Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Titanomachie ! [pv Sunset Shimmer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trixie Lulamoon
avatar
Changeling Swarm

Messages : 258
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
40/380  (40/380)

MessageSujet: Titanomachie ! [pv Sunset Shimmer]   Ven 27 Fév - 1:47



« Calamité en liberté ~ »






V

oilà fort longtemps déjà, qu’elle abhorrait ces terres. La grande et puissante Trixie n’y avait nullement sa place. A vrai dire, pas un vivant n’eut vent de son renom. Et nul ne lui manda prestation. Et plus elle s’enfonçait dans le royaume des ombres, plus elle songeait à le voir partir en flammes ; avec ces misérables ne pouvant l’aduler. Naguère encore, il fut cet étalon charmant, pour l’accueillir. Hélas, il se révéla être un dément de plus, un broyeur d’innocence, un vil suborneur. Elle lui infligea juste châtiment. Mais sa soif lui sembla insatiable. Elle ambitionnait d’avantage de chaos, de puissance. Car son leitmotiv était-là, surpasser la mauve. Afin de l’écraser sans vergogne, de la voir mendier l’espoir, de lui apprendre l’amertume cuisante de la discorde. Chaque jour, inlassablement, cette pensée devint folie. Si bien qu’à chaque instant, elle raisonnait à ses oreilles. Mais à trop entendre ce patronyme maudit, elle éclatait tel l’orage.

En son périple, où elle ne trouva le repos, en ces nuits agitées, elle saccagea la flore. L’azure licorne n’était bien ardue à pister et traquer. Puisque son sillage, portait les stigmates de sa rage indomptable. Telle était la belle Lulamoon, une sorcière enragée, que rien n’arrêtait. Bien des pouacres s’y essayèrent, mais ils échouèrent tous. Et son périple depuis Prétuskria, était jonché de méfaits. Trois fois rien, un convoie de charrette écarté avec virulence, ou encore, des brigands dont l’agonie dura pour son bon plaisir. Elle avait ceci d’étrange, d’avoir l’air bien douce, ou arrogante au naturel. Mais d’être une bête sauvage au fond. Malheur à eux qui éveillèrent le mal enfoui. Là voilà dont qui errait vers de nouveaux horizons, à tête reposée. Le calme plat après la tempête, cet adage lui sciait à merveille. Si bien, qu’elle se révélait vide, après ces instants barbares. L’illustre magicienne n’était plus que l’ombre d’elle-même, la ruine d’un passé de merveilles, la carcasse sans vie d’une jument qui attendrait sa fin. Plus d’une fois, elle songea à se jeter dans un ravin, pour en finir.

Mais elle avait encore, une tâche à accomplir, un monde à épater, un pouvoir ultime à ravir. Sa balade sans vigueur, ni chaleur, la conduisit aux confins du monde. Là elle se figea, pour mieux marquer, son évasion de sinistres pensées. Une macabre envie naquit dans ces prunelles infernales, rougies de fureur sur l’instant. Mais elle éteignit bien vite, ce brasier impie, et poussa le soupir de l’être bien las de son existence. Voilà qu’un malencontreux obstacle, se dressait sur son chemin. Une clôture érigée par des braves, sans doute désireux, d’éviter grands périls aux curieux attirés-là. N’en ayant que faire, Trixie tendit à franchir cette bagatelle. Quoiqu’il lui piqua l’envie, de l’abattre. Sa réflexion fugace, donna lieu à un nouveau pas. Et comme s’il n’y avait de possible collision, la bleutée poursuivit sa route. Elle eut ici tout loisir, d’exalter son savoir faire en matière de magie. Soudain, elle se volatilisa. Afin d’émerger du néant, à l’autre versant des grilles. Chose fort aisée pour elle.

Elle dût croire, que froisser la taule et atomiser la ferraille, lui aurait valut, d’être importunée. Mais la lande, était-elle seulement esseulée ? Elle en eut tout l’air. Dépeuplée, carbonisée, inhospitalière ; voilà le triste bilan des choses. L’air lourd, comme chargé de poison, l’ennuyait déjà. Mais à bien y songer, une séance d’entrainement aussi intensive, ne pouvait que la rendre plus robuste et puissante. Dans l’ombre de sa coiffe, s’aiguisa un sourire malingre. Un léger rire, malsain, manqua de s’évader de ses lèvres. Dans les parages, il n’y avait pas âme qui vive, elle dira. Et si naguère, on lui tendait une embuscade, alors elle éradiquerait du beau monde. Car son sabot piétinait la valeur de la vie, qui n’avait plus la moindre saveur, pour elle. Seule lui importait sa quête d’aliénée, le reste n’était que bagatelle. La belle s’avança en la lande de feu. Rien ne su meurtrir sa chair, elle vogua sur la terre ferme et ces ilots perdus. Le tout en se déplaçant par magie, pour ne sombrer dans la lave.

Une ballade de santé, ou presque. Le climat si rude, lui infligeait un presque calvaire. Si bien, qu’elle crachotait et tousserait de temps à autre. Elle se ferait vite à ce mal du pays, à ce malaise menaçant de la perdre. Fort heureusement pour elle, rendre son déjeuner sur du magma, ne l’ennuya guère. Les convulsions ceci dit, et les vertiges, l’irritaient. Si bien qu’elle vandalisa le paysage, déjà désolé. Soudain elle remarquait un siège à sa mesure, la plus haute toiture d’une cité en flammes. Elle s’engageait alors en une nouvelle voie, celle d’un certain périple. Parvenue au lieudit, la sorcière se figea. Elle ne redoutait de chute, quand bien même le gouffre géant la happait, pour la dissoudre sans vergogne. Du reste, la haute toiture de la bâtisse, lui sembla robuste, bien que noircie et fragilisée par l’incendie ravageant encore la lande. Son regard de nanti balaya ce monde, sans espoir. En un sens, il lui sciait à merveille. Puisque s’il n’était hospitalier, nul être ne viendrait l’importuner.

Voilà sa pensée. Du reste, s’il lui chantait de déchainer sa toute puissance, et ses sortilèges impies et farfelues, elle le pouvait faire. Ce fut donc, en toute impunité, que la grande Trixie, invoqua des forces grandioses. Du néant jaillit une formation orageuse. Elle toléra que ces nuages noirs, trônent là-haut, et lui faisant grand ombre. Puisqu’en vérité, d’aucun d’eux ne la domina. Même le déluge, qui s’en suivit, était sa chose, sa créature docile et servile. Le phénomène vit naitre, plus qu’une rafraichissante averse, une douce brise tiède. Celle-ci magnifia sa posture de monarque veillant sa terre. Et dans l’air, ballottait un brin, sa grande cape majestueuse, la rendant bien théâtrale sous cette noirceur rampante, parsemées d’éclairs. Les ombres l’avalèrent, tandis que grondaient pour elle, la fureur d’un faux plafond. Et bien qu’elle demeure aux ténèbres, il lui faudrait un jour, revenir en lumière. Sans doute, lorsque viendrait le temps de la revanche.

Si longuement préparée, si longuement rêvée, si longuement attendue. Il lui tardait d’y être. Ses pensées l’absorbèrent. Si bien qu’elle sembla absente, sous la pluie battante. Vulnérable mais belle, frêle mais grande, équivoque mais pernicieuse. Plus un son ne raisonnait à ses esgourdes, hormis le film de sa vie, ressassé pour la énième fois. Elle avait l’art et la manière, de fabuler mieux que quiconque. Se faisant, elle se triturait l’esprit, à ordonner ses fantasmes macabres. Tous lui éveillaient sourire, et jouissance, même fugace. Mais nul ne su la combler vraiment. A tel point, qu’elle songea à savourer sa réelle machination, lorsqu’elle ferait face à l’alicorne. Et tandis qu’on l’arrachait à ses songes, elle déglutit d’aventure, une mélasse immonde, bannie de ses entrailles malades. Sa gerbe alla choir dans le vide rougeoyant, alors qu’un mouchoir lui essuyait les lèvres. Là elle étrangla hennissement, attirant la vermine, qui l’aurait su divertir. L’ennui la crevait.
Crédit: Cali' in Epicode

_____________________________________________
« The Great and Powerful Trixie always wins in the end ! »

> War Skin <> Dark Skin <> Epic Spell <
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Titanomachie ! [pv Sunset Shimmer]   Mer 18 Mar - 15:41


Voilà bien longtemps qu'elle n'avait pas foulée ces terres. Terres qu'elle avait abandonnée sur un coup de tête, entraînée par la colère et le désir de vengeance. Des années qu'elle était partie, oubliant presque a quoi ressemblait ce monde. Si malgré le fait qu'il ai changé durant sa longue absence, elle reconnaissait tout de même quelques lieux qui pouvaient difficilement être oubliés. Et comment les oublier ? Surtout ce fichu château où trônait celle qui lui avait ôté tout espoir de puissance et de réussite. Elle ne l'avait pas oublié.

Marchant d'un pas lent, Sunset Shimmer cherchait en premier lieu a intégrer pleinement une carte mentale de son nouveau "territoire". Déjà qu'elle avait du s'adapter a son changement de monde, la tâche lui paraissait quelque peu compliquée. S'adapter était une chose, mais comprendre pleinement ce qu'il se passait en était une autre. La guerre battait son  plein, voilà ce qu'elle avait principalement retenu. Et tout ça par la faute de cette chère Twilight Sparkle. A cette pensée, un sourire s'afficha a sur son visage, couvert précautionneusement avec sa capuche noire. La licorne quittait rarement cet habit depuis son retour. Elle y voyait un aspect pratique qui n'était pas négligeable. Il faudrait plus de temps pour la reconnaître.

A ce sujet d'ailleurs, elle avait pris soin de choisir le camp qui lui conviendrais le mieux. Se rapprocher de son ennemie aurait sans doute pu être une bonne idée, mais la présence de Celestia l'aurait rendue nerveuse. Et peut-être que la princesse  se serais méfié d'elle. Et puis, il aurait fallut se battre a ses côtes. Définitivement, non, ce n'était pas du tout une bonne idée. Bien que jouer les traîtres était une technique qui ne faisait aucunement peur a Sunset. Mais non, elle avait plutôt choisis ce clan dont les convictions se rapprochaient grandement des siennes. Vouloir mettre n'importe qui sous son contrôle. Oui, ça lui plaisait plutôt bien. Et puis elle se rendait bien compte que seule, elle n'arriverait a rien. Ses défaites passées le lui rappelait amèrement.

A chaque pas, elle s'imprégnait un peu plus de l'atmosphère si particulière qui régnait sur ces terres. Une ambiance de haine, de désinvolture et personne ne cherchait a mettre un terme a tout ça. C'était juste parfait. Libre de faire ce que l'on veux. Et cela collait parfaitement bien avec la licorne. En premier lieu, elle devait déjà se remettre dans les cordes, depuis tout ce temps qu'elle n'avait pas pratiquée la magie, elle avait un peu peur d'avoir oublié la base même. Son pouvoir de lévitation n'avait pas faiblit cependant. Elle commençait a s'y faire a nouveau. Après tout, ça ne s'oubliait pas comme ça. Elle avait tellement étudiée pour arriver a maitriser sa magie... Pour que tout soit finalement gâché !

Elle ne prêtait pas grandement attention a sa route. Ne sachant même pas où elle se dirigeait. Pourtant, elle fut stoppé par une grande clôture. Et qui dit Barrière dit bien évidemment, interdiction de passer ou d'aller voir ce qu'il se cachait derrière. Avec un léger sourire en coin et usant de sa magie, la-dite clôture ne résista pas bien longtemps. Ainsi, il semblait tout de même rester de la puissance a Sunset Shimmer. Etais-ce étonnant venant d'une des prestigieuse élèves de la grande Princesse Celestia ? Bien sur que non et encore moins quand il s'agissait ce celle-ci. La licorne bannie qui ne réclamait que son dû. Celui qu'on lui avait tout simplement volé.

Elle commença a avancer dans ce décor fait de désolation et de flamme qui dévoraient le peu qu'elles pouvaient encore. Cette terre semblait si dévastée et pourtant encore si active sans pour autant comporter le moindre signe de vie. Le feu lui-même avait l'air en vie. Ce ne fut qu'après quelques pas que Sunset Shimmer releva la tête vers le ciel. Ce dernier se couvrait dangereusement de gros nuages sombres. Et la pluie qui tomba juste après la conforta dans l'idée que ce n'était qu'une averse passagère. Seulement, le ciel ne semblait pas si chargé peu de temps avant.

En tournant la tête, elle aperçue finalement une silhouette un peu plus loin. Les nuages viendrait-ils d'ici ? Après que l'orage ai résonné, elle distingua un peu mieux l'inconnu. Une licorne tout simplement. Ce ne serait donc pas étonnant que soit elle qui ai invoqué cette pluie. Serait-elle aussi capable de lancer ce genre de sort ? Elle n'était pas assez proche pour distinguer de quelle licorne il s'agissait. Et puis au fond, quelle importance ? Le regard de Sunset Shimmer se reporta sur le sol pendant un instant avant qu'elle ne relève la tête a nouveau. Ces nuages avaient été créés par magie. La magie devait donc être capable de les faire disparaitre. Et elle avait bien envie de tester ses capacités justement. Si elle devait se réhabituer, elle devait s'entrainer sérieusement. Toutes ces années sans magie avait sans doute laissé des traces. Mais en tant qu'ancienne élève de la Princesse Celestia, elle devait pouvoir encore utiliser sa magie sans soucis.

Se rappelant cette époque, la licorne fit une légère grimace. Tant de temps perdu. Et tant de choses perdues aussi. Son avenir, sa puissance, tout lui avait été retiré d'un coup. Et pourquoi ? Tout ça a cause d'un simple miroir magique. Ce n'était pas abusé venant de la princesse solaire ?

Levant les yeux au ciel et fixant les nuages, Sunset Shimmer se concentra, amenant toute sa magie jusqu'à sa corne. Elle pouvait le faire, c'était dans sa nature d'avoir une certaine puissance, malgré le fait qu'elle avait du renoncer a une partie d'elle même durant son séjour dans l'autre monde. Elle chercha dans sa mémoire un sort qui serait capable de faire disparaitre les nuages sombres et cesser la pluie qui martelait son visage. Et il semblait que cela fonctionnait. Juste au dessus d'elle, les nuages commencèrent a se dissiper doucement. Apparemment, elle n'avait pas trop perdue la main.

Elle ne fit plus attention a l'autre licorne plus loin. Tout ce qui l'importait désormais, c'était de se prouver a elle-même qu'elle était toujours la talentueuse licorne qu'elle était autrefois. Et le test du ciel nuageux lui convenait parfaitement sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Trixie Lulamoon
avatar
Changeling Swarm

Messages : 258
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
40/380  (40/380)

MessageSujet: Re: Titanomachie ! [pv Sunset Shimmer]   Mar 24 Mar - 22:24



« Règne sans partage ~ »






S

uite à son dernier égard, empli d'une noblesse certaine, la belle releva la tête. La grande Trixie devait faire bonne figure, même en ces terres infernales. Là voilà dont qui levait les yeux au ciel d'orage. Un grand serpent y furetait, tout éclatant et perfide. Allait-il fondre bientôt ? Elle l'espérait presque. A vrai dire, un rien saurait la divertir. Il lui fallait éventrer l'ennui, quitte à commettre nouvelle folie. Une pluie diluvienne lui fit grande envie. Hélas pour elle, la lande ne le permit. Et l'entêtée n'allait se laisser faire. Ce que la sorcière désirait, elle obtenait. Elle daigna donc accorder plus de crédit à son sortilège, sa corne irradia sous sa coiffe. Mais elle avait les traits rudes, comme frustrée, voire outrée. L'impudent monde lui résistait, si bien qu'elle tendit à déchainer sa toute puissance; quitte à ravager d'avantage les parages. L'averse ne devint mousson. Et frappant les tuiles de son sabot, Trixie s'en déporta.

Cette scène immonde où elle ne pouvait se produire, l'empourprait. Aussi allait-elle prendre congé de ces terres. Soudain elle dénotait une silhouette au loin. L'azure licorne n'en dressa le portrait, mais dénota bien la chose la baignant; un jet de lumière. Quelle diablerie est-ce là ?, songea-t-elle. Et elle su, l'épiphanie lui intima colère. Non contente de l'épier à l'écart, l'odieuse scélérate devait tendre à ruiner sa grandeur. Un juste châtiment lui trottait alors; si cruel qu'elle manqua d'en rire. Hélas, nul sourire ne se dessina à ces lèvres. Puisque malgré la fureur, son faciès demeurait bien morne. Sans doute l'averse fit son office, en la grisant, à l'image d'un cœur desséché et mort. Soudain elle se volatilisa, comme un mauvais rêve. Afin de reparaitre, par trois fois et avaler la distance, la séparant de la belle à châtier. Là elle en dressait un bien fugace portrait. La sorcière ne laissa courir le regard, elle la foudroyait.

Un doux contraste les opposait, l'une était en lumière, et l'autre couverte d'un manteau de nuit. La belle bleue incarnait alors le Malin tapis dans l'ombre, l'astre nocturne désirant étinceler plus que son frère. Et la belle orangée, à la crinière flamboyante, était l'étoile diurne, majestueuse et bienveillante sous l'orage. Ce triste constat l'empourpra d'aventure. Elle exécrait ceux qui brillaient plus qu'elle. Elle avait les sourcils tout juste froncés, et les prunelles d'un mauve tendant vers le pourpre. Fort heureusement pour elle, le phénomène de n'alla s'étendre, et les nuages noirs se dissiper. Du reste, sa folle contemplation l'absorbait tant, qu'elle se sentirait venir la peuplade; ces fous aimant la chair rôtie. Nul doute qu'on la visiterait tôt ou tard. Car l'avènement de l'averse allait déplaire à ces gens. Elle n'attendait que cela en vérité, histoire de se divertir un brin. En l'attente de quoi, Trixie lorgnait encore l'étrangère.

L’ignoble gouffre prônant ici, bien né d’une douce ironie, lui ravivait une grande amertume; celle d’une traque infructueuse. Le désespoir ne guidait ses pas. Il n’y avait-là que rancœur aux prunelles. Voilà bien longtemps qu’elle n’éprouvait plus que cela. Mais la pluie pleurait pour elle. Il n’incombait qu’à elle de répandre sang et viscères, afin d’apprendre quel fut son calvaire. A vrai dire, elle s’y livrait sans savoir, que son implacable personne, mutilait plus d’innocents que de déments. Mais elle n’avait que faire de cela, bagatelle à ses yeux bien las. La grande Trixie n’ambitionnait alors, que de voir agoniser le cœur de ceux l’ayant crevée. Sa discorde, elle la leur devait. Naguère encore, un sinistre dessin subsistait derrière, noyant tout le reste. Sa revanche elle la savourait à chaque victime, mais Elle seule la comblerait. Et qui lui ravivait son souvenir, ou avait l’impudence d’évoquer son patronyme maudit, le payait cher.


« Le désespoir attend qui défie la grande et puissante Trixie. »

Certes la belle ne l’eut défié elle, mais elle était ainsi faite; répugnant le seul fait d’éluder sa volonté, ici la domination pluvieuse. Et d’un sourire malsain, la sorcière fit reluire sa corne. Laquelle convoqua de nouveau le manteau d’orage, au-dessus de sa compagne d’infortune. A sa belle bouche, pendait presque un rire, dont-elle avait le secret. Ce méfait accomplit, elle se réservait le plaisir de la foudroyer d’ici peu. Pour l’heure, elle se délecta d’une douce lueur dévorée par l’ombre. A cela, il ne manquait qu’une fraiche averse, pour imbiber le crin ardent, et glacer la chair jusqu’aux os. L’azure licorne adorait lire la terreur ébranlant les esprits et les cœurs. Avec quoi, il lui plaisait fort, admirer la déchéance des autres; avec cette froideur qui l’étreignait depuis toujours. Mais la licorne d’or, allait-elle seulement se ternir ?
Crédit: Cali' in Epicode


_____________________________________________
« The Great and Powerful Trixie always wins in the end ! »

> War Skin <> Dark Skin <> Epic Spell <
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Titanomachie ! [pv Sunset Shimmer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Titanomachie ! [pv Sunset Shimmer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sunset Beach
» Les Sunset Pirates
» Yamaneko , Mentali...
» Despérados ~ RPG Western Fantastique ~
» Renouvellement pour Pauline =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: The Forbidden City-
Sauter vers: