Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Escorte (Pv Goaty Boop)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Escorte (Pv Goaty Boop)   Ven 6 Mai - 0:35

Cette cité était plus noble que Détroit, Dagger l'appréciait d'autant moins. La joie de vivre qui débordait des rues lui semblait trop propices à faire pencher la population dans une joyeuse illégalité qu'il se presserait de redresser. Pour cause, il arrivait encore, dans ce genre de cité, pourtant propriété du Dark Pledge, de faire la rencontre d'individu provenant des plaines plus lumineuse des nations ennemis, ne prenant même pas la peine de ce cacher !

Ce qui déplaisait au fond à Dagger, c'était que Brisk transportait en elle une atmosphère de paix, une atmosphère peu propice à juguler ces besoins de justice. La justice… le Terrestre était venu ici pour l'accomplir : Nul mur ne l’empêcherait de rattraper cet idiot qui avait cru lui avoir échappé. Le trafic quelconque d'un individu répugnant, hédoniste et dépensier. Qui se croyait à l'abri avec son butin illégal dans cette ville on l'on était bien moins zélé. La corruption n'arrêtait pas Dagger, il avait épargné au joyeux habitant de quoi le déplaisir d'avoir à observé un inquisiteur en armure roder dans leur rues : Personne ne souriait quand les agents de la loi passait dans les entourages. De toute façon, l'être en question n'était qu'un lâche, un de ces nobliaud du crime qui pense toujours être à l'abri des conséquences. L'esprit de Dagger se raffermissait autour du plaisir qu'il aura à l'arrêter, à lui briser les pattes et à le traîner dans les geôle glauques de Detrot. Déjà emplie à rebord d'individus mille fois pire que lui et ou il trouverait le sort que les gens comme lui mérite.

L'adresse qu'il avait obtenu d'un larbin aux lèvres éclatée lui avait indiqué l'une des multpiles planque du l'espèce d'ordure. Il tenait un commerce de recel parfaitement illégal. Dans la réalité, ce genre de crime tenait du marché noir, soit un crime qui ne faisait du tort  qu'à l'économie d'un gouvernement. L'être en question ne méritait pas le mépris que lui portait Dagger. Mais celui-ci voyait dans l'hédonisme et la vie luxurieuse de sa cible un intense vice, qui déclenchait chez lui un courroux indigné : Ce genre de parasite lui semblait sucer le sang des gens honnêtes. Et il allait le punir comme il le mérite.

L'atmosphère joyeuse de Brisk lui tapait sur les nerfs, trop de sourires, de son. De rires qui chez lui sonnaient creux et moqueur alors qu'ils n'étaient qu'emplis de joie innocentes. Il ne portait pas son armure, mais son morgenstern cliquotait  doucement à chacun de ses pas, il était vêtu d'une tenue que l'on pourrais qualifier de civile. D'un aspect presque médiéval au milieu des tenues hétéroclite et coloré des gens d'ici. Une chemise d'un blanc terne et un pagne plus sombre. Il ne portait pas ses habituel bibelot et seule l'amulette de sa mère dansait au bout de sa patte. Il avançant la nuque plié, agacer par l'ambiance et fixant ses pas, pour ne pas laisser sa colère simplement l'envahir. Bientôt, il trouverait le bâtiment, monterait les marches… toquerait… Et briserait les dents du crétin qui allait lui ouvrir, avant de le traîner jusqu'à détroit avec le sentiment du devoir bien fait….

Avant même qu'il ne puisse imaginer un châtiment plus adéquat, déjà il était devant cette porte ont il parlait. Il leva un regard surpris, entrouvrant la bouche : Avait-il trotter ? Ou le temps s'était-il dilaté ? EN tout cas, il entendait depuis derrière le pan de bois les sons festifs qui résonnait à l'intérieur : Quel genre d'ignoble imbécile festoyait sans se soucier de la nature de l'argent qu'il dépensait. N'importe qui, en réalité, mais à ses yeux, cela ressemblait à une insolence de plus : Cette fête allait tourner au court. Il toqua, fait amusant, on pouvait reconnaître jusqu’à sa façon de toquer qu'il appartenait au camp de la loi. Ceux qui ne venaient pas pour la fête avaient tout le temps cette…. Lourde atmosphère, avec eux. Heureusement, le son devait cacher ce genre d'impression. Il jouait de ses épaules et serrait les dents, imaginant le visage du bonhomme.

Il se tétanisa quand il remarquat que la porte n'était pas fermé, les couleurs heurtaient ses yeux. Il rentra en grondant doucement. Il voyait déjà la nuque de l'idiot allonger au coté d'une… d'une magnifique femme ?
Dagger était un « vertueux ». Ni loisir ni faiblesse ne le détournait de son travail. Cependant, quelque chose d’insidieux et de misogyne savait ce glisser dans le cœur d'individu comme lui : Ne cogne pas le joli visage. Respecte la beauté. Autant de réflexe qui n'avait pas vraiment de sens, malgré tout, les vitupérations qu'il s’apprêtait à hurler se coincèrent dans sa gorge et ses lèvres tremblèrent un instant. La colère effacé par la gène durant une gênante seconde :
Elle était belle, cela scellait ses lèvres. Il n'avait jamais vu une… chèvre, si belle ! La tentation torturait souvent les paladins, mais jamais envers une autre race ! Déglutissant, Dagger senti une ridicule rougeur le prendre, il était hypersensible, cacher sa gène ne lui était pas vraiment possible. Mais l'étrange couple se retournait, voir le visage du rebut lui fit reprendre conscience. Et il s’avançât. L'être impie grommelât quelque chose mais Dagger ne l'écoutait pas, son regard rencontra celui de la jeune dame. Sa beauté le tétanisait, était-elle un catin ? Des beautés aussi pures sauraient être façonnée par le mal ? Distrait, il récita l'habituel mantra de la loi :
« -De par l'autorité qui m'est confiée, Sir, je vous met aux arrêts, et vous êtes sommé, en silence, de me suivre jusqu'à l'endroit ou vous serez jugé. Nul résistance ne sera… ne sera... »

Il perdit ses mots. Tandis que l'être interpellé prenait conscience de la nature dangereuse de Dagger, lui s'oubliait, un comble pour un paladin : « -Mes excuses, demoiselle. Accompagnez-vous cette homme ? » Soufflât-il, envahi par un paralysant doute. Il craignait de l'effrayer, se rendait-il compte.
Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: Escorte (Pv Goaty Boop)   Mer 11 Mai - 0:24

La chambre était jolie, et Goaty ne regrettait pas d’avoir accompagné ce client jusque dans les terres sombres. Elle s’était d’abord un peu méfiée, ne connaissant pas vraiment ce client, et n’ayant pas vraiment réussi à en savoir plus sur lui. Et puis se déplacer avec lui jusque là-bas, ça pouvait être risqué. Mais elle avait finalement décidé de prendre le risque. La somme qu’elle lui avait indiquée était élevée, mais il avait accepté sans broncher. Elle avait besoin de cet argent. Et si les choses tournaient mal elle avait toujours sa lame qui ne la quittait pas, bien cachée et fixée à l’intérieur d’un de ses postérieurs. Elle avait insisté sur le fait que la prestation ne comportait pas d’acte sexuel. Il était possible qu’ils en arrivent là, mais Goaty se réservait le droit de le refuser. Elle vendait sa compagnie et son apparence, pas son corps.

Il avait accepté ses termes, et lui avait versé une petite avance sur la somme qu’il lui avait promise. Elle avait donc passé la soirée au bras d’un pégase apparemment  plutôt influent, portant le nom de Dark Angel. Les portes s’ouvraient sans qu’il n’ait à lever le sabot, et ils avaient passé la soirée dans le carré VIP de l’établissement le plus à la mode de la ville. Malgré sa méfiance du début, Goaty s’était un peu détendue, et elle n’avait pas honte de dire qu’elle avait passé une bonne soirée, en plus du pactole qu’elle empocherait le lendemain. Elle avait découvert une ville aux mille couleurs et qui semblait ne jamais dormir. Toutes les races se mêlaient sans complexes, et les styles vestimentaires en mettaient plein les yeux. Goaty avait choisi une tenue plutôt classe et simple, composée de petites touches de rouges et or. Elle avait joué son rôle à la perfection toute la soirée, échangeant des regards complices avec son client. Ils s’étaient isolés avec un terrestre quelques minutes. Goaty n’avait pas prêté attention à leur conversation, mais il y avait eu une discussion sérieuse et lourde, usant de sous-entendus qu’elle ne comprenait pas, et une quantité importante de pièces d’or avait changé de mains. Goaty n’avait posé aucune question. Elle était aussi payée pour fermer les yeux sur ce genre de choses.

La soirée touchait à sa fin et ils se retrouvaient dans cette chambre à la décoration assortie à cette ville. Une chambre très confortable et équipée d’un mini-bar et d’une salle de bains qui faisait probablement la taille de la chambre de Goaty à l’époque où elle vivait encore chez ses parents. Elle ne savait pas si elle voulait passer à l’acte avec son client. Il ne la rebutait pas, mais elle n’était pas spécialement attirée. Pour le moment ils discutaient de tout et de rien sur un canapé. Lorsque la porte s’ouvrit, il commença par lâcher un soupir exaspéré, pensant avoir à faire à l’un de ses poneys, alors qu’il leur avait demandé un peu de tranquillité. Il s’apprêtait à remettre à sa place l’intrus lorsque la silhouette du nouvelle arrivant se montra. L’uniforme ne laissait pas de doute quand à ses intentions. Les trois quadrupèdes se regardèrent les uns les autres sans rien dire quelques instants. Goaty s’était pétrifiée sur place à cette vue. Elle avait peur de se retrouver en prison. Elle avait déjà été bannie des terres changellines, elle ne voulait vraiment pas avoir de nouveau des ennuis. Surtout que le paladin qui venait d’entrer dans la chambre la fixait du regard, sans rien dire. Est-ce qu’il était venu pour elle ? Le cœur de la petite chèvre bondissait dans sa poitrine. Elle ne voyait pas ce qu’elle avait fait de mal, mais elle avait peur malgré tout. Le métier d’escorte était-il interdit sur ces terres ? Allait-il l’arrêter pour ça ?

Finalement après quelques secondes le pégase reprit un peu de son assurance et demanda au garde de sortir de la chambre. C’était une propriété privée et il n’avait rien à faire ici. Bien sûr ça n’eut aucun effet, ou plutôt même l’effet inverse. Le paladin commença à s’avancer vers eux. Il ne cessait cependant pas de regarder Goaty, qui n’avait toujours pas bougé et ne disait rien. Enfin il ouvrit la bouche, s’adressant à Dark Angel, récitant les paroles rituelles d’arrestation. Il s’interrompit cependant, semblant perdu dans ses pensées, alors que son regard se posait de nouveau sur l’escort-goat qui accompagnait celui qu’il souhaitait arrêter. Et alors que le pégase regardait autour de lui, cherchant probablement un échappatoire, le terrestre à la robe brune qui leur faisait face posa une question à la chèvre, d’une voix douce et hésitante. Goaty paniquait toujours, ne sachant quoi faire. Et ce qui la sortit de son mutisme fut le mouvement du pégase, qui avait fait quelques pas pour se glisser derrière le représentant de l’ordre, et avait sorti un couteau avec lequel il s’apprêtait à le frapper. Un cri s’échappa de la gorge de Goaty, qui pointa son sabot derrière le paladin.

« Attention ! Derrière vous ! »


Elle n’eut pas le temps de répondre à sa question, ni celui de réfléchir avant de réagir. Pourquoi diable l’avait elle prévenu, alors qu’elle ne le connaissait pas. Et si il l’arrêtait, elle aussi, une fois qu’il aurait terminé avec Dark Angel. Si il la trainait en prison ? Goaty se jeta d’un bond caprin derrière le canapé pour se cacher, craignant que les deux poneys n’en viennent aux sabots.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Escorte (Pv Goaty Boop)   Mer 11 Mai - 1:50

Dagger était en ce moment aussi sourd qu'un pot, les lèvres de cette magnifique femme s'agitaient, et lui ne voyait que la courbure de ses lèvres. La couteau faillit s’enfoncer dans sa chair, et lui lacéra soigneusement le flanc. L'étalon ne comprenait jamais ce réflexe chez ses adversaires : Qu'avait-il tous, du haut de leur trente centimètres, à venir lui chatouiller le flanc ?

Enfin, ici, évidemment, le coup était plus sérieux et le visage de Terrestre fut traversé par un intense élan de douleur et de colère, alors qu'il criait de surprise : Pourtant, bien sur, le pégase aurait mieux fait de s'enfuir : Le regard des deux hommes se rencontrèrent et, sûrement en voyant une veine faire le tour en pulsant autour du bras de l'étalon, le pégase réalisât qu'il venait d'agir particulièrement stupidement. Il continuât de le contourner pour s'enfuir, mais le fer du terrestre le ceuillit sous la glotte, alors qu'il rugissait, redécouvrant subitement la présence de ce criminel qu'il était d'abord venu arrêter :

« -Agression d'un agent de la loi ! A l'aide d'une arme blanche ! Mince, Serre les dents, Einstein, tu ne vas pas aimer ! »

Il n'aima pas.
Un hématome de la taille du grand Moonboot sur la moité du visage, Dark Angel, de son nom, murmura, ou plutôt bafouilla entre ses dents malmenés quelque chose. Dagger songeait à faire le même tour qu'il avait fait à son visage à ses cotes quand il déglutit, et le relâchât, honteux de s'être laisser aller. Le salaud ne l'avait pas manqué, tout de même ! Il ne l'avait pas vraiment ''poignardé'', sûrement avait-il essayé… Sans la force nécessaire, on est souvent surpris par la résilience des muscles d'un terrestre ; Ce n'était pas comme si le couteau avait dérapé sur l'encolure musclée de Dagger, mais la lame avait bel et bien dévié de sa route, sûrement la poigne du pégase sur la lame n'avait pas été solide : Chose visuellement atroce, et surtout douloureuse, le couteau pendait, il ne s'était pas entièrement enfoncé et avait percé diagonalement la surface du corps du terrestre : pénétrant légèrement les muscles. Et s'arrêtant, il était retenu malgré la gravité par la peau. Le Terrestre déglutit de nouveau, relâchant le Pledgien recherché, qui s'affala par terre pour un sommeil en toute somme compréhensible.

L'étalon n'allait pas pouvoir cabrer sans faire bouger le couteau, songeant à le retirer, car la présence du fer dans le corps serait bien plus douloureuse que son absence, surtout qu'il pourrait après ce soigner de toute manière, Dagger alla d'abords s’enquérir de la beauté qui l'avait tant captivé, il toussa, affreusement gêné à nouveau, saisissant que le soudain surréalisme et la violente escalade de la situation ne pouvait qu'effrayer une telle créature : Elle avait plongé derrière la canapé quand elle l'avait prévenue , hésitant, il souffla:
« -Hrm, eeeuhm. Mademoiselle ! Pardon de vous avoir fait assisté à cela : La situation est... »

Dagger lança un regard un pégase pledgien, toujours dans le turfu le plus total.
« -...la situation est sous contrôle, n'ayez pas la moindre crainte : Madame ? Puis-je m'enquérir des raisons de votre présence ici et de votre nationalité ? Dés que j'aurais mis ce gredin entres les pattes adéquate, je vous assure que je vous ramènerai chez vous. »

Évidemment, qu'elle n'allait pas lui répondre. Dagger plissa timidement les lèvres et porta son Catalyseur à son cœur. Devinant la plus simple des solutions, il passa au-dessus du canapé, s'approchant en gardant son autre sabot bien levé, il parla encore, d'une voix cette fois-ci rendue magnétique par sa magie :

« -...Calmez-vous, je ne vous veux et ne vous ferai aucun mal, d'aucune façon. »
Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: Escorte (Pv Goaty Boop)   Lun 16 Mai - 18:42


Goaty Boop était dissimulée derrière le canapé, le cœur battant la chamade. La soirée se déroulait bien, et voilà que tout était sans dessus dessous. Son client venait de tenter de tuer un agent de l’ordre. Et elle craignait que ce dernier ne s’énerve et ne cherche vengeance sur sa personne. Depuis derrière son abri illusoire lui parvenaient des bruits de lutte, qui cessèrent soudain. Un bruit de sabots se fit entendre et la chèvre releva la tête, ses cornes dépassant au dessus du dossier de cuir. Celui qu’elle aperçut, ayant fait quelques pas dans sa direction, n’était pas celui avec qui elle avait passé la soirée. Celui-là était au sol, et son corps ne bougeait pas. Est-ce qu’il était mort ? Goaty lança un regard effrayé en direction du terrestre au crin noir et aux muscles saillants qui venait de mettre son adversaire hors d’état de nuire. Elle n’osait bouger ne serait-ce qu’une oreille. Est-ce qu’elle serait la prochaine ? Mais où donc étaient ces espèces de brutes épaisses qui les avaient accompagnés de près ou de loin un peu partout  quand on avait besoin d’eux ?

Le cœur de la chèvre n’avait pas cessé sa course lorsqu’il s’adressa à elle. Les yeux bleus de la chèvre blanche se fixèrent sur ceux, sombres à l’image de sa robe, du terrestre. Elle hésitait à partir en courant mais comprit assez vite que ce ne serait pas une solution très efficace. Pire, cela aurait peut-être l’effet inverse. Il risquerait de se mettre à sa poursuite, et le corps toujours immobile du Pégase sur le sol était la preuve qu’une simple Escorte-Goat n’avait que peu de chances de s’en sortir face à un tel mastodonte. Dans sa tête, les diverses solutions qui se présentaient à elle tournaient, accompagnées de questionnements. Qu’avait donc pu faire Dark Angel pour attirer l’attention de quelqu’un comme lui ? Est-ce qu’elle-même avait été en danger en accompagnant le pégase jusque dans les terres de l’ombre ? Alors que le mutisme clouait la chèvre dans un silence de plomb et que ses muscles semblaient figés, la faisant ressembler à une poupée de cire, il tentait de la rassurer, s’approchant toujours plus de la créature blanche.

L’immobilisme forcé par la peur de la petite chèvre prit fin, alors qu’elle écoutait les mots rassurants qui sonnaient comme du miel dans ses oreilles dressées. Elle ne savait pourquoi, mais elle comprenait maintenant qu’elle pouvait lui faire confiance. Il ne lui voulait pas de mal. Elle était en sécurité. Alors seulement la créature reprit vie, bredouillant d’une voix mal assurée des réponses à ses questions.

« Je… Je n’ai fait que passer la journée et la soirée en sa compagnie… Je ne… Je ne savais pas… Qu’est-ce que… Qu’est-ce qu’il a fait ? Est-ce que c’est grave ? »

D’une voix qui se perdait dans des trémolos de larmes créés par le choc de la scène à laquelle elle venait d’assister malgré elle, la chèvre demanda timidement.

« Est-ce qu’il est mort ? »

Elle avait oublié de répondre à certaines des questions du terrestre. Il lui semblait qu’elle pouvait avoir confiance, mais elle avait malgré tout été choquée, et son cœur commençait doucement à reprendre son rythme normal. Lentement la chèvre se redressa complètement, cessant de se cacher. Elle n’était plus en danger, il le lui avait promis. Se cacher comme un chevreau était ridicule.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Escorte (Pv Goaty Boop)   Sam 21 Mai - 23:26


Apaisée, elle s'expliquait. Tristement, Dagger écoutait sa voix plus que ses mots. Les femmes étaient l'un des innombrables trou de son armure. L'étalon avait décidément un cœur trop naturellement mauvais pour son travail… Mais il entendit au moins ses questions, et, se redressant en adoptant une voix officielle, il s'expliqua à son tour :
« -Pas d'inquiétude, vous n'êtes coupable de rien : Ce scélérat et responsable de divers larçins et autre commerces illégales. Le genre d'individu accumulant par le biais de procédés répugnant le dû durement acquis d’honnêtes gens : Il n'est pas mort. Malheureusement ! » Crachat-il avec un sourire étrange. Ne comprenant pas l'inquiétude que sa déclaration pouvait générer, et ayant du mal à concevoir que quiconque puisse penser la vie d'un criminel importante d'une quelconque manière. Il pensait ainsi apaiser ce qui restait de la panique de la jeune chèvre, mais ne pouvait que la reveiller avec ce genre d'attitude.

Alors qu'elle se relevait entièrement, lui prenait ses distances, toussant en humant son odeur : Travail, Dame. Déjà trop de chose pour lui. Il recula et se retourna vers l'individu assommé, commençant à énoncer avec hésitation ce qu'ils allaient maintenant faire :
« - Je trace ce personnages depuis trop longtemps... Désolé que vous ayez été là au moment ou de nos retrouvailles… Euhh… Bien, écoutez.Je vais juste le museler efficacement et l'emmener au Commissariat du coin. Et...Et puis, je pourrais vous reconduire chez vous, d'évidence, vous n'êtes pas impliquée dans ses affaires. N'est-ce pas ? » Soufflât-il.

Dagger l'innocentait mécaniquement. Mais il avait cette fois la chance d'être exact, au moins. L'idée d'user de sa magie pour vérifier l'alignement de la jeune femme ne lui passât même pas en tête. Il aura pourtant dû s'en assurer, ce retournant pour écoutant sa réponse. Il se paralysât : Dans son dos, on ouvrait la porte : Goaty n'avait pas pensé à voix haute, mais évidemment, le gredin s'était payé une escorte : Pas juste une belle Goat, mais aussi deux mastodontes du même tour d'épaules que le sien. Quand on est hors-la-loi, on s'en protège souvent !

Mais cela, Dagger ne le savait pas encore, il n'avait qu'entendu la porte s'ouvrir : Elle, elle devait donc les voir. Lentement, il pencha le museau… « -Oui ? » Dit-il, les lèvres pincées.
Et dire qu'il venait de lui promettre que c'était terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: Escorte (Pv Goaty Boop)   Dim 12 Juin - 19:28

Le terrestre continuait à rassurer la chèvre proie à la panique, sur sa propre culpabilité comme sur la vie de son client, duquel elle découvrait l’activité malhonnête à mesure qu’elle lui était expliquée. La remarque que le musclé poney lança ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde, et Goaty, malgré l’apaisement qu’il avait provoqué avec ses mots, commença à se méfier. Quant bien même Dark Angel était coupable de quelque chose, il ne méritait certainement pas la mort. Qui était donc ce poney à la robe sombre qui estimait dommage qu’il ne soit pas mort ? Comment pouvait-il penser maintenir l’ordre en ayant ce genre de pensées ? L’inquiétude de Goaty était donc réelle. Même si elle n’était pas la cible du courroux de cet inconnu, que se passerait-il si elle le devenait ? Si elle disait quelque chose qui l’énervait ? La chèvre mit cependant ses inquiétudes de côté, et se redressa, faisant face à son interlocuteur, répondant à ses questions.

« Non je… Bien sûr que non… Je ne suis pas impliquée. Dans quoi que ce soit. Je viens des terres chaotiques. J’étais juste là pour la journée. Je… Pas besoin de me raccompagner vous savez. Je peux me débrouiller. Je ne voudrai pas abuser de votre temps. »

Ce qu’elle voulait surtout, c’était rester le moins de temps possible en compagnie de cet individu qui ne lui inspirait pas vraiment confiance. Vu ce qu’il avait été capable de faire à son client, il ne lui faudrait pas longtemps pour la mettre dans le même état, ou pire, la tuer. Il serait même sans doute capable de la tuer sans le faire exprès. Il semblait si puissant physiquement. Goaty n’aurait aucune chance dans un combat face à lui. Heureusement il ne semblait pas vraiment être dans l’optique de s’en prendre à elle. La chèvre aurait aimé que ça reste ainsi. Malheureusement la porte s’entrouvrit, alors que l’étalon lui faisait face, ne pouvant voir les deux gardes qui poussaient la dite porte. Elle qui quelques instants auparavant aurait souhaité les voir arriver, elle était désormais paniquée à l’idée de les voir débarquer. Leur boss était à terre, ils allaient vraisemblablement perdre leur sang-froid, et sans prendre à l’inconnu, voir à Goaty.

Un instant elle envisagea de demander à l’étalon de se cacher, et de trouver une excuse, une explication qui les empêcherait d’entrer dans la pièce. Mais il était déjà trop tard pour ça. Le corps sans vie était au milieu de la pièce, et ils avaient vu celui de l’intrus, qui ne lui ressemblait en rien. Ils n’auraient jamais confondu leurs silhouettes. Il était trop tard pour les éloigner avec un subterfuge. Il allait falloir les affronter. Ses meilleures chances étaient probablement de se placer du côté de l’inconnu que du côté des gorilles qui entraient dans la pièce. Car si c’était les sbires de Dark Angel qui prenaient le dessus, ils risquaient fortement de s’en prendre à elle, l’accusant d’avoir aidé l’intrus, que ce soit ou non le cas. Elle s’adressa donc à lui, essayant de garder un certain calme dans sa voix.

« Les deux sbires de Dark Angel sont là. J’espère que ce combat ne vous a pas trop épuisé, j’ai bien peur que les ennuis ne soient pas terminés. Je ne suis pas une grande combattante, mais j’essaierai de vous aider, si je le peux. Est-ce que vous voulez que je retire ce couteau ? »

Elle désignait du sabot la lame qui était encore enfoncée dans les flancs du terrestre. Si il fallait qu’elle se batte, elle était prête à le faire. Même si ses chances de réussite étaient très faibles. Son poignard, qu’elle dissimulait toujours à l’intérieur d’une de ses jambes, était prêt.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Escorte (Pv Goaty Boop)   Dim 19 Juin - 3:04

La situation pouvait devenir bien plus chaotique que le calme apparent que Goaty portait sur son visage ne laissait deviner. Le Terrestre fut un instant surpris de son calme, supposant avec une expression nouvellement méfiante et déçue qu'en fait, l'inconnue ne devait pas être novice à ce genre de situation. Enfin, la situation venait de tant changer qu'il avait peu de temps à accorder à ces nouveaux doutes, surtout qu'il faillit s'apprêter à refuser son refus. Insistant de nature et surtout opaque à l'évidente méfiance qu'il provoquait lorsqu'il parlait trop haut.

Mais alors que ces lèvres s'entrouvrait sur son expression étrange, le pas menaçant d'un des videurs le fit se retourner subitement. Dagger ne pouvait pas avoir l'air effrayé, même quand il l'était, son air buriné semblait trop stoïque pour exprimer quoique soit d'autre que de l'indignation. Contrairement à la première pensée de mademoiselle Boop, les gardes ne perdirent pas leur sang-froid, en fait, ils hésitaient. Pour le simple et assez bonne raison de la taille menaçante de l'espèce de hachoir que transportait Dagger ainsi que l'état de leur employeur, dont le visage ressemblait à un soufflé drôlement réussi : Etait-il seulement vivant, en tout cas, ils devraient le porter hors d'ici s'ils s’essayaient à l'idée. Ce qui dévoilait la question qu'ils se posaient en fait déjà :

« Mince, est-ce que ce salaire en vaut la peine ? »

Bonne question. Se retournant, Dagger n'essayait même pas de dégainer sa Claymore, non seulement risquait-il de ne pas pouvoir l'agiter efficacement dans cet endroit, mais il ne voulait de préférence pas l'agiter du tout : C'était une arrestation, Dagger raffolait du droit d'appliquer sa justice séance tenante, mais il y avait des limites au pouvoir et à la juridiction d'un inquisiteur. La peine de Dark Angel avait déjà été décidé, et ce n'était pas vraiment la mort : du moins, pas celle qu'il méritait, du point de vue étroit du Terrestre : mais si l'un de ses deux gardes faisaient l'erreur d'approcher, il se défendrait avec grande joie. Ses pattes s'écartèrent en un sourire mauvais alors que la magie infusait ses paroles. Auréolant ses paroles d'une menace étrange, forçant l'apaisement, et promettant surtout une escalade à nulle autre pareille si la situation dégénérait comme il aimerait :

« -Cet individu est en état d’arrestation, c'est un criminel, qui d'évidence, vous à engagez our de mauvaises raisons. »

Ses pattes revinrent, l'une glissant sur la garde de son fléau alors qu'il laissait son regard glisser sur Goaty et hochait de la tête, acquiesçant à sa demande : Si ceux là ne renonçait pas malgré son air dissuasif, avoir un couteau en moins dans le flanc ne serait pas de refus, mais la proposition de la dame avait été si froide que Dagger était désormais méfiant envers elle. Il n’appuyât pas cependant son regard, lequel coulat vers le sol, alors qu'il soufflait, partiellement ennuyé, agacé, même :

« -Je n'ai donc aucune raison de procéder à votre arrestation ; enfin, du moins, tant qu'il n'y a pas... »

Ses yeux remontèrent et, avec une apre lenteur, son arme devint incandescente. De manière surprenante, les flammes léchèrent son flanc, sans le brûler, les têtes du morgenstern s'étaient allumées comme de véritables lanternes, et cliquetaient doucement alors qu'il le détachait. Le regard de Dagger cherchaient à juger les brutes, trop obtu pour être sensible, il était incapable d'y déceler crainte ou colère, il ne devinait que du doute. Oseraient-ils ?
« -...de problêmes... »
Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: Escorte (Pv Goaty Boop)   Jeu 7 Juil - 23:35


Lorsque les deux gardes de son client firent leur entrée, Goaty n’était plus vraiment contente de les voir. Si ils étaient arrivés plus tôt ils auraient peut-être pu aider leur patron, si ils n’étaient pas arrivés du tout elle aurait pu s’en sortir sans ennuis, le représentant de la loi lui ayant promis de ne pas lui faire du mal. Mais là… Ils risquaient d’envenimer la situation, et elle-même pourrait se retrouver blessée. Ils pourraient même se retourner contre elle si ils en venaient à maitriser le terrestre armé qui leur faisait face. Aussi décida-t-elle sans trop d’hésitation qu’il était préférable de se placer dans le camp de la loi. Elle se força donc à garder son calme et à ne pas paniquer. Sa voix ne trahissait pas son inquiétude, mais les mots qu’elle avait choisis sonnaient un peu étrange. Comme si elle n’était plus vraiment la même personne que quelques minutes auparavant. Elle ne se dégonfla cependant pas, et fit face aux deux intrus, qui eux semblaient hésiter.

Le terrestre leur expliqua calmement les choses, et d’un signe de tête accepta la proposition de la chèvre concernant le retrait de l’arme qui lui entaillait le flanc. C’était la première fois qu’elle faisait une telle chose, mais il n’était plus temps de revenir en arrière. Elle franchit donc les quelques pas la séparant de lui, et tendit le sabot pour saisir l’arme afin de la retirer. Elle ne savait pas trop si il valait mieux la tirer d’un coup sec ou y aller lentement. Son sabot tremblait un peu alors qu’elle le refermait sur le manche. Elle essayait tant bien que mal de maîtriser ce tremblement, qui risquerait sans nul doute de blesser les chairs déjà meurtries du représentant de l’ordre. Au moment même où elle commença à tirer légèrement, une lueur sur l’autre flanc du poney attira son attention. Lorsque des flammes se mirent à briller sur l’arme qu’il venait de dégainer, la chèvre lâcha un petit couinement de peur et retira d’un coup brusque le couteau en s’écartant.

Son regard se porta aussitôt sur les deux gardes du corps, qui semblaient toujours hésiter à attaquer. Comment pouvaient-ils hésiter ? Ne voyaient-ils pas qu’ils ne feraient pas le poids face à un tel adversaire ? Elle leur lança un regard suppliant qu’ils ne remarquaient même pas, perdus dans la contemplation de l’intrus, oscillant d’un sabot sur l’autre. Et enfin, après un temps qui sembla une éternité à Goaty, ils reculèrent, baissant l’encolure en signe de soumission. Ils n’avaient sans doute pas envie de prendre une dérouillée. A moins que le fait de s’opposer par la violence à un représentant de l’ordre ne fasse pas partie de leur contrat. En tous les cas ils avaient visiblement décidé de ne pas donner la charge, et la chèvre souffla son soulagement.

« J’espère que je ne vous ai pas fait mal. Je… J’ai été surprise… »

Elle jeta un regard à l’arme qui s’était enflammée alors qu’elle s’affairait à retirer le couteau. Un peu gênée elle recula de quelques pas. Les deux sbires échangèrent un regard et l’un d’eux prit la parole, s’adressant au terrestre.

« Quelles que soient les raisons de cette arrestation, nous ne voudrions pas nous mettre en travers de la loi. Est-ce que l’on peut faire quoi que ce soit ? Ramener la demoiselle chez elle peut-être ? »

Il était évident qu’ils n’avaient pas envie de se retrouver au milieu de cette histoire, au cas où ça leur retombe dessus, et qu’ils ne voulaient pas non plus être là lorsque leur chef reprendrait ses esprits, si il le faisait.

« Ca ne me dérange pas de partir avec eux, si vous voulez vous occuper de votre prisonnier. »

Elle ne savait pas vraiment où se mettre, ni quoi faire. Cette soirée resterait dans sa mémoire un bon moment, et lui apprendrait à ne pas faire confiance aveuglément à tous  ses  nouveaux clients. Laissant le représentant de l'ordre procéder à l'arrestation du hors-la-loi, elle suivit les deux gardes du corps qui la raccompagnèrent jusqu'à la gare.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Escorte (Pv Goaty Boop)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Escorte (Pv Goaty Boop)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goaty
» Rang C ou B, Atsu Island, escorte ou enquête [Atsu Island, Rang C-B, Tout type, Enquête ou Combat]
» Demande Goaty
» Escorte d'un climatologue
» Demande de rp: Escorte personnelle. [Résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Brisks-
Sauter vers: