Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 La route est longue [Painted Sweet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: La route est longue [Painted Sweet]   Mar 17 Mar - 16:05

Il n'était pas tranquille.
Il avait quitté la sécurité de la ruche pour un voyage qui en théorie n'aurait dû lui demander qu'un week-end d'absence. Ni vu ni connu ou presque mais la fatalité s'amusait de ce genre de détails. Surtout lorsqu'on voyageait en terres Chaotiques parce qu'on s'était foutu en tête comme le dernier des abrutis de récupérer un alliage spécial fabriqué uniquement à Gallopfrey pour améliorer la qualité de l'acier Changeling.

Abruti, crétin de Forge. Pourquoi n'avait-il pas attendu qu'ils réparent la navette ? Pourquoi avait-il décidé de braver les routes maintenant contrôlées par les uns et les autres en fonction des escarmouches au risque de se faire chopper par des lunaristes ou leurs alliés ? Furieux contre lui-même, le bat gronda sourdement, la frustration faisant vibrer ses flancs recouverts de poussière. Eh puis il détestait marcher. En plein jour, qui plus est. Double contrariété pour lui qui s'était mué en bête de somme pour porter ses fournitures et qui maintenant se sentait vulnérable et aussi visible qu'une corne au milieu du front d'une alicorne. Sérieusement, qu'est ce qui lui avait pris ? Lui qui avait horreur d'attendre regrettait maintenant sa décision. Ses sabots rendaient un son sourd, régulier sur le sol. Son qui commençait à lui taper sur les nerfs, d'ailleurs. Distrait par ses ronchonneries silencieuses il butta dans un caillou, trébucha et ne dut son équilibre qu'au rapide rétablissement qu'il effectua. La douleur vrilla aussitôt une de ses ailes que le harnais, adapté pour un pégase et non un bat de son épaisseur, avait pincé sous la brusquerie de son geste.

Ras le bol, mal, soif.

Suffit, pesta-t-il avant d'obliquer en direction d'une des bornes de la route et de s'y appuyer d'une épaule le temps de souffler, laissant pendouiller son aile meurtrie pour en soulager la délicate membrane esquintée par le cuir.

Un mal de crâne commençait à poindre ; le soleil refusait obstinément de se dissimuler sous les nuages que les pégases s'acharnaient à déplacer et bientôt, un soupir fatigué souleva ses larges épaules. Il aurait voulu être en mesure de se téléporter, tiens... Mais comme une complication n'arrivait jamais seule... Bientôt il put entendre distinctement les ricanements de deux poneys qui se pointaient vers lui sans qu'il ne lui soit possible de décrypter leurs intentions le concernant. Comptaient-ils le rançonner pour un quelconque droit de passage sur ce bout de route ? Lui piquer son chargement ? ... ou pire, le capturer lui pour le ramener à Luna ? Il n'en savait rien.

Je ne suis pas d'humeur, dégagez, gronda-t-il sans prendre la peine de se décoller de son appui ni de récupérer son aile qu'il fit jouer doucement pour chasser la sensation désagréable.

Lorsqu'ils se jetèrent sur lui dans un bel ensemble il se fit la réflexion que cette accroche n'avait pas dû être la bonne.
Eh bien il était dans de beaux draps maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La route est longue [Painted Sweet]   Jeu 19 Mar - 5:16

C'est par une belle mâtiné de début d'été que Sweet sortait pour la première fois du sentier où résidaient les siens, dans la commanderie. Elle se jura qu'un jour elle reviendrait vers eux mais pour le moment, une large tâche l'attendait, elle fixa d'un air indécise le carrefour. Elle etait bien embêtée, à peine deux minutes et elle était déjà perdu... ça tête parti de gauche à droite, de droite à gauche. L'un des chemins partait vers les montagnes, l'autre plus hostile, semblait légèrement en pente. Réfléchissant longuement, elle se souvenait qu'on lui avait dit qu'il fallait passé vers les marécages mais éviter d'entrée dedans, puis une fois sorti il y aurait un panneau pour indiquer pour aller vers le royaume de Cadence, le but qu'elle s'etait fixée.

En effet, elle devait choisir entre commencer à poursuivre cette méchante reine qui à fait assassiné nombreux des siens, ou la, parait t'il, gentille princesse Cadence. Son choix était vite tracée, si ça se trouve, le chemin vers Chrysalis était sans retour. Toute fois, c'était un risque à prendre pour obtenir la justice et la liberté d'esprit. Chrysalis allait peux être l'entrainer à sa perte, mais pour sur, elle la rejoindrait en enfer! Si se n'est pas pour la mort de sa famille, se sera pour la mort de son père adoptif, Blood. Après tout sans les assauts des changelings, il serait encore avec elle et elle n'aurait pas été banni de la commanderie, alors oui, vengeance sera faite!

Sweet secoua ses vilaines pensés de son esprit et pris le chemin menant vers les marécages, sur le chemin, l'odeur excquis des fraises des bois l'interpella, elle en avait jamais goutée, mais elle avait potassée les livres de botanique qu'on lui forçait à étudier pour savoir comment vivre en foret sans aide extérieur. Elle savait donc que ses fruits poussant dans les ronces etait mangeable! De plus, cette jolie couleur!!! c'était fantastique ! ses baies en effet, donnait un colorant naturel, elle adorera peindre de cette couleur pour sur! ça donnera une couleur variant entre le rouge et le bleu, avec de l'eau elle pourrait peux être obtenir une belle couleur rosâtre!

La ponette continua son chemin et ne fut pas au bout de ses surprises, les marécages lui offrit une trés mauvaise surprise, des tas d'insectes grouillant bourdonnant, piquant, vollant dans sa figure. Elle décida que ça sufissait, elle ce mit alors à parcourir la suite du parcours d'un bon trôt essayant de battre les insectes de vitesse mais les moustiques se régalaient de son sang avant d'etre assassinés par un coup de queue. Elle eu alors l'idée d'extraire de poser ses bagages et de mettre de la boue partout sur son corps afin de faire une grosse couche protectrice. Les moustiques tournoyait autour d'elle avec furreur, ils avaient beau piquer ou gratter, la boue empêcha de boire le divin breuvage. La ponette reprenant son fatras se remis en route. C'est avec surprise qu'elle constatait alors qu'elle était sorti du marécage. Elle souffla alors avec joie et tendis que, elle allait boire à sa gourde, elle entendit une voix non loin d'elle. Curieuse mais méfiante, elle se cacha au loin pour le surveiller, il avait l'air exténué le pauvre. Le poney pesta.

Quoi? il a dit quoi hahaha? salle fourmis?

Sweet rigolait intérieurement, il était rigolo à marcher comme ça et a pester contre les fourmis. Avait t'il, ou bien, croisé des fourmis mangeur de poney? Ses horreur qui parait t'il séparément ne faisait rien mais se déplaçant souvent à 500 individus pouvait manger un poney en une demi heure !!! Sweet de bon cœur, fixa ça gourde, il en aurait plus besoin qu'elle, elle avait soif mais rien d'alarmant, lui ne pouvait apparemment pas tenir le coup. Alors qu'elle se dirigea vers lui elle aperçut deux autres poney allant vers lui. Contante qu'il allait avoir du secours, elle se retourna pour reprendre son chemin mais il ne semblait pas satisfait de l'aide reçus et houspilla contre les deux poneys. Sweet se retourna et les virent rigoler comme des idiots pour sauter sur lui.

HO NON !!!! le pauvre !

Sweet était ecoeurée, deux contre un c'était juste dégueulasse, en plus il était presque mourant. Elle leurs hurla dessus.

- HALTE LA LES BOURICOTS !!!! laissez le tranquille sinon ca va barder !

Son code d'honneur lui refusait le droit d'engager le combat en traitre, elle aurait pus en effet mettre un atémi dans la nuque d'un poney et le briser comme un fétus de paille mais elle avait son honneur, et l'honneur de la commanderie en jeu. Elle fixa les étrangers d'un air mauvais, ses dernier ricanèrent, en effet, se serait une belle journée niveau butin, deux gens à pilier pour le prix d'un en plus, sa croupe de feu.... elle ferait une esclave sexuelle des plus séduisante si on en oubliait ses hideuses lèvres et son tarin de mâle.... d'ailleurs, évaluant la marchandise le plus puissant des deux poneys hurla son ordre.

Occupe toi du ptit malin, je vais m'occuper de la pouliche !!!

Tendis que l'un retournait vers l'étranger, le puisant adversaire la regardait d'un air mauvais.

Toi et moi, on a des choses a ce dire chérie, tu va voir ce qu'il en coute de me défier !

Sans crainte, il s'approcha de Sweet qui ne bougeait pas d'un pouce, elle analysait son adversaire, mal grès sa forte musculature, il semble avoir eu un accident il y a peu à la patte arrière gauche, bien, c'est donc par là qu'elle commencerait, d'abord, le laisser frapper en premier, esquiver au mieux, puis riposter ! Elle pouvait aussi compter sur sa gourde comme un effet de surprise, l'adversaire était en effet un terrestre donc elle avait l'avantage de la télékinésie légère. Il était déjà mort, mais il ne le savait pas encore...

Alors que le mâle allait lui mettre un coup de patte au visage, Sweet se baissa, l'homme était mal placé pour qu'elle atteigne sa patte fraichement réparé. Du coup elle tenta de lui lancer un uppercut mais il semblait plus vivace qu'elle pensait, il bondit en arrière.

SALE GARCE! je voulais être gentil maintenant c'est fini !

Le poney orchestra lui même, sa chute. Fonçant sur Sweet, lui se retourna pour lancer ses deux pattes arrière vers son visage, celle ci, frappa la patte la plus proche et comme on le lui à enseignée, elle accompagna le mouvement de la patte avec tout son corps, il semblait tout deux danser lorsque soudain, elle jeta la patte du coté de la seconde patte et écrasa celle ci en plein sur la rotule qui craqua dans un bruit malsain.


Le compagnon de la victime comprenant qu'il était seul, il ne semblait plus savoir quoi faire. Sweet aperçut une lame prés du forgeron, elle décida alors de détourner l'attention du crétin.

Ton ami est mal en point, je te propose trois choix ou tu achève son travail et au pire, tu prend la récompense que pour toi, tu te rend sans faire d'histoire et demande pardon à cette personne que tu as osés importuné et alors tu pars avec ton compagnon, sois tu meurs....décide toi VITE !

Sweet était ravis, son effet semblait fonctionner. Elle jeta sa gourde vers le forgeron en toute discretion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La route est longue [Painted Sweet]   Jeu 19 Mar - 20:23

Ça avait un côté ultra vexant de se faire sauver par une gamine. Vraiment.
Pourtant... c'était bel et bien ce qui était en train de se passer, là. Alors qu'il s'attendait à s'en prendre plein la tête et finir avec de nouvelles cicatrices et un chargement volé, voilà qu'un... tas de boue ?! Non identifié avait volé à son secours. Tas de boue dont les exclamations ne lui avait laissé aucun doute sur son genre et ce, en dépit de son apparence pour le moins particulière, musculeuse et virile.

C'était mal les préjugés. Vraiment. Il le savait mais franchement comment aurait-il pu se douter que le tas de boue à demi séché féminin se révèlerait être un combattant doué ? Sa première pensée quand il l'avait fondre en direction des deux emmerdeurs avait été qu'elle allait se faire plier proprement en deux et le gêner plus qu'autre chose dans sa tentative de se défendre. Car oui, même s'il était plus que probable qu'il ait le dessous il était juste hors de question qu'il se laisse agresser sans répliquer. Les oreilles plaquées contre son crâne, l'encolure arquée et les ailes à demi déployées pour avoir l'air encore plus imposant qu'il ne l'était déjà le bat avait feulé un avertissement, plus proche du sifflement d'un chat que d'un hennissement. Le son, sourd et profond avait fait vibrer ses flancs puis il s'était cabré pour retomber lourdement sur ses antérieurs dans le but affiché de faire réfléchir son attaquant, les lèvres retroussées sur ses crocs. Le message était clair : s'il venait au contact...

Aucun mot n'était nécessaire ; Forge ne parlait de toute façon que rarement pendant ses combats, laissant l'usage des monologues à ceux qui pouvaient s'offrir un sort de résurrection.

Et le combat n'eut qu'à peine le temps de s'ébaucher entre les deux étalons que déjà, la rapide combattante mettait son adversaire un peu trop sûr de sa victoire sur elle au tapis. Dans tous les sens du terme puisqu'ils furent deux à entendre un craquement sinistre qui détourna aussitôt leur attention. Ils tournèrent la tête dans un bel ensemble, leurs deux visages balafrés se reportant sur La Bouillasse et L'Eclopé, les coups qui s’apprêtaient à partir d'un côté comme de l'autre annulés sur le champ. Forge attrapa la gourde dans ses dents et soupira.

...

Et recracha la gêneuse qu'il récupéra de son sabot, avant cette fois de prendre la parole :

Deux minutes, c'est quoi cette histoire de récompense... gronda-t-il en faisant sauter le bouchon de la gourde, d'autant plus méfiant pour le coup parce que cette petite histoire commençait à sentir vraiment mauvais... L'éclopé fut rejoint par son comparse qui avait apparemment décidé qu'il préférait l'option où il restait en vie et tandis qu'il se faisait aider à se relever, répondit à sa question :

Un bat à la robe sombre et aux yeux d'or, cicatrice... y'a une prime sur toi...

Une prime. Il tiqua mais n'en montra rien, se contentant de hausser un sourcil désinvolte et un poil méprisant.

Tu te rends compte abruti que tu es en train de décrire à peu près tous les bats par les temps qui courent ?

La remarque eut le don de coller un gros doute aux deux attaquants. Mais entre le doute et la menace de la combattante, ce fut très clairement l'expression peu engageante et la détermination de la ponette qui les décidèrent à rapidement s'excuser pour le malentendu et filer sans demander leur reste, le valide soutenant le blessé d'une épaule secourable. Forge les regarda s'éloigner un instant en fronçant des naseaux puis, semblant s'en désintéresser pour de bon il prit une longue gorgée d'eau.

Merci... émit-il ensuite avec une pointe de circonspection et de méfiance.

Il était toujours vexé de s'être fait sauver par une gamine. Et il sentait qu'il serait encore plus vexé si ladite gamine décidait de le capturer pour récupérer cette prime pour elle toute seule... Attendant de savoir sur quel sabot danser il lui tendit sa gourde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La route est longue [Painted Sweet]   Dim 22 Mar - 5:54

Comme Painted Sweet était ravis, le poney mâle ne semblait en rien blésé, si se n'est un drôle de regard qui lui lançait sans cesse. Pourquoi il la regardait ainsi? Elle fut en plus très déçus, pas de merci, rien, Elle lui aurait pissée dessus le résultat était le même.
Elle emplis ses poumons au maximum d'oxygène, se remémorant ses leçons de tai chi, d'art martiaux et de méditation, particulièrement la leçon sur la patience! Il etait le premier poney qu'elle croisait en dehors de la commanderie, las bas, ils étaient tous frère et sœur. Elle n'en avait jamais trop voulu à Black Swan ou Giant Paw de l'avoir poignardée en plein coeur.

Extirpant l'air et regonflant les poumons, elle sentait son chi revenir à un niveau agréable, alors, elle rouvrit les yeux. Un son troublait sa quiétude, l'équidé attrapa la gourde et semblait avoir grand soif. Probablement qu'elle en aurait plus pour elle même mais il en avait apparemment un grand besoin. Elle garda le silence attendant encore les remerciements qui ne voulait pas venir! Elle allait finalement entamer les hostilités et faire sa connaissance mais il lui pria de garder le silence encore un peu. Sweet gonfla les joues, non seulement il ne disait pas merci mais EN PLUS il avait le culot de lui dire de se taire!!!! qu'elle goujat !

Sweet allait partir fâchée mais il enchaina avec une histoire plutôt intéressante de récompense, elle pris une position des plus agréables gardant un œil sévère sur sa victime qui fut rejoins par son compagnon d'infortune qui avait préféré sans surprise, la vie. Il avait de la chance que le poney malmené ai préféré lui laissé la vie sauve alors qu'il aurait pu lui trancher un membre. Savait t'il se servir d'une arme? bonne question !

L'infortuné repris la parole. Il parlait d'un bat aux yeux d'or et avec une cicatrice. C'est que maintenant que Sweet vit les ailes du poney qu'elle avait secourut, elle fit de gros yeux rond, elle à du en croiser cinq à tout cassé dans ça carrière à la commanderie. Elle les laissa discuter, Sweet frappa l'une de ses pattes avant avec l'autre afin d'arracher les blocs de boues, elle en fit pareil avec son autre patte, les pattes arrières et le visage. La pauvre ponette tremblait légèrement de froid, elle était si bien dans sa gangue de boue elle regretta de s'en être débarrasser. Elle décida alors de ne pas toucher à ceux sur ses flancs, d'une part, parce qu'elle n'y arrivait pas, d'autre part, elle avait bien assez froid comme ca !

Elle admira avec qu'elle habilité le poney usait de ça langue, il avait désarmé les deux hommes, peux être avait t'il raison? elle n'en savait rien, comme dit, les bats, elle en avait pas croisés ds tas, bien au contraire! Elle se mit à bailler quand soudain les deux gredins partir en boitillant sans demander leurs restes. C'est à ce moment précis que le poney, enfin, la remercia, un peu sèchement oui mais c'était des remerciement, elle n'en demandait plus tellement. Il lui rendit ça gourde au trois quart vide. Au moins, elle aurait de quoi se déshydrater en cas de besoin. Elle se sentait encore fixée encore avec son drôle d'air alors elle décida de crever l'abcés.


- Je m'appelle Sweet, Painted Sweet, et tu es.....?

attendant ça réponse, elle enchaina ensuite.

- Ca va allez? tu es quoi au juste? un petit coup de main?

Elle n'osait pas encore abordé avec lui la question épineuse concernant ça quête, elle espérait qu'il se dévoile en premier. Toute fois, elle se retourna, ses affaires l'attendaient patiemment sous les arbres. Ell avait tellement de questions pour lui mais elle préféra garder le silence, elle lui avait deja lancer quatres questions en moins d'une minute. Elle était si impatiente de rencontrer Cadence, elle voulait ce mettre en route tout de suite, elle refusa toute fois de le laisser partir sans être certain qu'il n'allait plus avoir d'ennuie.

- Tu va où?

lui demanda à tout hasard, avec de la chance, il l'emmènerai vers Crystal!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La route est longue [Painted Sweet]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La route est longue [Painted Sweet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tant mieux si la route est longue... ♫
» MAYA • Peu importe que la route soit longue, de toutes tes forces : cours !
» La route est longue | Sam & Sevan
» Une opération raté = une longue route parsemée d'obstacle.
» Première expédition, longue route à endurer ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Chaotiques :: Gallopfrey-
Sauter vers: