Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

  Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   Ven 3 Juil - 17:02

Ainsi donc, c'est une autre journée au milieu d'une nuit des plus éternelle. Alors que dans d'autres royaumes l'astre solaire est certainement à son zénith. Dans nos contrées, l'obscurité reste sa reine dont l'on ne peut ravir la prééminence. Rien de singulier ne pourrait advenir en un temps aussi calme et pourtant. Alors que nous finissions notre repas en compagnie de notre très chère mère, celle-ci nous indique le résultat de sa réflexion suite aux derniers évènements survenus lors de ma dernière promenade dans notre grande et resplendissante capitale. Même en étant sa pouliche, il est certain qu'a mon esprit, ses demandes, son ordre et qu'il ne me viendrait aucunement à l'idée de m'y soustraire d'une quelconque façon. Même si mon imagination me joue de bien mauvais tours.

Ainsi, des heures durant furent usitées à examiner, les hauts faits des gardiens de nos forces armées. Les plus dignes de sa confiance et par extrapolation, forcement de la mienne. Plus qu'un protecteur vaillant, je souhaite tout de même, qu'il y ait une bonne entente pour que l'on puisse passer du temps ensemble, sans que cela ne ressemble pour l'un comme pour l'autre à une cruelle punition. Bien malgré moi l'idée d'abuser de la sympathie et de la patience d'un potentiel surveillant, devant me supporter parfois pour de longues périodes quand son devoir ne sera pas ailleurs.

Alors que mon choix est affirmé par quelques témoignages élogieux en son nom, je guette un de ses moments de service dans le château pour lui présenter ma demande. Jamais je n'imposerai ma requête et pour cela je dois aviser de la présenter avec une tournure ne laissant place à une interprétation erronée. Ah ! À sa juste place et à l'heure dite. Le charmant étalon est aussi une personne qui semble apprécier la ponctualité si ce n'est point un hasard. Je l'observe un cours instant pour m'assurer de ne point me tromper de personne ce qui serait fort embarrassant. Cela avant d'engager la conversation en espérant au plus fort de moi que ce n'est point une maladresse. Tout en lançant ici et la parfois un regard derrière moi, signe d'une paranoïa naissante a tord ou à raison.

"Sir Super Nova ? Nous sommes Pandore et nous sommes tout à fait exaltés de vous rencontrer en personne. Force est de constater que les documents comme les personnes interrogés sont particulièrement élogieuses sur vos qualités. Notre mère bien-aimée sollicite que nous trouvions un accompagnateur vigilant et loyal, si d'aventure, nous devions à nouveau quitter la sécurité de cette enceinte. Je vous rassure, cela n'est point une obligation et vous êtes en droit de refuser et nous ne solliciterons point votre présence à l'abus si vous deviez répondre à cette sollicitation par l'affirmative."

Une demande faite sous le signe de la complicité et auréolée par une expression enchanteresse en esquissant un mouvement particulier des lèvres et des yeux plus courtement sous l'appellation de sourire. Bien que cela soit légèrement terni par des pensées qui parasite ma vision et mon ressenti de la plus subtile des façons ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   Lun 13 Juil - 2:21

Quatre jours. Cela faisait quatre jours que SuperNova était revenu à Concordia, blessé et humilié. Le Batpony commençait tout juste à digérer son "altercation" avec la Princesse Solariste, et les blessures de ses ailes commençaient à disparaître petit à petit. Certes, elles avaient été traitées à Pretuskria, même si ce n'était que des premiers soins basiques, le manque de matériel pour les blessures magiques étant en cause. Mais le fait que le Capitaine ait attendu pour aller se soigner n'avait malheureusement pas aidé la chose du tout, ce qui avait d'ailleurs motivé l'infirmier à renvoyer le garde se soigner correctement à la capitale.
Nova enfila son armure en prenant une grande précaution avec ses ailes. Déjà qu'elles étaient relativement sensibles à la base, le fait qu'elles n'étaient pas encore guéries avait augmenter la sensibilité de ces dernières. Et ce même si elles étaient encore bandées. Après son retour de la ville draconique, le Lunariste était directement passé à l'hôpital ou ses blessures avaient été correctement soignées et le médecin avait mis le garde lunaire en arrêt pour deux jours en ordonnant d'éviter toute activité trop physique pour permettre une récupération pleine et entière.
Sortant de chez lui, le Capitaine de la garde arriva bien vite au château. Ces deux derniers jours avaient été horriblement longs et la perspective de pouvoir travailler à nouveau suffisait à lui permettre de penser à autre chose. Et même s'il devait se contenter d'un petit poste de surveillance, SuperNova était tout de même assez reconnaissant de pouvoir faire autre chose que de ruminer à longueur de journée et de ne rien faire d'autre ou presque.
Le garde Lunariste alla rapidement chercher son affectation. Il était de garde dans un des endroits les plus calmes de la citadelle, non loin des jardins intérieurs. Il avait aussi une petite équipe qu'il devait superviser, mais ce n'était pas tellement un problème, au contraire. Il ne serait pas seul en théorie. Sans vraiment perdre de temps, Nova se dirigea vers les quartiers qui lui étaient assignés, ou il ne tarda d'ailleurs pas à y trouver sa petite équipe. Ils étaient trois et avaient l'air d'être tout juste recrutés, ce qui arracha un sourire au Capitaine. Il devait récupérer et voilà qu'on lui avait collé des petits jeunes. Quelle idée...
En le voyant arriver, tous se mirent au garde à vous, mais le Batpony les arrêta bien vite. Il était encore un peu gêné face aux saluts des moins gradés. Rapidement, le plus haut gradé expliqua ce qu'ils devraient tous faire après s'être présenté. Il remarqua bien vite certains regards curieux en direction de ses ailes. Évidemment. Quelle blessure n'attirait pas les regards ? Au bout du quatrième regard, Nova lâcha une connerie, plus en déconnant qu'autre chose.

- C'est ce qui arrive quand on s'approche de trop près du soleil.

En voyant la tronche des trois recrues, SuperNova dut faire preuve d'un effort colossale pour ne pas s'écrouler de rire et rester sérieux. Ces trois gardes tout frais dans leurs armures venaient de le croire, ne cherchant même pas plus loin. Si ça se trouve, ils n'avaient même pas relevé le peu de vérité qu'il y avait dans ses paroles et devait sans doute s'imaginer le Batpony en train de se brûler les ailes en volant trop haut pour lui. Avec un dernier signe de la patte, le haut gradé intima aux trois de se mettre au boulot, avant de se mettre à surveiller, lui aussi. À l'heure tapante d'ailleurs.
La journée, si l'on pouvait l'appeler ainsi dans la ville de la nuit éternelle, promettait d'être longue, mais heureusement, quelqu'un en avait décider autrement. Concentrant son attention sur la nouvelle arrivante, SuperNova fut étonné de reconnaître nul autre que Pandore. La fille de la princesse de la nuit. Il n'eut pas le temps de chercher à savoir ce que la royauté lui voulait puisque la réponse arriva dans la foulée. La fille lunaire voulait un garde personnel, et venait de le demander en personne à grand renfort de belles paroles et avec l'appui "d'éloges" de la part des collègues et supérieurs... Avait-elle au moins eu vent de la plus récente "réussite" du Capitaine ? Cette merveilleuse "réussite" ? L'évasion d'un prisonnier avec l'aide d'une princesse ennemie, quelle fantastique épisode !
En pleine pseudo rage intérieure, Nova remarqua quelque chose qui n'allait pas. Quelque chose d'inhabituel de la part de la Licorne qui sortit le garde de ses pensées. Pandore n'arrêtait pas, malgré son grand sourire et son attitude bienveillante, de regarder derrière elle. Toujours de légers coups d'oeil derrière elle, à croire que quelque chose n'était pas en ordre. Un peu comme si elle était en train de psychoter pour une quelconque raison. Ce n'était pas un comportement normal, loin de la.

- Est-ce que quelque chose ne va pas ? Vous avez l'air... parano ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   Mar 21 Juil - 8:56

L'air un peu paranoïaque ? Au moins une chose est sûre, j'ose comprendre ce que les termes "ne mâche pas ses mots" peuvent révéler de ses capacités. Oui, j'ai volontairement occulté les faits récents dans mon approche, mais en même temps je n'ai pas pu y faire grand-chose de plus alors il serait risible de lui en vouloir. Qui pourrait réellement contrarier les plans d'une princesse qui se déplace en personne, alors que ceux-ci sont ci soudain et sous le signe de la discrétion ? Je ne saurais le dire, mais cela ne saura absolument pas mon cas, pas sans que bien plus de temps ne passe et que mon expérience grandisse en même temps.

Ainsi, j'observe droit dans les yeux mon vaillant interlocuteur, mon intérêt pour lui visible comme le firmament puisqu'il va être de toute évidence mon vaillant protecteur. Et puis avouons qu'au fond de mon esprit une histoire ou deux totalement romanesques trouvent écho du loyal chevalier au service de la pauvre jument... Enfin pauvre dans le sens ne sais pas se servir de ses quatre sabots correctement ce qui est mon cas.

"Ce n'est rien mon cher. Peut-être la fatigue, ce qui est risible face à un étalon qui produit de réel efforts..."

Enfin, dans le sens qu'un garde a certainement bien plus de raisons d'être fatigué que je ne puisse l'être. Pour un capitaine, cela est d'autant plus vrai n'est-ce pas ? J'aurais aimé m'empêcher totalement de porter un regard sur ses ailles, cela est fort subtil et les recrues ne l'auraient pas vu. Mais il est la vigilance, il a le poids de l'expérience qui le conduira à penser ce qu'il doit. Tout comme il a bien rapidement à comprendre que malgré ce que je montre, je ressens une présence pesante, un regard qui ne me lâche que trop rarement dernièrement.

Enfin tout cela est joli, mais j'aurais tout de même préféré que mon cher batpony en face de moi ait la politesse de répondre à ma question. Même si j'imagine que cela est une demande une certaine, la réflexion signaler serait la base de la politesse. Tout comme je devrai m'assurer de sa bonne santé... Mais cela serait remuer le couteau dans la plaie alors je vais m'abstenir. Bon attendant qu'il me réponde, autant en profiter un peu.

"Nous sommes sûres qu'un tour nous changerait les idées. Nous serions également rassurés d'être accompagnés, il semblerait que tout lieu soit dangereux en ces temps de guerre."

Difficile de complètement cacher une certaine amertume tout de même. Il est vrai que même les rues de notre capitale ne semblent plus assurer la sécurité qu'elle devrait. Je me sens coupable à ce propos, moi fille inutile qui ne peu même pas protéger son peuple, mais qui pire, ne peu se protéger elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   Mer 29 Juil - 14:38

La royale progéniture n'arrêtait pas de fixer SuperNova, le regardant droit dans les yeux comme si elle essayait de voir quelque chose en lui, ou plutôt de retrouver ce qu'elle avait entendu à son propos. Elle était intéressée par le Capitaine et ce dernier n'était pas habitué à ça. En fait, depuis Nagatsuki dans l'Everfree, personne ne s'était intéressé à lui de cette façon, et même la ce n'était pas le même type d'intérêt. C'était quelque chose de plus ou moins inconnu pour lui, mais il appréciait ça.
Ainsi donc, ce n'était rien ? Pourtant ce n'était pas l'impression que Pandore donnait, mais si elle le disait, c'est que cela était probablement vrai... La jument mettait ça sur le coup de la fatigue, mais étrangement, cette excuse paraissait bien peu crédible aux yeux du Batpony. La fille de la Nuit le cachait très mal, que quelque chose n'allait pas. Un peu comme si elle se sentait la proie d'un quelconque prédateur, guettant dans l'ombre le bon moment pour achever sa proie et lui pourrissant la vie dans l'attente de ce moment. La royale jument avait beau dire que ce n'était rien, Nova n'était pas dupe. Cela dit, il n'en parlerait pas, ou tout du moins pas tout de suite.
Suite a un petit silence qui ne fut interrompu que par la question de la potentielle future dirigeante de la nation, cette dernière énonça clairement qu'elle voulait ne pas être seule tandis qu'elle ferait un tour, probablement pour s'aérer les idées et se les changer un minimum. Inutile de chercher bien loin pour voir la dedans une demande pour le Capitaine Lunariste. Et après une courte seconde de réflexion, il hocha la tête avant de se tourner en direction des jardins du palais e et de tendre une patte dans cette direction.

- Bien sur, je peux parfaitement comprendre ce sentiment. Hélas, la guerre n'épargne que très peu de personnes et la sécurité ne faisait pas partie de ces heureuses.

En parfait gentlecolt, Nova laissa passer l'enfant de Luna devant, avant de la suivre en se mettant à ses côtés. En passant devant un des nouveaux gardes, qui dévisagea son supérieur en le saluant, une rapide paire d'ordres lui fut donné. Ce n'était pas l'impossible, puisqu'il s'agissait juste de continuer la surveillance et qu'au moindre problème, il fallait chercher le haut gradé dans les jardins. Puis, après tout cela, il prit la direction de la partie jardinée de la citadelle, faisant résonner le couloir des bruits de sans sabots de chacun.

- Désolé pour tout à l'heure, j'ai un peu... ignoré votre demande. Sachez que, bien que l'offre soit intéressante et je dois le reconnaître, tentante, je ne peux que vous dire que pour l'instant, je vais y prêter réflexion. Cela dit, je ne prendrais pas une éternité pour me décider.

Tentante ? Oui, elle l'était, et même bien. Après tout, il serait l'escorte de Dame Pandore et bien que cela puisse sembler restrictif, au fond ça ne l'était pas tant que ça. Certes, le Capitaine serait plus ou moins en permanence avec la royauté, mais la Licorne avait elle même dit qu'elle ne solliciterait la présence du garde lunaire que lorsqu'elle le souhaiterait et quand elle devrait quitter l'enceinte du château, ce qui le laissait au fond assez libre et ne l'empêcherait pas de continuer sa recherche familiale. Qui plus est, l'héritière ne semblait pas être quelqu'un de chiant à vivre ou à supporter, au contraire. Et surtout, elle pouvait peut-être faire jouer l'une ou l'autre ficelle relationnelle si SuperNova osait en faire la demande...

- D'ailleurs, je n'ai put que me rendre compte du court regard que vous avez eu pour mes ailes blessées. Même si c'est quelque que je n'aime pas exposer, n'ayez crainte et n'hésitez pas à me demander. Je peux bien me permettre de faire une exception puisque à mon sens, il s'agit de quelque chose que vous devez savoir si jamais l'interrogation se faisait sentir...

Ses ailes, encore blessées et bandées afin d'aider la guérison. Depuis que Nova avait subit son humiliation à Pretuskria, par les pattes de la Princesse Solariste en personne, c'était quelque chose qu'il avait passé un temps monstre à ruminer. Et même s'il voulait l'oublier le plus vite possible, il ne pouvait pas ignorer le fait que s'il acceptait l'offre de la Licorne royale, il devrait probablement lui expliquer diverses choses, afin qu'elle soit informée pour éviter les mauvaises surprises en cas de besoin. De ce fait, si le sujet était abordé, alors le Capitaine irait même jusqu'à narrer l'histoire complète s'il le fallait...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   Ven 31 Juil - 18:08

Ainsi la conversation suit son cours, celui-ci étant une petite visite des jardins. Pourquoi ? Pourquoi pas surtout. Il est vrai que je ne m'autorise de moins en moins de ballade innocente sans avoir un cortège de gardes, et ce pour la bonne raison que régulièrement cela tourne à la catastrophe. Enlèvement, incident, mais surtout ce qui m'inquiète le plus est que j'ai l'impression de ressentir régulièrement la même menace grandir dans l'ombre et elle finis toujours par frapper. Même si je n'en ai pas la moindre preuve, je suis certaine dans le fond que c'est cette même chose qui a fait en sorte que ma dame de bonne compagnie me quitte, cela couplé à un trop grand nombre d'événements millimétré pour être les plus discrets et à la fois les plus douloureux possible.

Enfin soit, il comprend ma demande et répond avec beaucoup d'esprit. Attention ! Je ne dis pas que cela est surprenant de sa part, juste que cela me fait sourire, et ce malgré le fait que ce n'est pas réellement amusant. Juste que je me sens comment dire... J'ai un vague sentiment de sécurité qui naît en sa présence. La lecture de son cœur que je fais bien malgré moi ne me fait que me rassurer dans mon choix.

Ensuite, il reprend sur le fait qu'il ne m'a pas répondu. Il est bien évident qu'une demande de cette importance... Quoi que pas forcement autant que cela, enfin soit. Cela demande réflexion et s'il avait répondu trop vite cela m'aurait à la fois surprise et déçue.

"Il est important que vous preniez le temps de mesurer le pour et le contre."

Puis les choses entrainantes une autre il enchaîne sur le fait qu'il a certainement dû sentir mon regard sur ses ailes. Il m'explique que j'ai le droit de demander ce qu'il en est de sa santé. Je lui fais un grand sourire puis réponds simplement.

"Nous nous contenterons de vous souhaiter un prompt rétablissement. N'oubliez pas que le repos est aussi le devoir d'un garde."

Je ne sous-entends rien, juste que j'espère qu'il se repose suffisamment et ne se force pas a travailler alors qu'il souffre où a besoin de sommeil. Je n'ose imaginer la tirade qu'il recevra du personnel soignant s'il ne fait pas selon leur demande et ils auraient raison de le faire, je pense. Mais ce n'est pas le sujet, nous entrons alors dans les jardins. Ils n'ont pas changé comparativement à la dernière fois que je les ai contemplés, enfin presque pas. J'observe les arbres, avec la vague impression qu'il y manque quelque chose. C'est surement mon imagination, ce n'est rien.

"Peu importe le nombre de fois où nous nous aventurons dans ces jardins, ils sont toujours aussi merveilleux."

Enfin j'ai beau dire cela, j'ai la vague impression qu'une chose cloche, comme le dirait le bon peuple. Il y a une chose de différente, je n'arrive pas à mettre le sabot dessus d'ailleurs. Pour une personne qui ne ressent pas les sentiments comme je le fais avec mon empathie cela sera peut-être plus ou moins facile à trouver... Cet amour des plantes, ce petit sentiment léger et intense a la fois qui baigne habituellement ce lieu, où est-il ? Je ne l'ai pas encore remarqué, trop occupée à essayer de cacher que la présence au-dessus de mois me fait peur... Mais le jardinier royal est absent et à cette heure ce n'est absolument pas normal. C'est à ce moment-là que je me dis qu'il serait temps de dire une petite chose à mon potentiel futur protecteur.

"Nous sommes... Empathe. Nous ressentons ce qu'éprouve notre entourage."

J'ai encore ses regards autour de moi, cette peur que je n'arrive pas réellement à cacher et qui est de plus en plus profondément ancrée dans mon cœur.

"Dernierement, nous avons senti un cœur à la fois sombre et blessé... Un prédateur qui semble rechercher notre fin et l'appréhender... C'est à la fois des plus étrange et horrible. Il ne nous laisse pas en paix."

Le masque fragile se rompt, la souriante et assurée Pandore ne semble à ce moment pas plus fort qu'une pauvre pouliche qui est persuadée d'avoir vu un monstre sous son lit. Tremblante de peur et effrayé sans jamais pouvoir mettre un nom ou un visage sur cette menace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   Lun 3 Aoû - 17:34

Se fichait-elle de l'état de son potentiel protecteur ? Ou bien plaçait-elle vraiment l'état de santé du garde au dessus de tout cela ? Parce qu'après tout, la fille de la Princesse disait se contenter de souhaiter un bon rétablissement en ajoutant que le repos faisait aussi partie du boulot. Nova se faisait-il des idées en se disant qu'elle n'était peut-être pas la plus honnête ? Ou bien autre chose entrait-il en jeu ? Le Batpony finit par rapidement secouer la tête, se sortant ces pensées de la tête. Pandore n'avait vraiment pas l'air d'être le genre de poney à dire tout et n'importe quoi, sans le penser par la suite.
Il ne fallut pas bien longtemps au duo de poneys pour arriver dans les jardins du château. SuperNova regarda les lieux, émerveillé. Et il n'était pas le seul apparemment. Même s'il lui était déjà arrivé d'être de garde en ces lieux, il ne réussissait pas à se lasser de ce qu'il voyait. Dans un coin, un petit labyrinthe de buissons taillés, mais partout ailleurs, il y avait une superbe alternance de fleurs de toutes les couleurs, d'arbres -grands, hauts et avec les branches tombantes-, ou bien de chemins recouverts de petits gravillons, serpentant entre les par terres de fleurs et les arbres, passant parfois à l'ombre de ces derniers. Enfin, si on pouvait parler d'ombre dans la Capitale de la Nuit éternelle.

- Je dois bien le reconnaitre qu'ils ne me laissent en rien indifférent. En même temps, le personnel y fait un boulot plus qu'admirable.

Pourtant, quelque chose n'allait pas, l'atmosphère ne semblait pas aussi accueillante qu'à l'accoutumée. Mais quoi ? Le Capitaine avait beau chercher, il ne parvenait pas à mettre le sabot dessus. Pourtant, rien ne sortait de l'ordinaire, alors pourquoi cette impression ? Mis à part le jardinier royal qui était absent, rien n'avait changé... La présence du jardinier à lui tout seul ne pouvait pas justifier toute l'atmosphère du lieu tout de même, mais alors pourquoi ? Qu'est-ce qui pouvait justifier cela ?
La Licorne royale finit par sortir tout le monde du silence dans lequel il s'était plus ou moins prostré, en révélant au Capitaine son empathie ainsi que le fait que la jument pouvait ressentir ce que son entourage éprouvait. Mais elle ne s'arrêtait pas la, et le Capitaine Lunariste obtint la réponse à sa question précédente. Depuis peu, l'héritière était sous la coup d'un prédateur au coeur sombre et blessé. Ledit danger semblait guetter la fin de sa "proie", et ne semblait attendre que ça. Au point de ne plus laisser un seul moment de répit ou presque à sa cible.
A ce moment la, le Batpony de la garde vit quelque chose qui le pris au dépourvu. Il ne s'y attendait pas, mais voila que Dame Pandore semblait être une toute autre personne. Finit le sourire et le sentiment d'assurance, elle n'était plus que peur et tremblements. Pendant un court moment, le poney gardien ne savait pas quoi faire, ni même quoi répondre. Il lui fallut un petit moment avant de se ressaisir en secouant la tête, pour se sortir de son état.

- Hélas, je ne peux pas dire que je vous comprends, n'ayant moi même fais face à ce genre de situation. En revanche, je comprends parfaitement pourquoi vous avez besoin de quelqu'un. Ne serait-ce que pour avoir un sentiment de sécurité, sans même compter le reste.

Nova baissa un peu la tête. A la vue de ces derniers éléments, il était clair que ce n'était pas un caprice. Les raisons de Pandore était plus que justifiées et rien que cela avait réussi à le convaincre, plus ou moins, d'accepter l'offre de cette dernière. Même s'il n'avait pas véritablement peser tout le pour et le contre, il ne pouvait pas laisser la demoiselle sans défenses et dans cet état la. Tendant doucement une patte, le Batpony posa un sabot sur l'épaule de la jument et, après quelques courtes secondes, il la prit dans ses pattes, la tenant contre lui et cherchant à la rassurer.

- Ne vous en faites pas, tant que je serai la, je ferai mon possible pour l'empêcher de vous nuire. Vous n'avez qu'à m'appeler et je serais la. Autrement, je ne serait pas un bon garde personnel...

Ce n'est qu'après avoir dit cela qu'il se rendit compte de ce qu'il venait de faire. Il venait, sans même réfléchir, de faire une étreinte à la fille de Luna, ce qui en soit, n'était pas du tout quelque chose à faire. Mais au fond, SuperNova s'en fichait un peu. Tout ce qu'il voulait pour l'instant, c'était rassurer celle qu'il allait devoir protéger puisqu'il venait de lui dire qu'elle pouvait compter sur lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   Mer 5 Aoû - 23:21

Je suis Pandore, la fille de la nuit, princesse et fille de Luna. C'est bien beau, mais maintenant je suis surtout une pauvre jument fragile qui reste fébrilement devant un mâle et pas pour les bonnes raisons. Enfin, pas que je pense qu'il y a de bonnes raisons pour avoir un tel moment de faiblesse face à un étalon, mais le fait de trembler de peur a l'image d'une petite pouliche effrayée par le grand méchant loup des bois.

Je reste proche de lui, peut-être même trop proche par rapport à ce que voudrait le protocole, néanmoins, on ne peut pas réellement m'en vouloir au vu des circonstances. En plus dans le palais il y a bien moins de chance qu'une personne prompte à répandre de vilaines rumeurs se fasse connaitre et utilise cela pour briller en société. Enfin soit, il m'accompagne, même si dans un sens j'ai bien plus besoin de le suivre que de le laisser faire ainsi. Mais ce ci est un autre sujet.

J'attends sa réaction à mes révélations. J'imagine que je l'ai pris de cour ce qui n'est pas particulièrement honnête ou même bien. Mais dans un autre sens, ce n'est pas comme si j'avais cherché à le faire, que tout cela soit organisé à cette fin. Bien au contraire, j'agis sans préparation ce qui est un tort pour une personne de mon rang. Même sans pouvoir, je dois faire attention à ce que je fais, j'ai les responsabilités de ma position sans en tirer réellement davantage. Mais je ne me permettrai jamais de me plaindre, alors que la guerre fait rage alors que je suis en sécurité, toute relative parfois, entre les murs de la capitale.

Il semble comprendre, le fait que je me sente si faible et que j'ai besoin de lui pour préserver un minimum de bien-être, même lorsque la présence de l'autre individu pèse sur ma tête comme un tranchoir de guillotine au-dessus d'un condamné à mort. Sauf que la menace n'est pas aussi tangible qu'une corde autour du cou, elle se cache dans l'ombre et attend sagement son heure. Il pourrait être n'importe qui, peut-être que j'ai fait sa connaissance, peut-être qu'il est caché... Dans tous les cas, je le ressens et ça me fait peur.

Il me dit alors que je n'ai qu'à l'appeler et il viendra me sauver, sans parler de lui comme un chevalier servant, il en a l'allure. Mais surtout, suite à cela et se laissant aller comme il le ferait certainement avec n'importe quelle autre jument, il se laisse aller à une accolade des plus prononcée. Ce n'est pas la première fois que je fais ce genre de chose, mais avec un étalon et qui n'est pas de ma famille... Pendant un premier instant, mon cœur et mon corps parlent, laissant mon museau se blottir contre cet étalon, laissant cet élan protecteur me couvrir. Mais l'instant d'après, je me rends compte à quel point c'est inapproprié et me retire sans geste brusque, mais tout de même affirmer.

"Nous ne devrions pas nous laisser aller à un comportement aussi familier. Pas à la vue de tous."

Pas à la vue de tous ? Mais Pandore réveille-toi ! Tu te rends compte de ce que ça pourrait sous-entendre ? Souhaites-tu lui faire croire que tu serais prête à ce genre d'acoquinage en privée ?! Bon dans le fond, tu ne serais pas contre, mais dans ce cas Nova aurait bien plus à craindre pour sa vie que pour la tienne. Déjà, la princesse de la nuit pourrait voir ça d'un très mauvais œil, mais aussi ton prédateur qui verrait en lui une chose à détruire pour ne pas nuire a son plan. Enfin pour cette deuxième partie, s'il est protecteur et fait bien son travail ça sera de toute manière le cas.

Bon, je l'observe, malgré tout son câlin a eu un effet immédiat, je pense absolument à tout sauf ma frayeur pour un instant. Gêne, interrogation profonde, peut-être un petit peu intéressée aussi... Oh je vous vois venir avec vos grands sabots ! Oui, je suis une jument, oui c'est un bon parti, donc oui j'ai le droit de le voir en tant que mâle et pas seulement en tant que soldat... Un très charmant étalon même.

Mais ce n'est pas pour autant que je fauterai, non, je recule de deux pas l'air légèrement gêné. Rapidement la peur refait surface, mais maintenant elle est bien évidemment contrebalancée par autre chose. Des sentiments qu'il m'inspire et qui m'aident à penser à autre chose, bien que cela ne fare pas s'effacer ma crainte comme par magie, malheureusement. Bon, parlons d'autre chose.

"Nous vous remercions, continuons d'explorer ce lieu enchanteur... Bien que nous ayons l'impression qu'une chose est... Différente en ce lieu."

Je ne saurais dire comment, quelque chose est différent, étrange, pas forcément malsain, mais je le ressens quand même. C'est peut-être simplement la paranoïa et la fatigue aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   Mer 12 Aoû - 11:00

La fille royale ne se laissa aller qu'un court moment avant de de retirer sans être brusque. Probablement s'était elle rendu compte que ce n'était pas la meilleure chose à faire, elle aussi. Et au fond, SuperNova ne pouvait pas lui en vouloir puisqu'il avait agit sans réfléchir et avec le recul, il arriva à cette conclusion lui aussi. Ce n'était pas l'endroit et, jusqu'à preuve du contraire, pas ce qu'il convenait de faire. Cela dit, il ressentait tout de même une légère pointe de déception, qu'il oublia heureusement bien vite.

- Bien évidemment. Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire...

Que venait-elle de dire ? Pas à la vue de tous ? Est-ce que cela voulait dire ce que le garde était en train de se demander ? Il lui fallut un petit moment de réflexion avant de secouer la tête. Évidemment que non, c'était sans doute quelque chose qui lui avait échapper, inutile d'en faire tout un drame. Et puis, si jamais il s'agissait d'une proposition masquée bien sérieuse, Nova aurait beaucoup à craindre puisqu'il allait très probablement s'attirer les foudres ou au moins la colère de la Dirigeante de la Nuit. Inutile de préciser que c'était quelque chose qu'il voulait éviter...
En tout cas, une chose était sûre, c'est que l'accolade irréfléchie avait au moins le mérite d'avoir fait penser autre chose à Pandore. Même si cela ne dura que quelques courtes secondes et que ce changement disparut dès qu'elle se recula pour refaire apparaître la peur qui l'avait sans doute pousser à venir voir le Capitaine. Au moins, elle avait eu quelque chose pour se changer un peu les idées, peu importe le peu de temps ou ce fut le cas. Si ça se trouvait, peut-être avait-elle, malgré sa frayeur, encore l'esprit partagé entre les récents événements et sa paranoïa ? Qui n'en était pas une d'ailleurs...
Nova hocha la tête avant de reprendre sa place à côté de la jument, plutôt qu'en face de cette dernière. Elle souhaitait continuer la visite, malgré cette impression de changement qui lui tenait les tripes ? Alors soit, si c'était ce que Pandore voulait, SuperNova ne pouvait que la laisser faire. Bien évidemment elle aurait son soutien, il ne venait pas de dit qu'il serait son garde personnel pour la laisser dans la seconde, toujours en proie à ses doutes et ses terreurs.

- Je crois que je peux aussi sentir ce malaise présent dans l'air... Je me fait peut-être des idées cela dit.

Tout garde qu'il était, le Batpony ne pouvait pas prétendre ressentir aussi bien les choses que la progéniture de la Princesse Lunaire. Après tout, il lui avait fallut l'aide d'un parfait inconnu qui n'avait toujours pas été retrouvé, afin d'avoir ne serait-ce qu'un début de piste. Et encore, ce n'était qu'une photo, mais le l'étalon de la garde ne perdait pas courage. Depuis peu, il commençait à entrevoir un début de quelque chose au sujet de sa supposée soeur et de ce Terrestre sur la photo. Mais très prochainement, Nova les retrouverait et irait à leur rencontre. Ce n'était qu'une question de temps après tout...
Mais pour l'heure, il avait des choses plus importantes à s'occuper et ça ne tenait qu'en un simple mot : Pandore. Si ce sentiment de différence était bien réel, alors son nouveau poste de protecteur de la royauté commençait immédiatement ! Nova suivait toujours l'héritière dans le jardin du palais, en restant sur ses gardes. C'était quelque chose qui lui semblait aberrant, surtout en plein milieu du château de Concordia, mais si lui même, qui n'était certainement pas aussi empathique que la Licorne, pouvait sentit qu'il y avait un problème, alors c'était très certainement le cas. Et même s'il espérait que ce ne soit que l'absence du personnel de jardin qui soit la cause de tout cela, le Capitaine en doutait fortement...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est la nuit, il est la vigilance, il est... Super Nova ! [PV : SuperNova]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Concordia-
Sauter vers: