Avatar : 200*400 max

Partagez | 
 

 [Quête] Agonie (PV: SuperNova)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Princesse Luna
avatar
Lunar Republic

Messages : 165
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Alicorne
Niveau: 24
Expérience:
88/280  (88/280)

MessageSujet: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   Sam 1 Aoû - 22:08

[Quête] Agonie (PV: SuperNova)
La ville des arts






La journée avait débuté le plus simplement du monde, du moins pour la Princesse. En compagnie de SuperNova, elle était partie vers Van Hoovers afin d'y faire une visite officielle. Suite à plusieurs conseils venant des habitants de la Lunar Republic, la Déesse de la Nuit avait troqué son armure de bataille pour une armure de cérémonie qu'elle porterais à présent lors de ses visites dans sa nation. Le torse était un plastron d'armure mais une bonne partie du ventre et du dos de abandonnaient les plaques de métal pour devenir une longue robe bleue nuit brodée qui descendait sur les pattes arrières de la leader jusqu'à ses sabots qui eux portaient de lourdes protections, ne laissant qu'une petite ouverture pour que sa longue queue étincelante puisse voler derrière elle. Les parties de la tenue qui ne comportaient pas de protection étaient couvertes de tissu. Les ailes bleues de la dame de la nuit étaient partiellement couvertes de protections diverses qui ne lui permettaient pas de voler avec aisance. Luna était aussi coiffée d'une tiare d'argent en plus de sa couronne en lieu d'un casque, qui permettait un meilleur maintien et aussi rassurait les habitants, qui avaient du mal avec l'allure militaire que leur princesse avait pris pour habitude d'adopter au quotidien, même dans son propre pays. C'était donc avec cette nouvelle tenue que la régente de la lune allait officier ce jour-ci. Celle-ci était plus belle, mais bien moins pratique en situation de combat même si elle offrait tout de même de bonnes défenses.

Les instances de la ville avaient en effet organisé une petite visite ayant pour but de montrer les nouveautés de la ville à leur dirigeante. C'est donc ainsi que Nova et elle se retrouvèrent embarqués dans une succession de visite de musées. Même si la princesse était adepte de certaines formes d'art, il fallait avouer que certaines œuvres exposées ici la laissait perplexe, comme cette immense toile recouvrant un des plus grand mur du musée et qui était complètement noire, excepté un petit carré bleu marine en son centre que même la dame de la nuit eu du mal à remarquer. Bien obligée pour ne pas briser l'engouement du conservateur dudit musée, elle fit de son mieux pour se montrer impressionnée par ce travail d'un genre nouveau. Et le musée était plein de ce genre de toiles, Luna aurait d'ailleurs juré que deux d'entre elles étaient parfaitement similaires, bien que le conservateur lui ait juré que la profondeur du travail de l'artiste et son implication dans sa peinture fut tout autre. La visite suivante ne fut pas mieux, avec un récital particulièrement long de chants lyriques plus assommants les uns que les autres. Elle faillit par deux fois trahir son ennui avec des bâillements qu'elle dissimula tant bien que mal, même si elle fut persuadée que SuperNova l'eut remarqué. C'est donc après près de trois heures que le calvaire prit fin, permettant aux deux Lunaristes de prendre la direction d'un fameux restaurant de la ville. Plus fameux par sa réputation que son couvert cependant, car même si le menu laissait présager du meilleur, la quantité de nourriture présente dans l'assiette laisserait sur sa faim n'importe quel poney normalement constitué. Profitant d'un petit moment de solitude avec le capitaine de la garde, la jument de la lune regarda les trois pauvre feuilles de salade qui constituaient son repas, quand bien même la sauce était délicieuse et se pencha vers le militaire en chuchotant.


" Capitaine, rappelez moi d'organiser un véritable festin à notre retour à Concordia... Il va me falloir de l’opulence et une table entière de pâtisseries pour me faire oublier ce repas de diète. Je suis prête à y inviter toute la garnison de la ville s'il le faut, mais il va me falloir manger si je veux tenir sur mes pattes. Je me demande comment font les habitants de la ville pour se lever le matin avec de si petites portions. "

Luna faisait de son mieux pour maintenir un semblant de bonne humeur dans cette journée si lassante.

C'est donc suite à un repas que beaucoup aurait qualifié de frugal que les deux poneys s'en retournèrent à leur planning si chargé. Ils se dirigeaient donc vers l'ouverture d'une autre galerie d'art, celle-ci plus orientée sculpture, lorsqu'ils virent plusieurs poney fuir en hurlant. Après un simple regard, les deux membres de l'autorité se ruèrent dans la direction du plus grand bruit. La nouvelle tenue de la princesse, bien que renforcée, était plus une tenue d'apparat qu'un équipement de combat, la course était donc plus laborieuse qu'à l'accoutumée et la dirigeante s'en inquiéta, se demandait si cela n'allait pas jouer en sa défaveur si les choses devenaient plus compliquées. Ils arrivèrent en face d'un des hôpitaux de la ville, duquel sortent cris de douleur et de panique. On apercevait pas les fenêtres diverses ombres se débattant, et se jetant les unes sur les autres dans un amas de bruits divers qui faisaient penser que la guerre avait encore progressé un peu plus dans le territoire des Lunaristes.

Luna et Nova, comme s'ils s'étaient entendus au préalable, se séparèrent pour organiser les secours. Luna demanda une mise en quarantaine de la zone, faisant reculer les badauds qui tentaient de s'approcher du bâtiment pendant qu'elle laissait le soin à son capitaine de s'occuper des gardes en faction. Se tenant droite face à la foule, la dirigeante utilisa toute son éloquence, sa voix portant au loin sans aucune aide alors qu'elle clama pour canaliser les habitants de la cité des arts.


" Citoyens de Van Hoovers. Moi, Princesse Luna, vous demande de vous tenir silencieux quelques instants. Le bâtiment est actuellement fermé au public pendant que le capitaine SuperNova et moi-même nous occupons de cette affaire. Nous vous demandons d'observer le plus grand calme aux vues de cet incident et de ne rien tenter d'irresponsable. Nous allons nous assurer que la situation soit réglée dans les plus bref délais. Faites nous confiance et respectez les instructions données par les membres de la garde. "

La dirigeante balaya la foule du regard, mais les poneys qui la composaient semblaient avoir compris le message et certains paraissaient même rassurés de savoir que leur princesse prenait cette affaire en sabot personnellement. Plusieurs autres semblaient plus soucieux, que ce soit pour les membres de leur famille patients sur les lieux, ou pour la Princesse Luna elle même.

C'est donc sur ces affirmations que la dirigeante se retourna vers le bâtiment sujet à l'émeute. Elle attendit le retour du capitaine, tentant de comprendre au mieux les ombres se débattant au travers des vitres teintées. Une fois celui-ci de retour, elle se dirigea vers la porte. Bien que non armée, la dirigeante avait bien pour objectif de calmer ce vent de panique sans avoir à blesser qui que ce soit, mais savait que Nova, lui, possédait ses armes de fonction, ce qui la rassurait dans l'éventualité où la situation devenait incontrôlable ou si un membre d'une autre nation s'était introduit sans se faire remarquer parmi les braves citoyens de la Lunar Republic. Si tel était le cas, il allait falloir sévir.



_____________________________________________
Night Mare or  Nightmare

~ : Présentation : Fiche Technique : ~

ARCANA, Secrétaire Lunaire
~ : Présentation ~ Thème ~ Battle Theme : ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   Dim 9 Aoû - 16:13

Van Hoovers. La cité des arts ! Ça faisait un moment depuis la dernière fois que SuperNova s'y était rendu... En fait, depuis la capture de la princesse du Dark Pledge, il n'y était pas revenu. Mais il y était de retour, à nouveau en compagnie de la Princesse Luna. À croire que c'était elle qui se chargeait de faire sortir son Capitaine de la Garde de sa Capitale... Et quand bien même l'occasion était cette fois ci bien différente, puisqu'il s'agissait juste de visiter la ville, la dirigeante Lunariste avait même pris le temps ainsi que la peine de s'habiller autrement pour se présenter à son peuple. Petit commentaire personnel que le Batpony gardait pour lui : dans cette tenue, l'Alicorne était des plus belles. Mais il se garderait bien de partager son opinion, surtout lui qui n'était vêtu que de son armure habituelle, de son casque, de ses armes et de sa cape noire, cape qu'il avait pris l'habitude de porter en plus de son attirail depuis sa promotion.

L'équipe administrative de la ville avait profiter de l'occasion pour planifier des tonnes de visites et autres événements dans ce genre. Tout ça pour montrer ce que la ville avait de nouveau à proposer aux touristes et autres visiteurs du même acabit. Ou bien, pour faire plus simple, les administratifs emmenaient la royauté et la garde visiter des musées, puisque c'était ça au final. Visiter des musées... Ça ne s'était pas si mal passer. Enfin, si on oubliait la causette des bureaucrates, ainsi que les explications à dormir debout de chacun. Sérieusement, une toile entièrement noire avec juste un point bleu en son centre ? Si c'était le minimum pour se faire exposer et gagner son pain, alors peut-être que le métier d'artiste n'était pas aussi peu attirant que ça, bien loin de la d'ailleurs.

Mais la matinée était loin d'être terminée, puisqu'après les musées, c'était au tour de plusieurs récitals. Hélas, ces derniers étaient bien moins intéressants que les toiles. Pour ne pas dire que c'était encore plus barbant. À plusieurs reprises, Nova dut masquer tant bien que mal tout l'engouement que ça lui inspirait. Fait qui fit légèrement sourire le garde, c'était que la Jument de la Nuit aussi était aussi peu enthousiaste face à ceci. À deux reprises, cette dernière faillit le faire savoir au grand public mais heureusement, elle parvint à masquer ses bâillements. Enfin, pas à tout le monde puisque le garde lunaire l'avait remarqué... De toute façon, elle s'en tirait déjà bien mieux que lui, qui eut du mal à combattre son ennui.

Ce n'était qu'après trois longues heures que le duo fit libéré pour se rendre à un des restaurants de la ville. Et pas des moindres s'il vous plait ! C'était le genre de fameux établissements ou les peux étaient exorbitants et ou tout les clients y étaient traités en roi. Enseigne étoilée ne servant que des plats gastronomiques, enfin bref, le genre d'endroits qui laissaient un peu rêveur. Mais alors, pourquoi diable n'y avait-il que trois feuilles de salades qui se battaient en duel pour savoir laquelle serait la première consommée ! Certes, la sauce qui les accompagnaient était délicieuse, mais tout de même, ce c'était pas un plat fait pour rassasier quelqu'un, ou bien ? Les habitants de Van Hoovers avaient vraiment besoin de si peu pour se nourrir et surtout pour rester en forme ? Une chose était sûre, ce n'était pas du tout l'avis de la Jument Royale. Un repas de diète... C'était exactement ça, et la Princesse voulait rattraper le coup une fois de retour à Concordia en organisant un véritable festin, quitte à inviter toute la garnison si nécessaire. Le garde hocha la tête à la fin de la confidence.

- Ça sera fait Princesse. Je doute qu'il y ait besoin de le rappeler cela dit...

À la fin de ce repas plus que "copieux", les deux poneys se préparaient à subir encore une fois un long moment ou l'ennui viendrait sans doute titiller les esprits de chacun. Sauf que. Un événement plus qu'impromptu vint bouleverser tout ce planning si bien orchestré. Plusieurs citoyens étaient en train de fuir en hurlant. Il ne fallut qu'un simple regard aux deux visiteurs pour se mettre d'accord et remonter le flot des fuyards, finissant au final par arriver à l'hôpital de la cité, ou tout du moins l'un des hospices. Luna avait été ralentie par son accoutrement, et en tant que bon garde, Nova ne l'avait pas laissée derrière. De ce fait, il fallut un peu plus de temps pour arriver à destination, mais ce ne semblait pas être plus problématique que ça. Cela dit, si les choses se gâtaient, cela risquait de devenir un réel souci.

L'hôpital était devenu méconnaissable. Non pas que le gradé y était déjà allé, mais pour un endroit censé soigner les personnes, il avait perdu toute sa fonction. Ici et là, des ombres se laissaient voir aux fenêtres, se battant entre elles comme si leurs vies en dépendaient et emplissant les environs de cri de douleur et de bruits semblables à ceux que l'on pouvait entendre sur un champ de bataille. Plusieurs questions s'élevèrent dans l'esprit du Batpony Lunariste mais il les ignora, préférant se concentrer sur autre chose pour le moment.

La dirigeante et le Capitaine se séparèrent, faisant croire que tout avait été préparé à l'avance alors qu'il n'en était rien. La Princesse s'approcha de la foule qui avait commencée à s'agglutiner devant le bâtiment et commença à les rassurer tandis que SuperNova se mettait en quête de gardes. Peu importe qu'il soit en faction, de passage, en civil ou en service, il fallait des renforts. Seuls, les deux poneys de la Capitale ne pourrait pas faire grand chose. Il finit par trouver un petit groupe de huit soldats qui arrivaient au galop, vite suivi par six autres qui se posèrent devant le Capitaine et le saluèrent.

- Repos. Dîtes moi que vous n'êtes pas les seuls à venir...

- Non, mon capitaine. Un groupe de cinq gardes et encore en route et cinq des nôtres sont censés être de faction ici.

- Ça nous ferait donc un total de vingt-quatre hommes... J'ose espérer que ça suffise. Que l'un d'entre vous aille dire au groupe de rejoindre l'entrée et d'attendre mes ordres. Pendant ce temps, les autres, vous y allez je vais vite vous rejoindre avec ceux qui sont postés ici.

Après un rapide salut, un des volants, un Pégase, décolla alors que les autres allèrent se poster à l'entrée du bâtiment. Il ne fallut pas longtemps pour que les autres gardes de faction ne finissent par les rejoindre. Enfin tout du moins la moitié, puisque Nova trouva les deux qui manquaient à l'arrière du bâtiment. Après un rapide signe de la patte, les trois poneys s'en retournèrent vers l'entrée au moment où le groupe de cinq et le Pégase arrivèrent. Tous se disposèrent en face du haut gradé, attendant très clairement les prochains ordres. SuperNova jeta un rapide coup d'oeil à ses troupes. Il y avait douze Terrestres, quatre Licornes, trois Pégases et quatre Batponys.

- Je veux savoir ce que vous savez, que ce soit sur ce qui se passe ou sur le bâtiment. Donnez moi ses spécificités et autres "détails".

- On ne sait pas ce qu'il se passe à l'intérieur mon capitaine. Tout ce qu'on sait, c'est la même chose que vous, c'est à dire les cris et autres ombres. Mais autrement rien du tout.

- Pour l'hôpital, on compte au total huit issues. La porte d'entrée ainsi que celle des urgences, deux sorties de secours qui ne s'ouvrent que depuis l'intérieur, la terrasse du personnel au rez-de-chaussée et trois autres portes qui permettent l'approvisionnement de l'endroit en nourriture et boisson, médicaments, ainsi que le linge.

- Je vois... Ok, voilà ce que vous allez faire. Je veux que huit Terrestres ainsi que deux Batponys établissent un périmètre de sécurité autour du bâtiment. Aucun civil ne peux passer, mais surtout, n'usez la violence qu'en cas de dernier recours. Ensuite, pour les sorties, je veux que les quatre autres Terrestres se divisent en deux groupes et surveillent l'entrée et les urgences. Les trois Pégases, vous vous chargez des trois portes d'approvisionnements. Les trois dernier Batponys, vous me surveillez les deux portes de secours ainsi que la terrasse du personnel. Surtout que rien ne sorte qui ne soit pas accompagné ou qui ne soit pas un quelconque danger. Les quatre Licornes, une fois que tout le monde est en place, vous allez chercher les civils dans le bâtiment et vous vous chargerez de les évacuer. Est-ce que c'est clair?

- Oui mon capitaine !!

Après un court salut, tous se dispersèrent et commencèrent à prendre place aux postes que le Batpony venait de leur confier. Ceux qui se chargeaient du cordon commençaient déjà à doucement éloigner les civils. L'appui de la Princesse Luna avait sans doute pas mal aidé à simplifier la chose, ce qui au fond est loin d'être un mal. Un rapide passage à l'arrière du bâtiment appris que tout le monde venait de se mettre en place, même si les Licornes étaient encore à l'extérieur, sans doute en train de discuter de leurs plan d'action. Ils n'étaient pas bêtes. Nova retourna ensuite rapidement à l'entrée de l'établissement ou il retrouva l'Alicorne de la Nuit. Ils fois avec cette dernière, tout deux se dirigèrent vers la porte d'entrée sous le regard des deux Terrestres de garde. Un détail titilla le garde cependant. La Jument n'était pas armée, ou tout du moins ne semblait pas l'être. Certes elle disposait de sa magie, mais il valait mieux être prêt au cas où. Cherchant la dague qu'il avait avec lui, Nova la tendit à Luna.

- Mieux vaut être parer à toute éventualité non ? Surtout qu'on ne sait pas ce qui nous attends si on rentre à l'intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Luna
avatar
Lunar Republic

Messages : 165
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Alicorne
Niveau: 24
Expérience:
88/280  (88/280)

MessageSujet: Re: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   Ven 21 Aoû - 17:02

[Quête] Agonie (PV: SuperNova)
Family Horror






La jument regarda son soldat lui tendre une arme. Elle n'aimait pas l'idée de devoir s'armer pour pénétrer dans un lieu au sein même de la république, mais il fallait parer à toutes éventualités. Elle se saisit donc de la dague, remerciant Nova d'un petit signe de tête. Elle pouvait toujours faire confiance au Batpony, et cela la réconfortait alors que tout deux passaient le seuil de la porte. Les outils et tables avaient été renversées et l'accueil était méconnaissable. Ce qui attira le regard de la princesse fut une tache de sang, visiblement frais qui ornait le mur à bonne hauteur, comme une sorte de décoration macabre. Avançant dans les couloirs, ils arrivèrent bientôt à une intersection. Le moment était venu de décider s'ils devaient explorer en groupe ou non. La décision se fit d'elle même lorsqu'un hurlement résonna dans le couloir du coté de Luna. Celle-ci ne perdit pas une seconde et se rua dans la direction du cri, laissant derrière elle Nova, qui pour une raison étrange n'avait pas réagi au cri. L'air était lourd et il était difficile de respirer, plus encore en pleine course. Ses poumons s'emplissaient de l'odeur de sang et de sueur qui flottait aux alentours, et d'un léger parfum auquel Luna ne prêta pas attention, n'en ayant pas le temps. L'urgence était le cri. Alors qu'elle s'approchait de sa source, Luna l'entendait toujours avec la même intensité, comme si la personne fuyait à la même allure que l'alicorne. Arrivant finalement à une large salle, Luna se figea pour faire face à une silhouette sombre et très élancée qui se tenait devant une jument, clairement plus petite et allongée devant la grande créature. La petite était allongée sur ce qui semblait être une table d'opération et poussa alors un hurlement de douleur qui sembla percer les tympans de la dirigeante. Reculant d'abord d'un pas, Luna pouvait ressentir la terreur de la personne attaquée. Elle s'avança alors, dégainant la lame que Nova lui avait prêté quelques instants plus tôt. Elle était plus habituée à une épée et un bouclier, mais il fallait bien faire avec ce qui était proposé. Dans un élan de courage, elle se dressa derrière la grande figure, la désignant de son arme.


" Arrêtez ! Au nom de la Lunar Republic, je vous somme de cesser vos agissements ! "


Sur ces mots, la plus grande des deux créature se retourna. Le cœur de Luna se serra et des larmes de peur lui montèrent aux yeux alors qu'elle faisait face à une juments très grande et élancée, d'une robe d'un bleu presque noir. Son visage fin et ses traits sévère dessinaient un sourire maléfique sur son visage. Alors qu'elle faisait face à la princesse, la crinière de la créature se fit plus nuageuse, plus étincelante. Les yeux de Luna se perdirent dans les pupilles reptiliennes de son alter-ego. Nightmare Moon se tenait devant elle, a moitié couverte du sang d'une autre.

Luna se sentait suffoquer alors qu'elle faisait face à la jument de la lune. Ce monstre fit un pas en avant, mais Luna réagit rapidement. Hurlant à plein poumons, elle se jeta en avant et enfonça sa dague dans l'épaule de son opposante. Pourtant, aucun cri de douleur ne vint à ses oreilles. C'est un rire fort et délirant qui résonna dans la salle. Arrachant la lame de la chair de son opposante et la laissant tomber au sol dans un bruit de métal, Luna n'en revenait pas comment pouvait-elle faire face à Nightmare Moon. C'était impossible. Pourtant elle était là, devant elle à rire à gorge déployé de sa blessure. Et alors qu'elle riait, elle s'écarta, comme pour se poser contre le mur. Si elle n'était pas blessée, pourquoi s'appuyer ainsi ? Perdait-elle l'équilibre ? Quoi qu'il en soit, Luna pouvait désormais atteindre la victime de la folie de la grande jument. Elle s'avança rapidement pour approcher de la table d'opération, et ce fut le corps de Pandore qui l'accueillit. La princesse Lunariste étouffa un hurlement alors qu'elle voyait le corps meurtri de sa fille sur la table. Celle-ci se relevait difficilement de blessures multiples probablement faits par les différents instruments souillés de sang qui trônaient tout autour d'elle. Tentant de se reprendre, Luna ravala sa salive et prit une longue inspiration de ces air lourd. Elle ferma les yeux, cherchant à trouver la paix dans ce massacre. Après plusieurs secondes, elle les rouvrit pour parler à sa progéniture.


" Pandore, nous devrions... "


Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle vit les yeux de serpent dans le regard de Pandore. Nightmare Moon semblait la regarder à travers sa fille, et alors que les larmes lui montaient aux yeux, la dame de la nuit cessa de réagir, même lorsque Pandore se jeta sur elle, la gueule ouverte. Ses dents semblaient plus tranchantes encore que celles d'un dragon, et plus venimeuses que celles d'un cobra, mais Luna resta figée, incapable de réaliser ce qui lui arrivait jusqu'à ce qu'une gerbe de sang lui éclabousse le visage. Cette fois-ci il s'agissait de son propre sang, et tournant doucement le regard, elle pouvait voir les crocs de cette Pandore monstrueuse enfoncés dans son cou. Elle les sentais lui transpercer la chair et lui frotter les os à travers les muscles. La douleur se fit extrême et Luna déploya alors tout son souffle dans un hurlement déchirant, mêlant douleur et horreur. La longue corne de la dirigeante se mit à rayonner tandis que son arme se relevait du sol pour revenir en sa possession. Elle sentais la morsure s'intensifier, et la douleur lui parcourir le corps tout entier. Mais elle ne pouvait se résoudre à attaquer sa fille, quand bien même elle tenait maintenant plus du monstre. Tournant rapidement son regard vers Nightmare Moon, celle-ci s'était relevée et s'approchait maintenant des deux membres de la famille royale. Reculant du mieux qu'elle put, Luna se mit à pleurer, serrant les dents malgré la douleur. Elle donna alors un violent coup d'épaule contre le mur, forçant la monstrueuse Pandore à relâcher le morceau de chair qui fut autrefois l'épaule de Luna. Armant son arme devant elle, la chevalière de la nuit se mit à reculer, malgré le sang qui coulait de son épaule mâchée.

" N-Ne vous approchez pas ! Plus un geste ! Restez loin de moi ! RECULEZ ! "


Son dernier cri était plus une supplication qu'un ordre. Les larmes coulaient le long des joues de la si digne dirigeante. Ressortant de la salle, elle fut surprise de croiser un étalon. Celui-ci était plutôt faible, les cheveux noirs et blancs et un petit bouc au menton. Sa robe grise était maculée de sang et un sourire carnassier ornait son visage. Alors qu'il relevait la tête pour révéler ses lunettes noires brisées, son sourire s'étira et se déforma comme pour lui ouvrir les joues. Des larmes de sang se mirent à couler de ses yeux alors que lui aussi avançait en direction de Luna. Le cerveau, maintenant bien embrumé de la Lunariste semblait fondre. Comment pouvait-il être là ? Pourquoi ? Et surtout, pourquoi cet état monstrueux ? Les larmes reprirent de plus belle sur les joues de l'alicorne. Puis un éclair lui traversa l'esprit. Il ne pouvait pas être ici, encore moins debout. Il était dans le coma. Un état si profond qu'aucune magie, et qu'aucun soigneur n'avait pu guérir. Finalement, la vision qui aurait dû la terroriser, semblait être son salut. Aussi triste que cela put l'être, c'était le fait de savoir son amour dans un éternel sommeil qui lui avait fait comprendre que ce qu'elle voyait n'était pas réel. D'un geste vif, elle essuya ses larmes pour faire face à ces trois créatures s'approchaient d'elle.


" Ce... Ce n'est pas réel, n'est-ce pas ? Tu... Tu ne t'es pas éveillé... C'est ce lieu... Quel sorte de magie peut être à l'œuvre ici ? "

Elle n'était pas seule ici. Si elle avait succombé à cet hôpital, quel que soit les causes, peut-être Nova avait-il lui aussi besoin d'aide. La combattante fit alors demi-tour, laissant derrière elle les visions de sa famille. Il fallait que Nova et elle trouvent la source de ce chaos. Il fallait qu'ils aident cet hopital. Elle parcouru alors les couloirs sinueux du bâtiment, et malgré nombreuses vision d'horreur qui se jetaient les unes sur les autres, Luna devait se concentrer à retrouver SuperNova, et si possible découvrir la source de la folie ambiante. Alors qu'elle évitait un poney aux pattes disproportionnées et aux yeux vides, elle se dit que tout ceci était plus qu'une illusion. La douleur à son cou était réelle, comme la sensation de son propre sang recouvrant lentement son armure. Heureusement, le saignement n'était pas trop important, et malgré la douleur la dirigeante continue sa course à travers l’hôpital en furie. Elle pouvait entendre les cris de douleur, les hurlements de panique autour d'elle. Entre ça et la douleur, Luna se persuadait qu'il s'agissait de véritables poney, mais eux aussi pris au piège des illusions qu'avait subit l'alicorne. Peut-être ces illusions se heurtaient entre elles, et ainsi c'est un sentiment de remord qui l'emplit lorsqu'elle se souvint avoir blessé Nightmare Moon. Elle devrait faire de longues excuses à celui qu'elle avait ainsi charcuté. Il n'était sûrement qu'une victime de plus. Fallait-il encore comprendre de quoi.


_____________________________________________
Night Mare or  Nightmare

~ : Présentation : Fiche Technique : ~

ARCANA, Secrétaire Lunaire
~ : Présentation ~ Thème ~ Battle Theme : ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   Sam 29 Aoû - 2:51

Voilà quelque chose qui rassura le Capitaine, pour le peu qu'il en avait besoin. Non pas qu'il doutait des capacités de la Princesse, ni même de sa magie ou autre, mais elle était désarmée avant d'accepter l'arme du Batpony. Certes, ce n'était qu'une dague, mais au fond c'était déjà ça, surtout s'il fallait se défendre, ce que personne ne voulait... Après un remerciement en hochement de tête, les deux poneys passèrent la porte et entrèrent dans l'établissement. Ou plutôt dans une autre réalité. L'hôpital était méconnaissable. Les outils et autres meubles avaient été, quand cela fut possible, renversé voir même endommagé pour certains. Et c'était sans compter sur les murs, habituellement blancs, qui cette fois-ci était ici et là porteur d'une tâche rouge. Du sang. Quoi qu'il se soit passé, ce n'était pas rien. Même l'air était plus lourd, comme porteur de la nouvelle du carnage.

Finalement, les deux Lunaristes s'aventurèrent dans un des couloirs. SuperNova était sur ses gardes, prêt à dégainer son arme si besoin il y avait, même s'il ne tuerait pas, ou du moins essayerait de ne pas tuer. Le décor macabre ne s'arrêtait pas pour autant, montrant très clairement que tout le complexe était touché. Le duo finit par arriver à une intersection et bien naturellement, la question de la séparation se présenta dans l'esprit du gradé. Pour une courte seconde seulement car il vit, en jetant un coup d'oeil dans un des couloirs, quelque chose qui l'interpela. Et pas qu'un peu. Un visage de Batpony blanc, identique en tout point à celui que Nova avait sur sa photo et qui représentait la soeur qu'il recherchait tant, sans pour autant y parvenir... Détournant le regard un petit instant, le Garde Lunaire fût surpris de se retrouver seul. Plus aucune trace de Luna, ni même un quelconque bruit. Elle venait tout simplement de se volatilisée ! Le bleu poney regarda tout autour de lui, guettant pour un moindre signe à propos de sa dirigeante, mais rien. En d'autres termes, il venait juste de perdre l'Alicorne !

Le Capitaine de la Garde lâcha un juron avant de regarder à nouveau en direction de la figure inconnue. Sauf que maintenant, ce n'était pas lui qui la regardait, mais l'inverse. La soeur du Garde le fixa, chose que SuperNova fit sans problème, allant même jusqu'à croiser le regard de cette inconnue. Au bout de tout ça, elle détourna les yeux et partit dans la direction opposée à SuperNova. Ni une ni deux, ce dernier se mit à lui courir après pour la rattraper tandis que quelques questions se bousculaient dans la tête du Garde. Partout était-elle ici ? Que pouvait-elle avoir à faire ici, et surtout, pourquoi était-elle restée silencieuse ? Était-elle restée de marbre devant ce qui de passait ici ? Pire encore, est-ce qu'elle en était la cause ?

Nova secoua vivement la tête avant de freiner d'un coup sec, évitant ainsi de finir le museau écrasé contre un mur. Il examina la salle dans laquelle il venait juste d'arriver. Mis à part tout le mobilier qui était renversé un peu partout, rien ou presque ne laissait entrevoir qu'il s'agissait la d'une des petites salles de repos du personnel. Loin de celle qui était surveillée, mais s'en était bien une. Le seul souci, c'est qu'elle était vide. Il n'y avait personne ici, pas un seul poney. Pourtant, il n'avait pas rêvé. Il était sur et certain d'avoir vu sa soeur galoper jusque dans cette salle, alors pourquoi n'y avait-il personne ?

Perdu dans ses pensées, le Batpony n'entendit qu'au dernier moment que quelqu'un d'autre était la, dans la même pièce, et qu'il cherchait à se glisser derrière lui discrètement. D'un rapide mouvement, le Capitaine posa son sabot sur la garde de son arme avant de se retourner et de s'éloigner par la même occasion, se plaçant hors de portée de... sa soeur ? L'espace d'un instant, Nova ne savait pas quoi faire. Devant lui se trouvait sa supposée soeur, armée d'un pied de chaise, avec un peu de sang dessus ainsi que sur son visage. Quelques gouttes, rien de plus, mais c'était suffisant pour savoir qu'elle était hostile et dangereuse.

Se rendant compte que l'attaque surprise venait de raté, la Blanche recula d'un pas avant de lever son arme de fortune et de foncer sur le Lunariste. Ce dernier réagit cette fois-ci suffisamment tôt et fit deux pas de coté pour se mettre hors de portée avant de se jeter sur la patte armée et de la saisir. Il tira un peu dessus avant d'asséner deux puissants coups de sabot afin de lui faire lâcher son arme. Ne lâchant toujours pas la patte, SuperNova se débrouilla pour la ramener au sol avant de la plaquer et de peser de tout son poids pour la maîtriser et l'empêcher de se relever.

- C'est quoi ton problème ? Pourquoi t'en prendre à moi, je ne fais que chercher à aider tout le monde à sortir d'ici !

Pas de réponse...

- Sérieusement... En plus de ça, si je ne m'abuse, t'est ma frangine, donc quand tout ça sera terminé, on aura une longue discussion tout les deux !

Toujours aucune réponses, ni de réaction d'ailleurs...

- Surtout, ne me réponds pas, c'est bien à toi que je pa-

- Tu n'auras aucune réponse.

Le Capitaine se retourna d'un coup. Il connaissait cette voix et même après toutes ces semaines, il n'avait pas put l'oublier. Et ce qu'il avait devant lui ne faisait que confirmer tout cela. Matgar. Son père adoptif. Nova n'en croyait pas ses yeux, et il lui fallut d'ailleurs plusieurs longues secondes avant de pouvoir ne serait-ce que refermer la bouche. Et retenir ses larmes. Pendant ce temps, en dessous de lui, sa soeur était plus qu'immobile.

- Quoi, on dirait que tu viens juste de voir un fantôme.

- M-Mais... Tu est... mort. Tu ne devrais pas être ici !

- Nova, Nova, Nova... Il y a pleins de choses que tu ignores à mon sujet...

- Comme quoi ? Et surtout tu me dit tout maintenant !

- Exigeant le petit... Hélas, je ne peux pas. Mais je vais te dire le maximum, dans la mesure de mon possible bien sûr. Tout d'abord, je n'étais pas marchand, mais espion au sein de la République. La paix ayant son lot de... désavantages, je me suis retrouvé sans véritables contrats. Du coup je me suis retrouvé à faire des petites conneries ici et là, histoire de gagner un peu de quoi m'occuper de toi.

- Et t'aurait pas pût me le dire plus tôt ? Et ta mort alors, c'était quoi, une grosse mise en scène, comme le reste ?

- Calmes-toi jeune homme ! Une mise en scène, mais pas pour ce que je ressentait pour toi. Tu était mon fils bon sang !

- ... Mouais...

-... Bref, passons. Tu te souviens de la photo ? Celle que tu as reçue par flèche à Stalliongrad, ou il y a ta soeur ici présente dessus ? C'est moi qui te l'ai envoyée. Je me suis dit qu'après ce que je t'avais dit le soir de ma prétendue mort, tu voudrais cherch-

Le père adoptif du Gradé Lunaire fut coupé en plein milieu de sa phrase par le cri de quelqu'un. Ou plutôt par une supplication, qui suppliait de reculer. Les deux poneys se regardèrent avant que Matgar ne réagisse en galopant à toute blinde vers le fameux cri.

- C'est Luna ! Je sais pas pourquoi, mais on doit pas perdre une seule seconde !

Les deux poneys ne cherchèrent pas plus loin que ça. Ils avaient tout deux entendus que la Jument de la Lune était en danger, c'était la seule raison qui justifiait une course effrénée vers l'endroit où elle était. Ou plutôt une estimation de cet endroit, puisque personne ne connaissait les lieux, il s'agissait donc de trouver la Princesse dans cet hôpital fou, dans le dédale de couloir et d'escaliers qui le composait. Mais il ne fallut pas longtemps avant que des bruits de sabots s se fassent entendre. Des sabots qui galopaient.

- Elle est la !

- Comment tu peux en êtr-

Nova percuta quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Et avec la vitesse qu'il avait, le choc avait certainement dut être violent. Le Batpony roula sur quatre mètres avant de s'arrêter sur le dos, encore un peu étourdi. Il secoua la tête avant de sentir quelque chose sur son museau. Il passa un sabot pour voir ce que c'était. Du sang, mais à un détail près. Ce n'était pas le sien. Se retournant doucement en grognant, le Capitaine chercha son pégase de père adoptif du regard, mais ne le trouva pas. En revanche, il trouva la Princesse Lunariste avec une épaule blessée. Et c'est la qu'il compris ce qui venait de se passer. Il venait de percuter de plein fouet la dirigeante Lunaire... Il paniqua une courte demi-seconde avant de voir que ce n'était pas lui qui l'avait blessée puisque c'était une morsure. Cela dit, il s'en voulait tout de même. Après s'être relevé, SuperNova s'approcha doucement de l'Alicorne.

- Princesse, tout va bien ? Que vous est-il arrivé ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Luna
avatar
Lunar Republic

Messages : 165
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Alicorne
Niveau: 24
Expérience:
88/280  (88/280)

MessageSujet: Re: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   Jeu 8 Oct - 15:16

[Quête] Agonie (PV: SuperNova)
Exploration





La dernière personne qu'elle avait percuté finit par se redresser, faisant de stopper la dame Lunariste dans sa course effrénée. Relevant son regard vers lui, elle reconnu le capitaine SuperNova. Était-ce une nouvelle illusion, ou bien était-il vraiment présent cette fois. Après tout, ils avaient pénétrés ensemble dans ce lieu maudit. Elle se maudissait d'avance de faire ce genre d'erreurs, mais décida de faire confiance à son ami le plus proche et le laissa s'approcher, non sans garder l'arme qu'il lui avait gracieusement prêté à portée, prête à se défendre si celui-ci tentait quoi que ce soit. Son cou la faisait terriblement souffrir, et le sang continuait de s'écouler. Dans sa course, celui-ci avait coulé vers l'arrière et taché le tissu de l'armure d'apparat en la teignant en rouge.

" Capitaine... N'avancez pas plus... "

Cet ordre n'avait qu'un seul but, vérifié qu'il s'agisse bien de la bonne personne. Celui-ci se stoppa en suivant son ordre et malgré les blessures de sa dirigeante. Avec un soupire, elle baissa la dague et s'appuya contre le mur du fond pour que ses pattes ne lui fassent pas défaut.

" Désolé, Capitaine... je devais vérifier qu'il s'agisse bien de vous... Les poneys ici sont fous... Ils semblent pris dans une forte illusion les faisant paniquer et dont j'ai fait les frais. J'ai baissé ma garde en apercevant ma famille... et voyez où cela m'a conduite... Nous devons trouver la source de ces illusions. Il nous faut absolument les stopper. "

Se relevant doucement, la Princesse fut saisie d'un vertige probablement du à la perte de sang, mais parvint à se rattraper de justesse avant de se remettre en marche en direction des profondeurs de l’hôpital. Elle ne prêta cependant aucune attention aux plaintes de Nova concernant son état. Il fallait aller plus avant, trouver la source de ces monstruosités. L'adrénaline commençait à retomber et Luna sentais son corps s'affaiblir. Elle commençait à avoir un peu froid mais se refusait de s'arrêter. Alors qu'ils avançaient de concert, Luna s'adressa à son poney de confiance.

" Nova... N'utilisez les armes qu'en tout dernier recours... ne faites pas confiance à vos yeux... tout ce que vous verrez pourra être faux... Ce que j'ai vu plus tôt... était impossible. C'est ce qui m'a convaincu tout n'était qu'illusion. "

Alors qu'elle disait ça, la gorge de la dirigeante se serra. Son coeur manqua un battement et ses yeux lui piquaient. Aussi fort l'aurait-elle souhaité, il était impossible de voir Silent Dawn debout. Encore moins si loin de Concordia.

Alors que ses pensées s'en allaient vers une certaine mélancolie, l'air semblait se faire plus lourd, une légère odeur que Luna ne saurait-dire de quoi il s'agissait, mais on aurait dit une odeur de produit d'entretiens mêlé à des odeurs de renfermé et d’œuf pourri. Cette odeur devenait cependant rapidement entêtante. Tout autour de la princesse commençait à se déformer, les formes comme les couleurs. Tout devenait plus sombre, et la dirigeante entendait alors comme des murmures autour d'elle et se faisant de plus en plus oppressants.


" SuperNova... c'est l'odeur... "

Plus Luna emplissait ses poumons de cet air vicié et plus les voix se faisaient présentes. Elle entendait presque ce qu'il se murmurait autour d'elle, comme sortant des murs.

" Couvrez votre visage! Ne respirez pas cet air! C'est la cause des illusions... j'en suis sure. Couvrez votre museau... je vous guiderais vers la source. "

Se sentant déjà très affectée par le gaz et avançant devant Nova, la Princesse préférait assurer la santé de son soldat plus que la sienne. Comme les patients et le personnel de l’hôpital était toujours debout et en état de mordre avec force, elle pensait que ces émanations n'étaient pas toxiques, mais restaient dangereuses. Elle se tourna alors vers Nova, dague armée. Leur regards se croisèrent et c'est alors qu'elle put voir en lui la même étincelle maléfique qu'avait Pandore avant de la mordre. Elle arma sa patte, comme pour l'attaquer, mais au final se contenta de faire bouger le tissu de sa tenue avec sa corne pour finalement en trancher un long morceau. Elle en avait pris la partie la plus épaisse, celle qui pourrait servir de filtre pour au moins une partie du gaz malgré que cette partie était partiellement couverte du sang de sa propriétaire. Ce long morceau de tissu, elle l'offrit alors à son garde royal.

" Mettez-ça devant votre visage... C'est un ordre, Capitaine! Je vais vous guider vers là où l'odeur est la plus forte... mais j'ai peur des effets que cela risque d'engendrer chez nous... avec ça j'espère limiter vos effets... Et a partir de maintenant avançons... et quoi qu'il arrive cherchez à stopper cet incident. Même s'il faut me laisser derrière. "

A la suite de cela, la jument de la nuit s'avança plus profond dans les couloirs sombres. Sombres, ils l'étaient, en tout cas pour elle. Les couleurs disparaissaient de sa vue doucement, laissant place à des amas de noir et de gris. Les formes changeaient et changeaient de proportion. Luna marchaient devant son soldat, reniflant le gaz à plein poumons pour en trouver la source. Ils descendirent alors un escalier vers ce qui semblait un noir abyssal. A mesure qu'ils avançaient, le sol de la clinique se transformait sous ses sabots, devenant blanc et comme fait de pierre et de poussière. Les murs s'écartaient et chaque pas semblait raisonner comme dans une pièce vide. Alors qu'ils atteignaient la fin de l'escalier, un froid glacial la fit frissonner et quelque chose lui transperça le cœur. Elle connaissait cet endroit. Elle y était déjà venu. Ce sentiment de vide infini autour d'elle, cet absolue solitude... elle les avaient côtoyés durant mille ans. Bien que le couloir et la pièce soit éclairés comme le reste de l’hôpital, Luna ne percevait presque plus la moindre clarté. Ils se dirigeaient pourtant dans la bonne direction, car le parfum écœurant se faisait de plus en plus fort. Ils n'étaient plus très loin de la source du mal qui pourrissaient en ces lieux.

_____________________________________________
Night Mare or  Nightmare

~ : Présentation : Fiche Technique : ~

ARCANA, Secrétaire Lunaire
~ : Présentation ~ Thème ~ Battle Theme : ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   Lun 12 Oct - 19:15

Nova avança encore un peu, avant d'hésiter une courte seconde. La Princesse ne disait rien... Était-elle, au même titre que sa sœur juste avant, démunie de paroles ? Ou bien... Ah non, elle pouvait parler, heureusement. Elle demanda au Capitaine de ne plus avancer, ce qu'il fit sans se faire prier. Et malgré la souffrance que l'Alicorne semblait éprouver à cause de la morsure, elle soupira avant de s'aider du mur pour ne pas tomber avant de s'excuser et de se justifier. Et de baisser la dague que SuperNova lui avait prêtée.

Elle voulais vérifier qu'il s'agissait bien du Capitaine, parce que les poneys présents dans ces lieux étaient fous ? Remarque, cela expliquait probablement pourquoi celle qui ressemblait trait pour trait à sa sœur ne parlait pas et avait essayée de s'en prendre à lui avec un pied de chaise... Sauf que ce n'était pas tout. Ce n'était pas de la pure folie, mais plutôt, cette folie était induite par une illusion ou quelque chose de la sorte... En tout cas, ceux qui étaient atteints par ces hallucinations étaient clairement hostiles, puis qu'à en croire Luna, c'était l'un d'eux qui était à l'origine de sa blessure. Par contre, elle avait vu sa famille ? Mis à part sa fille, le Batpony ne voyait pas de qui elle pouvait parler. Une chose était sûre, il n'était pas le seul à avoir vu des siens visiblement...

- Vous ne devriez pas vous forcer ainsi. Vous êtes blessée et d'après ce que je peux juger, vous avez perdu suffisamment de sang pour le sentir passer. Il vaudrait mieux que vous arrêtiez les frais ici et que vous sortiez. Avec ce que vous venez de me dire je devrais avoir aucun mal à en terminer ici...

La Princesse Lunariste se releva précautionneusement, mais elle eut tout de même un vertige. Le Batpony de la Garde tendit une patte pour l'empêcher de finir par terre, mais elle parvint à se reprendre de justesse. Elle n'en avait rien à faire, de son état ou bien de ce que le Lunaire venait de lui dire... La confirmation était toute simple : elle commença à marcher dans les couloirs de l'hôpital, guidant ainsi son Garde dans les entrailles de la bâtisse médicale. Il retint un soupir et ferma à peine les yeux une courte seconde avant de suivre sa Dirigeante.

- Hmpf. Une hallucination ? Ta "frangine", ouais c'en était une. Par contre moi c'est autre chose... M'enfin, m'en veux pas mais je vais pas partir comme ça. Comme si je pouvais être une illusion, sérieusement.

Nova roula des yeux en marchant et ne dit rien. Son père adoptif, qui venait étrangement d'apparaître à côté de lui, était sans doute une hallucination. Après tout le haut gradé n'était, jusqu'à preuve du contraire, pas immunisé à ce qui provoquait les illusions. Cela expliquerait la présence de Matgar sur les lieux, lui qui est censé être mort... D'ailleurs, c'était ce qui avait aussi permis de savoir à l'Alicorne de la Nuit à propos des hallucinations. Elle demandait aussi de ne pas utiliser les armes à moins de n'avoir pas d'autres choix, ce qui en soi couler de source.

Les deux poneys continuèrent un peu dans l'établissement hospitalier, tandis qu'ici et la sur les murs, quelques éclaboussures venaient rompre la monotonie de la peinture. De même, de temps à autre, l'une ou l'autre porte ou fenêtre, détruite ou brisée, mettaient un peu de "fantaisie" dans toute cette rigueur hospitalière... Au moins, les cris et autres bruits d'affrontements semblait se faire moins présents, ce qui n'était pas une mauvaise chose... Peut-être. Mais, à un moment au courant de cette progression, le Capitaine crut sentir quelque chose. Comme si l'air en lui même semblait être plus lourd et sentir quelque chose d'indéfinissable. Du coin de l’œil, le pseudo père adoptif se couvrit rapidement le museau d'une patte. Il ne fallut que très peu de temps avant que les lieux ne se mirent à changer. Le Garde se sentit plus léger et eu l'impression de se sentir attiré vers le plafond. Ou bien était-ce le plafond ?

La voix de la Princesse Lunariste le ramena à la réalité un très court instant. L'odeur... Ce serait dans l'air ? Ça semblait logique en tout cas. Si l'air était la cause de tout, personne ne pouvait être épargné et avec un peu de chances, ce n'était pas toxique, même s'il était la cause indirecte de blessures pour tout le monde. Au mieux... Voilà que Nova se mettait à voir toutes les couleurs plus claires et plus foncées par endroits. Il ferma les yeux pour éviter de voir ce qui lui semblait être des murs vivants se faisant un duel de couleurs. Au même moment, il reçu l'ordre de se couvrir le visage. Ce qu'il fit sans une seule once d'hésitation, imitant son fantôme de père et se couvrant le museau d'une patte, faisant pleinement confiance à la Dirigeante pour le diriger.

De longues secondes plus tard, le Capitaine rouvrit les yeux et fut soulagé de voir qu'apparemment, les couleurs avaient arrêtées de faire ce que bon leurs semblaient. En revanche,quand il regarda en direction de celle qui devait le guider, ce n'était plus du tout elle qu'il vit. Non, c'était surtout une sorte de pseudo hybride Changeling Minotaure bien dégueulasse. Inutile d'être un génie pour se rendre compte qu'il était hostile, surtout avec sa grosse hache à deux mains ! Ce dernier leva son arme et au moment ou il l'allait l'abattre sur le Batpony, il s'écroula sur le sol avant de se dissoudre et à sa place se trouvait Luna, qui était en train de découper un morceau de tissu dans sa robe. Le Lunariste secoua vivement la tête avant de prendre le tissu maculée de sang et de le poser sur son museau, comme ce qui venait de lui être ordonné, et de prendre une grande inspiration. L'odeur du sang le frappa de plein fouet, mais il passa outre. Au moins, il ne sentait plus cette odeur hallucinatoire, ou presque.

Le duo de poneys de la Capitale repris doucement sa progression mais SuperNova fit lentement non de la tête tandis qu'il suivait Luna. La laisser derrière ? Certainement pas ! S'il le fallait, il porterait ou trainerais même la Dirigeante jusqu'à la sortir d'ici, mais hors de question de la laisser ! Avec tout ce qui se passait en ces lieux, la jument aurait plus de chances de se faire avoir qu'autre chose en restant seule dans cet état. Et puis   elle prenait déjà suffisamment de risques en servant de guide puisqu'elle ne se protégeait pas de cet air empoisonné, alors inutile de la mettre plus en danger.

- Je sais pas ce que t'en penses mais... Moi je l'aime bien notre Luna Nationale. Elle laisse pas tomber malgré les circonstances et n'hésite pas à se sacrifier si ça peux servir au plus grand nombre... Je l'aime bien, vraiment, et je suis sûr que toi aussi, "Capitaine". Tu devrais foncer, sérieusement.

Le Capitaine de la Garde ne put retenir un soupir, ignorant à nouveau son illusion de père même si l'envie de l'envoyer chier était plus que présente. Et tandis qu'il continuait de suivre l'Alicorne de Concordia, respirant à travers le tissu de cette dernière, son esprit était en train de devenir un vrai bordel. Entre une grandissante envie de sang, ainsi que son père adoptif, sans compter le décor changeant de la bâtisse hospitalière... Le Garde de la Nuit ferma les yeux un long moment. Il voulait essayer de faire fi de tout ça, m mais il n'y arrivait pas, malgré ses tentatives. Et en rentrant dans une grande salle, après avoir descendu un escalier, il rouvrit les yeux et cligna. Une fois. Deux fois. La troisième fois, il ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais n'y parvint pas. Comment pouvait-il être ici ? Ils étaient dans la chambre du Batpony... Il lui fallut quelques secondes pour se souvenir que ce n'était qu'une illusion, il se rendit ensuite compte que sa chambre était vide. Pas le moindre meuble y était présent. Mauvaise illusion, mais l'odeur qui régnait était ici plus forte qu'ailleurs, signe que la cause de cette chose était plus proche.

- Belle chambre, quoi qu'un peux vide. Hé Cap'tain ! Tu t'approches du but, mais tu sais au moins que ta Princesse est en train de douiller ? À mon avis, tu devrais lui filer le tissu et prendre le relais. Après tu sais, je dit ça... C'est que dans l'optique ou tu veux t'épargner un boulet parce que si elle tombe dans les vappes ou quoi, c'est tout ce qu'elle sera pour toi.

Pour une fois que cette illusion se rendait utile... Nova jeta un coup d'oeil à la Princesse de la Nuit et pour changer, son pseudo père avait raison.  Avec la perte de sang, ainsi que les effets d de ce gaz, elle semblait bien épuisée. Et complètement perdue aussi, à croire qu'elle ne voyait presque plus rien. Le Capitaine passa vite devant avant de la faire s'arrêter en posant une patte sur l'épaule non blessée de Luna. Cette fois-ci, elle n'aurait pas le dernier mot...

- Vous n'allez certainement pas aimer, mais je passe devant. Vous êtes blessée et prenait bien trop de risques au vu de votre état.

SuperNova prit une grande inspiration, réprimant sa méchante envie de sang, avant d'ôter le tissu de son visage et de doucement le poser sur celui de la Princesse Lunaire. Il prenait les commandes à présent.

- Juste pour vous prévenir que peu importe ce que vous pourrez bien me dire ou m'ordonner de faire, il est hors de question que je vous laisse seule derrière. Ni même que vous preniez tout les risques...

Le Capitaine ne lui laissait clairement pas le choix. Si par la suite les choses devaient se gâter, mieux valait que ce soit lui qui risque de se faire attaquer que Luna. Elle semblait assez mal en point comme ça. Qu'importe ce qu'elle pourrait lui dire. Ils finirent tout de même par reprendre le chemin, le Garde Batpony étant cette fois-ci devant, traquant cette odeur. Elle était devenue plus puissante et plus forte depuis peu, aussi avait-il bon espoir de la trouver assez rapidement. Cela dit, il pouvait déjà en sentir les effets. Déjà, le décor se mit à nouveau à changer progressivement. Les deux poneys quittèrent la chambre vide du Garde pour un long couloir recouvert de poudreuse. De temps en temps, un stalagmite rouge sang perçait la couche de neige, mais sans plus. Les portes quant à elles, affichaient toutes une tempête de neige. Toutes, sauf une, qui était au bout du couloir.

- Bien joué Billy !

S'arrêtant devant la porte, Nova la fixa un peu, cherchant à savoir pourquoi elle n'était pas identique aux autres. Celle-ci était une porte classique d'hôpital, sans aucune autre fantaisie dessus. Finalement, il finit par l'ouvrir sans trop de difficultés et les deux poneys entrèrent dans une salle ou plusieurs tuyaux partaient dans tous les murs , mais ou une chaudière était présente. Ainsi que ce qui semblait être le système de ventilation de l'hôpital. Mais surtout, c'était ici que l'odeur hallucinatoire était la plus présente, et surtout la plus concentrée.

- Bon... On viens de trouver l'endroit où c'est le plus fort... Restes plus qu'à trouver ce qui fait tout ça...

D'un coup, un puissant bruit métallique retentit dans le couloir. Le Capitaine se retourna et se plaça entre la porte et l'Alicorne alors que la neige du couloir s'assombrissait à vue d'oeil. Il jeta un rapide coup d'oeil dehors et vit le groupe de quatre qu'il avait envoyé en premier. Ces derniers le virent lui aussi et affichèrent aussitôt un grand sourire carnassier et dément. Puis ils chargèrent, arme prêtes à l'emploi. Ni une ni deux, SuperNova referma la porte et se plaqua de tout son poids contre pour empêcher les gardes fous de la passer.

- Je vais les retenir, mais je pourrais pas tenir longtemps ! Pendant ce temps, cherchez ce qui rends dingue. C'est ici, j'en suis sûr, mais ou ?

Il n'eut pas le temps d'en dire plus que les quatre poneys percutèrent la porte dans un fracas. Nova grogna en poussant le plus fort possible, dégainant son arme. Il n'allait pas tuer ses subordonnés, mais il n'avait aucune chance sans arme. Tout ce qu'il espérait maintenant, c'était que Luna trouve rapidement la cause de toutes ces folies et qu'elle y mette un terme. Le plus simple serait de commencer par désactiver la ventilation afin d'éviter davantage de propagation de gaz, mais ça ne réglerai en soi pas le problème...
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Luna
avatar
Lunar Republic

Messages : 165
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Alicorne
Niveau: 24
Expérience:
88/280  (88/280)

MessageSujet: Re: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   Jeu 15 Oct - 23:26

[Quête] Agonie (PV: SuperNova)
Le savant






La princesse de la nuit était prête à sacrifier sa propre santé pour arriver à faire cesser tout la folie qui remplissait l’hôpital. Mais alors qu'elle avançait dans cette salle, qui semblait de plus en plus sombre, un écho se fit entendre. Elle ne comprenait pas ce que cet voix disait, mais elle était sure de l'avoir entendue... pourtant... elle était seule dans cette salle. Toute seule. Le sol était composé de pierre blanche et de poussière. Un noir infini entouraient l'alicorne. Cette sensation d'être infiniment petit alors qu'elle regardait autour d'elle. Puis, ses pupilles se rétractèrent. Au dessus d'elle, deux astres énormes. Une boule incandescente, plus brûlante que n'importe quel incendie, qui semblait rayonner à l'infini, projetant une lumière blanche puissante autour d'elle, et plus bas se trouvait une planète. Cette même planète qu'elle avait regardé pendant tant d'années. Combien de temps avait-elle eu cette vision pour seule compagnie. Un millénaire disait Celestia. Un millier d'années avant de ressurgir parmi les vivants... mais alors que faisait-elle là? Pourquoi? Qu'est-ce qui l'avait ramenée sur la lune? Un sentiment de vide l'emplissait. Les larmes lui montèrent aux yeux.

La jument de la lune fit quelques pas sur le sol poussiéreux. Cette sensation sous ses sabots était si claire, si réelle. Elle était sur la lune. Mais depuis combien de temps? Pire encore, était-elle vraiment retournée un jour sur Equestria? Peut-être pas. Elle avait beau essayer de se souvenir, tout était flou dans sa tête. Embrumé. Comme lorsqu'on essaye de se souvenir d'un rêve. Un rêve. C'était peut-être ça. Elle avait rêvé être revenue sur sa terre. Elle étouffa un sanglot alors que l'écho se fit de nouveau entendre. Quel était ce son? Qui d'autre était là? Puis une sensation physique. On lui appliquait un chiffon sur le visage. L'odeur de sang lui emplit les naseaux, et tout revint devant ses yeux. L’hôpital, et Nova qui s'avançait au devant d'elle.




Luna se sentait honteuse. Ce gaz était bien plus puissant qu'elle ne le pensait, mais heureusement SuperNova était là, à prendre les devants. Avec un léger sourire, elle maintint le tissu ensanglanté sur son visage pour servir à minimiser, même temporairement l'effet du gaz. Alors qu'elle entrait dans la nouvelle pièce, ouverte par le capitaine, celui-ci se jeta en arrière sur la porte, afin de stopper quelque chose que Luna n'eut pas le temps de voir. Elle se mit alors à chercher dans cette salle. Autour d'elle, de nombreuses fioles et flacons ornaient les bureaux et les murs. Un appareil, ressemblant beaucoup à une chaudière, était au centre de la salle. La dirigeante espérait vraiment qu'il ne s'agissait pas d'une autre hallucination due à cette étrange odeur. De nombreuses notes étaient éparpillées sur un bureau devant elle, le recouvrant même si une bonne partie était tombées à terre. La belle se mit à lire les notes en diagonales, essayant d'en comprendre le sens sans entrer dans les détails. Elle évita volontairement les suites de chiffres et de résultats sous formes d'annotation pour se concentrer sur le texte. Elle parvint à saisir quelques bribes.


231 jours depuis le début du Projet.
Mon chef de service va me passer un savon... j'ai accidentellement renversé un des flacons tests du projet Silence. C'est vraiment supposé soigner quelqu'un ce truc? J'ai à peine inhalé les vapeurs pendant quelques minutes que j'avais déjà l'impression de voir les dents de mes collègues pousser. Il faut vraiment qu'on lui parle de cet effet secondaire avant de passer à la phase de test.

260 jours depuis le début du Projet.
Le chef de service ne veux rien entendre. Il parait que ce projet servira pour la princesse Luna. J'aime bien notre dirigeante, mais je vois pas en quoi ce truc va l'aider. Non seulement le gaz qu'il dégage rend dingue, mais en plus les effets supposés soigner d'un sommeil prolongé sont incertains... Je suis sur que le chef a lancé ce projet sans l'accord des dirigeants, juste pour se faire bien voir. Il refuse de prendre tout un tas de précautions pourtant élémentaires. Il me fait peur parfois.

289 jours depuis le début du Projet.
Okay, c'est n'importe quoi. Ce truc ne peut vraiment soigner personne. Non seulement le chef se fout des histoires d'effets secondaire, mais en plus il veut essayer de rendre le produit volatile. Rien qu'à le renifler on voit tout les démons du Tartare, mais en plus il veut en faire un gaz? D'après lui ça pourrais rendre le produit assez fort pour sortir n'importe qui du coma... mais j'ai récupéré ses notes. Ses calculs sont faux, aucune chance que cette formule ne fonctionne. Je préfère encore perdre mon job que continuer dans cette voie. Je récupère les notes de tout le monde pendant la pause déjeuner. Il faut absolument tout reprendre à zéro ou on risque de mettre la santé de tout le monde en danger.

Alors qu'elle était en train de lire, un rire résonna derrière la princesse. Un rire fou, anarchique. Quelque chose qui n'avait rien de naturel. Elle se tourna pour voir, recroquevillé dans un coin de la pièce, un poney en blouse. Il tenait des éprouvettes devant lui et riait alors qu'il faisait passer le produit que l'une contenait dans l'autre.

" Faire décanter... OUI! Décanter... et après le mettre dans la machine! Oh, la grosse machine va me rendre riche! Héhéhé... l'idiot voulait voler mon projet. Je le sais... JE L'AI TOUJOURS SU! La Princesse me remerciera MOI! Et je deviendrais célèbre! OUI! Riche et célèbre! Mais il faut faire décanter... et remettre dans la machine! Plus de gaz! Plus de résultats! "

Fronçant les sourcils, la princesse fit demi-tour pour se rapprocher de la créature. Le poney, à la robe d'un violet pâle, était couvert de sang. Sa blouse, qui était probablement blanche à la base, était rouge sombre, imbibée jusqu'au plus profond des fibres et en lambeaux. Le pauvre avait le teint blafard et maladif, probablement sous l'effet d'une exposition trop prolongé à ce gaz étrange. Ses pattes étaient également couvertes de coupures en tout genre, qui tentait à prouver qu'il en était venu aux mains avec quelqu'un. Alors qu'elle avançait, Luna vit une autre forme près du scientifique qui confirma ses soupçons. Un poney beige gisait au sol, le crâne ouvert et baignant dans son sang. Il ne bougeait pas du tout, pas le moindre signe de mouvement du thorax ni de tremblements. Il était probablement mort depuis quelques temps déjà.

Même s'il n'était pas raisonnable de parler à cause des vapeurs, la chef Lunariste s'y essaya.


" C'est vous le responsable? Vous avez tué ce poney! Vous allez répondre de vos actions en cour de justice! "

A peine eut-elle fait un nouveau pas en direction de son interlocuteur que les formes de la pièce changèrent, ainsi que celle de la licorne maladive, tenant ses éprouvettes contre lui comme s'il protégeait ses enfants. La gaz dans cette pièce était fort, et la maigre protection ne faisait que retarder ses effets, espaçant légèrement les crises de démence. Le pseudo scientifique regarda Luna, et ses yeux prirent alors feu. Sa voix devint grave et puissante, comme s'il utilisait la voix royale de Canterlot. Une paire d'aile faites d'ossements se forma dans son dos tandis que tout autour de Luna semblait se transformer, se tapissant de pieux acérés qui semblaient capables de percer les écailles d'un dragon.

" Vous aussi! Vous venez VOLER mon Projet! NON! Il est à MOI! Personne ne me le vole... Je dois en faire toujours PLUS! On ne me volera pas ma GLOIRE! "

La licorne, devenue une sortes d'alicorne démoniaque aux yeux de la Maitresse de la nuit, se jeta en avait. De larges griffes ornaient ses pattes, mais Luna parvint à les maintenir loin de son visage, tombant à la renverse. Une fois sur le dos, elle utilisa cependant la force du bond de son agresseur pour le projeter, utilisant ses pattes arrières pour l'envoyer en l'air. Celui-ci alla s'empaler sur des pieux fixés aux murs noirs de la salle. Luna regardait autour d'elle pour ne plus voir que ténèbres et pointes. Son ennemi se releva cependant, grognant de douleur avant de se jeter sur la dirigeante de son propre pays. Celle-ci se sentant engourdis par la perte de sang mit trop de temps à réagir, et un violent coup de boule au visage la fit reculer de quelques pas pour finalement tomber sur une chose invisible. Le chercheur fou se rua alors sur elle, mais la guerrière le maintint à bout de pattes. Celui-ci, visiblement complètement fou, cherchait à l'atteindre. Il claquait des dents, cherchait à mordre, à frapper. Elle reçut plusieurs coups de patte au visage par ses pattes avant, et au bassin par les pattes arrière. Cependant, malgré tout, ses gesticulations finirent par ralentir. La Lunariste en chef releva son regard pour croiser le sien, et son regard, autrefois brûlant, semblait s'éteindre. Elle sentis alors couler sur ses pattes qui le retenaient, un liquide épais et chaud, qui descendait vers le sol. Cette sensation désagréable la fit revenir doucement à elle. Le scientifique, qui n'avait plus l'air d'un démon, perdait du sang en abondance. Il avait cessé de se débattre et elle le posa sur le coté avant de l'examiner. Son dos était percé de bris de verre en tout genre, et en jetant un coup d’œil aux alentour, Luna vit alors que bon nombre de fioles qui ornaient les bureaux étaient brisées, certaines étaient même ensanglantées. Se souvenant de son mouvement, elle se dit que l'avoir projeté sur les pieux avait du l'envoyer sur ces fioles, qui l'avaient empalé en se brisant. Au sol gisaient les restes de sa blouse, déchirée. Le début du combat semblait avoir totalement achevé le morceau de tissu qui s'était arraché et était tombé de son porteur.

La dame soupira. En se relevant, elle se rendit compte que ce sur quoi elle était tombée était le corps dans vie de l'autre poney. Elle jeta au pauvre type un regard de pitié et se tourna vers son agresseur qui continuait de se vider de son sang. Malgré qu'ils soient dans un hôpital, il n'y avait aucun moyen de stopper une telle hémorragie, d'autant que personne ne parviendrait à atteindre ce lieu à temps. Ses compétences en médecine était quasi nulles et l'était déplorable dans lequel était la licorne avant même l'arrivée de la princesse n'aidait pas. Elle chercha autour d'elle quelque chose qui pourrait l'aider, comme si une solution miracle l'attendait dans un coin de la pièce, mais tout ce qu'elle trouva fut des notes, écrites dans un autre style que celles lues plus tôt. Tout était griffonné, comme écris par un enfant ou d'une patte tremblante. Rien d'écrit n'était vraiment cohérent, mais elle cru saisir le sens du tout. La licorne avait tenté de faire se propager son produit dans les conduites d'aération de l’hôpital. La raison était floue, mais l'auteur semblait sur que cela éloignerais les monstres qui le suivaient depuis quelques mois. Plus le document continuait, et plus le style devenait flou et brouillon. Cela expliquait ensuite qu'il n'avait cessé d'augmenter les dosages de son produit, en ajoutant de plus en plus à chaque fois qu'il réalisait le mélange psychotrope car celui-ci finissait inévitablement par s'estomper après quelques temps. Visiblement, en plus d'avoir tué un de ses assistant, donc il ne faisant aucune mention dans les notes, il était responsable de la propagation du gaz. Luna n'était pas une scientifique, loin de là, mais elle se disait que sans personne pour reproduire le produit, le gaz finirait pas disparaitre dans l'air. La nom du projet revenait cependant assez souvent. Silence. Elle recollait les morceaux et ses yeux s'écarquillèrent alors. Le projet Silence était né de la volonté de la princesse de réveiller son ancien amant, Silent Dawn. Le père de Pandore était en effet atteint d'une maladie inconnue, mais qui l'avait plongé dans un profond coma dont aucun remède connu ne semblait pouvoir le tirer. Elle savait qu'aujourd'hui, Silent Dawn était dans une salle privée et gardée du plus grand hôpital de Concordia. De nombreux soigneurs et clercs avaient pour mission de le maintenir en vie grâce à divers sorts et il était nourri par des moyens médicaux. Luna avait toujours été incapable d'accepter la mort de Silent Dawn, et même si elle avait ordonné le lancement de recherches pour le réveiller, elle ne pensait pas qu'un jour ces recherches causeraient une telle catastrophe. Pour des raisons militaires, elle avait également toujours caché ces recherches, ne voulant pas que celles-ci ne puissent servir de moyen de pression à d'autres nations. Regroupant toutes ses informations, un sentiment puissant emplit le cœur de l'alicorne. Elle était en un sens coupable de ce qui était arrivé ici.

Vinrent alors aux oreilles de Luna le bruit d'un combat. Elle fit volte-face, retournant rapidement à l'entrée de la salle afin de retrouver le capitaine SuperNova. Celui-ci semblait avoir mis l'un des gardes hors d'état de nuire, mais il en restait encore d'autres. Le gaz avait beau se dissiper doucement, il était encore fort dans cette salle. Une idée lui vint alors. Elle s'avança vers le groupe, déployant ses ailes et grimaçant de douleur lorsqu'elle tendit le cou pour paraitre plus grande et majestueux. Elle tentait de sembler menaçante, sombre et immense. Si tout le monde voyait comme elle son entourage monstrueux, alors elle pourrait en jouer. Utilisant la voix royal de Canterlot, elle poussa un puissant
" DISPARAISSEZ! " qui fit vibrer les vitres tant sa voix était puissante. Si eux aussi voyaient un monstre, celui-ci avait de quoi leur faire peur. La princesse eut un petit sourire en coin, se sentant grande et puissante l'espace d'un instant... avant que son corps ne la rappelle à elle. Le saignement de son cou la rendait faible et elle s'affaissa au milieu de la salle, s'écroulant derrière Nova. Elle laissait donc à son capitaine le difficile travail d'en finir. Entre le sang perdu et le dernier combat, l'adrénaline était en train de se raréfier dans son corps. Elle se sentait fatiguée, épuisée même. Ses yeux était lourds, mais elle faisait de son mieux pour rester éveillée. Avec un dernier semblant de force, elle se redressa.

" C-Capitaine... Sortez nous de là... "

Au timbre de sa voix, il s'agissait plus d'un appel à l'aide que d'un ordre. Il fallait sortir et en finir avec cette histoire.

_____________________________________________
Night Mare or  Nightmare

~ : Présentation : Fiche Technique : ~

ARCANA, Secrétaire Lunaire
~ : Présentation ~ Thème ~ Battle Theme : ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   Sam 17 Oct - 4:06

Les quatre fous de l'autre côté de la porte n'y allaient pas de main morte, SuperNova devait forcer pour maintenir la porte close. Mine de rien, ils étaient costauds. Certains tapaient même sur la porte, emplissant la salle ainsi que les oreilles du Garde de bruits sourds. Continuant de peser de tout son poids sur la porte, il tira une drôle de tronche envoyant une hache ressortir de son côté du mur. C'était une des haches qui était installées en cas de nécessité, les rouges et grises. Qui se retrouvait juste devant les yeux du Gradé, qui faisait de grands yeux.

- T'est mal. Je crois qu'on peux dire que tu t'est fait niqué.

- Oh, mais fermes la veux-tu ?

La hache dans la porte fut retiré avant qu'un des subordonnés fous ne colle sa tête à la porte, regardant par l'entaille dans la porte. Étrangement, c'était des yeux semblables à ceux des chats que Nova vit. Des yeux roses, étrangement semblable à ceux de la Batpony Blanche qu'il avait vu en entrant des cet établissement fou. Sa sœur ? Dans une armure de garde ? Il n'eut pas le loisir de pousser sa réflexion plus loin que ça qu'un deuxième coup de hache transperça la porte, juste au dessus de sa tête, lui enlevant au passage quelques crins. Aussitôt plantée, aussitôt retirée, mais cette fois-ci, les quatre esprits déments poussèrent davantage la porte, jusqu'au moment ou l'un d'entre eux glissa et tomba, emportant un autre poney dans sa chute. Plus personne ne poussa contre la porte pendant quelques courtes secondes avant que quelques coups ne soient entendus. Puis plus rien. Le silence le plus total, mis à part la respiration du Capitaine.

- Ça sera pas aussi simple. Ce sont tes gardes pour rappelle, t'attends pas à ce qu'aussi peu les neutralises. A moins bien sûr qu'ils n'aient utilisés la hache, alors dans ce cas...

Restant un peu sur ses gardes, Nova se recula doucement de la porte, sans faire de bruit, avant de lentement l'ouvrir, entrebâillant cette dernière et ne laissant qu'une très mince ouverture, suffisamment grande tout de même pour voir un minimum de l'autre côté. Mauvaise idée, puisque la porte lui fut directement enfoncée dans le museau, le lui pétant sur le coup en le faisant un petit peu reculer en saignant. La porte ouverte en grand, le Batpony fut attiré par cette dernière avant qu'elle ne se referme. Sauf qu'il n'était pas dans le couloir enneigé. Le Lunariste se trouvait dans une grande étendue vide, noire, parsemée de multiples points blancs, désolée. Pas un seul souffle de vent ne se faisait sentir et aucun bruit n'était audible. Il était dans l'espace, et pourtant, il avait quelque chose sous les pattes ou il pouvait marcher. Et quelqu'un était devant lui, de dos. Avançant prudemment, toujours l'arme à la main, le Batpony Lunaire vit deux masses inertes sur le "sol", ainsi qu'une petite mare rouge en-dessous de chacun d'eux.

- Ils sont morts...

Cette petite remarque suffit à faire tourner la tête de la figure inconnue devant lui dans sa direction. C'était un poney en armure, enfin un poney, dîtes plutôt une Batpony rose et blanche. Elle fixa Nova une courte seconde, alors que celui-ci tâchait d'être le plus immobile possible. Aucune chance, au bout de quelques très petites secondes, la Pseudo-Frangine-Garde fonçât sur le Haut-Gradé en brandissant son pied de chaise habituel. SuperNova fit un pas de côté, laissant passer la Jument folle juste à côté sans risquer quoi que ce soit. Suivant cette dernière du regard, il dut faire un saut en arrière pour ne pas se prendre le coup de patte arrière qu'elle était en train de préparer.

- Baisses-toi !

Obéissant à l'ordre donné par son père, le Capitaine se baissa et évita ainsi de justesse un coup de hache destiné à lui couper très clairement la tête. Se retournant, il vit l'instrument de mort responsable du décès des deux poneys croisés à peine plus tôt. Nova envoya son arme taper contre le tranchant de la hache, essayant tant bien que mal de la faire partir, mais hélas pour lui sans succès. Jetant un rapide coup d’œil derrière lui, il dut cependant tout de même faire une roulade pour éviter le coup de la Batpony. Elle ne perdit pas une autre seconde et le plaqua au sol, sur le dos, en le fixant, flammes folles dansant dans ses yeux.

Le Poney de la Garde se débattit mais ne parvint pas à s'échapper de l'emprise de sa Fausse Sœur. C'est alors que cette dernière ouvrit la bouche d'un coup et la referma sur le cou. Le Capitaine cria de douleur tandis que celle qui lui servait de sœur lui perça la peau, faisant doucement couler le sang le long de son cou jusqu'au crins. L'hémoglobine coulait, lui réchauffant la nuque et l'odeur emplissant ses narines petit à petit. Agissant plus sur l'instinct qu'autre chose, Nova hésita une très courte seconde avant de céder sous la force de la morsure. Dans un grognement, il se mit lui aussi à mordre dans le cou de son assaillante, lui faisant arracher un cri grave de douleur. Étrange... Le Batpony commençait à doucement boire le sang de sa victime, ou tout du moins celui qui lui arrivait en bouche, mais ne s'arrêta pas de serrer pour autant. Il voulait la faire lâcher sous la douleur.

Se livrant à un douleur de qui mordrait le plus fort, ce fut finalement le Batpony Capitaine qui finit par gagner, sentant doucement les dents de son opposant se retirer alors que le goût du sang commençait à lui monter à la tête. Sans perdre une seule seconde, il lâcha le cou de son attaquant avant de lui asséner un violent coup de boule. Les deux étaient un peu sonnés, mais ce n'était pas un problème. Nova ne s'arrêta pas en si bon chemin et lui en donna un second, suivi d'un troisième. Finalement, le faux garde finit par partir en arrière. Il n'était pas inconscient bien évidemment, mais assez sonné pour ne plus être un danger le temps qu'une décision soit prise concernant ce lieu. L'illusion de la Sœur du Capitaine se dissipa aussi lentement, laissant apparaître le garde qu'il avait envoyés avant. Se relevant et se tournant doucement vers le dernier poney, celui qui avait la hache, il prit une grande inspiration. Il se replaça correctement, prenant correctement sa lame avant de fixer le quatrième poney.

- DISPARAISSEZ!

D'un seul coup, le dernier poney fixa quelque chose derrière le Capitaine et commença à paniquer. Il lâcha son arme dans la foulée avant de faire un pas en arrière, puis deux, avant de définitivement faire demi-tour et de foutre le camp. Nova avait lui, dut baisser les oreilles, se les plaquant sur le crâne, avant de se retourner et de fixer une Princesse Luna épuisée, mais auréolée de lumière. A croire qu'elle était l'apparition providentielle, apparaissant uniquement lorsque le besoin ou la nécessité s'en faisait sentir et qu'autre recours il n'y avais. Le Batpony resta un petit moment à ne rien dire ou faire, un peu abasourdi, tandis que le décor autour de lui redevenait doucement normaux. Mais finalement, l'Alicorne de la Nuit le fit sortir de ses pensées, lui suppliant presque de les faire sortir de la. Il secoua vivement la tête, pour s'éclaircir un peu les idées, avant de s'approcher de la Jument Lunaire et de lui servir de soutien pour l'aider à marcher.

- Oui Princesse...

Tout deux commencèrent à marcher, prenant cette fois-ci le chemin de la sortie, mais à un rythme ralenti. Très rapidement, tout redevint normal, signe que l'odeur hallucinatoire était en train de se dissiper peu à peu. Voilà enfin une bonne nouvelle ! Luna avait réussit à trouver la cause de ce fléau et y avait mis un terme, les choses allaient donc enfin pouvoir s'améliorer un peu ! Le plus urgent à faire intervenir seraient les soins, afin de soigner tout les blessés et d'éviter d'avantage de pertes. Et pour se faire soigner lui et la Dirigeante. Mais hélas, cette journée qui devait être à la base une simple journée de visite, s'était transformée en cauchemar. Trop d'innocents avaient été mis en danger à cause de ce gaz, certains d'entre eux avaient probablement trouvés la mort la dedans...

- Regardez-vous, vous êtes beau ! Luna qui en peux plus, à une vilaine morsure sur une épaule et a perdue pas mal de sang, qui en plus porte un morceau de son vêtement sur le pif. Et toi, qui a une morsure au cou, qui perds doucement ton sang et qui va finir dans le même état que notre Princesse. T'as la bouche pleine de sang en prime.

- Et sinon, tu veux pas foutre le camp ? C'est fini, y a plus de gaz ou presque.

- Je t'ai dit, ça sera pas aussi simple de me virer.

- ... J'attendrais.

Sur ces belles paroles, SuperNova et Luna étaient arrivés à l'entrée du centre médical. Un des gardes en faction ouvrit rapidement la porte avant d'enlever le tissu du museau de Luna et d'aider le Capitaine à transporter la Licorne ailée tout en demandant des tonnes de questions. Un autre garde partit aussitôt pour chercher des secours, tandis que la foule de curieux commençait à murmurer, inquiet. Ils ne savaient pas quoi penser en voyant la Princesse dans un état pareil. Il ne fallut que quelques courtes secondes pour trouver quelque à chose afin de calmer la foule et éviter un autre bordel.

- Je vous rassure, tout va bien ! L'incident de l'établissement qui se trouve juste la est réglé, mais je suis obligé de vous demander de prendre votre mal en patience, parce qu'il n'est hélas pas encore réutilisable. En ce qui concerne l'état de santé de notre Dirigeante, ne vous en faites pas. Elle va s'en tirer, elle a vue bien pire que je sache. Maintenant, si je peux me permettre de vous demander de rentrer chez vous, ça serait parfait. De cette façon les soins pourront circuler sans aucun problème.

Conformément à ses dires, voilà que les groupes de soins arrivaient pile à l'heure, les uns après les autres. Parfait ! Nova s'approcha des différents groupes d'arrivant, avant de rapidement expliquer la situation. Ces derniers se mirent immédiatement au travail, commençant d'abord par soigner Luna avant de ramener une civière. Une seconde fut ramenée pour le Capitaine, mais il refusa. Ce qui l'inquiétais le plus, c'était l'état de santé de la Dirigeante Lunariste. Après tout, elle avait été prête à se sacrifier si cela permettait de sauver plus de civils. C'était, certes, une attention honorable, mais si elle se sacrifiait, le peuple aurait un mal fou à s'en remettre. Sans oublier qu'il faudrait quelqu'un pour prendre les reines du pouvoir à Concordia...

- Ça serait bête quand même, qu'elle y reste. Enfin, au moins elle est en sécurité maintenant. Au fait, j'étais sérieux quand je te disais de foncer hein. Prends donc un peu ton courage à deux pattes, à défaut d'autre chose, et fonce bordel !

SuperNova ne répondit pas, ne voulant pas passer pour un fou aux yeux de tout le monde. De toute façon, Matgar ne tarderait pas à partir, comme toutes les illusions d'ailleurs. Et les équipes de secours venaient tout juste d'entrer dans l'hôpital. Sur cette journée, le Capitaine de la Garde avait perdu deux poneys... Il allait donc devoir faire quelque chose qu'il n'allait très certainement pas apprécier : visiter les familles en personne pour leur porter la mauvaise nouvelle. Voilà qui promettait...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Agonie (PV: SuperNova)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] Agonie (PV: SuperNova)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Quête] Agonie (PV: SuperNova)
» L'amour de ma vie m'aime (nan sans blague? x) ) (pv: Nuage de l'Agonie)
» Douce Agonie [Finie] || Validée
» Faustine > Hurle à l'agonie de la lumière
» Rentrée d'une chasse /Petite Agonie/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Van Hoovers-
Sauter vers: