Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 [Concours n°3] May the stars be with you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: [Concours n°3] May the stars be with you.   Jeu 18 Fév - 3:00


Le sol, froid. Le silence.
Ce fut les premières choses que SuperNova remarqua en reprenant conscience.
Un mal de crâne. Puis un grognement.
Que s'était-il passé ? Ou était-il ? Le Batpony n'en savait rien actuellement.
L'inconnu. Et toujours ce foutu mal de tête.
Il ouvrit les yeux et ne fut pas plus aidé, il continua son enquête.

Le Garde se trouvait dans une sorte de grand engin, entièrement métallique. Gris clair avec quelques lignes gris foncés, l'engin en lui même n'était pas décoré. Quelques lumières étaient accrochées en haut et éclairaient tout l'intérieur. Ici et là, plusieurs fenêtres, ou hublots dans ce cas-là, permettaient de voir à l'extérieur l'immensité spatiale ainsi que des millions d'étoiles et une planète, en dessous de l'appareil. Pour le Lunariste, tout ceci relevait de l'extraordinaire. Tout ceci ne devrait pas être. Une machine capable de voyager dans le royaume de Luna ? Et puis quoi encore !

- Je vois que tu es éveillé.

Les oreilles du Garde se levèrent d'un coup. Il ne connaissait pas cette voix. Il regarda partout dans le vaisseau en restant sur place, se contentant de tourner la tête. Il était bel et bien seul, alors qui cela pouvait-il être ? Il n'avait pourtant pas rêvé...

- Pas besoin de paniquer. Si tu peux juste t'approcher de la console, ça sera plus simple.

Cette voix, à nouveau. Le Gradé de la Lune scruta à nouveau le vaisseau du regard, mais ne vit toujours personne. Pourtant, il avait parfaitement entendu cette voix. Etait-il en train de devenir fou ? Le poney secoua un peu la tête. Il était déjà fou, il voyait son père adoptif décédé, alors une voix inconnue...

- D'ailleurs, quand on parle du loup on en vois la queue. Amènes-toi, on a besoin de ton aide ici.

Le Pégase mort était maintenant la, lui aussi. Il se tenait devant ce qui semblait être une plaque sur la paroi du vaisseau, plaque qui émettait une petite lumière rouge. Curieux, le Lunaire s'approcha, mais resta sur ses gardes. Peu importe où il était, il avait toujours son armure, son arme, son sac et sa cape. Ainsi que son catalyseur. Si les choses dégénéraient, il serait capable de se défendre. Lentement, le militaire arriva devant la plaque. Elle était dorée et arborait un écran affichant un cristal rouge. En dessous de cet écran, quelques options étaient affichées. La première permettait de demander à voir les "Tech" tandis que la seconde permettait de faire une impression en 3D. À droite de l'écran du cristal, un second écran semblait afficher du texte, visiblement ce qui venait d'être dit auparavant. Et encore à droite de tout ça, un autre écran avec deux onglets et des options. Une liste de commandes était affichée grâce au premier onglet, il suffisait de cliquer dessus et de confirmer via le bouton en dessous pour demander une commande bien précise. Actuellement, il n'y en avait qu'une seule qui était possible, qui demandait de "Réparer les Réacteurs du Vaisseau." Enfin, le second onglet, qui s'intitulait "Missions" était vide, mais pas besoin de chercher bien loin pour savoir à quoi il servait.

- Te voilà. Étrange, je ne te reconnais pas. Tu n'es pas dans ma base de données, je ne peux absolument rien trouver sur toi. Qu'est-tu?

La voix à nouveau, mais cette fois-ci, elle venait de la "console" et le texte qui s'affichait à l'écran était la retranscription exacte de ce qui venait d'être dit.

- Euh... Je suis un poney, un Batpony pour être plus précis. SuperNova, Capitaine de la Garde Lunaire et citoyen de la Lunar Republic. Et toi, qu'est-tu ? Et où suis-je?

- Je n'ai rien du tout sur toi. "Batpony" ainsi que tes autres termes ne sont pas dans ma base de données. Moi ? Je suis S.A.I.L., l'Intelligence Artificielle de ce Vaisseau. Actuellement, tu es en orbite autour de la planète Alpha Horsebutt 661-1 dans le système solaire du même nom.

- ... Ok... Je crois ? En gros je sais absolument rien sur l'endroit où je suis. T'as pas un truc qui pourrait me permettre de rentrer chez moi, non ? J'imagine que ça serait trop beau.

- Rentrer ? Navré, mais actuellement le vaisseau est trop endommagé pour se déplacer, alors tu n'es pas prêt de rentrer. Il y a un ancien portail à l'extrémité du système solaire, il est plus vieux que tout ce qui est connu. Ce n'est pas impossible qu'un tel portail puisse te permettre de retourner sur ta planète.

- ... D'accord. Il faut quoi pour te réparer?

- Il me faudrait vingt fragments de noyau. C'est un minerai que tu peux trouver sur toutes les planètes et qui se situe non loin du noyau terrestre. Heureusement, il semblerait qu'il soit abondant sur Alpha Horsebutt 661-1.

- Et je le récupère comment?

- Avec un Manipulateur de Matière, il y en a un dans le stockage du vaisseau à l'arrière. De même qu'une lampe pour t'éclairer ainsi qu'une arme et quelques bandages. Ensuite, tu n'aura qu'à te mettre sur la plate-forme tout à l'arrière de l'appareil et je te téléporterais sur la planète. Par contre, mes instruments détecte une autre forme de vie derrière la porte du cockpit. Hélas, celle-ci aussi est trop endommagée pour pouvoir s'ouvrir actuellement, mais tu ferais mieux de voir si tout va bien. Les haut-parleurs du cockpit sont aussi hors-service, sinon j'aurai déjà eu ma réponse.

Le Garde regarda un peu autour de lui avant de voir la fameuse porte juste à côté de lui. C'était une porte dorée qui présentait quelques petites rainures rouges et était plus épaisse au centre ainsi qu'aux extrémités. Le Batpony s'approcha doucement et posa une patte dessus. Conformément à ce que S.A.I.L. avait dit plus tôt, la porte ne s'ouvrait pas. Mais il y avait quelqu'un de l'autre côté. Posant une oreille sur la porte dorée, SuperNova toqua un peu du sabot, espérant réussir à se faire entendre ?


- Tout va bien ?

- Si ça va ? Évidemment que non, ça ne va pas. Je suis coincée, je ne peux pas sortir de là ! Je veux voir autre chose que ce même sordide décor, alors qui que tu sois, dépêches-toi de me faire sortir d'ici !

Apparemment, il s'agissait d'une Jument, probablement du même âge que lui, ou presque.

- Okay, bon ça a l'air d'aller visiblement. Je peux avoir ton nom ?

- Mon nom ? Retiens-le, parce que je ne suis pas n'importe qui ! Je suis Stardust, plus grande mage de ce temps !

- Stardust ? Désolé, mais c'est bien la première fois que j'entends ce nom.

- Pauvre ignorant... Attends seulement que je sorte d'ici et tu vas voir qui va se souvenir de l'autre !

- Pour ça, il faudrait déjà que je répare le vaisseau, autrement tu resteras coincée ici.

- En plus de ça, tu oses me faire du chantage !

- Quoi ? Mais c'est pas vrai ! Je faisais que t'énoncer la situation ! Maintenant, si tu veux vraiment que je ne t'aides pas, continue comme ça !

- Parce que tu crois que j'ai besoin de toi pour sortir de là ? Tu te mets le sabot dans l’œil jusqu'au coude mon cher ! Si je le veux, je pourrais très bien revenir à Equestria, je te rappelle que je suis la mage la plus puissante de cette ère !

- Je l'adore. Elle me rappelle celle d'Ottapaw... Trixie si je me souviens bien.

Le Garde soupira et grogna en même temps, n'en croyant pas ses oreilles. Mais il préféra en rester la, autrement jamais il ne pourrait avancer un minimum.

- Comme tu veux ! En attendant, je vais aller sur cette planète et chercher de quoi réparer l'appareil, alors ne bouges pas d'ici !

- Comme si elle pouvais bouger, crétin.

Nova se détourna de la porte, ignorant la remarque de son paternel décédé ainsi qu'une possible réponse de cette Stardust. Une chose était sûre, c'était qu'il n'appréciait pas cette personne, qui qu'elle soit. Et puis, il n'avait pas que ça à faire, de rester la à papoter avec elle au lieu de s'atteler aux réparations. D'un pas rapide, le Lunariste passa la console de S.A.I.L. et continua un peu plus loin où il arriva devant une autre interface dorée. Il appuya au hasard sur le seul bouton possible et fut surpris de voir un espèce de casier s'ouvrir à cet endroit. Dedans, il y avait plusieurs affaires. Des torches, ainsi que des bandages. Une lame, mais elle était endommagée et donc peu utile. Il y avait aussi une sorte de bâton bleue assez épais avec un peu de verre au bout, ainsi qu'un bouton dessus. En appuyant dessus, ce bâton faisait de la lumière par le verre. Enfin, pour terminer, il y avait une sorte de machine que SuperNova ne reconnaissait pas. Jaune et grise, elle ressemblait à une sorte de poing et se greffait pile poil sur son sabot. Un petit levier dessus permettait, si il croyait ce qui était marqué, de ramasser ou bien de poser ce qu'il désirait. Il le prit, ainsi que l'objet bleu, les quelques torches et les bandages et disposa tout ça dans son sac.

- C'est le Manipulateur de Matière. Pointe le vers ce que tu veux récupérer, à condition que ce ne soit pas trop loin, et il te le ramassera. Plus la matière à récolter est dense et précieuse, plus ce sera long. Il te servira aussi pour reposer des matériaux, ce qui pourrait te permettre de t'abriter ou de t'en servir pour remonter à la surface, ou tout ce que tu veux. Quant à l'appareil bleu, c'est une lampe torche, ça te permettra de t'éclairer en plus des torches. Tu en auras besoin si tu veux partir sous terre pour miner.

- Entendu. Pas de nourriture?

- Malheureusement non, tu vas devoir faire avec ce que tu trouveras sur la surface. Maintenant, si tu veux bien t'avancer sur la plate-forme bleue juste à côté, je pourrais te téléporter sur la surface de la planète. Ah ! N'oublies pas l'oreillette aussi, nous pourrons rester en contact grâce à ça.

Un petit dispositif gris était posé dans le casier du vaisseau. Le Capitaine Lunaire le prit et l'examina un petit instant avant de le mettre dans son oreille. Puis, il fit ce que l'intelligence artificielle lui avait demandé, il s'avança doucement sur la plate-forme bleue. Curieux, il la regarda un peu, ne sachant trop quoi penser, avant de se faire envelopper d'une lumière rouge et qu'une lumière rosâtre ne l'aveugle. Sans avoir le temps de dire quoi que ce soit, le Gradé n'était déjà plus dans le vaisseau...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours n°3] May the stars be with you.   Jeu 18 Fév - 3:02


Dans un flash qui illumina un peu la zone, SuperNova se retrouva à un endroit inconnu. Complètement perdu et dérouté, il regarda très rapidement les alentours, essayant de se calmer en même temps suite à cette téléportation surprise. Il lui fallut une courte minute pour enfin parvenir à se ressaisir et à assimiler les alentours. Il était dans un endroit où la terre, sèche, était bleue et à peine recouverte d'une herbe arborant une teinte plus foncée. Au loin, on pouvait voir des montagnes, de la même couleur que la terre asséchée. Autrement, le paysage environnant était relativement plat, mis à part quelques arches de terre qui tenait étrangement. Mais sinon, rien d'autre...

- Alors, perdu ?

- Attention, une tempête de sable approche. Tu ferais bien de te mettre à couvert.

- Si t'es pas con, tu te sers du Manipulateur pour creuser un trou suffisamment grand pour te planquer dedans, le temps que la tempête passe au moins.

Se fiant à son instinct ainsi qu'à l'avis de son père adoptif, le Batpony pris l'engin en patte et le braqua vers le sol, juste en dessous de lui. Il l'activa et regarda la machine faire son œuvre, alors que la terre se fissurait doucement quand d'un coup, il en sortit ce qui ressemblait à quatre blocs de terre de la même couleur, qui disparurent dans l'engin et ne laissèrent qu'un espace vide. Le Garde fixa le trou carré dans le sol, plus surpris qu'autre chose. *Pourquoi des cubes ? C'est un nouveau concept ?* Sans se poser plus de questions que ça cependant, surtout à cause de l'arrivée de la tempête de sable, il posa les pattes arrières dans le trou avant de se remettre à miner, au niveau de ses pattes avant. Sauf que quand il parvint à enlever la terre, il n'y avait plus rien pour le retenir. En gros,il venait de faire un trou dans ce qui semblait être une crevasse et, n'ayant pas eu le temps de réagir, il y tomba tête la première, passant la couche de terre. Cela dit, il se rattrapa bien vite et déploya ses ailes, freinant sa chute avant de s'approcher du sol de pierre et de se poser lentement. Une fois sur le sol, il regarda vers le haut, fixant le trou qu'il venait de faire dans le plafond de la grotte alors qu'il pouvait voir la tempête de sable se lever doucement à l'extérieur.

- Ça tombe bien, tu dois de toute façon descendre pour trouver le minerai pour le vaisseau, ça te fera moins à creuser comme ça.

Quelque part, Matgar n'avait pas tort, même si le Batpony aurait préféré ne pas avoir cette surprise la... Secouant un peu la tête, il regarda un peu dans la grotte. Devant lui, elle descendait alors que derrière lui, elle montait. Autant dire qu'il était dans le bon sens. Le Garde avança doucement, ne connaissant pas le terrain, aussi il essaya de garder le plus de choses en mémoire. Au bout d'un moment, la descente s'arrêta et le Batpony se trouva en haut d'une crevasse dont il ne pouvait voir le fond. Le Manipulateur dans une patte, il sortit la torche et en éclaira le fond avant de la tenir avec la bouche. Pas de bol, la lumière n'allait pas assez loin pour éclairer un sol. Par contre, il arrivait tout juste à distinguer une sorte de surface liquide, quoi qu'avec la pénombre qui régnait, ce pouvait être n'importe quoi.

- Oublie pas que tu peux voler, ça pourrais te simplifier la descente. Et si c'est effectivement de l'eau la en bas, tu n'as pas à craindre grand chose quant à la chute.

Nova roula un peu des yeux, mais il savait que c'était vrai. Prenant une petite inspiration, tenant toujours la lampe dans la bouche, il sauta et déploya ses ailes, se contentant de doucement planer pour descendre, même s'il s'approchait dangereusement des parois à quelques occasions. Et à mesure que la descente continuait, il pouvait voir ce qu'il y avait. De l'eau. Juste de l'eau. Le Gradé Lunaire était tombé sur un lac souterrain. Il chercha l'endroit le moins profond avant d'y atterrir, éclaboussant tout autour de lui. L'eau lui arrivait jusqu'aux genoux, rendant tout déplacement bien plus compliqué. Et l'armure de la Garde qu'il portait n'aiderait certainement pas s'il devait nager. Il braqua tout de même la lumière vers le lac, pour en estimer la profondeur, mais hélas pour lui, c'était trop profond pour y avoir encore pattes.

- T'as plus qu'à continuer à creuser, puisque tu dois aller au centre de la planète. Allez, du nerf ! Tu vas finir par crever de faim sinon !


Grognant un peu, SuperNova posa une torche sur la paroi juste devant lui, s'assurant qu'elle ne toucherait pas l'eau, avant de se mettre à enlever de la pierre devant lui, ne voulant pas réitérer sa chute de tout à l'heure. Il fallut un peu plus de temps pour ramasser les cubes de pierre, mais finalement, le Lunariste parvint à creuser, même si un peu d'eau s'était écoulée dans le trou d'air. Au bout de quelques longues minutes, le Batpony déboucha sur une autre grotte, cette fois-ci bien plus grande que la précédente. Il l'éclaira rapidement pour voir ce qu'il y avait, mais mis à part ce qui semblait être un gisement de cuivre, il n'y avait rien d'autre qu'une grande descente. Continuant de descendre dans la caverne, le Poney déposa de temps à autre une torche, pour se marquer le chemin de retour, préférant ne pas avoir à chercher la sortie pendant des heures.

Arpentant la descente qui n'en finissait apparemment plus, il parvint tout de même, après une bonne heure, à une autre crevasse. Sauf que cette fois-ci il pouvait voir le fond. C'était encore de la pierre et elle descendait aussi, sauf qu'elle empruntait l'autre sens. Sans chercher plus loin, Nova sauta et se débrouilla pour atterrir sans encombre. Il continua de descendre, creusant occasionnellement pour se frayer un passage, ne voyant plus vraiment le temps passer. Le seul signe qui lui indiquait le passage du temps, si l'on pouvait considérer ça comme un tel signe, c'était son estomac qui le rappelait à l'ordre et réclamant son dût. Cela ne l'arrêta cependant pas. Le plus vite il trouvait ce qu'il fallait pour réparer l'appareil en orbite, le plus tôt il pourrait rentrer dans son monde. Ce n'est que lorsqu'il sera de retour au bercail qu'il pourra se reposer, mais en attendant, il avait du pain sur la planche.

Finalement, après ce qui semblait être une éternité et de multiples crises de faim à n'en plus finir, le Batpony de la Garde creusa à nouveau et fut récompensé par un petit passage ou régnait une lumière rouge-orangée. Ainsi qu'une chaleur accablante. En passant la tête par l'ouverture, le Gradé Lunaire vit qu'en contrebas, il y avait une multitude de lacs de lave ainsi que beaucoup de cristaux rouges. *Je crois que j'ai touché le jackpot !* Il éteignit la lampe torche et la rangea avant de regarder où est-ce qu'il pouvait bien atterrir. D'autant plus qu'avec toute cette chaleur, il n'aurait aucun mal à rester en l'air. Le Garde repéra un endroit non loin et coup de bol, il y avait aussi plusieurs cristaux à cet endroit, probablement plus qu'assez même. Déployant ses ailes et sautant dans la cavité, SuperNova plana jusqu'à l'endroit qu'il voulait avant d'y descendre et de se laisser tomber. Une fois au sol, la chaleur était encore plus forte, ce qui le fit fortement soupirer.

- Mieux vaut ne pas perdre de temps ici...

Fidèle à ses paroles, il ne tarda pas à se mettre à récolter les cristaux désirés en souriant. Voilà qui était parfait. Avec ça, S.A.I.L. allait pouvoir réparer le vaisseau et donc aller à ce portail et peut-être permettre à Nova de rentrer chez lui. Tout ne se déroulait pas trop mal au final. Et c'est avec le sourire qu'il compta les fragments de noyau, épuisant le gisement et arrivant ainsi à un total de vingt-trois cristaux.

- Parfait, plus qu'à remonter.

~-~-~-~-~-~-~


Réapparaissant dans le vaisseau, SuperNova venait de se faire téléporter de la surface de la planète, après être sorti des entrailles de la planète. Le Batpony était couvert de terre, de suif, d'un peu de sang aussi, il était affamé, mais il avait ce qu'il voulait. Il avait les fragments de noyau nécessaire à la réparation de l'appareil ! Ouvrant son sac, il s'approcha de l'interface de S.A.I.L. en souriant.

- Je vois que tu en as assez. Tu peux les déposer dans le petit casier juste à côté.

Cherchant du regard, le Batpony ne tarda pas à voir le fameux casier s'ouvrir juste à côté de lui, suffisamment grand pour y glisser tout les cristaux. Sans vraiment perdre de temps, il les mit un par un, avant que la trappe ne se referme une fois les vingt fragments fournis, en laissant trois dans le sac du Garde.

- Je vais avoir besoin d'un petit moment, mais je vais pouvoir réparer les dégâts externes et internes au vaisseau. Pendant ce temps, tu ferais bien de te restaurer, tu es dans un état pitoyable.

- Mouais. C'est pas une si mauvaise chose d'avoir tué de quoi avoir un peu de viande sur la planète... J'ai récupéré un peu de bois aussi, pour pouvoir faire un feu. Y a pas de risques ici j'espère ?

- C'est pas l'endroit idéal pour faire ça, mais il pourra y faire face. Et pour la boisson ?

- J'ai profité d'un lac souterrain... Et j'en ai pris aussi pour la personne dans le cockpit, si nécessaire. Je suis parti combien de temps ?

- Trois jours. Il y a fort à parier que la personne coincée soit dans le même état que toi, quoique bien moins sale.

SuperNova soupira un peu avant de s'asseoir. Trois jours ? Il n'avait pas vu le temps passer. Dans sa tête, il n'était partit qu'une bonne journée, à tout casser... Mais trois jours ? *C'est normal que j'ai les crocs à en crever alors !* Hochant la tête, le Gradé se recula de l'interface et s'éloigna un peu avant d'allumer un feu, un peu inquiet tout de même puisque ce n'était pas 'l'endroit idéal'. Quand il mit la viande de monstre sur le feu en revanche, la porte du cockpit s'ouvrit et laissa apparaître son occupante.

- Mes amis, la porte est ouverte.

- T'as vu, c'est aussi un génie, tu te sentiras moins seul.

C'était une Pégase aux crins gris très foncés. Elle avait des yeux bleus ainsi qu'une crinière et une queue tricolore blanche, bleu ciel et bleu comme ses yeux. Pour parfaire un peu le portrait, la Pégase avait un peu de maquillage magenta sur les paupières, ce qui faisait d'elle une Jument assez charmante. En revanche, c'était ce qui surprit le plus le Capitaine. C'était aussi un poney, il n'était donc pas le seul ici...

- Enfin libre ! Je vais enfin pouvoir sortir de cet endroit si exiguë et montrer à tous que l'on ne me fait pas ce que je viens de subir ! Toi, le Batpony ! Je suppose que c'est toi qui m'a parlé à la porte l'autre jour ? Laisses-moi te dire que quand bien même j'apprécie ma libération, tu as pris ton temps !

- Faudra m'excuser d'avoir dut chercher de quoi réparer le vaisseau ainsi que la porte. Qui plus est, ce n'était pas la porte à côté ce que je devais trouver.

- Je suis sûre que j'aurai put y arriver plus facilement que toi. Un bon coup de magie et on en parles plus ! C'est très loin d'être quelque chose d'infaisable pour moi !

- Et bien vas-y alors, fais, je ne te retiens pas ! Je me demande ce que la "plus grande mage de cet ère" aurait put faire, là en bas, sur cette planète inconnue ! J'ai connue une Licorne qui ne se prenait pas pour n'importe qui, à Ottapaw et laisses-moi te dire que pour le moment, tu n'es pas grand chose à côté d'elle, Stardust !

- Comment oses-tu dire cela, je vais te faire regretter tes paroles, Batpony !

La Pégase se prépara à faire quelque chose et instantanément, Nova se mis sur ses gardes, sabot sur le manche de son arme, prêt à se défendre en cas de besoin. Sauf que... Le silence régna une courte seconde dans le vaisseau, mais ce fut tout de même assez pour que les deux se mettent à rougir en entendant le faux silence. Des gargouillements. L'instant d'après, les deux baissèrent leurs gardes et détournèrent un peu le regard, l'odeur de la viande de monstre en train de cuire emplissant le vaisseau.

- À bien y penser... Peut-être serait-il préférable de d’abord se restaurer.

- Si t'avais commencé directement par là, t'aurai éviter la prise de tête avec elle. Tu sais, la faim résonne tout le monde de nos jours.

- C'est... pas bête comme idée. Si tu n'as pas peur de manger de la viande de je ne sais quel monstre et de la flotte d'un lac souterrain.

Avec un léger signe de la patte, le Lunariste intima à Stardust de venir s'installer à côté du feu tandis que ce qui semblait être un steak de monstre grossièrement découpé était en train de finir sa cuisson. Même s'il n'y avait pas d'assaisonnement, il ne semblait pas être mauvais, ce qui mettais un peu l'eau à la bouche du cuistot du moment. Il ne tarda pas à le récupérer et se servit d'une de ses dagues pour le couper en deux, avant de tendre la moitié à la Jument ainsi que la seconde dague. Elle semblait être un peu dégoûtée par le fait de devoir manger de la viande, mais elle ne fit pas sa difficile, sa faim la ramenant rapidement à la raison. Les deux poneys mangèrent en silence, préférant ne rien dire.

- Le vaisseau est réparé. Par contre, le FTL n'est pas en état, on est donc encore coincé dans ce système solaire. Cela dit, on peux maintenant aller sur les autres planètes du système.

- Bon, ça reste une bonne nouvelle en soit. Mais... C'est quoi le "FTL" ?

- C'est l’abréviation de "Faster Than Light". Pour faire simple, c'est un système qui permets de voyager plus vite que la lumière et donc de couvrir des distances énormes en un simple clin d’œil, mais il faut des cristaux d'Erchius pour le rendre fonctionnel à nouveau et ce n'est absolument pas facile à trouver. Seules certaines lunes en possèdent sous cette forme.

- Pratique, bien que ça me paraisse impossible à faire, d'aller plus vite que la lumière... Sinon, un quelconque conseil sur une destination ? Il me semble que tu avais mentionné un portail l'autre jour. Il est accessible malgré notre état ?

- Oui, je vous conseille même fortement de vous y rendre. Peut-être pourriez-vous rentrer chez vous de cette façon.

- Si on peux y aller, alors on ne va pas s'en priver.

- Entendu. En route pour le portail d'Alpha Horsebutt 661. On va vite y arriver, mais vous feriez mieux de nettoyer votre bordel, le feu principalement.

Hochant la tête, le Batpony Lunaire sortit le Manipulateur de Matière et récupéra le petit feu de camp avant de se mettre à regarder à l'extérieur. Stardust regardait elle par une autre fenêtre, mais ne disait rien. En dehors du vaisseau, il était assez facile de voir que l'appareil était en mouvement. Les étoiles se déplaçaient et un léger vrombissement était audible à l'intérieur. Cela dit, ce fut de courte durée. Conformément à ce que S.A.I.L. avait annoncé, ils venaient d'arriver au portail, visible au loin. Il semblait être sur une météorite, qui avait cependant été aménagée. À sa surface, quelques escaliers ainsi que quelques petites lampes et en plein centre, une grande arche en pierre qui ne faisait pas le tour. Les deux côtés ne se rejoignaient pas en son sommet et s'arrêtaient un peu avant. Enfin, devant ce qui était la porte, on pouvait tout juste distinguer une espèce de machine. Le tout semblait être inactif cependant.

- Voilà, nous y sommes. Une des étrangetés des portails, c'est que, quand bien même ils sont en plein espace, vous n'aurez pas de problèmes de pression ou même d'oxygène. Vous serez comme sur une planète, quoiqu'en beaucoup plus petit. Il en est aussi de même à Outpost donc ne vous en souciez pas. La gravité est aussi présente, ce qui est plus qu'étonnant.

- ... Ok. Je vois, enfin je crois. Tu peux nous y téléporter ?

La seule réponse que les deux poneys obtinrent de la part de l'Intelligence du vaisseau, c'était la lumière rouge et blanche qui les enveloppa tout les deux, les faisant rapidement disparaître de l'engin.

- Sans aucun problème.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours n°3] May the stars be with you.   Jeu 18 Fév - 3:04


Sur la surface de l'astéroïde au portail, un petit éclair lumineux se fit voir, juste avant l'apparition de deux poneys, étrangers à ce monde. Le Batpony, ayant déjà expérimenté ce phénomène deux fois, secoua un peu la tête pour reprendre ses esprits. En revanche, la Pégase qui l'accompagnait, elle, était réellement paniquée suite à ce transport surprise inconnu. Elle regarda autour d'elle rapidement, en faisant quelques pas en arrière. Hélas pour elle, elle fit un pas de trop et glissa de la plate-forme en lâchant un cri de surprise. SuperNova, tournant rapidement la tête, parvint à la rattraper de justesse avant qu'elle ne bascule, la tenant par une patte avant de la tirer en avant pour la mettre hors de danger.

- Hey, du calme ! On a déjà pas beaucoup d'espace, alors on va éviter de paniquer pour rien ! Regarde autour de toi, fais le vide, souffle un bon coup. Tu verras, on ne risque rien.

Stardust fixa le Garde d'un œil énervé, n’appréciant pas le fait qu'il lui donne des ordres, mais elle ne fit pas plus de choses que ça. En réalité, la surprise de la téléportation ainsi que de la chute ne le lui permettait pas. Par contre, elle appliqua ce qu'il lui avait dit. Elle ferma les yeux et pris de grandes inspirations, se calmant par la même occasion. Puis, une fois de nouveau calmée, elle rouvrit les yeux et regarda aux alentours.

- Si je trouve celui qui a fait ça sans prévenir, je lui en ferai voir de toutes les couleurs !

- Tu risques pas de lui faire grand chose, c'est le vaisseau qui nous a téléporté. En gros, si tu fais ce que tu as dit, on sera coincé ici pour de bon.

La Pégase resta silencieuse, lâchant juste un petit grognement en tournant la tête vers l'espace et regardant les étoiles. Nova, quant à lui, regarda rapidement les aménagements. Plusieurs petits piliers de pierre avec de la lumière étaient présents, fournissant assez de luminosité pour éclairer l'astéroïde. Deux séries de quatre marches étaient aussi là, surélevant un peu la massive arche de pierre ainsi que sa console de commandes. En s'approchant un peu, on pouvait voir que différents motifs étaient gravés dans la pierre de la porte. Plus précisément sept visages de races qu'aucun des deux poneys ne reconnaissaient, mis à part peut-être celui d'un singe. Aussi, tout en haut se trouvait une sorte d'entité tentaculaire avec des yeux en fentes, comme ceux des chats. Rien de réellement rassurant. Le Lunariste s'approcha doucement de la console, avant de voir qu'elle ne semblait pas être alimentée en énergie.

- C'est étrange, je ne détecte rien venant de la porte. Elle ne semble pas être active, pourtant l'énergie est bien présente. La console indique quelque chose ?

- Oui, elle marque que la porte semble défaillante... Apparemment, elle envoie à des coordonnées inconnues mais le niveau d'énergie actuel ne permets pas de créer le portail. Il ne peux donc pas y avoir d'aller pour ces coordonnées là. Par contre, c'est aussi marqué que le portail peux toujours servir de point d'arrivée.

- C'est parfaitement normal, si l'énergie est encore présente pour la réception. En revanche, c'est anormal que la console pointe sur des coordonnées inconnues.

- En d'autres termes, on est coincés ici, c'est ça ? Ces coordonnées inconnues, est-ce que ça pourrait être notre monde d'origine, à moi et Stardust ?

- Ce n'est pas impossible. Je dirais même que c'est fort probable. Mais oublie l'idée de la surcharge, il n'y a rien de suffisamment puissant pour permettre une telle folie dans ce système solaire.

Nova baissa la tête, plus que déçu. C'est à ce moment-là que la porte s'activa, faisant apparaître une sorte de portail d'énergie noir et bleu foncé. Par réflexe, l’Étalon recula un peu, prêt à dégainer son arme s'il le fallait. Malheureusement, aucun des deux n'était prêt à voir ce qui sortit du trou noir. De même que la créature plumeuse qui venait d'arriver n'était pas prête à voir deux poneys en train de l'attendre à son retour d'Outpost.

- Huh ? C'est quoi ça comme espèce, ça ressemble à des poneys ? Mais c'est bizarre, je savais pas que ça pouvait avoir des ailes d'oiseaux ou de … chauve-souris ?

- C'est quoi ça ? Ça parle en plus ?

Les deux qui venaient de parler firent un pas en arrière, surpris de s'entendre parler. La créature qui venait de sortir du portail était une sorte de bipède aux plumes noires recouvrant tout son corps, à l'exception du visage et du buste ainsi que le ventre de cette dernière, recouverts eux de plumes blanches. Le front était noir lui aussi par contre. Sur son visage, deux yeux noirs ainsi qu'un petit bec jaune la faisait ressembler à un volatile, et une sorte de petite touffe de plumes était présente sur l'arrière de son crâne. Autrement, elle possédait deux bras ainsi qu'une paire de pattes munies de serres. Comme unique accoutrement, ou plutôt armure, la femelle portait une espèce de petite jupe en tissu rouge, une paire de bracelets d'argents à ses poignets, une sorte d'armure de plaques en acier recouverte d'une toge en tissu rouge elle aussi, ainsi qu'une paire d'épaulettes en acier. Enfin, pour finir, sur sa tête se trouvait un casque qui se composait d'un grand bec métallique jaune lui couvrant le front et continuant plus loin, à l'arrière se trouvait une protection en acier et enfin sur les côtés, aux emplacements de ses oreilles, se trouvait trois plumes rouges de chaque côté.

- Attends, tu parles ? Mais... C'est pas normal, normalement des poneys ne peuvent pas parler !

- Ce qui est pas normal, c'est toi ! Depuis quand un oiseau possède des bras, est équipé de la tête aux pieds et peux parler ?

- Ce qui est surtout pas normal, c'est que tu es dans un monde qui t'est totalement étranger avec aucun moyen de rentrer chez toi. Ce que tu as devant toi, cette femelle oiseau en armure, c'est très certainement une habitante de ce monde.

- Moi, pas normal ? Pour autant que je sache, tu n'es pas répertorié dans les espèces intelligentes peuplant l'univers ! Je veux bien admettre que l'on est loin d'avoir tout vu, l'univers est immensément vaste après tout, mais un poney chauve-souris qui parle ? C'est quoi ce délire ?

- Je suis un Batpony, si tu veux tout savoir ! Ça t'éviteras de m'appeler "poney chauve-souris" ! Et à côté de moi, c'est une Pégase. Et toi, t'est quoi ?

- Moi, je suis une Avian. Maintenant, si on peux se calmer, je suis pas vraiment ce qu'on pourrait appeler quelqu'un d'hostile, à moins bien sûr que vous ne le soyez tout les deux ?

La femelle oiseau avait les yeux braqués sur la lame du Garde Lunaire, qu'il n'avait certes pas dégainé mais n'avait pas lâché depuis tout ce temps. En soufflant un peu, il relâcha cependant sa prise sur la garde de l'arme avant de reposer sa patte à terre, toujours un peu méfiant.

- Non, on ne l'est pas. On est juste surpris et perdu, c'est tout, faudra nous excuser d'être méfiant.

- C'est bien normal, vous avez pas l'air d'être d'ici...

- Oh tiens, un autre génie. C'est marrant, j'ai l'impression qu'on nage dedans là.

- Pas d'ici, c'est peu dire...

- Bon. On va pas s'éterniser ici, laissez-moi vous emmener dans mon vaisseau on sera peut-être plus à l'aise pour parler. S.A.I.L., tu veux bien nous y remonter ?

Obéissant à la demande de l'Avian, l'ordinateur du vaisseau amorça la téléportation. Ce qui résultat par un bon flash lumineux sur la plate-forme du portail ainsi que dans le vaisseau, une demi-seconde plus tard. Et tout le monde était à bord de l'appareil, quoique la plumeuse semblait un peu perplexe.


- C'est bizarre, je ne me souviens pas que mon vaisseau était en si bon état. Je me souviens pas non plus que qu'il était en attente à côté de la porte pour Outpost...

- C'est parce que SuperNova ici présent s'est occupé de me fournir de quoi me réparer pendant ton absence.

- Ne m'en veux pas, mais je voulais pas vraiment rester coincé au même endroit, à attendre que les choses passent. Du coup, S.A.I.L. m'as dit ce qu'il fallait pour les réparations et je m'en suis chargé. Mais, c'est ton vaisseau ?

La femelle à plumes hocha la tête avec un petit sourire.

- Ouaip ! Même si je l'avais laissé en bien mauvais état. En fait, suite à divers problèmes, j'ai été contrainte de forcer le démarrage du système FTL et malheureusement, on s'en est mal tirés. Un ami qui était passé par là m'a aidé à récupérer ce qu'il me fallait pour les réparations, mais je suis contente de voir qu'au fond, j'en ai plus besoin.

- Si je peux me permettre, tu as fait plus que juste chercher de quoi me réparer, si j'en juge par la nouvelle armure que tu portes.

- ... Ça s'appelle de la recherche avec bénéfices. Sinon, euh... SuperNova, c'est ça ? Je peux savoir comment et pourquoi tu étais dans mon vaisseau ?

- Dis lui tout, t'as rien à cacher, surtout que tu te souviens de rien du tout.

- Crois-moi que si j'en avais moi même ne serait-ce qu'une simple idée, ça me rendrais la tâche bien plus simple... Pour te faire la version simple et courte, je me suis réveillé il y a trois jours dans ton vaisseau, S.A.I.L. m'a expliqué la situation et je suis allé sur une planète pour récupérer le nécessaire pour les réparations. Ça a aussi permis d'ouvrir la porte vers le cockpit et de libérer Sta-

- Stardust, la mage la plus incroyable de cette époq-

- Stardust ici prése-

- Non mais ? Comment peux-tu oser me couper en pleine introduction ! Je vais te faire regretter ce geste, tu vas voir !

- Certainement pas ! Tant que vous serez chez moi, je ne veux pas la moindre violence ! Me suis-je bien fait comprendre ?

Grognant un peu, les deux poneys détournèrent le regard en rougissant légèrement, avant de finir par hocher la tête.

- Vache, elle en a la donzelle ! Tu ferais bien d'en prendre un peu de la graine.

- Bon, tu allais finir Nova, non?

- Oui. En gros, j'ai put libérer Stardust du cockpit puis on est allés au portail après s'être restaurés. La suite, tu la connais, ... euh...?

- Sachiyo. Donc, si je comprends bien, tu sais pas ce que tu fais ici, tu ne sais pas comment ça se fait ni pourquoi, ni même comment rentrer chez toi du coup ?

- Oui, c'est un bon résumé en somme.

- Je vois. Autant essayer de trouver un moyen de vous ramener chez vous.

S'adossant à une des parois de l'engin, Sachiyo commença à réfléchir. Nova et Stardust ne tardèrent pas à l'imiter, mais avec la connaissance plus que limitée de cet univers, autant dire que ça ne servirait pas à grand chose. Au bout d'une bonne heure et après que plusieurs petites suggestions furent échangées, le trio s'était décidé sur la marche à suivre. Ils allaient se contenter de surcharger la porte ou ils s'étaient rencontrés, étant donné qu'elle débouchait sur un endroit inconnu. C'était un pari risqué, mais à bien y réfléchir il y avait plus de chances qu'il soit payant qu'autre chose.

- Je vais vite fait voir pour me renseigner à Outpost. On sait jamais, ça pourrais être utile. Par contre, vous restez ici tout les deux. Vous avez très bien vu ma réaction en vous voyant, alors imaginez celle de toute une colonie entière...

- Mouais. Même si ça m'embête de pas pouvoir venir, je peux parfaitement comprendre. On va essayer de pas détruire le vaisseau pendant ton absence.

- Si je vois le moindre dégât, vous le sentirez passer, croyez-moi.

Dans la même seconde, la volatile n'était cependant plus dans le vaisseau, ne laissant pas le temps à quelqu'un de répondre. Et pendant quelques secondes, le silence régnait.

- Comment elle peux faire pour se rendre à Outpost alors que la porte ne le permets pas ?

- Si je ne me suis pas trompé, elle est partie dans un autre vaisseau. Probablement celui de son ami. Puis, ils sont partis à un autre portail avant de le franchir.

- Huh. Et nous, on attends en se tournant les sabots.

- Ça devrait pas être long. Outpost est une bonne colonie et il y a des scientifiques.

Grognant un petit peu, le Batpony préféra se mettre dans un coin et se coucher, fermant les yeux pour essayer de se reposer. S'étirant, il ne tarda pas à sombrer dans un sommeil plus que réparateur. Le voyant faire, Stardust bailla mais préféra attendre le retour de l'Avian. Au cas où. Ce n'est que six heures plus tard qu'il se réveilla. Il bailla bruyamment avant de se lever et de voir que Sachiyo était rentrée et en tenue "civile", Stardust ayant elle aussi profiter du départ de la femelle pour dormir.

- Ça y est, la marmotte est réveillée. Bien dormi ?

- J'ai connu mieux comme confort...

- Désolé, j'ai rien de mieux pour l'instant. En tout cas, quand tu dors, c'est comme une masse. T'as pas entendu ma téléportation ni même le moment où on a parler avec Stardust. Et pourtant, on a pas été discrètes.

- Après trois jours éveillés à miner en ayant à peine manger, tu t'attends à quoi d'autre ?

- J'aurai fait la même chose que toi, même si je n'aurais pas attendu aussi longtemps.

- On est bien d'accord... Alors, pour les informations ?

- Oui, les renseignements. On a de la chance, il n'y avait qu'une seule personne capable de nous répondre à Outpost. Si on veux surcharger une telle structure, nous aurons besoin de beaucoup d'énergie. Il va nous falloir des cristaux d'Erchius en très grande quantité ainsi qu'un peu d'Erchius liquide. Heureusement, sous forme liquide il se trouve partout, mais pour l'Erchius en lui même, c'est déjà beaucoup plus compliqué.

- C'est ce que S.A.I.L. m'a déjà dit puisqu'il en faut pour réparer le FTL du vaisseau.

- Exact. Du coup, pour le moment on est un poil coincés.

- Où bien vous croyez au destin. Je viens de recevoir une transmission avec les coordonnées d'une base lunaire qui extrait de l'Erchius sous forme de cristaux. Apparemment, ils ont besoin d'aide et sont prêts à donner n'importe quoi à quiconque voudra bien les aider. Ils disent aussi de ne pas oublier d'armes.

- Voilà qui tombe à pic ! SuperNova, tu diras à Stardust de rester ici avec toi, je vais y aller. Pas besoin de préciser que je fais au plus vite et ne t'en fais pas, je sais ce qu'il nous faut et en quelle quantité. Et ce n'est pas négociable !

- Je confirme, tu ferais vraiment bien d'en prendre un peu de graine avant que ce soit trop tard.

L'Avian fonça jusqu'à l'interface de rangement avant de l'ouvrir et de sortir son armure ainsi qu'un grand maillet en pierre, une lampe torche de couleur rouge et des bandages avant de se préparer et d'enfiler son armure. Pendant ce temps, Nova resta silencieux et la laissa faire en la regardant. Puis, elle s'approcha de la plate-forme de téléportation.

- Fais gaffe. Et si tu mets trop longtemps, j'irai te chercher. Et c'est pas une option.

La volatile rigola doucement avant de faire un signe de la main et de disparaître, se faisant sans doute téléporter à la base lunaire. C'est à ce moment-là que la Pégase ouvrit un œil avant de parler, encore endormie.

- Hmm... Il se passe quoi?

- Rien, tu peux retourner te coucher.

- ... D'accord...

Sans même chercher plus loin que ça, la Jument reposa lourdement la tête sur ses pattes avant et ne tarda pas à se rendormir. SuperNova resta silencieux pour ne pas la réveiller. Il ne voulait pas avoir à nouveau affaire à elle.

Et le temps passa sans que rien ne change. Sachiyo n'était toujours pas revenue de la mine d'Erchius et Stardust dormait encore paisiblement, sa respiration étant le seul bruit qui se faisait entendre dans l'appareil, à l'exception bien sûr des moteurs qui fonctionnaient. Mais mis à part ça, c'était le calme plat, ce qui n'arrangeait pas l'impression que le Batpony avait que le temps n'avançait pas du tout. Et finalement, au bout une bonne demi-heure, il craqua. Il enfila à son tour son armure avant de prendre son arme, des bandages et une lampe.

- Elle t'as dit de rester ici.

- Je sais. Je lui ai dit que je pourrais aller la chercher et que c'était pas une suggestion.

- Ça ne fait que trente minutes qu'elle est partie. Tu te doutes bien que ça ne lui suffit pas pour compléter cette requête.

- Et alors ? Je lui ai pas dit au bout de combien de temps j'allais la chercher.

- Je vois. Laisses-moi le temps de te mettre sur la même fréquence qu'elle, ça sera plus simple pour communiquer ainsi.

Le Capitaine grimpa sur la plate-forme de téléportation avant de regarder en arrière pour voir Stardust. Elle dormait toujours paisiblement. Voilà qui n'étais pas plus mal, de cette façon elle ne risquerai pas de s'opposer à l’Étalon. Il n'eut pas le temps de regarder à nouveau devant lui que le poney fut téléporté hors du vaisseau, vers un autre endroit qu'il ne connaissait pas. À croire qu'il était en vacances...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours n°3] May the stars be with you.   Jeu 18 Fév - 3:06


Un trait de lumière fit apparaître le Garde sur la Lune Minière. Ou plutôt dans une de ses galeries. Reprenant rapidement ses esprits, le poney regarda bien vite ses alentours. Une grande grotte, composée de pierre lunaire. Derrière lui, un escalier ainsi que ce qui semblait être une installation, porte grande ouverte. Devant lui, une pente indiquée par une petite lanterne par terre, pente qui se terminait abruptement et où on pouvait voir quelques plate-formes métalliques rouges. Mis à part ça, il n'y avait rien à part un manque énorme de lumière forçant SuperNova à prendre sa lampe et à l'allumer.

- Tu dois continuer tout droit. Si tu vas vers l'installation, tu vas revenir vers la surface, mais c'est en profondeur qu'il y a besoin d'aide. Sachiyo m'a déjà fait un rapport de ce qu'elle voyait et a éliminer toute menace. Théoriquement.

- 'Théoriquement'. Donc je vais rester sur mes gardes.

- Alors comme ça, Monsieur le Batpony ne peux pas tenir plus de trente minutes ? On se fait déjà du soucis pour moi ?

- ... La ferme et dis-moi plutôt où tu en est, histoire qu'on se retrouve.

- Contentes-toi de suivre le chemin et de continuer à descendre. On devrais se voir assez vite, il ne devrait pas y avoir trop de problèmes pour ça.

Décidant de se fier à l'Intelligence ainsi qu'à l'Avian, Nova descendit la pente et se retrouva devant un vide avec des plate-formes rouges. Il les descendit avant d'arriver dans un grand couloir aménagé en acier et éclairé d'une lumière rouge. Une autre installation. À sa gauche, une autre salle avec une porte fermée. À sa droite par contre, une multitude de salle avant quelques plate-formes montantes et donnant sur une salle lumineuse. Faute de mieux, le Lunariste s'y dirigea, avançant prudemment dans les salles avant de monter et de se trouver dans une grande pièce métallique avec quelques casiers vides ainsi qu'un lit. Au-dessus du lit, il vit un levier. Contre toute logique, il l'activa et une porte s'ouvrit, donnant sur une salle remplie de caisses de rangements ainsi qu'une autre salle devant, plus petite, avec une petite trappe qui venait de s'ouvrir. Il la passa et se retrouva dans une salle qu'il venait de passer, à l'exception qu'à présent, le couloir fermé était ouvert et donnait sur une sortie dans la roche.

Il avança et passa par le nouveau couloir, se trouvant ainsi dans une autre grotte de pierre. Un escalier d'une vingtaine de marches pour arriver à un sol métallique rouge. Et une scène macabre. Sur le sol, plusieurs corps étaient présents, tous horriblement blessés, certains même mutilés, ayant perdu un bras ou une jambe, parfois même les deux. Du sang était présent partout. Sur le sol. Les murs. Et dans l'air. Mais le pire, c'était que personne ne semblait mort. Celui qui avait l'état le plus grave était encore vivant mais dans le coma. Il ne tarderait pas à y rester cependant, ayant perdu trop de sang pour tenir. D'autres encore le suppliait de l'achever, qu'importe qui il était.

- Pour décrire simplement la vision, c'est un carnage. Un carnage pur et dur !

Détournant un peu le regard et se mordant une lèvre, le Capitaine de la Garde s'approcha doucement des bipèdes condamnés. Il leur ferma les yeux et glissa l'une ou l'autre parole à ses âmes en peine avant de ramener sa lame et de mettre fins aux souffrances de ces malheureux. Puis, ayant terminé sa macabre besogne, il se releva et renifla bruyamment, n'ayant pas put retenir une larme à la fin. Les condamnés avaient mentionnés leurs familles. L'un d'eux attendait même deux enfants, des jumeaux... Il ne les connaîtraient jamais...

- SuperNova, tout va bien ? Tu ne bouges plus.

- ... Je... Oui, ça va... Je vais continuer...

Lâchant un grand soupir et reprenant tant bien que mal ses esprits, le Batpony continua, descendant une paire de pentes avant d'arriver sur une grande plate-forme grise. En dessous, une bonne volée d'une quinzaine d'autres plate-formes, plus petites et grises elles aussi. Sautant et déployant ses ailes, Nova se laissa planer et descendit lentement jusqu'à arriver au sol. De temps à autre, un gros cristal violet clair était visible et dans une salle juste devant lui se trouver la femelle à plumes, qui l'attendait adossée à un lit.

- Ah, te voilà. Ce qu'on doit détruire est juste en dessous et... Ça va ? On dirait que t'as pleuré...

- ... J'ai tué des innocents... Des époux et pères de familles, qui étaient là-haut en train d'agoniser... Ils ne s'en seraient jamais sortis, alors j'ai mis fin à leurs supplice...

- Oh... Et tu n'avais jamais ôté la vie par le passé j'imagine ?

- Une fois... C'était pendant une attaque ennemie, j'ai fait évacuer la ville et je suis parti avec les civils avant de revenir pour aider quelqu'un... Sur le trajet retour, j'ai dut me défendre, j'ai planté un des attaquants et l'ai laissé agoniser. Mais là, juste avant... C'était de parfaits innocents...

- Tu n'as fait qu'abréger leurs supplices. Même si tu les a tués, C'était la meilleure chose à faire. Si tu les avait laissés vivre et mourir ainsi dans d'horribles souffrances, tu serais passé pour un monstre. Et une pourriture. Doublé d'un connard.

Le Garde se contenta juste de grogner en gardant un peu la tête basse. Il s'essuya doucement la joue d'une patte avant de relever les yeux et de regarder l'Avian, qui avait repris son arme et se l'étais posée sur l'épaule.

- En attendant, on a un truc à détruire !

Pointant une petite trappe d'un doigt, elle n'attendit pas l'avis du poney Lunaire pour sauter dedans en première. Souriant un peu, il ne tarda cependant pas à la suivre et arriva dans une énorme salle circulaire avec pleins de petites parties métalliques qui dépassaient ici et là, pouvant tout de même servir de couvertures. À certains endroits, quelques petits rochers étaient aussi présents, offrant une protection à quiconque si nécessaire. Dispersés dans la salle se trouvaient quatre leviers et en plein centre, une sorte de machine qui faisait la taille de la femelle et qui pointait vers le haut. Vers un gigantesque cristal cassé en son centre, révélant ce qui semblait être un œil et qui regardait les deux arrivants.

- Un mortier à plasma. Vous devrez activer les quatre leviers pour pouvoir tirer avec, mais il ne tirera qu'une seule fois avant d'avoir besoin des quatre leviers à nouveau. Si mes calculs sont corrects, vous aurez besoin de quatre tirs pour venir à bout de cette chose d'Erchius.

- Donc seize activations de leviers.

- Bravo, tu sais compter !

C'est à peu près cet instant-là que la chose lâcha un puissant rugissement, ou plutôt un hurlement qui arracha les tympans aux deux combattants et fit vibrer toute la pièce, faisant même tomber quelques petites caillasses du plafond. Ce n'est qu'après une bonne trentaine de secondes que la pièce retrouva son calme et que tout le monde put à nouveau bouger.


- On perds pas de temps ! Je prends ceux de gauche et toi ceux de droite, on va faire ça rapidement !

Sans perdre une seule seconde, SuperNova fonça à toute blinde et se dirigea vers le premier levier, qu'il activa sans encombre. Dans la même foulée, il atteignit le second et fit de même. Un coup d’œil vers la plumeuse lui appris qu'elle était déjà de retour au mortier, qu'elle activa immédiatement. Le bout de la machine s'illumina un peu avant de projeter une sorte de grosse boule blanche qui toucha le gros cristal vivant. La force de la frappe était telle que de bons morceaux d'Erchius volèrent un peu partout et la créature lâcha une plainte de douleur audible de tous avant de concentrer son regard sur la volatile.

- Plus que trois !

Profitant du fait qu'il était encore devant un levier, le Batpony l'activa et commença à se diriger vers le second. Hélas, cette fois-ci, l'horreur d'Erchius ne resta pas inactive. Elle fit apparaître un gros rayon devant le poney ainsi que derrière la bipède plumée et les fit doucement tourner pour essayer de toucher les deux êtres. Loin d'être stupide, le Garde recula et fut contraint de céder de l'espace au laser. Trop d'espace même, puisqu'il dépassa le levier activé. Heureusement, l'attaque ne dura pas plus longtemps et il put vite rattraper le retard et activer le dernier levier après une grosse course. Pendant ce temps, Sachiyo était à nouveau en train d'effectuer un tir de mortier. À nouveau, la boule blanche fit voler plusieurs éclats d'Erchius dans la salle et à nouveau, la créature râla.

- Plus que deux.

Réactivant un levier, SuperNova fonça vers le second et l'alluma sans mal. Jetant un rapide coup d’œil en arrière, il vit que la plumeuse était aux prises avec une sorte de créature gélatineuse rose, mais heureusement elle ne tint pas longtemps et l'oiseau-bipède put aller activer un troisième levier. Profitant du retard de son équipière, le Batpony activa le dernier et regarda la femelle effectuer le troisième tir de plasma. Bien évidemment, il ne rata pas sa cible et plusieurs morceaux volèrent encore une fois dans la pièce, suivit d'une troisième plainte du cristal.

- Encore un et c'est terminé !

Préférant ne pas perdre de temps, l’Étalon réactiva un levier tandis que Sachiyo se dirigea vers le second. Mais à nouveau, les chemins furent coupés quand l'Horreur fit apparaître des lasers blancs devant et derrière ses opposants. Le Gradé lâcha un juron en voyant qu'il n'avait pas de quoi se couvrir à proximité, ce qui était heureusement le cas pour l'Avian. *Bon, quand y a pas le choix !* Serrant les dents, il fonça droit sur un laser et le traversa en hurlant, espérant que son armure ferais le gros du travail. Il avait tort. Le rayon se dissipa juste après qu'il soit passé mais Nova s'effondra sur le sol, brûlé et gémissant de douleur. Étrangement, ses crins étaient toujours la. Il parvint tout de même à se relever après quelques secondes, même s'il tremblait un peu. Ayant profité du fait que les lasers n'étaient plus, la volatile avait activé deux des trois leviers restants et regarda le Capitaine alors qu'elle se dirigeait vers le mortier. Il était juste à côté du dernier levier, mais il lui fallut un effort considérable pour l'activer. Et c'est avec un grand sourire qu'elle activa une dernier fois l'arme, fixant l’œil de la créature.

- Va pourrir en enfer, espèce de saloperie !

Le tir partit et toucha une dernière fois le cristal qui explosa littéralement, envoyant de gros morceaux d'Erchius dans toutes les directions, heureusement sans toucher personne. Un corps d'homme tomba en plein milieu des débris, à l'endroit ou le cristal se trouvait. Cela dit, la personne en question ne semblait pas montrer le moindre signe de vie. Sachiyo y alla et vérifia les signes vitaux mais ne trouva rien. SuperNova la rejoignit très lentement à cause de ses blessures mais l'oiseau secoua doucement la tête.


- Il est déjà mort depuis longtemps. Si c'est nous qui l'avions finit en même temps que ce monstre de cristal, son corps serait encore chaud, ce qui n'est pas le cas.

- Je vois... Bon, on fait quoi maintenant ? Je présume que tout ces morceaux, c'est de l'Erchius, je me trompe ?

- Non, c'est bien de l'Erchius. Je vais téléporter tout ça dans la soute du vaisseau, il y en a assez pour la porte. Par contre, pour le FTL, j'aurai besoin de cristaux traités. Ceux-là ne le sont pas.

- Bon, c'est déjà ça. On va continuer un peu, il y a une porte qui s'est ouverte en même temps que la destruction du monstre. On reviendra ensuite.

Sans donner de réponses audibles, le Batpony ainsi que l'Avian durent se protéger un peu les yeux. La salle venait de s'illuminer d'un coup et ne laissant qu'une courte seconde pour réagir avant que finalement, tout les morceaux, débris et autres projections du monstre de cristal n'aient au final disparus. La femelle alla en direction de la porte en question une fois que tout fut de nouveau calme, s'adaptant à la vitesse du Capitaine blessé. Une fois à ladite porte, ils ne virent qu'une grande salle vide avec une machine de forage éteinte. Dessus était accrochée une petite note que l'Avian lut à haute voix.

- "Cette note est adressée à ceux qui auront réussi à détruire cette... Horreur dans l'autre salle. Si vous la lisez, alors bravo, vous venez de sauver l'exploitation, mais je ne serais probablement plus de ce monde dans ce cas-là... J'ai mis un coffre dans le poste de commandes de la foreuse, vous pouvez prendre ce qui est dedans. Considérez ceci comme un cadeau pour vous remerciez d'avoir détruit le machin. Ce n'est pas grand chose, mais c'est tout ce que j'ai put prendre avant qu'il ne soit trop tard... La compagnie va probablement envoyer d'autres personnes dans cette mine, mais j'ose espérer que cet 'incident' aura servi de leçon... Qui que vous soyez, je vous remercie de ce que vous avez fait. J'espère juste que ça ne sera pas vain..."

- C'est assez... dépressif.

- Ouais, mais au moins il ne se fourvoie pas. Il sait ce qui va se passer et même s'il n'est plus de ce monde, il savait que quelqu'un aller venir pour aider. Malheureusement, on est arrivés trop tard, mais on y peux rien. S'il n'y avait pas eu ces choses gélatineuses sur le chemin, peut-être aurions nous put éviter le pire... Enfin, passons.

Reposant la note, la volatile chercha le poste de commandes mentionné avant de l'ouvrir et de regarder dans le coffre. Elle sourit un peu avant de parler à haute voix.

- Je crois que notre problème de FTL ne se pose plus. Il y a vingt cristaux là-dedans, ainsi que ce qui ressemble à des Modules pour le Manipulateur de Matière. Avec de la chance, S.A.I.L. pourra l'améliorer vu qu'il y en a trois. Et si je bigle pas, je vois aussi ce qui pourrait être un implant... Je vais voir avec S.A.I.L. pour ça par contre, je suis pas une pro.

- Voilà qui est sympathique. Il n'y a rien d'autre ? À part la plaque de téléportation au bout de la salle évidemment.

- Non, je ne vois rien. Autant aller vérifier la plaque dans ce cas, sait-on jamais.

Les deux s'approchèrent de la plaque en question et furent étonnés de voir qu'elle ressemblait en tout point à celle qui était présente dans le vaisseau de l'Avian, ce qui semblait être très étonnant.

- Si vous vous mettez sur ce télé-porteur, je pourrais vous ramener directement dans le vaisseau. La proximité de tant d'Erchius rends la téléportation pour les êtres vivants assez dangereuse, mais grâce à la plaque vous ne courez plus aucun risques. Autrement, cette plaque ne sers à rien, elle n'est reliée à rien d'autre.

- Bon, s'il n'y a plus rien à voir, autant ne pas s'attarder ici.

L'Avian hocha la tête avant de demander la téléportation à l'Intelligence après s'être placée sur la plaque avec SuperNova. Une demi-seconde plus tard, les deux étaient de nouveau de retour sur le vaisseau et le Batpony ne tarda pas à s'asseoir en grognant un petit peu. Sachiyo ne perdit pas de temps et s'approcha de la console de S.A.I.L. avant de lui donner les cristaux d'Erchius. Ensuite, elle montra les Modules et lui donna le tout.

- Avec ça, je vais pouvoir augmenter la puissance du Manipulateur. Je vais aussi pouvoir permettre la récolte de liquides.

- Génial, voilà qui va simplifier la récolte d'Erchius liquide ! Ah et j'ai encore un truc à te montrer. Il me semble que c'est un implant, mais j'ai un doute.

Elle posa le petit appareil dans le casier, que S.A.I.L. analysa rapidement. Elle fit aussi un rapide signe de la patte à Stardust, qu'elle venait juste de voir s'étirer.

- C'est bien un implant. Pour être plus précis, tu as la un implant qui te permets de respirer sur les planètes possédant une atmosphère non respirable. Une sorte de masque à gaz en quelque sorte. Avec ça, tu n'auras plus de soucis d'air.

- Excellent ! C'est le deuxième problème de l'Erchius liquide qui viens de trouver une solution. Bon, mets-moi l'implant et améliore le Manipulateur, dès que t'auras fini les réparations, on ira sur une lune.

Pendant ce temps-là, le Batpony avait fini d'enlever son armure, sa cape et son sac et s'était allongé de tout son long par terre en grognant. La Jument en profita et s'approcha de lui avec un bon sourire.

- Ah tiens, elle est réveillé.

- Tu sais, si tu me le demandais gentiment, je pourrais te soigner. J'ai quelques notions en magie de soin.

- ... Profiteuse... Bon... Est-ce que tu voudrais bien me soigner mes brûlures, s'il-te-plaît ?

- Désolé, mais je crois que j'ai pas tout entendu... Tu veux bien répéter, je crois qu'il manquait quelque chose...

- Tu te fous de ma gueule !

- Pas le moins du monde. Allez, vas-y...

- 'Vas-y' rien du tout. Tu vas le soigner et c'est pas une question. Il est passé au travers d'un rayon d'énergie parce qu'il n'avait pas d'autre choix. Et je suis assez surprise qu'il soit pas en plus mauvais état que ça, alors fous-lui un peu la paix. S'il ne l'avait pas fait, on serait probablement encore là-bas.

- Mai-

- C'est pas une question. Oublies pas, c'est mon vaisseau, donc c'est moi qui dicte les ordres. Compris ? Rien ne t'empêches cela dit de lui montrer à quel point t'est meilleure que lui.

Sur ces paroles, le visage de la Pégase s'illumina d'un grand sourire alors qu'elle se mettait à fixer le Garde. Peu de temps après, elle se mit à se servir de sa magie pour le soigner, n'arrêtant pas de glisser quelques remarques à son propos. Profitant de ce moment de répit, Sachiyo alla dans le cockpit et envoya le vaisseau en orbite d'une lune juste à côté avant de partir pour mettre la main sur de l'Erchius liquide. Pendant l'absence de la créature à plumes, les soins continuèrent un peu avant que la Jument n'en ait terminé, deux heures plus tard.

- Voilà, c'est à peu près tout ce que je peux faire pour l'instant, mais au moins ça ira déjà mieux.

- Ça va même déjà bien mieux de mon côté. Merci en tout cas, je vais pouvoir dormir un peu plus tranquillement.

- Encore dormir ? Tu passes ton temps à faire que ça ma parole !

- Je suis blessé et j'ai combattu une saloperie pas possible, alors j'estime que j'ai bien le droit de récupérer ne serait-ce que de mes blessures.

N'écoutant pas la réponse de la Pégase, le Lunariste s'installa dans un coin et ne tarda pas à s'endormir, récupérant des événements récents. De son côté, Stardust le regarda un moment avant de se mettre à une fenêtre, pensive, attendant que le temps passe. Éventuellement, elle alla aussi se coucher, le temps devenant trop long, la fatigue et l'ennui finissant par l'emporter. Du coup, aucun des deux ne vit revenir l'Avian qui, voyant les deux poneys dormir, sourit un peu et se fit discrète. Au bout de quatre bonnes heures de sommeil, Nova fut le premier à se réveiller, alors que le vaisseau était à proximité du portail. Il se leva et vit la femme oiseau sortir du cockpit alors qu'il était en train de mettre ses affaires dans un coin.


- Ah, te voilà. Tu veux une bonne nouvelle ?

- Tu as trouvé suffisamment d'Erchius liquide ?

- Mieux que ça, j'en ai même en trop, ça me servira pour changer de système solaire. Et j'en ai profité que vous dormiez pour nous amener à la porte et me pencher sur les analyses et autre logistique.

- Ne me dis pas que ça va être chiant à faire...

- Loin de là. La salle à Erchius est située dans l'astéroïde, un peu en dessous de la porte. Elle est scindée en deux parties, afin de ne pas mélanger la forme liquide et la forme cristalline. J'ai déjà procédé au transfert des cristaux, qui sont tout juste rentré dans la salle. Le liquide nécessaire pour l'opération est en train d'être transféré lui aussi, mais ça prends un peu plus de temps étant donné sa nature.

- Du coup, tout est déjà fait ?

- Exact. Vous n'avez qu'à y aller et à vous connecter. Théoriquement, si tout marche comme prévu, vous pourrez arriver chez vous sans problèmes. Après, ce n'est malheureusement que de la théorie, personne ne l'a jamais tenté. Personne n'oserait  essayer de faire une chose pareille je pense, ça reviens à toucher à quelque chose dont on ne sait, au final, que la plus infime des choses.

- Je vois... Bon, dans ce cas on va descendre dès que Stardust sera réveillée. Elle a passé pas mal de temps à s'occuper de mes soins, ça ne m'étonne qu'à moitié qu'elle dor-

- Je ne dors pas. Et ne soit pas aussi simplet, ce n'est pas le peu de soins que je t'ai apporté qui m'ont épuisée. Je n'ai dormi que pour faire passer le temps plus vite, c'est tout.

- ... Bon. Et bien dans ce cas, je suppose qu'on peux y aller. S.A.I.L., si tu veux bien te donner la peine de tous nous faire descendre ?

À peine eut-il le temps de terminer sa phrase qu'immédiatement, tout le groupe fut téléporté sur la plate-forme de la porte. Les affaires du Batpony ne tardèrent pas à suivre et ce dernier s'en équipa assez rapidement avant de faire face à l'engin antique et de le regarder un petit moment.

- C'est ici que nos routes vont se séparer alors...

- Oui. Ça ne devrait plus être long maintenant. Je ne saurais vous conseiller qu'une seule chose une fois que le portail apparaîtra. Foncez-y et ne perdez pas de temps. On ne sait absolument pas tout ce qui pourrais se passer, alors le moins de temps il sera ouvert, le mieux ce sera.

- Compris ! ... Merci pour tout, Sachiyo. Vraiment. Sans toi, on serait très certainement encore coincés. On aurait probablement finit par s’entre-tuer.

- J'aurai certainement gagner, cela va de soi.

- Ça, c'est ce que tu crois.

- Ah, crois-tu vraiment avoir la moindre chance contre moi ? Tu te goures mon che-

- Stop ! Vous vous arrêtez jamais ma parole !

- Faut croire que non...

Tout le monde rigola un petit moment avant que le moment ne les rattrapes. Sachiyo cependant, continuait de regarder les étoiles en souriant.

- Merci à vous deux. Vous avez apporter un peu d'exotisme dans ma vie. Vous m'avez aidé et vous m'avez fait penser à autre chose. Vous m'avez tenu compagnie aussi. Rien que pour cela, je vous remercie. Même si on ne s'est vu qu'une journée à tout casser, c'était sympa...

- N'en dis rien. Je te comprends et je pense la même chose. J'aurai juste préféré que cela dure plus longtemps. Après tout, on ne peux pas se lasser de moi !

- Que tu dis. Enfin bon... Comme qui dirait, ce fut bref mais intense.

- Permettez-moi de ruiner l'ambiance, mais le transfert est terminé. Normalement, la console devrait indiquer quelque chose.

Les trois s'approchèrent de la console d'un pas lent, presque solennel, avant de regarder l'écran de contrôle.

- Ça marque que l'énergie est maintenant suffisante pour permettre un voyage. Mais, étant une manipulation considérée comme frauduleuse, l'historique sera purgé, la porte ainsi que la console seront tout les deux remis à zéro et retrouveront ainsi leurs états d'origine. Pour finir, le surplus d'énergie qui ne sera pas utilisé sera évacué une fois le portail refermé.

- Ce sera votre seule chance. Ne la ratez pas. Après, ce sera trop tard et vous serez définitivement piégés ici.

- À votre place, je n'attendrais pas. Pour ouvrir le portail, vous n'avez qu'à le demander par la console et à vous placez sur la petite plaque violette juste à côté. Vous serez embarqué dans le portail à ce moment-là.

SuperNova hocha la tête avant de demander l'ouverture du portail. La console demanda une confirmation et l'Avian en profita pour s'éloigner un peu, par précaution. Elle ne voulait pas finir dans un autre monde, comme ce que les deux poneys venaient d'expérimenter. Prenant une inspiration, le Garde confirma l'ouverture et la porte s'anima. Un léger vrombissement se fit entendre alors que l'énergie était en train d'affluer dans l'arche. Quelques secondes plus tard, un message d'alerte s'afficha sur la console.

- Elle est en train de surchauffer ! Je crois pas qu'elle réussisse à tenir le coup !

- Ne soit pas pessimiste, elle va y arriver ! Et que les étoiles soient avec vous !

Conformément aux dires de la volatile, la console indiqua que la procédure continuait tout de même et à peine une seconde plus tard, le vortex apparût. Plus grand que celui qu'ils avaient déjà vu, il irradiait de puissance même s'il affichait toujours les mêmes teintes. Les deux poneys le regardèrent un moment avant de chacun regarder en arrière. L'Avian fit un rapide signe de la main avant de leurs dire de se dépêcher. Prenant une grande inspiration et après avoir échangé un regard et un hochement de tête, les deux se tinrent une patte et montèrent en même temps sur la plaque en question. Immédiatement, ils firent aspirés par le portail. La dernière chose qu'ils virent, ce fut un message de la console disant que le portail était instable ainsi que Sachiyo qui avait un petit air paniqué en se faisant téléportée dans son vaisseau. Ensuite, c'est le noir le plus complet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours n°3] May the stars be with you.   Jeu 18 Fév - 3:07


Une planète entièrement recouverte de glace et de neige était actuellement le théâtre d'un affrontement. Évitant de justesse un tir ennemi, Sachiyo grogna avant de se mettre à couvert derrière un grand rocher enneigé, pour reprendre son souffle mais aussi appliquer un bandage sur ses blessures. Cette mission était bien plus coriace que ce qu'elle avait pensé et même sa nouvelle armure n'était pas des plus utiles. Maintenant, elle était vêtue d'une armure en titane avec, recouvrant les jambes, les poignets, le crâne ainsi que les épaules, du cuir brun par-dessus le métal. Enfin, sur le haut de sa tête se trouvait une espèce de plume stylisé en titane. De la pure décoration, mais qu'importe. L'Avian s'était déjà occupée des petits sbires que Dreadwing avait ramené, mais le plus gros souci, c'était lui-même.

- Bordel, pourquoi j'ai accepté cette mission moi ? Avec un peu d'aide, ça serait tout de suite tellement plus simple pourtant ! Ah, je dois bien avouer qu'avoir SuperNova pour m'occuper de ce pingouin en soucoupe m'aurait bien aidé.

Comme répondant à une sorte d'appel du destin, ou de quoi que ce soit d'autre, une grosse boule de feu apparût et heurta la cible de la volatile. La massive soucoupe grise se prit l'attaque et le gros pingouin qui la pilotait était en train de chercher l'origine de cette agression. La combattante plumeuse aussi, était en train de chercher celui ou celle qui l'avait aidé, mais après sa rencontre avec les deux poneys, plus grand chose ne pouvait l'étonner à présent.

- Et oui c'est nous ! On a pas finit de te faire chier ma petite !

- Parfait, tu l'as touché ! Et il a moyennement apprécié en plus de ça ! Si tu peux nous ressortir une autre attaque magique comme ça, tu auras fait tout le boulot !

- Ne me donnes pas d'ordres !

Sachiyo regarda le ciel, un peu derrière elle. Et ce qu'elle vit provoqua chez elle une crise de rire à n'en plus finir. Voilà que, pile quand elle avait besoin de l'aide de quelqu'un, elle l'avait. Pire encore, elle avait mentionné Nova et le voilà qui arrivait, dans une nouvelle armure encore rutilante et brillante. Stardust était même avec lui pour l'occasion, portant la même armure que lui, à se servir de ce qui semblait être d'attaques magiques sur l'engin à abattre. Pourtant, ils avaient passés le portail il y a peu de temps, alors que faisait-ils ici ?

- Le monde est petit, vous ne trouvez pas ? Vous faites quoi ici, bordel !

- C'est une longue histoire, on te dira quand on aura achevé le pingouin qui vole !

Avec un petit hochement de tête, l'oiseau sur pattes sortit de sa cachette et pris le fusil laser qu'elle avait obtenu depuis peu. Sans avoir la peine de viser, elle tira et toucha à quelques reprises l'engin volant, mais les dégâts étaient légers. Cela permis cependant à la Pégase d'incanter son sort et une grande sphère de magie d'Arcane s'écrasa sur le côté de l'appareil, qui commença à tanguer. Quand les dégâts furent visibles, tout le monde recula un peu. Avec un trou pareil dans la coque et dans ses circuits, la soucoupe ne pourrait que s'écraser. Ce qu'elle fit après seulement une petite dizaine de secondes. En percutant le sol, la soucoupe explosa et envoya plusieurs morceaux de coque un peu partout. Sachiyo étant derrière son rocher et les deux poneys volant toujours, aucun des trois ne fut blessé. Ce n'est que lorsque l'explosion se dissipa et que plus aucun danger n'était visible que tout le monde se retrouva devant la carcasse de l'appareil crashé. L'Avian ne put s'empêcher d'attraper les deux poneys au cou et de leurs faire un câlin, qu'ils ne tardèrent pas à lui rendre.

- Ça fait du bien de vous revoir en un seul morceau. Vous me devez des explications par contre.

- Comme je te l'ai dit, c'est une longue histoire. Et j'aimerais ne pas rester dans le froid pour la raconter...

- Comme je peux te comprendre. Ça tombe bien, j'ai une tarte à la carotte qui devrait être encore chaude et j'ai besoin de cobayes pour savoir si je cuisine bien où pas !

La plumeuse relâcha son étreinte sur les deux poneys et ramassa un bon morceau de coque grise et calcinée de la soucoupe. Puis elle leva les yeux au ciel en souriant.

- S.A.I.L., si tu veux bien nous remonter tout les trois ainsi que la coque ?

- Tout les trois ?

- Ouaip ! Ma tarte est encore chaude ?

Pas de réponses de la part de l'Intelligence, mis à part bien sûr la lumière de téléportation qui laissa les lieux vides de toute vie. L'intérieur du vaisseau de l'Avian en revanche fut bien vite à nouveau rempli de monde et la bipède plumeuse posa rapidement son morceau de coque et se dirigea vers une table où était posé une tarte encore un peu fumante. L'intérieur de l'appareil n'avait pas réellement changé, il était toujours le même mais on pouvait voir qu'à présent, il avait un lit, un atelier ainsi qu'une enclume. Et bien évidemment, la table ou la tarte était présente, qui était une table de cuisine apparemment.


- Vous deux ? Je ne m'attendais pas à vous revoir.

- Nous non plus.

- Venez vous deux ! Racontez-nous tout ça autour d'une bonne part de tarte. Vous l'avez bien méritée je pense.

Les trois s'approchèrent de la table de cuisine et la femelle oiseau coupa trois parts de sa tarte avant d'en tendre deux aux poneys. L'odeur qu'elles dégageaient mettait l'eau à la bouche de ces deux derniers qui ne tardèrent pas à en prendre un morceau. Ayant à peine terminés ledit morceau qu'ils s'attaquèrent à la suite de la part et la finissant bien rapidement ce qui fit bien rire Sachiyo.

- Je peux partir du principe que c'était bon à en croire vos réactions.

- Tu peux même en refaire quand tu veux. Tu cuisines bien !

- Merci, même si je n'ai fait que suivre la recette au final. Enfin bref ! Comment ça se fait que vous êtes encore ici ? Je vous ai vu passer par le vortex.

- Ah oui, ça. Par où commencer...

Il ne fallut que peu de temps pour que SuperNova ne retrouve ses mots et ne se mette à narrer les événements après le passage du portail. Après l'avoir passé, les deux poneys étaient tombés en plein Outpost, mais pas à la porte habituelle. Au contraire, ils avaient finis chez le ferrailleur ou contrebandier caché à l'arrière de la colonie. Ce dernier les a plus ou moins recueillis en échange de leurs services, s'en fichant royalement du fait qu'ils étaient des poneys. Ça ne semblait lui faire ni chaud ni froid, ce qui avait pas mal arranger les choses.

Après quelques jours, ils ont cependant réussit à obtenir un vaisseau qui, bien qu'en sale état, permettait de se déplacer un peu pour se rendre un peu plus utile dans la colonie. Dès lors, ils ont tout deux commencer à rendre des petits services à certains habitants, réparant le satellite sur un des toits notamment. Après un petit moment, ils ont entendu parler de la demande pour abattre la soucoupe, mais ils ne pouvaient pas y aller tout de suite. Éventuellement, le pingouin a dit que la mission était prise par une Avian noire et blanche et les deux poneys se sont décidés à y aller après avoir reçu les coordonnées.

- Et la suite, tu la connais puisque tu étais la. On est arrivés et on t'as aidé à le descendre. Cela dit, c'est toi qui a accepté la quête donc c'est toi qui doit rapporter le morceau de coque. Nous, on est au final qu'une aide extérieure.

- Aide extérieur qui m'a bien sauvé les miches. En tout cas, vous avez pas chômé pendant tout ce petit temps. Et vous avez réussit à ne pas vous étripez ?

- C'est surtout de la chance. À chaque fin de journée, Nova s'effondrait sur son lit. Je n'allais tout de même pas m'en prendre à quelqu'un qui ne peux pas se défendre, ça n'aurait servi à rien.

- Dixit celle qui était toujours la première à s'endormir, refusant parfois même de manger parce qu'elle était trop fatiguée.

La Jument rougis un peu et mit une petite tape sur l'arrière de la tête du Lunariste en grognant, faisant un peu rire la victime ainsi que la volatile.

- Apparemment, rien n'as changé entre vous deux, toujours à vous en mettre plein la poire... Mais, ça vous manque pas, votre monde d'origine ? Vous avez certainement des amis ou une famille là-bas, non ?

- Pour ma part, je voyageais seule entre les villes. Il n'y a donc personne qui m'attends étant donné que je n'ai pas quitté le nid familial en de très bon termes. Cela m'arrange presque de ne pas pouvoir les revoir.

- Étrangement... J'étais Capitaine de la Garde Lunaire sur mon monde d'origine, alors bien évidemment j'ai perdu ma maison ainsi que des amis. Mes parents et ma famille en revanche, je ne les ai jamais connu. Mis à part bien évidemment mon père adoptif puisque j'ai été abandonné à la naissance, mais ce dernier n'est plus depuis un moment. En fait, la personne que je regrette le plus de ne plus pouvoir revoir, c'est la Princesse Luna. C'était mon amie la plus proche...

- Je suis pas mort, idiot !

- Le Capitaine de la Garde, ami proche de la Princesse... Voilà une histoire qui est assez classique. Est-ce que vous étiez ensemble ?

Le Batpony rougit d'un seul coup et perdit ses mots l'espace d'une seconde avant de finir par détourner le regard, une mine boudeuse, niant le fait qu'il était en couple avec la Dirigeante. Par contre, à bien y réfléchir, il aurait été plus qu'heureux si ça avait été le cas...

- Je vois... Bon, ne perdons pas plus de temps. On va retourner à Outpost et vous pourrez rendre son vaisseau au ferrailleur si vous voulez. Vous pouvez revenir ici, vous n'avez qu'à me faire signe. Je serais plus que ravie de vous reprendre à mon bord. Après, c'est vous qui décidez, vous êtes libres de garder votre vaisseau prêté et de ne pas revenir...

- Oh non, pas eux. Je pensais en être débarrassé.

- Tout le plaisir serais pour moi, Sachi'.

- Je suis d'accord avec Star', ce serait avec grand plaisir !

- ... Et merde, ils sont d'accord sur quelque chose... La fin du monde est proche !

Tout les trois sont donc, conformément à ce que l'Avian venait de dire, reparti à Outpost, chacun de son côté. Une fois là-bas, Sachiyo est allé récupérer sa récompense pour la destruction de la soucoupe de Dreadwing tandis que SuperNova et Stardust sont allés rendre le vaisseau au ferrailleur, qui transmis ses remerciements à la volatile. Il avait donné le vaisseau pour avoir un peu la paix, entre les disputes incessantes des deux poneys, il commençait à saturer... Après cela, les trois aménagèrent un peu le vaisseau afin que chacun puisse disposer d'un petit espace qui lui était propre.

Le temps continuait de passer sans trop d'encombres, le groupe continuant à rendre des services dans la colonie et acceptant des petites quêtes rémunérées. Au bout du compte, SuperNova avait pris goût à cette sensation de liberté que l'exploration spatiale offrait, préférant presque ça à la Garde Lunaire. De son côté, Stardust avait perfectionnée sa magie de soins et se permettait même le luxe de faire, à diverses occasions sur les planètes ou à la colonie, des petits shows magiques pour émerveiller les habitants. Mine de rien, ça faisait un bon gagne pain. Inutile de dire que tout se passait pour le mieux.

- Enfin, pour le mieux... Si on oublie les habituelles querelles entre ces deux andouilles de poneys, bien sûr. Allez, à la revoyure !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Concours n°3] May the stars be with you.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Concours n°3] May the stars be with you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !
» Line up the stars ◆ 17/07 | 18h25

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Concordia-
Sauter vers: