Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haty Redmane
avatar
Lunar Republic

Messages : 143
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 9
Expérience:
55/90  (55/90)

MessageSujet: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Dim 10 Juil - 21:00

Sur la route principale menant au camp de réfugiés répondant au nom de Griffin camp, un convoi remplis de vivres était en route pour approvisionner les réserves des réfugiés. Ce convoi était composé de deux grands chariots remplis à ras bord de caisses de nourritures, de vêtements et de médicaments. Il avait comme escorte une vingtaine de gardes et de soldats du solar Empire, ils étaient bien entraînés et ils avaient de l'expérience dans ce type de mission. Il y avait aussi des jeunes recrues et des militaires qui n'avaient jamais eu ce type d'ordre. Parmi ce groupe, il y avait un poney à la crinière rouge sang et au pelage gris qui dépassait tout le monde d'une voire deux têtes. Le nom de ce poney était Haty Redmane et celui-ci était de mauvaise humeur depuis quelques jours. Il repensa à ce qui s'était passé dans il était allé faire son rapport il y a une semaine à son supérieur à Canterlot. Il allait rendre son rapport, mais on lui avait ordonné d'aller rejoindre le prochain convoi en direction du camp de réfugiés. Il dut obéir, mais quand il reviendrait faire son rapport il pourrait alors faire cette promesse qu'il avait fait lors de sa mission à Pretuskria, promesse qui était de frapper son supérieur pour lui avoir dit que c'était un simple test. Il avait trouvé le convoi à Poneyville et après avoir salué le chef du convoi qui s'appelait Spear Green qui était un vieux pégase à la robe verte et avait une curtie mark qui représentait une lance sur un chariot. Il fit la connaissance des autres gardes et soldats de l'escorte puis une fois que ce fut fini, ils se mirent en direction de Griffin camp.

Quand ils arrivèrent enfin à destination, Haty pouvait voir les nombreuses tentes, abris de fortune et les rares habitations qui avaient été montés et construits par les réfugies et les autorités du Solar Empire. Ils furent accueillis par un nombre conséquent de gardes du camp. Il y avait beaucoup de poneys, mais il y avait aussi quelques griffons qui les accompagnaient. Redmane s'approcha de la tête du convoi et il vit que le pégase vert était en train de discuter avec un poney en armure qui devait être le chef de la garde du camp. Il n'arrivait pas à les entendre et préféra rester en arrière pour éviter tout problème. Après une dizaine de minute de discussion, le convoi reprit sa route, escorté par les gardes qui les avaient attendus à l'entrée. Alors qu'ils traversaient le camp de réfugiés, Haty regarda autour de lui et il put voir la misère partout. Il pouvait voir que leur passage remplissaient d'espoir les nombreux griffons et les autres réfugiés, donc la plupart venaient du crystal Empire, enfin ceux qui étaient présent à ce moment-là dans la rue. Il en vit certain partir, sans doute pour prévenir les autres réfugiés, et il entendit le chef de la garde lui dire de faire attention. Il mit sa patte sur la garde de son épée et continua à avancer. Plus le convoi avançait, plus il y avait de monde autour ce celui-ci, le poney à la crinière rouge sang craignait qu'à tout moment il puisse y avoir un débordement et que ça tourne au drame. À son plus grand soulagement tout se passa bien et ils arrivèrent enfin à un entrepôt, celui que le camp utilisait pour stocker les vivres et les fournitures.

Une fois que les chariots furent déchargés de leurs contenus, Haty demanda au chef du convoi s'il y avait encore du travail ou s'il pouvait disposer jusqu'au lendemain matin. Celui-ci lui répondit qu'il avait quartier libre et que la taverne la plus proche se situait à une dizaine de mètres de l'entrepôt vers les habitations. Le poney le remercia et alla sans tarder à l'endroit indiqué. Il marcha pendant une dizaine de minute et vit la fameuse taverne. Il alla dans sa direction quand il remarqua près d'un abri, une batpony avec une armure lunatique en morceau. Il s'approcha de la jument, sortit une petite bourse remplis d'argent et la lui donna en disant :

« Tiens, voilà un peu d'argent, je te conseil de retourner dans le royaume de Luna… Tu seras mieux traiter. »

Puis il se retourna, il marcha un peu avant de revenir vers la Batpony de lui tendre la patte et lui dire :

« Bon, après réflexion je fais d'offrit le repas et un lit pour cette nuit. Viens avec moi à la taverne… sauf si tu préfères que je te laisse ici. »

_____________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Midnight Blossom
avatar
Changeling Swarm

Messages : 36
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
73/110  (73/110)

MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Mer 20 Juil - 13:35

Rencontre entre un Terrestre

et une mendiante Batpony
Haty et Midnight



C'était le soir, et la température tombait drastiquement. C'était le moment que les mendiants et survivants craignaient le plus. L'arrivée du froid. Ils étaient nombreux dans le camp de réfugiés à se blottir les uns aux autres afin de se donner chaud. Un moyen peu onéreux de se réchauffer, car peu d'entre eux avaient encore de quoi se payer une paillasse pour la nuit. La plupart avaient encore quelques sous sur eux, mais préféraient les économiser pour acheter quelque nourriture ou alcool. C'était également un bon moyen de se réchauffer, même si bien plus éphémère. Mais les réfugiés n'étaient pas seuls. De nombreux soldats parcouraient le camps, tentant de protéger les vivres et d'offrir des rations équitable à chaque famille. Il fallait rationner le pain et l'eau claire, et dans ce genre de cas, les boucliers avaient toujours pu maintenir les agitateurs à l'écart. Le Solar Empire faisait de son mieux pour se relever, offrir à ses habitants un semblant de vie, mais le cataclysme avait fait chuter les récoltes, et créé beaucoup plus de demande que d'offre.

Parmi tout ces sans-abri se trouvait une jeune femme, portant les lambeaux d'une armure Lunariste. Cette armure n'offrait plus aucune protection, et ne servait que de vêtement d'appoint pour lutter contre le froid. Une cape rapiécée lui couvrait la tête, et la protégeait en cas de pluie. Malgré tout, cette jeune pouliche était particulièrement jolie. La boue qui lui couvrait le visage, et la faim qui lui creusait les joues n'entachaient presque rien à son charme naturel. Elle avait rejoins un convoi de réfugiés il y a de cela une bonne semaine, et avait depuis fait profil bas. Plusieurs fois, on avait tenté de lui offrir quelques cadeaux, des vivres ou de l'alcool pour tenir, mais elle avait toujours refusé poliment, expliquant que d'autres en avait plus besoin qu'elle. Cette jolie fleur avait donc bonne presse auprès des plus nécessiteux, car elle avait déjà partagé ses rations avec quelques enfants. Et pourtant...

Pourtant la jeune femelle n'était en rien un ange. La Batpony était sous couverture, travaillant en réalité pour le reine Chrysalis. Son infiltration dans le camps avait pour but de récolter un maximum d'informations concernant l'état du camp et des tensions qui risqueraient de créer une révolte. Il fallait savoir si une révolte interne au Solar Empire pouvait affaiblir les forces de l'empire du Sunbutt, et ainsi créer une ouverture dans ses rangs. Peu importe qu'il faille causer la famine dans un camp comptant des enfants, si cela pouvait être profitable à la Grande Reine.

Aujourd'hui venait d'arriver un nouveau convoi. Un jeune griffon venait d'en avertir Midnight, qui acquiesça doucement. Tandis que tous se ruaient vers le convoi, elle se rendit en direction du hangar qui servirait à stocker cette nourriture et cette eau claire. Elle compte le nombre de soldats qui entouraient les lieux, et soupira en les sachant bien trop nombreux pour qu'elle ne puisse agir. Les convois étaient peu nombreux, mais très chargés, et donc très protégés. Elle nota cela dans sa tête, et c'est alors qu'un des soldats qui avaient fait parti du convoi s'approcha d'elle. Elle disparut rapidement de son poste d'observation pour s'appuyer contre le coté d'un abri de fortune. Elle baissa la tête, ayant prévu de le suivre à son insu lorsqu'une bourse lui tomba contre la cuisse. Elle fut surprise et releva la tête, prenant un air des plus charitable. L'étalon à la chevelure rouge sembla s'en aller, puis revint sur ses pas pour offrir le gite et le couvert à la demoiselle pour la nuit.

Une fois de plus, le charme de la batpony semblait avoir fait son effet. Il n'était pas rare que des gens sans scrupules invitent des nécessiteux pour pouvoir abuser d'eux, et une jolie demoiselle comme elle était probablement une cible de choix. Cependant, il y avait nombre d'information que l'espionne pouvait obtenir auprès d'un soldat tel que lui, et donc elle ne pouvait pas se permettre de refuser ses avances. Elle devrait trouver un moyen de disparaitre avant que les choses ne deviennent glauques.


" Oh... Merci, Monseigneur... Mais je ne saurais pas comment vous rembourses cet acte de gentillesse. Je vous en remercie, Monseigneur. "

Sa voix était douce et presque suppliante. Elle était bonne comédienne, et faisait de la tromperie un véritable style de vie. Elle avait toujours utilisé ses charmes pour survivre et il lui était devenu routinier de manipuler les mâles pour leur faire faire ce qu'elle désirait.

" Je n'ai plus rien qui m'attend à la Lunar Republic... J'ai perdu le semblant de foyer dont je disposait lorsque le Changeling Swarm s'est attaqué à Ottapaw... Je n'avais nulle part où aller, et l'explosion du volcan n'a fait que donner le coup final à mon malheur... Ces réfugiés ont eu la gentillesse de m'accueillir parmi eux... et je n'aurais cesse de les en remercier. "

Et que voici une belle histoire, brodée de vérité. Effectivement, le Changeling Swarm avait détruit le semblant de foyer qu'elle avait... un tunnel sombre dans lequel elle était esclave et servait à combler les pires désirs de ses matons. Le Changeling Swarm l'en avait libérée, et elle avait depuis voué son corps et son âme à servir la personne responsable de sa libération. La seule qui comptais à ses yeux désormais. La toute puissante reine Chrysalis.

Sur ces mots, la jeune batpony se releva donc. Les restes de son armure de Lunariste firent un léger bruit de métal tandis qu'elle se redressait avec difficulté. Elle n'était pas si affaiblie que cela par la faim, mais cela faisait partie de son rôle. Quand à l'armure, il n'avait pas été difficile de se fournir une armure de soldat féminin sur le champs de bataille d'Ottapaw. Elle l'avait ensuite minutieusement détruite pour la rendre plus crédible et l'alléger, car la jeune femme n'avait jamais porté pareille tenue, et avait du mal à se déplacer lorsqu'elle en était vêtue. Elle était recouverte de quelques égratignures et blessures qui étaient plus du à sa vie parmi les réfugiés qu'à un rôle, mais ajoutait à son récit un coté réel. La cape qu'elle portait, quand à elle, était rabattue, mais dissimulait avantageusement sa Cutie Mark.

Elle se mit alors à suivre l'étalon en direction de la taverne. Ce lieu était plus ou moins solide, et était bien surveillé par les gardes, car la concentration de nourriture attiraient vols et débordements. Alors qu'ils s'apprêtaient à entrer, l'un des gardes leur bloqua le passage, pointant la jeune batpony du regard.


" Halte. Je suis navré, mais j'ai des ordres... seules les personnes pouvant payer peuvent entrer... C'est pour éviter les vols de nourriture, vous comprenez. Ce n'est pas contre vous, mais... J'ai déjà vu cette demoiselle plusieurs fois par ici, et elle ne semble pas avoir le moindre sou vaillant. "

C'était clairement adressé à Haty, mais le garde semblait plus avoir des doutes envers Midnight, qui avait jusque là parfaitement tenu son rôle de mendiante.
Revenir en haut Aller en bas
Haty Redmane
avatar
Lunar Republic

Messages : 143
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 9
Expérience:
55/90  (55/90)

MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Sam 23 Juil - 23:12

Haty attendais la réponse de la batpony et il en profita pour mieux la regarder. Il pouvait voir que c'était une très belle jument, elle avait un visage avec des traits fin, une belle couleur de fourrure grise clair et une crinière de couleur bleue violette. Ce qui faisait réellement la beauté de cette batpony était ses yeux, son iris avait la lueur de l'or alors que ses pupilles ressemblaient à ce qu'un chat. Le poney était sous le charme de cette jument. Elle lui rappela la batpony qu'elle avait rencontré à la maison close lors de sa dernière mission. Il entendit la voie douce et suppliante de la mendiante qui le remercia et qui allait rembourser sa dette de n'importe quel façon. Le garde solariste alla lui répondre que ce n'était pas la peine que l'ancienne soldate lunariste enchaîna et lui raconta qu'elle n'avait plus rien à la Lunar Republic et que les autres réfugiés l'avaient aidés. Il se dit qu'elle avait elle aussi perdus de la famille lors de ces événements. Puis il l'aida à se relever, il remarqua que la jument avait des blessures sur son corps. Puis il se mit en route vers la taverne, il remarqua que celle-ci fut gardé par plusieurs gardes, environ cinq à six poneys à l'extérieur et alors qu'ils allaient rentrés ils furent interpeller par l'un des gardes. C'était un terrestre assez robuste et qui semblait avoir de la bouteille en ces lieux. Il leur dit qu'il était désoler et que seul les personnes pouvant payer pouvait rentrer à l'intérieur de l'établissement. Haty lui répondit avec une certaine frustration :

« Elle est avec moi, je lui paie le repas et le lit pour une soirée alors fiche nous la paix. »

Le garde lui répondit qu'il avait ses ordres et qu'il ne bougerait pas de l'entre pour les laisser passer. Le géant était de mauvaise humeur en entendant cela, il voulait juste passer un bon moment avec la mendiante devant un bon repas et ce n'était pas un simple garde qu'il allait l'empêcher. Il commença s'énerver tout en frappant le sol avec son sabot droit quand il entendit une voie qu'il crut connaître. Une licorne qui était dans la taverne alla voir le garde sans regarder Redmane et la soldate Lunariste et lui demanda ce qu'il se passait. Le garde le salua ce qui indiquait que c'était un officier supérieur, puis il lui expliqua la situation. La licorne regarda les deux poneys et il fut surpris en voyant le poney à la crinière rouge. Le terrestre à la robe grise observa la licorne. C'était un étalon qui avait l'armure solariste, sa robe était jaune alors que la crinière était bleue. Il avait l'impression qui connaissait cet officier, mais où il l'a rencontré. Alors qu'il essaya de se souvenir, la licorne dit au garde de la porte :

« Soldat, c’est bon, c’est un gars à nous et c’est pas un tendre.»

« certes sergent, mais j’ai mes ordres. »

« vous pouvez les oubliez, c’est une vielle connaissance à moi et tu le connais sans doute sous le surnom de « La lame Sanguinaire. »

En entendant le surnom d’haty, le garde regarda d’un autre œil le solariste et s’écarta tout en s’excusant de s’être montrer grossier. Redmane fut surprit par un tel changement d’aptitude et il avait le souvenir qu’on le surnommait ainsi à cause de sa marque de beauté. Il entra dans la taverne avec la batpony avant de remercier la licorne pour son aide, celui-ci lui répondit :

« pas la peine de me remercie Haty, j'ai juste aidé un ami de la promotion.»


« Comment ça, je me souviens de t'avoir rencontré quelque part, mais où ? »

« Tu ne te rappelles pas, c'est moi Sword Iron, on était ensemble pour les entraînements aux camps militaire de Canterlot. «


Le grand poney se mit à digérer les paroles que lui avait dites la licorne et il chercha dans sa mémoire les années d'entrainements de la garde Solariste. Puis il ouvrit grand les yeux et regarda son interlocuteur :

« Je me souviens de toi maintenant, qu'est-ce que tu fais dans ce camp et depuis temps tu es devenus sergent. »

« Je fais tout d'expliquer, mais ça va être autour d'une bonne table. »

Puis les trois poneys allèrent en direction d'une table situer vers le fond, puis ils s'assoient et ils virent le serveur arriver et leurs demander ce qu'ils voulaient. Haty pris une assiette de crudités accompagner de pomme, une chope de bière et une bouteille, le sergent quant à lui pris simplement une chope d'hydromel. Quant à la mendiante, il ne put entendre ce qu'elle prenait comme il était heureux de retrouver un camarade et qu'il était en train de discuter :

« Alors, raconte-moi comment tu as fait pour devenir sergent de la garde dans ce camp de réfugier ?»

« Il n’a pas grand-chose à raconter, une fois que je suis devenus un garde, on m’a envoyer à Manehattan et là-bas j’ai bien obier aux ordres et fait régner la loi et quand il eut la catastrophe, on m’a nommée sergent et envoyer ici, ça fait maintenant un mois que je suis là. »

« je comprends un peu mieux, mais pourquoi le garde à l’entrer à réagir bizarrement en entendant mon surnom ? »

A ce moment-là, le serveur arriva et servir les différents plats et boissons aux poneys. La licorne but une gorgée de son hydromel avant de poser sa chope sur la table :

« Je ne peux pas te dire grand-chose devant elle, une fois que tu auras fini ton plats rejoints moi, je serais au comptoir. »

Ensuite, il se leva et alla vers le bar. Haty ne dit rien et pensait qu’il avait sans doute un rapport avec le massacre de son village et son surnom. Il commença à manger son assiette et boire un peu avant de regarder à son tour la Batpony. Il se mit à réfléchir à cette soldates lunariste, elle n’avait pas l’air d’être une réfugier comme les autres, mais pourtant il ne savait pas si c’était son instinct ou s’il ne devenait pas parano. En même temps, le royaume de Luna était à l’opposer du camp de réfugier. Il ne savait pas ce qui clochait avec la batpony. Il finit son verre, regarda rapidement le corps de la jument. Il pouvait voir qu’elle avait eu des blessures, mais rien qu’il indiquait qu’elle les avait reçu lors d’un combat. Il remplit sa chope en bière en prenant une partie contenus dans la bouteille et dit avec une voie plutôt neutre :

« Alors raconte-moi plus en détail comment tu es arrivé ici, je ne peux pas croire que tu sois une soldate… je penserais plutôt que tu es une civile qui a pris l’armure sur un cadavre… Enfin, je ne te dénoncerais pas pour ça… par contre comment tu t’appelles et pourquoi qui es-tu réellement »

Puis il but une gorgée de bière et continua à manger tout en attendant la réponse de son interlocuteur.







_____________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Midnight Blossom
avatar
Changeling Swarm

Messages : 36
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
73/110  (73/110)

MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Dim 24 Juil - 15:07

Rencontre entre un Terrestre

et une mendiante Batpony
Haty et Midnight

Midnight semblait gagner. L'étalon n'était pas insensible à ses charmes, et il n'en fallait pas bien plus pour qu'elle ne commence à tisser sa toile. Une toile de mensonges et de mots doux suffisait souvent à amadouer la plupart des mâles. Celui-ci venait de s'imposer auprès du garde afin d'assurer l'entrée à la mendiante. Le garde semblait camper sur ses positions lorsque le sergent fit son apparition. Midnight l'avait déjà croisé plusieurs fois dans le camps, à réguler les aller et venues, mais elle ne s'en était jamais véritablement approchée. Celui-ci appuya les dires de ce jeune soldat à la crinière de sang, ce qui permit à la demoiselle de suivre le groupe à l'intérieur de la taverne.

L'ambiance n'était pas réellement festive dans un lieu pourtant prévu pour recevoir des convives, mais rien dans Griffin Camp ne l'était. Les gardes semblaient chacun garder de manière fixe les entrées du lieu, et la jeune batpony le nota mentalement. Il fallait savoir rapidement combien de temps duraient les cycles de garde, mais probablement plusieurs heures. Un serveur vint les voir, et Midnight fit un petit sourire d'ange avant de demander un potage bien chaud. C'était un plat peu couteux, facile à faire en grande quantité et surtout nourrissant, ce qui n'était donc pas surprenant venant d'une supposée mendiante.

Tandis que les deux soldats solaristes engageait la conversation, se rappelant quelques faits, l'espionne observait les alentours. Utilisant l'oreille fine des batponies, Midnight parvint à écouter les conversations de deux gardes pas encore en service discutant du temps qui leur était alloué avant de retourner travailler. La conversation était cependant étouffée par le brouhaha ambiant Midnight n'en saisit qu'une partie.


" ... saoule de retourner bosser... On va repartir pour six heures de galère... Marre de cet endroit... "

" Mouai... Plus qu'une demi-heure de liberté avant le prochain roulement... Je me demande ce qu'ils font sur le front... Parait que Blind Pick s'est encore pris un~... "

Mais ce fut l'arrivée des plats qui interrompit son écoute. Elle sourit de nouveau au serveur d'un air charmeur, le remerciant chaleureusement. Le serveur, un gryphon blanc plutôt malingre, aux plumes ébouriffées, sourit doucement de son bec avant de repartir, visiblement heureux d'avoir été ainsi remercié par la jolie demoiselle. Elle reporta alors son attention vers ses hôtes, ainsi que sur sa portion de nourriture encore fumante. Elle prit une profonde inspiration de ce fumet délicieux avant de manger sa part avec une certaine délectation tout en faisant de son mieux pour ne pas passer pour une véritable vorace. Afin de rendre son infiltration plus crédible, elle avait totalement endossé le rôle de mendiante, jusqu'à s'affamer. Les deux soldats reprirent donc leur conversation, mais le sergent semblait ne pas vouloir continuer celle-ci bien longtemps en présence de la Batpony, ce qui intrigua la pseudo-mendiante. En quoi les informations concernant le surnom du premier soldat pouvait-il être soumis à tant de secret? Peut-être était-ce du à un passé sanglant, et qu'il ne voulait pas que la pauvresse n'ait peur de son nouvel -ami-. Midnight aurait surement sourit à cet effort pour garder Haty pur aux yeux d'une jeune fille, tant elle-même pouvait être le véritable danger à cette table. Suite à cela, le sergent quitta la table pour aller se rendre vers le bar. Il était clair qu'il attendait que Haty le rejoigne, et Midnight comptais bien là dessus. Elle comptais bien sacrifier l'information sur le nom du géant pour parvenir à ses fins. Cette taverne n'était pas bien loin des réserves de nourriture, et c'était un parfait lieu de départ pour aller mettre à mal l'ordre établis dans ce camps. Cependant il lui fallait pouvoir disparaitre, ou du moins devenir insoupçonnable, et une nuit dans cette taverne allait lui donner exactement ce dont elle avait besoin. Un alibi.

Cependant il lui fallait d'abord trouver une raison pour que ce soldat lui laisse carte blanche pendant de longues minutes, maintenant qu'il lui avait permis de pénétrer les lieux. Celui-ci venait de se retourner vers elle et l'assaillit de questions sur ses origines et son identité. Il semblait avoir compris qu'elle n'avait jamais appartenu à un quelconque corps d'armée Lunariste, ce que la jeune demoiselle ne démentirais pas. Impossible de faire croire à un militaire qu'on en est soi même un si l'on ne connait rien des façon d'agir militaires, surtout qu'elle ne savait pas s'il disposait d'informations sur les corps d'armée de la Lunar Republic. Elle décida donc la seconde option: La vérité voilée.


" Oh... Je suis navrée si vous avez cru que j'étais militaire... Non, je n'ai jamais reçu une telle formation... J'ai juste fui les champs de bataille. Beaucoup de cadavres recouvraient le sol d'Ottapaw, et je devais me protéger... je ne savais pas ce qui allait m'attendre à l'extérieur des murs... Donc j'ai pris une armure sur un corps... J-Je vous jure que je ne l'ai pas tué! Elle... La pauvre demoiselle était déjà morte... mais j'avais si peur que j'ai pris l'armure... Et je me suis enfuie... Elle déjà bien endommagée, mais au moins elle ne me ralentissait pas... Je crois que j'en ai encore perdu des morceaux avant de trouver un groupe de réfugiés... J'avais peur des bandits, alors je leur ai demandé si je pouvais les rejoindre. Ils m'ont de suite accepté sans rien demander en retour alors... Je leur en suis extrêmement reconnaissante. Quand à mon nom... Je m'appelle Silver Petal. " Elle repoussa son assiette vide vers le centre de la table avec un sourire charmeur. " Merci infiniment pour ce repas... Je ne sais vraiment pas comment je pourrais vous remercier convenablement. "

Il était véritablement difficile pour un non avisé de découvrir quelles parties du discours de Midnight étaient vraies, et lesquelles étaient fausses tant elle était bonne actrice. Elle avait toujours été douée pour la manipulation, et il n'était pas difficile pour elle de jouer une émotion. Tandis qu'elle parlait de sa fuite d'Ottapaw, elle avait pris une voix tremblante, emplie de chagrin et de peur à l'idée de se voir accusée du meurtre d'une militaire alors que la vie de n'importe qui hors du Changeling Swarm lui étaient particulièrement insignifiant. Cette veuve noire faisait juste usage de ses paroles tel la plus tranchante des lames.

Au final, le serveur revint pour débarrasser les assiettes vides. Il fit un petit clin d'oeil amical à la batpony qui eut un petit sourire en sa direction. Elle ne ressentais rien pour le gryphon, mais l'avoir sous la patte pouvait toujours être utile. Un idiot de plus sous sa coupe lui ouvrirait des portes. Elle prévoyait déjà des voies de sortie en cas de problème. Mais elle devait forcer le destin si elle voulait pouvoir agir en toute discrétion. Et pourquoi pas tenter d'obtenir quelques informations au passage.


" Et vous? D'où venez vous? Je suppose que vous êtes venu en compagnie du dernier convoi de vivres. Avez vous eu des problèmes en venant? Les routes ne sont plus sures... Alors si vous n'avez pas eu de problème j'aurais aimé connaitre votre itinéraire, si un jour je veux rejoindre la capitale. "

Midnight tentait de cacher au mieux la demande d'information. Ce qu'elle voulait c'était surtout l'itinéraire emprunté par le convoi, afin que le Changeling Swarm sache quel lieu embusquer afin de couper les vivres au camps, provoquant des conflits internes par manque de nourriture. Il fallait cependant que cela reste subtil. Elle joua donc l'étonnement, puis le gêne. Elle baissa doucement la tête d'un air désolé avant d'ajouter.

" Mais quelle idiote je fais... vous m'offrez un repas et je n'ai même pas la politesse de demander le nom de mon chevalier blanc. Comment dois-je vous appeler? J'ai cru entendre votre ami vous appeler Haty, mais je ne voulais vraiment pas paraitre indiscrète. J'ai bien peur que votre ami ne veuille pas de moi, donc je ne voudrais pas non plus vous occuper trop longtemps... Ma place n'est pas auprès de vous, mais dans la rue, je suppose. "

Le sentiment de pitié était facile à cultiver, surtout que Midnight avait fait de son mieux pour que les plus pauvres du camps la voie comme une gentille demoiselle au grand coeur. C'était donc bien plus facile de paraitre humble lorsque tous la citait comme exemple de pureté... même si tout ceci n'était qu'un façade cachant un coeur froid et calculateur.

Revenir en haut Aller en bas
Haty Redmane
avatar
Lunar Republic

Messages : 143
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 9
Expérience:
55/90  (55/90)

MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Jeu 4 Aoû - 22:48

Haty écouta avec un grand intérêt, ce que disait la mendiante. Celle-ci lui raconta son histoire en tremblant et en pleurant comment elle avait fui le champ de bataille de Ottopaw et comment elle avait rejoint un groupe de réfugier. Puis elle lui révéla son nom qui est Silver Petal. Le poney à la crinière rouge sang avait déduit que ce qu'elle avait dit était vrai, même s'il y avait quelque chose qu'il n'allait pas. Il ne savait pas ce que c'était et il se dit c'était seulement son imagination. Puis il vit la batpony repousser son assiette, lui sourire chaleureusement et le remercia de lui avoir payé ce repas. Redmane lui sourit en retour et lui dit avec un peu de difficultés à dissimuler son rougissement que ce n'était pas la peine de le remercier. Il finit de boire sa chope pour se calmer, car le sourire de Silver Petal lui avait fait de l'effet et il se sentit comme un jeune adolescent devant une jument magnifique. Par contre, il ne savait pas en quoi elle pourrait le remercier et si c'est à ce qu'il pensait alors il devra refuser. Par contre, il ne savait pas si c'était à ça que voulait dire la mendiante ou à autre chose. Il préfère attendre comment va se dérouler le reste de la soirée.

Puis il vit le serveur arriver pour prendre les assiettes vides. Il crut voir que le griffon était attiré par la mendiante, comme celui-ci avait fait un clin d'œil et que la batpony le lui avait rendu en souriant. Puis il donna au serveur un petit pourboire et lui demanda de lui ramener une autre bière. Ensuite il entendit la mendiante lui demander avec étonnement qu'où il venait, s'il était arrivé avec le dernier convoi et si les routes étaient devenus dangereuse et connaitre l'itinéraire pour aller à la capitale. Le solariste fut étonner de cette question, car si elle était bien arrivée avec d'autre réfugier, alors elle doit connaitre l'itinéraire et les dangers de la route. Puis il remarqua qu'elle baissa la tête avec un air gêné avant de s'excuser sur son manque de politesse, elle voulait savoir comment s'appelait le géant qu'elle le considérer comme un chevalier blanc. elle avait bien remarqué, même si c'était pas du tout discret que le sergent et lui avaient besoin de parler seul à seul. Elle rajouta aussi que sa place était dans la rue et non dans la taverne avec le géant.

En entendant la dernière phrase de la mendiante, Haty frappa la table rapidement et assez fort pour que la batpony puisse être surpris et lui dit :

« Ne me compare à ces nobles qui dédaignent les autres à cause de leurs rangs ! Si je décide d'aider quelqu'un je le fais et personne ne pourra m'empêcher de le faire ! »

Il ne dit rien pendant, jusqu'à que le griffon revient avec la chope de bière et la posa sur la table devant le poney. Le géant le remercia et il vit sur le visage du serveur une certaine colère. Le solariste pensant que celui-ci était mécontent de la façon dont il avait parlé à la mendiante. Il laissa le griffon s'en aller, pris une gorgée de sa chope avant de reprendre la discussion :

« J'aurais facilement pu être à ta place, foire même pire… Sinon, je m'appelle Haty Redmane, je viens en effet d'arriver avec le dernier convoi et nous venons de la capitale… En ce qui concerne les dangers, je peux vous dire que ça a était plutôt calme et en ce qui concerne le trajet tu devrais le connaitre, comme tu es venus par convois avec les autres réfugiés… en ce qui concerne la route pour aller à la capitale, le chemin le plus sûr serais d'aller vers d'Appleloosa, puis vers Ponyville et enfin Canterlot. »

Le poney à la crinière rouge sang fut sincère en lui disant qu'il a failli être à sa place, il savait que si on ne l'avait pas retrouvé après le massacre de son village, il ignorait comment son avenir aurait pu être changé à ce point sans cette intervention. Par contre il préférer ne rien dire sur l'itinéraire de son convoi. Il savait que les convois allait directement au camp de réfugier sans passer par aucune étape. C'était pour plus de sécurité et surtout la crainte d'une embuscade entre les étapes importantes. Mais en ce qui concerne le retour, ils passaient par la voie principale qui traverse Appleloosa et d'autres et villages solaristes. Ils avaient moins de risques de se faire attaquer comme les chariots étaient vide et n'intéressait pas les bandits et autres groupes de malfaiteurs qui ne voulaient avoir que le contenu de la cargaison. Il n'était pas sur en ce qui concerne la sureté de la route qu'il avait donnée à la batpony, mais c'était le seul chemin assez sur pour une personne voyageant seul.

Puis il appela le serveur pour savoir s'il y avait des chambres de libres pour la soirée, le griffon lui répondit qu'il avait en ce moment une seule chambre de libre et que les places encore libre se trouvait dehors. Haty lui dit de réserver la chambre pour Silver Petal, puis il se leva tout en s'excusant à la batpony de devoir la laisser seul pendant un moment, pris sa chope de bière et ensuite il va rejoindre le sergent Sword Iron au bar. Celui-ci était en train de boire sa bière tout en regardant Haty et la mendiante. Quand le géant arriva à sa hauteur, la licorne lui tendit sa chope vers son collègue :

« alors, vielle racaille, c'est seulement maintenant que tu me rejoins ? »

« Et oui, j'avais une petite discussion avec Silver Petal. »

Le solariste à la crinière rouge s'installa au bar près du sergent. Puis il avait sa chope, il alla frapper celle de la licorne pour lui et celui-ci fit de même. Ils étaient habitués à le faire quand ils allaient ensembles à la taverne après les entraînements. Puis après avoir bu une gorgée, la licorne repris la discussion :

« C'est comme ça qu'elle s'appelle cette réfugier… ne me dit pas que tu es intéressé par elle ? »

Haty regarda Sword avec un air outré :

« Ne dit pas de conneries, je l'aide, car j'en ai envie. Je n'ai aucune intention de dormir avec elle… tu devrais me connaitre, je ne suis pas ce genre de poney. »

La licorne sourit, regarda vers la mendiante pour mieux observer les formes de celle-ci, puis il se retourna pour faire face au bar :

« C'est vrai, tu détestais faire le premier pas, tu préférais que c'était les ponettes qui te proposaient de passer du bon temps avec elles. Alors que nous autres, on allait directement demander et on se faisait rembarrer la plupart du temps… sinon, je dois bien l'avouer, cette batpony est vraiment jolie. »


« Je suis bien d'accord avec toi pour dire qu'elle est jolie, surtout en ce qui concerne son visage et quand tu parles avec elle, on a l'impression d'être à côté d'une sirène… sinon, tu dois l'avoir déjà vus dans le campement non ? »

« Je ne crois pas, en même temps il a énormément de monde dans ce camp et je ne suis pas partout à la fois… par contre j'ai entendus parler de quelques rumeurs concernant une batpony et je pense que c'est celle-ci. »


« Et ça disait quoi ? »

« En gros, ça disait qu'il avait une mendiante batpony qui aidait les autres réfugiés les plus pauvres à vivre un peu mieux… c'est simple, on la considère presque comme une sainte. »

Haty fit un signe de tête pour dire qu'il avait compris. Il finit de boire sa chope d'alcool et demanda pourquoi une telle discrétion pour son surnom. La licorne lui répondit qu'il lui en parlerait une fois qu'ils seraient dehors. Puis le sergent fini lui aussi sa chope avant de poser l'argent sur le bar que le barman en profita pour ramasser les pièces. Le géant paya les repas et les boissons qu'il avait demandés et de ce qu'avait pris Silver Petal. Ensuite les deux solaristes sortirent de la taverne et se mirent à se promener dans le campement. Redmane suivis Irons qui alla à l'opposer de la réserve et lui demanda pourquoi ils avaient besoin de sortir de la taverne pour parler. La licorne lui répondit avec une voie assez basse :

« C'est simple, on pouvait facilement nous entendre alors qu'à l'extérieur, on ne fait pas attention à deux personnes qui se promenez dans les ruelles… en ce qui concerne ton surnom, c'est un peu compliquer. »

Haty le regarda avec un air surpris et lui répondit tout avec la même voie basse:

« Comment ça, j'avais déjà ce surnom avant le massacre de mon village, alors pourquoi ça doit rester secret ? »

« Disons que faut mieux que les civils ne connaissent pas ton existences… ça ferait une mauvaise publicité pour la garde civil… si on apprenait qu'un garde est allée dans un hôpital psychiatrique après avoir était retrouver au milieu d'un massacre… »

« Ne me dit pas qu'on pense de ça de moi !!! »

Le géant avait crié cette dernière phrase avec fureur, ce qui avait attiré l'attention des réfugiés qui étaient présents sur le chemin. Haty entendit les passants en train de se demander ce qu'il était en train de se passer et il vit la licorne en train de dire aux autres que ce n'était rien et que c'était une simple histoire de juments. Puis il attira son collègue vers un lieu sombre où avait personnes et de lui dire à voix basse avec un air grave et énerver :

« Mais t'es malade de gueuler ainsi, je te signale que c'était pour parler en discrétion et avec ce que tu nous as fait ça serais difficile de dissimuler ça… L'information doit être déjà en train d'être transmis à tout le monde… ici, soit tout le monde le sait, soit personne ne le sait... et concernant ton histoire, si tu ne m'avais pas coupé, je t'aurais dit que toute la garde connait la vérité. On sait que c'est les Pledgiens qui ont fait le coup, alors que toi tu es arrivé après la bataille et que tu as massacré les soldats du dark pledgen qui étaient restés. »


« C’est seulement mon surnom Sword, tu crois vraiment que les gens vont s’intéressé à moi, je ne suis qu’un simple soldat… j’ai l’impression que tu deviens parano. »


« T'es vraiment resté le même depuis le camp d'entrainement, tu t'en fichais que ce qui pouvais t'arriver sans penser aux conséquences qui pouvaient toucher les autres… et c'est vrai que dans Griffin Camp, on devient vite parano… Entre le capitaine qui fait régner sa loi sur le camp en toute légalitée, les griffons qui sont en train de s'énerver et qui peut déclencher une révolte à tout moment et je ne parle pas des voleurs et des espions… donc effectivement je suis sur les nerfs. »

Le poney à la crinière rouge ne savait pas comment réagir en entendant cela, il ne pensait pas que la situation était à ce point dramatique. Il demande alors pourquoi le capitaine fait sa loi. La licorne le regarda et lui dit qu'il expliquerait tout ça un peu plus tard et que la seule chose qu'il devait savoir était que les rations n'étaient pas distribuées correctement et que le bâtiment de la réserve ne contenait pas beaucoup de rations. Il expliqua aussi que les caisses de ravitaillement étaient envoyées dans plusieurs endroits discrètement pour éviter tous ennuis avec les voleurs et les espions. Haty ne dit rien et proposa à la licorne de retourner à la taverne.

_____________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Midnight Blossom
avatar
Changeling Swarm

Messages : 36
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
73/110  (73/110)

MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Ven 19 Aoû - 11:24

Rencontre entre un Terrestre

et une mendiante Batpony
Haty et Midnight


La discussion avançait doucement. Midnight feignait de s'intéresser à son interlocuteur, ne voulant en vérité que les informations concernant le convoi. Certes, en apprendre plus sur un garde pouvait toujours s'avérer utile. Celui-ci sembla d'un coup s'énerver, ce qui surprit la demoiselle. Elle recula sur son siège, baissant les oreilles et écarquillant les yeux sous l'effet de la surprise. Celui-ci insista sur le fait qu'il n'était pas un de ces nobles qui dédaignait les autres, et qu'il aurait lui aussi pu finir dans les bas fonds d'une ville de rescapés s'il n'avait pas été récupéré. Midnight n'était pas particulièrement touchée par son récit, mais resta sans voix. Elle ne le laissa pas percevoir, mais son sang n'avait fait qu'un tour, et elle retenait avec maestria une violente envie de tuer son interlocuteur. Cependant le lieu était bondé, et en grande partie de gardes, ce qui avait rapidement permis à la jeune batpony de se retenir.

Heureusement, le serveur passa à porté, et Haty en profita pour demander de donner une chambre à la demoiselle. Celle-ci y voyait une magnifique occasion de se soustraire à la foule et au regard des divers membres de la garde. Elle observa son interlocuteur s'éloigner et rejoindre son ami militaire. Midnight leur offrit alors un joli sourire avec un signe de tête, montrant un signe visible d'affection à ses nouveaux -amis-. Le griffon était resté aux cotés de la jeune mendiante et une fois les deux soldats sortis de la taverne pour discuter, il se tourna vers la jeune fille, qui visiblement lui avait tapé dans l'oeil.


" Puis-je vous amener directement à votre chambre? "

La demoiselle se tourna alors vers lui et lui fit un regard qu'elle voulait adorable et doux. Elle acquiesça doucement avant de suivre le piaf. Elle jeta un dernier regard à la salle, se souvenant de ce que les autre gardes avaient dit quelques instants plus tôt. Elle calculait rapidement le temps qu'il restait avant que la garde ne tourne et que les postes ne soient fixés pour les prochaines six heures. Il lui restait environ un quart d'heure à attendre avant la relève et comptais en profiter. Une fois arrivée devant la porte de sa chambre, elle fit quelques petits sons gênés.

" Hmm... E-Excusez moi, Monsieur... J-je... je voulais savoir... disposez vous de douches dans cet auberge? Je n'en ai pas pris une depuis si longtemps que je pourrais passer la nuit à sentir l'eau sur moi... "

L'appât était grossier, mais sembla fonctionner. Alors qu'elle faisait une légère moue, son interlocuteur à plumes rougissait de plus belle, s'imaginant probablement la demoiselle sous la douche. Il se contenta donc d'acquiescer en offrant sa clé à la demoiselle.

" E-écoutez... Si vous voulez, je vous conseille de laisser la clé dans la serrure, histoire de ne pas être dérangée. Si votre ami reviens, je lui dirais que vous êtes temporairement indisponible. Une jolie fleur telle que vous mérite de prendre soin de son corps. "

Il avait mordu à l'hameçon. Il venait lui même de s'offrir en tant qu'alibi pour la demoiselle. Celle-ci prit la clé et fit une légère bise sur la joue de son jouet vivant.

" Oh, merci. Vous êtes adorable. Cela va me faire un bien fou. Je vais essayer de ne pas être trop longue... J'ai peur d'épuiser les réserves d'eau... "

" Oh, ne vous en faites pas pour ça. Vraiment, n'hésitez pas à prendre un peu plus d'eau. J'irais m'arranger avec le chef si cela devient un problème. "

Elle lui fit un petit clin d'oeil et déverrouilla sa porte.

" Merci infiniment, monsieur. Vous êtes un ange. "

Midnight pénétra alors dans sa chambre, non sans jeter un dernier regard amical au griffon qui retourna travailler le coeur léger. Elle, en revanche, referma la porte et soupira. Il fallait se préparer, et le temps lui était compté. Elle retira alors les lambeau d'armure qu'elle portait et en explora les recoins. Haty lui avait non seulement permis de rentrer dans l'auberge, mais aussi d'éviter la fouille. Les lambeaux ne pouvaient pas servir de protection, c'était vrai. Mais sous le blindage endommagé se trouvait une unique dague. Qu'il était inconfortable de devoir en permanence supporter le poids du métal et la lame dissimulée, mais l'espionne s'en était accommodé, et cela n'était plus lors qu'une simple gêne. La batpony s'en arma, emporta un briquet à amadou, puis revêtit à nouveau sa cape. Il était hors de question de sortir sans être un minimum camouflée. Elle abandonna cependant l'armure qu'elle plaça sur le lit afin que de là fenêtre on sache qu'elle se trouve dans cette chambre. Elle se tourna alors vers la fenêtre. Il fallait qu'elle sorte rapidement et agisse sous couvert de la nuit.

Dans sa tête, la jument compta les minutes avec délectation. L'heure fatidique arriva enfin. La relève avait lieu et il n'y en aurait pas d'autres avant plusieurs heures. Les gardes n'auraient donc pas de renforts avant longtemps. La batpony fit alors couler l'eau de la douche de sa chambre doucement. Il ne fallait pas que la quantité d'eau ne soit trop importante trop vite, ou on s'en inquiéterais. Elle ouvrit alors la fenêtre, qui était verrouillée de l'intérieur, puis se jeta rapidement dans la nuit. Ses aptitudes de Batpony lui permirent de se passer de sources de lumières forte, la nuit étant suffisante pour qu'elle fasse son office. Elle se précipita alors vers sa cible principale: L'entrepôt de nourriture. Celui-ci était grand et gardé, mais l'une de ses entrées ne comportait que deux gardes en faction. Ceux-ci semblaient déjà ennuyés par leur affectation. Midnight avait bien étudié les lieux, et ses repérages faisaient état d'une petite allée, entre deux maisons de fortunes, dans laquelle personne ne passait jamais. C'était le lieu parfait pour sa petite embuscade. La batpony fit alors tomber une planche de bois, afin de faire un peu de bruit. C'était un des résidus des constructions précaires qui remplissaient le camp que l'espionne avait déplacé vers cet endroit tout au long de son séjour en vue de son attaque, avec quelques tonneaux et une bâche de toile sous laquelle la traitresse se dissimulait. Les deux gardes, un terrestre presque noir et un pégase rouge sombre, se regardèrent un instant avant que le terrestre n'acquiesce et s'avance en direction du bruit. Son collègue ne quitta pas sa place. S'il ne s'agissait que d'une diversion pour voler un peu de nourriture, il fallait que l'un d'eux reste devant la porte. Le garde terrestre s'avança donc pour inspecter les lieux, dépassant légèrement le tas de débris lorsque Midnight sortit derrière lui. Sans un bruit, elle s'avança vers lui, dague à la patte, et d'un geste vif, elle se saisit de lui, lui relevant la tête et couvrant sa bouche. Le garde n'eut pas le temps de comprendre que la dague lui sectionnait la gorge d'un geste vif et précis, lui ôtant toute chance de crier. Il s'écroula alors, ne pouvant émettre que quelques gargouillis sanguinolents tandis qu'il se vidait de son sang. Le geste suivant de la batpony lui donnait un haut le coeur par avance. Elle prit du sang encore chaud du cadavre et s'en recouvrit légèrement le torse, puis posa ses lèvres sur la gorge ouverte de sa victime. Elle aspira longuement, emplissant ses joues de sang frais avant de jeter la bâche sur son corps et se diriger vers l'entrepôt. Elle se mit alors à boiter exagérément, et une fois en vue du pégase elle trébucha au sol. Le soldat, alarmé, s'avança vers elle d'un pas prudent. Alors qu'il allait parler, elle cracha le sang qu'elle gardait dans sa bouche en imitant une violente et douloureuse toux. Le sang avait un goût immonde, mais il fallait qu'elle soit convaincante. Le pégase la crut alors blessée tandis qu'elle murmurait d'une voix plaintive.


" A-Au... sec... secours... U-Un... assassin avec... avec... "

Le garde s'avança vers elle, tentant de comprendre ce qu'elle disait.

" Mademoiselle, restez avec moi... Vous parlez d'un assassin? Que s'est-il passé? "

Il s'avança vers elle tenta de la soulever. Il voyait à présent le sang sur elle et la difficulté avec laquelle elle semblait chercher à se lever, et la fit s'appuyer sur lui afin de pouvoir se redresser.

" ... S-sorti de l'ombre... A-Avec... un... une... Une dague. "

Sur ce dernier mot, elle sorti la dague de sous sa cape tandis que le garde la tenait contre elle, et l'enfonça une fois encore dans la gorge tendre de son adversaire, le privant de sa capacité à hurler. Il tenta de se dégager, la repoussant et faisant sortir la dague ainsi qu'un flot de sang qui tomba sur le torse de son agresseur, mais la batpony n'en avait pas fini et bondit sur lui pour enfoncer ses crocs dans sa gorge déjà bien attaquée. Le pégase ne put émettre qu'un douloureux râle tandis qu'il s'éteignait dans les bras de la jolie demoiselle. Midnight relâcha son étreinte et cracha une gerbe de sang au sol, sang qui ne lui appartenait pas. Sa fourrure était couverte du sang de ses deux victimes, mais elle ne s'en inquiétait pas. Elle se trouvait à la porte de l'entrepôt, et c'était tout ce qui comptais. Elle saisit alors le corps du pégase, bien moins lourd que celui du terrestre, et le traina sur le sol avant que celui-ci ne se mette réellement à laisser une trainer de sang. L’hémoglobine ne faisait encore que tacher l'armure du soldat, mais il fallait faire vite. Puisant dans toutes ses forces, elle parvint à l'emporter avec lui jusqu'à la porte. Elle prit sur lui les clés et la déverrouilla avant d'emmener son paquet morbide avec elle à l'intérieur. Elle referma derrière elle avant de regarder autour d'elle très rapidement pour voir une énorme quantité de nourriture. Du foin, des fruits, du pain et même de la viande séchée pour les griffons. Il n'y avait pas de lumière, mais de nombreuses lampes à huile éteintes étaient suspendues à des crochets autour de la salle. Elle en saisit une et en déversa le contenu sur les réserves de nourriture. L'huile recouvrait à présent une bonne partie de la nourriture, et elle fit de même sur plusieurs lampes, s'assurant que la majeure partie de la nourriture était couverte ainsi que le corps du garde, puis se saisit de son briquet à amadou et mit le feu à se dernier. Le corps se couvrit rapidement de flammes, ainsi que le reste de l'huile, et ne perdant pas un instant, la demoiselle se précipita hors du lieu. Elle se contenta de courir, cherchant au maximum à dissimuler sa race et se cacha à coté de l'auberge. Il ne fallu pas longtemps pour que l'alerte au feu ne soit donnée, la fumée s'élevant rapidement de l'entrepôt et détournant l'attention pour que la batpony puisse à nouveau se glisser par la fenêtre qu'elle avait ouverte plus tôt. Elle se précipita dans la salle de bain vérifia sa cape. Le sang qui se trouvait dessus était principalement à l'intérieur, obtenu lorsque le pégase s'était débattu, et elle grogna légèrement. Personne n'avait véritablement vérifié l'intérieur de sa cape avant cela, et personne ne porterait attention à un peu de sang dans la panique d'un incendie. Elle jeta alors la cape au sol et se jeta sous la douche qui coulait encore ,puis tenta avec vigueur de faire disparaitre le sang qui la recouvrait elle.

Après quelques instants, qui lui semblaient trop courts, la demoiselle entendit frapper à la porte. Une voix forte et visiblement paniquée transperça la porte.


" Mademoiselle, il faut vite sortir de là. Un incendie s'est déclaré non loin. La zone est dangereuse, il faut vite évacuer. "

Le plan semblait fonctionner. Même si elle n'avais eu que peu de temps pour faire disparaitre le sang de sa fourrure et de son visage, un sourire se dessina sur ses lèvres. La panique commençait à prendre la population, ce qui signifiait que le feu commençait à s'étendre. Elle se saisit alors de sa cape et remit tant bien que mal son armure après avoir de nouveau dissimulé la dague sous celle-ci. Ce sentiment inconfortable reprit alors. La dague avait beau ne pas risquer de la blesser, sa cachette rendait le port de cette armure en morceau encore plus insupportable. Il le fallait cependant si elle voulait créer de la confusion concernant son appartenance à une nation. Cela avait marché, Haty l'ayant prise pour une Lunariste sans poser la moindre question. Elle replaça la cape par dessus les lambeaux d'armure, puis se dirigea vers la porte, encore ruisselante d'eau car n'ayant pas pris la peine de se sécher.

" Q-Que se passe-t-il? Pourquoi tant d'agitation? " Fit-elle d'un air innocent et déboussolé.

Le serveur la saisit au vol et la traina avec lui vers l'extérieur de l'auberge.


" Je vous l'ai dit, un incendie s'est déclaré. Vous devez fuir. " Il était visiblement apeuré, mais également empli d'une sorte de colère. Les griffons étaient bien connus pour leur mauvais tempérament. " Tsss... C'est n'importe quoi... On loge et on nourrit des gardes, et ils sont même pas capable de nous protéger correctement. "

La batpony baissa la tête pour dissimuler un léger sourire. La grogne avait déjà commencé, et elle espérait que cela allait se répandre rapidement. Les réfugiés avaient faim, et dans la même journée ils avaient eu à la fois de l'espoir en voyant le convoi arriver... avant de le voir disparaitre dans les flammes et le tout à la barbe des gardes supposés les protéger. L'espionne était ravie, même si elle faisait de son mieux pour garder son jeu d'acteur. Elle fit rapidement disparaitre le sourire de son visage tandis qu'elle était escortée par le griffon à l'extérieur de l'établissement. Elle vit alors les gardes s'agiter dans tout les sens, emportant avec eux de nombreux seaux d'eau. Elle pu même voir un griffon blanc de forte musculature se disputer avec véhémence avec l'un des militaires.

" ... vous croyez qu'on y met de la mauvaise volonté ou quoi? On peut pas faire plus vite! C'est un camp ici, il n'y a pas l'eau courante. On va rapidement arriver à court d'eau par ici, et le fleuve le plus proche est à l'extérieur de ce foutu campement! Alors arrêtez de vous plaindre et aidez à circonscrire ce foutu feu!!! "

Le garde comme le griffons étaient sur les nerfs, à la fois paniqués et en colère. Dans de telles circonstances, les esprits s'échauffaient en un temps record. Peut-être Midnight avait-elle réussi à créer cette révolte interne qu'elle cherchait à créer. Le griffon relâcha alors son étreinte et se précipita auprès des siens pour aider. C'était le moment idéal pour s'éclipser. La batpony se mit alors à se faufiler entre les civils, cherchant à se diriger vers la sortie du camp. Il était temps de disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Haty Redmane
avatar
Lunar Republic

Messages : 143
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 9
Expérience:
55/90  (55/90)

MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Mer 7 Déc - 14:21

Haty et Sword étaient en train de revenir à la taverne. L’ambiance entre les deux poneys était froide et tendue. Le terrestre ne savait pas comment faire pour calmer la tension avec la licorne, mais il trouva qu’il avait quelque chose d’étrange dans les mouvements des passants et qu’ils étaient affolés. Le solariste regarda son collègue et celui-ci alla demander à l’un des passants ce qui se passait. Le passant était une griffonne au plumage blanc et qui tenait dans ses pattes un enfant, sans doute le sien. Elle répondit avec une grande peur en leurs disant que l’entrepôt avait pris feu et que la garde était en train d’étendre le feu. Sword Iron remercia la griffonne et lui dit de se mettre à l’abri. Puis il hurla à Haty qu’ils doivent au plus vite aller à l’entrepôt. Les deux amis se mirent à galoper vers le lieu de l’incendie et le sergent expliqua rapidement à Redmane ce qui se passe en ce moment à l’entrepôt principal. Le garde solariste ne dit pas un seul mot et il se demanda si c’était un accident ou non. Ils pouvaient d’un vent de paniquer s’était propagé au sein du camp. Les réfugiés couraient dans tous les gens. Alors que certaines gardes essayaient de maîtriser la situation en feint. Puis ils passèrent devant la taverne sans s’arrêter, puis continuèrent leurs courses pour arriver devant l’entrepôt en flamme. Ils avaient énormément de gardes en train d’essayer d’étendre l’incendie avec l’aide des griffons. Ils mettaient de la bonne volonté, mais l’organisation n’était pas là et donc chacun se gênait pour éteindre le feu qui prenait de plus en plus d’importance. Haty et Irons regardèrent ce bordel monstrueux. Le poney à la crinière rouge remarqua qu’il n’avait aucun moyen efficace pour éteindre l’incendie et que les gardes et les griffons utilisaient les rares réserves d’eau, du sable et de la terre pour combattre le feu. En plus personne n’était assez organisé, c’était plein de petits groupes qui combattaient les flammes et qu'à cause de leur nombre. Les groupes s’entremêlaient casant encore plus le chaos.

l’incendie va se propager dans tout le campement. Celui-ci chercha un gradé, mais il ne vit qu’il n’avait aucun sergent et le capitaine n’était pas encore arrivé. Il monta sur une caisse, essaya de se faire entendre, mais il avait trop de boucan entre les gens qui criaient et le bruit de l’incendie. Redmane dit à Irons que c’était inutile de hurler, car personne ne l’écoute et qu’il fallait trouver un autre moyen pour attirer l’attention. Le sergent repoussa un peu le terrestre en lui disant que c’était le seul moyen, puis il alla continuer à hurler quand il vit un garde pégase en train d’aider à amener de l’eau dans un petit, il va vers lui et demande s’il ne connaissait pas un barde capable d’amplifier la voie et qu’il soit dans les parages. Le volant lui répondit qu’il avait bien le barde qui était au service du capitaine et qu’il l’avait aperçus près de la taverne avant que l’incendie se déclare. Irons se tourna vers son camarade et lui dit d’aller le cherche. Haty lui demanda à quoi il ressemblait, le sergent lui détailla le barde que c’était une licorne à la crinière blanche, à la robe verte et qu’elle s’appelait Sweety Emerald. Elle avait comme instrument une flûte traversière et elle portait une veste bleue aux armoiries du Solar. Le garde terrestre solaristre hocha la tête et s’en alla en direction de la taverne. Quand il arriva, il chercha et demanda aux passants s’ils ne l’avaient pas vue, mais personne ne lui répondit. Il entra dans la taverne en espérant la trouver, mais il constata que la salle était vide. Il alla dans les chambres espérant la trouver et c’est après avoir ouvert six portes, qu’il tomba enfin sur la jument qu’il cherchait. Elle était en train de dormir profondément dans un lit avec une autre jument. Le terrestre alla près du lit et les réveilla brutalement, leurs dits qu’il a un incendie et qu’il faut que tout le monde participe. Les deux amantes se levèrent rapidement et la barde demanda :

« Un incendie, mais comment et où ? »


Redmane lui répondit rapidement :

« à l’entrepôt et le sergent Sword a besoin de toi là-bas pour gérer la situation ! »

Puis, il se retourna et alla partir quand il tourna la tête vers les juments qui étaient déjà en train de reprendre leurs affaires. 

« Vous saviez où se trouve le capitaine de la garnison ou quelqu’un d’important ? »

« le capitaine et dois être dans l’une des maisons situer dans la partie nord du camp… Sinon, allez voir la chef de l’église solariste. Ses quartiers se trouvent vers la partie nord-ouest. Vous ne pourrez pas les ratées, car il a le symbole de l’église. »

Le terrestre la remercia, sorti de la chambre et de la taverne pour se mettre au triple galop vers le nord du campement. Il se mit à réfléchir en chemin pour savoir si fallait voir le commandant de la garnison ou bien la prêtresse. Il repensa à la discussion qu’il avait eue avec son collègue et se dit qu’il faut mieux aller voir l’église, même si ce n’est pas un grand fan de religion. Il bouscula les gens sur son chemin pour essayer d’aller plus vite, mais la foule est totalement paniquée. On ne pouvait s’avancer qu'en forçant le passage. Puis il arriva bientôt devant le campement de l’église solariste ou l’agitation commença à grandit. Les gardes étaient en train de se rassembler et de bouger dans tout le campement. Haty Redmane s’approcha de l’entrée du camp en galopant, il fut stopper par les gardes qui lui bloquaient l’entrée du campement et demandés en menaçant le nouveau venu de ce qu’il venait faire en ces lieux. Haty leur expliqua sa venues et leur dit qu’il doit voir impérativement la chef de l’église. Les gardes regardaient le terrestre et lui dit qu’il n’avait pas le droit de la voir sans autorisation, mais qu’il peut attendre ici et qu’on enverrait quelqu’un de chercher et demander à la grande prêtresse si elle souhaite le voir. Haty accepta mais leurs dits que la situation est plus d’urgence. Il vit l'une des gardes partit de son poste qu’il fut aussitôt remplacé par un autre membre armé de la troupe religieuse.

Il attendit quelques minutes avant que le garde revient et lui dit qu’il pouvait venir, car la grande prêtresse Bright Horn désire s’entretenir avec lui. Haty Redmane suivi le garde parmi le campement de l’église, les gardes, les soldats de l'inquisition et les prêtres et prêtresses étaient en train de se préparer pour faire face à ce qui se passe. Le terrestre regarda le campement et il pouvait voir que les tentes étaient bien alignées en cercle autour d’un autel en bois avec le symbole du soleil. Il entra dans une grande tente gardée par une dizaine de garde qui devait faire partir de l’inquisition. Le garde qui l’avait guidé lui fit signe de rendre dans la tente. Il pouvait voir que dans la tente, il n’avait pas beaucoup de choses à par un lit, des bougeoirs allumés et un autel pour la gloire de Célestia, puis il pouvait enfin voir une licorne de couleur blanche avec une crinière et une queue qui avait des bandes blanches et roses. Celle-ci avait mis une robe de prêtresse sur elle de couleur blanche et au niveau de ses flancs, sur la robe on pouvait voir le Symbole de l’église dessus. Le terrestre fit quelques pas avant de s’incliner devant elle, mais celle-ci lui dit de ce relevé et de s’approcher un peu plus près. Haty se redressa et s’avança de quelques pas. Il pouvait voir le visage de la licorne. Elle avait le visage fin, elle avait des yeux dorés et un regard bienveillant et doux. Le terrestre avait l’impression qu’elle était plus jeune de lui, mais il avait entendu dire qu’elle était plus âgée qu’on ne pourrait le croire. Bright Horn dit avec une voix douce et apaisante :

« Alors mon enfant, que veux-tu me dire de si important pour que tu viennes me chercher, alors que nous ne savons pas ce qui se passe dans le camp... là seule chose que je sais c'est qu'il a seulement un incendie, alors je te prierais mon enfant de me dire tout ce que tu sais »

Haty Redmane se sent un peu plus calme en entendant la voix de la licorne et il dit avec une certaine détresse dans sa voie :

« Si je suis venues vous voir, c’est que nous avons besoin de vous ! L'incendie s’est déclaré à l’entrepôt de l’approvisionnement, tout le monde pense que c'est un accidentelle, mais je pense qu'il est criminelle, car c'est le meilleurs moyens pour eux de semer le trouble... mais je  n'ai aucune preuve pour le moment… Les griffons et les réfugiés sont en pleines confusions, les esprits s’énervent et ça risque de se soulever et de tourner au massacre si on ne fait rien pour les arrêtés ! Vous êtes la seule qui puisse calme les esprits ! »

Puis Haty se calma et arrêta de parler. La licorne le regarda, s’approcha de lui et me son sabot sur l’épaule du terrestre avant de répondre avec une voix calme, mais déterminer :

« Je te remercie pour cette nouvelle, je fais partie sur-le-champ et aller vers l’entrepôt. Je fais faire de mon mieux, mais je ne pourrais pas toutes les calmées et ça ne durera sans doute que pour un temps… mais tu peux me faire confiance pour aider du mieux de je peux les réfugiés. »

Puis elle sortit de sa tente et ordonna à ses fidèles de se dispersent dans le camp pour aider les réfugiés à se protéger, s’enfuir ou leur remonter le moral. Puis elle dirigea son regard vers le terrestre et lui dit qu’il pouvait l’accompagner vers l’entrepôt. Redmane s’inclina et lui dit qu’il voudrait bien accepter, mais qu’il va aller retrouver le capitaine de la garde Solariste. Il sortit du quartier religieux en trottinant rapidement et alla en direction du quartier du capitaine, quand il entendit certains réfugiés dire que le capitaine Solariste allait donner un ordre de répression vers l’entrepôt. Il s’arrêta net et se dirige vers l’entrepôt, il eut encore plus de mal à revenir vers l’incendie, car il avait les passants étaient en train de fuir vers une seule et même direction. Il dut mettre son bouclier devant lui et utiliser sa force pour ne pas se faire piétiner par les fuyards.

Il mit plusieurs minutes avant d’arriver à l’entrepôt toujours en flamme, il constata que les griffons et les réfugiés étaient de l’autre côté de la place avec des armes de fortune alors que la garde Solariste leur faisait face. Les réfugiés étaient sur le sol en grande partie car c’était principalement des Cristal Poney, alors que les griffons prenaient l’espace aérien et ils avaient certains griffons en armures lourdes qu’il avait vus quand il était arrivé avec le convoi. Alors que du côté de la garde de Célestia, il avait toute sorte de poney et les pégases prenaient l’espace aérien de leur côté et leurs équipements étaient de meilleures qualités. Haty trouva Sword qui était dans les rangs Solaristes, il lui demanda ce qui se passe, celui-ci lui répondit que le capitaine Thunder Lionheart avait ordonné aux réfugiés de laisser la garde s’occuper de l’incendie et d’aller se faire voir ailleurs, les griffons l’envoyèrent balader en leurs disant que tout était la faute de la garde qui était sensée les protégés, puis il ordonna qu’on matte les réfugiés et à ce moment-là les griffons qui faisaient partir de la garde refuge d’obéir et alla rejoindre leurs congénères. Haty serra les dents et demanda où est ce capitaine. Son ami lui montra le terrestre qui était devant les Solaristes, Redmane pouvait voir qu’il était en armure complète et qu’il n’avait pas encore mis son casque, c’était un terrestre de couleur noire avec une crinière bleue foncer. Il s’approcha du capitaine et posa son sabot sur son épaule, celui-ci repoussa le sabot et se retourna pour dire avec un air de supériorité.

« Qui est tu pour pose un sabot sur moi, paysan… »


Le poney à la crinière rouge serra les dents, il avait envie de lui foutre un sabot dans la tête de ce noble de pacotille, mais il se calma avant de répondre en bluffant:

« Je suis Haty Redmane, je fais partir de la garde royale de notre grande princesse Célestia, je suis en mission spéciale pour voir si tout son passe bien… et à mon grand regret, je suis très déçus par ce qui se passe… Capitaine ordonné à vos hommes de ranger vos armes, sinon vous pouvez être sûr que je ferais un rapport sur vous de quelle façon que vous perdriez votre grade et qu’ont vos envois dans un trou encore plus paumé et isolé de ce lieu… Je me suis bien fait entendre ! »


Après avoir dit cela, Haty commença à regarder les gardes pourvoir leurs réactions, puis il vit la barde qu'il avait trouvé dans l'auberge, il lui fait signe de venir et de lui lancer un sort d'amplification de voie. La licorne sorta des rangs, mais fut arrêtez par la voie du capitaine des gardes qui sorti son épée bâtarde et la pointa sur Haty Redmane. Celui-ci dit avec une voix calme, mais on pouvait entendre au son de sa voix qu’il était nerveux :

« Tout ce que tu dis n’est que des mensonges, tu ne peux pas être un garde royal ! On connaît tous ton passé Haty et c’est impossible que la garde royale t’a recruté ! Garde arrêtez moi ce imposteur !! »»

Après avoir donner ce ordre, le capitaine s'avança vers le terrestre accompagner par une dizaine de garde qui était sans doute les soldats les plus loyaux envers leur capitaine, encercle  Redmane et ordonna de déposer ses armes. Haty dégaina son épée et son bouclier et chargea vers le capitaine pour le mettre hors de combat. Celui-ci esquiva la charge de Redmane et frappa à l'aide de son arme le flanc gauche de son ennemis, Le poney à la crinière rouge fait un mouvement de rotation sur sa patte arrière gauche pour mettre le bouclier sur la trajectoire de la lame, une fois que l'attaque fut parer, il blessa le capitaine à la patte droite avant pour qu'il ne puisse plus combattre et fait face aux autres gardes qui l'avaient encerclés et qu'ils foncèrent dessus. Le sois-disant garde royale para avec son bouclier et son épée les attaques des autres gardes, il dut reculé, sentit les blessures des attaques qu'il n'arriva pas à parer et dut se résoudre de les mettre hors de combats par tout les moyens. Il s'arrêta et fait un pas de coté pour esquiver une attaque et pouvoir trancher les tendons d'un genou de l'un de ses adversaires, puis il fonça dans un autre poney terrestre avec son bouclier, l'enfonçant l'arrête du bouclier dans le ventre ce qui fit tordre en deux le garde. Puis brisa les lances de deux autres gardes avant de s'approcher d'eux et de les assommés avec le pommeau de sa lame. Puis reçut un coup de massue dans les cotes, il senti que malgré son armure, il eut quelques cotes casser, regarda celui qui lui avait fait ça, c'était une licorne qui maniait la masse. Haty la frappa au ventre avec son bouclier avant de la frapper au niveau de la nuque avec le pommeau, puis dévia l'attaque d'une hache vers le sol et maîtrisa son adversaire en enfonçant sa lame dans l'épaule du garde, puis il maîtrisa les trois autres à grand renfort de bouclier et de lame.  

Une fois qu'il eu maîtriser tout ses opposants, il nettoya son épée en prenant un morceau de tissus sur l'un de ses adversaires puis la rangea dans son fourreau. Le terrestre avait surtout des blessures légères, le sang coula un peu de ses plaies, mais c'était surtout son bouclier qui était tenter du sang de ses adversaire. Il regarda les autres gardes qu'ils n'avaient pas réagis et qu'ils ne voulaient pas risquer leurs vies pour l'arrêter ou bien qu'ils ne savaient pas si cette histoire de garde royaux était vrai ou pas. Haty Redmane s'approcha du capitaine et l'attrapa par le cou et le jeta devant les gardes avant de dire à pleine voie pour que tout les gardes présents l'entende :

« Soldats, mes frères et mes sœurs d'armes, le moment n'est pas idéal pour savoir si je ment ou pas, la vérité peut attendre, nous avons des devoirs à faire en ce lieux, Célestia nous as ordonner de protégées les réfugiés et de les servir aux mieux !!! Le capitaine Thunder Lionheart allait désobéir à notre puissante princesse, il allait vous ordonnez de mener une répression féroce sur les civils !! Nous  valons plus que ça, si nous commettons un tel acte, toutes les nations se moquerons de nous, nous aurons une réputation que même Sombra serai un saint comparer à nous et en plus les réfugiés prendrons les armes et sèmerons la terreur en sein de notre royaume !!! Vous voulez déshonorer notre Nation, Notre princesse, vos familles ?!!! Alors massacrez les réfugiés comme l'ordonne votre capitaine, mais si vous voulez continués à servir dans l'honneur alors aidé moi à éteindre ce incendie et de mettre en sécurité les réfugiés et leurs familles!!! »

Haty regarda les gardes pour voir s'il allait le suivre ou pas, il vit Sword venir vers lui et fait le signe de salue à son compagnon et dire qu'il allait le suivre, puis ce fut d'autre qui s'avança et qui firent le même signe et enfin une bonne partie de la troupe firent e même, certain était sur qu'il était bien un garde royale, alors que d'autres c'étaient pour aidés les réfugiés, d'autres pour leurs vie et ceux qu'ils ne font pas le signe, se regardèrent entre eux avant de se mettre d'accord que c'était pas le bon moment pour mettre le menteur aux fers surtout que maintenant il n'est plus seul. Puis Redmane ordonna à la barde de lancer son sort d'augmentation du volume de la voie sur lui, puis il se retourne vers les réfugiés qui ne comprenaient pas à ce qui se passaient chez les gardez et n'ont entendus que des brides de paroles. Haty s'avança de quelque mètres, puis il dit avec la voie amplifier :  

« Réfugiés du Crystal Empire et Griffons de la grande ville de Gryphus ! écoutez-moi ! Je suis Haty Redmane, membre de la garde Royale de la princesse Célestia. On m'a envoyer en mission spéciale en ce lieux pour voir si tout se passait bien et c'est avec déception que ce que j'avais entendus dire ou lus dans les rapports étaient faux... La réalité est plein plus cruelle et triste que je l'aurais imaginé... Je comprend que vous voulez que vos familles, vos frères et sœurs, vos amis et connaissances soient en sécurité et aient de quoi pouvoir vivre convenablement ! Je comprend que vous aviez pris les armes pour cette même raison, mais aviez-vous penser aux conséquences qu'un tel acte ?!! Je fais vous le dire, si vous commenciez à commettre des actes de rebellions, Le solar empire vous considérera comme de la vermine à exterminer et vous chasseras de ses terre et vous mourriez tout de faim, de froid et des bêtes féroces dans les autres royaumes, car eux ne vous aiderons qu'aucune manière !! Le solar fut le seul à mettre en place des mesures pour aidées les réfugiés à vivre après la catastrophe du volcan et c'est de cette manière que vous voulez le remercier ?!! Je ne suis pas votre ennemis, car si c'était le cas j'aurais laisser le capitaine de la garnison ordonner à ses hommes de mener une répression envers vous !! En plus, ce n’est ni le lieu ni le moment de nous battre, nous avons un incendie à étendre, si on le laisse faire, il s’étendra à tout le camp et ça ne sera plus de la nourriture ni du matérielles qui va disparaître, mais aussi des vies, des innocents qui vont finis sous les flammes, alors déposer vos armes et occupez-vous de cet incendie… quant à vous autres gardes solaristes !! Ranger vos armes et éteignez-moi ce foutu incendie ! Que les griffons et les pégases les plus rapides allaient chercher de l’eau à la rivière, que les terrestres et les cristals ponys détruisaient et éloigner tout ce qu’il est inflammable et qui se trouve autour de l’entrepôt que les licornes s’occupent d’évacuer tous ceux qui ne peuvent aider à étendre le feu et que les meneurs des réfugiés et des griffons viennent à ma rencontre, nous avons à parler pour l’avenir de ce camp. »

Haty regarda la réaction des deux camps et remarqua que les réfugiés se regardèrent pour savoir quel marche à suivre, puis quelque réfugier jetait leurs armes avant de ce précipité sur l’incendie ou bien prit un seau pour se diriger vers la rivière. Certaines gardes virent de même et puis il eut de plus en en plus de monde à aller éteindre l’incendie, certains réfugiés s’en allèrent tout simplement alors que certains gardèrent leurs armes de fortune. Les griffons en armures restèrent sur leurs gardes, l’un d’eux une griffonne imposante leur fait signe d’aller à une partie de ses compatriotes d’aller aider et que le reste garde leurs positions, puis elle alla rejoindre Haty accompagné d’un vieux cristal pony à la robe jaune et à la crinière verte qui s’avança vers Haty, du côté des gardes, il eut son camarade Sword qui le rejoint, mais une bonne partie des gardes restaient à leur place. Redmane espéra que la grande prêtresse arrivera rapidement pour pouvoir l’aider. Il regarda son compagnon et celui-ci lui demanda à voie basse, si son histoire était vrai. Il ne dit rien et attendit que la griffonne et le vieillard arrivent vers lui. Il alla parler quand Sword lui dit que la grande prêtresse est là. Redmane se retourna et vit la licorne de l'église, il se dit que finalement, il avait encore de l'espoir pour ce camp.

_____________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Midnight Blossom
avatar
Changeling Swarm

Messages : 36
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
73/110  (73/110)

MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Sam 10 Déc - 1:52

Rencontre entre un Terrestre

et une mendiante Batpony
Haty et Midnight


Alors qu'elle s'approchait de la sortie du camps, la batpony croisa plusieurs braves, revenir avec des seaux d'eaux. Elle se retourna alors, regardant tout ces Solaristes s'agiter dans tout les sens et poussa un léger soupir entre ses dents. Elle avait déjà causé une sacré pagaille, mais elle pouvait faire bien plus. De plus, l'agitation ambiante pouvait la camoufler, même si certains gardes seraient à l'affut de tout comportement suspect. Une nouvelle fois, elle regarda la sortie, se disant que sa mission était déjà accomplie, mais peut-être une belle agitation attirerais l'attention de la grande Reine Chrysalis. Cette simplement pensée régla la question. Elle fit demi-tour se s'engouffra à nouveau dans les taudis, afin de s'assurer que le chaos puisse se répandre dans les meilleurs circonstances.

Midnight s'engouffra dans le camps, slalomant entre les civils et les gardes pour s'assurer que les esprits s'échauffent autant que la fournaise qu'ils tentaient d'éteindre. Midnight cherchait quelque chose en particulier, et il ne fallut pas bien longtemps pour qu'elle le retrouve. Ce griffon blanc était maintenant avec d'autres membres de son espèce, en train d'organiser de petits groupes d'intervention afin de maximiser la maitrise du feu. Il semblait être le candidat idéal pour déclencher les hostilités. Elle observa rapidement les alentours et remarqua un garde, en train d'organiser la circulation des seaux d'eau non loin. Elle s'approcha avec toute la discrétion dont elle pouvait faire preuve avant de faire semblant de s'écrouler au sol, bousculant le soldat au passage. Cela ne rata pas, le garde tomba en avant, faisant tomber une jeune terrestre transportant un seau qui répandit son contenu sur le sol, brisant la chaine. Le garde se redressa, furieux et se mit à vociférer.


" Mais vous pourriez pas regarder où vous allez, non? C'est déjà assez le boxon ici sans qu'on ai en plus besoin de bons à rien qui viennent faire n'importe quoi dans nos pattes. "

Midnight resta le regard bas et la tête baissée, baissant les oreilles et tentant de se relever. Elle n'avait pas vraiment le temps d'en placer une. Cependant, s'était voulu. Rapidement, le griffon blanc remarqua ce qu'il se passait, et s'avança vers le duo en grognant.

" Eh, doucement toi. Pas la peine de l'engueuler comme ça. Laisse la tranquille un peu, et retourne plutôt au feu au lieu de t'en prendre aux plus faibles. "

Le garde releva un sourcil et soupira.

" Parle moi sur un autre ton, le civil. Si la garde était pas là pour vous protéger vous seriez déjà tous morts. "

Midnight dissimula un sourire avant d'ajouter un léger...

" Et pourtant la misère est partout ici, et un incendie s'est déclenché... "

Le garde se tourna vers elle, la fusillant du regard avant de la repousser, la refaisant tomber au sol. Midnight en profita pour laisser échapper un petit couinement de douleur en retombant.

" Et toi la ramène pas, on t'as rien demandé. "

Le griffon donna alors un violent coup de patte sur l'épaule du garde, le repoussant un peu. Le garde se redressa en grognant.

" Si vous passiez plus de temps à faire votre taff on aurait pas besoin d'éteindre ce foutu incendie. Donc au lieu de brutaliser cette pauvre fille. Alors arrêtez un peu de jouer aux cons et aidez nous! "

L'escalade d'insulte continua rapidement tandis que la demoiselle reculait lentement, s'extirpant du groupe qui était en train de se former. Des réfugiés, ainsi que des soldats s'approchaient de ce groupe tandis que les esprits s'échauffaient. Avec le temps, de plus en plus de monde vinrent se greffer au groupe. Les soldats se mirent à mettre le sabot sur leurs armes, tandis que les réfugiés se mettaient à s'armer également, mais du peux qu'ils avaient, c'est à dire principalement d'outils, ou d'armes en mauvais état. Midnight restait non loin, faisant mine d'aider les réfugiés à porter quelques seaux d'eau, mais en renversant volontairement une partie sur le sol à chaque fois, ou visant au dessus des foyers de flamme. Tout se passait bien, et lorsqu'elle retourna pour voir comment le conflit s'envenimait, elle put apercevoir un membre de la garde plus gradé intervenir. Elle s'attendait alors à le voir calmer le jeu, mais rapidement celui-ci montra des signes d'hostilité. Tout cela se passait encore mieux que d'après ses prévisions avec des gardes griffons prenant le parti de rejoindre les civils par refus d'affronter les membres de leur race. Puis finalement ce fut l'arrivée inattendue de Haty, ce soldat arrivé dernièrement dans la ville. Elle ne s'attendait vraiment pas à ce que celui-ci ne se joigne directement aux festivités, mais alors qu'elle ne pouvait pas réellement saisir le sens de leur conversation, celui-ci se fit attaquer par le gradé, et riposta avec une certaine violence, mais tout en maintenant les différents soldats l'affrontant en vie. Puis il demanda à une jeune demoiselle que Midnight n'avait pas vu venir de l'aider, et elle amplifia magiquement sa voix pour donner un discours qui mit la batpony dans un étrange état entre la surprise et la jubilation. Cet idiot était en train de lui offrir une opportunité en or.

Tandis que certains civils retournaient à l'extinction du feu, préférant ne pas interférer avec la garde royale, certains semblaient toujours sur la défensive. C'est l'un d'eux que Midnight décida d'approcher, avant de se mettre à parler juste assez fort pour qu'on l'entende à quelques centimètres dans ce brouhaha.


" Alors... c'est ça la garde Royale? Des brutes qui menacent le peuple et n'hésitent pas à s'en prendre aux leurs... Si c'est vraiment cela la garde d'élite de la Princesse Celestia... alors ce pays mérite mieux... Une Princesse qui laisse les gens mourir de faim et envoie ses gardes nous réprimer en nous traitant de vermine... ne mérite pas de nous diriger. Je... Le Solar Empire... mérite un meilleur dirigeant. "

Midnight avança alors dans la foule, s'approchant cette fois de la sortie. Cependant, elle n'en oublia pas ses petits messages.

" Celestia nous bannirais? Elle n'a donc aucune considération pour son peuple? c'est ainsi qu'elle nous considère? De la vermine à exterminer si nous défendons nos libertés plutôt que nos droits? "

La batpony continue à lancer divers messages du genre, et s'amusa de les entendre se répéter à travers le camps. Les gens retournaient éteindre le feu, mais une voix sourde s'élevait parmi les réfugiés. La gronde se faisait de plus en plus insistante, mais il fallait bien se rendre à l'évidence. Midnight avait fini son oeuvre. Les gens se mettaient à douter de la garde royale, et la jeune espionne se ferait une joie de raconter dans tout les villages qu'elle croisera durant son trajet de retour vers le Swarm comment un garde royal a agressé et menacé de pauvres réfugiés sans défenses.

Midnight sortis alors de la ville, se retournant une dernière fois pour admirer son oeuvre. Le feu se voyait de loin, et le Solar Empire allait avoir sa réputation entachée suite à cet incident, et avec de la chance des mouvements révolutionnaires s'activeraient pour précipiter l'implosion de la nation de Celestia. Midnight aurait pu rester d'avantage, mais elle savait qu'à partir de maintenant son rôle était terminé. Si elle cherchait à en faire plus, elle ne pourrait plus maintenir l'image de Silver Petal, la jeune et gentille réfugiée, et elle risquait de compromettre sa couverture à trop ouvertement chercher la discorde. Elle préféra donc s'enfuir au loin, laissant la ville prises dans les flammes et la rage, espérant de tout coeur que les griffons ne laisseraient pas ce mauvais traitement impuni.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haty Redmane
avatar
Lunar Republic

Messages : 143
Age : 22

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 9
Expérience:
55/90  (55/90)

MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   Ven 16 Déc - 20:37

Haty pouvait voir que tout le monde était en train d’aider à étendre l'incendie, mais son attention était surtout porté sur la grande prêtresse qui arrivait vers lui accompagner par une poignée de membres de l'église, ainsi d'une petite escorte de garde. Le terrestre voit Sword faire une référence, il fit de même, car il avait besoin de son soutien et que la situation n'était pas l'idéal pour faire de l'irrespect. Puis il regarda vers la griffonne et le crystal pony ont profité pour arriver prêt de Haty. Redmane ne dit rien et une fois que Bright Horn et les deux représentants des réfugiés furent assez proche pour parler, il dit :

« Je vous remercie de vous soyez venus, mais je ne m’attendais pas à que vous arriviez si vite, grande prêtresse ? »

La licorne fait un sourire doux et répondit avec une voie calme et douce :

« J’ai entendus par des réfugiés ce qui allait se passer, mais à ce que je peux voir, l'ordre de répression ne fut pas donner. »

Puis elle regarda le capitaine qui était resté en arrière en train de mettre un morceau de tissus autours de la patte pour arrêter le saignement, alors que des clercs de l'église étaient en train de soigner les autres gardes blessés, puis elle regarda Haty avec une certaine sévérité :

« Qu'est ce qui c'est passer, pourquoi le capitaine Thunder Lionheart et une partie de ses hommes sont blessés ? »


Haty alla répondre, mais il fut pris de vitesse par la griffonne, le terrestre la regarda et il pouvait voir qu'elle avait le même âge de lui, qu'elle portait une lourde armure de plaque et avait une hache à deux mains comme arme. Elle s'avança et dit avec une certaine pointe de colère :

« Je m'appelle Freya et je faisais partir de la garde de la ville de Gryphus, mais ici, j'ai rejoint la garde pour protéger mes congénères... mais ce qui se passe ici, c'est très simple ! La garde solariste ne fait pas son travail et ne nous protège pas ! Votre capitaine avait ordonné qu'on matte les réfugiés, alors moi et les autres griffons avons refusés et nous étions prêt à nous battre quand ce garde royale est venus stopper l'ordre. »

Freya montra avec l'une de ses serres Redmane, celui-ci la regarda et lui fait un signe de tête pour avoir pris la parole. Le vieux poney prit rapidement la parole après avoir jeté un rapide regard remplir de colère vers la griffonne :

« Je vous prie de l’excuser, votre sainteté, vous savais comment sont les griffons, mais elle n'a pas tort sur ce qu'elle a dit, même si j'aurais choisir un autre vocabulaire pour le dire. »

La grande prêtresse écouta avec attention les deux réfugiés avant de regarder Haty de bas en haut, puis dis sur un ton surpris :

« Lui, un garde royale ? Vous devais faire erreur. »

« Non, on ne peut pas se tromper, tout le monde l'a entendus dire qu'il était un garde royal quand il a fait son discours. »

La licorne blanche regarda le terrestre avec toujours le même regard surpris avant de se changer en sévérité, puis elle ordonna à ses troupes de venir encercler Haty, les soldats de l’église encerclent avec rapidité le garde solariste et l’empêcha de faire le moindre mouvement, car le tranchant des armes des membres de l'église sont à quelques centimètre de sa peau et le moindre mouvement menaçant et c'est la mort pour lui. Il regarda la grande prêtresse et alla parler quand elle l’empêcha de parler en disant avec une voie puissante et net:

« Moi, Bright Horn, grande prêtresse et conseillère de la princesse Célestia j'ordonne l'arrestation de ce terrestre pour avoir frappé un capitaine de l'armé Solariste et d'avoir usurpé le titre de garde royale. Je vous condamne à l’emprisonnement jusqu'à votre jugement où la princesse va vous juger et décidera votre sort, mais avant donner moi les raisons pour un tel acte ?!»

Haty serra les dents, car il ne pouvait absolument rien faire, il mit sa patte doucement sur la garde de son épée pour ne pas se faire empaler par les lances des gardes, puis posa son arme et son bouclier à terre pour bien montrer qu'il ne ferait aucun signe de résistance, puis répondit à la question de conseillère de Célestia avec sincérité:

« Si j'ai enfreint les règles de notre nation, c'est pour protéger les civils et les réfugiés... et en ce qui concerne la garde royale... j'ai passé un test avec le capitaine de la garde royale Pupett Maker... mais j'ignore, si je suis pris dans la garde royale ou pas... Par contre, avant que vous me mettez au fer, laisser moi aidé les réfugiés et la garde pour éteindre cet incendie et de réparer les dégâts ? »

Bright Horn l'écouta avec attention, mais elle lui répondit qu’il ne peut aider les réfugiés, car elle ignore si elle peut faire confiance au terrestre et qu’elle doit l’enfermer sous garde, mais il sera bien traité avant qu’on ne l’envoie sous bonne garde à Canterlot. Haty serra les dents et ne dit rien, il ne pouvait rien faire contre cette situation et il fut obligé de suivre les gardes. Il entendit les deux meneurs dirent à la grande prêtresse, ce qu’elle comptait faire pour l’avenir de Griffin Camp, elle répondit qu’il le moment n’était pas l’idéal pour en parler, mais que une fois que tout sera calmer, elle les écoutera avec une grande attention et qu’elle portera les réclamations à Célestia pour qu’elle décide comment ça va se passer. Redmane voulus lui aussi parler, mais on le força à avancer. Il arriva vers le quartier de l’église, les gardes l’emmenèrent dans une tente et on lui dit qu’il sera retenu dans cette tente. Le terrestre pouvait voir qu’il avait un lit et une bougie comme éclairage. Il alla sur le lit, enleva son armure de la garde et ensuite, pris doucement le collier qu’il avait autours de son cou, appuya sur un bouton pour l’ouvrir. On pouvait voir l’image d’une terrestre à la robe bleu et à la crinière orange et il était marqué "à ma chère sœur, de la part de ton grand frère ". Il versa quelque larme en se disant qu’il avait fait le bon choix et qu’il vengerait la mort de sa famille. Puis il s’allongea dans le lit et commença à dormir, car il n’avait que ça à faire.

Le lendemain, il se réveilla tranquillement et demanda à ses geôliers quel était la situation du camp. On lui répondit que l’incendie fut maitriser et qu’il eut quelques blessés léger, mais que les guérisseurs étaient déjà en train de les soignés et qu’il on retrouver le cadavre d’un garde. Haty demanda surpris de comment il est mort, on lui répondit qu’on lui a tranché la gorge et que d’après la garde solariste, il était de garde à l’entrepôt avant que l’incendie se déclenche et qu’on ne trouva pas son collègue qui était avec lui. Redmane le remercia et alla retourner vers le lit, pris son harmonica et commença à jouer un petit air de musique qu’il connaissait. Le temps passa et il se demandait ce qu’on allait bien faire de lui et quand il va être emmené à la capitale. Puis dans l’après-midi, il eut la visite de Bright Horn qui lui demanda ce qui avait en tête quand il a parlé de l’avenir de ce camp, car on lui avait rapporté qu’il l’avait dit clairement dans le discours qu’il avait fait. Le prisonnier lui dit qu’il avait en tête de mettre un réfugié à la tête e Griffin camp ou bien que les prochains capitaines de la garde en poste dans ce lieu soit aidé et conseillés dans leurs taches par des réfugiés. Elle écouta avec attention avant de lui dire, qu’elle va en parler avec les meneurs et avec Célestia. Puis elle lui dit que le départ pour Canterlot va être demain à l’aube avant de sortir de la tente. Haty ne dit rien et passa le reste de la journée à joue de l’harmonica et à demander aux gardes ce qui se passait. Il apprit, qu’on avait ouvert les planques de nourritures aux réfugiés et que le sergent Sword Iron de la garde Solariste va commander le camp pour un certain temps, le temps qu’un nouveau capitaine arrive pour prendre ses fonctions. Redmane entendis aussi que les tensions sont toujours là, mais que grâce à l’action de la garde et de l’église, elles étaient devenus moins dangereuses. Puis, la nuit passa rapidement et vient le départ pour Canterlot. Haty fut envoyé dans une charrette accompagné par une troupe de garde et par la grande prêtresse.


_____________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre entre un terrestre et une mendiante batpony (haty et Midnight)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Solaristes :: Griffin Camp-
Sauter vers: