Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Dim 24 Juil - 20:38

Goaty avait réussi à décrocher un nouveau contrat en tant qu’Escort. Elle n’était toutefois pas aussi enthousiaste qu’elle aurait dû l’être. D’un côté elle était contente de voir que sa réputation dans le milieu commençait à bien fonctionner. Et puis c’était bien payé, et la description de la mission lui faisait envie. C’était apparemment un genre de festival. Avec des musiciens et des danseurs venant de tout Equestria. L’organisateur était un riche et influent citoyen du Dark Pledge. Et c’était là ce qui embêtait la chèvre. Son dernier déplacement là-bas était aussi pour un client. Mais ça s’était plutôt mal terminé. Le client en question s’était avéré être un hors-la-loi et il avait été arrêté sous les yeux de Goaty qui avait bien cru qu’elle serait elle aussi arrêtée, ou tuée, comme dommage collatéral. Et ce client lui demandait de se rendre dans la même ville.

Elle était donc restée de longues minutes à regarder la lettre qu’elle avait reçue de ce Grey Storm, puis s’était renseignée sur lui. Elle n’avait rien trouvé d’inquiétant. C’était simplement un riche héritier, à la tête d’une entreprise qui semblait influente. Il n’y avait a priori pas de risque qu’il se révèle hors-la-loi. Et puis, elle ne serait pas la seule à cette soirée. De nombreux artistes seraient aussi engagés. Si il y avait une embrouille, il n’y avait pas de raison que ça lui retombe dessus, à elle plus qu’aux autres. Après avoir donc hésité plusieurs heures, elle avait pris un papier et une plume, et avait répondu positivement à cette invitation. Elle serait présente à son bras lors de cette soirée.

La petite chèvre avait passé les quelques jours suivants à se préparer pour l’évènement, utilisant l’avance qu’elle avait reçue pour investir dans des bijoux luxueux qui la mettraient en valeur. Des boucles d’oreille et un collier assortis, sertis de diamants, ainsi qu’un vernis pour sabots argenté qui rendait très bien avec son pelage blanc. Elle partit donc en direction de Brisks, essayant d’ignorer l’inquiétude que provoquait cette ville en elle, se concentrant sur les paysages qui défilaient devant ses yeux. Les ruines de Suffering Lands, puis les étendues de ronces et d’herbes brûlées étaient vraiment impressionnantes, et ne donnaient vraiment pas envie de s’y aventurer. Elle fut soulagée lorsqu’elle approcha de Brisks que son client ait choisi ce lieu pour sa fête. Même si elle y associait de mauvais souvenirs, il y avait pire cité que cette ville où les différentes races se mêlaient les unes aux autres dans une ambiance plutôt agréable et paisible à mille lieux de cette guerre qui montait les nations d’Equestria les unes contre les autres.

Elle rejoignit la salle qui avait été réservée par son employeur d’un soir, et donna son nom à l’entrée au terrestre massif qui gardait l’entrée. Elle était en avance. Elle était toujours en avance surtout lorsqu’il y avait un long trajet. Il la laissa entrer et lui expliqua qu’il préviendrait Grey Storm de son arrivée. Goaty entra donc et eut le souffle coupé devant tant de beauté. La salle avait été entièrement décorée dans une ambiance rouge et argent, un mélange osé mais qui rendait parfaitement et donnait le ton sophistiqué de la soirée. L’inquiétude de Goaty avait peu à peu laissé place à de l’excitation. Elle avait finalement hâte de rencontrer celui qui avait organisé tout ça, même si elle savait par le garde qu’il ne serait pas là avant une bonne heure. Elle avait donc tout le temps de visiter un peu les lieux avant de commencer à travailler vraiment. Elle fit quelques pas dans la salle. Le bruit de ses sabots résonnant dans la pièce plutôt vide. Sur la scène se trouvait un licorne armé d’un violon électrique assorti à sa crinière. Il joua quelques notes, tout en se déplaçant sur la scène, communiquant avec l’ingénieur du son au sujet des retours. Goaty se stoppa net lorsque les premières notes se firent entendre. Elle ne connaissait pas cet artiste, mais elle trouvait qu’il jouait magnifiquement bien. Sans réfléchir, elle se glissa derrière la porte des coulisses sur le côté droit de la scène, une fois que le violoniste se fut évanoui derrière les rideaux. Elle marcha dans le long couloir bordé de portes, ne sachant pas vraiment ce qu’elle faisait là. Elle croisa une pégase qui jonglait tout en faisant du monocycle, et s’écarta pour la laisser passer. Un rai de lumière était visible sous plusieurs des portes, mais elle ne savait pas où se trouvait le violoniste, ni ce qu’elle voulait vraiment lui dire au juste. Qu’elle avait hâte de voir sa performance ? Elle espérait qu’elle ne serait pas occupée autre part avec Grey lors de son show.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
avatar
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 17

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
72/80  (72/80)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Dim 24 Juil - 22:11

- Un retour au source, pour une belle rencontre -



Qu'il est bon de revenir dans sa ville natale après tant de temps. Ses bâtiments immenses, ses couleurs qui s'opposent à chaque coin de rue, ses vendeurs toujours aimable, bref, tant de raisons qui font de Brisks une des plus belles cités en ce temps de guerre.

- " Qu'il est bon de rentrer à la maison, même pour le temps d'une soirée."

En effet, la présence du violoniste à la crinière bleu n'est pas un hasard, ce soir même, il anime en compagnie d'autres musiciens un festival crée par un bourge de la Dark Pledge. Pour une fois, Rising n'allait pas être en solo sur scène, il allait y avoir toute une équipe derrière lui pour cette représentation là, son premier gros show, sa première représentation payée par un particulier. Tout cela le stressait quelque peu, mais quel délicieuse sensation qu'est le stress. Avoir la boule au ventre en montant sur la scène, pour finalement la perdre et la laisser exploser en une boule d'énergie et profiter à fond de son moment de gloire... Un plaisir à vivre, et à revivre.

Une fois arrivé à l'endroit où tout a commencé pour lui, le licorne pris du temps pour lui, revoir sa famille, ses amis, tout ce petit monde qui l'on lancé en jouant le rôle des premiers fans. Mais tout ceci fut de courte durée. Les retrouvailles à peine terminées, il partis directement s'entraîner sur la scène avec la nouvelle équipe qui va lui porter soutien. Il arrive précisément trois heures en avance, trop excité par tout ça. Heureusement pour lui, son équipé semblait aussi motivé que lui.

Après que des maquilleuses se soit occupé de lui et de ses compagnons, l'étalon monta seul sur scène, et jeta un coup d’œil sur l'immensité de la salle, vide. Alors qu'il se dit que ça va être la première fois qu'il se présente face à tant de monde, il fait dos au public inexistant, et commence à jouer quelques notes, sans apercevoir la petite curieuse qui vient de rentrer dans la salle. Rising s'arrêta directement de jouer quand il vu l'un de ses compatriotes fermer le rideau pour l'embêter, il le poursuivit en rigolant quelque peu, avant de retrouver tout le monde. Il vit que tout le monde était prêt, et cela lui donna une idée, qu'il exposa très vite à sa troupe actuelle :

- " Mes amis ! Que diriez vous de jouer comme si on y était, une des mélodies que nous allons jouer ce soir ? Histoire de prendre un peu de plaisir à manier nos instruments?

Son discours fut accompagné d'un sourire d'ange, qui força d'ailleurs un peu la main à tout le monde, ils sortirent tous par la seconde porte, forte heureusement pour la petite chèvre qui les observait.

Tout le monde se plaça sur la scène, à sa place, chacun avec son instrument de prédilection, mais tout le monde forme un demi cercle non fermé autour du violoniste. Comme s'il était au centre de l'attention. Rising toussa un coup, remonta ses lunettes, et se mis en place pour jouer du violon. Une fois debout, ses yeux se posèrent sur son magnifique instrument, avant de fermer ses paupières, comme pour se préparer, et puiser sa source d'inspiration, son passé et sa famille. Il revisionna des grands moments de sa vie, pour finalement ouvrir à nouveau les yeux, un sourire heureux aux lèvres. Il prononça une petite phrase. Sortant du fond de son cœur :

- " Mes amis... Je n'aurais qu'une chose à dire... Viva La Vida ! "



Il commença donc à jouer, commençant doucement à marcher en même temps qu'il laissait chaque note s'échapper, jusqu'au moment où. Il se déchaîna, se lançant à sabots joints dans la musique, alors que tout le groupe derrière l'accompagne. Leurs disposition est maintenant expliqué, tout ce grand espace pour Rising, lui sert à danser tout en jouant, toujours en rythme avec la musique, toujours avec le sourire et le plaisir de jouer.

Alors que tout le monde est à fond, Rising utilisa son flux de magie pour faire comme un coup de vent tournant autour de lui, laissant les fleurs posées au sol s'envoler, formant des cercles qui montent jusqu'à sa tête, pour finalement retomber sur le sol et recommencer leurs tours de manège. L'étalon, même pour une répétition, fera toujours en sorte de donner le meilleur de sois même, ce qui donne souvent des résultats époustouflants, comme celui cit, si le simple fait de faire voler des pétales peur embellir sa prestation, il le fera. Voilà pourquoi certain le considère comme un artiste de renom, il joue pour jouer et se faire voir, pas pour simplement passer une commande qu'on lui demande.

Rising Starling continua de danser tout en jouant, parfois sur une patte, parfois sur la deuxième, parfois sur les deux. Enchaînant bonds, marches rapides, tours sur soi même, ou encore le fait de se cambrer au rythme de l'archet qu'il fait glisser sur le violon. Tout cela donna une danse magnifique, qui donne plus d'importance à l'espace vide qu'est une scène. Cette musique, qu'il joue avec le petit groupe, ne peut passer que des sentiments positifs, lui même ne sait pas comment faire pour éprouver quelque chose de triste la dessus, et c'est pour cela que cette mélodie reste l'une de ses préférés à jouer, mais surtout l'une de ses premières qu'il a joué...

Alors qu'il termina tout cela, il sépara délicatement son archet de son violon, avec tout ses compagnons qui l’applaudissent derrière. Il les regardas et les salua, il vit un vrai rêve éveillé. Mais alors que les applaudissements de ses collègues s’arrêtent , des applaudissements d'une seule personne se fit entendre dans son dos. Intrigué, il se tourna vers le public invisible, et vit une seule petite chèvre au milieu, lui souriant. Il lança un regard gêné à la spectatrice, ne se pensant pas observer durant sa prestation, et la laissa parler, si l'envie lui en venait.

Rising garda son sourire, bien qu'un poil gêné, alors que son groupe regarde juste la scène, avec un étalon placé plus en hauteur face à la chèvre souriante qui semble avoir quelque chose à dire.

Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Mar 26 Juil - 22:56


Le trop court aperçu des talents du violoniste que Goaty avait eu la chance de surprendre ne lui avait pas suffi. Lorsqu’il disparut derrière le rideau et que le son s’arrêta, elle décida de se glisser en coulisses. Elle avait un peu de temps devant elle après tout. Et elle ne savait pas si elle en aurait une fois son client sur les lieux. La quadrupède voulait donc profiter de sa liberté éphémère pour retrouver cet artiste dont elle avait découvert les talents trop brièvement à son goût. Goaty se glissa donc derrière une porte située sur le côté de la scène, espérant trouver les coulisses dans lesquelles il avait sans doute disparu pour se préparer au show. Malheureusement la petite chèvre se sentit un peu idiote. Elle croisa bien quelqu’un, mais il ne s’agissait pas du musicien qu’elle cherchait. Trop de portes se succédaient dans le couloir, et il était bien impossible de savoir laquelle était la bonne. Elle resta donc dans le couloir, avançant sur le bout des sabots dans l’espoir d’entendre quelques notes retentir, qui la mettraient sur la bonne voie.

Ses oreilles se dressèrent sur sa tête lorsque retentirent derrière elle de petites notes énergiques dont elle devina la provenance. Le musicien était retourné sur la scène ! Goaty se précipita dans le couloir jusqu’à la porte qu’elle avait franchi quelques minutes auparavant. Avec ravissement elle vit sur la scène l’étalon à la robe orangée qu’elle cherchait. Avec les quelques notes qu’il avait jouées pour tester l’acoustique de la salle, elle avait déjà trouvé qu’il jouait à la perfection. Elle se rendait compte maintenant qu’elle n’avait en réalité aucune idée de ce qu’était la perfection. Ce mot venait de prendre un nouveau sens. Devant les yeux émerveillés de Goaty, c’était un véritable chef-d’œuvre qui se déroulait sur la scène. Les musiciens, individuellement, jouaient tous très bien. Mais ce que l’on entendait n’était pas simplement la somme de plusieurs instruments se superposant. Chaque note se mêlait à sa voisine comme des gouttes d’eau dans un cours d’eau. Et celui qui se tenait au milieu de la scène apportait l’énergie qui transformait ce cours d’eau en fleuve impétueux. Il dansait, et jouait. Jouait et dansait. Tant est si bien que Goaty en oubliait ce qu’elle faisait là. Toute entière emportée par le tourbillon d’émotions qui la traversaient.

Elle ne fut pas surprise lorsque des pétales de fleur s’élevèrent depuis la scène et tourbillonnèrent en rythme autour du soliste. C’était tellement en accord avec les notes qui résonnaient dans la salle vide, qu’elle ne s’étonna pas d’un tel prodige, certainement causé par la magie du licorne. Ses yeux, ses oreilles, son cœur, étaient rivés sur ce spectacle inédit et intense. Lorsqu’après un dernier accord, les fleurs retombèrent en douceur sur le sol, un silence vibrant de tout ce son qui avait occupé quelques instants auparavant cet espace s’installa. Les sabots de la chèvre se mirent en mouvement, par réflexe et par enthousiasme, en rythme avec ceux des musiciens qui acclamaient leur meneur avec admiration. Goaty ne se rendit pas vraiment compte qu’ils avaient stoppé leurs applaudissements, et elle continua quelques secondes de plus, dans le silence assourdissant qui suivait cette performance artistique surpassant tout ce que la petite chèvre avait eu la chance de voir jusqu’à présent. Lorsqu’elle se rendit compte qu’elle s’était fait remarquée, le rouge lui monta aux joues. Le sourire qui était monté à ses lèvres naturellement grâce à la musique qu’ils avaient produite ne se fana pas pour autant, et elle regarda dans les yeux le licorne armé d’un violon qui la fixait en retour. Après un petit silence gêné, la chèvre se décida à prendre la parole, se sentant un peu mal à l’aise d’être ainsi au centre de l’attention. Elle ne savait pas quoi dire. Comment exprimer ce tourbillon d’émotions qui l’avait envahie, cette admiration qu’elle éprouvait pour celui qui était capable de provoquer de tels sentiments en effleurant quatre cordes ? Finalement, elle se décida pour un mot simple, mais qui aurait le mérite d’être sincère.

« Merci. »

Goaty Boop, la tête levée vers la scène et celui qui se tenait face à elle, se sentait vraiment intimidée. Elle poursuivit, d’une voix suffisamment forte pour qu’il l’entende mais un peu hésitante.

« Je suis désolée de vous avoir interrompu. C’est juste que… C’était vraiment magnifique… J’espère que je serai là lorsque vous jouerez pour de bon. Je… Je devrai sans doute vous laisser. Je vais aller attendre dehors. »

La petite chèvre tourna les sabots et se dirigea vers la grande porte. Elle aurait adoré les écouter à nouveau. Mais elle avait l’impression de ne pas être à sa place. Ils ne savaient pas lorsqu’ils avaient joué qu’elle était présente. Et après coup, elle avait l’impression d’avoir un peu volé un moment qui leur appartenait.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
avatar
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 17

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
72/80  (72/80)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Jeu 4 Aoû - 9:26



Il entendit le petit mot de remerciement de la part de la chèvre, qui sonnait plus à ses oreilles comme une récompense qu'un simple geste de politesse, ce qui lui donna un sourire un peu plus intense, toujours heureux de vivre.

Les autres musiciens le laissèrent seul, tous avec un petit sourire, l'air de dire qu'il était tant qu'il se débrouille tout seul pour la discutions avec son public, qu'il soit masculin, ou féminin. Et contrairement aux pensées des charmeurs quittant la scène, Rising ne pensait lui qu'à remercier la quadrupède lui ayant envoyée des fleurs.

Il sauta de la petite scène, tout en rangeant son violon dans son étui pour l'accrocher ensuite à son dos. Il dit vers la chèvre qui allait quitter la salle :

" Attendez! Ne partez pas ! "

Il la rattrapa en espérant qu'elle se soit arrêtée suite à son appel, une fois en face d'elle, il laissa à nouveau son sourire apparaître et dit en faisant une révérence. Comme il en fait à beaucoup de son public, qu'ils soit fais de princesses ou même de simple citoyens. Pour lui, chaque personne à son importance, c'est pourquoi il pourrait tirer une révérence royale à n'importe qui.

" Je tenais à vous remercier personnellement d'avoir assisté à tout ça. En vue de votre réaction, je suppose que c'est plutôt bon à entendre non ? "

De son air joyeux, il regarda autour de lui ce qui pouvait retenir la petite chèvre. Ne voulant pas qu'elle parte pour si peu, ayant compris qu'elle semblait gêné d'avoir assisté à ce moment sans y être invitée. Il pointa le buffet installé depuis un tout petit moment.

" Hum..? Et si nous allions continuer notre discutions près du buffet? J'ai une petite faim. "

Dit-il en remontant ses lunettes sur son museau. Déjà prêt à faire la guerre aux amuses gueules.
Derrière lui, bien caché dans le fond de la salle derrière les rideaux, se trouve deux musiciens de son âge qui semble regarder avec un peu de jalousie le licorne, qui, comme d'habitude, se retrouve toujours en face du public féminin sans tenter la moindre chose. Ce qui énerve les deux compatriotes qui jouent clairement de la musique pour, comme le dirait l'un des deux, " Avoir des bons plans " . C'est sans aucun doute le duo qui fera quelque crasse au violoniste durant la soirée. Ils retournèrent se cacher, préparant déjà des choses pour le ridiculiser.

" Je m'excuse de ne pas vous avoir donné de réponse tout à l'heure, et merci beaucoup pour tout vos compliments, ça fait chaud au cœur! "

Il pris un tout petit verre de champagne, ne supportant pas trop ce dernier, ne supportant pas non plus le vin, ni tout alcool présent ici finalement, il grimace en buvant une gorgée, mais il fallait bien faire avec ce que l'on a. Il n'a pas vu un seul jus de fruit. Les bourgeois d'ici ne doivent pas avoir l'habitude de boire de l'eau plate, ici, si le liquide n'est pas alcoolisé, il n'est pas considérer comme buvable apparemment.

" Argh... Brrr... Je m'appelle Rising Stirling. Violoniste à tout heure, enchanté, et vous ? Quel nom puis-je mettre sur un si charmant minois?"

Il ria légèrement, sentant la fin de sa phrase un peu décalé, mais il tenait à complimenter la chèvre après les compliments qu'elle lui a fait.
Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Jeu 11 Aoû - 23:31


Alors que Goaty se répandait en excuses en bas de la scène, les musiciens qui accompagnaient le violoniste rejoignirent les coulisses, la laissant seule avec l’artiste qui la regardait un large sourire aux lèvres. Elle-même était un peu mal à l’aise, ayant l’impression qu’elle avait profité de quelque chose qui ne lui était pas destiné. Aussi son sourire n’était pas aussi éclatant que d’habitude, ni aussi spontané que lorsqu’elle écoutait les notes s’échappant du violon. Elle se retourna une fois ses excuses terminées et s’apprêta à quitter la salle pour attendre l’organisateur de cette fête dehors. Le bruit de ses sabots résonnait entre les murs, se mêlant aux fantômes de la mélodie qui avait pris vie quelques minutes auparavant.

Elle interrompit ses pas lorsqu’une voix retentit derrière elle, lui demandant d’attendre. Elle fut très surprise lorsque la silhouette orangée la dépassa et s’arrêta devant elle, pour finalement faire une révérence. Le rouge lui monta aux joues, bien visible sous son pelage blanc, et elle fit un petit rire gêné.

« Je ne mérite pas une telle révérence, Monsieur. Je ne suis pas quelqu’un d’important. »

Les remerciements qu’il lui adressa ensuite achevèrent de la surprendre. Elle avait admiré le jeu du musicien, elle découvrait à présent la personnalité du licorne. Et ça lui plaisait plutôt.

« C’est à moi de vous remercier. Je n’avais jamais rien entendu de pareil. Vous jouez tellement bien. »

Elle-même aurait bien aimé savoir jouer de la musique. Mais elle n’avait jamais sauté le pas, n’osant pas essayer de peur de produire des sons désagréables et d’être la risée de ceux qui auraient le malheur de l’entendre. Elle commençait à se sentir plutôt à l’aise, même si elle était toujours un peu intimidée par quelqu’un capable d’occuper la scène d’une si belle manière. Elle était plutôt jolie mais avait l’impression de ne pas avoir autant de charisme que celui qui se dressait fièrement sur ses sabots face à elle. Sa proposition d’entamer le buffet la remit légèrement mal à l’aise. Elle n’était vraiment pas sûre que ce soit autorisé, et ne voulait pas faire d’impair et gâcher la fête de son client. Elle ne l’avait pas encore rencontré mais il avait l’air riche et influant. Elle hésita quelques instants à en faire part au musicien mais celui-ci avait déjà pris un verre. Goaty observa la table. Le verre manquant se remarquait car les verres avaient été placés de manière parfaitement symétrique, en un triangle parfait. Goaty en attrapa un autre qu’elle posa sur le côté, et entreprit de replacer les coupes autrement pour former une autre forme qui dissimulait le fait qu’ils avaient entamé les hostilités. Prenant son verre, elle jeta un regard satisfait au musicien avant de lui expliquer.

« Je suis pas sûre que ce soit bien vu d’entamer le buffet avant que tout le monde soit là. Au moins comme ça ça ne se voit pas. Faudra juste faire attention à où on met nos verres quand on les aura terminés. »

Elle sourit sans le vouloir en voyant la tête qu’il fit lorsque les premières gorgées de champagne furent bues.

« Moi de même, Rising Starling. Je suis Goaty Boop. »

Elle entama elle aussi sa coupe de champagne. Si elle n’était pas spécialement habituée à cette boisson, elle avait eu l’occasion d’en boire plusieurs fois et commençait à en apprécier le goût. En général lorsque ce genre de boissons était servi, c’est que le chèque à l’issue de la soirée serait élevé. Elle trouvait donc un certain plaisir à en boire une coupe. Un genre d’avant-goût de ce qu’elle pourrait toucher à la fin.

« Je ne vais pas pouvoir discuter très longtemps. J’attends monsieur Storm. Je dois passer la soirée avec lui. »

Réalisant que ses mots pouvaient faire penser qu’elle cherchait à le repousser, elle ajouta avant qu’il ne se fasse de fausses idées.

« Mais en attendant qu’il arrive je serai ravie de partager un moment avec quelqu’un de si talentueux et sympathique. Depuis combien de temps jouez-vous du violon ? Enfin si ce n’est pas indiscret bien sûr. »

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
avatar
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 17

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
72/80  (72/80)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Lun 26 Sep - 20:19


Alors qu'il entamait le verre prit plus tôt sur le buffet, il vit la chèvre jouer avec les verres avant d'en prendre un d'elle même. Après son explication, le licorne comprit son erreur et se mit à rougir de gêne.

" Oups... Je m'excuse... Je n'y avais pas pensé... Veuillez m'excuser...

Suite à cela, Rising pris sa première gorgée de champagne en lui demandant son nom. Il remarqua
le petit sourire de la chèvre suite à sa réaction au moment où la boisson touchait ses papilles gustatives. Il lâcha aussi un léger sourire, toujours de gêne mais plus détendu, comme si le fait de la faire sourire avec ce genre de détail le rassurait, après tout, cela aurait pus être pire. Elle aurait pu tout simplement se moquer de lui.

La chèvre amena son verre à ses lèvres pour en boire une gorgée. Durant cette courte pause dans la discutions, L'étalon en profita pour la regarder de la crinière au sabot, c'est vrai qu'elle était jolie. Cela ne l'étonne pas qu'elle soit dans une soirée mondaine .

Elle lui avoua  qu'elle devait passer la soirée avec son employeur, monsieur Storm. Sous ses mots, Rising pencha la tête sur le côté et rigola.

«  Oh vous savez, je comprend totalement que monsieur Storm vous prenne à ses côtés le temps d'une soirée ou plus. Mais il me sem- »

L'étalon ne put terminer sa phrase car la chèvre le coupa pour lui faire quelques compliments tout en le rassurant sur le fait qu'elle pouvait rester un peu plus. Rising lâcha un sourire accompagné de petites joues rouges.

«  Oh... C'est trop d'honneur voyons..! Et bien... J'ai commencé le violon très tôt dans ma vie, je n'ais jamais vraiment noté le jour où j'ai touché mon violon pour la première fois. Mais chaque jour à le manier est un véritable plaisir ! Je pourrais passer des journées entières à en jouer ! »

Le licorne avait l'air tout enjoué, heureux de parler de son violon. Mais il finit par dire à la biquette sans trop réfléchir.

«  Cela va être dur de passer la soirée après le récital sans vous, mais bon. Le travail c'est le travail ! »

Il ria quelque peu avant de rougir doucement, en regardant ailleurs. Se rendant compte de ses paroles.

« Dite moi ? Cela vous intéresserez d'essayer de jouer du violon après la soirée de ce soir ? Cela pourrait être drôle et je serais ravis de vous retrouvez ensuite !»

Rising termina sur un sourire, avec une adresse sur un papier. Il s'agit de la petite colline du parc juste devant le bâtiment où ils se trouvaient.
Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Sam 1 Oct - 23:24


La petite chèvre ne put empêcher un sourire sincère en observant le orange des joues du musicien virer vers une couleur plus foncée alors qu’il s’excusait d’avoir prit un verre.

« Ce n’est rien ne vous en faites pas. C’est juste que j’ai l’habitude de ce genre de soirées, et que les gens sont parfois susceptibles et soucieux du protocole. »

Elle n’en leva pas moins son verre, trinquant à leur rencontre. Tous deux n’étaient venus que parce qu’ils avaient été employé par le même homme, bien que pour des tâches bien différentes, et pourtant ils faisaient une rencontre qu’ils n’avaient pas prévue. Une rencontre agréable, naturelle, qui faisait du bien dans ce monde tiraillé par la guerre. Elle porta son verre à ses lèvres, et observa l’artiste qui lui faisait face en faire de même. La grimace qui se lut sur son visage alors que les premières gorgées lui parvinrent l’amusa, et de nouveau elle sourit. Un sourire qui n’avait rien de moqueur. Elle se sentait simplement bien, à discuter avec ce musicien, en toute simplicité. Elle n’aurait pourtant pas osé d’elle-même aller lui adresser la parole, en tous cas pas après avoir vu comment il jouait de son instrument.

Goaty profitait de cette rencontre, en attendant que son client arrive, écoutant le licorne à la crinière bleutée lui parler de son violon et de son art. Comme elle l’enviait, d’avoir une passion telle que celle qui l’animait. Elle-même cherchait encore la sienne au final. Bien sûr il y avait son activité d’escorte, qu’elle adorait, mais elle n’avait pas cette énergie, ce lien qui semblait si fort entre le violoniste et son instrument. Elle ne sentait pas autant de passion, et ça la rendait un peu pensive, malgré l’euphorie de cette rencontre. Toute entière à ses réflexions, elle fut prise par surprise par le compliment qu’il lui adressa, et ne sut pas répondre. Mais elle fut encore plus surprise lorsqu’il lui proposa de le retrouver après la soirée pour lui faire essayer le violon. Son regard s’illumina et elle répondit d’une voix pétillante d’excitation.

« Oh ce serait un honneur et un plaisir d’apprendre le violon avec vous. »

Elle continua en riant, alors qu’elle s’emparait du papier sur lequel était inscrit une adresse.

« Enfin j’espère que vous n’avez pas les oreilles trop sensibles, parce que j’ai bien peur de ne pas être aussi douée que vous. »

Ils n’eurent pas le temps de poursuivre cette discussion, car la porte de la salle s’ouvrit pour faire entrer un groupe de personnes, avec à leur tête un étalon qui était à n’en pas douter l’organisateur de la soirée. La chèvre rangea le papier dans la petite pochette de soirée qu’elle portait, et s’excusa auprès du musicien, posant son verre à moitié vide derrière un pilier.

« Je vais devoir te laisser, mais on se voit à la fin de la soirée. »

Elle lui sourit une dernière fois avant de s’avancer vers leur hôte. La soirée avait bien débuté, et elle continua sur la même lancée. Monsieur Storm était fort courtois et agréable, et passer la soirée à ses côtés ne semblait même pas être un travail. Le temps passait et la soirée avançait. Quelques artistes avaient commencé à se succéder sur la scène, mais Rising Starling n’avait pas encore joué, lorsque Goaty fut approchée par un poney qu’elle reconnut comme l’un des musiciens qui avaient accompagné le violoniste sur la scène lors de la répétition à laquelle elle avait assisté. Il lui expliqua que Rising voulait la voir en coulisses dans la loge numéro 2. Un peu surprise, mais intriguée, Goaty s’excusa auprès de son client en prétextant une visite aux toilettes, et se rendit dans ladite loge. Elle poussa la porte après avoir frappé sans obtenir de réponse, et reçut sur la tête un seau d’eau glacée, qui avait été placé sur la porte.

Passée le choc, la chèvre se mit à grelotter, et s’ébroua, faisant vibrer son corps du bout des sabots jusqu’à ses cornes pour chasser les gouttelettes qui s’étaient incrustées dans son pelage. Elle était furieuse de s’être fait piéger ainsi, et se sentait stupide. Pourquoi aurait-il voulu la voir, après tout ? Qu’est-ce qu’elle s’imaginait ? La chèvre se dirigea sans attendre vers les toilettes et réarrangea son toupet qui avait pris l’eau, posée devant le miroir. Après avoir vérifié qu’il ne restait plus une trace de sa mésaventure, elle retourna dans la grande salle, rejoignant son client. Sur la scène se trouvait justement Rising Starling, interprétant magnifiquement le morceau qu’il avait joué plus tôt. C’était le même morceau mais joué d’une manière tout à fait différente. C’était comme si il réinventait chaque fois qu’il interprétait sa musique. Mais Goaty avait du mal à profiter de la performance, encore un peu vexée par sa mésaventure.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
avatar
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 17

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
72/80  (72/80)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Dim 2 Oct - 0:08


~ Hymne à nos déesses ~

Rising était enfin sur scène. Depuis l'heure où il attendait ce moment. Sa première prestation devant tant de monde! Et pour une fois, dans un autre endroit que la rue! Que d'excitation. Il s'empressa de saisir son violon et joua ce qu'on lui avait demandé, c'était toujours un plaisir de manier le violon. De faire apparaître des sourires sur chaque spectateur. Il refit le même tour avec les pétales autour de lui. Récoltant dans son oreille à travers sa mélodie et celle de ses camarades les sons que le public faisaient, subjugué.

Tout ce déroula comme prévu, les tonnerres d'applaudissements fusent devant lui, alors qu'il fit des remerciements sincères à tout le monde. Mais il ne descendit cependant pas de la scène. A la grande surprise de Monsieur Storm qui ne put s'empêcher de faire une petite remarque au début.

Rising ouvrit les yeux et se rapprocha du bord de la scène avant de prendre la parole, toujours ce sourire innocent que son visage ne perd presque jamais.

- " Je tiens à remercier le public d'être présent ce soir, et j'aimerais faire une dédicace à une certaine personne. En espérant qu'elle se reconnaisse. Je vais actuellement vous jouer avec l'aide de mon groupe, " Hymne à nos princesses". Elle n'était pas aux programmes, mais l'inspiration m'est venu suite à la rencontre, de ce que j'aime appeler une vraie princesse d'Equestria. En espérant que cela vous plaise. "  

Son discours finis, Rising recula pour se mettre à nouveau au centre, entouré de choristes et de quelques poneys accompagnés de leurs instruments. Il ferma les yeux en posant son archet sur son joli violon. Et entama la mélodie.



Rising joua ceci dans une lumière tamisant la scène. Certaine licorne du public balancèrent leurs têtes de droite à gauche tout en faisant briller leurs cornes. D'autres dansèrent avec leurs amours. Et d'autres profitaient juste du morceau de musique, près du buffet à se goinfrer.

Rising ne dansait pas, il jouait, les yeux toujours fermés, se balançant de temps en temps de droite à gauche pour accompagner son instrument dans ses notes. La scène n'avait beau ne pas être animée, l'impression que le monde gravitait autour de l'artiste se fut grande dans la salle. Les choristes utilisèrent leurs magnifiques voix, ce qui arracha quelque larme au public.

Arrivé à la fin de sa mélodie, le licorne avait déjà les yeux emplis de larme. Dont une qui avait déjà coulée le long de sa joue. Quand la dernière note se fit entendre malgré sa longueur, un silence prit place pendant quelque instant. Très vite remplacer par des applaudissements et des sifflements. Rising essuya ses larmes pour remercier à nouveau le public. Avant d'aller dans sa loge, laissant la place aux autres musiciens venus pour jouer. Très heureux de sa prestation. Il se demande comment cela pourrait se passer mieux. Qu'est-ce que l'étalon aimait ce genre de moment.

Monsieur Storm semble conquis aussi par la beauté de ce qu'il vient de se passer, se demandant bien à qui la musique était destinée.

" C'est devant un public que l'on fait vibrer, que les émotions sont le mieux exprimées "




Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Mar 4 Oct - 22:54

La chèvre ruminait. Non pas les toasts innombrables servis à la soirée, mais son énervement de s’être faite ainsi duper. Elle ne savait pas si c’était vraiment de la faute du violoniste, ou si c’était quelqu’un d’autre qui l’avait piégée. Peut-être le musicien qui l’avait approchée pour lui dire que Rising voulait la voir ? Quoi qu’il en soit, que la star de la soirée soit ou non responsable de son humiliation elle ne doutait pas qu’il serait au courant, et qu’il ne manquerait pas de se moquer d’elle. Aussi détourna-t-elle la tête lorsqu’il apparut sur la scène, feignant de s’intéresser à autre chose. Elle ne put cependant pas l’ignorer très longtemps. L’attention de toute la salle étant portée sur ce qu’il se passait sur la scène, la caprine n’avait d’autre choix que de regarder le spectacle. Et bien qu’elle soit énervée, elle fut touchée par le spectacle que Rising offrait à l’assemblée. Elle reteint ses applaudissements, se contentant d’applaudir du bout des sabots, sans faire trop de bruit. Rien à voir avec l’enthousiasme dont elle avait fait preuve précédemment.

Lorsque le licorne s’avança vers le public, jusqu’au bord de la scène et commença à parler, le cœur de la petite chèvre s’arrêta, l’espace d’un instant. Parlait-il d’elle, pour cette dédicace ? Elle était assise aux côtés de Grey Storm à ce moment, et son stress se lisait sur le visage fin au pelage blanc. Allait-il raconter à tout le monde à quel point elle avait été ridicule ? L’avait-il observée lorsqu’elle avait reçu en pleine figure ce seau d’eau ? Son malaise était apparemment visible, car son client s’enquit de son état. Elle le rassura rapidement, essayant du même coup de se ressaisir. La suite du discours de l’artiste fit descendre la pression, et le soulagement l’envahit. Il n’avait pas l’intention de lui nuire. Ca avait même plutôt l’air du contraire. Elle ne put s’empêcher de sourire, alors que les premières notes se faisaient entendre. Elle masqua son émotion de peur que son client ne se vexe en se rendant compte qu’elle était la personne à qui cette dédicace s’adressait. Cette fois-ci elle ne retint pas ses applaudissements, essayant d’oublier sa mésaventure du début de la soirée.

La discussion reprit à la table où elle était assise, et chacun se demandait qui pouvait bien être la cible de tant d’attention de la part de ce musicien si talentueux. Goaty ne dit rien. Après tout elle n’était même pas certaine que c’était bien elle. Elle en avait l’intuition, mais peut-être qu’elle se faisait des idées. Elle lui demanderait à la fin de la soirée, lorsqu’ils se retrouveraient après les festivités. Après le passage de Rising, quelques autres artistes se succédèrent, et la soirée approcha de la fin. Le temps avait passé très rapidement. La soirée avait été agréable, l’organisateur très sympathique. Goaty avait passé une bonne soirée, si l’on faisait abstraction du seau d’eau reçu. Elle avait fait deux belles rencontres, le musicien et le riche héritier qui les avait tous les deux employés le temps d’une soirée. Ce dernier proposa d’ailleurs à la chèvre de poursuivre la soirée chez lui, avec quelques autres invités triés sur le volet. Goaty hésita. Son contrat ne comprenait pas un after, mais il avait été très correct et elle avait presqu’envie de dire oui. Mais il y avait Rising. Le jeune licorne l’avait invitée à le retrouver un peu plus tôt, et elle avait déjà accepté. Il serait déçu si elle n’y allait pas, et elle n’avait aucun moyen de le prévenir. Il se faisait tard et les coulisses étaient sans doute vides depuis longtemps. Elle refusa donc l’invitation poliment, ce que Grey Storm ne prit pas mal. Il lui dit que ce n’était que partie remise, et elle lui répondit que ce serait avec plaisir.

La petite chèvre sortit de la salle, et chercha dans sa pochette le papier sur lequel était indiquée l’adresse de son rendez-vous. Elle trouva rapidement le papier, mais eut la mauvaise surprise de se rendre compte que l’eau avait coulé et effacé une partie de l’encre. Elle n’avait donc que le nom de la rue, mais pas de numéro. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle trouverait la bonne maison.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
avatar
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 17

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
72/80  (72/80)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Dim 9 Oct - 16:56


Que d'émotion! Tout cela est enfin terminé! Le licorne avait déjà hâte de retrouver la chèvre pour lui parler un peu plus. Il est si rare pour lui de se faire des amis ! Si l'on ne compte pas son public bien sûr.

Bien que quelque peu gêné d'avoir était payé par son employeur. Rising était déjà prêt à partir. Le violon dans sa sacoche, l'archet placé tel une épée prête à être dégainée contre son flanc, et un sourire jusqu'aux oreilles. Il prit le pas, et partis en direction de l'adresse qu'il avait donné.

Sur la route, deux trois personnes cachées dans l'ombre l'observèrent, on semblait même le suivre. Ne se doutant de rien, l'étalon continua son chemin en trottinant regardant les enseignes des magasins de Brisk. C'est dingue à quel point la tombée de la nuit ici s'approche plus d'un couvre feu obligatoire à tout les habitants. Il n'y a personne à l'horizon, mise à part un zigoto qui semblait avoir trop bu de cidre.

Enfin, après une demie heure de marche, le violoniste était enfin arrivé. Dans ce parc, se trouvait un grand arbre, le seul de son espèce dans la région d'ailleurs. Un cerisier en fleur. C'est ici que Rising vient prendre ses pétales pour animer ses récitals. Il ouvre sa sacoche et utilisa sa magie pour les faire flotter au vent, tout en les ramenant dans sa petite bourse. Ceci fait, il se posa contre l'arbre et écouta le son du vent, les yeux fermés. Dans l'ombre, plus loin, se cachaient les deux hurluberlues qui le suivait plus tôt...

L'un deux semblait être une petite pouliche, de pelage orange et à la crinière bleu ciel. Elle portait une casquette avec écrit quelque chose dessus, " ANON ".



La petite était apparemment en mauvaise posture, un chiffon entourait son museau et l'empêcher de parler. Et ses pattes arrières était rassemblées par des nœuds qu'elle ne semblait pas savoir défaire. Des larmes coulants le long de ses joues, elle semble vouloir appeler la personne assise sous le cerisier.

La deuxième silhouette quand à elle, était beaucoup plus grande, baraquée et effrayante.
Il s'agissait là d'un Saddle Arabian au pelage gris et au regard glaçant. Une veste en cuir sur lui, et une chaîne d'acier en guise de collier. Ce grand gaillard avait tout l'air d'être un gangster...



Le Saddle au regard froid semblait surveiller Rising, tout en gardant la petite près de lui, contre son gré.

Un petit moment après, Rising c'était presque endormis sous son arbre. Attendant l'arrivée de la chèvre. Mais son sommeil fut écourté par le bruit d'une chute accompagnée de gémissement de douleur. En ouvrant les yeux, il découvrit sa petite sœur en larme qui se débattait sur le sol contre ses liens. Rising accourut vers elle et lui retira le chiffon de la bouche en le détachant. La petite lui sauta au cou toujours en pleurant, en lui faisant un câlin. La pouliche n'arrive pas à calmer ses larmes mais lui dis à travers ses dernières :

" C'est un piège Rising ! Court ! "

A peine Rising leva la tête vers la direction qui se trouvait en face de lui les yeux grands ouvert, qu'une lame lui frôla le visage, mais n'atteint que sa crinière, laissant tomber une mèche sur le sol, montrant à Rising que ce couteau était très bien aiguisé.

N'ayant pas réussit à crier sous la surprise, il ne bougea pas, mais son regard se dirigea vers la lame qui était arrivée de son côté droit. trônant sur le sol. Alors que le licorne déglutissait, il garda sa sœur contre lui et s'écarta très vite pour aller vers son violon . Il regarda ensuite la lame quelques secondes avant d'avoir un sursaut de peur quand cette dernière sortit de la terre et se fit traîner sur le sol dans un bruit métallique.

Rising par réflexe fit briller sa corne, et distingua une chaîne peinte en noire, accrochée au couteau qui continuait sa route dans le chemin inverse. L'étalon leva les yeux quand le couteau arriva devant les pattes de quelqu'un pour finalement s'élever et être accroché à la patte de la personne devant lui. Ce dernier fit quelque pas pour apparaître dans la lumière faible de la corne de Rising.

Le saddle avait toujours le même regard, et c'est amusé à se faire craquer quelques articulations pour l'intimider, un léger sourire lui apparut quand Rising recula après avoir mis sa petite sœur sur son dos.

" Salut ~ "

Rising ne sentait mal, il se demandait surtout ce qui allait se passer... Il voulait des explications, et pourquoi sa petite sœur était mêlée à tout ça? Tant de question restait pour l'instant sans réponse alors que les deux garde le regard plonger l'un dans l'autre. Attendant que l'un deux brise le silence.

La petite sœur, pleurant toujours, se cacha derrière l'arbre, alors qu'à l'entrée du parc, la chèvre rencontrée plus tôt pouvait assister à la scène.


Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Ven 14 Oct - 20:03

Goaty, un peu fatiguée de sa soirée, mais motivée par l’optique d’une seconde rencontre avec ce musicien qu’elle avait pu admirer sur scène, se mit en route, cherchant l’adresse indiquée sur le papier. Trouver la rue ne fut pas très compliqué, mais le papier ayant été endommagé par l’eau qu’elle avait reçu, elle n’avait aucun moyen de savoir où exactement elle pourrait trouver Rising Starling. La chèvre avança donc dans la rue, décidant arbitrairement de prendre à droite et de remonter la rue. Si elle ne trouvait pas elle ferait l’autre côté. Elle tendait l’oreille, espérant surprendre un air de musique, et regardait partout. Il faisait déjà nuit et les silhouettes se devinaient aux fenêtres, en ombre chinoise derrière les rideaux. Saurait-elle reconnaître le licorne si elle passait devant chez lui ?

Elle avait déjà parcouru presque la moitié de la rue lorsqu’un bruit venant du parc donnant sur ladite rue la fit interrompre son avancée. La chèvre hésita. Il faisait sombre dans le parc, et elle ne voyait donc pas grand-chose. Il lui semblait cependant apercevoir des silhouettes au loin. Un instant plus tard un cri retentit, et Goaty était presque certaine d’avoir entendu le nom de Rising. Elle hésita quelques instants. Les silhouettes s’étaient mises en mouvement, dans ce qui semblait être un combat. Rising était-il en danger ? Se pouvait-il que ce soit de nouveau un piège, pour l’attirer dans les filets de ceux qui lui avaient déjà joué un mauvais tour un peu plus tôt dans la soirée ? Une lueur s’alluma soudain, et sous les yeux de Goaty apparut la crinière et le pelage à la robe caractéristique de Rising. C’était lui, c’était certain. Sa corne s’était allumée, et elle pouvait désormais en être sure. Elle pouvait également voir de manière un peu plus précise désormais celui qui lui faisait face. Une silhouette assez haute sur pattes, qui semblait assez imposante. Elle ne pouvait pas voir, de là où elle se trouvait, la dernière protagoniste de cette scène. Elle pouvait cependant comprendre assez aisément que Rising avait des ennuis, et bien qu’elle ne soit pas la plus courageuse ni la plus forte d’Equestria, elle ne pouvait pas rester comme ça, sans rien faire.

Prenant son courage à deux sabots, elle s’avança donc dans leur direction d’un pas décidé, et sortit le petit poignard qu’elle cachait toujours au creux de sa jambe arrière, au cas où. Celui qu’elle identifiait comme étant l’agresseur lui tournait le dos. Elle s’avança donc aussi discrètement que possible, se contentant d’observer pour le moment. Elle mit son sabot devant ses lèvres lorsqu’elle croisa le regard de Rising, pour lui signifier de ne pas trahir sa présence. Elle n’était pas experte au combat, mais l’effet de surprise était de son côté. Ca pourrait peut-être donner un peu de temps au licorne pour venir l’aider, et à eux deux ils arriveraient peut-être à maitriser son assaillant. Elle n’était plus qu’à quelques petits mètres à peine. Mètres qu’elle pouvait franchir en un bond lorsque le moment serait venu. Elle pouvait désormais voir plus distinctement la scène. Une jeune pouliche dont les couleurs rappelaient celles du licorne était perchée sur son dos. Elle avait l’air pétrifiée de terreur. Face aux deux équidés à la robe orange se dressait un Saddle Arabian qui semblait bien sûr de lui, équipé de chaînes et d’un couteau dont il n’avait apparemment pas peur de se servir. L’adrénaline circulait, de plus en plus concentrée, dans les veines de la chèvre à mesure qu’elle réalisait le danger de la situation. Elle étudiait les possibilités, essayant de trouver quoi faire pour ne pas se mettre trop en danger.

Les deux mâles échangeaient quelques mots, et c’est le moment qu’elle choisit pour agir. Comptant sur le fait qu’il était moins susceptible de la surprendre s’il était en train de parler lorsqu’elle bondissait. Ses jambes la projetèrent en avant dans un bond puissant et elle atterrit exactement là où elle l’avait voulu : sur le dos du Saddle. Ses sabots s’enfoncèrent dans les muscles du voyou. Il aurait sans doute des bleus. Mais ça n’allait pas l’arrêter pour autant. Elle n’attendit donc pas et se stabilisa pour ne pas tomber, malgré le rodéo qu’il ne manquerait pas de lui infliger, et en profita pour glisser sa lame près de l’encolure de sa cible. Si il bougeait et la déséquilibrait, la lame s’enfoncerait.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
avatar
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 17

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
72/80  (72/80)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Jeu 27 Oct - 13:29


Rising fut surpris par la présence de la chèvre derrière le buisson. Alors qu'il continuait à parler avec l'affreux en face de lui, la biquette pris son élan et sauta sur le dos de son adversaire en lui mettant sous la gorge. La petite cria de surprise en se cachant les yeux, toujours sur le dos de son frère.

Le licorne en profita pour s'approcher un tout petit peu et dévisager le Saddle. Son regard tomba ensuite dans celui de la chèvre, lui laissant un grand sourire.

" Merci. "

Il commença à poser mille questions au mercenaire en face de lui, mais il ne lui répondait jamais.
C'est alors que l'étalon se mis à bouger , laissant le couteau s'enfoncer dans son encolure, retenant ses cries. Rising cacha directement le regard de sa petite sœur et pris soin de s'éloigner le plus possible du suicidaire. Sa soeur pleurait alors que Rising, quand à lui, regardait la scène avec des yeux écarquillés sous le choc qu'il vient de subir juste devant lui. Le frère et la sœur respiraient tout les deux rapidement, l'une de peur de savoir ce que lui cache son frère, et l'autre de peur de voir la chose à l'encolure ouverte continuer à bouger... Il regarda ensuite la chèvre, cachant toujours les yeux de la pouliche à casquette, le poitrail se gonflant et se dégonflant, on dirait presque un animal apeuré.

" - I- Il... Il est mort.?!

Toujours dans cette crise de panique qui le rongeait, il cherchait à se relever, se disant bien que la chèvre ne lui voudrait aucun mal... Du moins il l'espérait...

" - Allons nous... Allons nous en..!"

Il montra la petite du sabot qui n'occupait pas le visage de sa petite sœur et la prit contre lui avant de s'enfuir dans un bâtiment tout proche, il attendit donc la chèvre à l'intérieur, toujours choqué par le meurtre auquel il venait d'assister.


Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Mar 1 Nov - 21:56


L’entrée sur scène de la chèvre ne se fit pas aussi simplement qu’elle l’aurait espéré. La jeune pouliche qui ressemblait au violoniste poussa un cri et semblait encore plus terrifiée. Goaty se rendit compte en voyant son regard apeuré qu’elle devait en effet faire peur, à surgir ainsi de nulle part. Mais c’était peut-être à son avantage. Après tout l’agresseur ne l’avait pas vue, et pouvait donc imaginer le pire. Il devait bien sentir à son poids qu’elle ne pesait pas lourd, mais la réaction de la pouliche qui leur faisait face pouvait lui faire penser qu’elle était plus entraînée qu’elle ne l’était en réalité.

La vérité, c’était que la petite chèvre n’avait aucune idée de ce qu’elle faisait. Elle n’était pas d’un naturel violent. Mais elle ne pouvait pas regarder quelqu’un faire du mal à d’autres comme ça. Profiter de leur faiblesse. Elle avait agi poussée par l’adrénaline. Son action, pourtant peu réfléchie, semblait avoir fonctionné. Le saddle se tenait tranquille. Le temps pour Rising de s’approcher et de demander des explications à un étalon qui ne semblait pas décidé à en donner. Goaty campait sur sa position, le couteau effleurant l’encolure sans s’en éloigner. Mais voilà qu’il se mit à bouger, prenant Goaty par surprise. La chèvre blanche, ne sachant pas comment réagir, maintint le couteau là où il était, mais fut déséquilibrée par les mouvements du saddle qui tenta de ruer pour la déloger. La lame s’enfonça dans la chair, atteignant rapidement l’artère qui courait sous la peau, et alors que la chèvre retirait le couteau précipitamment, le sang fut projeté par jets puissants, calés sur les pouls de l’agresseur qui était désormais la victime. La victime de Goaty. La chèvre reposa ses sabots sur la terre ferme, et contempla les yeux écarquillés le corps qui venait de s’écrouler et duquel jaillissait encore du sang chaud, venant éclabousser sa fourrure blanche.

Elle ne pouvait plus bouger, complètement pétrifiée par la violence de la scène dont elle avait été actrice. Aucun de ses muscles ne répondait, et elle avait l’impression d’observer la scène d’en haut. Elle se voyait, elle, frêle et fragile créature qui ne ferait pas de mal à une mouche, enfonçant sa lame dans l’encolure d’un brigand qui faisait 30 bons centimètres de plus qu’elle au garot. Ca n’avait pas de sens. Ca ne pouvait pas être vrai. Il ne pouvait pas être mort, et elle ne pouvait pas l’avoir tué. Elle n’était pas une assassin. Les mots de Rising parvinrent à ses oreilles, qu’elle vit frissonner, depuis son poste d’observation, en dehors de son corps. Elle ne répondit rien, toujours choquée. Elle ne réagit pas lorsqu’il s’enfuit avec la jeune pouliche. Son corps ne lui répondait plus. Et puis petit à petit, son cœur se calma, et elle reprit conscience de son corps. Ses sabots effectuèrent quelques pas de recul, maladroits, comme si elle réapprenait à s’en servir. Elle baissa la tête et observa le couteau qu’elle tenait encore, les gouttelettes de sang sur les poils de son poitrail. Elle sentit son estomac la lâcher, et ne put retenir le haut-le-cœur qui la traversa, et elle vomit tout ce qu’elle avait ingurgité lors de la soirée.

Essuyant sa bouche de sa patte, elle se retourna et partit au galop dans la direction qu’avait prise le musicien. Elle le retrouva dans un bâtiment, accompagné de la jeune pouliche. Elle les regarda tous les deux, ne sachant quoi dire. Elle avait peur. Des conséquences que pourraient avoir ses actes. De ce qu’elle venait de faire. Elle ne s’en pensait pas capable, d’ôter ainsi la vie. Et pourtant elle l’avait fait. Est-ce que cela faisait d’elle un monstre. Elle cherchait ses mots, des mots, n’importe lesquels, mais c’est finalement un sanglot qui s’échappa de ses lèvres alors qu’elle essaya de parler.

« Je… Je ne voulais pas… Je… Je ne pensais pas qu’il… Oh mon dieu qu’est-ce que j’ai fait… »

La chèvre, bouleversée, tourna les sabots et repartit au galop, certaine que celui dont elle avait tant apprécié la compagnie plus tôt dans la soirée la trouvait monstrueuse. Et qu’il avait raison.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
avatar
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 17

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
72/80  (72/80)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Dim 20 Nov - 21:21

Au dernier moment, le licorne la retenu par la queue, et l'attira vers lui et sa sœur avant de la prendre dans un gros câlin, les pattes encore tremblantes d'effroi. Les deux tombèrent en larme sans arrêter le câlin.

- " Mer- Merci !!! Merci mille fois !!! Merci encore..!

Il se répétait encore et encore, en se balançant en avant, en arrière, ainsi de suite.
Après un petit moment, la chèvre pouvait remarquer que la petite Anon c'était endormie dans cette position, contrairement au violoniste qui c'est rangé dans un coin, a regarde le sol. Réfléchissant énormément.

Il leva les yeux vers la chèvre après quelques minutes perdu dans sa tête, il sourit faiblement et lui tend la patte, espérant qu'elle l'attrape.

-" Je... Je vous ais promis un cours de violon non..?"

L'aidant à se relever, il lui déposa ensuite le violon dans les pattes, se tenant dans son dos, positionnant ses pattes sur les siennes. Il semblait vouloir oublier, se détendre. Il était encore tout crispé. Se collant à elle malgré ses tremblements pour être plus proche du violon. Il commence à guider ses pattes après avoir lancé une bande son derrière pour l'accompagner.



Il essayait de rester le plus doux possible, les joues encore souillées de ses larmes montraient qu'il n'était pas totalement remis. Alors que l'étalon commença à la faire jouer réellement, il lui dit, la voix fébrile.

- " Je vous dois la vie... La mienne et celle de ma sœur... Merci beaucoup..."

Il se tut et la fit jouer jusqu'à la fin de la mélodie. Malgré le rouge présent dans ses yeux, on pouvait lire à l'intérieure le bonheur de faire partager son art. Il trébucha un peu un moment où il accompagnait la patte de la biquette, se collant à son dos. Les joues un peu rose, il fit deux petit pas en arrière pour se remettre dans son ancienne position.

Il cessa de l'accompagner, la musique ayant pris fin, il resta dans la position de la dernière note, n'ayant pas encore lâché les sabots de Goaty. Il regarde en direction du visage de la chèvre, attendant qu'elle tourne la tête pour lui donner ses impressions sur ce qu'elle vient de jouer avec son aide. Et lire dans ses yeux les émotions que la douce symphonie a provoquée en elle. Malgré le choc causé plus tôt...

- " Alors..? Dé- Détendue..? Vous avez trouvée ça comment de jouer du violon avec moi..?

Il semble avoir perdu ses lunettes de son visage, mais ceci n'est qu'un détail ne sublimant que plus ses yeux bleus passés par une myriade d'émotion en une si petite journée...

La petite sœur endormit dans le coin, semble avoir était reposée par ce qu'elle a entendu, vu qu'elle souriait maintenant en dormant.

Revenir en haut Aller en bas
Goaty Boop
avatar
Eternal Chaos

Messages : 651

• Votre personnage •
Race: Chèvre
Niveau: 12
Expérience:
105/120  (105/120)

MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   Sam 3 Déc - 19:05


Goaty était traumatisée par ce qui venait de se dérouler, ce dont elle avait été responsable. La mort d’un étalon. Quand bien même il était venu pour ôter la vie à quelqu’un qu’elle pensait innocent, méritait-il vraiment la mort ? Y aurait-il eu une autre solution pour résoudre ce problème ? Est-ce qu’ils auraient pu éviter sa mort ? Et enfin, est-ce qu’elle aurait des ennuis ? Par chance aucun garde ne traînait dans les parages, mais la mort du garde ne manquerait pas d’être remarquée. Décidément, Goaty n’avait pas de chance avec les terres sombres. A chaque fois qu’elle s’y rendait ça terminait mal. Peut-être serait-ce la dernière fois. Elle serait peut-être bannie lorsque le meurtre serait découvert, si Rising ou sa sœur la dénonçait. Elle essaya de s’enfuir, mais elle fut retenue par le licorne aux couleurs aussi éclatante que la nuit était sombre. Il la serra entre ses pattes et la remercia pour ce qu’elle avait fait. Goaty ne savait quoi répondre. Il semblait ne pas la détester, ce qui la soulageait, mais ça ne résoudrait rien au final. Elle avait tué quelqu’un.

Elle resta plantée, immobile, des larmes de détresse coulant le long de sa joue et roulant sur son encolure jusqu’à tomber sur ses sabots. Au bout d’un moment qui sembla une éternité, le violoniste s’adressa de nouveau à la chèvre. Elle mit un temps à comprendre ce qu’il lui disait. Un cours de violon ? Il était sérieux ? Après ce qu’il venait de se passer, tout ce à quoi il pensait c’était cette promesse qu’il lui avait faite ? Elle ne répondit pas, et il sembla prendre cette absence de réponse pour un oui. Elle s’empara maladroitement du violon qu’il lui tendait. Il se glissa derrière elle et l’aida à jouer, guidant ses sabots sur l’instrument. Le son n’était pas vraiment à la hauteur de ce qu’il produisait, mais ce n’était pas si mauvais. Malheureusement la chèvre était incapable de profiter du moment. Chaque fois que ses paupières se fermaient, elle revoyait ce corps sans vie, et tout ce sang.

Lorsqu’il lui demanda, brisant le silence qui s’était installé une fois le morceau terminé, comment elle se sentait, et si elle avait apprécié de jouer, elle le regarda d’un air vide. Les poils de son visage étaient humides de ses larmes, et bien qu’elle ne pleure plus, elle n’en restait pas moins perdue. Elle se dégagea, posant le violon délicatement sur une table non loin et le regarda. Elle ne savait pas, comment elle se sentait. Elle ne savait pas si elle avait aimé ce petit cours. Elle avait besoin d’être seule, et de réfléchir à tout ça. Elle finit par lui répondre d’une voix chevrotante.

« Je… Je ne sais pas, Rising. Je crois que j’ai besoin d’être un peu seule… Je… Excuse-moi. »

Elle tourna les sabots, et partit, dans la nuit, sans lui laisser le temps de la rattraper. Sans se retourner. Après avoir galopé à travers le parc, elle se mit à chercher la gare, qu’elle trouva facilement. A cette heure, elle était presque vide. Et les quelques poneys qui s’y trouvaient n’osèrent pas lui parler. Elle prit le premier train pour Arcadia, et s’assit à une place, seule. Epuisée, elle finit par s’endormir, bercée par le mouvement du train.

HRP:
 

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling   

Revenir en haut Aller en bas
 
50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 50 shades of Grey Storm - PV Rising Starling
» Fifty shades of Grey
» Fifty shades of Grey
» Fifty shades of grey
» CNN: Food prices rising across the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Brisks-
Sauter vers: