Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Micro dans la tête [Pv Sonata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Micro dans la tête [Pv Sonata]   Jeu 16 Avr - 17:02

Arcadia, j'adore cette ville. Je m'y perds sans cesse mais j'adore. Je devrais me payer une maison ici un de ces jours. Je trotte en direction d'un parc et m'apprête à m'assoir dans l'herbe quand soudain mon ventre gargouille. Avec un soupire d’énervement envers mon estomac, je me dirige vers un bar et commande trois sandwich et six bière. Une quinzaine de verre de vodka plus tard, je me retrouve à rouler par terre. Je me relève, je monte sur la scène et improvise une chanson sur ma haine des Changelings. Une fois la chanson finie, je lance le micro au hasard et saute de la scène en me cassant le museau par terre. Je me relève tant bien que mal et retombe. Je rampe difficilement jusqu'au bar et prend appuis sur le comptoir pour me relever et m'assoir sur un tabouret. Je commande un verre de je ne sais quoi et le boit d'une traite avant de m'affaler sur le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Sonata Dusk
avatar
Eternal Chaos

Messages : 70
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 12
Expérience:
51/120  (51/120)

MessageSujet: Re: Micro dans la tête [Pv Sonata]   Ven 17 Avr - 15:39




Le chant d'une Sirène ~


Sous le regard de l'astre diurne, la belle bleue achevait sa séance d'exercices militaires. Naguère encore, la sirène aura pensé y échapper. hélas pour elle, le désir de puissance l'y avait poussé. Et la voilà prise au piège, des sabots d'un infernal tyran. Son instructeur lui imposait souvent le martyre, faisant qu'elle s'écroulait avant l'heure. En ce jour radieux, la belle bleue su endurer les épreuves, et perdurer après coup. Si bien qu'elle fit la joie de sa comparse, Hard Line la belle, une grande jument au crin beige et à la classe inégalée. Et sous ses manières impartiales et rudes à l'exercice de ses fonctions, la dame savait faire preuve d'une magnanimité remarquable. Tout d'elle transpirait la noblesse, la bonté, la droiture. En Arcadia on voulait déplaire à quiconque, et vivre en une communauté parfaite. Ce royaume des rêves, avait son champion, la sainte bête balayant toute noirceur. Nombre gens la respectaient, dont la sirène.

Voilà que la templière offrait un ligne blanc à sa jeune apprentie. Sonata lui rendit grâce d'un sourire béat, dont elle avait le secret. Et s'essuyant la figure, crasseuse et en âge; elle s'émerveilla d'aventure. Une myriade d'étoiles étincelait en ces prunelles, et la belle enjouait l'invitation à boire un verre. Elles gagnèrent les vestiaires, histoire de faire leur toilette, puis se changer. L'une retrouvait son ravissant pendentif, et l'autre ses beaux habits. La plus grande guidait enfin sa cadette, bien étourdie et pouvant s'égarer en un instant, en ce dédale gargantuesque. La cité royale, dite des fastes, possédait une architecture fabuleuse et édifiante. Si bien qu'un simple étranger pouvait s'y perdre, presque à jamais. Parvenu au lieudit, le cortège s'engouffra dans la douce pénombre d'une bâtisse. Un bar des plus agréables, pouvant satisfaire quiconque. Une voix douce saluait du beau monde, l'annonçant.

Dès l'irruption classieuse, elle manda deux grands verres. Line vivait d'amour et d'eau fraiche, tout comme la bleuté, la suivant aveuglément, comme son ombre. Mais elle l'adulait tant, cette idole de toute pouliche et soldats. Il lui en fallait bien peu, pour s'émoustiller; un rien influençait Sonata. Et elle n'avait grand chose à lui envier, elle avait la démarche gracieuse et l'air aussi charmant. Seul lui faisait défaut, cette prestance absente, pourtant sidérante chez sa comparse. Soudain elle la rejoignait au comptoir, afin de savourer son breuvage, un doux cocktail fruité. Une fois délectée, la belle retrouvait ses forces. Il lui prit d'ailleurs, l'envie de bondir sur scène, et pousser le chant, de sa voix d'or. Hélas, on la prit de court. Une sacrée donzelle, dont la trombine ne revint à la plus grande. Cette lunariste semblait renommée. Seule Sonata l'ignorait. Mais elle applaudit, niaisement. Elle aimait encore les viles gens.

Et il lui plut fort de voir l'assemblée foudroyant la chanteuse, du regard. Un sourire mesquin se dessina à ses lèvres, elle manqua de rire. Hélas pour elle, on l'endigua d'aventure. L'étrangère avait jeté à l'aveugle, son instrument, ayant fusé droit sur la sirène. Cette dernière ne le vit venir, ce coup anodin, décochée pleine tête. Si bien qu'elle se cassa la binette au bas du tabouret, avant d'embrasser la terre. L'acte même involontaire, déplut fort à l'ainée. Voilà qu'elle gagnait ses abords, et l'interpelait avec tact et douceur. L'illustre légionnaire lui dédia beau sourire, si agréable qu'il masquait son diabolisme. La grande jument avait d'étrange, qu'elle endossait trop rarement de laids rictus sur sa figure. Au lie de quoi, elle affichait des traits d'angéliques, dignes de la grande Cadance. Mais elle demeurait effroyablement sérieuse sous ce masque. Et voilà qu'elle soufflait mot. Une juste mise en garde envers l'ivrogne.

Certes elle daigna la gracier en ce jour, mais à la moindre récidive, Line serait sans pitié. Les coquins la redoutaient, les ombres la fuyaient comme la peste. Elle incarnait donc le crédo de la ville, et la justice la gardant. Et son sabot pouvait réduire en purée la misérable, en l'instant. Mais elle lui accordait une seconde chance, celle de se racheter; afin que revienne le climat de paix en l'antre des bonnes gens. Quelques unes s'évadèrent, n'ayant envie de voir l'étrangère se faire rosser ou occire, si naguère elle empourprait la belle. Soudain, Sonata revint à elle, et filant en douce à la scène, elle captiva l'attention. Son catalyseur et micro pouvait apaiser les esprits, lorsque paraissait son chant. La mélodie devait donc faire revenir la quiétude dans les cœurs, et l'harmonie dans l'air. La grande beige applaudit, s'en suivit l'ovation de moult êtres. Ici, la tolérance était de rigueur, qui n'était irréprochable pouvait disparaitre, sans vergogne.


« Viens, on va former un duo ! » Beugla-t-elle, avec ce grand sourire d'ahuri, et le micro désignant la malade.



Spoiler:
 


© Luna sur EN pour Sonata.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Micro dans la tête [Pv Sonata]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mug-brownie au micro-onde
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Chaotiques :: Arcadia-
Sauter vers: