Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mar 24 Mar - 12:04

Une montagne plus haute que les nuages, des cris de dragons sauvages retentissant au loin, une végétation quasi inexistante, voilà l'endroit où se trouve Shade la licorne.
Vous vous demandez je suppose pourquoi une licorne comme moi, se trouve dans un lieu aussi inhospitalier que Drackenridge Moutains ? Et bien pour bonne et simple raison que ce lieu est propice à mes entraînements, en effet l'endroit est isolé, quasi désert en habitant, en dehors de quelques dragons et surtout loin des yeux de mon père pour qui tout cela doit rester un secret.

Maintenant de quel entrainement il peut s'agir, il s'agit d'un entrainement aux combat, au combat rapproché pour être précise, car même si j'ai le titre de chevalière, mes performances sont loin d'être extraordinaires, limite désastreuses, pour faire simple je ne tiendrais pas longtemps dans un combat contre qui que ce soit.

Et comment vais-je m'entrainement vous ajouterez ? Et bien tout simple avec l'aide d'une personne, pour faire simple, j'ai demandé à un poney de confiance de m’entraîner, bien sûr dans le plus grand secret, pour augmenter ses performances et ne pas être un poids pour son père et le royaume en cas de conflit.

Qui est ce poney de confiance maintenant ? Il s'agit de la non-moins célèbre Reverse Song !! Je ne put m’empêcher de faire appel à elle après avoir entendu le récit d'un de ses combats, en tant que nécromancienne elle pourra à coups sur me faire progresser rapidement.

Il faudrait encore qu'elle arrive, car cela fait plusieurs heures que je l'attend sur cette montagne affreuse et les bruits que font les dragons ne me rassurent guère.

Et bien en attendant je vais commencer à m'échauffer sur les rochers que j'ai préparés dit-je à haute voix pour moi-même

Je cours en direction d'un groupe d'une dizaine de rochers que j'avais installé pour patienter, je les ai disposés de façon à faire un escalier qui monte avec un espace entre chaque pour m'obliger à sauter de plus en plus haut, mais comme attendu de ma part je ne réussi pas à aller plus haut que le troisième.

Aïe, je dois vraiment m’entraîner, cela devient urgent pensai-je

Je continue cet échauffement jusqu'à l'arrivée de Reverse Song qui se fait désirer.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Reverse Song
avatar
Dark Pledge

Messages : 921
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
179/380  (179/380)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mar 24 Mar - 20:14



Act I. Chapter IV -

Les hautes montagnes d'obsidienne déchiraient les hauts cieux, roulant de souffre et de cendres dans un tonnerre de dragons. Il n'y avait là que le triste tableau d'une terre désolée, croute sèche et aride dont les flancs gémissaient sous la colère du monde, balayée par les amers vents d'une puanteur indescriptible. Et c'était pour dans ce cadre hostile que la fille de Sombra -la fille adoptive de Sombra-, lui avait donné rendez-vous. En temps normal, la nécromancienne aurait questionné son fort intérieur sur les raisons d'une telle demande, réfléchissant sans trêve le jour, cessant de dormir, de rêver la nuit, par la simple pression d'une royale instance. Mais aujourd'hui, elle avait été sereine. Si intensément sereine que cela en devenait incorrect. Si satisfaite qu'un vague sourire incrustait son visage, imprégnant son corps d'une sensation de légèreté, d'un frisson de plaisir. D'une douceur vengeresse.
Alors qu'elle passait une après-midi calme dans une bibliothèque, lisant divers rapports de batailles, nombreux parchemins et rouleaux de sorts et potions, la princesse était venue la voir pour un entrainement. Et le bref rayon de soleil qui avait percé les nues pour s'incruster dans la salle poussiéreuse n'était en rien la source de la douce chaleur qui s'était répandue en elle. Elle était venue la voir. D'elle-même. Pour un entrainement.
Avait elle eut vent de sa propre nuisibilité, ou était-ce en vue des guerres éclatant dans les pathétiques royaumes solaires ? Reverse ne savait pas. Et elle s'en contre fichait. Elle avait enfin un moyen, quoique détourné, de passer sa colère sur cette femelle. Cette bâtarde à qui la chance avait souri. Cette immonde brebis galeuse se prenant pour une reine et dont le sang n'avait que l'acide goût de la mascarade.
Et pourtant. Elle en était presque satisfaite.

Ses pas la menèrent dans un trot lent, mais cadencé par sa haine, jusqu'à une plaine enlacée de roches et de magma, ronronnant dans le creux de leur puits, vibrant parfois dans un tumulte chaotique, jusqu'à ce que calme les grondements des aériens aux lourdes écailles. La zone, en soit, était plane, presque lisse, protégée des vents et des éclats de feu ; mais surtout des vues et des rumeurs. Sa Majesté des mouches ne semblaient en accord avec la venue de son père et encore moins à ce qu'il apprenne que, trop faible, elle avait dû demander à la messagère, c'est-à -dire à quelqu'un n'étant pas réellement formé à combattre et qui avait apprit par l'expérience même et la promesse d'une mort rapide. Probablement sentait elle qu'il évacuerait sa colère en une puissante ombre, serpentant entre les murs, écrasant toute vie sur son passage. Sa fille. Sa propre fille -même adoptive-. Entraînée. Comme un vulgaire soldat qui avait passé sa vie à labourer champs et plaines.

Risible.
C'était le mot.

Ébrouant ses pensées, elle chercha des yeux la robe blanchâtre de la femelle, scrutant chaque recoin, chaque pierre et, non sans un certain espoir, les roches en fusions dansant dans leur creux soufré. Mais l'éclat n'était qu'invisible sur ces sombres terres. Probablement était elle ailleurs. Ou bien en retard. Peut-être même qu'elle avait oublié, quoiqu'il fallût en douter ; ou que son père avait eu vent de son entreprise et l'avait sermonné comme il se devait. Mais quoi qu'il en soit, Reverse espérait ne pas s'être déplacée pour rien. Que si entrainement il n'y avait, la contrée magmatique lui offrirait en compensation une quête, quelques plantes rares où on ne sait quel allié protubérant.
Soupirant, elle reprit alors sa marche, cherchant, fouinant dans les creux sombres, contournant les hauts rochers, grimpant avec triomphe sur les plus petits, prédatrice des crabes de feu qui s'enfuyaient en claquant des pinces. Un sabot en écrasa un, dégageant une douce chaleur visqueuse. Puis un autre. Encore et encore. Sautant, riant d'un sourire carnassier. Attrapant. Malmenant. Déchirant. Jusqu'à ce que le bruit des chocs répétés ne la sorte de son jeu malsain.

Silence.
Nouveau choc. Le métal contre la pierre.
Silence.
Cri de bataille. Choc.
Silence.

Méfiante, mais non moins curieuse, la nécromancienne donna un bref coup à l'un des derniers rescapés de sa tuerie enfantine, l'envoyant rouler plus loin. Il y avait là-bas quelqu'un. Quelqu'un qui s'entraînait. Et il y avait fort à parier que ce fût la petite bâtarde. Alors, d'un pas déterminé, elle s'avança en direction des hauts rochers, les contournant non sans prévention.
Elle était là. Aussi blanche que dans ses souvenirs. Le crin quelque peu battu par les vents et ses tentatives répétées. Le visage crispé en une expression de douce colère, cherchant sans nul doute à envoyer toute l'énergie, toutes ses émotions, en un saut qui, cette fois-ci, ne la ferait pas chuter dans un fracas monstrueux.

- On s'échauffe ?

La voix tintée d'amusement, avait stoppé ce que Reverse nommait « un massacre inutile ». Mais, en soi cela avait été une bonne chose. Du temps de gagné sur le véritable entrainement. Temps qu'elle avait sans doute pris pour venir, fouinant dans les nombreux recoins pour contempler l'espace parasitaire qu'offraient les environs, grouillant d'informations et de ragots tous plus profonds les uns que les autres. Et venant de mousses volcaniques, cela était rare.

- Quelle est votre arme de prédilection ? S'enquit-elle d'une voix dure. Quel est votre niveau général ? Force, résistance, défense, rapidité, bref. Je veux un rapport complet. Un rapport détaillé. Ce n'est qu'ainsi que je saurais par où commencer.

Elle s'était avancée jusqu'au pas de l'escalier de fortune, scrutant de son œil mauvais la licorne de neige. Probablement devraient-elles commencer par quelques coups d'estoc. Elle userait de son arme sur les pierres environnantes, jusqu'à ce que sa force soit assez développée -ou bien que ses muscles soient parfaitement aménagés- pour tenter un combat rapproché avec la Nécromante, qui se contenterait de parer ses coups, non sans chercher à la faire bascule. Mais l'idée de perfectionner sa défense de la pire manière qu'il soit, s'insinuait en elle comme un serpent répandant le vice et le péché. Subir quelques sorts. Quelques malédictions. Quelques coups frontaux à l'aide de zombis et autres squelettes. Tout en veillant a esquiver le reste du panel monstrueusement étendu de magie noire.

- Et surtout, si vous êtes prête à encaisser l'échec, la douleur. La frustration.

Cet entrainement sonnait comme un doux rêve.
Non seulement elle pourrait passer sa colère sur quelqu'un -qui serait un proche de Sombra, ce qui amenait quelques gouttes de jouissance à l'action-, mais on la remercierait pour ça.

_____________________________________________

Art by ka_samy on DA.

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Jeu 26 Mar - 15:38

Boum, me voilà encore les fesses par terre, j'ai raté la totalité de mes sauts, je vais avoir des bleus partout à force, mais je vais continuer jusqu'à la réussite de mon saut, de toute façon je n'ai rien d'autre à faire en attendant mon "professeur".

Bon cette fois je vais y mettre toutes mes forces, je me concentre, prépare mes muscles à l'effort, à la une, à la deux, à la tr...

- On s'échauffe ?


Cette voix me fit stopper mon geste avant de faire face à son propriétaire qui n'est nul autre que Reverse Song, cette dernière qui me fait enfin l'honneur de sa présence. Elle a l'air d'écouter quelque chose, mais je n'y prête pas vraiment attention et au moment où j'allais lui demander la raison de son retard elle se mit à me poser plusieurs questions, pire qu'un interrogatoire. La politesse n'est pas son fort, même pas un bonjour, comment allez-vous, j'exige au moins des excuses pour le retard, je ne suis pas n'importe qui quand même, certes je suis celle qui l'a  demandé de me rejoindre ici pour m'exercer, mais cela ne la dispense pas de formules à utiliser pour s'adresser à quelqu'un de mon rang. J'étais sur le point de lui faire une réprimande à ce sujet lorsqu'elle ajouta :

- Et surtout, si vous êtes prête à encaisser l'échec, la douleur. La frustration.


Mais quelle question, non de dieu, elle va voir en quoi je suis faites, je ne suis pas la fille du Roi Sombra pour rien. C'est alors que d'une voix pleine d'assurance et d'autorité que je lui répond :

- Bonjour Reverse Song, avant toutes choses
pourrais-tu d'abord me dire bonjour et t'excuser pour ton retard, ensuite parle moi avec plus de respect, être ma partenaire d'entrainement ne t'autorise pas à me parler de façon si "familière".

Voilà déjà qui va clarifier les limites de notre relation et à mon avis elle aurait préférée que je sois un gentil petit toutou qui écoute et fait tout ce qu'on lui dit. Dommage pour elle, je n'ai pas l'intention de me laisser faire comme une gentille petite pouliche, maintenant pour qu'on puisse avancer je vais quand même répondre à ses questions pour pas faire mon impolie, mieux vaut montrer l'exemple. Je sors de mon sac, que j'avais laissé près de mon escalier d'entrainement, mon artillerie que j’étalai devant moi.

- Voilà mes armes, une épée longue en fer forgé noir que j'attache à l'aide de cette ceinture à ma taille, ensuite une dague fine mais résistante qui se glisse dans un bracelet de cuir brun sur ma patte avant droite et pour finir ce poignard légèrement recourbé que je cache en général dans la botte d'une de mes pattes arrières de mon armure, mais pour aujourd'hui je l'attacherai à ma patte à l'aide de cet étui que l'on m'a fabriqué et qui s'adapte à cette dernière.

Voilà déjà pour mes armes, qu'elle examine déjà, je les ai faite aiguisée avant de partir pour cette occasion, pendant son "inspection" de mon matériel, je décide de continuer à répondre à ses questions.

- Ensuite, pour répondre à tes autres questions, sache que j'arrive à soulever une dizaine de kilos, qu'avec mes ruades je peux envoyer,  jusqu'à environ 1 mètre, un objet d'une dizaine de kilos, pour la résistance au combat rapproché, sans mon armure, elle est assez faible voir insignifiante, mais grâce à cette dernière j'ai une assez bonne défense et je manie assez bien mon épée pour parer une partie des projectiles que l'on pourrait me lancer et les coups au corps à corps, mais je suis une mauvaise tireuse, je suis loin de toucher mes cibles à chaque coup.



Reverse Song m'écoutais tout en ayant l'air de noter plus ou moins mes propos pour surement commencer à réfléchir à des exercices qui me conviendront.
Je continue donc mon monologue en étant la plus précise possible pour faciliter son travail.

-Je suis plutôt rapide, mais pas assez pour battre un poney entraîné comme toi,  mais je compense ça par une excellente endurance, niveau saut, je suis loin d'être une championne, mon style de combat est loin d'être la meilleure, je ne pense pas survivre longtemps dans un corps à corps contre un puissant adversaire même si j'ai une bonne défense. En gros, je dois gagner en force et technique de combat ainsi qu'en saut, cela peu toujours servir, vous en pensez quoi?


Ma question soudaine et avant une quelconque réponse ou réaction de sa part, je lui répondit le plus fièrement possible à sa dernière question :

- Et pour ce qui est de l'échec, il n'est pas permis, il en est hors de question ! Pareil pour la frustration, je n'en veux pas, en ce qui concerne la douleur je suis prête à l'accepter, de toute façon je ne pourrais pas y échapper.



J'espère que ma réponse a l'effet que je souhaite sur Reverse Song, celle de l’impressionner par ma détermination, mais j'ai du mal à déchiffrer son visage, elle est heureuse, elle ne l'est pas, je ne peux pas le dire, mais sa réponse et sa façon de se comporter avec moi, m’apportera surement la réponse.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Reverse Song
avatar
Dark Pledge

Messages : 921
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
179/380  (179/380)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Dim 29 Mar - 21:05





Du haut de son modique piédestal, la femelle dardait un regard suspicieux, presque outré, à l'égard de la Nécromante. La politesse, les convenances, n'avaient jamais été son fort. Cependant, elle avait assez de savoir pour passer outre -a son sens tout du moins- et parvenir à pirouetter quelques efforts de bonnes convenances. Néanmoins, cette jeune licorne blanchâtre n'était, et ne serait jamais aux yeux de Reverse, que le rejeton abandonné que le roi avait pris sous son aile, par pitié sans doute, sans plus royauté dans le sang que la Nécromant elle-même.
Et cela, de toute évidence, transpirer de tout son corps.

- Bonjour Reverse Song, avant toutes choses pourrais-tu d'abord me dire bonjour et t'excuser pour ton retard, ensuite parle-moi avec plus de respect, être ma partenaire d'entrainement ne t'autorise pas à me parler de façon si familière

Elle leva un sourcil, sans plus d'expression. Pourquoi demander des excuses pour un retard qui n'aurait pas eu lieu si on avait eu l'idée, la grandiose intelligence, de ne pas se cacher dans une zone reculée et dangereuse ? Un bref sourire amusé illumina le visage de cendre, dévoilant un air narquois, profondément antipathique envers la personne qui trônait en face d'elle.

- Oh, et je suppose que je dois apprendre a faire la révérence ? Questionna t'elle dans un ton presque cassé par un rire. Ne me parlez pas de familiarité quand vous même me tutoyez sans plus de convenance. Je ne suis pas votre partenaire d'entrainement, je suis votre professeur.

Elle s'avança sans plus de cérémonie, attendant que sa Majesté des Mouches ne daigne descendre. La princesse exigeait un traitement de faveur pour sa chance insolente, alors soit, Reverse lui intimerait l'idée qu'elle-même se devait d'en avoir un pour ses compétences. Le respect se gagnait au dur labeur, à la sueur et au sang de ses compétences, de son courage. De sa détermination. Et aucunement pour sa naissance -quand bien même cela restait du domaine de la bénédiction divine pour le cas lamentablement hasardeux de Shade-.
Elle sortit alors de sa sacoche ses quelques armes -bordel, mais ont-elles pu rentrer dans un aussi petit sac ?- ainsi que les divers ustensiles et baumes conçut dans l'unique but d'assurer un tranchant d'une lame impeccable.

- Voilà mes armes, une épée longue en fer forgé noir que j'attache à l'aide de cette ceinture à ma taille, ensuite une dague fine mais résistante qui se glisse dans un bracelet de cuir brun sur ma patte avant droite et pour finir ce poignard légèrement recourbé que je cache en général dans la botte d'une de mes pattes arrières de mon armure, mais pour aujourd'hui je l'attacherai à ma patte à l'aide de cet étui que l'on m'a fabriqué et qui s'adapte à cette dernière.

Trois armes donc. Actuellement, toute de corps a corps, ce qui n'était pas surprenant en vue de la classe de chevalier de la femelle. L'épée, quoique magnifique, semblait relativement lourde, en tout cas, bien trop pour la manipulation télépathique. Probablement devait elle la manier avec force et conviction pour ne ciller sous la masse considérable de la lame. Elle était donc assez musclée pour soutenir la propre gravité de l'arme, et assez adroite pour en user avec brio. Enfin. Elle l’espérait. La dague et le poignard étaient bien utiles en cas de défense ou d'épuisement, leur légèreté assurant un maintien parfait et une grande agilité, pour une liberté de mouvement exemplaire. Cependant, l'impact serait minime, et la prise de contact, et donc de risque, amoindrit. Il fallait donc à la dauphine de quoi se protéger, évitant les coups d'estoc et les parades controversées.

- Ensuite, pour répondre à tes autres questions, sache que j'arrive à soulever une dizaine de kilos, qu'avec mes ruades je peux envoyer,  jusqu'à environ 1 mètre, un objet d'une dizaine de kilos, pour la résistance au combat rapproché, sans mon armure, elle est assez faible voir insignifiante, mais grâce à cette dernière j'ai une assez bonne défense et je manie assez bien mon épée pour parer une partie des projectiles que l'on pourrait me lancer et les coups au corps à corps, mais je suis une mauvaise tireuse, je suis loin de toucher mes cibles à chaque coup.

Confirmation des pensées. Regard de biais. Ainsi elle n'usait pas de sa puissance magique -que toute licorne, même aussi brute qu'elle, possédait- pour agiter la dague légère ? Certes, la puissance ne serait pas suffisante, à peine pourrait elle effleure la peau des uns, mais la vue d'une arme vacillant sous ses yeux a la manière d'une épée de Damoclès pouvait suffire à intimider, à percer une ouverture dans la concentration adverse.

- Je suis plutôt rapide, mais pas assez pour battre un poney entraîné comme toi,  mais je compense ça par une excellente endurance, niveau saut, je suis loin d'être une championne, mon style de combat est loin d'être la meilleure, je ne pense pas survivre longtemps dans un corps à corps contre un puissant adversaire même si j'ai une bonne défense. En gros, je dois gagner en force et technique de combat ainsi qu'en saut, cela peu toujours servir, vous en pensez quoi?

Bref regard, allant de la personne a ses armes, avant de revenir contempler un bref instant la cutie mark, une rose rouge, qui, de toute évidence, n'envisageait ni une prédisposition aux combats ou a la magie. Silence. Simples pensées. Et quand enfin sa voix brisa le mutisme de la scène, elle fut emplie d'une certaine véhémence, appuyant ses propos dans un claquement de langue sifflant.

-En tant que chevalier, il vous faut une bonne défense pour combler votre vitesse d'esquive misérable, en vu de ton armure et autre équipement, et des coups puissants, pouvant percer rapidement la défense ennemie. Elle dit une brève pause, comme pour s'assurer que son élève suivait correctement. L'endurance n'est pas le fort des chevaliers, par rapport aux assassins et autres voleurs, par conséquent, vous devez en finir vite avec vos adversaires tout en évitant de prendre trop de coups.

Elle lui jeta un dernier coup d’œil, comme pour s'assurer que la prétendue princesse l'écoutait toujours, puis, elle se retira plus loin, arpentant sans plus de conviction le vallon dans lequel l'entrainement allait se dérouler. Il fallait mieux tester la véracité des dires, Shade n'étant pas connue pour son pragmatisme. Une brève série d'attaques serait du parfait allié en cette situation, cependant, ne désirant pas se blesser inutilement, il lui fallait de quoi « absorber » l'ampleur des chocs. Un zombie aurait pu, de toute évidence, faire l'affaire, véritable punching-ball vivant -enfin, mort-vivant pour être précise- cependant, Reverse n'aurait eu l'honneur de ressentir la puissance des coups, et par conséquent, aurait bien plus de chance de se fourvoyer en son bilan. Il lui fallait donc une magie de corps à corps. Une magie d'ombre. L'une de ses préférées.
Faisant à nouveau face à son élève, désormais à une dizaine de mètres d'elle, elle ferma les yeux un bref instant, concentrant toute son énergie, toute sa conviction, et bien plus important encore, toute sa haine, en un point précis. Un point si petit, si condensé en énergie, que rapidement elle pétilla, s'insinuant par ondes dans son corps, retournant sa chair, lacérant ses pensées en une concentration exacerbée. Lentement, son écharpe à la perle inutilement obèse ondula, bercée par la magie lapis, se redressant tel un serpent, persifflant de ses persanes. Une noirceur naquit en son œil, marquage du dark Pledge qui plaisait tant à l'invocatrice des morts, se répandant dans la moindre parcelle de tissus, striant, craquelant l'épaisse toison en une chapelure d'ombre. Des griffes jaillirent alors, et, telle une immense main, elle tâta le vide, crispant, raclant son nouvel appendice avec une certaine langueur.

- Je vais vous tester, hurla t'elle pour couvrir la distance. Portez vos coups les plus puissants en cette main, sans vous souciez de la stratégie ou de la technique.

Bourriner. Comme une sauvage. Comme un barbare. Sans aucune retenue. Voilà ce qu'elle attendait de Sa Majesté. Que son arme frappe la paume obsidienne, la nécromancienne, elle, était prêt à contrer, à parer, chaque attaque, chacun accoue, dans une concentration digne des plus grands philosophes. À leur égard de force, de niveau et de talents, il était certains que la magie ne fléchirait pas face à du simple métal, même le plus violent. Tout du moins, tant que Reverse gardait à l'esprit cette sensation de vide obscur lui drainant lentement son énergie, sangsue des plus morbides desseins.
Il était amusant de voir à quel point une journée pouvait changer. À quel point une rencontre d'abord frustrante pouvait se muer en une plaisante distraction brutale. Que tout pouvait se transformer en une onde, longeant les cotes de sa dépression avant de lécher les sommets de la complaisance. Tout changeait. Les gens en premier lieu. Et ceux en contredisant faisaient partie de ces éphémères, vivant la matinée pour ébattre leur jeunesse dans la pleine après-midi, racontant que le bon vieux temps était ensoleillé, parfumé de rosée et de lumières éternelles lorsque la soirée déclinait en une obsidienne étoilée, informant la nouvelle jeunesse que leur monde était bien triste. Sans jamais se rendre compte qu'il ne s'agissait que d'un cycle. Sans se souvenir que d'antan, on leur comptait la véhémence de leur monde bien trop lumineux et de la beauté d'une nuit de pleine lune quand leurs propres parents dansaient au bal des lucioles.
Un cycle.

Constant.
Intemporel.
Isotrope.

Se répandant en nous comme une vérité, une matrice. Et c'était ainsi que Reverse voyait ce monde. Cet entrainement. Un cycle. Une parfaite ronde d'apprentissage. Viendra un jour où Shade énumérera ses propres coups d'estocs, ses propres périodes d'exercices à ses élèves et tous ceux se languissant d'aventures.

Mais ce qu'il fallait savoir d'important, de vraiment important, c'est que cet entrainement dépassait le cadre de l'entrainement.

HS : à ton niveau, tu ne pourras donc pas défaire cette main magique (qui ressemble a celle de Midona dans Zelda Twilight Princess, mais en toute noire). Fais en sorte que ton perso donne le plus de coups possibles, le plus de combos, de façon a ce que ma perso ressente l'étendue de sa puissance, de sa détermination. Tu peux, si ça t'amuses, chercher a toucher la Nécromante, mais tu risque de te taper une sacrée contre attaque a mon prochain post. Hésites pas a user de tes trois armes mais aussi de ton corps. Cela te permettra sans doute d’élonger ton post.

_____________________________________________

Art by ka_samy on DA.

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mar 31 Mar - 19:04

Durant mon monologue, j'entendis la nécromancienne marmonné quelque chose que je ne relève pas ne voulant pas m'abaisser à son niveau d’impolitesse, ce qui me dérange surtout chez elle, en dehors du manque de politesse, c'est l’absence d'expression sur son visage, rien, à peine un sourcil levé.
Ne pas pouvoir déchiffrer sa penser via son visage me perturbe, je n'aime pas les gens non-sociable comme elle, j'aurais peut-être dû choisir quelqu'un d'autre, mais au moins en aucun cas cette jument ne piperait mots à mon père le Roi Sombra.

A la fin de mon discours, je vit ma partenaire faire des allé-retour avec sa tête entre moi et mes armes avec un petit arrêt sur ma croupe où se trouve ma cutie mark, ma magnifique Rose rouge représentant ma beauté qui séduit tous les étalons et mon amour pour la torture et la souffrance, après quelques minutes de réflexion, la jument me parla des points à améliorer chez moi pour combler mes lacunes vis-à-vis de ma classe chevalière.

Elle allait en premier lieu me faire faire des exercices pour augmenter la force de mes coups et développer une excellente défense grâce à cela je pourrais en finir rapidement avec mes adversaires surtout si ses derniers sont rapides et endurants, je sentais que tout cela ne serait pas de tout repos, mais je me dois de suivre son entrainement pour mon bien et celui du royaume.

Peu après cette petite explication, Reverse s’éloigna de moi d'une dizaine de mètre, je suppose pour un exercice, s'en suivie ensuite une expérience que je qualifierais de surprenant voir beau, tout son corps semblait être traversé par une énergie importante, son écharpe se mit à onduler comme un magnifique serpent, cette dernière commença alors à se transformer, à partir de sa perle couleur saphir, pour devenir une main géante aussi noir que la nuit sans lune et étoiles. Avant de pouvoir poser une question, le son de sa voix me parvient avec ses mots :

- Je vais vous tester, hurla t'elle pour couvrir la distance. Portez vos coups les plus puissants en cette main, sans vous souciez de la stratégie ou de la technique.


Voilà donc à quoi va servir cette main gigantesque, connaitre ma force exacte et la façon dont j'utilise mes armes lors d'un combat je suppose au passage.
Elle n'allait pas être déçu ! Je vais réduire sa main en charpie. Sans attendre, je m'équipe de mes armes, mon épée autour de ma taille, la dague dans son bracelet sur ma patte avant droite et enfin mon poignard sur ma patte arrière gauche grâce au dispositif que l'on m'a fabriqué.

Comment j'allais procéder au niveau de l'approche, car même si je ne dois pas utiliser de stratégie, j'ai envie de la surprendre, de faire tomber son fichu masque de fer, réfléchie rapidement pour pas la faire patienter. Une fois tout en place dans ma tête, je commence alors à galoper le plus rapidement possible dans sa direction, à quelques mètres d'elle, je lance mon poignard, que je saisie grâce à ma magie de licorne, qui se planta dans la main noire avant de retomber aux pieds de la nécromancienne, je fus contente du résultat étant donné que c'est la première fois que j'utilise ce genre de procéder, auparavant je l'aurais saisie par la garde avec ma bouche et que je projetai sur mon ennemie grâce à un mouvement de balancier que je réalise avec ma tête.

Une fois cela exécutait, je pris mon épée cette fois si comme d'habitude, c'est-à-dire entre mes dents par la fusée avant de la brandir, étant donné que je chargeais, je la place de façon à embrocher toute chose se trouvant de moi, elle fit mouche, encore dans cette main surdimensionnée, je continue donc par un coup sur le côté après l'avoir extraite, non sans mal, de cette chose, s'en suivie un enchaînement de coups plus ou moins fort en fonction de mon angle d'attaque, droit, gauche, haut, droit encore gauche, bas et ainsi de suite aussi longtemps que me permet mon endurance.

Au bout de même pas 10 minutes, je commence déjà à fatiguer, chaque coup devient de plus en plus dur à portée, mon épée pèse dans ma bouche dont les muscles se crispe au fur et à mesure, pour essayer de faire tomber, ou du moins déconcentrer, ma partenaire avant moi, je décide d'utiliser ma dague, je lâche donc mon épée pour saisir ma dague, toujours dans son étui, avec laquelle je continue mes attaques, même si celle-ci sont moins efficaces, mais cela me permit de m'approcher de Reverse cherchant une faille pour tenter une attaque direct sur sa personne, je vais lui montrer ma détermination.

Etant donné que ma dague est bien plus légère que mon épée, me permit d’enchaîner les attaques plus rapidement, de pouvoir observer de plus près les réactions de cette main et de son maître, cherchant la moindre faille, brèche dans sa défense, je n'aurais qu'une chance car le retour ne tarderais pas derrière si je rate mon coup.

Cela fait maintenant 5 minutes que j'attaque avec ma dague et le combat commence à être à mon désavantage, je fatigue trop vite, je ne pourrais pas garder une telle cadence de coups encore longtemps, quand d'un coup un petit vent me chatouilla le visage, cela fut court, mais réel, quelques instants après le petit air revient, je ne mis que quelques secondes à comprendre d'où il venait.

- Une ouverture !! Cela ne peut être que ça, durant une fraction de seconde la main doit laisser une petite ouverture sur sa maîtresse, je dois la saisir absolument

Tout d'abord, savoir qu'elle attaque provoque cette ouverture, ensuite localiser son emplacement et pour finir percé la défense de cette main noire grâce à cette faille. Cela ne fut pas sans mal, elle mit 5 autres bonnes minutes à réunir toutes ses informations, son ouverture se fait lorsque j'attaque par la droite, ensuite cette brèche se trouve juste entre l’annulaire et le majeur durant un bref instant.

J'utiliserais cette possibilité pour lancer ma dague à travers cette percée, en espérant toucher ma partenaire, j'arme ma prochaine attaque sur la droite, me préparent au passage, à l'envoie de ma dague quand un éclat lumineux attira mon regard, il s'agit de mon poignard que j'ai utilisé au début de l'exercice, une idée me traversa alors l'esprit, au lieu d'envoyer ma dague me laissant sans arme à porter, je vais utiliser mon poignard que j'enverrai à travers l'ouverture grâce à magie comme tout à l'heure.

Ma décision prise, je l’exécute sans plus tarder, me concentrant sur le poignard pour le faire filer au bon moment, une fois ma concentration en place, je fis mon attaque par la droite pour provoquer l'ouverture, qui ne sais pas fait prier, au même instant, d'un mouvement de la tête, j'ordonne à mon poignard de filer à travers la percer, se fut une réussite, mais je ne peux pas savoir s'il atteint son objectif, car la main me bouche complètement la vue.

Ne sachant pas la réaction de Reverse suite à cette attaque contre sa personne, je fis un pas en arrière, remis ma dague à sa place pour pouvoir récupérer mon épée à terre.
Il ne reste plus qu'à attendre la suite et surtout sa réaction qui risque d'être violente.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Reverse Song
avatar
Dark Pledge

Messages : 921
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
179/380  (179/380)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Dim 5 Avr - 14:20




Elle hâta dans son équipement, taillant son buste de son fourreau, ses dagues et coutelas aux poignets via divers bracelets aux étranges renfoncements. La braise qui avait jadis animé ses yeux était devenu un feu puissant, ronronnant dans la respiration excitée d''un jeune soldat désireux de faire ses preuves. Pourtant, malgré l'éclair de lucidité qu'elle ressentit en réfléchissant, ne serait-ce qu'un instant, à une quelconque stratégie, elle n'avança pas d'un pas mesuré vers la Nécromancienne. Non. Probablement était-elle trop pressée d'attaquer, de passer ses nerfs sur la prétendue impolitesse de son adversaire, pour concevoir un bref instant qu'une aussi misérable approche méritait l'observation et l'analyse juste et calibrée. Non. Stupide. Immature. Petite. Chose.
Elle chargea. Elle chargea de toute sa vitesse, fonçant tel un taureau dans une arène, bombé par la fierté, endigué par l'outrance. Un rapide mouvement de tête, un léger saut et elle envoya avec force son poignard en direction de la noirâtre. L’instrument siffla dans son approche, avant de se figer dans un bref bruit de tissu déchiré, sans plus d'effet.

Les doigts noirâtres frissonnèrent, puis, telle une araignée sur un fil en parfait équilibre, firent tinter leurs griffes hirsutes sur le métal, jouant, hésitant, avant qu'enfin, ils ne la retirent de l'écharpe enchantée. Dans un petit cliquetis de griffes, ils firent tournoyer leur nouveau jouet dans les airs, balayant sa surface au regard de leur maitresse, incrédule. C'était un bel ouvrage. Une lame effilée, épurée, brillant à la faible clarté du jour perçant les épais nuages de soufre. Et puis, les phalanges se désintéressant du précieux butin, le laissant retomber aux pattes de la femelle, avant de palper, de gouter l'air de sa paume, désormais reconstruire par on ne sait quel procédé de magie noire. L'écharpe attendait. Un instant, un moment, où elle pourrait attraper l'importune tâche blanche. La serrer, la griffer, la dévorer de sa froide couverture.

Et son impatience fut récompensée.
A peine la dague eut elle tintée au sol que la jument chargea de nouveau, épée dans la gueule, sourcils au front. La puissante claymore transperça de nouveau la main, qui frissonna sous le choc, manquant de quelques centimètres la propre corne de la Nécromante, avant de se retirer, esquivant de peu la contre-attaque vengeresse de l'écharpe. Elle devenait de plus en plus instable, muée par une volonté propre de haine. Crispant l'air, craquant ses impossibles jointures. Et si elle avait pu, elle aurait juré, maudit la famille de l'adoptée, avant de suintait sa gorge d'un sordide sourire.

A nouveau, elle fléchit sous l'accoue donné à sa droite, puis, sur sa tranche. A gauche, fendant l'air horizontalement, puis, en demi lune, à droite, de bas en haut, coups d'estoc et revirement de lame. Mais à chaque fois, les griffes se redressèrent, immonde basilic prêt à cracher son venin. Mais à chaque fois, trop rapide pour elles, la femelle de neige esquivait leur emprise. La rage montait en la main comme un flux transcendant, faisant vibrer tout l'être de la nécromancienne, pulsant un noir pouls en son sein.

Il fallut attendre une dizaine de minutes pour qu'enfin la charge cesse, délaissant derrière elle une femelle essoufflée aux gouttes perlant sur son corps d'albâtre. Lâchant sa flamberge pour une prise plus légère, elle se releva de sa fatigue, fondant à nouveau dans l'espace et le temps. Un nouveau coup à droite, et les doigts sifflèrent en sa direction. A sa gauche, puis, de face, tandis qu'happaient l'air dans un grognement silencieux, les griffes s'ankylosèrent au fil que la magie, lentement, se cadençait en une noire furie. Attaque. Choc. Esquive. Encore et encore, au détriment des minutes qui passaient, écharpe contre lame, dague contre sorcellerie. L'ennui gagna peu à peu la mage sombre, encaissant de mieux en mieux les forces diverses, nonobstant la fatigue de son adversaire en un regard si neutre, si profondément taciturne, qu'il lui semblait que l'entrainement avait duré des heures. De longues heures étirées sur l'infinité de la journée. De plates minutes sur le fil de la mélancolie, portant son attention sur les roches volcaniques en ébullition non loin. De sordides secondes dans les pensées enfumées par le soufre.

Et quelque chose siffla près de son oreille.

Tournant sa tête d'un bloc, elle scruta le mur rocailleux non loin, où s'était plantée une dague d'ivoire, encore tremblante de son choc. Le son cristallin résonna dans ses tempes, tandis qu'elle détournait lentement son regard, mêlant surprise et colère sur le chevalier impétueux.
Si colérique.
Si déçue.

Si haineuse.

Il y eut un souffle. Comme une brise devenue tempête. Un bref choc, s'insinuant lentement dans tout le corps révolté de la Nécromante. Une onde. Peut être une image, brève, qu'un clignement avait balayé dans les souvenirs embrumés. Quelque chose. De puissant. De palpitant. Rampant dans sa chair. Crispant ses os. Labourant ses flancs. Tandis que résonnait la plainte de son cœur.
Elle avait fendu l'air d'un bond qu'il lui était inconnu.
Elle avait plaqué son ennemi de sa main si étonnement heureuse.
Et tandis que se soulevait l'air vibrant de sa poitrine, elle darda son regard dément sur la femelle souche.

Elle avait osé.
Les doigts se refermèrent lentement sur le dos de l'aigrefin, avec une joie non cachée, craquant ses articulations en un ronron tremblant.
Elle avait attaqué celle qui était censée l'aider.
La pression monta tandis qu'ils refermaient leur emprise sur le corps blanchâtre de la brebis égarée, passant le rasoir de leurs griffes sur la chair tendre et humides qui leur était offerte.
Elle avait jeté une arme à son visage.
Les serres passèrent lentement sur les cheveux, contournant les yeux, les fines lèvres, avant de s'arrêter, nerveuses, surexcitées, sur la gorge si glorieuse de leur proie.
Elle avait. Osé.

La contrainte implosa dans son crâne, tandis que se ruaient les pensées et les idées, l'imagination fertile de la colère gagnant du terrain sur le peu de conscience qui restait là, tapis dans l'ombre de la confusion et de la peur. Un rictus crispé défaillit son visage déjà exacerbé par l'émotion orageuse, laissant ses membres dans un tremblement non contrôlé.

La frustration. La colère. La haine. Dans un tourbillon de feu sans plus de saveur que l'amère déception qu'invoquait l'image de la pouliche neige. L'aversion. La rage. L'acrimonie. La valse même du noir pouls qui lui murmurait d'immondes sentences. Accabler. Presser. Écraser. Comprimer. Dans un jus rougeoyant de plaisir. Griffer. Déchirer. Écharper. Déchiqueter. La chair parfaite de la honte. Broyer. Briser. Anéantir. Annihiler. L'essence même de la gourgandine outrancière. Égorger. Évider. Abattre.
Tuer.
La poltronne en sa main torpillée d'excitation.

- Immonde. Brebis. Galeuse.

La force de l'impact fit grésiller l'image floue qu'elle percevait de ce monde. Tel un insecte, elle l'avait pulvérisé sur le sol, craquant la pierre en ses alentours, relevant, non sans une certaine morale, son écharpe persifflant. Le bruit sourd qu'avait énoncé toute la force de sa vengeance continua, un bref instant, de rebondir sur les murailles de lave, tandis que se calmait le vent de l'aigreur. D'un geste hésitant et contre la volonté même de sa magie, les griffes saisirent le plus délicatement possible le corps de la femelle, le remettant sur pattes comme si de rien n'était. Pourtant, l'action avait été aussi maternelle que l'abandon que Shade avait subi.

- Ne.

La voix de la Nécromant se brisa en un regard accablant.

- Recommencez pas, souffla t'elle dans un effort démesuré pour ne pas hurler.

Et tandis que son écharpe s'affectait a quelques gestes grossiers, elle lui tourna le dos, reprenant sa place initiale, comme si le temps n'avait jamais eu lieu dans leur altercation douteuse. De son sabot -la main toujours affairée a insulter l'élève impétueuse-, elle ramassa la dague, puis, décrocha du mur, non sans mal, le poignard qui, si le hasard n'avait pas porté son dévouement sur Reverse, lui aurait coûté un œil. Saisissant l'armement, la pince simiesque le fit voler d'une pichenette désinvolte aux pattes du soldat, profond mépris qu'elle éprouvait désormais à son égard.

- Je me sentirais, moi aussi, obligée de faire quelques coups bas.

Et dans un mouvement provocant, la main reprit sa place, dressée en serpent, attendant la moindre attaque, la plus infime pensée de charge, pour révoquer toute sa fureur en une toute dernière mascarade.
L'entraînement continuait.

A un tout autre niveau.

A toi de voir si ta perso continue d'attaquer (la main ou ma perso, mais RS ne sera pas aussi gentille la seconde fois), ou bien si elle change de stratégie et tentes d'esquiver les attaques de l'écharpe (pas très vive, mais étonnement puissante à cause de ses griffes tranchantes), que tu peux modéliser comme bon te semble (elle est très -très- en colère contre Shade).

_____________________________________________

Art by ka_samy on DA.

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Lun 6 Avr - 21:24

Quelques secondes après avoir lancé mon poignard, j'entendis son doux son cristallin lorsqu'il se planta dans la roche, cela m'indiqua aussi que ce dernier ne toucha point la nécromancienne, ou du moins pas assez pour se planter dans sa chair.
Mais l'arme est passé suffisamment près de Reverse Song vue son regard surprise et pleine colère qu'elle me jette, j'ai réussi mon coup, son masque de glace et cet air d'indifférence sont enfin tombés.

Mais à peine ai-je le temps de savourer cette victoire que Reverse se jette, grâce à un bon incroyable, sur moi en me plaquant sur le dos au sol à l'aide de sa main noire, me coupant le souffle au passage, je n'aurais jamais pensé que sa réaction serait si brutale, moi qui pensai seulement à une attaque pour me repousser plus loin avant de me complimenter ou un truc dans ce genre-là.

Sa main magique craqua ses articulations avant de commencer à me tripoter, tout en refermant son emprise sur moi, d'abord ma crinière, la remettant en place pour ne plus avoir de mèches sur le visage, suivie d'une caresse sur mon visage passant près de mes yeux et de ma bouche avant de descendre au niveau de ma gorge où elle s’arrête, je n'ai pas pu me retenir de déglutir.

Le visage de la nécromancienne commence à afficher une expression, une expression que je ne pensais pas faire naître chez elle, une expression qui n'est pas rassurante du tout, je commence alors à me débattre pour échapper à l'emprise de cette main dangereuse.

- Immonde. Brebis. Galeuse.


Je n'en crois pas mes oreilles, elle a osé proférer de tel propos à mon égard, mais je n'ai pas le temps de rétorquer parce que sa main m'enfonce violemment dans le sol, en y laissant une marque indélébile.
Une douleur intense traverse mon corps, cette dernière est causée par ma tête, n'ayant pas aimé sa rencontre violente avec le sol rocheux, qui en plus est augmenter par l'effort que je produis pour faire rentrer de l'air dans mes poumons, en effet la main m'enserre le cou si intensément qu'elle me coupe toutes respirations.

Peu de temps après, alors que je commence à perdre pieds, la nécromancienne ordonne à sa main de se retirait de mon cou avant de me remettre sur mes pattes comme si tout cela n'avait pas eu lieu. Je faille ne pas rester debout, mais grâce aux grandes bouffées d'air chaud qui entre dans mes poumons, je peux reprendre mon équilibre et faire face à la nécromancienne partis reprendre sa place avec une demande simple de ne plus recommencer et je n'ai qu'une envie, recommencer, rien que pour lui faire ravaler les paroles prononcées juste avant.

Mais la menace de sa main est trop pesante pour refaire la même chose, surtout que maintenant elle va être bien plus attentive à mes actions. Au moins j'ai su capter son attention, l'objectif premier de cette attaque fut remplie.

Avant toutes actions de ma part, j'examine les dégâts occasionner par cet excès de violence, ma tête me fait mal, je dois avoir une belle bosse, mais cela est supportable, pareil pour mon cou où un bleu commence à apparaître, une écharpe devrait suffire à cacher cela à mon père. J'ai encore du mal à avaler, mais ça aurait pu être pire, le reste de mon corps est en bon état, juste de petites égratignures ne saignant même pas.

Maintenant mon check-up fini, je me prépare à reprendre l'entrainement malgré mon envie de lui hurler tout mon venin, suite à cet "accident", à la tronche.

Reprend-toi, on va mettre ça sur le compte du stress de devoir m’entraîner, moi, la fille de l'immense Roi Sombre.


Je récupère mes armes, gentiment redonner par Reverse avec quelques mots lourds de sens, bon il va falloir se la jouer fine, le moindre faux pas risque de me coûter plus qu'une simple bosse et des égratignures.

- on change d'exercice, maintenant que tu connais ma force et mon endurance au combat brute, je veux te montrer ma façon d'esquiver.


Attendant sa réponse, je mis toutes armes bien à leurs places, avant de me préparer à esquiver toutes les attaques que sa main, je me demande si cette dernière n'a pas de volonté propre, en vue de ce qui vient de ce passé. Mais je ne dois pas y penser pour l'instant, je dois absolument me concentrer sur mes esquives et mes contres, je ne dois rien laisser paraître aucunes failles ou faiblesse.

Approche, je t'attend !

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Reverse Song
avatar
Dark Pledge

Messages : 921
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
179/380  (179/380)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Lun 20 Avr - 11:02





La jument faillit, tituba, cracha son sang dans un regard imperturbable. Blessée, dans son physique et sa pensée, elle jaugea rapidement son état de santé sous l’œil impartial de l'ébène, avant qu'enfin, elle n'en concède la superficialité de ses blessures. Il aurait été stupide de la battre de plus belle, quoiqu'en susurre l'inconscient de la Nécromancienne. Cet entrainement aux allures de règlement de compte avait été induit sous silence par l'albâtre et si le Roi en avait ouïe dire, toutes deux en subiraient les conséquences. Et nul doute que Reverse ne puisse le regretter par la suite.
Sans un mot, elle se hâta de récupérer ses armes, le souffle court, mais l’œil vigilant, déterminé. Vengeur. Comme le rapace honteux de sa défaite, ne jurant que par la patience de mettre en œuvre son noir dessein, piquant avec rapidité, labourant de ses serres les flancs impétueux de sa proie, dans un cri déchirant, victorieux, sa haine. Reverse ne connaissait que trop bien ce regard. Cette envie. Cette pulsion. Amer canon de toutes guerres, suintant des pores de chaque être confronté a la peur, a la confusion. A l'inconnu.

- On change d'exercice, cria t-elle. Maintenant que tu connais ma force et mon endurance au combat brut, je veux te montrer ma façon d'esquiver.

Fort bien. D'un signe de tête, le maître d'arme transitoire se plaça de quelques pas en avant, scrutant, jaugeant, analysant son adversaire dans les moindres recoins, jusqu'à la simple touffe de crin, la moindre commissure brûlante. Blessée, mais toujours prompt à l'affrontement, le visage tuméfié, la gorge lourde, son endurance avait sans doute été réduite par son stupide et soudain engouement. Au vu de ses mouvements, bien qu'aucune plaie ne soient visible, les muscles avaient sûrement été choqués, endoloris pour un temps, amincissant de plus belle son esquive. Il aurait été facile -bien trop facile- de porter un coup rapide, puissant. De l'attraper de nouveau. De l'écraser comme un insecte sur ce sol déjà gorgé de son sang. Mais, ne lui en déplaise, il en allait de sa réputation. De sa vie si Sombra venait à l'apprendre. Et si la rage de Reverse pulsait tout le long de son corps, elle n'était pas connue pour son courage.
Il en était donc de cet entrainement croissant. De coups faibles, lents. D'attaques anodines. Et si elle en jugeait bon, d'augmenter peu à peu la difficulté. De frapper au moment propice. De déchirer les chairs de ses griffes. De serrer. D'étouffer. Dans un froissement d'écharpe, si vif, si imperceptible, que sa partenaire se devrait d'évoluer le plus rapidement possible. De s'adapter. D'analyser. De contrer.

D'un soubresaut, son écharpe sembla siffler, se dressant de plus belle face à la pouliche de blanc. Son courroux n'était, de toute évidence, pas terminé, l'impatience la guettant, mettant a mal les plans et les efforts de sa détentrice. Alors, contrant ses pulsions, elle plongea vers la femelle estropiée, faisant face sans plus de conviction. A peine fut elle tendue qu'elle reprit place aux côtés de la Nécromancienne, piquant sans trêve vers la droite, puis la gauche, contournant, bouclant, crachant dans une lenteur exacerbasse. Ce ne fut qu'une fois que des perles de sueurs roulèrent sur le front maculé de la femelle que la Nécromancienne cessa sa lente valse, accentuant chaque mouvement, chaque attaques, gagnant en vitesse et en férocité. L’œil toujours méfiant, cherchant, traquant la moindre contre-attaque, la moindre envie stupide, sa magie prête à écraser, laminer l'opposante et faire taire ses étrangetés. Le corps crispé sous l'effort de concentration, claquant sa langue par moment comme pour se donner courage et motivation, sous la rudesse des coups que portait la main noire aux longues griffes acerbes. Les pensées roulant dans son esprit, lacérant par moment son souffle d'une cadence brûlante, inhibant sa volonté propre au détriment du foulard amphisbène. Elle ne savait pas depuis combien de temps, éternelles minutes s'étirant dans l'effort et la douleur, elle répétait ses attaques sans plus d'originalité, fouettant, griffant, attrapant, feintant sa proie sans plus de conviction que la haine battant à ses tempes.
Et puis, enfin, une dernière gifle claqua dans l'air. Un souffle chaud s'échappa de ses poumons. Une pause des plus courtes, ne voulant y prendre goût trop vite.

- Très bien. Nous allons tenter les attaques à distance maintenant.

Sa main vibra de mécontentement, réclamant son dû, avant qu'elle ne redevienne simple tissu pour le plus grand soulagement des femelles. La menace écartée pour l'une, la sangsue de mana pour l'autre, elles se préparèrent toutes deux à la salve suivante.

Là aussi, un démarrage lent pour terminer sur une myriade de coups semblait être la meilleure chose. Concentrant sa magie en sa corne, sentant le remous insatiable de la magie rouler sur son corps, labourant ses flancs, ses pensées, sa concentration, dans une répétitive manœuvre, elle invoqua une orbe d'ombre palpitant d'éclairs violacés. La décharge de plasma fila vers la blanche princesse, et lorsqu'elle s'écrasa contre le mur, une nouvelle vint à sa rencontre. De plus en plus rapidement, les boules d'énergies fonçaient dans un sifflement aiguë vers le chevalier qui s'animait vivement, certaines déviant leur trajectoire au dernier moment, pourchassant ne serais-ce qu'une seconde leur proie avec avidité. Bientôt la cadence se coupla de nouveaux sorts, de nouvelles difficultés. Empoignant toute sa volonté et ses dernières ressources, la Nécromancienne éructa des murs d'os de pitoyable taille, juste assez pour bloquer ou faire vaciller la femelle dans son esquive. Ils disparaissaient sans mal, fragiles, tandis que de nouveaux globes calcédoine fusaient en tous sens, dans des directions, des courbes, parfois étonnantes.

Et puis, plus rien.
Tout cessa brusquement.
Il y eut un soupir. Bref. Sonore.

Et un faisceau, d'un noir si intense que le soleil ne portait guère sur lui plus qu'une colossale ombre, déchira le silence planant, foudroyant la place d'un tumulte chaotique, suivant un court instant la femelle blanchâtre comme un laser destructeur. Rapide. Puissant. Dans une toute dernière attaque, la Nécromancienne cessa son sort, épuisée. Au loin, le rayon meurtrier avait déchiré la croûte rocailleuse d'une falaise sur un ou deux mètres, dévoilant une surface lisse, polie, semblable a du verre.
Sourire.

-Bien. On fais une pause, ou vous vous sentez capable de continuer ? nargua t-elle. Attaque, esquive, ou simple course contre la montre ? Faites votre choix, je suis toute ouïe.

L'entraînement portait sur toutes facettes, éreintant les deux opposantes en un amusement sadique. Qui n'avait donc jamais rêvé de contrer les sorts d'une Nécromancienne fourbe ; de jouer a saute-mouton avec les zombis sous peine d'être mordu ; de courir aux côtés des mains d'obsidienne aux griffes beaucoup trop acérées pour être honnêtes ; ou simplement d'échapper aux ténèbres de sa conscience ?

Un sourire léger s'afficha sur le visage ombré dans une attitude qui se voulait pressante, déterminée. Presque excitée. D'un coup de sabot sur le sol, elle invoqua ses minions, lents et stupides, mais si adorablement utiles. De leur terre cendrée sortirent les corps animés de quelques soldats, perdus dont les fumées volcaniques avaient eu raison d'être, cliquetant leur armure de faible facture, cherchant à attraper leurs dagues rouillées sans plus de conviction qu'un ordre contrefait. Ils n'étaient que deux, et si leur force et vitesse étaient misérables, ils gêneraient assez les mouvements adverses, agrippant parfois à un morceau de chair qu'ils cherchaient sans plus attendre à déguster.

Trois contre un. Un combat des plus injuste.

Mais y avait il une justice dans les attaques. L'ennemi chercherait-il la loyauté dans une mise à mort. Ou bien tous les coups étaient-ils permis ?


A toi de voir ce que tu esquives ou non. Chaque début de série est lent, facile à éviter, avant d'augmenter en vitesse et en force. Autant dire que ça se corse et que ma perso n'attend pas que tu sois reposée pour continuer. Si tu prends un coup, il ne sera pas si violent que la dernière fois, puisque le but premier n'est plus de te blesser.

_____________________________________________

Art by ka_samy on DA.

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mer 22 Avr - 12:25

Sa réponse ne se fait pas attendre, elle se place pour m'attaqué, m'analysant, me scrutant, je me prépare, sur le qui vive, hors de question de me faire avoir, elle ne me toucheras pas. Malgré le cri de protestation de mes muscles, je les tend pour qu'à la moindre attaque, je puisse esquiver en une fraction de seconde, il est hors de question que cette horrible main repose un doigt sur moi.

J'observe, analyse chacun de ses gestes, être rapide, ne pas faire des gestes superflues, économiser mes forces, je ne sais pas pendant combien de temps je peux tenir la cadence de ses attaques qu'elle va m'infliger. J'espère que son endurance magique arrive à son terme, pour nous autoriser une pause commune, car sans cela il y a peu de chance qu'elle s’arrête.

L’écharpe ensorcelé commence sa préparation, sifflant, craquant, comme un prédateur prête à sauter sur sa proie, cela ne vas pas tarder, je suis prête, mon épée bien en bouche, approche, les premières attaques ne sont pas très rapide, une de face facilement esquivable par un bond en arrière, suivie d'attaque à droite, à gauche, en crochet, en traître, de plus en plus rapide.

J'arrive tant bien que mal à les esquivé, en usant plus ou moins de mon épée, en fessant des pas chassées, avant, arrière, droite gauche, saute, baisse, plusieurs fois la main passe très près de moi, trop près à mon goût, je suis plus mal en point que je l'avais présumer, mais hors question d'abandonner, je continue mes esquives, restant le plus possible sur place pour économiser le plus possible le peu de forces qu'il me reste, mais pas facile avec cette main qui veut absolument me blesser, m'écraser, me déchirer, à plusieurs reprises je manque de trébucher, retrouvant mon équilibre au dernier moment.

Heureusement, je commence à prendre le rythme, en effet l'écharpe utilise un schéma de mouvement presque toujours pareil, cela me permet de reprendre un minimum mon souffle, seulement un peu car la vitesse des attaques ne cessent pas d'augmenter. Jusqu'à une dernier attaque, une dernière baffe, qui failli me toucher suite à une inattention de ma part, ce n'est que par chance que je l'esquive.

- Très bien. Nous allons tenter les attaques à distance maintenant.

Comment ça, pas une petite pause, tu n'es pas fatigué après avoir une si longue utilisation de ta magie, casse la tienne, je lâche mon épée pour me soulager la bouche et d'un poids mort, vu que cela va être des attaques à distance, je dois m'alléger un maximum, surtout qu'au vu des compétence en magie de ma partenaire, je risque d'avoir une surprise.

J'attend quelques minutes, profitant de cela pour reprendre mon souffle, tout en observant Reverse, son écharpe retrouve son aspect d'origine, cela me soulage, car sa veux dire qu'elle commence à être à cours de magie. Mais cette "pause" est de très courte durée, en effet, Reverse commence rapidement les attaques à distance.

Il s'agit d'orbe sombre violacée chargé d'électricité, résultant de sa magie de nécromancienne, qui file sur moi, d'abord lentement sans véritable but, donc facilement esquivable, mais au fur et à mesure, ses dernières sont plus rapide, plus nombreuses et surtout plus "maligne".

Je commence à les éviter, avec les méthodes que pour la main, avec mon épée en moins, ce qui rend mes mouvement plus fluide et mes esquives plus facile à réaliser, mais c'était sans compter sur les orbes qui revienne à la charge et me suive, je dois user de ruse pour m'en défaire, les retournant les unes contre les autres, les esquivant au dernier moment pour qu'elles s'écrasent sur le sol ou les roches des environs.

Mes mouvements sont entravé par des obstacles d'os, invoquer par la nécromancie, cela ne ma facilite pas la tache, même si cela me permis d'esquiver certaines attaques lorsque je trébuche dessus.
Je me fatigue, impossible de prendre un rythme, les trajectoires des orbes sont trop aléatoire et les os n'arrangent pas les choses. Par plusieurs fois, les orbes me touchent, cela n'est pas très douloureux, mais me choque quand même, émoussant d'avantage mon endurance, la seule chose positif est qu'elles me font être, durant quelques instant, plus alerte, comme si on me jetait de l'eau froide sur le dos, il me faut bien cela, car la fatigue commence à me gagner sévèrement et mes muscles se raidissent de plus en plus, entravent mes mouvements et donc mes esquives.

L’exercice traîne en longueur, d'un coup les orbes ne font plus rare et finissent par disparaître, cela ne présage rien de bon étant donner que Reverse ne dit rien. Le calme avant la tempête, qui s'abat d'un coup sur l'air d'entrainement, un faisceau aussi noir que la plus profonde des abîmes où le soleil ne pénètre point, produisant un bruit qui donne l'impression que les cieux se déchirent.

Elle est folle de lancer une attaque pareil, elle veut nous tuer, par réflexe, je me baisse jusqu’à être coucher au sol, évitant de justesse l'attaque monstrueuse qui s'abat sur la falaise derrière moi, fracturant cette dernière sur quelques mètres, la polissant comme du verre, à l'endroit où le sort l'a heurté.

Je me relève et observe la licorne noir, j'espère que se sort la vidé de toute sa force magique, même si elle n'en montre rien, impassible et ancré sur ses positions avec un léger sourire sur son visage, surement fier de son sort.

-Bien. On fais une pause, ou tu te sens capable de continuer ? nargua t-elle. Attaque, esquive, ou simple course contre la montre ? Fais ton choix, je suis toute ouïe.

Un pause est le bienvenue, je n'ai pas la force ni le courage de continuer pour l'instant, même si elle est surement dans le même état que moi, du moins au niveau de sa magie, qui l'a aussi épuiser un minimum physiquement. Bizarrement, à part le fait que j'ai l'impression qu'elle désire me tuer, je m'amuse et prend plaisir à faire cette entrainement. Mon choix est bien le bon sur mon partenaire d'entrainement.

- Si cela te convient, un pause ne serait pas de refus, moi comme pour toi, laisse moi  prendre mon sac, j'ai apporté une collation.

Reprendre un maximum de forces pour la suite, sinon je ne tiendrais pas longtemps physiquement, amenant mon sac vers moi grâce à ma magie, j'en sort une bouteille d'eau, une bouteille de jus et quelques sandwichs, je nous sert un verre de chaque une, avant de déguster un sandwich en buvant un peu d'eau, Reverse n'a pas l'air d'en vouloir, il faut dire que je ne fait plus trop attention à elle, grossière erreur vu qu'elle a invoquer deux zombies poneys en armures.

Je me lève d'un bond, renversant le reste de mon verre, la pause seras pour plus tard, elle devrait savoir, on fait une pause ou pas, il lui reste finalement assez de magie pour faire des ressuscitions. rangeant promptement la collation dans mon sac, je repris mon épée et fis face aux trios.

Mais ils ne m'attaquent pas attendant surement quelques choses, c'est vrai que Reverse m'a demander quel exercice je veux faire, il faut dire que je suis sur le qui vive depuis "l'incident", je décontracte, pose mon épée au sol avant de me rasseoir en disposant à nouveau la collation, je sort au passage mon nécessaire d'entretien pour mes armes, autant en profiter pour vérifier si l'entrainement ne les a pas émoussé ou fragilisé, tout engageant la conversation, je n'aime pas le silence.

- Tu m’impressionne, tu es encore plus incroyable que le laisser penser les histoires que l'on m'a raconter sur toi, tu pourra me laisser les armures de tes invocations une fois le combat fini, s'il te plaît, elles iront à merveilles dans la collection du château.


Tout en m'occupant de mes armes, je fait un premier bilan de cette entrainement, malgré la bavure, je suis contente des exercices, je progresse rapidement, même si cela n'est encore loin d'être suffisant pour faire de moi une bonne chevalière.

Je prend un morceau de sandwich en regardant les zombies, cherchant une idée d'exercice à faire avec eux. Une course poursuite ? Pourquoi pas, vu qu'ils sont deux, je devrai faire en sorte de ne pas me faire piégé. Et pour finir un combat contre eux. C'est un bon programme pour l'instant, on ajouteras des exercices à faire au fur et à mesure, comme se sont mes premiers zombies, je ne sait pas trop à quoi m'attendre.

- Une course poursuite suivie d'un combat contre eux te convient ? Je veux savoir de quoi sont capable des zombies.

Un combat contre des zombies, j’espère pour elle qu'ils ont un minimum de résistance au coup, j'ai l'intention de les renvoyer de là où ils sortent, pas de quartier pour des êtres déjà morts. J'ai hâte.

De plus, j'en ai deux à gérer en même temps, je ne dois pas me prendre en tenailles, ni à revers, je ne pense pas que Reverse prendra part au combat directement, je devrais donc faire gaffe à ses mouvements suspect.

J'attend la fin de notre collation pour reprendre mes armes et me préparer à l’exercice.
Je commence à m'amuser, je demande si les zombies ressente la douleur et pousse des cries en rapport avec ce sentiment. Je vais bientôt le savoir.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Reverse Song
avatar
Dark Pledge

Messages : 921
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
179/380  (179/380)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mar 19 Mai - 0:09




Un maigre sourire s'afficha sur le visage éreinté de sueur de la jeune blanchâtre, pétillant ses yeux d'une joie modérée, et pourtant si tangible qu'elle arracha un soupir à son ennemi d'un jour. Redressant son port, son crin dansant sur ses frêles épaules, Reverse l'imita, intimant à ses zombis de rester en retraite lors de cette pause des plus méritées.

- Si cela te convient, un pause ne serait pas de refus, moi comme pour toi, laisse moi  prendre mon sac, j'ai apporté une collation.

D'un pas trottinant, elle se hâta jusqu'à son sac, alors posé contre une paroi rocheuse protectrice non loin de la scène d'entraînement. En fut quelques secondes de recherche, y sortant les uns après les autres gourdes d'eau, jus et sandwichs de toute évidence préparés avec soin et avidement lorgnés. Installant ce qui se rapprochait désormais plus d'un pique-nique que d'une courte pause, elle y versa boissons au choix dans les gobelets, éparpillant les mets de-ci de là, avec la conviction que la Nécromancienne se servirait sans difficulté ni méfiance. Ce ne fut que lorsque cette dernière s'approcha, suspicieuse, et que ses yeux royaux se levèrent sur la noiraude qu'elle sursauta. Et d'un coup sec, son épée vibra dans l'air chaud et soufré, dardant son éclat albâtre sur les cadavres dont l'expression blasée n'était que le reflet d'un ordre strict, familier. Impétueux.  Le silence qui se fit roi ne dura qu'un bref instant, avant qu'elle ne range son arme, décidant finalement de faire de même avec le repas. Et ce avant même que Reverse ne se serve.

Putain.
Sa mère.
Quoique. Elle n'en avait plus. Mauvais choix de mot.
Ah ah.

Il y avait là un quiproquo des plus énervant. Si la pause avait sonné pour l'une, ses gestes avaient déclenché en la bâtarde en sentiment d'alerte, comme une attaque en traître. Alors même qu'il ne s'agissait que d'un entraînement, certes, peu encourageant et aux coups lâches. Leur regard se croisèrent, se jaugeant, s'analysant, se questionnant, non sans une once de tension, avant qu'enfin ne se lève le voile de l'hésitation. D'un geste encore lent, elle rengaina sa lame, décontractant ses muscles quand bien même ses yeux ne cessaient leurs allers et retours entre la position allié et ennemi, pour étaler les mets non sans méfiance. Il était rare, mais étonnamment plaisant, de voir autant de peur dans les réaction de ce qui se devait être son supérieur hiérarchique, si bien qu'un léger sourire incrédule et amusé tordit l'expression passive de la femelle de charbon, qui se hâta de chiper de quoi grignoter avant qu'une nouvelle terreur ne s'empare du sang bleu.
Et si le silence était de mise pour la nécromancienne affamée, il n'en était d'un tout autre atout pour la princesse, plus avide de paroles que de nourriture.

- Tu m’impressionnes, tu es encore plus incroyable que le laisser penser les histoires que l'on m'a raconter sur toi

La nourriture avait un goût agréable, mais de son statut de libertine sans-abri -et sans nourriture-, tout pouvait lui semblait agréable du moment que cela n'était pas sorti d'une poubelle. Un sandwich se composant de paie de mie, banal mais moelleux, de salade, tomates et œufs durs, des plus communs et simples, mais sans nul doute des plus appréciés par les poneys environnants. A vrai dire, la femelle ne connaissait que peu de quadrupèdes salivant devant de la viande, et elle ne faisait pas partie de ces originaux carnassiers. Poney elle était, poney elle resterait, et si les pommes et les baies suffisaient à sa survie, elle ne voyait ni l'intérêt ni l'amusement à la chasse et l'abatage d'une autre vie.

- Tu pourras me laisser les armures de tes invocations une fois le combat fini, s'il te plaît, elles iront à merveilles dans la collection du château.

Mais il y avait aussi un petit quelque chose. Des épices peut-être. Ou bien était-ce la qualité des fruits et légumes agrémentant le sandwich qui permettait au goût fruité et ailé de rester en bouche,  non sans un soupçon de plaisir. Et tandis que ses pensées étaient focalisées sur la nourriture, ignorant les salamalecs de la princesse, elle s'empara d'un deuxième sandwich, non sans jeter un bref coup d'œil aux armes inspectées. Belle facture. Vraiment. Mais pas autant que ce sandwich végétarien. Il n'y avait pas à dire, cela lui changeait des fruits trouvés sur les bords de route. Quoique. Depuis son passage en tant que messagère, Sombra avait été clément en sa condition -ou bien avait il eut pitié de sa carcasse émincée- et lui avait proposé nombreux repas au solde de sa garde. Et si les histoires qu'on avait comptées sur elle a la princesse n'étaient pas en rapport avec son appétit vorace, presque agressif, il en était certainement de son nouveau titre. Ou bien de ses pouvoirs de nécromancienne. Ou juste de son caractère acerbe -pour ne pas dire merdique-, faisant d'elle un serpent sournois et avide de pouvoir, glissant, s'infiltrant au près des forts pour terrasser les faibles et prendre le pouvoir. De ce qu'on nomme, dans le jargon, une connasse.

Mais a quoi bon s'encombrer des inutiles ?

- Une course poursuite suivie d'un combat contre eux te convient ? Je veux savoir de quoi sont capable des zombies.

La voix enjouée de la princesse la sortie de ses pensées, et ce fut avec une miche de pain dans la bouche qu'elle la regarda, incrédule, s'échauffer a petits bas et grand moulinets. Le repas était, de toute évidence, déjà terminé, et non sans vergogne, elle avala sa bouchée repoussant de sa magie les gobelets et pichets avant de s'avancer auprès de son adversaire.

- Fort bien. Mais cela ne serait pas amusant sans obstacles, s'amusa t'elle.

A nouveau, elle ferma les yeux, influant sa magie dans sa corne, labourant son cœur, ses flancs, ses poumons, infiltrant son air et son sang, jusqu'à ce que la pulsion mystique ne se décharge en plusieurs murets d'os. De tailles aléatoires, certains pouvaient être sautées, avec plus ou moins d'élan et de puissances ; tandis que d'autres ne pouvaient être passés qu'en rampant. Il était à noter que quelques-uns possédaient des pics griffus, assez fragiles cependant pour n'occasionner que de maigres blessures tout en affectant l'équilibre ou la concentration.
D'un geste rapide de tête, elle ordonna par la suite à l'un des zombis de se positionner plus loin, épée en gueule, raclant la terre de son sabots d’obsidienne, tandis que l'autre se campait derrière la princesse, désarmés dû fait de sa mâchoire arrachée.

- Courir, sauter, ramper, esquiver. Une sorte de combinaison entre tout ce qu'on a fait avant.

Une nouvelle vague d'énergie noire se glissa en son écharpe, fourmillant de colère, avant de s’éructer en cette terrifiante et si commune main aux griffes acérées. Et ce ne fut qu'avec des gestes obscènes, que Reverse ne releva pas, que le tissu magique accueillit la nouvelle. Une course poursuite. Et un combat. N’était-ce donc pas un rêve ?

- Les zombis ne peuvent pas courir, commença t'elle, ils partiraient en lambeaux en quelques mètres. Ils ne feront donc que vous gêner dans votre course. Prenez garde cependant, ils ont la sale manie de s'enterrer dans le sol pour surgir et ne plus se détacher de vos jambes.

Petit sourire amusé.
Main tremblant d'excitation.

- C'est donc contre moi que vous galoperez. Enfin. Si mon écharpe ne vous attrape pas avant.

Et si la Nécromancienne n'était pas un modèle de vitesse ou d'endurance, elle avait assez d'aplomb et d'obstacles pour rattraper sans trop de mal le chevalier, et, avec un peu de stratégie, lui croquer la croupe à grands coups de sorts.

- Je vous laisse le temps de vous échauffer. Un tour de piste suffira à prendre connaissance du chemin n'est-ce pas ?

Et si je t'attrapes, je te massacres.

_____________________________________________

Art by ka_samy on DA.

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mar 19 Mai - 13:02

Je ne fait pas vraiment gaffe à Reverse durant la collation, préférant me concentré sur mes armes, qui n'ont pas l'air d'avoir souffert dans l'entrainement car leurs tranchants est toujours bien présent, avant de finir mon verre ainsi que mon sandwich.

J'ai plus soif que faim à force de courir dans tous les sens, mais maintenant que je suis désaltérer et suffisamment reposer à mon goût, je me lève et commence un léger échauffement, coupant cours à la pause au grand damne de ma partenaire qui déguster les sandwich avec bonne appétit, au vu du morceau de pain qui sort de sa bouche avant de disparaître rapidement.

Cette dernière se leva, rageant la collation au passage, avant de me dire que les zombies vont juste le gêner dans ma courses, car trop fragile pour courir plus que quelques pas et que des obstacles viendront faire de même. Ses derniers sortent de terre après quelques instant d'incantation de la part de la nécromancienne sous forme de différentes barrière d'os, formant un circuit dans lequel les zombies se positionne, l'un derrière moi et l'autre plus loin sur mon chemin.

Sur le moment je ne suis pas contre, autant voir si l'entrainement à commencer à payer, avant de revoir cette horrible main noir qui seras mon poursuivant, en effet, pendant que je regardais le parcours, Reverse a à nouveau insufflé sa magie dans son écharpe qui retrouve sa forme "vivante".

Comme je ne peux pas protester, surtout que c'est moi qui est demander une course poursuite, je met de côté mon dégoût pour cette chose et commence mon premier tour de piste, vu que reverse me le propose, après m'avoir confirmé que je galope contre elle avec un petit sourire amusée aux lèvres quand elle ajoute que son écharpe va essayer de m'attraper.

Bon, autant dire que je dois compter sur ma vitesse et mon endurance pour gagner cette course, durant mon tour de repérage, je remarque certains obstacles sont agrémenté de pics griffu mais qui ne me causeront que des égratignures si je ne tombe pas directement sur eux. Je mémorise aussi les endroits où je risque d'avoir des difficultés ou qui me ralentiront un minimum.

Un beau parcours, je vais devoir faire preuve de concentration, si je veux suffisamment la distancé pour ne pas me faire attrapé par sa main noir horrible. Une fois mon tour fini, je retourne au point de départ où ma futur poursuivante m'attend.

- J'ai pris connaissance de la piste, on peut commencé la poursuite, laisse moi juste un instant encore.

Sa main noir a l'air de s'impatienter, je ne doit pas trop tarder, je pose alors vite fait mon épée avec la collation pour m'alléger, elle ne me sert à rien pour l'exercice à part me gêner, ma dague et mon poignard suffiront pour me défendre contre les zombies, je sort au passage deux élastiques de mon sac avant de me tresser la crinière ainsi que la queue, comme ça elle ne me bouche pas la vu durant le course car le vent commence à soufflé et ils ne se coinceront pas dans les obstacles ou seront plus difficile à attrapé.

Mes préparatifs fini, je retourne auprès de Reverse qui m'attend patiemment au contraire de son horrible main, qui semble avoir qu'un seul souhait, me déchiqueter en lambeaux.

- Je commence à courir et tu part la minute qui suit.


Sur ces mots, je commence à galoper, arrivant rapidement au premier obstacle, un simple saut sans réel difficulté, je continue alors galopant en zig zag entre les obstacles d'os, si je compte bien, Reverse doit déjà courir derrière moi, confirmé par le bruit de sabot, je ne préfère pas jeter un regard derrière moi, pour éviter une éventuelle surprise de la part des zombies ou de me faire surprendre par un obstacle.

Galopant comme si ma vie en dépendait, je continue à sauter les obstacles, de plus en plus haut, ce qui me pousse à accélérer pour pouvoir les franchir, épuisant mes forces plus rapidement que je le veux. J'ai même failli rater le dernier saut, m'écorchant un peu au niveau d'une de les pattes arrière sur l’obstacle.

Je fait comme si je n'ai pas mal, je ne doit pas laisser une simple égratignure me ralentir, continuant ma course, je suis d'un coup clouer au sol par un zombie, je suis tellement concentré sur mes saut que j'ai oublier ce dernier, je m'en débarre rapidement en lui collant un bon coup de sabot dans le ventre, du moins ce qu'il en reste, j'en profite au passage pour voir où se trouve ma poursuivante, qui se rapproche dangereusement de moi à cause de cette chute.

Maintenant libre de l'étreinte du zombie, je me lève pour reprendre ma course, accélérant pour reprendre une distance de sécurité, fichu zombie, heureusement pour moi qu'il n'est pas très résistant, j'arrive maintenant à un obstacle trop haut pour être sauter, mais avec un espace pour que je suis puisse passer en dessous, je franchie alors l'obstacle en rampant dessous, qui me fait perdre un temps précieux, une fois passer, je reprend ma course de plus belle.

Les obstacles se suivent et se ressemble, même si ils sont dans un ordre plus aléatoire qu'au début, passant d'un obstacle à sauter, à un obstacle où il faut passer par dessous avant de poursuivre sur des zig zag où un zombie peut me surprendre, compliquant mon avancer, car certain saut m'oblige à prendre de l'élan, m'épuisant un peu plus à chaque fois, même si je commence à trouvé un meilleur moyen pour passer sous les obstacles plus rapidement en glissant, mais cela à pour conséquence de blesser légèrement sur le côté où je glisse.

Durant l'une de ses glissades, je me positionne de façon à pouvoir voir derrière moi, apercevant avec horreur que Reverse est sur mes talons, presque à porté pour sa main magique. Ni une ni deux, j’accélère d'avantage, alors que la fatigue commence à me gagner, je saute, malheureusement pas assez haut pour mes pattes arrières qui cognent dans l'obstacle me déséquilibrant pour ma réception qui chaotique, finissant aux pieds du deuxième zombie qui s’apprête à me donner un coup d'épée, ce n'est que grâce à un réflexe que j'arrive à contrer son attaque en roulant sur la côté, avant de reprendre ma course, laissant sur place le mort-vivant, cette erreur m'a encore coûter de précieux minutes d'avance, permettant surement à Reverse d'être enfin à porté, ignorant cette éventualité, j’accélère encore une fois, puissant d'avantage dans mes forces qui s'épuise au fil des minutes et des perles de sueur commence à apparaître sur tout mon corps, confirmant mon état.

Je ne vais pas pouvoir tenir encore très longtemps, je dois vite arrivée à la fin de ce parcours, ma vue se trouble, je secoue la tête pour chasser le nuage de devant mes yeux, juste attend pour voir un obstacle à sauter. Au même moment, je sent une présence dans mon dos, suivie d'une ombre, il s'agit de la main de Reverse, je saute de toute mes forces pour l'éviter et reprendre ma course. Vais-je réussir ou pas. La ligne d'arrivé est proche. Si je réussi, je gagne, dans le cas contraire, j'ai perdu.

Hors rp : reverse je te laisse le choix du vainqueur, sache aussi que comme je regarde très peu derrière moi, rien ne t'empêche d'avoir failli à plusieurs reprise m'avoir. Dit moi si jamais un truc te convient pas

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Reverse Song
avatar
Dark Pledge

Messages : 921
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
179/380  (179/380)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Ven 29 Mai - 23:20





C'est le regard emplit de dégoût face à l'immonde main noire que la princesse de blanc cendre s'avança, non sans méfiance, sur la parcours fraîchement déterré des limbes. L'odeur soufrée des hauts volcans semblait alourdir l'atmosphère, la rendant tangible derrière le rideau de poussières et de magma, accrochant aux poumons comme l'aurait fait le goudron. Chaque geste était désormais douloureux, refroidit par ce goûter impromptus, et c'est non sans une désagréable impression de vieillesse que la Nécromante suivit du regard la blancheur nacrée qui constellait en ce paysage désolé. Il aurait été normal pour un chevalier qu'un tel entrainement l'épuise dans une faible mesure, ne serais-ce qu'assez pour apprécier l'ardeur du travail, mais il semblait qu'elle en souffrait plus qu'une autre. Le maigre réconfort qu'apportait la vue de ses cuissots malmenés et de la sueur perlant sur son front fit sourire la sombre mage, claquant d'un rire sifflé son écharpe acerbe, tandis que revenait la bâtarde de sang royal.

- J'ai pris connaissance de la piste, on peut commencé la poursuite, laisse moi juste un instant encore.

Son regard défiant celui de la noire semblait tout indiqué une stratégie rondement menée. Pourtant, l'idée même que la princesse surestimée ses compétences murmurait à ses oreilles. Les barrières d'os de divers niveaux, épaisseurs et pièges n'étaient qu'un bref aperçut de toute la démence du parcours. Si les épines calciques pouvaient se relever ennuyeuses, chagrinant la peau, déversant gouttes et douleur pourpres, il fallait y voir aussi une arme, l'un pour l'autre, car de cette course naissait un combat, une chasse. L'une allait dévorer l'autre, et de ses zombies, Reverse n'avait que peu d'estime en son adversaire. L'endroit était en lui seul un traquenard mortel. Les fumées toxiques se partageaient l'atmosphère auprès des nuages de cendres incandescents et des vrombissements draconiens, laminant la terre de lave et d'obsidienne acérées. L'épaisseur même des panaches obscurcissait le soleil en une faible pénombre, transperçait dans l'espoir par quelques brèves étincelles de lumière.

Le bruit sec d'une lame sur le sol poussiéreux et d'une lourde sacoche éveilla la main spectrale, signe d'un proche départ. Et tandis que s'étirait sa propriétaire, craquant os et sabots dans une parade féline, la blanche jument s'attelait à sa propre préparation, attachant ses cheveux, limant ses dagues, soufflant, inspirant, grattant le sol tel un marathonien en déroute. Pourtant. Pourtant il aurait fallu voir dans cette scène, dans cet instant presque éternel qui semblait coller aux environs avec la même puanteur que la terreur qui s'incrustait entre les deux antagonistes, une traque. L'ombre proliférant parmi la lumière. Dévorant les étincelles. Accablant sa pureté. L'une, le regard dirigé vers l'espoir, la clairière en contre bas d'où naissaient les premières herbes. L'autre, pulsant intérieurement de ses griffes la chair éclatante qu'on lui offrait.

Un instant.
Un regard.
Quelques mots.
Brisant le silence, détachant toutes la cruauté de la scène en une nouvelle. Rapide. Violente.

Le tumulte des sabots fracassant le sol s'éloigna rapidement, délaissant derrière lui panache de fumées et poussières d'anthracite, tandis que s'ébauchait une stratégie dans l'esprit de la Nécromante. Son adversaire allait suivre à la lettre ses consignes. Sauter par-dessus les obstacles, ramper sous les os, se rouler dans la poussière avec, qui plus est, conviction et amusement. Il aurait été dommage de ne pas profiter pleinement de cette loyauté déplacée. Les barrières étaient fragiles. Après tout, ce n'était qu'un assemblement de cartilages. De squelettes évincés. Et n'aurait il pas été de meilleur goût pour un Nécromant que de contrôler les morts ? De réanimer au plus mauvais moment, lors d'un saut par exemple, quelques mâchoires endolories ? De promouvoir l'écrasement dans la poussière tandis que s'enfonçaient côtes et fémur dans le sol, bridant la chair et le sang qu'on leur offrait ? Et que dire des zombis qui se tenaient aux côtés de la jument, dédaigneuses, attendant non sans patience les ordres. Lents, stupides. Les minions d'horreur n'étaient que d'un atout lorsqu'ils surprenaient. Véritables sangsues, seul le démembrement semblait offrir a leurs victimes la possibilité de survie, car, dans leur tombe, ils avaient la fâcheuse, mais non moins délicieuse, tendance à emmener tous vivants trop impudents.
Cependant, Reverse n'avait que peu d'essais a promouvoir. Il fallait donc placer les cadavres avec parcimonie. Créer divers combo pour étouffer les chances de victoire de la pouliche. Lui apprendre que l'honneur ne servait à rien une fois mort. Et elle n'était que trop bien placé pour le savoir.
C'est donc d'un simple geste de tête que ses zombis pénètrent a nouveau dans le sol, disparaissant avec la même rapidité dans la quel il était apparut, quoique moins impressionnant. Sa minute de silence était désormais achevée, et il lui fallait galoper si elle voulait rendre son dû a sa précieuse main.

Le premier obstacle, que son adversaire avait sans nul doute sauté de par les traces de fers ancrées dans le sol, fut lui aussi surmonté, non sans une grimace de douleur tant ses muscles semblaient froids et inadaptés. Elle n'était que mage après tout, et son physique n'étaient en rien un gain important par rapport a d'autres classes. Sauter, courir, esquiver, tout ceci était bon pour les faibles d'esprits n'ayant pu atteindre la voie sacrée qu'était la magie. Mais si son souffle manquait dans cette atmosphère sulfureuse, elle n'avait pas besoin de se presser, contrairement a d'autre. Les obstacles trop hauts, elle les démontaient par une désactivation de sort. Ceux trop bas étaient démolis sans peine par sa main, dont la portée allongée était bien plus qu'un atout en ces conditions. Ainsi, elle piétinait les distances sans efforts, se riant de la pauvresse devant elle, a quelques malheureux mètres, qui s'efforçait de suivre a la lettre ce qui n'avait jamais été énoncé que par les commodités de politesse. Mieux encore, de ses yeux elle perçut les perles de sang jonchées ses cuisses, intimant l'idée que d'autres éraflures avaient commencées leur œuvre en son corps.

- Eh bien, on se fatigue ?

L'appel moqueur sembla ralentir de surprise la pouliche.
Un instant. Minime. Fragile.
Une ouverture.
Et d'un plongeon remarquable jaillit le premier des morts, plaquant au sol la femelle avec violence.

Quelques mètres. C'était tout ce qui séparait la Nécromancienne de sa proie.

Un coup au ventre. Un souffle putride. Quelques dents claquant dans le vide, là où aurait du se trouver chair et poil. Nouvelle frappa. Craquement.
Et les membres s'arrachèrent.

Quelques mètres. C'était tout ce qui séparait la Nécromancienne de sa proie.

La main vibra. Sentant l'effluve sanguinolente de la peur incombait de la blanche femelle. Taillant l'air, fendant la terre, esquive primaire d'une pouliche effarouchée, galopant avec la morbide certitude que la fin sonnait non loin d'elle.
Proche. Si proche.
Le temps semblait se détendre comme une ficelle sous la flamme d'une bougie, rougissant, s'effilochant, se tordant, avant de rompre. Ses sauts d'abord prompt sont désormais saccadées par la terreur. A de nombreuses reprises, son regard croisaient le pelage d'or et de nuit de la mage, accélérant sans vergogne, dévorant son énergie inutilement, tandis que se propageaient les obstacles et les ennemis en ses alentours. Et elle continuaient de suivre son crédo, la mort aux trousses, comme s'il s'agissait là que d'un jeu. Les épines  calciques la firent tomber a plat ventre, soulevant la poussière dans la quel le dernier des zombis surgit, plantant son épée dans ce qui aurait dû être le corps fatigué, éreinté, d'une princesse en péril. Mais trop lent, trop stupide, elle l'esquiva en roulant sur le côté, reprenant sa course folle ; et bien avant qu'il ne réagisse, la Nécromante l'avait déjà dépassé non sans une injure.

Il fallait donc faire tout toute seule.
C'était un monde.

Quelques mètres. C'était tout ce qui séparait la Nécromancienne de sa proie.

L'accélération fulgurante, mais inutile, du chevalier fit rire la femelle.
Quelques mètres. Une demi dizaine, tout au plus.
Sa croupe malmenée avait entaché son chemin de crins et de sang, scandant une course folle, perturbée par les blessures amères.
A peine quelques centimètres ne distançaient les griffes de leur victime, que déjà, se profilait a l'horizon la plaine de sable roux et d'herbes vivaces, canyon désertique et pourtant si vivant. Inadmissible. Scandaleux. Elle n'était pas en droit de remporter cette course. Pas en respectant de stupides règles. Pas en tombant dans les pièges, quoique généreusement adoucit, de la Nécromante. Elle se devait de perdre.
Les faibles se devaient de perdre.

Et Reverse. N'était. Pas. Faible.

L'air claqua. Le sol vibra. Et d'un accoue prodigieux, la pouliche fut plaquée au sol par la gargantuesque main noire, dont l'aura de colère semblait émanait dans le spectre du visible. Quelques mètres l'avait séparée de la victoire. Ces quelques précieux mètres. Narguant. Ironiques.

- Puisque vous aimez tant que ça les obstacles au point de tous les respecter...

Et sans finir sa phrase, dont la fin n'était qu'à redouter, la main se souleva, emportant la pouliche avec elle, avant de la lancer comme d'un simple tonneau en la direction opposée. Le vol plané fut court mais émérite, plongeant la gourgandine dans l'une des barrières, dont, on pouvait l’espérer, les picots pouvaient infliger quelques douloureuses, mais non mortelles, piqures.

- Fin de la traque.

Elle fit quelques pas en direction de son adversaire, sa main se refermant avec envie dans les airs, scrutant l'épais nuage de poussière qui formait désormais un rideau sur le corps de la femelle blanche. Était-elle couchée, debout, ou bien -on pouvait rêver- empalée quelque part dans cette zone de mystère ?

- Après la capture, l'abattage.

Et il était fort dommage pour l'une d'avoir oublié ses armes au départ de la course. Car il fallait bien plus que quelques coutelas pour surmonter la colère de la mage, et surtout, de l'excitation de la si redoutée écharpe aux griffes joueuses.

_____________________________________________

Art by ka_samy on DA.

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Sam 30 Mai - 18:24

Je prend appuie sur mes pattes arrières et saute de toutes mes forces et je réussi franchir l'obstacle mais avant même de touché le sol, l'horrible main noir de Reverse me plaque contre se dernier à quelques mètres de la victoire, de la ligne d'arrivé. J'ai le souffle coupé par ma brutale rencontre avec le sol, encore une fois, avant d'être soulevé par la main après des paroles non rassurante prononcé par sa propriétaire.

J'ai un très mauvais pré-sentiment qui se confirme très rapidement lorsque la main me projette violemment contre une des barrières vers le début du parcours, je suis sonné sur le coups, entre ma rencontre avec le sol et maintenant mon vol plané suivi d'un atterrissage sur un obstacle hérissé qui se brise sous mon poids et me blesse au passage au dos, je laisse sur le moment échapper un cri de douleur qui doit ravir Reverse.

Reprenant mes esprit, je remarque que je n'ai que peu de temps devant moi avant que Reverse soit à nouveau sur moi, je dois décidé au plus vite ce que je dois faire, je regarde autour de moi, inutile de monter cherche mon épée, les zombies m'attaqueront et la grimpette va finir d'épuiser mes force, je cherchant alors autour de moi n'importe quoi pouvant me servir, même un simple bout d'os fait l'affaire à mes yeux sur le moment.

Je regarde alors les obstacles en os toujours en présent et j'ai comme idée, je ne suis pas sur que cela marche, mais je dois tenté la chose si cette main m'attrape encore une fois je ne pourrais pas m'en relever cette fois ci, je me dresse sur mes pattes tant bien que mal et prend le morceau d'obstacle brisé.

Je prie pour les os glisse facilement sur cette roche lisse et poussiéreuse, alors que Reverse s'approche dangereusement de moi, je pousse le morceau d'obstacle afin de lui donner de l'élan et de la vitesse avant de monté rapidement dessus, j'ai de la chance les os glissent facilement et je prend rapidement de vitesse, mais l'obstacle commence à se disloquer à cause de la dureté du sol.

Malgré que mon véhicule de fortune se brise rapidement en mille morceaux, il me permit n'est en moins de gagner de précieuse minutes et mètres sur Reverse. Je réuni mes dernières forces, évitant les os brisés et avance le plus rapidement possible vers la vallée.

Je jette un œil derrière moi et remarque à mon grand soulagement que Reverse est encore loin de moi, suffisamment pour me permettre de reprendre mon souffle et m'organiser, une fois arrivé sur sable chaud, je commence à échafauder un plan, le sable doux me donne alors une idée, c'est risqué, mais je n'ai pas le choix, créant un nuage de poussière le plus épais possible afin de cacher mes actions, j'enfouis dans sous le sable une de mes armes et reste concentré dessus.

Une fois cela fini, je recule de quelques pas par rapport à mon arme dissimuler et prend l'autre dans ma bouche, je suis à une distance suffisante pour que si Reverse souhaite m'attraper avec son horrible main, elle devra être juste au dessus de mon arme, sans pour autant être assez près pour pouvoir la toucher ou la voir.

Je l'attend d'un pied ferme, si elle utilise ses zombies pour m'attrapé par le sol, le mouvement du sable m'en avertira et me permettra de les esquivait sans pour autant quitter des yeux leur maîtresse, bien sur je ne dois pas faire de pas en avant ou en arrière sinon mon plan risque de ne pas marché, les pas de côtés sont mes seuls mouvement autorisé.

Reverse approche de plus en plus de moi, je reste toujours concentré sur mon arme dissimuler sans pour autant la regardé, je suis en sueur et à bout de souffle, mon corps entier hurle de douleurs après avoir autant malmener.

Je puisse dans toutes les forces qui me reste dans cette attaque, je suis même prête à faire un bon en avant pour surprendre Reverse et placé mon attaque surprise si jamais elle fait quelque chose que je n'ai pas prévu, je pense bien sur à caché l'endroit où se trouve mes armes normalement, si elle remarque qui m'en manque une, Reverse va se méfier et être d'avantage sur ses gardes ou sur la défensive.

Le moment fatidique approche, malgré un mal de crâne lancinante, je reste toujours concentré sur la situation, je ne dois pas perdre connaissance, surtout pas, du moins pas pour l'instant, le moment est enfin arrivé, je jette un regard noir à la nécromancienne en la maudissant intérieurement, certes je lui ai demander de m’entraîner, mais là c'est un peu extrême à mon goût.

J'attend une action quelconque de sa part et frappe pile au moment où elle ne l'attend pas, durant son possible discours ou quand elle prépara son attaque final, c'est à ce moment là qu'elle sera le plus vulnérable. Le tout pour le tout.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Reverse Song
avatar
Dark Pledge

Messages : 921
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
179/380  (179/380)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mar 2 Juin - 21:00




C'était presque étonnant qu'elle ait survécu aussi longtemps.
Nombreux avaient combattu la Nécromante, et peu avaient eu cette chance, certains préférant la fuite à la vue des corps, d'autres la pitié en guise de défense. Était-ce car au fond, tout au fond de l'âme noircie et desséchée que pouvait abriter ce corps à la même aura, il y avait un tant soit peu d'animosité, d'excitation, dans le fait de combattre un sang-bleu ? Ou bien avait elle prit en sympathie la princesse déchue, dont les nombreuses sottises avaient nuis à la réputation, déjà branlante, du clan ? Le terme même d'entrainement lui avait paru étranger. Personne de censé ne s'entrainer. Il n'y avait jamais de deuxième chance dans la vie. Soit on combattait pour de vrai. Soit on mourrait. Rien de plus. Pas de gris. Ni de nuances.

Juste la frontière propre, saine, pure, du noir et du blanc.
Et le noir l'emportait toujours.
Elle l'emportait toujours.

Elle avançait, lentement, le port altier, presque triomphante, vers le champignon de poussière, un sourire carnassier aux lèvres. La femelle d'albâtre s'était relevée, étourdie, et de son ombre incrustée sur le rideau de cendre se lisait la confusion. La peur. Probablement avait elle pensée a remonter la pente qui séparait ses armes de son ennemie, mais il y avait là fatigue et zombis, l'attendant de leur bave et de leurs crocs dantesques. Et de sa course folle, elle n'aurait hérité que de sortilèges cuisants, cible mouvante mais lente, apeurée et pourtant si terriblement adorable. Telle une souris prisonnière de sa cage, le fromage qu'était l'engouement pour la course l'avait trahi, l'amenant lentement, mais sûrement, vers une défaite sans nom.

Un bref crissement sur le sol, un éclair blanc, puis, une glissade. Rapide. Salvatrice. Le rat avait usé d'un morceau d'os comme d'un vulgaire skate-board, fuyant le navire et son horrible kraken le cernant. Pourtant. Pourtant ce ne fut que de courte durée, et la maigre déception qu'avait engendré l'idée, ingénieuse, s'estompa du visage de la Nécromante au profit d'un cynisme décadent. D'un craquement sourd, la planche calcique se brisa, obligeant la pouliche à courir de nouveau, essoufflée, paniquée, dans un jeu de jambes ensanglanté. La vallée semblait être sa destination. Probablement pensait-elle y trouver un salut, aussi maigre soit-il.
Il était temps de la sortir de ses pathétiques espoirs.

Le sabot d'or et d'obsidienne claqua le sol, et tel un immense serpent marin, des pics ondulèrent de la roche, s'insinuant dans la poussière, tournant, crachant la cendre en quête d'une proie. D'une princesse.
Les lances se rapprochaient, rapides, fourbes, de leur si précieuse chair. Détruisant, empalant chaque pierre avec véhémence. Et elle courait. Courait au travers du canyon volcanique. Courait sans jamais regarder derrière elle. L'herbe lui était si proche, si aimée, qu'elle stopperait les os de ses fins et solides filaments. Sa seule chance.

Quelques secondes.
Précieuses.
Éphémères.

Quelques pas.
Confus.
Chaotiques.

Et puis, plus rien.
Juste le silence, a peine brisé par le souffle court de la blanche femelle.
A peine irradié par la colère de la noire mage.

Elle avait atteint son objectif. Sa plaine soyeuse de sable et de virevoltants. Et les crochets, véritables dagues d'ivoire, s'étaient embourbés dans la jungle de lianes qu'étaient les manteaux desséchés d'herbes et de branches.

Bordel.

Elle avait gagnée quelques minutes. Quelques précieuses et pourtant si pitoyables minutes de survie. Juste assez pour reprendre son souffle. Pour établir une stratégie. En bref, pour renverser la situation. Et ça. Ça. Il en était tout simplement hors de question.
Il était hors de question, inconcevable, inimaginable, qu'un mage noir tel que Reverse puisse être battu par. Ça. Cette chose adoptée. Ce ramassis d'erreurs, se prétendant reine sans en avoir ni le sang, ni la prestance. Ni même le mérite. Cette immondice qui jonchait le sol de la Nécromante et que personne ne daignait ramasser.
Par cette fille-à-papa, incapable de rester seule sans provoquer une guerre ou une catastrophe; incapable de se débrouiller seule; incapable de se battre; incapable de se défendre; incapable; incapable; incapable.

Incapable.

La nouvelle ferait vite le tour de ce bas monde, et les rires suivraient, moqueries et sobriquets en guise de salutations, coups et légumes pour adieu. Et dans son extrême pensée, Reverse enrageait. De cet affront. De ce complot.

De cet.
Incapable.
Chose.
Qu'était.
La princesse.


Serrant les dents, scrutant la pouliche en contre bas d'un œil assassin, la Nécromante rumina sa vengeance, désireuse de ne pas avorter le combat pour si peu. Elles étaient toutes deux affaiblies. L'une épuisée physiquement par les nombreux coups reçus et lancés -mais surtout reçus-, ainsi que sa folle course ; l'autre, mentalement, son énergie baissant drastiquement au fur et à mesure de ses sorts, pompée goulument par la main fouettant l'air de ses griffes. Mais se devait elle de paraître forte, imposante, invincible, elle ne désactiva en rien cette sangsue. Si Shade la pensait en forme, prête à l'attaque et à la défense, elle hésiterait sur sa stratégie, se fourvoyant tout à l'honneur de la Nécromante. Alors, profitant des quelques minutes qui les séparaient, elle marcha, lentement, le pas fier, hautain, réduisant le flux magique de son écharpe en une simple parade ondulante. A cette distance, elle ne prit pas la peine d'activer pleinement son sort, le mouvement saurien suffirait à inculquer peur à son adversaire.

Au loin la pouliche de neige s'était éloignée sur le sable, élaborant, non sans panique, une quelconque stratégie que Reverse espérait démonter en quelques temps. Risible. A vrai dire, elle ne savait pas si le sentiment d'allégresse, de victoire pré-mâchée la faisait sourire, ou si c'était l'excitation du combat qui faisait pulsait son cœur en une symphonie digne de Freyja.
Mais qu'importe.
Car déjà, les deux se faisaient face, séparées par une vingtaine de mètres d'erg.
Et elle attendait. La princesse attendait, tout simplement, une arme à la bouche, la sueur roulant sur son front concentré en un unique point, prête à esquiver, à attaquer, au moindre geste de la mage.

- Vraiment ?

Il y avait juste un tout petit détail qui venait mettre a mal se plan.
Presque rien.
Une poussière pour tout dire.

Reverse était une Nécromancienne.
Autrement dit.
Elle se battait à distance.

Alors, dans un rire enivré par la stupidité de la situation, elle renversa la tête, gorge déployée aux cieux de soufre et de charbon. Et tandis que le dernier zombi encore en état s'était rapatrié à ses cotés, armure rouillée et bâtarde de fer, l'éclat sonore cessa brusquement.

- Vraiment.

Sa tête replongea soudainement vers le sol, laissant sa chevelure danser brièvement au vent.
Son sourire s'étira sur son visage presque dément.
Et une onde noire frappa l'espace et le temps, filant comme un serpent en direction de sa Majesté, ses crochets de plasma striant jusqu'aux poussières d'humeurs violacée et haineuses.

Violente.
Rapide.

Et quand bien même elle l'esquiverait, il y aurait la main, revitalisée, aux serres si redoutées, qui la cueillerait, prenant appui sur la défense que le mort prodiguait de son plastron cuivré, si elle osait approcher. Car il n'y avait meilleure défense que l'entrave, l'attaque, et la mise à mort.

_____________________________________________

Art by ka_samy on DA.

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mer 3 Juin - 22:34

Lentement, trop lentement à mon goût, Reverse s'approche de moi en réduisant la taille de sa main magique, est-elle à bout de force magique ? Cela est une bonne nouvelle qui me fait sourire, alors qu'elle se fige à environ une vingtaine de mètres de moi, à quelques pas seulement de ma dague cacher dans le sable. Je la regarde dans les yeux alors que cette dernière rit à gorge déployer amenant son dernier zombie en état auprès d'elle.

Son regard et son sourire me dit rien de bon, alors que j'ai les oreilles qui bourdonne et la tête qui me lance atrocement comme si on m'enfonce des clous dans le crâne, mon corps n'a vraiment pas supporté les efforts et les chocs répété malgré la courte pause. Après des efforts important, je réussi malgré tout à gardé ma concentration sur mon arme et sur mon adversaire qui a enfin fini son rire de démon.

Alors qu'elle prononce des paroles que je n'entend pas à cause de mon mal de crâne, Reverse fait un mouvement de tête plongeante qui donne naissance à une onde noire dévastatrice arrivant à vive allure sur moi, mon cerveau déjà bien malmené tourne à plein régime afin d'évaluer la situation et les risques, si cette attaque me touche je suis fichu, si je l'évite la contre-attaque va obligatoirement venir toute suite derrière, surement un dernier effort de magie dans son écharpe qui attend que cela.

Je choisie donc l'esquive et de limité ensuite les dégâts de la contre-attaque, mes pauvres pattes obéisse tant bien que mal à mes ordres et j'esquive l'onde meurtrière, mais voilà que déjà la main noir est sur moi, dans un dernier effort je me roule en boule pour protéger mes points vitaux et dans le même geste influe le peu d'énergie qui me reste dans mon arme sort de sa cachette avant de se planté dans Reverse, je ne sait pas où exactement, mais je suis sur de l'avoir touché car sa main disparue instentanément lors de mon effort.

Malheureusement pour moi, cette dernière a déjà fait son oeuvre en me projetant dans les air, me lacérant au passage les pattes avant que je ne retrouve le sol de sable dans un bruit sourd, j'ai le sourire au lèvre car même si j'ai perdu, j'ai réussi à faire couler le sang de Reverse.

Mon souffle est saccadé, ma vison se trouble de plus en plus et mon corps est lourd, je ne peux plus bouger du tout, le peu de forces qu'il me reste m'abandonne alors que mon esprit bascule dans l’inconscience en même que mes yeux se ferme, je ne peux même pas dire si Reverse hurle, s'apprête à en finir définitivement avec moi ou encore me donne simplement en pâture à son zombie.

Je ne ressent plus rien, même pas de la douleur, j'ai fini par perdre connaissance dans cette endroit désoler, loin de tout, à la merci d'une jument qui ne souhaite que ma souffrance et ma mort.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Reverse Song
avatar
Dark Pledge

Messages : 921
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
179/380  (179/380)

MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   Mar 9 Juin - 19:38





La douleur. Comme un tourbillon de griffes et de sang labourant son corps, son esprit. La souffrance. Dans une valse trop rapide, dardant son noir rideau sur elle. Elle ne savait pas. Elle ne savait plus. Son sort n'avait fait qu'effleurer la pouliche de blanc pelage. Peut être s'était elle abaissée. Peut être avait elle roulée. Mais elle avait esquivé. Courut. Comme une folle sur ses fragiles pattes. Et le son. Le son scintillant d'une lame. Le son hurlant d'un cri déchirant. Il n'y avait plus que l'éclair d'argent sifflant dans les airs, tranchant l'armure rouillée du minions, sa carcasse, son âme putride, avant de fendre la chair noirâtre de la Nécromancienne. Un sursaut. Ce fut sa seule réaction. Comme une paralysie soudaine, un choc, une surprise. Inhabituelle. Intenable. Et dans la confusion et la géhenne, sa main avait frappé, griffée, hachée ce chevalier impudent, avant de ne redevenir que la molle écharpe de tissu et de sang.

Le souffle court, presque immatériel, son regard se porta lentement sur l'entaille profonde qui courait le long de son coude jusqu'à l'épaule, déversant ses ruisseaux tel une cascade de vie. La douleur semblait s'être tapie dans un coin, si forte, si omnipotente, qu'elle n'en devenait que plus invisible. L'élancement ondulait le long de sa nuque, de son dos, jusqu'à faire trembler ses membres encore intacts, et pourtant ; pourtant, il n'en restait qu'un maigre flux. Froid était sa plaie, chaud le sang se répandant sur le sol cendré. Et ce fut les seules sensations, la seule réalité la raccrochant à ce monde, qui la harcelaient.

Elle hésita un bref instant, désireuse de se coucher, de se reposer, et probablement de ne pas se réveiller ; mais elle tint bon, se fouettant mentalement pour rester concentrée sur une chose autre que l'agonie suave. Sur une chose puissante, vitale. Bestiale.

Sa haine.

Aussi profonde que pouvait m'être les mots ne pouvant la décrire, elle semblait se vouer un combat contre la fatigue lacérant le corps fébrile de la jument. Se venger. C'était la seule chose qui lui restait. Lui faire payer. A un degré tel qu'il n'en ressortirait qu'un avertissement des plus barbares. Alors, d'un pas confus, faible, elle s'avança, boitant, tâchant ce sol avide, avant de s'arrêter au devant du corps inanimé de la princesse.

De son ennemie.
De celle qui lui avait insufflé cette souffrance.
Cette. Douleur.

D'un geste sans plus d'égard, elle retourna le visage royal vers le sien, s'attardant sur cette bouche entre ouverte, ses yeux clos, cette saleté et ce sang jurant avec la pâleur de sa robe. Et aussi désagréable que fut cette pensée, elle ne pouvait la tuer. Sombra, pour qui Reverse n'avait de respect qu'en ses plans de destruction, la bannirait, la pourchasserait sans trêve, jusqu'à pouvoir briser chaque os, chaque organe de la Nécromante impie. Alors, d'un rictus hargneux, la femelle de noir et d'or se racla la gorge, avant d'en cracher un immonde glaire, atterrissant sur les lèvres royales. Elle aurait pu en rester là, immonde brebis galeuse qu'elle était, pour s'occuper de ses propres blessures, mais quelque part, on lui soufflait de continuer. Encore et encore. Jusqu'à ce qu'enfin la haine se calme, qu'elle se rendorme avec la douleur pour ronronner de plaisir dans un coin sombre de cet esprit détraqué.

D'un dernier hommage à ses bactéries proliférant sur sa plaie dans une danse effrénée, elle se concentra, insufflant à sa corne le peu de magie, d'énergie, qui lui restait. Quelque chose d'horrible. De virulent. De honteux. Comme une maladie, un virus. Un parasite. Qui rongerait l'honneur de l'adoptée. Lentement. Et de la pire manière qu'il soit.
Dans un élan d'imagination, la corne, dont l'aura verdoyante n'inspirait guère sympathie, effleura les plaies, répandant Escherichia Coli en son sang. Probablement n'agirait elle que dans quelques heures, mais elle resterait longuement en ce corps fébrile. Résistante aux traitements, la bactérie était du genre virulente, agressive et un tant soit peu répugnante. Et c'était tout ce qui faisait sourire la Nécromante, qui, après son méfait, s'en détourna de son boitillement aiguë, délaissant la blanche pouliche a la cendre et aux papillons intestinaux.


_____________________________________________

Art by ka_samy on DA.

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entrainement qui ne seras pas facile (PV Reverse Song)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» cake super facile
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» feuilleté aux pommes facile
» entrainement jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Drackenridge Mountains-
Sauter vers: