Avatar : 200*400 max

Partagez
 

 [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Reine Chrysalis
Reine Chrysalis
Changeling Swarm

Messages : 870
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 34
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue215/480[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (215/480)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyVen 20 Fév - 0:37

Le temps était venu.

La guerre avais commencé depuis bientôt un certain moment et aucun signe des autres dirigeants pour une quelconque trêve semblait s’amorcer. Il était temps pour nous de sortir de notre trou et enfin de commencer a prendre du territoire. Notre cible prévue ? La capitale Gryphonne, Gryphus. Très pratique pour sa centralisation sur la carte et ses limites proches de toutes villes de Celestia.

De plus, le fait en elle-même qu'elle soit une capitale est un atout majeur, non seulement la contrôler serait une perte énorme pour Celestia mais un gain fabuleux pour ma part d'avoir les gryphons sous mon règne. Du moins le temps que cela durera. Et je compte bien le faire durer longtemps.

J'avais donc reunis tout le monde un beau matin sur la place principale, étant moi sur mon balcon, ma fille a mes cotés, je me mis alors a parler au peuple, les prévenant qu'une guerre allais bientôt s’amorcer. Expliquant la situation sur le fait que notre règne devais s'étendre et que les changelings sont passés sur une nouvelle aire, je réquisitionna le plus de gardes et de mercenaires possibles.

Bien sur, seuls deux gardes royaux m'accompagnerais, le reste, gardant le palais. C'est avec alors une équipe d'une quarantaine de garde, Dredgion, mon garde royal le plus haut gradé et Valkyria, la gradée numéro quatre que je commença a organiser un conseil de guerre. S'en suivit Trixie qui arriva dans la salle après un moment, accompagné de Yui, Crimson et Fuzzy non loin derrière.

Tous étaient prêt a écouter ce que je proposais. D'une voix alors assurée, mon plan d'attaque était élaboré depuis quelques jours dans ma tête, mis en réflexion avec mes conseillers et approuvés de tous. Montrant alors du sabot un endroit sur la carte de la capitale gryphone, je regardais Yui et Dredgion droit dans les yeux.

~ " Très bien. Maintenant que vous êtes tous la. J'attaquerais de front avec quelques gardes et Dredgion. Je veux au minimum dix gardes avec moi. Nous seront la ligne de diversion, avec ma puissance, je vais surtout faire du ravage a quelques endroits dans le quartier du nord afin que sur le moment, sur le coté sud, Fuzzy, dix gardes et Yui, vous irez prendre d’assaut les défenses qui se prépareront contre nous pour les prendre a revers. "

Mon sabot alors tappant a plusieurs endroits différents, j'expliquais le reste de la situations aux autres gardes, gardant toujours ce regarde d'envie et de pouvoir qui semblais se prendre en moi lorsque je parlais de plans divers d'attaque. J'adore ce moment.

~ " Valkyria et Trixie, vous irez tout les deux avec dix autres gardes causer des ravages sur le coté est de la ville, normalement la garnison d'arme s'y trouve et vous devriez pouvoir couper les gardes dans leur ré-approvisionnement et armement. Je compte sur vous pour faire péter tout ce que vous trouvez, tonneaux de poudres, armes, armures, allez-y lâchez vous totalement, ils ne doivent pas être équipés ! "

Prenant alors grand sourire a ce moment, la partir finale du plan allais se lacher, voyant alors fourberie au plus haut point grace a mon atout principal.

~ " Crimson. Nymphalys. Vous prendrez dix gardes aussi. Et vu que vous êtes les plus discrets du groupes. Vous irez poser des pièges dans toute la ville, le plus possible ! Que les explosions retentissent et que la désorientation les prennes. Je serais la ligne de front, celle qui va prendre le plus de dégâts. Aussi je suis la pour que si Celestia soit présente, je la prenne en combat singulier ! Vous n'intervenez pas ! Par contre, si quiconque de son coté, essaye de venir se mettre contre nous, n'hésitez pas a lui foncer dessus. "

Je demandais alors si personne n'avais de question y répondant si jamais l'un d'entre eux m'en posait une. Maintenant que tout les ordres étaient donnés, il falais que nous passions a l'attaque.

Il était vingt heures quand nous arrivons alors non loin de Gryphus. Un dirigeable de la capitale nous déposa a quelques kilomètres de la capitale et après avoir rassemblés les derniers effectifs et avoir bien équipés tous nos armures, je fit signe alors d'avancer. Certes, nous n'étions pas discret, mais les troupes d'infiltrations s'étaient mise a courir pour nous devancer afin d'atteindre avant moi-même la ville, car je devais donner l'impression d'être en voyage diplomatique.

Certes, je n'avais pas l'air du tout diplomatique, Dredgion semblant légèrement nerveux, je discutais avec lui pour voir ce qu'il préconisais comme type d'attaque. Lui proposais les explosifs contre la porte histoire de directement faire comprendre que nous sommes arrivés. Chose qui me plaisait fortement.

Arrivant alors finalement a la porte, devant plusieurs gardes, je fit grand sourire, alors que ceux-ci me bloquais le chemin. Expliquant alors que j'était la simplement pour raison diplomatique, après un leger cri de signalement, les gardes derrières exécutèrent mon ordre et d'un coup, se mirent les cinqs premiers a tirer en même temps de leurs arbalète, abattant alors les deux pauvres gardes qui se trouvais devant moi.

Pendant ce temps la, sur le coté, Dredgion, rigolant, sortait alors quelques bâtons d'explosifs, les allumant d'une petite pierre et d'un silex et se mit a les lancer au plus loin dans la ville.

Les explosions retentirent dans toutes la ville et alors que les gardes semblaient commencer a s'affoler légèrement tandis que des cris de civils se firent entendre au loin, je mis mis a pousser mon cri d'attaque au plus fort possible. Un cri strident, perçant n'importe quel tympan, signalant que la reine était présente et prêt a découdre.



La bataille commençais. Alors que Dredgion continuais a lancer un ou deux explosifs a divers endroit, signalant que nous étions présent, sortant ma grande hache de bataille, souriant a pleine dent, je fit signe alors aux gardes d'avancer.

~ " CE SOIR, ILS VONT GOUTER A CE QUE NOUS APPELONS LA RÉBELLION CHANGELING. TOUS AVEC MOI. JUSQUE LA MORT. LES CHANGELINGS VAINCRONT ! MASSACREZ LES TOUS "

C'est alors que les dix gardes se mirent a courir a pleine vitesse, engageant les gardes qui se trouvaient sur leurs chemins. Moi même, amusée de ce combat, je fonça alors a la bataille, frappant d'un énorme coup de hache le premier garde qui vint se présenter a moi-même. Il ne fit pas long feu, après un énorme coup porté directement dans le flanc, la hache se planta mollement et le garde succomba assez rapidement a mon coup.

Nous étions tous prêt.
La rébellion changeling a commencée. Et croyez que les seuls témoins qui resteront vivant de cette histoire pourront témoigner que nous ne rigolons jamais.

_____________________________________________
Thème de combat

My Innermost Apocalypse

Enmity of the Dark Lord
Revenir en haut Aller en bas
https://equestrianations.forumgratuit.be
Yui Lullaby
Yui Lullaby
Changeling Swarm

Messages : 80

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 17
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue43/170[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (43/170)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptySam 28 Fév - 17:50

Le début d'une bataille sanglante

   
Un moment de détente. Je m'entrainais tous les jours de façons à être plus forte, et j'avais bien l'impression que tous mes efforts n'étaient pas en vains. En ce moment, je musclais mes petites pattes afin de manipuler ma faux avec plus de facilitée. J'avais quelques courbatures, alors en rentrant chez moi, je m'efforçais à faire de bons étirements. Après ça je sortais, je me promenais dans les allées verdâtres et très peuplée de mon petit quartier. Je sautillais gentiment quand trois gardes se précipitèrent violement sur moi en un élan de fumée.

~"Que vous arrive t-il messieurs ?

-La Reine Chrysalis donne un discours important sur la place et vous êtes conviée d'y assister immédiatement !

-Très bien j'arrive !"

Je me précipitais sur la place, où il y avait beaucoup, beaucoup, beaucoup, de monde. Chrysalis donna un discours des plus intérressant, mais aussi des plus effrayant. Nous, les changelings, allaient attaqués une cité et étendre notre domaine. Cela voulait dire que j'allais devoir me battre, longtemps, et que nous avions un but précis. Il ne fallait pas échouer. Cette bataille arrivait au bon moment, j'allais pouvoir exercer mon entrainement sur de vrai cobayes, et les ramener ensuite à mes côtés, ils tueraient d'autres personnes qui deviendront des notre ainsi de suite, ça allait être passionnant !
Je me rendais dans le palais accompagnée d'autres personnalités. Nous entrâmes dans une salle de conseil de guerre. Je compris que j'allais jouer un rôle et qu'il fallait que je suive le plan à la lettre. Je m'approchais et regardais Chrysalis d'un air concentré et dur. Il est vrai que mon apparence dans ce lieu si stricte peut paraître étrange et pourtant, j'étais bien là, prête à écouter le plan et à me battre. Chrysalis expliqua longuement le plan. Je ferais équipe avec une certaine Fuzzy. Elle était musclé, barraquée comme un bonhomme, un cou large et un corps de taureau. Le plus étrange chez cette personne c'était que malgrès son corps de musclor, elle arrivait à garder un visage beau et féminin. En fait, physiquement elle était tout le contraire de moi. Je regardais mes bras que je m'étais efforcée de muscler, ils étaient si fins à côté de ses bras de molosses ! D'un certain sens, j'étais contente qu'elle soit parmi nous et non pas avec nos ennemies. Notre rôle n'était pas difficile à comprendre. Détruire et maîtriser les défenses de façon à ce qu'ils ne puissent répliquer. Chrysalis expliqua les rôles des autres participants, le plan... Tout était clair, nous étions près pour attaquer. Je passais chez moi prendre ma faux aiguisée à point. J'enfilais ma cape, eh oui, moi je ne peux pas changer d'apparence pour passer inaperçue. Nous allions à la capitale des Gryffons, ces êtres si violents et méprisants. Pour le transport, nous étions en dirigeable. Nous arrivâmes tous, essayant de se faire discret, choses pas facile quand on est si nombreux et autant armés. Tout alla vite, en un souffle il s'était écoulé plusieurs minutes. J'entendis le cri strident et perçant de Chrysalis. C'était le moment de foncer. Moi, Fuzzy et les dix gardes qui nous accompagnaient, nous jetâmes sur les défenses. Fuzzy se débrouillait très bien. En un coup de point elle aurait pu détruire un mur alors imaginer un crâne. Les arbalètes nous avaient repérés et se mirent à nous accabler de carreaux. Je lançais un trait d'ombre, puis deux, puis trois. Le quatrième fut esquivé, ce qui m'énerva. Je brandis ma faux, j'en plantais le bout dans un archers qui passait. Il s'écroula lourdement sur le sol. Je fis signe à un garde de me couvrir pendant que j'offrais une nouvelle vie à ce misérable être. Le garde se mit dans mon dos, j'eu à peine le temps de finir mon sort que le garde se fit tirer dessus. Je repérait celui qui l'avait tué et cria à mon nouveau bébé archer :

~"Lui ! Tues le ! Et tous ceux qui ne sont pas des notre, tu es déjà mort alors n'est pas peur de la douleur..."

Mon bébé archer le rua de flèche et partit en courant dans les défenses, voilà ce qu'on appelle un être vaillant. Je me doutais qu'il n'allait pas durer longtemps mais au moins il ne serait pas venu au monde pour rien. Je jetais des traits d'ombres sur les défenses en hauteur ce qui les faisait souvent tomber. Il fallait que je prenne garde à ce qui se passait sur terre aussi. Je tranchais en deux quelques gardes qui me passaient devant. Pour l'instant, tout semblait bien se passer. Nous étions en train de semer la terreur dans cette ville et de détruire les défenses. Un de nos gardes Changeling s'écroula à côté de moi, une flèche dans la tête. Pourquoi cela me m'était tant en rage? Je n'arrivais plus à contrôler mes sentiments. J'avais de plus en plus de rage de voir mes frères et sœur Changeling tomber, je ne me posais même plus la question de "Comment les familles des gardes que je tues vont-elles s'en remettre.?".Je n'en avais plus rien à faire. J'avais envie de venger tous les changelings qui se faisait tués. Je fis un sort de nécromancie aussi puissant que je le pouvais. Celà réssuscita les trois êtres morts les plus près, ce qui en guerre où il y a des cadavres partout n'étais pas difficile. Ce sort m'avait vraiment fatigué :

~"Allez mes bébés ! Tuez les tous ! Tous ! Je ne veux aucune défense vivante !"

Je m'envolais et me posais sur un toit histoire de respirer quelques secondes. De là-haut, j'apperçus Fuzzy, elle avait reçu quelques coups, mais semblait en pleine forme, "Juste quelques bleu" devait-elle se dire. J'eu à peine le temps de respirer qu'un type avec une sorte de glaive me sauta dessus. J'envoyais un trait d'ombre qui sembla lui faire l'effet d'une caresse et il revint vers moi. J'étais trop fatiguée pour utiliser la magie. Je me remis debout et il en vint un combat trop long à mon goût, j'aime quand ça finit vite, et que je gagne. Là ça n'allait pas vite, et je ne gagnais pas. Je décidais alors de sauter, avec mes ailes j'attérit sagement sur le sol. Celui ci ne me lâcha pas, je me demandais d'où il sortait pour être si tenace. Je tournais la tête et vis un de mes bébés achever un garde:

~"Toi ! Protèges maman !"

Mon ennemie me regarda avec un air interrogateur du genre "Qu'est ce qu'elle raconte ? Elle est timbrée ?". Mon bébé se jeta sur lui, évidemment mon ennemie n'en fit qu'une bouchée, mais cela me laissa le temps de m'enfuir dans une autre zone de défense. A cet endroit, il y avait plus de gardes à lames et épées que d'archers ou d’arbalétriers. Cela tombait plutôt bien je n'avais plus envie d'utiliser la magie. Il restait encore des gardes Changelings, deux d'entre eux me rejoignirent. Je donnais un coup de faux quand le sol se mit à trembler et qu'une explosion retentit au loin, puis deux, puis encore d'autres. C'était Dredgion à coup sur. Nous avançions, mais les gardes étaient nombreux, cela semblait ne plus finir. Les gardes ne me suffiraient pas. Je n'allais pas tenir toutes seules avec ces deux gardes, et je n'avais pas encore la force d'offrir une deuxième vie à qui que ce soit. Mes autres bébés s'occupaient des archers dans l'autre coin, mais il me fallait de l'aide.

~"Fuzzy ! Fuzzy ! Par là ! Oui ! Viens nous aider on y arrivera pas comme ça ! Fuzzy !"

Je détestais l'admettre, mais j'avais besoin de Fuzzy. Je lui sourie, je n'aime pas ne pas sourire. Certes c'était une capitale, mais il y avait tout de même beaucoup de gardes !
Encore une explosion se fit entendre, j'avais hâte de pénétrer plus profondément dans la ville.



© HocusxPocus
Revenir en haut Aller en bas
Red Wine
Red Wine
Changeling Swarm

Messages : 131

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 15
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue67/150[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (67/150)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyDim 1 Mar - 4:39

Celestia marchait lentement dans le couloir, les gardes restant droits et stoïques à son passage. Il n'y avait presque personne aujourd'hui au château, les défenses et les préparations prenaient énormément de temps. La princesse avait elle-même dépensée beaucoup d'énergie là-dessus, s'offrant le droit de sortir de la noirceur de son bureau pour étirer ses longues jambes un peu. L'alicorne ne savait pas trop pourquoi, mais elle se sentait bizarre depuis quelques jours. Ses crins hérissaient à la moindre pensée, troublée par l'impression qui lui pesait sur le poitrail. La princesse tentait de se convaincre que ce n'était que le stress, levant la tête alors qu'elle passait proche d'une fenêtre. Le soleil descendait lentement, guidé par sa magie. Sa chaleur la réchauffait toujours, ses yeux ne quittant pas l'astre pendant quelques minutes. L'un des gardes tourna un peu le museau, se demandant visiblement ce que faisait la princesse, arrêtée au beau milieu du couloir alors qu'elle regardait d'un air lunatique par la fenêtre. Plus les jours passaient, plus Celestia avait l'impression qu'elle s'approchait du moment fatidique. Croire que ses adversaires resteraient gentiment de leur côté était une illusion, un doux rêve auquel il ne valait mieux pas porter attention. Ce n'était pas dans leurs natures, pourquoi cela changeraient-ils du jour au lendemain? Elle qui avait combattue presque toute sa vie pour maintenir l'harmonie sur ses terres, eux ne semblaient ne vivre que pour instaurer le chaos et la désolation autour d'eux. Poussant un soupir, l'alicorne continua son chemin, ses sabots raisonnant sur le plancher. La princesse ne pouvait s'empêcher de regarder souvent vers le passé, acceptant difficilement les erreurs qu'elle avait commise. Faire confiance à des êtres malsains avait été la pire d'entre elles, le simple fait d'y repenser lui laissait un goût amer en bouche. Celle-ci avait eu l'impression de trahir son peuple, offrant une ouverture béante pour qu'ils se fassent attaquer injustement. Beaucoup ne l'avaient pas vu de cette manière, faisant des grands yeux lorsqu'elle leur demandait s'ils voulaient toujours d'elle comme princesse et souveraine. Celestia savait bien qu'elle était classée comme une déesse par plusieurs, tout comme Luna et Cadance elles étaient différentes des autres. Quand même bien ils ne voudraient plus d'elle, qui les protégeraient des ennemis? S'arrêtant de nouveau, l'alicorne hocha la tête pour elle-même, se traitant d'idiote.

Sur toutes les fois qu'elle avait su protéger et rassurer son peuple, les erreurs s’effaçaient rapidement. Son règne était teinté de succès et de prospérité, elle avait tendance à l'oublier. Elle considérait que ce n'était pas une bonne chose de s'asseoir sur ses lauriers, cela embuait le cerveau et faisait grossir l'ego. Néanmoins elle ne pouvait pas nier qu'elle avait faite de grandes choses, souriant alors qu'elle reprenait sa marche. La princesse du soleil passa par son jardin personnel, hésitant à retirer ses chaussures en or pour frotter ses sabots dans l'herbe fraîche. Préférant ne pas trop traîner, Celestia passa entre ses rosiers, se penchant pour humer le parfum qui s'en dégageait. Le chaos. Pourquoi en avait-elle une si grande crainte? Le chaos ne voulait pas dire nécessairement que c'était une mauvaise chose, c'était la manière dont on s'en servait qui le rendait dangereux. L'alicorne ne pouvait se cacher à soi-même qu'elle était un peu obsessive au niveau de l'ordre... elle était une fervente fan de l'harmonie et de la paix. Mais qu'était le bien sans le mal? Cette question existentielle l'ennuyait, même si c'était réel. Le bien n'existerait pas sans une dose de malheur, là ou il y avait de la lumière, il y avait aussi du noir.

Même dans son esprit.

Cette pensée la troubla quelque secondes. Au plus profond d'elle-même, du noir se cachait des rayons du soleil. Reprenant la route vers son bureau, Celestia fit taire la petite voix de sa conscience, considérant qu'il était l'heure de se remettre au travail. Il y avait énormément de paperasses à faire et cela s'entassait sur son bureau, attendant des corrections ou des approbations.La demande en soldat était criante et Celestia devait peser le pour et le contre, essayant d'organiser au mieux les défenses des villes. Une en particulier restait assez délicate à contrôler, Gryphus était sous sa juridiction mais elle tentait le plus possible de laisser tranquille les griffons, leur proposant des idées pour qu'ils décident eux-même de la marche à suivre. Parfois cela n'allait pas dans son sens mais la princesse du soleil préférait ne pas en faire tout un plat, ils sauraient se débrouiller et mettre d'autres techniques en pratique. L'alicorne connaissait tout de même les défenses de la ville, les griffons acceptant bien de coopérer avec elle au niveau des informations. Comme les autres ils avaient acceptés d'évacuer au moindre signe de présence ennemie sur le territoire, Canterlot étant toujours sur le pied d'alerte pour recevoir les réfugiés. Celestia soupira en pensant aux autres villes, se disant qu'Appleloosa allait recevoir bientôt des nouvelles machines de guerre, même si une ville dans le désert était peut-être moins intéressant pour les adversa....

Bong.

Celestia s'arrêta d'un coup, les membres figés et tendus au maximum. Les gardes qui se trouvaient plus loin relevèrent la tête, tous aussi surpris qu'elle. Un deuxième coup sonna, des poneys faisant bouger l'énorme cloche d'urgence. Quelque chose était en train de se produire et il fallait réagir maintenant. L'alicorne se mit immédiatement à courir, les gardes se glissant derrière elle au même rythme que ses sabots. Tournant le couloir à pleine vitesse, ses chaussures d'or glissèrent légèrement, la faisant déraper alors qu'elle cherchait du regard les demandeurs. D'autres gardes se tenaient proche de la porte de son bureau, la pointant rapidement alors que ses conseillers en sortaient. Ceux-ci étaient en sueur, visiblement paniqués. Son cœur manqua presque un battement, Celestia se demandant si son intuition n'avait pas encore frappé. Pourquoi faire sonner la cloche d'alarme si c'était pour prendre le thé? S'arrêtant devant ses conseillers et ses gardes, l'alicorne contrôlait sa nervosité, restant parfaitement calme en surface.

-' Que ce passe t-il? '

-' Les griffons ont tous changés! Ils ne suivent plus les plans établis et nos gardes nous ont dit qu'ils tentent d'éloigner nos troupes. '

Les battements de cœur reprirent leur cour normal. La princesse du soleil ferma les paupières un moment, reprenant son souffle. Pendant quelques secondes, elle avait cru au pire. Ce n'était pas une attaque mais ils avaient eu raison de sonner, il fallait que le territoire soit protégé entièrement. Elle pouvait comprendre qu'ils souhaitaient la paix, mais c'était son territoire et son armée se devait de soutenir les habitants. Ils étaient reconnus pour se ficher complètement des autres, mais ce n'était pas un comportement exemplaire lors d'une guerre. Que feraient-ils en cas d'attaque? Pensait-ils sincèrement s'en sortir sans son aide? C'était elle qui possédait l'armée, ils n'étaient pas assez nombreux pour se protéger. Ressentant un certain agacement, l'alicorne essaya de se calmer complètement. Celestia savait que ses conseillers avaient tendance à s'énerver un peu pour pas grand chose, mais au final il valait mieux régler ce problème le plus rapidement possible. La paperasse sur son bureau attendrait, il fallait qu'elle se rende à Gryphus immédiatement.

-' Renvoyez un message à nos gardes. Qu'ils restent en position, je pars dès que je le peux. Préparez des combattants pour m'accompagner. '

-' Bien, princesse. '

-' Et prévenez donc Princesse Luna et Princesse Cadance que je ne serais pas au château. '

Hochement de tête général. L'alicorne laissa ses gardes s'organiser eux-même, ils connaissaient la marche à suivre. Celestia demanda qu'on lui amène l'un de ses plus proches amis, un griffon qui était sortit de Gryphus pour travailler dans son château. Se nommant Coeur Saignant, le griffon rouge était un bon combattant et un orateur assez talentueux. Il serait d'une aide précieuse pour discuter avec les différents conseillers dans la ville et la princesse voulait absolument l'avoir à ses côtés. Consciente qu'elle allait devoir se promener en dehors de Canterlot, la princesse alla se changer. Il ne fallait prendre aucune chance, celle-ci se changeant rapidement pour se glisser dans son armure légère. Elle n'allait évidemment pas combattre les griffons, mais s'il fallait que des adversaires sachent qu'elle était là...

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 929702celestiainarmorpngbylarsurusd5oc007

-' Princesse? '

Elle était prête. Regardant une dernière fois ses catalyseurs, l'alicorne se retourna, droite et fière. Sa troupe était prête, il était l'heure de partir. Le cœur un peu lourd, la princesse laissa sa citée derrière elle, toujours avec une drôle d'impression. Ce voyage irait bien, pas vrai?

****

Autant dire tout de suite que les négociations avaient été compliqués. Coeur Saignait avait été d'un réel secours, comme elle l'avait prédit. Les griffons n'aimaient pas vraiment la présence des gardes dans la ville, mais après deux jours de discussions assez poussées, ils finirent par accepter de reprendre les défenses et les gardes poneys. Cela rassura énormément Celestia, qui n'avait clairement pas envie de conflits dans son propre territoire. Elle décida de rester un jour de plus, pour discuter plus largement avec les griffons, voulant être certaine qu'ils ne changeraient pas de nouveaux d'avis. Ils avaient fini par mettre sur papier ce qu'elle contrôlait et ce qu'ils contrôlaient, séparant les tâches clairement pour éviter les batailles inutiles. Même si le soir approchait ils étaient toujours en train de parler, la princesse se fichant bien d'y passer la nuit si cela permettait de consolider l'accord.

-' CELESTIA! '

Assise devant les conseillers griffons, l'alicorne tourna la tête rapidement, cherchant à qui appartenait la voix. Un garde venait de débouler dans la pièce, les griffons ne semblant pas vraiment apprécier son peu de politesse. Néanmoins le regard qu'il faisait inquiétait la souveraine, qui se releva immédiatement pour s'approcher de lui, tendant un sabot pour le calmer. Le garde respirait rapidement, essayant de parler d'une traite.

-' Que ce passe t-il? '

-' Nos éclaireurs ont vu du mouvement du côté de Chrysalis. Ils ont envoyés un dirigeable, il se dirige ici en ce moment même! '

Cette fois-ci était la bonne. Celestia resta un instant stoïque, son visage gardant la même expression. Son cœur se déchaînait dans sa poitrine, la petite impression qu'elle ressentait depuis des jours explosant dans son esprit. Chrysalis, ou simplement des troupes de sa tribu, avait traversé la limite de son territoire. Les griffons derrière elle se mirent immédiatement à discuter entre eux, se demandant visiblement pourquoi celle-ci venait à Gryphus. Savait-elle que Celestia était ici? Cherchait-elle réellement à s'attirer les bonnes grâces de ceux-ci? Serrant les dents, la princesse se retourna vers les conseillers, son regard devenant soudainement plus dur. Aujourd'hui, elle devait prendre une décision. La bonne. Pas le droit à l'erreur, si elle ne réagissait pas convenablement, elle perdrait peut-être complètement la confiance des griffons. Ce serait une perte inestimable et surtout, une perte difficile à rattraper, voir même impossible. Soufflant des naseaux, l'alicorne prit la parole.

-' Combien de temps nous reste t-il? '


-' Pas beaucoup. Le temps que les éclaireurs reviennent, ils se sont probablement rapprochés et posés. '

-' Évacuation. Maintenant. '

-' Sauf votre respect Princesse Celestia, nous ne savons pas ce qu'ils nous veulent. N'est-ce pas un peu trop de demander l'évacuation tout de suite? Ne sommes nous pas en charge de cela? '

-' Écoutez moi bien, tous. Nos protocoles sont clairs, une demande doit se faire avec UN SEUL membre ennemi. Un rendez-vous est prit et nous nous rencontrons en terre neutre. Chrysalis vient de traverser la frontière et ce, sans aucun signe avant coureur ou une quelconque missive expliquant son geste. Je vous donne le choix, mais êtes vous réellement prêts à prendre une chance contre elle? '

Le ton de Celestia était tranchant et dur. Les griffons se regardèrent entre eux, pesant les paroles de la dirigeante. Lorsqu'on voulait être diplomate, on n'envoyait pas un dirigeable sur le territoire de l'autre sans rien dire. Et même si c'était réellement une mission pour discuter pacifiquement, la princesse allait leur apprendre que ce n'était pas la bonne meilleure façon de le faire. L'alicorne voulait se montrer souple, mais la reine insecte n'était clairement pas dans son cœur et cela n'aidait pas à sa cause. Celle-ci ne méritait pas de patience ou de pitié, Celestia ne la laisserait pas s'infiltrer comme elle le désirait. Peut-être se trompait-elle, mais sincèrement, quelles étaient les chances que Chrysalis décide subitement de se montrer ouverte?

Quasi-nulles.

-' Dites aux civils de partir dans l'autre sens. '

Les griffons avaient fait leur choix et la princesse hocha la tête, satisfaite de cette réponse. Bien vite la nouvelle se mit à courir dans les rues, les griffons ne prenant rapidement que le nécessaire. Ils partaient en grand groupe, des éclaireurs de l'autre côté confirmant qu'il n'y avait pas d'autres changelings dans les environs pour l'instant. Il serait stupide de sa part d'étirer ses troupes, les terres solaristes étaient grandes et jamais elle n'attaquerait tout en même temps. Des cloches sonnaient, obligeant tout le monde à fuir rapidement, comme il avait été enseigné. La menace approchait à grand pas, il fallait s'organiser le mieux possible. La majorité des civils étaient rendus au fond de la ville, s'envolant pour passer les limites de celle-ci. L'armée était devant, attendant le discours de Celestia. Qu'importe si Chrysalis ou ses troupes n'attaquaient pas, ils allaient se tenir prêts. C'était beaucoup moins dangereux que d'attendre comme des idiots de se faire écraser le crâne.


L'alicorne observait ses troupes, finalement amassés autour d'elle. Elle avait fait rapidement le message à d'autres, ceux-ci surveillant l'avancement de Chrysalis. Ils seraient aux portes, ce ne serait qu'une question de secondes. Ils allaient devoir faire ce qu'ils pouvaient pour la retenir, le temps que les autres se positionnent. Elle avait séparée en deux, les griffons d'un côté et les poneys de l'autre. Bien des griffons n'étaient pas réellement combattants, ils avaient des talents particulier mais n'étaient pas inscrit dans l'armée. Ils étaient là pour protéger la ville, Celestia espérant que la majorité d'entre eux survivraient. Il le fallait.

-' Peuple solariste, le danger est à nos portes. Ils sont armés et ils ne sont clairement pas là pour discuter. Nous devons protéger au mieux notre ville, je compte sur vous. Amis griffons, regardez bien les griffes de chacun, même chose pour les gardes. Ne perdez en aucun cas ce petit bijou. Souvenez vous que les changelings peuvent prendre votre apparence, mais c'est cette petite différence qui vous permettra de vous en sortir. Tenez les rangs serrés, ne les laisser pas passer. Choisissiez un compagnon et... '

Des cris. Il fallait faire vite, les gardes criaient que les différents fronts étaient attaqués, sauf l'arrière, là ou ils se trouvaient. Des gardes partirent tout de suite, bouchant les rues. Celestia donna d'autres directives, gardant une partie des troupes au fond de la ville. Ils allaient restez le plus groupé possible et repousser l'ennemi vers l'extérieur, pour l'instant c'était le mieux à faire. La stratégie ennemie restait trouble pour l'instant, chacun connaissait son rôle et devrait faire de son mieux pour s'adapter aux changements de situations.

-' Que le soleil vous garde. '

La Princesse s'envola en compagnie de Coeur Saignant, ses troupes avançant derrière. Celle-ci prenait un risque mais s'en fichait, elle savait à présent que Chrysalis était là et elles allaient se battre comme elles le devaient. Dépassant les toits de maisons, Celestia pu voir l'ampleur des dégâts. Heureusement des mages soulevaient la terre pour bloquer les routes, essayant de stopper l'avancement des troupes au sol. C'était plus compliqué pour les airs, mais les traqueurs ne se gênaient pas pour tirer des carreaux à tout vent dans la masse des insectes. Se posant dans la rue principale, l'alicorne restait silencieuse, tirant de sa corne des fils minces d'Arcane. Ceux-ci fendaient l'air avec rapidité, allant se planter dans la chaire de ses ennemis. Coeur Saignait restait proche d'elle, attaquant ceux qui osaient se rapprocher trop de la Princesse. Bien vite, alors que Celestia allait au secours de ses gardes, une silhouette attira son attention.

Chrysalis.

Faisant prendre en feu les crins de son attaquant, la grande alicorne se tourna vers la reine insecte. On aurait dit que les combattants sentaient que les choses allaient mal tourner par ici, laissant le chemin libre pour les deux dirigeantes. Chacune d'entre elles avaient demandés à être tranquille, voulant affronter l'autre. Marchant lentement sur le pavé, Celestia ouvrit la bouche, sa voix douce résonnant malgré le bruit ambiant.


-' A storm is loosed upon the sea,
Whose eye is stained with tears,
A wretch hell-bound and bent on blood,
The making of the fearful'l fears. '


Elle leva bien haut le sabot droit, frappant celui-ci avec force contre le sol. Celui-ci craqua fortement, la corne de la Princesse virant au vert. La terre s'effritait, se soulevant dans les airs devant elle. Tournoyant autour de son corps, ils formaient une sorte de bouclier léger, dont elle se servirait pour tenter de parer les coups. Elle continuait de marcher, le regard brillant alors qu'elle libérait lentement sa puissance.

-' The tide it stole away her grace,
The depths, they wouldn't claim her,
A toil begat by farther's blood,
This path was laid before her. '


Il n'y avait personne proche d'elle, mais si cela aurait été le cas, ils auraient trouvés qu'il faisait étrangement chaud. La corne de la princesse brillait à présent de rouge, visiblement prête à se servir des flammes pour attaquer.

-' Her wrath is know thoughout the black,
The gardens of death she is tending,
Vegeance is her only ward,

Beware the blood red rose's thorn. '


Elle relâcha une boule de feu vers la Reine.

_____________________________________________
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 735769Redsign
Revenir en haut Aller en bas
Steam Gold
Steam Gold
Solar Empire

Messages : 326
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 27
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue125/340[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (125/340)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyLun 2 Mar - 18:31

Les changelings ont passés à l'attaque sur les terres solaristes. La ville de Gryphus sont les martyrs de cet affronts. Notre mission est d'empêcher la Reine Chrysalis et son armée de prendre la capitale griffonne. Ainsi à débuté la guerre imprévisible. Cette bataille pourrait s’avérer être une très longue journée de massacres et de drames malgré les discours encourageants de la princesse Celestia. Que le soleil vous protège disait-elle. On aura bien besoin.

Au sommet du toit d'un bâtiment, en regardant dans ma longue vue, je vis des dirigeables avancer vers la ville. Rien que de les voir, de mauvais souvenir refesait surface. Mais je devais penser à autre chose pour mener à bien cette mission avec Holy Slay, une clerc avec qui je devais faire équipe. De plus, je me sentais nullement gênée par le bijou de reconnaissance que j'avais mis sous mon sabot.

Certaines rues sont bloqués par les mages à notre avantage et les traqueurs massacrèrent de nombreux changelings. Mais ils se sont fais attaquer par d'étranges zombies invoqué par une pégase nécromancienne, dont mon seul argument qu'il s'agissait bien d'une nécromancienne est le fait qu'il soit protégé par un de ses zombis. De plus, elle est accompagnée de soldats changelings dont un qui pourrait s'avérer être son coéquipier.

Je descendais du toit où j'étais pour rejoindre ma coéquipière afin de mettre au rapport ce que j'ai vu.

"La nécromancienne va nous poser problème." disais-je. "Je vais essayer de la ralentir et de réduire la population de zombis. Fais en sorte de suivre le plan d'attaque pendant ce temps."

Après ces mots, je volais discrètement vers la rue où se trouvait cette nécromancienne. Voyant ma cible, j'utilisais mon arc pour viser la tête de son "garde du corps" puis je décoche ma flèche. Après cela, je volais vers les zombis archers, les piétinant en plein vols afin qu'ils loupent la trajectoires des traqueurs encore en état de se battre. Mon arc mécanique replié, je m'en servait pour fracasser le crâne de ces créatures macabres, voire briser la nuque par la suite. J'utilisais également mon aile mécanique pour me protéger des projectiles envoyé par ces ennemis, avant de regarder la nécromancienne.

"Désolée, ma chère. Mais je ne vous laisserais pas prendre nos morts. Je ne te laisserais pas aller plus loin si facilement."

J'étais prête à une éventuelle réponse hostile de mon adversaire, mais il est de mon devoir de gagner du temps à l'armée solariste pour mener à bien cette bataille.

_____________________________________________

Mon OC:
 


Ma Cutie Mark:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trixie Lulamoon
Trixie Lulamoon
Changeling Swarm

Messages : 258
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue40/380[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (40/380)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyLun 2 Mar - 23:35



« Grondements de tonnerre ~ »

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 301176plop




T

ôt matin, on vint toquer à la porte. Qui diantre, pouvait être cet odieux mécréant, qui venait troubler son éveil en douceur ? Par chance, la belle était déjà levée. Mais elle était dès lors, d’une humeur si maussade et grivoise, qu’elle songea à rosser qui la mandait. Au moins, ce visiteur fut de bonne langue. Et sa verve la conforta en l’idée, qu’il ne pouvait s’agir-là, d’un plaisantin des rues. Ainsi découvrait-elle platement, et non médusée, ces trognes cauchemardesques, sur le pas de sa demeure. D’un léger coup d’œil, elle dénotait leur classe d’agents royaux. Sans doute une escorte pour une audience avec leur monarque, songea-t-elle bien lasse. Et le discours balaya en effet, l’hypothèse d’un messager de haute importance. Chrysalis allait tenir sous peu un discours à ne pas louper. Hélas pour elle, la sorcière n’en eut que faire. Mais elle lui devait bien une faveur de temps à autre. Surtout que la reine des insectes, ne la dérangeait jamais vraiment.

Elle signifia donc à ces laquais, qu’elle se laisserait guider par son escorte. A vrai dire, la pensée d’avoir dépêché pour elle, ces messieurs, en plus de l’avoir convié à un certain évènement, ne pouvait que flatter son égo. Elle disparue en son antre, du moins le temps d’enfiler sa grande cape étoilée. Et d’endosser l’illustre chapeau de mage. Puis elle reparue en lumière, pour dévaler l’escalier donnant sur la terre roturière. Dans son dos, aux yeux clos, se scellait une entrée. Elle prit son temps pour la marche. Quand bien même Tramplevania était à cent lieux de la Brèche, elle allait se faire désirer. Ainsi arpenta-t-elle avec nonchalance, le sentier de la garde. La bleutée dévoilait alors, une démarche emplie de classe et d’élégance, digne d’une jument de la haute. Son regard lui, était aussi livide que celui du nanti. Voilà bien longtemps qu’elle n’était plus que l’ombre d’elle-même, une calamité se déchainant ci et là, une magicienne que trop meurtrie par le monde.

En chemin, l’azure licorne songeait à ce discours qui la devait concerner. Au mieux, elle aurait de quoi éventrer son ennui du jour. A l’instar de quoi, il lui faudrait se divertir en la capitale. Elle n’adressa la parole à ces gens. Ils la savaient taciturne, étrange et susceptible. Parvenue au lieudit, ces épouvantails la quittèrent. Là voilà sur la grande place. Une marée noire, à demi bourdonnante et persifflante, l’inondait. En bonne marginale, Trixie se posta à l’écart, mais bien en évidence également. De son perchoir elle avait tout loisir d’être admirée, tout en jouissant d’un espace appréciable. Ses prunelles améthyste, flânèrent au balcon des royautés. Et le discours, amusa la sorcière. A son sens, la guerre n’était qu’un divertissement de plus, une bagatelle où elle pouvait se couvrir de gloire et étinceler plus que quiconque. Voilà qui lui fit grande envie. Elle daigna donc enjouer l’invitation au château. Et congédiant ce messager, elle s’esquiva à la foule en délire.

Leur grondement et bourdonnement ne fit qu’un, si bien qu’il ébranlait les cieux. Elle reparue donc, aux portes de l’édifice majestueux. La voir surgir du néant, faillit en faire bondir plus d’un. Mais ils demeurèrent de marbre, quand bien même leurs regards abasourdis, ne la quittaient. Sa démarche et tenue de corps, respirant la noble, même un bleu de la maison, ne l’aurait ennuyé. Soudain on lui ouvrait les portes d’une salle étrange. Certes elle n’avait jamais visité de demeure pareille, ni n’était coutumière au monde de la politique ; mais elle trouva bien pauvre cette antre du conseil. Hélas, si l’accueil de sa personne n’était si indigne à sa pensée, elle se résilia à ne trouver de siège à sa mesure. Une bien belle chaise pourtant, reçu la visite de son postérieur supérieur. Et elle n’ôta sa coiffe devant quiconque. Du reste, elle ne daigna guère, croiser le regard des autres convives. Elle demeura figée, prunelles scellées, aura éteinte, ouïe à l’affut de toute palabre.

Si son altesse dévoilait une passion grandiose, à l’image de son ambition ; Trixie demeura de marbre, comme absente. Soudain elle recouvrait la vue, à l’évocation de son sel patronyme. Ladite Valkirya (image) fut désignée pour l’épauler en sa tâche. La licorne n’afficha de clair répondant, nul acquiescement ou jeu de regard. D’ailleurs, la laide rousse sembla amusée, à l’idée de côtoyer la sorcière. Sans doute voulait-elle la voir à l’œuvre, elle qui se targuait d’être le fleuron des mages. Et avant même que le général n’ait fini d’énoncer le plan, Trixie se volatilisa. La belle préféra se congédier elle-même que de se le voir proposer. Là elle siégeait sur la plus haute toiture du domaine. Naguère encore, elle aura bien porté le regard vers le lointain, toute songeuse. Voilà qu’une douce brise, vint caresser sa joue. Sa capa ballotta paisiblement, lui donnant plus de majesté. Du reste, elle appréhendait bien, cette occasion d’approcher à grand pas, du foyer de Twilight Sparkle.


« Allons bon, nous craignons que la grande Trixie ne nous fasse faux bond ~ »

« La grande et puissante Trixie préfère le grand air. Et la victoire est acquise. »

Tant d’assurance, c’était tout elle. Son esprit n’envisageait la débâcle, l’idée même de tomber n’existait pour elle. Du reste, elle avait des comptes à régler avec ces colosses à plumes. Naguère encore, elle se souvint avoir été de passage chez eux. Mais ils suivirent la mode, et lui rirent au museau. L’affaire de l’ursa minor, objet de sa disgrâce, la devançait à l’époque. Si bien qu’elle ne trouva de logis ignare, ni d’âme encline pour lui témoigner compassion. Trixie vécue l’enfer dans la honte, une solitude si cuisante, des rires lacérant le cœur, des crachins d’acide ; un cauchemar qui eut raison d’elle. Voilà qui justifiait le monstre qu’elle devint, une sorcière bien amère et apathe, capable du pire pour un rien. Tout avait débuté avec elle, Twilight, et tout s’achèverait avec elle. Sa comparse prit l’envol pourpre et la guida aux autres. Là elle prenait place en une bête d’acier, pouvant arpenter les cieux et déplacer une légion entière. Nul mal ne la posséda.

Et elle demeura silencieuse à son bord, à l’écart, seule avec ses pensées moribondes. Le temps d’arriver à destination, la belle eut tout loisir de siester. Si bien, qu’à l’éveil, elle retrouvait sa partenaire de carnage. Son regard agaça l’azure licorne, qui lui manda d’un ton d’offusqué, quel toupet l’amenait. Son répondant ne la satisfit guère. Et elle s’éclipsait par magie, des entrailles de la bête. Afin de profiter d’un air grand, pur et frais. La douceur de la nuit, lui permit de s’étirer à l’abri des regards. Puis elle suivit l’escouade de Valkirya, à travers bosquets et plaines. Hélas pour eux, si leurs crins se mariaient bien au manteau de ténèbres jeté par une certaine alicorne, ce ciel sans nuages et l’éclat de la lune, se révélait fort traitre. Qu’importe, se dit-elle, l’astre ne ferait que la rendre plus éclatante, à ces cervelles d’oiseaux. Certes elle ne venait en paix, mais elle tenait encore, à paraitre majestueuse et fabuleuse. Ainsi s’avança la jument capée et excitée.

En chemin, la cheftaine manda à ses larrons, d’épouser les traits de poney sommes toute classiques. Elle-même se prêta au jeu. Seule la sorcière sortait du lot. Si bien qu’ils pouvaient aisément laisser entendre, qu’ils étaient ses suivants et fans incontestés. La laide rousse avait même pulvérisé son étique classieuse, afin de se conformer à son noir dessin, si perfide qu’il aurait pu amuser Trixie ; si naguère elle n’abhorrait les couards et leurs vils stratagèmes. Soudain, Gryphus la belle, se profilait à l’horizon. Une merveille d’architecture, bâtie à flanc de montagne. Le mont lui-même était la ville. Et tandis qu’on mandait de presser l’allure, la belle bleue fit affront ; et demeura à son pas lent. L’insistance douillette de la générale, lui intima de l’enchanter afin d’avoir la paix. Ainsi galopa-t-elle pour avaler la distance les séparant d’une citadelle. Là elle revint au simple pas, à l’approche des grandes portes. La halte mandée par la garde, leurs fut accordée. Et elle souffla mot.


« La grande et puissante Trixie désire visiter vos gens ; et se produire comme le veut sa profession de magicienne itinérante. »

Sa verve endormit la méfiance des gardes. Hélas, ses suivants semblant légion, rendirent nerveux ces colosses à plumes. En définitive, ils n’eurent guère le temps de cogiter ; qu’ils mordaient déjà la poussière. La nuée changeline fondit sur ces deux volatiles, afin de submerger leurs personnes supérieures. Et délaissant ces cadavres poignardés par des lâches, elle pénétra le bourg endormi. Elle ne pouvait se douter, qu’il était en vérité, désert. Elle ouvrait la marche, suivie de près par ces créatures de l’ombre, s’y fondant à merveille. Les deux molosses imités, flânèrent dans les cieux, en guise d’éclaireurs pensés bien infiltrés. Hélas, la terre se mise à trembler, les pavés et la roche à se soulever. Si bien qu’elle cru à une activité sismique, et non une offensive de l’ennemi. Et lorsqu’une vague étrange déferla vers elle, la belle se volatilisa. Les rues n’étaient plus sures. Elle prit de la hauteur. Là, au sommet d’une haute toiture, elle lorgnait une escouade de marauds.

Ces fieffés coquins, ne surent l’accueillir dignement, aussi devait-elle sévir. Son hennissement sauvage, déchira les cieux alentours. Le sort en était jeté, elle se dota donc de son set d’armure. Et tandis qu’elle se dressait en véritable bipède, la belle fit cracher à son sceptre, un virulent courant. Ainsi frappait la terre, un terrible éclair. Le sortilège illumina les ténèbres, trahissant aussi bien ses compères rôdant dans les parages, qu’elle n’accula de cécité l’ennemi. Nombre poney tombèrent sous la morsure de l’éclair, foudroyés, paralysés, projetés par une vive détonation. Elle n’avait plus qu’à s’esquiver à leur réplique enhardie, une volée de carreaux avalant la planète d’argent. Ces pouacres firent l’erreur de ne s’intéresser en partie qu’à elle. Si bien que de l’ombre des ruelles, bondirent les assassins de Valkiyra, et elle avec eux, pour décimer ce peloton déjà secoué. Certes, la bataille fut rude, mais l’avantage était leurs. Du reste, Trixie apparue de toits en toits.

Soudain, l’épiphanie. Si elle n’était dotée d’ailes, un aimable griffon ferait office de monture. Sa menue masse ne cloua à terre ce changelin déguisé. Et elle lui ordonna de filer plus vite que le vent. La laide rousse la suivit de près, sous ses traits véritables. Le cortège sembla danser dans l’air, virevoltants pour fuir les pointes des flèches. En chemin, ils ne survolèrent guère plus de patrouilles que cela, rien d’insurmontable. Elle y perdit tout de même son fidèle destrier, fauché dans la fine fleur de l’âge. A terre la bataille faisait rage, mais elle se moquait éperdument, du sort de ces gens. Seule lui importait, de trouver celle qui pouvait rôder en ces lieux. Aussi n’avait-elle l’air de prêter guère attention au front. Elle avait l’esprit ailleurs, les prunelles évasives. Bien qu’elle déchainait sa toute puissance sur qui l’ennuyait. A deux pas se tenait la cible de son escouade, une pseudo place forte, à réduire à néant. Mais elle ne pouvait décemment pas, enfoncer les lignes ennemies, seule.

Perdue en plein cœur d’une ville assiégée, elle dût tenir sa position avec sa comparse d’infortune. La chose fut bien ardue, et pour compte, elle écopa de vilaines balafres et bleus tout en luttant vaillamment contre le surnombre. Soudain, une volée meurtrière dérouta ses assaillants. Les renforts firent leur office en venant au secours de leurs maitresses. Cette piètre unité fort décimée, se mise en marche. Leur vol confondu dans la nuit, s’abattit sur leurs ennemis. Ceux-là durent reculer face à la fureur d’une sorcière blessée. Un peu plus, et la voie royale s’ouvrirait vers l’objet de leur désir. La laide rousse ne se fit prier pour gagner du terrain, semer la zizanie dans les rangs de l’ennemi, et captiver plus d’attention que quiconque. Le phénomène ennuyait la belle. En effet, son ego était tel, qu’il lui paru bien intolérable de n’être la plus éclatante et terrifiante amazone. Elle redoubla donc d’efforts, toute empourprée et hennissante. Ses sabots d’aciers brisèrent les lames, son grand sceptre violentait les corps et son regard foudroya le reste. Elle se déchainait, sans ménagement.

Crédit: Cali' in Epicode


_____________________________________________
« The Great and Powerful Trixie always wins in the end ! »
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 235726plop
> War Skin <> Dark Skin <> Epic Spell <
Revenir en haut Aller en bas
Holy Slay
Holy Slay

Messages : 101
Age : 69

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 13
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue106/140[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (106/140)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyMar 3 Mar - 23:08


Bataille.

Dans le champ de bataille ce jour là, la princesse avait fait une annonce, elle avait appelé tout le monde à se rassembler. Les clameurs retentissaient alors que sa voix portait dans la ville. Le siège commençait et rien ne pouvait stopper les choses. Comme le point de non-retour était atteint, la pégase était là, prêt à en découdre. L'invasion de l'armée ennemie était accomplie, ils étaient là avec leurs armes et leur esprit guerrier, ils voulaient plus de terres. C'était le signe des premiers affrontements et chacun savait que ce n'est serait que le début, les hostilités étaient à moyen de mener à bien les envies et les conquêtes. Dans ce monde barbare, tous ne connaissaient que la guerre. Le sang versé serait le prix à payer pour l'alliance déchue, alors il croiseraient le fer dans l'espoir d'étendre leurs terres même si cela voulait dire que certains devraient périr dans le processus. De ceux qui combattraient, Holy Slay voulait réussir et braver les lignes ennemies.

Alors ce jour-là, elle était venue avec le reste de la troupe, surtout en sa qualité de membre de la garde royale. Elle avait écouté d'une oreille attentive, avait compris chaque mot et s'était acharnée à élaborer dans sa tête l'idée qu'elle allait devoir combattre. Sans peur et déterminée à faire régner l'ordre, elle ne redoutait pas la bataille. Ce dont elle avait peur s'était surtout de franchir cette étape. Car elle savait au fond d'elle-même que cela marquait le début d'une nouvelle ère : celle de la guerre. Après cette paix grisante, il faudrait souffrir, se consoler, apprendre et se relever. Ils n'avaient pas encore assez appris de la précédente, il fallait qu'ils remettent ça, encore une fois. Mais ce n'était pas la faute de Solar Empire, comme toujours c'était ces félons, ces fous qui bravaient la stabilité de tous ! Elle ne pouvait accepter cela, rien ne permettait aux changelings de venir voler leurs terres si durement aqcuises, qui menaçaient déjà de fondre à l'arrivée d'une nouvelle alicorne. C'était un affront qu'ils ne pouvaient ignorer et elle comprenait la divine Celestia, il fallait qu'ils en réponde ! C'est donc sans sans hésitation qu'elle suivrait les ordres. Ils ne pouvaient attendre, il fallait qu'ils veillent plus d'espace. Leur soif était trop grande, il fallait la couper. C'est alors la rage au corps, après les discours des Celestia, qu'Holy Slay était partie à la bataille avec tant d'autres.

C'est avec Steam Gold qu'elle fit équipe, elle se rejoignirent bientôt et pendant que Steam regardait avec sa longu-vue, Holy jeta un regard et balaya de ses yeux le tableau qui s'offrait à elle. Les rues étaient bloqués par des mages, ce qui offrait un avantage que sa coéquipière remarqua, mais elle virent que des zombies étaient là et attaquaient. Une nécromancienne en était responsable des elle filait déjà accompagnée d'un de ses minions. Il y avait cependant un coéquipier qui était plus fort que les autres, alertée par Steam', celle -ci s'adressait à elle et lui dit qu'elle allait s'en charger et que pendant ce temps, elle n'aurait qu'à suivre la stratégie de combat. Holy accepta sans soucis cette répartition des tâches. Pendant que sa camarade allait à l'assaut de la nécromancienne, ce fut donc sur l'autre qu'elle se jeta sans plus de questionnements. Il fallait qu'elles stoppent ces deux là avant toute autre chose ! Déjà ne plus avoir de zombis serait une très bonne chose, une fois la nécromancienne assomée, il y aurait moins de risques et moins de créatures à combattre.

Déclenchant son arme, la croix se déploya pour donner son bâton. Son catalyseur à l'abri, et brillant déjà, elle faisait appel à ses pouvoirs de clerc. La lumière était son arme, elle comptait bien l'utiliser pour la bataille. Être Clerc apportait un avantage indéniable sur les créatures sombres. Elle n'avait que faire des zombis et les éloigna avec la lueur de sa magie. Galopant fougueusement, elle approcha bien vite de sa cible. Elle n'avait que cela en tête, il lui fallait atteindre ce qu'elle voulait, rien d'autre n'occupait son esprit. Complètement concentrée, elle pourrait attaquer plus facilement. Il y avait quelques gardes avec l'objet de son attaque, c'est sur eux qu'elle lança sa première onde de lumière qui avait pour effet de couper au moins un sens principal lors d'une bataille : la vue ! Aveuglés pour plusieurs minutes seulement vu la faible puissance de son tir, cela lui fit gagner un peu de temps pour s'approcher. ne fois plus proche d'eux, Holy pu tout simplement finir le job au corps à corps en se faisaint la plus discrète possible. Une fois ceux là à terre, elle recommenca à galoper.

Près de celui qu'elle avait repéré, la pégase le salua par un faciès agressif et une attitude vengeresse. C'était enfin le moment de frapper, et Holy était là pour cela. Fuzzy, même si ne connaissait pas son nom, serait sa victime. Arrivant sur lui de face, elle pouvait le voir parfaitement et pu admirer son physique monstrueux et déformé. Ce frankenstein était une abomination à ses yeux, elle ne comprenait pas l'existence de cette créature. Elle ne pouvait accepter que cette chose souille le royaume. Ne pouvant assimiler la laideur de son adversaire, Holy décida qu'elle allait agir vite en grimaçant.
Rassemblant sa lumière, Holy chargea aussi vite qu’elle pu son bâton en le brandissant dans les airs bien droit. La lumière s'amalgamant au sommet de la pointe, la Clerc employait une canalisation divine sur son arme pour lancer un sort un peu plus puissant que précédemment, il ne serait pas fait que pour aveugler. L'attaque qu'elle préparait serait faite pour assomer voir même imposer une confusion dans l'esprit de l'ennemi. Les songes ainsi secoués, il ne pourrait pas réfléchir et serait déboussolé.

Déterminée, aggressive et pleine d'adrénaline, Holy se sentait prête pour ce corps à corps ponctué de magie. Le coeur battant à la chamade et tambourinant sans relâche, elle sentait même ses tempes vibrer sous l'influt sanguin. Tout son corps était tendu comme un arc, ses muscles contractés, il ne manquait plus que le message électrique pour que tout se relâche et parte comme une flèche. Elle attendit la bonne seconde pour enfin agir.

Dès qu'elle sut que c'était bon, elle commença son attaque. Son bâton enfin chargé, elle pu déchaîner sa magie ainsi que toute la tension de son corps. Partant à une vitesse folle, tout son enveloppe charnelle servit son action.
Espérant frapper droit sur le changeling, elle bondit et lança de son arme la boule de lumière d'un mouvement rapide et furibond. L'onde assomante blanche démarra vite pour aller s'échouer droit vers le cerveau de son adversaire, dans un angle propice à ce but. Puis, surgissant juste après la frappe du lueur comme elle l'avait prévu, les dégâts causés par la première vague furent ponctués d'une frappe au corps-à-corps, un coup de poing. Si elle avait bien respecté sa propre stratégie, la boule de lumière l'aurait caché et l'adversaire ne l'aurait pas vu arriver juste derrière. Déboussolé, alors le coup de poing sur le coin de sa tête lui aurait fait perdre l'équilibre. Oui, si elle avait bien frappé, le visage du changeling serait touché.

Terminant son attaque, la pégase s'envola pour éventuellement échapper à une contre-attaque. Dans les airs, elles pu se retourner et observer l'état des choses. Dardant son regard blanc lumineux sur la scène, elle vit deux autres gardes royaux qui l'avaient suivi. Ils se lancèrent ensuite sur le changeling au physique atypique et étrange, et somme toute effectivement très hideux. Ses camarades PNJ cherchèrent à l'attacher, pour ainsi la neutraliser, ce serait le meilleur moyen de l'empêcher d'avancer plus loin.

Holy espèra vivement que ce serait suffisant, si ça ne l'était pas elle était pile au dessus du changeling et chargeait à nouveau son arme pour terminer deux l'assomer. Si d'autres ennemis arrivaient, il serait trois à leur faire face. Les deux gardes royaux avec elle étaient entraînés et sauraient comment agir. Leur stratégie de défense serait principalement de faire front et d'empêcher leur avancée plus loin dans la ville. Elle, au dessus, pourrait toucher les ennemis avec des boules de lumière comme elle avait fait avec les premieres insignifiantes vermines. Holy était prêt à en découdre à nouveau dans le petit corps ou d'autres chargeraient et tenteraient de passer en force. Ces combats n'étaient que le début et elle avait encore pas mal d'énergie.

S'il fallait continuer comme ça, elle pourrait continuer longtemps, rien qu'au nom de Celestia, pour sa déesse. L'ordre règnerait elle y veillerait avec grand soin. C'était son cheval de bataille, son but dans la vie, ce qu'elle voulait faire et ce qu'elle chercherait toujours à accomplir. Si quelqu'un l'en empêchait, alors il deviendrait son pire ennemi.

Actuellement, la reine Chrysalis faisait partie des gens dangereux qu'il fallait combattre. Holy était disciplinée et participerait avec honneur au sauvetage de ces terres. Soldat, garde royale, amie de Celestia et surtout citoyenne de Solar Empire, elle ne tolèrerait jamais tout cela.

Ainsi soit-il, elle attaquerait.



_____________________________________________
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 1427086290-holychibimlp
Revenir en haut Aller en bas
Crimson Butterfly
Crimson Butterfly
Changeling Swarm

Messages : 58
Age : 21

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 11
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue18/110[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (18/110)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyMar 3 Mar - 23:40


La demoiselle avait veillée toute la nuit. Elle se doutait un peu que sa Reine finirait par agir tôt ou tard, et un bon pressentiment l’empêchait de trouver le sommeil. Elle se leva donc de son éternel silence tôt le matin, se préparant à entendre une nouvelle plus ou moins intéressante. Crimson se préparait lentement, le regard rivé sur son propre reflet, examinant la moindre parcelle de son visage ni trop fin ni trop carré ; elle détestait cette forme changeling tout comme elle l’adorait. Mais elle ne pouvait rester éternellement sous un camouflage de jument, il lui faudrait trop de repos pour espérer pouvoir faire quelque chose de ses journées. Accompagnée de sa petite araignée  elle lui souriait doucement, sans dire un mot. De toute façon, elle ne comprendrait pas ses mots, ou alors très mal : elle le sait, elle eut l’occasion de le tester il y a bien longtemps. Certains animaux sont plus compréhensifs que d’autres.

Enfin bref, une fois préparée, Crimson se dirigea tranquillement vers la sortie de son petit chez-elle. La fameuse nouvelle tant attendue lui parvint bien vite aux oreilles. C’est donc sans attendre qu’elle se dirigea vers la place où Chrysalis tiendra un discours dans peu de temps. Une fois arrivée, la jument grimaça devant la masse de gens. Elle tentait de discerner des têtes plus ou moins connues, en vain. Certains avaient l’air aussi dégoûtés qu’elle, ils étaient soit éloignés, soit isolés à l’autre bout du lieu. Elle fit de même tout en restant près du balcon royal pour ne pas avoir à tendre l’oreille comme une attardée lors de la longue annonce que prononcera la Reine.

Elle écouta chaque mot attentivement, un large sourire aux coins des lèvres. Son regard ne cessait d’admirer la prestance des deux femmes du haut de leur perchoir. Elle qui, d’habitude, était passive quant à la guerre, semblait soudainement intéressée. Peut-être détestait-elle les personnes s’abritant sous l’aile de Célestia ? Il n’y a que elle qui en a la réponse. Quand elle eut finit, elle n’hésita pas à faire comme la foule, bourdonnant et hurlant exactement comme eux. Sur le coup, elle se sentait étroitement liée avec ses confrères. Toute cette acclamation alluma une légère braise de rage dans la changeling ce qui eut pour effet de l’assoiffer. Mais ce n’était pas d’eau dont son gosier avait soif, mais de sang, de victoire, de conquête.

Silencieusement, elle rejoignit la salle de conseil de guerre aux côtés de personnes plus ou moins connues. Elle reconnaissait la fille de Chrysalis et surtout Trixie, une licorne dont la tête devait être sur le bord d’exploser tant son égo était grand. Enfin elle ne dit rien, par peur des représailles. Et elle n’avait surtout rien à dire, c’était une journée bien trop sérieuse pour commencer à faire les marioles. Durant cette tentative de conquête de la capitale griffonne, elle serait accompagnée de Nymphalys pour aller dissimuler des pièges dans toute la ville. Toutes deux seront accompagnées de gardes qui les protègeront pour ne pas avoir à abandonner la pose des explosifs en plein chemin. Elle se contenta de hocher la tête en guise d’approbation.

Puis toute l’armée se rendit finalement à la ville, en dirigeable. Il commençait à se faire plutôt tard, on pouvait voir le soleil disparaître timidement sous la lumière de la lune. Crimson regardait leur objectif d’un air serein, elle n’avait pas peur de retourner au bercail blessée. Ses couteaux lui titillaient les sabots, elle avait envie de s’en servir pour parvenir à conquérir Gryphus. Une fois aux portes de la ville, les explosions se firent directement entendre, laissant les habitants dans l’angoisse et la peur. Elle demeurait silencieuse, aux côtés de sa partenaire, cherchant la moindre cachette ou poser des pièges. Elle semblait un peu perdue dans cette immense capitale, mais retrouva bien vite son chemin, aux côtés des gardes qui attaquaient tout défenseur sur leur chemin.

D’un pas léger et rapide, la changeling préféra s’isoler pour revêtir une forme de pégase comme les autres. Elle semblait étrangement nerveuse, agitant ses nouvelles ailes de plumes comme si l’on découvrait d’avoir de nouveaux membres. Cela la rendait presque malade, d’avoir ce genre de choses réchauffantes. Enfin, elle se dépêcha de déposer quelques explosifs aux endroits stratégiques, aidée et surtout dirigée par Nympalys qui semblait tout aussi silencieuse qu’elle : après tout, il fallait qu’elles soient les moins visibles possibles. La jeune changeling se sentait comme un assassin, guettant le bon moment pour attaquer. Elles avaient déjà perdu une petite partie de leurs gardes, deux ou trois étaient tombés sous les flèches percutantes des défenseurs. Elle ne fit même pas attention à l’apparition d’éventuels agresseurs, trop occupée à fouiller et cacher. Elle avait vraiment peur de tomber sur la garde, et encore pire, devoir en affronter un! Mais cela n'allait pas l'arrêter pour autant, elle était protégée, armée, et n'hésiterai pas à se servir de sa cervelle.

En tout cas, la garde royale ne semblait pas pointer le bout de leur museau pour le moment. C'était le moment parfait pour aller s'immiscer au milieu de la ville pour poser d'autres pièges stratégiques. Elle était presque sûre d'être invisible, même si, parfois, on tentait de l'éloigner. TOut le monde était paniqué, elle faisait de même, jouant la comédie. Puis elle continua sa vie, le cœur battant à la chamade, espérant aucun rebondissement.

Quand elle vida sa réserve d’explosifs, elle recula vivement, attaquée par deux barjots qui avaient finalement décidés d’agir. Elle n’hésita pas à leur sauter dessus après avoir disparue de leur champ de vision, mais elle s’en tira avec une blessure peu profonde sur une de ses pattes. Le sang perlait de sa blessure, elle se contenta de geindre discrètement, avant de repartir de plus belle. Elle souhaitait montrer son aptitude à obéir aux ordres et à les exécuter comme tout bon partisan. Crimson devait maintenant se retirer avec Nympalis afin de faire péter tous ces petits joujou qui n’attendaient que ça.

« On doit partir d’ici, maintenant ! Sinon on risque d’exploser avec l’ennemi ! »

Ses oreilles remuaient dans tous les sens, comme attentive à la moindre intrusion. Elle craignait que les deux gugusses de tout à l’heure avaient avertis d’autres ennemis. C’est donc rapidement qu’elle se mit à l’abri de toute personne, s’apprêtant à laisser les pièges faire leur boulot. Et les détonations commençaient déjà, cela l’amusait tant qu’elle en oublia presque sa légère blessure.

Quand elle levait les yeux au ciel, elle pouvait voir moult pégases chercher les ennemis. Elle baissa vite la tête, se faisant toute discrète, comme elle avait l'habitude de faire. On pourrait la confondre avec une timide pégase qui se cache par peur de se faire juger. Peut-être que sa couverture la camouflerait encore un moment? En tout cas, elle épia de temps en temps la fille de Chrysalis pour s'assurer qu'elle était encore en bon état; ce serait mal vu de la ramener en mille morceaux!

_____________________________________________
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! G14f
Revenir en haut Aller en bas
Karl Tirecorde
Karl Tirecorde
Eternal Chaos

Messages : 495
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 28
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue277/360[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (277/360)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyMer 4 Mar - 23:09

Pour la seconde fois dans ma vie, je me retrouvai dans les rangs d’une armée contenant des idéalistes, des bourrins ou simplement des inconscients. Des soldats qui pensent encore à l’existence du Bien et du Mal, obéissant aux ordres de gradés parfois plus fous que les soldats eux-mêmes. Si la plupart des militaires se montrent plutôt discret et n’étalent pas leur vie, d’autres jubilent de faire partie de la  « Prestigieuse Armée Solarienne », on peut parfois les apercevoir en dehors du temps de service ou durant les permissions se pavaner avec de jolies damoiselles à la patte, ou à faire la conversation en terrasse d’un café en exaltant leurs exploits.
Pour résumé, ces enfoirés m’ont repiqué et m’ont remis de force dans l’armée solarienne, je fus transféré dans une compagnie d’infanterie stationnée à Gryphus sans avoir écopé de sanctions, ni de corvées disciplinaires. Les tensions avec les autres nations doivent être telles, que les déserteurs et autres délinquants mineurs sont envoyé dans les casernes pour grossir les rangs d’un royaume où un conflit armé pouvait éclater à tout moment. Cela faisait quelque temps que je n’avais pas eu de nouvelles sur les relations politiques à Equestria, mon errance à droite à gauche m’avait au final coupé des actualités de ce monde. Si j’avais su que quelqu’un jouait du briquet au milieu de la poudrière, je me serais tiré bien au-delà des frontière solarienne.

La cloche de la relève sonna, je quittai mon poste un autre devait me remplacer, pour le dernier quart de la journée. Je me rendis ensuite à l’ordinaire où l’on servait le repas du soir. LA compagnie était composée d’environ une centaine de soldat, tous dans leur armure flamboyante de la Solar : un plastron articulé protégeant le dos ainsi que le torse, un casque surmonté d’une crête bleu, et une arme en fonction des capacités de chacun. Ces armures avaient au moins le mérite d’être solide, mais je regrettais l’ancienne qui était en cuir et plus souple à l’emploi, en plus, celle qu’on m’avait refilé manquait un peu aux épaules, les tailles standardisées…

« Eh Le Bleuet, tu ne viens pas avec nous ? » demanda String of Pearl,

C’était une jument de ma section, on partageait le même poste de guet. Elle était musicienne à ses heures et elle se débrouillait pas mal avec son trombone. Issue de parents gérants d’un cabaret, elle y jouait du jazz dans l’orchestre  jusqu’au jour où elle décida de s’engager dans l’armée. Si ce n’était pas malheureux, un joli brin de pouliche comme ça pour au final peut être finir avec une patte en moins ou tout simplement morte. Une hallebarde avait remplacé son instrument, elle était tout aussi brillante mais pour ce qui était de la sonorité, tout était à revoir.

Je m’assis avec le reste de ma section de combat, nous étions au total huit autour de la table en bois. Le sergent Beretta (terrestre -guerrier) nous commandait, il avait sous ses ordres deux caporaux : Colly Flower (âne-mage) et Lucky Strike (licorne-clerc). Venait ensuite les soldats dont chacun avait un surnom : Sim Shovel (pégase-trappeur) dit Pinson, Clara Coone (terrestre-guerrière) dit Sabot d’fer, Pedestal Onne (griffon-guerrier) dit Rambo, String of Pearl (pégase-guerrière) dit Rhapsodie, et moi dont le surnom est Le Bleuet, tout ce petit monde dont je faisais partie depuis deux semaines. Notre section s’appelait Cassis, toute avaient un nom pour pouvoir les reconnaitre rapidement, les autres s’appelaient : Grive, Gypaète, Blizzard...

Bong…

Au premier coup, les oreilles se relevèrent,

Bong…

Au second coup, ce fut le silence dans l’ordinaire

Bong…

Au troisième coup, pas de doute, c’est le tocsin que l’on sonnait. C’était l’ordre d’évacuation, une faction ennemie attaquait Gryphus, la guerre venait d’être déclarée…

Tout le monde sortit en trombe de l’ordinaire, filant vers les râteliers, notre caserne risquait à tout moment d’être la cible d’une attaque. On m’avait confié un espadon que je le fixais sur mon flanc droit, je devais m’en servir comme éperon en chargeant l’ennemi et comme lame tournoyante dans les mêlés. On m’avait aussi donné une épée à un sabot que je maintenais dans ma bouche pour le corps à corps. Avec ma carrure épaisse et mes membres solides, j’étais devenu un soldat cuirassé équipé pour les assauts bourrins, j’avais eus aussi droit à des renforts au niveau des flancs. Une fois équipé, nous devions rejoindre la Princesse Celestia qui se trouvait en ville. La compagnie dû slalomer entre les civils paniqués et déjà nous entendions les combat au loin.

****************************


            Rassemblés sur une place, nous écoutions le discours de la Princesse,

« Peuple solariste, le danger est à nos portes. Ils sont armés et ils ne sont clairement pas là pour discuter. Nous devons protéger au mieux notre ville, je compte sur vous. Amis griffons, regardez bien les griffes de chacun, même chose pour les gardes. Ne perdez en aucun cas ce petit bijou. Souvenez-vous que les Changelings peuvent prendre votre apparence, mais c’est cette petite différence qui vous permettra de vous en sortir. Tenez les rangs serrés, ne les laisser pas passer. Choisissez un compagnon et… »

Elle fit une pause, la mine grave, elle fixait son regard vers l’horizon dont nous parvenait les signes d’une violente bataille, elle lança des ordres à ses subordonnés et nous regarda pour un dernier message…

« Que le soleil vous garde. »

Elle s’envola en direction des escarmouches avec à ses côtés un griffon.

La masse de soldats suivit la princesse vers la rue principale, les sabots claquèrent sur le pavage provoquant un vacarme assourdissant, j’étais en première ligne avec à mes côté Rhapsodie et Beretta, tous deux prêt à en découdre avec les assaillants. Celestia s’était posée près d’un groupe de mages qui bloquait la route en soulevant la terre, mais un essaim passa au-dessus de la barricade magique prenant à revers la dernière ligne de défense solarienne. Le point d’impact se rapprochait inexorablement, mes yeux se plissaient comme si cela pouvait m’aider à encaisser le choc. La compagnie prit de la vitesse mais les derniers mètres semblaient interminables, la rencontre était imminente, la masse solarienne fonça droit sur l’ennemi à gorge déployée dans un cri unique.

Les armures claquèrent, les gueules hurlèrent, et les morts tombèrent,  je me retrouvai sur le flanc avec un changelings empalé, Beretta l’acheva et me protégea pendant que je dégageai mon espadon du cadavre de l’insecte, Rhapsodie était en duel avec l’un des leur, le duo Rambo et Sabot d’fer tentait avec d’autres de repousser ceux qui s’en prenaient aux traqueurs, les trois autres membres devaient être rassemblés avec leurs classes respectives. C’était le chaos dans la rue, la princesse avait disparu, elle avait dû s’envoler pour contrer les escadrons d’insecte fonçant sur nos positions. Je me retrouvai côte à côte avec un autre garde dont il semblait vouloir former un duo avec moi, à nous deux nous nous protégions mutuellement un flanc et nous faisions face à plusieurs Changelings qui s’apprêtaient à nous sauter dessus ; je tentai tant bien que mal à les maintenir à distance avec mon espadon, mais les quatre insectes ne me quittaient pas des yeux cherchant le moindre faux pas et, Oh merde ! Je sautai rapidement sur le côté, manquant de tombé avec le poids de mes lames, le Changelings que je prenais pour un garde me sauta dessus finissant de me déséquilibrer. Un carreau salutaire se planta dans la croupe et détourna l’attention de l’insecte, je profitai de cette occasion pour le repousser et me relever pour au final lui planter mon espadon dans son crâne. L’arrêt brutal de ses fonctions cérébrales fit battre frénétiquement ses ailes comme un dernier soupir de son système nerveux. Trois guerriers solariens prirent la relève et tentèrent de repousser l’avancé de l’essaim, je récupérai mon épée tombée à terre quand Rhapsodie me cria que notre section se repliait. Relevant mon espadon, je m’écartai de la route des renforts qui arrivaient par paquet pour rejoindre le poste de commandement qui d’après un blessé se trouvait plus haut dans la rue sous la grenette.

Nous arrivâmes au pas de course avec Rhapsodie, Sabot d’fer et Rambo. Le poste décisionnel était protégé par une barrière magique levé à la hâte par quelque licorne postée autour du bâtiment, le hall au grain était un vaste préau dont le sol en granit surélevés soutenait les nombreuses colonnes qui maintenaient la charpente du toit. Les gradés étaient rassemblés autour d’une table de fortune faite de planches et de tréteaux sur laquelle on avait étalé plan de la ville, des pégases arrivaient en permanence interrompant les discussions stratégiques pour faire le point sur la situation en quasi temps réel. Le sergent Beretta s’entretenait avec un officier, l’échange paraissait houleux, chacun tapant du sabot plus fort que l’autre, au final le plus gradé des deux ordonna à l’autre d’exécuter les ordres sur le champ, le sergent nous rejoignit le visage grave. Il nous informa que des lieutenants de Chrysalis se servaient du front des barricades pour mettre le reste de ville à feu et à sang pendant que le gros de nos troupes était rassemblé dans la rue principale. Nous allions être mêlé à une autre section avec pour but de les débusquer, Il fallait être rapide car nous ignorions combien ils étaient et surtout à quelle classe ils appartenaient, les éclaireurs parlaient même de la présence de nécromanciens. Notre patrouille comptait une vingtaine d’individus, il y avait plusieurs guerriers, quelques trappeurs, un groupe de mages, et le reste était un mélange de classes de soutien pour nous épauler dans les combats, il fallait être prêt à rencontrer n’importe quel ennemie et de ce fait le commandement revint à un sous-officier nommé Phil Cooper (licorne-paladin).

La patrouille partit au triple galop en direction de la partie Ouest, il fallait éviter les trop grandes concentrations de Changelings qui auraient pu décimer notre section mais massacrer les groupes de quelques individus qui pourraient attaquer nos positions à revers tout en conservant notre attention sur notre objectif principal. Fonçant à travers les ruelles, nous nous écartions du front pour nous enfoncer dans les quartiers plus éloignés, nous étions tous sur nos gardes, les oreilles dressées à l’affût du moindre bruit suspect pouvant appartenir à l’ennemie. Passant dans le quartier nauséabond des tanneurs, des détonations proches résonnèrent contre les bâtiments faisant quelque peu perdre notre sens de l’orientation, mais plusieurs colonnes de fumée nous indiquèrent leur provenance et sur ordre de Cooper, nous foncions droit vers la zone sinistrée. Passant dans une rue transversale, notre patrouille filait à travers les débris des bâtiments endommagés et les cadavres plus ou moins entier des malheureux qui s’étaient fait happer par le souffle mortel. Nous pouvions voir dans le ciel de nombreux pégases à la recherche des éventuels auteurs de ces attaques, les morts défigurés aux dépouilles désarticulées avaient fait monter la rage chez la plupart des membres de la patrouille, le major Cooper promis à toutes et tous que nous vengerions nos morts des atrocités commises par les changelings et il prit la tête de la patrouille et s’engouffra dans une rue marchande dont les vitrines étaient brisée. Galopant à travers les étals et guidés par la rage, nous ne vîmes pas le fil tendu à hauteur de cheville, l’explosion me projeta sur le dos et me coupa la respiration, mes oreilles sifflaient et mes yeux étaient incapable de voir quoi que ce soit à travers l’épais nuage de poussière, au moins j’étais en vie.

Reprenant peu à peu ses esprits, le reste de la section dû compter ses morts, le major Cooper ainsi que les trois guerriers qui le suivaient s’étaient volatilisés, un pavé s’était profondément enfoncé dans le crâne d’un trappeur rendant son visage méconnaissable, Sabot d’fer avait perdu ses pattes avant et perdait beaucoup de sang, Colly Flower avait reçu un pieu en pleine gorge et rendait l’âme dans un immonde gargouillis. La guerrière et le mage succombèrent de leur blessures graves, les deux clercs s’occupaient d'administrer des soins d’urgences pendant qu’un forgeron nettoyait sa patte mécanique, de mon côté je retirais les quelques grosses échardes qui s’étaient plantées dans ma peau. Beretta étant le plus gradé des survivants prit la tête de la patrouille, nous reprîmes notre chasse avec la ferme intention de débusquer  le reste des changelings présents afin qu’ils goûtent aux fils de nos lames, nous regardions au sol pour déceler la moindre présence de piège ainsi que les endroits susceptible de contenir des explosives, ou autres choses…


_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous


[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyJeu 5 Mar - 2:42

Post-Face: Euh, Bah, c'est mon premier raid, donc je m'excuse d'avance si je fais des OP, des erreurs grossières, ou quoi que ce soit de péjoratifs. J'espère que ça vous plaira. Mes excuses d'avances sinon, j'ai un peu peur d'avoir fait quelques erreurs, dont pardon encore si il y a trop de fautes.

Edit: Mes excuses à Holy Slay, j'avais mal saisi l'importance de différence de niveaux (j'en ai vu l'importance entre Yui et Steam, dans la sitation inverse) , et je jouais comme un roliste. J'ai modif le rp afin que je sois en bien plus mauvaise position.)

-------------------------------

La guerre?

Étrangement, ce fut la première chose à laquelle pensa Fuzzy lorsqu'un messager lui expliquait en détachant soigneusement ses mots qu'elle était de nouveau requestionnée et appelée par la reine. Fuzzy était matinale, les épaules déjà lourdes de pierre et de roc, son corps monstrueux se soulevant lentement au rythme de sa respiration. La guerre ? Le messager ne saurait lui dire, mais une telle réunion de populace. De toute les maisons, de tout les coins, on accourait au centre de la capitale. Au chevet du balcon de la reine. Les lèvres de Fuzzy tremblèrent, de peur, d'une terreur profonde.

Elle répudia les messager d'un remerciement faible, reposant le fruit de son travail. Nue comme un ver. Fuzzy savait qu'elle ne serait plus d'humeur pour quoi que ce soit aujourd'hui. Faiblement baigné dans la lumière vaporeuse de son appartement morbide. Fuzzy déballa quelques affaires. Quelques souvenirs. Quelques pièces de ce qui fut une vulgaire armure, et elle priait pour ne pas en avoir besoin. Elle priait si fort qu'elle sentit des larmes couler sur son visage durci, contracté.

La paix était donc si fragile ?

Une fois sur la place, Fuzzy fut émue par le monde, l'incroyable concentration populaire sur la place  ou résonnait les paroles de leur bien-aimée Reine. Elle même d'une loyauté irréprochable, elle sentit son cœur battre violemment dans sa poitrine alors que les mots quittaient la bouche de leur reine pour les unir face à un ennemi commun. Il était temps pour l'empire Changelin de réclamer son droit de territoire, de rébellion ! Les grottes sombres et les marécages humides n'étaient pas la destinées d'un peuple à la fois capable de ben mieux que n'importe quel autre. Le souffle court, pouvant voir les contours et les traits de son absolue reine. Fuzzy hurla avec les autres.  Hurla avec ses confrères. Mais tout la conviction du monde n’empêchait pas son museau de sentir l'affreuse odeur du trop-plein de haine aux alentours.

Cette odeur pervertissait son amour de la ruche. Mais Fuzzy espérait comprendre. N'était-ce pas normal, de vouloir plus que ces domaine froids et sombres ? Alors que les soi-disant gardiens de la paix baignaient dans le soleil ? L'amour et les terres étaient-elles donc réservés aux uniques Terrestre, Licornes, et autres ? Les Changelins ne méritait-il pas leur place ? Même horrifié par la violence qu'elle se savait dans le devoir de bientôt déployer, Fuzzy savait que la colère de son peuple était juste. Que au fond, toute colère était juste. Si elle devait choisir entre sa patrie et quelques babioles lumineuse d'une boutique du royaume du cristal, le choix était vite fait. Pour l'essaim ! Hurla-t-elle. Pour l'essaim ! For the Swarm !

Rapidement convoqué au conseil de guerre. Fuzzy s'y déplaça sobrement, vêtue de l'ample robe faite pour dissimuler son corps dérangeant. Avec horreur, elle salua Dredgion. Vicieux général de Chrysalis. Fuzzy détestait lui être subordonné. Mais elle n'était qu'efficace que lorsqu'on la plaçait efficacement. Pour Fuzzy, il était exceptionnel d'être ainsi convoquée. Être un soldat d'exception ne lui autorisait normalement pas l’accès à de tel connaissances. Alors réuni dans un étroite salle faite pour que les secret s'y chuchotent doucement, Fuzzy appris que la ville des Griffons allait chuter ce soir !

Un incroyable cortège des plus étranges et hétérogène entourait leur majesté. Que Fuzzy regardait en rougissant lentement, la présence de l'ultime noblesse la faisait se sentir toute petite. Ayant en plus le plaisir de se sentir inférieure face à sa grande et majestueuse souveraine. Elle s’essayât alors à bien comprendre le plan, mais n'en retint efficacement que les grandes lettres. Surtout ébahi par l'incroyable commando qui entourait la carte de Guerre. De la fille elle-même de Chrysalis à Trixie. Licorne excentrique aux pouvoirs effroyables.

Le plan continua d'être présenté, alors que Fuzzy écoutait servilement. Les Griffons était des adversaires légendaires ! Leurs physique impressionnait la Changeline, et elle craignait leur ballet aérien, elle si peu doué au vol.

Rougissante et Prostrée alors qu'on lui demandait son avis, Fuzzy obtempéra. Elle n'était pas maligne et avait toujours le cœur au bout des lèvres. Mais elle avait un corps et une volonté de fer, si ce n'était bientôt d'acier. Au service de la Ruche et de son peuple. Aucun doute ne ralentirait ses bras lorsqu'elle devra combattre. Les ordres pour elle était clair. Attaquer le Nord de Gryphus, et par tout les moyens nécessaire, ne pas laisser les défenses de la cité se mettre en place. Mettre en pièce leur défenses avant qu'elle ne se forme. Tuer la menace dans l’œuf, couper les ailes des Griffons avant qu'ils ne s'envolent.

Les ordres étaient donnés. Fuzzy avait une cible simple sur laquelle concentrer la force qui hurlait dans ses muscles. Mais le doute et la peur de massacrer la veuve et l'orphelin avant même de s'occuper des pères et des maris l'effrayait. Et l'affreuse odeur de haine que les soldats émettaient de façon permanente ne cessait pas de lui rappeler qu'a la guerre, aucun camps n'était vraiment juste. Lentement, alors qu'elle s’apprêtait à embarquer dans les dirigeables à destination de Gryphus, et qu'elle s'équipait lentement, Fuzzy ferma ses paupières.

Peut-être s'agissait-il de ki, de force intérieure, ou simplement d'un mécanisme psychologique d'une habitué des batailles et des injustices de la guerre. Mais quand elle les rouvrit, nul changelin n'aurait pu alors sentir la moindre trace de doute autour d'elle ou dans ses sentiments. Plus rien n’agiterait plus le regard ni l'esprit de la Changeline jusqu'à que Gryphus soit tombée.

Couverte d'une armure qui ne laissait rien s'exposer. Fuzzy ressemblait à un va-t-en guerre nain d'un autre monde. Le genre de moine-guerrier qui semblait préférer les chutes de rocher sur le crane à la méditation sous une chute d'eau. L'armure n'avait aucun objectif de protection.Tout y évoquait quelque-chose de perçant, de tranchant. Couverte de cette armure toute droit sortie de l'esprit fou d'un forgeur pensant pouvoir faire d'une armure une arme, Fuzzy en devenait une sorte d'affreux mixeur sur patte. Coffre de fer géant fait pour broyer et écraser.

Mais tous ceux qui l'avait vu sur le champ de bataille savait que cette armure n'était qu'une arme temporaire. Elle encombrait trop les mouvement de la Changeline qui s'enfonçait dans les lignes ennemies jusqu'à que l'armure tombe en morceaux et révèle le monstre que se retenait à l'intérieur. Une dernière fois, Fuzzy sentit une larme sur sa joue, une larme de détresse, dernier rappel à un sentiment de Justice que Fuzzy venait d'ignorer. Et que son esprit avait oublié, alors que son corps le pleurait encore une dernière fois.

Elle était prête.




((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((( IN THE BATTLEFIELD))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))




Ils devaient s’enfoncer dans la ville, et vite.

Dans les rues de Gryphus, Fuzzy levait son regard étrangement. Déjà la nécromancienne avait fait usage de ses inquiétant pouvoir. Ramenant à ses cotés des adversaires qui avait chuté. Ceux de Fuzzy ne pouvait pas en dire autant, la plupart ayant tous simplement la boite crânienne explosée contre une surface solide. Elle était venue au secours de la nécromancienne en s'attaquant aux autres archers, mais était descendue en contre-bas pour se battre avec ses soldats. Murmurant entre ses lèvres un air pour ne pas se perdre derrière les lignes ennemies. Pour rester éveillée.


La changeline avait déjà perdue une épaisse partie de son armure, fluidifiant ses mouvement. Elle avait été surprise lorsque, sans aucune hésitation, elle s'était faite canardée de carreaux d'arbalète alors qu'elle avait la forme de l'un d'eux. D'évidence, il devait avoir un moyen de se reconnaître, par le biais d'un ordre guttural. Elle avait prévenue les soldats à ses cotés. Les ordonnant de faire passer le mot. Celui qui découvrirait le stratagèmes avertirait les autres. Histoire que le camps de Changelins retrouve son principal avantage. Deux flèches avaient ricoché sur son flanc, et on avait essayé de lui fracasser l'épaule d'un coup d'épée. Rien que son corps ne puisse pour l'instant contenir. Mais pour l'instant, Fuzzy bouillait d'hésitation, visiblement. Nulle armée en préparation de riposte dans le Nord de Gryphus, à croire qu'ils furent découvert bien avant que l'attaque du front ne commence. Damnation !

Les Changelins disposait d'une force de frappe inutile dans le Nord, ou aucune troupe ne pourrait se faire massacrer sous leur pattes. Pire encore, plus que des Griffons, des Solaristes se jetaient sur eux. La reine était-elle en difficulté? L'esprit du ruche ne le lui répondait malheureusement pas encore. Dégageant alors son sabot du thorax enfoncé d'un Griffon qui semblait toussé sa vie par sa bouche.  Fuzzy hurla gutturalement à son allié :

« -Yui, Guide-moi vers les profondeurs de la ville ! Les forces de défenses ne sont pas là ! »

Mais... Mais, Yui était menacée ! De loin, Fuzzy vu une flèche s'enfoncer de nulle part dans le crane de l'un de ses esclaves. Mais ou était le tireur ? La Changeline se détournait pour décoller à ses cotés lorsqu'elle fut elle même attaquée, une Solariste Pégase. Du genre rapide, Fuzzy n'aimait pas voler, et n'arriverai sûrement pas à rattraper un être aussi léger qu'un pégase dans un ballet aérien. Mais celle-ci était une cible de valeur, un sergent, quelqu'un du même rang qu'elle.

La pégase éloignât les zombies d'un simplement balancement de son arme, d'une forme atypique. Une croix ? Un bâton ? Il brillait d'une lumière qui repoussait les créatures malsaines. Incroyable ! Non ! Songeât Fuzzy, les pégases ne pratique pas la magie ! Ou était donc le catalyseur de son arme ? Fuzzy avançât d'un pas vers elle, arrachât de son flanc un pan de son encombrante armure pour gagner en rapidité et force. Tandis que des soldats Changelins, capable d'ignorer la lumière, s'approchait eux aussi, formant un épais front avec Fuzzy. Les Tireurs ennemis avait été broyé par la surprise, mais ces Solaristes semblaient venir des entrailles de la ville avec des renforts ! Des gardes royaux !

D'un bond au démarrage explosif, Holy fit exploser un tonnerre de lumière devant les yeux de la Changeline. Fuzzy crut d'abords à une véritable explosion, mais reculât, surprise et aveuglé. Tandis que les changelins à se coté reculèrent en prenant un air blafard, comme si leurs esprits s'évaporait soudainement. Mais Fuzzy secoué la tête, simplement aveuglé pour le moment.

Fuzzy recula d'un pas, estomaquée, sans piper ni grognement ni mot.  Agitant un patte devant elle en essayant de vérifier s elle la voyait, mais avant qu'elle ne puisse la percevoir, un coup résonna contre sa tempe. Un coup léger qui ne fit que rebondir contre son armure naturelle. Aveuglée, Fuzzy se fendit d'un genre de crochet. Comme si elle tentait d'abattre un arbre avec ses simples sabots. Mais ne broya que le vide, les pégases sont déjà rapide, si en plus elle n'y voit pas...

Puis, ce fut la Nuit.
Soudainement, avec une sorte d'affreux effet à retardement, Fuzzy sentit son cerveau fondre, souffrir. Sa bouche devint pâteuse et quelque chose de dur heurta son visage. Comme si elle venait de foncer dans un mur. Un mur de mousse, un peu froid, mais doux... Un lit...Un matelas.

Non! Ne pas s'endormir!

Fuzzy sentait qu'elle avait du mal à serrer ses dents. Le choc avait violent, presque à retardement. Elle connaissait ça, un Clean Hit! Elle était K.O! D'un réflexe expert mais anarchique, Fuzzy s’arrachât presque la langue, une gerbe de sang jaillissant de sa bouche alors qu'elle la mordait sauvagement pour affoler son cerveau. Quand avait-elle pris un coup au menton? Quelque chose l'avait mis K.O en un instant! et rapidement. Ses pattes ne répondait plus, mais le regard de Fuzzy étincela au sol. Ce n'était pas quelque chose de physique qui l'avait mise dans cette état, c'était de la magie! Elle connaissait cette sensation! Si cette pégase avait l'occasion de lui jeter d'autre sorts, Fuzzy connaîtrait une difficulté certaine! D'une patte tremblante, elle tentât de se redresser. Mais n'y parvint pas!

La perception de Fuzzy reprit son plein alors que deux soldats la chargeait. Mais elle ne parvenait pas à se remettre droite! Ils étaiient visiblement équipés pour... l'attacher ? Hein ? Fuzzy ouvrit des yeux affolés, la situation devenait dangereuse! Et les autres changelins ne semblaient toujours ne rien y voir!

Un des deux soldat lui sauta dessus et parvint à la faire chuter alors qu'elle tremblait sur ses pattes. Le crane de Fuzzy heurta le sol et son casque sauta, révélant une abondante chevelure blanchâtre qui tournait à vue d’œil sur du vert. le soldat, un Terrestre à l'air paniqué, sembla surprit de voir le visage d'une femme sous cette armure menaçante. Mais son autre camarade arriva et sauta à son tour sur une des pattes de Fuzzy, l'écrasant de ses sabot pour l’empêcher d'agir. Reprenant ses esprits, le premier commença à littéralement saucissonner le monstre sous ses pattes. Encerclant ses pattes des siennes et essayant de lui coller un genre de collier.

D'une faiblesse qui aux yeux des soldats, semblait être un vigoureuse résistance. Fuzzy essaya de retrouver les sensations dans son corps, de les repousser. Sous la pression, le second garde appuya fortement sur l'épaule de Fuzzy avec son arme, l'entaillant profondément. En agissant ainsi, il commit alors une grave erreur. Non pas éthique, mais Militaire. Fuzzy ne comprit pas pourquoi ces deux hommes n'avaient pas simplement tenté de la tuer. Cela les auraient peut-être sauvés.

Peut-être.

Quand la changeline sentit la douleur s'infiltrer par le biais du métal froid sous son épaules. Le plaisir masochiste s'infusa dans son cerveau étourdit comme un incendie dans une forêt de feuille morte. Les sensation lui revinrent violemment, et elle eut un hoquet presque extatique. Endorphine, Adrénaline. Ses dents se serrèrent et la machine qu'était son corps grognât comme un moteur inquiétant.

La magie, la tactique, la lumière... Fuzzy ne connaissait rien de tout ça, un œil attentif aurait alors put la remarquer aisément. Mais les pattes de Fuzzy, déjà épaisses comme des petites poutres, se couvrirent de veines. Tandis que le visage du « Panzer » Changelin sembla se contracter instantanément. Tandis que sa chevelure rétrécissait et disparaissait, comme apeurée par la violence que Fuzzy allait déchaîner.

Il est un stade, l'on dit pour les moines (mêle si Fuzzy ne se considérait pas tel quel). Ou leurs mains n'ont plus rien d'utilitaires. Les mains d'un moine ne servent alors plus à saisir la nourriture et à la placer dans la bouche. Les mains d'un moine servent d'armes létales. Capable de tuer un être vivants mieux qu'une épée le ferait.

Si la main d'un Moine pouvait tuer un homme. Qu'est-ce qu'un sabot de fer et chitine pouvait faire ? La Guérrière inspira sèchement et le visage du garde qui la ligotait changea de couleur en voyant qu'elle réagissait encore. A cette distance, elle était comme un Fuzzy à pompe. Avec un bien trop gros chargeur. Repoussant celui qui se tenait sur sa patte d'un sursaut violent, la Changeline referma son bras sur le premier garde avec une vitesse d’exécution qui faisait penser à un piège à loup qui claquait sur sa victime. Le garde fut écrasé contre elle, surprit, il pensa instinctivement à se débattre. Et essaya.

Puis elle serra. Un craquement atroce résonna immédiatement alors que le garde semblait soudainement apathique. Elle se redressa, et le garde, minuscule entre ses pattes, se courba ridiculement en arrière dans un angle qui fit sursauter son ami. Le regard de Fuzzy avait changé, jamais Fuzzy n'aimait distribuer la mort, et elle détestait l'odeur du sang. Mais bon sang! Qu'est-ce que... qu'est qu'elle aimait avoir mal! Le garde se remit sur patte et tendis sa lame vers elle avec une posture tout à fait valable. Contre un soldat solariste peut-être.

Qu'on le comprenne bien, Fuzzy n'est lente au strict sens du terme. Elle n'est pas agile, peut-être étonnamment souple. Mais elle n'est pas agile. Cependant, une idée répandue suppose qu'une masse de muscle bouge lentement.

C'est faux. Les protéines produisent de la puissance athlétique. En résultent l'allure olympique de tout sportifs, même si uniquement adepte de la course. Le développement d'une force explosive pour un départ explosifs nécessitent un développement musculaire adapté. Les protéines produisent de la vitesse! Avant que le soldat ne puisse fermement lui adresser un coup d'épée, la sabot de Fuzzy frappât son arme, l'envoyant voler contre un mur. Et avant qu'il ne puisse inspirer et reculer, ce même sabot s'enfonça dans son visage, broyant instantanément dents, nez, et, contrairement à son camarade catatonique, le tuant à coup sur.

Fuzzy, est, affreusement, rapide. Son cerveau clair, elle tourna son regard. Holy n'avait pas eu le temps de réagir, surement distraite par le combats qui se déroulait plus loin entre Steam et Yui en plus de la rapidité expéditive avec laquelle la Changeline tuait ses adversaires. L'approcher ainsi pour la ligoter était une idée étrange et plutôt aventureuse, malheureusement pour eux. Mais Fuzzy, quoique qu'explosive et réactive sur le champ de bataille, en restait simple et naïve dés lors que les combats s'achevaient. Elle ne vit donc pas la pégase au-dessus du lieu de l'affrontement. Et préféra aussitôt, au lieu de la chercher du regard, ce retourner vers son groupe de soldats. S'approchant d'eux pour les aider aux combats.

Les changelins derrière elle reprirent contenance en balbutiant un peu, mais reformèrent rapidement une ligne de front, qui démarra au pas de course pour s'enfoncer dans le Nord de la Ville et y répandre le chaos. Ils étaient encore ignorants des rues piégés et des culs de sacs ou des mages les attendaient pour les anéantir. Mais Fuzzy les encouragea à continuer, cherchant Yui du regard en leur garantissant qu'elle arrivaient au plus vite. Cherchant aussi à calmer le plaisir bouillonnant, qu'elle trouvait malsain, qui envahissait son cerveau, et si cette pégase était partie s'attaquer à Yui?
Revenir en haut Aller en bas
Reine Chrysalis
Reine Chrysalis
Changeling Swarm

Messages : 870
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 34
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue215/480[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (215/480)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyVen 6 Mar - 14:15

L'attaque était bel et bien commencée, les explosions retentissant dans toute la ville, les innocents criants partout, laissant place a un silence faisant signe a des exécutions violentes, le vent emplie d'une odeur de souffre et de sang. Oui. Ce moment est parfait. C'est ce genre de moment ou je souhaiterais que le temps me laisse la place, fermant les yeux alors et respirant cette odeur.

Je n'avais malheureusement pas la joie de pouvoir prendre ce petit plaisir, ouvrant les yeux alors et reprenant ce sourire maléfique que j'arborais a la vue de tout ceux qui venait en mon chemin, hache dans le sabot, je tranchais a vif les pauvres fous se croyant digne de pouvoir venir alors se frotter contre ma chitine.

Ma hache passant en premier dans un garde, lui arrachant un bras, et lui fendant le crane par la suite, je la retira pour me retourner contre un autre, qui semblais vouloir me prendre de dos par le vol, suite a un tranché col, le fendoir s’abattu directement dans sa nuque ne laissant place que a une marre de sang et un cadavre par la suite, dont le corps gisait presque séparé en deux.

Entendre le dernier souffle d'un ennemi quitter le corps, sentir l'âme qui s'envole, est l'un des meilleur sentiment que l'on puisse éprouvé. Il est dis que juste avant la mort, le cerveau reçoit tout un tas d'information en tout genre, qui ferrait que la personne arriverais a éprouver tout les sentiments possible en une seule émotion. Imaginez donc ce festin qui s'offre a moi, la peur, laissant place au désespoir, laissant encore lui-même sa place a la mort et cette chose.

J'hurlais dans la bataille, continuant a porter coup a tout ceux qui s'approchais de moi. Mes unités actuelles avais disparue et j'osais espérer que pour elle tout se passais pour le mieux, ne pouvant voir alors ce qu'il allais leur arriver. Moi, j'était occupée avec toutes ces lamentables petites frappes qui pense pouvoir me défier. Tranchant a vif alors toutes ces lamentables choses, le sang coulant sur mon arme et mon visage.

Pour le moment, aucun n'avais réellement réussi a me toucher. Il faut dire que l'aide d'un harnois lourd pouvais largement y aider, c'est vrai que certains coup pouvais peut-être m'atteindre, mais sans conséquence hormis une entaille dans la chitine qui constituais l'armure, rien de plus.

Et dans ce cas, celui qui me touchais finissais assez rapidement avec un bras ou une jambe en moins. Voir la tête pour certains insistants.

Toujours est-il que la place se vidais, certains petits lâches se mettant a fuir le combat et d'autres encore qui m'évitais sur le coup, voyant qu'il n'était pas la peine d'essayer, même a plusieurs unités de venir contre moi.

Tournant alors le regard a gauche et a droite, voyant que seul mes troupes étaient restées, ceux-ci se mirent a prendre peur alors avec, voyant qu'une personne de haute puissance s'approchais alors avec. Leur faisant signe de courir au loin et de me laisser place libre pour ce combat monarchique, je la regardais directement dans les yeux alors que mes troupes obéissaient a l'ordre donné.

CELESTIA VS CHRYSALIS

La place était maintenant vide et seul le vent soufflais en cet endroit. Un jeu de regard se lança et assez rapidement, la monarche dont je n'aurais que espéré sa présence se mit a charger sa magie, laissant place a quelques roches qui lui feront office de bouclier tournant autour d'elle. Mais la suite était légèrement plus déplaisante, alors qu'elle chargeais sa magie, une sorte d'aura rouge, seul une énorme boule de flamme sortit de sa corne alors, se dirigeant vers moi tel une énorme balle.

Le temps sembla alors se ralentir a ce moment, voyant cette boule arriver sur moi, je repris alors mon souffle d'un coup et me mit a courir vers la droite a toute vitesse, ne laissant paraître comme bruit que celui de mes solerets s'abattant lourdement sur le sol dans un claquement sinistre, j'arriva de peu a esquiver cette énorme boule de flamme qui alla s'écraser lourdement plus loin, a l'endroit ou je me trouvais de base.

Sortant alors ma hache et passant a mon tour sur l'offensive, ma corne brillais d'un léger vert fluorescent, envoyant plusieurs petits traits d'ombre divers, sans pour autant que ceux-ci soit visé précisément sur Celestia, mais plutôt autour d'elle afin d’éliminer le plus possible de roche qui pouvais se trouver autour d'elle, les plus faibles.

Je la savais mage, mais de haut niveau ? AH ! Nous allons voir alors ce qu'elle peut penser de ma montée en puissance depuis la dernière fois.

Courrant toujours sur la droite, continuant d'éliminer les plus petites roches, j'était a mis chemin, après avoir retiré facilement la moitié de ceux-ci, mon coup allais maintenant porter ses fruits, chargeant un légèrement plus gros trait, n'ayant pas encore de pouvoir en nécromancie assez développés pour lâcher une puissance équivalente que sa magie, je le tira directement sur elle, afin de voir si elle allais l’esquiver. Si c'était le cas, alors j'avais tout préparé, un saut directement sur la gauche, pour donner un coup de hache latéral directement dans le flanc afin d'hébéter au plus rapidement mon ennemie.

Si par contre elle ne l'esquivais pas, d'après la trajectoire de mon saut, c'est directement sur le haut de sa tête que viendra s'abattre mon arme.

Je ne pouvais prédire alors ce qu'il allais se passer, mais je suis certaine d'avoir les techniques qu'il faut par la suite pour pouvoir la vaincre. Après tout, je ne me suis pas entiché d'un discours comme la dernière fois, cette-fois, ci, hormis le bruit des cris et des explosions, rien d'autre ne sortait de cette ville et encore moins de cet endroit précis, hormis des crépitements de magie brute et d'armes venant frapper voir fendre une armure.

Quoi qu'il en soit, j'avais quelque chose de précis en tête, il faut a tout prix que je vienne a la priver de son catalyseur, sa corne. Mettant un énorme coup dedans, cela devrais régler le problème. Mais pas de suite. L'avoir déjà au corps a corps est un gros avantage pour moi, elle ne prendrais pas risque de se blesser avec sa propre magie.
PS : Hors RP.:
 

_____________________________________________
Thème de combat

My Innermost Apocalypse

Enmity of the Dark Lord
Revenir en haut Aller en bas
https://equestrianations.forumgratuit.be
Zenith Dawnblade
Zenith Dawnblade
Solar Empire

Messages : 444
Age : 30

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 27
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue283/240[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (283/240)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyVen 6 Mar - 22:44


[Raid Changeling]

Prémices d'une joute enflammée !

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 325885barre20separation

Approche et affronte la mort

Au début, nous n'étions venues ici avec Steam Gold que pour discuter avec des griffons forgeurs. Nous étions ici depuis une petite semaine et nous allions bientôt repartir. Et présentement, je ne sais pas si je suis contente d'être restée, ou si j'aurais préféré avoir déjà quitté les lieux. Nous étions séparées et j'observais les articles d'un tanneur en discutant avec lui lorsque l'alarme a retentit. Je me souviens de son expression: de la surprise au premier coup, un froncement de sourcil au second et une réelle crainte au troisième. Il n'eut que le temps de me dire que la cité était attaquée avant de s'élancer vers l'étage de sa maison et de redescendre quelques instants plus tard avec un petit sur le dos. Il m'avait enjoins de le suivre, me disant que les faibles devaient évacuer, et j'avais alors commencé à sortir à ses côtés. Mais je m'étais rapidement éloignée, trottinant aussi vite que possible vers l’hôtel où nous séjournions avec ma mentor.

En y pénétrant je vis que quelques affaires de Steam n'étaient plus là. Naturellement, elle avait du passer avant moi. J'étais cependant curieuse, je ne pensais pas qu'elle se battrait. Enfin, elle prône la légitime défense, il est normal qu'elle aide à protéger un cité, dans un sens. Je saisis ma propre arme et la fixait à ma patte avant droite. Une arbalète automatique de ma conception. De la mécanique fonctionnant grâce à la vapeur, encore bien peu exploité dans ce genre d'armement. Cette arbalète était formée d'un tube où siégeait un carreau près à partir. Quand ce tube était vide, il s'ouvrait grâce à un système de ressorts, et il suffisait de glisser un autre carreau dedans pour le réenclencher. Et pour accélérer le processus, quelques carreaux de rechanges étaient fixés sur l'arbalète aussi. Le projectile était propulsé à l'aide de la vapeur générée par un petit moteur contenant un combustible particulièrement dense dont la sublimation était simple à atteindre. Et le-dit combustible chauffait tranquillement grâce à une petite étincelle qui entamait sa combustion, lentement mais surement. Rapide et efficace, malgré une discrétion compromise par le bruit du mécanisme. Je ne l'avais pas encore activée car le fait de puiser ainsi dans un combustible ne lui offrait une autonomie que de quelques heures. Ce n'était guère utile de l'épuiser si tôt.

Je fixai sur ma croupe une sacoche en cuir contenant une vingtaine de carreaux explosifs, et d'un mouvement sec de ma patte handicapée, je vérifiai que la lame secrète caché dans mon exosquelette glissait bien. Cela peut paraître paranoïaque, mais ce genre d'arme est très utile quand on est l'héritière d'une famille noble. Les assassins ne manquent pas dans le milieu, et à défaut de pouvoir me battre, je pouvais au moins donner un coup par surprise. Faisant rentrer la pièce de métal dans sa cachette de cuivre, je claudiquai jusqu'à la sortie et rejoignis le poste de commandement le plus proche, où quand j'eus convaincu tout le monde que je pouvais combattre, on m'expliqua la situation: la Changeling Swarm attaquait. Un fin sourire étirai mes lèvres. Des Changelings, hein... Ils allaient voir ce qu'il coûtait de titiller le grand Empire du Soleil. On me fournit une armure légère pour ne pas réduire d'avantage ma mobilité: des bottes, une suite de plaques articulées sur le dos pour me laisser bouger, une plaque renforcée sur le torse et un casque pour licorne. Ainsi qu'un petit bijou à fixer dans le sabot, de façon à être visible au besoin mais sans gêner les déplacements. Mon seul regret était de n'avoir pu assister au discours de la Princesse Célestia, puisqu'elle était apparemment présente dans la cité. Tant pis, je pourrai au moins assister à son discours de victoire.

J'avais été affiliée à la section d'une robuste licorne, Phil Cooper. Je ne m'offusquai pas de mon absence de grade malgré mon rang, mon expérience guerrière était nulle. Le poste était informé à chaque instant du cours de la bataille, et apparemment, nous étions attaqués sur plusieurs fronts. Les soldats avaient très vite installé des pièges de fortune après avoir évacué. Ils avaient placé de l'huile prête à être enflammée à chaque entrée, au cas où les portes céderaient, des archers surveillaient tous les points stratégiques, les lieux de regroupements étaient protégés... Tout avait été remarquablement fait malgré l'urgence de la situation, j'avais encore beaucoup à apprendre avant de pouvoir me vanter de talents de stratège.



Notre unité fut affiliée à l'un des commandos qui arriva, et notre mission était de débusquer les Changelings infiltrés, à l'origine des nombreuses détonations qui secouaient la ville depuis peu. Ils ne semblaient guère heureux de nous accompagner, et j'imagine que cela pouvait être justifiable, mais nous n'avions pas vraiment le choix. J'activai mon arbalète pour commencer à la faire chauffer, pour pouvoir tirer rapidement au besoin, et le moteur ancré dans le cuivre se mit à lâcher de petits jets de vapeur à intervalles réguliers. Notre patrouille se dirigea vers l'est, tentant d'être discrète malgré notre grand nombre. Mais grâce au chaos ambiant, nous passions relativement inaperçu. J'eus du mal à tenir la cadence de course que l'on nous imposait, et à chaque mouvement, je sentais une douleur lancinante dans ma patte. Mais je m'étais lancée dans ce combat, je ne pouvais simplement pas le quitter maintenant, ça serait tout bonnement ridicule.

Soudain, alors que nous passions dans une ruelle d'artisan, une violente explosion nous surprit par sa proximité. Nous nous précipitâmes vers le lieu d'où s'élevait encore un brouillard noir, camouflant les ruines et les corps déchiquetés. Mon éducation semi militaire ne m'avait pas apprise à m’émouvoir à la vue des cadavres, mais cette vision de la mort qui s'élevait de partout depuis le début de la mission était particulièrement rude à tenir. Je ne pus m'empêcher de m'arrêter pour observer un griffon au sol, le regard vide, le bec éclaboussé de sang, les plumes carbonisées, les pattes avants tordues dans des angles douloureux, et tout l'arrière du corps écrasé, les boyaux à l'air dans une flaque du même fluide rouge et poisseux. J'eus un haut-le-cœur difficile à réprimer et détournai le regard, ma poitrine palpitant bien trop vite pour que je puisse me calmer. Était-ce l'ambiance dans laquelle nous étions plongés depuis plus d'un quart d'heure qui me faisait cet effet? Je n'avais jamais vécu ce genre d'expérience, et je me trouvais bien plus nerveuse que je ne le pensais, malgré la situation. Tout mon corps était pris dans une tension intense, attentif à chaque détail, mais cette nervosité m'empêchait de réfléchir correctement. Serrant les dents, je suivis le groupe, décidant d'ignorer au mieux les monceaux de chairs déchiquetés, mais souriant malgré tout quand une dépouille changeling croisait mon regard.

Était-ce moi? Était-ce vraiment moi? Je n'aimais pas ces créatures, mais de là à me réjouir de leur souffrance? Peut-être...

Non, ils ne m'avaient fondamentalement rien fait, je haïssais leur nature du plus profond de mon cœur, mais chaque mort était regrettable. La véritable à blâmer était Chryssalis. Cette reine-insecte qui avait attaqué la cité et qui envoyait son peuple à la mort comme des déchets.

Des déchets qui avaient accepté cette guerre, et qui tuaient sans remords.

Ah, je n'arrive plus à réfléchir...


Nous reprîmes notre course, changeant de rue, où nous tombâmes dans un piège, un piège trivial qui provoqua une violente explosion. À l'arrière du groupe, je fus renversée par le souffle mais épargnée par les flammes. Je me relevai difficilement, les yeux papillonnants et les oreilles sifflantes. Cette explosion avait décimé presque la moitié de la troupe. Je regardai dégoûtée une terrestre hurlant à la mort, les pattes avant déchiquetée et baignant dans son sang, à côté des jets de cervelle d'un pégase qui avait eut la chance d'avoir une mort plus rapide. Les deux clercs de notre groupe tentaient de donner les premiers soins à ceux qui avaient encore de l'espoir. J'avisai mon exosquelette qui avait reçut des éclats dans l'explosion. À mon grand soulagement, les quelques bouts n'avaient rien abîmé de grave. Je remerciai silencieusement Steam de m'avoir aidé à installer des jointures en cuir qui ne se bloquaient pas au moindre choc.

Nous n'étions plus que douze et aucun n'était indemne. Ceux qui allaient le mieux n'avaient que des égratignures, comme moi, le clerc-licorne, deux pégase et un terrestre. Les autres boitillaient, saignaient et semblaient plus ou moins affaiblis, mais nous reprenions notre chemin. Dans un coin d'une rue, comme nous marchions plus lentement, je pus anticiper un autre piège. En le désamorçant à l'aide de quelques outils basiques qui traînaient dans mon sac, je me rendis compte qu'il était assez sophistiqué. J'annonçais aux autres qu'un forgeron devait forcément les poser, la machinerie étant trop complexe pour un néophyte, même avec des directives précises. Prise d'un pressentiment, j'armai un carreau explosif à mon arbalète. Une autre détonation nous surpris dans la rue voisine, on approchait.

Soudain, le sergent qui nous dirigeait nous stoppa. Des individus suspects s'étaient arrêtés devant, et ils ne semblaient pas nous avoir vus. Un groupe de poney apparemment civils qui semblaient avoir peur du combat, tout en se tenant sans dégoût à côté d'un cadavre ensanglanté de licorne, en ignorant leur quelques blessures et certains portaient des sacoches suspectes. Les citoyens avaient tous été évacués et s'il restait un tel groupe, des pégase les auraient signalés pour qu'ils soient secourus. Il me fit un mouvement de tête en avisant mon arbalète armée.

Un fin sourire s'étirait sur mes lèvre. Ces menteurs n'allaient pas tenir leur plaisanterie longtemps. Je levai la pointe de la flèche vers le toit au dessus d'eux. Les viser eux aurait été stupide, ils auraient pris la fuite. Tandis que faire s'écrouler le toit était simple: ils étaient soit ensevelis, soit bloqués face à nous. Ma corne s'éclaira de rouge pour activer un petit interrupteur, ouvrant une zone entre le tube et le moteur, et le carreau fut propulsé avec un jet de vapeur. Ce n'était pas discret et cela attira l'attention des probables Changelings, mais la détonation fit s'écrouler une partie du toit vers le groupe. Alors, allaient ils mourir ensevelis, ou nous affronter de face? Et s'ils étaient de simple civils, les assommer suffirait à le prouver. Sans oublier que leur évacuation serait alors plus simple.


_____________________________________________
Zenith parle en #99ccff ~

Journal | Présentation | Demande de RPs | PNJs | Fiche Technique


Revenir en haut Aller en bas
Yui Lullaby
Yui Lullaby
Changeling Swarm

Messages : 80

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 17
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue43/170[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (43/170)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyVen 6 Mar - 23:13

Les morts combattent aussi

   
Fuzzy et moi réunies, nous étions quasi imbatables. Ce colosse était tellement utile, elle ne semblait ressentir aucune douleur. J'avançais de plus en plus dans la ville, toujours au côté d'un frère Changeling. Fuzzy s'en sortait suffisament bien, et j'avais repris le dessus sur les ennemies comme sur ma fatigue, à croire que la guerre requinque les corps et les esprits. Les Solaristes avaient, à l'aide de mage soulevé le sol afin de nous empêcher de passer... En sachant que les Changelings ont tous des ailes, je cherchais l'utilitée. Je m'avançais dans la ville, tranchant un poney par ci et un griffon par là. J'avançais quand j'entendis un bruit furtif. Je me retournais et mon allié Changeling s'était écroulé contre le sol, un flèche traversant son crâne. Je me retournais rapidement pour trouver la source du tir. Je ne vis rien de spécial, puis à quelques pas, un poney doré sauta à pied join sur un de mes bébés, lui explosant le crâne. Je regardais la scène, le menton haut. Etrangement c'était très agréable de ramener des morts à la vie, mais ils ne vivaient pas assez longtemps pour que je m'attache à eux. Elle explosa le crâne d'un suivant avec un étrange arc qui semblait être dans une matière solide, plus solide que le bois. C'était une pégase, comme moi, mais une de ses ailes n'était était mécanique, ça ne servait donc à rien d'essayer de toucher cet endroit là. Après avoir massacrée mes bébés, elle se tourna vers et me dis impunément :

~"Désolée, ma chère. Mais je ne vous laisserais pas prendre nos morts. Je ne te laisserais pas aller plus loin si facilement."

J'aimais bien le fait qu'elle m'est vouvoyée, dommage qu'elle est changée d'avis.


Combat Steam Gold vs Mlle Lullaby


Elle ne semblait pas très méchante, vois plutôt gentille. Elle n'avait pas l'air de quelqu'un faite pour la guerre, quoique, je pouvais parler moi. Elle me fixait, elle ne me lachaît plus des yeux et était prête à attaquer à tout moment. Je voyais bien qu'elle avait ce petit étincelle, je le connais bien moi, ce petit étincelle. Elle était prête à se battre jusqu'au bout pour défendre le Solar Empire, et moi j'étais dans le même cas qu'elle. Je fis un mouvement de cape qui la fit un peu reculer et prendre une posture de défense. Elle avait son arc mécanique devant elle, comme un bouclier. Je brandit ma faux et visais son arc, je donnais un grand coup ce qui l'a fit reculer de quelques mètres. Je profitais de cet instant très court pour offrir à mon allié changeling mort une seconde vie. Tous mes autres bébés avaient périent, pour l'instant je n'avais que lui. Il se leva, les yeux blancs, le regard vide, la bouche ouverte et sanglante, laissant apparaître ses longues dents d'insecte pointues et un trainée de sang qui dégoulinée le long de son cou. Je voyais bien que cette scène impressionait mon adversaire, en même temps, ce n'est pas tous les jours qu'elle doit voir les morts se relever et combattre. Je la regardait alors, et sous ma cape qui ne laissait apparaître que le bas de mon visage, je lachais un petit sourire et lui dis :

~"Tu vois, je ne prend pas que "tes" morts, je prend aussi les "miens."

Cette petite phrase n'a pas semblée lui plaire. Le vrai combat commença maintenant. J'indiquais du regard à mon bébé tout frais de partir en courant dans une certaine direction. Si les morts peuvent voler ? Non, ils sont beaucoup trop... morts pour ça. Mais ils sont un excellent moyen de diversion. Je fis mine du bras de lui dire "tout droit" ou "fonce sur elle", mais il partit vers la gauche. Je profitais de la diversion pour rescussiter un griffon que je plaçais derrière elle. Je m'envolais haut dans le ciel, fonçais en pic vers elle. Pendant ce temps, je lançais des traits d'ombres en tentent de la toucher, je la touchais peut-être je ne voyais pas grand chose à cette vitesse, mais en cas d'esquive, elle devrait éviter des traits d'ombre qui lui tombaient autour et un griffon qui lui donnait des coups. Je brandis ma faux, et tout en continuant de fonçer sur elle avec un grand élan, j'indiquais à mon bébé changeling de la mordre. Il "accourut" vers elle, oui "accourut", parce que les morts ça cours pas très vite... Elle serait rapidement ruée de coups entre mon griffon et mon changeling. Je vis une grosse patte plumée attérir sur son flanc et faire rougir sa chair, et de longues dents pointues s'enfoncer dans une de ses pattes avant. Elle était encerclée, coincée, prisonnière. Je l'atteignait et dans des mouvements fluides et rapides, je tranchais. On aurait pu croire que je ne faisais que secouer ma faux dans tous les sens, mais je touchais des endroits bien précis. Un coup le dos, puis le flanc gauche, puis le droit. Mes bébés s'écartèrent pour me laisser la place et en un dernier coup, je touchais son ventre et ses pattes arrières, déjà bien abimées par mon griffon, mon changeling avait était moins efficace sur l'avant.

Les blessures que je lui infligées n'étaient pas profonde, mais elles étaient suffisament douloureuse et bien faites pour l'empecher de riposter, ou quoi que soit d'autres. Elle allait avoir bien besoin d'un thé au miel et de repos. Mon coeur battait la chamade. Je montais mon menton et sourie, oui, je n'aime pas, ne pas sourire. J'indiquais à mon griffon et mon changeling de rejoindre les autres guerriers, je les rappelerais en cas de besoin. Si elle choisissait de riposter quand même, ce serait entre moi et elle, bien qu'à sa place, je déclarerais forfait. Je la regardais patiement, attendant une réaction, soit de rebéllion soit d'abandon, mais moi j'avais d'autres êtres à tuer, et un guerre à gagner.

~~~~




© HocusxPocus
Revenir en haut Aller en bas
Red Wine
Red Wine
Changeling Swarm

Messages : 131

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 15
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue67/150[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (67/150)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptySam 7 Mar - 15:37

Son regard croisa le sien, Celestia sentant chacun de ses muscles se crispant en même temps. L'adrénaline commençait à peine à se déverser dans ses veines, les sons devenant soudainement plus fort. L'alicorne avait l'impression de tout sentir autour d'elle, chaque goutte de sueur sur son corps, chaque cris de détresses, le sol tremblant sous ses sabots. La princesse entendait les âmes hurler depuis l'enfer, son visage se déformant légèrement sous sa colère contrôlée. Elle. Le simple fait de l'apercevoir faisait monter en elle toute une gamme d'émotion. Comment osait-elle s'attaquer ainsi à son peuple? Qu'importe que les griffons se fichent d'eux, ils faisaient partis de sa grande famille et de son territoire. Comme une mère aimante, Celestia ressentait le besoin de les protéger et de les réconforter. Chrysalis n'avait-elle donc aucune compassion? Son cœur était-il aussi noir qu'une nuit sans lune? L'alicorne pouvait comprendre qu'elle désirait elle-même protéger les siens, mais était-ce réellement le meilleur moyen de les envoyer mourir simplement pour plus de territoire? Ce sacrifice valait-il la peine d'être payer? Respirant lentement, la princesse du soleil obligeait l'astre divin à brûler dans le ciel. Si sa sœur tentait de faire lever la lune, elle aurait une drôle de surprise. C'était l'unique moyen qu'elle avait trouvée pour passer un message à celle-ci, Luna comprendrait probablement que quelque chose clochait du côté de sa sœur. Celestia eu un moment de réflexion, se demandant si la reine insecte attaquerait aussi le royaume de la nuit. Les chances que cela se produise étaient assez minces, l'alicorne se forçant à rester concentrer sur l'affrontement. À présent, une seule chose comptait et c'était l'unique chose sur laquelle elle réfléchirait. Ignorer les cris et la douleur. Ignorer la mort. Si elle tombait à genoux, la bataille serait vite compromise. Vaincre n'était pas obligatoire, son unique but était de repousser. Le temps semblait subitement s'accélérer, la princesse du soleil se mettant doucement à fredonner. Elle chantait la mélodie qu'elle utilisait pour faire endormir Luna lorsqu'elles étaient très jeunes, réchauffant son cœur alors que la boule de feu traversait l'espace. Sans surprise la reine insecte esquiva, Celestia dépliant grand ses ailes en la voyant passer à côté des flammes. Il était temps de faire un petit tour dans les airs. Fredonnant toujours, elle observa l'arme de son adversaire, une hache. Évidemment, Chrysalis n'était pas reconnue pour faire dans la dentelle, n'est-il pas?

-' Hum huuuum huuum. '

Uniquement concentrée sur les mouvements de l'insecte, celle-ci vit le trait de magie et sa corne vira instantanément au blanc.  Les ailes déjà prêtes, un souffle de vent la fit décoller plus rapidement, celle-ci s'envolant en ligne droite. Le trait frappa juste au-dessus de son sabot, la princesse du soleil ne montrant aucun signe de douleur. Il lui fallait plus qu'un simple sort pour la faire grogner de douleur, les compétences de Chrysalis étant clairement dans sa hache. Cela n'empêchait pas que cela chauffait un peu, celle-ci se disant qu'il valait peut-être mieux rester dans les airs le temps que cela passe. Meilleure en acrobatie, la liberté de mouvement que lui apportait ses ailes était plus intéressante que le sol. Quel était le meilleur moyen pour se débarrasser de l'arme de Chrysalis? Cela risquait d'être compliqué, mais faisable. À quelque mètres dans les airs, Celestia était bien consciente que son adversaire allait vite la rejoindre si elle ne faisait pas quelque chose. Elle continua donc de voler, montant de plus en plus. L'alicorne faisait toujours tournoyer les rochers autour d'elle, essayant de les tenir proche des organes vitaux. Un coup de hache risquait d'être particulièrement dangereux et il ne valait mieux pas prendre de chance avec cela. Plutôt que d'attaquer, la princesse augmenta plutôt ses défenses. Sa grande corne vira au bleu pâle, recouvrant de glace ses grosses pierres. Formant des piliers plus impressionnants, ceux-ci cachaient plus la princesse. Cela prendrait plus qu'un coup de hache pour les casser en deux. Celestia était ainsi : elle préférait se préparer au mieux et ensuite contre-attaquer. Continuant de voler en ligne droite, celle-ci s'arrêtait finalement là ou il n'y avait moins de combattants volants. Celestia avait pleinement confiance dans ses forces armées et même si elle aurait voulue les aider, elle ne pouvait rien faire avec Chrysalis dans les pattes. Elle avait une idée derrière la tête, laissant celle-ci se développer lentement.

Quoi de mieux qu'un combat seule à seule, dans le blanc des yeux?

_____________________________________________
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 735769Redsign
Revenir en haut Aller en bas
Steam Gold
Steam Gold
Solar Empire

Messages : 326
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 27
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue125/340[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (125/340)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyLun 9 Mar - 7:07

La nécro semblait pas impressionnée par mon affront, ce qui n'est pas étonnant vu que je n'avais pas la carrure un redoutable soldat. Mais bien que ce redoutable changeling qui était à ses côtés se préparait à une éventuelle attaque, je misais ma priorité sur la pégase grise.

Cette dernière m'attaqua avec sa faux, dont j'ai eu le temps de plier mon arc mécanique pour parer cet attaque, mais sa puissance me faisait reculer que quelques mètres. Alors que je remettais mon arc à sa forme offensive, la nécro fit ressuscité un des changelings morts sous mes yeux étonnées, devenant à son tour un zombi sans âme.

"Tu vois, je ne prend pas que "tes" morts, je prend aussi les "miens." dit-elle en souriant.

Cette situation déplaisante justifia ma priorité d'attaquer cette jument comme une grosse urgence. Si elle pouvait zombifier les morts de son propre camps, l'ampleur de cette batailles serait vraiment dramatique. Il faut que j'en finisse avec une bonne fois pour toute.

Puis, mon adversaire envoya ses zombis vers moi pour m'attaquer. Je me dépêchais de tirer sur ces bestioles en pleine tête puis, pour ceux qui sont plus près de moi, j'utilisais mon aile mécanique et mon arc plié pour frapper violemment leurs nuques afin de les décapiter en espérant que cela les mettrait définitivement hors jeux comme dans les livres où il y a des zombis dedans où viser leur cerveau ou le séparer du reste du corps était leur seul point faible.

Mais cette attaque était une diversion pour envoyer un trait d'ombre vers moi. J'esquivais de justesse cette attaque, mais une autre surprise déplaisante m'avait attaque par derrière : c'était un griffon zombi qui avait foncé en piqué au moment où il avait utilisé son trait d'ombre. Même la nécro armée de sa faux et le changeling zombie s'approchaient dangereusement vers moi. Le griffon griffait mon flanc, le zombi mordait ma patte avant heureusement au niveau de mon protège-tibia en cuir, mais cette pégase s'était mis à m'attaquer de manière apparemment anarchique, mais elle toucha mes flancs, mon dos ainsi que mes pattes arrières et mon ventre, me faisant crier de douleur avant de tomber malgré ses blessures légères.

Alors que j'étais à terre, la nécromancienne souriait de satisfaction, semblant de dire que je ne pourrais jamais la battre. Au moment où elle rallia ses morts-vivants, je me relevais avec difficulté avec par la douleur, mais ce n'était pas assez pour détruire ma détermination pour la battre. Je lui souriais d'un air vraiment déterminé, les yeux toujours étincelant.

"Cette attaque n'est rien... comparé à ce que j'ai subis dans le passé !"

De ces mots, je volais en fonçant en piqué vers elle, mon arc replié, la cognant violemment en plein visage avant de me poser en utilisant le tranchant de mon aile mécanique pour attaquer une pierre d'un coup ses pattes avants et son torse afin de subir à son tour les mêmes souffrances actuelles que moi.

_____________________________________________

Mon OC:
 


Ma Cutie Mark:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trixie Lulamoon
Trixie Lulamoon
Changeling Swarm

Messages : 258
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue40/380[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (40/380)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyLun 9 Mar - 13:14



« Calamité Glorieuse ~ »

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 235726plop




S

ous l’égide d’une pulsion harmonieuse, la soif de victoire, se poursuivait la tragédie au clair de lune. La grande Trixie y prit goût, comme ensorcelée par sa furie sanguinaire. Et nul être, ne put en démentir, elle fut véridiquement implacable. Certes elle ne grappillait de terrain seule, mais elle intimidait assez ; ces petites gens. Nombre furent confus à l’idée de la gagner et défier. Aussi laissa-t-on tout loisir aux archers, de faire leur office.  Hélas, nul carreau ne lui transperça le flanc, ne l’éborgna, ou lui pourfendit le cœur. La sorcière n’était guère agile ou mobile, mais ils n’eurent le champ libre afin de décocher leurs flèches. Naguère encore, volaient les dépouilles et vivants, tout comme ces bourdonnants félons, fusant dans tous les sens. Elle éprouva d’ailleurs, grand mal à se frayer un chemin parmi ce chaos. Mais enfoncer les lignes ennemies, ne lui mandait rien de plus, qu’une patience de maitre ; chose lui faisant défaut. Elle s’y résigna pourtant.

Soudain elle apparue comme éreintée. Avait-elle la vision trouble, ou le cœur en haleine ? Ses sbires n’allèrent à sa rencontre, ceux-là s’épuisaient à se jouer de l’ennemi. En effet, il y avait à l’arrière, une maigre poignée de trompes la mort. Si bien que leur magie ramenait au mieux, une menue escouade semblant inépuisable. Le phénomène lacéra le moral des troupes solaires. Ces pauvres âmes firent face à la menace de pantins venant de tous côtés, et d’une paire mortelle de juments. Là dans l’avenue, le nombre ne jouait plus. Des ruelles sombres, pouvaient fondre ces carcasses en vie. Dans les cieux dansaient les lames et les flèches. Et aux pavés, se trainait la belle bleue. Elle ne sembla n’être, plus que l’ombre d’elle-même. Soudain, elle sourit. On l’avait gagnée. Que d’étalons pour elle seule, voilà qui la flattait. Mais elle les foudroya tour à tour, de ces prunelles viles. Là ils ne virent que du feu, à sa condition pittoresque. Naguère encore, tous la savait passée maitre, dans l’art de jouer la comédie. Aussi sut-on, en son bataillon, qu’elle n’allait si mal.

Hélas pour eux, braves sans peurs ni reproches, elle les eut conduit de l’outre-monde. A vrai dire, nul n’aurait pu flairer le piège, car elle eut l’air si démente et possédée par la rage. Mais il était trop tard, le sort en fut jeté. Et au détour d’un sourire, annonçant la couleur du traquenard, la belle bleue déchaina ses forces. D’un geste, où elle se dressait en véritable bipède, la sorcière s’esquivait à la morsure des lames. Puis elle assenait le coup de grâce, magistral, témoin d’un certain génie. Et tandis que son sceptre frappait la terre, déjà bien meurtrie, une volée de glaives empaleurs surgît. Le phénomène s’éteint bien vite, tel l’ultime rayon de l’astre diurne au couchant. Un pentagramme reluisait au sol, témoignant à tous sa grandeur et malveillance. Il témoignait du reste, l’aire d’effet du sortilège. Ainsi, seul son entourage le plus intime, fut décimé. L’instant fut des plus fugaces. Mais l’arcane en imposa. Si bien, que pétrifié de terreur, la horde manqua de fuir devant elle.

Fort heureusement, ils furent vaillants ; si enhardies qu’ils reviendraient à la charge, dans l’espoir de vengeance. Mais quel fou pouvait triompher de la bête, si bien épaulée ? Nul murmure ni ragot, ne mis en déroute l’escadrille. Voilà de bons soldats, rit l’infâme rousse. Celle-là même, qui fauchait encore, en un éclair, les brebis égarées, isolées. Elle savait y faire, l’azure licorne devait bien le lui accorder. Mais elle ne daigna enjouer le discours. Car elle avait déjà fort à faire, avec ces marauds la désirant embrocher. Et de son grand bâton, d’acier, elle endigua la charge d’un géant. Ce colosse à plume, guère gêné par la terre jonchée de cadavres, prit l’ascendant sur la jument. Sa hallebarde vint frôler sa corne, si bien qu’elle s’empourpra. Nul ne devait pouvoir la terrasser, ni la mettre à mal. Une haine sans borne étincelait dans ces yeux. Et la victoire faillit bien lui échapper. L’arrogance de chacun frappa, Trixie projeta un souffle d’arcane depuis son appendice, tandis que la bête allait abattre son implacable lame. In extrémis, elle en rechapa, lui alla valser vers les siens.

Mais alors qu’elle comptait déverser sa rage, en une foudre pour mieux en finir ; on lui ravit ce plaisir. La vile changeline avait-là frappé, poignardé et égorgé sa cible étourdie. Si bien qu’elle enragea de plus belle, la sorcière. Cette dernière n’alla la meurtrir, en guise de vengeance. Mais elle cracha un formidable éclair, depuis son catalyseur second, afin de ravager la horde solaire. Nombre étalons tombèrent, avant que la nuées d’insectes n’achève les survivants. Et le silence revint, témoin d’une boucherie sans nom. Le phénomène accorda du répit à l’escouade. Son leader dressa le bilan des choses. Trixie ne demeura en place, pour avancer en douceur vers l’objectif. La légion noire la suivit. Valkirya du croire, qu’elle prenait à cœur sa missive. Mais à voir ce regard fuyant, elle su et lui manda qui diable elle cherchait. Le mutisme de la belle, l’ennuyait. La ballade en la lande morte, la berça. Et délaissant les rebuts dans son sillage, la belle filait en paix. L'éclat de la lune la magnifia.

Soudain, l'astre diurne aveugla le monde. Sa morsure si virulente, témoignait sans doute, de la fureur de sa prêtresse. La belle bleue, bien gardée du maléfice avec sa coiffe, pesta. Dans son dos, grognait la horde saignée. Et son sabot frappa la terre. Une sanglante rosée l'éclaboussa, elle serait dont sanguinaire. A vrai dire, depuis l'ascension d'une certaine violette, Trixie désirait broyer ces êtres. Un jour ou l'autre, elle irait en pourfendre. Hélas, fallait-il encore qu'elle survive à la reine. Au méprit du danger, l'azure licorne défia de ses prunelles, le soleil lui-même. Par ce geste, témoignant de sa démence et ego, elle signifia qu'elle redoublerait d'efforts. Celestia payerait donc plus lourd tribut. Un deuil insurmontable l'attendait, tandis que le cœur des solaristes retrouvait espoir. La belle bleue rit alors, à gorge déployé. Sa corne prédit que l'espoir serait broyé. Valkirya eut décrypté le phénomène, si bien qu'elle enjouait ces réjouissances folles. Ses larrons sourirent.

La balade paisible, conduisit ces erres en leur objectif. Chacun se surprit, à découvrir là, une bâtisse dépeuplée. Nul doute que la vraie place forte de ces gens, se tenait ailleurs. Car il n'y avait pas âmes qui vive, dans les parages. Et tandis qu'une bleutée semblait déçue, apostrophant l'astre des couards, la laide rousse s'en réjouit. Certes il n'y avait plus rien à incendier ou démolir, mais elle pouvait souffler un peu. Du reste, la missive se solda par un échec, mais elles n'étaient à blâmer; l'ennemi fut juste prévoyant. Trixie plia bagages, devant ce constat déplaisant. Sa comparse ne la retint, sachant bien qu'elle poursuivrait sa lancée mortelle. La voilà donc évadée, vers d'autres horizons. Tandis que l'escadron sombre, demeurerait dans les parages, pour tendre embuscades aux renforts allant au fronts, ou achevant ceux se repliant. Trixie n'avait que faire de leur sort, elle avait le pas quiet, et le souffle à peine éreinté. Certes son corps sembla meurtrie, mais rien de grave.

Naguère encore, elle savait garder ses forces. Et la ballade tranquille, seule déchirée par les cris et détonations du lointain, l'amena à reparaitre en forme. Un léger bâillement lui pendait aux lèvres. Là elle doutait presque, de débusquer sa proie, la belle Sparkle. Voilà que son sabot de fer, ensanglanté, foulait une terre plus meurtrie que jamais. Rues carbonisées, cratères aux pavés et même ruines de logis, au programme. Elle y déporta ses pas, histoire de ne déclencher le moindre piège, posé sans doute par la princesse changeline et son acolyte. Soudain, un obstacle se dessina. Une bien sublime créature, licorne au pelage neige, et à la crinière flamboyante; et un mâle bien moins aguicheur. Dans ce décor d'extinction, tous semblèrent bien amochés, estropiés, malades. Même elle devait le cacher. Là du haut de sa colline de gravas, la grande Trixie lorgnait ces pouacres. L'astre diurne étincelait trop dans son dos, lui donnant l'air spectrale. Elle projeta grande ombre.


« Où diable se bat Twilight Sparkle ? » Manda-t-elle, d'une voix sans chaleur. Elle était noble, elle était nanti.


Spoiler:
 
Crédit: Cali' in Epicode

_____________________________________________
« The Great and Powerful Trixie always wins in the end ! »
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 235726plop
> War Skin <> Dark Skin <> Epic Spell <
Revenir en haut Aller en bas
Crimson Butterfly
Crimson Butterfly
Changeling Swarm

Messages : 58
Age : 21

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 11
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue18/110[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (18/110)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyMar 10 Mar - 20:06


Crimson profitait de cette panique ambiante sans vraiment se soucier de ce qu'il y avait autour. En réalité, elle s'en fichait pas mal. Elle souffrait légèrement de sa blessure, mais préférait rester de marbre face à cette sensation de picotements, persuadée qu'elle ne s'en sortirait pas comme cela à la fin de cette bataille. D'ailleurs, elle songeait à calculer les chances de réussir à mettre hors d'état de nuire les solaristes venus protéger cette capitale griffonne.

Elle était tellement embrumée dans ses pensées qu'elle ne remarqua pas l'apparition de deux énergumènes qui ne semblaient pas lui vouloir que du bien. La changeline les regardaient d'un air presque trop innocent; sous les traits d'une parfaite inconnue, elle se demandait si ceux-ci doutaient de ses intentions. En tout cas, elle éveillait moins les soupçons ainsi que sous sa véritable forme, ce qui est une bonne chose. Néanmoins, la non réaction de Nymphalys commença à la faire douter de ses capacités, elle préférait lui demander de s'éloigner avant que cela ne dégénère.

Mais ce qui devait arriver arriva, elle se retrouva sous les décombres d'un toit de l'immeuble, les pattes arrières impossibles à bouger. Elle se mit à paniquer, remuant tel un vers afin de tenter de se dégager, ce qu'elle fit avec succès mais surtout avec difficultés. La jument était sur les nerfs, elle aurait aimé appeler du renfort, mais sa couverture aurait été tout de suite levée. Elle se contenta juste de rester silencieuse, les observant, son araignée à ses sabots, cherchant à remonter sur ses épaules. Elle avait beau être petite, une simple morsure pouvait faire mal, mais pas tuer. Dommage, mais on ne peut pas tout avoir, n'est-ce pas?

« Oh par pitié je cherchais un abri et voilà comment on m'indique la sortie...! »

Les sourcils froncés, ses naseaux soufflaient de l'air violemment, elle avait vraiment envie de charger, mais resta inerte. Quand elle vit Trixie faire son entrée, c'était presque une intervention divine qui se présentait. Au moins, elle n'était plus vraiment seule pour pouvoir attaquer.

Ses pattes lui faisaient encore mal à cause du choc, elles se trouvaient vraiment au mauvais état. Mais elle tentait d'oublier la douleur, titillant ses couteaux cachés dans ses manches. Elle n'osait pas vraiment engager le combat, il fallait qu'elle soit discrète, enfin essayer, tout du moins; elle avait deviné que sa présence ici faisait mouche, surtout qu'elle avait oublié de se débarrasser des sacoches de pièges une fois vidées. Ceci dit, elle put cacher diverses petites armes, en particulier des couteaux de lancers, qu'elle avait récupérée peu de temps avant le départ pour Gryphus.

De ses frêles ailes de plume, elle s'éleva doucement dans le ciel, pour s'éloigner un peu, ses pattes ne lui permettant pas vraiment un déplacement pour le moment. Il fallait que la douleur se calme un minimum. Elle s'imaginait déjà les cuisses bleues et douloureuse, ce qui la fit grimacer. Au travers de ses lunettes spéciales, son regard bleuâtre fixait tour à tour les deux probables solaristes. Un sabot dans une sacoche, elle fouillait, faisant mine de rien.

« Au moins, cela en fait deux en moins sur le champ de bataille... »

Et sans attendre, elle lança quelques couteaux, visant des points douloureux, tandis que certaines lames se dirigeaient vers le vide, presque sûre qu'ils tenteraient d'éviter ses tirs hasardeux. Crimson avait un large sourire aux lèvres, presque moqueur.

Elle aurait bien voulu s'éloigner de tout combat, mais avec l'aide de Trixie, elle ne savait plus trop quoi faire. En tout cas, elle n'allait pas y aller de main morte. Hors de question qu'on la foute en taule une nouvelle fois, ou pire, qu'on lui prenne sa vie pour quelques bouts de terre!

_____________________________________________
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! G14f
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous


[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyMer 11 Mar - 20:59

Hrp: Avec quelques autorisations, je met Steam Gold Down. Si jamais quelque chose ne va pas dans mon rp (trop violent, ne laisse pas de chance de répondre, etc...) Je m'en excuse immédiatement et je m'avère prêt à le modifier.


-----------------------------------



Sur le terrain, en pleine bataille, deux chose sépare les victorieux des vaincus. Plus que la force, la rapidité, ou la puissance magique. Il s’agissait du travail d’équipe, de la tactique. Comme tout demeuré le saurait, il est mille histoires de colonies de fourmis, capables d’achever le plus gros des éléphants. Et cela malgré toute la force que pouvait déployer le titan. Le nombre sait vaincre mieux que n’importe quelle arme. Et Fuzzy, si souvent au milieu des fronts adverses, le savait mieux que quiconque, constamment acculée jusqu'à la rupture.

La tactique de leur reine était malheureusement un échec, un échec cuisant dont Fuzzy se sentait terriblement responsable en partie. Il n’y avait aucune troupe de réserve à étouffer dans l’œuf ! Elle était si… Si inutile quand elle n’avait rien à broyer ! Fuzzy cognat le sol de ses sabots, un air tellement dépité et désespérer sur le visage qu’elle en semblait prête à hurler. Que pouvait-elle faire de plus !?

Une explosion résonna lointainement dans la ville, et Fuzzy, investie par son devoir. Ouvris grand ses yeux. Professionnalisme ! Les décisions se prirent rapidement dans son esprit. Si elle ne pouvait pas réussir sa mission, elle se devait au moins d’en assurer la retraite. En deux secondes à peine, le corps monstrueux de Fuzzy devint celui de l’un des gardes royaux qu’elle venait d’abattre. Elle savait que cette Pégase Clerc rodait encore. Elle ne céderait pas aux sentiments en ce moment. Elle sert la Ruche.

Fuzzy était incapable de voir Holy ou même d’y penser. Mais se transformer ne lui demander aucun effort et lui assurait quelques précieuse minutes de doutes chez l’ennemi. Les changelins avait cet avantage bien à eux, malgré le fait que les Solaristes semblait avoir prévu un stratagème pour les différencier… Mais les changelins n’avaient pas que cela.

Ils avaient aussi l’esprit de Ruche. Et Fuzzy sentit, savait que Yui bataillait aussi de son côté.  Un toit au-dessus de Fuzzy. Et elle avait l’avantage. Fuzzy grinçât des dents, et bondit, vrombissant de ses ailes un court instant. Des ailes que le garde n’était pas censé avoir. Et atterrit lourdement derrière Steam, en sueur, rage au cœur. Fuzzy aurait un pincement au cœur à l’idée de l’abattre, mais la guerre asséchait ses sentiments. Yui échangeât un court regard avec elle. Peut-être lui intimant de lui laisser son combat.

Mais la guerre n’est pas un jeu. Yui avait subi quelque coup, et la pégase pouvait encore reprendre son vol, ce qu’elle venait de faire il y avait un instant. Pas question que Fuzzy perde son avantage en la laissant reprendre son souffle. elle venait à peine d'achever son attaque revanche contre la nécromancienne, et quitterai le sol bientôt.

« -Stop. » Grognât lourdement Fuzzy. Grande stature sombre derrière la Pégase fine et acculée.

Steam était une Traqueuse, acérée, vive. Mais plus propices aux attaques surprises et sournoises. Tandis que Fuzzy disposait des mêmes qualités, mais uniquement au cœur du combat. Artiste martiale. Leurs adversaires respectifs s’y étaient mal prise, et elles en payaient le prix. Quand on ne tire pas avantages de ses atouts, on en paie le prix. Steam se fendit sans même fléchir un instant devant le camouflage de Fuzzy, la démasquant instantanément. Et la partie tranchante de son arc lacéra le poitrail de Fuzzy alors qu’elle encochait une flèche dans le mouvement,  Mais la guerrière ignora tout simplement les dommages, minimes dans son esprit. Tendant ses pattes aux allures de massues avec une vivacité surnaturelle pour son épaisseur, elle attrapa de justesse l’aile organique du pégase qui se dégageait déjà en arrière, essayant de décoller. Encore plus vive qu’elle, mais malheureusement affaiblie par ses blessures... Et entravée par une des création de Yui, qui venait de bondir en travers de son chemin. Elle était coincée! Et, pire que tout, Fuzzy tenait son aile!

Contraction, Réaction. Fuzzy tracta la pégase par les ailes et la fracassa contre la toiture dans un horrible bruit mas. Du sang germa, mais heureusement, Fuzzy n’était plus dans une logique d’’abattre l’adversaire mais de couvrir une retraite imminente ou une avancée immédiate. Il s’agissait de mettre hors-combat, ce qui faisait peu de différence pour la Changeline. Dont les mises hors-combats avaient toujours un peu l’air d’une exécution sauvage.

Et, en effet, son attaque laissa à désirer sur le côté « épargner ». Steam, malgré le choc, du sang plein le visage, attaqua de nouveau malgré son aile normale tordue, entre instinct de survie et dernier souffle. Mais Fuzzy ne s’était pas encore relâchée, et dévia violemment la dernière attaque. Cependant, quelque chose de tranchant lui arracaht un morceau de joue. Fuzzy ne tiqua pas mais répondit d’un direct foudroyant en plein visage. Les pattes de Steam tremblèrent et son regard vira au lointain, elle semblait avoir reculée sa tête en arrière pour absorber le choc brutal. Mais cela ne suffisait pas assez dans son état... D’une dernière traction, Fuzzy la dégagea du toit, la balançant sur les bâtiments d’en face. Fuzzy savait voir quand un être vivant subissait un K.O. Mais la chute contre les murs et le sol ferait moins mal à Steam que les coups qu’elle venait de subir, autant chuter dans la ruelle que subir un combat plus prolongé... Surtout qu’elle parviendrait peut-être à planer durant ses dernières secondes consciente.

Mécaniquement, alors qu’un dernier son d’atterrissage douloureux résonna, Fuzzy détourna son regard vers Yui, perdant son déguisement au profit de son visage dur et colèrique, ses cheveux ayant disparus. Mais ses yeux étaient cependant perdus. « -Yui ! Nous ne servons à rien ici. Nous devons trouver des cibles, et pas des citoyens ! Que faisont-nous ? Retraite ? On s’enfonce dans la ville ? » Un éclair de conscience traversa son esprit. « -Fait attention par ailleurs… Un clerc m’a attaqué. Un bien mauvais choix de cible, mais elle semblait bien…bien plus expérimentée que moi. Elle m’a mis K.O en un instant, mais nul doute que sa magie divine te causera bien plus de douleur qu’a moi. »

Yui était mauvaise. Et elle ne le cachait pas. Les êtres maléfiques souffraient toujours plus des sorts de ces gardiens du bien. Mais Fuzzy, pour elle-même, s’en tirait bien, déjà anormalement solide et d’un cœur naturellement bon.  Elle en acceptait même les affreuses et effrayantes pratiques de son allié, qui relevait même les mort de son camps. Pour Fuzzy, durant une bataille, il n’y avait plus vraiment d’alignement… Elle se dressa devant Yui, attendant sa réponse en scrutant les cieux. Du sang coulait abondamment de sa joue ouverte, et l'on pouvait presque voir une partie de sa mâchoire derrière la chair ouverte. Mais le tout coagulait déjà.

« -Quoi que l’on fasse, laisse-moi la première ligne... J’ai vu cette Pégase Prêtresse faire reculer et "mourir" tes créations d’un simple mouvement de bâton. Je me chargerai de l’occuper si elle nous attaque de nouveau… »


Revenir en haut Aller en bas
Holy Slay
Holy Slay

Messages : 101
Age : 69

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 13
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue106/140[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (106/140)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyJeu 12 Mar - 20:58

HRP : Désolé si c'est merdique mais il fallait que je poste j'ai tenté du mieux que je pouvais D:

─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─

 Qu'avait-elle fait ?  

Elle avait laissé échappé l'ennemi ! Désorientée par un fait improbable et méconnu qu'elle-même n'avait pas saisi, la pégase avait juste vu filer la monstrueuse changeling et prendre une forme potable. Elle était déjà partie alors que la pégase revenait de son voyage imaginaire vers un monde méconnu de spasmes et d'absences. Reprenant ses esprits et secouant la tête à une vitesse folle, Holy Slay battit plus fort et plus vite des ailes pour poursuivre l'assaillant. Le mal était fait et elle se devait de se rattraper avant que quelque chose ne se passe. Elle ne le savait pas, mais le temps de voler la changeling avait déjà trouvé Steam Gold et l'avait lourdement frappée.

A tirs d'ailes et se dépêchant dans une hâte affreuse, la Clerc n'avait pas d'autre choix que de réfléchir à toute vitesse à une stratégie rapide et efficace. Pour elle, foncer droit dessus avec un bouclier de lumière serait la meilleure solution, c'était simple et propre au moins, cela avait l'avantage certain de ne pas poser de questions. Elle allait miser le plus possible sur cette attaque, ce rush immonde qu'elle ne s'autorisait d'habitude jamais : les circonstances étaient malheureusement propices à ce genre d'attaques idiotes et sans réflexion ! Puis avec ce monstre, elle n'avait pas d'autres choix : elle devait bourriner.

Bourriner, encore et encore, jusqu'à ce que l'autre tombe à faire d'épuisement ou qu'elle échoue à force de taper et forcer elle assi, en puisant dans ses ressources. Son entrainement ne ferait pas tout elle le savait, Holy ne pouvait pas se permettre plus de tergiversations inutiles. Elle continuait d'avancer, sa précipitation et l'adrénaline qui coulait soudainement dans ses veines lui autorisant de balayer du regard à la recherche de la première nécromancienne et d'une "normale" à ses côtés. Elle continuait de tout scruter avec une attention et une vitesse qu'elle n'aurait pas eu en temps normal, mais sa culpabilité grandissante lui donnait un petit boost bienvenue dans ses temps d'attaque. Ils étaient sournois, ces crapules, ces félons ! Elle se jura qu'elle allait colle une pâtée monumentale à l'espèce de changeling qui lui avait filé sous les sabots. Elle ne se le pardonnait pas et tentait de reporter sa frustration et de la transformer en une rage bonne pour son espoir d'attaque.

Elle ne pouvait plus hésiter et elle fonça, le plus possible, elle voulait frapper quelque chose ou quelqu'un, elle n'aurait de cesse de fouiller jusqu'à tomber sur elles. Jusqu'à trouver celle espèce de pouilleuse et elle lui ferait la peau. La rage d'Holy augmentait graduellement et plus elle réfléchissait, plus elle volait, plus elle avait envie de défoncer la mâchoire de l'autre comme elle l'avait si bien commencé.

C'est alors qu'elle entendit une voix au loin, qui appelait une certaine Yui, une prêtresse de lumière, elle tiqua. BINGO ! Elles se trouvaient juste sous son nez et Holy eu un rire tonitruant. Elle vola plus vite, plus haut, s'élevant assez pour aller droit au-dessus des deux ennemis. Elle chargea alors un bouclier.
Un énorme bouclier, vibrant de lumière et de rage, elle mettait une force assez conséquente dans son œuvre. Et pendant qu'elle s'affairait ainsi, elle cria, fulminant et bouillonnant de rage, elle allait lui faire la peau, l'exposer.

ALORS, ON PARLE DE MOI ?

Elle admirait sa ponctualité, son coup de poker, cette coïncidence bénite, elle avait l'instinct : son talent était entré en jeu, pas d'autre moyen. Son esprit était une tornade d'idées et elle s'abattit, elle ne ferait plus jamais la même erreur et ne la laisserait pas filer si facilement cette fois, elle tentait une grosse carte et elle espérait que cela payerait, mais elle savait que déjà, les dégâts qu'elle infligerait à Fuzzy seraient conséquents, ce bouclier de lumière était presque aussi dur que du diamant et la chaleur qu'il émettait était elle aussi considérable. Si bien que même Holy était brulante, elle avait extrêmement chaud sous son attirail, mais sa colère lui faisait tout oublier.

Holy fonça, de plus en plus vite, elle força même en rabattant ses ailes contre ses flancs, elle tombait en piqué avec un bouclier pour rentrer en choc latéral sur Fuzzy, la vitesse dupliquait la puissance et la forme, Holy le savait bien ! Elle n'en ressortirait pas indemne, mais Fuzzy non plus.
Qu'avait-elle fait ?

Elle attaquait.
Elle riait, instable.

Et le choc arriva.
En plein dans le flanc de Fuzzy, la percutant de plein fouet et Holy le faisait avec une délectation visible sur son visage, où un rictus déformé trônait. Elle était folle, dans le fond. Oui, elle était folle.
Et elle avait frappé de plein fouet !

_____________________________________________
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 1427086290-holychibimlp
Revenir en haut Aller en bas
Karl Tirecorde
Karl Tirecorde
Eternal Chaos

Messages : 495
Age : 23

• Votre personnage •
Race: Terrestre
Niveau: 28
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue277/360[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (277/360)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyVen 13 Mar - 23:20

Notre course semblait enfin toucher à son but, au détour d’une ruelle notre sergent stoppa la section. Deux civils se planquaient avec à leur côté le cadavre d’une licorne dans un bien mauvais état, leur comportement était aussi étrange que leur accoutrement, en temps normal elles se seraient signalées à notre passages et même si elles étaient des retardataires à l’évacuation, les pégases en stationnement au-dessus des bâtiments auraient indiqués leur présence à l’armée qui aurai dépêché un groupe de sauvetage. Leur apparence était quelque peu douteuse, la première était blessé mais elle avait l’air de s’en contrefoutre, le corps de l’autre pégase était entièrement caché sous divers étoffe, seuls les yeux et les ailes étaient visible, de plus, elle portait deux étranges sacoches à ses flancs. Le forgeron pointa son étrange arbalète vers les deux inconnus, la méca-pégase sembla s’éloigner à la demande de son acolyte, nos hypothèses furent confirmées, nous étions en supériorité numérique face à deux lieutenants changelings, la balance pencha enfin en notre faveur. La licorne dévia sa petite Bertha vers l’avant toit de leur cachette et tira un carreau dans un nuage de vapeur, une détonation brisa l’angoissant silence de la situation et fit tomber un amas de tuiles, de lambris et de poutrelles sur les deux apprentis artificiers. Leur deux corps sous les décombres, nous n’avions plus qu’à les achever tranquillement ; l’une d’elle parvint tout de même à se sortir des débris nous reprochant d’avoir fait une erreur d’identification. L’histoire aurait pu en rester là, leurs deux corps auraient fini de se vider de leur sang sur les pavés et nous aurions repris notre route, mais une ombre gâcha le tableau.

          Il n’y avait aucune métaphore dans le fait qu’une ombre mit fin à notre projet d’exécution sommaire des deux pégases, une licorne s’était dressé sur une barricade et se croyait maligne d’étendre son ombre dans la rue ; sa robe était bleu ciel et elle portait… une sorte de chapeau. Son effet terminé, nous nous regardâmes avec le forgeron qui était à côté, cette licorne devait être puissante pour oser se présenter à nous avec autant de confiance, ou alors elle était complètement fol…

« A COUVERT ! »

      Par réflexe, je pris mes pattes à mon cou et je filai dans un bâtiment dont la façade avait été ravagé ;  j’eus la chance d’esquiver la nuée de dard métalliques qui plongeait droit sur la section, ce ne fut pas le cas pour tous, Rhapsodie s’effondra, ses yeux rivés vers le haut, la gueule ouverte et la langue pendue ; adieu trombone, cabaret, et musique, on entend moins bien les oreilles bouchées par les vers, une dague en pleine tête avait mis fin à sa carrière. Profitant de notre inattention, la pégase masquée avait pris son envol et se plaisait à nous lancer toutes sortes d’objets tranchants, je pouvais toujours essayer de lui balancer des pavés dans la tronche, mais je doutais de l’efficacité réelle d’une pareil attaque. À moitié caché dans le trou béant d’un mur, j’espérais qu’un dard ne vienne pas se planter malencontreusement dans ma peau ; la situation était plutôt critique : d’un côté nous avions une licorne n’ayant pas l’air de vouloir déconner et de l’autre une pégase jouant aux fléchettes sur des cibles mouvantes. À l’abri de notre ruine, Beretta expliqua brièvement le plan suivant : les trois guerriers restant chargeraient Trixie, c’est ainsi que j’appris son nom ; ceux qui possédaient une armes à distance devaient avant la rencontre au corps à corps tiré une salve de carreau sur la licorne afin de créer une ouverture ; le reste s’occuperaient d’en finir avec les deux pégases.

            Le plan avait l’air foireux, mais à peine le briefing terminé que le sergent nous mîmes dans les startings blocks, armes au clair, paré à l’assaut. Profitant d’une éclaircie dans la pluie de dards, nous sortîmes en trombe du bâtiment qui nous servait de refuge ; des trois guerriers chargeant, j’étais l’unité centrale, la pointe de mon espadon fendant l’espace restant entre Trixie et nos trois pauvres corps, la licorne avait l’air confiante. La distance baissa rapidement, trop rapidement, nous arrivions au point de non-retour, je remis mon destin au hasard et je fermai mes yeux, une vague de froid pénétra mon corps au moment critique, qu’était-ce ? Je n’en savais rien et je préférai l’ignorer.

_____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Zenith Dawnblade
Zenith Dawnblade
Solar Empire

Messages : 444
Age : 30

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 27
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue283/240[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (283/240)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptySam 14 Mar - 23:20


[Raid Changeling]

Prémices d'une joute enflammée !

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 325885barre20separation

Versus

L'éboulement avait accomplit son rôle, et la suspecte fut visiblement bloquée aux pattes. Pourtant, elle continuait de se faire passer pour une simple citoyenne. Surtout que là où un citoyen serait sans doute resté terrifié et bloqué par les gravas, l'impudente se redressait, et son regard semblait plus afficher rage que terreur. De moins en moins convaincante. Je commençai à redresser mon arbalète pour la mettre hors d'état de nuire, quand une ombre me cacha la douce lumière de l'astre de Célestia.

Tournant le regard vers la source de cette pénombre, j’aperçus une silhouette à contre-jour, vêtue d'un haut chapeau de sorcier et d'une cape. Sa voix retentit, faisant paraître sa rage, mais je ne répondis pas, la détaillant. Enfin, le visage que je commençais à discerner me revint en mémoire. Trixie Lulamoon, une noble déchue, qui ne se battait certainement pas pour l'Empire Solariste. Alors elle avait rejoins les Changelings, hein...?

Un sourire moqueur se glissa sur mon visage. "Beaucoup de bruit pour peu d'effet" était un dicton qui revenait souvent à son sujet. Cependant, je décidai de ne pas la prendre à la légère. Sur le champs de bataille, n'importe quel mage peut avoir des effets dévastateurs. De plus, je la savais plus expérimentée que moi. Je jetai un œil derrière moi, nous étions douze combattants, et elle semblait seule. Au moins, nous avons l'avantage du nombre... Des sifflements!

"À COUVERT!"

Je ne réagis pas assez vite, mais heureusement la lame la plus proche ne me laissa qu'une longue estafilade au flanc, le long de la Cutie Mark. Elle ne semblait pas viser avec précision. Je rejoignis l'abri des ruines, avec les autres. De douze, nous étions onze à présent, et certains de ceux qui étaient jusqu'alors à peu près indemnes ne l'étaient maintenant plus. Le sergent prit la parole. Le plan était à peu près simple:

Cinq combattants attaquaient Lulamoon de front: le sergent et les deux autres guerriers survivants de son escouade d'origine allaient la charger, couverts par deux pégases-traqueurs, dont l'un était aussi un membre de la première escouade.

Cinq autres allaient achever les deux pégases déjà blessées: un traqueur pégase et un shaman griffon allaient poursuivre celle qui s'était enfuie, avec ordre de revenir s'ils ne la trouvaient pas (leurs sacs semblaient vide, nous doutions qu'elles aient d'autres explosifs à placer), et moi-même, accompagnée d'un griffon mage de mon escouade et de la licorne clerc de l'autre, devions nous occuper du pégase qui venait de nous tirer dessus.

Enfin, le dernier clerc licorne devait rester à couvert pour soigner les blessés d'un groupe ou de l'autre.

Quand le plan fut décidé pour ceux qui s'occupaient de la mage, ils partirent immédiatement, nous laissant préparer la riposte contre l'autre traqueur. Affronter un ennemi volant n'était pas de mon goût, mais ça devrait être possible. Alors que nous discussion du plan d'attaque, j'eus une idée: fouillant dans mon sac, j'en sortit une petite sphère de 10 cm de diamètre, pleine de poudre explosive, et je l'ouvris. Fouillant dans les débris de la maison, je trouvai ce que je cherchais: du fil, du gravier fin et des copeaux de bois. Mélangeant les deux derniers ingrédients avec une partie de la poudre de base, je refermai la sphère en plantant le fil dedans, puis je retournai exposer mon idée aux autres:

"Ce que je viens de faire est un fumigène très "artisanal". Il ne va pas durer plus de quelques secondes et sa fumée ne va pas être très épaisse, mais elle devrait permettre au duo de quitter rapidement la cachette vers la fuyarde, et à nous trois de gagner quelques secondes pour nous mettre en position."

Je leur expliquai la suite de l'attaque contre le traqueur. Notre principal force de frappe étant le clerc, au sol, il nous fallait faire redescendre la pégase. Pour cela, le griffon mage devait la harceler d'en haut, tandis que je tirerai des carreaux d'en bas. En jouant bien notre coup, il devrait être possible de la faire redescendre dans une ruelle pas trop large pour éviter que le griffons ne la poursuive. Auquel cas, piéger la ruelle sera simple et rapide, il me suffira de repérer les lieux potentiels avant son atterrissage. Et au cas où, le clerc l'attendra de sabot ferme, malgré sa blessure au flanc. Si au contraire elle atterrit dans une zone ouverte, alors il nous suffira de la harceler à trois, le griffon l'empêchant de remonter, le clerc le maintenant au corps à corps et moi le supportant.

Si par malheur l'un de nous mourrait, nous pourrions nous en sortir: moi-même ne faisait que supporter les autres, si l'autre licorne succombait nous pourrions continuer l'assaut en jouant sur le fait que les traqueurs évitaient le corps à corps, et si nous n'avions plus le griffon pour l'empêcher de prendre son envol, je restais assez confiante: cette pégase semblait suffisamment rancunière pour poursuivre les proies qui l'avaient attaquée, vu qu'elle avait tiré au lieu de fuir, quitte à aller au sol pour nous trouver. Et si elle fuyait, tant mieux, un ennemi de moins à abattre, et elle ne serrait sans doute pas en état de tenir un affrontement après un long vol dans son état.

Quand nous fûmes tous d'accord, je demandai au mage d'invoquer une petite flammèche pour allumer la mèche du fumigène. Ceci fait, le griffon la lança au milieu de la rue et elle se mit à émettre une fumée grise et poussiéreuse. Nous échangeâmes un regard, puis nous partîmes, laissant derrière nous le clerc soigneur.

Par surprise ou qu'importe la raison, la pégase cessa d'envoyer ses couteaux et le duo put partir sur le côté en toute sécurité, tandis que notre mage jaillit du nuage aussi vite qu'il pouvait pour commencer à lancer des boules de feux à l'aide de son catalyseur, un pendentif. Il contait sur son agilité et sa vitesse pour esquiver les vagues de projectiles. Moi et l'autre licorne nous ruâmes de l'autre côté de la rue, tandis que la fumée se dispersait déjà. Nous n'avions pas le loisir de surveiller le combat contre Trixie, et nous espérions qu'il se déroulait sans encombre. Après un acquiescement nous nous séparâmes. Lui partait suivre discrètement le combat d'en dessous, pour réceptionner l'atterrissage de l'ennemi, tandis que moi même partait à l’affût de ruelle à piéger avec des petites mines, prêtes à émettre une petite détonation avec éboulement au moindre choc.



_____________________________________________
Zenith parle en #99ccff ~

Journal | Présentation | Demande de RPs | PNJs | Fiche Technique


Revenir en haut Aller en bas
Reine Chrysalis
Reine Chrysalis
Changeling Swarm

Messages : 870
Age : 26

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 34
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue215/480[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (215/480)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyDim 15 Mar - 22:25

Envolée. C'est la seule réponse qu'elle eu a ma confrontation après avoir plus ou moins esquivé le coup. Je ne savais pas vraiment quoi faire, la regardant en l'air, déployant ses ailes majestueuse aidée légèrement quelques bribes de magies de vent. Mon regard était posé sur elle, essayant de redonner un coup ascendant afin de pouvoir lui tailler un bout de gras quelque part mais rien n'y fit, je ne toucha qu'une des simples protections de roche qu'elle avais mise, qui finit tranchée en deux.

Etant hors d'atteinte, il ne me restais que deux solutions, la magie ou le combat aérien. Sachant pertinemment que la magie pourrais être gros avantage chez elle sur le plan du vent, mais non sur celui de la terre, pour le moment, il fallait que je me garde de monter dans son jeu, restant alors sabots bien ferme, je concentra quelques bribes de magie verte fluo afin de lui envoyer 2 traits d'ombres, au hasard, voulant un peu la déstabiliser dans le vol, ne sachant quoi faire. Je ne regarda pas a vrai dire si ceux-ci avaient bien touché ma cible, regardant plutôt a droite et a ma gauche afin d'y voir ce qu'il se trouvais non loin de moi, pouvant servir a la distraire.

Rien de bien grand, hormis le vent qui soufflais légèrement, rien de spécial ne sauta a mes yeux. C'était le vide complet. Allais-je vraiment partir en combat aérien avec mademoiselle tout feu tout flamme ? Je n'avais vraiment pas envie, me reculant alors légèrement, levant les yeux afin de voir ce que mon adversaire préparais, elle était simplement stoïque, chargeant sa magie pour renforcer sa défense de pierre afin une fiche couche de glace, elle ne semblait pas vouloir vraiment m'attaquer actuellement. Défensive ? Cela veux dire qu'elle est en mauvaise posture. Il faut que je trouve quelque chose qui l'amènera a moi.

Et ce fut chose parfaite, derrière moi, entendant des bruits de sabots qui courraient a pleine vitesse, tournant alors la tête, je voyais deux gardes foncer sur ma propre personne, armés d'un peu de courage, d'une lance chacun mais surtout de beaucoup de folie. Armant alors ma hache et montrant les dents, je me retourna d'un grand coup et frappa mon arme sur la pointe fonçant droit sur moi qui s'écrasa au sol pour se casser, le pégase me regardant alors avec terreur, re-armer ma hache vers le haut afin qu'elle lui passe directement dans la mâchoire. Le sang giclant alors fortement sur son acolyte se trouvant être une licorne blanche, la voyant terrifiée a son tour, je lui mis un énorme coup de pommeau dans le visage après m'être approchée d'elle sans craindre une attaque. La voyant les larmes aux yeux, je l'attrapa pour la mettre devant moi, tel un bouclier de chair, lui enlevant son casque grâce a sa magie, je lui susurra juste ce que j'allais lui faire a l'oreille alors qu'elle se mit a pleurer.

Forçant cette petite licorne a regarder alors Celestia dans les yeux, elle qui pleurait tout ce qu'elle pouvais, j'était derrière, grand sourire affiché sur les lèvres, yeux noirs de haine directement rivés sur Celestia. Lui hurlant alors a regarder ce que son peuple allait subir, c'est a ce moment que je poussa d'un grand coup de sabot dans le dos la licorne et que je souleva ma hache brillante légèrement du a l'éclat reflétant du soleil, et tel un énorme fendoir, je l’abatis directement dans son dos. Seul le bruit du vent et les os qui craquellent se firent entendre, la licorne blanche hurlant alors et tombant au sol, je retira d'un grand coup mon arme de son dos, ayant le sabot posé sur elle avant d'abattre le coup final, visant cette fois-ci son crane afin d'abréger au mieux ses souffrances.

Levant alors la tête, toujours sourire, le visage éclaboussé de sang, la hache encore trempée, je regardais Celestia de loin avec des yeux vides de tout bon sentiment a son égard, seule la haine était actuellement en place dans mon corps, la souffrance que je voulais lui faire ressentir était plus énorme que tout. Et pour elle, je n'allais pas me retenir, oh sa, non.

~ " VOIS CE QUE TON PEUPLE VA SUBIR. PENDANT QUE TU NE PUISSES RIEN FAIRE. RETIRE TES TROUPES ET JE ME MONTRERAIS PASSIVE ENVERS LES HABITANTS. OU SUBIS CE QUE JE TE RÉSERVE. "

Je la regardais alors de face, au milieu de la rue, prête a tout esquiver ou même encore devoir m'envoler. Ou dans un cas, si je veux vraiment la jouer encore pire que ce que j'ai commencé, je me servirais du cadavre de la licorne devant moi pour me protéger. Ce qui devrais probablement arriver. Je veux tout faire pour l’énerver et lui faire commettre le faux pas qui lui coûteras la bataille. Ma hache alors étant prête dans le cas d'une attaque au corps a corps ou en piqué, j'attendais, patiente, laissant juste le vent souffler dans ma crinière.

_____________________________________________
Thème de combat

My Innermost Apocalypse

Enmity of the Dark Lord
Revenir en haut Aller en bas
https://equestrianations.forumgratuit.be
Red Wine
Red Wine
Changeling Swarm

Messages : 131

• Votre personnage •
Race: Changeling
Niveau: 15
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue67/150[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (67/150)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyLun 16 Mar - 17:44

La princesse du soleil sentait la chaleur de son astre dans son dos, ses ailes battant doucement au vent. Les pierres flottaient autour d'elle, plus lourdes à cause de la glace. Cela demandait une certaine concentration pour les tenir ainsi, mais Celestia ne les lâcherait pas. Ce serait une erreur de laisser tomber l'une de ses rares défenses alors qu'elle était dans les airs, la terre était trop loin pour réagir à ses demandes. Les sabots frappant le vide, la grande alicorne fixait son adversaire, le regard impassible. Était-ce réellement étonnant que la reine insecte ne se plie pas à ses exigences de combat? Elle était bien trop lâche pour cela. Soit, son ennemie ne voulait pas venir faire des voltiges dans les airs, mais elle n'avait personnellement pas envie de retourner au sol. Cherchant à comprendre la stratégie de Chrysalis, quelque chose bougea un peu plus loin dans son champs de vision. Décalant légèrement le regard, la princesse remarqua alors deux gardes fonçant droit vers la reine. Que faisaient-ils donc? Ils avaient reçu l'ordre de ne pas se mêler de ce combat, alors pourquoi décidaient-ils subitement de s'attaquer à elle? Croyaient-ils réellement pouvoir en venir à bout, alors qu'elle-même avait besoin de temps et d'énergie pour la combattre? Deux battements de cœur. C'est tout ce que cela prit en temps pour que les deux suicidaires tombent dans les douces griffes de la mort. Des cris déchirants, appelant à l'aide alors qu'il n'y avait plus rien à faire. Les morts ne souffraient plus, mais les vivants proche d'eux devaient vivre avec ce vide. Avaient-ils de la famille? Des enfants? L'alicorne blanche sentit ses muscles légèrement se crisper, observant le spectacle que lui offrait Chrysalis. L'insecte semblait se délecter du sang de ses enfants, celui-ci souillant son armure et le sol. La chevelure arc-en-ciel battant au vent, le regard de Celestia ne cilla pas. Elle ne bougea pas du tout, restant dans sa position. La princesse du soleil n'était pas la dernière des idiotes, elle savait pertinemment ou voulait en venir son adversaire. La grande alicorne était bien plus vieille que son ennemie, les batailles s'étaient succédé sous ses yeux pendant de longues années. Une règle en ressortait toujours.

Ignorer les sentiments.

C'était une tâche difficile, mais la logique était froide et rationnelle. Celestia ne répondit pas à la gueulante de l'insecte, observant les cadavres de ses gardes. Ils avaient couru droit dans le piège, ignorant la différence de puissance. Ils avaient payés cher pour cet affront, l'alicorne ressentant une grande douleur. Oui, c'était leur faute de s'être jeté ainsi dans la gueule du loup, mais telle une mère, son cœur s'emplissait de tristesse à l'idée de toutes les âmes qui s'échappaient en ce jour funeste. Pas juste pour eux, pour tout le monde. Chrysalis croyait que cela la mettrait en colère, mais il n'en était rien. Il serait stupide de la part de Celestia de croire qu'elle pouvait protéger tout le monde, tout le temps. Si elle en aurait la puissance, elle n'hésiterait pas à le faire, mais ce n'était pas le cas. Chacun était maître de sa destinée, elle était simplement là pour essayer de la guider dans le bon chemin. Aujourd'hui, il n'y avait pas que son peuple qui mourrait. Celui de Chrysalis aussi, les cris de chacun des clans retentissant dans la ville. Ne sentait-elle pas cette même douleur, cette mort ambiante? Était-elle égoïste au point de sacrifier sa nation sans s'attacher un minimum à eux? Celestia releva légèrement la tête, fixant dans les yeux la reine insecte. Toutes deux perdraient des rangs aujourd'hui, des poneys qui valaient tous la peine de vivre. Son désir d'acquérir du territoire était sale, pourquoi vouloir d'une terre couverte de sang?

Elle ne le méritait pas. Jamais.

Ignorant royalement les demandes de l'insecte, la princesse avait le cœur qui battait à la chamade, refoulant lentement les sentiments qui se battaient dans son esprit. Il fallait rester aussi neutre que l'Arcane elle-même, la colère était aveuglante et ce n'était pas en fonçant dans le vide qu'elle gagnerait quoi que ce soit. Vaincre Chrysalis était le seul et unique but et pour cela, il fallait jouer de manière stratégique. Seule dans les airs, Celestia ouvrit finalement la bouche, après un moment de silence.

-' Hum hum hum. '

Marmonnant toujours la petite cantine qu'elle chantait à sa sœur étant jeune, l'alicorne décida de profiter du manque d’agressivité de son ennemie sur sa personne. Elle n'avait rien fait d'autre que de la provoquer, ce qui ne risquait pas de fonctionner pour l'instant. Le visage toujours calme, la princesse du soleil poussa un doux soupir. Laissant l'énergie emplir son corps, Celestia la concentra dans sa corne, comme à son habitude. Les pierres arrêtèrent de tourner quelques secondes, la princesse se concentrant sur un autre sort.

Début de tempête

Ce fut l'explosion.

Un craquement assourdissant vrilla les tympans de la grande alicorne, qui était habituée au son. Un flash aveuglant déchira le ciel au alentour alors qu'un éclair le traversait à toute allure, allant frapper le sol avec puissance. Bien vite d'autres le suivirent, la foudre s'abattant autour de Chrysalis. L'un des éclairs frappa le cadavre d'un des gardes, une odeur de brûlé se détachant du cadavre. Les crins venaient de prendre feu, Celestia espérant ainsi limiter l'utilisation de l'insecte. Elle tentait de la toucher par la même occasion, sa corne brillant alors qu'elle relâchait son énergie électrique vers le sol. Si Chrysalis se faisait toucher par la foudre alors qu'elle touchait à terre, cela risquait de faire plus de dégâts que si elle était dans les airs. De quoi peut-être la forcer à déployer ses ailes.

_____________________________________________
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 735769Redsign
Revenir en haut Aller en bas
Yui Lullaby
Yui Lullaby
Changeling Swarm

Messages : 80

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 17
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue43/170[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (43/170)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyMar 17 Mar - 8:18

Les Zombis et les autres

   
La petite pégase dorée décida de se rebeller, quelle idée futile et idiote, sous prétexte que je ne l'avais pas assez fait souffrir en plus, encore une sadomasochiste. Elle se jeta violemment sur moi et copia mon attaque. Elle me taillada un peu partout après un grand coup dans le visage, ce qui fut le plus douloureux d'ailleurs. Les entailles étaient petites et futiles. Quand je pense que j'avais fais preuve de bonté, que je lui avais laissé une chance ! Et cette abruti s'était jetée dans la gueule du loup. Je me relevais et m'apprêtais à lui donner un coup du revers de ma faux de façon à la propulser contre un mur. Elle aurait été assommée et n'aurait plus embêter personne. Mais avant que j'eus le temps de faire quoi que ce soit Fuzzy avait débarquée, me piqua ma proie et l'envoya voler plusieurs bâtiments plus loin. De plus, cette maladroite s'était blessée en s'approchant trop de la pégase dorée.

~Tu aurais du me la laisser, je m'en sortais très bien toute seule ! »

J'étais affreusement vexée, mais quel culot ! S'il elle n'avait pas été de mon clan je lui aurais envoyé un trait d'ombre dans la figure. Mais ce n'était pas le bon moment pour torturer les membres de son propre clan. Fuzzy semblait relativement inquiète, tellement qu'elle ne se rendit même compte qu'elle était blessée. Je fixais sa blessure, puis la dévisageais.

~« -Yui ! Nous ne servons à rien ici. Nous devons trouver des cibles, et pas des citoyens ! Que faisons-nous ? Retraite ? On s’enfonce dans la ville ? »

C'est vrai que pour l'instant nous n'avions pas beaucoup avancé, mais ça allait changer, oh oui. Au loin, on entendait les deux Alicornes se battre, par moment le sol tremblait et semblait se fissurer. Je commençais à me demander si cette ville serait encore utile une fois détruite pas nos attaques. J'allais m'avancer un peu plus vers Fuzzy lorsque le sol trembla à nouveau, ce qui fit s’effondrer un bâtiment pas très loin. J'allais répondre mais Fuzzy m'interrompit ;

Fait attention par ailleurs… Un clerc m’a attaqué. Un bien mauvais choix de cible, mais elle semblait bien…bien plus expérimentée que moi. Elle m’a mis K.O en un instant, mais nul doute que sa magie divine te causera bien plus de douleur qu’a moi.

-C'est fort possible en effet. »

J'avais du mal à cerner ce que son regard signifiait sur moi, est ce qu'elle avait peur de la nécromancie ? Est ce qu'elle admirait ce pouvoir ou est ce qu'elle était juste trop gentille ? Je levais les yeux au ciel, un ombre passait de temps en temps au dessus de nos têtes, ce qui était très suspect. Si je tombais sur cet être de lumière, j'avais peut-être une chance de la battre, mais ça serait mauvais pour moi. Mon cœur était trop sombre pour supporter autant de lumière. Je fis un mouvement de tête pour remettre mes cheveux en place, une mèche tomba devant mes yeux.. Comme d'habitude. Ma rose rouge était complètement détruite, fanée, et morte. Je l'enlevais et la posais par terre. Le bas de ma cape était un peu déchirée mais rien d'irréparable. Lorsque je vis l'ombre repasser au dessus de nous je mis ma faux en position d'attaque quand Fuzzy m'arrêta :

« -Quoi que l’on fasse, laisse-moi la première ligne... J’ai vu cette Pégase Prêtresse faire reculer et "mourir" tes créations d’un simple mouvement de bâton. Je me chargerai de l’occuper si elle nous attaque de nouveau…

-Mes bébés ? D'un coup de bâton ? … D'un autre côté c'est pas étonnant mais c'est tout de même vexant... Je ne pourrais pas l'attaquer, il faut trouver une source de renfort autre que moi. La lumière et les ténèbres ça ne va pas ensemble... »

J'eus à peine le temps de finir ma phrase qu'une sorte d'éclair se mit à foncer sur nous, ou plutôt sur Fuzzy. C'était lumineux, violent, rapide et aveuglant. Je regardait Fuzzy et lui criait pour essayer de couvrir le bruit de la guerre :

~ « JE CROIS QUE TU AS RETROUVE LE MECHANT CLERC ! »

Il ne fallait surtout pas que j'entre en contact avec sa lumière, j'avais peur qu'elle me brûle la peau.

~ « FUZZY ! FUIS ET VAS TROUVER TRIXIE OU CRIMSON, SI ON S'UNIT TOUS ON SERA PLUS FORT ! »

Je pris mes ailes à mon cou et m'envolais à travers les ruelles délabrées en me déplaçant à la vitesse de la lumière, laissant Fuzzy à son sort, je croisais les sabots qu'elle réussissent à s'échapper assez vite et à ne pas se faire écraser par trop de lumière. Je courus à la recherche de Trixie ou de Crimson, par chance elles étaient ensemble ! Crimson était blessée et avait beaucoup de mal à se déplacer, mais Trixie semblait en pleine forme, débordante d'énergie et prête à assaillir qui l'approcherait. Il y avait une sorte d'embuscade sur cette place, de la fumée, des ennemies partout et moi et Trixie. J’espérais que Fuzzy nous rejoigne vite histoire de mettre une bonne raclée à ceux qui nous embêterais inutilement. Arrivée sur place je n'hésitais pas une seconde, mes autres bébés ayant littéralement explosés, je fis un joli sort de résurrection, par chance il y avait un griffon mort. Deux bébés pégases et un bébé griffon, que demander de plus ? Je me constituais une mini armée, dommage qu'ils ne puissent pas voler. J'avais repris du poil de la bête et était prête à massacrer qui se mettra en travers de mon chemin. J'arrivais pile au bon moment, un petit groupe allait fonçait sur Trixie, j'envoyais mon bébé griffon et un de mes bébés pégases en première ligne, l'autre restait auprès de Trixie au cas où, ça peut toujours servir un bouclier zombi. Je me casais derrière eux et nous fonçâmes tous les trois, contre trois autres adversaire, je pris celui du milieu qui était un poney terrestre, rien de bien méchant quand on peut voler. Il avait l'air plus âgé que moi mais il n'était pas très vieux en tout cas. Un petit bouc lui donnait un côté attrayant, et son pelage gris lui donnait un côté effacé, bien que sa corpulence de mâle soit bien visible. Je brandis ma faux sur lui, évidemment ce coup ne suffirait pas à l'abattre, cela semblait logique, mais j'étais prête à avoir un combat en face à face avec ce poney terrestre attrayant. J'avais limite envie de jouer la carte de la séduction, mais je repris mes esprit, c'e nétait pas trop le contexte pour ce genre de balivernes. Je cessas les divagations et me concentrais sur lui.

~Je me doutais que Trixie de son côté allait être un peu occupé, mais un de moins à s'occuper s'était déjà ça. J'étais tout près de lui et lui lançais un trait d'ombre, plus c'est près, plus ça fait mal. Je fis un bond en arrière pour esquiver un coup qu'il aurait pu me rendre. Je m'envolais assez haut au dessus de lui et l’assiégeait de trait d'ombres, comme j'avais fais avec Steam Gold, mais cet adversaire là n'était pas de même puissance. Je fis donc plus de traits d'ombres, et ces sorts venaient du fond de mon âme, du plus profond, du coin le plus sombre, le coin d'où ça fait mal. Je lui en envoyais trop pour qu'il puisse tous les éviter, de plus, j'avais encore un bébé zombi qui surveillait mes arrières. En cas d'attaque extérieur, en un léger mouvement je me débarrasserais du parasite. Je brandis ma faux, donnais des coups rapides et précis, le forçant à reculer, je ne laissais aucun passage vers mon corps, j'avais déjà assez abîmé ma cape. Pour l'instant mon but n'était pas de le toucher, mais de le coincer. Nous arrivâmes, à force de reculer, contre un mur. J'en connaissais un qui devait être dans un certain embarras d'être dos au mur...
Néanmoins, avant de me fatiguer, je décidais de faire preuve de bonté, comme avec Steam Gold, en espérant que celui ci en profite.

~ « Je te laisse un chance de prendre tes clic et tes clac et de t'enfuir avec tes petits copains, si tu refuse tu sentiras gentiment la lame tranchante de ma faux pénétrer ta chair. Je vis pour la ruche, je meurs pour la ruche. »

Il avait eu sa chance. S'il refusait, ce qui était, malgré moi, fort probable, je le pousserais de ma faux de façon à ce qu'il percute violemment le mur derrière lui, puis un violent trait d'ombre dans la tête et quelques coups de faux bien placés. Il pourrait encore bouger avec ça s'il est un peu tenace, mais il serait tout de même bien affaiblit. Contrairement à la plupart des combattants je n'avais subit que très très peu de dégâts, j'étais donc en forme et motivé pour combattre, et battre. Il en serait bientôt fini de ce poney gris.
© HocusxPocus
Revenir en haut Aller en bas
Trixie Lulamoon
Trixie Lulamoon
Changeling Swarm

Messages : 258
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 29
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue40/380[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (40/380)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyMer 18 Mar - 10:17



« Explosion aux affronts ~ »

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 145433plop




D

ès lors qu'elle eut mandé son reste, la sorcière captiva tout regard. Voilà qui l'aurait plu en d'autres temps. Mais elle savait écarter son ego, lorsqu'il s'agissait de sa traque. Un silence s'abattit sur la lande, en ruine. Ce qu'elle interprétait comme le désir de protéger la royauté. Ses prunelles livides, manquèrent de témoigner insistance. Elle les foudroya tour à tour, du regard. Tant d'impudence allait la mettre hors d'elle. Soudain fusait une frêle nuée de poignards, sifflant dans l'air. La belle bleue demeura de marbre, face à la formation confuse et lacérée. Elle ne vit-là, que des rats allant se terrer. Voilà qu'un soupire s'évadait de ses lèvres, fort lasses. Elle devrait donc torturer ces âmes, afin d'arracher juste répondant à sa demande. Et tandis qu'elle comptait frapper du sabot d'acier, aux gravas, avant d'hausser le ton; on l'agressa. Certes il n'eut assez de flèches pour avaler l'astre diurne.

Mais leur menace sembla prise au sérieuse. La belle agit. Son appendice tyrannique, fit se soulever la pierre. Ces débris de bâtisses lui offrirent, sur le fil du rasoir, un rempart impénétrable; ou presque. Un carreau s'était brisé au rideau de fer, tandis qu'un autre avait perforé une brique. Hélas pour eux, l'acier n'alla meurtrir la sorcière, qui ne sourcilla pas. Depuis longtemps déjà, elle ne redoutait plus rien. Elle aurait pu charger, et dévaler la colline qu'elle se saurait également esquivée aux flèches. Nul doute qu'aucun de ces marauds ne s'y attendait. Hélas elle avait son ego, et préférait démontrer qu'on ne l'arracherait à son trône. La cavalerie chargea la belle, deux manieurs d'arbalètes demeurèrent en retrait. Fort bien se dit-elle, des proies faciles; comme le reste. Un léger éclat de démence reluisit alors, en ces écrins violacés. Et lorsque paru son sourire, malsain, elle enjoua le traquenard.

Elle s'eut volatilisée, lui n'avait pu la pourfendre. La confusion de l'ennemi rendit son retour plus grandiose. La sorcière émergea du néant, par le flanc de l'escouade. Sa charge renversa un pauvre hère, qui se cognant un brin aux gravas, sembla sonné. Son compagnon s'enhardit, s'empourpra, face à tant de vilenie. Mais ils étaient les couards, venus en surnombre. L'énergumène se rua au chevet de son acolyte, histoire de le défendre. Trixie ne le pensa pas achever, elle ambitionnait bien plus de s'en jouer; afin d'attirer nouvelle victime à elle. Le guerrier parvint au lieudit, au galop, mais il sembla gêné en son ambition. Elle en su tirer profit, et dévoila plus d'intellect en répondant. In extrémis, la sorcière rechapa à l'éventrement. En effet, elle se porta en bipédie, afin d'abattre un dernier coup. Avant de subir malaise. Une légère migraine l'acculait, et elle tournait presque de l'œil.

Elle retint de ne plus charger un être en armure, et invoqua son attirail de guerre. Puis elle faucha les pattes de l'étalon, avec barbarie. Là il alla choir avec fracas, sur son compère étourdit. Elle n'avait plus qu'à révoquer son sceptre, bondir pour éviter qu'on ne lui tranche les pattes, et elle abattait toute sa masse sur le malheureux; à l'aide de ses sabots d'acier sur son heaume. Le bilan des courses, l'annonçait comme débrouillarde, même sans magie. A vrai dire, elle songea à attendre l'heure de cracher le sortilège. Car la fatigue se faisait sentir, dans son regard, et à son être prit de frissons. Soudain elle entendit siffler le fer, lacérant l'air. Nul doute que les arbalétriers firent leur office, en lui décochant au parfait instant, leur volée. Mais elle en rechapa, saine et sauve, du fait d'une intervention inopinée; celle d'une bien laide rousse. Cette dernière, avait dévié la menace, à l'aide de son adresse aux dagues et célérité.

Sans doute venait-elle à la rescousse de sa dame, la jeune princesse. La belle bleue n'avait que faire de son sort. Et elle l'éradiquerait elle-même, si naguère elle débusquait la proie de Trixie. Hélas pour elle, la licorne avait d'autres poneys à fouetter. Dont une certaine nécromancienne venue l’ennuyer. Bien lasse de ces manières de brigands, lui volant ses proies et batailles, la sorcière haut perchée, abattit lourdement son sabot d’acier. Du geste, ressortait une cruauté sans commune mesure. La belle venait d’écrabouiller la trogne d’un servant sans âme. Puis elle allait hausser le ton, d’un timbre rauque, à en faire frémir les plus téméraires héros. Sa corne irradia tant, qu’elle devint phare éclatant, plus qu’un soleil attisé par Celestia. Le phénomène aveugla le monde, la lumière balaya les ténèbres, Trixie s’imposa. Et elle hurla à s’en déchirer la voix, car nul ne pouvait l’ignorer et lui faire affront. A moins de ne tenir à la vie.


« OU EST TWILIGHT SPARKLE ? REPONDEZ OU MOUREZ ! »

A ces mots, son hennissement de cauchemar, fit frémir les esprits et les cieux. Puis elle donnait lieux à la charge. Sa fureur la possédant, fit déguerpir son acolyte de jadis. Nul doute qu’elle allait mettre en lieu sûr la princesse. L’azure licorne dévala la colline de gravas, en hâte. Elle avait les prunelles sanguinaires, injectés de nectar de vie. Et elle lançait l’estocade sur un brave, ce possible leader rebelle, Karl. Au dernier instant, elle saurait bipède, pour faucher de son sceptre d’acier, qui était-là. Yui n’avait guère intérêt à l’ennuyer d’aventure, sans quoi elle n’hésiterait un seul instant à l’éradiquer. Du reste, sa démence l’envoûtant, elle n’avait que faire d’essuyer entailles et flèches. Certes elle demeurait agile et fort capable d’en découdre de front. Mais elle témoignait des signes de faiblesse et fatigue. Ceci dit, en ce monde d’estropiés, elle pouvait toujours s’avérer redoutable qui ne la savait guerrière farouche.

Spoiler:
 
Crédit: Cali' in Epicode

_____________________________________________
« The Great and Powerful Trixie always wins in the end ! »
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 235726plop
> War Skin <> Dark Skin <> Epic Spell <
Revenir en haut Aller en bas
Holy Slay
Holy Slay

Messages : 101
Age : 69

• Votre personnage •
Race: Pégase
Niveau: 13
Expérience:
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Left_bar_bleue106/140[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty_bar_bleue  (106/140)

[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! EmptyJeu 19 Mar - 3:04

HRP : Pardon à Fuzzy du coup, c'est vu avec Chrys normalement je peux, mais je tiens quand même à dire désolé voilà !
Je précise que le coup est bel et bien fait pour seulement assommer et mettre le perso hors jeu, pas tuer !

─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─
 Qu'avait-elle fait ?  

Elle se posait à nouveau la question, mais pour une toute autre raison. Elle avait frappé de plein fouet, c'était certain. Ouvrir les yeux fut assez difficile et le froid la mordit puissamment, déchirant sa chaire et la faisant brutalement reprendre pied dans la réalité. Lente car endolorie par les contusions et les plaies, elle lança un regard perdu autour d'elle, admirant alors son corps meurtri. Décontenancée, elle avait sur le coup perdue la mémoire du choc frontal. Près d'un mur et vu l'impact dans le bois de la bâtisse, elle avait du être projetée contre dans le souffle de cette attaque. L'instant où elle avait frappé, elle avait du tout autant subir et percuter elle aussi le bouclier. Projetée dans l'autre sens alors, elle avait donc fait ami-ami avec le mur. Assommée sur le coup elle avait du faire un dodo d'assez courte durée puis-ce que de l'énergie teintait encore de son catalyseur.  

Elle tenta de bouger mais pesta, une douleur vive la prenant à cause des échardes dans sa peau. Une articulation était légèrement gonflée, heureusement il s'agissait de son cou, elle pouvait encore bouger relativement bien. Entendant ses os craquer en cherchant à se relever, elle pesta, essayant le plus vite possible de repérer sa cible, voir si elle l'avait bel et bien exterminée. Se mouvant comme une petite vieille et grognant encore, elle détendit l'aile qui avait été écrasé sous son poids et à force était ankylosé. Encore passablement engourdie, son cerveau reprenait sa rapidité habituelle, tornade sur un faciès neutre. Elle chercha des yeux autour d'elle la silhouette de l'adversaire au sol. Son regard blanc sans pigmentation tomba vite sur un monticule qui semblait organique. Elle avança vers celui-ci, péniblement mais reprenant petit à petit de la force. Sur le chemin, elle ramassa non sans soucis son bâton, qu'elle avait perdu dans sa collision avec l'ennemi puis plus tard avec les lattes de chênes recouvrant la maison qu'elle avait touché.

Laissant sur son sillon des gouttes de sang, elle était bien amochée, elle se rendait compte que sa tactique avait été risquée et qu'elle s'en sortait plutôt bien. Elle était blessée certes mais encore fonctionnelle et pourrait continuer dans la bataille. Sa queue trainait sur son passage, défaite de sa coiffure et la tresse qui la maintenait originellement en vrille. Des épis même parsemait sa crinière, et un bleu enlaidissait son visage ; le sang perlait de la commissure de sa bouche et s’écrasait pareillement au sol. Holy fixait la changeling, elle était passablement fatiguée mais elle l'avait eu.
Elle l'avait eu.
Une sorte d’hystérie était restée et reprenait feu à cette idée. Elle s'était rattrapée et elle en était extrêmement fière. Elle soufflait, admirant cette constatation qui s'offrait à elle. Sa stratégie avait payée, c'était formidable !
Elle n'était pas un fardeau !
Elle ne le serait pas.

Des éclairs.
Elle eu le temps d'observer les éclairs qui s'animaient hauts dans le ciel, semblait s’abattre vers un cible non loin. La lumière qui zébrait le ciel continua d'accentuer la bouffée d'euphorie qu'elle ressentait. C'était Célestia, à coup sûr. Son sourire naquit sur son visage, sa Déesse était en plein combat elle aussi. Elle baissa son regard après une prière silencieuse. Elle était bénie par sa dirigeante, c'était certain ; dans son instabilité mentale elle le croyait dur comme fer, en tout cas. Elle s'approcha un peu plus de l'ennemi, voulant voir de plus près. Elle voulait frôler de ses sabots la créature impie pour mieux la briser ensuite.

Elle continua de progresser vers l'autre.
Elle reconnu bien vite la changeling, elle et sa tête si bizarre, si étrange et inconcevable pour Holy. La vie était ainsi faite et cet être était ainsi fait mais elle n'arriverait jamais à comprendre, sans doutes. Un mal de tête la prenait mais son sourire s'agrandit dans une expression narquois voir même plutôt carnassière. Elle était à sa merci, elle pouvait à tout moment terminer sa tâche, enfin ! La Clerc s'en délectait, elle se sentait utile et ce mélange de sentiments positifs s'ajoutait à sa colère, elle était dans un état presque psychotique, une mania maladive. Une frénésie névrotique et elle ricanait encore une fois, comme avant de la heurter. Elle arriva à quelques millimètres de son ennemie, femelle d'une autre race, d'un autre bord, qu'elle allait donc proprement mettre hors course. Elle prenait juste son temps, une vertu dans ce monde de vitesse, bien qu'elle ai été dans la folie même de celui-ci.

Elle releva son bâton. Fermant doucement les yeux, elle sifflota une mélodie de son enfance, un air que sa chère et tendre mère lui comptait plus petite pour la rassurer. Comme une incantation, comme pour confirmer son état plein de fureur et d'extase, comme pour se donner plus de force. Elle avait mal, mais la douleur lui faisait étrangement du bien quand elle compta frapper à nouveau. Elle avait mal mais était ravie de passer outre et de pouvoir accomplir quelque chose.
Holy, elle et son bâton, elle face à l'ennemie à terre.
Elle l'avait bien levé, et cette fois en tant que Clerc, c'est un buff de puissance qu'elle utilisa. Décuplant ainsi sa force,  elle frapperait plus fort  et pendant cette fenêtre de quelques secondes elle pourrait ainsi clôturer tout cela. La boucle serait bouclée, fait très plaisant.

Ruant et se dressant sur deux jambes, la femelle eu un petit cri quand elle abattit son bâton, sa propre force emportant son corps qui était fatigué et blessé. Visant la tête, elle avait un accès facile et un angle de frappe favorable, ce qui la satisfaisait d'autant plus et déclenchait en elle encore plus de folie en elle. Elle sentit juste son bâton toucher la chaire, percuter dans un bruit sourd l'obstacle sur son passage. Le coup porté était puissant, moins que le bouclier, mais sur quelqu'un à terre, cela serait suffisant elle le pensait pour le mettre hors course. Le bruit résonna autour d'elles, faisant écho sur les murs de la ruelle vide.
Ainsi soit-il.
Elle avait frappé à nouveau.

Observant la nouvelle blessure infligée, elle lécha le sang qui tombait encore sur son menton avec un bonheur non caché. Prenant sa carcasse, elle remua ses ailes, l'ankylosée revenue à elle. Puis lentement, ignorant la douleur qui la prenait encore et le sang qui tambourinait ses tempes, elle repartie à la chasse à l'ennemi, se dirigeant à la suite de Yui.

_____________________________________________
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! 1427086290-holychibimlp
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty
MessageSujet: Re: [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !   [RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[RAID CHANGELING] Prémices d'une joute enflammée !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tous les boss du raid 160+
» Un Scenario Saga: Le Raid
» La colombe enflammée...
» Benghal Roi des Barbes-Enflammées (Terminé)
» Joute verbale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Dangeureuses :: Gryphus-
Sauter vers: