Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Sam 20 Juin - 21:45

Des murs immenses, des barrières, des ombres en haut de tours...qu'était donc cette ville impénétrable? Sans savoir, il longeait les murs, s'introduisant dans une petite zone boisée, non loin de cette ville mystérieuse dont l'intérieur ne paraissait pas, rien que sa devanture telle le rideau rouge d'un théâtre secret et interdit. La cité interdite...son nom n'était pas usurpé. Cela faisait déjà plusieurs jours qu'il avait quitté Detrot et des frissons lui parcoururent l'échine quand il repensa à cette ville sombre et...cette dame. Depuis il se débrouillait bien mieux, mais il ne voulait définitivement pas la revoir de si tôt. Rien que sa voix lui donnait envie de se rouler en boule dans un coin et de ne pas bouger, sans parler des cauchemars qui s'étaient rajoutés aux précédents. Le jeune cristal pony soupira...

...Avant que son regard ne soit attiré par des ossements, au pied d'un arbre mort. D'après le crâne, la disposition des os en partie rongés...c'était probablement un chien. Mort de maladie? De faim? De vieillesse? A vrai dire il ne savait pas trop. La mort n'épargnait rien ni personne, après tout. Un instant il resta silencieux face à ces ossements qui trouvaient peu à peu repos en la terre, oubliés...inconsidérés. Le rituel revint à lui...ainsi que toutes les informations sur l'utilisation de la magie afin de ranimer les morts. Pouvait-il...? Il déglutit. Même si la dernière fois avait été un désastre...peut-être que cette fois...cela marcherait...?

Jetant un coup d'oeil craintif autour de lui, regardant si personne ne le voyait, il s'approcha des ossements. Prenant son pendentif, le souvenir à la fois joie et terreur, il le brandit devant lui, calmant peu à peu sa crainte. Toujours fuir était fatiguant...si jamais il ne pouvait pas se forcer à aller de l'avant, comment espérait-il survivre sur ces terres? Sa peur...non, il ne devait pas avoir peur. Il prit son courage a deux sabots...et commença à se concentrer. La magie qu'il sentait en lui se réveilla, il se concentra...s'enfonça dans cet océan agité mais qui était bien plus calme que la dernière fois. La griffe comme un phare lui permettait de mieux diriger l'énergie...c'était donc bien cela qui lui avait manqué...et peut-être que ses émotions étaient trop fortes alors.

-Lève toi...réveille toi...je trouble ton repos pour te ramener à la réalité. Réveille toi du rêve éternel que t'a donné la mort, pour marcher encore une fois et écouter mes ordres! Relève toi et écoute moi!

La magie se concentra sur la griffe, et d'un coup elle se dirigea, trait magique d'une couleur bleu océan, vers le tas d'ossements. Au départ il n'y eut rien, il resta avec son pendentif tendu devant lui. Le vent passa entre les branches des arbres où les feuilles étaient rares...puis du silence naquit le son d'ossements s'entrechoquant. Doucement, puis de plus en plus rapidement, les os lévitèrent, se joignirent, reformant le squelette d'un chien. Bien qu'il manquait certains os, le squelette...non, le mort vivant était viable. Les yeux écarquillés, il fut surprit par la réussite de son essai, même sans l'aide d'un rituel long et fastidieux. C'était peut-être les paroles aussi, qui l'avaient aidées à se concentrer.

Le squelette, aux yeux luisant de sa propre magie, sembla relever la tête...humait-il l'air avec son museau inexistant à présent? Puis sa tête se tourna vers lui...et lui ne savait pas trop comment réagir. C'était sa première réussite...et pourtant il avait peur. Quelque chose...quelque chose n'allait pas. Son coeur battait trop vite et puis...mince, un mort-vivant! C'était...des ossements vivants! Ce n'était pas naturel, s'en était presque effrayant! Bon...peut-être un peu moins que...que...ce non-chat, mais tout de même!

Ses pensées perturbées furent couper par le regard du mort-vivant. Celui-ci sembla changer, la magie s'assombrit...et les os claquèrent. Que faisait-il? Etait-ce...le placement particulier des ossements au niveau de la gorge, qui se mirent dans cette position...puis les pattes, comme si les muscles venaient de se pli-...oh non. Non. Il n'allait pas le charger tout de même? Ce n'était pas une posture agressive, si? La réponse vint avec la charge du chien squelette...et sa réaction fut tout aussi rapide : La fuite!

La course poursuite se lança dans la zone boisée. Hurlant soudain pour sa vie il courut. Ce n'était pas censé se passer comme ça! Du tout! Normalement le mort-vivant devait être à l'écoute de son maître, pourquoi l'attaquait-il? Qu'avait-il fait? C'était une erreur dans l'invocation? C'étaient les os manquants qui le mettait en colère?! Pas le temps de réfléchir, il le sentit derrière lui. Ce tas d'ossements était très rapide pour un mort...et il savait que, aussi rapide qu'il était, il ne pourrait pas lui échapper. D'un geste un petit peu anarchique, il dérapa, mit quelques secondes à sortir sa dague de son manteau tant il tremblait, et quand il la sortit, le chien avait bondit, menaçant.

Le choc le jeta à terre, et c'est sa dague, placée sous la gorge du squelette, qui l'empêcha de se retrouver le museau mordu violemment par la mâchoire du monstre. Celle-ci claquait l'air autour de lui...ses yeux furent attirés par une forme plus loin, qui semblait regarder. Vu la force dans les pattes de la chose, il allait devoir se battre...mais...

-Hey! HEY! AIDEZ MOI! FAITES QUELQUE CHOSE, S'IL VOUS PLAIT?!

Son coeur battait la chamade, comme un train qui était entrain de dérailler. La fuite...la première...non seconde fois que la fuite était impossible. Ce monstre était incontrôlable et il voulait sa peau...il était réellement en mauvaise posture.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Dim 21 Juin - 16:08

Je marche tranquillement d'un pas joyeu et le sourire aux lèvres dans les couloirs du château en direction de la bibliothèque afin d'y prendre un livre sur les différentes magies qui existe à Equestria, depuis mon "entrainement" avec Reverse Song je me pose pas mal de question surtout sur la façon de se défendre contre les mages.

Je continue donc mon chemin et arrive enfin devant la porte de l'immense bibliothèque du château que je pousse vivement avant de me diriger immédiatement vers le bibliothécaire assis à son bureau, toujours d'un trot joyeux et lui demande où se trouve la section réservé à la magie.
Ce dernier me regarde avec son plus beau sourire en pointant du sabot la section de ma requête, je le remercie chaleureusement avec mon plus beau sourire en retour du sien et me dirige toujours d'un pas ou trot en fonction des personnes vers l'endroit qu'il m'a indiqué.

Une fois dans le rayon des ouvrages dédier à la magie et aux sorts je commence à faire un trie dans les titres de façon minutieuse afin de ne pas rater un ouvrage utile à mes recherches.
Cela fait maintenant plusieurs heures que je suis la tête dans de nombreux bouquin au point que je suis maintenant entouré d'une forteresse de livres, je suis tellement concentré dans mes recherches et ma lecture que je ne remarque pas le bibliothécaire qui commence à ranger mon désordre.
Et lorsque je le remarque enfin il me fait un sourire et me demandant si j'ai besoin de quelques choses en particulier car il doit aller faire son inventaire, sur le moment je lui répond que non avant de me raviser et de lui demander si il existe une autre bibliothèque contenant des ouvrages plus complet sur les différentes type de magie.

Je n'attend pas de véritable réponse positive de sa part étant donner que le bibliothèque du château est l'une des plus grand et des plus complète du royaume au point que je me replonge dans mon livre en faisant un signe avec un soupir comme quoi il doit oublier cette question idiote, mais il ignora mon geste et répond à ma question en me disant que l'ancienne bibliothèque de The Forbidden City contient encore de nombreux ouvrages anciens et complets sur le thème de mes recherches.
Je le regarde interloqué car cette cité est dite impénétrable depuis son abandon il y a des années de cela malgré les ragots que l'on raconte dessus comme quoi il y a encore des habitants qui erre dans cette ville.
Voyant mon scepticisme, le bibliothécaire argumente sur la possibilité d'entrée quand même dans cette citée grâce à d'ancien tunnel souterrain allant même jusqu'à me montrer des cartes de l'endroit.

Je ne suis pas convaincu sur le moment surtout que si je dois m'y rendre je devrai m'y rendre seule car Léo est cloué au lit avec une maladie gryphonne assez agressive et Abygaël est en voyage pour je ne sais plus qu'elle raison, mais bon après tout je voyage sur les terres sombres, je ne pense donc pas que cela est gênant si je part seule pour une fois.

Ma destination choisie et l'autorisation d'y aller toute seule obtenu auprès de mon père, je me prépare pour le voyage qui se fera sans carrosse pour une fois j'ai envie de voir du paysage depuis le sol.
Je prend donc avec moi : des vivres, de l'argent, de quoi noter, un carte de la région ainsi que de ma destination et bien sur mes armes au cas où je croiserai d'éventuelle ennemie ou plus simplement des voleurs malveillant, je sourit lors de mes préparatifs dans cette éventualité un peu de sang et de combat me défoulerai grandement.

Maintenant que mes affaires sont bien rassemblé dans mes sacs poser sur ma croupe et une cape à capuche poser sur mes épaules, je commence donc joyeusement mon voyage vers The Forbidden City d'un pas léger.
Le chemin jusqu'à cette ville dite interdite se passe s'en vraiment de problème malgré un petit voleur pas très douer dont je me suis rapidement défaite et un dragueur collant et agaçant. Lorsque je suis en vue de ma destination je ne peux réprimé un soupire de soulagement suivie d'un sourire et d'un galop rapide.
Comme attendu la ville est entouré de gigantesque murailles et de barrière difficilement franchissable, je regarde autour de moi dans l'espoir de voir si quelqu'un peux me renseigné ou m'aider dans ma tâche, mais il y a malheureusement personne ce qui est normal au abords d'un endroit abandonné et "hanté".

Ne me laissant pas abattre, je commence à faire le tour des environs guettant le moindre signe de vie jusqu'à l'endroit supposer de l'entrée des tunnels menant de l'autre côté du mur et comme je m'y attendais un peu il n'y a rien du tout, je suis déçu d'avoir fait se voyage pour rien même si cela m'a permis de voir du pays d'un tout autre angle de vue.
Je me reprend, il est hors de question d'avoir fait tout ce chemin pour rien, je décide donc d'aller m'installer dans au pied d'un arbre dans un petit forêt proche de mon emplacement actuel où j'y déplie la carte que j'ai emmené avec moi, je me concentre sur les indications que m'a donné le bibliothécaire au point que je m'en veux de ne pas lui avoir demander de tout me noter sur un parchemin avant mon départ.

Je soupire de plus belle, car entre la fatigue du voyage et la fatigue mentale pour me souvenir des paroles de l'autre, je suis complètement perdu dans mes propres pensées. Afin de reprendre le fil de ses dernières, je décide avec plaisir de manger un morceau de pomme avant de piquer un petit somme réparateur.
Je ne sais pas quelle heure il est lorsque je suis subitement réveiller par des cris de panique, intriguer je me lève et trottine tranquillement vers l'endroit d'où provient les hurlements et y découvre avec étonnement un jeune cristalpony, qui dans sa situation actuel est aussi brillant que du charbon, aux prises avec un squelette de chien qui essaie de le mordre et surement aussi de le tuer.

Je reconnait bien là l'oeuvre d'un nécromancien et m'amuse donc de la situation jusqu'à ce que le poney demande d'une voix suppliante de l'aide qui n'a pas l'air d'être destiné à toute âme vivante qui peux se trouvé dans les environs. Je n'ai pas vraiment envie de l'aider, mais les souvenirs de ma dernière rencontre avec une certaine nécromancienne me revienne en mémoire qui me pousse à aide le cristalpony. Je m'approche à grand galop du squelette, fait un tour sur moi-même et donne une ruade sur les restes canines qui vole en éclat, brisant au passage le sort de résurrection si on peu appeler cela de la résurrection.

Une fois assurer que le squelette ne revient pas à la charge, j'aide le poney à se relever et lui demande :

- Tu devrais faire plus attention quand tu provoque un nécromancien car le prochaine fois il pourrait t'envoyer bien pire comme zombie qu'un simple tas d'os de chien, sur ceux je te laisse, j'ai des choses à faire plus importante.


Une fois cela dit, je retourne près de mon arbre où je reprend non sans mal mon analyse de la carte en croquant à nouveau dans le reste de ma pomme sans vraiment me soucier si l'autre peureux me suis ou pas.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Dim 21 Juin - 21:39

Dans un son d'os brisés, les restes animés volèrent en tout sens suite à la violente ruade. Un tibia, les vertèbres thoraciques, une mandibule...c'est tout ce qu'il put voir tomber dans la poussière. La peur s'estompa quelque peu, sa vie n'étant plus en danger, et il se détendit, s'étendant quelque peu au sol, soufflant. A vrai dire, il aurait très bien réussi à s'en sortir tout seul, mais la situation lui avait donnée l'impression qu'il était passé à quelques sabots de la mort. Quand il reprit conscience de la réalité, une licorne se penchait sur lui, tendant un sabot bienfaiteur. Attrapant le sabot qui lui était tendu, il fut vite relevé et puis observer celle qui lui avait sauvé la vie.

C'était une dame...enfin demoiselle, peut-être? Plus âgée que lui, elle devait déjà être dans la fleur de l'âge. Cependant sa beauté captiva son regard. La cape s'accordait à la couleur de sa robe...elle semblait en voyage et pourtant, c'était comme si elle était préparée pour des très sérieuses rencontres. L'aura de force et la prestance qu'elle dégageaient eurent tôt fait de le faire se sentir assez petit et misérable face à elle. Deux grands yeux bleus étaient tournés vers lui...et alors il eut le réflexe discret de porter son sabot à son poitrail. Fort heureusement, son manteau ne s'était pas défait, et la marque de la malédiction bien cachée sous ce rideau de secret. C'était étrange, mais son allure lui rappelait quelque chose, sans qu'il sache bien quoi...les souvenirs ne parvenaient pas à donner quelque chose de concret. Toujours est-il qu'elle lui parla et ce qu'elle lui dit lui fit tirer une tête...un peu déboussolée. Provoquer un nécromancien? Autre chose que ça? Ah...mais...oh. Alors qu'elle partait, il mit un peu de temps à prendre conscience que le nécromancien dont elle parlait n'était autre que lui, car au final elle n'avait pas vu qu'il était le seul a avoir relevé la chose et...ah! Regardant à droite et à gauche, il fut surprit par un bruissement...puis des oiseaux se perchant dans les branches. Finalement...finalement il allait avoir le réflexe de faire comme si rien ne s'était passé, mais l'endroit était véritablement effrayant.

Partant à la suite de la licorne, il réfléchit dans le même temps à ce qui venait de se dérouler. Elle venait de le sauver...et elle avait des choses plus importantes que ça à faire...ainsi il conclut qu'il devait l'avoir dérangé. Mais là n'était pas le plus important, elle l'avait aidé! C'était...la première personne de tout le royaume qui avait fait quelque chose...quelque chose de bien! En ce cas, il ne pouvait décemment la laisser partir sans connaître au moins son nom! Et puis...peut-être que si il l'aidait...peut-être l'aiderait-elle encore en retour? Peut-être pourrait-il enfin réussir à trouver une place, même minime, même des plus misérables, dans ce sombre royaume? Slalomant entre les branches, il finit par la voir s'asseoir sous un arbre...vraisemblablement, c'était une carte qui était posée au sol, face à elle. Hésitant, il resta piteusement caché derrière un arbre...et si...si elle était méchante au fond, peut-être fallait-il ne pas la déranger à nouveau? Peut-être allait-elle lui demander quelque chose en échange si jamais il montrait...non. Non, il devait le faire, sinon...sinon il repartirait seul de son coté. De nouveau. Et...et il ne savait pas ce qu'il allait faire. Ce qu'il avait mangé la veille n'allait pas le faire tenir une semaine. Alors...tout ce qu'il pouvait faire devait être fait. Déglutissant, il s'approcha...s'arrêtant à une distance raisonnable pour éviter que la demoiselle ne se sente en danger...même si il était bien plus pathétique qu'autre chose. S'arrêtant ainsi il commença :

-P...pardonnez moi si...si je vous dérange à nouveau mais...je...je voulais vous remercier de m'avoir sauvé la vie.

Terminant sa phrase en inclinant sa tête respectueusement, il y avait quelque chose dans les paroles de la licorne qui avait suscité son intérêt. N'avait-elle pas indiqué que c'était là l'oeuvre d'un nécromancien? Elle possédait donc des connaissances sur les différents types de magie. Alors...peut-être qu'elle pourrait l'aider, finalement? Si jamais il pouvait comprendre un peu mieux sa magie et surtout savoir pourquoi les morts l'attaquaient continuellement, alors peut-être qu'il pourrait maîtriser ses capacités, enfin! Mais avant tout, il lui était redevable...en ce cas. Gardant la tête baissée, il continua :

-Vous avez vu que c'était là l'oeuvre d'un nécromancien...ce...cela est gênant pour moi de l'admettre mais je suis le nécromancien ayant relevé ces ossements cependant...cependant je n'arrive pas à comprendre pourquoi les morts que je relève s'en prennent à moi...et...et comme vous semblez avoir des connaissances...je...pourriez-vous m'aider...a nouveau?

Ah...mais qu'avait-il fait?! Redemandé de l'aide comme ça, après en avoir obtenu? Mais que pensait-il donc enfin, l'idiot! La chance lui avait déjà sourit de par l'aide qu'elle lui avait prodiguée et maintenant il devenait gourmand? Non, non! Relevant la tête, il dandina d'un sabot sur l'autre, bredouillant :

-Enfin...enfin non je...je vous suis redevable avant tout et...comment dire...Vous aviez plus important à faire et je...enfin...si je peux vous apporter de l'aide je ferais tout pour m’acquitter de la dette que j'ai envers vous!

Sa dernière phrase fut un peu plus forte, portée par la peur. La peur de quoi? La peur de se voir rejeter...la peur d'être seul à nouveau. La peur de devoir marcher sans avoir personne, sans avoir aucune âme a qui parler...rien, rien que la solitude et ses dents de carnassier qui menait à la mort lentement. Fixant la licorne dans les yeux, son regard était emplit d'espoir, et il gardait tête bien basse, démontrant ainsi qu'il était sérieux dans sa proposition. Oui, il devait s'acquitter de la dette, c'était bien la moindre des choses. Après avoir reçu de l'aide, il devait rendre ce qui lui avait été si généreusement donné...et ainsi peut-être accepterait-elle à nouveau de l'aider? Légèrement stressé, il attendit la réponse de la licorne avec un embarras non dissimulé.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Lun 22 Juin - 11:39

Je tourne et retourne le problème dans tout les sens et pour moi cette entrée secrète via les tunnels souterrains n'existe tout simplement pas me dis-je à moi-même avec les sourcils froncés, je ne retrouve même pas sur la carte l'emplacement que le bibliothécaire m'a montré au château avant mon départ et moi qui est une bonne mémoire en temps normal aujourd'hui c'est limite le contraire. Alors que je suis toujours concentré sur ma carte à problème, le poney de toute à l'heure sort de dernière un arbre et avance vers moi d'un pas non assuré avec un visage gêner.

Je lève donc la tête avec un visage neutre pour mieux l’observer lorsqu'il s'arrête à une distance suffisante pour que je puisse me défendre au cas où une attaque surprise surgirai de nul part, je peux voir qu'il a repris légèrement de l'éclat même si ce n'est pas encore cela du tout pour un cristalpony, sa crinière bleu et noir est en bataille avec quelques fragments de bois ou de feuilles qui se sont surement logé là lors de sa "bagarre", il porte un manteau qui qu'ouvre une partie de son corps à la robe grise, en somme un poney plutôt quelconque si on enlève le fait qu'il doit briller de mille feux par sa nature.

Durant mon observation, mon expression reste inchangée alors que le poney me remercie de l'avoir sauvé après s'être excuser de me déranger à nouveau, le tout en bégayant et en s'inclinant ce qui me fait penser qu'il connait mon identité ou alors il est extrêmement poli et respectueux, de toute façon dans les deux cas il part avec un bon point pour moi.

Il continue ensuite, toujours avec son bégaiement, en m'avouant qu'il est le nécromancien dont j'ai fait allusion plutôt ainsi que le squelette est son oeuvre et qu'en prime toute ses "créations" se retourne automatiquement contre lui, cela m'étonne et m'intrigue car je l'écoute maintenant avec plus d'attention et relève même un sourcil qui le montre.

Mais la chose qu'il ajoute ensuite est une demande afin de l'aider à comprendre le pourquoi du comment sur sa magie car j'ai l'air dans un connaitre un minimum dessus, ce qui est vrai même si mes connaissances ne sont rien comparé à ceux qu'à un véritable nécromancien comme Reverse Song, je secoue la tête à l'évocation de son nom dans ma tête je n'ai pas envie de penser à elle en ce moment.

Je réfléchie à sa demande alors qu'il ajoute qu'il souhaite m'aider afin de acquitter de sa dette de vie envers moi, je le regarde fixement dans les yeux, me lève, m'approche et lui dit tranquillement avec un voix pour le rassurer car il m'a l'air d'être encore sous le choc :

- Je veux bien t'aider et que tu m'aide, comme tu peux le voir j'ai quelque petite soucis avec cette carte auquel je ne comprend rien du tout aujourd'hui, si tu es doué avec ce genre de chose je veux bien de toi.

Je tourne en même temps autour de lui afin de mieux l'observé avant de revenir face à lui et de continuer :

- Ensuite je veux bien t'aider avec mes connaissances actuels sur la magie de la nécromancie même si je pense qu'un véritable nécromancien est un meilleur professeur que moi, sache aussi que si je suis ici c'est justement pour entrée dans cette ville afin de rejoindre la bibliothèque pour y prendre des ouvrages sur les différentes magies de ce monde et l'un de ses livres contient surement la réponse à ton soucis d'obéissant.

Lui dis-je en lui touchant le museau qui semble avec des cicatrices que je n'avais pas vu plutôt, surement un cadeau laissé par une de ses créatures, avant de me retourné et de rejoindre mon petit campement improvisé, une fois de nouveau installé je fais signe au poney de venir s'asseoir en face de moi et de la carte posé au sol en lui préparent un petit en cas au vu de son allure maigrelette, il ne doit pas manger souvent avant de lui demander quelque chose désormais importante :

- Au faites excuse moi, je me suis pas présenter, je m’appelle Shade et toi quel est ton nom ?


Je décide au passage de ne pas dire mon statut de princesse afin de voir si il me connait déjà ou pas et dans le cas contraire ce qu'il en pense de la princesse des ombres et retourne à ma dînette sans attendre sa réponse et commence déjà à réfléchir à des réponses à ses potentiels questions sur sa magie.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Lun 22 Juin - 17:32

Au départ, elle s'approcha. C'est étrange, mais il recula d'un pas...allait-elle l'attaquer? Il y avait comme une étrange impression avec cette demoiselle mais il n'arrivait pas à déterminer ce que cela pouvait-être, exactement. Aveugle aux réactions qu'elle avait eu alors qu'il parlait, il était désormais concentré sur le fait qu'elle avait plongé son regard dans le siens. C'était...perturbant...il y avait quelque chose de rassurant, mais également...une ombre, quelque part, tout au fond du regard. Mais peut-être n'était-ce là seulement qu'une impression? Toujours est-il qu'il s'arrêta, la laissant s'approcher tout prêt, assez prêt...a vrai dire il n'osait pas bouger, de peur de faire un faux pas...il était comme cloué sur la litière de cette forêt. Assez près pour qu'il puisse sentir son souffle...son souffle qui était étrangement agréable...celle d'une personne distinguée. La connaissait-il d'une manière ou d'une autre? Puis ses paroles...ses paroles furent comme un rayon de soleil bienveillant transperçant un tapis de nuages déments et effrayants. Le premier rayon de soleil depuis que la tempête s'était abattue sur sa vie.

Elle acceptait. Son aide, sa présence étaient acceptés! Toutes deux! Cela pouvait-il être vrai? Les yeux fixés à l'horizon il la laissa lui tourner autour, car son coeur commençait à s'emplir de joie. Quelqu'un qui voulait bien de lui? Quelqu'un qui n'avait rien contre la nécromancie, qui ne connaîtrait pas son secret? Instinctivement, il porta son sabot à son torse, à la fois pour vérifier que sa marque ne se voyait pas, mais également car c'était la première fois...la première fois depuis l'incident que le bonheur emplissait tout son être. Bienheureux, il ne remarqua pas que sa robe commençait à scintiller, que sa mane, en bataille, prenait une forme lisse et bien travaillée, que son corps réagissait à cette joie Ô combien rare. La licorne repassa devant lui, et continua. Plus ses mots atteignaient son esprit, et plus sa joie grandissait. Puis son toucher...a vrai dire il frissonna légèrement, sursauta presque car il ne s'y attendait pas...

Mais son touché était si chaud, si chaleureux...ou peut-être n'était-ce qu'une impression? Lui ne remarquait toujours pas, mais la joie changeait sa vision, la demoiselle lui semblait bien plus amicale, la forêt bien plus captivante, les sons moins effrayants, le soleil faible transperçant les nuages...tout était plus vif, plus clair! C'était magnifique. Enfin, elle l'invita à s'asseoir...et ce fut comme l'invitation d'un ange aux portes du paradis. S'avançant en sautillant, il vint s'asseoir un grand sourire aux lèvres. Désormais, il était resplendissant, son corps entier éclatant de par la joie qui s'était insinuée partout. Laissant la petite brise passer dans sa mane, il se sentait si léger, il en avait oublié la faim. Mais il voyait déjà celle qui avait accepté sa présence préparer...un petit quelque chose?

-Oh, non! Ne vous embarrassez pas tant pour moi! Je ne voudrais pas vous déranger autant...quoi qu'il est vrai que je n'ai pas mangé depuis hier donc...je vous remercie beaucoup!

C'était véritablement agréable, que de pouvoir parler tout à fait normalement, sans crainte être...porté par cette force qui arrivait puis repartait comme cela. Tant qu'elle serait là il comptait bien en profiter. Tout en préparant de quoi contenter la faim, elle se présenta et quémanda son nom. Shade...c'était un joli nom ça. Un peu ombrageux...un peu mystérieux...mais le mystère cache une part de beauté non? Par un curieux hasard, il avait l'impression d'avoir déjà entendu ce nom quelque part...mais où? Oh, cela n'avait peut-être pas tant d'importance, ce qui était important était bien la personne qui se trouvait présentement face à lui et non des souvenirs lointains, après tout. Souriant, toujours ignorant de son apparence si éclatante, il répondit avec gaieté :

-Enchanté de vous rencontrer, Shade, et pas la peine de vous excuser! Je me nomme Scaredy Cat. Un plaisir.

Intrigué par la carte il observa un instant. Vraisemblablement, c'était une carte des environs. Au centre se trouvait la citée, et il fut surpris de l'épaisseur du système de sécurité. De grandes murailles entouraient d'autres plus petites et...au final, les contours étaient multiples. Pas étonnant que la cité soit définie comme interdite avec un système semblable à celui là! Dans la cité, il y avait...une grande bibliothèque, déjà...et puis d'autres bâtiments, mais les inscriptions étaient un peu effacées, la carte devait être ancienne. En se concentrant, il parvint à reconnaître les bois...et...peut-être était-ce là la direction dont lui venait? Ainsi donc il se trouvait...vers l'Ouest. En ce cas, ils devaient se trouver dans cette zone. En sachant que le mur qu'il pouvait voir à travers les arbres était le mur Ouest. Dansant, ses yeux passaient de la carte aux environs...il brisa le léger silence qui s'était installé :

-Mh...dites moi, je vois mal comment passer ces remparts et ces portes...vous aviez une piste en venant ici? Car après tout nous pourrions creuser mais le temps que cela prendrait...et au vue de la sécurité du lieu, je penses même que les murailles s'enfoncent sous la terre tant l'architecte devait être parano!

Un petit rire, tout doux, sortit de sa gorge. Que sa tentative d'humour ait eu de l'effet ou non n'était pas important. C'était à vrai dire, automatique, la joie le portait comme un vent agréable d'un printemps des plus resplendissants. Patiemment, il attendit une réponse de la licorne...les questions inquiétantes qu'il se posait sur sa magie avait disparues de son esprit, remplacées par un désir d'aider celle qui avait fait naître un tel sentiment en lui, et de garder ce dernier précieusement, aussi longtemps qu'il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Mar 23 Juin - 13:11

Lorsque je fini de lui préparé le petit-en-cas et le lui donne malgré ses fausses protestations, je remarque immédiatement que le poney est de très bonne humeur car il resplendi de mille feux, comme tout bon cristalpony, au point que sur le moment je me cache légèrement les yeux le temps de m'y habituer alors qui me dit enfin son nom : Scaredy Cat, un nom fort original qui sonne joliment. Je lui fait un signe de remercie pour me l'avoir donner avant de revenir à nos moutons.
Je note au passage qu'il me traître comme une personne normal, donc il ne m'a pas reconnu ou ne me connaît pas du tout, cela veux aussi dire que sa façon de se comporté avec moi ne tien pas du tout compte de mon statut et sa fait plaisir pour l'instant en espérant que ça dure même lorsqu'il va le savoir.

En effet Cat commence à étudier la carte posé entre nous et vu comment il la regarde il a l'air de la déchiffré sans problème, il va même à regardé dans certaines directions histoire surement de s’orienter ou de vérifier notre emplacement sur la carte.
Après un bref silence, mon nouveau compagnon de fortune me pose des questions avec un brin d'humeur qui ne me fait pas rire du tout et le fait bien comprendre en restant impassible suite à cette phrase, surtout parce que j'ai l'air d'être venu avec des outils pour creuser, non, mais bon passons et répond à sa question en ignorant sa "blague" avec une voix sérieuse afin de lui faire comprendre d'éviter se genre d'humour :

- Alors pour répondre à ta question, normalement il y a dans les environs l'entrée de tunnels souterrains qui servaient pour diverses choses comme pour les évacuations d'urgence ou pour amener des marchandises spécial si tu vois se que je veux dire, mais j'ai oublié l'emplacement exact de l'entrée de ses tunnels et je n'arrive pas à retrouvé l'endroit sur la carte comme on me l'a indiqué avant mon départ. Es-ce-que tu y arrive toi ?


Lui demandais-je en le regardant droit dans les yeux avant de fouiller dans mon sac pour y prendre du papiers et des crayons avant d'y noter dessus toutes indications que j'ai retenu sur la position de tunnel que je lui donne ensuite avant d'entamer cette fois les indications de direction pour arriver sans se perdre au niveau de la bibliothèque car même si il y a normalement des panneaux à l'intérieur rien ne dit qu'ils soient encore présent ou lisible. Je prend soin de bien écrire en me remémorant le maximum de détail car il ne manquerait plus qu'on se perde ou qu'on arrive dans un piège, tient je devrait lui dire avant qu'on aille plus loin :

- Au faites Cat, je peux t'appelé Cat ? J'ai oublié de te dire qu'il va y avoir normalement des pièges dans les tunnels pour les intrus, je sais à peu près comment des désamorcer ou les éviter, mais on est pas l'abri dans déclencher un par accident.


Dis-je sans vraiment d’inquiétude avant de me replonger dans ma rédaction d'indications pour la suite, si on arrive à trouvé cette fichu entrée. Durant ma rédaction je décide d'en apprendre un peu plus sur mon interlocuteur :

- Pardonne moi si cela est indiscret, mais peut-tu me parlé de toi ? Qu'es-ce qu'un cristalpony fait sur les terres du Roi Sombra ou encore pourquoi tu es devenu nécromancien ? Surtout si tes créatures ne t'écoute pas.


J'arrête d'écrire afin de le regarder bien dans les yeux et d'écouté son histoire comme il se doit, par politesse surtout que c'est moi qui pose les questions.
Je me sert même un tasse de jus de fruit et en propose à Cat avant de siroter tranquillement ma boisson les pattes avant croisé devant moi attendant un réponse négative ou positive de la part du jeune cristalpony.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Mar 23 Juin - 21:58

Ses hochements de tête suivirent les propos de la licorne. Ainsi donc elle souhaitait bien entrer, aller à cette bibliothèque précisément...et pour cela il fallait trouver des sous-terrain? Quand à la question de la réussite? Bien sûr qu'il allait y arriver, il le sentait! Il fallait juste qu'il se concentre...et qu'il réfléchisse. Prenant l'en-cas en la remerciant amicalement il continua à observer la carte en croquant dans ce délicieux petit sandwich. Délicieux...c'était un euphémisme, cela faisait des jours qu'il n'avait pas mangé quelque chose d'aussi bon et d'aussi nourrissant et un sourire s’immisça instantanément sur ses lèvres. Bon...il nota aussi que l'humour n'était pas de bon ton. Bon...pas pour le moment alors, il pouvait se retenir. Donc...si ils étaient ici, cela signifiait que l'entrée se trouvait plus au Sud. Ses pensées voletèrent un peu sans qu'il ne trouve grand chose...si il avait été un architecte d'une cité interdite, où aurait-il placé l'entrée extérieure des sous-terrain? Sûrement quelque part où personne n'oserait aller, ou bien un endroit anodin...ou très bien caché. Comme ils se trouvaient sur la carte, cela ne devait pas être bien caché, alors il pencha pour l'anodin. C'est vrai quoi, qui se méfierait d'un bête arbre, ou d'un buisson par exemple? La feuille que Shade lui fournit était assez complète en informations...Et celles-ci semblaient confirmer ce qu'il pensait. Ce n'était plus qu'une question de temps et un peu de logique, pour retrouver l'emplacement sur cette carte certes ancienne mais assez complexe finalement.

Concentré, il voyait bien la forêt, les murs...mais maintenant, peut-être fallait-il regarder plus loin? Et si l'entrée n'était pas juste à côté? Relevant un peu la tête, il laissa ses pensées vagabonder. Inutile de trop forcer sur un problème, cela ne faisait que bloquer l'esprit dans un chemin sans lui laisser la possibilité de voir les autres options. Au dessus de lui, le soleil était encore haut, les branches pliaient langoureusement sous le vent de milieu de journée. Si il n'était pas à cet endroit, ce serait un véritable plaisir que de se balader, par telle journée! En entendant un de ses surnoms, il regarda la licorne, avant de lui sourire.

-Bien sûr, vous pouvez m'appeler ainsi Shade. Oh et...ne vous inquiétez pas si je vous vouvoie, c'est une habitude, je peux tout aussi bien vous tutoyer si cela vous dérange.

La suite fit que ses couleurs déclinèrent légèrement. Des...pièges? Intrus? Ce n'était pas ce qu'on pouvait appeler très rassurant mais...non. Ce n'était pas ça qui allait l'arrêter. Des pièges! Bah! Si ils faisaient attention et restaient attentif ils n'avaient pas grand chose à craindre de vieux stratagèmes poussiéreux! Perdant presque aussi rapidement le doute, et retrouvant son éclat, il lui répondit, tout de go :

-Nous ferons attention. Quatre yeux valent mieux que deux après tout.

La joie était stabilisée. Ainsi c'était cela, se sentir bien, parler avec quelqu'un...elle lui rappelait White Lies, son amie qui était encore au Crystal Affinity...en bien plus mystérieuse bien sûr. Et complètement différent à vrai dire, mais cela faisait bien de voir de nouvelles têtes. Et puis...comme cela était partit, si il arrivait à l'aider et qu'ils accomplissaient ce qu'elle souhaitait ensemble, peut-être pourraient-ils...devenir amis? C'était là un souhait, il le voulait véritablement, elle lui semblait si sympathique, malgré une impression étrange dont il ne parvenait pas à se défaire. Avant qu'il ne puisse reprendre elle lui posa des questions...sur lui même. Lui? D'où il venait? Pourquoi la...ses yeux se baissèrent soudain. L'éclat perdait en intensité...même sa mane s’aplatit assez pour que son désarroi soit visible. Portant un sabot à son torse qu'il serra sans s'en rendre compte ses yeux se détournèrent vers la droite. Là, sous le manteau se trouvait la marque maudite qui montrait à quel point c'était un incapable. La punition qui lui avait été donnée pour avoir oser braver la mort dans l'espoir d'en tirer la vie.

-Moi? Je...c'est...c'est une longue histoire et...compliqué. Pour faire simple...on va dire que j'ai fuis. La nécromancie n'est...enfin...j'ai préféré partir car je ne voulais pas risquer quelque chose alors...le Dark Pledge m'a semblé l'endroit où l'on ne m'attaquerait pour la magie que je pratique...enfin...excusez moi...

Troublé, il préféra accepter sans rien dire la tasse de jus de fruit. Ses couleurs étaient désormais de nouveau ternes. Comment en était-il arrivé là? Une erreur...un désir bien trop grand. Une inexpérience, l'abruti qu'il était. Et le lâche. Lâche pour ne pas avoir réussi à affronter ni son ancien ami, ni les autres, ni ce qu'il avait fait. Pitoyable...il était pitoyable. Son sabot, plaqué sur son torse, finit par s'abaisser vers la liqueur qu'il but a petites gorgées. C'était doux...mais le goût fabuleux n'était plus là. Sans grande conviction désormais, de nouveau avec ce regard fuyant et cet air triste qui était siens, il regarda la carte. Et là, il le vit. Ce pouvait-il? Les yeux du cristal pony s'ouvrirent grand, et il rapprocha son regard. Mais oui...bien sûr! Tout aussi soudainement, ses couleurs reparurent, et c'est avec un grand sourire, le souvenir de son passé déjà loin, qu'il posa le sabot sur la carte.

-Ici. Les sous-terrain dont vous parlez doivent se trouver cachés dans ce qui doit être...un charnier? Un dépôt? Dans tous les cas personnes ne penserait d'abord à chercher là, c'est bien trop évident.  Le carré avec le signe là, doit représenter l'entrée...je penses donc que c'est ici que l'on doit chercher. Est-ce que ce signe vous dit quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Jeu 25 Juin - 23:14

Il accepte que je l'appelle Cat et me dit que c'est normal si il me vouvoie à cause d'une habitude, comme une certaine princesse que je connais, avant de reprendre son étude de la carte, je suis contente qu'il est accepté le diminutif car son nom en entier est difficile à retenir pour moi sur le moment.
Lorsque j'évoque les pièges mon nouvel ami perd immédiatement de son éclat ce qui veut tout dire, il a peur et cela ne m'étonne guère au vu de ce qu'il m'a dit plutôt et de son comportement avec sa propre création, mais bon passons me dit-je en me secouant le tête pendant qu'il ne me regarde pas, j'ai quand même besoin de lui.

Mais j'ai parlé trop vite car il reprend rapidement confiance en lui en même temps que ses couleurs éclatante en me faisant comprendre qu'il va lui aussi chercher les pièges, c'est mieux que rien même si j'aurai préféré qu'il envoie des zombies les désamorcés à notre place quitte à tenter le diable car il ne les contrôle pas.
Je bois une gorgée de mon verre lorsqu'il baisse les yeux et se touche la poitrine sur une possible évocation sur son passé, avant d'éviter la question avec en guise de réponse que le royaume de mon père était le seul endroit où il ne serais pas attaqué pour la magie qu'il pratique, je lève un sourcil à sa réponse restant au passage sur ma faim, car la nécromancie n'est pas une magie interdite et aucun gouvernement ne punie pour sa pratique tant qu'on respecte surement certaines limites en fonction des royaumes comme celle dont il est origine, après il est vrai que beaucoup de personnes ont peur des personnes la pratiquante car habituellement ses derniers sont "cruelle" à défaut de trouvé un autre mot pour les décrire, surtout que je ne connais qu'une seule nécromancienne et que cela la décrit un minimum.

Bon passons et revenons à nos moutons, bien sur il a encore perdu ses couleurs au point que j'en soupire tellement ses changements d'humeur sont radical, c'est tout ou rien avec lui comme avec beaucoup de cristalpony surement. Je suis sur le point de lui dire qu'il peut s'en aller et que je vais me débrouiller sans lui, je n'ai pas besoin d'un poney changeant d'humeur toutes les 30 secondes et qui peut me laissé tomber et détaller à la moindre grosse frayeur ou danger qu'il retrouve son éclat aveuglant en pointant du sabot un point sur la carte affirmant que les souterrains que je cherche se trouve là, dans une sorte de veille entrepôt ou je ne soit quoi comme bâtiment dans ce genre là et j'ai beau réfléchir je ne me souviens pas que le bibliothécaire m'ai parlé d'un tel édifice, mais rien ne coûte d'aller vérifier en plus je peux très bien avoir rater cette info.

Je me lève, rassemble mes affaires dans mon sac avant de le jeter sur ma croupe, fait signe à Cat de me suivre alors que je prend la carte devant et suis la direction de la bâtisse qu'il a indiqué au petit trot avec un air décider sur le visage. Arriver sur place je sourit comme il se doit car la recherche de "l’entrepôt" est rapide tellement il déteint sur le mur sombre de la cité, limite j'ai l'impression qu'il est régulièrement entretenue comme si quelqu'un l'utilise toujours, je m'approche donc prudemment de l'entrée pas par pas afin d'éviter un piège potentiel même si ils doivent en avoir qu'à l'intérieur cherchant du regard le moindre signe ou déclencheur.

J'ouvre délicatement la porte qui malgré tout grince fortement et passe la tête à travers l'ouverture et remarque que l'endroit est couvert de poussière et de toile d'araignée, ce qui me rassure au passage car finalement l'endroit n'est pas vraiment entretenue seulement épargné par le temps qui passe, du moins pour l'instant.
J'ouvre donc comme il faut la porte pour éclairer au mieux l'entrée avant de trouvé une veille torche que j'allume immédiatement pour cette fois avoir une source lumineuse transportable pour le reste du parcours.

Je range la carte qui n'est plus utile et me tourne vers Cat que j'ai complètement oublier tellement je suis heureuse d'avoir enfin trouver cette entrée, mais bon après il n'a qu'à être plus présent, je lui montre du sabot une partie de l'endroit et lui dit :

- Tu veux bien allé chercher l'entrée du tunnel par là pendant que moi je cherche de l'autre côté, le premier qui trouve quelque chose le dit à l'autre, entendu ?

Je le regard dans les yeux afin de lui faire comprendre qu'un refus n'est pas acceptable maintenant et me dirige vers ma zone de recherche ne prétend plus pour l’instant attention à Cat, préfèrent me concentré sur ma mission avant de hurlé à mon compagnon :

- Et fait attention au piège qui pourrait se trouvé à l'entrée du tunnel ou même dans ce bâtiment, on ne sait jamais.


Autant le prévenir car il n'a pas l'air fut fut malgré qu'il m'est aidé avec la carte plutôt, de plus il serait bête de perdre quelqu'un qui peut mettre utile d'une façon ou d'une autre. Je commence alors mes recherche en poussant divers objets et meubles poussiéreux espérant déclencher l'ouverture de la porte menant au sous-sol et surtout pas un piège.
Au bout de plusieurs minutes de recherche je trouve enfin l'objet de ma quête, un anneau fixé dans le mur qui, lorsque j'ai tiré dessus, un pan du mur est venu avec découvrant l'entrée vers les profondeurs de la terre et cri de joie instantanément à Cat :

- J'ai trouvé l'entrée, dépêche toi de venir.


Avant de me placer devant l'ouverture les yeux pétillants de joie et de hâte de découvrir de possible trésor en plus des livres tant convoité, dommage qu'Abygaël n'était pas là pour m'accompagner.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Dim 28 Juin - 2:08

Terminant à la hâte la succulente boisson, il fut remit sur pattes en un rien de temps, rayonnant de joie et de détermination. Il se mit donc à suivre la licorne blanche et à la mane couleur d'encre. Observant en même temps ce qui l'entourait avec attention. Une bien étrange symphonie qu'était celle de la joie, capable de s’éteindre et de reparaître de la même manière.Allant, venant, un oiseau insaisissable, fier et sauvage. Une ombre pesante de part son absence...et pourtant resplendissait dés qu'elle se trouvait présente. Les arbres lui semblaient ainsi bien moins inquiétant, comme il l'avait remarqué...et les bruits autour d'eux étaient ceux d'une forêt tout ce qu'il y avait de plus normal. Après un temps de marche, son attention se porta sur celle qu'il accompagnait. Ce port...cette démarche...Cela le frappait étrangement mais il ne parvenait pourtant pas à placer...à retrouver. Mais peu importe, l'aider était tout ce qui importait au moment. C'est ainsi que se dévoila, accolé au mur, l'étrange bâtisse. Ni trop grand...ni trop petite....commune pouvait-on dire. Une forme carré et noire près de remparts tout aussi ternes. Bref, toujours est-il que Shade commença à s'approcher à pas de loup, guettant le moindre piège. Lui, penaud, fit de même bien qu'il n'avait pas grande conviction que des pièges puissent se trouver ainsi simplement à l'entrée, trop suspect.

Dans un grincement sinistre, la porte s'ouvrit pour révéler de la poussière...et le passage du temps. L'intérieur semblait avoir été abandonné pendant plusieurs mois, si ce n'est bien plus de temps. Aux coins du plafond, des araignées se bataillaient pour une petite parcelle de territoire, tandis qu'il pouvait presque voir la trace de ses sabots dans la poussière accumulée au sol. En parlant de poussière, quelques grains se glissèrent dans ses naseaux, ce qui le fit éternuer. La pénombre régnait dans cet endroit froid et vieillit...mais la lumière que prodigua la torche allumée permit d'illuminer la pièce, assez tout du moins pour qu'ils puissent se séparer et chercher chacun de leur côté. C'est bien ce qu'il pensait en tout cas. Cependant, il ne s'attendait pas à un regard aussi agressif de la part de la licorne qui avait été si gentille auparavant...avait-elle été froissée d'une quelconque manière? Ou bien était-ce elle qui était tout simplement lunatique? Toujours est-il qu'il accepta d'un hochement de tête, passant sous ce silence les questions qui commençaient à naître.

Laissant un peu ses yeux vagabonder, il entendit distraitement le rappel sur les pièges. Rah...mais il n'était pas bête voyons! Vraiment elle s'inquiétait pour rien...du moins il le pensa jusqu'à ce qu'il vit des bouts de métal en équilibre maladroit sur une étagère. Bon, au moins si il n'y avait pas de piège, on était jamais à l'abri d'un accident malchanceux. Bon...des babioles, des choses...des objets. Des meubles. Bientôt la poussière le fit tousser. Personne n'était vraiment venu ici depuis un long, très long moment. Puis soudain, un cri de joie...ainsi donc elle avait eu plus de chance que lui? Arrivant rapidement, là, devant eux, comme une gueule béante ouverte sur un abîme incertain, un passage. Secret? Oui, définitivement. Mais pourtant...pourtant cela lui semblait étrange. Reniflant doucement, le passage aussi sentait l'ancien et le renfermé. Observant la licorne il déclara :

-Mh...je ne sais pas, cela ne me semble pas tout à fait...enfin j'ai un mauvais pré-sentiment. Cela vous dérange-t-il que je passes devant? Croyez moi, j'ai un véritable instinct pour flairer le danger et...très certaine des réflexes qui vont avec. Je l'espère pour moi en tout cas...

Les couleurs partaient alors qu'il s'enfonçait dans les ténèbres. Pourquoi avait-il décidé de passer devant? L'imbécile...l'affreux idiot. Maintenant il devait ouvrir la marche, à la merci des pièges, si il y en avait...oh, mais peut-être y'avait-il une chance pour qu'ils ne fonctionnent plus? Toujours est-il...les escaliers de bois, toujours, firent place à un sol de pierre froid et poussiéreux. Aucune lumière, si ce n'est celle de la torche que portait Shade, le suivant de près. Nerveux, ses yeux cherchaient des points de différence dans l'obscurité...mais au final, le tout semblait tout à fait normal. Ravi, il sourit quelque peu :

-Bon...apparemment il n'y a pas de p-*Click*

...Son coeur cessa de battre. Par réflexe, il se baissa, se rata, roula sur le dos et vit un trait voler là où se trouvait précédemment sa tête. Un éclat d'acier, le reste de bois. La flèche vint rebondir contre le mur alors qu'il restait, les pupilles rétrécies, à fixer le plafond, grelottant de terreur. La mort était passé à un sabot de lui...et encore. Si il n'avait pas entendu le son distinct du mécanisme vieillit, il serait sûrement un cadavre au moment présent. Pas de piège? Bordel...si, il devait y en avoir. Mais pourtant...seulement un piège comme cela? C'était...pour accéder à une ville interdite, c'était trop facile, quelque chose clochait. Mais son esprit, toujours fixé sur le fait qu'une flèche avait faillit lui transpercer le crâne, ne parvenait pas à mettre de l'ordre dans les informations...et il resta là, à trembler par terre, tentant de reprendre son calme sans succès.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Jeu 2 Juil - 22:01

Je me retourne vers Cat lorsqu'il me rejoint en toussotant légèrement, surement à cause de la poussière, je remarque aussi qu'il a perdu de son éclat et de donc de sa bonne humeur, bon signe ou mauvais signe ? Je le serais bien assez vite. Une fois près de moi il regarde par l'ouverture après que je me sois décalé et perdit encore un peu plus de ses couleurs avant de me dire qu'il souhaite passé devant malgré que sa voix laisse pensé qu'il souhaite le contraire.

Il ajoute en plus qu'il a un flair à piège et des réflexes à toutes épreuves, je lève un sourcil interrogatoire et de défie car je dois le voir pour le croire parce que pour l'instant il me donne plutôt l'impression du contraire. Je le laisse passé en l'invitant à avancer dans les profondeurs avant de le suivre comme son ombre la torche entre nous deux, en premier lieu se sont des escaliers en bois que nous foulons suivie de marche en pierre sculpté directement dans la roche au vu du grain grossier et des marques de pioches.

Pour l'instant rien de bien passionnant, mais je reste aux aguets car si lui évite le piège sans le voir rien ne dit que cela sera de même pour moi, par précautions j'essaie de marchés dans ses pas et cela est d'autant plus simple que ses empreintes sont marqué dans la poussière qui tapisse le sol.

Nous arrivons enfin en bas des escaliers et Cat choisi se moment pour me sourire d'un air ravi et me dit qu'il n'y a aucun piège, mais à ce moment là il marche sur un mécanisme dont le cliquetis sonore retentis en délivrant une flèche de sa cachette, je n'ai pas le temps de vraiment réagir à part faire un pas en arrière au cas où il y aurai une réaction en chaîne.
J'entend le bruit de la flèche rebondir sur le mur de pierre et illumine l'endroit où elle a atterrit avant de placé la torche au dessus de Cat qui se trouve maintenant sur le dos, la crinière en bataille tremblant de son être. Je lui sourit afin de le rassuré en lui tendant une patte pour l'aider à se redresser tout en lui disant :

- Il vaudrait mieux ne pas relâcher notre attention même si rien ne se passe et tu as de jolie réflexe qui m'impressionne.


Je suis sincère sur mes paroles car je ne suis pas sur que j'aurai pu éviter aussi facilement le piège malgré le bruit du déclencheur, je décide de passer devant, le temps que Cat reprenne du poil de la bête et commence à avancer à tâtons n'hésitant pas à mettre la torche au dessus de tout forme étrange ou suspect à mes yeux.

Pour le moment il n'y a pas de bifurcation ce qui me laisse l'esprit libre pour recherché de possible pièges, ce qui n'est pas une mince à faire car il y a plusieurs d'affilés mis à des points stratégiques qui me laisse pensait que si on ne fait pas preuve de sang froid lorsqu'on déclenche le premier au point de paniquer, on déclenche tous les autres.

Je montre à chaque fois du sabot les endroits à éviter à Cat ne voulant pas essayer de les désamorcés car je risque plutôt de faire le contraire et surtout cela va nous faire perdre un temps monstre. Nous marchons environ 5 mètres avant de tomber sur le premier carrefour, je regarde à droite et à gauche cherchant une possible indication visible sur les murs ou dans les couloirs avant de soupiré car il n'en est rien, je me tourne vers Cat et lui dit d'une voix amical, pour la rassuré car il est toujours terne, avec des yeux suppliant :

- Tu veux bien vérifier qu'il n'y a personne, de pièges ou de herse dans les entrées pendant que je regarde mes notes sur la direction à prendre ?


J'ouvre ma sacoche et en sort les rouleaux de parchemins que j'ai écrit plutôt cherchant celui où se trouve les premières instructions, je ne fais pas vraiment attention à Cat pour me concentré au maximum sur ce que je fais afin de prendre le moins de temps possible.

Au bout de quelques secondes je trouve enfin le bon rouleau et range les autres immédiatement dans mon sac avant de dire à haute voix sans regarder si Cat est près de moi ou pas :

Nous devons allé à droite, c'est partie !


Et emboîte aussitôt le pas sifflotant un petit air afin de casser un peu le silence pesant et de nous donner un rythme de marche, je pense d'un coup à regardé derrière moi pour demander à Cat si il va mieux depuis l'incident de toute à l'heure et si il a trouvé des pièges ou tout autre chose utile à notre avancement.


hors rp:
 

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Sam 4 Juil - 2:59

Le sabot salvateur de sa compagnon de route vint le chercher sur le sol froid et rude de ce couloir de pierre. Se relevant ainsi aisément, il murmura un petit merci à peine audible, encore sous le choc de ce qui venait d'arriver. Ainsi, il se laissa guider, passa derrière alors que sa crinière et sa robe avaient perdu leur éclat d'il y a quelques secondes.  Bon sang, mais pourquoi continuait-elle d'avancer? Au fur et à mesure qu'elle progressait, elle observait de façon méthodique, pointant les dalles étranges et les petits trous dans les murs. Cela pouvait en effet être des pièges...ou bien était-ce là seulement une impression? Dans tous les cas, il n'allait pas être celui pour tester la sûreté des possibles mécanismes qu'abritaient ces murs comme autant de monstres rampant dans de sombres tunnels.

Tout ce qu'il voulait, c'était revenir en arrière. Tout ce que son coeur lui ordonnait, c'était courir pour vite partir de cet endroit de mort gorgé de pièges et autres tours de passe passe mortels. Cependant, il ne pouvait pas abandonner Shade...c'était quelqu'un qui lui avait sauvé la vie, il lui devait bien de rester...et elle était si gentille, il ne devait pas fuir à nouveau, elle était la seule lumière dans cette nation qui ne lui avait offert que des ombres. Respirant avant d'expirer, il tentait de garder son calme dans cette situation ou le danger pouvait venir d'à peu près n'importe où et de n'importe quoi.

Finalement, un carrefour. Deux voies possible. Pour lui partir était toujours la meilleure solution, c'est avec un regard suppliant qu'il la fixa...mais elle semblait s'en ficher éperdument, comme si aucun piège ne pouvait lui faire de mal. Acceptant à contrecoeur d'un petit oui de la tête, il alla vérifier un peu le couloir de gauche. Quelque chose attira cependant son regard...des traces de sabot sur le mur...non, qu'est-ce que c'était? Les marques donnaient l'impression qu'on avait gratter la pierre au point...rien que d'y penser un frisson lui parcouru l'échine. Mais les quelques bouts de tissus éparpillés dans ce même couloir attisèrent sa curiosité. Oubliant son sens du danger, mais gardant cependant un oeil ouvert pour les pièges, il continua sa route sans se soucier de Shade. Après tout, elle en aurait pour un petit moment et lui serait revenu bien avant.

Sauf que le bien avant se transforma en minutes. De très longues minutes. Et pendant ces minutes il n'avait cessé d'avancer dans ce couloir. Aucun piège. Rien...rien qu'une étrange et désagréable impression. Comme si il y avait quelque chose qui lui échappait. Qui leur échappait tous deux. A la fin du couloir, une petite pièce. Avec les toiles et la poussière, on aurait dit un grenier vieux d'une centaine d'années. Un grand bureau...quelques étagères...et, plus important, une forme blanche, près de la table, écroulée, mangée par le temps : Le squelette d'un poney. Reculant d'un pas face à ce sac d'os, il ne put s'empêcher de se poser la question du "comment"? Comment ce poney était-il mort ici?

C'est alors qu'il remarqua un petit papier dans le sabot maigre et terni des restes. S'approchant, sachant que la chose était morte et qu'au moins aucun nécromancien ne la réveillerait, il prit la petite feuille fragile entre ses sabots. Celle-ci s'effritait un peu mais il était encore possible de la lire. Tout d'abord il fronça les sourcils...qu'est-ce que cela voulait signifier? Et puis...et puis il y eut "ça". Et alors son sang ne fit qu'un tour, ses yeux se rétrécirent à nouveau, la peur lui tomba dessus comme un véritable marteau de forgeron sur l'enclume et il recula, il recula rapidement, avant de se retourner et courir en sens inverse, le plus vite qu'il pouvait.

Non, non il ne pouvait pas. Pas partir sans elle. Pas possible. Tout seul...enfin...et si le mécanisme ne marchait plus? Et si jamais il n'arrivait pas à tirer dessus, le retrouver? La terreur brouillait ses sens mais il était certain d'une chose : Leur vie était en danger. Galopant aussi vite qu'il lui était possible de faire, il passait et repassait l'information dans sa tête. Ce n'était pas le bon tunnel. Ce n'était même pas des sous-terrain, juste une cache. Une cache avec un gros, très gros problème que ses concepteurs n'avaient pas tout à fait réglé, puisqu'ils étaient tous morts à cause de cela. Vite...vite, si jamais il tardait trop il serait trop tard et ils finiraient tous deux comme eux! Prenant une inspiration soudaine il hurla :

-Shade! Reviens! Il faut que l'on sorte d'ici et vite!

Derrière lui, dans la petite pièce, le papier était retombé au sol. Entre les murs vieillis de la cache, si l'on tendait l'oreille, on pouvait presque entendre les échos plaintifs des morts. On pouvait presque entendre les sabots des déments grattant les murs à la recherche d'air, de nourriture, d'eau. Presque entendre ceux qui avaient péris de leur propre négligence. Une fin des plus horribles, et des plus tragiques. Car sur le petit bout de papier que le temps avait épargné étaient inscrits ses mots :

Ceci sont mes derniers mots. Je suis Down Fall, ceci est notre cache
et maintenant notre tombe. Le mécanisme d'ouverture fonctionnait jusque là
mais...il y a eu un défaut. L'ouverture extérieure fonctionne, mais celle de
l'intérieur ne permet plus d'ouvrir de l'intérieur. Quand nous nous en sommes
aperçu, il était trop tard. Nous sommes coincés ici désormais...je ne sais pas
si quelqu'un nous trouvera. Je crains que ma mort ne soit proche alors je laisse
ici mes mots. Je regrette tout le mal que j'ai pu faire, tous les objets que j'ai pu
voler. Si jamais mon regret est suffisant peut-être que je serais sauvé...
Peut-être...
Adieu.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Dim 5 Juil - 21:55

Je me retourne et ne vois personne, Cat ne me suivait pas du tout, il est même possible que ce dernier soit partie de son côté après avoir du quelque chose, bien sur dans me prévenir, ou encore qu'il est partie discrètement vers la sortie car il avait finalement trop peur pour continuer l'aventure avec moi. Je soupire en espérant que ce soit la première solution parce que dans la cas contraire je me suis fourvoyer sur son compte et qu'il en faite un boulet comme n'importe quel poney de son genre.

Je fais donc marche arrière pour revenir sur mes pas, en évitant les pièges que j'ai détecté lors de mon premier passage, cherchant du regard mon charmant compagnon de fortune, ou du moins les traces de son passage dans la poussière qui me diront immédiatement si il m'a abandonné ou pas.

Mais j'ai à peine le temps de faire quelques pas que j'entend au loin des bruits de sabots galopant, ou plutôt paniquant, accompagné de paroles toutes aussi paniqué qui raisonne dans les couloirs, il s'agit de Cat qui me supplie de revenir vers lui et de partir immédiatement d'ici. Je me demande ce qui peut le mettre dans cet état, surtout que tout et n'importe quoi peux l'avoir mis dans un tel état d'après ce que j'ai pu voir jusqu'à présent, mais bon je dois croire un minimum en lui.

Je continue tranquillement ma marche jusqu'à l'endroit où nous sommes séparé lorsque je le vois galopant vers moi avec un air terrorisé sur le visage et en sueurs. Il ne fait même pas attention où il marche et je n'ai pas le temps de le prévenir que le drame arrive, il active un mécanisme qui fait apparaître, dans un nuage de poussière, une herse entre nous deux, m'empêchant de revenir à mon point de départ.

Je soupire à nouveau en me tenant la tête avec un sabot tout en la secouant, je pensais qu'on c'était mis d'accord sur le fait qu'on devait faire hyper attention au piège, mais c'est sans compter sur la panique et la peur de ce poney. Je relève ma tête, me dépoussière rapidement et lui dit avec un voix calme et rassurante pour ne pas le faire paniqué d'avantage :

- Bon ce n'est pas grave, il suffit de trouvé le couloir qui va me ramené par ici et vers toi. Et tu me dira à ce moment ce qui ta fait paniquer à ce point d'accord ? Tient je te passe la torche, j'ai vu de quoi m'en faire une autre un peu plus loin, tu veux bien me guidé en continuant de me parler, je vais essayer de me repérer au son de ta voix malgré la résonance et l'écho, par contre si tu trouve un meilleur moyen de me guider sans nous mettre en danger essaie là sans plus tardé. Bon je te laisse, on se retrouve ici le plus rapidement possible pour que l'on puisse continuer ce pour quoi on est venu ici.


Je tourne les sabots après avoir réussi, non sans mal, à lui avoir passer la torche qui a maintenant entre les sabots et retourne dans la couloir que j'avais commencé à explorer évitant toujours les pièges déjà repéré sans vraiment me préoccupé d'avantage de Cat qui est plus en sécurité que moi, vu que lui peut sortir de cet endroit quand il veux contrairement à moi qui peux me perdre dans cette endroit, surtout que les instructions me servent à rien dans la situation actuel.

Je marche durant environ 5 minutes dans le noir quasi complet, n'ayant plus de torche, que comme j'aurai du mis attendre j'entend un "CLIC" lors de l'un de mes pas, je ne bouge plus guettant le moindre bruit.
j'entend un crissement suivie d'une sensation humide d'un liquide se déversant sur mes sabots, je me met à courir immédiatement évitant de justesse un tissu enflammé tombant du plafond qui enflamme le liquide répandu peu de temps avant, un brasier s'allume rapidement au point que je dois accéléré pour ne pas finir brûler vive, surtout que j'ai de ce liquide sur mes sabots.

Une fois la limite du piège dépassé, environ 5 mètres, je regarde derrière moi où les flammes continue leurs danses mortelles avant de s'éteindre en laissant qu'un odeur de souffre à sa place et une chaleur étouffante. De la sueur perle de mon front et coule le long de ma joue pendant que j'essaie de reprendre ma respiration ainsi que mon calme.

Je commence à le sentir mal cette aventure, j'ai limite envie d'aller directement à destination et de retrouvé ensuite Cat, mais je risque d'avoir besoin d'aide plus tard surtout si je rencontre des "habitants" hostile. J'attrape la torche que j'avais remarqué plus tôt et l'allume avec une de mes allumettes que j'ai pensé à acheter en cours de route.
Maintenant avec une nouvelle source lumineuse je continue mon chemin en vérifiant à nouveau le sol et les murs en prenant soin de vérifier l'endroit où je pose mon sabot.

Je hurle, en cachant mon moment de panique, alors à Cat après une petite inspection de ma personne :

- JE VAIS BIEN ! PARLE MOI POUR QUE JE PUISSE M'ORIENTE !


Et avance doucement en guettant l'origine de la voix de Cat à travers les dédales de couloir, en croisant les sabots pour que ses derniers ne soient pas trop nombreux entre lui et moi.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Dim 12 Juil - 1:06

Bredouillant, barbouillant, ne parvenant à ne rien dire à cause du fait qu'elle semblait être si loin de lui malgré qu'elle soit juste en face de lui, hors d'atteinte à cause de ses barreaux, il ne parvint pas à lui expliquer l'urgence de la situation. Ce voile de métal qui s'était imposé entre eux deux était d'une outrageante gêne. A vrai dire, il reprenait à peine son souffle autant que ses esprits que déjà l'ombre de la licorne s'éloignait dans les couloirs sans même prêter attention au fait qu'il tapait sur les barreaux pour attirer son attention. C'était...non, merde! Comment allait-il faire pour sortir? La laisser là...la laisser là?

Impossible pour lui de savoir quand la porte se refermerait d'elle même. Possédait-il des minutes, des heures ou bien des jours? Le facteur inconnu tournait dans sa tête. Au final, il y avait sa vie en jeu. Par logique, si personne n'était parvenu à sortir, c'était qu'il n'y avait qu'une seule entrée et qu'une seule sortie, cela était tout à fait normal si l'on considérait l'endroit comme une cache de brigand. L'origine des pièges restait tout de même cachée dans le brouillard de l'incertitude cependant, il fallait faire avec. Bien, il était parvenu de...a vrai dire dans la panique il venait de perdre le sens de l'orientation, il faudrait faire avec.

Immobile, la torche bien serrée dans sa mâchoire, son regard était perdu dans la pénombre du couloir dont il venait. Sa vie était en jeu. Et pas seulement sa vie, celle de Shade aussi, la vie d'une personne qui lui avait tendu le sabot...jamais il ne l'abandonnerait ainsi. Sans qu'il s'en aperçoive, une chaleur agréable l'emplit, une lumière légère se fit à son torse...sur la malédiction paraissait une douce plume d'une blancheur telle la neige d'un pic. Plus loin, il devait prévoir plus, réfléchir plus. Derrière son apparente immobilité, son esprit traversait les tunnels obscurcis des probabilités, pointant un regard brillant pour révéler les formes et la nature des fins, des chemins.

Deux possibilités. Droite ou gauche. En partant du principe que d'après ce qu'il savait, l'un des deux le mènerait à la sortie. Si jamais il prenait le couloir et trouvait la sortie, alors il pourrait sortir. Sortir impliquait alors qu'il puisse maintenir activé le mécanisme, permettant ainsi à Shade de sortir même si elle prenait bien plus de temps. Cela semblait la meilleure des possibilités...mais bien sûr, il y avait toujours le risque que Shade tombe dans un piège et meurt...ou qu'elle soit coincée. Ainsi il semblait que huit heures soient tout à fait raisonnable pour l'attente...et qu'au delà une expédition s'imposait, bien qu'elle posait le risque de la fermeture de la porte et le risque inutile de sa vie. Si seulement il parvenait à trouver quelqu'un d'autre...en sachant qu'elle avait mangé auparavant et bu, elle pouvait tenir deux ou trois jours sans boire.

Revenant en arrière, retournant au point de départ, il explora la seconde option tout aussi rapidement qu'il avait conclu sur la première, ses neurones fonctionnant comme des rouages vrillant à une allure surnaturelle. La panique, doublée de la peur de perdre sa vie et celle de quelqu'un...non. Non! Perdre quelqu'un qui commençait à lui être cher? Jamais. Plus jamais. Pas avec lui! La simple pensée de la mort le fit redoubler d'effort. Si jamais il prenait un chemin ne menant pas à la sortie...alors il risquait des pièges. Là il devrait faire attention...mais plus que tout, si jamais le chemin qu'il prenait ne menait pas à la sortie, alors il ne restait plus qu'un seul couloir pour les mener au bon endroit. Pour pouvoir retrouver le chemin...une petite marque sur le mur suffirait.

Sortant enfin de cet état second, secouant la tête, il commença par se concentrer. Sentant la magie ambiante, il se concentrant pour réveiller celle qui dormait en lui et celle qui dansait légèrement dans ces sombres couloirs. Tendant face à lui le talisman catalyseur, il parvint à diriger la magie comme il le souhait, visualisant face à lui un os de patte, à l'embout très pointus, rigide. Ce qui, à sa surprise, fut un succès, désormais il possédait un os. Bien...faisant en sorte de fixer la torche comme il pouvait à son manteau, il fit une petite marque sur le couloir qu'il s'apprêtait à prendre. A gauche. Sur le mur, il fit une petite flèche, marquant comme il pouvait avec son os, pointant la direction inverse de celle qu'il s'apprêtait à prendre.  Si jamais ce couloir ne menait pas à la sortie, ce serait obligatoirement celui d'en face, étant donné que l'un menait à la pièce qu'il venait de quitter, et que l'autre était bloqué par les tiges de métal.

Avançant avec une précaution nouvelle, ses pas étaient mesurés, ni trop rapide, mais tout de même pressés par l'urgence. Comme il rencontra des pièges dont il ne se souvenait pas, il déduisit rapidement que cela ne pouvait être le couloir qui menait à la sortie. Ainsi donc il avait prit le chemin...ou bien non. Ah...l'hésitation, l'illusion que joue l'esprit. Continuant sa route, ne sachant plus vraiment si le chemin qu'il prenait était le bon ou le mauvais, il fit une erreur en oubliant de regarder vers le bas l'espace d'une minute. Une corde se détendit quand il marcha dessus, un bruit sourd se fit entendre et il se plaqua contre un mur pour voir passer, à un sabot de lui, ce qui ressemblait à un bélier de bois, très rudimentaire, attaché avec des cordes...activé par une corde également. Très simple, mais diablement efficace si l'on n'y prêtait pas attention.

Accélérant, laissant derrière lui le piège effrayant et la terreur de la mort en maraude, il finit par arriver à un croisement. Et, alors qu'il s'apprêtait à prendre un autre chemin, toujours en signalant son passage d'une flèche pointant dans le sens inverse, la voix de Shade lui parvint. Celle-ci était...quelque peu lointaine, mais assez proche...en réalité elle semblait venir de plusieurs direction. Par logique, si c'était le cas, alors ils étaient dans un petit système qui menait à des couloirs avec...des chambres? Des salles d'entrepôt? Peu importait, mais toujours était-il que le son était transmis, rebondissait comme une balle...c'était mauvais.

Réfléchir...Trouver une solution. Bien que celle qu'il arriva à pécher tout au fond de son imagination était pour le moins ridicule, elle pouvait bien fonctionner. Prenant une inspiration, il répondit à son amie :

-J'entends! Mais le son fait un écho a cause des couloirs! Je vais faire un "ah" continue! Normalement, tu devrais pouvoir me retrouver si quand tu avance le "ah" devient de plus en plus fort comme je ne bouge pas!

Une inspiration...et le voilà partit. Dans les couloirs un long "Aaaaaaaaaaaah" pouvait se faire entendre, comme une vocalise des plus improbables dans un lieu qui était auparavant silencieux. C'était...comme briser une règle tacite, mais cela aurait peut-être le mérite d'être efficace...a part si il y avait d'autres paramètres liés à la structure et au son...enfin. Il avait choisit de ne pas lui dire de se dépêcher étant donné que la panique ne ferait que les mettre en danger de nouveau, comme il en avait pu faire l'expérience.

Toujours est-il qu'il se mit à attendre, poussant sa vocalise et s'arrêtant parfois pour reprendre son souffle, et continuer à tenter d'orienter la licorne perdue dans les couloirs. Dés qu'ils se seraient retrouvés, ils pourraient courir vers la sortie et déserter cette cache maudite, qui devait très certainement être tout, sauf un accès à la citée interdite que son amie cherchait. A vrai dire, même si il y avait un passage, il ne voulait plus en entendre parler. Leur survie était en jeu, et ce n'était pas une hypothétique bibliothèque remplie de livres qui allait peser dans la balance pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Lun 13 Juil - 20:03

J'attend quelques instant avant d'avoir une réponse, qui me confirme que les couloirs font des échos même j'arrive à pas trop mal distinguer la provenance de sa voix que je commence à suivre presque immédiatement avant de stopper net pour me dire à moi-même de prendre mon temps.
C'est cela, prend ton temps ma fille, un pas après l'autre, il vaut mieux perdre plusieurs minutes pour décelé les pièges que de jouer au petit bonheur la chance. Mais je ne peux pas me permettre de prendre trop mon temps non plus, au bout d'un moment Cat ne vas plus avoir de voix pour me guidé ou va se lassé de m'attendre, surtout si quelques choses vient lui faire peur.

Je commence alors à vérifier de moins en moins bien les coins et recoins du sol des couloirs que je franchie, je prend même un petit allure rapide, c'est pas que j'ai peur de me retrouvé toute seule, mais être accompagné c'est quand même bien surtout que je commence à bien l'aimé ce petit gars, malgré qu'il soit un trouillard né, peut-être parce qu'il me traite comme la personne que je suis vraiment sans être influencer par le fait que je suis la fille du roi Sombra.

Mais à force d'être dans mes pensées et à ne pas bien vérifier le sol, ce qui devait arrivé, arrive, un clic sonore d'un piège qui se déclenche lors de l'un de mes pas se fait retentir. Comme la fois d'avant je me fige sur place, grave erreur de ma part car une flèche sort de son trou et me blesse au niveau de dos, sans pour autant si planté.
Je retient un cri de douleur et me mord la lèvre inférieur pour faire taire la douleur intérieurement. Une fois la douleur, disons passé, je continue ma marche d'un pas lent, pour ne pas la ravivé et reprend à nouveau avec minutie la recherche des pièges, hors de question que je me blesse encore avec un de ses pièges stupide, je ne prend pas la peine de regardé les dégâts, la seule chose que me fait ignoré la douleur et de l'ignoré, donc regardé ma blessure va avoir l'effet inverse.

Les couloirs n'en finissent pas, surtout que les pièges sont plus ou moins nombreux en fonctions des pièces adjacents, par exemple au niveau des anciennes chambres vides il n'y en a presque pas, alors que près des salles contenant de vielles armes rouillé et surtout inutilisables, il y en a un certains nombres.
Cela fait une bonne dizaines de minutes que je marche en suivant la voix de Cat, qui reprend son souffle régulièrement, mais je sent quelle faibli car elle est moins forte qu'au début. Je presse donc à nouveau le pas en grimaçant légèrement, à un moment je remarque un marque étrange sur le mur, un marque faite il y a peu, pointant dans un direction, cela ne peut être que l'oeuvre de Cat, je ne sais pas pourquoi il a fait ses signes, surement pour m'aidé à le retrouver.

Par contre il y a un problème, sa voix ne vient pas du tout de la direction que pointe les flèches gravé sur le mur, mais du sens inverses, finalement se signal doit lui servir à retrouvé son point de départ pendant qu'il cherche le chemin vers notre destination. Il a de la suite dans les idées, au moins comme cela on va perdre moins de temps dans nos recherche si il a déjà visité certains couloirs.

je décide donc de continué de suivre sa voix et très rapidement je tombe sur un bélier, je passe prudemment à côté de lui espérant que ce n'est pas Cat qu'il l'est activé ou du moins qu'il est pu l'évité à temps. Peu de temps après l'avoir passé, je vois un point lumineux dans le couloir qui trouve être Cat au vu de sa voix plus forte que jamais. Je décide alors de lui hurlé un "Je suis là" pour qu'il arrête de se tuer la voix avant d'arrivé sur lui.

Je suis tellement contente de le voir en vie et en pleine forme que je lui saute un peu au cou, mais je me reprend vite et m'éloigne alors un peu de lui en toussotant. Une fois le petit moment de gêne passer, je prend alors la parole d'une voix claire et calme :

- Merci de m'avoir guidé et désolé d'avoir mis du temps à te rejoindre, bon maintenant tu vas me dire pourquoi tu était en panique toute à l'heure ? Qu'on puisse reprendre notre excursion au plus vite.


Je le regarde dans les yeux et attend ses explications, j'espère qu'il a une bonne raison car j'aurai bien évité se supplément d'aventure et de risque, surtout que cela nous a fait perdre un certain temps qu'on aurai pu mettre à profit dans la bibliothèque.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Lun 20 Juil - 0:55

Heureusement qu'il entendit la voix de son amie toute proche...encore une petite minute et il aurait finit avec une voix semblable à un désert sous un soleil de plomb. Et encore la représentation était bien faible. Arrêtant donc de s'égosiller, Scaredy vit une lueur magique dans le couloir derrière lui et fut soulagé de voir que la licorne était en pleine forme et surtout saine et sauve. Alors qu'il allait lui parler, elle avança rapidement et se retrouva autour de son cou, l'enserrant dans une douce étreinte qui traduisait le soulagement qu'elle avait de le voir ainsi vivant.

Cette réunion des plus étranges ne manqua pas de changer la couleur de ses joues en pourpre. La gêne qu'il ressentait était réelle...même si c'était agréable que de sentir la chaleur de quelqu'un qui s'inquiétait. Un rappel dans lequel il se complaisait secrètement tandis qu'elle se dégageait de lui, et lui de même, tous deux pris d'une gêne pesante. Au final il y eut un silence...tandis que la gravité de la situation reprenait peu à peu son règne sur ses pensées, donnant naissance une nouvelle fois à l'inquiétude et la terreur tandis qu'il imaginait la mort qui les attendait si ils ne parvenaient pas à sortir à temps.

De nouveau il fut coupé dans son élan par la voix de celle qu'il venait de retrouver. Quand elle indiqua qu'elle souhaitait reprendre "l'excursion" il s'étrangla presque tandis que ses yeux devaient faire de l'ombre à ceux d'un merlan...frit ou non par ailleurs. Tentant de calmer la panique subite qui le reprit de toute part il peina à éviter qu'il ne s'étouffe de surprise. Reprendre la visite? Avec cette épée de Damocles au dessus de leurs têtes respectives qui n'allait pas tarder à s'abattre?! C'était de la folie! Et puis...et puis ils ne pouvaient pas rester ici, ce n'était même pas l'endroit qu'ils cherchaient en premier lieu! C'était une cache, de ce qu'il avait comprit. Or, une cache ne mène généralement pas à des tunnels auxiliaires menant dans une ville proche, encore moins quand l'entrée se trouvait être à l'extérieur et...et ils étaient tous morts! Il ne pouvait y avoir une autre issue autrement ils auraient tous survécu à ce petit soucis mécanique! Petit soucis qui allait devenir la mort elle même si ils ne se dépêchaient pas.

-Re...reprendre l'excursion?! Non, non, non non! On ne peut pas perdre de temps! Shade écoute moi, j'ai trouvé...j'ai...j'ai trouvé une note, enfin une lettre d'adieu enfin...le type qui l'a écrit est mort ainsi que tous ceux qui se trouvaient ici. Ce ne sont pas des sous-terrain mais une cache, il n'y a pas de sortie vers la ville et il y a plus important encore!

Se redressant subitement et approchant de Shade, il plaça ses sabots sur ses épaules et la regarda droit dans les yeux. Pas de temps à perdre. Plus de temps à perdre. Les secondes passant les risques grandissaient, les probabilités changeaient...ce n'était plus le moment de penser et d'agir avec des pincettes.

-Le mécanisme d'ouverture fait qu'il y a fermeture automatique. Il n'y a pas d'ouverture de l'intérieur. Si la porte se referme on est bloqués à l'intérieur et on mourra par faim, soif ou manque d'oxygène. On a perdu assez de temps, suis moi, vite!

Si tôt dit, si tôt fait, il fit un signe de tête décidé à Shade et, retombant sur ses pattes, se mit à courir en suivant le sens des flèches. Vite, l'urgence le poussait à courir plus vite encore qu'il ne pouvait courir. Egalement, il savait qu'il n'y avait pas d'autres pièges entre eux et la sortie. Ceci...réduisait déjà les risques. A présent, ils ne pouvaient compter que sur la chance et leur rapidité. Jetant de temps à autres des coups d’œil pour vérifier que la licorne le suivait bien, il continuait sa course sans ralentir. Cependant, alors qu'ils approchaient de la sortie, il ne vit pas la flèche au sol. Cette même, diabolique et horripilante flèche qu'il avait évité en entrant pour la première fois.

Il était bien trop tard quand il sentit le bois sous son sabot. Le monde bascula, se retrouvant à l'envers, il percuta le sol avec toute la force de sa course et roula sur plusieurs mètres. Étourdit, le choc lui avait troublé sa vision et octroyé un terrible mal de crâne. Cependant, il entendit nettement le son lourd d'un mécanisme...et son coeur eut bien le temps de faire plusieurs tours avant de se mettre à battre à nouveau, comme une locomotive. La porte se fermait, ils étaient tout proche! Se relevant avec peine, Shade le rejoignait déjà, il lui hurla, malgré l'intense douleur qui lui transperçait le crâne :

-Cours! La porte se referme! Si tu arrive à sortir tu pourras ouvrir la porte de l'autre côté! Vite!

Alors qu'il se relevait péniblement, il espérait que la licorne arriverait à passer à temps. Après sa chute, il n'était pas sûr de pouvoir courir assez vite pour rattraper le retard qu'il avait...il n'avait plus qu'à espérer que Shade n'ait pas séchée ses cours de gym.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Mar 21 Juil - 14:32

Cat a le rouge aux joues suite à mon geste affectueux, mais cette couleur ne reste pas bien longtemps lorsque j'ai posé ma question, en particulier sur la partie où je souhaite reprendre notre excursion car il me fait carrément des yeux de merlan frit en s'étranglant à moitié, comme si je venais de dire la plus grosse bêtise du siècle. En faite il commence même à paniqué, mais quel mouche l'a piqué, il commence à me faire peur le bougre parce que même si il est un froussard par nature, il ne l'est pas sans raison d'après ce qu j'ai pu voir depuis qu'on s'est rencontré.

C'est alors qu'il prend enfin la parole, en balbutiant, pour m'expliqué la situation. Il dit avoir trouvé une note sur un mort toute à l'heure, que l'endroit est en faite un cache de brigand, cela explique pas mal de chose sur ce que j'ai vu en revenant ici, surtout pour les chambres et les réserves d'armes, moi qui pensait que ses aménagements était prévu pour que l'endroit serve d'avant poste pour la défense ou l'attaque de la citée en cas d'occupation ainsi que de refuge pour les habitants.
Il ajoute que toutes les personnes qui se trouvé ici sont mortes avant d'attrapé mes épaules, se rapprochant de moi au passage et au vu de sa réaction de toute à l'heure et celle de maintenant, le chose doit vraiment être sérieuse.
Et il fini enfin par me dire la chose importante, la porte que nous avons découverte et ouvert plutôt à un système de fermeture automatique, sur le moment je vois pas trop le problème jusqu’à ce qu'il continue et m'annonce qu'il est impossible d'ouvrir depuis l'intérieur de cette endroit, ce qui signifie que cette cache va devenir notre tombeau comme pour les occupants d'origine.

Mon sang ne fait qu'un tour lorsque je réalise la situation catastrophe, alors que Cat m’ordonne de le suivre et commence même à courir dans la direction des flèches sur les murs, sur le moment je ne bouge pas comme je suis encore sous le choque de la nouvelle, avant d'entendre le claquement des sabots de Cat s'éloigné de moi, ce fut comme un électrochoc qui me fait me mettre à galopé à toute vitesse à sa suite.

Il ne fait même pas gaffe au sol et donc au possible piège, mais ce n'est plus le moment de prendre son temps à les cherché, on doit se remettre complètement à la chance, qui a l'air de nous sourire en dépit de la situation alarmante. Nous continuons notre course folle dans les couloirs jusqu’à retourner à notre point de départ où le premier piège fut déclenché, au vu de la flèche présente sur le sol sur lequel se précipite Cat.

Je n'ai pas le temps de le prévenir qu'il marche dessus, tombe et roule sur le sol jusqu'au pied des escaliers. Sur le moment je commence à ralentir pour l'aider, mais il me hurle de courir à la porte parce qu'elle commence à se refermé, que je ne doit pas me soucier de lui car je pourrais lui ouvrir la porte une fois de l'autre côté.
Il n'a pas tord, je reprend alors de ma course effréné en sautant par dessus lui, mais je me réceptionne mal ce qui ravive au passage ma blessure au dos. Je fait en sorte de l'ignoré en me mordant la lèvre inférieur et grimpe au galop les marche en essayant de ne pas glisser. Au fur et mesure que je monte, je remarque le halo de lumière diminuer inexorablement. J’accélère donc encore un peu, malgré la douleur qui m'arrache une larme et passe de justesse la porte, dans un dernier bond, qui se referme derrière moi.

Je suis essoufflé par une telle course et mes pattes tremblent suite à cette effort brusque, heureusement que mon entrainement me permet de surmonté de tel effort rapidement même si je ne fait pas cela tout les jours. Je prend donc quelques instants pour reprend mon souffle et mon calme en m’asseyant.
Mauvaise idée parce que la douleur provoquais par ma blessure revient comme un claquement de fouet au fur et mesure que l'adrénaline quitte mes veines, ma blessure doit être plus grave que je ne le pensais et cette course folle n'a pas du aidé à sa guérison.

J'essaie d'ignoré cette souffrance le plus possible, mais j'ai de plus en plus de mal, je dois soigné cela au plus vite et pour cela j'ai besoin d'aide, il m'est difficile de le faire moi-même au vu de son emplacement. J'ouvre donc la porte à Cat qui ne devrait pas tardé maintenant, j'espère qu'il n'a pas trop été amoché par sa blessure.

Je bloque avec une étagère, pas trop lourde que j'arrive à bougé facilement malgré mon dos, la porte et regarde à travers l'ouverture pour voir où se trouve mon compagnon, mais ma vue se trouble et j'ai la tête qui tourne d'un coup, je m’assoit immédiatement en me tenant la tête espérant que cela passe.
Je me sent vraiment pas bien, j'attrape alors mon sac, qui n'est toujours bien harnaché sur ma croupe, l'ouvre et attrape ma bouteille d'eau dont je déverse une partie du contenu sur mon visage avant d'ne boire un peu.
Je me sent un peu mieux et ai évité l'évanouissement, mais je dois vraiment m'occuper de cette blessure, par contre pas ici, je rassemble mes forces pour me levé et sort de cette entrepôt sale, poussiéreux contenant bon nombre de microbe pouvant infecté ma blessure.
Une fois dehors, je suis éblouie par le soleil encore présent, même si il décline, au point que je me cache les yeux avec ma patte et me dirige vers un arbre sous lequel je m'installe, je ne m’inquiète pas pour Cat qui devrai facilement me retrouvé grâce au trace que j'ai laissé dans la poussière, de plus je suis juste en face de l'entrée de l’entrepôt.

En l'attendant, je sort de mon sac de quoi faire des soins d'urgence, heureusement que j'ai prit une trousse de secours en partant de Bad Lands au cas où je serai blessé par les pièges et entreprend de commencé désinfecté ma blessure en grimaçant.
Cat dépêche toi de venir m'aider s'il te plaît, surtout que tu dois avoir besoin de soin toi aussi après ta chute.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Sam 25 Juil - 20:15

La paroi de pierre fut son soutient dans sa marche lente et pénible. Chaque pas lui lançait au niveau des pattes, des muscles de tout son corps et même à des endroits où il pensait que la douleur ne pouvait pas naître d'après ses connaissances sur l'anatomie. Tel une âme errante, sa vision était embrumée par la douleur et le choc. Un peu plus de force aurait sûrement éteint la lumière et envoyé sa conscience dormir un temps...ou aurait peut-être pu provoquer un traumatisme interne. Chanceux...il devait se considérer chanceux de ne s'en sortir qu'avec un horrible mal de tête.

Au loin, il entendit le son d'une porte de pierre se refermant. Avait-elle réussi à sortir? C'était leur seule chance de s'en sortir vivant...elle devait avoir réussi. Maladroitement, il continua à se traîner. Maintenant qu'il ne courrait plus, il sentait bien qu'il était allé un peu plus loin que ses capacités. Sentir la mort sur ses talons avait du lui faire oublier ses faibles capacités physiques. Enfin...il commençait à percevoir un léger halo...et un escalier. Étrange...était-il tombé près des escaliers, plus loin? Fait un tour? Ou bien était-ce sa perception qui avait été complètement chamboulée? Son regard se dirigea en hauteur. Une ouverture...de là où il se trouvait, et avec sa vision tanguant à droite et à gauche, la lumière et cette forme rectangulaire ressemblait à une porte vers un monde fabuleux, un monde de soleil et d'air frais. Souriant malgré la douleur qui commençait doucement à s'estomper, il gravit les escaliers avec l'énergie qui lui restait.

La toux fut la première chose qui lui parvint quand il arriva dans l'entrepôt. Il avait presque oublié la quantité de poussière qui se trouvait à cet endroit à leur arrivée mais comme il traînait du sabot, il en avait fait voler un véritable nuage. A gauche, à droite...Shade n'était pas là. Peut-être était-elle sortie? Droite, gauche...il tituba jusqu'à la sortie. La chute était encore bien présente, sur son crâne et son corps qui gémissaient leur souffrance. Plaçant sa patte devant ses yeux pour se protéger de la lumière du soleil...il en profita pour soupirer. Ils étaient sortis de là...ils étaient vivants. Tant mieux. Déjà l'astre commençait à perdre de sa splendeur. Avaient-ils donc passé tant de temps sous-terre? Tant de temps...mais ils n'y passeraient pas plus.

Plus loin, sous un arbre, se trouvait son amie. Déjà entrain de soigner ce qui semblerait une blessure. Saine et sauve. Cela lui tira un sourire, et sa robe et sa mane se mirent à briller légèrement. Loin du danger, il se sentait plus calme...et il était heureux qu'ils s'en soient sortis. Il se dirigea vers elle, la rejoignant, titubant légèrement. A vrai dire, il ne sentait pas le léger liquide rouge qui gouttait du côté de son crâne. Sous la mane en bataille, il y avait une blessure. Rien de bien mortel, mais cela avait quand même passé la première barrière et avait ouvert un passage pour le sang qui s'en allait, tout en tentant de refermer la fenêtre, comme on tenterait de refermer une faille dans un sous-marin alors que de l'eau à haute pression en sort.

S'allongeant littéralement au sol il posa sa tête sur le côté. Un soupir.

-Je suis là...je vais bien...je penses. On s'en est sortit.

A vrai dire il avait encore un peu de mal à se remettre les idées au clair. Peut-être le choc. Toujours est-il qu'il ferma les yeux, inspira goulûment l'air frais de ce début de soirée, tandis que le vent passait délicatement sur eux pour annoncer l'heure nocturne qui venait. Qu'il était bon d'être en vie. Et pour lui, c'était tout ce qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
avatar
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 25

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
94/320  (94/320)

MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Sam 25 Juil - 22:44

J'ai presque fini de me désinfecte, malgré la douleur et l'odeur du produit, que Cat arrive en titubant de l’entrepôt. Il ne semble pas en meilleur état que moi, lui aussi est éblouie par le soleil alors qu'il semble me chercher. Lorsqu'il me voit, il semble soulagé de me voir saine et sauve au vu de son sourire, si on omet ma blessure au dos, car il reprend aussi légèrement des couleurs lumineuse.
Il se dirige donc vers avec son pas titubant et chancelant pour finalement s'allongé à mes côtés et de me dire une chose que je sais déjà, comme pour le confirmé à lui-même en même temps qu'à moi. Oui, nous nous en sommes sortie et nous allons pas trop mal, le pauvre doit déliré un peu à cause de son choc à la tête. Je n'ai pas ce qu'il faut pour soigné son crâne, mais je peux au moins essuyant le sang qui coule de son front et désinfecté la plaie d'où il provient.

J'imbibe un autre coton et soigne sa plaie malgré ses petites protestations, je soupire devant une telle chochotte, mais il est loin d'être bête et inutile, il est plus utile que cette imbécile de bibliothécaire. En faite, autant qu'il prenne sa place au château, je vais en parlé avec mon père dès mon retour là-bas, en faite je devrais dire notre retour maintenant que je regarde Cat.
Il n'a nul part où allé, autant l’emmené avec moi, même si cela veux dire que son comportement envers moi va changé, j'étais si heureuse d'avoir enfin quelqu'un qui me traitre comme la personne que je suis réellement et non comme la fille du Roi sombre, princesse des ombres et du Dark Plege.

Je soupire à cette simple pensé, il y a tellement peu de personne qui ont un comportement sincère envers moi à cause de mon statut. Bon, je fini de soigné ma blessure et la sienne avec un bandage; en espérant que cela ira; jusqu'à ce qu'on voit un véritable docteur.
Je mis plusieurs minutes à faire cela, car que mes connaissances sur le sujet se limitent seulement au premier soin et encore, par la suite je dit à Cat avec une voix simple et clair :

- Nous partons d'ici, je n'ai plus rien à y faire si mon plan est faux et je veux que tu m'accompagne pour chez moi, j'ai quelqu'un à te faire rencontré. Il aura un travail à te proposé qui devrait te convenir au vu de tes talents. Suis-moi sans discuté, je te prie.

Je me lève et range ce qui ma servit pour les soins pendant que Cat se lève à son tour sans chanceler, même il ne semble pas bien stable sur ses pattes, je pousse un nouveau soupire et ma place à ses côtés pour prévenir une possible chute.
Je n'ai pas trop mal au dos donc je peux marché normalement tout en le soutenant légèrement.

Le voyage va être de quelques jours, il aura tout le temps de reprendre du poil de la bête et d'être présentable pour mon père. Maintenant en avant, sinon nous serons ici l'an prochain. Je marche donc en suivant le chemin qui m'a amené ici en début de journée avec cette fois un compagnon de voyage, notre destination Bad Lands et le château du Roi Sombra.

Hors rp:
 

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Quand Eléo joue à la manucure ça donne ça...
» Quand le vent joue des siennes... [Rainer]
» Royal Rumble 2015 (La carte et Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: The Forbidden City-
Sauter vers: