Avatar : 200*400 max

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [En cours] C'est repartis pour du viande de face ! Feather est dans la place !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feather Swiftless
avatar

Messages : 13
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 13
Expérience:
61/130  (61/130)

MessageSujet: [En cours] C'est repartis pour du viande de face ! Feather est dans la place !   Dim 18 Déc - 16:39

▲ Bienrevenue à Feady ! ▲

NOM : Feather Swiftless
SURNOM : GEULE EN TERRE !!! Personne ne lui en a attribué.  Personne ne l'aime T.T
AGE : 21 ans
SEXE : Femelle
RACE : Pegase bien sûr ♥
TALENT : Se viander par terre en toute beauté
METIER : Soigneuse de combat

CLASSE : Clerc
CLASSE² : (mage peut-être ?)
ARMES : Bâton pas trop encombrant, pour moins se viander
CAMP :
ALIGNEMENT : Loyal-bon



P H Y S I Q U E

Une pégase bleu très clair un peu courte sur pattes au deux yeux de couleurs différentes se casse la figure devant vous ?  C'est Feather qui fait sont entrée fracassante !  Mais ne vous en faites pas, tout va bien, elle à l'habitude.  Vous la voyez d'ailleurs déjà se relever en se frottant la bosse qui va orner le haut de son crâne, son œil vert, le droit, ouvert alors que la paupière de son œil bleu se ferme sous l'effet de la douleur.  La voilà qui sort sa brosse afin de recoiffer sa crinière Cyan et blanche tombant comme une crotte de dentifrice sur son encolure et couronnant sa tête par une frange.  Ceci fait, dans un soucis de rester toujours présentable, elle s'attaque à sa queue dont les crins sont de la même couleurs.  Aérée et volumineuse, elle en prend grand soin.  Alors qu'elle s'occupe de sa queue, sa cutiemark non loin de là vous attire l’œil : deux sparadraps.  Vous n'avez le temps de vous en demander sa signification qu'aussitôt, elle repart.  Et c'est lorsqu'elle se casse à nouveau la figure sur un cailloux à peine deux mètres plus loin que vous commencez à avoir une petite idée sur l'origine de cette marque...

~ En bref ~

Poneytte Bleue ciel maladroite et un peu courte sur patte.  Son œil droit est vert et son œil gauche est bleu.  Sa crinière est blanche et cyan dont les couleurs la divisent sur la longueur et retombe en frange sur le front.  Sa cutie mark représente des sparadraps

C A R A C T E R E

Feather est tout d'abord une pégase qui n'aime pas voler.  Évidement, quant on est assez douée pour se planter même avec les 4 sabots bien ancrés dans le sol, on évite de décoller.  Ce serait une honte pour beaucoup de pégases, mais elle s'en moque.  Elle a ses qualités et ses valeurs et c'est ce qui compte à ses yeux.

Elle n'apporte pas beaucoup d'importance aux richesses.  Tant qu'elle a ce qu'il lui faut pour vivre et qu'elle peut économiser pour ses projets.  Projets étant la plupart du temps tourné vers les autres d'ailleurs.  Elle donne avec aise aux démunis et aux personnes qu'elle respecte.

Elle prend ses décisions avec sagesse, prenant lorsqu'elle le peut le temps de peser le pour et le contre de chacune de ses actions et de connaître toutes les conséquences positives et négatives de ses actes.  De cet état d'esprit certes noble, en ressort quelques soucis.  Pesant trop le pour et le contre, elle se retrouve parfois tellement indécise qu'elle n'est plus capable de prendre une décision importante, et a parfois besoin d'être aiguillée.  D'autre part, elle peut parfois être prises au dépourvus dans des cas sans précédent auxquels elle n'aurait pas pensé avant et devrait prendre une décision très rapide.

Malgré le fait qu'elle soit tournée vers les autres, elle est quelqu'un d'assez timide aux premiers abords qui a du mal durant les premiers contacts.  Mais une fois le pas franchis, elle pourra vous parler avec une certaine assurance si on met de côté sa forte tendance à vous vouvoyer alors que vous la tutoyez déjà depuis des semaines.  Si vous êtes un mâle, par contre, le contact sera des plus difficile, tellement vous l'intimiderez, surtout si vous êtes virils.  Et ne la touchez surtout pas si vous ne voulez provoquer chutes et fracas.Mais cela ne l'empêche pas de chercher celui qui fera chavirer son cœur, c'est d'ailleurs un réel but qu'elle s'est fixé.

Elle aime les plaisirs et choses simples (#HERTA) comme un petit moment sur l'herbe fraîche sous le soleil accompagné d'une petite brise, une belle nuit étoilé, quelques mandarines ou un "merci".  Toutes des petites choses qui suffisent à la faire sourire.

~ En bref ~

Généreuse, attentionnée et altruiste.  Très réfléchie, parfois trop.  Assez timide aux premiers abords mais se relâche en connaissant la personne.  Intimidée par la gente masculine mais recherche malgré tout le grand amour.  Adore les mandarines, n'aime pas voler.

H I S T O I R E

Chapitre un : Deux orphelins démunis

"Feather !  Feather ! Réveille toi !"

La pégase, encore endormie sur son lit de paille en ce milieu de matinée, ouvrit enfin un œil.  A côté d'elle, un poney de robe bleue et plutôt bien bâtit pour une licorne la secouait pour la sortir de sa torpeur matinale.  Elle le connaissait bien, c'était son frère : un caractère bien trempé, à deux facettes bien distinctes.  Il se montre très jovial et protecteur envers sa petite sœur mais adopte une position méfiante et souvent arrogante en présence d'inconnus.  De ce fait, il est très difficile a chacun et tout particulièrement à la gente masculine de s'approcher ou à peine de s'adresser à la pégase bleu ciel aux yeux vert et bleu.

"J'ai un travail !  J'ai trouver quelque chose !" Annonça-t-il tout enthousiaste.

Entendant cette nouvelle, la jeune sœur lui offrit un large sourire.  Ça voudrait dire qu'ils pourraient manger à leur faim sans être contraints à voler à nouveau !  Il faut dire que tous deux n'eurent guère de chance.  Élevés dans les bas quartiers d'une ville déjà pauvre, leur mère, seul parent, rendit son dernier souffle alors que Feather était encore trop jeune que pour se souvenir d'elle.  D'ailleurs, jamais elle ne su comment ni pourquoi elle rendit l'âme.  Son frère ayant toujours refusé de le lui révéler.

"Super !" S'écria Feather avant de s’arracher un bâillement.  "En quoi ça consiste ?  Je pourrais t'aider cette fois ?"

Sur ces mots, elle s'empara d'une bouchée de paille dans son lit de fortune et en fit son petit déjeuner.

"Hmmm... Des livraisons... de la vente." expliqua-t-il.  "Je serais une sorte de coursier, c'est simple en fait."  Il esquissa ensuite un sourire narquois,  "Eeeeet je préfère que tu reste ici, gourde comme tu est, tu risquerais de ruiner la marchandise ! haha !"

Elle gratifia sa remarque taquine d'un tirage de langue en bonne et due forum avant de se recoucher en lui tournant le dos.

"Bon sur ce, il faut que je file !  Sois sage !"

Tandis qu'elle grognait, il pris la direction de la sortie.  Et comme toujours ne répondit rien lorsque sa sœur lui demanda tout de même d'être prudent.  

Elle s'en inquiétait toujours car il n'était pas rare qu'il rentre blessé.  A cause de son arrogance, il s'attirait pas mal d'ennuis dans une telle banlieue et rentrait parfois dans un sale état.  Heureusement pour lui, sa sœur avait toujours été là pour prendre soin de lui.  Elle se débrouillait pas mal du tout pour penser ses plaies.  C'est d'ailleurs peut-être de là que lui venait sa cutie mark. De là, où alors du fait qu'elle avait toujours au moins un bleu sur sa face parce qu’elle se cassait la figure sans arrêt, personne n'en eut jamais la certitude.

Lentement, le soir arriva.  Feather, plutôt que d'aller mendier ou chipper comme n'importe quelle autre avait passer sa journée à remettre en ordre le taudis, et le nettoyer comme elle le pouvait avec les quelques morceaux d'étoffes qu'elle pouvait se permettre d'utiliser pour cette tâche.  Son estomac criait famine, elle savait qu'un repas décent l'attendait enfin.  Si Claim gagnait suffisement, ils pourraient même se permettre de glisser discrètement quelques pièces chez les personnes qu'ils avaient volées comme pour s'acquitter de leur crime, petite coutume à eux lorsqu'ils parvenaient à s'en sortir décemment.  Bien que la petite fratrie l'ignorait, pas mal de gens des quartiers les connaissaient eux, leurs activités et la manière dont ils réglaient parfois leurs "dettes".  Les plus gentils les avait déjà surpris à les voler, mais décidèrent de fermer les yeux par compassion.  Mais à cause de la situation précaire de la banlieue, personne n'eut jamais le courage de prendre soin d'eux.

Enfin, Claim rentra.  Il avait avec lui de quoi combler sa sœurette.  L'hiver approchant, les mandarines commençaient à être cultivées.  Sachant que Feather en raffolait, il était passé en acheter quelques unes avec ce qu'il avait gagné aujourd'hui.  L'effet fut réussi car dès qu'il les lui présenta, elle lui sauta au cou pour le remercier.

Mais ce n'était pas tout.  Il sortis autre chose de sa besace.  Un petit "bonus" offert par son boss pour lui souhaiter la bienvenue, le remercier, l'encourager et lui permettre de décompresser.  Il tenais à le partager avec sa sœur...

"Heu... Tu est sûr que c'est une bonne idée ?" Fit cette dernière hésitante.

"Juste une fois, ça peut pas faire de mal !  Puis ça nous fera du bien, tu verra !"  Répliqua-t-il, enthousiaste.

"Bon..."

Elle céda.  C'est vrais que la vie n'était pas rose et qu'un petit "remontant" de temps en temps ne pouvait leur être reproché.  Ce remontant se fumait, mais ce n'était pas qu'une simple cigarette ou que de l'herbe banale.  C'était la première fois qu'ils touchaient à cette plante, et n'en connaissaient rien.  Les effets euphoriques ne tardèrent guère à se manifester et dans leur taudis, tous deux passèrent une bien agréable soirée, sublimant les bonnes nouvelles de la journée..  Une seule fois ne pouvait faire de mal après tout.



Chapitre deux : Addiction et pauvreté

L'hiver s'était installé.  Toute la ville avait revêtu son manteau blanc.  Les deux orphelins étaient étaient emmitouflés ensemble dans le même drap raccommodé pour se tenir chaud mutuellement, à la lueur d'une bougie.  Comme chaque hiver, ils avaient froid, mais ils savaient se tenir chaud, collés l'un à l'autre dans un nid de paille à l'intérieur du drap.  Lui aimait particulièrement cette proximité, peut-être un peu trop.

Mais quelque chose avait changé par rapport aux années précédentes.  Car hélas, ils ne surent se contenter de ce fameux et si traître "Une seule fois ne peut pas faire de mal".  De plus, le boss de Claim refusait maintenant de lui céder la moindre dose gratuitement.  Il devait travailler plus pour gagner plus et il maigrissait de manière alarmante.  Il fallait plus d'argent, car  Cette saloperie avait finis par se rendre presque aussi nécessaire à leurs yeux que de se nourrir.  Feather était inquiète.  Elle avait fatalement compris au bout d'un moment que les activités de Claim étaient de loin hors de leur principes.  Un jour elle dit enfin ce qu'elle avait sur le cœur

"J'en veux plus te ta foutue drogue !"  Cria-t-elle en envoyant voler drogue que lui donnait son frère.  "C'est à cause de ça qu'on a à nouveau du mal à manger !  C'est à cause de ça que tu fait peine à voir !!!  J'en ai assez, Je veux que -"

"Je vais bien !" Repris t-il de plus belle, surpris par la pétage de plomb de sa sœur  "Arrête de t'inquiéter pour ça !"

Il du faire de gros efforts pour rester calme et ne pas se jeter sur ce que sa folle de sœur avait envoyer valser à travers la pièce de peur d'en perdre trop.

"Mais..."

Claim posa son sabot sur l'épaule de Feather et après un léger soupire, repris d'un ton plus calme en plongeant son regard dans se yeux cernés d'un air sérieux et ferme.

"Je vais bien, ça va aller, crois moi.  Je te promet de faire attention, ok ?"

"Non, Non non !!!  C'est toi, toi, toujours toi qui endosse tout depuis que tu boss pour ce sale type !  Laisse moi au moins t'aider !"  Laisse moi trouver de quoi gagner de l'argent moi aussi !"

"Hors de question !"  Coupa-t-il net.  "Je te l'ai déjà dit, la moitié des gens ici sont malsains, t'imagine même pas tout ce qu'ils pourraient te faire si je te laissait seule !  Il n'est pas question que je te laisse fréquenter ces cinglés !  Je vais nous sortir de là, et tout ira mieux tu verra, alors arrête de te tracasser pour rien."

Feather lâcha un gros soupire et baissa les bras.

"Tête de mule..."

Elle n'arriverait pas à avoir le dernier mot face à son frère.  Elle ne pouvais plus qu'espérer qu'il ne se trompait pas.

"En tout cas, je ne toucherais plus à ça."

Bonne résolution, certes.  Mais de courte durée hélas.  Elle ne su la tenir plus de deux semaines.  L'hiver, bien que pas particulièrement agressif leur parut tout de même très rude.  Devant par moment se priver de tout et même recommencer à voler, quitte à ce que cela tourne mal par moments, comme lors de ce soir d'hivert.

Quelqu'un tambourinait à la porte et hurlait sur eux,  les sommant d'ouvrir la porte sous peine de la défoncer.  Il en avait après le pain dans lequel Feather avait déjà mordu et que Claim avait dérobé.  Il s'était visiblement fait repérer et sa victime savait où il vivait.

"Rend lui" Chuchota Feather. "Ça ne vaux pas la peine de s'attirer des ennuis.  Je ne veux pas qu'il t'arrive encore quelque-chose."

"Non !  Pas question !  On doit manger !"

"Lui aussi doit avoir faim.  Et il a peut-être des enfants qui sont dans le même cas."

"T'es bien là seule à penser comme ça !  Je te l'ai déjà dit, ici, c'est chacun pour sa pomme !  On se fiche des autres !"

Sa phrase fut ponctuée d'un violent craquement.  La porte miteuse avait céder et dans le chambranle se tenait à présent un terrestre imposant.  Bien que maigris par la faim, son épais poil brun d'hiver mettait en avant son impressionnante carrure, ne donnant clairement pas envie de se confronter à lui.    Baissant le regard vers eux, il pris la parole d'une voix grave et autoritaire.

"Rendez moi mon pain !"

Alors que Claim hurla qu'il n'en était pas question, Feather poussa la miche du bout du museau vers inconnu.

"Reprenez-le, il vous appartiens.  Toutes nos excuses, nous avons vraiment très faim, et j'ai déjà manger une bouchée.  Je vous promet de vous rembourser dès que je pourrais."

"J'ai dit non !" Cria Claim.

Celui-ci s'interposa entre le pain et le terrestre.  Mais il fut balayé d'un coup de sabot qui l'envoya valser contre un mur et le sonna.  Feather accouru pour l'aider à se relever et voir s'il n'était pas blessé, mais elle fut stoppée net par l’inconnu qui s'était saisis de sa queue.  Maladroite, elle tomba de ce fait à la renverse.

"Tu as dit que tu me rembourserais ?  Dans ce cas tu va venir avec moi et on réglera ça cette nuit."

Feather se figea un instant, terrorisée.  Puis se résigna à emboîter le pas, manquant de trébucher.  Au moins il ne ferait plus de mal à son frère et ils n'auront plus rien à se reprocher.

Mais comme une ombre, Claim qui avait repris tous ses sens avait surgit devant l'intrus.  Il appuyais la pointe d'une lame dont Feather ignorait l’existence sous la gorge du terrestre.

"Touche seulement un crin de ma sœur et tu meurs.  Laisse la et rend nous notre pain."

Il adopta son ton le plus menaçant, accordant son regard à ses paroles pour montrer qu'il ne bluffait pas.  Tous deux se jaugèrent quelques secondes dans un silence tendus.  Aucun d'eux ne ravala son amour propre ne se résignant ni à céder aux exigences de l'autre, ni à trouver un compromis.  Si ça continuait, la situation allait pour sûr très mal tourner.

"Claim..."

"Gamin, tu ne fera pas de vieux os en restant si déraisonnable.  J'ai un gosse à nourir, je ne céderais pas."

Rien y fit.  Ne disant mot, l’aîné refusait de lâcher son arme.  Après quelques instants Feather enlaça son frère, le priant d'arrêter, presque en larmes.  Elle commençait à ne plus le reconnaître et elle n'aimait pas ça.

"On est pas comme ça... Je t'en prie, arrête..."

Après un moment d'hésitation, il baissa finalement son arme tout en faisant tout de même barrage de son corps comme pour signifier qu'il ne toucherais pas à sa sœur.  Le terrestre accepta le deal silencieux et s'en alla sans un mot.  Bien qu'il ne  les pardonnais pas, il ne leur en voulait pas pour autant.  Il savait ce que c'était et aurait probablement agit à l'instar de Claim dans leur situation.  Au moins, il leur avait donné une leçon dont ils se souviendraient.

La tension retomba doucement.  Claim se calmait et appréciait l'étreinte avec sa sœur, plongeant même son museau dans les crains de la cadette pour en humer l'odeur.  Soudain, elle desserra légèrement l'étreinte.

"Tu sais..." Fit Feather, hésitante.  "Tu n'était pas obligé d'en arriver là... J'aurais pu aller travailler chez lui pour nous rembourser comme il l'avait demandé et..."

"Feather..."

"Hm ?"

"Je pense que...  Tu n'as pas  bien compris ce qu'il voulait de toi..." Répondis claim en la serrant très fort contre lui.  "Il n'était pas question que je le laisse te toucher..."

Elle resserra également son étreinte, appréciant le contact réconfortant de son frère.  Elle ne lui répondit rien, mais il avait tort.  Elle avait parfaitement conscience de ce qu'il s'était passé.



Chapitre trois : Séparation et disparition

Les mois passèrent, l'été avait chassé l'hiver et s’appétait déjà à laisser sa place à l'automne.  Les cernes avaient disparues du visage de Claim qui avait récupérer son poids et avait même gagner en carrure !  Tous deux vivaient toujours dans les bas quartiers, mais dans un petit appartement bien plus confortable au rez-de-chaussée avec un vrais lit et une vraie salle de bain et ils pouvaient à présent manger à leur faim.  Pourtant, contrairement à son frère, Feather restait faible et maigre.  Non parce qu'elle ne pouvais pas se nourrir, mais parce que elle s'y refusait.

"Pas question que je mange quoi que ce soit gagné avec ton sale travail !"  Affirmait-elle. 

Elle était maintenant certaine que les activités de Claim était carrément hors de leurs anciens principes, bien loin des petits vols qu'ils commettaient lorsqu'ils étaient pieds au mur. Et elle refusait de cautionner ça. Lui, bien qu'il ne donnait aucune réponse précise sur son boulot, ne niait plus le fait que c'était clairement pas du propre. Mais il ne voulait plus rester les bras croisés.

"Parce que tu crois qu'on a le choix ?  Personne ne viendra nous aider ici !  La seule solution de s'en sortir c'est de se salir un peu les sabots !"

"Avant..."  Commençât-elle hésitante, "Même si on avait faim, on savait se contenter de peu et tu n'avais pas à faire de si mauvaises choses..."

Il soupira.  cela faisait des semaines qu'elle mangeait trop peu avec les rares piécettes qu'elle parvenait à récolter en mendiant. Malgré tous ses efforts, il ne parvenait pas à la faire changer d'avis.

"On sortira bientôt d'ici, et on pourra vivre dignement, tous les deux.  Je serais même pret à racheter mes fautes à ce moment là, peu importe comment.  Mais s'il te plait... Mange un peu, tu me fait de la peine."

Feather lui tourna le dos, signifiant la fin de leur conversation.  la soirée passa sans qu'elle n'accepte de lui adresser la parole à nouveau, alors, Claim la laissa seule près du foyer et alla se reposer dans la chambre.  Feather étudiait un livre à la lumière des flammes qui dépérissaient lentement. Le bouquin était un cadeau que son frère lui avait fait peu après que Feather lui ai fait part de son envie d'apprendre les magies curatives. Le titre était : "La magie divine élémentaire et les principes de soins de base". Mais en l'absense de catalyseur, elle ne pouvait pas encore pratiquer.

Son ventre grognait mais elle ne mangerait pas aujourd'hui. A la place, elle opta pour la fumette, pour déstresser.  Elle déprimait de voir son frère mal tourner sans arriver à l'en empêcher.  Mais d'autre part, elle s'en voulait aussi de lui faire des reproches alors qu'il s'occupait d'elle de mieux qu'il le pouvait.  Elle avait concience qu'il n'avait pas tout à fait tort, que dans leur situation, il n'y avait pas beaucoup d'option pour s'en sortir, et qu'il était compréhensible que beaucoup désirent suivre ce chemin.  Mais elle n'en voulait pas. Elle refusait de l'accepter.

Lorsque le feu ne fut réduit qu'à un tas de braises, elle finit par rejoindre son frère après avoir étouffer le foyer pour de bon.  Ne manquant pas de le réveiller en se cassant la figure, elle se glissa sous les draps avec lui, comme toujours et elle se colla à son dos.

"Tu sais...  Je ne te déteste pas pour ce que tu fait mais... J'ai peur pour toi.  Tu me dis que ce que tu fais est sans risques, mais je sais que tu mens !  Je te connais...  Et j'ai pas envie que tu fasse des mauvaises choses pour moi..."

Claim se retourna finalement face à sa sœur et l'enlaça.

"Je fais ça pour nous.  Pas uniquement pour toi.  Et je te garantis que les répercutions de ce que je fait ne touche que des gens qui peuvent largement s'en remettre.  Si tu me connais si bien, tu devrais comprendre que je ne mens pas là dessus."

Feather acquiesça d'un signe de tête et il repris :

"Le jour où on s'en sortira est très proche, un peu de patience..."

Sur ses mots, il la serra très fort contre lui et chuchota une dernière chose en un soupire :

"Je t'aime sœurette."

Ce genre de phrase n'avait rien d'étrange entre eux.  Ils avaient l'habitude de se le dire depuis tout petit et il avait toujours été question d'un amour fraternel.  Seulement, depuis quelque temps, Feather ne répondait plus toujours aussi spontanément. La cause du changement remontait à quelques semaines plus tôt.

Claim avait profité d'une chute commune pour embrasser sa sœur par "maladresse".  Elle le repoussa tout de suite sans qu'il ne lutte. Il affirma que s'était un accident en s'excusant.  Chose qu'il aurait du s'abstenir de dire car ça permit à Feather d'acquérir la certitude qu'il mentais.  Mais elle décida tout de même de faire comme si elle l'avait cru, même si elle ressentait maintenant un léger malaise à son contact.



Chapitre 4 : Séparation

Une mince draps blanc se pose tout doucement sur terre.  En cette nuit de décembre, les flocons cotonneux font leur première apparition cette année.  Dans sa chambre, Feather dors paisiblement.  Elle n'a pas encore conscience que cette nuit, sa vie allait être complètement bouleversée.

Ce fut à trois heures que tout commença.  Elle fut réveillée en sursaut lorsque sa porte s'ouvrit bruyamment et que trois garde royaux firent irruption.  Prise de panique, les explications plausibles se précipitaient dans sa tête, tous tournant autour des activités frauduleuses de son frère.  Elle tenta de sauter du lit mais dans la précipitation, elle se pris le pied dans la couette et se sonna en tombant sur le coin de la table de chevet.

Deux gardes se précipitèrent vers elle pour l'aider à se remettre alors que deux autres partirent fouiller le reste de la maison sous l'ordre de leur chef.  Celui-ci s'adressa d'ailleurs à la pégase alors qu'elle émergeait à nouveau.

"N'ayez crainte" Dit t'il d'un ton rassurant. "Nous ne vous feront pas de mal.  Êtes-vous bien Feather Swiftless ?"

Elle inspira pour répondre mais se rétracta juste avant d'émettre le moindre son.  Sa bouche se clos et son regard indiquait bien qu'elle ne dirait pas un mot.  Le chef soupira et repris.

"Bien, nous allons vous emmener au QG.  Vu votre réaction, je pense que vous avez vu juste, il est question de votre frère.  Mais rassurez-vous, s'il n'as pas mentis, rien ne sera retenus contre vous."

Incapable de lutter contre une telle garde, Feather les suivit la boule au ventre, sans lutter.  Ils ne prirent même pas la peine de la menotter.  Elle avançait avec beaucoup appréhension sous les regards du voisinage qui avait été réveillé et regardait les soldats d'un air malveillant.  Elle appréhendait car ils disaient l’emmener à leur QG, alors qu'il existait un poste de garde non loin de là.  Ce qu'avait fait son frère devait être très grave...

Ils arrivèrent enfin à destination.  Des dizaines de poneys équipés s'y tenaient et au centre, elle aperçut son frère menotté après des piquets scellés dans le sol.  Elle tenta de le rejoindre mais on l'y empêcha.  De plus, il pris la parole.

"T'inquiète sœurette, tout va bien." Fit-il d'un ton calme.  "J'ai obtenus d'eux qu'ils te sortent de ce trou et qu'ils te donnent la vie que tu mérite."

"Et toi ?!" Répliqua Feather après avoir fortement secouer sa tête de gauche en signe de désapprobation. "Je partirais pas sans toi !!"

"On avait dit qu'il fallait que je me rachèterais pour ce que j'avais fait non ?  C'est justement ce qui va nous sortir de là.  Ne t'en fait pas, tout ira bien, pour nous deux."

Il la regardais dans les yeux avec tendresse et chaleur.  Elle, se résigna une fois de plus.  Il avait fait sa décision et elle avait compris qu'elle ne parviendrais pas à le faire changer d'avis.  Et même si elle y arriverais, au point où en sont les choses, il était sans doutes trop tard.

Sous l'effet d'un sort en toge en robe, elle fut ensuite interrogée.  Les questions portaient sur son éventuelle implications dans les affaires de son frère, et sur sa ligne de conduite.  Elle répondis avec honnêteté.  Le mage affirma qu'elle n'avait pas mentis et la garde les séparèrent.

Ainsi se finis sa vie dans les banlieues.  On l'emmena dans un temple où elle devait entamer son nouveau départ.  On lui donna études, éducation, logement décent et nourriture tout en la sevrant de son addiction.  Elle se démarqua très vite grâce à ses maigres connaissance en magie curative qu'elle avait accumulée grâce au livre que lui avait offert son frère.  Elle adoptait un comportement exemplaire.  C'était le moins qu'elle puisse faire pour son frère qui lui avait offert cette vie.  Il lui manquait énormément.

Durant son apprentissage au temple, elle appris ce qu'il s'était réellement passé cette nuit là.  Son frère s'était rendu de son propre chef aux autorité.  Il était connus pour des actes de vandalisme et de vol à grande échelle dans les caisses de la royauté et des nobles.  Il avait aussi eu des contacts avec une autre organisation criminelle qui sévissait dans le trafic de drogue et la criminalité.  En échange de la promesse de donner à Feather la vie qu'il méritait, il accepta de livrer la tête de cette organisation et de lui même se rendre aux autorités.

Et c'est ce qui arriva.  Seulement, une semaine plus tard, il s'évada déjà.  Cette nuit là, Feather y trouva une note sur son chevet.  Elle reconnaissait bien son écriture exécrable.  "tôt ou tard, on se reverra."  Un autre message avait été délivrer à la garde.  Mais celui-ci Feather n'en eut connaissance.  C'était une menace très sérieuse au cas où ils ne respectaient pas leur part du marché.


Chapitre 5 : C'est ici que ça se passe !

La guerre avait éclaté depuis peu, mais la vie était toujours paisible au temple.  Feather y évoluait, et de nouveaux projet germaient en elle, donc celui de retrouver son frère.  Un nouveau matin arriva, Feather ouvrit les yeux. Ce chapitre nouveau va maintenant s'écrire, les futures rencontres de cette pégase en déterminera la tournure..

~ Version abrégée ~

Feather est une pouliche des bas quartier d'une pauvre ville du Cristal Empire.  Elle y vécu dans la misère aux côtés de son frère toutes ses jeunes années.  Sa mère les quitta alors qu'elle était trop jeune pour se souvenir d'elle, et son frère ne lui parla jamais de leur père.  Ils enchaînaient les vols et Claim, le frère trouvait de temps en temps des petits boulot pour avoir de l'argent.

Jusqu'au jour où le travail qu'il trouva les amena à fumer des substances addictives.  Cela avait commencer comme toujours par un "une fois ne peut pas faire de mal" et s'était transformer en véritable addiction qui les mis encore plus dans la misère qu'ils ne l'étaient déjà.

L'année qui suivit fur extrêmement rude pour eux, mais ils survécurent.  àA la fin, Claim avait même pris en carrure et se portait de mieux en mieux.  Leurs moyens augmentaient aussi grâce au "travail" du frère qui visiblement avait pris en galon.  Mais cela ne plaisait pas à Feather qui, ne sachant pas ce qu'il faisait, avait tout de même conscience que c'était mauvais et dangereux.  Ce fut pour eux un sujet de dispute récurrent et Feather en arrivait même à refuser de se nourrir avec cet argent sale.

Un jour, tout bascula à nouveau.  Claim s'était rendu aux autorités  Feather appris qu'il était très recherché justement.  Couplé au fait qu'il avait vendu la tête d'une organisation criminelle avec laquelle il avait des contacts, il obtenus de tirer Feather de ces banlieues et de lui offrir la vie qu'une poneytte aussi bonne et dévouée qu'elle méritait.  Et c'est ce qui arriva.

Une semaine plus tard, il s'évada, menaçant les autorité de manière très convaincantes.  Il n'était pas question pour eux de ne pas respecter correctement la part du marché qu'ils avaient fait vis à vis de Feather.  Et ils la respectèrent.  Celle-ci évolua dans son nouvel environnement et avait tout ce dont elle avait besoin.  Etudes, Education, Logement et nourriture.  Elle arriva même à se libérer de ses addictions.

Elle était plutôt respectée pour ses talents de soigneuse et son comportement exemplaire.  Tellement, que les menaces de Claim était inutile.  Aujourd'hui est un nouveau jour, et Feather se réveille une nouvelle fois.  Cette journée, vous la découvrirez au prochain rp.

▲ Derrière l'écran ▲

J O U E U R

Bonjour ! Mon pseudo sur Internet est Kika ou Kachu, j'ai 25 ans. J'ai connus Equestria Nations en le créant et je trouve que c'est un forum qui est noir et rouge ! Les ingrédients d'une pizza parfaite pour le staff sont Scootaloo Fluttershy et j'ai rien trouver pour l'ananas.


_____________________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Reine Chrysalis
avatar
Changeling Swarm

Messages : 870
Age : 24

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 34
Expérience:
215/480  (215/480)

MessageSujet: Re: [En cours] C'est repartis pour du viande de face ! Feather est dans la place !   Ven 30 Déc - 17:08

Terminé ? Smile

_____________________________________________
Thème de combat

My Innermost Apocalypse

Enmity of the Dark Lord
Revenir en haut Aller en bas
http://equestrianations.forumgratuit.be
 
[En cours] C'est repartis pour du viande de face ! Feather est dans la place !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko]
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» Duel en duo...pour la joie des foules.
» 11 Choses à faire pour passer le temps chez WalMart !!
» à la recherche d'un gros tas de viande

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant Propos :: Présentation-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: