Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Faire le tour de ses amis [PV Sombra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Dim 31 Mai - 1:00

C’était une nouvelle journée qui s’annonçait pour Discord. Cependant, il avait l’étrange sensation de ne plus être tout à fait le même que les jours, voire les semaines précédentes. Avec un peu de recul, il n’aurait peut-être pas dû reprendre cinq fois et demi de ce succulent gâteau aux crevettes et noix sur coulis de mélasse froide. Normal que cela reste sur l’estomac.

Quoi qu’il en soit, le roi du pays où l’ordre régnait en permanence se levait de son hamac qui se balançait à l’envers, entre deux palmiers identiques, défiant toutes les lois de la physique. Mais Discord était l’esprit du Chaos, les lois n’avaient pas d’emprise sur lui et les lois de la physique n’y faisait pas exception. D’ailleurs il y a de cela quelques années, il avait pris la décision d’enfermer cette satanée Physics dans l’un des cachots du palais. C’était une petite poney forte charmante mais avec un nom pareil il était nécessaire de prendre quelques précautions.

La scène suivante se déroule quelques instants après le réveil de son Altesse aliénée. Au milieu de ce qui sert habituellement de salle d’audience un rideau de bain se trouve dressé devant un pommeau de douche. Caché par le tissu flou aux motifs de petits cœurs, une brosse à récurer s’active toute seule pendant que le draconequus en profite pour lire son programme de la journée.

- Alors, qu’avons-nous là ? Repeindre les routes en violet. J’aime le violet. Hum, non, j’aime aussi le rose, c’est reposant. Plus tard.
Ah ! Oui, je sais j’ai …

- Votre Altesse adorée aliénée !
- QUOI !? NON ! NON ! NON !  


Une licorne venait de faire son entrée dans la pièce. C’était l’un des gardes du palais et en ce lundi c’était à son tour de jouer les facteurs. Sortant la tête de la douche, un bonnet sur la tête protégeant avant tout ses belles cornes Discord regardait le messager. Une brosse à dos de douche dans la patte de lion, brossant sa magnifique dent pointue il faisait ses gros yeux, littéralement, ces globes oculaires ayant la taille de ballons de baudruche.

- Votre Altesse adorée, Votre Altesse aliénée mais en aucune cas les deux. Ça n’a pas de sens. C’est comme mélanger de la purée avec du yaourt, c’est bon, mais ça se fait pas !

D’un claquement de doigt et le pauvre hère s’était fait transformer en un petit jouet mécanique tout mignon aux couleurs chatoyantes. Ramassant la missive Discord souriait d’un air satisfait, chaotiquement satisfait.

- Mais voilà qui est parfait ! Ah ah ah ! Bien plus intéressant que les routes violettes !

La scène suivante suivante se passait quelque part dans les terres sombres. Discord, couronne sur la tête, avançait le sourire aux lèvres sur son vélo surmonté d’un drapeau flottant au vent et arborant le symbole de sa si belle nation. Sa direction indiquait tout simplement les Bad Lands, citée de ce bon Roi Sombra.

Non sans une certaine allégresse le monarque fou se présenta devant les portes de la demeure de son homologue. Son véhicule disparaissant, Discord disparu dans un pop pour réapparaitre un instant plus tard sous les traits d’un héraut aux couleurs de The Eternal Chaos. Tambour en main, il ouvrait un parchemin qui semblait se dérouler à l’infini à mesure qu’il déclamait son discours.

- Oyé Oyé brave gens de ce pays si … si ….

Les yeux jaunes de Discord roulaient dans leurs orbites et faisaient le tour du décor dans lequel ce dernier s’était arrêté.

- Si … sombre. Moi ! Discord héraut de ce bon roi Discord vous fait part de la présence de Discord, roi du Chaos à vos portes et demande audience à cette vieille branche de Sombra.

Le coup de trompette qui suivait avait fait trembler les murs. Des étoiles pleines les yeux, le monarque qui avait repris son apparence normale, hormis une couronne sur la tête agitait un petit fanion aux couleurs de son pays tout en marmonnant quelques paroles inintelligibles.

- Allez, si vous plais ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Dim 31 Mai - 8:22

Sachant que dans la journée il rencontrerait le seigneur Discord, roi des terres du chaos, le roi Sombra avait commencé à s’y préparer dès la veille. Il ne savait que trop bien comment était le draconequus et s’était bien assuré de ne garder avec lui ce jour-là que ceux qui l’avaient déjà rencontré au moins une fois ou qui étaient difficilement impressionnables. Aucune précaution n’était jamais superflue lorsque l’on se préparait à recevoir un tel invité.

Il comprit que son homologue était arrivé grâce à l’agitation qui régnait dans son palais, lieu d’ordinaire on ne peut plus silencieux. Il revêtit ses habits de monarque, c’est-à-dire une partie de son armure et sa cape rouge aux bords couleur dalmatien. Il finit de se préparer en déposant sur son front sa couronne de roi des terres sombres et demanda au garde devant la porte de sa chambre d’aller prévenir Discord qu’il arriverait sous peu.

Il déposa, face contre sa table de nuit, le portrait de San afin que Discord ne le voit pas, il ne se sentait pas d’humeur à parler d’elle, et encore moins avec lui qu’avec qui que ce soit d’autre. La seule, de toutes façons, avec qui il acceptait d’en parler était Shade.


Ceci fait et les lieux prêts à recevoir Discord, il partit le chercher lui-même pour le ramener ici. Il grinça des dents quand la trompette fit trembler les murs. Sombra roula les yeux sur un air d’exaspération, espérant que cette entrevue dure le moins longtemps possible afin que sa demeure retrouve son calme habituel.


Arrivant dans le hall, il vit le garde qu’il avait envoyé tantôt face à Discord. Il lui fit signe qu’il pouvait se retirer et céder son tour de garde, l’heure du roulement étant arrivée. Ce dernier fut soulagé et s’en fut après avoir remercié son roi.


- Discord, si je ne m’abuse nous ne nous sommes pas revu depuis ce fameux sommet. Celui-là même où cette impertinente gamine de Twilight Sparkle a eu le front de venir devant nous comme une fleur et de quémander des terres à présent qu’elle est une princesse.


- Suis-moi je te prie, dans mon bureau nous serons bien mieux lotis qu’ici pour parler de ce dont nous avons à parler ensemble.
Dit le roi des terres sombres en invitant son homologue à le suivre.

Deux gardes se trouvaient devant la porte de son bureau quand il y entra, invitant là encore Discord à le suivre. Il s’assit sur sa chaise de travail et fit signe au roi des terres du chaos de prendre part face à lui.

- Souhaiterais-tu boire ou manger quelque chose, mon ami, avant que nous commencions à parler sérieusement ?


Tel était le roi Sombra. Certes c’était un être maléfique, il aimait voir couler le sang et par-dessus tout il aimait le faire couler lui-même, mais il y avait plus en lui que le monstre cruel et sanguinaire que l’on connaissait à l’extérieur de son royaume. C’était aussi un dirigeant calme, sensé et pragmatique, mais cela seuls ceux qui avaient à faire à lui régulièrement et ses homologues des autres nations d’Équestria le savaient.


- Comme je le disais donc, nous ne nous sommes plus reparlés depuis ce jour-là. La petite peste a-t-elle de nouveau pris contact avec toi par la suite ? Moi elle s’en est bien gardée, à raison. J’imagine que même l’inconsciente qu’elle est se doute bien qu’il n’est pas raisonnable de me pousser à bout.


- Très sérieusement, je me demande ce qui est passé par la tête de cette « chère » Célestia quand elle a décidé de la faire Princesse. Non pas que ce soit sa seule erreur, mais c’est sans doute la plus grave qu’elle ait commise à ce jour.
Dit-il sur un ton acerbe.

Dire qu’il ne portait pas dans son cœur la Princesse du jour était un doux euphémisme, bien qu’il en soit de même avec tous les autres dirigeants d’Équestria. Discord était encore celui avec lequel il avait les rapports les plus fréquents et de la meilleur qualité.

Il n’était pas un secret qu’il méprisait les Princesses Cadance et Célestia. Depuis quelques temps il rêvait de faire perdre de sa superbe à la Princesse Luna. Mais il méprisait encore plus que les trois autres la reine Chrysalis, cette espèce de grande radasse qui se croyait belle alors qu’à ses yeux, elle et son engeance étaient tout simplement les créatures les plus hideuses qui aient un jour foulé les terres de ce monde.


_________________________________

750 mots selon Word
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Lun 1 Juin - 0:08

En attendant que l’on daigne m’accorder audience je faisais quelques exercices d’assouplissement. J’avais beau être Roi je ne devais pas moins garder la forme afin d’être en mesure de continuer mes plans chaotiques ici et là. Eh hop ! Flexion. Eh hop ! Extension. Petits pas chassés à droite, petits pas chassés à gauches. On termine par des pompes et une petite brasse portée par cette douce brise.

Et voilà enfin l’ami tant attendu. Monarque sombre. Roi des ténèbres. Eh bla bla bla. Un peu guindé avec son accoutrement armuré et son rideau sur la croupe mais cela offrait un certain style. J’étais curieux de voir la réaction, de voir comment il allait agir avec un si illustre invité sur ses propres terres, un poil noirâtres à mon gout.

« Discord si je ne m’abuse ». Mais c’est qu’il est marrant le bougre. Bien sûr que tu sais qui je suis. Tout le monde sait qui je suis. Je suis le Chaos incarné après tout. Comme à mon habitude je disparaissais dans un « pop » bruyant. J’aimais bien le « pop ». C’était un bruit plus sec qu’un « piouf » plus fluide aux oreilles ou qu’un « pof » bien trop fumeux. Donc, disparaissant comme habitude avec effets sonore et visuel dans un petit rond de fumée.

Flottant aux côté de mon hôte, un bras par-dessus l’épaule je m’étais investi de la sainte mission de dérider le monarque coincé.

- Allons, allons mon bon Sombra. C’est bien cela. C’est moi. Discord. Pour te servir.

Panneaux lumineux et flèches colorées aux néons clignotantes. Voilà. C’est moi Discord.

- Twilight Sparkle ? Twilight Sparkle ! Oui, je me souviens d’elle. Petite mécréante irrespectueuse pleine de bons sentiments. Mais tu te trompes sur un point mon ami. Là où tu voir un affront, je vois une opportunité. Là ou tu vois une petite princesse de rien du tout, je vois un avenir.

Une petite mappemonde d’Equestria venait d’apparaitre devant le Roi Sombra, une carte animée où avançait le cycle jour et nuit, un monde en perpétuelle évolution.

- Mon bon ami. Vois donc plus loin que tes terres. Perdu dans ce coin maussade du monde t’en as oublié ton désir d’expansion ? Cette petite chose fragile est un salut pour toi, une aubaine. Ne vois-tu donc pas que par sa présence les autres petites nunuches se sont affaiblies d’elles même ? Ne vois-tu donc pas ton opportunité ?
Mais je m’égare, je parle, je divague et j’en oublie que je ne suis qu’un humble invité dans ta si … modeste demeure.
Je te suis mon brave.


Et effectivement je suivais mon guide. Fiché sur mes patins à roulette je glissais en souplesse. Et un petit tour sur moi-même, un rond autour de Sombra et on termine par un triple lutz axel piqué.

- Mais quel beau bureau … Tu ne m’en voudras pas si je me mets à mon aise ?

Peu importe son accord ou pas au final mon petit canapé digne des plus beaux bureaux de psychiatres faisait du plus bel effet. Confortablement allongé dessus j’admirais le plafond de la pièce tout en écoutant les paroles

- Pour te répondre, je prendrais une tasse de café. Quinze sucres. Merci. Et ne m’en veut pas mais je n’aime pas la cuisine d’ici. Tu en veux un morceau ? Il est bon hein ! C’est moi qui l’ai fait !

Une assiette à dessert apparaissait entre mes pattes griffues ainsi qu'un magnifique pudding fraises chocolat crevettes et son coulis poivre vert. J’avais beau être invité, le partage devait rester une notion élémentaire entre grands dirigeants que nous étions. A nouveau avachis sur mon meuble moelleux je me prélassais au son des paroles du Sombre.

- Je me demandais une chose. N’aurais tu pas un petit faible pour cette petite ? Twilight Sparkle par ci, Twilight Sparkle par là. Elle te manque tant que ça ? Si ça se trouve, je peux t’aider à la retrouver. On peut la trouver, s’amuser avec elle ! Lui faire des trucs marrants que tu connais et la renvoyer chez elle. Ça ferait un bon message pour toutes les autres. Tu sais de qui je parle. Les autres là, celles qui nous méprisent avec leurs grand airs supérieurs.
Sssshh, sssshh … oulà. C’est chaud. ‘est ‘aud m’ais ‘est b’on !


Café largement sucré avalé, tasse dégustée et croquante à souhait, le petit gouter était terminé. Bon, cessons les rimes avant que je me lance dans un étrange paradigme. Difficile d’arrêter lorsque mon esprit continu sa longue logorrhée. Bref. Je suis perdu dans tout cela.

- Soyons honnêtes. Je ne saurais te dire ce qui se passe dans la tête de Celestia. Cela fait une éternité et encore plus longtemps que cela que j’ai arrêté de me torturer avec ce genre de questionnement inutile et malsain.
En revanche mon ami, si j’ai appris quelque chose au fil des siècles c’est bien qu’il est nécessaire de rappeler à ces adorables alicorne que le monde n’est pas qu’un doux rêve mielleux.
Tu es les Ténèbres, je suis le Chaos. Je trouve en cela une douce mélodie.


Un « pop », un « pof », un « piouf ». Le canapé, le gâteau et mon assiette disparurent comme ils étaient venus. Ne restait qu’un dirigeant et un autre dans un bureau bien trop austère à mon gout. Tournoyant en rond dans la salle, furetant et fouillant dans les coins avant de flotter en douceur auprès de mon nouvel ami.

- Et dis-moi Sombra. Je n’ai pas vu ta fille. Shade c’est cela ? Comment va-t-elle ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Lun 1 Juin - 12:22

Sombra, parce qu’il savait trop bien comment était Discord, ne réagit même pas à ses pitreries. Au fond qu’il fasse ce qui lui chante, tant qu’il ne dégradait pas les lieux, cela lui était complètement égal. Bien sûr il trouvait son comportement ridicule, mais quoi qu’il dise rien ne changerait alors il en avait pris son parti et s’était habitué à le voir agir de la sorte.

- Précisément, oui. Je vois dans son comportement un affront parce qu’il y en a un, mais garde toi bien de penser que cela m’empêche de voir l’opportunité que m’offre son comportement de sale gosse pourrie gâtée. Il y a là plus d’opportunités à tirer de son comportement actuel que nous n’aurions pu en créer en vingt décennies.

- J’en suis bien conscient et c’est pourquoi je pense qu’il est opportun pour nous deux d’en discuter dès maintenant, de voir comment nous pourrions en tirer profit sans nous faire ombrage inutilement. I
l se peut fort bien que nous ayons plus d’un intérêt en comment, dans l’état actuel des choses. Dit le monarque des terres sombres en prenant le chemin de ses appartements, sans prêter grande attention au petit manège du draconequus.

- Je t’en prie Discord, tu es mon invité entre ces murs aujourd’hui et tu fais ce que tu souhaites pour te mettre à ton aise. Non merci. Je te le proposais car tu avais fait le voyage jusqu’ici. Je comprends très bien que tu préfères ce à quoi tu es habitué, il en est de même pour moi et en la matière, je n’ai pas mon mot à dire.

- Parlons de ce qui est réellement intéressant, tu veux bien ? Un faible pour elle, certainement pas. Par contre, je dois avouer que ce que tu me proposes là est très intéressant et je suis d’accord avec toi. J’en connais deux ou trois qui auraient bien besoin d’une petite leçon d’humilité.


- Plutôt que de s’en prendre stupidement à elles, autant la jouer fine et s’en prendre à quelqu’un à qui elles tiennent toutes les trois. J’ai un compte à régler avec cette chère Luna, mais cela peut très bien attendre.

- On dit de la vengeance que c’est un plat qui se mange froid, la mienne prendra son temps et, le moment venu, notre Princesse de la Nuit regrettera jusque dans sa chair de m’avoir provoqué comme elle l’a fait. Roturier ou baron, pourquoi faire une différence ? Je punis sans distinction quiconque cherche à me nuire, que ce soit à moi en personne ou à l’un des miens.

- Je me moque comme d’une guigne de ce que peut bien penser la Princesse du Jour. Mes propres pensées me suffisent sans que celles des autres viennent me parasiter aussi.


- Une fois de plus nous sommes d’accord, il est plus que temps de leur rappeler que le monde dans lequel nous vivons n’est pas tout beau, tout doux et tout gentil. C’est un endroit sombre et cruel, et la seule loi qui y règne est celle que saura imposer celui qui se montrera le plus fort et le plus déterminé.


- Elles semblent l’avoir oublié et les années de paix qui se sont écoulées les ont visiblement ramollies. Le temps est venu de leur rafraichir la mémoire et de leur rappeler pourquoi elles nous craignent tant.

- Tu n’as pas vue Shade parce qu’elle n’est actuellement pas au palais. Je ne dirais pas où elle est, je ne le sais pas et je le lui demanderais quand elle rentrera. Où qu’elle soit elle n’est pas seule, pour l’instant c’est tout ce qui compte.
Dit Sombra avec une sincérité dont nul n’aurait pu douter.


- Elle va bien, et je ne manquerais pas de lui dire que tu as demandé de ses nouvelles. Mais qu’en est-il de ton côté ? Toujours personne en vue ? Ou l’une de ces charmantes demoiselles aurait fini par faire chavirer ton cœur de célibataire endurci ?


Il n’y avait là nulle moquerie, que ce soit dans ses paroles ou dans le ton qu’il employait. Il le lui demandait là encore de façon tout à fait sérieuse. En attendant sa réponse, il sortit une carte d’Équestria particulièrement bien détaillée et renseignée.


- Revenons-en à cette idée que tu m’as si bien suggérée avec la petite Princesse pourrie gâtée. Il va de soi que si nous agissons de concert pour la capturer et lui faire ce dont tu as parlé, cela ne concernera que nous et ni ta nation ni la mienne ne sauraient y être impliquées d’une façon ou d’une autre.


- Ce sera un message adressé de dirigeants à dirigeants, et rien de plus. Un message personnel que nous ferons passer à toutes ces bonnes âmes, histoire de leur enlever une fois pour toute l’envie de nous faire la morale.


____________________________________

808 mots selon Word
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Mar 2 Juin - 0:02

Quel sérieux, quelle droiture. Je n’aurais pas été moi-même, Discord, et tous les titres qui vont avec j’aurais presque pu être impressionné. Mais le mignon ne m’aura pas. Il se donnait un genre, j’en étais certain. Sous son armure royale se cachait un cœur doux et aimant. Preuve faite avec sa fille. Il l’aimait et même si cela ne se voyait pas … MOI … JE LE VOYAIS.  

C’était maintenant que tout allait devenir intéressant. Sombra, dirigeant machiavélique, vil, sournois, dur mais étrangement juste et constant, du moins dans la vision de son propre raisonnement. Mais c’est ça qui me plaisait chez un type comme lui.

Malgré cela, je sentais venir une longue et interminable logorrhée. C’était le problème avec ce genre de type, qu’ils soient terrestre, licorne ou autre. C’était des dictateurs se disant « éclairés » mais qui monopolisaient la parole pour flatter leur propre égo dans de long discours pleins de non-sens. Malgré tout, les siècles passé m’ont permis de me mettre d’accord avec moi-même sur un point important. Ces gens-là étaient importants, nécessaires et primordiaux pour l’évolution du monde. Voyez là un mal nécessaire. Pour ma part je vois des opportunités.

Quoi qu’il en soit, j’écoutais son discours le coupant à intervalle régulière, du moins quand je le pouvais ou quand il me semblait pouvoir le faire. Concentré, j’étais en position du penseur, me laissant porter par les flots. Comme si la gravité n’avait pas lieu d’être dans la pièce je flottait, tournoyais sur moi-même, montait, descendait et virevoltait, m’entrechoquant avec moult livres de la bibliothèques que je faisais valser avec moi sous le tempo d’une musique heavy métal reposante suffisamment forte pour commencer à faire vibrer les fenêtres.

En fait, le monarque sombre avait la verve agile et rapide, à tel point qu’au final jamais je n’ai réussi à en placer une. Ma flottaison terminée, je m’étais assis confortablement pour profiter de sa – trop – longue tirade.

A la fin de sa palabre, qu’il s’en soit rendu compte ou non, Sombra était debout sur une scène de théâtre au plancher brillamment lustré et au décor rappelant la noirceur de son pays.

- RIDEAU !

Une lourde étoffe écarlate se referma sur le royal licorne avant de s’ouvrir à nouveau offrant à sa vue de magnifiques panneaux aux néons rouges sur fond blanc estampillé « APPLAUSE ». Une clameur lointaine se faisait entendre en écho dans toute la pièce.

Endimanché tel un dandy, je lissais mes fines moustaches brunes gominées, réajustais mes petites lunettes de soleil rondes et redressais ma casquette blanches et noire à carreaux. De mon plus bel accent italien j’entrais moi aussi en scène. Me levant de mon siège de velours rouge installé au premier rang, j’haranguais l’acteur du jour les bras levés vers le plafond.

- Hourra !  Bravissimo ! Magnifico ! Des fleurs ! Où sont les fleurs ! Regarde Sombra, j’en ai la larme qui coule !

Et en effet, une larme grosse comme une pomme glissa de mon œil jusqu’à l’une des griffes de ma serre afin qu’elle puisse elle aussi applaudir la prestation de notre hôte. Troquant mon costume de spectateur, d’adoptais désormais celui de metteur en scène. Dans mes mains, un livret théâtrale. La pièce était intitulé « Faire le tour de ses amis. Par Discord ».

- Bon, reprenons mon bon Sombra.

D’un claquement de doigt un petit chevalet apparu devant le monarque des Bad Lands ainsi qu’une copie du manuscrit qui se tournait les pages lui-même.

- C’est bien Sombra. Ton jeu est bon, mais tu dois sortir de ce carcan sombre que tu te donnes. Sans mauvais jeu de mot hein. Ouvre-toi plus à ton public. Mets de l’émotion dans ton jeu !
Alors disons Acte deux scène un … le comportement, l’affront tout ça, c’est pas mal. Tu passes trop vite sur le côté pourri gâté. C’est une garce ! Faut que tout le monde le sache. Faut la trainer dans la boue, lui faire perdre tout respect des autres. C’est ça qui la mènera à sa perte et te mènera vers les sommets. Dis-moi ! Que proposes-tu pour remettre à sa place cette petite chipie ? Bon, je te laisse réfléchir, on revient dessus après d’accord ? Passons à la suite.


Humidifiant le doigt de ma patte de lion je tournais vigoureusement mon petit livret afin de continuer mon débriefing.

- Acte deux scène deux. Le coup de l’invité, c’est bon, rien à redire. Tout y est. Une pointe de mélodramatique, une pointe d’agacement tout en gardant cet air dur, cet air droit. Parfait, continu.
Alors, la suite, la scène trois. C’est dommage. Je sens un léger désagrément dans la voix. Par contre rebondir de suite c’est ça que le spectateur attendait ! Un mouvement scénique impromptu. Mais tu vois, c’est la même chose qu’avant. Il ne suffit pas de t’accorder avec ton interlocuteur. Tu as ses faveurs, son agrément, soit force de proposition dans tes actions. En somme soit proactif. N’attends pas que ça vienne, soit imaginatif. Ne me dis pas que le sombre monarque que tu es n’a pas quelques tours intéressants en réserve !


A mon tour je montais sur scène jouant et mimant tel un artiste virtuose faisant de grands gestes inutiles.

- Poursuivons mon cher. L’art n’attend pas. Nous dégusterons des petits gâteaux après nos plans machiavéliques.
On est sur la scène quatre. Là ça devient intéressant. Le plan se met en branle, des idées fusent ici et là. Mais on est toujours sur le même problème mon cher ami. Ça n’avance pas. Tu ne fais qu’être d’accord avec ton interlocuteur. Où est cette fois qui fait de toi un dirigeant adulé par ses pairs et craint par ses ennemis. Je suis désolé Sombra, je suis déçus, je ne vois pour l’heure qu’un manque de motivation. Peut-être me suis-je fourvoyé. N’est tu pas la terreur incarnée que l’on m’a contée ? Prouve le moi ! Venge-toi de cette Twilight Sparckle !


Hop ! Hop ! Hop ! Le décor changeait. Disparu la noirceur, disparu les Bad Lands, bonjour les petites maisons de bois. Un œil averti reconnaitrait facilement Filly Delphia sur les Terres Crystalines.

- Allez, passons à l’acte trois scène un. On passe sur le moment mélodramatique mêlant un poil de romantisme allié à l’amour familial. C’est une bonne transition. Petite coupure scénaristique avant d’embrancher sur la suite. Le spectateur fait une pause douce le temps d’assimiler tout ce qui vient de lui arriver. Par contre, je suis surpris d’apprendre que tu ne sais pas où est ta propre fille. J’ai entendu parler de rumeurs sur Filly Delphia mais ce devait être une erreur. Bref passons.
L’acte trois, scène deux. Le grand moment plein de tristesse. Il en faut toujours tu sais. Je crois bien d’ailleurs que s’il n’y en a pas, tu te fais huer à travers la pièce. Tu verras, le public va fondre en larme quand ils apprendront que le pouvoir de l’Harmonie ne m’a pas totalement libéré. Tous les soirs je pleure sur mon sort. Aussi vivant que je suis j’ai toujours un cœur de pierre. Quelle être aussi aimante soit-elle pourrait s’intéresser à un draconequus tel que moi. Bon et bien sûr, là, faut le jouer plein de tristesse, de larmoiement, les yeux humides et tout le tutti quanti.
Bon, on termine. L’acte quatre. Le plus court et pas nécessairement le moins inintéressant. C’est maintenant ou le spectateur attend le plan. C’est là le cliffanger de fin. C’est maintenant où ils vont attendre la suite. Tu seras d’accord avec moi mais les idées qu’on a développé bien avant doivent se résumer ici. On termine par une phrase qui laisse planer un avertissement et un message fort. On repasse sur un décors sombre, un éclair et coup de tonnerre. Boum ! Fin ! La suite la semaine prochaine.


J’aimais flotter comme une plume dans le vent. Ça me donnait l’impression de ne rien faire. Et c’est justement tel une plume que je tombais sur mon fauteuil écarlate moelleux.

- Allez mon bon Sombra ! On reprend ! Rideau ! Lumière et c’est parti !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Jeu 4 Juin - 5:30

À aucun moment de sa prise de parole Sombra ne prêta une réelle attention aux faits et gestes de Discord. Il savait que quoi que fasse le draconequus il l’écoutait, et cela lui suffisait amplement. Il avait appris, avec le temps, comment réagir avec le seigneur du Chaos. Si celui qu’il était autrefois se serait énervé en exigeant toute son attention, celui qu’il était à présent le laissait faire ce qu’il voulait en sachant que de toute façon il l’écoutait, et en cet instant rien d’autre ne lui importait vraiment.

Il s’était rendu compte qu’il était debout sur une scène de théâtre improvisée par son homologue, mais là encore connaissant Discord et ayant l’habitude de traiter avec lui il ne réagit pas, se contentant de descendre et de reprendre sa place initiale derrière son bureau. Ce fut à son tour d’écouter Discord, et à aucun moment il ne l’interrompit comme lui-même avait eu la politesse et la courtoisie de le faire quelques minutes auparavant.


- Il y a juste un problème, car ce n’est pas la volonté qui me manque de lui faire tout ce que tu me dis là, j’en meurs d’envie. Je n’ai juste pas la moindre idée de l’endroit où elle peut bien être et, si tu le sais, c’est une information que j’aimerais connaitre car elle me permettrait de déplacer mes pions de la façon la plus adéquate et d’adopter la stratégie la plus pertinente en ce qui concerne notre petite princesse bas de gamme.


- Shade est libre d’aller où elle veut tant qu’elle ne sort pas de nos terres et qu’elle n’est pas seule. Or elle n’est pas seule et si elle était hors de nos frontières je le saurais déjà. Je ne vais pas non plus observer le moindre de ses déplacements et lui demander des comptes à chaque fois qu’elle se rend quelque part, ce serait invivable pour elle comme pour moi.


Ayant dit cela, Sombra se leva et se rendit sur son balcon, invitant le draconequus à le suivre. Il réfléchissait à une manière d’envoyer un message aux Princesses du Solar Empire, de la Lunar Republic et du Crystal Affinity, puis il lui revint en mémoire une idée qu’il avait eue alors que Shade et lui rentraient au palais après l’entrevue avec la Princesse de la Nuit. Il se tourna vers Discord, un sourire peu rassurant au visage, et reprit place au centre de la pièce afin de lui exposer l’idée qu’il venait d’avoir.


- A défaut de pouvoir trouver Twilight Sparkle dans l’immédiat, je me rabattrais sur la fille de cette chère Luna car, si à l’heure il en est une avec qui j’ai envie d’en découdre, c’est bien elle. L’une des miennes doit la rencontrer en terres neutres, ce serait une manière de la ramener ici et, par là-même, d’avoir un excellent moyen de pression sur Luna.


- Il se pourrait bien qu’elle sache où se trouve Twilight Sparkle, et si je lui propose de lui rendre sa fille en échange d’informations je pense qu’elle écoutera ce que j’ai à lui dire. Si en effet elle sait où se trouve la petite garce, je t’enverrais un mot pour que tu puisses aller à sa rencontre et faire ce que nous avions prévu au départ, tout ce que je te demanderais à cet égard est de me prévenir si tu la trouves afin que je puisse me joindre à votre petite fête.

- Ce plan d’action te convient-il ainsi ou souhaiterais-tu y apporter quelques modifications de ton cru. Peut-être même aurais tu un autre plan, ce qui serait encore mieux car, s’il est au moins une chose que j’ai retenu de mes échecs passés, c’est qu’il est toujours bon d’avoir prévu un plan alternatif dans la mesure ou, pour une raison ou pour une autre, le plan initialement prévu tombe à l’eau.

____________________________________________________


643 mots selon Word.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Jeu 4 Juin - 23:19

La politique, la diplomatie et tout ce genre de trucs qu’on fait tout le temps entre dirigeants ce n’est qu’une partie d’échecs géante et permanente. Chacune d’entre nous met en place ses pions, prépare sa stratégie, anticipe celles des adversaires tout en essayant de conserver au possible un coup d’avance. Même si aucune de nous deux ne le montrait, Sombra et moi étions parfaitement rodés à cette petite comédie et je le soupçonnais d’être tout autant que moi amusé et curieux de voir quelles tournures pouvaient prendre les choses.

Pour l’heure, comme d’habitude, je suivais tranquillement mon hôte qui n’avait de cesse d’avoir la bougeotte. Fidèle à lui-même, le monarque sombre partait dans de longues tirades où il aimait s’entendre. D’une certaine manière j’étais jaloux. Cette façon d’être dénoté d’un minimum de folie. Et qui d’autre que l’esprit du Chaos pouvait se targuer d’avoir un intellect aussi développé et déstructuré que le mien, une aliénation en dehors de toutes normes. Bref, Sombra empiétait sur mes plates-bandes. C’était pas bien et c’était méchant. Oui c’était méchant. Moi je tue pas et je torture pas alors lui il doit pas être fou. Je vais pleurer sinon.

Quoi qu’il en soit, j’écoutais avec intérêt l’ensemble des paroles de celui qui pouvait être considéré par moment comme un véritable tyran. Mon dieu, si dieu il y avait bien sûr. D’ailleurs, dieu, simple notion fantasque ou véritable croyance. Je crois que je mettrais à l’ordre du jour de notre prochaine réunion entre dirigeants ce petit débat théologico-éthique.

Mimant un esthétique dos crawlé je m’abreuvais des dispositions et suppositions que pouvais émettre mon compagnon conspirationniste jusqu’à confortablement m’allonger sur son dos comme je l’aurais fait sur un douillet petit transat.

- Tututututut ! Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions. Et si tu n’en vois aucune c’est que tu as l’esprit bien trop étriqué.

Sautant devant lui, déguisé en médecin psychiatrique vêtu de sa blouse blanche de ses gants en latex que j’avais plaisir à faire claquer, d’un masque respiratoire et de ce symbole indémodable, le miroir frontal circulaire, me m’approchais aussi près que possible du visage de Sombra.

- Hum ! Che komprend ! Che fois exaktement ce kii ne fa pas !

D’un souffle puissant, bruyant au doux parfum de pudding fraises chocolat crevettes et coulis de poivre vert je faisais profiter le sombre de ma délicate haleine dans un petit ricanement nullement dissimulé.

- Aah ! Cété uneuh moucheuh !

Fidèle à mon apparence habituelle je flottais au-dessus du vide dans la moindre trace de vertige. Et puis voilà. Poum. Brusquement, sans préambule, sans piper mots, sans attendre, la chute. Une chute libre de quelques mètres qui s’interrompit dans un *pop* reconnaissable qui résonna à nouveau à une dizaine de mètres au-dessus de la terrasse.

- Si tu ne sais pas où elle est le plus simple est encore de la rechercher. Ne me dis pas que tu n’as pas quelques espions ici et là qui surveillent chacun d’entre nous. Je serais très triste d’apprendre que tu n’as pas un œil méfiant sur moi qui note mes fais et gestes.
Mais soit, laissons de côté cette petite
effrontée comme tu aimes la nommer.
Tu as raisons, envisageons d’autres options. Pandore … En voilà une idée qu’elle est stupide. J’ai eu vent d’un échange récent
entre toi et Luna où ta fille entrait en ligne de compte. La vengeance est un plat qui se mange froid. Tu es machiavélique mais bien trop pressé, bien trop impétueux. Il faut savoir faire preuve de patience. T’en prendre à Pandore maintenant est quelque chose que Luna attend. Qui te dit qu’elle n’est pas surveillée en permanence pour se prémunir justement d’une représailles de ta part ?
Non, réfléchis donc un peu, c’est trop tôt. Non, j’ai une bien meilleure idée
.


C’est devenu d’un tel banal que je songe à changer mon *pop* de disparition pour quelque chose de plus sympathique, de plus amusant voire de plus surprenant. Installé sur une chaise de réalisateur, un pot de pop-corn à la serre je regardais l’écran géant cinématographique flotter au-dessus du vide en face de nos deux illustres personnes.

Sur l’écran blanc, un film défilait en noir et blanc, un film muet agrémenté d’une voix off, ma voix off qui résonnait tout autour de nos têtes.

* Au-delà de la dimension classique ou le poney projette ses pattes, il en est une où nul n’échappe à mes pensées, une dimension aussi vaste que l’espace, au démesurée que le temps, un reflet changeant au gré du Chaos qui y règne. Bienvenue dans … The Discord Dimension *

- Tu aimes ? Ça c’est de moi. Bon chut, la suite est sympa !

* Ce soir notre scène prend place à Filly Delphia, petite bourgade forte sympathique. Nous suivons les aventures de Shade. Fille d’un monarque aux sombres desseins, cette jeune et insouciante ponette est loin de s’imaginer l’aventure qu’elle s’apprête à vivre.
Sans la moindre animosité, cette dernière aventureuse s’est acoquinée de personnes dont l’esprit était tout aussi malsain que celui de Shade était naïf. Embarquée dans une situation complexe ou conflits, intrigues et combats sont finement mêlés, notre délicieuse Shade se retrouve bien malencontreusement confrontée à une armée crystalline qui n’a que pour seule désir d’en finir avec ses agissements.
Que va-t-elle devenir ? Vous le saurez en regardant le prochain épisode de « The Discord Dimension » *


Applaudissements. Je pense que ça se mérite. Flottant en rond avec toute la nonchalance possible j’apparaissais un naturel, tout mon petit fatras scénaristique ayant disparu.

- Pour moi, je dis ça je dis rien, mais j’ai la nette impression que le Crystal Empire et par extension Cadance n’a pas l’intention d’être aimable avec ta progéniture. Espérons seulement qu’ils sachent qui elle est histoire qu’ils ne l’exécutent pas pour ses actes. Mais bon, disons que si ils savent que Shade est Shade, je suis certains que Cadance saura en profiter et retourner cela contre toi.
Il me semble que j’ai déjà vu ce scénario quelque part. Je ne sais plus où …
Peut-être au final est-il plus intéressant de profiter de la présence de ta fille et de son impromptue diversion pour t’en prendre au Crystal Empire. Personnellement je trouve cela entièrement justifié compte tenu de la situation actuelle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Mer 10 Juin - 8:06

Sombra, comme Discord, était parfaitement rompu à l’art de la politique et se plaisait à entrer dans ce petit jeu auquel tous les dirigeants aimaient tant à s’adonner. Certains étaient des gens « biens » et des personnes « honorables », mais soit ils ne comprenaient pas les règles du jeu soit ils refusaient de les appliquer parce que c’était contraire à leurs principes ou à leur volonté. Lui aime le jeu et en a parfaitement accepté les simples règles : tu gagnes ou tu meurs, il n’y a pas de juste milieu.

Un éclair de mécontentement passa dans les yeux du Seigneur des terres sombres quand Discord évoqua son esprit étriqué et il lui fit clairement signe qu’il ne goûtait guère à sa petite mise en scène. Il écoutait vaguement ce qu’il disait, car de toutes façons il était inutile dès à présent de tirer des plans sur la comète. Ils devaient voir ce qu’ils pouvaient faire et ce qu’il était judicieux de faire au vu du contexte dans lequel ils se trouvaient.

Il ne répondit pas à ce que dit Discord à propos de ses espions, non seulement cela ne le regardait en rien mais, de plus, il serait un bien piètre dirigeant s’il était incapable de garder secrètes ces choses-là. Il s’occuperait de Twilight Sparkle en temps voulu, pour l’heure il avait d’autres projets en tête.

- Qui a dit que j’irais la capturer ou que j’enverrais un des miens le faire ? Ou encore que cela se ferait dans les jours qui viennent ? Il serait tellement plus simple et plus sûr pour moi d’attendre que cette charmante demoiselle se jette elle-même dans la gueule du loup.


- Pandore est encore bien jeune et il n’est pas à exclure qu’elle fasse preuve d’imprudence. Il est parfois sagesse de ne pas intervenir ostensiblement, de laisser ses ennemis agir à leur guise et de leur mettre dans l’idée qu’ils contrôlent parfaitement la situation.


Sombra regarda non sans intérêt ce que lui montrait Discord et émit un juron dans la barbe dont il était dépourvu. Il n’avait pas moyen de savoir si ce que Discord lui montrait était réel ou non et, quoi qu’il en soit, cela ne changerait pas la face du monde.

Il se demandait l’intérêt que pouvait avoir le draconequus à lui montrer de telles choses et ne parvenait pas à s’ôter de l’idée que peut-être il essayait de le manipuler. Si tel était le cas c’était sournois et mal venu, mais ce n’était pas bien méchant et il n’y avait pas lieu de s’emporter pour si peu, car après tout cela faisait partie de leur petit jeu. Et quand bien même ce qu’il lui montrait-là était réel, que pourrait-il faire. Si Shade refusait si obstinément de faire preuve de prudence, c’était que ce qu’il s’était passé avec Luna et la discussion entre eux qui s’en était suivie ne lui avait pas servi de leçon.

Cette fois c’en était trop et il ne ferait rien pour la tirer de ce mauvais pas, si bien sûr ce qu’il avait vu était réel et cela il ne pouvait en être sûr. Si elle voulait s’en sortir la solution ne pourrait venir que d’elle ou de Léo. Il était plus que temps qu’elle soit capable de se défendre seule et de faire avec ce qu’elle avait à sa disposition. Sombra ne serait pas là pour veiller elle éternellement et il fallait qu’elle se fasse à cette idée. Il regarda Discord dans les yeux et prit la parole.


- Je te remercie de m’avoir montré cela, mais je n’interviendrais pas cette fois pour lui sauver la mise. Il faudra bien qu’un jour elle comprenne que je ne serais pas derrière elle éternellement et qu’il lui faudra apprendre à faire sans moi. Si elle veut s’en sortir cette fois, la solution ne pourra venir que d’elle.


- Je ne vois pas la légitimité qu’elle peut avoir devant les nôtres, si un jour elle doit prendre ma place, et qu’à chaque fois qu’elle se trouve en danger il faut que quelqu’un vienne à son secours. Les autres ne l’accepteraient jamais et je ne saurais les en blâmer. Il est grand temps qu’elle fasse ses preuves et c’est là l’occasion rêvée pour elle de montrer de quoi elle est capable.


- En revanche, dans l’hypothèse où elle ne s’en sortirait pas, aucun de ceux qui ont pris part aux évènements qui lui auront coûté la vie ne s’en sortira. Je m’arrangerais personnellement pour qu’ils connaissent mille tourments avant que je leur donne le droit de mourir et que, même morts, jamais ils ne trouvent un repos éternel qu’ils ne méritent pas.

_______________________________________________

778 mots selon Word
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Jeu 11 Juin - 19:35

Cette discussion royale était une pure merveille. Un régal auditif. Une symphonie déclarative à la verve pleine d’enthousiasme. Pourtant, malgré tout le brio de cette prestation qui se jouait entre Sombra et moi, entre l’Ombre et le Chaos, je ne pouvais que ressentir une pointe de déception. Côtoyer les grands de ce monde était un réel plaisir et je sais de quoi je parle, ma salle des miroirs est un pur chef d’œuvre narcissique unique au monde, pourtant plus ma rencontre avec Sombra perdurait plus elle perdait de sa saveur. J’en étais arrivé à un point où j’’emploierai même le terme de « s’éterniser » au lieu de « perdurer ». La sémantique est certes proche, mais le fond n’est pas tout à fait le même. Dans « s’éterniser » on sous-entend clairement la longueur, le sujet qui traine et que l’on ne parvient pas à se débarrasser.

Pourquoi me direz-vous. Fort simple à imaginer non ? Où est le Sombra que l’on m’a vendu ? Où est ce monstre psychopathe assoiffé de sang, qui mange les bébés. Bref, où est ce monarque sanguinaire qui fait frémir tout un royaume à la simple mention de son nom ? Pouf ! Disparu ! Du moins c’est l’impression que j’ai. Une doublure ? Un élixir de gentillesse ? Ou … un mythe que l’abomination qu’il est soit disant. Tout cela pour dire que cette petite escapade dans les terres sombres commençait à me lasser. Et chacun le sait, lorsque je me lasse, il faut que les choses bougent à grands renforts d’effets chaotiques dument désordonnés et non préparés.

Bref, essayons tout simplement de faire bouger les choses, que la situation s’anime un peu au lieu de péricliter. C’est pourquoi, tout en écoutant cette vieille branche sombre, je m’amusais à faire une magnifique sculpture d’Equestria en crèmes glacées aux multiples parfums de plantes. A la cytise pour Solaria, la belladone pour Lunaria, au laurier rose pour l’Empire Crystallin, au datura pour ces chers changelings, à la gloriosa pour Sombra et bien sur colchique pour ma part.

- Hein ? Oui ? Capturer Pandore ? Quel rapport avec Shade ? Et je suis d’accord. Pandore n’aura jamais de légitimité devant les tient, c’est sûr. Mais c’est pas parce que ton peuple veut pas de Pandore comme nouvelle Reine qu’il faut le tuer. T’as le droit de prendre qui tu veux pour femme. Regarde-moi

Laissant ma glace se réchauffer doucement, j’entamer une danse lascive avec une poupée équine ressemblant fortement à Célestia, les coutures en plus et des boutons à la place des yeux.

- La la lala, la lala la lala lalalala laaaaa. La la lala lala …
Avec moi ! Hop tient, une partenaire.


Boum, une nouvelle poupée apparaissait dans les mains de l’autre roi. Même matière, même niveau de haute qualité au toucher, à la fois souple, douce et robuste. J’espère seulement que ce bon vieil ami serait content de retrouver cette cher San.

- Bon assez dansé ! Tient, une petite part de glace. Non, un gros morceau de Crystal Empire. Voilà mon ami, régale toi. Installe-toi et écoute moi et prends du bon temps.

Hop là. Transat sous les fesses, bob et parasols en place, c’était à mon tour de me lancer dans une interminable logorrhée.

- Bon, mange ta glace et écoute moi. Je comprends ton point de vue mon ami, mais je vais suivre ton raisonnement.
Ton peuple t’aime et cela se voit tous les jours quand on circule chez toi. Que dirais le peuple si son monarque ne faisait rien pour sauver sa progéniture, rien pour sauver le successeur légitime, rien pour sauver son propre sang. Ne serait-il pas affublé du doux nom de pleutre ?
Et inversement. Que penser d’un monarque qui surprotège sa petite fille adorée. Qui est obligée de la sauver à tout bout de champ, que dire d’un monarque qui a fait naitre une progéniture faible, sans volonté et sans avenir. Je ne pense pas que le peuple accepterait d’obéir à un roi qui n’arrive pas à gérer son propre sang.


Tout en parlant, j’écrivais mes arguments à la craie blanche sur un immense tableau noir. Déguisé en professeur modèle avec sa veste garnie de rond de cuirs sur les coudes, je terminais ma démonstration avec grand enthousiasme.

- Ton problème est double mais la solution elle est unique. Une attaque préventive bien sûr. Attaquer Cadance et son royaume. Ne pas sauver directement ta fille mais profiter de l’occasion pour la récupérer. Tu montres à ton peuple qui t’aime que tu es féroce et méchant monarque pour tes ennemis et tu en profite pour ne pas perdre la face.
CQFD !
Voilà ! Tadam !
Elle était bonne ta glace ?


Félicitation. Une fois les derniers mots de cette démonstration tracée sur le tableau visibles, une pluie de confettis fit son apparition.

- Alors, tu l’attaques quand cette petite Cadance toute mielleuse ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Ven 12 Juin - 12:47

La déception de Discord était clairement perceptible, ou du moins elle l’était pour le monarque des terres sombres. Quelque part il la comprenait, car il devait s’attendre en venant à sa rencontre à voir un monstre sanguinaire et qu’il se retrouve face à un souverain parfaitement calme et posé.

L’autre Sombra existait aussi, mais pour l’heure il n’avait pas à se manifester et restait donc pour l’instant en sommeil, mais pour peu que le draconequus y fasse vraiment attention, il n’aurait aucun mal à discerner cet « autre lui » encore tapi dans l’ombre, attendant patiemment son heure pour émerger.

- Le rapport avec Shade ? Faire comprendre à cette petite impertinente de Luna qu’on ne s’en prend pas impunément à la personne qui m’est la plus chère en ce monde.

- Et je n’ai certainement pas l’intention de la tuer … Il serait tellement plus divertissant de l’amener ici et de lui faire profiter de notre compagnie, tout en profitant de a sienne … Dit-il en adoptant un sourire carnassier de très mauvais augure pour certaines personnes.

Une fois encore Sombra ne prêta pas la moindre attention aux simagrées de Discord et se dégagea bien rapidement de sa stupide mise en scène, sans avoir à aucun moment cessé d’écouter ce qu’il lui disait.

- Je t’arrête tout de suite, que sais-tu au juste de ce que mon peuple penserait de moi si je faisais ou ne faisais pas ce que tu dis là ? Je te rappelle qu’elle n’a pas de lien de sang avec moi et que tout le monde le sait, bien qu’en ce qui me concerne je l’aime plus que tout quand même. Si sans cesse je vole à son secours, comment pourrait-elle un jour devenir une adulte ?

- Je dois cependant admettre que ce que tu me proposes-là ne manque nullement d’intérêt. Attaquer Cadance et son royaume est dans mes plans, il ne me reste qu’à décider du quand et du comment, or cela tu sais bien pourquoi il n’est pas question que j’en parle ici avec toi.

- J’attaquerais cette bouffonne de Cadance et son guignol en armure quand les circonstances y seront favorables, et elles le sont si Shade est déjà parmi eux car elle pourra les distraire en s’attaquant à eux de l’intérieur, on ne dirait pas malgré les apparences mais cette gamine a de la ressource.

- Tout ce qu’il me reste à faire, dans ce cas de figure, c’est d’attendre le moment propice pour envoyer le gros de mes troupes contre eux et me montrer en personne sur le champ de bataille. Cela forcera la Petite Princesse Rose Bonbon à quitter ses hauts remparts et à venir frontalement à ma rencontre, et je n’attends pas mieux.

- Admettons que je me batte contre elle et que je parvienne à prendre le dessus sur elle durant notre affrontement, je pourrais la capturer et l’utiliser comme monnaie d’échange auprès de son bonhomme.

- Soit dans l’idée de récupérer Shade, sauf à ce qu’alors elle nous ait déjà rejoints à ce moment-là, soit pour passer avec lui le marché suivant : sa petite chérie contre la localisation de sa sœur avec qui, à ce qu’il me semble, toi et moi avons un petit compte à régler.

- Je te préviendrais par un messager privé de ce qu’il adviendra de la suite de cette opération. Il me semble à présent que notre entrevue touche à son terme et qu’il est plus que temps que je te libère afin que tu puisses faire ce que tu as à faire de ton côté.

Ayant dit cela, la porte s’ouvrit et deux gardes apparurent, rapportant à Sombra que la situation avec Shade s’était résolue et que, d’après un message de Léo, ils étaient sur le chemin du retour.

- Oh très bien … De mieux en mieux … Tout ceci semble prendre une tournure des plus intéressantes, qu’en penses-tu mon ami ? Demanda la sombre licorne au seigneur des Terres du Chaos.

__________________________________________

666 mots selon Word.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Dim 14 Juin - 12:09

Plus nous discutions et moins l’intérêt de cette conversation se faisait ressentir. D’un dirigeant sanguinaire qu’il se devait être, du moins à priori, de plus en plus Sombra prenait l’air d’un pathétique pantin. C’était d’un ennui au final. Toujours la même rengaine. Ma fille doit se débrouiller seule. Ma fille doit faire ses preuves. Ma fille ci, ma fille ça. Pour un type qui soit disant voulait un minimum d’autonomie, je trouve qu’il avait la nette et fâcheuse tendance à parler beaucoup – trop – d’elle. Un certains complexe peut-être, une peur de l’échec, un désir plus profond, plus malsain et inassouvi.

Quoi qu’il en soit, il me fallait passer à autre chose. Il était désormais clair que nous avions fait le tour. J’étais venu pour une bonne raison, avec une idée claire et précise en tête et je repartais de ces sombres terres des Bad Lands et du palais royal avec, d’une la satisfaction du devoir rudement bien accomplis et de deux avec d’autres idées pleines la tête. Ce bon petit Sombra sans le savoir m’avait donné bien plus que je ne pouvais espérer et bien plus que lui-même, à le supposer, ne le songer.

Au final ce qui me frustrait le plus était le manque flagrant de respect de la part de ce monarque à mon encontre. Sans la moindre hésitation, sans vergogne, il envoyer valser mes subtiles et magnifiques mises en scènes, allant même jusqu’à me faire l’affront de ne pas prendre le temps de déguster en ma compagnie une adorable coupe de glace. De la part d’un tel dirigeant ce n’était pas une manière d’agir. Inadmissible ce manque de considération.

Je me suis tenu correctement pendant toute notre entrevue, agissant avec déférence et décence, discutant avec civilité et retenue et à côté de cela, rien, pas un effort sur ce bref moment de détente glacé.

- Encore Shade ! Toujours Shade ! Le plus simple est de l’épouser je crois …
Quoi qu’il en soit, comme tu le dis toi-même il y a des choses à mettre en branle. Si cela ne tenait qu’à moi, je n’attendrais pas pour se lancer à l’assaut de Cadance et de ses charmants minions.
Après … entre nous … si tu es absolument certains de la fiabilité de ta garde … et que tu n’as … disons … pas peur … peur pour la sureté de ta charmante esclave affective … alors soit ... prends le risque d’attendre et de voir si elle ne craint rien du tout …


C’est mots raisonnaient dans la pièce où nous étions. En son centre une boule de cristal qui déroulait une scène faisant suite à l’œuvre cinématographique précédemment projetée. On y voyait Shade, entourée de gardes, acculées, capturée par une tierce personne qui l’emmena loin de là. Et puis rideau, voile noir. Rien. Terminé.

- Bien sûr, si jamais il s’avérait que mes funestes prédictions étaient vraies je gage que tu sauras où me trouver afin que … bien sûr … je te vienne en aide.

Sans attendre d’avantage de réponse de la part de mon homologue, je décidais de quitter les lieux. C’était le bon moment, le petit truc en plus, le petit cadeau de départ. Certains pourraient y voir une dernière pique. Libre interprétation à mon sens.

Couloirs et escaliers du château transformés en piste glacée, casque sur la tête je déboulais dans mon bobsleigh rose, quittant les lieux tel un éclair aux couleurs bonbon, laissant derrière moi un doux parfum édulcoré.

Au moment de passant la porte principale du palais, j’affublais mes spectateurs d’un chaleureux salut de la patte, envoyant en l’air moult baisers, de gros poutous qui vinrent embrasser, gober dirons certains, mes fans, les soldats de garde quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   Dim 14 Juin - 22:14

[RP terminé.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Faire le tour de ses amis [PV Sombra]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire le tour de ses amis [PV Sombra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un cheval plus sage aurai du faire demi-tour...
» Un tour de Manège [libre]
» demi-tour
» Le père Noël va t'il faire un tour à GW??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: Bad Lands-
Sauter vers: