Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Jeu 5 Mai - 21:52

Il avait chaud, drôlement chaud. Sûrement trop, c'était peu cher payé pour circuler sans trop de risque dans Canterlot. S'il s'approchait du moindre garde, il risquait bien pire que l'exclusion. Un banni n'avait plus sa place ici. Et de toute manière, le Terrestre haïssait l'endroit lui aussi. Heureusement, il n'était pas un espion, jamais sa stature ne l'autoriserait à de tel métier de toute façon.  Il lui était difficile de se mêler à la rivière urbaine, il y était comme un gros rocher qui roulait bruyamment au milieu de l'eau. Beaucoup d'endroits étaient surveillés dans la capitale, et pour d'évidentes raison. Heureusement, d'autre étaient autrement plus simple d’accès.

En particulier les cimetières. Surtout en des périodes si fastes quand il s'agit de les remplir. Dagger n'avait pas beaucoup d'ancre dans le monde, mais ses souvenirs de sa mère étaient de ces mémoires tenaces. Qui n'étaient pas proche d'être oubliés : Il ne s'agissait que de déposer une rose sur sa tombe, Dagger avait remarqué avec un intense déplaisir qu'il ne s'expliquait que le patriarche était lui aussi passé devant la mausolée qu'il lui avait construit quand elle avait rendue son dernier souffle.  Il aimait penser que lui et cet inconnu n'avait rien en commun. Pourtant, vu la faune florale que son père avait déposé auprès d'elle si longtemps après sa mort, il semblait que lui et l'ex-lieutenant avait encore certaines choses en commun.

Rien de tel que la mort d'un proche pour souder les membres d'une même famille ? Non, pas vraiment. Mais visiblement, la cicatrice était et resterait vive pour tous les deux. S'il le pouvait, sûrement Dagger romprait le cou de son père s'il le croisait. Il était fou de s'enfoncer si profondément dans ces terres ennemis pour pleurer sur la tombe de sa vieille mère et son corps décrépi : Pourquoi n'arrivait-il pas à ignorer ce besoin pourtant si anodin ? Ce n'était pas comme si cela influait le moins de monde sur son sort, maintenant… Tandis que lui risquait bien de la rejoindre en prenant des risques aussi idiot…Enfin, il avait joint les mains et verser une larme : Cette année encore, sa mère aurait au moins sa bénédiction. Prier avait calmé son intense détresse à la vue de la pierre sous laquelle elle reposait : Jamais il ne s'y ferait vraiment, comprenait-il. Son deuil était encore loin d'être terminé.

Même perdu dans ses pensées mélancoliques, la chaleur le poursuivait : Serrant les dents,profondément agacé, il décida qu'il quitterait la ville à la veillé de la nuit : Il mourrait simplement de chaud sous ces vêtements sensé le dissimuler : Avoir en malaise ne l'aiderait à passer inaperçue, et évidemment à Canterlot, le soleil semblait briller trois fois pus fort que n'importe ou ailleurs… Le Terrestre ressemblait à un genre de sherpa, son museau émergeait de sa tenue et ses pattes aussi. Mais un véritable turban laissant filtrer son regard couvrait le reste. De couleur terne sur laquelle les yeux glissait, sa stature, elle, bloquait l'attention sur lui. Fatigué, il leva les yeux : Pas question d'aller dans un boui-boui répugnant ! Au milieu de déchets et de gredins ! L'alcool le répugnait, tout ce qui n'était pas propre aussi. Enfin, il aperçut cette agréable bicoque, à la terrasse accueillante : Mais lui guettait l'intérieur, se dévoiler en extérieur serait inconsidéré. Glissant entre les tables, son regard caressa les clients : Des gens propres sur eux, peut-être un peu répugnant de par leur élégance ridicule. Mais Dagger apprécierait tendre l'oreille dans un lieu aussi innocent plutôt que de roder au cotés de rebuts à qui il ne pourrait pas passer les fers !

Pliant la nuque et poussa le pan de bois, il dépassa le cadre de la porte et inspira avec relaxation : L'endroit sentait bon, des feuilles de thés, un peu de bois…. C'était agréable, soupirant de soulagement, il se découvrit et les regards quittèrent son visage après un premier sursaut curieux : les colosses faisaient cet effet malgré eux. En temps normal, il aurait tout de suite quémander une serveuse, mais il devait se faire calme, une table était libre, beaucoup l'était en intérieur à cause de l'atmosphère dehors : La terrasse proposait des ombrelles appréciable sur lesquelles il devait tirer une croix : L'intérieur restait tout de même plus frais que la rue dehors, l'air y circulait agréablement. Il alla donc s’asseoir timidement, bondir sur la chaise comme il sentait le besoin de le faire risquait de la briser… L'Apo-thé-ose… Dagger était bon public, hypersensible, et un petit sourire éclairât son visage tandis qu'il se relaxait, fixant timidement le comptoir : Quelqu'un allait sûrement venir, que commanderait-il ? Il avait bien sur de quoi payer, mais il craignait tout de même pour son identité…

Il regardait alors derrière le comptoir, admirant les plantes et les saveurs proposés : Il renâclât en apercevant tant de friandise : Ce n'était pas bon pour lui. Ni pour quiconque, sûrement beaucoup de gourmand devait en raffoler pour qu'ils soient présenter avec tant d’évidence : Il avait choisi, ce serait quelque chose de piquant, d'acide. SI du moins on venait lui proposer de commander : Dagger se savait rapidement indignable, mais ici, il se retenait. Il se contentât de serrer ses sabots entre eux. Le voile glissait sur ses épaules, il était sinon normalement vêtu, il n’appréciait pas la nudité à cause de ses cicatrices. Riches  bracelet, à coté d'eux, le pendentif de sa mère, enroulée soigneusement. A la hanche, un pagne plus classique, et l'habituel ceinture d'objets à laquelle s’accrochait les bourses et les bibelot… Un collier de prière dépassait en particulier. Quelqu'un venait,  Dagger baissa les yeux et soufflât, de la voix caverneuse qu'on lui conaissait :

« -Bonjour ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hidden Trick
avatar
Solar Empire

Messages : 77
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 11
Expérience:
85/110  (85/110)

MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Ven 6 Mai - 12:22

Un moment de repos...
Hidden Trick | For'Other

Vous voulez la carte des desserts ?



Je me lève ce matin, engourdie. Oui, mais de bonne humeur ! Je me dirige vers mon miroir. Mon aile est toujours bien blessée et interdiction de la bouger.

Je suis surprise et entend quelqu'un toquait à ma porte. Ma tante glisse sa tête d'en le bâillement de l'entrée.

Tu dors toujours mon petit sucre ? Il est l'heure de se lever.

Je regarde ma tante, j'ai quelques minutes d'avances sur mon réveil. Elle s'approche de moi et observe mon aile.

Je vais penser ta blessure... Ne t'inquiète pas mon petit sucre, tu vas re-voler très vite !

Je baisse les yeux. La blessure de mon dernier voyage s'est aggravée malgré moi. Je n'ai pas pus la soigner dans l’immédiat sur le bateau. Et le temps de rentrer, près de deux semaines... Je vais probablement garder une cicatrice sous mes plumes. Heureusement, ce ne sera pas visible. J'ai vraiment besoin de soin du coup maintenant pour rattraper tout ça. Ma tante prend le temps de me soigner et fait ça de manière attentive et minutieuse. Le produit pour désinfecter ma plaît me brûle. Je vois une plume tomber de ma blessure. Ça me rend sceptique. Je ne dois pas perdre le moindre espoir. Mon aile va vite se remettre. Ma tante finit par un joli bandage et m'embrasse l'aile. Je rigole et m'adresse à elle.

Tata ! Je suis plus une enfant ! Aller, on y va.

Je descends à la cuisine prendre mon petit-déjeuner et me préparer pour la journée. Il fait si beau dehors aujourd'hui. Je déguste mon thé accompagné d'un succulent gâteau de mon oncle. Ça va être une bonne journée ! Je finis et m'échauffe, étire mes pattes...

Le salon s'ouvre, le monde afflux, c'est parti.

Je cours ! Je cours ! Encore ! Je commence à servir les gens. Ils s'installent principalement sur la terrasse et quasiment pas dans la salle. Sortir dehors et passer sous le soleil est une sensation très agréable. J'aime vraiment, mais vraiment l'astre solaire. J'adore voler et sentir les rayons me caresser les plumes, le souffle qui me caresse la joue, les nuages doux où ce pavaner... C'est une magnifique journée ! Mais, me voilà encore à courir partout dans l'établissement! C'est triste de travailler avec un si beau temps dehors. Tout ces poneys peuvent se permettre de perdre du temps... ils sont fortunés, eux.

Plus le temps passe, plus la terrasse est pleine à craquer. Remarque, une fois que tout le monde est servit, je peux me permettre de souffler. Les gens aiment rester dehors pendant des heures juste pour se faire voir, une tasse fine à la main.

Encore un aller-retour et tout le monde est servi. Je trotte, une quantité impressionnante de tasses posaient en équilibre sur ma dernière aile. Normalement, j'use de mes deux ailes, c'est un avantage ! Je suis une pégase aux ailes musclées et puissantes pour mon âge. Donc, porter quelques tasses, théières et gâteaux sur un plateau posé à bout d'aile, pas de soucis. Seulement, une aile en moins me donne quelques difficultés, rien que par le déséquilibre au niveau du poids. Je redouble d'effort. Ma blessure me tire un peu, mais rien de grave, je pense. Je regrette que le bandage soit aussi visible, mais c'est nécessaire.

Minti Sitting s'active également avec Earl Grey. Nous faisons une superbe équipe à nous trois. On ne voit pas la journée passer. Il n'y a vraiment pas grand monde dans la salle principale, je n'y prête pas vraiment attention.

Ce n'est qu'au bout de mon dernier retour que je constate qu'un nouveau visiteur et dans la salle. Je suis surprise, pourquoi ne va-t-il donc pas dehors ? Ça faisait longtemps qu'il était là ? Je me dépêche d'aller déposer mon plateau et me dirige vers la personne présente.

J'aime ce qui n'est pas banal ! Aujourd'hui, j'ai de la chance je crois. Le poney devant moi n'a absolument rien d'un habitant de Canterlot. Premièrement, il est dedans alors qu'il fait beau. Rien que ça. Deuxièmement, sa tenu n'a rien d'habituelle. Et troisièmement... Je ne sais pas. Normalement, il y a toujours un troisièmement ? Mon cerveaux chauffe vite, ou est donc passé mon talent pour l'analyse des gens ? Ce poney paraît plus étrange que tout. Il me plaît...

Je m'approche de lui au petit trot, j'ai honte d'être autant en retard pour une commande. Plus mes pas me dirigent vers lui, plus je constate qu'il est terriblement plus imposant que moi ! Petite pégase que je suis... J’imagine que le bout de mes oreilles tendues, debout devant lui, pouvaient à peine arriver au haut de son cou !  L'homme s'adresse à moi, sobrement.

Bonjour

Ça voit est étrange ! J'ai l'impression d'entendre un écho. Je me contrôle et ne prend pas cela en compte, affiche un large sourire un peu gênée. Je ne sais pas s'il est agacé par mon retard... mais je ne vais pas attendre bêtement devant lui. Je prends une petite respiration et sort la fameuse phrase que je répète une trentaine de fois par jour

Bonjour monsieur ! Bienvenue à l'apo-thé-ose.

Je me sens un peu coupable... j’enchaîne avec une phrase que, d'ordinaire, je ne dis que peux souvent. Je rougis un peu à ces mots que je n'apprécie pas, j'aime bien faire mon métier...

Je suis vraiment désolée pour l'attente... J'ai eu une vague de services dehors. Euh... Je peux prendre votre commande monsieur ?

J'ai tout le loisir de l'observer de prés. Il porte un lourd manteau, mais il fait pourtant chaud. Je me pince la lèvre et enchaîne très vite mes paroles un peu déstabilisée.

Euh... si je puis me permettre monsieur, vous pouvez vous mettre à l'aise ! Ce salon est un peu chez vous, quand vous êtes ici ! Je sais qu'il fait plus frais ici mais n'hésitez pas ! Une des valeurs de notre petit commerce et la perfection de votre expérience...

Wouha... Comme je parle bien... Je m'adresse à lui comme aux clients huppés que j'ai l'habitude de croiser. Je ne sais pas s'il apprécie, mais c'est comme ça qu'on fait quand on est professionnel... ou peut-être pas. Je ne sais pas si un serveur peut se permettre de dire ça. En tout cas, moi, Hidden, c'est comme ça que je pense ! Je souris bêtement en levant un sabot comme pour appuyer l'évidence de mes phrases. Ma gorge produit toute seule un petit rire discret comme si je m'amusais de mes propres propos. Plus sérieusement, je ne veux pas mettre mal à l'aise notre nouveau venu.  
Code by AMIANTE

_____________________________________________
Thème


Battle thème



Merci à Alice I love you
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Ven 6 Mai - 21:50

Le sourire de Dagger traça un demi-lune blanche sur son visage. L’entrain de cette jeune pégase lui plaisait. Il avait tendance à apprécier ce genre de zèle, il s'y reconnaissait,même si dans son métier, son zèle n'avait aucune ressemblance avec celui-ci. C'était une valeur qu'il appréciait, voila tout. Il ft secoué d'un petit rire quand elle prononçât de nouveau le nom du bâtiment :
Il était surpris de voir quelqu'un travaillé malgré une blessure si handicapante : Un pégase avec une aile en moins… c'était comme une licorne avec la corne fendue : Ce ne devait pas être agréable. Enfin,  il suffisait de voir son sourire pour deviner qu'on ne la forçait vraiment à travailler.

Quoique, il ne savait pas si c'était vraiment légal, la question de peu d'importance restât tout de même dans son esprit comme une tache tenace : Pourquoi ne pas aller voir un clerc ou un quelconque paladin afin de soigner cette vilaine plaie ? De ce qu'il se rappelait, le Solar Empire était généreux quand il s'agissait de soigner ses citoyens… Enfin, la commande:
« - Je prendrai à thé au citron vert, s'il vous plaît. » Soufflât-il en se dévoilant un peu plus : Il ne pensa pas à ajouter qu'il ne voulait pas de sucre : ce genre de chose devait être évidente étant donné qu'il commandait justement un thé acide. Mais peut-être aurait-il du ajouter cette information. Cependant, il n'avait pas la tête à cela, alors qu'il retirait sa chemise, il guettait avec un plaisir pervers la réaction de la pégase : Nul doute qu'elle n'allait pas le mettre en danger ou appeler le moindre garde. Son bon entrain et son phrasé enjoliveur montrait bien qu'elle ne craignait pas de servir un individu inquiétant : Mieux, elle semblait intrigué, une attitude que Dagger aurait d'habitude réprouvait, mais qui ici flattait son égo.

Il aimait bien l'effet qu'il faisait parfois en bandant ses muscles ou en montrant ses cicatrices. Le regard de ses camarades, les petits silence que cela provoquait. Ces petites choses flattaient considérablement son égo. Presqu'autant que de mettre ses muscles à l'utilisation. Mais si elle insistait pour qu'il se mette à l'aise… Alors pourquoi pas?Posant sa chemises sur ses genoux, il recula dans sa chaise et soupira, observant du coin de l’œil le regard de la serveuse:Alors, intrigué ? Lui l'était moins. Il s'était toujours demander l'effet que cela faisait ? Il aimait croire que les gens ressentait ce que lui pensait quand il observait Sombra : e l'admiration. Mais il se doutait bien que cela pouvait être différent : La crainte ? L'attirance ? L'ébahissement ? De la jalousie ? Du mépris ? Que sentait-on quand l'on observait d'en bas ? La largeur de ses pattes, l'aspect de ses cicatrices… Qu'est-ce que cela évoquait chez les autres ?

Enfin, d'un autre coté, Dagger savait bien et appréciait le fait que ses cicatrices ne soit pas de répugnantes et gênantes traces de guerres. Surement mégalo, il y trouvait quelque chose d'esthétique. Et ce doutait que son doux fantasme de créer la peur tenait du rève, surement impressionnait-il un peu. Alors?
Revenir en haut Aller en bas
Hidden Trick
avatar
Solar Empire

Messages : 77
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 11
Expérience:
85/110  (85/110)

MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Sam 7 Mai - 0:28

Un moment de repos...
Hidden Trick | For'Other

Vous voulez la carte des desserts ?



J’apprécie la réaction de l'étalon devant moi, il semble bien prendre mes excuses et affiche un sourire ravi. Je suis heureuse et me tiens bien droite devant lui, dans l'attente de la demande habituelle. Un thé ? Un gâteau ? Peut-être autre chose encore ? Je me prépare à satisfaire le moindre des désirs.

Je prendrai un thé au citron vert, s'il vous plaît

J'observe le poney devant moi avec attention, il retire sa chemise. Tout bon serveur serait déjà parti mais... moi non. Je n'arrive pas à retirer mes yeux de ce qui se dévoile devant moi. L'imposant corps présente une stature, une musculature digne des plus grands athlètes d'Equestria. Je sais, je suis jeune. Il met déjà arrivée d'admirer les corps parfaits de ces sportifs pour découvrir... et bien, apprendre plus sur « l'autre ». Devant ces gestes, mes yeux s’écarquillent légèrement et baisse mes oreilles. Je suis surprise et mon regard flatté. Je n'aperçois que seulement après ces nombreuses cicatrices. Elles sont taillées de manière artistique ? Enfin, elles ne font pas taches... Des marques de combats ? Je ne peux pas le savoir à moins de le demander... non, ça ne se fait pas ! Quelques secondes après, je reprends vite mes esprits.

Un thé au citron vert pour vous monsieur !

Ma voix tremblotte un peu, mais c'est... l'émotion peut-être. Minti m'a déjà parler de ce genre de « phénomène ». Mais là, c'est différent. Je ressens plus une fascination hypnotisante pour cette personne qu'autre chose. Ma curiosité me pousse à bout. Je pars vite au trot et prépare le thé en moins de deux. Je m'applique et compose le thé directement en piochant les plantes dans nos réserves. Pendant mon œuvre, je pense à mes questions en suspends, l'origine de ces cicatrices et son histoire m'interpellent. Je sers une tasse sur un plateau et pose à côté un petit bol de sucre roux, une coupelle de lait tiède et accompagne le tout par une petit part de tartelette au citron meringuée. Je m'applique sur la présentation, rajoute une petite serviette et cuillère, pose le plateau en équilibre sur mon aile et repars vers l'étalon. Je m'applique et pose délicatement le tout sur la table. J'espère que le terrestre se sent bien. J'attends avec joie sa réaction face au thé. Les questions galopent toujours dans ma tête. Je me pince la lèvre inférieure et craque. Tant pis ! Peut être que vite dit, il ne l’entendra pas...

Excusez-moi... Que vous est-il arrivé ?... Pour... pourquoi avez vous des cicatrices ?

Ma voix n'est pas très sûre mais assez convaincu pour qu'il comprenne clairement que je m'adresse à lui. Je regarde l'étalon dans les yeux. Quitte à avoir fait une erreur en posant une question trop indiscrète, autant affronter directement la réaction de cette personne. Au pire, tant pis. La prochaine fois je ne serais pas directe. Mais... j'espère quand même ne pas l'avoir froissé et pouvoir discuter. Ho ! Je ne dois pas rougir ni fléchir maintenant... Pourtant ce serait facile. Un mot trop haut ou trop blessant et je repars la queue entre les sabots... J'ai un peu de temps après tout et très envie de connaître cet étranger, en espérant que tout ce passe bien.
Code by AMIANTE

_____________________________________________
Thème


Battle thème



Merci à Alice I love you
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Sam 7 Mai - 18:58

Soufflant par les naseaux, il agrippa doucement la petite tasse. L était habitué à prendre soin de sa façon de manipuler les objets, en résultait son allure un peu précieuse quand il ne travaillait pas.. Enfin, surtout, c'était alors l'attention de la pégase que flattait son ego. Ses questions étaient un peu intimes mais Dagger n'était pas de nature à être dérangé par la curiosité des autres, il était même sûrement trop bavard quand il s'agissait de parler de lui. Prenant son temps, savourant cette attention, il répondit avec le sourire :

« -Il est plus étrange de voir une serveuse avoir une telle plaie plutôt que quelques cicatrices sur un animal tel que moi, non? »

N'attendant pas de réponse, il l'invitât d'un geste à s’asseoir, vu qu'il était d’évidence le dernier client à être venu s’asseoir pour échapper à cette canicule. Les autres savouraient déjà leur rafraîchissement à l'ombre de la terrasse. Et lui à profitait de celle de l'intérieur. Les sourcils fronçés, il regardait son plat en en repoussant consciencieusement les petites sucreries. Ignorant le sucre poudré qu'on lui proposait. Sentant sous sa joue le regard intrigué de la jeune fille : Rare était les soldat de sa stature, mais la guerre avait ramené chaque jour multitudes de nouvelles cicatrices parmi les soldats, il était en soit étonné qu'elle soit si curieuse à ce propos. Quoique ravi. Il poursuivit alors :

« - Ce sont des plaies glanés au long de multiples entraînement, mais aussi durant de victorieux combats… Quoique moins. Les cicatrices de ce type là sont souvent bien pire : Mais, si puis-je me permettre, comment une fille si jeune que vous, d'évidence n'appartenant pas à l'armée » Soufflât-il en désignant les murs du bâtiment ou elle officiait.
« -A t-elle pu se retrouver avec une telle blessure? J'espère que personne dans cette ville ne vous a agressé : Je sais que la justice de Canterlot est laxiste, mais pas au point de laisser d'innocentes en payer le prix, j'espère ? »

Le questionnement poli de Dagger, au contraire de celui d'Hidden Trick,avait quelque chose de plus intéressé. De plus intrusif, mais surtout quelque chose de plus condescendant : Il n'imaginait pas la jeune pégase devant lui capable d'aller d'elle-même au-delà d'ennui, une lame entre les pattes : Il avait d'elle la même impression des faibles citoyens dont il aimerait être le héros. Celle d'un individu fragile, qu'il lui faut protéger de créatures plus roublarde : Soit des idées toutes faites et idiotes, dans le fond. Surtout qu'il s'agissait au final d'individus qui finissait terrifié de sa justice zélé. Il y avait bien une raison pour laquelle il avait été banni du Solar Empire : La Justice était un sujet à éviter s'il voulait se faire discret : mais c'était mécanique pour Dagger : Ce thème revenait toujours à ces lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Hidden Trick
avatar
Solar Empire

Messages : 77
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 11
Expérience:
85/110  (85/110)

MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Lun 9 Mai - 21:46

Un moment de repos...
Hidden Trick | For'Other

Vous voulez la carte des desserts ?



J'admire la délicatesse des mouvements de l'étalon. Je ne m'attendais pas à le voir si... raffiné. Il semble même apprécier le thé. Je me rassure également, l'étranger ne semble pas refuser de me parler, bien au contraire.

Il est plus étrange de voir une serveuse avoir une telle plaie plutôt que quelques cicatrices sur un animal tel que moi, non?

Je suis surprise de cette remarque et attention. Plus encore, par la suite de ses actes. Il m'invite à m'asseoir à ses côtés. Je patiente quelques secondes avant de me décider. Il repousse tous les éléments sucrés. Je ne suis pas déçue ni vraiment surprise à ce sujet. Certains poneys n'aiment pas le sucre... J'ai beau le savoir, je n'arrive pas à comprendre comment ne pas avoir envie d'un gâteau de Earl Grey, mais je respecte les goûts. L'étalon enchaîne une nouvelle tirade.

Ce sont des plaies glanés au long de multiples entraînement, mais aussi durant de victorieux combats… Quoique moins. Les cicatrices de ce type-là sont souvent biens pire : Mais, si puis-je me permettre, comment une fille si jeune que vous, d'évidence n'appartenant pas à l'armée.

A t-elle pu se retrouver avec une telle blessure? J'espère que personne dans cette ville ne vous a agressait : Je sais que la justice de Canterlot est laxiste, mais pas au point de laisser d'innocentes en payer le prix, j'espère ?

Je rougis un peu et ne retiens pas un petit rire nerveux. Il porte de l'intérêt à ma situation, c'est gentil. Mon amusement, lui, vient de la nature du sujet qu'il intéresse. Nous nous interrogeons sur nos blessures. Ce n'est vraiment pas banal comme première approche. Une différence est notable néanmoins ; l'étalon sait de toute évidence bien mieux tourner ses phrases que moi.

Je ne fais pas attendre plus mon entretenu et m'assois devant lui. Je pose mes sabots sur la table et me tiens droite. Ou j’essaye. Le bandage de mon aile, assez inconfortable, m'invite à me pencher un peu le dos vers l'avant.  

C'est assez marrant qu'un poney aussi surprenant que vous me juge sur ce que je laisse montrer de ma personne... Non ?

C'est vrai ! Un grand étalon comme lui avec des manières délicates et un discours réfléchi et minutieux ? Je ne veux pas blesser le terrestre devant moi et prends un ton plus avenant.

Mais je vous comprends, je suis petite, rose et je fais le thé. Vous voyez ? On peut tous se tromper.

Je souris et tente d'instaurer un climat agréable entre l'inconnu et moi. Je reprends mon discours sur un ton un peu plus bas.

Si vous voulez, je peux vous expliquer l'histoire de ma blessure... mais ne le dite pas à ma tante en cuisine. Je ne lui ai pas vraiment dit toute la vérité à ce sujet, mais c'est pour ne pas qu'elle m'empêche de sortir. Disons, qu'elle est inattendue pour une jument comme moi.

Je regarde derrière moi, vers le comptoir. Minti n'est pas là et à en jugeais par les multiples commandes que nous avons reçu... Oui, elle est sûrement partie aider Earl en cuisine. J'enchaîne brièvement, si nous devons parler, autant se présenter avant. Je lui lance un petit regard de défi pour lui montrer tout l'intérêt que je porte à cette future conversation.

Et au fait... Je m'appelle Hidden Trick, mais appelez moi Hidden s'il vous plaît.

Code by AMIANTE

_____________________________________________
Thème


Battle thème



Merci à Alice I love you
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Lun 9 Mai - 22:59

Hmm, c'était là l'intonation de quelqu'un qui était fier de ses blessures : Un ton qu'il connaissait bien, vu sa tendance à l'emprunter : Une voix raffinée, mais pas si éloignée de celle des brutes qui exposent leur cicatrices en riant les soirs arrosés… Parler plus mélancoliquement du passé autour d'une tasse de thé n'était pas un plaisir si différent. Quoique plus noble, espérait-il.
Elle avait visiblement hâte de lui raconter l'origine de sa plaie, avec une joie polie qu'il pensait ressemblante à la sienne d'une certaine manière, mais plus rayonnante. Il y avait un son de reproche dans cette remarque à propos de son physique, mais d'un coté, Dagger avait toujours eu du mal à accorder son respect… Chose qu'il confondait avec la crainte, souvent. Mais c'est d'un sourire en partie condescendant qu'il tendit l'oreille : Dans quel duel puéril avait-elle put subir une telle blessure ? Se serait-elle réellement mise en danger un jour ? Au cœur d'une bataille ? Enfin, le coeur de n'importe qui pouvait être aussi valeureux que le sien… Mais quand Dagger pensait à ce qu'il avait parfois rencontrer, il ne s'étonnait pas d'être si dubitatif : Les textes de loi était si ancrés dans son esprit qu'il pouvait en tirer de la magie, et il avait brisé le crane individu si affreux qu'il ne comprenait comment il avait pu en sortir aussi remarquablement intact. Sûrement un fer divin avait-il veillé sur lui jusqu'ici : Le nombre de camarade mutilé ne manquait pas autour de lui, alors qu'heureusement, le Terrestre amassait glorieusement chaque nouvelle cicatrices en échappant à de pires blessures...

Il reposait sa tasse, l'ayant malheureusement terminée. Le diamètre même de sa bouche ne le laissait pas siroter indéfiniment. Mais alors qu'il attendait son histoire, souriant alors qu'elle lui intimait de garder cela secret comme s'ils partageaient un secret de bonne file, son sourire fondit et son visage se glace presque simultanément alors qu'elle lui soufflait son nom, puis lui demandait le sien.
Que répondre !? Il avait été banni depuis une éternité, un simple citoyen connaîtrait-il seulement son visage ? Sûrement pas, encore moi son nom: Ces affaires là était-cite oubliée… Mais il suffisait qu'elle en parle à un autre, puis à un autre, et la chose finirait par être éventé : Non seulement cela pourrait causer des problèmes à cette jeune innocente, mais encore plus à lui et à sa patrie ! Peut-être qu'honorer sa mère lui serait impossible l'année prochaine si son nom ressurgissait ici : Et il ne pouvait pas décemment lui demander de n'en parler à personne sans lui-même lui expliquer pourquoi !
Durant un instant, il hésita : Puis balbutia :

« -Eeeuh… Je… Je m'appelle Dagger. »

Il reprit son sourire, heureux de s'être bien débrouillé à ce jeu d'improvisation : Illui avait révélé son surnom, pas celui sous lequel il était connu des services de loi. For'Other était un banni, Dagger un inconnu. Cela suffirait-il sans doute. Essayant de faire oublier son passager stress, il poursuivit :

« -Alors ? Dans quelles aventures trépidantes aviez-vous glané cette future cicatrice ? » Soufflât-il avec une expression adoucissante, peut-être trop, soufflant des naseaux et haussant un sourcil pour montrer qu'il espérait une surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Hidden Trick
avatar
Solar Empire

Messages : 77
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 11
Expérience:
85/110  (85/110)

MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Mar 10 Mai - 22:37

Un moment de repos...
Hidden Trick | For'Other

Vous voulez la carte des desserts ?



Mon oreille remue nerveusement un coup, deux... pourquoi semblait-il si perturbé par ma question ? L'étalon ne sourit plus quand je lui demande comment il se nomme. Il semble hésiter, et balbutie.

Eeeuh… Je… Je m'appelle Dagger.


Il sourit de nouveau. Ha ! J'ai eu peur pour lui un instant ! Est-ce qu'il n'allait pas bien pendant quelques secondes ? Je ne sais pas... C'est un nom original je trouve. Je ne m'attarde pas dessus. J'en entendrais d'autre !

Alors ? Dans quelles aventures trépidantes aviez-vous glané cette future cicatrice ?


Sa voix a changée. Il va mieux. Je conclue ça. Enfin, je préfère ne pas me poser trop de questions... Après tout, peut-être a-t-il vue quelque chose de perturbant ? Les peintures du salon ? Bah !

Après sa question, mes pensées sont maintenant envahies par mes souvenirs de ce voyage encore récent. À peine quelques jours. Sans vraiment me contrôler mon visage affiche un sourire radieux et nostalgique. Je ferme les yeux quelques secondes sur ces pensées puis regarde l'étalon.

Et bien mon histoire débute il y...


Je vois la tasse vide de Dagger et descend de ma chaise rapidement. Je ne peux pas me permettre de mal choyer ce poney.

Ho je reviens ! Je vais chercher du thé ! Autant nous tenir en bonne compagnie !

Je pars au trot sans laisser le temps à l'étalon de répondre et me dirige derrière le comptoir. Je prépare très rapidement et avec minutie une théière de thé au citron vert. Je laisse mon entretenu seul quelques minutes.

Ha ! Enfin une personne à qui raconter mes périples ! Enfin, je vais pouvoir connaître l'avis d'un nouveau poney ! De plus, il a l'air de si connaître en aventure ! Avec de la chance, je vais aussi entendre de belles histoires.

Je reviens au trot avec une théière et une tasse supplémentaire sur un plateau posé sur mon aile. M'approchant de la table, je dépose la théière sur cette dernière.

Voilà ! C'est moi qui offre ! Pour une fois que quelqu'un d’intéressant veut discuter. Et en plus, c'est grâce à l'histoire que je vais vous conter que je peux me permettre cette folie ! Cette blessure marque mon sacrifice pour ma famille !


Je ne résiste pas à exprimer ma joie en disant ces mots ! Je m'envole et... et non je reste au sol, pattes avant en l'air, visage yeux fermés vers le plafond et ma seule aile en état brasse de l'air inutilement. Je m’immobilise quelques secondes, baisse les yeux vers Dagger et affiche un sourire gêné. Je me sens ridicule, mais qu'importe. Je vais me réinstaller à table et lui souris. Je lui sers une nouvelle tasse.

Bref... Mais avant, soyez à l'aise !


Code by AMIANTE

_____________________________________________
Thème


Battle thème



Merci à Alice I love you
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Mer 11 Mai - 1:49

Arg ! Elle savait impatienter sa clientèle, mince ! Entrouvrant la bouche pour lui intimer que ce ne serait pas nécessaire, sa voix resta coincé dans sa gorge ; déjà la jeune demoiselle trottait pour aller lui servir un nouveau thé. Des sentiments contraires montèrent en lui, paradoxalement, la situation l'apaisait, mais il était quelque peu agacé de la voir si agité : Un peu surveiller un enfant, ce qu'elle n'était, remarquât-il, pour une fois stupéfait de sa propre condescendance.
Bah… Le soleil brillait encore haut dans le ciel, pourquoi ne pas perdre un peu plus de temps ici ? Il avait bien assez de quoi payez deux thés de toute manière… mais un doute l'envahi : En tout cas, c'était le moment : Il devait s'assurer de la bonté de la pégase : Ne serait-ce que pour être sur que ses questions étaient innocentes. Ainsi, alors qu'il l'observait, voyait le thé coulant dans la tasse, il porta son sabot à son front, et murmurât...Ses yeux scintillèrent un instant.
Évidemment, il s’inquiétait pour rien, elle était d'un blanc rayonnant, presque extatique, tremblotant, typiquement Chaotique. Un aspect que l'étalon préféra réprouver, d'habitude… Mais le mal était fait : For'Other appréciait Hidden Trick, mais si elle semblait être l'une de ces jeunes femmes pour lesquelles les lois n'étaient que des chaînes dont elles aimaient jouer du verrou. Son sabot redescendit, et alors qu'elle s'approchait, il estompa le sort, presque gêné par la radiance de son aura : D'une certaine manière, elle était très pure, très intègre et fidèle à son mental. Pliant la nuque et l'étirant pour se détendre, il sentit une nouvelle vague de joie le faire sourire alors qu'elle lui soufflait que la maison lui offrait le thé : Si Dagger osait l'année suivante revenir par ici, il ne manquerait pas de toquer à l'apo-thé-ose, cependant, l'étalon doutait qu'Hidden trick soit le type de pégase à rester en place plus d'un an.

Touillant l'eau pour qu'elle refroidisse, il posa son menton sur sa patte. Finalement paisible, son regard fixait l'extérieur, mais revint légèrement à Hidden : Il jouait doucement, par habitude, de l'amulette entourer autour de son poignet, faisant tourner son catalyseur sans l'observer...

« -Alors… cette histoire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hidden Trick
avatar
Solar Empire

Messages : 77
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 11
Expérience:
85/110  (85/110)

MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Ven 13 Mai - 16:14

Un moment de repos...
Hidden Trick | For'Other

Vous voulez la carte des desserts ?




Alors… cette histoire ?
 

Je regarde l'étalon quelques instants et en profite pour remettre de l'ordre dans mes souvenirs... par où commencer ? Bah... par le début. Après tout, je n'ai rien à cacher et encore moins honte de mes actes.

Et bien voilà ! Vous n'êtes pas sans savoir que c'est la guerre ?

Je n'attends même pas de réponse tant elle est évidente... Je poursuis rapidement.

Voyez-vous, ma tante, qui tient ce salon, a très peur pour moi. J'aime énormément voyager et déteste rester au même endroit trop longtemps. Par exemple, bien qu'au début je n'étais pas pour, j'ai entamée des études de voltige à Cloudsdale. Mais bref ! Un jour, je me baladais dans Canterlot et je suis tombée sur l’immense tableau de quêtes de la ville ! Et dans un coin, une petite affiche, un peu différente du reste...

Je me redresse sur ma chaise et regarde rapidement aux alentours si les clients vont bien. Je reprends mon récit.

Et là ! Un voyage en mer ! Tout compris si on aide les marchands ! Ni une, ni deux ! J'ai envoyée une réponse positive. J'ai même pas regardée les conditions ou quoi, et j'ai été acceptée !


Je souris et lève le sabot en guise de symbole de réussite.

Enfin, ça c'est le contexte... je ne vais pas m'attarder plus. Je suis allée au port de Terristris et de là-bas j'ai commencée mon voyage. Ho, je ne vous cache pas que c'était dur au début... Les marins ne m'appréciaient pas...

Je me penche vers Dagger et lui chuchote

Il paraît que les femmes portent malheur sur les bateaux... mais ne le dite pas, hein ? Je ne veux pas que les ponettes n'aillent plus sur les bateaux... ça ne doit pas se savoir !


Je me remets droite sur ma chaise et reprends mon discours.

J'avoue... on m'avait dit quelques jours plus tard que c'était pour battre des pirates. Je n'y croyais pas jusqu'au moment où... et bien, ils sont arrivés ! Je me suis battu...

Je regarde sur le côté, détournant les yeux

Et j'ai tué...

Je regarde de nouveau l'étalon, je ne supporte pas de dire ces mots en fixant quelqu'un dans les yeux. De plus, c'est le premier à qui j'avoue cet acte. Je poursuis rapidement pour éviter son jugement et me défendre.

Mais ! C'était un pirate ! Et je... je l'ai juste poussé par-dessus bord... il allait me tuer. Et après, est arrivé le capitaine ennemi... Le capitaine Harri Margoat. J'ai eu peur... il m'a frappé une première fois et quand j'ai repris mes esprits, il allait s'attaquer au seul poney qui était amical et devenu mon ami !

Je pose mes sabots sur la table et me dresse sur la chaise

Il allait écraser mon ami ! Donc j'ai foncée pour le sauver... Puis, il a voulu me tuer... et il m'a emp-... ha, je ne vous ai pas dit que c'était un bouc ? Mais un grand et imposant ! Donc, il m'a frappé et empalé... Voilà l'origine de ma blessure : une corne affûtée comme un pieu dans mon aile. Heureusement que ce n'était que l'aile au final ! Heureusement aussi que je ca...

Je me rappelle alors comment j'ai pu sortir de cette situation... mais je ne peux pas le dire. Je palis. Je ne peux pas avouer et dire que je cache une dague dans mon aile et qu'elle a glissée pour blesser la chèvre aux yeux. Je regarde ailleurs et tousse un peu.

Heureusement... que j'ai eu de la chance !

Je reprends mon discours plus rapidement pour passer ce détail.

Et il m'a lâché... et quelque chose l'a énervé ! Je suis tombée par terre, j'ai alors saisi une épée d'un pirate mort à côté de moi et je l'ai tendu vers le capitaine ennemi qui me chargeait... il s'est à son tour empalé mais de manière « létale » sur la lame. Je me suis sentie très mal pendant un bon moment à cause de tout ça... mais ça va bien mieux !

Je me cale plus confortablement dans mon siège et rougi un peu.

J'espère que je ne parle pas trop... Je ne veux pas qu'on me compare à ma tante. Ha ! Et ne lui dite surtout pas que ma blessure vient d'un combat ! Elle ne me laissera plus jamais sortir du salon si elle le sait...

Je finis par sourire au grand étalon, espérant qu'il ne me juge pas trop sévèrement.

Code by AMIANTE

_____________________________________________
Thème


Battle thème



Merci à Alice I love you
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Sam 14 Mai - 2:11


D'abords très silencieux et souriant, le visage rassurant du Terrestre se décomposa alors que la pégase progressait dans son histoire. Son sourire soufflé par un air inquiet, son désarroi s'accrut visiblement alors qu'elle évoquait un meurtre. La tasse trembla entre ses pattes et il se brûla. Reprenant conscience et posant prestement ses sabots sur la table, se penchant vers elle :
Bien sûr que Dagger avait une profonde expérience du combat, de la guerre. Mais l'histoire que venait de lui conter Hidden Trick le terrifiait. La soif d'aventure dormait en chaque personnes, mais avait rarement la chance d'être assouvie, et se révélait souvent avant tout décevante. Peu lui importe les histoires à dormir debout de femmes qui portent malheur sur un bateau, de besoin de voyage, d'aventures.

La gorge sèche, il souffla discrètement, ébahi :

« -Vous avez tué ? »

Se retenant de se dresser sur ses pattes, Dagger se baissa considérablement, son regard exprimait une très impressionnante détresse : Mais pourquoi ? Son regard ne l'avait jamais trompé auparavant, non pas que Dagger avait un bon jugement – il l'avait plutôt mauvais, sûrement- Mais Dagger pouvait voir jusqu'à la couleur des âmes : Peu importe son manque de jugement ! Comment n'avait-il pas pu voir la trace d'une telle tache sur son âme ? Comment une pégase à l'aura si… si neutre, à l'allure si innocente pouvait avoir les pattes baignées de sang ? Déglutissant et reculant dans sa chaise, secouant lentement son museau, Dagger songea qu'il n'y avait donc plus rien qui ne mérite d'être cru, ces temps-ci. Même le plus innocent des sourires cachait parfois une meurtrière ? C'était ça, en réalité, qui l'effrayait.

Hidden Trick avait détourné le visage lorsqu'elle l'avait évoqué. Mais ne semblait sinon pas plus peinée que ça : Elle était rayonnante : La violence de Dagger transparaissait sur son corps, mais pas dans celui de cette mignonne serveuse de thé ! Elle sentait des remords, mais cela ne l'affectait donc pas plus ? Frissonnant et détournant le visage, se sentant trompé et déçu, l'étalon eu soudain la sensation de voir devant lui une graine mauvaise : Une graine de meurtrière, d’assassin.

Si Dagger pouvait sourire sans être perturbé par les morts qu'il avait lui même-causé, c'était surtout de par sa profonde sensation de justice vis-à-vis de ses ''crimes''. L'étalon pouvait lui-aussi sourire, se montrer aimable, et faire la cour à quiconque sans être ennuyé par les derniers cris de ceux qu'il avait fait périr: Il avait toujours eu la sensation de faire quelque chose de profondément juste à chaque fois. Au contraire : ses ''meurtres '' étaient pour lui des actes neutres sinon bon, des actions certes affreuses mais courageuses et nécessaires. Un acte de charité pour les âmes malades qu'il fauchait. Un acte dont il pouvait être fier : Soit, en d'autre termes, Dagger n'était pas habité par les remords car il était soit stupide, soit hypocrite avec lui-même, soit profondément dérangé. Ou soit pire : Car il était fondamentalement mauvais dans son coeur.

Mais elle, elle !: Hidden ne lui était pas semblable : Elle regrettait visiblement d'avoir eu à tuer. Mais pourtant, elle continuait de servir le thé comme si de rien n'était : Ça n'avait pas de sens pour Dagger. Il y décelait soit un pragmatisme effrayant chez une personne aussi souriante : soit une absence de sentiment qui ferait d'elle une excellente tueuse, ou un bon soldat ; songeât-il pour essayer de se rassurer : Il appréciait les soldats, il en aurait sûrement été un s'il n'avait pas choisi la Loi.

Cependant, Dagger s'était assis avec une agréable serveuse, pas une créature au sang-froid. Malgré lui, il fut donc envahi par un profond sentiment de gène et n'osa pas reculer franchement :
« -Mais n'êtes vous pas folle de vous engager aussi aveuglément dans des affaires pareilles ! » Maugréa-il, rendu susceptible par la surprise
Revenir en haut Aller en bas
Night Sky
avatar
Solar Empire

Messages : 16
Age : 101

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 10
Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Sam 14 Mai - 10:00

Une mission officielle simple pourtant, dans les premiers abords. C'était au petit matin que la grande Princesse Celestia, fidèle a elle même, envoya Night sur une quête simple, sans renom, mais de grande important d'après ce qu'elle lui aurais dis pour agrémenter la chose et en faire scintiller les esgourdes de la licorne a qui nous relatons les aventures. Vraiment, cela ne vous semble pas compliqué, quand même, quand les mots furent simplement une demande pour aller faire une commande de quelques gâteaux et thés divers pour la princesse qui souhaiterais obtenir de nouvelles saveurs. Celle-ci lui avait même donné un petit papier avec la commande notée dessus, lui précisant qu'il était peut-être plus simple pour lui de tendre directement la lettre plutôt que de devoir retenir les choses que sa majesté désiraient.

L'apo-Thé-Ose fût l'endroit où notre amoureux de la catastrophe était envoyé. Petit salon de thé bien sympathique dans le coin d'une rue située dans Canterlot. Non loin vraiment du palais, c'était un petit salon qui avait ouvert voila bien des années et qui avais toujours eu son certain renom quand a la qualité des produits mais aussi du service impeccable offert la haut. Vraiment, la chose n'avait rien de compliquée aux premiers abords. Mais c'était sans compter que Night n'avait déja plus vraiment l'idée en tête d'y aller simplement.

Cette journée était pourtant si radieuse... Pourquoi ?




C'est a partir de maintenant que nous allons donc reprendre les aventures de notre jeune demeuré international solariste qui parmi tant d'autre aura quand même, réussi a se rendre dans sa chambre avant tout départ de mission, mais après quelques passages infortunés dans la chambre de divers gardes encore endormis dans leurs quartiers. Et leur reveil ne fût pas vraiment de toute sympathie, car avoir une lumière allumée quand vous dormez avec un demeuré qui gueule a toute allure des bruits d'animaux, qui s'arrête et pars sans refermer porte ni lumière après s'être plains du fait que sa chambre n'était pas ici, croyez moi que les garde eux ne vont pas vraiment passer une bonne journée.

Soit, passant par sa chambre, le jeune bougre s'équipa comme pour une mission normale, prenant alors tout son matériel. C'est a dire un énorme bouquin de sort qu'il trimbalait dans une sacoche directement mise sur lui ainsi que quelques rations de nourriture mais aussi des crayons de couleurs et des feuilles sur lesquelles il y avais déja quelques gribouillis stupides dessus, comme par exemple un soleil dessiné en gros accompagné d'une paire de fesse, plus gros que le soleil lui-même.

Déja quand il se prépare comme ceci, c'est que le déchaînement possible d'une catastrophe arrive. Surtout que son catalyseur, malheureusement, il l'avait toujours avec lui-même, étant le fer de l'un de ses sabots. Vous imaginez bien que l'autre andouille ne laissera jamais passer une occasion pareille. Eh. Soit, après avoir selectionné soigneusement son matériel de survie, notre petite andouille se dirigea directement vers la sortie du palais, sautillant comme bon lui semble au fil des couloirs et hurlant d'un grand «  Bonjour » Sur tout ce qu'il lui passait. Que ce soit garde, fille de la princesse, cuisinier, plante en pot ou j'ne sait quoi d'autre.

Une fois retrouvé dehors, la chose fût assez simple pour n'importe qui mais pas pour l'autre andouille. Traverser la rue. Et continuer tout droit. Chose que la licorne rouge avait du mal a intégrer dans son organisme, partant directement vers la gauche.

Et ce fût la perte de notre abrutis pendant plus d'une heure, qui tournant en rond dans la grande capitale, arrêtant tout passant et demandant partout un endroit qui s'appellerait d'après lui «  L’apôtre Osé », chose qui n'était pas du tout la même vous remarquerez. Ce n'est qu'après deux bonnes heures en plus qu'il se retrouva devant l'endroit ci-nommé. Et pas le bon. Il y avait bel et bien une boutique du nom que notre andouille innommable donnait. Et la boutique en elle-même, je vous laisse a deviner ce qu'elle vends. La devanture de la boutique ne mit même pas la puce a l'oreille de Night, tant il ne réfléchissais a rien, voulant juste jouer avec les froufrous qui se trouvaient pendant a la poignée de porte. Après dix bonnes minutes le tenancier vint a ouvrir la porte, engueulant un peu Night, sans se rendre compte de qui il était actuellement. Le voyant, il devint d'un ton légèrement pâle, balbutiant alors ce qu'il souhaitait venir faire dans cette échoppe se demandant pourquoi Celestia l'enverrais dans un endroit pareil. Et la réponse de notre in-con-ditionnel licorne fût expéditive.

~ « Vous vendez du thé ici, parce que la grande blanche avec son soleil tout plein de feu sur ses fesses m'as dis que vous vendez du thé, parce que ici, j'dois prendre des gateaux et tout elle m'a dis que c'était mission important et secrète mais je trouve pas de trucs ici et vous avez une jolie boutique avec plein de froufrous mais pas beaucoup de monde je trouve pour une terasse pareille, ce qui est dommage parce que moi j'aime bien le thé et les gateaux surtout quand ils sont trempés dans de l'orange ou du lait, par exemple avec des céréales mais après j'ai trop mangé et j'ai mal au vent,re pas vous ?  »

Le vendeur n'eut que pour réflexe de se secouer la tête, se demandant encore ce qu'il vient d'entendre. Réfléchissant deux secondes alors, se rapellant le nom de sa boutique, il lui rapella vite fait que le salon qu'il cherchait n'était pas ici mais a quelques rues.

S'étonnant alors de sa propre bêtise et se tapant le front avec son sabot tout en activant un brin de magie, il se rappela effectivement alors de l'endroit précis ou il devait a la base se rendre. Et ce fût via un brin de magie qu'il voulait s'y rendre.

Ses sabots se mirent alors a crépiter, tous, tandis que Night se mit a courir laissant des traces de brûlé derrière lui dans toute la ville. Allant bien plus vite avec ce sort, le trajet fût assez rapide. Trop rapide même pour lui qui en arrivant devant la boutique tout en hurlant a son habitude quelques «  AW AW AW AW AW AW AW AW AW » alors qu'il se dirigeais la tête droit dans la porte de la boutique. Un énorme fracas se fît entendre, pour la porte qui était malheureusement fermée actuellement, c'était plus trop la peine de compter sur elle, qui maintenant ouverte dans un énorme brou-ah-ah, semblait ne plus tenir que via un gond, l'autre s'étant déchaussé par le choc.

Notre demeuré solariste favoris se releva alors en voyant toute les merveilles qui pouvaient se trouver en l'endroit présent et tout en bavant sans compréhension de la chose. Certains clients voyant de qui il arrivait lancèrent quelques petits bruits de chuchotement, certains se demandant ce que l'élève de la princesse faisait dans un endroit pareil sachant qu'il était normalement clos au chateau, d'autres se levant simplement pour payer et partir le plus vite possible, sachant qu'une catastrophe allait probablement arriver avec lui qui était maintenant présent.

Le monde en général ne voyait pas notre licorne rouge mage d'un bon oeil, ayant déja vu ce dont il était capable malgré lui, sa réputation n'était vraiment pas des plus appréciées. Partout ou le jeunot passait n'était que laissé en désolation après que sa route fût passée.

Un morceau de verre alors encore dans le flanc, Night regardait partout a droite et a gauche, en l'air, vers le bas, bavant par la même occasion, ne se rendant même pas compte qu'il avait actuellement le flanc entaillé avec un morceau de la porte coincée.

~ « J'viens pour princesse Sunbutt comme dit Rebellious mais qu'il faut pas que j'le dise devant elle alors j'le dit devant vous parce que vous êtes pas elle et c'est beau ici. Parce que je cherche des trucs qui réchaufferont la princesse parce qu'elle veux du thé mais je sais plus quoi, parce que j'ai oublié et vous avez aussi des gateaux ? Parce que j'ai faim mais j'ai pas de lait et j'ai pris un petit dejeuné mais je sais plus quoi et c'est pas drole puis ils ont pas l'air bon, parce qu'ils sont tombés a terre hier je crois mais c'est pas grave parce que ici y'en a plein et j'adore sa !  »

Comme a son habitude, il repris son souffle via une très grande inspiration par la bouche bien brouillante, car habitué a parler sans reprendre respiration, le pauvre bougre s'épuisait vite.

Et tout en avançant vers le comptoir, tiquant un peu du a la magie utilisée plus tot, il tendit alors un morceau de papier comprennant le message de Celestia. Enfin, ce qu'il pensait être le message de la princesse. En réalitée, simplement, il y avait maintenant sur le comptoir un peu de sang et le papier dessin avec le soleil et le fessier de la princesse. Le tout représenté de manière très enfantine.

Aaaaaah... Notre élève est un si bel artiste. Incompris, certes...
Revenir en haut Aller en bas
Hidden Trick
avatar
Solar Empire

Messages : 77
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 11
Expérience:
85/110  (85/110)

MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Sam 14 Mai - 18:16

Un moment de repos...
Hidden Trick | For'Other | Night Sky

Houston ? On a un problème !





Mais n'êtes vous pas folle de vous engager aussi aveuglément dans des affaires pareilles !

Je m'enfonce dans mon siège à ces mots, l'avais-je froissé ? Je baisse un peu les oreilles et mon sourire devient gêné. Un guerrier serait-il dérangé de parler de mort ? Je me remets en question... Moi qui m'étais persuadée, avec l'aide de mon ami fait sur le bateau, que je n'avais tuée que des vilains... Son interrogation me surprenait malgré tout. Ce genre de phrase ressemblait à une défense, mais vous savez... comme si on tenait à la personne et qu'elle venait de prendre un risque inutile... Je me pince les lèvres avant de répondre dans un petit soupir

Je... à vrai dire.... j'aime ça.

A ce moment, un bruit brutal raisonne dans tout le salon. Pendant un cours instant, ce son me rappelle un rugissement d'arme à feu... mais en plus imposant et moins fort...Enfin... Je me retourne sur ma chaise dans un sursaut et lâche un hennissement de surprise. Je tombe au sol, mon appuis étant trop important sur le dossier et lâche un couinement de douleur. Mes pensées ne firent qu'un tour, sans même connaître le responsable de cette situation...

Ho, mais qui ose ?!!! Il va...Il va payer !

Je me relève du sol, les oreilles plaquées en arrière. La douleur de la petite chute a suffit à raviver celle de ma blessure. Je regarde à droite et à gauche de moi. Et ce que je vois m’énerve encore plus. Une grande partie des poneys partent dehors... Non pas forcément affolés comme s'il s'agissait d'une attaque ennemi mais comme si quelque chose venait de les déranger... BAH PEUT-ÊTRE UN TRUC QUI EXPLOSE LA PORTE TIENS !!!

Je cherche l’individu du regard. Et l’aperçois.

Lui ? C'est possible ?! Mais Earl m'a toujours raconté qu'il devait rester au château!


Ho oui, c'était lui... en plus ça lui ressemblait parfaitement. Je n'avais encore jamais rencontré cette licorne mais toujours entendu parler de lui. Earl Grey et Minty m'avaient déjà  parlé de cet individu. Mes oreilles se relèvent et je reste ébahit quelques secondes, le temps d'accepter ma situation. Minty et Earl devaient être dans la cuisine ? Où alors partis faire des courses... c'est fort possible vu le calme initial de la boutique et que c'était prévu depuis hier.

Je reprends mes esprits, regarde brièvement Dagger

Désolé, je dois m'occuper de... du client.

Je m'enfuis au trot derrière le comptoir pour accueillir le nouveau venu et me fige devant lui. Non, ce n'est pas le personnage qui m'effraie mais l'imposante blessure qu'il affiche au flanc. Et sachant qui il est, j'ai soudain du mal à respirer. J'imagine ce que pourrait dire la princesse Célestia si son élève est blessé. Il ne me laisse pas le temps de dire quoi que ce soit.

J'viens pour princesse Sunbutt comme dit Rebellious mais qu'il faut pas que j'le dise devant elle alors j'le dit devant vous parce que vous êtes pas elle et c'est beau ici. Parce que je cherche des trucs qui réchaufferont la princesse parce qu'elle veux du thé mais je sais plus quoi, parce que j'ai oublié et vous avez aussi des gateaux ? Parce que j'ai faim mais j'ai pas de lait et j'ai pris un petit dejeuné mais je sais plus quoi et c'est pas drole puis ils ont pas l'air bon, parce qu'ils sont tombés a terre hier je crois mais c'est pas grave parce que ici y'en a plein et j'adore ça !

Je penche légèrement la tête sur le côté, une de mes paupières remuant frénétiquement. Je remue ma tête est re-affiche un sourire. Je regarde alors un papier qu'il pose devant moi. Une liste serait bien plus simple. A la vue du sang, je ne me sens vraiment pas bien et à celle du papier encore moins. Je lâche un gémissement de surprise. Ma pensée se mélangent et je rougis tel un coquelicot.

Un royal fessier ?!

Je retourne la feuille rapidement et maladroitement sans faire attention au sang. Je regarde le nouveau venu quelques secondes, restant figée et d'un coup affiche un petit sourire forcé.

Hum...euh...Je crois que vous... vous êtes trompé de papier monsieur. Et... si je puis me permettre... V-vous avez une...un... Un morceau de porte dans le flanc...

Je ré-écoute mes mots. Non, je ne devais surtout pas l'affoler ! Ça risque d'être pire !

Je vous en prie ! Ne vous affolez pas ! Je... j'ai de quoi vous soigner ça !

Mes sabots me font m'enfuir de la salle pour aller dans la cuisine et me saisir d'une trousse de secours. Minty et Earl sont absent, un mot est sur la table

Mon petit sucre, nous sommes partis avec Earl et Fleshy acheter des provisions ! On te confie le salon comme une grande que tu es ! Fait bien attention, nous avons confiance en toi pour que tout se passe bien!


Je hurle, la responsabilité qui me tombe dessus est comme une fatalité bien trop lourde à supporter et bien plus particulièrement avec la menace rouge qui vient de débarquer dans mon salon ! Et... mais... est-ce que je viens de le laisser seul ?! J'hurle de nouveau en recourant vers le salon, la trousse de soin sous mon aile en bonne santé.

Code by AMIANTE

_____________________________________________
Thème


Battle thème



Merci à Alice I love you
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Sam 21 Mai - 23:25

Pardon!:
 


Dagger n'avait pas les réflexes très éveillés tant il était engagé dans sa précédente discussion, le fracas le surprends tant qu'il sursaute violemment, faisant trembler sa table et faisant glisser biscuit, sucre, et thé qui se répandirent sur et sous la table. Paniquée, Hidden partait s'occuper du malade alors que l'étalon reculait dans sa chaise, écarquillant les yeux. Prit de court.
Mon dieu. Quoi ? Ses lèvres se pincèrent quand il assemblât les bouts, les personnalités du royaume sont connues de tous, l'élève de Celestia, ou plutôt sa gremlin personnel, à ne pas nourrir après minuit. Oubliant la folie de la situation, Dagger redressa sa tasse, passant avec négligence la patte sur sa table. La tête soudainement emplie de questions.

C'était là un individu qui se dessinait très clairement comme un adversaire, un ennemi de Sombra.Et donc, par logique, aussi le sien ! Le Solar Empire et le Dark Pledge était sûrement parmi les deux factions se portant le plus de haine : C'était d'ailleurs pour cela que l'étalon devait faire preuve de tant de prudence simplement pour aller poser une simple fleur sur la tombe de sa pauvre mère. Dagger portait même une haine personnelle à l'institution qui l'avait banni pour son zèle et sa violence. L'individu, le Foudroyé, Night Sky, était important sans l'être. Déjà pas vraiment apprécié par les siens, ses visibles troubles mentaux et comportementaux n'avaient fait qu'accroire cette appréhension envers lui…
L'individu était connu pour sa force, quoique surtout pour son délire constant.Et Dagger n'était pas un assassin…Cependant, une licorne survivrait-elle au fracas soudain d'une table sur l'occiput ? Il n'était pas armé.. Dagger savait qu'il pouvait rompre le cou d'un être frêle comme lui…

Mais ce serait-ce criminel ? La guerre elle -même à ses lois, des lois qu'un gardien de l'ordre tel que lui devait-respecter, et puis. Son Seigneur désirait-il seulement la mort de tout ses adversaires. Paralyser par un questionnement inutile, les pensées troubles de Dagger s'estompèrent quand il croisa le regard agité de la licorne, ce qui le paralysa : Il était fou, l'étalon avait déjà été dépêché pour restreindre ou assommer des malades. De l'hystérie, du délire : Pas de la cruauté, juste quelque chose de… d'idiot. Un sentiment affreux étouffa le Terrestre, entre la pitié, le dégoût, et de la peur. Oubliant toute sa précédente réflexion, devinant qu'un être aussi dérangé ne risquerait-pas de le connaître il fronça les sourcils en observant son flanc : Dieu !

La moindre envie de boire était maintenant illusoire, il hésita : Lui parler, rester assis ? Ne rien faire était plus que tentant, mais la loi était la loi. Il ne serait pas coupable de non-assistance à personne en danger. Estompant par ce raisonnement qu'il s'agissait là d'un ennemi : Certaines lois sont universelles : Déglutissant, Dagger se leva. Il pouvait soigner cette homme : il ne s'agissait pas d'en avoir envie, mais de devoir, s'approchant en adoptant une posture prudente, il osa lui parler :
« -Nom de dieu...La serveuse arrive avec votre commande… Vous, vous n'avez… pas mal ? »

Lentement, Dagger enroula la chaîne de son catalyseur autour de son sabot, réflexe mécanique. Il avançait la patte vers la blessure. La désignant et  fixant la licorne du regard en haussant les sourcils, demandant du regard s'il pouvait… s'approcher ?
Revenir en haut Aller en bas
Night Sky
avatar
Solar Empire

Messages : 16
Age : 101

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 10
Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   Jeu 14 Juil - 17:20

C'est dans un calme plat avant la tempête que la pégase rosâtre, légèrement paniquée par tout ce merdier qui lui tombais sur le coin du crâne regardait la feuille avant de tourner sur un rouge plus écarlate en retournant la feuille, voyant donc ce fameux dessin fait par notre concourant national au prix Nobel de dessin de fessier royal. Elle semblait toute affolée, voyant notre gros demeuré tiquer comme une horloge toutes les cinqs secondes passantes.

Signalant alors par la suite de l'erreur de notre énergumène qui s'empressa sans même faire attention a reprendre le papier qui maintenant n'était plus qu'une boule froissée, le bougre ne pouvais que regarder avec stupeur comme d'habitude, voyant que rien n'était écrit sur cette feuille. La tenant du mauvais coté et ne voyant donc même pas le dessin, de la sueur se mit a couler le long de son visage alors même que ses yeux se mirent a s’écarquiller de panique.

Et encore, ce fût sans entendre la suite de la phrase sur son flanc. Fort heureusement, croyez moi bien, étant narrateur de ce pauvre abrutis, je peux vous dire d'avance qu'il aurais vraiment flippé et retourné le magasin si par le plus grand des hasards il se rendait compte de ce qu'il lui arrive actuellement. Et rien qu'actuellement, pour en revenir a la feuille, déja paniqué, notre licorne favorite écouta avec grande oreille les mots de la vendeuse qui lui précisa sans aucun soucis que l'on pouvais soigner le malheur qui arrivait.

~ " C...Comment voulez vous soigner cette feuille ? Vous avez de quoi la soigner ? Parce que regardez, elle saigne ! Et elle semble toute cassée ! La pauvre... "

il semblait sérieux dans ses paroles, malheureusement, la larme a l'oeil lui montant, il pointait doucement du sabot les quelques taches de sang sur la feuille et les divers plis qui étaient maintenant fait sur celle-ci. M'enfin. Quand on parle de sérieux avec lui, fallait-il encore compter qu'actuellement, il parlait seul, la serveuse étant partie derrière le comptoir pour aller chercher autre chose.

Et lui de son coté, tel un benêt, caressais simplement la feuille, chuchotant que tout allait bien se passer. Dans tout ce calme, on pouvais entendre une sorte de cri étouffé de malheur dans l'arrière boutique a ce moment précis, alors qu'une autre voix, portant de derrière notre abrutis solariste se fît entendre, plus grave cette fois-ci.

Le demeuré se retournant, voyant alors un énorme terrestre aux allures fortement effrayantes, Night se mît a faire les gros yeux, surtout entendant la phrase dit. Il tiqua simplement sur le " Vous n'avez pas mal ? ". Chose qui de base ne le ferrais pas paniquer de base, mais voyant ce grand monsieur pas beau avançant avec un sorte de pendentif enroulé autour du sabot, c'était la, ici présentement, la fin du monde pour lui.

Un grand mage cherchait donc alors a l'attaquer ? Lui ? Elève digne de la princesse elle-même ? Grande erreur. Night se mit alors a reculer de peur, tapotant sur son flanc afin d'y attraper son bouquin de sort. Sentant quelque chose de dur, alors, il l'extirpa d'un coup sans vérifier même ce que la chose pouvait être. Se retrouvant alors maintenant avec un morceau de bois de quelques centimètres dans le sabot, il cala comme un gros demeuré sur les quelques goutes de sang tombant ce celui-ci. Le lâchant alors, tout en sentant une énorme douleur se réveiller dans le haut de sa patte, notre mage légèrement attardé tourna quelque peu sa tête, voyant alors que la teinte de son pelage n'était plus du même rouge que d'habitude.

Et a partir de maintenant, ce fût la catastrophe.

Hurlant a tout va, le déchainé se mit a courrir dans tout les sens, bousculant le terrestre, les tables et tout ce qui pouvait y passer. Les quelques chaises renversées se fracassèrent contre le mur, se cassant par la suite laissant des morceaux un peu partout a terre de débris, débris dans lesquelles notre amoureux de l'intelligence vint a se prendre les sabots sur son second tour de l'établissement, tombant a nouveau a terre, se mangeant le sol a pleine dent, faisant voler de ses sabots arrières une planche qui passa directement par la fenêtre, ne l'épargnant pas. Le bruit du verre cassé s'entendit tout de même d'assez loin et pour les oreilles les plus fine, on pût même entendre au loin dehors que la dite planche alla heurter un passant.

L'établissement était plus ou moins en ruine, du sang un peu partout projeté sur les vitrines, la porte cassée du a l'arrivée pour dire fracassante de Night, les tables renversées et les quelques chaises cassées ainsi que la fenêtre brisée. Il ne fallut que quelques minutes pour que tout cela arrive. Et ce n'était de la faute de personne, non. Juste une petite série de malencontreux accidents. Rien de plus.

Le bougre était maintenant a terre, pleurant tel un enfant, ayant mal a la mâchoire mais aussi au flanc.

Au moins, peut-être fallait-il y voir un bon coté.. ?
Il sera peut-être plus calme pour la suite.
Enfin... J'ai dis peut-être hein.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salon de rémission (Ft Hidden Trick) (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Sangrave [libre] [fini] :
» Mission de rang C solo: Le poison qui rend la trick
» Obama en chute libre ...
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Solaristes :: Canterlot-
Sauter vers: