçant sous le choc et l’effort exercé sur sa patte gauche afin de créer une ouverture suffisante. Alors que le maraudeur tire son arme afin de porter un nouveau coup le garde de crystal frappe de l’autre patte, visant le casque. La corne sectionnée, serrée dans son sabot, se glisse dans la fente du heaume cramoisi et transperce l’œil écarquillé de son adversaire avant d’être bloquée par les bords de l’ouverture. Avec un cri de rage et de souffrance le maraudeur se jette en arrière.

______MAINTENANT JE VAIS VRAIMENT T’ÉTRIPER ! Hurle-t-il alors qu’il arrache la corne, sans aucune considération ni pour la douleur ni pour ce qui reste de son œil gauche.

______Il lève sa masse, prêt à écrabouiller le crystallin sous un déluge de coups, mais il ne le voit pas.

______MONTRE TOI SALE LÂCHE !

______Il tourne sa tête vers la gauche afin de compenser pour son œil manquant, mais il ne parvient toujours pas à trouver son adversaire. Il commence à tourner pour regarder à l’entour lorsque soudain derrière lui résonne le tintement du métal contre la pierre. Il fit volte face en frappant à l’aveuglette… cependant tout ce qu’il peut voir c’est l’épée brisée, tournant et oscillant sur la roche. Tough Spirit était resté caché dans son angle mort, et il avait jeté l’arme inutile afin de le distraire. Le temps que le maraudeur se retourne il était déjà trop tard, il ne fit face au crystallin que pour recevoir un coup de marteau dévastateur sur le côté du crâne. La tête d’acier enfonce l’armure et brise l’os, faisant s’écouler un flot de sang de l’orbite vide. Sous le choc le guerrier rouge lâche sa masse et titube en arrière, mais il se relève sur ses pattes arrières et écarte les bras, fonçant sur Tough dans une tentative désespérée d’utiliser sa cuirasse à pointes pour l’entraîner dans une étreinte mortelle.

______Le crystallin le laisse faire. Lui aussi portait une armure même si celle ci était endommagée : les pointes de son adversaires ne font que racler le métal inutilement, c’est à peine si la chair est égratignée là où l’armure la laisse exposée. Alors que son adversaire mourant épuise ses dernières forces dans ce futile effort, Tough Spirit plante son regard impassible dans l’œil valide du guerrier. Il maintint le contact visuel jusqu’à ce qu’enfin, après de longues secondes, le chevalier rouge relâche sa prise et s’effondre à terre. Alors seulement le crystallin lève une nouvelle fois son marteau, l’abattant avec tant de force que le bec de corbin perce le côté du casque et reste bloqué.

______La neige s’était remise à tomber. Il ne s’en était pas aperçu sur le moment, mais de gros flocons descendaient du ciel.

______Lentement, alors que les douleurs dues au combat commencent à se faire sentir et que l’épuisement le gagne peu à peu, Tough enjambe le cadavre frai et récupère l’épée brisée, récupérer ses armes demanderait trop d’effort, elle ferait l’affaire. Précautionneusement il se mit en marche, contournant les rochers délimitant la zone de campement. La neige tombait drue maintenant, on n’y voyait à peine. Devant lui, à quelque distance une forme sombre se dessine.

______Alors ? Ça y est vous l’avez eut ? Demande une voix familière.

______Tough Spirit ne répond pas, il se contente d’avancer vers la voix, la neige crisse sous ses pas, la forme se précise peu à peu alors que la distance entre eux se réduit.

______Si vous avez réussit à le choper vivant je peux peut-être lui faire un truc spécial en utilisant les pièces de Ronco... Poursuit la voix, encore ignorante de la situation. Pas grand-chose… mais probablement de quoi lui faire passer un sale quart d’heure, ou peut-être juste cinq minutes… tout dépend de l’état dans lequel vous l’avez mit.

______Enfin il arrive assez près pour pouvoir distinguer la forgeuse, dont les yeux s’écarquillent alors qu’elle réalise à qui elle parlait. Alors qu’il couvre les derniers mètres les séparant en la détaillant elle se met à fouiller désespérément dans sa sacoche. Elle avait une aile au moins foulée, une partie de ses plumes avaient été brûlées dans l’explosion et il semblait qu’elle s’était brisé une patte arrière en tombant. Ça ne voulait pas dire qu’elle était inoffensive : lorsque son sabot ressort du sac en tenant quelque chose le crystallin agit sans même réfléchir. Malgré la fatigue l’épée brisée bouge promptement et le bruissement de la neige signale la chute de la grenade qu’elle tient serrée dans son sabot.

______La forgeuse eut un hoquet de stupeur avant que la souffrance ne se fasse sentir, puis elle se mit à gémir en tentant d’endiguer le sang coulant de son moignon à l’aide de son autre sabot. Le crystallin la regarde se tordre à terre pendant un instant puis il lève son épée. La pégase lève les yeux vers lui, haletante sous le coup de la douleur.

______Pitié… L’implore-t-elle.

______Il plante son regard dans ses yeux, puis murmure :

______Il s’appelait Calm Breeze. Il était à peine plus vieux qu’un poulain. Il était juste un jeune berger… trop jeune, trop fougueux pour se cacher.

______Les yeux de la forgeuse s’emplissent de larmes alors qu’elle continue vainement à demander grâce. Tough Spirit la laisse faire, son regard froidement fixé dans le sien tandis qu’il se souvient de la machine, sur la place du village.

______Puis, enfin, après ce qui semble avoir été une éternité il lui répond.

______Non.

______Il abattit son bras, et tout fut fini.

Revenir en haut Aller en bas
Tough Spirit
avatar
Lunar Republic

Messages : 113

• Votre personnage •
Race: Crystal Pony
Niveau: 19
Expérience:
60/190  (60/190)

MessageSujet: Re: [Quête] Guerre (Solo Tough Spirit)   Mer 6 Avr - 8:48



EPILOGUE


______La pierraille et la neige crissent sous les sabots du chevalier alors qu’il avance sur le chemin du retour. Il était redescendu en dessous de la limite des neiges éternelles mais les flocons continuaient à tomber sur le paysage alentour, parsemant la roche grise de touches blanches.

______Le garde crystallin progresse lentement, mais sûrement : du fait de ses blessures la descente est plus pénible que la montée, même en prenant le chemin le plus facile, les diverses douleurs dues au combat rendaient chaque pas laborieux. Tough avait dû retirer une grande partie de son armure, certaines pièces étaient hors d’usage et d’autres trop abîmées pour qu’il puisse être confortable en se déplaçant. Il avait évité les coups les plus destructeurs, mais ses adversaires l’avaient tout de même bien amoché, surtout le moine, la magicienne et le guerrier.

______Mais leurs possessions suspendues à son flanc ne laissent aucun doute quant à l’identité du vainqueur final. Les casques – transpercés, défoncés et couvert de sang caillé – du paladin noir et du chevalier rouge, la tête de l’automate – ornée de lunettes de sa créatrice – et deux lambeaux d’étoffe déchiré des vêtements de la mage et du moine. Il ne les avait pas gardés comme trophées mais comme preuve qu’il avait accomplit sa mission, dès qu’il n’en aurait plus besoin il s’en débarrasserait. Les conserver serait de mauvais goût, le genre de chose que les maraudeurs auraient fait.

______Lorsqu’il arrive enfin au village celui-ci est pratiquement totalement déserté, seul le vieux avec lequel il avait discuté se trouve encore là, assis sur la place face à la machine infernale. Il ne tourne même pas la tête vers Tough alors que celui-ci approche. Quand le crystallin lâche le baluchon a ses pieds et dit calmement :

______Ils ne feront pas d’autre victimes.

______Le vieux terrestre y jette a peine un coup d’œil avant de tourner son regard vers l’engin de torture.

______Ça ne le ramènera pas. Murmure-t-il.

______Tough Spirit hoche la tête, agréant muettement. Ils restèrent un moment assis, fixant l’horrible mécanique en silence. Puis sans un mot, le vieux lève son sabot et touche l’épaule découverte du chevalier, une lueur dorée se manifeste, se répandant sur le corps du crystallin comme un feu purificateur. Il tressaille en sentant ses contusions disparaître, ses plaies se refermer, alors que la lumière répare son corps endolori.

______Enfin la dernière de ses douleurs cesse et, avec elle, la lumière dorée. Lentement il se tourne vers le vieux et le fixe un temps avant de reprendre la parole.

______Vous êtes un clerc… Ce n’était pas une question, les mots du crystallins étaient chargés par les implications de cette simple information.

______Son interlocuteur hoche la tête, un moment de silence passe puis, sentant la question qui planait entre eux, le vieux répond.

______Oui j’aurais pu sauver leur traqueur, et peut-être qu’ils auraient épargnés mon petit-fils en échange. Sa voix vacille, et il marque une pause. Ou peut-être qu’ils l’auraient tué quand même, et alors il serait mort pour rien, et j’aurais rendu service a ses bourreaux.

______Ni l’un ni l’autre n’ajoute quoi que ce soit pendant de longues minutes, ils savaient tout deux que tout le monde devait vivre avec les conséquences de ses choix, et que parfois quoi qu’ils choisissent le regret les accompagnerait jusqu’à la fin de leurs jours. Tough Spirit pouvait difficilement imaginer ce qu’il aurait fait à la place du vieux clerc dans la même situation.

______Enfin Tough Spirit se lève et commence à s’éloigner. Toutefois avant d’être trop loin il marque une pause, juste le temps de dire :

______Les habitants de votre village ont toujours besoin de vous. Il était inutile d’ajouter quoi que ce soit d’autre. Le clerc devrait décider par lui-même du chemin qu’il prendrait.

______Alors qu’il s’éloigne le crystallin ne peut qu’espérer qu’il ne ferait rien de stupide.

______Alors qu’il descend des hauteurs le temps se radoucis un peu, et il ne tarde pas à croiser un torrent d’eau froide. Pour la première fois en plusieurs jours il se défait complètement de son armure afin de se rafraîchir. Puis, il trempe un chiffon dans l’eau et attrape une pièce d’armure au hasard. Depuis le combat il n’avait pas réellement eut le temps de nettoyer son armure, et ses armes n’avaient eut droit qu’à un décapage rapide. Cependant il s’arrête un instant, surprit, alors lorsqu’il voit ce qu’il a ramené : son regard se plonge dans les orbites vides du masque d’acier supposé protéger son visage et impressionner l’ennemi.

______La face de métal était maculés de traces de sang, les mouchetures et éclaboussures dues à ses coups s’étaient étalées au contact des flocons avant de stagner dans la moindre rainure avant de se coaguler en traînées noirâtres. Le contraste accentuait les traits du visage impassible et lui donnait une expression amère, presque cruelle.

______Ce n’était pas un effet qu’il avait désiré, il faudrait qu’il pense à ce problème lorsqu’il réparerait son armure. En attendant les premiers coups de chiffon humide ne font que qu’étaler le sang caillé, mais l’eau du torrent ne tarde pas à faire partir les traces les plus évidentes du combat, emportant dans son flot imperturbable le sang des ennemis vaincus.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Guerre (Solo Tough Spirit)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] Guerre (Solo Tough Spirit)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Neutres :: Crystal Mountains-
Sauter vers: