Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 [Quête] Mort (Solo Tough Spirit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tough Spirit
avatar
Lunar Republic

Messages : 113

• Votre personnage •
Race: Crystal Pony
Niveau: 19
Expérience:
60/190  (60/190)

MessageSujet: [Quête] Mort (Solo Tough Spirit)   Lun 8 Aoû - 5:42

BRIBES

______C’était un petit hameau identique à bien d’autres, situés sur un route à l’écart des axes principaux. Le village aurait tout aussi bien pu ne pas avoir de nom ; en fait, il n’aurait pas été surprenant d’apprendre que personne n’avait jamais prit la peine d’en donner un à la bourgade, elle n’était même pas notée sur la carte. Néanmoins c’était ici, plus que dans les cités, qu’on pouvait vraiment voir les effets de la guerre. Les juments et les étalons partis pour l’armée manquaient aux champs, les récoltes étaient ramassées par les jeunes, les vieux et les infirmes et si la région avait toujours été le grenier de la Lunar Republic l’effort de guerre requérait maintenant une part encore plus importante du fruit de leur labeur. Çà et là on pouvait voir des soldats, renvoyés chez eux avec des blessures trop graves pour être soignées par la plupart des clercs. Trop graves pour qu’ils puissent continuer à se battre surtout.

______Tough Spirit avançait lentement entre les maisons aux toits de chaume, laissant le marchand qu’il accompagnait vendre quelques produits de premières nécessité. Le commerçant avait un chargement à livrer à Van Hoover, mais comme il était l’un des rares à emprunter cet itinéraire il arrondissait ses fins de mois en jouant les colporteurs. Partout ailleurs il était un négociant quelconque, sans grande fortune ni importance, mais pour les villages qu’il traversait il était un engrenage essentiel de l’économie, étant le seul à pouvoir régulièrement apporter des denrées et ustensiles importés de loin. Mais les temps se faisaient dur et quand les gens commençaient à devoir se serrer la ceinture afin de garder des provisions de côtés même les commodités basiques semblaient être un luxe hors d’atteinte.

______Certains poneys étaient assez désespérés pour se tourner vers le banditisme et c’était pour cela que le commerçant avait requit une escorte durant son voyage. Toutefois le marchand s’était inquiété pour rien, il n’avait pas grand-chose à craindre : cette région voyait peu de passage et encore moins de cibles juteuses, tous ceux prêts à devenir des hors-la-loi étaient certainement tout aussi préparés à quitter leur province natale pour survivre. Le commerçant et son gardien étaient pratiquement arrivés à leur destination finale et aucun incident n’avait eut lieu, le temps perdu mit à part c’était de l’argent facile pour le mercenaire.

______Néanmoins le crystallin n’était pas serein, loin de là, il avait prit la fonction de lame à louer à l’Agence, effectuant des missions pour le Conseil d’Or afin de gagner de quoi vivre, mais on était loin des idéaux qui l’avaient poussé à rejoindre Crystal Affinity et il ne ressentait pas la satisfaction du devoir accomplit. Depuis la destruction de sa nation natale il errait sans but précis, sans cause à défendre et traverser ces villages où la misère s’installait peu à peu ne faisait que lui rappeler tout ce qui n’allait pas en Equestria. Il aurait pu s’engager dans la garde lunariste, mais il était loin d’éprouver ce même sentiment de patriotisme qui l’avait poussé à rejoindre l’Empire envers la Republic. Il respectait la princesse Luna et ce qu’elle faisait de son royaume, mais Cadance resterait à jamais la seule vraie souveraine pour lui. Certains disaient que dans une vie on ne connaît jamais qu’un seul véritable grand amour, peut-être que c’était aussi vrai pour l’amour de sa patrie.

______De toute façon la guerre était le problème – même si son origine était ailleurs – et un soldat de plus n’y changerait rien.

______Il finit par secouer la tête et décider que plutôt que de se morfondre il ferait mieux de se rendre utile. Il approche l’un des quelques mendiants qui parsemaient le petit village, probablement un vétéran déchargé de son service d’après ses cicatrices et sa patte arrière terminée par un moignon. Tough Spirit tire une ration de voyage de son paquetage et la donne délicatement à l’infirme. Ce n’était pas grand-chose, mais ces rations étaient nourrissantes, prévues pour remplacer toute une journée de nourriture. Le miséreux lui adresse un sourire édenté en le remerciant.

______De rien. Le petit geste avait du bon, mais il était intéressé, le mercenaire n’était pas assez riche pour se montrer généreux sans raison. Peu de voyageurs par ici…

______Il laisse la phrase en suspend, la question était implicite. Malgré toutes les justifications qu’il se donnait Tough n’arrivait pas à demander directement les informations qu’il désirait, être direct aurait donné un caractère mercantile à l’échange et cette idée mettait le crystallin mal à l’aise vu les circonstances. Mais le mendiant as bien compris son intention et le chevalier n’eut pas besoin de clarifier sa requête.

______Non, pas beaucoup. La plupart des gars d’ici se sont partis vers le sud-est. La route entre Ottapaw et Concordia est plus fréquentée, les affaires sont plus profitables. Et le climat est moins frais. “Les affaires” en question étaient le banditisme, mais il n’y avait nul besoin de le mentionner.

______Tough Spirit hoche la tête, avec un peu de chance ce genre d’information pourrait être utile pour éviter des combats inutiles contre des paysans désespérés. Et peut-être qu’ils pourraient être stoppés avant de devenir une bande de maraudeurs endurcis. Même le plus doux de poneys peut se changer un monstre lorsqu’il fait partie d’un groupe qui enfreint les règles. Les bandits débutants commençaient par intimider les voyageurs sans défense, puis devenaient plus confidents et combattaient ceux qui résistaient, leurs cœurs se fermaient à cette violence et bientôt ils l’utilisaient par commodité, avant de passer à des actes bien plus terribles encore par simple envie. Il suffisait d’une fois, d’un seul domino qui bascule dans le groupe pour que tous suivent l’exemple et qu’il n’y ait plus d’espoir d’en refaire des citoyens honnêtes. Certains reviendraient peut-être à leur vie d’antan une fois la période de trouble passée, mais ils porteront toujours en eux la noirceur et la perversion qu’ils y avaient laissés entrer. Et cette obscurité de l’âme n’attendrait que la bonne opportunité pour resurgir. Ils auraient l’air normaux, ils donneraient peut-être même l’impression d’être bons et vertueux, mais au fond de leurs âmes ils resteraient des monstres sadiques.

______Il y a un voyageur qui est passé tout de même. La voix de l’infirme fit sursauter le crystallin, le tirant hors de ses pensées. Il ne s’était pas attendu à ce que le terrestre se remette à parler. L’information devait avoir son importance, et sa valeur, pour qu’il juge utile de la mentionner. Le mercenaire reste silencieux et écoute.

______Un grand chevalier blanc, un terrestre couvert d’une cape noire, l’air mystérieux. Pas un d’chez nous. Personne lui as demandé quelles affaires l’amenaient dans le coin. Demander aurait probablement été mauvais pour la santé des villageois, quel qu’aient été les raisons de l’inconnu elles avaient peu de chances d’être bonnes.

______Mais je sais ce qu’il venait faire. Reprit le mendiant après une courte pause. Je l’ai entendu parler avec deux des jeunes qui s’apprêtaient à partir pour l’est. Il essayait de les convaincre qu’ils feraient mieux de le suivre. Il avait un plan ce gars. Un plan pour stopper la guerre, qu’y disait. Tout ce qu’il faut d’après lui, c’est que la Princesse Luna meure, et il cherchait de l’aide pour ça. Les jeunots l’on pas écouté mais ça l’as pas démonté. Il est repartit vers le nord, en coupant à travers la campagne.

______Les idées de ce genre n’avaient rien de nouveau, beaucoup de monde s’imaginait que la guerre pouvait être stoppée en tuant un dirigeant ou deux. Mais il y avait quelque chose qui le mettait mal à l’aise dans ce que le mendiant lui disait, dans sa façon d’insister dessus. Les propos du voyageur étaient plus que les divagations d’un poney en quête d’une solution simple. Non, le chevalier qu’il décrivait donne l’impression de quelqu’un de réfléchi, confiant et déterminé. Quelqu’un qui agissait au lieu de simplement prêcher. Maintenant la question était de savoir s’il était capable de mener son plan à bien sans aide. Pour le moment il cherchait à recruter, mais tôt ou tard il se lasserait des refus et il passerait à l’action.

______Ce voyageur… avait-il l’air fort ? Demande-t-il, circonspect.

______Le mendiant le regarde dans les yeux avant de répondre, à voix basse : Plus que vous. Sans vous manquer de respect.

______Le crystallin, prit une seconde ration dans son paquetage et la donna à l’informateur avant de tourner les talons et de repartir par là où il était venu.

______Le marchand était en train de remballer son petit étal de colporteur, à vue de nez il n’avait pas vendu grand-chose et cela le contrariait, il ronchonnait dans sa barbe en plaçant les derniers articles dans son chariot avec brusquerie. Il jeta un coup d’œil oblique au mercenaire qui revient avant de fermer l’arrière de son véhicule.

______Juste à temps ! On va repartir tant qu’il fait encore jour, je pense qu’on peut atteindre le village suivant avant la nuit, les lits devraient être de meilleure qualité…

______Sa voix faiblit, il hésita et finalement s’interrompit alors que Tough Spirit secoue la tête négativement.

______Je ne vous accompagne pas, je dois partir de mon côté m’occuper d’un problème urgent. Dit-il d’une voix affable, mais néanmoins ferme. Rompre son contrat ne l’enchantait pas, cependant la situation méritait son attention et il n’était pas question qu’il laisse un simple accord l’entraver.

______Le marchand resta un moment interdit, mais il retrouvit bientôt ses esprits et l’indignation le gagna. Ignorant les circonstances de ce soudain revirement il ne pouvait pas réagir autrement, ses priorités étaient différentes.

______Quoi ?! Mais vous ne pouvez pas me laisser seul ! Vous êtes mon escorte ! Objecta-t-il, scandalisé face à ce clair manque de considération pour sa sécurité. Il n’aimait pas courir le moindre risque, même si le trajet c’était déroulé sans l’ombre d’un incident ça ne l’empêchait pas d’avoir des cauchemars où un groupe de gredins le dévalisait et le laissait égorgé dans un fossé.

______Je suis désolé de rompre le contrat, mais vous ne devriez pas avoir de problème, la route est trop peu fréquentée pour que les bandits soient intéressés. Répliqua Tough Spirit, il se voulait conciliant, mais pour être honnête les craintes sans fondement et les considérations triviales de son interlocuteur l’irritaient.

______Ne comptez pas être payé pour la fin du voyage alors ! Ronchonne son employeur, n’ayant pas encore prit conscience de la note d’agacement dans la voix du chevalier. Le négociant espérait juste que la menace d’une solde tronquée le ferait revenir sur sa décision.

______Tough Spirit le fixe droit dans les yeux et lentement, insistant soigneusement sur les syllabes afin d’être sûr qu’il se fait bien comprendre, lui rétorque :

______Vous pouvez retenir mon salaire pour tout le voyage.

______Le marchand se tût sous le poids de son regard, réalisant que pour qu’un mercenaire accepte de ne pas être payé du tout il fallait que le problème soit grave… ou qu’il ait reçu une meilleure offre. Dans les deux cas ses protestations tomberaient dans l’oreille d’un sourd, le mercenaire n’allait pas changer d’avis. À court d’arguments le commerçant concède à contrecœur, ne retrouvant un peu le moral que lorsque Tough demanda à lui acheter du papier et de quoi écrire. Le crystallin rédigea rapidement une lettre expliquant la situation et incluant toutes les informations qu’il avait à sa disposition avant de la confier au commerçant, le payant pour le matériel et la commission.

______Faite la passer à la garde lunaire quand vous arriverez à Van Hoovers. Si j’échoue, ça pourrait leur être utile. Lui demanda-t-il, essayant de lui faire comprendre le sérieux de la situation juste par son ton. Il ne voulait pas l’alarmer, mais il était important qu’il ne soit pas le seul au courant du complot.

______Les gardes auraient l’utilité de toute l’aide que le crystallin pourrait leur apporter. Tough Spirit était loin d’être le plus grand des chevaliers, mais il se savait en mesure de battre une escouade de soldats si besoin était. En agissant intelligemment il aurait probablement eut une chance, aussi infime soit elle, de réussir une tentative d’assassinat contre Luna. Si le guerrier blanc était plus fort que lui alors il constituait une véritable menace pour la dirigeante lunariste.

______Il était difficile de dire quel retard il avait sur l’assassin et la piste était des plus vagues, mais le chevalier n’hésita pas, coupant à travers champs dans la direction que lui avait indiqué le mendiant, il y avait un autre village par là d’après ce qu’on lui avait dit, encore plus isolé que celui-ci, mais peut être que quelqu’un aurait vu quelque chose.

______Le temps se rafraîchit alors qu’il remontait vers le nord. Le soleil brillait toujours et la végétation était plus verdoyante que jamais, poussant sur un sol fertile, mais l’air était plus frai, le vent plus mordant. Depuis le cataclysme le froid de Sibearia avait progressé vers le sud, venant couvrir Concordia d’un manteau de neige. Et la capitale n’était pas loin, même si cette région bénéficiait de la proximité avec l’océan on pouvait tout de même sentir la progression du changement de climat. Cette province serait-elle elle aussi couverte de neige dans quelques mois ? Voilà qui donnait à réfléchir : la Lunar Republic dépendait de ces terres pour la plus grande partie de son agriculture, si la situation empirait et qu’elles devenaient inexploitables… La Lunar aurait des réserves bien entendu, cependant elles ne tiendraient pas éternellement. Si la situation devenait désespérée la Princesse Luna n’aurait pas d’autre choix que d’envahir une terre fertile pour nourrir son peuple.

______Alors que le chevalier crystallin arrive enfin en vue du hameau il coupe court ses réflexions. Peut-être qu’on n’en arriverait pas là de toute façon, il était possible que la vague de froid s’arrête avant d’atteindre cette région, ou alors peut être qu’un puissant mage lancerait un sort pour préserver ces terres. Ou alors elles seraient plongées dans le froid d’un hiver éternel, mais que pouvait il y faire ? Le mercenaire n’était pas capable de s’opposer à l’arrivée d’une catastrophe naturelle. Il ferait mieux de se concentrer sur ce qui était dans ces capacités.

______Comme la traque de cet aspirant régicide.

______L’assassin blanc n’était pas passé dans le village, ou du moins aucun des habitants n’avait remarqué son passage. Tought Spirit était bloqué : sans plus d’information il courrait le risque de partir dans la mauvaise direction et de rater sa cible. Plutôt que de prendre ce risque il entreprit de fouiller les alentours à la recherche de traces d’un camp de voyageur, sans grand succès. Mais après une matinée d’investigation infructueuses la chance lui sourit enfin lorsqu’il croisa la route d’un berger pégase qui revenait chez lui. En désespoir de cause, le crystallin le hélât, lui faisant signe de descendre à terre afin de l’interroger et reçu une réponse positive, marquée d’un fort accent campagnard :

______Pour sûr que j’l’ai vu l’ami, on n’en voit point beaucoup des voyageurs par ici, alors quand y en as un qui passe, même d’loin ça s’remarque. Je faisais paître l’troupeau sur les collines quand je l’ai vu passer à travers la cambrousse, j’pourrais pas en jurer, comme j’vous ais dit j’l’ai vu que d’loin mais pelage blanc et capuche noire ça y r’semblait bien. J’dirais qu’y s’dirigeait vers l’gros village, celui qu’est sur la grand’voie qui r’monte jusqu’à Stalliongrad.

______Tough Spirit hocha la tête, reconnaissant. Coté piste on avait vu mieux, mais ça restait préférable à rien.

______C’était il y à longtemps ?

______Le pégase se frotte le menton en réfléchissant, ce n’était pas comme s’il avait prit la peine de noter tous les détails après tout.

______Avant-hier p’têt ? Répond-il, hésitant, avant de se reprendre. Nan j’dis des bétises, ça d’vait être hier, y avait du soleil et pas trop d’vent et ça m’as semblé bizarre qu’y s’balade tout empaqueté dans son capuchon comme ça.

______Merci bien l’ami, Tough Spirit hésita un instant puis ajoute : et bonne chance.

______Le petit village était suffisamment isolé pour avoir été relativement épargné par les conflits, mais cela pouvait changer du jour au lendemain si un bande de maraudeurs décidait de s’enfoncer dans la campagne pour s’éloigner des autorités compétentes ou si une armée en marche décidait que couper à travers champs serait plus rapide que de suivre la route. Tough Spirit avait déjà vu des petits villages à l’écart de la guerre se faire rasés en l’espace d’une journée, d’une nuit, d’une heure… Il se rappelait des Crystal Mountain, l’air froid et pur, les pentes de roc couvert par le manteau de neige blanche et la légère vapeur de son souffle et puis l’odeur cuivrée du sang maculant le sol d’albâtre, alors que les cadavres perdaient toute chaleur dans le vent glacé. Au final il avait mis fin à la menace, mais pour les villages que les hors-la-loi avaient déjà traversés c’était trop peu et trop tard.

______Un jet de dés du destin, c’était la seule chose qui séparait le hameau d’une fin similaire : sanglante, brutale et dépourvue de sens. Même si eux-mêmes ne s’en rendaient pas compte tous les vœux de bonne fortune ne seraient pas de trop pour que le sort épargne les paisibles paysans.

______Alors que le chevalier s’éloignait il lança un dernier regard derrière lui, tentant de graver l’image du petit havre de paix dans son esprit. Mais même s’il espérait que rien ne leur arriverait ce n’était pas pour ces paysans que la guerre avait lieu et ce n’était même pas pour le peuple que Tough s’était engagé dans le conflit. Ce village ne signifiait rien pour lui. Non, il avait toujours été motivé par sa loyauté au Crystal Empire et maintenant il n’avait rien. Il ne voulait pas que la guerre empire et affecte plus d’innocents, mais désirait-il vraiment qu’elle cesse ? Pourquoi poursuivait-il l’assassin potentiel d’une souveraine pour laquelle il ne ressentait aucun dévouement ?

______Parce que c’était ce que Princesse Cadance aurait voulu ? Mais Cadance était morte et sa volonté avec elle, son amour ne rayonnait plus sur le monde. Parce que Luna et Celestia valaient mieux que Sombra, Chrysalis et Discord ? Oui, c’était une explication plus probable, il ne savait pas qui il voulait voir gagner au vu des circonstances, mais même si aucune des alicornes restantes n’arrivait à la cheville de la princesse de l’amour leurs pertes resteraient une défaite pour le bien. Et c’était pour ça qu’il agissait.

______A moins qu’il ne se soit engagé dans cette quête que pour s’occuper l’esprit, pour échapper quelque temps à la monotonie qui le laissait seul face à ses réflexions, pour éviter de penser à son avenir. Il ne savait pas quoi faire de son futur, il n’avait aucun projet, mais il s’était trouvé une mission et il aurait tout le temps de réfléchir à son avenir une fois celle-ci accomplie… à moins bien sûr qu’il ne s’engage dans une autre mission. Dans tous les cas ce n’était pas le bon moment pour s’adonner à pareilles considérations.

______À première vu le village vers lequel on l’avait envoyé était plutôt impressionnant, à dire vrai on aurait presque pu le qualifier de petit bourg. Il était situé au croisement entre la route principale et la secondaire et ici les signes de la misère ambiante étaient couverts par la richesse apportée par le commerce et les voyageurs. Mais malgré l’activité incessante dans les rues il donnait une étrange impression de manque, comme s’il était vidé de sa substance. Il y avait trop de boutiques, d’auberges et d’adultes, pas assez de maisons et d’enfants. C’était un village ayant trop grandi, une commune où la plupart des gens ne faisaient que passer. La route apportait la vie à la communauté, et si elle était bloquée l’endroit ne tarderait pas a se changer en ville fantôme. L’aisance présentée par les habitants et les marchands n’étaient qu’une fragile illusion risquant d’être brisée par le premier coup bien placé.

______Ce n’était pas son problème, il n’était pas concerné par cette réalité. Toutefois le passage constant des voyageurs signifiait que personne ne s’étonnait de leur présence, il y avait moins de chances que quelqu’un ais remarqué le terrestre blanc et plus d’endroit à fouiller. Mais quelqu’un, quelque part, devait bien l’avoir vu, une personne dans cette ville savait certainement par où il était partit. Pour commencer le chevalier entreprit de faire le tour des auberges, l’assassin devait bien s’être reposé quelque part : s’il s’était arrêté dans l’un des hôtels le tenancier s’en souviendrait, et s’il avait campé à l’extérieur de la ville il se serait fait remarquer.

______Le quatrième aubergiste le regarda d’un œil morne, répondant à sa question sans cesser d’essuyer machinalement un verre derrière son comptoir : Ouaip, il est resté ici, mais j’demande pas a mes clients où ils vont, c’est pas mes affaires. Je suis pas sûr que ça soit les votres non plus d’ailleurs.

______Tough Spirit se retint de tiquer, techniquement il n’avait aucune autorité, aucune preuve contre celui qu’il poursuivait, aucune ressource auxquelles faire appel, ce n’était même pas une mission officielle attribuée par l’Agence. C’était une sensation désagréable, il était encore habitué à la légitimité qui avait accompagné son statut de garde de crystal, mais aux yeux de l’étalon qui lui faisait face et de la loi lunariste il n’était rien de plus qu’un aventurier.

______Ça pourrait êtres les affaires de tout le monde très vite s’il n’est pas arrêté à temps. Sans plus de précisions l’argument du crystalin était faible et il en avait conscience, mais il s’efforce de garder un ton ferme.

______L’aubergiste fit presque mine de retenir son ricanement pendant un instant avant de se gausser ouvertement de son interlocuteur : C’est ça ! Il va détruire le monde ? Et puis quoi encore ?

______Le chevalier grince des dents, mais de toute évidence à moins d’avoir recourt à la violence ou de révéler assez d’information pour causer des vagues il ne changerait pas le point de vue de l’aubergiste. Il n’était même pas sûr d’en tirer une piste, le commerçant avait clairement dit qu’il ne posait pas de questions à ses clients. Plutôt que de perdre son temps inutilement le crystallin tourne les sabots et sort. Mais a peine eut-il franchit le seuil qu’une voix traînante l’interpella depuis un coin sombre.

______Hey ! Psst ! Scrutant la pénombre, Tough Spirit pu distinguer la silhouette du poney l’ayant hélé et ce qu’il vit ne lui inspirait pas vraiment confiance. Objectivement il n’aurait pas réellement su l’expliquer, mais pour lui l’individu avait l’air louche. Peut-être que c’était sa façon de plisser les yeux en regardant autour de lui, ou ses vêtements trop propres pour être ceux d’un honnête travailleur ou d’un mendiant, mais trop rapiécés pour être ceux d’un commerçant…

______Ou peut être que c’était sa cutie mark représentant un jeu de bonneteau. Intérieurement le crystallin se demandait qui pourrait être assez niais pour se fier à quelqu’un dont le talent était visiblement d’être un escroc trompant les gens pour leur soutirer leur menue monnaie.

______J’vous ais entendu parler m’ssire. Moi j’peux vous dire où le trouver votre gars, sûr et certain. Sauf que parfois j’ai la mémoire qui flanche un peu… Woah ! Hey ! Le chevalier n’avait pas attendu la fin de sa petite tirade pour lui mettre le sabot au collet et de le regarder, pratiquement nez à nez, avant de reculer un peu en secouant la tête, sans relâcher sa prise.

______Ce n’est pas comme ça que sa marche, vous êtes venu à moi, c’est vous qui avez quelque chose a offrir et c’est moi qui décide de sa valeur. Pas l’inverse. Et si vous me faites perdre mon temps… Le regard du crystallin se durcit, il pouvait certainement trouver un moyen de lui faire regretter un délai inutile sans pour autant se retarder davantage.

______Okay! Okay ! Okay ! Balbutia l’escroc à la sauvette, laissant tomber son accent traînant au profit d’une voix fluette sous le coup de l’émotion. Je sais pas où il est allé… Mais je connais quelqu’un qui sera au courant ! Je peux vous conduire à elle !

______Elle ? Il haussa un sourcil, mais relâche néanmoins légèrement sa prise, juste assez pour permettre à la petite fripouille d’ouvrir la marche. Passez devant.

______Le bonimenteur le guida à travers les rues, en se tortillant inconfortablement de temps aàautre sous sa poigne, jusqu’à le conduire à une petite ruelle à l’écart. Le chevalier se tenait aux aguets, prêt à réagir au quart de tour s’il s’agissait d’un guet-apens, mais l’allée était déserte. Tout au fond une forme étrange était distinguable et Tough Spirit plissa les yeux en l’observant d’un œil critique, avant de se tourner vers le joueur de bonneteau.

______Une tente de voyance ? Sa voix est très calme, mais le ton dur qu’il emploie est impossible à rater. Il n’était clairement pas satisfait. J’aurais dut me douter qu’un escroc ne pouvait me conduire qu’à un charlatant…

______C’est pas ce que vous croyez ! Elle sait tout ce qui se passe en ville je vous jure ! L’étalon sans nom paniquait visiblement, débitant son explication à toute vitesse, ses mots trébuchants le long de la phrase. Et votre gars est allé la voir ! Je l’ai vu entrer !

______Tough Spirit le scruta avant de le lâcher.

______Mouai… Dit-il dubitatif, il n’était pas convaincu. Il lui donna néanmoins le loisir de s’éloigner, s’avançant vers la tente sans plus se préoccuper du filou. Si ce dernier avait confiance en ses renseignements il attendrait une récompense à la sortie du chevalier, sinon il aurait déguerpit depuis longtemps.

______La tente n’était qu’une façade, une fois passé la toile on se trouvait dans un bâtiment de pierre, même si c’était dur à dire avec certitude vu l’opulence des draperies couvrant les murs. Le sol était impossible à distinguer sous les tapis étalés les uns sur les autres à terre. De multiples braseros réchauffait la pièce et les herbes et encens qui y brûlaient chargeaient l’air d’une fumée aux parfums entêtant. Au fond de la salle, derrière une table basse supportant une boule de cristal et pratiquement cachée par les fumerolles, une jeune saddle arabian dont la tenue frôlait l’indécence était langoureusement allongée sur une pile de coussins de soie. La jument le scruta alors qu’il approchait, tirant une bouffée du narguilé placé à ses côtés.

______Toutefois le décorum ne faisait qu’irriter Tough Spirit : il ne croyait pas aux diseurs de bonne aventure. Quiconque pouvant réellement voir l’avenir ne perdrait certainement pas son temps à lire les lignes du sabot aux passants dans les foires. Et le chevalier ne voulait pas être retardé par ces balivernes.

______Pas la peine de jouer la comédie, je ne suis pas venu vous demander de me lire l’avenir, je viens pour des renseignements concrets, pas pour le baratin mystique. Lança-t-il sèchement dès qu’il eut distingué la silhouette de la propriétaire.

______La voyante lui sourit, l’air plus amusé que vexée du dédain qu’il montrait pour sa profession. Il n’était probablement pas le premier sceptique qu’elle avait rencontré et elle avait sans aucun doute ses trucs pour convaincre les incrédules. Vraiment ? Tiens donc…

______Elle fit une pause pour faire une série de ronds de fumée avant de reprendre : Vous voulez que je vous parle de l’étalon blanc qui est passé hier. Ce n’était pas une question.

______Le chevalier lèva les yeux au ciel. Vous allez me dire que l’odeur de la mort flottait autour de lui et que vous avez prédit ma venue ? Déclara-t-il sarcastiquement.

______Vrai, mais c’est le cas de beaucoup de monde de nos jours et faux, j’ai juste entendu votre conversation avec Shakehoof. Vous avez la voix qui porte. Son petit sourire mystérieux avait une nuance narquoise alors qu’elle lui répond. Mais même sans ça je n’aurais pas eut trop de mal à le deviner, c’était un client étrange.

______Qu’est-ce qu’il voulait ? Malgré lui Tough était curieux. Même s’il ne croyait pas en ces sottises il pourrait plus facilement saisir la psychologie de l’étalon blanc en ayant une idée de la façon dont celui-ci percevait les arts mystiques les plus douteux.

______Je n’ai pas pour habitude de dévoiler ce que mes clients m’ont demandé ni ce qu’ils ont obtenu, mais je pense pouvoir faire une exception étant donné la nature… nébuleuse de sa demande. Elle marqua une pause dramatique, envoyant un panache de fumée dans l’air saturé de son échoppe, puis elle poursuivit. Il voulait que je lui donne une réponse sans qu’il ait à poser la question. C’était trop secret pour être dit à voix haute selon lui. Alors je lui ais dit que son voyage toucherait bientôt a sa fin et qu’il récolterait le fruit de ses efforts. Puis il a demandé si quelqu’un le suivrait et je lui ais répondu qu’il était déjà suivit.

______Elle s’étira sensuellement, faisant tinter ses bijoux avant de finir.

______Si quelqu’un le cherche il m’as demandé de transmettre qu’on pourra le trouver à Stalliongrad, il compte rester quelques jours dans une auberge de sa connaissance. L’aile et la corne.

______Une auberge nommée en référence aux alicornes, ironique pour un assassin qui désirait en tuer une.

______Je croyais que vous aviez dit que vous n’aviez pas prédit que je le suivais ?

______Je n’ai jamais dit de quoi je parlais, après tout je ne savais même pas a quoi je répondais. À vous de tirer vos propres conclusions. En tout cas vous avez eu les renseignements que vous cherchiez, il est temps de payer pour. Elle sourit, parcourue d’un rire silencieux. Dommage que vous n’ayez plus d’or, mais je suis sûr que nous allons pouvoir vous arranger. Je crois que vous avez quelques pierres précieuses de premier choix sur vous…

______Bien sûr que j’ai de l’or… Commença Tough Spirit avant de s’interrompre alors que son sabot ne rencontre que du vide là où sa bourse aurait dû se trouver. Que ?

______Shakehoof est très mauvais pour ce qui est d’avoir l’air honnête et encore pire pour jouer au bonneteau, à tel point que les gens font la queue pour arnaquer l’arnaqueur, mais c’est un excellent pickpocket. Elle parlait d’un ton amusé, bien que le crystallin soit loin de partager son sentiment. D’un autre côté il ne vous a pas mentit quant aux renseignements que je vous ais donné non ? Tout travail mérite salaire. Et pour le mien… Je crois que vous avez une paire de rubis qui m’iraient à ravir.

______Je ne veux même pas savoir comment elle sait ça. Quelle que soit la réponse il y a peu de chance que je l’accepte. Mais il devait reconnaître que les pierres seraient effectivement du plus bel effet sur la robe couleur pèche de la saddle arabian. À contrecœur il défit partiellement son plastron pour récupérer les saphirs rouges cachés dans son gambison.

______Je recommande de les monter sur un bijou en or, le contraste avec votre crinière noire devrait être intéressant. Lui conseilla-t-il en lui tendant les pierres précieuses. Son talent était plutôt tourné vers la décoration des armes et armures, mais les techniques et esthétiques étaient proches de la bijouterie classique.

______D’un geste leste elle prit les cristaux tendus et les fit disparaître dans quelque recoin caché, sans cesser de sourire d’un air narquois. J’y penserai. Bon voyage Sire chevalier.

______Le petit escroc, qui était nommé Shakehoof apparemment, avait bien évidement prit la poudre d’escampette depuis longtemps lorsque le crystallin sortit enfin de la prétendue tente. Tough Spirit avait peu de chance de le retrouver et aucune garantie de récupérer son argent même s’il parvenait à mettre le sabot sur lui, il n’avait certainement pas le temps de le pourchasser de toute façon. Il faudrait qu’il se débrouille avec les autres pierres qu’il gardait sur lui. Les joyaux étaient communs dans le sol d’Equestria, mais on pouvait tout de même tirer une somme rondelette de la vente d’un cristal de bonne qualité. Il pouvait continuer à voyager avec ce qu’il avait sur lui.

______C’était assez pour aller jusqu’à Stalliongrad afin de confronter l’assassin en tout cas. Et c’est tout ce qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Tough Spirit
avatar
Lunar Republic

Messages : 113

• Votre personnage •
Race: Crystal Pony
Niveau: 19
Expérience:
60/190  (60/190)

MessageSujet: Re: [Quête] Mort (Solo Tough Spirit)   Mer 16 Nov - 0:42

DUEL

______Stalliongrad… La cité des artisans.

______Pour une cité aussi importante économiquement les rues n’étaient pas très actives. Le froid et les frimas du climat décourageaient déjà assez les sorties en temps normal, mais suite au cataclysme les rigueurs polaires avaient redoublé d’intensité, les flocons tombaient dru, couvrant la ville d’une épaisse couche de neige et bloquant la vue. Le manteau blanc effaçait rapidement les rares traces d’activité visible et absorbait les sons.

______Tough Spirit avait déjà visité la cité par le passé, son père avait des contacts commerciaux dans la région et des concurrents avec lesquels il avait une rivalité amicale. Mais dans son souvenir la couleur qui dominait la ville avait toujours été le gris : grandes usines grises, petites maison grises… même les habitants étaient généralement un peu gris. Ce n’était pas qu’elle n’avait aucune couleur, certains artisans étalaient sans problème leur talent sur leur propre boutique ou dans leurs vitrines, mais la majorité des bâtiments avaient un but résolument utilitaire. Auparavant la neige ne faisait d’apporter un peu de contraste pour rendre les nuances de gris plus évidentes, mais maintenant… le blanc dominait, les flocons s’accrochaient même aux façades, profitant du moindre rebord pour former des amas instables, à peine retenu par le gel. Et quand il était venu les rues bourdonnaient d’activité, la neige n’avait pas le temps de s’amasser dans les rues qu’elle était impitoyablement piétinée par le passage des ouvriers et des chariots chargés de matériaux ou des produits de leur labeur.

______Maintenant, sans les panaches de fumée sortant des usines, pratiquement invisibles au milieu du blizzard et les lumières derrières les fenêtres, on aurait presque pu croire la ville vide. Mais il y avait tout de même quelque poney de sortie, tout le monde n’a pas la chance de pouvoir rester à l’abri toute la journée. Les gardes à l’entrée principale de la cité faisaient partie de ceux qui devaient braver le froid le plus longtemps, sans pouvoir bouger. Habituellement ils auraient bu pour se réchauffer, mais en passant devant eux il était évident qu’ils étaient bien trop sobres à leur goût et leur humeur s’en ressentait. Tough Spirit serait bien resté un instant pour leur demander s’ils avaient vu celui qu’il poursuivait, mais leur air sombre le dissuade de les approcher. Ils semblaient plus disposer à créer des ennuis a quiconque leur demanderait quoi que ce soit qu’à aider.

______Ils savaient déjà où aller de toute façon. L’aile et la corne. Encore une fois le crystallin se demande ce qui a poussé l’aspirant régicide à choisir cette auberge.

______Coïncidence ? Habitude ? Orgueil ?

______Bah, ça n’avait pas d’importance. Tout ce qui comptait c’était qu’il y trouve l’assassin et le neutralise. Le chevalier blanc pouvait bien emporter ses secrets dans la tombe pour ce que le mercenaire en avait à faire.

______Cette pensée lui fait marquer une pause. Il venait de réaliser que depuis le début il n’avait pas considéré d’autre solution que de tuer son adversaire. Pourquoi ? Avait-il prit l’habitude de résoudre tous ses problèmes par la violence ? Était-il désensibilisé à tel point que prendre la vie de quelqu’un qu’il ne connaissait même pas ne lui posait aucun problème maintenant ? Il n’avait même pas envisagé de le capturer. Les maraudeurs qu’il avait combattus dans les Crystal Mountains étaient une chose, ils avaient certainement été coupables de leurs crimes et ils avaient mérité la mort, mais cet aspirant assassin n’était pas encore passé à l’action. Avait-il le droit de tuer quelqu’un pour quelque chose qu’il n’avait pas encore fait ? Même s’ils projetaient de le faire ? Beaucoup de gens font des projets ambitieux, s’occupent de tout les préparatifs et se dégonflent lorsqu’il est temps de passer à l’acte. On ne pouvait pas condamner quelqu’un pour avoir eut des pensées sombres et des envies malsaines. D’un autre côté un régicide était un crime bien trop grave pour rester impunis, même si seul les préparatifs avaient été commis.

______Peut-être qu’il devrait essayer de le capturer, de lui donner une chance de se réformer. Le risque en valait-il la peine ? La stabilité de la Lunar Republic était en jeu et tout ce qu’il avait à sacrifier était un peu de son humanité. D’un autre côté le terrestre blanc avait peu de chances de s’échapper, même si Tough le confrontait directement. Dans le pire des cas Tough se ferait tué sans avoir réussit à blesser son adversaire et l’incident ne manquerait pas d’attirer l’attention de la garde sur l’assassin.

______Plongés dans ses réflexions il faillit ne pas remarquer qu’il était arrivé à l’auberge. Levant les yeux vers l’enseigne représentant une aile et une corne croisés surmontés par une couronne, il marque une pause puis, résolu, il pousse la porte et entre dans la salle commune.

______L’atmosphère était pesante dans l’établissement, l’ambiance maussade renforcée par les fumerolles qui s’accrochait au plafond bas, une flambée réchauffait la pièce, repoussant le froid hivernal, mais la cheminée devait être encombré, laissant la fumée s’accumuler. Les clients étaient renfermés, leur attention dirigée vers les rations d’alcool qu’ils tentaient de faire durer et les brèves conversations qu’ils grommelaient entre eux. En temps habituel la taverne aurait probablement été animée d’une bonne humeur alcoolisée, mais il était impossible de trouver une quelconque trace de gaieté ici. Oh moins les gens n’avaient pas l’air en colère ou tristes, juste grincheux.

______Une seule figure se détachait du reste. Assis seul as une table d’angle, la coupe devant lui laissant échapper une vapeur qui suggérait qu’il buvait une boisson chaude plutôt que de l’alcool, le terrestre blanc, capuchon renvoyée en arrière, était penché sur un parchemin qu’il étudiait avec attention. Sans être enjouée son expression était loin de la morosité environnante. Tough Spirit ne le quitte pas des yeux alors qu’il va au bar.

______Je vais prendre la même chose que lui. Dit-il en indiquant le terrestre blanc du sabot.

______Le patron partageait l’humeur générale et il répondit d’un simple grognement en sortant une autre tasse en terre cuite, y laissant tomber quelques feuilles de thé sorties d’une boite poussiéreuse avant d’indiquer d’un geste vague la bouilloire placée près de l’âtre.

______Hochant la tête en guise de remerciement le crystallin se dirigeât a la cheminé, complétant son thé avec l’eau bouillante avant d’aller à la table du terrestre, lequel avait levé les yeux du document qu’il examinait et le scrutait maintenant. D’après ce que la voyante avait dit il s’attendait probablement à ce que Tough soit venu lui offrir son aide, pas pour l’arrêter. Ce qui convenait tout à fait au mercenaire pour le moment. Une petite conversation lui permettrait d’évaluer si le poney assis face à lui pouvait être prit vivant ou s’il se battrait jusqu’à la mort plutôt que de se rendre.

______Le chevalier de crystal lui retourne son examen, jaugeant sa cible. Son manteau couvrait une grande partie de son corps, laissant la majorité de son équipement dans l’ombre, mais sa stature et son port restaient visible. Il n’était pas beaucoup plus vieux que Tough, moins charpenté, avec des traits plus fins, mais sa musculature souple et la façon dont il se tenait ne laissait aucun doute quant à son habilité. Le terrestre auquel il faisait face ne manquait certainement pas de discipline personnelle, peut-être avait-il été dans la garde à un moment ? Avoir été soldat ne garantissait pas le patriotisme malheureusement. Dans l’écart entre les pans de sa cape le crystallin pouvait voir qu’il portait un jaseran de maille, le pommeau d’une épée était visible et une rondache pendaient à sa ceinture. Peut-être qu’il transportait autre chose, ou peut-être que c’était son sac de voyage qui protubérait.

______Il s’assit face au terrestre, prenant une gorgée de thé brûlant pour se réchauffer avant de poser la tasse sur la table et de prendre la parole, sans trop en dire car un conspirateur se méfierait d’une approche trop directe : J’ai entendu parler de vous. La voyante m’a dit où vous trouver.

______Le terrestre resta un moment immobile, puis, lentement, un sourire se dessina sur ses lèvres, une lueur apparaissant dans ses yeux. Mais le chevalier blanc prit tout de même le temps de le tester, même s’il appréciait visiblement d’avoir enfin quelqu’un pour l’écouter il était assez intelligent pour se méfier par principe.

______Vraiment ? Sa voix était doucereuse, mesurée. Donc vous savez déjà quel est mon projet.

______Tough Spirit hoche la tête, gravement, avant d’élaborer, à voix basse : On m’a dit que vous pensiez que ça arrêterait la guerre, mais je ne vois pas comment assassiner la Princesse Luna arrangerait quoi que ce soit. J’aurai même tendance à dire que c’est une mauvaise idée, ne serai-ce que moralement.

______Le terrestre blanc soupire avant de sourire tristement.

______Je comprends votre point de vue. C’est malheureux mais nécessaire, avec Luna hors de l’équation la guerre pourrait être résolu rapidement. Il faut savoir faire des sacrifices pour le bien commun. Il stoppe, attendant visiblement que son interlocuteur objecte, le crystallin ne le fit pas languir.

______Pourquoi elle ? Pourquoi pas Sombra ? Ou Chrysalis ? Tuer des dirigeants ennemis me semblerait bien plus productif. Tough ne pouvait pas s’empêcher de se demander quel genre de logique poussait le terrestre dans son projet.

______Avez-vous regardé une carte récente ? Le changement de direction dans la conversation prit Tough au dépourvu, mais apparemment le chevalier blanc n’attendait pas de réponse de la part du crystallin à la robe terne. Non, je suppose que regarder une carte récente n’est pas très agréable pour vous. Mais je vais devoir vous demander de faire un petit effort.

______Précautionneusement le terrestre repoussa les boissons vers le bord de la table avant de faire glisser le parchemin qu’il étudiait vers Tough. C’était, de toute évidence, une carte d’Équestria récente, un travail de bonne qualité, les détails indiquant même les cols à travers les montagnes, de petites notes signalant les périodes durant lesquelles ils étaient impraticables. Pour beaucoup de passages dans les Crystal Mountains l’annotation annonçait clairement que le chemin ne serait probablement plus jamais praticable.

______Ironiquement, l’opportunité de paix présente n’est possible que grâce au cataclysme et à la chute de Crystal Affinity. De la tragédie naît la stabilité future. Du sabot il indique les ruines sur la carte. Les territoires de Crystal Empire ont été envahis par l’hiver, Sibearia s’est étendue et est devenue plus froide, plus rude et inhospitalière. L’ancien royaume est devenu une barrière naturelle, coupant la Lunar Républic des terres sombres. Seul les terres solaristes bordent les frontières lunariste maintenant, et les deux royaumes ont accueillit la majeure partie des réfugiés crystallins.

______Tough fronce les sourcils, incertain. Où voulait-il en venir ? Pour le moment ce qu’il disait était sensé, mais il voyait mal en quoi cela justifierait le meurtre de la princesse de la nuit. Le terrestre n’en avait pas fini toutefois, après une courte pause, espérant peut-être que le crystallin verrait quelque chose dans la carte maintenant qu’il avait donné ses explications. Mais comme il ne semblait pas avoir de soudaine révélation le terrestre soupire et reprend.

______Lunaristes et solaristes sont proches, contrairement aux autres royaumes. Luna et Celestia ne sont pas alliées, mais si l’une des deux venait à mourir son peuple se rangerait majoritairement sous la bannière de la sœur survivante. Il pointe les terres solaristes sur la carte. Mais si Celestia venait à mourir le Solar serait exposé depuis presque toutes leurs frontières : les changelings, les pledgiens et les chaotiques auraient le temps de se tailler une part du gâteau avant que Luna intervienne. D’une autre côté, comme je l’ai dit les terres lunaristes sont dans une enclave, seul Celestia as un accès direct. Si Luna meurt Celestia sera en mesure d’assumer le commandement de l’armée sans interférences et de garder le contrôle de tout les territoires et de toute la population lunariste, récemment grossie par l’influx de crystallins.

______Le terrestre s’adosse à sa chaise, observant le crystallin alors qu’il termine : De là c’est un simple effet boule de neige. Avec deux fois plus de terre et une armée plus que doublée Celestia pourra envahir les autres royaumes. Les changelings ont assez de soldats pour se défendre, et les chaotiques ne sont pas une menace directe, mais le Dark Pledge bien que dangereux a faiblit ces derniers temps : avec une armée suffisamment importante il serait possible de l’envahir et de l’occuper. Une fois cette menace écartée, et en recrutant des soldats dans la population pledgienne, écraser la ruche sera à la portée de Celestia. Même les changelings ne pourront pas résister face à la puissance de trois royaumes ligué contre eux, quatre si on compte les réfugiés crystallins. Après ça s’occuper des chaotiques sera trivial.

______Le crystallin reste un moment silencieux. La situation était pire que ce qu’il avait craint : ce n’était pas des divagations incohérentes de quelqu’un espérant trouver une solution facile, ou les mauvaises excuses d’un meurtrier cherchant à se justifier. Le raisonnement avait du sens, la logique, aussi tordue soit elle, était là. Avec ces arguments c’était pratiquement un miracle que le terrestre n’ait pas déjà amassé tout un groupe de co-conspirateurs : on avait vu des recrutements avoir du succès avec des arguments plus branlants.

______L’espace d’un instant Tough en vint même à douter de sa mission, à se demander si l’assassin n’était pas dans le vrai. Celestia pourrait conquérir le continent, faisant régner l’ordre et la justice de toute part…

______Il secoue la tête. Non. Le chevalier blanc était convainquant, le plan semblait brillant et tellement simple, mais il ne pouvait pas aboutir, sa simplicité était une illusion : trop de facteurs étaient laissés au hasard. Au mieux le conflit empirerait, au pire l’un des tyrans pourrait saisir l’occasion et étendre son règne de terreur sur tout Equestria. Le terrestre, aussi convainquant semblait il n’était rien d’autre qu’un sociopathe manipulateur.

______Vous êtes fou. Fou, mais dangereux. Le sourire du terrestre se fige lorsque le crystallin fit enfin savoir son opinion. Je ne peux pas vous laisser répandre des idées pareilles, quelqu’un risquerait de les prendre au sérieux. Vous allez me suivre, que vous le vouliez ou non, mais je préférerais éviter de causer une rixe ici.

______Ils restèrent un moment silencieux, à se regarder en chien de faïence. Puis le chevalier blanc prit la parole : Je vois. J’aurai dû m’y attendre, peu de gens sont prêts à faire le nécessaire pour sortir du statu quo.

______Il fit une pause, attendant une réponse, un contre-argument, quelque chose, mais le chevalier de crystal reste silencieux, déterminé à ne pas lui laisser l’opportunité de l’entourlouper dans ses raisonnements fallacieux.

______Je suppose que vous voulez me conduire au poste de garde. Pour la première fois depuis le début de la conversation le terrestre paraissait incertain, pliant sous le regard du crystallin. Il soupira. Bien je vais récupérer mes affaires et vous suivre.

______Tough Spirit hoche la tête, la requête était raisonnable et il préférait éviter les effusions de sang au milieu de l’auberge. L’assassin se levât et partit vers l’arrière salle. Tough l’attendit pendant une minute avant de se lever brusquement, réalisant son erreur. Il se tourne vers le bar et interpelle le propriétaire, craignant le pire :

______Est-ce qu’il y as une porte de derrière ?!

______Surprit par l’urgence de son ton l’aubergiste en oublia d’être grincheux alors qu’il répond, sans comprendre.

______Elle donne uniquement sur la cours intérieure… Tough l’interrompit d’un "Appelez la garde !" alors qu’il se précipite à travers l’arrière salle, se ruant vers la sortie. Comment avait-il pus être aussi stupide et croire ne serai-ce qu’un instant que l’aspirant régicide allait se rendre sans faire d’histoires ?

______Le terrestre n’était nulle part en vue, ce qui ne le surprenait pas, il ne prit même pas la peine de s’arrêter dans la pièce. Le temps est compté : la neige garderait les traces de l’assassin, mais le blizzard les recouvrirait rapidement.

______Il ouvre grand la porte et fonce au-dehors avant de s’arrêter net, une douleur lui déchirant le ventre. Incrédule il baisse les yeux et vit l’empennage d’un projectile dépasser de son armure.

______La cours était grande, quoique encombrée de neige, mais elle n’était délimitée que par de hautes palissades de bois. Le terrestre ne s’était pas enfuit, il avait réparé une embuscade, se tenant debout sur l’un des piquets ancrant la clôture dans le sol gelé il plaçait calmement un second carreau dans son arbalète. La distance n’était pas considérable, mais par ce temps, avec vent hurlant et chute de neige, qu’il ait réussit son tir était prodigieux, seul un maitre aurait pu réussir un tel exploit volontairement. Tough Spirit ne pouvait pas lui laisser occasion d’envoyer un second trait.

______Avec un cri de rage et de douleur le crystallin chargeât, ne prenant même pas la peine de dégainer son épée et ignorant le fait que à chaque pas le carreau planté dans sa chair à travers l’armure de plate lui déchirait le ventre, le sang imbibant son gambison et sourdant entre les plaques d’acier. Il traverse l’espace enneigé, sans être ralentit par les congères et heurte la palissade épaule en avant, juste en dessous du terrestre. Le bois était vieux, et le gel l’avait rendu cassant. Le chevalier crystallin vêtu de son harnois défonce la clôture comme si elle avait été faite de balsa, passant à travers et boulant au sol avec l’assassin dont le perchoir avait été détruit.

______Le terrestre fut le premier sur pied, brandissant son arbalète pour tirer à bout portant dans le poitrail du crystallin, mais Tough dégaine son épée en se relevant frappant l’arme de trait dans le même mouvement. La lame tranche la corde sous tension, qui claque comme un fouet alors qu’elle se libère, avant d’accrocher l’arc d’acier, arrachant l’arbalète de la prise de son adversaire et l’envoyant voler dans un tas de neige.

______L’assassin blanc fit un bond en arrière, sa cape noire soulevée par le vent violent là ou le tissu imbibé d’eau froide ne lui collait pas à la peau, alors qu’il dégaine son arme et attrape la targe à sa ceinture. La lame courbe se reflète dans la lumière jaunâtre et trouble qui se déverse des fenêtres environnantes : un sabre, pas le meilleur choix face à une armure de plate, mais la tête et le cou du crystallins étaient exposés. Le tueur était loin d’être sans défense.

______Le chevalier crystallin choisit une prise à deux sabots sur la poignée de son épée, favorisant la puissance plutôt que l’allonge et la manœuvrabilité, et se mit en garde de la couronne, tenant la lame devant lui, pointée vers le haut, prête à parer. Le sang coulant de son estomac glisse le long d’une de ses pattes, tâchant la neige piétinée de fleurs rouges. En face de lui l’assassin blanc se place de profil, tenant son petit bouclier en avant, la targe bloquant la vue que Tough avait de son arme. En temps normal porter le premier coup l’aurait exposé, mais le crystallin était déjà blessé et il ne pouvait pas se permettre de laisser se combat traîner en longueur.

______Faisant un pas sur le côté le chevalier fit un coup de taille latéral, dirigé vers la patte droite de l’assassin, le tranchant ne passerait pas l’armure de maille, mais peut-être que le choc suffirait à lui briser l’os. L’assassin pare la frappe avec son bouclier, déviant la force de l’assaut et laissant Tough Spirit totalement ouvert pour une contre-attaque. Son sabre file en direction de la gorge du crystallin, qui n’évite que de justesse l’égorgement, tirant son épée à lui pour bloquer la lame adverse avec sa garde avant de repousser l’arme de toutes ses forces.

______De ce côté à il avait l’avantage, plus grand et plus musclé il n’y avait aucun doute quant au fait que sa puissance physique était supérieure. Mais le terrestre était agile et habile. Sans le manteau de neige dans lequel ils pataugeaient, rendant leurs déplacements difficiles et exigeant autant de force que de finesse, l’assassin aurait certainement eut l’avantage de la mobilité. Même avec le terrain pour égaliser les choses il restait plus rapide et sa défense plus efficace, ce qui jouait en la défaveur de Tough Spirit. À chaque instant il se vidait un peu plus de son sang, le chevalier blanc n’avait pas besoin de l’attaquer, juste de se défendre jusqu’au moment où l’hémorragie le rendrait trop faible pour se battre. Le crystallin devait le pousser à prendre des risques.

______Vous pensez pouvoir attendre tranquillement que je me vide de mon sang. Mais je n’ai pas besoin de vous battre : j’ai appelé la garde avant de venir, ils seront là d’une minute à l’autre. Tout ce que j’ai à faire c’est m’assurer que vous restiez ici. Le crystallin s’efforce d’avoir l’air confident, mais il espère que l’aubergiste l’as écouté. Malheureusement même si le tenancier avait agit promptement il faudrait probablement attendre un moment avant que la cavalerie n’arrive. Il devait neutraliser son adversaire lui-même.

______Le terrestre ne mord pas à l’hameçon, se contentant de tourner autour de Tough. Il ne semblait pas ignorer la possibilité, mais il était trop sensé pour se hâter de finir le combat alors que rester sur la défensive lui donnait l’avantage. Le crystallin pivote pour lui faire face, grimaçant alors que le carreau planté dans ses entrailles tire sur la plaie. L’espace d’un instant il laisse sa garde se baisser, son épée pointée vers le bas, comme s’il luttait contre l’inconscience, et son adversaire saute sur l’occasion pour tenter de le taillader. Le chevalier de crystal s’attendait au coup et se glisse dans sa garde, tentant un coup d’estoc en direction du cœur de l’assassin, mais celui-ci dévie le coup avec sa targe et la pointe de son épée ne fait que percer la maille sur le flanc du régicide qui le lui fit payer en lui mettant un coup de bouclier dans la bouche.

______Ses dents entaillèrent l’intérieur de sa joue et le goût du sang se répandit sur sa langue. Si la neige froide dégoulinant dans sa crinière ne l’avait pas immédiatement ramené à la réalité le choc l’aurait hébété. Il se remit en garde juste a temps pour bloquer une nouvelle attaque. Alors que leurs lames sont verrouillées l’une contre l’autre l’espace d’un instant, le crystallin décide d’être original. Utilisant le point de contact comme un pivot il entre dans la garde de son adversaire et lui mit un coup de coude armuré dans la tempe, un œil pour un œil. Profitant de l’instant de distraction, Tough spirit lâche son arme d’un sabot et attrape celle de son adversaire, effectuant un mouvement de torsion il le force à la lâcher, laissant le sabre tomber à terre il ramène son bras armé en arrière pour porter le coup de grâce.

______Rapide comme l’éclair l’assassin lui frappe le poignet avec le rebord de la targe, le choc lui faisant ouvrir le sabot et perdre son épée. Le terrestre ne perd pas de temps pour faire suivre d’autres attaques, ne lui laissant aucune chance de récupérer son arme il lui administrant moult coups à l’aide du petit bouclier. Lorsque Tough lève les bras pour protéger sa tête son adversaire vise les jointures de son armure, l’aisselle, le flanc, les abords de sa blessure. Même avec les plaques et l’armure matelassée en dessous les coups de bouclier restaient douloureux.

______Mais ce n’était qu’une distraction, de son sabot libre l’aspirant régicide tire une dague en prise inversé et tente de la planter dans le cou du chevalier. Le crystallin lui attrape le poignet et bloque le coup alors que la pointe effleure sa peau, transformant le combat en lutte au corps-à-corps. L’assassin dû se rendre compte de ce que ce changement signifiait car ses coups redoublent et il frappe la patte de Tough pour tenter de lui faire lâcher prise.

______Bien décidé à garder son avantage le crystallin tint bon, utilisant sa force et son poids pour pousser le terrestre plus léger en arrière, en déséquilibre. Laissant échapper un grognement d’effort alors que l’assassin luttait pour rester debout, le chevalier lui mit un coup de tête, profitant de sa confusion pour lui mettre un coup de pied dans les pattes. Le chevalier blanc tomba en arrière et Tough Spirit se laissât entraîner, le clouant au sol enneigé de toute sa masse. Il tenait toujours la patte brandissant la dague, mais son adversaire décide de lâcher son bouclier. De son sabot libre il attrape la hampe du carreau enfoncé dans le ventre du crystallin et commence à tourner.

______Le chevalier de crystal laissa échapper un cri de douleur. Bouger avec le projectile planté dans ses entrailles avait été douloureux, mais que son adversaire le manipule était une vraie torture. Il serre les dents et raffermit sa prise alors que le sang coule à flots à travers son armure. Il était toujours désarmé et l’une de ses pattes était prise, mais son sabot droit était toujours libre. Levant sa patte aussi haut que possible il l’abat sur la figure de l’assassin, qui persiste à remuer le trait, tirant et secouant le carreau, désirant probablement le déloger afin de l’utiliser comme arme improvisée, ou espérant qu’à défaut la souffrance forcera le crystallin à lâcher.

______Au supplice et à moitié aveuglé par la douleur, Tough lève une nouvelle fois son sabot, frappant le crâne du terrestre blanc en dessous de lui. Encore et encore, alors que son adversaire s’échine à déloger le carreau. La souffrance envahie le crystallin et il ne peut que continuer à frapper, même lorsque la patte de l’assassin relâche le trait et glisse mollement à terre. Il ne s’en rend pas compte, sa vision s’obscurcit et ses coups sont de plus en plus faibles. Enfin il ne parvint pas à soulever son sabot et s’effondre sur le cadavre de l’assassin. Perdant connaissance.

______Il reprit partiellement ses esprits quelque temps plus tard. Il se sentait faible et il était transit de froid, mais à travers le voile noir qui semblait couvrir le monde il pouvait sentir de l’activité à proximité, des voix. Il entendait vaguement, sans réellement comprendre.

______Bon sang, il s’est passé quoi ici ? Une voix grave et basse, mais autoritaire.

______J’en sais rien ! Le crystal pony est rentré dans le bar, as demandé la même chose que le terrestre et est allé s’asseoir à sa table. Cette voix-ci avait quelque-chose de familier, mais Tough Spirit ne savait pas quoi. Ils discutent un peu, puis le terrestre se lève et genre un moment après l’autre se lève et veut savoir s’il y a une porte de sortie derrière. J’ai à peine le temps de lui dire que oui qu’il part en courant et me gueule d’appeler la garde. J’ai réveillé le gamin pour qu’il aille vous chercher. Le temps que je sorte voir ce qu’ils faisaient il y avait un trou dans mon mur et ils étaient comme ça !

______Il sentit quelqu’un le pousser sur le côté, et il tombe sur son flanc intact, le mouvement lui fait tout de même mal. Pas autant qu’il s’y serait attendu, mais de toute façon il n’a pas assez de force pour protester.

______Celui-là est mort Sergent. Une nouvelle voix, toute proche et plus blasée que les précédentes.

______Merci pour ton diagnostic, mais j’ai pas besoin que tu me le dises soldat, je peux voir l’intérieur de son crane d’ici. Non loin du ton sarcastique de la voix autoritaire la voix familière laisse échapper un "Bonté divine…" et quelques sons peu ragoutants se font entendre. La première voix soupire et reprit : Je suis bien trop sobre pour cette situation… dans quel état est l’autre ?

______Le crystallin sentit des sabots le manipuler, mais il n’arrive pas à bouger par lui-même.

______Il respire, mais il a l’air prêt à claquer Sergent, j’crois que c’est surtout son sang autour.

______Rassemblant toute sa volonté Tough Spirit entrouvrit un oeil. Tout ce qu’il pouvait voir devant lui était de la neige rouge. Puis il sombra une nouvelle fois dans l’inconscience, entendant à peine le sergent crier à ses subordonnés d’aller trouver un clerc pour rafistoler la seule personne pouvant leur expliquer ce qui s’était passé.

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] Mort (Solo Tough Spirit)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deathe-walker "le marcheur de la mort".
» La potion de la mort qui tue (Solo, Jeu)
» Nos vidéos de Spirit préférées
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Stalliongrad-
Sauter vers: