Avatar : 200*400 max

Partagez
 

 [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Reine Chrysalis
Reine Chrysalis
Changeling Swarm

Messages : 870
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 34
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue215/480[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (215/480)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyVen 18 Sep - 2:59

Toutes les conditions étaient aujourd'hui réunies pour pouvoir atteindre le but que je désirais depuis quelques mois. Quel est t-il ? Très simple, vous allez vite deviner.

Certes mon clan n'avais plus fait parler de lui depuis un certain moment et je l'avoue, ne pas avoir mon nom cité dans un gros titre du journal me déplaisait assez car j'aime maintenant cette réputation de monstre sanguinaire que je détiens et savoir que les autres me respectent pour quelque chose. Mais ces temps-ci j'ai plus l'impression que mon nom est ternis qu'autre chose. Pourquoi ? Simplement parce que je n'aurais pas grandement agis ces derniers mois. Mais c'est ce qu'ils pensent, simplement, êtres faibles d'esprit.

N'ayant simplement que envoyés des espions un peu partout dans le monde afin d'avoir des informations sur tout ce qu'il pouvais se passer autour de moi, c'est hier que l'escadron d'infiltration spéciale nommée  " Gun Dogs " est revenue. Celle-ci étant chargée de toute la surveillance des quartiers connus de la célèbre Ottapaw, capitale diamond dog. Soit, ces merveilleux compagnons sont revenus avec les plans complet de la citée, l'ordre ayant été donné il y a maintenant quelques mois, je pouvais enfin attaquer cette capitale, empire économique du monde lunariste.

Comment allais-je m'y prendre ? Très simple, le plan avais été assez vite élaboré.
Et c'est aujourd'hui matin, après avoir appelé toutes mes escouades disponibles de raid que je vais l'expliquer. Le temps qu'ils arrivent, au moins, j'aurais peut-être le temps de prendre mon petit déjeuner en revoyant deux-trois détails.


Une heure plus tard


Tout le monde était maintenant présent, neuf-heures du matin sur une belle journée ensoleillée comme jamais nous en avons le droit dans les marécages, cela fait bien plaisir. La météo avais annoncé beau temps sur tout le territoire changeling tout comme lunariste, c'est donc avec joie que nous allons pouvoir profiter de tout cela pour combattre sans crainte d'une pluie torrentiel ennuyante ou autre cataclysme qui pourrais s'abattre sur nous afin de ralentir notre course. Le tout était vraiment parfait.

Dredgion, Destroyer, Valkyria, Ironclad, mes fidèles gardes royaux sont les premiers présent, comme a leurs habitudes. Ironclad en train d'affuter son arme, Valkyria se préparant a l'arrivée d'une certaine mage qu'elle adore ennuyer, me demandant des nouvelles d'elle comme a sa fâcheuse habitude. Destroyer occuper a méditer sur ce qu'il allais probablement défoncer comme crâne et Dredgion, heureux, souriant comme le dernier des demeurés. Malgré la machine de guerre qu'il est, hors combat, je me demande sérieusement a quoi il peut penser quand je le vois niais comme il est actuellement, posé sur sa chaise. Mais soit.

Je pris alors place sur une chaise, au préalable déjà tirée pour m'installer, attendant alors dans cette énorme salle du conseil de guerre, grande table ronde avec la carte du monde en son milieu. Valkyria s'approcha alors de moi afin de discuter rapidement de ses dernières aventures dont elle avais pour habitude de glaner afin que je sache les derniers ragots du coin. Elle me raconta sa fabuleuse aventure incluant débauche sexuelle et alcool avec la mage solitaire qui est dans mon armée.  Bizarrement, je n'écoutais que d'une oreille, ne voulant vraiment savoir les détails alors qu'elle s'amusais a me les raconter si je puis dire en profondeur.

Le reste du conseil entra alors a ce moment, Tempo, Weiss, Trixie et enfin les quelques chefs d'armées a qui j'allais devoir donner les ordres spéciaux.
Me levant alors, grande et puissante que je suis, je souriais a grandes dents, prenant voix assurée mais aussi ferme.

~ " Mes enfants. Nous sommes reunis en ce jour afin de lancer une nouvelle attaque. La dernière fois que je vous ai rassemblés dans ce contexte, c'était afin de nous lancer sur la capitale gryphone. Mais cette fois-ci, je vous le dis. C'est la capitale économique Diamond Dog que nous allons attaquer. Cette ville est une réelle position stratégique pour nous, en terme d'argent, bien sur. "

Je voyais déjà au loin certains visages de garde écarquiller les yeux peut-être d’inquiétude mais pour d'autres aussi de joie afin de pouvoir enfin bouger quelque part. Regardant bien tout mes sujets, toujours souriante.

~ " Le plan sera très simple. Nous allons avec une esquade de quatres, rentrer dans la ville vers dix-neuf, vingt-heures quand le soleil commence a se coucher, déguisés, nous faisant alors passer pour un groupe d'aventurier en demande de repos dans une auberge. Cette petite escouade sera composée de moi-même, le barde Tempo qui soutiendra ce groupe d'attaque, Weiss qui sera la pour assurer les soins et la grande mage Trixie, afin d'assurer aux dégâts a mes cotés. "

Les voyant alors me regarder tous, prêt ou non, se questionnant sur la suite du plan, toujours les dents apparentes, je continuais alors mon discours.

~ " Nous serons donc tous déguisés mais armés prêt a en découdre. Je me changerais moi-même dans une forme plus convenable afin de bel et bien passer pour un groupe basique. Tempo et Weiss, faites ce que vous désirez, vous n'êtes pas grandement connus. Trixie par contre, je te demanderais de couvrir au moins ton visage, du moins qu'on ne le reconnaisse pas. Dans un sens ta renommée pourrais nous trahir sur ce point. "

~ " Pour répondre d'avance aux questions, nous prendront une calèche qui partira pour la ville la haut et nous ferrons passer pour des lunaristes, ce sera bien plus simple, tout se passera bien. Il suffit juste de se faire passer pour un groupe banal donc nous mangeront sur place et attendront la phase deux du plan. "

Je me levais alors, soufflant des naseaux, tapant du sabot sur la table désignant plusieurs endroits de la ville d'Ottapaw, dont les entrée nord-est, nord-ouest, sud-est et sud-ouest de la capitale. reprenant voix en montrant l'entrée a chaque fois que je la cite, j'ordonna donc assez rapidement a mes gardes la suite du plan.

~ " La phase deux sera très simple. Valkyria se chargera du groupe nord-ouest. Dredgion du groupe nord-est. Destroyer du sud-est et Ironclad du sud-ouest. Vers vingt heure, vous allez prendre ici deux zeppelins qui vous déposeront au sud et au nord de la ville afin que sur place vous vous séparez pour pouvoir prendre la ville s'assaut avec vos troupes aux portes assignées. Je préviens, vous serez a peu prêt dropés tous a deux kilomètres de la ville afin d'éviter que vous soyez repérés dans les airs. Le zeppelin nord prendra un petit détour afin de ne pas se faire repérer non plus par la ville. C'est donc vers minuit, quand la lune sera a son plus haut point que vous attaquerez. Afin que tout le monde soit bien prêt et mis en place. Vous entrerez donc dans la ville de toute part, faisant le plus gros bordel monstre que vous n'ayez jamais fait. De notre coté, nous, quand l'alarme sonnera, nous commenceront le carnage a l'intérieur de la ville, profitant de la panique générale pour abattre les généraux sur place. "

Me relevant alors tête haute, fixant tout le monde d'un regard de glace.

~ " Est-ce que le plan est bien compris ? Si oui, rompez, équipez vous, préparez vous et soyez a vos postes a l'heure ! Les royaux, je vous laisse décider des escouades que vous allez prendre, partagez juste vous bien équitablement. Les trois qui doivent me suivre, restez encore quelques minutes, je vous pris. "

Tous alors partirent dans un grondement de pas, les gardes royaux amusés de la situation étaient déja en train de se disputer les escouades sauf une qui semblais faire les yeux doux et un clin d'oeil même a la mage bleutée. Décidément.

Une fois tout le brouhaha fini, après ce grand fracas, j'invita tout le monde a venir prêt de la table, expliquant alors les détails de notre plan.

~ " Bien. Cette fois-ci, les détails de notre plan. Nous allons donc, comme je l'ai dis, prendre une calèche qui démarrera d'ici afin de nous ammener dans la ville que nous allons prendre d'assaut. Passez bien tous au généraliste afin d'obtenir un sac d'aventurier, le vendeur est déja au courent et vous a préparés a tous des sacs différents, un peu usés et salis afin de rendre plus véridique encore la chose. Oubliez pas de prendre vos armes avec et vos armures, bien entendu. Pour information, si l'on nous questionne, nous sommes la compagnie de la nuit souveraine, en quête de fortune et revenons d'un caveau de mort-vivant que nous avons du nettoyer non loin de la ville de . Le caveau était simple vu notre niveau. Il est actuellement dix-heures. Notre calèche démarre vers quatorze heures afin d'arriver la haut vers dix-huit heures. Je prévoirais dans mon sac quelques gemmes afin d'y faire croire que c'est le trésor de l'endroit et que nous sommes simplement venus les vendre sur place, si quelqu'un viendrais a nous suivre. J'espère que tout est compris. "

Regardant alors le groupe qui semblais boire mes paroles alors que la grande mage ne donnais lieu a aucune expression sur son visage quand a l'idée du plan que j'avais échafaudé, je continuais quand même a en divulguer la suite.

~ " Le mot d'ordre une fois l'attaque lancée, sera l’unité. Notre groupe ne dois en aucun cas se séparer. Vous avez tout de même carte blanche pour vous lâcher mais faites attention aux sorts de zone. Tempo, Weiss, vous allez devoir nous soutenir Trixie et moi. Et ce même si elle le refuse. "

Prenant alors encore quelques instant de pause afin de pouvoir répondre aux diverses questions rapport au plan, une fois que toutes les modalités furent expliquées, je refrappa du sabot la table afin d'ordonner a tous de rompre et de se préparer.

J'avais moi-même certaines choses a régler avant de pouvoir partir au front.


Trois heures et demi plus tard.


Le temps était maintenant venu. Ayant rassemblé toutes mes affaires, j'était maintenant affublée de mon harnois en plaque que j'avais pour habitude de porter, accompagné de ma fidèle grosse hache a deux mains que je ne lacherais pour rien au monde. Un sac a dos comprenant quelques affaires comme un peu de nourriture, une gourde, deux torches, quelques parchemins, une paillasse un peu salie, une bourse de pièce et une seconde bourse remplie de gemmes diverses. Mais aussi a ma ceinture, j'avais pris le temps d'y accrocher ma hache a une main ainsi que mon écu qui trainais en bandoulière qui semblais pendre légèrement sur le coté de mon flanc.

Déja assise dans la calèche qui devais nous emmener, j'avais revêtue déja l'apparence souhaitée. Celle d'une licorne un peu plus bourue que la normale, de couleur rosée, dont les crains sont un duo de violet de mauve, les traits un peu brutaux.

Note rapide, je porte pas l'armure sur l'image mais la mienne!:
 

Attendant donc les autres qui arrivèrent au fur et a mesure, je continuais a expliquer plus en détail le plan sur les questions qui arrivèrent au fur et a mesure. J'en profita aussi rapidement quand au moment du départ, qu'il fallais a tous qu'ils se trouvent un nom temporaire si ils le souhaiterent pour éviter une prime dans les territoires lunaristes. Après tout, c'était de leurs choix. Je précisa le mien rapidement qui était ' Whirling Spinel ' afin que l'on évite bien sur de faire la grosse connerie de m'appeler Chrysalis en pleine taverne, ce qui provoquerais bien des regards a ma vision.

Une fois la calèche en route, ce ne fut que discutions simples qui s'en donnais a cœur joie. Dormant pour la part sur la moitié de trajet, j'avais pris quand même l'initiative de parler avec tous pendant une bonne heure sur des sujets divers dont ils voulaient en aborder les questions, me donnant dans un sens a coeur joie a me mêler au peuple normalement, sans me faire craindre parce que je suis la terrible reine d'habitude. Les autres semblaient plus enclin bizarrement a me parler plus... normalement. Serais-ce l'apparence, réellement ?


Quatre heures plus tard.


Le soleil commence a doucement se coucher doucement, le temps semblais lentement se rafraîchir et le ciel se couvrir légèrement. La calèche arrivais a la porte sud-ouest et me réveillant doucement a l'arrêt de celle-ci, je fit mine d'un merci a celui qui tenais les rênes, lui lançant alors une pièce pendant que les autres descendaient.

Je pris alors les rennes du groupe, marchant vers la grande porte gardée alors, souriante et accompagnée, le garde me demanda rapidement le pourquoi de la venue. Montrant alors le petit sac de gemme, fière de ma personne, j'expliquais rapidement que l'histoire inventée sur le caveau, et la venue dans cette ville pour la vente de ces précieuses gemmes.
Les diamonds dogs, avares de pierres ne cherchèrent donc pas plus a l'histoire et nous laissèrent tous passer, demandant alors de ne pas créer de troubles.. Si seulement le corniaud savais ce qui l'attends.

C'est donc pendant une bonne heure que nous voguons dans les divers marchés de la ville afin d'y vendre les pierres a un tailleur mais aussi afin d'acheter deux-trois breloques que chaquns désirais pour son petit chez-soi, m'attardant moi même sur certaines pièces de carillons dont j'appréciais tant le bruit dans la brèche.

Et c'est vers vingt-heure que nous entrions tous dans l'auberge, plus ou moins située dans le milieu de la ville, répondant au nom de ' L'auberge Inn ', un endroit assez paisible, ou peu de monde semblais fréquenter ces jours-ci, fort heureusement. Demandant une chambre alors pour quatre, le tenancier nous la tendit avec un fort bon sourire et c'est par la suite avec empressement que nous déposions tous nos affaires dans la chambre. Sous mon ordre rapide, dans la chambre, je précisais que c'était a moi d'offrir le repas mais que la bière ne coulerais pas a flot. Précisant que juste un verre était bon mais plus, c'était mort.

Descendant par la suite après avoir balancés toutes nos affaires sur un lit, fermant la porte a clef, nous avons donc comme le plan l'ordonnais, pris un géant repas afin de bien fêter notre retour victorieux de cette soit-disant quête et du profit fait.
Chaqun put manger a sa faim, et c'est après un bon repas et discution de deux heures que le groupe et moi-même sommes retournés dans la chambre a attendre que le temps opportun arrive. Demandant a tous d'attendre dans le silence, c'est enfermant la porte derrière moi que nous étions a quatre dans la chambre, dans le noir, ne disant mot dans le cas ou quelqu'un écouterais derrière une porte ou un mur.


Deux heures plus tard.


Les tambours de guerre résonnais a chaque porte de la ville, les tambours changelings. Regardant par la fenêtre qui donnais vers la porte nord-est, voyant de la fumée qui commençais a s’échapper de plusieurs habitations, c'est a ce moment que des pas de course sur le parquet se firent entendre dans l'auberge alors que le tenancier semblais réveiller tout les groupes qui pourrais aider a la défense de la ville. J'ouvrais alors la porte, toujours déguisée afin d'écouter ce que le tenancier avais a dire, petite hache dans le sabot, la cachant.

~ " C'est horrible ! Aidez nous, les changelings attaquent ! Aidez a défendre la ville s'il vous...

N'ayant même pas pu terminer sa phrase, le pauvre bougre était déja en train de s'étouffer dans son propre sang, écarquillant les yeux a la vue de ma hache qui venait de se planter dans sa cage thoracique. C'est en souriant que je lui lachais une phrase précisant que j'était déja au courent alors qu'il sombrais d'une traite dans l'inconscient de la mort.

J'extirpais ma hache du cadavre rapidement avant de me retourner, reprennant mon apparence originale, les dents pointues en apparence ainsi qu'un regard des plus froids, voulant la violence a tout prix, désireuse d'avoir du sang qui coule, rigolant telle une démente c'est avec l'un des tons les plus glacial que je pris parole, montrant alors une toute autre personne a ceux qui m'ont pas encore connus jusque aujourd'hui en combat.

~ " Mes enfants. C'est l'heure du massacre. QUE LE SANG COULE A FLOT ! QUE LA VILLE SOIT NOTRE ! "

C'est a ce moment que mon groupe se mit a avancer vers la sortie afin de se rendre dehors, dans les rues en proie aux flammes et la a violence.

Et cela ne fait que commencer...

_____________________________________________
Thème de combat

My Innermost Apocalypse

Enmity of the Dark Lord
Revenir en haut Aller en bas
https://equestrianations.forumgratuit.be
Tempo
Tempo

Messages : 139
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Zèbre
Niveau: 20
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue132/200[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (132/200)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptySam 19 Sep - 9:41


Pour une fois, Tempo était chez lui. Revenu à The Breach depuis peu, il ne se sentait pas si mal dans sa nouvelle demeure. Peu après avoir avoir finit son petit déjeuner, aux alentours de huit heures, probablement un peu plus, on vient frapper à sa porte. Le jeune zèbre resta tout surpris. Il n'attendait pas de visite, il ne savait même pas ce qu'il allait faire de sa journée. Naïvement, l'idée que cela pu être en rapport avec l'armée, qu'il avait intégré depuis peu ne le traversa pas. C'est un changeling qu'il découvrit derrière sa porte, mais pas un simple changeling non, c'était un messager royal. Il se prépara rapidement, emportant son sac avec son djembé, enfilant une petite cape bleue assez élégante.

Arrivant à la salle du conseil de guerre, la nervosité de Tempo était perceptible. Ainsi, l'heure arrivait. L'heure de l'attaque. L'heure d'être utile à sa nation adoptive, celle qui l'avait recueilli, lui avait fourni un toit. L'heure aussi de prouver sa fidélité à la Reine Chrysalis, à qui il vouait déjà un profond respet et une grande admiration. A ses côtés se trouvaient des poneys dans le même cas que lui. Il remarqua un certain nombre de changelings à fière allure, mais ce qui attira son attention immédiatement, ce fut les autres. Ceux qui comme lui n'étaient pas des changelings, n'étaient donc probablement pas nés au sein de Changeling Swarm. C'était deux juments, une pégase et une licorne. La première était blanche comme neige et ne semblait guère très âgée. On aurait dit un petit ange, si on excluait ses yeux rouges rubis. La seconde, Tempo n'eut pas de mal à la reconnaître. Il avait entendu parlé de la bleutée qui avait rejoins les rangs de la Reine, la grande et puissance Trixie, mage de renom. Il se sentait un peu intimidé par cette belle dame, dont il n'ignorait pas les faits d'armes. En revanche, il se sentit tout de suite proche de la petite blanche, qui avait ce même air innocent que lui.

Lorsque la petite troupe rentra, ils furent accueillis par la dirigeante, à l'air aussi terrible que sublime. Elle était entourée de ses gardes royaux, que le barde avait déjà eu l'occasion de rencontrer brièvement. On ne peut pas vraiment dire que Tempo se sentait vraiment à sa place au milieu de ces loups. Destroyer le mettait mal à l'aise, il sentait bien que c'était une véritable brute. Avec un sourire carnassier, celui du prédateur, la dirigeante prit la parole. Cependant, cette voix assurée appelant tous ces combattants "mes enfants" ne manquait pas de rendre aveugle le zèbre, qui ne vit pas son air conquérant. Evidemment, Tempo se doutait bien qu'ils n'étaient pas tous réunis ainsi pour rien, qu'il y avait une bonne raison... Que c'était forcément pour lancer une attaque, ou pour se défendre... Mais malgré tout, il se sentait surpris. Exactement comme quand on apprend qu'un dépressif qui menaçait de se tuer chaque jour s'est suicidé. Tempo resta hébété, regardant la changeling avec ses grands yeux bleus. Elle expliqua ensuite le plan. Ainsi, la pégase aux yeux de rubis se nommait Weiss. Le barde ne put s'empêcher de lui jeter un coup d'oeil à l'évocation de leurs noms. Tous deux étaient mis dans le même panier, peu connus, à se demander un peu ce qu'ils foutaient là.

Lorsque Chrysalis sur un vocabulaire militaire et sur le ton le plus normal du monde parla "d'abattre les généraux sur place", un frémissement parcouru l'échine de Tempo. Et oui, le temps de l'enfance et l'innocence est révolu, petit Tempouille, la guerre est là et que tu es au cœur du Maelstrom. Il ne fut pas non plus insensible à ce regard de glace. Mais il relativisa les choses en repensant à leur entretien dans la chambre de la dirigeante, où ils buvaient du thé avec des petits gâteaux. De plus, cela rassurait plutôt le zèbre de rester avec elle, plutôt que de partir avec un escadron. Il la connaissait, ils avaient longuement parlés, n'est-ce pas ?

Écoutant attentivement leur reine, il grava dans sa mémoire toutes ces informations. Tout s'éclaircit lorsqu'elle parla de soutenir Trixie et elle. Cette fameuse Weiss devait être la clerc de soin dont il avait entendu parlé, elle avait une petite renommée l'air de rien. Ce plan allait bien au barde, devoir rester en groupe signifiait qu'il allait être protégé et n'aurait qu'à dispenser ses buffs et ses soins. Accompagné de cette puissance changeling, d'une mage de renommée mondiale et de cette clerc de soin, il ne risquait rien... Enfin presque rien. Dans tous les cas, il n'aurait probablement pas à se salir les sabots. Mais là encore, Tempo ne réalisait pas vraiment ce qui l'attendait.

Le barde obéit aux ordres, ne se souciant pas vraiment du futur. Ce qui importait, c'était le présent. Pas le passé, pas le futur, juste le présent. De plus, ce n'était pas un froussard. Il récupéra un sac d'aventurier, sac en bandoulière qui lui permettait de jouer de son djembé en se déplaçant, à croire que tout avait été prévu. Il prépara ses affaires, enfilant notamment une chemise de maille, n'ayant pas la carrure pour porter une côte de maille. Il prit également sa rapière, qu'il maniait de mieux en mieux à force d'entraînement et qu'il portait à sa ceinture. Dans son sac, il rajouta quelques vivres et broutilles. Il enfila également par-dessus son "armure" une tunique en tissu sombre dotée d'une capuche. Cela lui semblait relativement de mauvais goût pour un membre d'une troupe d'aventuriers venant faire commerce d'être affublé de cette chemise de maille, en pleine ville.

L'heure fatidique arriva, il rejoignit le groupe qui continuait de fignoler son plan. Tempo donna également son nom de substitution, préférant rester relativement anonyme en ces territoires, demandant à ce qu'on l'appelle "Dusty Sonnet". Une fois dans la calèche, l'atmosphère était plutôt détendue, extrêmement éloignée de celle du conseil de guerre. La reine prit même le temps de discuter avec chacun d'entre eux pendant un bon moment, ce qui permit à Tempo de se détendre un peu, mais aussi de faire part de ses craintes. Son interlocutrice se montra rassurante, mais aussi très claire, il n'avait qu'à les aider et tous se passerait bien. Malgré tout, le jeune zèbre n'osa pas lui parler d'un sujet le préoccupant : Le meurtre de civils innocents. Tout au long de leur discussion, la changeling se montra sûre d'elle, oscillant entre la tendresse d'une mère pour sa nation, et la chef de guerre qu'elle était. Son charisme ne manqua pas de faire mouche, puisque Tempo se sentait maintenant plein de courage, prêt à tout affronter ! De plus, il faut dire ce qui est, l'apparence revêtue par la dirigeante la rendait bien plus abordable. Le barde discuta également un peu avec Weiss Gift, cherchant à un peu mieux la connaître. Il passa pas mal de temps à dormir, il souhaitait être parfaitement reposé pour ce qui l'attendait. Son sommeil fut sans rêve, c'était ce genre de sommeil qu'ont ceux qui n'ont pas l'esprit tranquille, restant sur le qui-vive, se réveillant au moindre bruit sortant de l'ordinaire.

La troupe rentra sans problème dans la ville. Ça y est, ils y étaient. Tempo ne pouvait plus faire marche arrière. Lorsqu'il repassera ces portes à nouveau, il ne sera probablement plus ce Tempo qui protégeait sa petite sœur, offrait ses victuailles à un solariste, discutait paisiblement avec un pledgien. Peut-être n'aurait il même plus rien à voir avec l'ami que 'Cat avait laissé. C'était bizarre de s'intégrer à cette ville qui lui était totalement inconnue avec autant de facilité. Jolie petite bourgade pleine de magasins, cette troupe qui semblait des plus ordinaires et se fondait dans le paysage faisait ses emplettes. Un joli petit carnet recouvert de cuir fit fondre le zèbre, qui déboursa quelques pièces, se raccrochant plus que jamais à ces frivolités. Puis ils mangèrent à l'auberge, prenant des forces pour la bataille qui allait suivre. Ceci dit, le jeune zèbre n'abusa pas non plus, ne voulant pas avoir des problèmes de digestion dans un moment crucial. Un moment où il risquerait sa vie pour mettre fin à celle des autres.

Ce qui fut réellement difficile pour le barde, ce fut l'attente dans le noir. Dans le silence. Il se plaça tout près de Weiss, voulant avoir une présence à côté de lui, ne pas se sentir seul. Il tremblait un peu. Fermant les yeux, il laissa ses pensées vagabonder, tentant du mieux qu'il pouvait de s'auto-convaincre que ce qu'il allait faire était bon, que cela permettrait aux changelings de progresser, que ces ressources économiques seront plus profitables à la reine qu'à tous ces diamonds dogs avares et obsédés par les gemmes. Il faisait du mieux qu'il pouvait pour se calmer, pour se voiler la face.

Les tambours de guerre commencèrent à résonner, c'était ceux de Changeling Swarm. Les siens. Ceux pour qui il allait se battre. Il savait déjà ce qu'il allait faire, tout était prévu, quels buffs il allait lancer. Le jeune barde n'avait qu'à suivre son plan, rester calme, et surtout soutenir Trixie et Chrysalis, quoi qu'il advienne. C'était simple pourtant. Tempo vit sa reine, sous la forme de cette licorne sucrée avec son joli rose de gâteau à la fraise, se diriger devant la porte. Paniqué, l'aubergiste rentra. Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, pas le temps de dire ses derniers mots. La hache de la reine, cette douce reine aimante de ses enfants, était plantée dans sa cage thoracique. Ca pissait le sang. Le zèbre se sentit défaillir. Jamais, il n'aurait cru capable de ça cette dame qui l'avait accueilli dans sa chambre, sans même une armure sur ses épaules, l'air exténuée... Elle l'avait tué, avec un sang froid à vous glacer l'âme. Elle s'était même permise une pointe d'humour. Pour elle, c'était la routine. Pour Tempo, c'était un véritable choc. Rigolante, affichant à nouveau ses dents de loup, ou plutôt de chat qui compte bien jouer un peu avec sa proie, respirant la violence, les désirs de s'abreuver de sang.

Le jeune zèbre passa devant le cadavre de l'aubergiste. Il aurait aimé vomir, comme pour se prouver à lui-même qu'il était dégoûté de tout cela, qu'il n'était pas comme cette reine, reine en qui il avait placé sa confiance, sa vie, qu'il avait cru différente... D'une certaine manière, il se sentait trahi. Pourtant, jamais le jeune zèbre avait bien vu son attirail monstrueux dans sa chambre. Il avait bien vu son sourire carnassier. Il savait bien qu'elle était réputée pour ta cruauté et son habilité à la guerre. Le seul traître ici, c'était lui. Lui et lui seul. Il s'était trahis lui-même en choisissant de se voiler la face. Il se rappela de Scaredy Cat, qui lui disait qu'il fallait devenir fort maintenant. S'il avait ouvert les yeux plus tôt, il aurait compris. Ce constat, à présent, le barde le faisait, avec douleur. Passant donc à côté de ce cadavre, sans vomir, choisissant de jeter un regard dessus, mais qu'il détourna bien vite, il sortit de l'auberge avec ses compagnons. Tempo avait trahis sa famille, avait trahis les solaristes, avait trahis Strange Star. Avait trahis sa propre personne. Peut-être était il temps d'arrêter. Quoi qu'il se passe, il ne trahirait pas Changeling Swarm. Du moins, le poney avait ces glorieuses pensées en ayant vu un mort, qu'en serait il quand il verra une masse informe de cadavres à ces pieds ?

Tout en sortant de l'auberge, il exécuta son plan initial. Rien ne devait perturber le plan initial. Il devait se concentrer dessus, oublier l'horreur qu'il venait de voir. Jouant de son instrument, il lança un sort d'Endurance sur lui. La magie emplissait sa tête, tout lui semblait bien plus facile, comme s'il avait un pouvoir infini. Cette sensation de puissante n'était qu'illusion, puisqu'elle ne lui permettrait pas de lancer autant de sorts qu'il le souhaite ou d'augmenter son pouvoir. Mais il devrait pouvoir tout de même envoyer deux fois plus de sorts durant un bon laps de temps. Une fois dehors, le barde ne manqua pas de repérer la panique générale, mais choisit de se concentrer uniquement sur ce qu'il faisait. Restant d'abord à proximité de la grande et puissante Trixie, il doubla sa puissance pour autant de temps qu'il le pouvait, jouant un de ces airs préférés, oscillant entre le mysticisme et les battements frénétiques. Puis, ignorant toujours ce qu'il se passait autour de lui, tout à sa tâche, entièrement dévoué à son plan, il se rapprocha de Chrysalis, restant derrière elle pour ne pas la gêner et rester protégé, et joua un rythme endiablé, digne des tambours de guerre qui résonnaient au loin, doublant la force de sa majesté, là encore pour la durée maximale dont il était capable.

_____________________________________________



Dessin de Holy Slay

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! 831507Temposignarecadr
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Gift
Weiss Gift
Changeling Swarm

Messages : 220
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 16
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue130/160[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (130/160)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyDim 20 Sep - 17:54

Weiss se trouvait dans une petite maison de The Breach que lui a prêtait un ami médecin qui lui avait demandé de la remplacé pour ses consultations de la veille afin de pouvoir prendre un jour de repos. Evidement le pégase ne put refuser une telle demande, cela lui permit de mieux comprendre l’anatomie des changelings qui ne lui était pas encore familier.
C’était donc le petit matin quand on frappait à la porte de la maison, un changeling avec des habits de messager royal se trouvait maintenant dans l’encadrement de la porte, ce dernier lui transmettait alors la missive de la part de la reine Chrysalis, lui intimant l’ordre de se rendre sur le champ au château pour une réunion importante.

Sur le moment, notre pégase pensait que le message était pour l’occupant habituel de la demeure et répondit donc naturellement au messager que le médecin n’était pas présent aujourd’hui, mais le messager lui fit comprendre que cela lui était adressé à elle et non à la personne qu’elle remplaçait.
C’était donc avec une petite appréhension que Weiss se rendit avec le messager au château avec seulement de quoi prendre des notes, ne sachant pas véritablement de quoi il en retournait, même si le changeling avait surement dû lui en parlé, aussi bien que beaucoup de questions lui traversait l’esprit.

Il fut rapidement arrivé en volant, c’était l’avantage d’être une pégase, il était encore tôt dans la matinée car peu de boutique étaient ouvertes. Une fois sur place, elle entrât dans la salle du conseil de guerre en compagnie d’un zèbre et d’une licorne ainsi que divers personnalités locaux. Autour de la table se trouvent déjà les plus grands généraux de la reine Chrysalis et cette dernière qui attendait plus que leurs arrivées.
Tout le monde fini de s’installé autour de l’immense table ronde avec en son centre une carte du monde, le dirigeante se leva de toute sa hauteur, un sourire des plus charmants avant de prendre la parole, Weiss n’a pas l’air véritablement impressionné par tout le monde réuni ici, en faites, elle prend pas mal de note sur son calepin depuis son arrivé, même avant que la reine ne prennent la parole, surement des notes pour sa thèse que le bon fond des changelings.

Malgré tout, elle écoutait avec attention les paroles de la personne l’ayant demandé ici, surtout lorsqu’elle prononçât les mots : « MES ENFANTS » qui fit avoir à la pégase un sourire encore plus grand car cela la réjouit d’entendre de tel propos. La Changelings Swarn allait attaquer les terres lunaristes et plus précisément la ville d’Ottapaw.
Par la suite, le reine changeling dévoilait son plan simple, mais surement efficace, il allait faire entrée un groupe de quatre personnes dans la citée en fin de journée en se fessant passé pour un groupe d’aventurier venu cherché le repos dans l’une des auberges.

Très rapidement ensuite, elle annonçât la composition du groupe qui compte : Tempo, le zèbre barde pour le soutient, sa majesté Chrysalis sous le couvert d’un déguisement, Trixie, une licorne mage qui semblerait être pas mal connut à travers Equestria, pour les dégâts physique et matériel, et pour finir notre pégase blanche pour les soins.

Punaise, sa parle de guerre, de mort et autres choses dans ce genre là, mais Weiss semble ne pas vraiment s’en soucier, pourtant elle est contre la violence de base, pourquoi ne réagit-elle pas plus que cela.

Weiss continuait de boire les paroles de Chrysalis en regardant régulièrement le reste de l’assistance et en notant sur son carnet, comme si le spectacle qui se passait devant elle était normal, bon après, c’était peut-être vrai, après tout elle a vécus pendant longtemps avec un gang de voleur, ce genre de réunion devait être monnaie courante.
Au bout de quelques minutes d’explication sur le gros du plan, une partie de ses gardes et généraux partirent dans un brouhaha se préparait alors que la reine invitait les membres se son escouade à se rapprocher d’elle, afin d’expliqué plus en détail ce qu’ils allaient faire sur place.

Je vous passe les détails du plan car il est classique, déguisement, pénétration de la ville ennemi et carnage depuis l’intérieur, le tout en restant groupé.

Une fois les explications finit et que la reine les congédiât avec un rendez-vous, Weiss de rendit sur le champ vers le généraliste. Ce dernier lui donna un sac spécial pour les pégases, afin de ne pas être gênée avec lorsqu’il vole. Dans le sac il n’y avait pas grand-chose afin de laisser un maximum de place pour leurs propres affaires.
Weiss rentrât donc chez son ami qui était lui aussi de retour, ce dernier lui demanda si elle allait faire partie des escouades qui se préparaient pour la guerre, la nouvelle avait déjà fait le tour de la ville au vu des préparatifs en cours.

Il fut surpris d’apprendre que oui, mais elle le rassurait en ajoutant que si elle y allait, c’était uniquement dans le but de connaitre plus les changelings et de protéger la reine Chrysalis. Cette dernière lui rappelait le chef de la bande de voleur dont elle avait fait partir pendant des années. De plus, ce serait une occasion en or de tester ses pouvoirs de clerc en situation d’urgence.

Son ami n’était pas convaincu, mais il l’aidait à faire son sac en le remplissant avec diverses potions, des bandelettes, des cataplasmes de tout type et de deux dagues, celles de Weiss et celle de son ami, il avait lourdement insisté pour que la pégase la prenne.
Par la suite ce fut le défilé dans le cabinet, pas mal de personnes qu’elle avait aider par le passé son venu la voir avant son départ, certain lui donne même quelques choses pour la protégé en voyant que la pégase n’avait pas d’armure : une veste en cuire épais qui lui colle au corps presque jusqu’à sa marque de beauté et le long de ses pattes antérieur, un plastron fin en argent et quatre bottines tressés de cuir et de fers assez léger.
Toutes ses attentions font versé une larme à Weiss qui leurs promet de revenir entière.

Les préparatifs prirent pas mal de temps et ce fut donc à tire d’ailles que Weiss se rendit au point de rendez-vous. La reine Chrysalis était déjà présente sous l’apparence d’une licorne répondant au nom de Whirling Spinel. Pour sa part, Weiss ne prit pas de surnom, contrairement au zèbre. Une fois le groupe complet, tous partirent dans la calèche qui les amenas en fin de soirée dans la ville d’Ottawa, durant le voyage, la pégase put parler de tout et de rien avec la dirigeante, le zèbre et la licorne, avant de finir par sombré dans un profond sommeil vers la fin, histoire d’être un minimum reposé pour la bataille.

Le plan se passait sans accro, les gardes de la ville les laissaient passé dans soucis à la vue des pierres précieuses, avant de rejoindre l’auberge, le groupe put acheter ce qu’il souhaitait. Weiss ne prit seulement quelques ingrédients pour faire quelques potions supplémentaires ou à action immédiate.
A l’auberge, l’ambiance fut détendue, un repas gargantuesque fut servir avec ordre de ne pas boire plus d’un verre d’alcool, mais comme Weiss n’aimait pas cela, elle ne but que du jus de pomme et de l’eau, par contre, elle ne se gênât pas pour manger à sa faim.

Après ce fut l’attente du coup d’envoie, Weiss était du côté de la fenêtre à observé le nuit qui tombé et la vie nocturne s’installé dans la ville des Diamonds Dogs, alors qu’à côté d’elle, le zèbre semblait nerveux. Ce fut alors que les premiers bruits des attaques se font entendre alors que l’aubergiste lève à un part un ses pensionnaires. Weiss était déjà de bout, les yeux fermés, se préparent à passé à l’action, elle connait cette tension, elle ne l’avait pas ressentie depuis la séparation du gang.

Lorsque la porte de leur chambre s’ouvrit, se fut le son d’os brisé qui envahi ses oreilles et lui donna un frisson, alors que la reine Chrysalis reprit sa forme originelle après avoir enlevé sa hache du corps du malheureux qui lui servi de fourreau temporaire. Weiss ouvrit les yeux au moment où la chef de l’escouade ordonna que le sang coule et que la ville soit sienne.

La pégase passe en volant au dessus du corps, sans y posé un seul regard, comme si cela ne l’atteint pas, pourtant au fond d’elle, on doit entendre le hurlement de désespoir, mais Weiss avait décidé d’aider la reine dans sa tâche, comme elle fit dans le temps avec sa troupe de voleur, même si cela était bien plus violent que pour eux.
Suivant ses compagnons de combat, Weiss se concentra et touchât du sabot le zèbre, la licorne et la dirigeante, recevant une petite croix chacun, augmentant ainsi leurs résistances au coup physique.

Une fois dehors, c’était l’enfer que le pégase avait comme spectacle, malgré des larmes qui coulaient sur ses joues, son visage restait concentré sur son groupe et les choses qui se passait autour, prête à s’envolé pour laissé le champ libre pour les combats ou à foncé sur ses coéquipiers pour les soignée.
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
Rising Starling
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue72/80[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (72/80)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyMar 22 Sep - 9:07

De mon retour des terres chaotiques, j'ai appris une chose. Les dirigeants de chaque clan ne sont que de vil crapule ne cherchant qu'à dominer, tuer, gouverner. Seul Luna me semblait juste dans tout ça, je n'avais encore jamais assisté à une attaque de sa part... Mais crotte! Que je hais les dirigeants de ce monde! J'avais donc fais le chemin en volant, une petite trotte en effet, mais le jeu en valait la chandelle. Mais... Ma ville natale me réservait une surprise de taille... Des feux, du sang, des cris et des larmes en abondance... Je survolais discrètement tout cela, avec des hauts de cœur, le visage dénué de joie. Je parvins à esquiver quelques flèches, mais une de ces dernières, trouva bon de m'écorcher le flanc droit en ratant mon aile... Je pleurais, j'espère juste que cette cicatrice ne se verra pas...

J'atteint finalement mon but, qui fut d'immédiatement alerter les plus hauts placés, même si bon nombre de personne devait l'avoir fait avant moi. Et comme me le prouvais les grandes portes du château, où c'était entassé bon nombre de poney, jument et diamond dog frappaient à la porte, suivit de cris de désespoir... Sommes nous si impuissant? Avons vraiment aucune force..? Des larmes plein le museau, je me préparais à fuir loin de tout ça... Mais quelque chose me ramena à la réalité... Des pleurs plus aigus que les autres dans le coin d'une ruelle... Des enfants... Vraiment... Dans la folie de la guerre, nous oublions le plus important, les générations futurs. Tout cela m'écœure... Faire vivre des enfants dans ces circonstances. Les batailles, le sang, toute chose inconnu pour leur petite innocence. Je ne pouvais pas les laisser là. Peut être que cette idée causera ma perte mais, sauver le plus de gosse possible était quelque chose d'important.

J'eu d'abord l'idée de les rassembler tous dans une cave d'une maison, comme moi lors de mon passé. Mais, trop de danger, trop de flamme ou autre. Je me demandais maintenant que faire en ayant rejoins les enfants qui pleurent. Je les rassurais comme je peux, l'un vint me faire un câlin. Ses larmes se mélangeant aux miennes, une autre pouliche le suivit, plus méfiante. Câlinant ensuite le premier poulain. Avec un amour que je ne comprenais pas directement, mais après un instant, le tilt avait eu lieu. Un frère et sa soeur... Je ne pouvais plus tenir, je semblais sauvage, attrapant les deux gosse le plus vite possible sur mon dos, survolant la ville entière, cherchant un échappatoire à tout cela. J'avais cependant oublié une information capitale dans tout ça, je n'avais rien pour me protéger, et le poids des deux petits me ralentissaient... Et, le pire arriva. Je n'avais aucun signe respectif des deux clans, quand je vis une dizaine de flèche voler sur moi de l'est et de l'ouest. J'écarquillé les yeux, alors que deux flèches lunaristes se plantèrent dans mon flanc, et une flèche changeling toucha mon aile. Sous la douleur je fis un crash sur le sol. Protégeant les enfants entre mes pattes. Par chance, si je peux le dire, je tombais plutôt bien. Aucune flèches ne s'enfonçaient plus que cela. Les petits pleuraient à chaudes larmes. Je regardais aux alentours, j'avais atterrit en plein milieu de tout ça, au centre, près d'une pégase, me ressemblant étrangement. Je croisais son regard, les yeux entrouverts j'apercevais son collier ressemblant aux miens.

- " Weiss?..."

Je ne pouvais toujours pas bouger, mais je pris mon ocarina jouant une mélodie plutôt calme et douce, Children Of Night. Provoquant une fatigue forcée chez les poulains, qui, vu leur faible résistance, s'endormirent, devant mes yeux et mon visage qui sans le vouloir, paraissait souriant. Mais j'étais tout aussi faible. Je lâchais ma tête, me perdant le visage dans la bataille. Ces flèches ne me tueraient pas, c'était juste ma prison. Je vis juste à nouveau le visage de la pégase blanche.

- " Si près du but..."

Je m'endormis lentement, me laissant paraitre mort, le sang que j'avais étalé sans le vouloir sur mon corps et sur les enfants améliorait cette impression. Mais nous ne dormions juste, même si mon sommeil ressemblait plus à un coma.

La guerre... Chose ce rapprochant plus du génocide, où personne n'est en sécurité, même certain changelings se frappaient de loin par erreur, sans penser aux déguisements de leurs confrère. Je ne veux pas vivre dans un monde où je n'ais rien à protéger. Je verrais tout ça plus tard... Si quelqu'un me soigne, ou que je me réveille près d'un tas de cadavre, ma ruse de passer pour mort ayant marché. Je verrais tout ça bientôt, si je me réveille...
Revenir en haut Aller en bas
Trixie Lulamoon
Trixie Lulamoon
Changeling Swarm

Messages : 258
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue40/380[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (40/380)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyMar 22 Sep - 19:45



« Un nouvel espoir ~ »

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! 344494109258safeanimatedtrixieimagemacrochallengeaccepted




A

ux premières lueurs de l’aube, la sorcière reçue visite. Une fortuite entreprise justifiait sa miséricorde. Là, au palier de sa demeure, l’azure licorne toisait l’impudent. Ainsi donc, sa majesté lui avait envoyé un héraut. Le bellâtre la désirait enjouer à gagner la cité royale. Elle n’avait fort à faire. Et si la balade en valait la chandelle, alors elle s’y adorerait, soufflait-elle. Certes elle avait la robe impeccable, le crin soyeux et éclatant; mais elle n’avait passé une douce nuit. Une fois encore, d’épouvantables hantises s’étaient jouées d’elle, l’éprouvant au-delà du tolérable. Ces cernes en pouvaient témoigner, bien que masquer avec habilité. C’est bien lasse et frêle qu’elle prenait sa suite. Son antre se condamnait, sa belle panoplie elle endossait. Sa coiffe avalait sa figure, voilant dès lors sa fatigue grandiose. Ses lèvres étranglaient quelques vocalises disgracieuses. Naguère encore, la sordide reine ne l’eut mandée qu’une fois, à l’orée d’une bagatelle l’ayant assez ennuyée.

La Lulamoon avait grand mal à cogiter, ses pensées s’en retrouvaient noyées. Son bon guide trouva la balade agréable. Le silence régnant, il avait dont tout loisir d’apprécier la sérénité du grand marais. Une légère brise lui prodiguait délicate attention. Ces caresses la ravivaient, l’amenant à émerger. Au détour d’une étale, sa panse se régale. C’est sans vergogne qu’elle savourait cette saveur fruitée. Le tout bien maniéré, mais au museau et à la barde du brave messager. Il en avait les prunelles écarquillées, sans doute ignorant des faveurs d’une cité. Tramplevania la belle lui accordait l’immunité, et des redevances foncières on l’exonérait. L’ironie voulait dont, qu’elle n’invoque la dette ni lacère les recettes. Que de privilèges, se disait-on. Des égards faisant d’elle, le pilier d’une grande paix. A vrai dire, nul n’osait s’y frotter, comme troubler cette sérénité. La cité l’avait accepté. Et tandis qu’un commerçant narrait cela à l’ignorant, elle s’évadait à ses yeux. L’on saluait l’azurée.

Là voilà revigorée. Son fougueux compagnon lui revenait, plus hâtif qu’essoufflé. La sorcière avait les traits délicats, sans doute apaisée d’une nuit passée. Il se navra hélas qu’elle ne souffle mot. Car il était de ces admirateurs, buvant ses paroles et raffolant de ses prestations. La bleutée méditait cette journée, la balade l’avait satisfaite. Mais sa seigneurie la mandait auprès d’elle. Sans doute dans l’espoir qu’elle lui ramène la victoire. Trixie n’avait que faire de la guerre. Bien que sanguinaire, la sorcière avait d’autres ambitions. Rédemption et rébellion n’étaient à l’ordre du jour. Seule lui trottait la vision des flammes au faux-bourg. Mais ses funestes desseins pouvaient attendre. Une douceur s’eut gravée à ses lèvres, berçant son avancée aux ténèbres. La belle bleue espérait dont briser la couronne, qu’une belle mauve se prosterne devant elle. Et que croyait-il, à l’admirer, si éclatante, si inquiétante ? L’ignare guidait ce destructeur vers un avenir de malheur.

Une douce pensée l’enivrait. Celle d’une sanglante virée, où elle pouvait trouver cette odieuse violacée. Le périple s’achevait, ses sabots n’étaient souillés. Tout était parfait. La ruche se dessinait à ses prunelles. Certes elle lui préférait sa paisible cité, mais elle devait avouer qu’elle était attrayante. Sans doute s’y produirait-elle à l’avenir. Les fastes de la capitale n’eurent guère le temps de l’envoûter, la voilà déjà arrivée. Sur le palier de l’entrée, un brave garde saluait sa dame. Dénigrant ces petites gens, la bleutée s’insurgeait en cette demeure, le château de Chrysalis. Un silence pesant flottait dans l’air, si délectable qu’il évoquait la quiétude des ténèbres. Délicate atmosphère qu’elle savourait en cette heure. Parvenue au lieudit, la chambre des maudits, elle trouvait siège à sa mesure. Ses prunelles étaient si lasses de la retrouver, cette méprisable créature, si laide et butée. Ainsi dont, elle n’accordait nul crédit à cette donzelle, sans doute émoustillée, derrière son sourire carnassier.

Leurs dernières retrouvailles ne s’avérèrent si fortuites. La Lulamoon en vomissait d’aventure le souvenir. Elle sentait à ses abords des regards se poser, ils avaient tort. Etait-elle si désirée, si enviée ? La fable des amants de l’ombre pouvait embraser ces haut-gradés, qu’elle n’en avait que faire; elle l’ignorait du reste. Elle espérait juste ne l’avoir au train, histoire qu’elle ne périsse en chemin. Et tandis que découlait le discours, si longuet si passionné, sa figure semblait voilée. Elle semblait adorer cette posture, la donnant plus songeuse qu’autre chose, voir mystérieuse. Si la proie du chaos pouvait la divertir, les suppliques de sa majesté l’ennuyaient. Elle ne pouvait exhausser tant de faveurs, si dégradantes, si affligeantes. Aussi n’alla-t-elle protester, son mutisme trahissait sa nervosité. Le seul fait de savoir la laide rousse ailleurs, l’apaisait. Hélas, à la mascarade elle se pliait. Et es dernières palabres ne l’eurent guère enchanté, nul n’aurait à lui porter assistance.

Soudain on congédiait l’assemblée, la bleutée s’en était allée. Loin d’elle l’idée d’aller retrouver une beauté, elle s’aventura juste en ce dédale fortifié. La pénombre des allées l’apaisait, la clarté des meurtrières l’aveuglait, voilà qui rythmait l’errance. Douce balade intimant à la danse, comme au chant. La sorcière se déhanchait alors, susurrant d’une voix d’or, cet aria empli de majesté. Une présence s’insurgeait à ses abords, redoublant l’hymne enchanté. La superbe chimère semblait rêve éveillé. Le ballet s’achevait, une douceur aux lèvres gravées. Une espérance lui trottait, l’embrasait; celle de l’humilier. Et tandis que s’évanouit le doux spectre violacé, la bleutée s’évadait en d’autres allées. D’abord évanouie dans l’air, appelant le silence à régner, elle surgit du néant et revenait en lumière. Là elle dénigrait des trognes médusées et éberluées. Son excursion ne pouvait attendre. Elle avait à vrai dire, fort à faire, et guère le temps de lambiner. Aussi se pavanait-elle, si fière, si belle.

L’affaire fut si paisible, si sereine, qu’elle évacuait toute pensée pénible. Au détour d’une étale elle ravit de beaux fruits, et à l’orée d’une belle fontaine elle s’assit. A la voir, cette splendeur étrangère, les masses s’attroupèrent. Nombre lui mandaient un simple feuillet. Chose qu’elle ne savait dénigrer. Aussi daigna-t-elle le leur accorder. Et d’une plume au néant évadée, elle signait ces quelques papiers. Puis elle se dressait en véritable bipède, dominant alors cette jeune plèbe. Sa verve envoûtait ces écervelés, sa gestuelle semblait adulée, son art les émoustiller. La prestidigitatrice émerveilla l’adorable assemblée, à qui elle dévoilait sa maitrise d’arcanes modelés. Elle maniait à loisir l’éclair ondulant et rugissant, semblant reptile habile. Comme la nuée de lucioles muée en de plaisantes cabrioles. La bleutée savait dont façonner ce qu’elle désirait, sa fabuleuse réalité. En ces heures sombres, son seul réconfort résidait en ces festivités. C’est de tout cœur qu’elle s’y adonnait.

Une fois le spectacle achevé, elle congédiait son public, dans l’idée de se reposer. Elle avait d’envie de s’isoler, et de sceller ses prunelles. Ses sabots parvinrent au cortège de sa majesté. Nul crédit ne lui était adressé, nul égard ne lui était retourné. L’azurée s’eut drapé d’une cape d’ombrage, pensé présent de cette grande casse-pied. Son rubis lui demeurait, à demi discret, sans doute mérité. Elle s’insurgeait en la carriole, trouvant repos au sein de l’obscurité.
« Trixie préfère son mutisme à ces bêtises. » Eut-elle susurré, d’un ton bien morne, si las. Elle ne semblait guère enjouée. La reine la devait ménager. Là voilà qui dénigrait la communauté, prenant ses aises à côté. Puis elle somnolait, succombant après un temps. Parvenue au lieudit, l’escouade abusa la milice. La sorcière foulait d’aventure la terre, plus taciturne que jamais, sa figure aux ténèbres résidait. Rien n’aurait su la trahir, et le mystère de sa personne en fit trésahir. Dans l’ombre des bons vivants, elle patientait.

Hélas pour elle, le festin si grandiose soit-il, ne su l’embraser. Et l’onde fétide la rebutait. De l’eau fraiche l’avait désaltérée, comme de maigres mets l’avaient rassasiée. Elle fila se coucher, une violacée l’avait tant tiraillée, qu’elle cogitait à en être frustrée. Ainsi fit-elle bravade à sa dame, mandant d’être figé en l’obscurité. Mais elle s’ennuyait tant, et avait grande envie de trouver sa chère détestée. Le silence vint à régner, elle somnolait d’aventure. Soudain, le chaos s’emparait d’une cité. L’éveil de la belle semblait si paisible, si serein. Elle rejoignait les festivités. La bleutée s’avança en l’allée, puis elle toisait l’astre nocturne. De chatoyantes étincelles dansaient à sa corne, d’un pourpre ballet elles s’unirent à son sommet. Et la sorcière crachait l’arcane. Ainsi s’exaltait son ardente suivante, bien humble éclaireur fusant dans la noirceur. Une flammèche en ascension, un signal en perdition. L’éphémère rougeoyante allait sans tarder, dégringoler d’une amante. Le règne des ombres ne la pouvait tolérer, mais elle n’alla l’avaler.

Le sortilège avait d’ingénieux, qu’il pouvait intimer au ralliement à l’écart. Mais nulle troupe ne la gagnerait. Diviser pour mieux régner, ou bien éviscérer, se dit-elle. Nul doute que sa majesté saurait de quoi il retournait, une stratégie signée Trixie. L’armée lunariste allait dont se morceler d’aventure. La bleutée fabulait ce dont-il adviendrait. Elle avait grand foi qu’une certaine violacée parvienne à la démasquer. A vrai dire, pas un ignorait quelle terrible mange elle était. Cette facétie l’a trahi. Du reste, nul autre qu’elle n’avait encore dévoilé pareil sortilège. Naguère encore, ses pairs préféraient voir imploser l’orbe éclatante, et déchirer le manteau de la nuit. A sons sens, l’ironie du traquenard se voulait grandiose. Et tels des lépidoptères happés au brasier, ses proies la gagneraient avant de succomber. Sa perfide luciole allait choir des cieux, en douceur telle une plume, avec légèreté. Et si sa dulcinée ne lui parvenait, alors la licorne embraserait cette cité. Elle dénigrait l’emplumé d’à côté.




Sortilège utilisé et notes diverses :
 
Crédit: Cali' in Epicode

_____________________________________________
« The Great and Powerful Trixie always wins in the end ! »
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! 235726plop
> War Skin <> Dark Skin <> Epic Spell <
Revenir en haut Aller en bas
Obscur Luck
Obscur Luck
Lunar Republic

Messages : 112
Age : 24

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 14
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue44/140[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (44/140)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyLun 28 Sep - 22:00

J'avais été très surpris par l'attaque des changelings. Qui aurait pu penser à ça? Une attaque en plein milieu de notre territoire.

Cela avait commencé tard dans la nuit… Je travaillais calmement puis les premiers signes de l'attaque apparurent. Les tambours de guerre… puis des projectiles s'écrasant contre des bâtiments dévastant la magnifique architecture de cette ville.
J’étais alors sorti du bureau des archives où je cherchais quelques informations sur des babioles magiques vendues il y a peu.

Heureusement je voyageais avec mon armure qui était restée dans ma chambre un étage au-dessus, une fois enfilée je pris une longue-vue et observa la situation. Des centaines de changelings étaient agglutinés aux portes de la ville ou volaient dans le ciel. Je n’étais pas sûr, mais je cru voir des ennemis voler, chargé de lourd rocher afin de les faire tomber et bombarder les bâtiments et défenseurs, alors que la garde assaillait de s’organiser, repousser les assaillants ou encore sonner l’alarme. Sur ce point, je pouvais les aider avant de rejoindre le combat.

Je pris ma lame et partit à tire d’aile droit sur le clocher installé en haut pour attraper la corde et tirer d’un coup sec dessus. “Dang~”, la cloche résonna  dans la ville à rythme soutenu. Chaque coup semblait cogner dans ma tête et menaçait de me donner la migraine. Me forçant rapidement à arrêter ce massacre auditif.

Je sortis du palais et put constater avec horreur que la panique régnait, des poneys courrait dans tous les sens cherchant un abri de fortune dans une ville en proie aux flammes. Heureusement tout n’était pas perdu, l’horrible son des tambours de guerre changeling était écrasé par la mélodie des cloches qui ce propageait de clocher en clocher, sombre musique de la guerre et d’appel aux armes pour protéger sa famille.

Ainsi je vis sortir de nombreuse maison des poneys en tenue de combat, chacun de ces soldats était prêt à donner sa vie pour défendre sa famille.

Je suivis alors la direction d'un groupe de gardes qui semblait se diriger vers la porte nord-est. Il était hors de question que je ne défende pas une ville et ses habitants. À mon sens si des innocents tombaient dans les pattes des changelings c’était pire que s’ils finissaient esclaves de Sombra.

Je me mis à parcourir les rues dévastées d'Ottapaw évitant la foule et fauchant même un changeling qui s'était écrasé devant moi après une de leur fameuse attaque en bombardement. C'est au détour d'une rue que j'aperçus un garde tenant un parchemin dans une sacoche.

*Ha? Un messager! Il doit avoir des nouvelles importantes!*

Je l'interrompis dans sa folle course.

Une seconde toi! Passe-moi ce message.

Il essaya de me contourner pour continuer son chemin, mais je me fis plus présent. Il semblait clairement à la limite de paniquer ce qui contrastait avec mon calme habituel.

*encore un qui a été remmené en ligne arrière pour qu'il ne devienne pas fou.... Ce n'est pas bête...*

Laissez-moi passer! J'ai un rapport urgent pour le palais! Geignit-il.

J'ai dit passe moi ça! Je lui pris le parchemin de force et l'ouvris sous ses yeux éberluer alors que je lui sortait quelque règles que seul des lunariste pouvais connaître avant de terminer ma phrase comme celà. et de toute manière, je suis en quelque sorte du palais. Je me mis enfin à lire les quelques lignes écrites à la va-vite. Alors qu'il regardait derrière moi le palais qui n'était pas si loin, une centaine de mètres à peine.

*Ho bord**. Ce n’est pas bon du tout ça…*

La situation semblait critique, le lieutenant qui tenait la porte Nord-est indiquait que la situation était grave. La porte tenait, mais ce n'était pas gagné… Il conseillait de faire évacuer la ville, de plus un groupe pro changeling aurait été vu par quelques pégases qui survolaient la ville.

*Bon… Je sais ce qu'il me reste à faire…*

Je mis le parchemin dans une poche et pris le garde-messager avec moi.

Viens! On va faire sortir tous les civiles de cet enfer!

Il me suivit soulagé de ne pas retourner au front qui semblait être l'enfer sur Equestria. Chaque soldat que nous croisions était réquisitionner pour diriger les civils vers le palais excepter les gardes diamond dog qui venait nous aider. Un tunnel de sortie d'urgence avait jadis été créé dans les souterrains. Mais il fallait le dégager. D'où les chiens. Ils pourraient creuser et protéger les civiles qui affluaient déjà vers le palais où se trouvait leur unique chance de fuir.

*Bon le plus dur… garder la foule sous contrôle…* je dit ses quelques mots avant de voir s'élever au loin dans les airs une sorte d'étincelle lumineuse. Était-ce une demande d'aide? Je ne le savais pas et cela me fit grimacer.

J'aurais volontiers été voir ça, mais j'avais suffisamment à gérer, une foule de poneys n'était en temps normal pas facile, mais dans un siège c'était limite un exploit. Heureusement des membres du palais sortirent en vinrent guider les réfugiés, les rassurant du mieux qu'ils pouvaient alors que le tunnel commençait à peine à être dégagé.

Tout autour de nous des soldats scrutaient le ciel muni d'arc, prêt à abattre tout changelings s'approchant de trop près alors que d'autres maintenaient le calme en essayant de surveiller les rues, la ville restait à nous, mais pour combien de temps encore..?

Edit+résumer:
 

_____________________________________________
Je suis  un batpony dissident parfois


Mon OC Attention il est grand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Slicker Shift
Slicker Shift
Lunar Republic

Messages : 301
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 17
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue12/170[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (12/170)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyMer 30 Sep - 1:24




HellDive


Un toit était le meilleur endroit pour commencer une nuit. Pouvoir contempler les étoiles à l'instant où elles commencent à scintiller dans le ciel nocturne procure un sentiment de paix difficilement égalable. L'astre diurne s'élevait pour surveiller d'une œil bienveillant le peuple lunariste qui glissait doucement dans le sommeil. La plupart des honnêtes gens ne profitaient pas du spectacle d'un levé de lune, préférant réserver leur énergie pour la journée. Mais Shift lui vivait de nuit, et profiterait de la quiétude de celle-ci pour admirer la voute céleste. Laissant s'égrainer les heures, il resta allongé sur le dos, les sabots sous la nuque pour rendre les tuiles moins inconfortables.
Il resta ainsi longtemps, appréciant ces rares moments de calme qu'offrait sa vie de mercenaire à leur juste valeur; jusqu'à ce qu'un son discordant dont il ignorait l'origine brise la silence qui régnait sur la ville endormie. Lointain, il commença étouffé par la distance. Mais il s'amplifia rapidement alors qu'il s'approchait, et le voleur finit par l'identifier: il s'agissait du grondement des tambours de guerre. Le son semblait venir de toutes les directions à la fois, et l'étalon réalisa que des feux s'allumaient autour de la ville, éclairant les bannières verdâtres des armées changelings. La capitale canine était encerclée par les rangs serrés des guerriers insectoïdes. Ils marchaient vers les portes; certains s'envolaient et remplissaient la nuit du vrombissement de leurs ailes, bien audible malgré le tonnerre des tambours.

Slicker se releva précipitamment, tirant son corps engourdi du léger état de torpeur dans lequel il était. Il ignorait quoi faire, mais ne pouvait pas rester assis là sans agir. La ville risquait d'être mise à feu et à sang avant le levé du jour. L'attaque était fulgurante et la garde n'y était pas préparée.
Cette situation ne manquait pas de lui rappeler les Badlands. Il avait toujours regretté de ne pas avoir été chez lui lors de cette terrible nuit, celle où on lui avait arraché le seul lieu qu'il considérait alors comme un foyer. Même si il savait qu'il n'aurait pas été en mesure de sauver ses camarades de leurs meurtriers, il se disait que l'hécatombe aurait pût être évité si ils avaient tous fuit. Fuir n'est pas une preuve de lâcheté: c'est une preuve de volonté. La volonté de ne pas abandonner, de survivre pour revenir plus fort, plutôt que de se laisser mourir sans rien accomplir. Bien entendu, la fulgurance et la violence de l'attaque ne l'aurait pas permis. Mais la situation était différente aujourd'hui: il s'agissait d'une conquête et non d'une extermination. Les enjeux étaient différents; et même si la forme était semblable, l'issue n'était pas encore décidée.
Le tocsin retenti, et bientôt les rues s'emplirent d'une foule paniquée. Certains gardes tentaient désespérément de maintenir un semblant d'ordre, d'autres gagnaient les remparts pour défendre leur foyer. Le siège commençait, et l'enfer allait bientôt déferler sur eux.

Courant sur le toit où il avait passé le début de la nuit, Shift se dirigea vers le palais. Il pourrait ainsi aider les autorités à effectuer l'évacuation. Les toits étaient proches dans cette partie de la ville, permettant au voleur de sauter aisément de l'un à l'autre. Mais les rues s'élargissaient au fur et à mesure qu'il s'approchait du centre ville, et il serait bientôt forcé de redescendre sur le pavé.
Soudain, un intense éclat lumineux émana d'une avenue proche. Plus par surprise que par réflexe, Slicker s'immobilisa dans sa course. Une immense boule de feu s'éleva d'entre les bâtiments, droit vers le ciel, laissant échapper d'immenses gerbes d'étincelles durant son ascension. Elle projeta un halo rougeoyant sur la ville tel un astre malfaisant, chassant en grande partie les ombres sans toutefois offrir une visibilité aussi claire que le jour. Atterré par cette vision, Shift resta figé jusqu'à que la rumeur des premiers combats lui parvienne. Secouant la tête pour reprendre ses esprits, il s'approcha du bord du toit et s'accroupit, ne pouvant plus franchir la distance qui le séparait du suivant. Il enfila rapidement ses gantelets qui se trouvaient dans son sac, et sortie également une fine mais solide corde. Il s'en servit pour faire un nœud kamikaze autour d'une cheminée proche, et commença à descendre en rappel avec une facilité déconcertante. Une fois en bas, il n'eut qu'à secouer la corde pour qu'elle se détache d'elle même.
Il prit quelques instants pour la ranger dans son sac et vérifia que sa dague était facilement accessible, ayant aperçut les premiers changelings volants disparaitre derrière des bâtisses pour atterrir dans les rues. À pas de velours, il s'élança en direction du palais, passant d'ombre en ombre à chaque fois qu'il le pouvait. Il était encore loin du palais, et bien qu'il entende distinctement la foule paniquée, il ne croisa personne dans les ruelles qu'il empruntait. Il entendit également des bruits de combats beaucoup trop proches pour venir des remparts, et estima que l'affrontement se déroulait dans une rue adjacente, sûrement celle depuis laquelle avait été invoqué l'orbe rougeoyant. Préférant ne pas prendre le risque de se retrouver dans un coupe-gorge, il effectua un léger détour pour éviter cette zone. Finalement, il rejoignit la foule peu de temps avant d'atteindre son objectif, et se mit en quête d'un gradé parmi les gardes présents, jouant des codes pour s'approcher des portes.



_____________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://equestrianations.forumgratuit.be
Princesse Luna
Princesse Luna
Lunar Republic

Messages : 165
Age : 30

• Votre personnage •
Race: Alicorne
Niveau: 24
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue88/280[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (88/280)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptySam 3 Oct - 21:06

[Raid Changeling] Opération Hell Dive
Quand la Lune pleure du sang



[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Lunapost2


Les combats faisaient rage dans la ville. Luna elle-même avais été prise au dépourvu. Il fallait pourtant organiser une défense rapidement, et organiser la fuite des civils. Les premiers éclaireurs étaient formels, toutes les portes subissaient les assauts des Changelings, et seule l'ancienne voie minière sous la palais pouvait encore servir d’échappatoire. Cette information en tête, Luna demanda tout de même à être équipée de son armure de bataille. Même si elle devait assurer la survie d'un maximum de civils, il fallait prévoir le combat. Réquisitionnant deux domestiques, elle se prépara le plus rapidement possible. Son corps fut recouvert d'une cuirasse assez épaisse que Luna avait pour habitude de prendre au combat. Elle avait également des protections aux pattes, ainsi qu'au centre des ailes. Elle fut également équipée de son épée à la lame noire, qu'elle ne garderait probablement pas au fourreau bien longtemps, ainsi que son bouclier, frappé des armoiries de la Lunar Republic. Elle s'était ensuite précipitée aux portes du château. Puisqu'il s'agissait d'un assaut de Changelings, il fallait s'attendre à une certaine fourberie de leur part. Sombra était du genre à l'attaque frontale, Celestia à l'assaut dans les règles, et Discord n'était pas vraiment du genre à prévoir ses actions en avance. Cependant Luna savait Chrysalis capable de bassesses et il était donc nécessaire de prendre des mesures de sécurité accrues pour les non combattants.




Déployant ses ailes, Luna se jeta du balcon pour atteindre au plus vite la porte du château. De là, elle pouvait déjà voir et entendre. Partout dans la ville résonnaient les cris terrifiés, et le hurlements de douleurs. La fumée qui s'élevait de divers endroits se perdait dans le noir de la nuit. La lune était brillante et immense, offrant une lumière douce qui renforçait cette nuit cauchemardesque. La lune, aussi immense pouvait-elle sembler, était aussi impuissante que Luna. Son coeur se serra alors qu'elle regardait les flammes prendre dans la ville. Elle ne pourrait pas aider sur tout les fronts, et elle le savait, il fallait donc se concentrer sur le plus important. Une fois les civiles à l'abri, il faudra réagir en fonction de l'évolution de la situation. Avec un sourire, Luna essayait de remettre ses idées en place. Elle descendait doucement vers la porte principale du palais, se disant que pour le moment tout étais reclus aux portes, lorsqu'une boule de lumière s'éleva dans le ciel. Un sort d'une telle puissance était là pour causer des ravages. Il n'était pas question là de simple capture d'une zone. Ils détruisaient purement et simplement toute résistance potentielle. En plus de la panique que cela allait engendrer, le moral des troupes Lunaristes allaient en souffrir. Luna elle-même eut une boule qui se formait dans sa gorge en l'apercevant, sachant dès lors que l'ennemi était dans leurs murs. En plus de l'évacuation il allait falloir sévir. Même si cela ralentissait grandement la fuite, il fallait à tout prix éviter des loups dans la bergerie. Elle se posa alors devant le flot de civils qui fuyaient aussi vites qu'ils purent. Avec les larmes lui montant aux yeux en sachant que cela risquait la vie de beaucoup de ses concitoyens, elle ordonna la garde.


" Alignez les rescapés! Je veux que tout le monde soit fouillé! Aucune arme ne doit passer ces portes! Je veux également des patrouilles qui vérifient sous les vêtements. Assures vous de l'identité des citoyens. Allez chercher aux archives les noms de tout les habitants depuis le dernier recensement et vérifiez sous les capes et les capuches! "

Une partie des gardes commencèrent à suivre les ordres de leur dirigeante, l'un d'eux courant chercher les registres de la ville. Un sergent s'avança cependant vers la Princesse, la gorge nouée et le coeur lourd.

" P-Princesse... nous allons manquer de temps avec toutes ces vérifications... Il faudrait faire entrer un maximum de civils dans les tunnels sans quoi nous risquons de lourdes pertes lorsque le conflit nous atteindra... des pertes civiles! De plus une partie des poneys ici présents font partie des renforts... nous ne devrions pas rester mais partir sur le front pour aider aux portes! "

Luna avait pleinement conscience de cela. Moins de personnes au front signifiait un combat au portes plus difficile et aussi plus court. Et ces vérifications faisaient perdre d'avantage de temps, qui du coup manquerait cruellement. Mais il fallait bien agir. Faire quelque chose.

" Je suis consciente des risques, soldat... mais au delà de faire entrer plus de civils... C'est surtout moins d'ennemis que je désire voir entrer. Ce sont des Changelings, sans un minimum de vérification nous allons les faire suivre nos civils qui seront une proie facile loin des soldats... C'est un pari risqué... mais il faut bien prendre une décision. "

Son regard balaya alors les civils, qui commençaient à s'impatienter. Cependant la venue de leur princesse pour les assister semblait avoir calmé une bonne partie d'entre eux. De plus certains semblaient suivre le raisonnement de leur monarche. Luna ordonna à tous de retirer capes et manteaux. Il fallait que leur visages soient identifiables. Du coin de l'oeil elle remarqua un groupe, tête baissé et en armes. Des aventuriers, surement. Cependant l'une d'elle semblait porter une amulette qui lui disait vaguement quelque chose. Quand aux autres ils étaient inconnus au bataillon. Mais leurs armures et armes ne devaient pas passer ce point.

" Halte-là! Déposez vos armes ici, combattants et affichez vos visage à tous. Pour des raisons de sécurité nous devons limiter le passage vers le château. Aucune arme ne doit passer les portes et tout le monde doit s'identifier. Si vous êtes des mercenaires, vous pouvez aider à nous défendre contre nos agresseurs et serez payés rubis sur sabot. Sinon je suis au regret de vous demander de vous écarter et de laisser passer les citoyens en priorité. Etant plus habitués au combat, il parait normal de laisser votre place aux plus faibles. "

Ce message s'adressait à tout combattant dans la file grâce à la voix portante de la jument de la lune. Mais durant son speech, elle s'était approché de ce groupe qui semblait tout faire pour ne pas se faire voir. Celle à l'amulette lui semblait familière, et elle voulait en avoir le coeur net. Arrivée assez proche, tout fut plus clair. Même si elle ne le dit pas clairement elle avait reconnu quelqu'un mettant d'habitude tout ses efforts à l'oeuvre pour se faire remarquer. Trixie Lulamoon. Si elle tentait de se cacher ici, c'était qu'elle suivait les ordres. Dégainant son arme et bouclier à la patte, Luna fronça le regard.


" Vous... je vous reconnais... Trixie Lulamoon... Je suppose votre habitude de vous faire remarquer est la raison de cette attaque massive de tout à l'heure. Si ce sont les terres Lunaristes que vous voulez, il est possible d'en discuter si cela garantis la survie de leurs habitants. Alors bas les masques et discutons. "

_____________________________________________
Night Mare or  Nightmare
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Signature_Luna2
~ : Présentation : Fiche Technique : ~

ARCANA, Secrétaire Lunaire
~ : Présentation ~ Thème ~ Battle Theme : ~
Revenir en haut Aller en bas
Tempo
Tempo

Messages : 139
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Zèbre
Niveau: 20
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue132/200[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (132/200)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptySam 3 Oct - 23:10

La Reine se retourna soudainement vers Tempo, mais ce n'était pas lui qu'elle regardait, c'était un peu plus à droite, là d'où venait une explosion. Le coeur du zèbre battait la chamade, lui aussi s'était retourné. Il se sentait tout petit dans la pagaille générale. Le barde était originaire des Whitetail Woods, il ne connaissait pas ce genre d'agitation, de mouvements de masse. Il n'avait jamais été à un concert d'une star supra-connu, il n'avait jamais manifesté; il n'avait jamais connu la réalité de la guerre. Il n'a vraiment pas fait grand chose de sa vie, cet empoté. En  bref, le zèbré s'affolait légèrement à la vue de la situation.

Weiss était devant lui, avec quelques flèches dans le flanc... Ah non... Ce n'est pas elle, la jolie pégase se situait juste là, devant le poney blessé. Mais le joueur d'ocarina était son véritable sosie. C'était doux, comme musique, d'une beauté sublime au milieu des tambours de guerre. La créature blanche tâchetée de sang s'écroula. C'est à ce moment là que Tempo remarqua les deux poulains reposant à ses côtés. Les petits semblaient intacts, il avait probablement voulu les protéger. Mais le bougre n'était pas tombé au bon endroit. Ne bougeant pas, ne sachant absolument pas comment réagir, il se contenta d'observer bêtement sa dirigeante s'approcher du corps ensanglanté. Elle prenait son pouls. Peut-être le connaissait elle ? En fait, peut être pas... La terrible changeling se saisit du pégase, semblant dégoûté par cet être, avant de le laisser directement tomber au sol. Puis elle enfonça encore plus les flèches dans son corps. Avec le sourire. Et l'envoya bouler d'un coup de sabot, quelques mètres plus loin. Tempo regardait, emplit d'horreur et de fascination pour ce qu'i était en train de se passer. Les enfants pleuraient. Le zèbre ne savait pas quoi faire, il aurait voulu les consoler, mais il se savait responsable de leur malheur. Alors il ne fit rien, parce qu'il n'y avait rien à faire.

*Ces deux là ont peut-être perdu leurs parents par la faute de Changeling Swarm, ce n'est même pas sûr, mais combien y a t-il d'orphelins dans nos rangs à cause de soldats lunaristes ? Cette ville de Diamond Dogs regorge de richesses, grâce à son commerce, les enfants de la ruche mangeront à leur faim pendant des mois. Mais pourquoi je n'arrive pas à m'en rejouir ?*

Une superbe boule de feu illuminait le ciel. C'était  splendide, c'était un brin exagéré, c'était Trixie. La bleutée venait de signaler leur position, ce qui ne fera que semer un peu plus la confusion. Même le ciel était envahi. Mais quelle invasion... Cette lumière dans la voûte étoilée venait directement concurrencer la lune de sa beauté, venant perturber l'ordre des choses, le calme qui régnait au milieu des étoiles. Elles ont l'air ridicules maintenant, elles et leur mère, cette face d'une paleur cadavérique, qui ne sera bientôt plus qu'un fantôme qui quémandera un peu de pitié à son assaillant.

La cloche de la ville résonnait, les affaires sérieuses commençaient vraiment. Le barde se mit à jouer de son instrument, un rythme où les notes se bousculent, sur des tons graves, afin d'augmenter significativement la résistance de la clerc de soin. Est-ce qu'elle aussi, elle partageait ses doutes ? En tout cas, frêle comme elle était, elle avait besoin de protection. En plus, la belle les avait tous protégé, mais n'avait pas pensé à sa propre personne.

D'abord une boule de feu, ensuite toute l'armée. Les bourdonnements caractéristiques des changelings se faisaient entendre, le bruit de leurs ailes, on voyait leurs ombres dans la nuit. Les portes semblaient avoir cédées. Il n'y a qu'ici que le calme régnait encore, au centre d'Ottapaw.

Sa Majesté avait un plan. Le jeune zèbre continua donc de suivre sa maîtresse, gardant sa capuche, courant vers le palais aux côtés de ses compagnons d'infortune. Afin d'avoir les mouvements plus aisés, il rangea sa rapière, cachée par son manteau. Arrivé devant le palais, il ne put manquer de remarquer la Princesse Luna. Que faisait elle là ? Il était improbable qu'elle soit présente le jour de leur attaque dans cette ville, sa place est à Concordia après tout. Bien qu'elle portait une armure et vociférait les ordres, Tempo ne put s'empêcher de se faire la réflexion qu'il la croyait plus grande. Mais elle semblait doué d'une certaine éloquence, il voyait bien qu'elle arrivait à calmer la panique générale. Cependant, elle ne lui semblait clairement pas à la hauteur de la Reine Chrysalis. Probablement parce qu'il avait beaucoup trop d'estime pour elle, mais une peur palpable... Après avoir vu la cruauté dont elle pouvait faire preuve, toute la violence qu'elle contenait en elle... Il ne savait pas vraiment quoi en penser, s'il devrait se révolter, être dégoûté par son aspect impitoyable, rejeter la nation qui l'avait accueilli, ou s'il devait voir en elle une mère prête à tout pour protéger ses enfants, qui n'avait pas eu une vie facile et avait appris à vivre pour la ruche.

Mais ce dont il était sûr, c'est qu'elle ne ferait qu'une bouchée de cette petite princesse. Il remettait sa vie entre ses mains, il ne pouvait pas se permettre de douter d'elle. Sa confiance était aveugle. Il ne comprenait que maintenant ce dans quoi il s'était engagé. S'il trahissait un jour, il n'était pas sûr de rester longtemps un traître vivant.

L'alicorne remarqua cependant mademoiselle Lulamoon, ce qui allait rendre leur plan bien plus compliqué. Le barde ne savait comment réagir, il se souvenait du plan de la reine s'ils étaient reconnus. Mais l'éventualité d'une discussion diplomatique avec Luna n'avait pas été évoquée. Il préféra donc rester derrière sa dirigeante, discret, mais prêt à jouer de son instrument pour soutenir ses alliés. Pas une seconde le zèbre ne pensa à tous les civils autour d'eux. Non pas qu'il n'en avait rien à faire, simplement il n'eut pas l'intelligence de penser que si les juments l'accompagnant déclenchaient l'offensive, alors il y aurait probablement des dommages collatéraux. Tous ces morts, il ne réalisait pas, il ne se rendait pas compte de sa responsabilité. Il n'avait rien compris.

_____________________________________________



Dessin de Holy Slay

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! 831507Temposignarecadr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous


[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyDim 4 Oct - 22:25

Retenant un juron, SuperNova s'activa. Et pas qu'un peu. Une attaque en plein milieu du territoire, il ne manquait vraiment plus que ça ! Les tambours de guerres s'étaient fait entendre en plein milieu de la nuit. Minuit tapante, ou presque, pour être exacte. Il n'avait fallut, heureusement, que très peu de temps pour que le tocsin sonne et que l'alerte soit véritablement donnée dans toute la ville. Et déjà les tout premiers rapports fusaient...

- Des Changelings... En plus de ça, un groupe sur chaque porte... Ouais, ça me paraît logique, histoire de bien diviser les défenses et de foutre la merde !

Le Capitaine cogna du sabot contre la table. A la base, il n'était la que pour une pseudo visite surprise afin de voir que tout les gardes et les forces présentes dans la ville restent au taquet. Mais la, ça dépassait toutes ses "espérances"... L'ennemi était venu en nombre, apparemment bien armé qui plus est, avec la très ferme intention de prendre la ville. Inutile d'être un génie pour se rendre compte que les défenses aux portes allaient très rapidement se faire submerger. Inutile aussi de le nier. Ottapaw était perdue, à moins d'un miracle ou quelque chose dans le genre... Frustré, le Batpony sortit rapidement de la pièce ou il était, bureau du haut gradé, et se retrouva dans le grand hall du palais. Déjà, les premiers civils commençaient à arriver. Certains blessés, d'autres non. Mais tous apeurés et terrifiés...

- Bon... Que tout le monde s'écarte de la porte, afin de laisser la voie libre à un maximum de civils et blessés ! Aux soldats ici présents, commencez à les ramener vers une sortie, et vite ! Autant être franc, va falloir être rapide pour éviter un maximum de pertes civiles !

Une fois son speech terminé, le Gradé de la Garde attrapa rapidement un des gardes qui était posté depuis bien longtemps dans la ville. Rapidement, il lui demanda si une sortie était possible, discrète si possible. Et heureusement, il y en avait une ! Un souterrain, encore utilisable, qui reliait le palais à l'extérieur de la ville, suffisamment loin apparemment pour permettre une retraite plus ou moins sûre. L'idée d'abandonner la ville ne réjouissait guère Nova, mais il n'avait plus le choix. Il grogna un peu avant de donner l'ordre au fameux garde qui venait de l'informer de prendre deux ou trois autres gardes et de partir devant en éclaireur, histoire de s'assurer que la voie était libre et sans danger.

Le temps de garder cette idée en tête, et de se ramener vers la porte du palais, voilà qu'autre chose était à noter. Une grande boule de feu venait de s'élever dans le ciel, en plein milieu des habitations. Voilà que l'ennemi était présent dans l'enceinte de la ville ! SuperNova tapa d'une patte par terre. Ça ne pouvait pas être une des portes qui était déjà tombée, ça faisait trop peu de temps. Il n'y avait donc qu'une seule solution, qui était loin d'être enviable. Un groupe, sans doute armé et bien évidemment déguisé si nécessaire, s'était introduit dans la ville avant le début de l'attaque. Et maintenant que les hostilités avaient étés lancées, voilà que ça s'en donnait à cœur joie.

Sauf que. Sauf que ! Les choses n'étaient probablement pas aussi désespérée que ça finalement. Voilà que, descendant du palais par la voie des airs, la Princesse de la Nuit faisait son apparition ! Et elle pris assez rapidement les choses en pattes, faisant ainsi passer le Capitaine en second plan. Mais ça ne le dérangeait pas, pas cette fois en tout cas. Les ordres furent immédiatement transmis. Et c'était la que ça faisait mal. La Princesse voulait que tout le monde soit vérifié, fouillé, et que l'identité soit confirmée via les archives. Les premières plaintes s'élevèrent, mais rapidement étouffées. Et dès lors, bien à contrecœur il fallait l'avouer, les soldats en charges des fouilles et autres commencèrent à se charger des civils.

SuperNova resta devant la porte, alors que l'Alicorne de la Nuit s'adressa à toute la file qui venait de se former, réitérant une nouvelle fois ses directives, tandis qu'elle descendait doucement la file. Un groupe était néanmoins différent des autres. Un groupe de quatre poneys, armés, et l'un d'eux avait une arme ensanglantée. Pas beaucoup bien sûr, mais elle avait bien servie à attaquer quelqu'un. Voilà qui était bien étrange, et qui souleva aussi une interrogation dans l'esprit du Batpony Lunariste. C'était tout ce qu'il fallait pour qu'il se décide. Il s'approcha, lui aussi, du groupe armé, mais de l'autre côté. Et visiblement, les surprises ne s'arrêtaient pas en si bon chemin, au contraire ! Voilà que Luna reconnaissait quelqu'un dans le lot. Trixie Lulamoon ? Le nom était étrangement familier aux oreilles du Batpony, mais impossible de savoir ou il l'avait déjà entendu. Et à en croire la Dirigeante Lunaire, c'était un poney ayant pour habitude de se faire remarquer. Pas forcément en bien ou en mal, ce n'était pas précisé, mais c'était une information qui pouvait se révéler utile.

Discuter ? De céder des terres ? Si cela permettait, comme Luna le soulignait, d'éviter des pertes civiles, c'était une option qui était bien plus appréciable que les affrontements. Mais le problème était de savoir si oui ou non, les négociations allaient être accordées, et surtout si elles allaient aboutir au final... Inspirant un grand coup, Nova se mis debout juste à côté du poney à l'arme ensanglantée, sur ses gardes. Quelque chose ne collait pas, même s'il ne savait absolument pas quoi. Comme l'intuition à propos de ses parents... Impossible de mettre la patte dessus, et pourtant il en était persuadé...

- Je vais me permettre de rajouter un petit quelque chose mais... Dans votre groupe, lequel est celui qui prends les décisions pour tout le monde ? S'il y a un leader bien sûr, ce ne serait pas la première fois qu'un groupe prennes des décisions en commun. Mais il y a forcément quelqu'un qui commande... Qui est-ce ? Oh, et sans masques ou déguisements quelconques bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Gift
Weiss Gift
Changeling Swarm

Messages : 220
Age : 27

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 16
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue130/160[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (130/160)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyDim 4 Oct - 22:59

Alors que Weiss s’avançait doucement pour rejoindre son groupe, quelque chose s’écrasa derrière elle, il s’agissait d’un pégase aussi blanc qu’elle, avec une crinière rouge et noir, par contre il criblait de flèches qui tâchent de rouge son pelage. Le barde et la reine Chrysalis le remarquèrent quasi-immédiatement alors que Weiss, qui c’était mis la tête dans une belle pour ne pas entendre les bruits des combats meurtrier, ne le voyait pas sur le moment. Si elle fait cela, c’était pour ne pas craqué et manqué à son devoir durant la bataille.

Ce ne fut donc que quand la reine passa devant elle pour voir si le pégase, qui semblait être un barde au vu de la mélodie jouer, était encore en vie, que cette dernière fit attention à lui. Mais elle n’eut pas le temps de l’observé véritablement car voilà déjà que la dirigeante changeling le fait passer un sale quart d’heure, enfonçant d’avantage les restes de flèches dans la chair et le corps du pégase.

Weiss regarda la scène sans la voir véritablement, alors que les sanglots des deux enfants qui se trouvait avec commence à se faire entendre dans la ruelle. Cela fit sortir peu à peu la blanche jument de sa bulle, alors que Chrysalis venait d’en finir avec l’intrus au groupe et disant une phrase qui semblait destiné à tout le monde avant de se détourné pour observé la boule lumineuse de la magicienne du groupe.

Le zèbre regardait lui aussi la chose, jouant à son tour un morceau qui semblait agir sur la clerc car celle-ci réagis légèrement en redressant les oreilles, comme si ses forces étaient renforcé et plus présente. Ce fut alors que les cloches de la ville retentissaient à travers cette dernière, tout comme les bourdonnements de la ruche, confirmant donc ainsi l’attaque à tous ceux n’ayant pas encore compris la situation.
Ce fut alors que la reine dévoila un nouveau consistant à se joindre au réfugier de la guerre pour pénétré dans le château pour y faire un maximum de dégâts et de carnage avant de reprendre son apparence pour pénétré ici à leurs arrivées.

Cela eu pour effet de faire un électrochoc à Weiss dont le regarde était toujours posé sur les deux enfants en pleur et le corps inerte du barde ennemi. En effet, un plan pour les aidés à être plus crédible venait de germé dans son esprit, mais d’abord éloigné de possible fauteur de trouble. Elle s’avança donc vers eux, couvre d’une aille le corps meurtri aux yeux des enfants et de l’autre ses derniers. D’un coup d’œil, elle put s’en mal voir qu’ils n’ont rien et les pousse de l’aille vers l’auberge qu’ils viennent de quitté avec ses mots :

- Cachez-vous dans la cave et n’en sortait plus tant que les tambours se font entendre.


Son regard était tranchant et sans appel, obligeant les enfants à lui obéir sans attendre, alors qu’ils trottaient déjà vers l’intérieur du bâtiment. Elle se retourna donc ensuite sur le corps, chuchote quelques mots de soin léger, qui va seulement lui permettre de ne pas mourir sur le champ et le plaça sur son dos, quelques instants avant de rejoindre le groupe pour la suite des opérations.

Le groupe rejoignît rapidement le flot de civil réfugier, à plusieurs reprise il fut proposé à Weiss de l’aidé avec son blesser, mais elle refuse toutes aides sous prétexte que cela risque d’être fatal à se dernier d’être trop bouger. En faite, c’était surtout parce qu’il pouvait servir d’otage ou de bouclier pour elle, sa reine ou encore un de ses coéquipiers, en plus de servir de couverture à la pénétration dans le château.

Mais de fut à l’entrée du château que les choses se compliqua, en effet, la princesse Luna venait de pointé le bout de son museau, obligeant les gardes à vérifier les identités de chacun avant de les laissé passé. Première complication pour le groupe, Weiss s’approchât alors de la reine Chrysalis pour l’aider à passé la sécurité, et comment vous vous me demandiez ? Et bien, comme le sang de son paquet lui couvre une partie du dos maintenant, rendant ainsi sa robe blanche de plus en plus rouge, beaucoup pensait que cette dernière était aussi blesser, donc à tout moment, elle pouvait se servir d’elle comme prétexte pour se rendre à un infirmerie ou plus simplement distraire un peu les gardes, voir même la princesse de la lune, avant de les attaqué sauvagement.

Malheureusement, Luna remarquât le groupe d’aventurier qu’ils étaient sensé être et leurs ordonnât à ce que leurs armes restent ici ou bien d’aller se battre pour elle en échange de pierres précieuses. Avant que quiconque dans le groupe n’eus le temps de réagir, voilà que la princesse reconnus Trixie, la magicienne du groupe et commençât à « parlementé » avec cette dernière, surement pour qu’elle les donnait à Chrysalis par la suite. Par contre un autre danger semblait venir d’un garde Batpony qui se trouvait maintenant au côté de la dirigeante, l’air suspicieux vis-à-vis de l’arme légèrement rouge de cette dernière.

Il rajouta aux paroles de sa souveraine une demande pour connaitre l’identité du chef, avec surement déjà une idée en tête. Weiss eu un déclic dans son cerveau et se plaça, en volant légèrement, entre les deux personnes, laissa les larmes lui montait rapidement aux yeux, à tremblé de tout son corps alors que d’une voix cassante, elle supplia :

- Monsieur le garde, Princesse Luna, je vous en supplie, sauver mon frère, nous avons été attaqué par un groupe de changeling dans l’auberge où nous séjournions. Mon frère a été gravement blessé en voulant me sauver ainsi que deux enfants. Et ma meilleure amie, ici présente, pointant de l'aille la reine Chrysalis, les a combattus afin de sauver d’autres personnes se trouvant dans l’auberge au risque de sa vie.
Je vous en supplie, sauver le ! Son souffle est de plus en plus court, si nous sommes venu ici au lieu d’aller sur le front c’est pour lui, je ne pourrais jamais m’en remettre si il vient à mourir. Princesse, venez-nous en aide, je vous en supplie.


Un hoquet commençait à saisir notre jument qui lâche toutes les émotions confiné dans son être depuis le début des hostilités, afin de donné plus de crédibilité à sa demande, à sa supplication alors que le sang du pégase sur son dos goutte sur le sol de l’entrée du château, montrant ainsi la gravité de la situation. Des soins urgents devaient être donnés à ce dernier. Il était sur que même la princesse de la nuit ne pouvait pas laisser une telle chose se passé sous ses yeux.
Weiss espérait aussi par ce geste, éloigné les soupçons pesant sur son groupe ou du moins sur la reine Chrysalis et Tempo, car pour Trixie, rien n'était moins sur en fonction de sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Rising Starling
Rising Starling
Dark Pledge

Messages : 127
Age : 20

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 8
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue72/80[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (72/80)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyDim 4 Oct - 23:47

Le sommeil... Chose que tout poney sur terre se doit et a le droit de posséder, et l'un des seuls vrais repos de la vie. Si c'était la douleur dans les flancs que je sombrais dans les douces étreintes sombre de l'inconscience, l'obscurité ambiante, elle, me reposait. Je ne sais par qu'elle miracle, j'arrivais encore à réfléchir, visualiser un endroit doux et agréable comme la chaleur du berceau familiale. À m'imaginer des personnalités de ma connaissance dans ma vie. Cette utopie me plaisait... Mais le rêve ne durât pas longtemps...

À peine un seul pas fait, je sentis d'affreuse douleur dans mon corps, atroces et accablantes aux possibles.Le décor autour de moi s'effondrait. Le ciel devint rouge sang et des tremblements apparaissaient aux rythmes de chaque douleurs qui apparaissaient. C'est ainsi que j'ouvris les yeux, roulant au sol, assistant à l'ampleur des dégâts. Les quelques flèches qui n'étaient que des blessures banals, se transformèrent en immense plaie ouverte avec dans ma chair, le bois et la pointe de chaque projectile qui fit mouche. Je ne pouvais crier de douleur, la seule choque que je pouvais faire était de lancer un regard haineux à mon assaillante, même si, en vu de sa force, ressemblait plutôt à un étalon...

Je sentis les morceaux de bois cassé pénétrer ma chair comme on planterait un couteau dans du beurre.
Une fois le supplice terminé, je commençais à perdre vision et ouïe. Tout me semblait trouble et un étrange froid m'envahit me faisant frissonner comme après une peur traumatisante. Cette fois j'en étais sûr. La mort passait me chercher...

Alors que le décor paradisiaque de tout à l'heure se reformait devant mes yeux, une douce lumière me caressa le museau. Qu'elle m'attirait, cette infirmerie dans le champ de bataille, ce lit douillet après trois mois d'aventure... Tout me disait d'aller vers elle. Mais un poids se fit sur mon corps, empêchant mon âme de rejoindre le ciel divin. Mon cadavre inanimé m'attirait...

Quand j'ouvris les yeux, même si le mot exacte serait entrouvrit, j'aperçus ma sœur de plus près, appliquant des soins minimes sur mon corps qui n'était plus blanc comme neige. C'était bien elle, cette deuxième lumière au bout du tunnel, ce phare qui m'indiquait depuis si longtemps où aller.
Ému et touché, les seules mots qui sortirent de ma gorge étaient:

-" Merci Weiss..."

Pourquoi me soignait elle? Alors que ce qui semblait être son alliée m'avait exploser littéralement la gueule? Toute ces questions n'avaient qu'une seule et unique réponse pour moi. C'est ma sœur...
Elle me prit sur son dos et je ne dis rien de tout le trajet, perdant encore du sang sur elle, tâchant son beau pelage blanc. Nous arrivions devant les portes que je venais de fuir.
Weiss semblait vouloir embrouiller les gardes de ma belle nation, et son dialogue accompagné de son jeu d'acteur était plutôt bon. Je ne voulais qu'une seule chose, aider ma sœur. Et c'est ainsi que pour renforcer ses paroles je rajoutais devant la princesse de la nuit, qui m'avait elle même accueillit chez elle:

-" Aidez moi... Je vous en... *tousse* Je vous en pris..."

C'est le regard emplit de sang et de larme que je regardais tout les lunaristes devant moi. Si Weiss était une ennemie, je me devais, de devenir l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Trixie Lulamoon
Trixie Lulamoon
Changeling Swarm

Messages : 258
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue40/380[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (40/380)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyLun 5 Oct - 23:13



« Diviser pour mieux régner ~ »

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! 852946Trixor




A

la faveur d’une étoile en perdition, l’azure licorne voyait s’égarer sa raison. Ses prunelles admiraient l’horizon. Elle avait d’étrange ses élans frénétiques et cette quiétude ironique, évoquant la sérénité des ténèbres. Ainsi se figeait-elle en la ruelle. Une chatoyante lueur de clair obscur, illuminait sa trogne délectable. Songeuse, la bleutée l’espérait retrouver, cette maudite violacée. Voilà qu’une toile s’exaltait à ses prunelles, celle d’une figure séduisante, à la candeur alarmante. Si désirable et exécrable, si envoûtante et répugnante, cette chimère l’admirait. Trixie dénotait cette douceur aux lèvres gravée. Sourire lassant et charmant, son obsession l’intimait à déguerpir. Mais elle n’avait guère envie de s’égarer, ou pire, d’être ennuyer. La grande changeline pouvait s’en offusquer, de ses privilèges elle la dépouillerait. Bien lasse des manigances, un soupir s’évadait de ses lèvres. Là elle filait, suivant un cortège peu discret. Une mâchoire de linge noire avalait sa figure.

Certes la toile du mensonge donnait le change sur le factice groupuscule. L’escouade étrangère n’avait l’air que mercenaire, aussi dénigrait-elle cette cité aux aboies. Mais elle provenait d’où le sortilège s’eu élevé. Fort heureusement pour eux, d’aucun des gardiens ne sembla suspicieux. La belle bleue avait d’étrange ses prunelles évasives, balayant en véridique sentinelle les lieux visibles. Sans doute cherchait-elle une connaissance. Voilà qu’un pouacre songeait à une méfiance légendaire, bien vite prêtée à des chiens roturiers. Ces ignares déchanteraient bientôt. Lorsque l’ennui l’étreignait, une démence la tiraillait. Là elle osait sans vergogne, se délecter d’âmes tourmentées. Mais à les voir pétrifiés de terreur, scandant les louanges d’une grandeur, la Lulamoon ne pouvait qu’exalter sa fierté; et savourer sa douce vengeance. Soudain, l’arrivée inopinée d’une emplumée l’ébranlait. Figée, l’azurée en dressait l’infâme portrait. Sa verve l’agaçait prestement.

Cette bélitre insolente l’ordonnait, l’impudente abordait sans vergogne cette calamité. Le phénomène lui apparu bien intolérable, révoltant même. Si bien qu’elle grognait à son égard. Mais elle se ravisait en hâte, trouvant l’affaire bien risible. Et si cette mécréante n’admirait qu’elle, la verdâtre aurait tout loisir de l’abattre. Quoiqu’elle semblait abordée par un grand gaillard, à l’armure bien belle, sans doute un grand ponte veillant sa maitresse. La sorcière fort lasse de cette mascarade, fit bravade à toute l’assemblée. Elle n’avait dont que faire de marauds et badauds. Sa trogne se rivait vers l’arrière, sa splendide étoile dégringolait. A l’instar de quoi une déception l’enivrait, pas une violacée à l’horizon. Un soupir, une pensée. Sa trogne d’aventure la toisait, cette scélérate à qui elle songeait le mander. Mais alors qu’elle allait avancer son discours, on l’interrompait. Il lui incombait seule d’éventrer cette discorde. Du reste, la savoir hostile ravivait l’espoir d’une diversion.

Tandis que piaillaient moineaux écorchés et nuisibles apeurés, la sorcière désirait grand silence. Et comme de juste, son souhait fut exhaussé. Sa suivante daignait le lui accorder. L’astre du désastre exaltait dont son effroyable nature. D’une vision délectable, d’une majesté qui accable, sa malveillance faisait frémir. Mais elle séduisait par sa radiance, robe flamboyante et torride. Son extinction navrait ces gens, hurlant à sa détresse, souffrant à sa caresse. La licorne demeurait impassible, le sortilège ravageait sa cible. A l’horizon s’élevaient l’engeance d’une frustration, des flammes sans nulle passion. Sa colère déchirait les cieux, les ténèbres et les lieux. Si le sortilège n’était si grandiose, l’admirable dévastation soulignait la virtuose. Quel sinistre gredin, balbutiait-on. Au loin, une déflagration empourprait le ciel. L’incendie dévorait de menues toitures, tandis qu’un grondement évoquait la bâtisse ébranlée, effondrée. Une diversion judicieuse, soufflait-on.

A vrai dire, elle n’avait que faire de voir la foule éventrer les vestiges d’un ordre précaire. Ses prunelles foudroyaient l’entité millénaire. Et l’espace d’un instant, plus fugace que sa diablerie, la sorcière s’empourprait à son égard. D’un regard éclatant, malfaisant. Ses prunelles violacées devenues sanguinaires, écarlate évoquant une fureur insondable, indomptable. Voilà qu’elle soufflait mot, intimant au dégoût.
« Alicorne ... » Tout d’elle renvoyait l’image d’hostilité, de férocité. Mais elle n’était de ces fauves, de ces sots. La belle bleue dénigrait du reste un bellâtre, à son doux minois elle ne daignait accorder du crédit. Mais elle pouvait bien rétorquer froidement à ses sottises. Ses traits s’adoucirent, la radiance infernale s’éteignait au profit de nobles améthystes. Naguère encore, elle avait le regard envoûtant, séduisant. Mais elle n’allait se produire, quoiqu’elle se voulait d’aventure théâtrale. Ainsi s’avançait la sidérante créature, drapée d’un funeste manteau ballotant en son sillage. La grâce de ses pas, l’élégance d’une posture, la bleutée n’avait rien à lui envier.

« Nul ne commande la Grande et Puissante Trixie. Et elle ne désire qu’une chose insipide. Où est-elle, cette scélérate, cette nuisible, Twilight Sparkle ? Mentez ou résistez, et vous le regretterez. »




Résumé de l’affaire :
 
Crédit: Cali' in Epicode


_____________________________________________
« The Great and Powerful Trixie always wins in the end ! »
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! 235726plop
> War Skin <> Dark Skin <> Epic Spell <
Revenir en haut Aller en bas
Obscur Luck
Obscur Luck
Lunar Republic

Messages : 112
Age : 24

• Votre personnage •
Race: Batpony
Niveau: 14
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue44/140[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (44/140)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyMar 6 Oct - 9:50

C'était le bordel… mais un beau bordel organisé. Tout autour de moi se trouvait des civils à peine rassurés d'être dans l'enceinte du palais.  À côté de moi je vis une pauvre famille terrorisée par ce qu'elle venait de vivre. La mère tenait son poulain fort contre elle et le père lui essayait tantôt de les rassuré tantôt voir si le dégagement du souterrain avançait.

Je m'approchais d'eux et mis ma patte sur l'épaule de la jument m'attirant un regard noir du père avant qu'il ne comprenne que j'essayais simplement d'aider.

Calmez-vous…  Vous allez pouvoir quitter cet enfer dans quelques minutes…

j'accompagnais ces quelques mots d'un sourire que je voulais chaleureux. J'espérais simplement que le tunnel ne soit pas trop long à dégager.

Je repartis alors dans les couloirs. La situation me semblait encore bonne. Je crus même voir le capitaine Nova traverser le couloir.

*Ma fois… Si c'était lui, il n'avait pas l'air content… et y a de quoi.*

Et j'allais avoir la confirmation que la situation était pire que je ne le craignais j'entendis alors que les porte avait tout bonnement sautées laissant les soldats se battre sans cet avantage. Cela allait vraiment être l'enfer pour eux… C’est alors qu'un miracle arriva.

Luna… Déesse de la nuit venait d'arriver. J'ignorais qu'elle était là, mais cela me réchauffa le cœur avant d'être frappé par son discours.

*Vérifier tout le monde! Mais ce sont des milliers de poneys! Je sais bien que l'on se bat contre des changelings, mais… attend depuis quand je conteste les ordres..? Et puis elle a raison*

Le cœur un peu lourd je vis arriver des gardes avec les archives de la ville. Ils commencèrent à les rassembler avant que je ne pense à quelques choses.

Une minute vous! Ne mélangez pas les archives! Classez-les par race pour faciliter les vérifications!

Ils se regardèrent un peu surpris avant de hocher de la tête pour commencer à trier  les fiches. Je rejoignis alors l'entrée du palais. Mais juste avant un garde m'interpella.

C'est vous qui avez demandé de dégager la vieille mine? Je hochais la tête pour lui répondre et le laisser continuer. Les Diamonds dogs ont terminés, la voie est libre.

*Ouf... enfin une bonne nouvelle!*

Bien… commencer l'évacuation. Mais prenez une dizaine de soldats avec vous et vérifiez que pas une seule arme ne passe! Seuls nos soldats resteront équipé!

Cela semblait bien parti. Tous ceux dans le palais avaient déjà été vérifiés il restait maintenant la foule dehors, A ce moment là une explosion se fit entendre à l’extérieur, le ciel  s'empourpra comme jamais et les civile s’agitèrent . Je bondis alors devant la foule pour donner quelques consignes et les calmer.

Très bien, que tout le monde se calme! L’évacuation peut commencer, je vais vous demander de faire trois files! Vous allez ainsi être vérifié plus rapidement!

Je fis alors la place pour que tout le monde s'organise, la panique n’était pas loin et heureusement que Luna était apparue, sans sa présence cela aurait été inévitable malgré l’ouverture du souterrain. mais heureusement, maintenant, les poneys étaient suffisamment rassuré. Les fouilles pouvaient commencer, les armes confisquées et finalement leur identité vérifiée. Ils pouvaient partir.

Pourtant quelque chose ne tournait pas rond… Luna avait rejoint un groupe armé et semblait parlé d'une certaine Trixie… Elle fut vite rejointe par Nova… c'était donc bien lui dans le couloir.

*ça ne sembla pas bon là bas… encore des aventuriers qui refusent de lâcher leurs affaires..?*

Je les rejoignis faisant un signe de tête au capitaine et à la princesse, devant moi se trouvait un groupe hétéroclite de personne. Mais une chose me choqua. Une ponette blanche qui avait le flanc couvert de sang. De plus elle portait un poney lui ressemblant étrangement qui semblait bien mal en point…

Aidez-moi… Je vous en… Je vous en pris…

J'eus un pincement au cœur en le voyant… Il semblait vraiment à la limite de la vie. Je regardais rapidement Nova et Luna.

Excusez-moi… mais je pense qu'il faudrait le soigner, il n'a pas l'air d'un combattant…

Le capitaine me fit oui de la tête. Mon intuition me disais que je venais peut-être d'interrompre quelque chose de grave… Luna me semblait prête à bondir sur eux… Comme une mère sur la défensive… La licorne bleu semblait s’être attirée les foudres de la princesse.

Je me mis finalement à regarder la ponette blanche. Bon … Je pense que l’on va le soigner dans le palais… Vous pouvez venir avec votre ami, mais posé vos affaires dehors… nos médecins s'occuperont également de vous … du moins… si vous acceptez… Je pointais alors le flanc couvert de sang de la pégase avant de faire signe à des gardes derrières d'aller chercher des médecins rapidement
suite à ça, je me mis non loin de la princesse, quelque chose ne jouait vraiment pas… Je me préparais alors à toute éventualité, je repris mon épée, Il y avait de la tension dans l'air.

Quelques secondes passèrent et les médecins arrivèrent enfin, ils regardèrent rapidement le blessé avant de retourner vers nous… Il est très faible… mais une magie le soulage temporairement… On va pouvoir le sauver.

*Ouf c’est déjà ça… un civile sauvé. Et son amie semble vraiment tenir à lui en plus*

Je fis signe aux médecins de prendre le poney blessé, il le portèrent et l'installèrent sur une civière avant de partir au trot. Alors que je regardais la blanche. Mais je n’arrivais pas à me détendre et relâcher mon arme.

Bon… vous venez ou préférez laisser votre ami seul à son sort..?

_____________________________________________
Je suis  un batpony dissident parfois


Mon OC Attention il est grand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Reine Chrysalis
Reine Chrysalis
Changeling Swarm

Messages : 870
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 34
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue215/480[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (215/480)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyMar 6 Oct - 22:03

Pour le moment le plan semblais bien se dérouler. Nous étions actuellement devant le palais, mêlé a la foule qui semblais en délire alors que tout les gardes essayaient ce qu'ils peuvent pour calmer le monde. Le fait que nous soyons changelings sur l'attaque n'arrangeais rien au monde par contre notre stratégie, les ennemis sachant pertinemment que nous pouvions nous cacher parmi eux donnèrent un ordre de vérification des troupes. Mais qui avais donné cet ordre ?

Je vous le fait en quatre, c'est la princesse de la nuit elle-même ! C'est lorsque mon regard perçant se posa sur elle que je découvris assez rapidement a quel point nous pouvions être dans une mauvaise passe, mais contrairement a eux, fallais quand même avoué sur ce point, nous étions dans une belle situation.

Les portes extérieures avaient cédées. Et les bataillons ont engagés les combats. Le bruit de la bataille n'avais pour but vraiment que d'affoler les civils afin de creer une panique générale et de disperser les gardes. J'avouerais ne pas avoir pensé par contre qu'ils regrouperaient tout le monde sur le palais pour les faire entrer dedans. J'ai entendu la rumeur d'un tunnel souterrain pour évacuer la ville, pourquoi pas. Mais cela ne m'importe que peux. Les civils ne m’intéressent pas.

Si je prends d'assaut le palais et réussi, la ville est a moi. Mais pour cela, je me dois en premier lieu de passer sur la dirigeante du Lunar Empire. Je ne sais pas comment va se dérouler la chose, si celle-ci va être facile ou non, mais je suis sur d'une chose. Je n'abandonnerais pas aussi prêt du but.

Au loin, alors que je suis perdue dans mes pensées, la dirigeante semble nous avoir repéré, s'approchant de nous alors méfiante, parlant au loin que tout les combattants se devaient de déposé les armes si ils voulaient entrer, mais précisant aussi qu'il fallais s'identifier pour l'entrée. Plus encore, elle payerais les mercenaires pour défendre la ville si ceux-ci ne sont pas intéressés a rentrer dans la chapelle de secours. De quoi aguicher quelques personnes a prendre les armes contre nous. Pas bête.

Arrivant alors a notre hauteur, c'est a ce moment qu'elle repris parole plus calmement, n'utilisant pas sa fameuse voix royale qui percerais n'importe quel tympan. Elle lacha grossièrement que Trixie était a la tête du raid et qu'une discution diplomatique devais s’imposer entre eux.

Je me reculais lentement afin de me faire discrète sur ce passage, laissant un peu voir ce que Trixie prévoyais, regardant toujours a droite et a gauche pour repérer les éventuels danger, c'était assez visible que je semblais vraiment être en train d'analyser toute la situation et pas vraiment discrètement, comptant dans ma tête comment faire et quoi faire surtout, c'est a ce moment que je repéra un garde un peu plus armé se diriger vers nous, encore, sans doute l'un des haut gradés.

Il demanda sans s'excuser d'interrompre discution entre sa dirigeante et une mage de renom qui de nous étions le chef du groupe. Je n'aimais pas cette situation et Trixie, bien trop imbue de sa personne, ne se laisserais jamais avouer qu'elle est dirigée par quelqu'un. Je la laisse faire, elle sait comment distraire des personnes.

Alors que je toussa un coup donnant a Trixie une petite indication sur le fait que nous étions dans une mauvaise posture ne sachant quoi faire avec cette pimbêche royale et son fidèle toutou acolyte, c'est a ce moment que la petite Weiss, soigneuse du groupe, sauta a coté de moi me passant alors devant.

Frognant des sourcils et grognant intérieurement car je voyais bien qu'elle avais récupéré l'autre dégénéré plus haut qui s'était fait abattre comme un moustique c'est sur ce moment qu'elle pris parole en pleurant de plus belle, tel une petite gamine perdue.

J'était prête a la frapper presque dans le dos quand j'entendis son discours, nous faisant passer pour des alliés de la citée. Plan magnifique, comme quoi, cette petite en a dans le ciboulot si elle le veux, même si elle m'est passé devant comme si je n'avais aucune autorité sur elle. Gardant alors mon air sérieux, me faisant passer pour la téméraire chiante du groupe, j'était toujours sur mes gardes analysant encore quelques peu la situation et c'est a ce moment qu'un autre arriva, encore, un autre batpony cette fois-ci.

Je pense quand même que le pire de la situation est que malgré que j'ai tabassé l'autre demeuré presque a mort, il arrive encore a parler plus ou moins pour demander de l'aide, ne disant rien sur le fait que j'était responsable. Parfait, avec ceci, il a peut-être perdu un peu la tête ou ses souvenirs sont chamboulés et nous pourrions nous en servir.

Le problème par contre fut qu'ils le second batpony appella une escouade de secours qui prirent en charge directement notre victime favorite.

Seule alors en retrait avec Tempo, le regardant ne sachant plus vraiment quoi faire, je lui fit un clin d’œil qui allais signaler que l'attaque allais bientôt commencer, souriant en coin, jubilant déja intérieurement, je ne pouvais que m'exalter sur le prémices d'une bataille sanglante qui allais commencer. Je ne voulais pas vraiment directement en arriver la mais quand je vois que tous sont occupés. Weiss semblais plus ou moins d'accord pour suivre le second batpony, alors que le premier garde ne bougeais pas vraiment. Trixie était quant a elle occupée avec la dirigeante, lui parlant et donc, occupant sa vue.

Tournant un peu autour de Tempo, dans un air impatient, c'est a ce moment ou une énorme détonation fit son ravage dans les airs. La boule que Trixie avais lancé plus tot venais d'exploser, donner alors un souffle proche a l'endroit ou nous étions.

Les villageois commencèrent un peu a paniquer et les gardes semblaient maintenant plus pré-occupé par le fait que les civils étaient tous affolés, pensant que quelque chose d'imminant allais leur tomber dessus.

Passant alors non loin de Weiss qui avais juste avancé de quelques mètres, se trouvant proche du second garde qui semblais avoir ressortit son arme et proche de Luna qui discutais avec cette chère Trixie, je jeta un oeil rapide pour voir si le premier garde semblais occupé, et il l'était effectivement a me regarder toujours, voir si Tempo ou moi ne bougions pas.

C'est a ce moment alors que je m'adressais un peu plus loin au second garde qui avais proposé a Weiss de la suivre, droit dans les yeux, d'un air glacial, j'ouvrit la bouche.

~ " Notre alliée ici présente n'aura pas besoin de soin pour le moment, c'est donc avec nous qu'elle restera... "

Tournant alors le corps entier pour regarder vers Luna sur le coté, souriante.

~ " ...en revanche... "

A ce moment je me mis a courir de toute ma vitesse, l'armure portante cliquetant alors, mon arme frappant légèrement du plat de sa lame sur ma cuisse et mon bouclier dans le dos, sautant au rythme de mes pas alors que ma seconde hache, plus grande, claquait dessus.

~ " ... VOTRE DIRIGEANTE EN AURA BIENTÔT GRAND BESOIN ! "

Arrivant alors a distance contre Luna qui toujours occupée avec Trixie qui n'eut que le temps de détourner le regard vers moi. Je lui bondit dessus de tout mon être, la plaquant au sol assez violemment, interrompant alors le discours d'entre Trixie et Luna.

Et ce fut tout en reprenant ma forme originale, que je rigolais au dessus de Luna, l'air effrayante, le sourire carnassier avec le visage encore légèrement taché de sang. Et toujours ce regard, froid comme la nuit, comme la glace, plus perçant même que la mort. Je rigolais.

~ TOUTE TA GLOIRE EST MAINTENANT PASSÉE, ET C'EST AUJOURD'HUI QUE TU VA TRÉPASSER ! "

A ce moment alors, contre toute attente alors que Luna semblais se débattre, j'approcha mon visage d'elle, non pas pour lui mettre une tête tout comme j'aurais eu pour habitude de faire, mais pour sceller mes lèvres avec les siennes.

Fermant alors les yeux, l'embrassant langoureusement, je lui donnais rapidement un aperçu de ce qu'il allais lui arriver. Pourquoi l'embrasser alors vous me dites ? Simplement, regardez les anciennes coutumes et recherchez donc ce qu'est le baiser de la mort.

Vous comprendrez très vite de quoi il en ressort et de ce que son destin lui réserve.

_____________________________________________
Thème de combat

My Innermost Apocalypse

Enmity of the Dark Lord
Revenir en haut Aller en bas
https://equestrianations.forumgratuit.be
Tempo
Tempo

Messages : 139
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Zèbre
Niveau: 20
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue132/200[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (132/200)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyMer 7 Oct - 23:05

Le jeune zèbre aurait voulu chercher sa dirigeante du regard, mais il avait bien conscience que c'était le meilleur moyen de se faire repérer. De plus, elle semblait en pleine réflexion. Un garde vint interrompre la discussion. Il lui semblait avoir déjà vu ce batpony, mais ce n'était pas évident, le bleu nuit était une couleur répandue chez cette race et les rencontres avaient été nombreuses pour lui les derniers temps. Passer de sa pauvre forêt à la grande ville et les voyages, forcément, ça vous change. Mais moi, je l'ai reconnu, ce garde lunaire... Il vient directement interrompre la discussion entre la princesse et la célèbre mage. Cela devait être un haut gradé, pensa Tempo, il a l'air bien sûr de lui pour intervenir de cette façon. Ainsi donc, ils étaient identifiés comme un groupe. Se doutait il de quelque chose ? Demander devant la bleutée s'il y avait un chef induisait que quelqu'un lui était supérieur hiérarchiquement...

La jolie Weiss se mit soudainement en avant, passant devant leur Reine et Tempo. Le barde n'avait pas fait attention lorsqu'il suivait la changeling sans vraiment réfléchir, mais cette petite pégase portait sur son dos la créature qui avait bien morflé, victime de la cruauté de Chrysalis. Elle avait les larmes aux yeux, mais malgré sa voix misérable et la naïveté du zèbre, il comprit tout de suite son plan. Son ingéniosité était remarquable. Voir cette clerc de soin mentir avec autant de zèle frappa l'adolescent. Lui qui croyait tout le monde, accordait sa confiance avec la rapidité d'un poulain, la fourberie dont étaient capable ses alliés l'attérrait. Et oui, tu es dans la nation du mensonge, les apparences y sont trompeuses. Mais pas une seconde il ne pensa qu'on pourrait le trahir. Weiss avait l'air fragile et faisait la pleureuse, mais elle était loin de ce qu'elle montrait. C'est plutôt Tempo qui palissait à la vue du sang et avait envie de hurler avec les citoyens paniqués. Il allait falloir devenir fort, disait 'Cat, pour protéger les siens. Mais savoir qui était "les siens" n'était plus vraiment évident maintenant. Apparemment, il n'était pas vraiment le seul à se poser ce genre de question, vu que l'inconnu presque mort se mit à demander de l'aide, soutenant leur discours. Il devait être totalement dans les vapes.

Le discours de la pégase semblait avoir perturbé les lunaristes, puisqu'un autre batpony intervint en la faveur de celle-ci, insistant doucement pour le faire soigner. Des médecins prirent le fardeau ensanglanté et l'emmenèrent. Cela commença à s'annoncer mal lorsqu'il insista pour que Weiss le rejoigne. Dans les même temps, Sa Majesté Chrysalis fit un clin d'oeil discret au zèbre. La situation n'était pas au mieux, mais elle n'avait pas l'air plus paniqué que cela. Il ne sut pas très bien ce qu'il fallait y comprendre, mais se tenait prêt. On passait probablement au plan pas très très diplomatique. La changeling semblait totalement impatiente, se mettant à tourner un peu autour de Tempo, lorsque soudainement le sort lancé précédemment par Trixie explosa dans les cieux. Tiens, un feu d'artifice.

Les civils couraient dans tous les sens, les gardes étaient sur la défensive, mais totalement distraits du groupuscule. Ca donnait un peu le tournis à cette chochotte de Tempo, mais il se reprit vite. Il pouvait sentir la tension dans l'air. Il n'était pas forcément des plus à l'aise avec ça, mais il se sentait protégé par Chrysalis. Ce n'était pas le plus fort, non clairement pas, mais il allait falloir qu'il le devienne. Si cette sage femme est capable de mentir sans sourciller pour Changeling Swarm, qui n'est même pas sa nation d'origine, alors pourquoi pas lui ? Il n'est pas comme eux, et ne sera jamais comme eux, pensais t-il, il ne sera jamais capable de tuer de sang-froid. Mais à sa façon, il pouvait devenir fort, pour Changeling Swarm, car si quelque chose comptait maintenant, c'était surement eux. Eux qui lui sauverait la peau le moment venu. N'est-ce pas ... ?

Il n'y avait pas de raison de douter. La Reine fit clairement comprendre au batpony que Weiss ne partirait pas avec eux. Soudainement, elle se retourna et fonça vers l'alicorne. On aurait dit une véritable charge, son armure ne l'empêchait pas d'être agile, en hurlant des provocations. C'est avec superbe, d'une cruelle beauté, qu'elle reprit sa forme originelle après avoir plaqué au sol la princesse tel un vulgaire pantin. La dirigeante de la ruche, reine parmi les reines, embrassa la mère de la nuit, un baiser vicieux, un baiser plein de poison et de fiel, un baiser humiliant. La nécromancienne le fascinait, l'impressionnait au plus haut point. Le barde resta abasourdi une fraction de seconde, avant de revoir l'image du clin d'oeil et d'agir pendant le baiser. Se mettant à tambouriner sur son djembé avec une violence certaine des coups au rythme disparate, il visait clairement la princesse de la nuit, tourné vers elle, pénétrant son esprit, l'étourdissant pendant quelques secondes. Il courait en même temps aux côtés de Trixie et non loin de Chrysalis, s'exposant plus aux attaques de Luna, mais restant le plus possible à proximité de ses alliés.


Spoiler:
 

_____________________________________________



Dessin de Holy Slay

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! 831507Temposignarecadr
Revenir en haut Aller en bas
Slicker Shift
Slicker Shift
Lunar Republic

Messages : 301
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 17
Expérience:
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Left_bar_bleue12/170[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty_bar_bleue  (12/170)

[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! EmptyJeu 8 Oct - 2:03




HellDive


Au cœur de la foule, la tension était palpable. La plupart des habitants présents étaient sur les nerfs: les enfants pleuraient d'incompréhension; les mères tentaient de rassurer leur progéniture tout en retenant leurs propres larmes; les maris avaient les yeux dans le vague, hébétés par la fulgurance de l'attaque. Balloté dans ce torrent de poneys atterrés, Slicker avançait vers les portes, d'où entraient et sortaient des soldats lunaristes hâtés et des terrassiers diamond dogs chargés de gravas.
À la surprise générale, le princesse lunaire en personne apparue. Sa simple présence sembla rassurer les badauds amassés face au palais. Ils savaient qu'ils n'avaient pas été abandonnés, et cette simple pensé semblait leur redonner espoir, même s'ils étaient résignés à fuir. Suite aux ordres de leur souveraine, les gardes organisèrent l'évacuation par les anciennes galeries. Ils mirent en place des files pour filtrer les citoyens et identifier d'éventuels changelings infiltrés. La tâche était colossale, mais la sécurité des civils importait plus que tout.
S'étant suffisamment rapproché des portes pendant les dernières minutes, Shift profita de sa position pour se faire identifier immédiatement, et demanda un résumé de la situation à un garde diamond dog qu'il connaissait. Le mercenaire ayant déjà traqué quelques bandits dans la région, il avait une petite réputation auprès des autorités, et on lui expliqua donc en détail l'état du siège. La plupart des informations qu'on lui fourni correspondaient à ses propres observations: la ville était encerclé, et des ennemis avaient pénétré l'enceinte, provoquant des combats au sein même de la cité. De plus, il apprit que les portes avaient cédé, ce qui rendait impossible l'évacuation par l'une d'entre elles, et forçait à rapidement rouvrir d'anciennes mines pour sortir de la ville dans une sécurité relative. L'étalon proposa d'aider à l'identification d'une des files pour accélérer le processus, et prit place au milieu de soldats et archivistes qui compulsaient toujours les registres de la ville. Tout en cherchant les noms des innombrables poneys qui se présentaient au barrage, il jetait régulièrement des coups d’œil en direction de Luna et de ses gardes.
La princesse et sa suite faisait face à un groupe comportant deux blessés, dont l'un semblait à la limite de l'inconscience tant il avait perdu son sang, qui continuait de suinter abondamment de sa chair perforée de flèches. Ces derniers, tous deux d'une robe blanche éclatante, se ressemblaient comme frères et sœurs.
Les trois autres membres qui accompagnaient la paire de pégases blancs portaient de lourdes capes, aussi le mercenaire fut incapable de distinguer leurs traits. Mais la princesse lunaire, qui leur faisait directement face, sembla reconnaitre l'un d'eux. Après un bref échange, l'inconnue rejeta sa tête en arrière, dévoilant les traits d'une licorne dont le bleu de la robe n'était pas aussi glacial que son expression. Elle fit front à la souveraine avec une grâce royale, et s'adressa à elle avec une insolence indécente. Se présentant comme étant Trixie Lulamoon, et eut l'audace de réclamer le lieu où se trouvait Twilight Sparkle. Shift savait, grâce à des rumeurs, qu'elle était une mage terriblement puissante et qu'elle vouait une haine maladive à la princesse de la magie; mais il trouva révoltant le comportement de cette intruse qui ne respectait pas son rang. Serrant les dents, il vit tous les soldats présents se tendre de rage, portant les sabots à leurs fourreaux, prêt à bondir sur l’impertinente pour défendre l'honneur de leur souveraine, quitte à y laisser leurs vies. Le tension était palpable; le peuple était devenu muet, choqué. On n'entendait plus que les bruits de combats lointains, éparpillés entre les portes et les rues périphériques de la cité.
Il ne fallu qu'un instant avant que le silence ne soit brisé par la pégase blanche. Elle s'élança vivement, bondissant presque, et implora des soins pour son compagnon blessé par des changelings dans une auberge. Après une légère hésitation, des médecins furent appelé et vinrent évacuer le moribond, et la pégase fut inviter à les suivre. Elle sembla hésiter, ce qui rendit le voleur instantanément soupçonneux. Plusieurs détails n'allaient pas: le fait qu'elle ne suive pas sans hésitation celui pour lequel elle n'a pas rejoins le champs de bataille, ce dernier ayant été blessé par des flèches changelings dans une auberge, alors que des soldats se précipitant dans un bâtiments auraient été incapable d'utiliser des arcs en même temps de courir. Shift était persuadé que cette histoire était une mise en scène, et que cette Trixie pouvait très bien être celle qui avait lancer une boule de feu au visage de la nuit. Mais il n'avait pas le temps de convaincre un officier; il allait devoir agir lui même, et rapidement, car il sentait que la situation était sur le point de dégénérer.
Il reposa la liasse de parchemin sur lesquels étaient listés les habitants, et se faufila entre les citoyens toujours immobiles. Il se trouvait à une quinzaine de mètres du groupe qu'il ne quittait pas du regard, et avança doucement, légèrement penché pour se dissimuler derrière le mur de poney. En adoptant une trajectoire circulaire, il finit par atteindre le flanc de l'équipe d'aventuriers, à quelques mètres d'eux, toujours dissimulé par les habitants.
Soudain, les bruit d'une énorme explosion se fit entendre haut dans le ciel. L'immense boule de feu qui flottait dans le ciel nocturne venait à l'instant d'éclater en d'immenses gerbes d'étincelles et langues de flamme. La foule, qui jusque là était plongé dans un calme relatif, sombra dans le panique. Certains se recroquevillèrent en entendant la déflagration, mais la plupart se mirent à courir, provoquant un monstrueux chaos sur la place.
C'est à ce moment que les inconnus passèrent à l'action. L'un de ceux qui était resté en arrière cria son défi et chargea Luna, tombant avec elle lors de l'impacte. Après l'avoir plaqué au sol, un halo verdâtre couvrit ses formes, qui devinrent floues jusqu'à ce que la lueur disparaisse, laissant apparaitre une changeling bien différente des soldats qui assiégeaient cette ville. Plus grande, plus forte, portant une lourde armure de guerre, il s'agissait de Chrysalis en personne. Dans le même temps, le dernier intrus avait saisit son instrument, et se mit à jouer à jouer à un rythme soutenu sur son djembé. La mélodie du barde ennemi semblait dirigée vers la princesse lunaire, mais Shift ne pu voir les effets, le corps de sa souveraine caché par celui de la reine de l'essaim. Les autres soldats présents chargèrent de toutes parts pour porter secoure à leur princesse.
Tous étaient focalisés sur le combat qu'ils venaient d'engager, et le voleur décida d'agir à ce moment là. Il s'élança à toute vitesse vers la pégase blanche. Il ignorait qu'elles étaient ses capacités, mais avait décidé de ne pas lui laisser l'occasion de s'en servir. Si ils pensaient pouvoir attaquer impunément Luna, entourée de ses gardes dont plusieurs gradés, alors qu'eux même n'étaient que quatre, il fallait que chaque élément soit parfaitement ajusté à une mission aussi dangereuse. Elle devait donc pouvoir aider le groupe d'une façon ou d'une autre. Ce qui n'arrivera pas.
Dépassant le barde, qui se révéla être un zèbre, Shift percuta la pégase avant que l'un d'eux n'ai le temps de réagir. Il l'emporta sur deux mettre avant de s'écrouler avec elle. Il roula sur le coté et se remit presque immédiatement sur pattes, légèrement de coté de façon à avoir une vague idée de ce qui se passait au niveau du combat principal, tout en faisant face et au poney toujours au sol et pouvoir lui couper la retraite. Sortant sa dague tout en constatant que sa cible n'était même pas blessée, juste surprise de l'attaque, il se mit en position de combat, bas sur ses appuis pour être prêt à esquiver une attaque qu'elle pourrait lancer.

Notes:
 


_____________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://equestrianations.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé


[Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty
MessageSujet: Re: [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !   [Raid Changeling] Operation HELL DIVE ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Raid Changeling] Operation HELL DIVE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tous les boss du raid 160+
» Un Scenario Saga: Le Raid
» [Hell In a Cell] Victoire de CM Punk.
» FICHE PUB PARTENAIRE: Heaven & Hell RPG
» Operations de la PNH a Martissant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Lunaristes :: Ottapaw-
Sauter vers: