Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Quête Solo - Incendie au Whitetail Woods ( Finie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Quête Solo - Incendie au Whitetail Woods ( Finie)   Mer 15 Juin - 1:49

Vous trouverez le liens vers la quêtes ici Smile
Spoiler:
 

3445 mots selon LibreOffice.

-----------------

Voilà trois que jours que je n'avais rien mangé, la faim commençait a sérieusement me tenailler le ventre. Après un soupir, je fouillais ma bourse, il ne restait a peine 30 pièces d'or, autrement dit à peine de quoi me payer un repas. Il ne restait pas grand-chose de ma dernière demande… un meurtre suite a un adultère, plutôt commun comme commende. Et dire que j'avais dépenser une fortune pour soigner mes blessures de l'affrontement contre ce foutu pégase ! Mon estomac mit rapidement fin à mes divagations. J'entrais alors dans une taverne de Bad Lands, L'Etalon Noir, j'étais une habituée de l'établissement. Je vins m'assoir au comptoir  et commandais une pinte de bière accompagnée d'une assiette d'avoine. En attendant mon repas, j'écoutais ce qu'il se disait autour de moi. La plupart des conversations de taverne n'étaient pas interessante, juste des alcoolique ramonant leur malheur, mais j'espérais en apprendre un peu plus sur l'être au yeux bleus, cet infâme matricide que je recherchais tant. Mon attention se porta sur la discussion de deux étalons à cotés de moi.

- Tu es au courant pour l'incendie au Whitetail Wood ? Il parait qu'ils ont déjà perdu une bonne partie de la forêt »
- Boarf, ça lui fera les Sabots à cette Célestia ! »

J'avalais une gorgée de bière. Un incendie au Whitetail Wood ? Il faut dire que la dernière éruption n'avait épargner personne. Mais après tout, les affaires du Solar n'étaient pas les miennes...quoique. Enfin servie, j'avalais une gorgée de bière. Si j'aidai un minimum sur place, Celestia aurait une petite dette envers moi, ce qui m'éviterai une potentielle et très probable capture et je pourrais toujours en profiter pour chercher le chacal qui avait assassiner ma mère… mais les traitres de Bad Lands, ça ne doit pas courir les rues au Solar. Je pris une bouchée d'avoine, - par la grâce de Sombra, ce que cela pouvait faire du bien de manger un peu !-

Cette pensée me fit l'effet d'un choc électrique. Mais bien sûr ! Sombra ! Il était le roi, et un roi un tant soit peu paranoïaque et tyrannique par dessus le marché, les archives devaient regorger de toutes sortes de renseignements, en particulier sur les différents habitants et ex-habitants de Dark Pledge. J'espérais juste à ce qu'elle remonte jusque dans les 15 dernières années… Décidément, cet incendie allait vraiment m 'arranger, le malheur des uns fait le bonheur des autres paraît-il. Des informations sur le Solar ne seraient peut-être pas suffisante pour une audience, encore moins une négociation, mais c'était un début. Pour accéder aux archives il allait me falloir beaucoup de renseignement et j'allais devoir me faire connaître, alors autant commencer maintenant. Je finis mon assiette et ma pinte en vitesse, et déposait ce qu'il me restait d'argent sur le comptoir. Il y avait largement assez, voir plus mais j'avais une ardoise a éponger… les soirées de beuveries coutaient cher en ce lieu. Mais revenons à nos moutons...grillés s'ils sont toujours dans les bois en proie aux flammes.

Il allait me falloir plus ou moins trois jours de vol jusqu'à Whitetail Woods, et je devais préparer de quoi manger...parce que bon si ici voler était monnaie courante, et que la loi du plus fort (et du plus rapide) gagnait… je doute que le Solar accepte que j'escroque les marchands sur place. J'allais aussi avoir besoin d'un plan, préparer un minimum d'affaire pour ne pas prendre le soleil en pleine face… et tous ça en très peu de temps. Je respirais un bon coup, je devais remettre les idées au clair avant de faire quoi que ce soit. Ne jamais confondre vitesse et précipitation . Le Solar Empire, territoire de la Princesse Célestia, donc soleil. Vous avez déjà vu un Batpony en plein soleil ? Essayez c'est drôle de voir les grimaces qu'ils font… ou non essayez pas c'est moche pour nous. La capuche de ma cape devrait m'éviter ce genre de désagrément. Pour la carte du monde… voler un pigeon, pardon un être faible, inattentif, lent, idiot… bref, un pigeon ne devrait pas être si compliquer. Pour ce qui était de la nourriture, les petites échoppes ne manquaient pas dans les rues de Bad Lands, ça serait un repas-poursuite mais je devrais m'en tirer avec suffisamment de vivre pour mon voyage.

J'avançais tout en réfléchissant, un incendie n'était pas vraiment le genre d'affaire que je traitais habituellement, mais au fond, un feu n'est-il pas semblable à un être vivant ? Pour les apprentis ou les petites boules de poils toute mignonne et innocente, j'ai nommé les nouveaux nés, voilà un petit cours de meurtre : on assaille de toute part, on étouffe en évitant les coups, on se débarrasse des témoins gênants et on dissimule le tout. Bah là c'est pareil : on le prend autant de terre que du ciel, on étouffe les flammes avec de la terre et de l'eau, on abat les arbre pour éviter la propagation du feu...et on sauve les éventuels blesser mais ça c'est juste si on peut tirer un peu d'oseille aux rescapés.

Je vis un terrestre endormi à même le sol,  la tête posé sur un sac de foin entrouvert. Le bougre dormait si bien que je n'eus aucune peine à lui, voler. Je jetais un coup d'oeil rapide à mon futur repas, alors nous avions… du foin, des pommes, du maïs, mais voila un véritable festin ma foi ! Dommage pour lui, c'étais mon estomac qui allait être rempli. J'avais donc largement de quoi tenir la route. De plus le sac n'était pas excessivement lourd, une fois attaché au dos il était même d'un poid très correct, je n'allais pas être très ralenti. J'avais déjà la bouffe, l'eau était dans ma gourde, il me manquait la carte, mais cela ne pressait pas tant que j'étais en Dark Pledge. Je grimpais en hauteur afin de prendre mon envole plus facilement. Mon regard se posa une dernière fois sur le château de Sombra. Je n'avais jamais quitté Dark Pledge, et je vivais essentiellement à Bad Lands. Bizarrement, je sentais que la ville allait me manquer… Je poussais un soupir, comme si c'était le moment de jouer la carte de la nostalgie, y'avais peut-être des lapins tout mimi-choupi qu'étaient en train d'avoir le popotain et leurs petites queues poilues en feu à l'heure actuel. L'idée me fit un peu rire sur le coup.

J'étendis mes ailes et décolla dans une impulsion. Je pris rapidement de l'altitude, et ma rapidité me permettait de voler a une vitesse raisonnable même si je regrettais ne pas être encore assez endurante pour accélérer mon vol. Les rayons de l'astre lunaire perçaient les nuages, éclairant mon chemin. Je n'avais pas d'idée exacte de l'heure où je volais, mais à la hauteur de la lune, je ne devrais pas croiser trop de poneys dans le ciel.Il ne me fallut que peu de temps avant d'apercevoir ma première destination : Detrot. Mon escale dura plus longtemps que prévue, mais ça c'est une autre histoire. Tout est-il que j'en reparti avec une carte, et une rencontre interessante. Mes deux soucis majeurs étant réglés, et je devais reprendre la route. Mon arrêt m'avait fait perdre beaucoup trop de temps et j'avais un peu le feu aux fesses, enfin pas moi mais les lapins, cerfs, et autres bestioles quoi… bref vous m'avez compris. Je regardais ma carte en vol, itinéraire Michelin bonjour ! Le plus rapide et sans péage s'il-vous-plait : Pretuskria, Filly Delphia, ville de plouc : Ponyville et Whitetail Woods. Cette fois hors de question de m'arrête avant les terres Solaristes.

Je réfléchissais à l'incendie, je ne savais pas combien de poneys il y allait avoir sur place ni si le feu était déjà maitriser, mais Celestia allait voir une partie de ce territoire réduit voire détruit… voire dé-cuit (okay j'arrête), même si je doutais que cela l'affaiblisse vraiment. Il ffalait que je fasse un rapport à Sombra, qu'il soit assez complet. C'étais le seul moyen, et celui de mieux cibler mes assassinats que je pourrais attirer son attention. Il ne me fallut que quelques heures avant de survoler Pretuskria. La ville avait beaucoup subit mais elle restait impressionnante. La reconstruction commençait à redonner un certains éclat à la ville, je commençais à mieux comprendre pourquoi les dragons en étaient si fiers. Ma rapidité me permis d'apercevoir la Burned Lines assez vite. Cette dernière traversait le pays, allant de Forbidden City à Foal Mountain. La suivre devrait me guider jusqu'à ma destination, avec un peu de chance et de logique. Je pus sentir le souffre qui se dégageait du sol, et les cendres volatilles me prenaient les naseaux. Quel puanteur ! Même les pires alcooliques et sans abris de Bad Lands ne puaient pas autant ! L'air était presque irrespirable.

Je dus prendre de l'altitude pour retrouver un minimum d'air frais, je ne tenais pas à mourir d'asphyxie maintenant, ça serait dommage...pour moi. Je ralentis un peu le rythme de mon vol pour pouvoir manger un peu. Eh oui voler ça creuse, même si le paysage ne m'inspirait pas vraiment. Cela m'aurait presque coupé l'appétit...non je plaisante, enfin quand même c'était pas très joli à voir quoi. Tout n'était plus que cendre, terre brulée et trace de lave… une véritable désolation, je comprenais un peu plus pourquoi les réfugiés, même si il n'y en avait pas beaucoup en Dark Pledge, on va pas se mentir, parlaient de désastre, de ravage, d'hécatombe.. et de barbecue. Je finissais d'avaler mon repas, et repensais à l'incendie. Eteindre un simple feu n'était pas vraiment comme éteindre un incendie qui avait surement déjà pris une grande partie de la forêt,  risquait d'être un peu plus complexe surtout que je n'avais jamais eu affaire aux flammes.

Je ne savais pas si c'était la digestion, mais la fatigue se faisait sentir de plus en plus. Il fallait dire que je volais depuis un long moment maintenant, et mes ailes commençaient à avoir du mal à me porter. Voler des heures entières sans jamais faire de pauses n'était pas si facile… Il était grand temps que je me trouve un endroit pour dormir, mais hors de question que je me pose sur cette énorme trainée de magma. Malgré les nuages, le soleil tapait fort, un peu trop à mon goût, si bien que je commençais à grimacer -non tu veux pas savoir la tête que j'avais, crois-moi- la journée avait bien avancée et je devais vraiment faire une pause.

Je décidai de perdre un peu d'altitude, afin de mieux repérer un coin tranquille où dormir. J'aperçu ce qu'il me semblait être une ville. Je sortis ma carte, visiblement cela devait être Filly Delphia, mais c'était étrangement calme...peut-être trop. Si cette ville avait appartenue au Crystal Affinity, c'était logique mais j'avais un peu de mal avec les villes fantômes, allez savoir pourquoi. J'allais me poser dans une rue, les pattes dans la cendre. Il y en avait partout ! En même temps, nous étions à très peu de kilomètres de la Burned Lines, et l'odeur de souffre me piquait encore les naseaux. Ls rues étaient vides, pas une âme qui vive… un frisson me parcourus le dos, on se serait cru dans un film ou des zombies et autres monstres allaient surgir. J'aurai préférer un chat, ou un lapin, ou un poney même. Enfin pour le moment pas de zombies ni autres choses, juste moi. Dans un petit espoir -quelle connerie- j'explorais un peu les toits, histoire d'être en hauteur, afin de trouver ne serait ce qu'un animal. Mais rien. Juste des cendres et le silence… il me semblait plus horrible qu'un crissement. Je rentrais alors dans la première bâtisse encore debout et qui me semblait assez solide pour ne pas s'effondrer pendant mon sommeil. Je voulais dormir à l'abri de toute cette cendre, et d'éventuels rôdeurs.

J'avais pour habitude de ne dormir que d'un œil mais ce moment de répit dut pour le moins reposant, malgré l'odeur désagréable qu'il régnait ici. Je ne savais pas combien de temps j'avais dormi mais lorsque je sortis du bâtiment, le soleil était en train de se coucher -feignasse-. Il était grand temps pour moi de reprendre la route, j'étais presque arrivé à Ploucvillage, pardon, Ponyville, et j'allais vite pouvoir rejoindre ma destination finale. Je mangeais rapidement avant de reprendre mon vol. Comme je le pensais – bah oui suis pas idiote non plus- suivre la Burned Lines me mena à Ponyville. La petite ville avait un certain charme, un peu rustique mais accueillante malgré la cendre. D'ailleurs on avait presque l'impression que la guerre n'avait pas lieu… quelle naïveté. Enfin, heureux sont les innocents paraît-il.

La fumée se voyait d'ici, au moins le chemin serait facile à suivre. Les poneys s'activaient au sol, visiblement une bonne partie de la population semblait vouloir agir pour éteindre le feu, même une fois la nuit tombée. Je me posais à terre, ma capuche me couvrait assez pour qu'on ne puisse distinguer mon visage. Pégases, terrestres, licornes….tous étaient au branle-bas de combat et une certaine organisation avait l'air d'être mise en place. Je me dirigeais vers une licorne à la robe couleur crème pour obtenir un peu plus d'informations sur la situation actuelle.

- Excuse moi, je sais qu'il y a un incendie, vous avez besoin de quoi sur le terrain ?

La licorne me dévisagea de haut en bas, évidemment je restais bien cachée sous ma capuche mais visiblement elle n'avait pas confiance. Je décidais donc de l'ôter peut-être allais-je apaiser les tensions.

- On ne t'a jamais vu ici, d'où viens tu ?

Aïe, visiblement ils étaient pas si naïf que ça.

- C'est pas la question, je suis là pour aider, c'est tout ce que compte non ?

Je vis un dernier regard suspect dans les yeux de la licorne, qui acquiesça ensuite de la tête.

- L'incendie n'est pas totalement sous contrôle, il faut encore abattre des arbres, et on a besoins de secouristes. Pour ce qui est d'éteindre, on a assez de poneys qui s'y attèlent, mais un peu plus d'aide ne sera pas de refus

Abattre et sauver en priorité et éteindre ensuite, j'allais avoir du boulot. Je lui fis signe de la tête, déposais mes affaires et alla chercher un seau d'eau avant de décoller à nouveau. Il allait falloir mettre les bouchées doubles. Il le suffit de suivre la fumée pour retrouver l'incendie. Un groupe de pégase volait au dessus de moi, une toile tendue qui semblait pleine de sable était attachée au leur flanc. J'accélérais un peu, si des vies étaient dangers j'allais devoir agir vite… Voilà que je m'inquiétais pour les blesser, une assassins qui sauve des vies, assez ironique. Mais je n'avais pas vraiment le choix si je voulais passer pour quelqu'un de bienveillant.

J'arrivais au Whitetail Woods. La fumée était épaisse, me piquait les yeux et les naseaux. L'odeur de brulé avait envahit le ciel, et les cendres encore incandescente virevoltaient. Décidement, elles allaient tout envahir ces fichues cendres ! En cette saison la forêt devrait avoir fière allure, resplendir de fruits mûrs et de fleurs en tout genre. Les seuls fleurs que je voyais étaient celles que les flammes rongeaient. Le spectacles était affligeant, mais voir tout ce monde motivé à en finir avec le feu me motiva. Je livrais l'eau aux pégases en changes d'éteindre et descendis en vitesse au sol afin de savoir où je devais me placer pour être la plus utile possible. Des licornes s'affairaient à abattre les arbres mais visiblement, la faune avait du mal a être gérée. J'entrais dans les flammes, cherchant à guider les divers animaux en lieux sur. Quand on ne parle pas leur langage c'est compliqué mais ils me suivirent sans trop de difficulté. Je les guidais près des secouristes et vétérinaire afin qu'ils soient pris en charge. Un cri attira mon attention. Une mère, affolée voulait retourner dans le brasier. J'approchais avec hâte afin de mieux comprendre.

- Laissez moi ! Je dois les sauver ! Hurlait-elle tandis que deux poneys tenatais de la retenir
- Que ce passe-t-il ?
- Mes deux enfants sont encore dans les flammes, ils ne s'en sortiront jamais, je dois y aller !

Ces mots me firent l'effet d'une seau d'eau glacé. Les souvenirs remontèrent à grande vitesse, sous forme de flashs rapides mais complètement distincts. Ma mère avait tenté mainte fois de me protéger. J'étais peu sensible, mais l'amour que portait cette mère ne pouvait me laisser de glace. Sans même réfléchir je fonçais tête baissée dans les flammes, au coeur même de l'incendie. J'avais du mal a respirer mais je devais à tout pis trouver les enfants de cette terrestre.

-Hey ! Les enfants ! Vous êtes où ! Hurlais-je à plein poumons

Je cherchais désespérément une trace, un bruit. La fumée m'empêchait de respirer correctement et je fus prise d'une violente quinte de toux. Si j'étais si sensible, alors les pauvres gosses devaient être dans un état pitoyable. Un cri étouffé retenti. Une fois, puis deux. Puis en canons, comme si deux voix appelaient. C'était eux. Je cherchai a vive allure d'où venait les cris, quand je vis deux jeunes au sol, tentant sans espoir d'échapper aux flammes. Je me posais près d'eux les rassura rapidement et leur dit de me suivre en restant très près. Notre course contre la montre avait déjà débutée. Courir, esquiver les troncs qui tombaient, se méfier des flammes. Mais les choses n'allaient qu'empirer.

L'un des deux chuta, je me précipitais sur lui quand une branche craqua et tomba. Je poussais le poulain et tenta de m'enfuir a temps, mais la branche enflammée vint s'écraser contre mon aile et une partie de mon flanc. J' hurlais sous la brulure, et tentais de me dégager rapidement. Heureusement pour moi, le feu avait fragiliser la branche et je pus m'en sortir vite. J'étendis mon aile encore sauve afin de protéger les enfants de tous débris. La sortie du bois se fit à toute vitesse, mais les petits et sains et saufs, c'est ce qu'il comptait. Ma blessure était cuisante, Je tentais de bouger l'aile mais rien à faire, la douleur était beaucoup trop grande pour que je puisse faire quoi que ce soit. Et trouver un Clerc Heal ici n'était pas la meilleure solution, il ne devait pas soigner les étrangers, encore moins les Pledgiens. Visiblement, tous les rescapés étaient sorti et la zone était mise sous contrôle.

Je m'affairait a éteindre le feu. Les licornes et pégases ramenait de l'eau, tandis que les terrestres et moi-même tentions d'éteindre le feu en l'étouffant sous la terre. Chaque coup de sabot nous permettait d'étouffer des foyers de plus en plus grands. Notre progression fut lente mais certaines. Chaque nouveau jet d'eau nous permettait d'avancer un peu plus, mais certains foyer repartait. Les apport d'eau et de sable étaient constant, personne n'eus de repos cette nuit-là, pas même les blesser. J'avais beau grimacer a cause de la brulure, je mettais du coeur à l'ouvrage, l'incendie devait à tous prix être éteint. Les heures défilèrent lentement, chaque vérification comptait.  et il nous fallut toute la nuit pour éteindre les flammes, et quelques heures de plus pour les braises. La fumée s'échappait encore des troncs calcinés, mais plus une flamme. Nous poussions un cris de joie quand tout risques était éliminé. Le feu n'était plus, s'en était fini. Mais le travail, lui, était loin d'être fini.

Les familles devaient être rassemblées, guider les enfants vers leur parents, et retrouver chaque famille. Les blessés devaient être soigné, pris en charge en cas de traumatisme. Je constatais les dégâts. Plus du quart de la forêt était parti en fumée, mais cela aurait pu être bien pire. Il y aurait pu avoir des morts et le feu aurait pu continuer de s'étendre. Mais le feu avait été maitrisé et les dégâts n'étaient que matériel, et pour cette fois, la propagation de ce désert de cendres que j'avais pu traverser était stoppé… enfin pour ici. Pour ce qui était des dommages équestres, les blessures étaient légères, un médecin allait prendre en charges les cas les plus urgents à Ponyville.

Mon rapport à Sombra allait relaté les événement mais je me passerai de lui dire pour les deux gamins et ma blessure. La mère des deux enfants voulu à tous prix me remercier, m'offrant une bourse pleine d'or, et un toit pour me reposer. Le retour allait être plus long mais j'vais vu ici que la solidarité pouvait faire de grande chose, et que dans des situations critiques la confiance était de mise. Bad Lands ne m'avait jamais appris cela. Peut-être que cette expérience me changerait un peu.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
 
Quête Solo - Incendie au Whitetail Woods ( Finie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Blair Woods [validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Loup y es-tu? (Mission Rang C, Solo, Finie)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Solaristes :: Whitetail Woods-
Sauter vers: