Avatar : 200*400 max

Partagez
 

 Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous


Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty
MessageSujet: Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]   Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] EmptySam 5 Mar - 3:58

▲ It's me! Grey Joy! ▲


• Informations de base •


NOM :  Grey Joy
Surnom : En général « Grey »,  voire « le P’tit Comique » ou encore « Petite ordure je vais t’avoir ! », mais dans ce cas plus rare,  Grey ne reste jamais assez longtemps avec ceux qui le surnomme ainsi que pour attendre l’explication.
Âge :  27 ans
Sexe :
Race : Changeling
Talent : son excellent jeu d’acteur
Métier : Comédien itinérant
Faction : Le noble et fier Changeling Swarm ! What else ?
Classe : Barde
Classe² : Je n’ai pas encore décidé, on verra vers où le vent le portera
Armes : Aucune, allons bon! Pourquoi une arme ? On ne se veut aucun mal voyons... Son catalyseur est son magnifique chapeau
Alignement : Jamais facile de fixer un alignement... Dans le doute, je vais dire strict neutre. Mais pas dans le sens indifférent et impartial !  Par exemple, il est loyal à l’Essaim mais se permettant de se fixer ses propres règles pour certains points (c’est un changelin comme il y  en a des tas et est donc lié à la Ruche, mais il possède un égocentrisme relativement développé). Et entre faire une action « bonne » ou une  « mauvaise », ce sera celle qui sera la plus profitable à l’Essaim et à lui même qu’il choisira. Avec un fond de conscience quand même, il ne tuerait pas sans réfléchir ou poser de question le moindre mioche qu’un supérieur lui tendrait.


• L'apparence est importante •



Le fer de trop. Un mauvais jeu de mot certes, mais la taverne n’est pas non plus parfaite. En tout cas, les clients ne s’étaient jamais plaints du nom. Il faut dire qu’on ne vient pas au fer de trop pour simplement discuter sport et météo : c’est l’une de ces nombreuses tavernes dites « mal famées » où se rassemblent les poneys qui veulent discuter sans être vus, les poneys qui épient les poneys cherchant à discuter sans être vus, et ceux qui cherchent un emploi douteux mais bien rémunéré. Ce genre de tripot existe partout, toujours le même genre d’endroit à discret et peu éclairé, un patron patibulaire au premier abord mais sympathique au fond, et tutti quanti.

Et qui dit taverne dit divertissement, pour couvrir le son des discussions parfaitement honnêtes et respectables, et aussi, raison subalterne, mettre une ambiance agréable et divertir le client fatigué après une journée tout aussi honnête et respectable que les discussions mentionnées plus haut.

Le divertissement au fer de trop, c’est Grey Joy. Sur une petite scène aménagée par le patron à son attention, il rejoue une version réadaptée de l’infiltration d’Ottapaw  qui avait précédé le récent raid, alternant entre l’apparence de la princesse Luna et la sienne propre. Sa Luna était exagérément hautaine et naïve, il s’agit une adaptation humoristique après tout. Quiconque connait la princesse comprend bien que son imitation est loin d’être fidèle, tant physiquement que mentalement, mais qui ici s’en soucie ? Personne dans ce lieu, même Grey Joy, ne l’avait déjà vue. Et puis, cette version est drôle, ça leur suffit.

« - Mais, vous êtes sûr d’être le nouveau portier de la ville ?  Vous ressemblez beaucoup à un changeling quand même...
- Ah, mais non Votre Horreur ! C’est un...
- Comment ?
- Votre Honneur !
- Ah !
Rire du public.
- Je disais donc, Pince-fesse Lun...
- Quoi ?!
- Princesse ! Princesse Luna, c’est un déguisement, au cas où - et je dis ça par pur hasard- on se ferait envahir par une armée changeling...
- Oh, bien bien ! Belle esprit d’initiative, vous êtes le parfait protecteur de notre belle cité ! »
Nouvelle salve de rire. Oui, il en faut peu par ici pour les amuser...

Sous les brèves et maigres applaudissements - comme déjà dit on ne vient pas au fer de trop pour profiter des animations -  il reprend son apparence naturelle.  

Son corps s’amincit et s’allonge pour reformer sa silhouette filiforme. Une vraie allure de bâtonnet, l’impression vient surtout de son torse. Mais sa chitine n’en est pas plus fine ou fragile pour autant. Elle est en tout point semblable à la norme changeline, tout comme sa couleur. Sa carapace dorsale est par contre d’un gris plus foncé, à la limite du noir en opposition à la majorité qui l’a bleue. Mais le détail est assez maigre et les variations de la carapace assez répandues pour que cela ne lui donnent pas l’air de sortir du rang. Dessus sont fixées les ailes insectoïdes bien reconnaissables des changelings, qu’il a légèrement plus grande que la moyenne. Une meilleure portance que la moyenne pour pouvoir planer plus longtemps, même si elles ne valent pas des ailes de griffon ou de pégase. Il n’y a que peu de trous dans ses ailes, ceux-là se limitant pour la plupart à ses pattes.

Cela lui permet d’avoir aussi une queue et une crinière exemptes de ces alvéoles si caractéristiques, chose dont il est assez satisfait. Il faut dire qu’il a une pilosité bien développée: sa longue crinière gris foncé/noir clair (similaire à celle de sa carapace dorsale) lui descend plus bas que les épaules   et il la plaque sur le côté gauche de son crâne, empêché de lui masquer la vue grâce au barrage qu’offre sa corde qui s’offre le bon goût d’un petit demi trou sur son côté haut. Il porte uen fine moustache allant de part et d’autre de son museau. Sur le menton, un petit bouc accompagne Mme Moustache pour éviter que cette dernière ne se sente seule. Tout cela lui donne un visage relativement agréable à regarder, si on oublie les deux crocs qui encadre sa barbe...

En guise de salutation à son « public », il soulève son chapeau qui avait pris la place de la couronne lunaire et le brandit en faisant un grand moulinet. Les quelques plumes qui y sont fixées sur l’un des côtés par une petite boucle froufroutèrent contre le cuir du chapeau, tandis que l’autre bord du couvre-chef était replié vers le haut. Il l’exhibe avec un plaisir évident, il l’adore ce chapeau. Fait sur mesure d’après ceux que portait il y a fort longtemps la garde royale de la dynastie licorne, avant la fondation d’Equestria, il ne quittait jamais Grey Joy, l’accompagnant dans tous ses rôles et toutes ses emmerdes. Il remit ensuite en bandoulière sa lyre qu’il avait laissée sur le côté. Sans être un grand musicien, il sait se débrouiller et elle rajoute de l’intensité à certaines de ces représentations.

Il avait mérité son salaire, autrement dit un plat consistant et chaud. De sa démarche fière et quelque peu m’as-tu-vu, il se dirige vers le comptoir avec son éternel sourire léger qu’il maintient en (presque) toutes circonstances.

Mais laissons-le à son repas pour nous intéresser à deux autres poneys murmurant un peu plus loin...

Pour donner une idée du chapeau:
 

• Un caractère unique •




Assis à une table plus loin, un compatriote changeling joue les recruteurs pour une licorne encapuchonnée, ne laissant que le bout de sa corne brune-havane dépasser. Ce n’était pas dans l’intention de jouer les mystérieux comploteurs, mais la boutique d’en face ne proposait qu’une taille unique. Elle vendait à la chaine, ayant compris le potentiel de vente vue la clientèle du bistrot désirant la discrétion.  Il se fondait dans une marée de capes noires.

La licorne regarda Grey Joy quelques temps, avant de questionner son interlocuteur :

« - Tu es sûr de toi ? J’ai besoin de plus qu’un comique...
- Ah mais ne vous inquiétez pas ! Je l’ai bien observé, il ne se limite pas qu’à ça. Je veux dire, tant dans ses rôles que réellement. Hier, il nous a joué l’histoire d’un soldat qui s’est sacrifié pour laisser à ses frères de couvée de fuir avec une cargaison d’œufs.  Vachement émouvant, son discours d’adieu... Après sa représentation, je suis allé lui parler l’air de rien. Il se donnait un air de comique- cynique-plein-de-panache « je suis au dessus de tout ça, la vie est un jeu et je connais les règles et nanana » mais j’ai bien vu que c’est du pipo. Il est vachement doué, je le reconnais, mais moi je sais comprendre les gens. Pour ça que vous m’embauchez d’ailleurs.
- Mmh. Et donc, sa « nature profonde » ?
- En réalité, il est comme chacun de nous. Des ambitions, des espoirs. Des peurs, des regrets. En discutant légèrement, on peut croire que c’est un gai luron irnoque séparé de l’Esprit de la Ruche mais non, il est un changeling et il le sait très bien. Des allusions, des gestes, le trahissent.
- Pourquoi se cacher ainsi selon toi ?
- Difficile à dire, certains le font par protection pour ne plus être blessé intérieurement comme par le passé, mais il n’avait pas l’air d’avoir de traumatisme passé. Je pense...que c’est un peu par « prévision ». La vie, si on y rajoute un filtre de détachement et d’humour, est plus agréable, plus intéressante peut-être.
Aussi, jouer des rôles, le spectacle, tout ça, il adore. Vivre la vie comme une pièce, incarner un personnage plein de panache et de piquant, ça l’amuse selon moi. Ca doit jouer beaucoup aussi, voir plus que le détachement aux évènements.

- Ses motivations ? Quelle carotte lui conviendrait ?
- La même que dans les pièces d’aventure qu’il joue souvent: l’envie de voir et de participer à des choses inhabituelles. Une sorte de curiosité mélangée à de la fascination. Je ne connais pas ton projet, mais si tu lui propose un défi original, gros voir impossible au premier abord, et que t’arrives à le vendre comme ça, tu l’auras. Oh, mais dans le doute rajoute un peu d’argent. C’est pas un cupide hein, mais il ne crachera probablement pas sur un bon profit au passage. Faut bien vivre, et quitte à vivre autant le faire bien.
- Bien, un poney trop avide pourrait renverser tout mon plan. Mais la curiosité peut-être un vilain défaut...
- Il n’ira pas jusque là. Un esprit d’aventurier, mais un corps qui veut rester entier. Il sait se limiter et ne pas jouer les détectives à outrances ou les héros du dimanche. Note, ce n’est pas un lâche non plus. Je l’ai vu s’opposer à des tas de muscles. Cependant il sait quand baisser la tête, quitte à préparer un plan plus tard pour redorer sa fierté malmenée. Sans trop en faire non plus, c’est un egocentrique - du moins c’est ce qu’il montre - mais pas un idiot.
Ce genre de conflit arrive peu souvent. Il sait se faire apprécier des gens, ou au moins ne pas se faire détester. Il calibre  son comportement à la circonstance, même s’il garde un minimum son rôle de joyeux comique à la parole acérée. Il respecte le désir de sobriété ou de « sollennelité » des gens.  C’est un individu social, tant avec l’Essaim qu’avec les étrangers. Je sais que tu veux monter toute une équipe, il saura travailler de concert avec eux et supporter leur lubie si elles sont relativement normales. Après, une longue cohabitation avec lui, c’est on l’adore ou on le déteste. Moi, il m’amuse personnellement.

- ...Mon projet n’est pas dans le légal,  il marcherait ? Et jusqu’où irait-il contre son propre peuple ?
- Pour le premier point, je ne sais pas vraiment, je manque de données dessus. Mais s’il n’en veut pas aux étrangers et à leurs nations, ça ne veut pas dire qu’il les adore plus que ça. Peut-être des préférences, mais rien qui ne l’empêcherait de faire dans l’illicite si ça l’intéresse et que le risque est mesuré. Par rapport à notre peuple...hum... dans certaines limites. Y’a crime et crime. Voler une pomme dans une étale ? Déjà fait. Mentir pour se couvrir, quitte à tout rejeter sur un autre ? Si le bouc émissaire le mérite, ou que le châtiment est vivable, oui. Plus grave, il trouvera un autre moyen. Et contre le Changeling Swarm, notre Matriarche et ses frères en général, non il ne ferait rien. Il ne peut pas, tout comme moi. On est ce qu’on est, et on est des changelings.
- Merci. Voilà ta paye, continue à chercher d’autres poneys qui correspondent à mes demandes. J’ai encore des détails à peaufiner... »

Pendant que le changeling s’en va la bourse plus lourde, la licorne se tourne vers le comédien qui s’entretenait avec le patron. A bientôt, Grey Joy.



• De la naissance à aujourd'hui •



« - A bientôt Grey ! Tu repasses quand tu veux, tu mets les gens de bonne humeur, et un client content donne un plus gros pourboire ! On pourrait penser à une collaboration permanente...
- Avec tes rôtis de poulets, tu pourrais arriver à  m’enchainer ici !  Mais c’est le itinérant de Enchanté, Grey Joy, comédien itinérant qui fait tout le charme. Ce serait criminel de m’en débarrasser !  Allez, à la prochaine Golden Foam »

Frottant la mousse de la délicieuse bière blonde qu’il venait de boire, Grey se dirige vers la sortie du fer de trop pour se diriger vers la chambre qu’il louait un peu plus loin. Il devra être discret, la propriétaire avait beau faire dans les prix les plus bas de toute la capitale, elle ne plaisante pas avec le sommeil des locataires. Et surtout son sommeil à elle.

La faune nocturne de la ville était de sortie, et c’est dans une nouvelle Breach que se promène Grey Joy.
M’installer ici... c’est tentant quand même. Un revenu stable, des possibilités de percer dans le milieu... Un mauvais public tout de même. Mais ce serait alors temporaire, je pourrai percer, comme avec les Caracole...

Une halte un instant pour embrasser du regard les cavernes qui composent la ville. Son lieu d’éclosion, cela pouvait être un bon terminus après tout ? Il s’en rappelait encore un peu des premiers jours. Sa couvée datait d’avant les accords de paix, et bien que ses frères de pontes et lui-même n’avaient pas la morphologie du soldat changeling « classique », ils furent envoyés une fois arrivées à maturité dans différents postes militaires pour permettre aux anciens soldats occupants d’être envoyé sur un front ou un autre.

Il avait été envoyé à un poste de douane entre Broken Leylands et Bridle Shores Bayn non loin du port. Entre la ville maritime où la contrebande est assimilée à un art et la cité minière qui est un poumon économique de la Ruche, il y avait du boulot et des enjeux. Il y avait un nombre ahurissant et postes douaniers et de contrôles le long des routes, et même sans cela les caïds de Shores Bay étaient suffisamment influents et puissants pour « trouver des accords » avec les autorités des douanes. Et du coup, leur petit poste de contrôle militaire était assez inutile pour n’y envoyer que des bleus. Un ennui mortel.

C’est ainsi qu’il avait découvert ses talents de comédiens : « B’jour, atcha ! Kuf ! kuf !, chef. Nan c’est rien je zuis un beu maladeuh...ATCHA ! Mais je vaire mon devoir...Z’auriez pas un mouchoir ?»  Une mine de déterré en plus, et il gagnait des jours de repos. Surjouer, c ‘était le meilleur moyen pour pouvoir s’eclipser  légitimement et profiter de Bridle Shores Bay. Il n’était pas un criminel ou un pirate, mais il aimait à se faire passer pour, à voir jusqu’où il pouvait amener son bluff. Il apprenait des tas de choses ainsi, mais risquait aussi gros. On ne plaisant pas là bas. Mais il survivait et se faisait les dents. Les années passèrent ainsi et le Pacte fut signé par les nations. Les étrangers revenaient en terre changeline, de nouvelles routes commerciales ouvertes, mais la vie suivait son cours.

Lorsqu’il avait 26 ans, son sergent mourut de vieillesse. Un ancien vétéran envoyé ici à cause d’une blessure, cette douane était en quelque sort sa retraite. Un type bien, quoique sénile. Aucune promotion ne vint non plus qu’un nouveau sergent: leur unité fut démobilisée et Grey fut libéré de son « service militaire » obligatoire.
Deux voies s’offraient alors à lui : retourner à une caserne et reprendre sa vie de soldat pour la Ruche, ou...autre chose. Pas qu’il n’était pas patriotique, mais il sentait qu’il ne servait pas efficacement l’Essaim comme ça. Alors autant trouver une occupation plus passionnante. C’est ainsi qu’il rencontra la Compagnie Caracole.

Accoutré comme un marin, il s’était fixé  ce jour-là comme objectif se faire embarquer dans un navire changeling pour voir s’il arriverait à tenir le rôle face à un capitaine expérimenté. Et en tombant sur la Grand-Place de Bridle, il vit un attroupement entourant deux chariots. C’était une troupe de théâtre en pleine représentation. Des comédiens itinérants, comme ils se nommaient eux-mêmes. Ce fut directement le coup de foudre et l’illumination en même temps pour Grey Joy.

Le bon temps...durant un an on a voyagé dans toutes les terres changelines, en « tournée » comme ils disaient. Devant des riches, devant des pauvres. De la comédie, de la tragédie. De jour et de nuit. Je leur doit presque tout en fin de compte, même mon chapeau...Pourtant, j’ai fait le choix de rester.

L’année s’écoula, et la nouvelle tomba : les accords de paix étaient rompus, la guerre revenait. Les Caracole décidèrent de partir pour un territoire plus « favorable aux gens du voyages », et lui proposèrent de venir avec eux. Mais un changeling est un changeling, et si sa matriarche ordonnait la mobilisation générale, il devait se tenir prêt. Les adieux furent durent, mais il gardait tous les enseignements, toutes les pièces, tous les conseils, tous les personnages et toutes les histoires que Caracole lui avait transmis. A son tour, il devenait comédien itinérant.

Le voilà  devant la pension d’où des ronflements perçaient jusque dans la rue. Il monte silencieusement s’affaler sur son lit.

Si j’avais accepté l’offre des Caracole, ce serait comme négliger que ma nation est en guerre et pire, divertir des potentiels ennemis. J’aurai été un traitre. Mais j’ai toujours voulu voir Canterlot, et rester au fer de trop n’est pas l’option la plus séduisante. Je devrais bien reprendre la route un jour. Si je voyage en dehors des frontières, mais en n’oubliant pas qui je suis et qui je dois servir, je suppose que je peux voir ailleurs comment l’herbe pousse sans être traitre à mon peuple non ? Je pourrai peut-être même raconter mes pérégrinations ici, une sorte d’espion amateur ! Une idée à creuser...

Et puis vient le sommeil...


A propos de la licorne et de son plan:
 







▲ Derrière l'écran ▲


Prénom ou pseudo : Braskasse
Âge du joueur : 20 piges

Comment trouvez-vous Equestria Nations : Via les partenaires du Poney Blanc
Des améliorations à apporter : Le forum a l’air franchement sympa, et très mauve ! Very Happy Je n’ai pas vraiment d’idée à proposer, mais mon côté cocorico changeling trouve dommage que l’image d’accueil du forum ne représente pas les différentes factions. Après, faut la trouver l’image ou la dessiner, pas forcément évident, et puis celle-ci exprime quand même quelque chose donc je vais pas la renier non plus ^^

Code du règlement :  Régurgité par Karl

Revenir en haut Aller en bas
Karl Tirecorde
Karl Tirecorde
Eternal Chaos

Messages : 495
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 28
Expérience:
Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Left_bar_bleue277/360Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty_bar_bleue  (277/360)

Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty
MessageSujet: Re: Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]   Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] EmptySam 5 Mar - 13:13

Bienvenu à toi sur le forum.

Une fiche tout à fait correct, le personnage est bien décrit dans son ensemble et on saisit de suite l'hurluberlu.

Une petite remarque cependant pour le catalyseur, sans rien t'apprendre, c'est l'objet qui te permet d'utiliser tes pouvoirs de bardes. Si tu perds ton chapeau, ou que tu le quitte, tu ne peux plus utiliser tes pouvoirs. C'est à toi de voir si tu veux que le chapeau reste le catalyseur ou bien qu'un autre petit objet le remplace comme une chaîne ou un autre oripeau moins voyant et dérobable.

Ensuite, les bardes doivent posséder un instrument, c'est en somme leur arme aussi. Pour rester dans ton personnage, ce serait plutôt la voix.

Sinon, je te mets un 9, il ne manquera plus qu'une seconde validation. Smile

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous


Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty
MessageSujet: Re: Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]   Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] EmptySam 5 Mar - 13:31

Hellow!

Je suis bien conscient du côté délicat d'avoir un tel catalyseur, mais il ne quitte normalement jamais le crâne de Grey, changeant d'apparence selon ses transformations changelines. Donc si la splendide coiffe devait disparaitre... et bien ça créerait du jeu pour le retrouver et avec un challenge en plus! :p

J'aurai du le préciser, mais oui "l'arme", le moyen d'attaque de mon barde est sa voix mais aussi sa gestuelle, par exemple prendre un air menaçant et déclamer une tirade guerrière pour un sort d'intimidation.

J'espère avoir répondu à ce que tu voulais, et merci pour les remarques Smile
Revenir en haut Aller en bas
Karl Tirecorde
Karl Tirecorde
Eternal Chaos

Messages : 495
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 28
Expérience:
Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Left_bar_bleue277/360Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty_bar_bleue  (277/360)

Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty
MessageSujet: Re: Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]   Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] EmptySam 5 Mar - 14:15

C'est toi qui vois pour le chapeau, cela risque d'être un handicape plus qu'autre chose selon les situations mais soit.


_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Trixie Lulamoon
Trixie Lulamoon
Changeling Swarm

Messages : 258
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Left_bar_bleue40/380Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty_bar_bleue  (40/380)

Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty
MessageSujet: Re: Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]   Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] EmptySam 5 Mar - 15:47

Je valide niveau dix. Au plaisir de rp.

_____________________________________________
« The Great and Powerful Trixie always wins in the end ! »
Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] 235726plop
> War Skin <> Dark Skin <> Epic Spell <
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty
MessageSujet: Re: Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]   Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une idée de surnom?
» Sam Goss the Badass Lumberjack [terminé]
» Myrtle McGrow
» Kitsu le Evoli!
» Miyaki Yuuji {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant Propos :: Présentation :: Présentations Validées :: Changelings-
Sauter vers: