Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Le silence est le meilleur ami que l'on puisse avoir. /PV Alice/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Le silence est le meilleur ami que l'on puisse avoir. /PV Alice/   Mer 16 Mar - 21:49

Ça avait commencé comme une vague sourde de panique qui s’emparait de moi. Un espèce de ras de marais d’émotions qui me submergeait, me secouant de droite à gauche et de haut en bas. Alors qu’une peur sourde grandissait dans ma tête et qu’une colère puissante battait dans mes veines, je n’eus que le choix d’avancer. Un pas, deux pas, trois pas, mais tout semblait si loin ! Les cris des poneys offusqués autour de moi n’étaient plus que de la brume, tout ce que je voyais, c’était le carton. L'affiche. Il fallait que j'y arrive.

ET S’IL ÉTAIT MORT ?

Je continuai de marcher droit devant moi, bousculant plusieurs personnes sur mon passage. Tout ce qui comptait pour moi était ce fichu bout de papier, oui, celui même avec ses écritures noires en pattes de mouche qui annonçait une probablement mauvaise nouvelle. J’eus vaguement confiance qu’on me frappait à l’épaule, mais la douleur fut bien vite remplacée par une myriade d’émotions violentes. Je ne le voulais pas.

ET S’IL AVAIT PÉRIS COMME LES AUTRES ?

Le stress grandi jusqu’à être insupportable. Il ne me manquait plus que quelques pas, quelques pauvres pas pour y être… Un effort supplémentaire, et j’allais savoir. Quoi ? Je ne savais pas, mais j’allais savoir. C'était tout ce que je demandais.

ET S’IL ÉTAIT ENTERRÉ AU FOND D’UN TROU ? BRÛLÉ ?

Je n’étais pas complètement dans l’ignorance non plus. Je savais par la bouche de certaines personnes que je connaissais qu’une princesse était morte, Cadence, mais que surtout, foal moutain était entrée en éruption. Oui, vous avez bien vu, j’avais dit surtout. Mais tout ce qui m’obsédait était : Shadow, shadow, shadow. Est-ce qu’il avait péri ? Si oui, alors je ne l’aurai vu qu’une seule fois. Qu’une pauvre fois. Une. Fois. Et j’y étais enfin. Un écriteau. N’importe quoi pour me rassurer, même un simple mot. Mes yeux parcoururent la feuille de long en large, lisant à la vitesse 101 la plupart des choses écrites. Ma nervosité me fit trembler violemment alors que je parcourrai les mots qui semblaient si futiles. Les paysages n'étaient plus que ruine et destruction, des milliers de morts, les coulées de lave, la destruction d'une partie de Whitetail Wood ainsi que Firelightwoods ... La capitale des gryphons ravagée ? Un espèce de haut-le-cœur me prit à la gorge alors que je reculai d'un pas. Est-ce que Shadow Wraith m'avait dit qu'il vivait là-bas, où ce n'était que mon imagination qui me faisait perdre les nerfs ? Je reculai d'un pas, puis de deux, puis trébuchai contre un vieux poney gris. Je secouai furieusement mes ailes pour m'élever, puis, fonçant dans les nuages, je m'arrêtai violemment pour hurler à la lune ma colère. Mes cris furieux se transforment bien vite en chuchotement plaintif, sur quoi ils disparurent complètement en même temps que toutes émotions sur mon visage.

Respirer.

Vivre.

Je battis faiblement des ailes en jetant un coup d'oeil vers le bas, vers les grattes ciels qui s'élevaient brusquement jusqu’au ciel. Van Hoovers. Je ne savais même pas ce que j'étais venue faire ici... Peut-être que je ne faisais que chercher quelque chose. Une vie, une maison. Parce que, bien sûr, la situation ne pouvait pas plus mal aller : je n'en avais plus. Plus de maison, plus d'espoir, et en plus cette foutue neige qui tombait, tombait, tombait à n'en plus finir. Ne pourrait elle pas s'arrêter un peu, pour un hommage aux putains de personnes qui étaient décédés ? Et non ! Elle continuait à vous congeler, se tapisser dans vos oreilles et vos vêtements. De la merde. Comme ma vie, peut-être. Perdue dans mes pensées, mes yeux bleus scrutant les petits points qui bougeaient en bas comme autant de fourmis, je parvins enfin à une conclusion. J'étais bien sensée savoir tout ce qui se passait autour de moi, non ? J'allais bien arriver à savoir qui étaient mort ou mortes. Il ne fallait pas que je m’affole.

La peur est plus tranchante qu'une épée.

J'orientai doucement ma silhouette vers les grandes rues sillonnées de poney, repliant mes ailes sur moi pour essayer de me compacter en chaleur. Mes sabots tracèrent une route crevant la neige derrière moi alors que je traînais les pattes, cherchant du regard l'hôtel qui me servait de résidence. Comment s’appelait-elle, déjà ? Je remuai vivement, mal à l'aise, en tournant sur moi-même. Un passant vint me percuter alors que je titubai, puis une jeune dame me rattrapa pour me remettre sur mes pattes. Après lui avoir marmonné un rapide merci, je continuai ma route, un air désemparée sur le visage. Eh bien, que de bonnes nouvelles ... Et en plus, je venais de me perdre ! Quelqu'un ici avait une médaille de la plus misérable lunariste au monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur ami que l'on puisse avoir. /PV Alice/   Dim 20 Mar - 13:59

Du bruit. De l'agitation. Et beaucoup de peur. Voilà l'atmosphère qui régnait à Van Hoover depuis que le Foal Mountain était entré en éruption et que l'on avait appris le décès de la Princesse Cadence. De plus, de la neige avait commencé à tomber, recouvrant toute la ville d'un voile blanc, comme pour tenter désespérément de glacer le coeur des habitants, leur permettant de ne plus ressentir une once de tristesse.

Alice se tenait immobile devant ce panneau en carton, uniquement recouvert de mauvaises nouvelles; des centaines et des centaines de morts, des coulées de lave meurtrières et le meilleur pour la fin, Whitetail Wood et Firelightwoods ont été saccagées.Suite à ses mots elle fut prise d'un profond mal-être, si intense qu'elle dût s'assoir sur un banc, loin de toute cette foule anxieuse, ces cris et ces pleurs déchirants. Elle fixait le sol, observant ses milliers de flocons, finissant leur chute sur le sol froid et humide. Alice avait beaucoup de chance de savoir que tout ses proches allaient bien, ce qui n'était pas le cas de tout le monde, certains pourront dire que c'est injuste, qu'une voleuse d'une hypocrisie à toute épreuve ne devrait pas pouvoir s'en sortir aussi facilement, que voulez-vous, la vie est injuste. Elle poussa un soupir, ce qui forma un petit nuage de buée qui, au contact de l'air glacial, disparu aussitôt.

La jument isabelle releva la tête et se leva, elle voulait rentrer chez elle. Elle tenta difficilement de se frayer un chemin parmi tout ses poneys, plus imposants les uns que les autres. Elle remarqua une batpony au pelage mauve immaculé de petites tâches blanches au niveau du visage et de la croupe non loin d'elle, elle semblait aussi désemparée qu'elle, alors, un léger sentiment d'empathie s'empara d'elle. Alice secoua la tête, comme pour se débarrasser de ce sentiment, et reprit son chemin.

Un marchant de donuts ambulant se trouvait sur le bord de la route, Alice comprit rapidement qu'il avait perdu quelqu'un de sa famille en voyant ses yeux rouges et ses joues humides. Elle attrapa un donut lorsque qu'elle passa devant le stand, celui-ci était recouvert de glaçage rose et d'une multitude de petits vermicelles multicolores, et s'empressa de croquer dedans. La chaleur de la garniture du beignet lui endolorie quelques secondes le palet, puis la douceur et l'amertume âcre du chocolat se répandit dans sa bouche. Quel délice ! Elle oublia un instant les morts, le volcan, et la panique autour d'elle. Elle se dépêcha ensuite de presser le pas afin que personne ne remarque ce qu'elle venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur ami que l'on puisse avoir. /PV Alice/   Sam 2 Avr - 19:40

Le froid s'imprégnait doucement en moi, enroulant doucement ses longs doigts autour de mon corps frêle et fragile. Il me prit délicatement dans ses mains de glace, soufflant dans mon être un vent pétrifiant qui me frit trembler jusqu'au fond de mes os.. Lentement.. Lentement.. Jusqu'à ce que je comprenne que si je ne trouvais pas mon hôtel bientôt et bien, s'en était fichu de moi.

Depuis quand étais-je devenue poète ? Après tout, c'était juste de la neige.

Je secouai ma tête pour essayer de déloger un bon nombre de flocons laiteux, puis parvins enfin à voir un peu devant moi. Peut-être n'était-ce pas si utile que ça, car tout ce que je voyais était de longs immeubles de toutes les couleurs qui scintillaient dans la nuit.. Plus quelques cris de poneys ivres qui chantaient à tu-tête. Charmant. En les observant lentement au milieu du trottoir, une simple conclusion me vint subitement : demander à quelqu'un mon chemin. Tout simplement.
Je commençai donc à tourner autour de moi-même, dégageant mes ailes pour les secouer légèrement. Je continuai ce manège jusqu'à ce que je trouve une jument (qui n'avait l'air pas trop louche) marcher droit devant elle d'un air lasse. Elle devait avoir à peu près 20 ans et abordait un joli petit pelage crème avec une crinière rose et touffue, pour relativement bien se marier avec deux grands yeux verts émeraudes. Je poussai un rire étouffé en la regardant, un sourire ironique me montant aux lèvres.

Princesse.

J'allais donc voleter vers elle pour lui demander un peu d'aide, quand une espèce d'intuition me retint quelques secondes. Son regard. Elle allait voler.

Elle ?

Je me retins donc au sol quelques secondes, puis regardai avec un regard ahurit sa patte se glisser sur un beignet. Elle continua sa route comme si de rien était, puis l'engloutie vivement. Je fronçai mes sourcils d'un air suspect, puis ouvris mes ailes d'un vif coup pour me lancer à sa suite. J’atterris à côté d'elle après quelques mètres de vol à travers les poneys, provoquant une minuscule tornade de neige autour de nos deux corps. Je souris d'un air faussement amical, pour lancer d'un ton léger :

Beau vol. Par contre, tu as un peu de vermicelles sur tes lèvres.

Je remuai mon oreille droite en fixant mes yeux bleus sur les siens, attendant de voir sa réaction. Était-elle plutôt violente, ou du genre sympathique ? Si elle était de la deuxième classe, et bien peut-être pourrait-elle m'aider à retrouver mon chemin. Si je n'étais pas trop orgueilleuse et que je préférais continuer toute seule ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur ami que l'on puisse avoir. /PV Alice/   Jeu 7 Avr - 16:25

Alors qu'elle était en route pour rentrer chez elle, une batpony atterriejuste à côté d'Alice provocant une sorte de minuscule tornade de neige autour des deux juments. Cette jument lui rappelait quelque chose... C'était la batpony qu'elle avait remarquée il y a quelques minutes et pour qui elle avait éprouvée une pointe d'empathie, néanmoins, elle avait l'air beaucoup moins désemparée et perdue à présent. Celle-ci lui esquissa un petit sourire et lui dit d'un ton léger,

-Beau vol. Par contre, tu as un peu de vermicelles sur tes lèvres.

Alice s'arrêta, ahurie par ce qu'elle venait d'entendre. Elle eu un instant peur que cette batpony fasse partie des forces de l'orde puis se calma presque aussitôt, jamais quelqu'un des forces de l'orde de la tutoierai, enfin c'est ce qu'elle suppose. Cette jument cherchait elle à se moquer d'elle ou à simplement l'informer qu'il lui restait des vermicelles sur les lèvres ? Elle n'en savais rien mais elle était légèrement soulagée de voir que ce n'était pas le genre de personne à aller prévenir la police pour un simple vol de beignet. Alice frotta légèrement mon museau avant de grommeler un minuscule "grmpf merci" qui fut masqué par le bruit des bourrasques de vent. Ses grands yeux bleus étaient en train de la fixer intensément, qu'est ce qu'elle attendait d'elle ? Elle détourna le regard, mal à l'aise,

-Qu'est ce que vous me voulez ?

Son ton n'avait rien d'agressif mais rien d'amical non plus, il était juste neutre et monotone. Il faisait incroyablement froid, Alice avait tout sauf  envie de perdre du temps avec une batpony alors qu'elle pourrait être chez elle au chaud. Par ailleurs Alice se demandait bien pourquoi cette batpony restait dehors par un temps pareil, n'importe quel poney sensé serait déjà rentré chez lui pour éviter de mourir de froid, au sens littéral du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur ami que l'on puisse avoir. /PV Alice/   Sam 28 Mai - 19:51

-Qu'est ce que vous me voulez ?

Je haussai un sourcil amusée en entendant le son neutre et monotone de sa voix qui démontrait clairement qu'elle n'avait aucun plaisir à me voir ici. Ne me jugeait-elle pas un peu trop vite ? Bon, je comprenais en même temps qu'il faisait -600 degrés et qu'on se la gelait, mais bon.. Un peu de sympathie ne fait pas de mal. Même si je ne l'étais jamais. Effectivement... Je lui adressai donc un sourire ironique (comme toujours, d'ailleurs) avant de lui lâcher sur un ton léger :

- Pas la peine de faire la moue, je ne vais pas vous mettre en prison pour vol de beignet.. Je ne suis qu'une simple batpony frissonnante dans la neige.

Je secouai en même temps mon corps pour accompagner ma phrase, faisant revoler des petites boules de neiges sur des passants qui allait près de moi. Foutue température.. Ce qui me fit penser que cette ponette pourrait peut-être m'aider pour la recherche d'un hôtel. Valait mieux lui demander que de crever de froid, n'est-ce pas ? Je la fixai de mes yeux turquoise en la détaillant de haut en bas, puis finit par dire d'une voix calme :

- D'ailleurs, vous ne sauriez pas où se trouve un hôtel proche d'ici ?

C'est que c'était bien beau de parler dehors, mais je ne voulais pas mourir de froid non plus. Et j'étais presque sûr qu'elle ne le voulait pas elle non plus. Bien sûr, bien sûr, elle n'était pas obligé de m'indiquer un hôtel, mais une partie de moi l’espérait quand même. On se comprenait entre voleuse, non ? Bon, je poussais peut-être le bouchon de la fraternité un peu trop loin, mais je tenais quand même à ce que mes ailes ne finissent pas en deux immenses blocs de glace... Je toussotai donc légèrement, essayant de dissiper le malaise, avant de porter mon regard sur elle une seconde fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur ami que l'on puisse avoir. /PV Alice/   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le silence est le meilleur ami que l'on puisse avoir. /PV Alice/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elisez vos meilleurs Rps
» Votre meilleur trade et votre pire!
» La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler [ En cours ]
» Ryan Bradford ► Devenir meilleur ...
» 5 meilleur pointeur nhl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Van Hoovers-
Sauter vers: