Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blue Brain
avatar
Solar Empire

Messages : 344
Age : 18

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 11
Expérience:
57/110  (57/110)

MessageSujet: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   Mer 26 Oct - 23:49

Je suis ton autre PARTIE 1

Il fait noir, je ne vois plus rien. Ce n’est pas comme si je me retrouvais dans un lieu vide et sans lumière, plutôt comme si rien n’atteignait mes yeux. Idem pour mes autres sens, je ne perçois aucun stimuli venant de mon système nerveux. Je suis seul avec moi-même. Nous sommes seuls avec nous-mêmes. Et j’en connais un qui va pas trop apprécier ça…

Spoiler:
 

Champ de bataille rempli de cadavres proche d’une chaîne de volcans en éruption, quelques météores atterrissent par endroits:
 


J’ouvre les yeux, il semblerait que je puisse à nouveau acquérir des données par mes sens. Je peux réfléchir correctement maintenant. Je me sens encore un peu engourdit mais… J’ai envie de pomme…

Je me regarde, pourquoi je suis violet ? Pourquoi j’ai des ailes et… Ce pendentif… Je suis Ombrage ?! Qu’est-ce que c’est que ça ?! Comment c’est possible ?! Si jamais je trouve le responsable de tout ça je l’étripe après qu’il ait fait le processus inverse ! Mais avant ça… Je dois trouver la raison de ma présence en ce lieu plus que suspect…

En effet je peux voir que je suis dans une espèce de donjon, il y a très peu de lumière parce qu’il y a une torche à chaque douzaine de mètres environ seulement. On peut voir quelques plaques de verre au plafond mais bizarrement on ne peut pas voir à travers, comme si elles étaient teintées. Très étrange… On peut voir des fenêtres teintées aussi sur des murs, ils sont sous barreaux mais je m’y approche pour toquer dessus. Ça ne fait pas un bruit de verre habituel, comme si il avait été plastifié. Ils avaient peur qu’on les brise ? Pourquoi on aurait intérêt à les briser ? Vraiment très étrange…

Je m’étire pour tester mes capacités de souplesse avec ce nouveau corps d’empreint. Mais qu’est-ce qu’elle faisait d’autre que manger des pommes ? Jamais elle ne faisait d’exercice ? Je n’arrive pas à faire le quart de ce que je faisais avec mon propre corps… Je ferais mieux de m’y mettre dans le doute ça ne coûte rien. Gagner quelques degrés de possibilités n’a jamais fait de mal surtout que je ne sais pas dans quoi je suis fourré. Et si je devais me battre ? J’ai pas trop entendu parler des donjons mais à ce que j’en sais je pourrais très bien devoir me défendre contre un monstre. Si seulement je savais manier la nécromancie… C’est bien ma veine… Surtout que j’ai des ailes dont je ne sais pas comment les utiliser pour voler. Je vais devoir m’en servir uniquement comme arme alors. Pas le temps d’apprendre à voler pour le moment.

Mes exercices de souplesse réalisés, je décide de visiter le donjon. J’ai bien gagné en souplesse mais bon ce n’est que le tiers de mon habitude. Et c’est bien parce que je suis à chaud… Je sais comment bouger mes nouvelles ailes mais toujours pas comment voler.

« Il y a quelqu’un ? Vous m’entendez ? » Bien fort pour être entendu.

Je longe le mur à ma droite qui apparemment est courbé et ne contient pas de couloir. N’y aurait-il aucune issue ? J’essaie d’imaginer l’envergure du donjon en prenant en compte la courbure du mur. Ce couloir serait donc un cercle fermé ? Comment j’ai pu arriver là alors ? Il y aurait plusieurs étages ? Je ferais mieux de vérifier. L’autre mur aussi est courbé mais reste parallèle à celui de droite. Il y a des couloirs à certains endroits dont quelques uns mènent vers une pièce. Toujours la même. Je me cartographie le donjon puis me dirige vers la pièce principale.

Une pièce simple, ce n’est pas le confort cinq fers mais c’est amplement suffisant pour moi. J’espère juste que ce sera pas trop dur pour ce corps… Mon mental est certes entraîné mais le corps n’est pas le même désormais. Je vais devoir faire avec…
Je peux voir une armoire avec des vêtements à l’intérieur, ça fait vraiment bizarre de se dire que l’on va devoir porter des vêtements féminins au lieu de vêtements masculins. Un petit frisson me traverse cependant. Aurais-je la fièvre ? Je ne sais pas pourquoi mais je me sens irritable maintenant… Observer plus attentivement la pièce devrait m’aider à me calmer…

Il y a une petite table avec un repas pour deux servi de manière un peu rustique. Assiette en métal, couverts en métal, verre avec un pichet aussi en métal… Le strict minimum. Pourquoi un repas pour deux ? Je ne serais pas seul ? Pourquoi je veux être seul au point de tuer d’un coup ? Je dois me concentrer sur la pièce pour rester calme.
Il y a deux lits aussi. Ils ressemblent au lit de ma cabane mais ne m’ont pas l’air aussi douillets. Il y a un jeu de société sous l’un d’eux. Ça s’appelle « Poursuite Triviale ». J’aime bien ce jeu mais à deux je doute qu’il soit vraiment appréciable… Surtout avec ce maux de tête qui commence sérieusement à me taper sur les nerfs… Pourquoi je me sens si mal ?!

_____________________________________________
As-tu tout perdu ?
As-tu gagné de la puissance à ce prix ?
Assumes-tu ta puissance ?
Assumes-tu ton passé ?

Alors ne regrette rien et achève ton objectif. Je ne serai peut être pas loin.
Profites bien de ton piédestal. Je ne serai pas loin.
Plus grand tu seras, plus grande sera ta chute.

Que penses-tu de la liberté ?

Yarev THEME
Spoiler:
 


Ogan THEME
Spoiler:
 


Lima THEME
Spoiler:
 


All-in THEME
Spoiler:
 


Normal fighting THEME
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   Jeu 27 Oct - 22:37

J'avais comme le sentiment d'être dans une sorte de vide, froid, sans aucun être vivant aux alentours. Cette sensation… étrange, j'avais l'impression de l'avoir déjà vécue. J'avais une sensation étrange, celle de ne pas pouvoir bouger. Serais-je en plein rêve ? Surement, les rêves lucides étaient pour moi devenu habituel. Il était temps que le réveil se fasse. Certains disent que nos rêves finissent tôt ou tard, que c'est au réveil que le cauchemar arrive. Je n'y avais jamais cru. Pourtant j'avais une drôle de sensation. J'étais allongée sur un sol froid, sec. Mes yeux, je ne voyais quasiment rien. Bizarre, habituellement j'aurai su me repérer dans une telle obscurité, alors pourquoi aujourd'hui je me sentais comme... aveugle.

Quelle heure était-il ? Quel jours étions-nous ? Ma mémoire me jouait des tours… Je voulus me relever, engourdie, la tête lourde. Tiens ? Pourquoi je ne sentais pas ma mèche me chatouiller le museau ? Mon regard se posa sur mes pattes. Avec si peu de lumière je n'étais pas sur mais… Ma robe semblait avoir changé de couleur. Impossible, je devais divaguer. Et pourquoi me sentais-je si mal… Je ne me souvenais pas d'avoir bu… d'ailleurs je ne me souvenais de rien.

Une légère lueur se dessina au loin, je decidais de m'en approcher. Mon corps me semblait plus léger qu'une plume, je ne m'étais jamais sentie aussi souple, légère, ma démarche était presque féline. J'atteignis ma source de lumière une torche visiblement, trop haute pour que je puisse l'attraper. Je voulus étendre mes ailes pour m'envoler un peu, atteignant ainsi la torche. Mais rien. Je ne sentais même plus mes ailes, comme si on me les avait…
Mon regard se posa sur mes pattes a nouveau, mais cette fois je les distinguais. Bleue. Elles étaient bleues ! Bordel mais qu'est ce qui se passait ?! Je sentis mon coeur s'emballer, des sueurs froides me dégoulinant le long du dos. Il fallait que je me vois, il fallait que je sache ce qu'on avait fait à mon corps !

J'avançais du plus vite que je pouvais, tâtonnant un peu car j'avais comme perdu mon sonar. J'avais besoin de trouver quelque chose qui pouvait réfléchir mon image. Je tentais de rationaliser la chose, peut-être que tout cela n'était qu'une farce, peut-être n'était-ce rien de grave… pourtant j'étais terrorisée par ce qu'il m'arrivait. Ma tête commençait à me faire mal, et l'angoisse montait en moi plus vite que je n'aurais jamais ou l'imaginer.
Je m'arrêtais un instant, j'avais l'impression de tourner en rond, et j'étais à bout de souffle. Bon...si je ne pouvais pas me voir je devais trouver des indices sur ce corps qui m'était étranger, et que j'avais pourtant le sentiment de connaître. Je passais ma patte dans ma crinière, que je pus apercevoir. Noir ébène visiblement, la lueur de la flamme au dessus de moi ne m'aidait pas beaucoup. Mes flancs étaient dépourvus d'ailes comme j'avais pu le comprendre. Je tâtais le sommet de mon crâne, et je pus sentir une sorte de protubérance. Une corne ? J'aurai le corps d'une licorne ? Je cherchais dans ma mémoire à qui pouvait appartenir ce corps. J'avais du mal à réfléchir, ma tête me faisait atrocement mal, me rendant irritable. Je râlais après moi-même, et il n'aurait pas fallu que quelqu'un me tombe sous le sabot. Soudain tout s'éclaira. Blue Brain. J'avais son corps...mais comment ? Pourquoi ? Et mon corps, qu'en était-il?

J'avais tant de questions qui demeuraient sans réponses… Tout est-il que si j'avais son corps… soit il devait être ici avec sans doute un autre corps, soit il lui était arrivé quelque chose… cette possibilité me fit trembler d'effroi. J'aimais Blue plus que n'importe qui, et la seule idée que je pouvais le perdre… Je devais penser à autre chose avant de devenir complètement folle. Je continuais à longer les murs, cherchant à voir à quoi ressemblait cette endroit. Le couloir menait dans différentes pièces mais toujours dans le même sens, comme si j'étais dans une boucle. D'autres couloirs se présentaient parfois à moi, à distance régulière et se dirigeants tous au même endroit.
Peut-être finirais-je par retrouver ce cher Blue. Je changeais de coté du mur, pouvant enfin apercevoir une fenêtre. Ouf, enfin ! J'avais peut-être trouver une échappatoire à ce cercle infernal… En vain. La fenêtré était vitrée, renforcer avec des barreaux, on ne pouvait pas s'en échapper. Comment avais-je pus atterrir ici ?  La colère monta, je frappais mon sabot contre le mur avant d'être submergée par une vague de panique, me lançant une crise de larme. Mais bon sang pourquoi….pourquoi m'avait-on fait cela ?!

Un bruit me sorti de la panique. Comme si on appelait. Je tendais l'oreille, mais rien ne vint à nouveau. Mais j'en étais sur ...j'avais bien entendu un bruit.

«  Eh oh! Je suis là ! Vous m'entendez.. ? »

Le silence fut ma seule réponse, non...je serais devenue folle… ?

«  Par pitié… répondez… Pourquoi je suis ici ? Qu'et ce qu'on m'a fait… ? »

Des nouvelles larmes coulèrent, la peur au ventre, je m'effondrais sur le sol, atterrée et dans une angoisse morbide.

«  Blue... »

La seule chose qui brisait se maudit silence n'étaient que mes sanglots. J'avais froid et peur, comme je n'avais jamais eu peur. Mais rester ici ne servirais à rien. Je me relevais rejoignant le mur et avançant jusqu'à trouver un couloir. Je pus sentir le creux se dessiner dans le mur. Enfin. Sans réfléchir, je pris ce couloir, encore plus sombre que le précédent. Le fait que je ne voyais plus rien me terrorisait encore plus mais je ne devais pas m'arrêter, au moins trouver un endroit. A force de tâtonner mes sabots heurtèrent quelque chose qui fit un son plus creux. Il devait y avoir une salle derrière.
Je poussais la porte de toute mes forces, et fut éblouie par la luminosité de la pièce. Enfin j'allais pouvoir y voir quelques chose. La pièce était grande, avec le nécessaire pour y vivre. Mais, lorsque je le vis, mon sang ne fit qu'un tour. Comment était-ce possible ?

Mon corps se tenait debout, dans cette pièce, et je n'en était pas le possesseur. Blue… serais-ce toi ?

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Blue Brain
avatar
Solar Empire

Messages : 344
Age : 18

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 11
Expérience:
57/110  (57/110)

MessageSujet: Re: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   Mer 2 Nov - 1:57

Je suis ton autre PARTIE 2

Des bruits de pas se font entendre, ils semblent plutôt bien étouffés. Ils me rappellent les miens jadis mais sont beaucoup plus audibles cette fois, comme si l’audition des batponys était largement plus… comment dire… amplifiée ? Maintenant que j’y pense j’entends plus de sons qu’avant. Les pas se rapprochent, difficile d’estimer la distance je ne suis pas encore habitué à cette ouïe. D’autant plus que si il se trouvait que mon corps était bel et bien derrière cette porte sa démarche était différente de la mienne puisque même un batpony avait du mal à m’entendre sans se concentrer. Je ne serais pas le seul avec un corps différent du mien… Ce serait Ombrage ?

Les pas cessent tandis que la porte bouge, son grincement me gêne un peu avec ce mal de crâne qui me saoule. Je me vois alors pousser la porte… Bien deviné. Ça me fait vraiment bizarre de me voir ainsi mais je m’y attendais un peu à ce que j’ai pu analyser. Je peux lire une expression de surprise sur mon visage qui est beaucoup trop importante pour être anodine. C’est bel et bien Ombrage qui contrôle mon corps.

« Ombrage ? C’est moi, Blue Brain. As-tu une idée de ce qu’il se paaah ! »

Je prends ma tête et me penche en avant tellement la souffrance est grande.
Mon… mal de crâne ! J’ai mal ! Je ne peux ignorer cette souffrance ni même l’amoindrir… Pourquoi ?! Pourquoi ?! Que dois-je faire ?!
Je grogne en cherchant à me calmer… sans réussite.

« Qu’est-ce qu’il se passe bordel ?! »

Je n’entends plus rien si ce n’est des acouphènes. Ma vision se trouble. Non pas encore ce vide ! Je refuse ! Rien ne peut m’empêcher de vivre ! Plus rien !

Spoiler:
 

La souffrance reprend de plus belle, plus vive. Je tape du sabot au sol pour me soulager et me couvre de mes ailes par réflexe, pourtant ce n’est pas de mon fait… Ce serait le corps qui me rejette ? Un corps qui rejette l’esprit qui l’habite ? De plus en plus étrange cette histoire. Je dois trouver l’origine de cette souffrance et l’éradiquer si je veux mettre un terme à cette histoire de corps échangés. Quoiqu’il en coûte !

Je me sens partir. Je tente de m’allonger sur un lit avant de m’écrouler. Seule la tête est posée sur un côté du lit… Mieux que rien…

Non ! Je refuse ! Je dois éclaircir cette histoire ! Maintenant !

Je rouvre les yeux, mon mal reprend. Raah ! J’en ai marre !

Spoiler:
 

Je sens comme un gargouillis dans mon ventre. Je n’ai pas faim pourtant…

Spoiler:
 

Je ressens comme une décharge douloureuse et sursaute de surprise.

Spoiler:
 

Nouvelle décharge. Nouveau sursaut.

« Gngngn ! »

Spoiler:
 

Je respire lourdement, la tête tout aussi lourde. Je commence à retrouver mes sens. Je me tourne vers moi.

« Ombrage… Je crois savoir ce qu’il se passe… »

_____________________________________________
As-tu tout perdu ?
As-tu gagné de la puissance à ce prix ?
Assumes-tu ta puissance ?
Assumes-tu ton passé ?

Alors ne regrette rien et achève ton objectif. Je ne serai peut être pas loin.
Profites bien de ton piédestal. Je ne serai pas loin.
Plus grand tu seras, plus grande sera ta chute.

Que penses-tu de la liberté ?

Yarev THEME
Spoiler:
 


Ogan THEME
Spoiler:
 


Lima THEME
Spoiler:
 


All-in THEME
Spoiler:
 


Normal fighting THEME
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   Ven 4 Nov - 14:52

Je me faisais face...enfin je faisais face à mon propre corps dans lequel se trouvait l'esprit d'un autre… c'est assez déroutant comme situation voire très dérangeant. Je connaissais l'esprit qui avait possession de mon corps, pourtant je me sentais comme souillée. Une nouvelle sensation de nausée s'empara de moi. J'avais l'impression que j'allais vomir mes tripes. Je m'approchais de Blue, avec à présent la certitude que je me trouvais bien face  à mon aimé. Je le vis se prendre violemment la tête entre les pattes, je restais dans la surprise la plus totale, n'osant plus bouger. Le serrer contre moi pourrait avoir l'effet contraire de ce que je souhaitais, surtout que je l'entendais grogner d'ici. Je cherchais quelque chose qui pourrait l'apaiser, je n'avais aucun moyen de faire chauffer de l'eau, quelques chose de chaud aurait pu l'aider ...et moi aussi. J'avais froid et pourtant je ne cessais de transpirer, quant à ce ventre, il faisait des bruits dignes d'un Alien.

Je gardais Blue toujours en vu, son sabot, ou plutôt le mien sous son contrôle, frappa le sol, agacé. Rester ici les pattes croisées ne servirait à rien, je m'approchais de lui, le voyant sursauter de façon régulière. J'étais inquiète et voulais le prendre contre moi quand je le vis se relever face à moi, il ne semblait pas vraiment apaisé mais plutôt inquiet et me dit qu'il pensait avoir compris ce qu'il se passait. Alors Blue, enfin moi...enfin lui, je me perdais avec ce changement de corps, aurait une idée sur la situation ? Il faut dire que ses sens avaient du être bien plus augmenter avec mon corps, alors que je me sentais quelque peut diminuée. J'avais perdu quasiment tous mes sens mais j'avais gagné en souplesse...et surement en rapidité aussi.

Je voulus faire un pas vers lui, quand une violente nausée me pris. C'est à croire qu'on ne voulais pas que je le rejoigne ! Je tentais de me calmer mais rien n'y fis, les haut le coeur se succédèrent, je filais dans un coin de la pièce, et finis par rendre ce que j'avais dans l'estomac. La gorge me brulait, et dire que je me sentais déjà faible mais alors là… Une nouvelle vague me prit, ne pouvant résister je régurgitais à nouveau, toussant dans la même occasion. Bordel ce corps tout entier était gelé et cette foutue gorge était plus brulante que le coeur même d'un volcan !  Je m'éloignais un peu du coin, afin de retrouver un peu d'air, même si j'avais l'impression d'étouffer dans cette pièce…

Pourquoi étions-nous ici ? Qui nous avait enfermé.. ? Je sentis la migraine recommencer à monter, ah non ! Comme si c'étais le moment ! Pourquoi je me sentais si mal ! Et pourquoi Blue lui savait ce qui nous avait mis dans cet état… Et si tout venait de lui ? Et si tout était sa faute ? Après tout oui, il avait bien réussi à prendre mon corps, tirant beaucoup plus d'avantage qu'avec le sien. Il savait pourquoi nous étions ici, il voulait juste garder cela pour lui… en fait il me voulait uniquement du mal, m'enfermer, m'obliger a rester ici pendant que lui jouirait d'une liberté certaine !

Une forte colère me montait, j'avais la tête qui tournait et pulsait, comme si le coeur était remonter au cerveau….Cerveau qui était surement en train de fondre vu la sensation que j'en avais. Je ne voyais qu'une seule solution à mon problème. Oui...je devais éliminer a source du problème, éliminer l'intrus dans mon corps. Je devais le tuer. Tuer Blue. Mon regard se posa sur mon propre corps, sachant qui était à l'intérieur. Je brulait de haine, l'envie de meurtre prédominait tout sentiment. J'approchais, le pas calme, serein malgré que ma tête tournait comme une toupie, que j'avais l'impression de tenir à peine debout.

Je levais le sabot avec plus d'aisance que j'en avait jamais eu, prête à frapper, quand nos yeux se croisèrent, se plongeant l'un dans l'autre, me rappelant que l'être qui me faisait face, malgré que le corps m'appartienne, détenait celui que j'aimais. Je reculais dans un sursaut. Bien sur...j'aimais Blue, je l'aimais plus que tout au monde… alors pourquoi avais-je eu envie de le tuer si soudainement, et dire que j'étais prête à le faire ! Je me mordis la lèvre inférieur, honteuse de mon geste. Les larmes recommençaient à monter, et un nouveau haut le coeur me saisit. Je n'eus pas le temps de partir, me vidant devant les yeux de la licorne dont j'avais emprunté le corps. Cette fois, je ne pus retenir mes larmes ! Bordel je me sentais si mal ! Ce corps étranger me rendait folle ! Ma tête me hurlait une chose et mon coeur une autre je ne savais plus quoi faire !

- Mais merde ! C'est quoi se foutoir ?! Criais-je entre deux sanglots, mais qu'est ce qui se passe bon sang ?! Pourquoi on est là ?! Et qu'est ce qu'on nous veut ?! Pourquoi je me sens si mal ...Blue par pitié...explique moi…

J'explosais en larmes, ne sachant plus quoi faire d'autre, laissant mes émotions me submerger à nouveau.  Jamais je n'avais imaginé pouvoir me sentir si mal, Blue et moi nous avions décider de se voir cette journée aurait du être parfaite et elle avait totalement virée au cauchemar. J'avais beau tenter de me souvenir, de savoir quel jour nous étions, dans quel endroit, et pourquoi nous avions fixé un rendez-vous rien ne revenait. Je ne me souvenais de rien, et la douleur ne m'aidait pas. Je n'avais aucun moyen de comprendre ou même de me rassurer...J'espérais que Blue pourrait nous éclairer lui comme moi pour trouver la cause de notre état et aussi comment s'en sortir… la pire chose qui pourrait nous arriver serait de rester coincer ici pour toujours… ou même de mourir.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Blue Brain
avatar
Solar Empire

Messages : 344
Age : 18

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 11
Expérience:
57/110  (57/110)

MessageSujet: Re: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   Sam 5 Nov - 4:26

Je suis ton autre PARTIE 3

Je peux lire une expression d’inquiétude sur son visage, ma crise ne l’a pas laissée indifférente apparemment. Cependant quand elle tente de s’approcher sa direction change brutalement pour aller vomir plus loin. Ce serait son ventre qui prend tout ? Je l’entends tousser puis respirer lourdement. Comme si nous étions dans une petite pièce…

Lorsque mon corps se retourne, je n’aperçois plus son regard habituel. Plus menaçant, comme si j’étais la source de ce qui nous arrivait. Elle veut clairement me tuer. Sa démarche lente et lugubre, la patte levée vers le plafond assez maladroitement, elle ne contrôle pas encore parfaitement mon corps. Même malade je sais encore bouger correctement. Dois-je tenter de la convaincre de ne pas me tuer ? Ma réponse est dans cet instant d’absence puis ce sursaut plutôt incongru de sa part. Elle lutte ? Ce truc est décidément une menace mortelle, pouvoir manipuler son hôte…

Ma migraine s’intensifie, je la sent parcourir mon crâne. Merde c’est en train de gagner du terrain quand je réfléchis en plus ?! On doit absolument faire vite !

Soudain son expression change, cette fois c’est à nos pieds qu’elle se vide. C’est surtout de la salive qui sort, elle doit avoir terriblement faim dans cet état. Les sanglots s’y mélangent alors, combien de temps a-t-elle été contaminée pour finir comme ça ?

Spoiler:
 

« Mais merde ! C’est quoi ce foutoir ? Mais qu’est-ce qui se passe bon sang ?! Pourquoi on est là ?! Et qu’est-ce qu’on nous veut ?! Pourquoi je me sens si mal… Blue par pitié… explique-moi… »

C’est le meilleur moment pour tout mettre à plat. Tout ce que je sais pourra sûrement nous éclairer et surtout la calmer ne serait-ce qu’un peu…

« Ombrage, nous avons été contaminés d’une maladie qui nous ronge et nous force à nous entre-tuer d’après ce que je t’ai vu faire. Ce n’est pas toi qui veux me tuer mais le microbe en nous. »

Satané désir de la tuer ! Ça devient de plus en plus dur de me retenir !
Mon visage se déforme pour sourire très grand. Un petit ricanement en ressort. Mais qu’est-ce qui me prend bordel ?!

Spoiler:
 

Je tremble, mon corps tremble sous la fièvre grandissante. Pourtant je ne la ressens pas… Que s’est-il passé ?

« En fait je me suis trompé, tu voulais vraiment me tuer. Tu es la pire espèce que l’on puisse trouver sur le trottoir, jamais je ne pourrais aimer un tel être sans avenir. »

Spoiler:
 

J’explose de rire, je crache du sang mais j’agis comme si de rien n’était. Je suis libre !
Je lève la patte, m’approchant de ma chère et tendre future victime.

« Adieu, tu feras un petit coucou à ta mère de ma part ? »

Mon sourire ne pouvait pas être plus grand. Mon plaisir non plus. Être libre me permet désormais de laisser libre court à mes pulsions les plus enfouies depuis ma naissance. On m’a créé, mis en capsule, gelé au zéro absolu pour pouvoir m’implanter dans le corps parfait. Une fois que j’aurai libéré ma sœur nous pourrons vivre éternellement… Et pour cela je dois la libérer…

Spoiler:
 

Je cris de rage à m’en casser la voix, les ailes grandes déployées. Je lève la tête au plafond, visant de préférence les fenêtres pour tenter de les briser au passage si possible. N’arrivant au final qu’à les faire vibrer. La haine continue son ascension. Je sens que ma tête va exploser du fait de la contraction excessive des muscles. Je me défoule sur un lit qui perd une latte sous mon coup. La grippe devient de plus en plus intense. C’est la mort qui les attend. Tous. Personne ne soumet le projet Blue Brain.

« Nul ne peut arrêter le projet Blue Brain ! Tu entends ça microbe ?! Jamais ça n’arrivera ! »

Je vomis une énorme gerbe de sang, tousse beaucoup, ne sens plus rien au niveau du crâne. Il saigne, ma vue se trouble de rouge au passage du sang. Je commence à perdre l’équilibre, le vertige me prend. Les acouphènes s’installent, je n’entends que des bruits grossiers. Je tente de parler, toujours debout.

« Personne… Personne… »

Ils vont tous payer. Tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ce projet de microbe périront de ma main. Ils ont voulu jouer avec nous eh bien ils joueront avec nous. On verra qui domine cette histoire !

_____________________________________________
As-tu tout perdu ?
As-tu gagné de la puissance à ce prix ?
Assumes-tu ta puissance ?
Assumes-tu ton passé ?

Alors ne regrette rien et achève ton objectif. Je ne serai peut être pas loin.
Profites bien de ton piédestal. Je ne serai pas loin.
Plus grand tu seras, plus grande sera ta chute.

Que penses-tu de la liberté ?

Yarev THEME
Spoiler:
 


Ogan THEME
Spoiler:
 


Lima THEME
Spoiler:
 


All-in THEME
Spoiler:
 


Normal fighting THEME
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   Dim 6 Nov - 19:06

Je tentais de calmer mes sanglots malgré que ce fichu corps ne cesse de me faire souffrir. Blue tenta de m'expliquer ce qu'il nous arrivait. Une maladie qui nous rongerait ? Une sorte de virus mortel ? J'avais du mal à comprendre, mais la chose semblait assez logique vu notre état physique, à lui comme à moi. Une chose me choqua dans son explication. Ce même virus nous pousserait à nous entre tuer… comment était-ce possible ? Certes j'avais eu une soudaine envie de tuer Blue mais comment une maladie pourrait nous pousser...à la folie ?

Blue tentait de me rassurer, celle qui voulait le tuer ce n'était pas moi...mais la chose qui nous dévorait de l'intérieur. Soudain l'expression de Blue changea, un sourire malsain, morbide se dessinait sur son visage, ricanant. Son corps tremblait de la tête au pied… Mon dieu Blue mais qu'est ce qui t'arrive…  

« En fait je me suis trompé, tu voulais vraiment me tuer. Tu es la pire espèce que l’on puisse trouver sur le trottoir, jamais je ne pourrais aimer un tel être sans avenir. »

Je sentis mon coeur se briser sous, ces mots, ne retenant plus mes larmes, ce visage n'exprimant plus qu'un sentiment de détresse et d'horreur. Blue explosa de rire dans un crachat de sang, venant salir le pelage violet sombre de mon corps. Sa patte se leva au dessus de ma tête, alors ça y est… tout est fini… J'allais mourir sous les coups de l'être que j'avais tant aimé et qui me haïssait à présent, et sous les coups de mon propre corps.

« Adieu, tu feras un petit coucou à ta mère de ma part ? »

Je fermais les yeux refusant d'affronter la mort dans les yeux. Je ne voulais pas mourir ! Non ! Pas maintenant ! Un cris de rage me sorti de ma torpeur, je rampe en arrière comme je peux, tentant de me relever dans un sursaut, comme pour éviter le coup. Blue luttais de toute ses forces, les ailes déployées mais n'arrivant pas à voler. Il en était incapable, bien normal, ce n'était pas quelque chose qui s'apprenait en un clapotement de sabot. Blue frappa le lit, brisant une latte au passage, tombant au sol.

Blue hurlait mais je ne comprenais pas le sens de ces paroles même si elles avaient été clairement audible. Je le vis vomir du sang à nouveau, mais en quantité bien plus importante cette fois, suivis d'une violente quinte de toux. Il devenait faible...c'était le moment propice pour le tuer après tout. Il commençait à perdre la raison, et malgré mon état de fatigue je pourrais aisément le tuer… mais l'achever dès maintenant ne serait pas drôle, peut-être devrais-je m'amuser un peu avec lui avant…

Je me frappais le crâne d'un coup de sabot, mais bordel qu'est ce qui me prenait ?! Pourquoi devrais-je tuer Blue ?! Non, on devait se serrer les coudes, on allait s'en sortir ! Je me rapprochais de Blue, essayant de le guider vers le lit pour qu'il puisse s'y allonger. Peut-être qu'une peu de repos l'aiderait… ? En tentant de le pousser, mes pattes se dérobèrent, je chutais, ma tête venant heurtant lourdement le sol. Je poussais un cris de douleur, qui se transforma peu à peu en soupir… ma tête tournait, je n'entendais quasiment plus rien, et ma vue devenait de plus en plus sombre. Je commençais à avoir du mal à respirer, mes poumons me faisaient souffrir le martyr à chaque fois que j'inspirais, comme si l'air était devenu toxique...non...la seule personne toxique ici, c'était Blue...tout était de sa faute… Je poussais un gémissement, je refusais de céder à cette folie ! Je voulus me relever, mes pattes paraissait si lourde… Je rampais un peu jusqu'au lit, m'appuyant comme je pouvais pour me relever, avant de venir tirer Blue jusque sur le matelas dans un effort qui me couta cher. J'avais l'impression qu'on me déchirait lentement les entrailles, comme si une lame presque émoussée et rouillée s'amusait à trifouiller mes tripes.

Mon regard se tourna vers mon cher et tendre, du sang dégoulinait encore de sa bouche, cette vision me provoqua une nouvelle vague de vomissement, toussant violemment … Moi aussi, du sang commençait à venir dans mes rejets. Merde, merde,merde ! Ce n'était pas le céder...je devais me battre… me battre et réduire à néant ce qui avait causer tout ça… après tout oui, peut-être qu'en supprimant l'un de nous deux, l'autre teindrait plus longtemps… Blue avait du mal à tenir mais je me sentais faiblir de minute en minute, j'allais y passer en première si nous restions sans rien faire… Il en était hors de question.

Après tout pourquoi le protéger ? Il me haïssait, il m'avait toujours haït… et moi qui lui avait offert mon coeur, mon corps, mon âme… Il m'avait tout pris. Tout. Ma raison d'être, l'intégrité de mon corps, ma santé physique et mentale… et moi je devrais le laisser vivre ?! Un sourire se dessina sur ce visage bruler, ce visage de celui que j'avais tant aimé et que je haïssais à présent. Le visage de l'homme pour qui j'allais commettre l'irréparable. L'homme que j'allais tuer. Mon regard se posa sur cette latte qu'il avait brisée, comme il avait brisé mon coeur, comme il avait brisé mon âme. Après tout, la vie n'était pas plus forte qu'une simple latte, un coup trop fort et elle se fissure, un second et elle se brise… un dernier et elle chute.

Je me penchais donc, tombant du lit, rampant le souffle court pour venir attraper cette vie brisée, et ce qui allait briser une vie. Sortir de la ne fus pas simple, me relever une dernièrd fois encore moins. JE me tirais près de ce corps si familier, que j'allais détruire. J'allais détruire mon passé, mon présent, mon futur. Ma patte vint doucement fermer les yeux de ce petit être devant moi, mes lèvres se posant sur les siennes, tremblante. Je posais ma tête prêt de son oreille, toussant à m'en déchirer les poumons, posant le bois sur la gorge de Blue. Ma voix était rauque, brisée, et je tentais de parler dans un souffle, comme s'il devait être le dernier

«  Cette maladie qui nous ronge mon trésor… certains l'appelle folie, d'autre l'appelle haine, d'autre encore la nomme amour… Je ne sais comment elle s'appelle...tout ce que je sais… c'est que tu demeureras toujours et à jamais..mon autre »

Le bois s'enfonça dans la chair tendre de mon propre corps, le sang giclant, venant éclabousser ce corps de batpony ainsi que celui que j'avais hérité pour à présent peu de temps… Tout était fini. Il n'y avait plus que la mort, le froid, et la solitude.

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Blue Brain
avatar
Solar Empire

Messages : 344
Age : 18

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 11
Expérience:
57/110  (57/110)

MessageSujet: Re: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   Sam 12 Nov - 3:41

Je suis ton autre PARTIE 4

Je tente de me mouvoir mais aucun muscle ne répond. Bon sang ce n’est pas bientôt fini ?! Bouge ! Bouge foutu corps !
Ombrage s’approche de moi et tente de me pousser. Cependant ce qu’elle ne sait pas c’est que je ne contrôle plus rien de mon corps actuel. Du coup elle en tombe à terre avec moi qui ne peut pas se rééquilibrer, m’étalant de tout mon long au sol. Les sons s’amplifient encore, la lumière m’aveugle. Je suis devenu une poupée de chiffon… Je ne ressens plus rien, seule la vue et l’ouïe sont encore présentes.

Quelques heures plus tôt, en plein centre de Brisks:
 

Des larmes coulent. Je ne peux plus me retenir alors que je reste neutre. Je ne dégage aucune expression. Tout ce que je peux exprimer n’est que souffrance et désolation. Mourir dans la neutralité… Quelle ironie… Je la cherchais et elle me tend désormais les bras…

On me tire jusqu’au lit où l’on m’y allonge. Une remontée sanglante fait de nouveau surface hors de ma bouche, dégoulinant le long de mon actuel visage. J’ai beaucoup de mal à m’en débarrasser et commence à me noyer à moitié sous cette essence de vie qui n’était pas la mienne. Je l’aperçois se tourner vers moi puis se retirer pour vomir, lâchant au passage quelques salves de sang lui aussi. Mon corps commence aussi à la rejeter à présent, il semblerait que ce soit maintenant sans espoir…

Pourquoi quand ma moitié a besoin de moi je ne peux l’aider ? Pourquoi le seul moment où je suis avec elle je ne peux rien faire ? J’étais sensé nous sortir de là, pas mourir sous ses yeux ! Je ne veux pas qu’elle souffre par ma faute ! Par leur faute !

Quelques heures plus tôt, devant le laboratoire de Brisks:
 

De nouvelles larmes coulent. Mon visage toujours inexpressif. Quant à celui que je possédais, un sourire plus qu’anormal s’y forme. Ça y est, la créature l’a dévorée. Je suis désormais à sa merci.
Ombrage s’allonge non sans bruit et prend ce qui semble être un reste de latte que j’ai cassé du lit lorsqu’elle se relève. On me ferme les yeux, il ne me reste plus que l’ouïe maintenant. Je tente de les rouvrir mais je n'y arrive pas. Ouvre-les bon sang ! Je ressens quelque chose se poser sur mes lèvres pour s’y retirer juste après. Serait-ce le baiser de la mort ? Une simple sensation froide et stérile qui ne procure aucun plaisir. Elle est juste là. Et je ne la vois pas. J’entends ensuite sa respiration, saccadée et légère. Elle est interrompue par une toux énorme qui fait vriller mes tympans et relance mes acouphènes. Ceux-ci calmés, je sens quelque chose de froid se poser sur mon cou. Rendant mon souffle encore plus difficile à obtenir…

« Cette maladie qui nous ronge mon trésor… certains l’appellent folie, d’autres l’appellent haine, d’autres encore la nomment amour… Je ne sais comment elle s’appelle… tout ce que je sais… c’est que tu demeureras toujours et à jamais… mon autre. »

Alors je vais mourir ici ? Sans avoir pu faire quoique ce soit pour elle ? Non je refuse de l’admettre !

Spoiler:
 

J’avale le sang dans ma bouche, inspirant puis lâchant ces dernières paroles… Celles qui allaient désormais mettre à péril ce qui nous a conduit ici. Même mort je continuerai de mener le jeu jusqu’à son terme. Mes yeux se rouvrent et un dernier sourire se dresse. Le sourire du condamné.

« Fière de toi ? Ma mort… ne changera rien ma pauvre… et ça tu le découvriras bien assez tôt. N’est-ce pas… sujet numéro 76 ? »

La plume est plus forte que l’épée. Ainsi seront mes dernières paroles ou plutôt devrais-je dire… mon dernier acte.

La planche s’enfonce dans ma gorge, je ne ressens rien. Le sang coule à flot et jaillit dans tous les sens. Je me sens partir… Une mort lente mais non douloureuse…

Quelques heures plus tôt, dans le laboratoire de Brisks:
 

_____________________________________________
As-tu tout perdu ?
As-tu gagné de la puissance à ce prix ?
Assumes-tu ta puissance ?
Assumes-tu ton passé ?

Alors ne regrette rien et achève ton objectif. Je ne serai peut être pas loin.
Profites bien de ton piédestal. Je ne serai pas loin.
Plus grand tu seras, plus grande sera ta chute.

Que penses-tu de la liberté ?

Yarev THEME
Spoiler:
 


Ogan THEME
Spoiler:
 


Lima THEME
Spoiler:
 


All-in THEME
Spoiler:
 


Normal fighting THEME
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ombrage
avatar
Dark Pledge

Messages : 502
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 11
Expérience:
60/110  (60/110)

MessageSujet: Re: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   Dim 13 Nov - 23:20

Les derniers mots de Blue résonnèrent dans la pièce avant ce bruit de clapotis que faisait le sang qui tombait sur le carrelage et les gargouillis ignobles qui sortaient de sa bouche. Sujet 76? Que voulait-il dire par là ? J'aurai été utilisée ?  Je serais un sujet d'expérience ? Non impossible je savais qui j'étais je connaissais ma vie, je n'avais jamais porté ce nom là... d'ailleurs quel était mon nom? Ma tête me faisait trop mal pour que je puisse réfléchir convenablement, je poussais ce cadavre par terre afin de m'allonger plus aisément. Cela faisait du bien… ce calme...mais ce silence était comme trop présent, presque envahissant. Soudain je réalisais qu'il n'y avait plus aucun son autour de moi si ce n'était ma respiration devenue bruyante et rauque. J'étais seule… entièrement seule dans cette pièce sombre, qui me semblait immense, comme un néant infini, un tunnel dont on ne voit jamais la lumière au bout…

Cette lumière qui m'avait toujours guidée...c'était Blue... mais... il était mort...par ma faute..Je commençais à comprendre ce que j'avais fait. Je pensais pouvoir survivre seule, en exterminant cet autre être qui était resté à mes cotés...en vérité je venais de me condamner à une solitude éternelle, à une mort lente et douloureuse, seule... Je voulus pousser un cri de rage mais ce fut une quinte de toux ensanglanté qui me pris. Bordel non ! Ce n'était pas possible… il devait y avoir un moyen que je sorte d'ici… je devais pouvoir vivre ! Je voulais pleurer mais je n'y arrivais pas, mes poumons me brulaient, mon coeur me faisait souffrir un torrent de douleur à chaque battement. Ma tête semblait pulser, comme si ma cervelle voulait sortir de ma boite crânienne. Mon sabot frappa violemment le sol, un hurlement de rage et de désespoir me déchira les cordes vocales. Je baissais la tête, sentant quelque chose de chaud couler sur ma joue. Des larmes… ? Non, ces précieuses perles de délivrances qui arboraient habituellement une teinte cristalline était aujourd'hui d'un rouge vif. Mes larmes étaient faites de sang elles aussi.

Alors c'était fini ? J'allais donc mourir seule ici ? Moi et ce sujet 76.. ? Mais qui était-il ce foutu truc ?! Mon sabot frappa à nouveau le sol. Et ce mal de tête qui me rendait folle ! J'avais une nausée permanente, mon corps était gelé puis brulait et cela sans fin. Bon sang...si je retrouvais celui qui nous avait enfermé ici… Cette pensée me fit l'effet d'un violent choc électrique. Bien sur… tout me revenait d'un coup. Le rendez-vous avec Blue à Brisks, notre balade en amoureux… sa déclaration, l'exposition au laboratoire, l'expérience de changement de corps, l'échec… et le traitement… nous avions été utilisé comme cobaye … j'avais accepté pour suivre Blue, pour tenter de savoir ce que cela faisait d'être lui, et lui d'être moi… tout cela aurait dû être une journée merveilleuse, et cela avait tourné au véritable cauchemar… par ma faute… si j'avais refusé cette expérience nous n'en serions pas là, nous n'aurions pas eu à subir toutes ces souffrances et mon tendre aimé ne serait pas…

Je ne pus retenir un nouveau vomissement, tombant du lit, rampant jusqu'au corps de cet être qui m'avait été si cher. Il était mort par ma faute...et par mes pattes… bon sang...j'avais tout faire foiré ! Tout était ma faute ! J'allais rester ici… non… il me restait une solution, je pouvais encore le rejoindre… Il me suffisait… de mourir.
Je frappais ma tête contre le mur. Non ! Foutu parasite ! C'est lui qui m'avait conduit a faire toute ces horreurs ! C'était lui le responsable… et pourtant, je l'avais écouté. Non..j'étais l'entière responsable … Je vins frapper ma patte avec force contre le mur, une première fois, puis une seconde. Mes coups étaient répétés à un rythme régulier. Non… je ne devais pas céder à cette saloperie ! Elle ne me contrôlerais pas !

Alors pourquoi...pourquoi avais-je tant envie de mourir, de céder, de me laisser aller dans les bras de la faucheuse, les choses n'en seraient que plus simple...et je ne serais plus jamais seule. Le coup suivant fut plus fort encore, je sentis la corne de mon sabot se fêler. Un cri de douleur résonna encore, plus briser que le précédent. Néanmoins je ne cessais de frapper encore et encore. C'était ma façon à moi de lutter, de refuser la mort.

La douleur devint trop intense, il me fallut arrêter un instant. Mon regard se posa encore sur ce corps, ce corps qui jadis était le mien, et qui maintenant n'était plus. Il était juste une coquille vide. Tout comme moi… après tout pourquoi continuer à lutter. Je finirais par mourir de faim ou de soif, les scientifiques qui nous laissait ici nous avaient dit que nous étions en phase terminale...il n'allait pas s'embêter a continuer a nourrir deux futurs cadavres…

Ma tête vint se frapper contre le mur, la corne qui ornait le sommet du crâne en premier. La douleur était ignoble, je ne savais pas comment je pouvais continuer a me cogner ainsi. Plus je frappais, plus je voulais y aller fort, comme pour faire sortir cette fichue voix dans ma tête qui me disait de mourir. La corne finit par se fêler, puis se briser dans un fracas terrible. J'aurais voulus hurler à nouveau mais mes cordes vocales ne voulait plus rien donner...comme mon corps et comme mon âme, si ce n'était en finir avec cette vie.

Un nouveau coup frappa, le crâne cogna le mur, se fêlant.

Je ne voulais plus qu'une chose, rejoindre mon aimé.

Le coup suivant tombât, brisant une partie de la boite crânienne.

Attend moi Blue...j'arrive….

La dernier coup sonna. Le crâne se brisa, la cervelle s'explosant contre la parois.

Pour certains la mort est une condamnation. Pour d'autres elle est une délivrance… et maintenant je ne serais plus jamais seule...

_____________________________________________
Thème d'Ombrage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Concours N°4] [Blue Brain/Ombrage] Je suis ton autre (peut heurter la sensibilité du lecteur)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noob, je suis un noooob!
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Brisks-
Sauter vers: