Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Mar 27 Jan - 22:27

Le procès s'est terminé, et pour tout dire, j'ai presque eut peur de perdre ma tête. Luna est une princesse qui est, finalement, une bonne princesse mais beaucoup trop gentille. Je n'aurais pas donner la chance qu'elle m'a donner à un autre, elle a été beaucoup trop gentille avec moi...le problème n'est pas Luna, tout c'est bien passé si on parlent du procès. C'est Sabert le problème. Je n'ai pas osé la regarder de tout le procés, sauf à la fin, et à ce moment, j'ai faillit perdre mes moyens. J'ai besoin de lui parler, de savoir. Savoir si elle m'en veut, si elle a une dent contre moi, si elle me pardonne, si elle a eut peur...Ou si elle me considère comme son amour, ou comme un simple coup d'un soir. Cette idée m'a torturer pendant longtemps, et j'avais finit par me persuader qu'elle m'aimait vraiment...mais maintenant qu'elle sait ça, est-ce qu'elle m'aime encore ?

 Quand Luna a donné la fin du procès, tout s'est troubler. Nous avons tous été congédiés, et moi, j'ai tenté de suivre Sabert à travers la foule. Il faut que je lui parle, j'en ai besoin, je ne peux plus vivre comme ça, sans savoir. Je fonce, mais je ne dois pas être trop voyant. Je me déplace dans la foule, me faisant par moment saluer, des regards de haine m'arrosant, de compassion pour m'être fait berné par moment, mais je m'en fiche de tout ces types que je ne connais pas, Sabert...Tu me fuis ? J'en ai presque l'impression, sinon, elle aurait tenté de me voir non ?  Je finit enfin par sortir à l'air libre, et je la vois disparaître dans les labyrinthes de plantes en tout genre du jardin du château royal.  Je ne peux même pas me permettre de l’appeler, si quelqu'un apprend qu'on se connait, ce sera sa fin, mais je dois la rattraper. Mon cœur bat à la chamade, je dois l’attraper !

 Je m'enfonce dans les méandres du jardin, pour enfin finir par la suivre à la trace, elle tente de me semer ma parole ?! Je finit tout de même, enfin, par la rattraper. Nous envolés serais trop suspect, elle ne peut pas le faire, et moi non plus. Je pris ses épaule et la retourna vers moi, la forçant à me regarder, droit dans les yeux...et je finit par la lâcher. Je ne peux pas être brusque avec elle, c'est en dehors de mes capacités. Je baisse la tête et prend une profonde inspiration, tentant de faire partir la boule qui  me bloque la gorge depuis tout à l'heure, il faut que je lui parle, qu'on s'explique une bonne fois pour toute...et j’espère qu'elle saura me pardonner...

-Sa...Sabert...je...je...Ecoute. J'ai  besoin de savoir...Qu'est ce que tu pense. J'ai été idiot de ne pas t'en avoir parler... Mais si je suis venus me rendre...c'est...C'est pour toi. Je pouvais pas vivre en sachant que tu risquait ta place...Mais j'imagine que maintenant...tu me déteste hein ?...je le comprendrais si tu me détestait... Mais...Je...je...je... Je...

 Ma voix se perdit dans le silence...je ne peux pas le dire. Je n'ose pas le dire, comme avec Melody, je n'ai pas le cran de le dire. Je suis un minable finit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Mar 27 Jan - 23:34



My heart


Soul Sister


Le procès était enfin termine après avoir l'ordre qu'on était congiés, j'étais parti directement vers l'extérieur en direction du jardin, je savais que Tida me suivait, mais je voulais être un peu seul et réfléchir sur nous deux. Est-ce que je devais rester en colère contre lui ou simplement le pardonner pour cette action idiote qui a fait en solo, mon cœur me fessait un peu mal, je me dépêchais plus pour sortir et enfin avoir l'air doux du soir sur mon visage chagrinait.

Mais mon souhait d'être seule n'a pas duré longtemps, car je sentais deux pattes puissantes me retourner et de faire face au visage qui m'a blessé mon autre moitié Tida. Nos yeux se regardaient pendant quelques secondes avant qui parle d'une voix mal assurée.

-Sa...Sabert...je...je...Ecoute. J'ai  besoin de savoir...Qu'est ce que tu pense. J'ai été idiot de ne pas t'en avoir parler... Mais si je suis venus me rendre...c'est...C'est pour toi. Je pouvais pas vivre en sachant que tu risquait ta place...Mais j'imagine que maintenant...tu me déteste hein ?...je le comprendrais si tu me détestait... Mais...Je...je...je... Je...

Mon visage était un peu froid au début, mais ces mots se répéter en moi et il avait le visage vers le sol sans toute d'une honte profond, mais un souvenir me venait comme un ouragan avec ces mots, on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve. Soufflant pour reprendre un rythme cardiaque correct, je regardais un peu la posture de mon ami peut-être que j'étais un peu trop extrême avec lui puis après tout, c'est le seul pégase qui à réussir à voler mon âme et mon corps. Mes pattes soulevaient doucement son visage et je le regardais dans les yeux avant de prendre ma décision et je voyais de la sincérité donc je lui ai donné la chose la plus douce qu'une femme peu donnée à son homme, un tendre baissé.

"Idiot, on pouvait peut-être éviter cela, mais monsieur a préférer se la jouer cool comme un loup." Je secouais ma tête. "Donc pour te faire pardonner, tu vas me prendre dans un câlin avec des ailes et regarder les étoiles avec moi."

Je pleurais de soulagement qui avait rien eux et puis je ne pouvais pas rester éternellement en colère avec mon petit ami la vie était courte, je voulais en profiter un maximum avant de mourir.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Mer 28 Jan - 14:40

Mon cœur manqua un battement. Elle ne m'en voulais pas, elle est prête à me pardonner de ce que je lui ai fait...Elle aurait dû me punir, me frapper, m'insulter, elle aurait dû m'en vouloir à mort de l'avoir trahi, de ne rien lui avoir dit...Mais elle ne voulais pas le faire, elle pleurait simplement, elle pleurait de me voir, en vie, pas la tête tranchée entre les pattes de la princesse Luna. Elle me demande même de l'enlacer dans ces ailes dont il m'arrive d'avoir honte. Elles sont molles, je ne les utilises jamais, c'est le muscle le plus faible de mon corps, et si je ne les utilisait pas pour me réchauffer quand je dors à la belle étoile, je suis sûr et certain qu'elle seraient hypertrophiées.

Elle m'a même offert un baisé que je ne mérite pas...j'ai honte de ce que je lui ai fait, mais je n'arrive pas à retenir mes pulsions. Je déploie mes ailes et l'enlace, me jetant presque sur elle pour passer mes sabots sur ses côtes et venir coller mes lèvres contre les siennes, venir prendre sa langue, partager ma bouche avec elle, partager mon corps, et lui offrir mon amour. Je fait longuement durer ce baisé, lui caressant les épaules et les côtes. J'adore cette fille, je veux qu'elle soit à moi, tout à moi.

Je rompt notre baisé pour posé ma tête contre la sienne en souriant. Je sais que si quelqu'un nous vois, nous sommes mal, mais j'ai envie d'elle, et je suppose qu'ici, personne ne peut venir nous voir. On est bien, et nous sommes rien que tout les deux, seuls, le silence, le noir, la lune, et les étoiles...Par contre il reste un problème qui est justement celui d'être seul...

-Sabert...je sais que tu porte un incroyable respect à la princesse Luna...mais...Elle n'aimerait pas notre relation, je pense...Qu'allons nous faire à propos d'elle ?

Oui. Si Luna apprend pour nous deux, elles fera du mal à Sabert, elle risquera de perdre son poste pour avoir traîner avec moi. Je dois trouver une solution...On doit trouver une solution. Il faut que j'arrête de penser moi même, nous sommes deux, nous sommes ensembles,et nous sommes unis, je dois penser avec elle maintenant. Je me met à réfléchir, malgré la douleur qui se fait ressentir dans mon crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Mer 28 Jan - 22:29



My heart


Soul Sister


Après m'avoir donné un baisser de passion Tida avait peur pour moi et ma place prête de la Reine, mais je le souriais en lui répondant avec les mots qui m'avaient le plus marqué avec lui.

-Sabert...je sais que tu porte un incroyable respect à la princesse Luna...mais...Elle n'aimerait pas notre relation, je pense...Qu'allons nous faire à propos d'elle ?
"Je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir te souviens-tu de ces mots."

Il était mignon en ce moment, mais il oubliait que je n'étais pas une fille sans défense et puis comment il voulait cacher notre relation aux deux déesses de la lune oh, il ne sait peut-être pas sur les rêves et les étoiles, je devrais commencer par lui expliquer ça en premier.

"Tida, je ne sais pas si tu étais au courant ou pas, mais comment veux-tu cacher notre relation alors que la Reine puisse si elle veut surveiller notre mouvement par rapport à ses étoiles ou regarder dans nos rêve."

Il me regarda avec des gros yeux, on dirait qui n'était pas informer après tout et puis si je devais me faire gronder, j'allais le prendre, j'aimais ma place certes, mais mon pégase compte aussi bien, je ne voulais pas me séparer de l'un ou de l'autre.

"Ne t'en fais pas le moment où je devrai m'expliquer avec ma Reine viendra dans le temps et j'accepterai ma punition, mais t'en qu'on ne la trahira pas elle fera preuve de clémence par contre si c'est l'inverse..."

Mon dos tremblait fortement à cette terrible pensée, je n'osais pas imaginer ce que je deviendrais si c'est cela, j'arrêtais un peu de regarder sombre et essayais de penser joyeusement, je me collais prêt de mon loup, j'aimais la chaleur de son corps, il allait me rendre folle, j'avais envie de plus comme si on était à Aurora. En regardant autour de nous, j'ai vu un petit coin sombre où on pourrait s'installer sans être dérangé, j'ai alors commencé à embrasser son cou tendrement ensuit avec passion.

"Tu sais avec ce procès, j'ai besoin d'un meilleur réconfort et tu vois, on a une cachette parfaite juste à côté de nous donc mon pégase prend un peu des responsabilités avec moi maintenant."

Ma voie était sensuelle, il allait comme même pas me refuser ça avec la peur de le perdre, je ne sais pas si j'allais continuer à vivre sans lui.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Mer 28 Jan - 22:52

Luna ? Les étoiles ? Comment une princesse peut-elle observer les gens à travers les étoiles ? J'étais au courant de sa capacité à s'incruster dans mes rêves, et j'ose espérer qu'elle ne vienne pas visiter les miens, car en ayant Sabert à mes cotés, mes rêves risquent facilement de dériver vers elle, voire devenir des rêves chauds et sensuels. Je ne peux pas me retenir, je ne pouvais pas le faire avant, et je ne pourrais sans doute pas dans le futur, retenir mes pensées. Elles dérivaient toujours vers Sabert, vers la tristesse de ne pas l'avoir contre moi, mais également du moment que nous avons passés à Aurora, dans sa chambre, lors de mes moments de solitude. Mais bon, c'est terminé, je l'ai avec moi, et je la garderai pour toujours, je la défendrais contre n'importe quel personne qui voudra me l'enlever, que ça soit Luna, chrysalis ou n'importe qui d'autre.

Luna ne la punira pas, elle n'a pas intérêt, sinon, je me vengerais. Je me vengerais de toute personne qui lui causera du tort, je me débarrasserais de tout ces enfoirés qui veulent lui faire du mal ! J'ai perdu ma Melody comme ça, il est hors de question que je perde Sabert, je ne serais plus jamais faible !

Elle se mit à me frotter, tendrement, sensuellement, avec amour. J'adore ce contact, elle me fait du bien, beaucoup de bien, et surtout, elle me chauffe énormément. J'ai envie de me jeter sur elle et de l'embrasser, la bécoter, la caresser, lui faire l'amour, comme notre nuit à Aurora, voire mieux, j'en veux plus, j'en voudrais toujours plus, je ne me satisferais jamais de son amour, j'en suis avide, avare, assoiffé, je ne serais jamais rassasié. J'ai besoin d'elle pour vivre, j'ai besoin des on amour maintenant, mais je n'ose toujours pas lui dire, je n'ose pas faire sortir les mots magiques qui restent coincés dans mon cœur.

Et elle lit dans mes pensée, c'est incroyable. Elle veut qu'on aillent dans un coin, tout les deux et que nous nous laissions allez...mais je ne veux pas. Pas comme ça, pas ici. Je veux qu'elle soit mienne, mais dans une chambre, avec la douceur d'un lit, la chaleur des draps,pas juste un vulgaire coup sous la lune dans un coin. Je m'approche d'elle et lui dépose un baisé sur le cou, souriant :

-Pas ici ma cherie, pas là. Allons dans un autre endroit. Tu as une maison ? On peut prendre une chambre ? Un nid douillet, juste toi, moi, notre nid d'amour...

je lui offrit un doux sourire et vîn, coller mes ailes sur son dos pour la tenir au chaud, la gardant en même temps contre moi, et je lui murmure à l'oreille :

-Allons, je te suis ma chérie, montre moi l'endroit de nos rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Jeu 29 Jan - 17:32



My heart


Soul Sister


-Allons, je te suis ma chérie, montre moi l'endroit de nos rêves.
"Très bien restons côte à côte, on va devoir voler."

On s'envola vers la direction de la sortie quelques gardes nous avez vus, mais je m'en moquais un peu mon loup était à mes côtés, c'était la principale, j'aimais la sensation de sa fourrure à ma droite, nous traversions le périphérique du château sans être arrêtés, car mon ami était avec moi la ville de Concordia était en vue après une dure journée rien ne vaut une chez-sois.

Après un petit trajet sous les étoiles bien veillant de Luna, nous arrivions enfin chez moi, une petite maison gothique simple sur 2 étages la basse cuisine, salon et séjour le haut le bain ,chambres et wc, on cherchait la simplicité et non le complique mes frères et moi, on n'avait jamais compris pourquoi les gens cherchés dans l'art.

Une surprise de taille m'attendait un de mes frères était à la maison, je croyais qui devais être encore sur sa mission, il faisait le ménage des poussières avec sa rapière et des plumes, mais le pire avec son monocle sa petite moustache bien taillée et sa coupe à l'ancienne, il portait un tablier rose. Il se retournait au bruit de la porte qui s'ouvre et courrait vers moi a grand vitesse.

"Sabert ma petite baboune princesse comment ça était." S'il y avait un trou au sol, j'aimerais qu'on m'enterre dedans pour pas mourir de honte devant mon homme après son câlin, il remarquait enfin Tida, il s'était mi en face de lui. "Qui est le roturier sans goût avec toi." Il bougeait son monocle de haut en bas "En plus sa crinière, il est coiffé comme un chien abandonné voyons ma petite princesse, il a des meilleurs choix que lui."

Oh oh mauvais très mauvais mon loup pouvait le mettre vraiment à sa place, je voulais le prévenir, mais il continuait en pire.

"Regarde, je vais de montrer." Il enleva son tablier est le frotta sur tout mon petit ami pour le nettoyer. "Regarde même un peu dépoussiéré, il reste un chien." Il regarde dans les yeux. "Oh, je vois en vous un peu de rage, vous n'aimez peut-être pas la vérité, mais faut la prendre de pleins fouets mon garçon" Tida était extrêmement énervait "Allez garnement a l'extérieur, je vais vous prouver que vous êtes rien."

Voilà, je n'étais pas arrivé à empêcher la connerie de mon frère, je sais qui me reste à faire te sûr, il n'était pas son pote le pervers qui peut explosait tout monde avec sa hache double lui, il était plus dans l'escrime, avant de les laisser tous les deux, j'avais prévenu mon amant.

"Sir Godric Alecxandre votre trousse de soins sera posé prêt du canapé et Tida interdiction de tuer le reste, je te laisse faire, ma chambre est sur la droite"

Mon frère après avoir jetai ses plumes de sa rapière regarde mon pégase moqueusement et sauta sur place.

"Bon qui va se prendre la fessé aujourd'hui ça sera le chien errant."

J'allais vite préparer la trousse et remontait dans ma chambre pour éclater de rire à sa folie mon loup n'allait pas le louper.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Jeu 29 Jan - 18:19

J'eut un petit peu peur que l'ont nous voient Sabert et moi, mes sensations sont à leur paroxysme, j'entend le vent siffler à mes oreilles, et mes yeux cherchent partout les traces de vie qui pourraient nous voir tout les deux. Si la princesse Luna apprend ce qu'il se passe entre nous, je suis foutu. Mais bon...J'avoue que ça me fait plaisir de voler à ses cotés, dans l'air frais de la nuit...Enfin, c'est la nuit ou le jour ? Avec cette nuit éternelle, j'en sais foutre rien.

Nous ne tardons pas à arriver à Concordia, devant une maison, ni pauvre, ni riche, juste la simplicité, deux étages,du bois, un peu de pierre, rien de plus, rien de moins. C'est même plus que ce que j'ai moi même chercher, mais bon, si je me souvient pas, elle m'a dit qu'elle volait avec deux chauve souris, les chauves souris sont des animaux qui ont besoin d'espace pour volé, mais j'ai du mal à croire qu'elle arrive à entretenir cette maison toute seule. Le loyer ne dois pas être trop élevé vue son grade auprès de Luna, mais je la plaint lorsqu'elle dois faire les poussières, même moi, dans ma petite bicoque, ou dans ma chambre chez Bloody Sand, je n'avais pas le courage de les faire, alors ici...ça doit être un véritable enfer.

Elle m'ouvris la porte...Et je le vie, un autre mâle, ici ?! Et en plus, il faisait les poussières...un batpony ? C'était ce truc là la chauve souris ?! Bon...admettons, ça ne dois pas être son petit copain, vue comment il la traite...un frère peut-être. Mais ce fut la façon dont il me traita qui me mit la rage, mes yeux commencèrent à prendre une teinte de haine et de dégoût envers ce poney efféminé. Il se mit à me palper, à me toucher, et surtout, à m'insulter. Et Sabert, elle, comme à son habitude, avait tout compris. A peine avait-elle disparut que je pris ce poney au corps à corps, et lui pris directement la rapière des pattes, la jetant au loin, avec une vivacité énorme. J'eut un sourire et lui décrocha un coup de sabot en plein dans son monocle, le brisant net en plusieurs petits morceaux de verres au sol. Par la suite, je le jette sur le sol et le tient d'un coup de sabot le cul en l'air, l'empêchant de bouger en m’asseyant sur son dos.C'est l'heure de l’humiliation, il a de la chance qu'il n'y ai personne hormis nous.

-Alors mon petit prétentieux, j'imagine que vue ta dégaine, tu dois apprécié ce que je vais te faire, mais dommage pour toi, tout ça appartient à Sabert !

je lui lève la queue pour révéler son arrière train et ses parties intimes et d'un coup, je me mit à frapper avec une grande force dessus, faisant claquer mon sabot contre ses miches. Qui prend la fessée maintenant ? Je continue de frapper jusqu'à laisser l'emprunte de mes sabots gravés dans sa chaire. Evidemment, d'ici une semaine ou deux, ça sera parti, mais il aura l'air fin auprès de ses collègues. Pour finir, après l'avoir frapper pendant un bon moment, je me relève et, à peine debout, je lui assène un coup dans le ventre, ne lui laissant pas le temps de se défendre.

-Ecoute moi bien, c'est parce que Sabert t'adore que je ne te tuerais pas, mais tu n'a pas intérêt à m'emmerder. Tu peux être mon pote, ou mon pire ennemie, mais dans les deux cas, tu nous fout la paix !


Je souris et lui jette la trousse de soin au visage, vue à quel point je me suis acharner sur son arrière train, il en aura besoin, voire aussi d'un oreiller pour s'asseoir. Je le laisse là, et je vais à l'endroit que m'a indiquer Sabert, entrant directement et refermant la porte immédiatement. On va ENFIN avoir la paix, vue ce que je viens de lui dire, et si il ne souhaite pas en reprendre une, il ferait mieux de se tenir à carreaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Dim 1 Fév - 21:18



My heart


Soul Sister


J'étais enfin seule avec mon amant dans ma chambre, je m'avançais avec une démarche gracieuse vers lui, m'arrêtant devant lui avec un sourire de prédateur, je me retournais pour lui montrer mon derrière ma queue commençai à caresser son visage son torse à plusieurs reprise très doucement mon loup me regardaient avec ses yeux plus avides que chaque second passé, j'arrêtais le petit jeu et en bougeant mon fessier de manière sexy, je me dirigeais vers mon lit. Mon uniforme était enlevé avant qui vienne bien entendu, je voulais le faire un peu payer son attend qui m'a fait subir involontairement de sa personne, je m'allongeais sur le lit la tête vers lui, je le regardais avec mon petit regard de chiot avant de lui demander d'une toute petite voix timide.

"Eh l'a est-ce que je peux avoir mon câlin." Ma voix tremblait impatience mon loup n'attendait que cela avant qui me saute dessus le plaisir commença entre nous deux.

Pendant ce temps, un jeune mâle avec deux filles de chaque côté de lui rentrait chez lui, il était de bon humour son service était fini et le plus important pour lui, il allait revoir sa sœur, il l'aimait comme la fille qui la jamais eux, mais il le dirait jamais à haute voix, il laisse la place à son côté pervers de la taquiner dessus. Mais il s'attendait te voir son ami maltraite sur ses partis spéciaux ni une ni deux, il dire aux filles de rentrer chez eux sans un en revoir et il allait en direction de la chambre de la plus jeune pour voir si elle était en danger, sa double hache sortit, il se précipitait en haut, mais geler en entendant derrière la porte de sa jeune protéger des gémissements, il ouvra la porte pour voir et la referma aussitôt, sa petite poney était en pleine action avec un étranger soufflant trop, il redescendait pour se servir un gros verre de whisky. Il attendait la fin de leur débat avant de remonter et d'ouvrir la porte à nouveau, le visage heureux de cet étalon l'énerver énormément et il le secouait comme un paumier pour le réveiller, yeux ouverts Tida regardait mon frère qui lui parlait très doucement.

"Descend, j'aimerais avoir une longue conversation avec toi." Sa voix était froide.

En bas, les deux se faisaient face à face, pas un mot c'était écoulé depuis qui avait réveillé le dormeur chanceux mon frère n'étant pas patient lui demanda ça francise sur ma relation.

"Dis-moi ta relation avec ma petite sœur était pure ou seulement un coup en l'air, car ta réponse va déterminer si tu dois rester ici ou partir la chose manquante, tu vois ce que je veux dire." Ces bras étaient croisés avec une énorme confiance, il faisait face à Tilda, il n'était pas comme son pote un imbécile avec les gens, il s'était proclamé le super pervers, car il sortait avec plusieurs filles, mais cela ne veut pas dire qui n'était pas intentionné au besoin de sa protéger.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Dim 1 Fév - 22:41

Elle est superbe. Elle a tout pour plaire, et je sent rapidement mon ventre chauffer, comme si on plaquaient une lame chauffée à blanc sur mon ventre, cette chaleur me torture, j'ai besoin de m'en débarrasser. Je me jette presque sur elle pour l'embrasser, son mâle puissant et fougueux, je ne lui fait pas mal pour autant. Je reste à la fois puissant et doux, comme elle a l'air de apprécier, et comme c'étai le cas à Aurora, le monde s'efface autour de nous. Il ne reste plus que elle, moi, et notre amour. Mais cette fois-là, c'est diffèrent. La dernière fois, elle apparaissait comme une amie de qui j'étais tombé amoureux quelque instant auparavant, consommant une passion qui aurais facilement pus être éphémère. Là, c'est une passion pure, une passion qui restera gravée dans notre cœur, une passion que je lui desserve avec force. Je lui offre absolument tout mon être ce soir, et elle l'aime. Je l'aime, mais les mots ne sortent pas, ils refusent. Ce sont des durs mots qui restent coincés dans ma gorge, des mots provenant du cœur qui avaient du mal à sortir.

Pourtant, ce dut au moment où je lui offris tout ce que j'ai que les mots acceptèrent de sortir. Je m'allonge à coté d'elle, n'ayant pas fait attention aux éléments qui nous entourent. Je m'allonge, posant mon museau sur son front et l'embrassant tendrement. Je me sent vide, elle a pomper toute mon énergie, mais qu'est ce que j'ai aimé là lui offrir. A peine le temps de reprendre mon souffle, elle s'était déjà allongée à coté de moi, et c'était endormie. Contrairement à Aurora, notre lit est assez grand pour nous deux, et elle est un peu éloignée. Je me penche doucement sur elle et viens déposer un autre baisé dans son cou, remontant lentement à son oreille, et là, les mots décidèrent enfin de sortir :

-Je t'aime Sabert.

Je décide de m'allonger sans la toucher. Demain, elle aura sans doute du travail, mais moi, je ferais la grasse matinée, deplus, je ne veux pas risquer de la réveillée en bougeant dans mon sommeil. Enfin, après avoir posé mon crâne sur un traversin, je m'endors, exténué grâce à elle.

Je me réveille en sursaut, et manque de frapper le poney juste devant moi. Il me secoue comme un bourrin, c'est quoi son problème ?! Il finit néanmoins par articulé, après s'être assuré que je sois bien réveillé :

-Descend, j'aimerais avoir une longue conversation avec toi.

Il veut me parler ? Il doit être la seconde chauve souris dont m'a parler Sabert. Il est con ma parole ?! Il a faillit la réveillée ! Je m'assure, après son départ, qu'elle soit endormie profondément. Je me lève discrètement et sort sur la pointe des sabots, et approche silencieusement la salle où m'attendent les deux poneys, comme une réunion de famille. J'imagine que ça ne leur a pas vraiment plu que je soit l'amant de Sabert, et également que j'ai botté le cul de l'un d'entre eux. Je m’assoie devant eux, quand le premier prend la parole sans attendre, sur le même ton froid et menaçant avec lequel il est venus me réveillé.

-"Dis-moi ta relation avec ma petite sœur était pure ou seulement un coup en l'air, car ta réponse va déterminer si tu dois rester ici ou partir la chose manquante, tu vois ce que je veux dire

Je comprend. Il est inquiet pour sa petite sœur chérie, peut être même autant que je le suis pour Sabert et sa situation. Mais lui n'allez pas être facile à convaincre, il faut que je réfléchisse. Mon cerveau se met à calculer tout ce que je peux dire, tout ce que je peux envoyé comme argument. Il me faut quelque chose de percutant qui le persuade de me laisser vivre avec Sabert...vivre avec Sabert...Pour toujours...Jusqu'à maintenant...

Je me lève et le regarde droit dans les yeux, lui envoyant un regard de défis capable de percer son âme.

-Je comprend que vous aillez peur pour votre sœur. Et si c'est d'une preuve d'amour envers ta sœur dont vous avez besoin, je n'irai pas par quatre chemins. J'aime votre soeur, plus que moi et tout ce qui peut exister. Notre situation n'est pas facile, car je viens d'un camps ennemie dont la reine m'a manipuler. Votre reine a vous a eut la bonté de me pardonner, mais je pense que je vais devoir attendre un peu pour vivre mon amour avec Sabert devant tout le monde. Mais j'aime Sabert et pour vous le prouver...Je vous demande de m'accorder sa patte une fois que tout seras terminé que nous pourrons vivre tranquillement.



C'est la première chose qui m'est passé par la tête. Après, ce ne sont peut-être que des paroles d'un adolescent idiot, mais j'aime Sabert, et je lui voue ma vie. Je ne sais pas si je suis prêt pour ce genre d'épreuve, mais même après que j'ai commis un crime envers la Lunar Republique, elle a su me pardonner, et a accepter mon amour. Elle m'aime et moi aussi, je pense qu'avec ça, nous pouvons continuer à vivre, même si pour le moment, ça ne sont que des paroles. Il faut que j'en parle avec elle...

-Sur ce, je vous laisse, j'ai une nuit à finir, et une belle qui m'attend.

C'est en les laissant avec cette déclaration que je retourne discrètement dans la chambre de Sabert et viens, sans bruit, m'allongé contre elle, ayant au préalable fermé la porte à clé cette fois-ci. Mais lorsque mon regard se porta sur elle, allongée sur le lit, offerte à moi, j'eut une pensée étrange. Je nous imagine, seuls tout les deux dans un sanctuaire rien qu'à nous, où personne ne pourra venir nous voir. Des rêves d'un jeune mâle amoureux ? Après tout, peut être qu'elle ne m'aime pas comme je l'aime ? Ou peut être que nous ne nous aimerons plus autant dans le futur ? Mais pour le moment...Je me contente de me coucher à ses cotés, et mes pensées viennent dérivés sur elle et moi, amoureux et cela pour toujours. Mais est-ce que nous arriverons à l'assumer, surtout avec mon passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Mar 3 Fév - 22:04



My heart


Soul Sister


Que dire, c'était plus merveilleux que la première fois qu'Aurora, Aurora était dans le jeu de la séduction-là en Condordia s'était nos vrais sentiments un amour pur et sincère, j'étais la plus heureuse des filles en ce moment, je ne pouvais pas faire disparaitre le sourire de mon visage. Allongé sur mon lit, j'avais-tu mal à bouger voir juste à m'étirer les muscles mon homme m'a épuisé et puis je ne voulais pas me levais pour perdre le confort où j'étais, je n'avais plus d'énergie pour ouvrir mes yeux cette noirceur était si confortable. Mais avant de me rendormir, j'avais entendu mon loup se faire appeler par mon frère, on dirait qui dois avoir une bonne conversation entre hommes ah je vous sûr mes frères étaient trop protecteurs pour leur bien, ils pouvaient laisser ma vie amoureuse hors, mais non-pauvre de moi.

Mon rêve était agréable, il avait plus de guerres plus d'assassins simplement la paix, voir des gens heureux avec des enfants me remplissez de joie, car en fait, j'avais aussi sur mon dos un petit pégase noir avec un œil violet et bleu, le petit sourit avant qui me demande avec une voix enfantine, maman, je peux avoir une glace, mes yeux ouvraient de surprise et mon rêve, j'arrêtais, car mes oreilles avaient entendu une porte se refermer à clef dans le monde réelle.

Mon petit ami, c'était remit contre moi, je pouvais deviner qui à pas aimer ce réveil, mais en le voyant prêt de moi à nouveau, je pensais au rêve que j'ai eux avec se petit choux, fondait une famille avoir ma maison et un enfant, cette simple pensée me faisait un peu peur, mais en même temps heureuse d'avoir essaye, je voulais être une mère pour cette enfant notre enfant. Nous étions encore trop jeunes pour penser à ça, mais j'aimerais dans un avenir proche que Tida me proposerait être sa femme, je me retournai vers lui avec le peu d’énergie que j'ai récupéré de cette nuit et l'embrassais sur les lèvres.

"Tilda, tu es le seul pégase qui peut me faire sentir femme et j'espère qu'un jour, on pourra fonder une famille ensemble et avoir un magnifique pégase avec un œil violet et bleu oui avoir notre enfant à cherry."

Ma voix était un peu faible encore, je posais enfin ma tête sur son torse avant que mes forces me manquent et que la noirceur des rêves me prend à nouveau, je n'avais pas imaginé que mon copain n'était pas endormi complétement et qui m'a entendu, mais ça serait une autre conversation que j'aurais avec lui un jour, si mon travail ne me tuait pas avant...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   Mar 3 Fév - 23:07

En m'allongeant, je réfléchis. J'avais dit aux frère que je voulais vivre ma vie avec Sabert, mais elle, est ce qu'elle le veut vraiment ? Je ne lui ai d'abord pas demander son avis, et ensuite, j'ai essayé de modifier mon point de vue...Et si j'étais une contrainte pour elle ? C'est vrai, nous avons couchés ensembles à Aurora, et j'étais revenus juste pour elle, et pour rien d'autre. Est-ce qu'elle m'a invité ici juste par politesse ? Voire directement pour l'acte en lui même ? Est-ce qu'elle ne me verrais pas comme un poids à traîner qu'elle dois traîner juste car elle se sentirais mal si elle ne le faisait pas ? Je sais que c'est méchant de ma part de penser à ce genre de chose, mais à vrai dire, je me suis imposer dans sa vie, et je l'avais, par je ne sais quel moyen, envoûtée. Pourtant, je ne me trouve pas très séduisant, je gagne ma vie en tant que mercenaire, un métier dangereux qui risque de me coûter la vie, et en plus, par moment, ce métier est mal payé. Est-ce que je serais en mesure de satisfaire Sabert ? Elle doit rêver de choses elle aussi, peut être que cet endroit ne la satisfait pas ? Qu'elle veut un petit peu plus de luxe, luxe que je ne pourrais peut-être pas lui offrir. Pourtant, je suis prêt à me privé, à être torturer, voire à donner ma vie pour elle, mais cela sera peut-être hors de mes capacités. De plus, je ne vais pas pouvoir rester dans cette maison bien longtemps, il faut que je trouve un logement, car si la princesse ou un garde venait à passer par là, Sabert et moi prendrions cher.

Toute ces pensées me retournèrent la tête un long moment, allongé sur le lit, réfléchissant à ce qui pourrais arriver, analysant la situation sous tout les angles. Je ne connais pas Sabert, il faut que j'apprenne à la connaitre. Mais ma réflexion fut vite coupée par un doux baisé de cette si belle femelle qui se tient maintenant sur moi, et elle me murmure gentillement, avec un amour qui lui est propre qu'elle me veut, et qu'elle veut une famille, fondé une famille ?! Avec moi ? Mais...C'est absurde...et pourtant si beau. Une beauté, un rêve, un fantasme, certes, celui de tout couple, mais notre fantasme rien qu'à nous. Mais cela va prendre du temps, et il va falloir que nous soyons sur nos gardes. Mais une famille...j'ai été l'élève, mais est-ce que je serais prêt à devenir un père pour un enfant ? est-ce que une personne qui a vécu ce que j'ai vécu peut être un bon père ? Je n'ai jamais eut les marques d'affection qu'un père donne à son fils, hormis quelque étreinte et, j'imagine, quelque tartes dans la gueule quand je faisait des bêtises chez Bloody Sand, mais est-ce que c'est la conduite à suivre pour un père ? Dans les livres, ça ne se passe pas comme ça, mais la vie, ce n'est pas comme dans les livres...

Ces question m'ont hantés toute la nuit, j'ai cauchemardé, me voyant tantôt heureux avec une famille, ma Sabert, un enfant, tantôt fou de rage contre le premier qui regardait Sabert de travers, même si je savais que cette rage était puéril et idiote, et tantôt triste et en pleure, devant une Sabert qui me hurlais dessus, que j'étais un mauvais mari, et un mauvais père, mon enfant pleurant, assis contre le sol, j'avais envie de le prendre contre moi et le serré,mais à peine l'eu-je pris que cet enfant se transforma en une chose hideuse, une créatures qui d'un coup de mâchoire, me tua, sous le regard d'une renarde bleuté et de la princesse Luna elle même. je voyais mon sang s'écoulé devant moi. Et enfin, je me vis devant elle, Chrysalis, cette pétasse qui m'a tant fait de mal alors que je cherchait la paix. Je fonçait, droit sur elle pour la frapper, et quand mon sabot élancé rencontra le visage de la bête, celle-ci c'était transformée en Sabert elle même. Un sentiment puissant de remord m'avais pris, mais elle était là et pleurait. J'avais envie de la poursuivre, de lui dire que j'étais désolé, mais elle se mit à courir à toute vitesses, volant par moment, et je la perdit. Je me suis finalement retrouvé seul, dans le noir, n'ayant que mes yeux pour pleuré,comme quand j'étais enfant, redevenant une petite créature chétive et vulnérable. Et autour de moi, des cris de haine se firent entendre, c'était eux, mes tortionnaires d'enfance, ceux qui m'avaient fait tant de mal. Et au milieux d'eux, il y avait deux jument. L'une bleue, avec des lunettes qui m'insultait et me montrait du sabot, qui était Sabert en plus jeune j'imagine, et l'autre, Melody, qui ne faisait que rajouté une couche.


Je me reveille d'un coup après cet affreux cauchemar, en sueur dans mes draps. Mon corps me fait mal et j'ai une respiration rapide, voire sifflante. Sabert est partis, sans doute travaillé j'imagine ? J'espère qu'il ne lui arrivera rien...Et ces cauchemars, qu'est ce qu'ils sont ? Dans tout les cas, pas le temps à perdre. Aujourd'hui est un nouveau jour, et à partir d'aujourd'hui, je dois rebâtir une nouvelle vie. Pour moi, pour Sabert, pour notre avenir...et je l'espère un jour, pour notre enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon cœur.[PV Sabert] [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Concordia-
Sauter vers: