Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /! - 16 ans !   Mer 19 Oct - 19:49

Bad Lands, enfin je rentrais dans ma ville natale. Il s'était passé pas mal d'évènement depuis mon départ pour le Whitetail Wood, j'avais fait trois ou quatres rencontres assez sympathiques, même si l'une avait peu duré, et l'autre un peu mal tournée du fait du combat contre Blue et Haty en terre neutres. Enfin, ce problème étant réglés et m'avait permis de me faire une connaissance...pratique, je pouvais enfin retrouver mon petit chez moi. Le bruit et l'odeur des usines envahissaient les rues. J'inspirais à pleins poumons. Que cela faisait du bien de se sentir à nouveau chez soi, néanmoins ce voyage ne m'avait rien appris de nouveaux sur le possible assassin de ma mère… Bon récapitulons, je savais qu'il avait des yeux bleu azur et qu'il était ailé… donc Pégase, Batpony ou Changeling. Avec très peu de chance qu'il soit sur Bad Lands. J'allais donc devoir voyager bien plus si je voulais pouvoir le retrouver. Et l'accès au archives de Bad Lands ne se ferait pas si facilement, j'allais avoir besoin d'une bonne monnaie d'échange pour négocier avec le roi, même si le fait d'avoir connu la princesse Shade au Suffering Lands devrait m'ouvrir des portes, cela ne serait pas si simple.

Tout en réfléchissant, j'avançais pour retrouver mon quartier favori de la capitale des Ombres, j'allais rejoindre les bas fonds de la ville, là où on ne trouvait que misère et désolation, néanmoins si vous aviez besoin de quelques chose d'illégal, c'est ici que le marché noir était le meilleur dans la ville. Cet endroit regorgeait de boutique en tout genre, et pas forcément pour vous fournir en nourriture ou autres mets rares, on y trouvait toute sorte de choses… parfois pas très conventionnelles. Je ne trainais que peu dans les quartiers plus riches, les aristocrates me dégoutaient, et les gardes royaux encore plus, ils n'étaient qu'une bande de grosse brute. Et au moins dans ces quartiers pauvres on ne les voyaient que très rarement, j'étais surtout en compagnie d'ivrognes mais j'aimais écouter leur histoire. J'étais l'amie de tout ceux à qui je voulais bien prêter l'oreille et quoi de plus qu'une histoire de vieux dépravé pour vous divertir quand vous n'avez rien d'autre. J'avais retrouvé l'usage de mon aile gratuitement grâce aux soins rapides de Shade et j'avais encore de quoi me payer à boire. J'allais fêter mon retour à la taverne de l'Etalon Noir, mon fief. J'étais connu dans cet établissement comme le loup blanc et bon sang, ils étaient presque de la famille. Et puis boire un peu me permettrait peut être d'arrêter de penser à tout sauf à mon objectif.

J'entrais donc dans mon repère à alcooliques biens aimés. Je mis à peine un sabot dans l'établissement que tout le monde se tût et se retourna vers moi. Il y avait comme une ambiance...glaciale d'un coup. Aurais-je oublier d'éponger mon ardoise ? Je vins m'assoir au comptoir, tendue. Le barman s'approcha de moi, tandis que je cherchais la raison de ce froid si inhabituel.

«  Bah alors gamine, ça fait un moment qu'on t'avait pas vu... »
«  J'avais des truc à régler en dehors du royaume, ça m'a pris plus de temps que prévu... »

Un poney se leva, s'approchant de moi. Je me retournais pour le regarder, c'était en fait toute la salle qui venait de se lever. Si j'avais fait quelque chose de mal je n'allais pas pouvoir rivaliser contre tout le monde. Le poney me regarda droit dans les yeux avant de frapper le comptoir d'un coup sec.

« Tournée générale, Ombrage est de retour ! »


Les poneys poussèrent un cri de joie à l'unisson, on aurait presque fait trembler les murs. Bon sang que c'était bon d'être à la maison ! Les discussions enjouées reprirent de plus belle, et pour une fois celle qui déblatérait le plus de conneries, c'étais moi. Je racontais ma mésaventure au Whitetail Wood,les plus vieux poivrot du coin me regardaient avec fascination. Je parlais un peu de Detrot mais surtout de cette licorne que j'avais rencontré au cimetière et qui m'avait donné du fil a retordre au Suffering Lands, sans oublier le terrestre mais j'insistais surtout sur Blue. Il fallait dire que le combat avait été rude mais j'avais pu me rapprocher de la princesse, ce qui serait toujours utile un jour,  j'en avais appris un peu plus sur Blue. Blue… étonnant qu'un solariste me marque autant. Nous avions prévus de nous revoir en terre neutre dans quelques temps mais j'évitais de mentionner cette partie, je risquais d'être mal vue et de mettre en péril ma rencontre avec lui. Vu ce que j'apprenais,  les nouvelles ne changeait pas trop, Sombra renforçait la faction mais visiblement ce n'était toujours pas le grand amour avec sa fille… Rien de neuf.

La bière et le rhum coulaient à flot, bon sang où avaient-ils trouvé tous cet alcool ? Tout est il que je commençais à être ivre, j'avais fêté mon retour en buvant plus que d'habitude et la voix de la raison me chuchotait que ce n'était peut-être pas une bonne idée...et puis au Diable la raison, le couvre feu et tout ce tas de conneries ! Pour une fois qu'on s'amusait vraiment en Bad Lands, on allait pas se priver. Voilà un moment que je ne m'étais pas lâchée comme ça, et bon sang que cela faisait du bien de laisser retomber la pression de temps en temps. J'en profitait pour piquer une pinte au passage, l'alcool me dévergondait totalement.

«  Il doit pas s'amuser autant Sombra dans toute son opulence ! Il a peut être de quoi se goinfrer comme un porc tout les jours mais il ne connaitra jamais ces petits plaisirs qui sont bien plus important que tous ces flancs dans son château » beuglais-je d'une voix qui commençait à dérailler.

Soudain un cogna à la porte de la taverne. Visiblement, j'avais rapporté des ennuis… Deux gardes en armures entrèrent, la taverne se tût à nouveau, laissant place à un silence de mort. J'approchais, la tête haute mais titubante devant les deux gaillards qui venaient troubler notre petite sauterie.

« Messieurs, si vous avez des problèmes a régler je vous prierais de faire ça dehors avec la personne concernée. Ici c'est chez moi et je ne laisserais personne d'autre que moi y foutre le bordel, hips ! »

Je ne pus retenir un petit hoquettement, j'avais bu plus que de raison et commençait à être réellement ivre.

«  Gamine, la loi c'est nous qui la faisons alors si on décide de retourner la taverne on le fera ! On cherche une certaine Ombrage, dit un des garde en regardant l'assemblée d'un air dédaigneux, et croyez bien qu'il serait mieux pour vous de nous la livrer illico ! »

«  C'est moi-même, et je peux savoir c'quoi ton problème ? »

«  Tu es convoquée, ordre de la princesse »

Convoquée ? Par Shade ? Je vis Emerald, le tavernier, s'approcher d'un air menaçant. Je lui fis signe de ne pas bouger et suivis les gardes bien sagement. J'avais l'impression d'avoir dessaouler en peu de temps. Les gars allaient me demander des explications a mon retour mais pour le moment ce qui me tracassait c'était cet ordre soudain de venir au palais, surtout a une heure si tardive. J'espérais juste ne pas avoir trop d'ennui...ou au moins de revenir en vie, car si j'avais apprécier Shade lors de notre rencontre au Suffering Lands, je connaissais sa réputation, et la rumeur la concernant : rare était ceux qui revenait vivant d'une entrevue avec elle…

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Jeu 20 Oct - 13:12

Bads Lands, cela fait du bien de rentré chez soi après une telle aventure, Suffering Lands, un endroit plein de rencontre incongrue malgré son austérité bien présente, après tout, ce lieu est rempli trace de combat passé, remplie d’histoire sordide, de magie noire et de fantôme. En gros, un lieu fort charmant que j’ai adoré visiter d’une façon bien particulière avec Ombrage et accessoirement, ses deux solaristes plus ou moins recherchés.

J’ai bien envie de m’amuser encore en leur compagnie la prochaine fois que je les vois, cela est divertissant, malgré quelques petits quoique sans importance véritable, après tout, ce n’est pas comme si je suis un monstre, la preuve, j’ai soigner cette batpony alors que rien ne m’y obliger du tout. En parlant d’elle, en rentrant, l’un de mes capitaines vient m’apprendre qu’Ombrage aurait peut-être besoin de mon aide pour tout autre chose que s’occuper de fuyard, apprendre à supporter une torture, à ne pas parler, en gros, à être muette comme une carpe malgré les pires douleurs qu’on peut subir.

Que c’est intéressant, une victime de son plein gré, enfin, techniquement, car je compte bien lui servir le grand jeu afin qu’elle soit dans des conditions le plus réaliste possible, alors qu’un immense sourire se dessine sur mon visage, je demande à ce même capitaine, d’envoyer deux de ses hommes me cherché la batpony, convocation express de ma part bien entendu, cela aidera surement les gros bras à l’amené ici sans trop de résistance de sa part.

Je vais pendant ce temps-là, préparer un peu de thé, autant être une bonne hôtesse, je ne suis pas un monstre quand même, même si mon thé est particulier, les plantes dont je me sers pour l’infusion est spécial, déjà je les cultives moi-même et surtout, elles sont droguant, quiconque en boit, sombre d’un léger état de sommeil, assez pour endormir les sens et rendre la personne facilement transportable, sans résistance, l’effet ne dure pas des heures non plus, mais largement assez pour ce que je prépare pour cette chère Ombrage.

D’ailleurs, en parlant d’elle, les gardes arrivent en l’escortant de façon rapprochée, je les congédie d’un mouvement de tête avant de saluer ma comparse en disant :

- Bienvenu dans mes appartements, excuse-moi de t’avoir convoqué à une telle heure, mais je voulais parler de quelque chose avec toi, cela ne pouvait pas attendre, je ne t’ai pas dérangé dans quoi que ce soit au moins ?


Une buverie peut-être ? Au vu de l’odeur d’alcool qui se dégage de sa personne, tu as fêté tes retrouvailles avec tes amis ? C’est bien probable, après tout, les bars ne manquent pas en ville, même ouvert à une heure aussi tardive et contre les règle, mais je ne suis pas là pour ça et je m’en fiche sur le moment, tant que cela ne fait pas de gros grabuge et ne trouble de façon importante l’ordre public. Je la conduis vers une petite table où mon thé fumant se trouve, finissant son infusion dans la théière de porcelaine noir aux roses rouges, deux tasses dans le même style ainsi qu’un peu de lait et du sucre, il y a aussi deux gros coussin moelleux mauve disposé pour qu’on puisse s’installer dessus de façon confortable.

Une fois toute les deux installé, je lui serre une tasse moi-même et la dispose devant elle, faisant de même pour moi, y mettant seulement un petit quelque chose en plus pour ne pas subir les effets de ma propre drogue, bien sûr, sans le montré à Ombrage, alors que je fini de mettre à mon gout mon thé avec un peu de sucre et un nuage de lait, je donne des explications à cet convocation précipité :

- Voilà, je voulais te parler de ce qui s’est passé à Surffering Lands, de nos deux solaristes adoré ainsi que de nous deux, mais avant, boit un peu de thé, cela va t’aider à dissiper les effets de l’alcool et à avoir l’esprit plus clair, je l’ai fait moi-même.


Le tout avec un grand sourire amical pour la mettre en confiance, bien sûr, ce n’est qu’un prétexte pour faire la discussion en attendant le bon moment, buvant ma propre tasse tranquillement, la regardant boire la sienne et maintenant il suffit de patienté un peu que les effets soit présent, elle va surement ne pas aimer cela, mais après tout, une bonne séance de torture ne commence pas en allant sagement dans l’endroit prévu, c’est mieux de se réveiller directement au milieu des outils, attaché, voir même bâillonner, cela fait toujours son petit effet, je me lèche discrètement mes lèvres, me délectant déjà de son expression et de ses cris quand je vais commencer, je ne me suis jamais fait de batpony encore, j’ai vraiment hâte d’y être.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Ven 21 Oct - 13:38

Le trajet me parût horriblement long, d'autant plus que les deux gardes ne décrochaient pas la mâchoire. Deux vraies tombes, d'une froideur incomparable et m'escortant de manière rapprochée. Trop à mon goût, mais je n'avais pas trop le choix, surtout avec ce que j'avais bu. Les rues se vidaient à notre passage, certains nous dévisageaient, je me sentais mal à l'aise mais essayais de ne pas le montrer. Les grilles du château apparurent enfin, bon sang elles étaient immense ! Deux gardes virent nous ouvrir, nous permettant d'entrer dans la cour. J'étais assez heureuse d'avoir un sonar, même en pleine nuit j'arrivais distinguer plus ou moins ce qu'il s'y trouvait...mais de manière assez flou vu la quantité d'alcool que j'avais pu ingurgiter. Je ne pus pas trop m'attarder sur les détails, les gardes poussant un peu le pas pour que j'avance plus vite. Pourquoi cela était-il si pressés ? Je m'inquiétais de plus en plus sur le sujet de la convocation, aurais-je fait quelque chose de mal ? Un problème de couvre feu ? Nous n'avions rien fait de mal et je ne pense pas que la Princesse s'occupe de ce genre de petits tracas. Une demande d'assassinat ? Peut-être mais je n'aurais pas été directement convoquée, et encore moins en pleine nuit, sauf si la personne à tuer était très importante… Je n'arrivais pas à savoir et cela allait me rendre chèvre.

Le temps que je me pose toutes ces questions, nous étions déjà arrivés devant les portes du château. Deux grandes portes en ébènes, d'au moins 3 mètres de haut, se dressaient. Un frisson me parcourut, les murs en pierre noires donnaient un air lugubre à ce lieu et en même temps, l'excitation d'entrer dans un tel endroit en était aussi la raison. J'étais partagée entre peur et surexcitation. Les portes s'ouvrirent sur une grande salle, le sol était en marbre blanc, immaculé et une rangée de colonne en marbre gris et en pierre, il me semble qu'il s'agissait de granite, soutenant une voute immense. L'architecture du palais était tout simplement sublime, je n'avais jamais vu rien de tel.

«  Alors ? Me demanda l'un des deux grosses brutes qui m'escortait, ça doit changer de vivre sous les ponts hein ?
- Honnêtement je ne vois pas à quoi sert tout ce luxe si ce n'est se donner un faux sentiment de supériorité , répondis-je d'un ton franc et sec, et si le roi se souciait un peu plus de son peuple, peut-être n'aurait-on pas à vivre dans la rue ! »

Si l'alcool me desinhibait, il me faisait perdre aussi tout mon tact, et vu ce que je venais de sortir le sort qui m'attendait était un séjour dans les cachots. Bizarrement, le garde n'eut qu'un soufflement rageur suivit d'un petit ricanement. Cela ne me disait rien qui vaille, mais à présent il m'était impossible de reculer. Un escalier droit en pin sombre nous mena jusque devant une grande salle. L'un des gardes frappa à la porte avant d'entrer, et de me laisser en compagnie de Shade. Je tentais de faire une révérence du mieux que possible, le résultat fut assez maladroit...bon sang je n'aurais jamais du tant boire…

«  Bienvenu dans mes appartements, excuse-moi de t’avoir convoqué à une telle heure, mais je voulais parler de quelque chose avec toi, cela ne pouvait pas attendre, je ne t’ai pas dérangé dans quoi que ce soit au moins ?
- Je euh...Non non pas du tout, balbutiais-je, je ne faisais que fêter mon retour avec des amis de longue date mais cela peut attendre. Qu'il y a-t-il de si urgent...Votre Majesté ? »

Oui, déjà que de base j'avais du mal avec les mœurs de la cour, l'alcool ne faisait qu'empirer les choses, mais visiblement Shade ne m'en tenait pas rigueur, ni du fait que la « petite » fête avait largement dépassée le couvre feu. Elle me conduit vers une petite table, et comptait visiblement m'offrir le thé. Habituellement j'aurai refusé mais là il n'en n'était pas question. J'étais en compagnie de la princesse d'une part, il serait donc mal vue de refuser de boire avec elle, et il n'était surtout pas le moment de la contrarier, je ne savais pas ce qu'elle allait me demander… même si pour moi de l'eau avec des plantes ressemblait plus a un vieux remède qu'à une véritable boisson. Au moins, son service ne manquait pas de goût. Je la laissais donc me servir et la remerciais, m'installant confortablement sur un coussin… Mon dieu un coussin ! Je n'étais vraiment pas habituée à tout cela.

« Voilà, je voulais te parler de ce qui s’est passé à Surffering Lands, de nos deux solaristes adoré ainsi que de nous deux, mais avant, boit un peu de thé, cela va t’aider à dissiper les effets de l’alcool et à avoir l’esprit plus clair, je l’ai fait moi-même. »

Aïe… elle allait me demander de lui parler de Blue surement, et elle avait remarqué que j'étais ivre (certes, il aurait fallu être aveugle et sans odorat pour ne pas le remarquer) et j'avais une raison de moins pour ne pas boire son...truc. Enfin, je n'avais pas le choix. Je portais la tasse a mes lèvres et bu une gorgée. Moi qui détestait le thé… celui-ci n'était pas mauvais, même si je n'en sentais pas tout de suite les effets. Je pis une seconde gorgée avant de reposer la tasse.

«  Pour ce qui est de Suffering Lands je ne peux pas te dire grand-chose a propos des solaristes, il est vrai que j'avais déjà rencontré Blue auparavant, mais tu connais la loi au cimetière. Je ne pouvais pas le combattre a ce moment. Je ne sais que peu de chose sur lui si ce n'est qu'il est solariste. Pour ce qui est du second... »

Ma pensée semblait s'emmêlée, était-ce le fait d'avoir trop bu ? Je commençais à me sentir fatiguée.  Je tentais de reprendre avec difficultés mes explications, ou plutôt  devrais-je dire mes justifications. Lui mentir serait clairement une grave erreur, mais je ne pouvais pas lui dire toute la vérité. Je tentais de m'installer un peu mieux dans mon coussin, mais plus le temps passait plus je me sentais faible, et ma vision se brouillait. Je me levais, tentant de chercher un verre d'eau quelques chose. Bordel mais que y avait-il dans ce thé ?
On m'aurait…

« Shade… Qu'est ce qui se passe bon sang… »

Mon corps me semblait insoutenable et je chutais, ma tête heurtant le sol. Le noir m'envahit. Puis plus rien. Ce fut le néant

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Ven 21 Oct - 23:22

Comme je m’en doutais, au vu de l’odeur et de son état précaire par moment, comme lors de sa révérence où j’ai bien cru qu’elle allait finir le museau contre le sol. Et quand elle se met à parler, cela n’est guère mieux, balbutient le fait qu’elle était en plein réjouissance de retrouvaille avec des amis de longue date, mais que cela peut attendre malgré tout. Bon, c’est bien à entendre, cela veut dire que je peux utiliser ses derniers pour la séance, je vais demander aux gardes l’ayant amené de me décrire les personnes présentes avec elle à ce moment-là.

En attendant, je ne relève pas ses petits écarts, j’aurais bien tout le loisir de le faire une fois installer en bas, je ne suis pas pressée après tout. Je ne retiens pas un sourire en coin quand Ombrage boit doucement mon thé, après cette installé plus que confortablement sur le coussin, alors que je bois moi-même le miens en écoutant ses paroles, le cimetière, un endroit où des gens ne respectent pas les règles malgré tout, même si ce n’est pas la majorité, comme lors de cette mission particulière là-bas.

Mais elle n’a pas le temps de dire plus, car voilà les effets de mon petit breuvage qui montre le bout de son nez, se stoppant au milieu de sa phrase, essayant en vain de reprendre ses explications, alors que je pose ma tasse pour lui dire, un grand sourire aux lèvres :

- Tu vas bien Ombrage ? Tu ne sembles pas être dans ton assiette.


Alors qu’elle se tortille sur son coussin l’air de cherché une bonne position, finissant par abandonner pour se lever à la recherche de quelque chose, de l’eau peut-être ? De l’aide possiblement ? Sauf que tu n’en trouveras pas ici ma chère, me levant à mon tour pour m’approcher d’elle, chancelante de plus en plus, la drogue la finissant doucement son affaire, si bien qu’aux dernières paroles d’Ombrage, je réponds simplement :

- Mon thé est toujours aussi bon et efficace, j’espère que tu l’apprécie grandement.


Et de la regardé tomber dans l’inconscient sur le sol, sa tête tapant durement contre le sol, je vérifie quand même qu’elle ne se soit pas blesser ou autre, ce ne serait pas marrant, sinon mon travail ne va pas se faire correctement. Je l’attache tranquillement, chantonnant gaiement, lui mettant un bâillon sur la bouche et un masque sur les yeux, histoire de n’avoir que l’ouïe et le touché comme sens à son réveille. J’ouvre ensuite la porte pour demander aux deux gardes de conduire la batpony dans ma salle de jeu privé dans les cachots, ainsi que de me décrire les personnes présentes avec la jument lorsqu’ils sont allés la cherché.

Une fois dans ma salle, seule avec ma victime du jour, allonger au milieu de la pièce, les sabots liées par des chaines, elles-mêmes relié au sol de façon courte, ne lui permettant pas de faire un pas véritable, surtout que celle à son cou, relié aussi au sol, font qu’elle devra obligatoirement garder la tête basse. J’attends tranquillement son réveil, qui ne va plus tarder maintenant, allumant tranquillement un gros brasier sous mon taureau d’Errain, contenant une petite surprise pour ma chère Ombrage, elle pourra entendre légèrement gratter dedans à son réveil, rien de plus.

Je choisi tranquillement mes outils pour cette petite séance, pour une première fois, quesqui est le meilleur choix ? Le fouet ? Un classique, les pinces, j’ai un faible pour les crocos, cela laisse de jolie marque. Après il y a mes couteaux divers et variés, écarteurs de bouche ou toutes autres orifices, des aiguilles plus ou moins grosses, j’aime bien faire des piercings personnalisés, marteau, scie, tournevis et j’en passe, ahhh, tellement de choix et une personne novice en la torture, j’espère qu’elle a de l’endurance, cela fait duré le plaisir, j’hésite même à lui en donner moi-même avec ma magie, mais cela fausserait l’exercice, ce n’est pas le but.

Tient, la belle au bois dormant de réveille, je souris et pause l’outil que je nettoyais doucement, avant d’aller mettre mon museau tout prêt de son oreille pour lui dire :

- Bonjour, tu as bien dormi mon ange aux ailes de nuit, soit heureuse, je vais bien m’occuper de toi cette nuit, tu vas t’en souvenir comme jamais.


Avant de lui lécher l’oreille après l’avoir mordu un peu fort, m’éloignant un peu d’elle pour voir toutes ses réactions avant de lui retirer au moins ce qui l’empêche de parler, j’ai envie d’entendre sa jolie voix et de voir ses crocs que j’ai bien envie d’ajouter à ma collection, je me demande si cela repousse, comme chez les requins, je sens que je vais bien m’amuser, ses ailes vont surement faire de jolie bruit en craquant, os par os, ou lorsque le cuir les recouvrant va se déchirer en laissant perlé doucement son sang sur le sol, ahhh, tellement de chose nous attend ma chère Ombrage, j’espère que cette leçon va te plaire autant qu’à moi.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Sam 22 Oct - 22:18

Le noir, le froid, la solitude. Etait-ce à cela que ressemblait la mort ? Peut-être, c'est du moins ce que je ressentais en ce moment même. Tout me paraissait vide, sans vie. Alors il n'y aurait que cela après la mort ? Le néant ? Non… pourquoi ? Pourquoi maintenant ?! Comment aurais-je pus mourir… J'avais beau tenter d'avancer, je ne trouvais rien… juste un tunnel noir continu, s'étendant à l'infini. Même mon corps ne semblait plus exister. J'essayais tant bien que mal de réfléchir, rien ne venait, absolument rien. Ni bruit, ni son… pas même un chuchotement. Le vide… bordel mais où étais-je ?! J'aurai aimé crier mais rien ne semblait pouvoir troubler ce silence macabre. Une envie soudaine de pleurer me vint… mais même cela, on me l'avait refusé. Les larmes ne coulaient pas, on me les avait prises. Mon souffle, les battements de mon coeur...tout avait disparu. Mon dieu ! Mais qu'avais-je fais pour qu'on me prive de tout cela ! Où était mon péché ?! Quelle était ma faute… ? Maman… était-ce parce que je ne t'avais pas écoutée que l'on me punissait ainsi… Ou bien mon coeur était-il encore trop pur… ? Que devais-je faire ?

Je n'eus que le silence pour me répondre. On m'avait abandonné… Ils m'avaient tous abandonnée. Ma mère, ceux que je voyais comme mes amis, mes ennemis, mon rival… Mon roi… Sombra. Sombra, lui qui était le mal incarné, lui aussi m'aurait laissé là ? Dans ce silence infâme qui commençait à me rendre folle ? Ma voix ne sortait pas, mais mon esprit hurlait. Bordel Sombra répond moi !

J'attendis, un instant. Une heure. Peut-être un siècle ? J'avais perdu la notion du temps... Quant je crus entendre, où du moins percevoir quelque chose… Le son était faible, presque inaudible, mais je commençais à l'entendre. J'essayais d'analyser ce que cela pouvait être. Il m'aurait entendu ? Je me concentrais encore un peu plus sur cette lueur d'espoir qui venait de m'atteindre, ce que je percevais ressemblait à un rythme… un rythme régulier. Serait-ce..mon coeur ? Je serais encore en vie ? Mais comment ? Où ? Je tentais de ne pas céder à la panique, je savais déjà que j'étais bel et bien vivante. Un autre signe vint à moi. Un bruit plus sourd, plus profond… comme un souffle. Mon souffle. J'étais donc vivante et je respirais. Mais alors où étais-je.. ? Tout cela ne serait qu'un rêve ?

Il me semblait entendre à nouveau un léger son, métallique cette fois, quelque chose de régulier. Je ne me souvenais pas avoir déjà entendu une telle sonorité… sauf peut-être quand je passais près des forgerons, lorsque les lames étaient aiguisées. Que ferais-je chez un forgeron ? Je me serais endormis sur place ? Mais je n'avais aucun souvenir d'y avoir mis les pattes… Je découvrais une sensation d'inconfort dans mes membres. Mon corps ! Je pouvais à nouveau le sentir ! Mais bizarrement je n'arrivais toujours pas à voir ou parler… Je tentais donc de bouger, mais je n'arrivais pas à faire de réel geste, comme si une entrave m'en empêchait.

Un léger claquement métallique se fit entendre, ainsi que des pas. Je me tortillais légèrement, inquiète et surtout mal à l'aise. Un souffle chaud vint m'effleurer l'oreille

- Bonjour, tu as bien dormi mon ange aux ailes de nuit, soit heureuse, je vais bien m’occuper de toi cette nuit, tu vas t’en souvenir comme jamais.

Cette voix… Je la connaissais. Une douleur vive me saisit l'oreille, et je laissais échapper un petit gémissement sous la douleur et la surprise. Je sentis alors qu'on venait me lécher l'oreille, à l'endroit même de la morsure. Cette fois ce fut un sursaut de surprise et de dégout qui me souleva. Mais bon sang qui cela pouvait-il être.

Soudain tout fut clair. Comme si un flash de lumière venait éclairer les ténèbres qui m'avaient envahit. Shade. Le château. La fête, la convocation et le thé. Après ce fut le noir complet. J'avais du m'évanouir ou quelque chose de la sorte. Et ce que venait de me chuchoter la princesse à l'oreille ne prévoyait rien qui vaille. J'inspirais profondément, tentant de me calmer de comprendre où j'étais. Vu l'odeur qui se dégageait de la pièce je ne pouvais être qu'a un seul endroit. La salle de torture. Je m'agitais, tentant de me libérer de l'entrave, mais rien. Mes liens devaient être bien trop forts pour que je puisse me dégager si facilement. On me retira ce que j'avais dans la bouche, un bâillon surement. Je bougeais la mâchoire afin de soulager un peu l'engourdissement qu'elle avait subi, en profitant pour respirant a plein poumon. Si la peur aurait du m'envahir à ce moment précis, si mes supplications auraient dors et déjà dues retentir, entre deux sanglots, il n'en était rien. Un rage furieuse montait en moi. Jamais je n'avais été torturée mais les hommes de la capitale étaient redoutables, et dieu sait ce qu'ils auraient pu faire de moi, néanmoins j'avais toujours survécue, je n'avais jamais céder. Alors si elle pensait me faire peur…

«  Putain Shade ! C'est quoi ce bordel ?! Tu me convoques en pleine nuit pour te divertir ? T'as rien de mieux à foutre comme, je sais pas moi, tenter de reconquérir ton cher papa adoré ?! »

Un souffle rageur me traversa les naseaux.

« Tu veux jouer hein ? Eh bien jouons, sale garce, mais crois moi que tu risques de ne pas autant apprécier la séance que tu ne le penses ! »

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Dim 23 Oct - 13:31

Ce petit gémissement quand je lui mords l’oreille, trop mignon, cela me donne tellement envie de recommencer, encore plus avec celle de la léchouille, se petit frisson de dégout, j’ai un petit frisson moi-même. Ma Ombrage, tu vas être un jouet très intéressant, je la regarde tranquillement prendre une grande respiration, l’air de vouloir se calmer, surement a-t-elle compris ce qui se passe, surtout maintenant qu’elle se met à se débattre vainement contre ses chaînes.

Une fois son bâillon retiré, j’attends qu’elle est finie de faire ses petits exercices de mâchoire et respiration, toujours un grand sourire aux lèvres, alors que les insultes fusent, comme souvent au début, mais cela n’empêche rien, pour me divertir ? C’est seulement en bonus cela et retrouvé l’amour de mon père ? Je ne le retrouverais jamais, je me suis fait une réalité, sa confiance et son respect, je ne peux le faire que sous certaines conditions qu’il n’y a pas en ce moment.

Ombrage souffle de façon plus que rageuse en me disant que si je veux jouer, accompagné de l’insulte d’usage, elle va jouer avec moi, au point que la séance ne va pas être aussi plaisante que prévu pour moi. Cela me fait grandement sourire, ce n’est pas la première à me dire cela et pourtant, ils ont tous demander à ce que le jeu s’arrête rapidement. Je lui prends le menton avec mon sabot, pour redresse la tête face à moi en disant :

- Alors ne casse pas trop vite avec une telle promesse, j’aime bien jouer longtemps.


Avant de lui faire un rapide baiser sur la bouche et de lui retirer son collier, pas de magie pour vous mademoiselle, en plus, je m’en voudrais que du sang tache ce bijou assez beau. Je le pose tranquillement avec mes outils, alors, je commence par quoi ? Ses oreilles ? Ses ailes ? Son corps ? Oh, je sais… Je prends deux belles pinces croco avec ma magie et m’approche d’elle, lui touchant doucement la croupe avant de dire de façon calme et amusé :

- Une chose, tu comptes avoir des enfants un jour ?


Mais sans attendre sa réponse, je place les deux pinces sur ses mamelles, sans me soucier si cela va les déchirer ou pas à la longue, surtout que pour l’instant, il n’y a que les pinces, je n’ai pas encore rajouté des petits poids dessus, je touche une nouvelle fois ses oreilles, les pinçant un peu en marmonnant pour moi-même, mais si je fais exprès qu’elle entende :

- Je me demande combien de piercing je vais pouvoir faire là-dedans, je ne dois pas oublier le plat dans le four non plus, il va commencer à être à la bonne température.


Parlant du taureau d’Erain, avec mon deuxième invité de placé dedans, la chaleur doit monter de plus en plus et le métal au niveau du feu doit brûler aussi, d’ailleurs on peut l’entendre danser. Bon, revenons à Ombrage, depuis que j’ai mis les pinces, ma magie les tire et les secoue tranquillement dans tous les sens alors que je continue de mordre ses oreilles de plus en plus fort, histoire d’attendrir la chair avant la suite des événements, regardant le reste du corps de cette belle batpony, surtout ses ailes, dont le cuir semble très doux, ah… Ombrage, tu vas me rendre folle, tellement de chose à faire et si peu de temps si tu te casse trop vite. Je lui demande quand même :

- Montre-moi ta jolie voix, tu n’as rien à me dire ? Un petit secret peut-être ? une envie ? Aller, dit moi tout.


Quoi ? C’est le but d’une torture aussi, avoir des informations, j’ai dit que j’allais tout faire dans les règles, elle doit bien avoir des petits secrets à me dévoiler.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Dim 23 Oct - 14:51

Mon coeur battait à tout rompre, la haine m'avait totalement envahit. Je sentis le sabot froid de Shade me relever la tête, me demandant de ne pas casser ma promesse afin que le jeu dur plus longtemps. Alors soit. Jouons. Un nouveau mouvement de recule me vint, Shade venait de m'embrasser. Beurk. Non pas qu'elle ait mauvaise haleine hein, mais je n'étais pas vraiment de ce bord. Une nouvelle sensation me prit, je me sentais comme...nue. Je ne portais rien ce soir là, j'avais surement dû laisser ma cape a l'entrée dans la chambre de Shade. Alors pourquoi avais-je une tel sensation. Je déglutis, soucieuse, quand une sensation de liberté inhabituelle se fit sentir autour de mon cou.  Mon collier ! Elle venait de me retirer mon collier !

- Espèce de sale chienne ! JE te jure que s'il arrive quoi que ce soit à ce collier, même Sombra aura trop peur de te regarder tellement je t'aurai dévisager ! Tu m'entend sale raclure !

Je tentais de bouger, remuant dans tous les sens, complètement déchainée. Je voulais à tout prix  briser ces liens d'acier qui m'empêchaient tous mouvements. Je voulais plus que tout au monde récupérer mon collier. Bordel, il ne restait rien de ma mère si ce n'est ce collier… plus je remuais plus mes chaines me faisaient souffrir, m'entaillant légèrement les pattes. La douleur me fit ralentir le mouvement, il fallait que je réfléchisse plutôt que d'agir sous le coup de la colère. Dans la logique, elle faisait ça soit pour me torturer psychologiquement, soit pour me faire enrager, et là elle avait réussit. Mais peut-être me trompais-je sur le but de la manœuvre. Ce collier me servait également de catalyseur… Shade voulait éviter les retour de magie noire. Je cessais tous gestes, m'apaisant et tentant de me rassurer. Si je bougeais de trop j'allais m'épuiser et je ne tiendrais jamais sous la douleur. Il fallait que je me détende…

Plus facile à dire qu'à faire ! Le sabot de Shade posa sa patte sur ma croupe, je rougis de façon instinctive. Mais merde, qu'est ce qu'elle allait me faire cette espèce de perverse ? Soudain, le voix de Shade retentit, sa question me glaçant le sang :

- Une chose, tu comptes avoir des enfants un jour ?

Je n'eus pas le temps de réfléchir qu'une douleur vivre vint me saisir le bas ventre. Bordel ! Je me mordis la lèvre pour ne pas gémir sous la douleur, surtout que ça remuait. Cette douleur, on aurait dit qu'on me plantait des crocs en métal… Comme lorsque j'avais tenter d'assassiner un Diamond Dog il y a quelques années, le salop m'avait saisit la patte entre les crocs, serrant comme une brute et secouant la mâchoire dans tout les sens. Je respirais fort, aller Ombage tu vas quand même pas déjà lâcher, t'as supporté bien pire comme douleur. Shade se remit a tâter mes oreilles, je ne pus m'empêcher une remarque en l'entendant marmonner.

- Je savais que tu avais de drôle de penchant mais je ne pensais pas à ce point.

Elle parla d'un plat dans le four. Mais quel four ? En y repensant, il y avait bien quelques chose qui grattait dans le fond de la pièce… Elle serait en train de faire cuire quelqu'un d'encore vivant...tordue comme idée mais pas impossible.

- Shade, dis-je avec une pointe d'amusement malgré la douleur, tu n'aurais pas oublier de tuer le poulet avant de la mettre dans le four par hasard ? Surtout que ça commence à sentir le brulé...

Une nouvelle douleur me saisit l'oreille. Bon sang mais je n'étais pas un chewing-gum à la fin ! La douleur montait en crescendo, si bien de je tentais de me sortir l'oreille de ses crocs. Je n'appréciais vraiment pas la manœuvre et me mordait encore les lèvres pour ne pas gémir. Un petit rire amusé ce fit entendre

- Montre-moi ta jolie voix, tu n’as rien à me dire ? Un petit secret peut-être ? une envie ? Aller, dit moi tout.

Si j'avais des choses à lui dire ? J'avais tout un tas de nom d'oiseaux si elle le voulait mais l'insulter ne ferait rien, non ce n'était pas ça qu'elle voulait mais bien autre chose. D'autant plus que la douleur sur le long terme me mettait plus inconfortable qu'autre chose, si elle voulait m'entendre monter dans les octaves il allait falloir bien plus que ça.

- Tu veux m'entendre Shade ? Très bien. Mais sache que je n'ai rien à te dire si ce n'est que je commence à en avoir assez.

Je marquais une petite pause, de façon voulue bien évidemment, il fallait bien amuser un peu le bourreau.

- Tu n'en as pas marre de me caresser ainsi ? Non sérieusement ça chatouille là. Si on passait on arrêtait deux minutes les enfantillages et qu'on commençait à réellement taper dans le plat?

Je vais que ce que je faisais était risqué. Très risqué. Mais je savais aussi pertinemment que Shade n'irait pas jusqu'à me tuer. Contrairement à ce qui pourrais m'arriver dans d'autres factions. Cette séance de torture devait être pour moi une façon de me renforcer dans mes futurs voyages. Autant joindre l'utile à l'agréable… même si ici le terme est assez mal choisit, mais passons.

A présent, je patiente, mais ne me fais pas trop attendre, je déteste ça.J'ai hâte de voir ce que tu me réserves, très chère princesse.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Lun 24 Oct - 1:31

Oh, Ombrage n’aime pas du tout que je lui prenne son collier, cela la met hors d’elle, il y a plus qu’une histoire de catalyser derrière cela, un souvenir d’un être cher ? Il y a des chances au vu de tout ce qu’elle dit en menace contre moi, voilà pourquoi je décide de le mettre à mon cou, histoire qu’elle en voit que cela quand je vais lui retirer son bandeau. Bien entendu, je me délecte du spectacle, entre son débattement contre les chaines, se blessant elle-même au passage, sa rage et sa colère sur le fait d’avoir pris son collier.

Ah, cela est plaisant pour les yeux, dommage qu’elle cesse déjà, se calmant, mais son rougissement lorsque je pose mes pattes sur sa croupe compense largement, surtout quand il disparait complétement en lorsque je lui pose la question sur le fait d’avoir des enfants, je vais prendre cela pour une oui. Et se mordillement sur sa lèvre quand je place les pinces et les remue, suivie de près par une respiration forte.

Bien entendu, Ombrage me fait une petite réflexion sur ce que je marmonne, disant que même en sachant que j’avais de drôle de penchant, elle ne pensait pas à ce point, tu n’as encore rien vu ma grande, je ne fais que commencer, sinon les mamelles ? Pas trop mal ? Car je ne cesse pas de bouger les pinces, les rouvrant et fermant à plusieurs reprises en plus. Par la suite, elle parle de mon plat dans le four, me demandant si je n’ai pas oublié de tuer mon poulet avant le mettre dans le four, surtout que cela commence à sentir le bruler.

Je souris, mais lui répond pas du tout, finissant de m’occuper de son oreille qui essaie en vain de s’enfuir loin de ma bouche et donc de mes dents. J’attends toujours ses petits secrets d’ailleurs, mais Ombrage me fait comprendre qu’elle ne va rien me dire à par son ras le bol complet de la situation, c’est dommage, cela ne fait que commencer pourtant. La jument reprend ensuite, après une petite pause dont je profite pour ramener avec ma magie un nouveau jouet, en me demandant si je n’en ai pas marre de la caresser, car cela la chatouille, demandant de passer aux plats de résistance.

Tu es bien pressé ma fille, on a tout notre temps pourtant, on vient à peine de commencer en plus, bon, je suis de bonne humeur aujourd’hui, je vais accepter sa requête, déjà, je retire son bandeau de ses yeux, une bougie placé juste devant avec une aiguille, lui disant doucement :

- Je fini seulement de m’occuper de tes oreilles et je passe à la suite, d’accord ? Tu veux combien de trous exactement ? Au vu de leurs tailles, je pense pouvoir en faire pas mal dedans.


Sans perdre mon immense sourire, l’aiguille passant plusieurs fois dans la flamme avant commencer à faire des trous dans ses oreilles, passant bien aux endroits sensibilisés par mes morsures, retournant régulièrement chauffé à blanc l’aiguille, sans arrêter mes actions avec les pinces crocos, avant de finalement arrêter et rajouter des poids dessus pour que cela les tire bien comme il faut avant de lui faire face, continuant mes piercings maison, avant de lui dire :

- Hésite pas à m’arrêter afin de me dire tes petits secrets, je suis toute ouïe Ombrage, sinon, vu que tu veux passer à la vitesse supérieure, je vais m’occuper de tes ailes.


Gardant un large sourire à la froid et effrayant, mon regard sadique se posant sur ses ailes, alors que fait passer devant ses yeux ce que je vais utiliser, des objets prévus spécialement pour les ailes, avec des piques acérés ainsi que des lames de rasoir affuté comme jamais, je joue même avec l’un d’entre eux devant ses yeux avant de me diriger vers ses deux belles ailes de cuirs, utilisant une barre de fer pour les immobiliser en position ouverte, appuyer contre les os et articulation, mettant les piques de façon à que si elle arrive les replier malgré tout, cela s’enfonce inexorablement dans sa chair, son cuir et ses os.

- Ne t’inquiète pas, je n’ai pas fini avec tes oreilles ou ton intimité, oh, une question, les dents chez les batponys, cela repousse plusieurs fois ou pas ? Tes crocs me font de l’œil et j’ai bien envie de les ajouter à ma collection, sinon ne t’inquiète pas pour mon poulet, il va faire en sorte de ne pas s’attacher lui-même, j’ai hâte de te le présenter, j’ai cru comprendre que vous vous connaissez.


Avant de passer les lames sur ses ailes, comme si je les aiguisais dessus directement, me fichant complétement de la coupé dans l’opération.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Mar 25 Oct - 16:22

Je venais de lancer une machine infernale que j'allais surement regretter, mais c'était le meilleur moyen de tester mes limites. Visiblement Shade avait suivis ma provocation, les choses sérieuses allaient donc commencer. Je sentis qu'on m'ôtais quelques chose, un bandeau ? Sans doute, en tout cas je venais de retrouver la vue. Je jetais un bref coup d'oeil autour de moi, sans pouvoir vraiment bouger la tête. Mes membres et mes ailes avaient été attaché de façon a ce que je ne bouge pas d'un poil, je comprenais mieux pourquoi toutes tentatives de mouvements me faisaient si mal. Mes yeux virent se poser sur Shade. La garce ! Elle portait mon collier ! Une flamme de haine naquit dans mes yeux, la seule chose qui me consolait plus ou moins était qu'on moins ici, il ne risquait rien. Je baissais le regard, apercevant une bougie allumée et une aiguille. Aïe, j'allais en baver cette fois.

Shade me demanda combien de trous je voulais dans l'oreille, je serrais les dents évitant toute réponse, je ne devais pas craquer maintenant et lui répondre ne ferait que l'enjouer. Je tentais donc de rester la plus froide possible… ou du moins pour un temps. La douleur de la brulure mêlée à celle de l'aiguille eu raison de mes tentatives, mes premiers cris de douleurs résonnaient dans la pièce, couvrant les grattements qui duraient encore dans le fond de la salle. Mon ego en prenait un coup, mais crier me permettais de respirer, et peut-être d'évacuer. Bref, je soulageais la douleur comme je pouvais mémé si Shade s'amusait toujours à me déchiqueter le bas ventre, ou du moins c'est l'impression que j'en avais. Soudain les coups de crocs métalliques cessèrent. Enfin, j'allais pouvoir avoir un peu de répit… parfois je suis vraiment naïve. Je sentis le poids s'alourdit sur les pinces, tirant vers le bas ma chair. Bordel ce que cela faisait mal ! Une larme commença à couler. Au diable mon ego, je souffrais bien trop pour me retenir.

Chaque passage de l'aiguille était le même : brulure intense, picotement et douleur perçante. J'avais l'impression de m'arracher les cordes vocales à force de crier. J'arrivais à peine a garder les yeux ouverts. Shade me demanda à nouveau si j'avais des secrets à lui confier. Un regard meurtrier fut ma seule réponse. Elle parla de mes ailes...merde. Mes ailes étaient la partie la plus sensible à la douleur, je risquais de craquer. Rien que de savoir qu'elle allait y toucher, j'étais prête à parler, mais quelques chose me retenais encore…

Shade s'amusait à jouer avec les instruments qu'elle allait utiliser devant moi, un sourire monstrueux aux lèvres, la peur me consumait mais je ne détournais pas le regard, peut-être trop fière pour m'avouer déjà vaincue. Mes ailes furent immobilisées, les piques placées. J'avais l'impression que mon coeur allait lâcher, des perles de sueur froide me dégoulinaient le long du dos. Je n'osais plus faire le moindre geste, c'est à peine si je m'autorisais a respirer. Les douleurs dans mes oreilles semblaient avoir presque disparue, la peur avait tout remplacé.

Une petite voix dans ma tête me hurlait de parler, d'avouer, de dire ce que Shade voulait entendre, que tous s'arrêterait, tout serait fini. Mais mes tripes elles me disaient de tenir encore, mais pourquoi ? Je ne savais pas ce qui m'en empêchait mais je devais tenir encore un peu. Shade me demanda si mes crocs repoussaient, je n'avais jamais perdu de canines comment aurais-je pu le savoir ? Mon sang se glaça quand elle m'apprit que je connaissais la personne dans le four. Merde ! Habituellement je ne me souciais pas des autres mais là j'étais inquiète, très inquiète. J'étais prête a livrer une information, n'importe laquelle.

- Shade, qui es-tu en train de bruler vivant … ?

J'arrivais à peine à formuler mes phrases, la douleur et la peur me rendaient quasiment folle. La lame passa sur mon aile à plusieurs reprise, l'entaillant à plusieurs endroit, m'extirpant de nouveau cris déchirants. Cette fois c'était fini, je craquais je n'en pouvais plus

- Shade…

Mon coeur se sera, j'eus l'impression d'être observée, épiée un moment, par un regard froid, plein de haine et de mépris…Sombra. J'avais failli trahir mon roi par la douleur, alors que je m'étais juré de ne jamais le trahir, quitte à mourir pour cela. J'avais bien plus peur du châtiment qui m'attendais si je venais à le trahir que de toute les torture de Shade. Je devais tenir encore, comme je l'avais toujours fait. Encaisser, m'endurcir, combattre et toujours me relever. Ne jamais céder. Voilà ce que je devais faire. Je relevais les yeux, malgré la douleur, la peur et les larmes, un sourire moqueur se dessinais sur mes lèvres, le regard plein de détermination.

- … c'est tout ce que tu as dans le ventre ? Je sens absolument rien. Honnêtement je suis déçue, moi qui croyais que j'allais regretter d'être née, ce que tu me fais n'est rien ! Montre moi ce que tu vaux vraiment !

En effet, il était grand temps pour moi de voir si j'allais tenir encore un peu, même si je ne supporterais pas ça éternellement. L'acte final allait se lancer, dans le sang et les cris. Et deux choix s'offraient à moi.  Parler et trahir ou se taire et mourir.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Mer 26 Oct - 1:11

Ce regard, j’en frisonne, porté son collier à vraiment fait son effet, cette flamme de haine au fond de son regard est plus que plaisant à voir, je pourrais les regarder toute la journée, mais la bougie et l’aiguille attire bien vite se magnifique regard, l’air de prendre peur et qu’elle va déguster après m’avoir, disons, mis au défi. Quand je lui demande pour le nombre de trous, je remarque bien qu’elle se retient de me répondre, l’air de ne pas vouloir aggraver le truc.

Mais cela est le cas quand ses premiers cries retentissent dans la salle, ohhhh, j’en frisonne encore, cette jolie voix, si féminine, cela manque parfois dans cet endroit, j’en profite largement, continuant mes trous avec grand plaisir. Quand je mets les poids sur les pinces, une larme vient se mêler à ses cris, larme que je vais cueillir dans un grand coup de langue, c’est toujours celle avec le plus de gouts.

Je caresse doucement son dos en voyant les perles de sueur froides dessus, elle a vraiment peur, elle se sent mal, elle va craquer, je m’amuse vraiment comme une petite folle, cela fait si longtemps que je ne compte pas m’arrêter toute suite, alors tient encore un peu ma Ombrage. Pauvre petite chose, elle détourne le regard de ce que je lui présente devant les yeux, alors qu’elle fait tout pour ne pas bouger une fois installer mon petit matériel sur ses ailes.

Bien entendu, quand je lui apprends que la personne en pleine cuisson est quelqu’un qu’elle connait, la question sur son identité vient naturellement, mais je ne lui réponds pas, surtout que ses oreilles est emplie de ses propres cries quand je commence les entailles sur les ailes, jusqu’à les arrêter quand elle prononce mon nom, tu vas parler ? Je me mets devant elle, histoire d’être au première loge de ses secrets, mais finalement, relevant son regard vers moi, elle me demande si c’est tout ce que j’ai dans le ventre, qu’elle pensait regretter d’être née et j’en passe.

Ah bon ? Je n’y vais pas assez fort, alors je vais augmenter encore un peu les tortures, mais d’abord, des présentations sont de rigueur, je la force, sans avoir rien retiré, à se tourné, a bougé, ayant un peu relâcher les liens afin de le permettre, vers mon taureau d’Erain, la mettant la plus près possible, alors qu’il est devenu complétement rouge à force d’être lécher par les flammes du brassier se trouvant en dessous, d’où le fais que des cries se sont mis à résonné à l’intérieur, des cris de douleur extrême, premier indice pour cette chère Ombrage, avant d’ouvrir la trappe et de dire :

- Je sais que vous vous connaissez déjà, mais je te présente Esmerald, le tavernier de ton petit repère, si on peut dire, je pensais qu’il serait content d’être là pour notre petite séance, les gardes m’ont dit avoir voulu intervenir toute à l’heure, je pense que dans une bonne heure, il sera cuit.


Dedans, on pouvait le voir recouvert de cloques, de brulure, de chair fondu et carbonisé, la crinière et la queue déjà réduite en cendre, calciné, les sabots à moitié collé sur le fer chaud, en gros, il est très très moche, je me demande quand les yeux vont cuire dans leurs orbites, cela ne devrait plus tarder, comme son cerveau qui va exploser comme un œuf, cela va être beau à voir, si bien que je demande à Ombrage :

- On regarde jusqu’à ce qu’il soit fini de cuir ? Ou on continue toutes les deux dans notre coin ?


Si tu veux qu’on retourne dans notre coin, je pense m’attaquer à tes fesses, j’ai un gentil bâton hérissé qui aime bien aller explorer les fondements, et ses dents aussi, ses magnifiques crocs m’appellent depuis toute à l’heure, donc je vais bien devoir m’en occupé, après, j’ai encore mes amis les asticots dévoreurs de chair, ils n’ont pas eu de viande fraiche et vivante depuis un moment, se serais une occasion, ahh, encore tellement de chose à faire et pas forcément beaucoup de temps. Tu veux bien me faire le plaisir de tenir encore un peu ? Juste le temps de faire encore plein de chose, j’ai aussi envie d’entendre tes os se brisé un par un.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Mer 26 Oct - 22:47

Mon esprit et mon corps commençaient à tolérer de moins en mois de choses, que ce soit dans la douleur ou dans le malaise. La léchouille et les caresses de Shade me donnaient clairement la nausée, jusqu'où cette jument pouvait pousser le malsain ? Elle était complètement timbré ma parole ! Ma nouvelle provocation semblait marcher, Shade me força à me tourner. Je sentis les piques qui commençaient à s'enfoncer dans le cuir de mon aile, et l'articulation encore bloquée par la barre me faisait un mal de chien. Je sentis qu'on me rapprochait du brasier, mon premier réflexe fut de vouloir reculer la tête à cause de la chaleur, j'avais un sale souvenir des flammes… mon flanc et mon aile s'en rappelaient encore. Ce furent les cris de douleur qui sortaient du taureau qui me firent tendre l'oreille. Je connaissais cette voix, je la connaissais depuis longtemps. Oh non… merde…

La trappe s'ouvris, et je découvris le corps d'Emerald, la chair brulée, hurlant de douleur. Shade parlais, je ne l'entendais pas. Je fus tout simplement subjuguée par ce que je voyais. Les larmes coulaient, je ne pouvais les retenir. Ce terrestre d'une quarantaine d'année avait été comme un père spirituel depuis que je m'étais lancée dans mon métier de mercenaire, m'hébergeant quelques heures lorsque mes blessures me faisaient souffrir, m'offrant parfois un peu de nourriture et un peu de chaleur. Il m'avait souvent couvert lorsque les gardes me cherchaient, et que je n'étais pas encore assez maligne pour les semer de moi même. Moi qui l'avais toujours vu la mine boudeuse mais paternelle, ses yeux vert émeraude rayonnant quand je rentrais d'un contrat, et la peur aux ventre quand je partais pour un nouveau.

La tristesse ne dura que peu de temps. Tout juste peut-être pour que Shade puisse voir le spectacle. Sa question fut le déclencheur du sentiment qui m'envahit. La haine. Une haine si féroce qu'elle aurait pu détruire Shade d'un regard si j'en avais eu le pouvoir. Elle voulais mon avis ? Elle voulais entendre ma voix ?! Très bien !  Cette sombre imbécile avait desserrer mes liens, parfais ! Mais d'abord, j'allais lui dire ma façon de pensée à cette salope !

- Comment oses-tu ! Je pensais que nous avions des points communs mais il semble que je me sois trompée. Tu ne connais rien d'autre que le sadisme et la haine. Ton coeur est plus noir que les desseins même de ton soi-disant père ! Tu ne sais rien de la vie ! Ni ce qu'est le bonheur d'être aimé, ni ce qu'est la chance d'avoir des parents et encore moins la douleur de les voir mourir sous tes propres yeux ! Tu as beau trôner a côté de Sombra tu n'es rien, juste une coquille vide, inutile au Dark Pledge ! Tout ce que tu sais faire c'est t'amuser aux dépends des autres. Je ne comprend même pas pourquoi Sombra ne t'as pas encore tuée ou bannie. Tu ne mérite pas même d'être son ombre, tu n'es que sa honte et ne sera jamais rien d'autre !

Je fis une pause, à bout de souffle, le regard froid. Je n'avais pas craché toute ma haine, il m'en restait bien assez pour tenter une véritable folie. Shade n'avais rien à perdre, du moins c'est ce que j'avais pu penser, l'insulter n'était fait que pour me soulager et tenter de la vexer tout au plus. Mais je savais à présent comment la mettre en difficulté. Aujourd'hui elle avait quelque chose à perdre. Son jouet : moi.

- Tu voulais m'entendre Shade ? Alors profite !

Je profitais de l'espace qui me restais et tentais de me tourner encore, de façon à ce que mon dos se décolle de la surface ou j'étais. La seule chose qui me retenais : mon aile. Un simple membre contre une vie… vous savez très bien quel choix je fis.

Il était vrai que j'étais égoïste et que je me souciais peu du sort des autres.Mais d'une part, j'étais très mauvaise perdante, et bien plus important,  là on touchait à ce que je considérais comme ma seconde famille. Or de question que l'histoire recommence. Ma mère était morte dans d'atroces souffrances devant mes yeux, par ma faute. J'avais été trop faible pour la protéger. Je n'avais pas su me sacrifier pour la sauver. Emerald ne connaitrais pas le même sort. Je refusais de perdre quelqu'un de plus.

Je pus sentis les piques s'enfoncer plus profondément dans ma chair, le sang chaud perlant sur le cuir de l'aile déjà lacérée par endroit. La barre m'écrasait l'os, je sentais les fêlures commencer à ce former, l'articulation se tordre dans un sens improbable. Mes hurlements étaient si violent qu'ils couvraient même ceux de Emerald, mais je n'avais que faire de la douleur. Je voulais le sortir de là, et je n'avais qu'une seule solution pour cela. Et puis ce n'était pas comme si j'avais l'habitude de finir avec les ailes en lambeau. Un énorme CRACK se fit entendre, je venais de me briser l'os de l'aile moi même, mais visiblement pas encore assez pour qu'il passe sous la barre. Je ne sentais même plus la fraicheur des larmes ou la brulure de la chaleur sur mon visage. Je ne sentais plus que la douleur qui se répandait dans mon corps comme une vague infernale. Je ne savais même pas comment je pouvais encore garder la raison.

Certaines bêtes se rongent la patte quand elles sont prises dans un piège et menacée. Moi, mes liens refusais de bouger malgré tout ce que j'avais pu faire pour tenter de les défaire, alors je me broyais littéralement l'aile. D'ailleurs je ne savais pas s'il restais un morceau d'os entier vu comment je tirais, tout ça ne devait plus qu'être une sorte d'amas informe. Le cuir de mes ailes était à présent recouvert de sang, lacérés de toute part. Mes hurlements redoublèrent quand je sentis l'articulation finit de se tordre, mêlant haine et douleur dans un dernier cris.

L'aile finit par sortir de l'étau où elle avait été placée, se retournant complètement dans mon dos, me donnant une légère sur-épaisseur. Enfin. Mon cou vint se plaqué contre le lien de fer qui me retenait, m'étranglant volontairement et finissant par m'entailler la gorge. Je pouvais de nouveau sentir la chaleur du sang contre ma peau. Un sourire déformé par la douleur se dessina sur mon visage, ma voix se brisait à cause de tous ces cris que j'avais pu pousser et de l'air qui n'allait pas tarder à manquer. Mon regard moqueur et provocateur se planta dans celui de Shade.

- A présent c'est à moi de jouer ! Tu relâches immédiatement Emerald ou j'arrête le jeu ici et à tout jamais ! Et crois moi, je suis capable d'aller bien plus profond. Tu as beau être un excellent soigneur, je doute que tu puisses arrêter une hémorragie si ma carotide se tranche. Les termes sont clairs : Si Emy meurt, je pars avec lui !

Alors Shade, que vas-tu choisir ? Me voir souffrir encore un peu au risque de perdre ton jouet à tout jamais ou me laisser t'humilier pour cette fois ? Nous sommes deux à détester perdre.
La partie continue, mais il serait dommage de conclure immédiatement sur un échec et mat.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Ven 28 Oct - 0:25

Eh bien, ma petite surprise fait son petit effet, la tête qu’elle fait en voyant son ami là-dedans, cuisant littéralement dans son jus, entre la peur, la tristesse, l’horreur et j’en passe, c’est vraiment fantastique, elle va parler, rien que pour espérer sauver cet étalon, ou du moins, abrégé ses souffrances, mais la réaction qu’elle a me surprend un peu, certes je l’ai déjà eu, ce n’est pas la première fois, ainsi que ses insultes, beaucoup de mes prisonniers me les sort afin de me déstabiliser et arrêter le truc.

Habituellement cela me touche pas, car je n’ai que faire de leurs paroles, car ils sont destinés à mourir et qu’ils ne sont pas des personnes proches de moi, mais Ombrage… Cela me blesse fortement, moi aussi je trouve qu’on a beaucoup en comment, qu’on peut devenir amie…. Mais la haine qu’elle a mise dedans, la froideur de son regard, tout en faites, me fait avoir mal, une piqure en plein dans le cœur, alors qu’elle me dit que si je veux l’entendre crier, elle va me donner cela, je n’ai qu’à bien ouvrir mes oreilles.

Attend, tu vas faire quoi exactement pauvre folle ? Bordel, pourquoi tu te débats comme cela contre tes liens ? Avec ce que je t’ai mis sur le dos, tu veux mourir ? Être handicapé à vie ? Arrête ! Ce n’est plus de la torture à ce rythme, mais de l’auto mutilation, horrible et impitoyable, je le regarde faire impuissante sur le moment, cela se passe trop vite et je suis trop surprise, rapidement, avant qu’elle ne s’en aperçoive, je me ressaisie rapidement et fait celle qui apprécie grandement le spectacle, si j’avais du popcorn, je le mangerais surement en sirotant un jus de fruit.

Ces bruits d’os casser, ses cris de douleurs, ses larmes, se sang dégoulinant sur le sol, dans des plic-plic merveilleux, en temps normal, j’adore ce genre de spectacle, mais là, c’est affligeant, non constructif et hors de notre entrainement, bon, je sais qu’elle n’est pas au courant, voulant que ce soit le plus réaliste possible, je n’ai jamais eu un tel comportement avant, quelqu’un ayant assez de tripes pour s’infliger autant de douleur pour je ne sais qu’elle raison en plus, et le plaisir n’en fait clairement pas partie.

Quand elle a fini, s’étant extirpé de ce que j’avais mis sur ses ailes et son dos, non sans blessures sévère, voir même très graves, la voilà qui s’attaque à son cou, se l’ouvrant doucement à l’aide du collier que je lui ai mis, avant de me dire avec un regard moqueur et provocateur que c’est à elle de jouer maintenant, je dois relâcher immédiatement Emerald ou le jeu s’arrête maintenant et à jamais, disant qu’elle se tuerait si son ami meurt.

J’explose littéralement de rire, retirant tout ce que je lui ai mis sur le dos, afin qu’elle ne puisse plus se faire aucune blessure avant de la forcé à s’allonger sur le dos, quitte à appuyer sur ce qu’elle s’est fait et lui faire encore plus mal, me mettant à califourchon sur elle, un regard fou, un grand sourire sur les lèvres, avant de dire, la forçant à ouvrir la bouche, une pince lévitant devant moi pour lui arracher les crocs :

- Tu crois vraiment que ta mort changera quoi que ce soit ? Que je vais libérer et sauvé quelqu’un de déjà mort, si tu écoutes bien, plus en bruit, plus un son, c’est trop tard, durant ton petit mangé, son cerveau a fini de cuire complétement, de plus, j’ai le cœur aussi froid et noir que tu l’as dit, donc tu penses bien que je m’en fiche royalement de tout cela, ne vivant que de la souffrance des autres.


Une fois fini d’arracher ses dents, je commence directement les soins, éteignant le brasier avant de donner un bon coup de sabot sur le taureau pour ouvrir la trappe, le regard, le comportement, enfin tout devient un peu plus doux, disant doucement :

- L’entrainement est fini et tu as échouer, un vrai espion ne se sacrifie pas pour sauver un possible coéquipiers ou quelqu’un qu’il connait, il doit tout faire pour ne rien dire, mais apprendre même en faisant parler celui qui le torture et tout faire pour s’échapper par la suite, car sache que c’est rare qu’on tue au premier interrogatoire, car on doit vérifier les dires de la personne par la suite. De plus, comme tu pourras le voir, rien ne dit que la personne qu’on peut torturer afin de te faire parler soit la vraie.


Soignant le plus gros de ses blessures, lui laissant la place et le loisir de regardé que dans le taureau, c’est un étalon complétement différent qui s’y trouve, ayant simplement étant changé via une illusion des plus parfaite, pour ma part, j’ouvre la porte, laissant un médecin plus expérimenté que moi, finir les soins complets à Ombrage, ayant été mis dans la confidence et prévu exprès pour elle, la batpony va ressortir comme si de rien s’était passé, du moins physiquement, même ses dents vont repousser, avant de quitter la pièce, laissant le nettoyage aux bons soins de la personne habituelle, je dis simplement :

- Une chose aussi, si tu ne veux pas être entrainer sur ce genre de chose, afin de t’améliorer, d’être plus forte, plus résistante, ne le dis pas, surtout si on me le rapporte, je suis du genre à faire dans le plus réel possible et félicitation d’avoir tenu, même si les provocations ne sont pas les meilleures défenses, je te conseille de travaillé sur cela et sur ta façon de faire parler les gens sans qu’il le sache ou s’en doute, même durant un moment pareil.


Et de quitté complétement la pièce, retournant dans mes appartements, oubliant complétement que je porte le collier d’Ombrage encore à mon cou, j’ai besoin d’être seule un moment, qu’on ne me dérange pas toute suite, même moi j’ai mes limites et du repos me fera le plus grand bien.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Dim 30 Oct - 23:08

Mon petit coup de gueule semblait avoir fait son effet, Shade, ne serait ce qu'un instant s'était montée vexée, piquée… et vulnérable. J'en avais tiré une certaine satisfaction, je ne pouvais le nier. Mon coup de sang en revanche n'avait pas vraiment eu l'effet que j'attendais. Shade explosa de rire devant moi, mon premier réflexe fut de grogner, rageuse. Je sentis le poids sur mes ailes et mon dos disparaître avant de me retrouver de force sur le dos, gémissant à cause de la douleur de mon aile. Shade avait un regard démentiel, un sourire effrayant. Je feulais aussi fort que je le pouvais, ma peur me ramenait parfois à avoir des réactions assez primaires, je l'admets, mais je n'avais plus que cela pour me défendre. La pince flotta devant moi. Oh non… j'avais peur de ce qui allait m'arriver.  Shade me cracha au visage que ma mort n'aurait strictement rien changer et que malgré tout ce que j'avais pu faire, Emerald était déjà mort. Que cela l'importait peu.

Non… tous mes efforts auraient été vains… ? J'aurai été encore incapable de le sauver… ? Ma respiration s'accéléra, tout défilait à nouveau devant mes yeux tandis que la pince saisissait ma première canine, suivis d'une douleur vive. Un nouveau cris de douleur retentis. Emerald… toi aussi… tu es mort par ma faute… Je...je ne peux pas le croire… Je poussais un nouveau cris de douleur lorsque je sentis ma seconde canine se faire arrachée, laissant mes larmes ruisseler de nouveau. Les souvenirs de ma mère revenaient brutalement, sans que je ne puisse rien faire. J'étais impuissante, une fois encore… J'étais faible.

Alors pourquoi continuer de se battre ?! Merde ! Pourquoi je luttais encore et toujours ?! J'étais trop faible pour sauver ceux que j'aimais alors pourquoi je n'arrivais pas à me laisser aller, à tout abandonner. Je ne sentais plus ma mâchoire, mais seulement la douleur. Bon sang… j'en avais trop marre… je craquais.

J'ouvrais la bouche, prête a céder sous la torture, à parler pour de bon cette fois. La chaleur brulant cessa, un claquement métallique retenti lorsqu'une sensation apaisante me pris. J'ouvris les yeux, baignés de larmes, le regard surpris. Elle...elle me soignait ? Mais...pourquoi ? Shade me dit avec douceur que l'entrainement était fini, que j'avais échoué. Un entrainement ? Quel entrainement ? Mais de quoi parlait-elle bon sang ?! J'entendais ses explications sans vraiment en saisir le sens, mes larmes ne cessaient de couler mais mon visage n'exprimait plus de la douleur mais une incompréhension totale. J'étais complètement perdue, tout ceci n'aurait été qu'une sorte d'examen éliminatoire ? Tout cela ne serai qu'un test ?

Je tournais la tête vers le taureau d'Erin, l'étalon qui s'y trouvait ne ressemblait pas du tout à Emerald… mais alors qui ? Plus rien n'avait de sens à mes yeux, je ne comprenais plus rien. Tout ce que je savais, c'était que mon coeur lui souffrait le martyr à l'heure actuelle, et que la haine au fond de moi me dévorait toujours autant. Je haïssais Shade en ce moment même plus que je n'avais jamais haïs personne.

D'ailleurs elle s'éloignait de moi, laissant la place à quelqu'un de plus exprimanté surement, et s'apprêtait à quitter la salle, avant de me lâcher que si je ne souhaitais pas devenir plus forte et résistante sur ce genre de chose, j'aurai mieux fait de me taire afin que cela ne lui revienne pas aux oreilles. Alors c'est pour ça ? Mon désir de devenir plus résistante à la torture aurait été le déclencheur de tout cela ? Et elle ne m'avait rien dit ?! Je fulminai au fond de moi, voyant Shade quitter la pièce, me laissant aux sabots de médecin.

Il n'y allat pas de patte morte d'ailleurs, je sentais mon ailes que l'on remetait en place, non sans quelques cris de douleurs de ma part, avant d'être soignée. On apercevait seulement quelques cicatrice et le médecin me mettait en garde que je ne pourrais pas voler avec autant d'aisance qu'avant, qu'il me faudra du temps de repos et de l'entrainement. Habituellement je me moquais des conseils de ce genre, mais avec ce que je venais de vivre, j'allais laisser mon aile une bonne semaine au repos, et je reprendrais le vol de manière douce pour retrouver mon endurance. Mes crocs devraient revenir d'ici quelques jours, super j'allais manger comment entre temps moi ? Pour ce qui était du reste de mon corps, la douleur s'apaisait, ne laissant que quelques traces. On me conseilla de rester ici pour dormir, je refusai l'invitation malgré que l'on insistait. Il fallait que je sois sure et certaine de quelques chose.

Je sortis du château à vive allure, traversant les rues aussi vite que je le pus, même si mon corps meurtrie me rappela vite à l'ordre. Lorsque j'arrivai à la porte de l'Etalon Noir, mes ruades ne cessaient,  avant qu'Emerald ne vienne m'ouvrir la porte, la crinière ébouriffée et l'air mécontent.

- Ombrage t'as pas fini oui ? J'essaye de dormir et l'établissement est fermé !

Emerald était vivant… bel et bien vivant. Je me jetai sur le vieux terrestre, le serrant contre moi, tandis mes sanglots éclataient. Je sentis son étreinte se resserrer sur moi, m'emmenant à l'intérieur de l'établissement. Il me demanda de lui raconter ce qu'il s'était passé. Je tentais de sécher mes larmes avant de lui conter, sans lui donner tous les détails ce que je venais de vivre. Je vis son poil se dresser au fur et à mesure de mon histoire, le regard horrifié. Il fila derrière le comptoir, écrasa quelques pommes les réduisant à l'état de bouillie et me servit un verre afin que je puisse avaler quelques chose. Je finissais de lui raconter les derniers mots de Shade avant de boire un peu. Les larmes avaient cesser, remplacée par la haine dans mon regard. Emerald posa tendrement sa patte sur mon épaule :

- Ecoute gamine, ce qu'à fait Shade n'était surement pas la meilleure chose à faire j'en convient… mais tu l'as dit toi même, tu veux devenir plus forte et ne pas céder à la torture, Shade n'a fait que te tester, voir jusqu'où tu étais capable d'aller… je pense que tu devrais peut-être en discuter avec elle. Cette fille est un monstre, mais elle a peut être un coeur au fond.

Je soufflais, encore en colère mais je commençais à admettre qu'il n'avait pas tord. Shade avait fait les choses en grand, de façon violente, mais je n'allais surement pas être mieux traitée dans une vraie situation comme celle-ci. Je soufflais, laissant la colère s'en aller. Je devais lui parler.

- Avec ce qu'il t'es arriver, il est hors de question que tu dormes dehors cette nuit. Je te fais une place près de la cheminée...mais où as-tu mis ton collier au fait ?
- Mon …, je tâtais mon cou, merde ! C'est Shade qui l'a… au moins il est entre de bonnes pattes…

Il ne me fallut que peu de temps pour m'endormir ce soir là, même si la nuit fut assez courte. Je m'étais levée aux aurores pour rendre visite à Shade. Les choses devaient être mises au clair au plus vite, et je devais retrouver mon bien. Passer la garde ne fut pas une mince affaire à l'entrée du château, surtout que j'avais pris la porte principale. Je voulais faire cela en bonne et due forme. Heureusement, l'un des gardes qui m'avait emmener la veille me reconnu.

- Je...je viens pour euh… J'aurai besoin de m'entretenir avec la princesse...s'il vous plait ?

J'étais toujours aussi maladroite avec les formules de rigueur. Je ne sais si ce fut par amusement de me voir si embarrassée ou par étonnement de me voir encore en vie mais le garde me mena jusqu'à une grande salle, où Shade devait me rejoindre. J'espérais qu'elle accepterai ma requête...tout comme les excuses que je voulais lui présenter.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Lun 31 Oct - 17:24

Ses émotions, se regard, Ombrage a fini par craqué, par être brisé, entre l’annonce de son ami mort, malgré tous efforts pour le sauvé, feulant comme un félin enrager contre moi, quand je la mets sur le dos, avant de pleurer à chaud de larmes et crier quand je lui arrache les dents, je savais qu’elle allait se mettre à parler, à tout me déballer, mais je m’en fiche de ses secrets, de ce qu’elle a à me dire, pour moi le verdict est déjà tombé, Ombrage à échouer lamentablement.

Je ne relève même pas ses regards interrogateurs sur le fait que ce n’était qu’un entrainement, encore moins ses regards haineux et emplie de colère à mon égard, après tout, rares sont les personnes qui me regarde autrement, quand ce n’est pas avec dégout et mépris. Je m’en vais donc d’ici, laissant le médecin finir les soins complets à Ombrage et à une autre de faire le ménage de la pièce, surtout du taureau, pour rejoindre mes propres appartements afin de m’y reposer et surtout me vider l’esprit ainsi que le cœur, les deux sont encore meurtries par les paroles de la batpony.

Ce n’est que plus tard que je me rends compte que j’ai gardé le collier d’Ombrage autour du cou, elle y tient beaucoup au vu de comment elle m’a insulté quand je l’ai pris et mis autour de mon cou. Je dois le lui rendre, mais on m’annonce qu’elle est partie contre l’avis des médecins et mes ordres, je soupire fortement, même si je me doute de l’endroit où elle s’est rendu, après ce que je lui ai montré et fait subir, tant pis, je le lui rendrais plus tard.

Le reste de la nuit se passe plus ou moins paisiblement, si on exclut les cauchemars qui me hante une bon moment et trouble mon sommeil, si bien que quand on vient me réveiller pour m’avertir qu’Ombrage souhaite me voir, j’ai du mal à émergé, il est déjà si tard que cela ? Je demande à ce qu’on la fasse patienter le temps de me débarbouiller un peu.

Je la rejoins donc dans la grande salle, elle semble en forme et ne plus avoir aucune trace de ce qui s’est passé dans ma salle de jeu, en dehors du fait que des canines ne sont pas encore repousser, je ne sais pas trop la tête que j’ai, surement fatiguer ainsi que pas forcément joyeux et souriant, je dois avoir l’air blasé en quelques sortes, je pose un écrin devant Ombrage en lui disant doucement :

- Bonjour Ombrage, tu es reposée ? Je suppose que tu es venu cherché ceci, ton collier, je l’ai fait réparer et nettoyer, le fermoir était sur point de se casser, prend en soin, tu sembles beaucoup y tenir et on doit chérit les souvenirs des personnes qu’on aime.


Une servante m’apporte alors mon petit déjeuner, l’installant sur une table non loin, je la remercie d’un signe de la tête, avant de demander à la batpony :

- Je ne t’invite pas à me rejoindre pour le petit déjeuner, le coup que je t’ai fait hier doit-être rester en travers de ta gorge, comme tout ce qui s’est passé je suppose, si tu as quoi que ce soit à me dire, dit le maintenant.


Je suis prête à encaissé tout ce qu’elle me dira, après ce que je lui ai fait et sans explication d’aucunes sortes, elle a bien le droit de cracher toute sa haine et sa colère maintenant, je rajoute quand même :

- Sache que l’étalon qui est mort durant la séance était un condamné à mort, je t’épargne la liste de ses crimes ainsi que son nom, donc rassure toi l’esprit sur le fait que j’ai possiblement tuer un innocent pour mon manège.


Beaucoup dise que je suis un monstre sang cœur, que je tue tout le monde sans distinction, jument, étalon et poulain, innocent ou pas, cela ne me dérange pas trop d’avoir une telle réputation, même si cela me fait être haïr et détester par le peuple, au vu de comment ils m’ont toujours traité et que ceux voulant être mes amis me poignarde dans le dos, autant être sûre que personne ne souhaite s’approché de moi. J’attends donc de savoir si Ombrage à quoi que ce soit à me dire avant d’aller prendre mon repas et d’aller soigner mes plaies internes qui n’ont pas fini de se guérir durant la sale nuit que j’ai passée.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Jeu 3 Nov - 21:48

Je patientais un moment dans la salle, le garde m'avait laissé seule, parti prévenir la princesse. Il a avait du finir par comprendre que je n'étais pas une ennemie de la famille royale, loin de là. J'en profitais pour m'attarder un peu plus sur l'architecture de la salle. Si le château était sombre et austère à l'extérieur, il ne manquait pas de raffinement à l'intérieur. Quelques portraits du Roi ornaient les murs, j'avais du mal à soutenir son regard, même sur un simple tableau. Et d'en avoir plusieurs autour de moi, cela me fichait la chair de poule. Le garde revint, je me redressais, tentant d'avoir une posture correcte. On me demanda d'attendre un instant, aurais-je réveillé Shade ? Je ne me levais que rarement aussitôt, vivant surtout la nuit, plus pratique pour mon travail. Et évidemment je ne connaissais rien aux habitudes de la noblesse, se lever tôt ou trainer au lit ? Bonne question.

Shade finit par arrivée, visiblement la nuit avait été mouvementée… et surement trop courte. Malgré sa tête quelque peu déconfite, elle gardait une allure fière et pleine de grâce, cette fille m'impressionnait. Elle posa une sorte de petite boite devant moi avant de me demander si j'avais pu me reposer. D'après ses dires, mon collier avait été nettoyé, réparé et me conseilla de chérir ce bijou… si elle savait. J'ouvre timidement l'écrin, Shade ne m'avait pas menti. Mon collier était plus resplendissant que jamais, comme s'il était neuf. Le dé à son centre, mon catalyseur, n'avait pas bougé. Je soupirais de soulagement, il était intact voire même mieux qu'avant. Je me redressais sur mes pattes arrières afin d'attacher mon précieux bijou a cou, le gardant serré contre ma gorge. Je voulais être sur de le sentir contre ma peau, ne pas l'avoir porté un moment m'avait clairement rappelé à quel point il m'était cher.

Une servante arriva avec ce qui devait être le petit déjeuner de Shade. Mon dieu quel plateau ! Jamais je n'avais vu autant de choses ! Je connaissais les marchandises qui arrivaient en bateau à la capitale mais je n'avais jamais pu gouter à tout, il y avait une panière remplie de fruits en tout genre et de toute les couleurs, un véritable arc-en-ciel. Une théière en bronze pourpre trônait, je n'aimais pas le thé mais l'odeur me parvenait d'ici et nom d'un chien ce qu'il sentait bon ! Quand au reste… rêvais-je ou c'était des croissants ? Je ne pu m'empêcher de saliver, chose que je tentais de cacher comme je le pouvais, mais je me connaissais , quand j'avais faim on le voyait tout de suite a mes yeux, et sans mes canines à part de la purée de pomme je ne pouvais pas manger grand-chose…

Shade me demanda de vider mon sac, de sortir ce que j'avais sur le coeur… elle s'attendait vraiment à ce que je lui en veuille encore ? Bon il est vrai qu'en temps normal j'aurai pris mon collier, insulté de tous les noms et partie en maudissant toute la famille royale, mais les paroles d'Emy la veille au soir m'avaient grandement fait réfléchir. J'ouvre la bouche pour parler mais Shade se justifie quant à l'identité de la personne tuée la veille, il aurait bien pu n'avoir que voler un petit pain je n'en avais rien à faire, du moment que l'on ne touchait pas à mes proches…

Visiblement j'avais touché Shade en plein coeur hier, je n'allais pas dire que je n'avais pas faire exprès, j'avais cracher toute ma colère mais à l'heure actuelle je n'étais pas là pour en rajouter une couche.

- Je te remercie d'avoir pris soin de mon collier, il est ce qui me permet de me battre en toutes circonstances...et aussi le dernier souvenir de ma mère, tu as dû comprendre que j'y tenais plus qu'à ma propre vie

Un sourire amusé se dessina sur mon visage, bon sang j'avais craché comme une vipère quand elle me l'avait pris. Je perdis un peu mon sourire, il était grand temps que je passe aux choses sérieuse.

- Shade je euh… je voulais m'excuser. J'ai eu des propos plus qu'injurieux et je sais que je t'ai blessée. Certes la situation n'était pas des plus agréable mais… ce que j'ai dis je n'aurai jamais dû le dire.

Je pris quelques instant pour me reprendre, j'avais besoin de mettre toutes mes idées en ordre.

- Tu n'avais pas tord, j'ai échouée, et de façon ridicule. J'aurai du savoir garder mon sang froid. Il est vrai que je réfléchis plus souvent avec mon coeur qu'avec ma tête, surtout quand il s'agit de personnes qui me sont chères. Je ne veux pas rester sur un échec…

Je soufflais, bon sang j'avais du mal a avouer que je m'étais complètement planté la veille. Enfin, j'avais finalement réussi à l'admettre

- J'aimerai te proposer un marché. Comme je te l'ai dit je ne veux pas en rester là. Mon corps et mon esprit sont encore trop faibles pour faire de moi un ennemi redoutable et une véritable tombe sous la torture. J'aimerai donc pouvoir bénéficier d'un entrainement physique, et psychologique si possible. Pas gratuitement bien entendu, je te propose en échange de mettre mes services a ta disposition et à celle de ton père. Faire tuer quelqu'un par la garde n'est pas toujours très discret, et je ne suis qu'une fille de bas quartier. Cela fera beaucoup moins de bruit si je fais le sale boulot, et crois moi, on ne retrouve jamais les corps, sinon je serais déjà dans une de tes cellules.


J'espérais qu'elle accepterai le marché, être mercenaire de la famille royale lui rendrait service et me permettrait de me faire une bonne réputation, en plus de l'entrainement. Je pourrais peut-être integrer les forces d'espionnage plus tard, pour le moment je tenais à ma liberté. Mais elle me rendrait grand service en acceptant ma proposition.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Ven 4 Nov - 12:12

Comme attendu, la première chose qu’elle fait, c’est de récupérer son bien et de le remettre à son cou, je n’attends pas des remerciements ou autre, en faites, en dehors d’insulte et de venin, je n’attends pas grand-chose d’Ombrage. Quand mon petit-déjeuner arrive, je peux voir clairement les yeux dévoreurs de la batpony, reluquant mon plateau avec faim et envie, je soupire un peu et lui dit doucement :

- Tu peux venir manger avec-moi si tu le veux, malgré tes canines manquantes, tu peux manger grâce à tes autres dents, quitte à ce que je t’épluche et de coupe les fruits moi-même pour te faciliter la tâche.


C’est le moindre que je peux faire, si cela peu adoucir un peu sa haine et sa colère envers moi, surtout qu’on m’a apporté bien plus que d’habitude, surement parce qu’ils ont pensé qu’Ombrage allait manger avec moi, je ne vais rien dire sur l’initiative, je n’ai pas précisé si elle manger ou pas avec moi. Après avoir fini de parler, laissant la parole à Ombrage pour vider son sac sur ma personne, je ne suis plus que surprise, bien plus même, au point que je lâche la tasse que j’avais prise avec ma magie, la laissant se brisé sur le sol, quand la batpony s’excuse pour ce qu’elle m’a dit durant la séance, sachant pertinemment qu’elle m’a blessé, et que, malgré la situation du moment loin d’être agréable, jamais elle n’aurait dû dire de telle chose.

Je suis tellement sur les fesses, pour ainsi dire, que j’ai à peine calculer ses remerciements juste avant pour son collier, avec l’aveu que c’est un souvenir, un précieux souvenir de sa mère et qu’il s’agit aussi de son catalyseur pour sa magie, car je vois mal comment un collier peut servir au combat en dehors de cela. Ombrage continue sur le fait que je n’ai pas tort, elle a échoué de façon ridicule, n’ayant pas pu garder son sang-froid, m’avouant réfléchir plus avec son cœur et ses sentiments, qu’avec sa tête, encore plus quand des personnes qui lui sont chère entre en ligne de compte, mais la batpony ne souhaite pas rester sur un échec.

Comment ça ? Tu veux refaire des séances de ce genre ? Pas maintenant du moins, même tu es soignée complétement, on doit les espacer pour éviter des blessures irréversibles et permettre à ton esprit de retrouvé son calme complet. D’ailleurs, elle me propose un marché à ce sujet, en échange d’un entrainement physique et psychologique, elle se propose de faire le sale boulot de la couronne, de devenir notre mercenaire particulier, avançant mille arguments et en quelques sortes, son cv personnel.

Je la regarde, de haut en bas, ayant ramasser la tasse durant ses explications, la jaugeant un peu et surtout sa détermination, m’approchant d’elle par la même occasion avant de lui dire :

- Tu es sûre de vouloir cela ? Car je ne suis pas du genre tendre comme professeur, mais tu as l’air décider et déterminée, j’accepte donc ta proposition, même si tu seras plus sous mes ordres que ceux de mon père. Tu n’auras pas toujours moi pour tes entrainements, surtout pour la partie physique, mon garde personnel sera ton instructeur principal et me fera des rapports sur tes progressions, l’avantage, c’est qu’il est un griffon, il sera un meilleur professeur que moi vis-à-vis du fait que tu peux voler comme lui.


Je me détourne d’elle, allant doucement m’installer pour continuer à parler et me préparer de quoi manger véritablement :

- Pour la partie psychologique, se sera surtout avec moi et plus rarement, avec les autres bourreaux des donjons, je donnerais des consignes très clair dans ses cas-là, surtout pour tout ce qui est de la torture sexuelle, même s’il y a de forte chance que cela t’arrive en situation réel et que je vais te préparer mentalement pour cela via des illusions, tu n’en subiras jamais physiquement, je refuse de genre de chose sur une femme.


Autant être franche et la rassurée sur beaucoup de chose, je sais que malgré mes ordres, les bourreaux profitent parfois de la situation pour tirer un coup, Ombrage ne devra en aucun cas subir ça, même protéger, chose qu’il y a peu de chance d’arriver, je ne souhaite pas qu’elle tombe enceinte par ma faute. Je lui sers une tasse de thé, ainsi qu’à moi-même, si elle souhaite finalement m’accompagner pour le repas, malgré ce que je lui ai fait hier, avant de dire, d’une voix plus basse et un peu cassé :

- Et pour tes paroles, celle que tu as dites hier en pleine séance, tu n’as rien fait de mal véritablement, cela a juste rouvert des plaies que je ne cesse de refermer au fils des jours, si ce n’était pas toi, quelqu’un d’autres les aurait rouvertes après tout, c’est le ressentie général que tu as exprimé, je ne suis qu’une jument sans cœur, sans moral et sans véritable vie, ne vivant qu’à travers les autres si elle ne veut pas disparaitre à jamais, c’est ma façon de survivre dans ce monde qui m’a rejeter dès la naissance.


Oui, je parle un peu à cœur ouvert, mais elle a le droit de savoir non ? Car ce n’est pas un secret, malgré que je le cache derrière un masque de froideur intense et d’actes aussi noir que les abysses, je reste qu’une orpheline rejeter par ses parents biologique et qui a eu la chance de pouvoir vivre dans l’ombre d’un roi qui me voit plus que comme un boulet à sa patte. Je soupire un peu et regarde le fond de ma tasse avant de commencer à le boire doucement et de grignoter un peu, posant un peu mon regard sur Ombrage, posant simplement une dernière question avant de reprendre mon repas :

- Sinon, le programme te convient ou pas ? Que je puisse préparer tout cela plus en détails et profondeur, je suppose que je peux te contacter chez ton ami tavernier si j’ai besoin de toi ?




_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Ven 4 Nov - 18:35

Shade me proposa de manger un peu avec elle, je n'allais cracher là-dessus, surtout que tous me semblaient succulents. Visiblement elle ne s'attendait pas pas du tout à ce que je lui présente mes excuses, échappant sa tasse sous mes yeux ; que je n'eus évidemment pas le temps de rattraper, il faut dire que je ne m'attendais pas à une telle réaction ; et se brisa sur le sol. Shade avait au moins pris le temps de m'écouter avec attention, je la voyais me dévisager de haut en bas, j'avais l'impression d'être mise à nue, analysée. Je détestais ce genre de chose mais je tentais de ne pas me montrer trop gênée, même si au fond de moi, j'avais juste envie de me cacher avec n'importe quoi.

Shade me demanda si j'étais sur de vouloir continuer ce genre d'entrainement, je bombais le torse et relevais la tête, plus déterminer que jamais. Elle finit par accepter ma proposition. Ouf ! Je sentis un poids s'ôter de mes épaules. Au moins j'aurais un excellent professeur, certes surement extrêmement sévère mais j'allais avoir un entrainement de qualité. Shade m'expliqua que son garde du corps allait être mon principal entraineur puisqu'il était un griffon. Arg, moi et la fierté des griffons… j'allais devoir me soumettre à ça ? L'idée ne me réjouissait pas le moins du monde mais je n'allais pas avoir le choix, des sacrifices s'imposaient si je voulais progresser. Je travaillerais donc surtout la partie psychologique avec Shade. Voilà qui était intéressant, Shade connaissait mes points faibles j'allais donc pouvoir travailler tout ça… j'allais en tirer pofit pour mon métier, surtout que j'étais à présent au service de Shade ...et éventuellement du roi.

Lorsque Shade me parla de me préparer à d'éventuelles tortures sexuelles, un frisson me parcourus, mes membres tremblaient. Elle tentait de me rassurer, apparemment tout cela ne serait que de la simulation,  mais au fond c'est ce genre de torture que je craignais le plus. Peut-être devrais-je lui dire que je n'avais jamais eu aucune expérience sur ce point, j'étais encore vierge, même si j'avais déjà bien failli passé à la casserole avec tout ce qui trainait dans les rues. Lui dire maintenant lui ferait peut-être croire que je me dégonflais, autant attendre d'être devant le fait accompli pour lui avouer, même si elle devait s'en douter un peu.

Shade me servit un thé, ça aussi il allait falloir s'y habituer. Je pris une gorgée, bon ça restait de l'eau chaude aromatisée pour moi mais ce n'était pas horrible non  plus. Je saisis une pomme et m'apprêtais à croquer dedans, sans mes canines ça allait être drôle, quand mon hôte entama le sujet douloureux de la veille. D'après elle je n'avais fait que r'ouvrir d'anciennes plaies, lui rappelant ce que la majorité pensait d'elle, que c'était sa façon d'affronter cette vie qui l'avait toujours rejeter.

Ces mots me touchèrent, il est vrai que Shade n'avait jamais connu réellement le bonheur, Sombra étant loin d'être aimant et n'ayant jamais connu la chaleur maternelle.  Certes elle avait toujours vécu dans le confort que peut procurer la vie royale, mais l'essentiel elle ne l'avait jamais reçu. Pas étonnant qu'elle soit si froide ! En même temps ses parents l'avait abandonner et son père adoptif était plus froid qu'un iceberg à Sibearia. Elle s'était confiée à moi, je le prenais comme un gage de confiance.

Shade me demanda si le programme me convenait, et ou elle pourrait me demander en cas de besoin. Pour le moment tout cela m'importait peu, Shade avait été mon bourreau, elle resterait ma princesse mais elle était avant tout une amie...peut-être la seule véritable amie que j'avais en dehors de la gente masculine. Je posais ma tasse sur la table et vint enlacer Shade, sans un mot. Parfois ne rien dire est bien plus apaisant que toute les paroles du monde. Je me doutais que Shade ne se laisserait pas aller devant moi mais parfois un simple geste de tendresse peut se montrer réparateur. Il était peut-être encore trop tôt pour que je partage mon jardin secret avec elle mais je finirais par lui montrer un jour.

Je la lâchais, sans chercher à voir sa réaction. Revenir aux choses sérieuses n'était pas franchement facile après cela mais bon… il fallait bien s'y remettre.

- Le programme me convient en effet, j'aurai juste besoin de savoir à partir de quand commencera cet entrainement. Pour ce qui est de me contacter, Emerald pourra me tenir au courant régulièrement. Mais bon si tu veux éviter d'entrer dans ce genre d'établissement, j'ai un indicateur. Il ne bouge que rarement, toujours sur les quais, près des étales de fruits. Son nom est Soul Silver, mais je préfère te prévenir d'avance, Silver est aveugle.

Je pouvais très bien comprendre que Shade voulais qu'on évite de de la reconnaître pour ce genre de demande. Mes précisions faites, je retournais à ma pomme, profitant que l'on m'offre un repas gratuit de si bonne qualité, ce qui n'arrivais pas tous les jours, en attendant de savoir si Shade avait d'autres recommandation à me faire.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Sam 5 Nov - 22:31

Ce frisson, ses jambes tremblotantes, je les reconnais entre mille, ce sont les signes d’un malaise vis-à-vis de la torture sexuelle et j’ai une petite idée sur ce malaise, je vais devoir lui en parlé si cela se relève être vrai. Mais ce n’est pas une question a abordé toute suite, cela se fera en temps voulu, Ombrage accepte mon invitation et boit même le thé que je lui sers, malgré que je voie clairement et même la première fois, que c’est loin d’être ce qu’elle aime en boisson chaude.

Après mon moment « émotion » on va dire et quand je lui demande si le programme lui convient, je n’ai aucune réponse, mais encore quelque chose à laquelle je m’attendais pas du tout, Ombrage vient me faire un câlin, un vrai, chaleureux et sincère… Cela fait si longtemps que l’on ne m’en a pas fait, je ne me souviens même plus et avait presque oublier cette douce chaleur, je retiens avec difficulté une larme devant ce geste si spontané, elle m’en veut vraiment plus pour tout ce que je lui ai fait ? Elle me pardonne ?

Je sèche vivement cette larme une fois qu’elle me lâche, ayant quand même un petit sourire sur le visage, qui doit me changer un minimum, je souris tellement rarement de façon si chaleureux et sincère comme cela, enfin, j’espère que c’est cela et non un sadique ou je ne sais quoi d’autres que j’ai habituellement. Après ce nouveau moment émotion, reprenant sa place face à moi, Ombrage reprend la discussion en me disant que le programme lui convient parfaitement, ayant seulement besoin de savoir quand il va commencer exactement et de me donner de contact si je souhaite la joindre, Esmerald, le tavernier, mais si je n’ai pas envie de me risquer dans son établissement, afin de ne pas être reconnu, je peux aussi aller voir sur les quais un certain Soul Silver, qui ne bouge que rarement de là-bas, et pour cause, il est aveugle.

Entendu, je prends bonne note, je commence doucement à manger, faisant voler un calepin jusqu’à moi avant de commencer à écrire dessus, répondant à Ombrage :

- Surement dans deux ou trois jours, le temps que tu te reposes véritablement et complétement de ce que je t’ai fait subir, ainsi que de préparé complétement tes premiers séances d’entrainements, tu vas voir, Léo est un très bon professeur et contrairement à ce que tu pourrais pensé, il n’a pas la fierté mal placé des griffons, même s’il n’est pas forcément le dernier à se vanter de ses petits exploits personnel, mais si tu es meilleur que lui sur quelque chose, il ne le prendra pas mal et sera même content, sans compté que cela le motivera à devenir encore plus fort.


Je commence à marquer les grandes lignes de ce qui va être fait, afin qu’elle soit quand même un aperçu, continuant à parler en mangeant de temps en temps :

- Je vais mettre quand même au courant du fait que tu es encore en phase de récupération, surtout pour tes ailes, il te fera surement des exercices de renforcement musculaire et de rééducation dans un premier temps avant d’entamer les vraies leçons de combat, que ce soit à distance et au corps à corps, en plein vol ou sur terre. Si tu veux, je peux rajouter des cours en poison et drogue que l’on fera ensemble….


Mais pour prévoir véritablement toutes mes leçons plus en profondeur durant les prochains jours et au fil des entrainements, je suis obligée de lui poser la question :

- Pardon d’être indiscrète, mais j’ai vu ton malaise quand j’ai parlé des simulations via illusions pour les tortures sexuelle, mais tu ne serais pas vierge par hasard ? Cela n’est pas une faiblesse en soit, pour tout te dire, je le suis aussi, les hommes qui m’approche sont en général des gros lourds qui pensent qu’à ma couronne et à se faire une princesse, enfin, quand ils ont pas peur de se faire couper l’engin, ce qui arrive quand ils sont trop entreprenant malgré mes mises en gardes.


Je soupire en rougissant un peu, je n’arrive pas à croire que j’ai dit cela, mais passons, je veux surtout lui montrer que ce n’est pas honteux, je continue sur ma lancé :

- Tu es peut-être du genre romantique, à vouloir la donner avec l’étalon ou la jument que tu aimes, mais malgré tout, je te conseille de la perdre rapidement avec cette personne avant de te risquer dans des missions importantes avec risque la capture, pour ne pas la perdre lors d’un viol de torture car sache que se sera pas forcément un sexe d’étalon qui te la prendra, mais ce n’est qu’un conseil, tu n’es pas obligée de le prendre.


Voilà, c’est dit, c’est surement très cru, mais je ne veux pas la berner d’illusions sur le fait qu’aucun bourreau est assez gentil pour ne pas avoir recourt à ce genre de chose, surtout si la jument est loin d’être moche, je sais que les autres bourreaux des donjons le font parfois, malgré le fait que je n’apprécie pas cela, même si je suis mal placé pour dire ça étant donné que j’utilise une certaine forme de torture sexuelle sur les hommes. J’attends sa réaction à ce sujet, qu’elle affirme ou pas ce que j’avance, ce n’est pas mes oignons après tout, finissant les brouillons de ce qui l’attend pour le lui donner, ainsi que la date de commencement des entrainements.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   Lun 7 Nov - 23:06

Depuis que j'avais pris Shade dans mes bras, un petit sourire était présent sur son visage. Mais un vrai sourire, pas malsain ou forcé, un sourire heureux, vrai. J'étais heureuse d'avoir pu l'apaiser un peu. Shade écouta mes explications et je vis un calepin virevolter devant moi avant de se placer devant elle, lui servant à prendre quelques notes visiblement. Shade m'expliqua que l'entrainement physique commencerait d'ici quelques jours seulement. Déjà ? Je m'attendais à devoir attendre plus de temps mais soit, le plus tôt sera le mieux. Il était vrai que je devais récupérer un peu, donc je devais me mettre véritablement au repos… zut ! Qu'est ce que j'allais faire de mes journées alors… je trouverais bien de quoi m'occuper un peu avant d'attaquer le plus dur avec ce...Piaf, euh griffon. D'après la princesse, il n'était pas si fier que ça, reconnaissant que l'on puisse être plus fort que lui y trouvant même une certaine source de motivation. Bon dans ce cas, peut-être que la chose ne serait pas si terrible.

Shade mangeait en même temps, je ne m'en privais pas non plus. Elle m'expliqua, entre deux bouchées, que Léo serait au courant de mon état actuel et que l'entrainement serait d'abord une phase de rééducation et de re-musculation des ailes, il est clair que j'en avait besoin. Mais la partie combat viendrait par la suite. Tant mieux, je savais me battre sur terre comme en plein air, même si était un peu moins à l'aise pour être franche, mais le corps à corps n'était pas mon fort, en apprendre un peu plus sur cela pourrait -être utile, surtout si je me retrouvais sans mon catalyseur… J'aurai toujours moins d'habilité avec le corps à corps qu'un spécialiste ou que quelqu'un qui avait la dextérité de manier les armes de façon rapprocher. Elle me proposa un petit entrainement à tous ce qui était poison et drogue, ma foi…

«  Il est vrai qu'en apprendre plus sur les différents poison et drogues qui existent pourrait s'avérer utile, et puis je te fais confiance à 100 % à présent, donc volontier, j'apprendrais avec plaisir »

Shade en vint à la question fatidique : ma virginité. Aïe, je grimaçais un peu à l'entente de la question. Elle tenta de me rassurer, comme quoi cela ne serait pas une faiblesse, j'entend bien que ce n'en ai pas une, cela fait aussi partie de ma fierté d'avoir pu rester pure malgré le nombre de pervers rodant dans les rues de la capitales, avide de chair fraiche. Moi, ils ne m'avaient jamais eu ! Elle m'avoua qu'elle était comme moi, sans réelle expérience de cet ordre, et que le peu d'étalons qui avait tentés de forcer un peu la chose avait finit avec une partie en moins. Je ne pus m'empêcher de rire à cela, la chose était assez comique à mes yeux. Les joues de Shade rosirent un peu, rien de bien étonnant, elle ne devait pas vraiment avoir l'occasion de parler de ce genre de chose ici.

Elle enchaina,  m'expliquant que rester dans une idée de romantisme n'était pas foncièrement une bonne idée, que perdre ma fleur au plus vite éviterait de la perdre dans de mauvaise condition, ce qui me traumatiserait plus qu'autre chose. Je comprenais sa mise en garde, il est vrai que je risquais de tomber sur des bourreaux pas forcement très moraux, risquant ce genre de chose. Mais je ne voulais pas non plus devoir changer du tout au tout pour devenir une espionne. Je risquais ma peau, mais j'apprendrais à rester muette malgré le risque, je savais que Shade ferait en sorte que ce genre de gaffe ne se face pas.


« Je te remercie du conseil, mais me donner sans réfléchir signifierait aller contre ce que je suis vraiment. Je préfère prendre ce risque et rester moi même plutôt que de choisir la sécurité et ne pas me sentir bien dans mon corps. Je me réserve à celui que j'ai choisi, même si je risque de perdre cela de force… c'est un risque que je préfère prendre »

Un sourire tendre se dessina sur mon visage. Oui, je me réservais à celui que j'avais choisit...et si elle savait quel était cet étalon je pense que je ne donnerais pas cher de ma peau. Mais passons. Cette entrevue avec Shade m'avait fait le plus grand bien. Je prenais donc ces recommandations avant de me lever. Il était temps pour moi de regagner la taverne, afin de tenir Emerald au courant de tout cela. Il serait le seul au courant, je ne tenais pas à ce que le bruit se répande et mon cher barman savait tenir sa langue.

«  Je te remercie de tout coeur Shade, j'en aurais appris sur moi en deux jours plus qu'en 19 ans je pense. Tu sais où me trouver en cas de besoin. Et ne t'en fais pas, je suivrais les directives de Léo à la lettre, ce sera pour moi une occasion de savoir aussi ce qu'est la discipline »

Je m'inclinais devant elle, sans trébucher ou tituber cette fois. Me relevant doucement avant de lui tourner le dos, je m'apprêtais à quitter la salle avant d'ajouter :

«  Shade. Peu importe ce que la majorité pense, ou même ce que ton père peut penser. Laisse les aller se faire voir, reste toi-même. Reste celle que tu es vraiment, seuls ceux qui sauront vraiment t'apprécier méritent d'être proche de toi. Le reste, ne t'en occupe pas… Si je devais changer pour tous ceux qui m'entourent, je serais déjà morte dans la rue un bon nombre de fois. Mais comme tu me l'a dit plus tôt, tout ceci n'est qu'un conseil...Votre Majesté»

Un petit clin d'oeil accompagné d'un sourire en coin comme à mon habitude, je quittais la salle le coeur plein d'espoir. Dans quelques jours une nouvelle aire commençait pour moi. La petit Ombrage faible et vivant dans la misère, je la laissais loin. Mon crépuscule était derrière. Une nouvelle aube était devant moi.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jeu pas si innocent (ft. Shade) /!\ - 16 ans !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» Présentation : Pierre, papa de Shade
» Glaze et Shade
» La bulle du Pape Innocent XII se rapportant à Brasparts
» Le divertissement est peut-être enfantin mais tellement innocent... Beaucoup de gens l'ont oublié.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Bad Lands-
Sauter vers: