Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Artisan et Artiste [PV Sleepy Ash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sweet Shimmer
avatar
Solar Empire

Messages : 70
Age : 13

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 8
Expérience:
23/80  (23/80)

MessageSujet: Artisan et Artiste [PV Sleepy Ash]   Sam 1 Oct - 14:58

C'était un après-midi superbe, sans nuages pour couvrir le ciel qui était éclairé par l'astre magnifique que gère la princesse Celestia. Sweet était revenu dans sa forge après une bonne pause déjeuner dans un restaurant non loin qui servait une nourriture délicieuse : de la salade croquante, un pain toujours délicieux et frais, et des pommes très juteuse. Manger tout cela avait duré à peu près une heure. Il était presque 14 heures, et le soleil commençait à descendre de son zénith.

C'était une journée de routine, alors Sweet s'ennuyait : il restait derrière le comptoir de sa forge, et regardait les passant : il reconnaissait ceux qui passent souvent dans ces rues et quelques clients réguliers, ou pas.

Ce jour était d'une habitude lassante : ~ The Sweet Forge ~ n'avait recueilli ce matin-ci que deux clients, et réguliers ! Shimmer n'avait donc rien à dire pour discuter, et ses clients non plus. Ces derniers jours, quelques événements étaient venus troubler cette même routine, mais cette journée s'annonçait comme une journée normale.

S'ennuyant donc, Sweet fit donc couler un peu de métal en fusion dans les bacs prévus à cet effet : n'ayant rien à faire, il allait fabriquer quelques épées et plastrons, soi pour les revendre à un armurier, soi pour directement les vendre à des clients.

Il tourna donc le dos à la rue, se concentrant sur son travail.

_____________________________________________
Je suis jeune, et alors? L'âge ne change rien à la personne que l'on est.

Perdu !
Le thème de Sweet (une fois qu'il sera garde, non car en forgeron...):
 
Revenir en haut Aller en bas
Sleepy Ash
avatar
Lunar Republic

Messages : 36
Age : 18

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 10
Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Artisan et Artiste [PV Sleepy Ash]   Mer 12 Oct - 21:09


La nouvelle génération se rencontre  ♪



La lune resplendissait dans le ciel tel une couronne argenté, sertit d'étoile. Seul source de lumière dans cette voûte nocturne aussi noir que les abysse. Des ténèbres dans les quelles on ce sent en sécurité. Un petit souffle glacé rafraîchissait l'atmosphère. L'hiver se rapprochait à grand pas. Plus que quelque lunes et les premiers flocons ne tarderons pas à tomber. Tout cela donne à penser que nous somme en pleine nuit, et portant, à quelque kilomètres de là, le soleil était à son zénith.
Concordia, la capitale Lunaire, toujours enveloppé par les doux et frais draps de la nuit. C'était ici, que vivait Sleepy Ash, où plutôt, juste à coté. Dans une chaumière près des portes de la ville.

Un éclaire blanc zébra le ciel nocturne. Les sabots en avant, les ailes déployés, la crinière au vents et le regard concentré. C'était lui, faisant ses exercices de voltiges quotidiens. Il était rapide et précis. Slalomant entre les cimes des sapins à toute allure, sans hésitation. Une bourrasque de vent frais vint le déstabilisé, mais cela n'eut aucun effet sur le pégase. Ne prêtant pas attention à la fraîcheur ambiante, il continua. Enchaînant loopings sur loopings, effectuant toute sorte d'acrobatie. Puis il entreprit d'aller plus loin. Il pris le plus d'altitude possible. Il pouvait voir les murailles s’étendre jusqu'à l'autre bout de la ville. Sa chaumière n'était plus qu'un simple point entouré de verdure. Il pouvait même apercevoir la rupture entre nuit et jour à l'horizon.
Plongeant sont regard vers le sol, il se laissa tomber, plaça sont sabot droit, en direction de la terre et laissant l'autre le long de son corps, replia ses ailes et ferma les yeux. En quelque seconde, il prit une vitesse ahurissante. Le sifflement du vent lui vrillait les tympan. Il rouvrit les yeux à une centaine de mètre d'altitude, déploya ses ailes et tenta de redresser, mais rien. La pression était trop forte, trop de vitesse. Plus que cinquante mètre. Il serra les dents et força de plus belle, parvenant tout juste à éviter de finir en crêpe, mais ce n'était pas fini. A cause de se vitesse, impossible de virer et des arbres se tenais droit devant lui. Impossible de les éviter ! Un bruissement de branche et d'aiguille retentit, des cris d'oiseaux fuyant le suivirent, puis plus rien.

Sleepy était sonné. Les pattes accroché par miracle au branche, lui épargnant une chute douloureuse. Il secoua la tête puis descendu doucement de l'arbre à épine. Plus de peur que de mal. Le pégase s'en sortit avec seulement quelque bleus et un réveille qui sera  des plus désagréable le lendemain matin.
Il rentrât cher lui, et se posa dans une chaise pour réfléchir. Tout les jours, il faisait la même chose. Un entrainement de voltige quotidien, non seulement pour garder une certaine agilité que la plupart des pégase perde si il ne font pas d’exercice pendant une longue duré, mais aussi à cause d'un rêve de poulin.  
Cela remontait à bien avant son endoctrinement par se vieux fou. Il était encore jeune et innocent, ne connaissant pas la vérité de se monde terne et sans couleurs. Les ShadowBolts, une unité de voltigeurs d'élite, étant en concurrence direct avec les WonderBolts de Cloudsdale, appartenant au Solariste. Bien sur, Sleepy n'avais pas conscience de cela à cette age. Ils étaient en tourné dans le Lunar Empire et faisait leurs grand final, à Concordia. Le jeune pégase et sa famille sont alors venu assister à la représentation. Le show était exceptionnel. Sleepy en avait des étoiles dans les yeux.
Depuis ce jour, il c'était fais alors la promesse de devenir le voltigeur le plus doué d'Equestria, rien que ça.  Mais, les événement ne suivirent pas le cours de se qu'attendait le jeune poney et sont rêve fut oublié quand son entrainement à la nécromancie commença.  Maintenant, c'est plus pour rattraper le temps perdu et de se faire pardonner, qu'il continu de s’entraîner dans ce but.

A cause de la douleurs présente dans ces membres, la fatigue finit par venir. Les paupières se voilant progressivement, il s'assoupit.
A ce moment précis, quelqu'un toqua durement contre la porte en bois de la chaumière. Sleepy fut réveillé en sursaut en manqua de peux de tomber de sa chaise. Qui pouvait bien toquer cher lui ? Personne n'avait de raison de venir ici et c'était jour de repos, il n'acceptait aucun client. D'un pas fatigué, il se dirigea vers la porte, et en même temps qu'il l'ouvrit,commença à parler:

"- Je ne travaille pas aujourd'hui. Merci de votre visite et repassé un autre jouu..... Qu'est ce que tu fais ici ?!"  

Il laissa sa phrase en suspens quelque instant devant le poney qui se trouvait en face de lui. Il ne l'avait pas vu depuis des années, même si il habite dans la même ville. C'était un pégase au poil gris sombre, possédant une crinière  identique à celle de Sleepy. Ses traits était ridées et le poids d'heurs de travailles manuels avait voûté son dos. L'une de ses pattes était faible et tremblante. Mal grès cela, il avait l'air en pleine forme, comme si la vieillesse n'était qu’apparente. Ce vieux étalon n'était autre que le père de Sleepy Ash.
Celui-ci recula d'un pas encore abasourdit. Il ne se voyait que très rarement, par hasard dans la rue, ou alors chaque année, au cimeterre de la ville. Ses rencontre était silencieuse. Seul les prièrent et les pleures brisait celui-ci. Aucun regard, aucun touché. Ils restaient là des heurs durant, debout devant la stèle, puis se séparèrent de la même façons.
Qu'est ce qui l'avait poussé à venir directement cher lui ? Le vieux pégase brisa le silence de sa voix charbonneuse:

"- Moi aussi je suis content de te voir..."  

A ses mots, le peintre ouvrit totalement la porte et se décala avant de faire signe à son paternel de rentrer. Avec un regard, par dessus sont épaule, il s’aperçut que le bordel qui régnait dans sa battisse était toujours d'actualité. Si il aurait su pour la visite surprise du vieux pégase, il aurait peut être ranger.
Avec un soupir de consternation il ferma la porte et se tourna vers son père qui, comme l'avait deviné Sleepy, analysait la chaumière du peintre dans les moindres angles. L'hôte se racla la gorge, histoire d'attiré l'attention du vieux poney, puis baissa la tête avant de continuer:

"- Pas que ta visite ne me fais pas plaisir. C'est juste que.... C'est si rare de te voir ces temps si, alors que tu vienne ici par toi même tien du miracle. Il releva la tête . Mais trêve de mondanité, que me vaut ta visite ? "

Sleepy avait lui-même décidé de couper les pont avec sa famille, se croyant responsable du sort de sa sœur, il ne voulait pas vivre avec ceux qui l'aimait. Un choix un peu, radicale au premier abords, mais qui fais parti des nombreuses punitions que le pégases c'est infliger.
Le vieux pégase s'assit sur une des chaise présente au milieu du salon et sortit un paquet d'un de ses sacs qu'il posa sur la table ronde. et fit mine de ne pas avoir entendu la première parti du discoure de son fils

"- J'ai un ami à Canterlote, un garde Solariste. Sa femme possède une forge en ville. Je l'avais rencontré il y à de cela une vingtaine d'année lors d'une visite de la Princesse Celestia à Concordia. Je tenais la boutique ce jour là. Comme d'habitude, il n'y avait pas foule à la porte. Seulement, sortit de nulle part, un garde Solariste entra, un heaume en piteuse état dans le sabot, Il me demanda de le réparer, A cette époque, servir un Solariste ne me posait aucun problème si il y avait de l'argent à la clé, Nous avons longuement discuté pendant que je lui faisais sa commande, Du fait que sa famille possédait aussi une forge ect,,, Le son d'une corne retentit soudain dans la ville : La Princesse du Soleil s'en allait dans son royaume, Le garde ne pouvant resté, me donna l'adresse de sa forge et l'argent de la commande, pour que je puisse aller lui remettre plus tard,
Bref, tout ça pour dire que j'ai retrouvé ce heaum il y à de cela quelque jour dans un vieux carton poussiéreux, Je veux que tu aille lui remettre à Canterlote, Je ne peux plus me déplacer comme je veux à cause de l'âge, mais toi tu est encore en pleine forme, "


Sleepy c'était assis à son tour pour écouter l'histoire de Grand-père Cast poney. Son regard passa du colis à son père sans grande conviction, puis reprit la parole:

"- En gros tu veux que je joue les postier pour toi par pure gentillesse alors que te demander un bonjours relèverait du miracle ? Surtout que le voyage risque d'être long et épuisant"

Le vieux fronça les sourcils puis répondit avec une voix plus forte:

"- Ce n'est pas moi qui est décidé de partir et de laisser tout le monde sans nouvelle pendant toute ces années ! Mais, je savais que tu dirais ça, c'est pourquoi je ça pour toi. Tu voyage souvent et tu pourrait bien faire ça pour celui qui a été ton père.."

A ses mots il sortit une bourse de son sac. Sleepy l'ouvra et une découvrit deux pièces d'or et une d'argent. D'habitude il ne dit jamais non pour de l'argent, mais autant. C'était bien trop, surtout venant de son père qui n'était pas riche. Il fit un rapide calcule pour évaluer le prix du trajet, de la bouffe et des intérêt. puis rendit une pièce d'or. Il soupira et se leva avant de répondre.

"- Pas besoin d'autant d'argent pour seulement un trajet et puis à quoi j'aurais l'aire si je dépouille mon paternel pour un simple service. Je ferais ta livraison, mais oublie pas que tu m'en doit une !"

Le vieux poney esquissa un sourire puis se leva pour enlacer son fils. Avec un merci d'un signe de tête, il reparti en direction de la ville.
_________

Le lendemain matin, Sleepy était devant la gare de Concordia. Il avait acheté un billet grâce à l'argent que lui avait donné son paternel. C'était la première fois qu'il prenait le train. Un peu stressé au début, tout ce déroula pour le mieux. Les gardes de sécurité avait accepté qu'il emporte sa faux avec lui et sa place en wagon n'était pas si mal.
Le voyage dura beaucoup plus longtemps que prévu. A cause de la prise de Ottapaw par le Changeling Swarm, le train fit un détour en passant par Van Hoovers, Las Pegasus, Ponyville puis atteint enfin Canterlot.

Le pégase s'étira longuement sur les quais de la grande ville alpine. Des poney le regardait avec déguou, curiosité ou haine. Sleepy se retrouva à se demander si il avait prit le temps de s'écrire " Lunariste " sur le front. N'y prêtant pas attention, le peintre s’engagea dans les rue de la capitale du Soleil. Tout était luxueux. Les terrasse des restaurant. Les maison et même les décoration végétales. En levant les yeux, il vit le château de la Princesse Celestia. Un chef d'oeuvre d’architecture. Les rayons du soleils se reflétait contre les toiture en or. L’irrésistible envie de peindre se bijoux tiraillait Sleepy. Il se secoua la tête puis continua sont chemin. Il aura tout le temps pour le peindre une fois sont job terminé, il faut juste que cela ne traine pas en longueur. De toute façon, un "Bonjours ! Comment allez vous" Suivit d'un "Très bien et vous ?" pour finir sur un "Au revoir, c'était un plaisir". Rien de plus simple !

Un papier avec marqué l'adresse de la forge dans une patte, Sleepy se dirigeait grâce au nom des rues plus qu'autres chose. Après une heure de marche, il avait l'impression d'être passé par cette endroit au moins une dizaine de fois. Le pégase allait jeté le papier au sol, puis vit une enseigne devant lui ~The Sweet Forge ~. L'emplacement était le même que celui indiqué sur la carte.
Il se dirigea vers le comptoir qui était ouvert à la rue. Un pégase bleu se tenait derrière, frappant sur de l'acier en fusion dans des fracas assourdissant à chaque fois que le marteau rentrait violaient en contact avec la futur pièce.  Sleepy l'appela une fois... aucune réponse. Deux fois..... toujours rien. A la troisième il prit une grande inspiration et cria de toute ses forces :

"- BONJOUR !!!"

Toute la ville se retourna vers le pégase, mais celui-ci n'en avait que faire. Il posa sa faux à coté du comptoir pour que celle ci ne le gène pas, puis sortit le paquet de ses sacs pour le déposer sur le meuble. Sans savoir si le poney l'écoutait, il parla tout de même:

"- Je recherche le mari de la propriétaire de cette forge, je ne connais pas son nom, mail il était garde Solariste. Je dois lui remettre un paquet. "

En attendant la réponse de son interlocuteur, Sleepy se mit en tête de regarder les armes et armures qui était exposé. Elle était de bonne qualité. Même si il n'est pas forgeron, vivre dans une famille possédant une forge lui a permis d'avoir quelque notions. Il prit une épée dans les pattes et l’examina de plus près.

Revenir en haut Aller en bas
Sweet Shimmer
avatar
Solar Empire

Messages : 70
Age : 13

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 8
Expérience:
23/80  (23/80)

MessageSujet: Re: Artisan et Artiste [PV Sleepy Ash]   Sam 15 Oct - 18:29

Je me retournais, après avoir déposé une épée en fer que je venait de finir dans un coin pour la laisser refroidir, pour voir un pégase, ayant d'apparence la trentaine, plutôt "beau", avec un pelage blanc, yeux bleus et crinière grise.

Il m'avait interpellé plutôt fort, ce que me dérangea peu, puisque sue généralement je ne suis pas dérangé par le regard des autres, qui soit dit en passant nous regardaient presque tous, et dit qu'il avait quelque chose pour mon père, j'imagine.

Il avait déposé sa belle arme, une faux, qui dépasse mes capacité de créations, à coté de mon comptoir. Je remarquais aussi qu'il regardait ce que je forgeais, je fut un petit peu flatté, mais sans plus. Il avait pris une des épées que j'avais forgé aujourd'hui, et qui avait eu le temps de refroidir.

J'étais un peu surpris que mon père, qui est défunt, puisse encore recevoir des colis. Enfin... je lui ait répondu, souriant, avec ma voix calme et posée habituelle, ceci :

" Bonjour et bienvenue à ma forge ! Alors désolé, mais... en fait, le mari de la propriétaire de l'ancienne forge qui était ici, et l'ancienne propriétaire d'ailleurs, sont morts dans l'éruption de la Foal Mountain. Je suis leur fils, et ma mère m'avait laissé l'emplacement... vous pouvez donc déposer le colis, ou le garder ! finis-je, en souriant."

J'étais toujours surpris qu'il soit si peu renseigné, enfin. Je ne savais pas que quelqu'un mort depuis 7 mois pouvait encore recevoir des choses.

Le personnage me semblait quelque peu excentrique, vu la façon dont il m'a interpellé, ce qui me plaisait bien, alors je ne voulais pas que la discussion dure 3 minutes puis c'est finit. Je me suis dit que je devait faire de lui une bonne connaissance, alors je lui ai posé une autre question :

" Dites, comment cela se fait que vous donniez un colis à quelqu'un de mort depuis 7 mois, dis-je, toujours souriant, calme et posé. "

Je regardais l'épée qu'il venait de prendre. C'était une épée en fer classique, comme je sais en faire, comme tout forgeron sait le faire. J'étais de plus en plus déçu par ce que je forgeais. Je n'avais pas le talent pour être un bon forgeron, juste que ma mère était une bonne professeure. Je voulais vraiment changer de métier, d'ailleurs je ne sais pas ce qui me retenais de tout plaquer pour être garde royal et faire ce que j'ai toujours voulu faire, et ce dont j'étais doué, d'où ma curtie mark, enfin je m'égare encore une fois.

Je regardais donc mon interlocuteur, souriant.

_____________________________________________
Je suis jeune, et alors? L'âge ne change rien à la personne que l'on est.

Perdu !
Le thème de Sweet (une fois qu'il sera garde, non car en forgeron...):
 
Revenir en haut Aller en bas
Sleepy Ash
avatar
Lunar Republic

Messages : 36
Age : 18

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 10
Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Artisan et Artiste [PV Sleepy Ash]   Mer 30 Nov - 23:43


La question a un million de PO  ♪




Le soleil pointait vers l'ouest à présent. La température commençait à se rafraîchir et une petite brise se leva dans les ruelles encore bondé de la capitale Solariste. Elle portait avec elle la fraîcheur du soir qui commençait à approcher. La journée n'était pas encore fini, mais la situation géographique de la ville alpine la rendait difficilement chaude en fin d'après-midi. Surtout alors que l'hiver approchait.

Sleepy avait toujours crut que le soleil ne se couchait jamais dans cette ville, à l'instar de Concordia, avec sa lune éternelle. Néanmoins, tout bien réfléchie, heureusement que ce n'était pas le cas. Comment pourraient ils survivre dans une cité à la lumière constante. Que ce soit pour se repérer au niveau de l'heur, pour se balader à la lumière blanchâtre de la lune ou même pour dormir ! Rien que d'y penser provoquait des frissons au peintre. Pour lui qui était bercer dans la douce obscurité de la nuit depuis sa plus tendre enfance, imaginé une ville sans aucune ombre lui donnait la nausée. Dit comme ça, on prendrait cette ville imaginaire avec une cité horrible et cauchemardesque, du point de vu de Sleepy en tout cas. En y réfléchissant plus, les habitants d'un tel endroit doivent ressentir la même chose en s'imaginant une place baigné dans les ténèbres de la nuit.

En tout cas, son interlocuteur c'était enfin retourné pour faire face au lunariste concentrer sur les pièces d'armures et les lames parsemer dans le "magasin". C'était un pégase bleu nuit orné d'une crinière rouge écarlate contrasté par un rose chatoyant. Néanmoins, une chose laissait le peintre perplexe. De dos, il aurait juré avoir a faire avec un étalon à cause de sa carrure masculine, mais de face, on aurait dit le visage d'une jument. Le peintre étonné, secoua la tête pour essayer de ne plus y penser. De toute manière, cela lui importait peu. Tant qu'il pourrait l'aidé, son sexe importait peu.

Le forgeron afficha une mine surprise au mots de Sleepy, qui fut très vite remplacé par un sourire bienveillant. Il prit alors la parole d'un ton posé :

Bonjour et bienvenue à ma forge ! Alors désolé, mais... en fait, le mari de la propriétaire de l'ancienne forge qui était ici, et l'ancienne propriétaire d'ailleurs, sont morts dans l'éruption de la Foal Mountain. Je suis leur fils, et ma mère m'avait laissé l'emplacement... vous pouvez donc déposer le colis, ou le garder !

Morts ?! Le visage du peintre devint livide. Le gade solariste et sa femme sont tout les deux morts dans l'explosion ? Ou les événements qui la suivirent. Il n'en avait aucune idée et il était assez mal à l'aise comme ça pour oser demander dans quel circonstance ils y ont laissé la peau. Cela faisait longtemps qu'il n'a pas été aussi mal à l'aise. Il venait de faire le déplacement de Concordia à Canterlot pour livrer un colis destiner à un poney mort il y a maintenant un moment et pour ne rien arranger, son fils se trouvait juste en face le lunariste, qui venait de lui rappeler le triste sort de ses paternels.

Le peintre avait les oreilles baissé derrière la tête et affichait un sourire plus que gêné. L'explosion de Foal Mountains a été un cataclysme sans précédent dans l'histoire d'Equestria. Elle a frappé les esprits de tout les habitants de toutes les nations. On ne compte même plus le nombre de victime à dépleurer, ainsi que les villages emportés. Elle eu même raison du Cristal Empire et de la princesse Cadence, qui à sacrifier sa vie pour sauver celle de son peuple. Les parents de se forgeron étaient donc parmi les noms écrits sur le mur des victimes de cette tragédie.

Son père lui aussi sera attristé d'apprendre la nouvelle. Sleepy Inclina la tête en signe de compréhension et de pardon au solariste et lui répondit sans plus tarder:

"Toutes mes condoléances. Ce cataclysme à été une dure épreuve pour nous tousse." Il ce redressa et plaça son regard sur le paquet attendant sur le comptoir. "Je pense que vous devriez le garder. Il vient d'un vieille ami de votre père. Si je revien avec, il me taillera les ailes pour qu'elles ressemblent à c'elles d'un Bat-Pony. Et puis je pense qu'il vous revient de droit."

En effet, le pégase bleu devait avoir la même morphologie que son paternel, malgré son apparence androgyne. Et puis, comme il l'avait dit plus tôt, il lui revenait de droit. C'était son héritage, surtout que garder le heaume ne servirait à rien au lunariste, sans compter qu'il était au couleur de la Princesse Celestia. Le porter dans la République ne lui sera pas vraiment bénéfique, bien, au contraire. De balader avec dans Concordia sera une invitation gratuite pour une dague dans votre dos.

Le solariste repris de plus bel avec son calme et son sourire... figé ? Sleepy avait du mal à cerner le forgeron. Il était comme un automate parlant, n'affichant aucune autre expression qu'un sourire sans fond. On aurait dit qu'il n'avait aucun sentiment, ou qu'il était très fort pour ne pas les laisser transparaitres. C'était bien étrange et n'étant pas très bon pour comprendre les gens, le peintre décida de ne plus y penser, même si ce sourire fixe le dérangeait un peu. Pour ne pas paraître impoli, il répondit donc à la question tout en prenant un air semi-amusé.

"Les nouvelles ne sont sans doute jamais arriver à Concordia à mon avis. Sans compter que les information de ce genre ne dépasse jamais les frontière de leur nation. Surtout pour des personnes lambdas comme eux. Bref, j'en oublie le plus important. Sleepy Ash, peintre en expansion venant tout droit de la capital lunaire. C'est mon père qui m'a envoyé ici pour remettre ce paquet, qui vous appartiens donc dès à présent."

Le peintre regarda de plus bel les armes exposées dans l'atelier. L'épée qu'il tenait entre ses sabots était une bâtarde classique, mais de bonne qualité. Le métal avait été travaillé avec soin et son propriétaire pourra l'utiliser sans crainte qu'elle ne cède. La plupart des pièces se trouvant ici avaient toutes plus ou moins les même caractéristique. Un style sans signe apparent ou décoration original, néanmoins elles étaient toutes d'une qualités plus qu'acceptable. Un riche aristocrate n’achèterait jamais rien ici mais c'était une véritable bijouterie pour les soldat ou mercenaire moins riche, ne cherchant qu'à avoir une lame tranchante et résistante. Vivre dans les crissement du métal et la chaleur de la forge lui avait permis d'avoir un bon œil sur la conception de se type de matériel, même si il n'était lui même pas si bon que cela. Il serait incapable de reproduire le moindre article se trouvant ici. Malgré cela il manquait un quelque chose. Un quelque chose de naturel et de factice pour certain, mais pourtant essentiel.
Il se tourna une fois de plus vers le pégase bleu qui le fixait toujours avec son sourire gênant. Sleepy esquissa un sourire gêné qui ressemblait plus à une grimace vu sous un autre angle, puis dit d'une voix intéressé:  

"- Vous continué donc l'oeuvre de votre mère en restant ici, à forgé toute la journée. Ma famille possédait elle aussi une forge. Je n'était pas très bon élève, mais sa m'a permis d'avoir l’œil pour les armes ! Il faut voir le bon coté des choses ! Mais, répondez à cette question vous voulez bien ? Aimez vous toujours forger ? "

Il se demandait si il avait été trop familier avec le solariste, mais, il s'en fichait un peu. De toute manière sa n'allait pas l’empêcher de dormir ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
Sweet Shimmer
avatar
Solar Empire

Messages : 70
Age : 13

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 8
Expérience:
23/80  (23/80)

MessageSujet: Re: Artisan et Artiste [PV Sleepy Ash]   Dim 11 Déc - 15:53

Etant donné la situation, je me doutais bien que mon interlocuteur devait être plutôt mal à l'aise. De plus, je n'affichais rien d'autre qu'un sourire, sans émotions apparentes.

Lorsque je lui ai annoncé la mort de mes parents, son teint devint... pâle, très pâle (même si son pelage était déjà blanc de base). Je me sentais moi aussi quelque peu mal à l'aise, ayant quelques gouttes de transpiration couler le long de mon front, et le pégase qui était en face de moi continuant la discussion :

"Toutes mes condoléances. Ce cataclysme à été une dure épreuve pour nous tous. Je pense que vous devriez le garder. Il vient d'un vieil ami de votre père. Si je reviens avec, il me taillera les ailes pour qu'elles ressemblent à c'elles d'un Bat-Pony. Et puis je pense qu'il vous revient de droit."

Après ces secondes paroles en face de moi, je cernais mieux mon interlocuteur. Cela faisait plaisir de voir que des gens restent polis, même s'il ne viennent pas de cette capitale (qui est celle où le gens sont les.... "mieux élevés", si je puis me permettre) et il me laissait le casque. De toute façon, je pense qu'il ne lui servira à rien et il devait le laissait ici de toute façon.  

Il ajouta quelques phrases (6 si vous voulez savoir) :

"Les nouvelles ne sont sans doute jamais arrivées à Concordia à mon avis. Sans compter que les informations de ce genre ne dépassent jamais les frontières de leur nation. Surtout pour des personnes lambdas comme eux. Bref, j'en oublie le plus important. Sleepy Ash, peintre en expansion venant tout droit de la capitale lunaire. C'est mon père qui m'a envoyé ici pour remettre ce paquet, qui vous appartiens donc dès à présent."

Cela se confirmait, il était poli, et cela me faisait vraiment plaisir. Il m'avait donc appris qu'il venait de Concordia, ville constamment plongée dans la nuit, chose que je ne pourrais pas supporter je pense : j'adore la lumière et la chaleur du jour, alors ne jamais la ressentir...

Bref, il avait aussi annoncé que c'était son père qui l'avait envoyé ici. Lui au moins, il lui en reste un... Je captais aussi son regard, pointé vers mes créations. Je ne vois pas pourquoi cela a pu l’intéresser : elle sont d'une qualité passable, rien de plus.

"Vous continuez donc l'oeuvre de votre mère en restant ici, à forger toute la journée. Ma famille possédait elle aussi une forge. Je n'étais pas très bon élève, mais ça m'a permis d'avoir l’œil pour les armes ! Il faut voir le bon coté des choses ! Mais, répondez à cette question vous voulez bien ? Aimez vous toujours forger ?"

Le lunariste posait des questions de plus en plus indiscrètes, mais cela ne me dérangeait pas. J'aime bien répondre à des questions... Donc, je le fit, bien évidemment, le sourire s'effaçant. Je parlais assez fort pour que se soit bien audible et compréhensible par celui avec qui je parlait, mais assez bas pour que se soit inintelligible pour les passants.

" Et bien.... franchement, je dois vous avouer que non. Comme vous avez pu le remarquer, je sais faire des équipements pouvant être utilisés par la plupart, rien de plus. J'étais bon élève. Mais, ce n'ai jamais ce que j'ai vraiment voulu faire. Dans la vie, nous ne faisons pas ce que l'on veux, mais ce que l'on peux. "

Je décalais mon postérieur, de sorte à ce qu'il puisse voir ma curtie mark.

" Vous voyez, ça ? Elle ne signifie pas que je sais en faire, non, mais que je sais les manier. J'ai toujours voulu être garde royal, et je pense postuler dans quelques mois. Mais bon, je raconte un peu trop ma vie.... Maintenant, j'espère juste qu'une fois cela fait, je ne vous recroiserait pas sur le champ de bataille. " finis-je en affichant un sourire sincère.

Je ne m'attardais point, le temps de reprendre mon souffle, et j'enchaînait avec une question envers Sleepy Ash :

" Et j'aimerais savoir... Comment votre père a connu le mien ? Et... si ce n'est pas indiscret, quel est son nom ? Juste pour savoir si je le connais. " Ajoutais-je d'une voix calme, ma voix habituelle.

Mon sourire n'était pas automatique, cette fois, et j'espérais que cela pourrait moins gêner le Lunariste.

_____________________________________________
Je suis jeune, et alors? L'âge ne change rien à la personne que l'on est.

Perdu !
Le thème de Sweet (une fois qu'il sera garde, non car en forgeron...):
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Artisan et Artiste [PV Sleepy Ash]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Artisan et Artiste [PV Sleepy Ash]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Visite chez l'artisan
» Wedin Mainbleue [Guérisseur, artiste & cie]
» présentation de l'artiste
» Fiche technique de l\'artiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Solaristes :: Canterlot-
Sauter vers: