Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 [QUEST, TERMINÉE : Ménage de Printemps] La maison d'un "vieillard"... [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dream Catcher
avatar
Solar Empire

Messages : 94
Age : 15

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 12
Expérience:
5/120  (5/120)

MessageSujet: [QUEST, TERMINÉE : Ménage de Printemps] La maison d'un "vieillard"... [SOLO]   Jeu 8 Sep - 14:25


M. Fish


Marat était un très bon ami dont Seira et moi avions fait la connaissance il y a peu. Il gérait un magnifique petit parc animalier. C'était un poney adorable, accueillant, chaleureux... Presque uniquement des points positifs. Mais qu'est-ce qu'il pouvait être bavard ! Dès que tu le lançais dans un sujet, aucune façon de s'en sortir ! À moins d'attendre une heure ou deux... Notre technique, c'était juste d'inventer une raison pour filer au galop ! C'était mal mais après une heure à parler du même sujet, il était presque impossible de survivre... Cette fois-ci Il avait commencé à me parler de l'actuelle situation des animaux vivant dans un coin des terres neutres. Il me contait que les pauvres bêtes, à cause de la guerre, avaient été forcées de se réfugier dans des endroits protégés comme des prés ou des cabanes isolées. Les poneys qui prenaient soin d'eux manquaient d'y laisser leur vie à chaque fois qu'une bataille survenait. De plus, les gardiens refusaient l'aide extérieure... Marat ne comprenait pas, il avait tenté par tous les moyens, de leurs offrir de la nourriture ou de quoi soigner les animaux, mais tous avaient refusé son aide, comme si ils étaient apeurés par quelque chose que personne ne connaissait... Le pauvre Marat me répétait avec désespoir. « Si tu avais vu leur corps... Ils avaient tous la peau sur les os. C'était affreux... »
J'avais beau tenter de le rassurer, il ne voulait rien entendre... Il était scandalisé et en devenait vraiment ingérable ! La seule chose que je trouvais alors à faire pour lui changer les idées, ce fut de lui donner un livre sur les plantes aromatiques. La seule raison pour laquelle j'étais réellement ici en vérité. Me remerciant ensuite, il s'assit et commença à lire la table des matières.
« Je vais devoir y aller Marat. Je te souhaite bonne chance pour les animaux et bonne lecture pour ce livre passionnant. Sur ce, à la prochaine et merci pour l'accueil ! »
Posant alors Shiny sur mon dos, je sortis du parc, chantonnant un petit air de la campagne.
Le soleil brillait de milles éclats réchauffant Canterlot de ses doux rayons. Mais je devais avouer que cela en devenait presque étouffant. Tous les poneys rasaient les murs en quête d'ombre et de fraîcheur. On pouvait même remarquer des poulains, non de là où j'étais. Ils avaient trouvé la solution pour ne pas avoir trop chaud ! Ils se poursuivaient un tuyau d'eau à la patte. Leur pelage ruisselait tellement il s'en aspergeaient ! J'aimerai bien être à leur place ! me dis-je en émettant un petit rire.

Mais soudainement, alors que je regardais le sol, une fiche tomba malencontreusement devant moi. Je la pris entre mes pattes et entreprenais de la regarder avec un œil intéressé.


AIDE AUX PONEYS ÂGÉS
M. Fish : Ce poney âgé de quelques bonnes années nous a prié de trouver une personne pouvant l'aider à faire le ménage dans sa petite maison... P.S : Quelque peu grincheux mais très sympathique.
Toute personne cherchant un petit travail sera la bienvenue. (N'ayez crainte, le poney en question vous versera quelques gains en récompense de votre travail. Si il est bien fait).


Je penchais la tête de côté. Cela m'intéressait. Mais j'avais une très mauvaise expérience en ce qui concernait les personnes âgées.
Autrefois, on me racontait que le plus important était de ne les écouter qu'à moitié. Sinon ils allaient nous déprimer à vie jusqu'à ce que nous finissions par nous suicider... Bien sûr, ces histoires venaient de la petite école. Donc je n'étais pas sûre de ces idées complètement folles. Et vu que je n'avais jamais eu de grands-parents, je ne pouvais pas réellement juger ou trouver une solution. Dans le pire des cas, je pouvais rester simplement... normale !
Prenant alors la fiche, je m'élançais vers l'endroit indiqué au bas de la page, écrit en petites lettres.
Le chemin allait être long, c'est pourquoi je ne perdis guère un seul instant. Déployant mes longues ailes pâles pour ensuite, d'un seul et unique bon, m'élancer vers le ciel. Shiny, terrifiée, hurla de terreur avant d'accrocher ses petites griffes à mon épaisse crinière. « Désolée... » lui avais-je murmuré en allant un peu moins vite. La pauvre avait la fourrure toute ébouriffée, à tel point qu'elle donnait l'impression d'être passée au sèche-linge ! Si Seira avait été là, je pouvais être sûre et certaine qu'elle aurait pleuré de rire !

Après quelques minutes, nous arrivâmes à destination. Une jolie maison coquette s'offrit à nous. Dehors avait été aménagé un petit jardin parsemé de minuscules fleurs. Je remarquais même, sous mes pattes, un joli chemin de galets menant à des escaliers de bois où avaient été placés de beaux pots de fleurs. Mais au moment où j'allais frapper à la porte. Celle-ci s'ouvrit, me montrant ensuite un poney au pelage bleu et à la crinière plus foncée.
« Que voulez-vous ? déclara-t-il la mine sombre et les sourcils froncés.
~ Je viens ici pour l'annonce. "Aide aux personnes âgées", répondais-je un peu gênée.
~ Je ne suis pas intéressé. »
Sur ces paroles, il me ferma la porte aux nez avant de s'en aller. ... Mais très sympathique. Mon œil va ! songeais-je en m'asseyant. Si j'en jugeais l'état de sa maison... Du moins le peu que j'avais pu voir, il avait vraiment besoin d'aide... Cela devait être assez désagréable de vivre dans une maison désordonnée et couverte de poussière. Malgré tout, les fleurs ornant son jardin étaient vraiment splendides. Il devait sûrement prendre plus soin d'elles que de lui... Je me mis alors à insister, frappant plus fort la porte, et criant aussi fort que je le pouvais.
« Je ne suis pas là pour vous embêter M. Fish. Je suis juste là pour vous aider ! Je vous jure que je serai aussi silencieuse qu'une plante ! hurlais-je à sa porte.
~ Et l'aspirateur, il est silencieux lui ?! »
Sa voix rouillée parvint à moi avec peu de mal. Mais qu'il est grincheux, me dis-je en gonflant les joues. Je n'avais jamais vu un poney aussi têtu !
« Monsieur, je ne m'en irai pas tant que je n'aurai pas nettoyé entièrement votre maison ! » cette fois-ci, mon sabot avait tapé le sol et ma voix s'était endurcie. Aucune réponse, mais ses pas se firent vite entendre. Il ouvra la porte et me laissa entrer. Je le remerciais, tout de même un peu gênée de m'être énervée. Seulement, je n'eus pas le temps de lui poser des questions que la poussière m'arracha un violent éternuement.
« Eh bah... Depuis quand n'avez-vous pas utilisé l'aspirateur ? demandais-je avec une petite grimace.
~ Je ne l'ai jamais touché. Sinon vous commencez quand ? J'ai hâte que ça soit terminé.
~ Avez-vous des outils de ménage ? »
Celui-ci se dirigea vers un placard, le pas lourd. Il ne tarda point à l'ouvrir. Bon... Bien sûr... Je ne m'attendais pas à un placard scintillant mais là, c'était vraiment trop horrible. Des toiles d'araignées entouraient chaque instrument de ménage. Même l'aspirateur semblait infecté.
« Oh pitié... Je déteste les araignées... Sinon, vous êtes sûr je l'aspirateur marche ?
~ Il est comme neuf, juste un peu poussiéreux, dit-il en retournant à ses occupations.
~ Un peu... finis-je par murmurer en commençant par sortir tous les balais et les produits.
~ Avez-vous un tuyau d'arrosage ?! criais-je en laissant échapper un deuxième éternuement.
~ Dans le jardin ! »
Je ne perdis point de temps, emportant les deux balais noirs, recouverts de poussière. Une fois dans le jardin, je les posais par terre les aspergeant ensuite avec le tuyau d'arrosage. Et dès que toutes les saletés leur furent enlevées, je pus remarquer que ces balais étaient comme neufs ! J'avais l'impression qu'ils ne dataient même pas d'un jour... Mais alors... Si il ne fait pas le ménage, pourquoi a-t-il acheté des balais ? songeais-je en leur mettant la tête à l'envers, histoire qu'ils sèchent plus vite.
Oh ciel, je sentais que ma journée n'allait pas être de tout repos. Mais je pouvais vous assurer que ma volonté ne manquerait pas !

© Halloween sur Never-Utopia


_____________________________________________
Ma présentationUn rp ?Petit bazar



« Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves. »

Dream Song:
 

Dream Battle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dream Catcher
avatar
Solar Empire

Messages : 94
Age : 15

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 12
Expérience:
5/120  (5/120)

MessageSujet: Re: [QUEST, TERMINÉE : Ménage de Printemps] La maison d'un "vieillard"... [SOLO]   Lun 12 Sep - 21:01


Maison de Poussière


Après avoir attendu que les balais sèchent, dépoussiéré et changé le sac aspirateur, bien qu'il soit neuf, lavé les seaux, rassemblé les éponges, les torchons et la tête de loup, je pus ENFIN me concentrer sur la façon dont j'allais m'y prendre pour tout laver. Étant donné que sa maison était composée de cinq pièces : un salon, une cuisine, une chambre, le petit coin (avec la douche, le lavabo, les toilettes... etc) et une salle à part où étaient rassemblés quelques bidules comme une machine à laver ou des réserves de carottes et de blé, la façon la plus logique aurait été de commencer par : le salon, la cuisine, le ptit coin, la chambre et la petite pièce. Mais avant de me faire des plans sur la commette, il allait falloir tout mettre en hauteur. Et vu l'état du sol, jeter chaque truc inutile par dessus la fenêtre aurait pu être une bonne solution. Mais j'allais tout de même éviter !
Prenant alors mon courage à deux mains, je rentrais sur la pointe des sabots et commençais par faire un tas des petits instruments qui traînaient par terre. Il y avait des chaussettes, un fil mâchouillé, des bouts de nourriture et des habits assez... Sous-vêtements ! Si je puis dire.
« Vous avez des souris par ici ?! Ou est-ce vous qui mordez les fils ? hurlais-je en cherchant un carton.
~ Je n'en ai aucune idée ! » répondit-il, à moitié concerné.
La seule réponse que je trouvais fut un grognement mélangé à un soupir de désespoir. Je ne savais pas exactement pourquoi il se comportait ainsi et pourquoi il était si réservé mais pour le moment, j'allais devoir me débrouiller seule...
« Shiny, viens par ici » dis-je en prenant la chatonne. J'avais une petite idée. Eh oui, les chats chassaient et ce n'était pas aujourd'hui qu'ils allaient s'arrêter ! De plus, Shiny adorait les souris, un bon atout ! Je la déposais rapidement près d'un vieux meuble et dès le moment où elle glissa sa tête sous celui-ci. Deux souris poussèrent un couinement aigüe avant de détaler vers la cuisine. Bien sûr, Shiny s'était jetée à leur poursuite, folle de joie et les yeux aussi brillants que des pépites d'or. Naturellement, je lui avais appris à me ramener ce qu'elle trouvait. "Tu en as fait un chien", me répétait Seira. Mais dans des conditions comme celles-ci, son aide m'était précieuse. Ce fut pourquoi, quelques minutes plus tard, Shiny revint, une souris dans la gueule gigotant et couinant aussi fort qu'elle le pouvait. Comme quoi, ce que je lui avais appris n'était pas perdu !
Prenant alors rapidement la souris, je la déposais à l'entrée du jardin, m'assurant bien qu'elle déguerpisse loin de la maison du vieillard. Puis, retournais tranquillement à mon carton, rempli de bêtises qui traînaient.

Quelques minutes plus tard, le sol du salon était dégagé de tout gêne. Fière d'avoir réussi la première étape, je pris la liberté d'ouvrir en grand les fenêtres et de remplir un énorme saut d'eau chaude. Dès qu'il fut à moitié plein, je retournais tranquillement dans le salon, mélangeais l'eau à un produit de ménage pour ensuite plonger une sorte de torchon à l'intérieur. Deux secondes plus tard, je me trouvais à frotter minutieusement le sol. Mais bien évidemment, étant donné que l'eau devenait noire comme l'ébène en peu de temps, je devais faire des allés-retours entre le salon et le lavabo de la cuisine. Et il fallait avouer que c'était vraiment casse pied ! Surtout que Shiny passait son temps à courir dans mes pattes...
Enfin... Après avoir fini le sol je dûs m'attaquer aux meubles, ce fut le même scénario pour la table, la télé, le canapé, la table basse et trois meubles comportant des verres et des livres. J'avais même dû nettoyer les encadrements des fenêtres qui étaient recouverts de toiles d'araignées ! Oh et justement, en parlant d'araignées ! Si Seira avait vu le meuble à verres, elle aurait hurler de terreur ! Des araignées s'étaient installées dans chacun d'eux créant presque une ville ! C'était surprenant mais vraiment horrible, moi qui détestait les araignées comme la peste... J'avais eu ma dose pour l'année ! Mais bon, au final, elles avaient toutes finies soit sous mes sabots, soit dans le jardin du voisin... Il fallait juste espérer qu'il ne fasse pas une crise cardiaque en voyant cette armée d'araignées. Ce qui était bien évidemment, peu probable !

Quand le salon fut finalement terminé, je ressentis une profonde joie. La télé brillait comme un vrai bijoux, le canapé avait retrouvé ses belles couleurs mais il n'était pas le seul, les tapis, les vases, les tableaux, les rideaux... Les couleurs étaient enfin revenues et son salon donnait l'impression d'être comme neuf ! Mais il ne fallait pas se réjouir trop tôt, ce n'était que le début d'une longue journée... qui allait bientôt se terminer...
Le soleil déclinait petit à petit, laissant place à la lune et ses douces étoiles scintillantes. Je n'avais absolument pas vu l'après-midi passer. Pour moi, l'heure du déjeuner allait bientôt arriver et non celle du dîner ! Enfin bon, ce n'était pas si grave que cela. Il me restait juste à ranger et à revenir le lendemain, si cela ne dérangeait pas M. Fish, bien évidemment.
Je l'appelais alors, enjouée et heureuse. Cette journée avait été fatigante mais lorsqu'un résultat apparaît, tu ne peux qu'être heureuse comme un bourgeon à la lumière du soleil !
« Vous avez fini ? répondit-il en entrant dans le salon.
~ J'ai juste pu fini cette pièce. Désolée d'avoir pris autant de temps... J'espère simplement pouvoir revenir demain si cela ne vous gêne point, dis-je en rangeant les affaires de ménage.
~ C'est... Merci. Vous pouvez revenir demain, mais ne soyez là pas trop tôt, les retraités ont besoin de sommeil.
~ Alors c'est d'accord. À demain ! »
Sur ces paroles, je m'élançais à l'extérieur, prenant Shiny au passage. Elle avait encore trouvé une souris ! Comme quoi, ces petites bêtes grouillaient de partout et seule Shiny était actuellement capable de les attraper. Peut-être qu'emmener Obsidian aurait pu être une bonne idée... Sauf qu'il n'était pas comme sa soeur, il ne posait pas délicatement les souris dehors, il les croquait sans une once de pitié ! Alors je pouvais être certaine qu'il ne mettrait jamais les pattes dans cet endroit... J'allais devoir me contenter de la douceur de sa soeur.

Une fois rentrée chez nous, Seira m'avait sauté dessus me demandant pourquoi avais-je disparu pendant tant de temps ! « Je m'occupe des vieillards et ce n'est pas terminé ! Demain, tu devras rester seule ! » lui annonçais-je avec une pointe d'humour. Ce qui ne lui plut guère, elle détestait rester trop longtemps seule, cela la frustrait... Mais après tout, qu'est-ce qui ne la frustrait pas !? Telle était la question. Mais lorsque je la lui posais elle me répondait pas un simple « Je ne sais pas. » Donc je n'étais pas prête à découvrir comment ne pas faire quelque chose de frustrant !

© Halloween sur Never-Utopia


_____________________________________________
Ma présentationUn rp ?Petit bazar



« Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves. »

Dream Song:
 

Dream Battle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dream Catcher
avatar
Solar Empire

Messages : 94
Age : 15

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 12
Expérience:
5/120  (5/120)

MessageSujet: Re: [QUEST, TERMINÉE : Ménage de Printemps] La maison d'un "vieillard"... [SOLO]   Sam 17 Sep - 15:17


Doux Légumes


Dès que le soleil pointa le bout de son museau, Seira se leva en flèche pour se précipiter vers la cuisine. Je devais avouer qu'à ce moment-là, j'étais toujours en train d'agoniser au fond de mon lit...
« Que fais-tu ? lui demandais-je, il n'est que... Six heures, tu es folle !
~ Je prépare ton petit déjeuner à emporter pour le monsieur à qui tu dois faire le ménage ! Tu devras y rester la journée, c'est bien cela ? répondit-elle, aussi excitée qu'une puce.
~ Oui... Je croyais que ça ne t'enchantais pas d'ailleurs...
~ Bah si tu y vas plus tôt, tu reviendras plus tôt n'est-ce pas ?! Je devrais peut-être prévoir le déjeuner aussi ! ajouta-t-elle en sortant encore plus d'affaires du frigo.
J'en pouvais plus de cette boule d'énergie ! Mais peu importait, elle était gentille et attentionnée. Une des seules à l'être d'ailleurs. Prenant alors mon courage à deux pattes, Je m'extirpais de mon lit, mettant délicatement Shiny sur mon dos pour éviter de la réveiller. Puis, avec un pas las, me dirigeais vers la cuisine. À ma surprise, je découvrais un joli petit bol garni d'une salade appétissante composée de feuilles de laitue, tomates fraîches, grains de maïs, petites tranches de concombre et quelques graines de tournesol, de sésame, et de baies de goji, sèches bien sûr ! Même de petites tranchettes de fromage frais avaient été éparpillées sur les bords.
« Oh nom de Célestia ! Ce n'est pas un repas que tu me fais là, c'est une œuvre d'art ! m'exclamais-je les yeux grands ouverts.
~ Et ce n'est rien ça ! Je t'en ferai un vrai lorsque nous auront tous les ingrédients nécessaires. Tu verras, tu ne pourras même plus tenir debout ! répondit-elle en me confectionnant un sandwich au foin et au beurre.
~ Haha, j'ai hâte que ce moment arrive ! Tu as besoin d'aide ? demandais-je finalement, gênée de la voir faire tant d'efforts pour moi.
~ Non, ne t'en fais pas, va plutôt de préparer, si tu voyais ta tête, tu en aurais presque peur ! Et l'odeur aussi ma belle Dream, hier tu n'es pas passée sous la douche et ça se sent à deux kilomètres à la ronde !
~ Ah oui tu n'as pas tord, dis-je en rigolant, je vais arranger cela. »
Je me dirigeais alors rapidement vers la salle de bain, plongeant un saut dans l'eau chaude. Une fois que celui-ci fut rempli à ras bord, je versais délicatement dedans, un produit purifiant. L'odeur qu'il en émanait sentait le miel, vous savez ? Cette douce et chaleureuse odeur... Étant petite, j'adorais verser du vrai miel sur ma chevelure, ce n'était pas très intelligent mais je raffolais de cette sensation ! Seulement... je m'imaginais bien que ce produit était trafiqué alors bon... Je me contentais de l'odeur !
Après avoir finit le mélange, Je me dirigeais avec peine vers le bac que l'on appelait "baignoire" et versais le seau entier sur ma crinière saumonée. Utilisant alors mes ailes, je me mis à frotter mon pelage, tentant d'enlever toute trace de crasse ou de saleté.
Dès que je fus blanche comme neige, recouverte de produit, je re-remplissais le seau encore et encore pour me le verser sur toute la totalité du corps. Bien sûr, sans miel !
Et quelques minutes plus tard, l'odeur de sueur qui me recouvrait entièrement avait disparu. Désormais, je sentais la chaleur, le soleil, le bonheur, le plein air, la fraîcheur... Les abeilles et le miel ! Alors, folle de joie, je passais trois ou quatre serviettes de bain sur mon dos pour ensuite me jeter dans la cuisine.
« Seira ! Regarde ! J'ai testé le produit au miel, sens ! » avais-je hurlé en lui tendant ma patte. Reniflant alors l'air, celle-ci ronronna presque en laissant la douceur du miel l'envahir.
« C'est merveilleux ! finit-elle par crier, j'ai hâte de le tester ! »
Fière d'avoir trouvé ce produit, j'acquiesçais en me re-dirigeant vers la salle de bain, finir de sécher mon pelage et ma crinière.

Après une dizaines de minutes, Seira m'appela, signe qu'elle avait terminé de préparer mes repas. Il fallait avouer que c'était un peu gênant de la laisser me préparer mon déjeuner... Mais elle ne m'avait pas laissé le choix ! Même si bon... Au fond, cela m'arrangeait un peu et elle l'avait deviné ! Donc au final, je repris la route, deux sacs bien remplis et Shiny attachée sur mon dos. « J'irai moins vite cette fois-ci ma puce, c'est promis. » avais-je déclaré en déployant mes longues ailes pâles. Une fois que je sentis parfaitement le vent, ce fut un jeu d'enfant de m'élancer dans les airs, cette fois-ci avec plus de stabilité que la veille.
J'adorais voler, sentir le vent sur mes plumes, c'était quelque chose que seuls les pégases pouvaient faire et simplement pour cela, j'étais heureuse d'en être une...

Quand nous arrivâmes enfin à destination, je trouvais la maison toujours aussi peu active. Les fenêtres et les rideaux fermés, les lumières éteintes mais les fleurs semblaient avoir été arrosées il y a peu. La terre était encore humide et le sol découvrait quelques petites flaques d'eau. Il prend toujours aussi soin d'elle, songeais-je en frappant énergiquement à la porte.
« Je n'vendrais pas ma maison. Vous pouvez repartir ! hurla M. Fish, emplit de rage.
~ M. Fish ! Ce n'est que moi Dream Catcher ! Je suis là pour le ménage, vous vous souvenez ? » lui répondais-je avec gentillesse.
Sur ces paroles, la porte s'ouvrit instantanément et la tête grincheuse de ce bon vieux monsieur apparut. « J'vous ai prise pour un emmerdeur. Entrez. »
Assez amusée par cette réponse, je me faufilais doucement à l'intérieur et remarquais que mon travail n'avait pas été salit. Au moins, il est respectueux, songeais-je avec un grand sourire.
« Aujourd'hui j'attaque les autres pièces. Cela ne vous dérange pas j'espère !
~ Nan ma p'tite, les affaires d'ménage sont toujours au même endroit. Vous restez jusqu'à quand ? me demanda-t-il en prenant sa canne.
~ Oooh, jusque tard sûrement. Si faire les autres pièces me prend autant de temps que le salon, je serai encore là à la tombée de la nuit ! Mais ne vous inquiétez pas, j'essaierai de ne point vous déranger, le rassurais-je avec un petit sourire.
~ Alors tout va bien. J'vous dis merde.
~ Merci ! »
Sur ces paroles, celui-ci se retourna pour s'enfermer à nouveau dans sa chambre isolée. De mon côté, il était temps de s'en prendre à la cuisine ! Posant alors Shiny au sol, je déclarais la tête haute ! « Faisons briller le sol ! »

Quelques minutes plus tard, je me retrouvais avec l'aspirateur dans la cuisine. Passant le tube noir dans chaque recoins. Aucune pitié pour les araignées ni pour les petits insectes envahissants ! Tout le monde dans le sac aspirateur ! me chantonnais-je en remuant l'arrière train. Il fallait bien s'encourager d'une manière ou d'une autre, n'est-ce pas ? L'aspirateur passa dans les placards, dans le lavabo, sous les meubles, sur la table, bref, partout ! Je dus même l'utiliser pour enlever une bébête qui s'était fourrée dans le poil de Shiny. Si vous l'aviez vu, elle était folle de rage, sautillant et feulant telle une lionne enragée ! Bien sûr, au final elle s'en débarrassa, mais le poil complètement retourné !
Dès que j'eus fini avec l'aspirateur, le balais nettoyeur s'imposa ! Maintenant il fallait remplir un seau d'eau brûlante et la mélanger avec un produit qui cette fois-ci ne sentait pas le miel. Au contraire, il sentait tellement fort et mauvais que j'avais été obligée de me mettre une pince sur le museau. Bwark, quelle infection ! Mais malgré l'odeur, le sol devenait vite propre, aussi propre que neuf ! J'avais passé l'éponge et le balais dans chaque recoins... Et bientôt, la cuisine redevint aussi brillante qu'un bijou. Mais... Lorsque ma tête se tourna vers l'horloge qui elle aussi avait repris des couleurs, je remarquais avec surprise qu'il était déjà treize heures ! Ce qui expliquait pourquoi mon ventre n'arrêtait guère de se plaindre.
Alors, heureuse de pouvoir enfin dévorer le repas que Seira m'avait préparé, je me précipitais sur mes sacs et en sortais l'énorme gobelet où avait été délicatement mise la salade. Mais alors que j'allais commencer, M. Fish surgit soudainement dans mes pensées. Les placards de sa cuisine étaient entièrement vides et le pauvre vieillard était aussi maigre qu'une arête de poisson... Je ne réfléchis pas un seul instant avant d'aller frapper à sa chambre.
« C'pour quoi ? dit-il en ouvrant la porte.
~ Qu'allez-vous manger ce midi ?
~ Rien, répondit-il en restant impassible, je n'ai point faim très chère.
~ Puis-je en douter ? déclarais-je en sortant le bol de mon dos.
~ Est-ce de la provocation ?
~ Tout à fait ! Allez venez, et vous m'en direz des nouvelles. C'est mon amie qui l'a préparée et je suis certaine qu'elle serait heureuse que vous y goûtiez ! »
L'incitant alors à sortir, je l'invitais à s'assoir dans sa cuisine qui désormais était sèche et prête à recevoir ses compliments. Il semblait juste heureux de redécouvrir sa maison autrefois horrible et poussiéreuse... « Merci... » avait-il déclaré en prenant une bouchée de la salade. Ce poney n'avait pas de famille, il semblait seul et abandonné. À cause de son caractère ? Ou simplement car il avait souhaité vivre seul ? Mais dans tous les cas, désormais, j'allais prendre soin de lui. Tout le monde méritait d'être heureux, même les vieillards grincheux et orgueilleux.

© Halloween sur Never-Utopia


_____________________________________________
Ma présentationUn rp ?Petit bazar



« Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves. »

Dream Song:
 

Dream Battle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dream Catcher
avatar
Solar Empire

Messages : 94
Age : 15

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 12
Expérience:
5/120  (5/120)

MessageSujet: Re: [QUEST, TERMINÉE : Ménage de Printemps] La maison d'un "vieillard"... [SOLO]   Sam 17 Sep - 15:25


Couleurs Précieuses


Quatorze heures trente cinq... Cela faisait trente bonnes minutes que nous étions assis à la table, à discuter de nos vies et de quelques sujets, peu intéressants. Mais plus les minutes passaient, plus je sentais une douce flamme se rallumer dans les yeux de M. Fish. De la nostalgie ? Ou seulement la joie de pouvoir enfin discuter à quelqu'un ? Je n'en savais point mais pour l'instant, j'étais juste heureuse de le voir sourire ! Après tout, c'était ce que je savais faire de mieux. Rendre la joie de vivre aux poneys qui m'entouraient. Rien que des sourires ou une étincelle de bonheur suffisait à me rendre bien plus heureuse que je ne l'étais déjà. Alors pensez-le ou non, faire le ménage dans la maison de ce vieillard me rendait plus joyeuse que jamais !
Puis, après avoir attendu qu'il ait fini de me raconter son aventure avec une jeune pouliche de son enfance, je déclarais avec énergie et volonté.
« Je vais devoir me remettre au travail M. Fish ! Puis-je envahir votre chambre, le temps de la rendre aussi brillante que la cuisine ?
~ Non ! Enfin si... Mais j'dois arranger quelques trucs avant, vous permettez ? »
Celui-ci s'était précipité dans sa chambre, claquant la porte sans aucune retenue. Ma tête se tourna alors vers Shiny. La chatonne blanche était actuellement en plein travail. Du genre... Faire minutieusement sa toilette et avec charme. « Changement de programme ma belle. On fait le petit coin avant la chambre, tu sais ? Cet endroit où tu adooooores étaler et déchiqueter un rouleau de papier rose ! »
Lui avais-je déclaré, partant ensuite chercher les ustensiles qui me seraient bien utiles. Eh oui, Shiny et Obsidian avaient souvent joué dans notre salle de bain. Mais il fallait avouer que la plupart du temps, Seira et moi finissions collée l'une à l'autre, à ramasser les petits bouts de papiers étalés sur toute la surface du sol ! Mais bon, nous évitions tout de même ce genre d'accidents. Car à force, cela en devenait agaçant...
Enfin bref, je devais me concentrer sur le ménage. Actuellement, j'étais dans les toilettes ! Même eux faisaient peine à voir ! Il ne devait pas beaucoup les utiliser vu l'état dans lequel ils étaient... J'y passais alors un produit SUPER nettoyant, histoire de leur redonner leur couleur blanche d'autrefois. La poussière partit en un clin d'œil, leur rendant rapidement leur brillance d'antan. Et je n'allais pas mentir non plus, la baignoire et le lavabo avaient également une sale tête ! Heureusement que je n'avais pas proposé à Seira de m'aider, ou elle serait tombée raide morte, elle qui prenait toujours soin de sa salle de bain ! Même les carreaux, les murs, le plafond... Tout était noir de poussière ! Alors sans attendre je me jetais dans la cuisine et ramenais l'aspirateur en grande vitesse. Une fois de retour dans la salle de bain, croyez-moi, je n'eus guère perdu mon temps ! J'étais alors là, à remuer l'aspirateur dans tous les sens, tous les recoins mais également sur toute la surface du plafond ! Quel cauchemar ! J'allais me changer en monstre de poussière si cela continuait ! Ma crinière et mon pelage commençaient sérieusement à prendre une couleur plus "foncée". Mais au fond, cela m'arrangeait, j'allais pouvoir réutiliser ce produit au miel !

Deux ou trois heures plus tard, le sol, les murs et le plafond avaient retrouvés leurs belles et tendres couleurs ! C'était magique... Le sol était composé de plusieurs petits carreaux turquoises aux couleurs changeantes tandis que les murs et le plafond étaient fait d'un bois clair et plutôt tenace. C'était tellement beau que des larmes s'étaient formées sur le coin de mes yeux. Mais malgré cette joie, je ne perdis pas de temps pour finir de nettoyer la baignoire et le lavabo.
Bientôt, tout redevint brillant et scintillant. Cette maison était magique... Comment avait-il pu la laisser dans ce pitoyable état ?... Mais préférant vite tout terminer au lieu de m'attarder en admirant une pièce, je frappais à la porte de sa chambre. Et à ma surprise, le vieillard répondit plus vite que prévu.
« Pas encore ! Il vous reste une pièce, laissez-moi l'temps d'finir.
~ D'accord ! » répondis-je en partant vers la salle isolée, placée dans un coin du salon.
Cette pièce-ci était tout autant attaquée que les autres. De la poussière, des trous de souris et des saletés. Prenant alors l'aspirateur, je le passais sur TOUTE la surface de cette petite pièce. Quelques étagères y avaient été placées, ce qui était d'autant plus énervant. Il fallait bien aspirer les coins à l'intérieur, mais également ceux à l'extérieur. Et rien que sur une étagère de six étages, il me fallut trente bonnes minutes pour la nettoyer entièrement. Bien sûr, le résultat était satisfaisant. Et c'était ce qui comptait le plus au final !
Mais c'est dans cette petite pièce qu'une question surgit. Pourquoi tous les meubles étaient vides ? Aucune nourriture, aucun objet utilisable, juste des meubles et neufs ! Il allait vraiment falloir découvrir ce qu'il cachait dans sa chambre car pour l'instant, c'était un vrai mystère...

Dès que j'eus bien nettoyé la machine à laver, passé l'aspirateur sur toutes les étagères et dépoussiéré tous les cartons vides, je retournais à sa chambre, qui était toujours aussi fermée et silencieuse.
« M. Fish ! Il est six heures de l'après-midi ! Il ne me reste plus que votre chambre ! J'aurai besoin que vous sortiez ! criais-je l'oreille à sa porte.
~ Non ! Vous pouvez repartir ! J'vous paierai en temps voulu ! Combien voulez-vous ? répondit-il sans réellement se préoccuper de moi.
~ Monsieur, je ne partirai pas le travail incomplet ! »
Aucune réponse, je me sentis alors obligée d'insister à plusieurs reprises. Celui-ci ne voulait guère me répondre, déterminé à ce que je parte... La seule solution aurait été d'ouvrir la porte mais ce n'était point respectueux... Malgré tout, je ne perdis pas espoir.
« Je suis là pour vous M. Fish ! Je vous l'ai déjà dit ! Mais mon travail n'est pas terminé et je DOIS faire cette chambre, c'est l'endroit où vous vivez la plupart de votre temps et je n'ai guère envie que vous vous y trouvez mal ! Alors laissez-moi entrer, je vous assure que j'essaierai de faire au plus vite ! hurlais-je déterminée.
~ Non... Je n'veux pas que vous découvriez une telle horreur... J'serai le vieillard le plus affreux d'monde... avait-il presque pleuré, malheureux.
~ Écoutez-moi monsieur... Je vous avais promis que je ferai de cette maison un rêve sur pattes n'est-ce pas ? Je ne me moquerai pas de vous, je ne ferai rien qui pourrait vous faire mal, car jamais je ne pourrai penser à de telles horreurs... Tout ce que je veux, c'est votre bonheur et celui des autres, je suis née pour cela. Mais je suis également la meilleure boîte à secrets de tout Equestria. Si vous avez quelque chose d'important à me confier, je serai ici, prête à vous écouter. Donc n'ayez craintes... Quoi qu'il puisse arriver, quoique je puisse voir derrière cette porte, rien ne me changera... Juste croyez en moi et en mes capacités. »
Je m'étais assise, les yeux fermés et la mine calme. Ces paroles venaient droit de mon cœur. Les ressortir m'avait quelque peu montré ce que j'étais réellement... Par contre, je ne m'imaginais guère qu'il allait céder aussi vite ! Il s'était précipité sur la porte et l'avait ouverte, la tête baissée et les pattes tremblantes. Mes yeux s'écarquillèrent alors jusqu'à ne former que deux billes oranges et grises. Des pépites brillaient désormais au fond de mes prunelles. C'était incroyable !

© Halloween sur Never-Utopia


_____________________________________________
Ma présentationUn rp ?Petit bazar



« Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves. »

Dream Song:
 

Dream Battle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dream Catcher
avatar
Solar Empire

Messages : 94
Age : 15

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 12
Expérience:
5/120  (5/120)

MessageSujet: Re: [QUEST, TERMINÉE : Ménage de Printemps] La maison d'un "vieillard"... [SOLO]   Sam 17 Sep - 15:31


Rêve d'Enfance


« Monsieur... Mais monsieur... C'EST MERVEILLEUX ! » avais-je hurlé sautant autour de lui telle une sauterelle. Sa chambre était rose de fond en combles ! Les murs, le sol et le plafond étaient rose, juste roses ! Pas un seul grain de poussière traînait ! Son lit, lui, ressemblait à celui d'une princesse, lui aussi étonnement rose ! Tout, tout était rose ! J'étais dans un rêve, c'était absolument merveilleux !
« Par Celestia ! Mon cher M. Fish, cet endroit est le plus beau du monde ! Je veux une chambre comme celle-ci, c'est merveilleuuuuuux ! continuais-je d'hurler.
~ C'vrai ?! J'avais toujours eu peur que quelqu'un s'moque de moi... Alors personne n'connaissait l'existence de cette chambre... J'suis heureux qu'elle vous plaise alors ! répondit-il presque les larmes aux yeux.
~ C'est sûr, tout le monde n'aime pas les bonbons et les princesses roses ! Shiny ! Viens voir ! »
Cette petite chipie pointa son museau à mon appel et je fus guère surprise de ne voir aucune réaction de sa part. Juste un petit miaulement qui voulait sûrement dire « Oui, c'est moi ! »
Tous deux alors amusés, nous sortîmes de sa chambre pour aller visiter les dernières salles que j'avais transformées. Il fallait avouer que ce bon vieux monsieur n'arrêtait guère de répéter qu'il n'avait jamais vu sa maison dans un si bon état. Alors, fière de moi, je lui proposais de réinstaller quelques objets et d'aller faire des courses pour qu'il évite de mourir de faim. Ce que nous fûmes dès qu'il eut revisité entièrement sa maison...

Nous passâmes alors la fin de la journée au centre de Canterlot, ce vieillard semblait bien plus riche que je ne le pensais ! Il avait payé tout ce dont il avait besoin sans problèmes ! Ahlala, il était vraiment prêt à tout pour garder son secret, même à laisser pourrir sa maison ! Au moins, cela prouvait qu'il avait de la détermination. Et j'étais vraiment heureuse d'avoir pu lui redonner un souffle de vie. Désormais, il vivrait bien mieux mais, m'étant attachée à lui, je m'étais sentie obligée de lui proposer de faire de moi sa "demoiselle de ménage". Bien sûr, il n'avait guère dit non, bien au contraire ! Il fut ravi que je lui propose, et c'était bon signe. J'allais pouvoir prendre soin de lui une fois par semaine et vérifier qu'il vivait bien. Ah que j'étais heureuse ! Comme quoi, voir sourire et rire les gens faisait de moi le poney le plus joyeux d'Equestria !

Dès que nous fûmes de retour chez lui, nous ne perdîmes par un instant pour installer toutes les babioles trouvées dans les magasins. Des produits divers pour la salle de bain, à manger pour au moins une semaine, des ustensiles de cuisines comme des poêles ou des casseroles, des pots de fleurs et toutes sortes de décorations pour donner vie à sa maison... Nous avions même acheté des graines de tomates, de courgettes, de carottes et de concombres à Marat, un bon ami. Il nous les avait gentiment données car sa réserve commençait vraiment à déborder. Maintenant, il fallait juste que je lui apprenne à cuisiner et à faire son propre potager ! Oh je pouvais vous assurer qu'à ses yeux, une nouvelle vie commençait et il n'était pas prêt à la laisser tomber. Il semblait aussi déterminé que Seira ayant vu un chaton abandonné au bout de la rue ! Vous voyez le genre... ? Donc c'était pour dire, il n'allait pas lâcher l'affaire !

Huit heures du soir. Il était temps pour moi de repartir. M. Fish m'avait enlacée sans me lâcher durant quelques bonnes minutes ! Il était juste heureux et avait insisté pour me donner une augmentation. Bien sûr j'avais refusé. Les cinq ors me suffiraient largement. Et d'ailleurs, je lui avais assuré que désormais, j'allais tout faire gratuitement !
« Vous me promettez de prendre soin de vous ! lui avais-je crié, me préparant à partir vers le ciel.
~ J't'en fais la promesse ! »
Sur ces paroles, je m'étais envolée, plus facilement cette fois-ci. Mes sacs étaient vide et Shiny semblait plus détendue... Ou plutôt, morte de fatigue ! Elle dormait presque debout ! Je lui avais alors chantonné un petit air que me chantez mes parents... Mais je ne pensais pas, sur le moment, ressentir un sentiment de tristesse et de solitude... Oui ils me manquaient... Même pour tout le mal qu'ils m'avaient fait... Je les aimais du plus profond de mon cœur... Regardant alors la lune, je repensais à une promesse que je leur avais faite... « Papa, Maman, je vous promet que ce village ne changera jamais ! Je le protégerai au péril de ma vie, croix de bois, croix de fer, si je mens j'vais en enfer ! » répétais-je la tête basse... Je n'avais pas tenue ma promesse et je me demandais encore si ils avaient survécu à la guerre qui était toujours entrain de sévir... Déjà qu'autrefois il était menacé par les villages voisins alors aujourd'hui... Il devait sûrement avoir disparu... Mais... Je voulais tout de même en avoir le coeur net avant d'en tirer des conclusions trop hâtives. Peut-être mon village serait-il sujet d'un autre problème dans ma vie... J'allais sûrement bientôt le savoir...

Une fois rentrée chez nous, Seira nous avait accueillies les bras grands ouverts et les larmes aux yeux. Tandis qu'Obsidian s'était précipité sur sa sœur, ronronnant et se frottant à elle comme jamais. On s'était ensuite toutes deux jetées dans la baignoire s'aspergeant d'eau et de produit durant plusieurs heures. J'étais vraiment heureuse de cette journée, rendre service à un poney et ensuite retrouver ma meilleure amie... Rien de plus beau ! Bien sûr, nous la finîmes tous les quatre, collés dans mon lit. Je pus vous assurer qu'aucun d'entre nous ne fit de mauvais rêve... Même Obsidian, qui d'après Seira avait passé la journée à se faire poursuivre par la chienne de la voisine ! C'était drôle, me répétait-elle...
Oh et, n'ayez point d'inquiétudes. Le secret de M. Fish ne fut jamais révélé et resta à jamais gardé au fond de ma petite boîte.

© Halloween sur Never-Utopia


_____________________________________________
Ma présentationUn rp ?Petit bazar



« Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves. »

Dream Song:
 

Dream Battle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [QUEST, TERMINÉE : Ménage de Printemps] La maison d'un "vieillard"... [SOLO]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[QUEST, TERMINÉE : Ménage de Printemps] La maison d'un "vieillard"... [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ménage de printemps 2011
» Ménage de printemps!
» Ménage de printemps (en été)
» Recensement N°2: Ménage de printemps
» Bal de printemps [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Solaristes :: Canterlot-
Sauter vers: