Avatar : 200*400 max

Partagez
 

 Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous


Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 EmptySam 4 Juil - 2:59

Le sabot salvateur de sa compagnon de route vint le chercher sur le sol froid et rude de ce couloir de pierre. Se relevant ainsi aisément, il murmura un petit merci à peine audible, encore sous le choc de ce qui venait d'arriver. Ainsi, il se laissa guider, passa derrière alors que sa crinière et sa robe avaient perdu leur éclat d'il y a quelques secondes.  Bon sang, mais pourquoi continuait-elle d'avancer? Au fur et à mesure qu'elle progressait, elle observait de façon méthodique, pointant les dalles étranges et les petits trous dans les murs. Cela pouvait en effet être des pièges...ou bien était-ce là seulement une impression? Dans tous les cas, il n'allait pas être celui pour tester la sûreté des possibles mécanismes qu'abritaient ces murs comme autant de monstres rampant dans de sombres tunnels.

Tout ce qu'il voulait, c'était revenir en arrière. Tout ce que son coeur lui ordonnait, c'était courir pour vite partir de cet endroit de mort gorgé de pièges et autres tours de passe passe mortels. Cependant, il ne pouvait pas abandonner Shade...c'était quelqu'un qui lui avait sauvé la vie, il lui devait bien de rester...et elle était si gentille, il ne devait pas fuir à nouveau, elle était la seule lumière dans cette nation qui ne lui avait offert que des ombres. Respirant avant d'expirer, il tentait de garder son calme dans cette situation ou le danger pouvait venir d'à peu près n'importe où et de n'importe quoi.

Finalement, un carrefour. Deux voies possible. Pour lui partir était toujours la meilleure solution, c'est avec un regard suppliant qu'il la fixa...mais elle semblait s'en ficher éperdument, comme si aucun piège ne pouvait lui faire de mal. Acceptant à contrecoeur d'un petit oui de la tête, il alla vérifier un peu le couloir de gauche. Quelque chose attira cependant son regard...des traces de sabot sur le mur...non, qu'est-ce que c'était? Les marques donnaient l'impression qu'on avait gratter la pierre au point...rien que d'y penser un frisson lui parcouru l'échine. Mais les quelques bouts de tissus éparpillés dans ce même couloir attisèrent sa curiosité. Oubliant son sens du danger, mais gardant cependant un oeil ouvert pour les pièges, il continua sa route sans se soucier de Shade. Après tout, elle en aurait pour un petit moment et lui serait revenu bien avant.

Sauf que le bien avant se transforma en minutes. De très longues minutes. Et pendant ces minutes il n'avait cessé d'avancer dans ce couloir. Aucun piège. Rien...rien qu'une étrange et désagréable impression. Comme si il y avait quelque chose qui lui échappait. Qui leur échappait tous deux. A la fin du couloir, une petite pièce. Avec les toiles et la poussière, on aurait dit un grenier vieux d'une centaine d'années. Un grand bureau...quelques étagères...et, plus important, une forme blanche, près de la table, écroulée, mangée par le temps : Le squelette d'un poney. Reculant d'un pas face à ce sac d'os, il ne put s'empêcher de se poser la question du "comment"? Comment ce poney était-il mort ici?

C'est alors qu'il remarqua un petit papier dans le sabot maigre et terni des restes. S'approchant, sachant que la chose était morte et qu'au moins aucun nécromancien ne la réveillerait, il prit la petite feuille fragile entre ses sabots. Celle-ci s'effritait un peu mais il était encore possible de la lire. Tout d'abord il fronça les sourcils...qu'est-ce que cela voulait signifier? Et puis...et puis il y eut "ça". Et alors son sang ne fit qu'un tour, ses yeux se rétrécirent à nouveau, la peur lui tomba dessus comme un véritable marteau de forgeron sur l'enclume et il recula, il recula rapidement, avant de se retourner et courir en sens inverse, le plus vite qu'il pouvait.

Non, non il ne pouvait pas. Pas partir sans elle. Pas possible. Tout seul...enfin...et si le mécanisme ne marchait plus? Et si jamais il n'arrivait pas à tirer dessus, le retrouver? La terreur brouillait ses sens mais il était certain d'une chose : Leur vie était en danger. Galopant aussi vite qu'il lui était possible de faire, il passait et repassait l'information dans sa tête. Ce n'était pas le bon tunnel. Ce n'était même pas des sous-terrain, juste une cache. Une cache avec un gros, très gros problème que ses concepteurs n'avaient pas tout à fait réglé, puisqu'ils étaient tous morts à cause de cela. Vite...vite, si jamais il tardait trop il serait trop tard et ils finiraient tous deux comme eux! Prenant une inspiration soudaine il hurla :

-Shade! Reviens! Il faut que l'on sorte d'ici et vite!

Derrière lui, dans la petite pièce, le papier était retombé au sol. Entre les murs vieillis de la cache, si l'on tendait l'oreille, on pouvait presque entendre les échos plaintifs des morts. On pouvait presque entendre les sabots des déments grattant les murs à la recherche d'air, de nourriture, d'eau. Presque entendre ceux qui avaient péris de leur propre négligence. Une fin des plus horribles, et des plus tragiques. Car sur le petit bout de papier que le temps avait épargné étaient inscrits ses mots :

Ceci sont mes derniers mots. Je suis Down Fall, ceci est notre cache
et maintenant notre tombe. Le mécanisme d'ouverture fonctionnait jusque là
mais...il y a eu un défaut. L'ouverture extérieure fonctionne, mais celle de
l'intérieur ne permet plus d'ouvrir de l'intérieur. Quand nous nous en sommes
aperçu, il était trop tard. Nous sommes coincés ici désormais...je ne sais pas
si quelqu'un nous trouvera. Je crains que ma mort ne soit proche alors je laisse
ici mes mots. Je regrette tout le mal que j'ai pu faire, tous les objets que j'ai pu
voler. Si jamais mon regret est suffisant peut-être que je serais sauvé...
Peut-être...
Adieu.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shade
Shade
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Left_bar_bleue94/320Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty_bar_bleue  (94/320)

Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 EmptyDim 5 Juil - 21:55

Je me retourne et ne vois personne, Cat ne me suivait pas du tout, il est même possible que ce dernier soit partie de son côté après avoir du quelque chose, bien sur dans me prévenir, ou encore qu'il est partie discrètement vers la sortie car il avait finalement trop peur pour continuer l'aventure avec moi. Je soupire en espérant que ce soit la première solution parce que dans la cas contraire je me suis fourvoyer sur son compte et qu'il en faite un boulet comme n'importe quel poney de son genre.

Je fais donc marche arrière pour revenir sur mes pas, en évitant les pièges que j'ai détecté lors de mon premier passage, cherchant du regard mon charmant compagnon de fortune, ou du moins les traces de son passage dans la poussière qui me diront immédiatement si il m'a abandonné ou pas.

Mais j'ai à peine le temps de faire quelques pas que j'entend au loin des bruits de sabots galopant, ou plutôt paniquant, accompagné de paroles toutes aussi paniqué qui raisonne dans les couloirs, il s'agit de Cat qui me supplie de revenir vers lui et de partir immédiatement d'ici. Je me demande ce qui peut le mettre dans cet état, surtout que tout et n'importe quoi peux l'avoir mis dans un tel état d'après ce que j'ai pu voir jusqu'à présent, mais bon je dois croire un minimum en lui.

Je continue tranquillement ma marche jusqu'à l'endroit où nous sommes séparé lorsque je le vois galopant vers moi avec un air terrorisé sur le visage et en sueurs. Il ne fait même pas attention où il marche et je n'ai pas le temps de le prévenir que le drame arrive, il active un mécanisme qui fait apparaître, dans un nuage de poussière, une herse entre nous deux, m'empêchant de revenir à mon point de départ.

Je soupire à nouveau en me tenant la tête avec un sabot tout en la secouant, je pensais qu'on c'était mis d'accord sur le fait qu'on devait faire hyper attention au piège, mais c'est sans compter sur la panique et la peur de ce poney. Je relève ma tête, me dépoussière rapidement et lui dit avec un voix calme et rassurante pour ne pas le faire paniqué d'avantage :

- Bon ce n'est pas grave, il suffit de trouvé le couloir qui va me ramené par ici et vers toi. Et tu me dira à ce moment ce qui ta fait paniquer à ce point d'accord ? Tient je te passe la torche, j'ai vu de quoi m'en faire une autre un peu plus loin, tu veux bien me guidé en continuant de me parler, je vais essayer de me repérer au son de ta voix malgré la résonance et l'écho, par contre si tu trouve un meilleur moyen de me guider sans nous mettre en danger essaie là sans plus tardé. Bon je te laisse, on se retrouve ici le plus rapidement possible pour que l'on puisse continuer ce pour quoi on est venu ici.


Je tourne les sabots après avoir réussi, non sans mal, à lui avoir passer la torche qui a maintenant entre les sabots et retourne dans la couloir que j'avais commencé à explorer évitant toujours les pièges déjà repéré sans vraiment me préoccupé d'avantage de Cat qui est plus en sécurité que moi, vu que lui peut sortir de cet endroit quand il veux contrairement à moi qui peux me perdre dans cette endroit, surtout que les instructions me servent à rien dans la situation actuel.

Je marche durant environ 5 minutes dans le noir quasi complet, n'ayant plus de torche, que comme j'aurai du mis attendre j'entend un "CLIC" lors de l'un de mes pas, je ne bouge plus guettant le moindre bruit.
j'entend un crissement suivie d'une sensation humide d'un liquide se déversant sur mes sabots, je me met à courir immédiatement évitant de justesse un tissu enflammé tombant du plafond qui enflamme le liquide répandu peu de temps avant, un brasier s'allume rapidement au point que je dois accéléré pour ne pas finir brûler vive, surtout que j'ai de ce liquide sur mes sabots.

Une fois la limite du piège dépassé, environ 5 mètres, je regarde derrière moi où les flammes continue leurs danses mortelles avant de s'éteindre en laissant qu'un odeur de souffre à sa place et une chaleur étouffante. De la sueur perle de mon front et coule le long de ma joue pendant que j'essaie de reprendre ma respiration ainsi que mon calme.

Je commence à le sentir mal cette aventure, j'ai limite envie d'aller directement à destination et de retrouvé ensuite Cat, mais je risque d'avoir besoin d'aide plus tard surtout si je rencontre des "habitants" hostile. J'attrape la torche que j'avais remarqué plus tôt et l'allume avec une de mes allumettes que j'ai pensé à acheter en cours de route.
Maintenant avec une nouvelle source lumineuse je continue mon chemin en vérifiant à nouveau le sol et les murs en prenant soin de vérifier l'endroit où je pose mon sabot.

Je hurle, en cachant mon moment de panique, alors à Cat après une petite inspection de ma personne :

- JE VAIS BIEN ! PARLE MOI POUR QUE JE PUISSE M'ORIENTE !


Et avance doucement en guettant l'origine de la voix de Cat à travers les dédales de couloir, en croisant les sabots pour que ses derniers ne soient pas trop nombreux entre lui et moi.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous


Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 EmptyDim 12 Juil - 1:06

Bredouillant, barbouillant, ne parvenant à ne rien dire à cause du fait qu'elle semblait être si loin de lui malgré qu'elle soit juste en face de lui, hors d'atteinte à cause de ses barreaux, il ne parvint pas à lui expliquer l'urgence de la situation. Ce voile de métal qui s'était imposé entre eux deux était d'une outrageante gêne. A vrai dire, il reprenait à peine son souffle autant que ses esprits que déjà l'ombre de la licorne s'éloignait dans les couloirs sans même prêter attention au fait qu'il tapait sur les barreaux pour attirer son attention. C'était...non, merde! Comment allait-il faire pour sortir? La laisser là...la laisser là?

Impossible pour lui de savoir quand la porte se refermerait d'elle même. Possédait-il des minutes, des heures ou bien des jours? Le facteur inconnu tournait dans sa tête. Au final, il y avait sa vie en jeu. Par logique, si personne n'était parvenu à sortir, c'était qu'il n'y avait qu'une seule entrée et qu'une seule sortie, cela était tout à fait normal si l'on considérait l'endroit comme une cache de brigand. L'origine des pièges restait tout de même cachée dans le brouillard de l'incertitude cependant, il fallait faire avec. Bien, il était parvenu de...a vrai dire dans la panique il venait de perdre le sens de l'orientation, il faudrait faire avec.

Immobile, la torche bien serrée dans sa mâchoire, son regard était perdu dans la pénombre du couloir dont il venait. Sa vie était en jeu. Et pas seulement sa vie, celle de Shade aussi, la vie d'une personne qui lui avait tendu le sabot...jamais il ne l'abandonnerait ainsi. Sans qu'il s'en aperçoive, une chaleur agréable l'emplit, une lumière légère se fit à son torse...sur la malédiction paraissait une douce plume d'une blancheur telle la neige d'un pic. Plus loin, il devait prévoir plus, réfléchir plus. Derrière son apparente immobilité, son esprit traversait les tunnels obscurcis des probabilités, pointant un regard brillant pour révéler les formes et la nature des fins, des chemins.

Deux possibilités. Droite ou gauche. En partant du principe que d'après ce qu'il savait, l'un des deux le mènerait à la sortie. Si jamais il prenait le couloir et trouvait la sortie, alors il pourrait sortir. Sortir impliquait alors qu'il puisse maintenir activé le mécanisme, permettant ainsi à Shade de sortir même si elle prenait bien plus de temps. Cela semblait la meilleure des possibilités...mais bien sûr, il y avait toujours le risque que Shade tombe dans un piège et meurt...ou qu'elle soit coincée. Ainsi il semblait que huit heures soient tout à fait raisonnable pour l'attente...et qu'au delà une expédition s'imposait, bien qu'elle posait le risque de la fermeture de la porte et le risque inutile de sa vie. Si seulement il parvenait à trouver quelqu'un d'autre...en sachant qu'elle avait mangé auparavant et bu, elle pouvait tenir deux ou trois jours sans boire.

Revenant en arrière, retournant au point de départ, il explora la seconde option tout aussi rapidement qu'il avait conclu sur la première, ses neurones fonctionnant comme des rouages vrillant à une allure surnaturelle. La panique, doublée de la peur de perdre sa vie et celle de quelqu'un...non. Non! Perdre quelqu'un qui commençait à lui être cher? Jamais. Plus jamais. Pas avec lui! La simple pensée de la mort le fit redoubler d'effort. Si jamais il prenait un chemin ne menant pas à la sortie...alors il risquait des pièges. Là il devrait faire attention...mais plus que tout, si jamais le chemin qu'il prenait ne menait pas à la sortie, alors il ne restait plus qu'un seul couloir pour les mener au bon endroit. Pour pouvoir retrouver le chemin...une petite marque sur le mur suffirait.

Sortant enfin de cet état second, secouant la tête, il commença par se concentrer. Sentant la magie ambiante, il se concentrant pour réveiller celle qui dormait en lui et celle qui dansait légèrement dans ces sombres couloirs. Tendant face à lui le talisman catalyseur, il parvint à diriger la magie comme il le souhait, visualisant face à lui un os de patte, à l'embout très pointus, rigide. Ce qui, à sa surprise, fut un succès, désormais il possédait un os. Bien...faisant en sorte de fixer la torche comme il pouvait à son manteau, il fit une petite marque sur le couloir qu'il s'apprêtait à prendre. A gauche. Sur le mur, il fit une petite flèche, marquant comme il pouvait avec son os, pointant la direction inverse de celle qu'il s'apprêtait à prendre.  Si jamais ce couloir ne menait pas à la sortie, ce serait obligatoirement celui d'en face, étant donné que l'un menait à la pièce qu'il venait de quitter, et que l'autre était bloqué par les tiges de métal.

Avançant avec une précaution nouvelle, ses pas étaient mesurés, ni trop rapide, mais tout de même pressés par l'urgence. Comme il rencontra des pièges dont il ne se souvenait pas, il déduisit rapidement que cela ne pouvait être le couloir qui menait à la sortie. Ainsi donc il avait prit le chemin...ou bien non. Ah...l'hésitation, l'illusion que joue l'esprit. Continuant sa route, ne sachant plus vraiment si le chemin qu'il prenait était le bon ou le mauvais, il fit une erreur en oubliant de regarder vers le bas l'espace d'une minute. Une corde se détendit quand il marcha dessus, un bruit sourd se fit entendre et il se plaqua contre un mur pour voir passer, à un sabot de lui, ce qui ressemblait à un bélier de bois, très rudimentaire, attaché avec des cordes...activé par une corde également. Très simple, mais diablement efficace si l'on n'y prêtait pas attention.

Accélérant, laissant derrière lui le piège effrayant et la terreur de la mort en maraude, il finit par arriver à un croisement. Et, alors qu'il s'apprêtait à prendre un autre chemin, toujours en signalant son passage d'une flèche pointant dans le sens inverse, la voix de Shade lui parvint. Celle-ci était...quelque peu lointaine, mais assez proche...en réalité elle semblait venir de plusieurs direction. Par logique, si c'était le cas, alors ils étaient dans un petit système qui menait à des couloirs avec...des chambres? Des salles d'entrepôt? Peu importait, mais toujours était-il que le son était transmis, rebondissait comme une balle...c'était mauvais.

Réfléchir...Trouver une solution. Bien que celle qu'il arriva à pécher tout au fond de son imagination était pour le moins ridicule, elle pouvait bien fonctionner. Prenant une inspiration, il répondit à son amie :

-J'entends! Mais le son fait un écho a cause des couloirs! Je vais faire un "ah" continue! Normalement, tu devrais pouvoir me retrouver si quand tu avance le "ah" devient de plus en plus fort comme je ne bouge pas!

Une inspiration...et le voilà partit. Dans les couloirs un long "Aaaaaaaaaaaah" pouvait se faire entendre, comme une vocalise des plus improbables dans un lieu qui était auparavant silencieux. C'était...comme briser une règle tacite, mais cela aurait peut-être le mérite d'être efficace...a part si il y avait d'autres paramètres liés à la structure et au son...enfin. Il avait choisit de ne pas lui dire de se dépêcher étant donné que la panique ne ferait que les mettre en danger de nouveau, comme il en avait pu faire l'expérience.

Toujours est-il qu'il se mit à attendre, poussant sa vocalise et s'arrêtant parfois pour reprendre son souffle, et continuer à tenter d'orienter la licorne perdue dans les couloirs. Dés qu'ils se seraient retrouvés, ils pourraient courir vers la sortie et déserter cette cache maudite, qui devait très certainement être tout, sauf un accès à la citée interdite que son amie cherchait. A vrai dire, même si il y avait un passage, il ne voulait plus en entendre parler. Leur survie était en jeu, et ce n'était pas une hypothétique bibliothèque remplie de livres qui allait peser dans la balance pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
Shade
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Left_bar_bleue94/320Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty_bar_bleue  (94/320)

Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 EmptyLun 13 Juil - 20:03

J'attend quelques instant avant d'avoir une réponse, qui me confirme que les couloirs font des échos même j'arrive à pas trop mal distinguer la provenance de sa voix que je commence à suivre presque immédiatement avant de stopper net pour me dire à moi-même de prendre mon temps.
C'est cela, prend ton temps ma fille, un pas après l'autre, il vaut mieux perdre plusieurs minutes pour décelé les pièges que de jouer au petit bonheur la chance. Mais je ne peux pas me permettre de prendre trop mon temps non plus, au bout d'un moment Cat ne vas plus avoir de voix pour me guidé ou va se lassé de m'attendre, surtout si quelques choses vient lui faire peur.

Je commence alors à vérifier de moins en moins bien les coins et recoins du sol des couloirs que je franchie, je prend même un petit allure rapide, c'est pas que j'ai peur de me retrouvé toute seule, mais être accompagné c'est quand même bien surtout que je commence à bien l'aimé ce petit gars, malgré qu'il soit un trouillard né, peut-être parce qu'il me traite comme la personne que je suis vraiment sans être influencer par le fait que je suis la fille du roi Sombra.

Mais à force d'être dans mes pensées et à ne pas bien vérifier le sol, ce qui devait arrivé, arrive, un clic sonore d'un piège qui se déclenche lors de l'un de mes pas se fait retentir. Comme la fois d'avant je me fige sur place, grave erreur de ma part car une flèche sort de son trou et me blesse au niveau de dos, sans pour autant si planté.
Je retient un cri de douleur et me mord la lèvre inférieur pour faire taire la douleur intérieurement. Une fois la douleur, disons passé, je continue ma marche d'un pas lent, pour ne pas la ravivé et reprend à nouveau avec minutie la recherche des pièges, hors de question que je me blesse encore avec un de ses pièges stupide, je ne prend pas la peine de regardé les dégâts, la seule chose que me fait ignoré la douleur et de l'ignoré, donc regardé ma blessure va avoir l'effet inverse.

Les couloirs n'en finissent pas, surtout que les pièges sont plus ou moins nombreux en fonctions des pièces adjacents, par exemple au niveau des anciennes chambres vides il n'y en a presque pas, alors que près des salles contenant de vielles armes rouillé et surtout inutilisables, il y en a un certains nombres.
Cela fait une bonne dizaines de minutes que je marche en suivant la voix de Cat, qui reprend son souffle régulièrement, mais je sent quelle faibli car elle est moins forte qu'au début. Je presse donc à nouveau le pas en grimaçant légèrement, à un moment je remarque un marque étrange sur le mur, un marque faite il y a peu, pointant dans un direction, cela ne peut être que l'oeuvre de Cat, je ne sais pas pourquoi il a fait ses signes, surement pour m'aidé à le retrouver.

Par contre il y a un problème, sa voix ne vient pas du tout de la direction que pointe les flèches gravé sur le mur, mais du sens inverses, finalement se signal doit lui servir à retrouvé son point de départ pendant qu'il cherche le chemin vers notre destination. Il a de la suite dans les idées, au moins comme cela on va perdre moins de temps dans nos recherche si il a déjà visité certains couloirs.

je décide donc de continué de suivre sa voix et très rapidement je tombe sur un bélier, je passe prudemment à côté de lui espérant que ce n'est pas Cat qu'il l'est activé ou du moins qu'il est pu l'évité à temps. Peu de temps après l'avoir passé, je vois un point lumineux dans le couloir qui trouve être Cat au vu de sa voix plus forte que jamais. Je décide alors de lui hurlé un "Je suis là" pour qu'il arrête de se tuer la voix avant d'arrivé sur lui.

Je suis tellement contente de le voir en vie et en pleine forme que je lui saute un peu au cou, mais je me reprend vite et m'éloigne alors un peu de lui en toussotant. Une fois le petit moment de gêne passer, je prend alors la parole d'une voix claire et calme :

- Merci de m'avoir guidé et désolé d'avoir mis du temps à te rejoindre, bon maintenant tu vas me dire pourquoi tu était en panique toute à l'heure ? Qu'on puisse reprendre notre excursion au plus vite.


Je le regarde dans les yeux et attend ses explications, j'espère qu'il a une bonne raison car j'aurai bien évité se supplément d'aventure et de risque, surtout que cela nous a fait perdre un certain temps qu'on aurai pu mettre à profit dans la bibliothèque.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous


Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 EmptyLun 20 Juil - 0:55

Heureusement qu'il entendit la voix de son amie toute proche...encore une petite minute et il aurait finit avec une voix semblable à un désert sous un soleil de plomb. Et encore la représentation était bien faible. Arrêtant donc de s'égosiller, Scaredy vit une lueur magique dans le couloir derrière lui et fut soulagé de voir que la licorne était en pleine forme et surtout saine et sauve. Alors qu'il allait lui parler, elle avança rapidement et se retrouva autour de son cou, l'enserrant dans une douce étreinte qui traduisait le soulagement qu'elle avait de le voir ainsi vivant.

Cette réunion des plus étranges ne manqua pas de changer la couleur de ses joues en pourpre. La gêne qu'il ressentait était réelle...même si c'était agréable que de sentir la chaleur de quelqu'un qui s'inquiétait. Un rappel dans lequel il se complaisait secrètement tandis qu'elle se dégageait de lui, et lui de même, tous deux pris d'une gêne pesante. Au final il y eut un silence...tandis que la gravité de la situation reprenait peu à peu son règne sur ses pensées, donnant naissance une nouvelle fois à l'inquiétude et la terreur tandis qu'il imaginait la mort qui les attendait si ils ne parvenaient pas à sortir à temps.

De nouveau il fut coupé dans son élan par la voix de celle qu'il venait de retrouver. Quand elle indiqua qu'elle souhaitait reprendre "l'excursion" il s'étrangla presque tandis que ses yeux devaient faire de l'ombre à ceux d'un merlan...frit ou non par ailleurs. Tentant de calmer la panique subite qui le reprit de toute part il peina à éviter qu'il ne s'étouffe de surprise. Reprendre la visite? Avec cette épée de Damocles au dessus de leurs têtes respectives qui n'allait pas tarder à s'abattre?! C'était de la folie! Et puis...et puis ils ne pouvaient pas rester ici, ce n'était même pas l'endroit qu'ils cherchaient en premier lieu! C'était une cache, de ce qu'il avait comprit. Or, une cache ne mène généralement pas à des tunnels auxiliaires menant dans une ville proche, encore moins quand l'entrée se trouvait être à l'extérieur et...et ils étaient tous morts! Il ne pouvait y avoir une autre issue autrement ils auraient tous survécu à ce petit soucis mécanique! Petit soucis qui allait devenir la mort elle même si ils ne se dépêchaient pas.

-Re...reprendre l'excursion?! Non, non, non non! On ne peut pas perdre de temps! Shade écoute moi, j'ai trouvé...j'ai...j'ai trouvé une note, enfin une lettre d'adieu enfin...le type qui l'a écrit est mort ainsi que tous ceux qui se trouvaient ici. Ce ne sont pas des sous-terrain mais une cache, il n'y a pas de sortie vers la ville et il y a plus important encore!

Se redressant subitement et approchant de Shade, il plaça ses sabots sur ses épaules et la regarda droit dans les yeux. Pas de temps à perdre. Plus de temps à perdre. Les secondes passant les risques grandissaient, les probabilités changeaient...ce n'était plus le moment de penser et d'agir avec des pincettes.

-Le mécanisme d'ouverture fait qu'il y a fermeture automatique. Il n'y a pas d'ouverture de l'intérieur. Si la porte se referme on est bloqués à l'intérieur et on mourra par faim, soif ou manque d'oxygène. On a perdu assez de temps, suis moi, vite!

Si tôt dit, si tôt fait, il fit un signe de tête décidé à Shade et, retombant sur ses pattes, se mit à courir en suivant le sens des flèches. Vite, l'urgence le poussait à courir plus vite encore qu'il ne pouvait courir. Egalement, il savait qu'il n'y avait pas d'autres pièges entre eux et la sortie. Ceci...réduisait déjà les risques. A présent, ils ne pouvaient compter que sur la chance et leur rapidité. Jetant de temps à autres des coups d’œil pour vérifier que la licorne le suivait bien, il continuait sa course sans ralentir. Cependant, alors qu'ils approchaient de la sortie, il ne vit pas la flèche au sol. Cette même, diabolique et horripilante flèche qu'il avait évité en entrant pour la première fois.

Il était bien trop tard quand il sentit le bois sous son sabot. Le monde bascula, se retrouvant à l'envers, il percuta le sol avec toute la force de sa course et roula sur plusieurs mètres. Étourdit, le choc lui avait troublé sa vision et octroyé un terrible mal de crâne. Cependant, il entendit nettement le son lourd d'un mécanisme...et son coeur eut bien le temps de faire plusieurs tours avant de se mettre à battre à nouveau, comme une locomotive. La porte se fermait, ils étaient tout proche! Se relevant avec peine, Shade le rejoignait déjà, il lui hurla, malgré l'intense douleur qui lui transperçait le crâne :

-Cours! La porte se referme! Si tu arrive à sortir tu pourras ouvrir la porte de l'autre côté! Vite!

Alors qu'il se relevait péniblement, il espérait que la licorne arriverait à passer à temps. Après sa chute, il n'était pas sûr de pouvoir courir assez vite pour rattraper le retard qu'il avait...il n'avait plus qu'à espérer que Shade n'ait pas séchée ses cours de gym.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
Shade
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Left_bar_bleue94/320Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty_bar_bleue  (94/320)

Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 EmptyMar 21 Juil - 14:32

Cat a le rouge aux joues suite à mon geste affectueux, mais cette couleur ne reste pas bien longtemps lorsque j'ai posé ma question, en particulier sur la partie où je souhaite reprendre notre excursion car il me fait carrément des yeux de merlan frit en s'étranglant à moitié, comme si je venais de dire la plus grosse bêtise du siècle. En faite il commence même à paniqué, mais quel mouche l'a piqué, il commence à me faire peur le bougre parce que même si il est un froussard par nature, il ne l'est pas sans raison d'après ce qu j'ai pu voir depuis qu'on s'est rencontré.

C'est alors qu'il prend enfin la parole, en balbutiant, pour m'expliqué la situation. Il dit avoir trouvé une note sur un mort toute à l'heure, que l'endroit est en faite un cache de brigand, cela explique pas mal de chose sur ce que j'ai vu en revenant ici, surtout pour les chambres et les réserves d'armes, moi qui pensait que ses aménagements était prévu pour que l'endroit serve d'avant poste pour la défense ou l'attaque de la citée en cas d'occupation ainsi que de refuge pour les habitants.
Il ajoute que toutes les personnes qui se trouvé ici sont mortes avant d'attrapé mes épaules, se rapprochant de moi au passage et au vu de sa réaction de toute à l'heure et celle de maintenant, le chose doit vraiment être sérieuse.
Et il fini enfin par me dire la chose importante, la porte que nous avons découverte et ouvert plutôt à un système de fermeture automatique, sur le moment je vois pas trop le problème jusqu’à ce qu'il continue et m'annonce qu'il est impossible d'ouvrir depuis l'intérieur de cette endroit, ce qui signifie que cette cache va devenir notre tombeau comme pour les occupants d'origine.

Mon sang ne fait qu'un tour lorsque je réalise la situation catastrophe, alors que Cat m’ordonne de le suivre et commence même à courir dans la direction des flèches sur les murs, sur le moment je ne bouge pas comme je suis encore sous le choque de la nouvelle, avant d'entendre le claquement des sabots de Cat s'éloigné de moi, ce fut comme un électrochoc qui me fait me mettre à galopé à toute vitesse à sa suite.

Il ne fait même pas gaffe au sol et donc au possible piège, mais ce n'est plus le moment de prendre son temps à les cherché, on doit se remettre complètement à la chance, qui a l'air de nous sourire en dépit de la situation alarmante. Nous continuons notre course folle dans les couloirs jusqu’à retourner à notre point de départ où le premier piège fut déclenché, au vu de la flèche présente sur le sol sur lequel se précipite Cat.

Je n'ai pas le temps de le prévenir qu'il marche dessus, tombe et roule sur le sol jusqu'au pied des escaliers. Sur le moment je commence à ralentir pour l'aider, mais il me hurle de courir à la porte parce qu'elle commence à se refermé, que je ne doit pas me soucier de lui car je pourrais lui ouvrir la porte une fois de l'autre côté.
Il n'a pas tord, je reprend alors de ma course effréné en sautant par dessus lui, mais je me réceptionne mal ce qui ravive au passage ma blessure au dos. Je fait en sorte de l'ignoré en me mordant la lèvre inférieur et grimpe au galop les marche en essayant de ne pas glisser. Au fur et mesure que je monte, je remarque le halo de lumière diminuer inexorablement. J’accélère donc encore un peu, malgré la douleur qui m'arrache une larme et passe de justesse la porte, dans un dernier bond, qui se referme derrière moi.

Je suis essoufflé par une telle course et mes pattes tremblent suite à cette effort brusque, heureusement que mon entrainement me permet de surmonté de tel effort rapidement même si je ne fait pas cela tout les jours. Je prend donc quelques instants pour reprend mon souffle et mon calme en m’asseyant.
Mauvaise idée parce que la douleur provoquais par ma blessure revient comme un claquement de fouet au fur et mesure que l'adrénaline quitte mes veines, ma blessure doit être plus grave que je ne le pensais et cette course folle n'a pas du aidé à sa guérison.

J'essaie d'ignoré cette souffrance le plus possible, mais j'ai de plus en plus de mal, je dois soigné cela au plus vite et pour cela j'ai besoin d'aide, il m'est difficile de le faire moi-même au vu de son emplacement. J'ouvre donc la porte à Cat qui ne devrait pas tardé maintenant, j'espère qu'il n'a pas trop été amoché par sa blessure.

Je bloque avec une étagère, pas trop lourde que j'arrive à bougé facilement malgré mon dos, la porte et regarde à travers l'ouverture pour voir où se trouve mon compagnon, mais ma vue se trouble et j'ai la tête qui tourne d'un coup, je m’assoit immédiatement en me tenant la tête espérant que cela passe.
Je me sent vraiment pas bien, j'attrape alors mon sac, qui n'est toujours bien harnaché sur ma croupe, l'ouvre et attrape ma bouteille d'eau dont je déverse une partie du contenu sur mon visage avant d'ne boire un peu.
Je me sent un peu mieux et ai évité l'évanouissement, mais je dois vraiment m'occuper de cette blessure, par contre pas ici, je rassemble mes forces pour me levé et sort de cette entrepôt sale, poussiéreux contenant bon nombre de microbe pouvant infecté ma blessure.
Une fois dehors, je suis éblouie par le soleil encore présent, même si il décline, au point que je me cache les yeux avec ma patte et me dirige vers un arbre sous lequel je m'installe, je ne m’inquiète pas pour Cat qui devrai facilement me retrouvé grâce au trace que j'ai laissé dans la poussière, de plus je suis juste en face de l'entrée de l’entrepôt.

En l'attendant, je sort de mon sac de quoi faire des soins d'urgence, heureusement que j'ai prit une trousse de secours en partant de Bad Lands au cas où je serai blessé par les pièges et entreprend de commencé désinfecté ma blessure en grimaçant.
Cat dépêche toi de venir m'aider s'il te plaît, surtout que tu dois avoir besoin de soin toi aussi après ta chute.

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous


Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 EmptySam 25 Juil - 20:15

La paroi de pierre fut son soutient dans sa marche lente et pénible. Chaque pas lui lançait au niveau des pattes, des muscles de tout son corps et même à des endroits où il pensait que la douleur ne pouvait pas naître d'après ses connaissances sur l'anatomie. Tel une âme errante, sa vision était embrumée par la douleur et le choc. Un peu plus de force aurait sûrement éteint la lumière et envoyé sa conscience dormir un temps...ou aurait peut-être pu provoquer un traumatisme interne. Chanceux...il devait se considérer chanceux de ne s'en sortir qu'avec un horrible mal de tête.

Au loin, il entendit le son d'une porte de pierre se refermant. Avait-elle réussi à sortir? C'était leur seule chance de s'en sortir vivant...elle devait avoir réussi. Maladroitement, il continua à se traîner. Maintenant qu'il ne courrait plus, il sentait bien qu'il était allé un peu plus loin que ses capacités. Sentir la mort sur ses talons avait du lui faire oublier ses faibles capacités physiques. Enfin...il commençait à percevoir un léger halo...et un escalier. Étrange...était-il tombé près des escaliers, plus loin? Fait un tour? Ou bien était-ce sa perception qui avait été complètement chamboulée? Son regard se dirigea en hauteur. Une ouverture...de là où il se trouvait, et avec sa vision tanguant à droite et à gauche, la lumière et cette forme rectangulaire ressemblait à une porte vers un monde fabuleux, un monde de soleil et d'air frais. Souriant malgré la douleur qui commençait doucement à s'estomper, il gravit les escaliers avec l'énergie qui lui restait.

La toux fut la première chose qui lui parvint quand il arriva dans l'entrepôt. Il avait presque oublié la quantité de poussière qui se trouvait à cet endroit à leur arrivée mais comme il traînait du sabot, il en avait fait voler un véritable nuage. A gauche, à droite...Shade n'était pas là. Peut-être était-elle sortie? Droite, gauche...il tituba jusqu'à la sortie. La chute était encore bien présente, sur son crâne et son corps qui gémissaient leur souffrance. Plaçant sa patte devant ses yeux pour se protéger de la lumière du soleil...il en profita pour soupirer. Ils étaient sortis de là...ils étaient vivants. Tant mieux. Déjà l'astre commençait à perdre de sa splendeur. Avaient-ils donc passé tant de temps sous-terre? Tant de temps...mais ils n'y passeraient pas plus.

Plus loin, sous un arbre, se trouvait son amie. Déjà entrain de soigner ce qui semblerait une blessure. Saine et sauve. Cela lui tira un sourire, et sa robe et sa mane se mirent à briller légèrement. Loin du danger, il se sentait plus calme...et il était heureux qu'ils s'en soient sortis. Il se dirigea vers elle, la rejoignant, titubant légèrement. A vrai dire, il ne sentait pas le léger liquide rouge qui gouttait du côté de son crâne. Sous la mane en bataille, il y avait une blessure. Rien de bien mortel, mais cela avait quand même passé la première barrière et avait ouvert un passage pour le sang qui s'en allait, tout en tentant de refermer la fenêtre, comme on tenterait de refermer une faille dans un sous-marin alors que de l'eau à haute pression en sort.

S'allongeant littéralement au sol il posa sa tête sur le côté. Un soupir.

-Je suis là...je vais bien...je penses. On s'en est sortit.

A vrai dire il avait encore un peu de mal à se remettre les idées au clair. Peut-être le choc. Toujours est-il qu'il ferma les yeux, inspira goulûment l'air frais de ce début de soirée, tandis que le vent passait délicatement sur eux pour annoncer l'heure nocturne qui venait. Qu'il était bon d'être en vie. Et pour lui, c'était tout ce qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Shade
Shade
Dark Pledge

Messages : 860
Age : 28

• Votre personnage •
Race: Licorne
Niveau: 26
Expérience:
Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Left_bar_bleue94/320Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty_bar_bleue  (94/320)

Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 EmptySam 25 Juil - 22:44

J'ai presque fini de me désinfecte, malgré la douleur et l'odeur du produit, que Cat arrive en titubant de l’entrepôt. Il ne semble pas en meilleur état que moi, lui aussi est éblouie par le soleil alors qu'il semble me chercher. Lorsqu'il me voit, il semble soulagé de me voir saine et sauve au vu de son sourire, si on omet ma blessure au dos, car il reprend aussi légèrement des couleurs lumineuse.
Il se dirige donc vers avec son pas titubant et chancelant pour finalement s'allongé à mes côtés et de me dire une chose que je sais déjà, comme pour le confirmé à lui-même en même temps qu'à moi. Oui, nous nous en sommes sortie et nous allons pas trop mal, le pauvre doit déliré un peu à cause de son choc à la tête. Je n'ai pas ce qu'il faut pour soigné son crâne, mais je peux au moins essuyant le sang qui coule de son front et désinfecté la plaie d'où il provient.

J'imbibe un autre coton et soigne sa plaie malgré ses petites protestations, je soupire devant une telle chochotte, mais il est loin d'être bête et inutile, il est plus utile que cette imbécile de bibliothécaire. En faite, autant qu'il prenne sa place au château, je vais en parlé avec mon père dès mon retour là-bas, en faite je devrais dire notre retour maintenant que je regarde Cat.
Il n'a nul part où allé, autant l’emmené avec moi, même si cela veux dire que son comportement envers moi va changé, j'étais si heureuse d'avoir enfin quelqu'un qui me traitre comme la personne que je suis réellement et non comme la fille du Roi sombre, princesse des ombres et du Dark Plege.

Je soupire à cette simple pensé, il y a tellement peu de personne qui ont un comportement sincère envers moi à cause de mon statut. Bon, je fini de soigné ma blessure et la sienne avec un bandage; en espérant que cela ira; jusqu'à ce qu'on voit un véritable docteur.
Je mis plusieurs minutes à faire cela, car que mes connaissances sur le sujet se limitent seulement au premier soin et encore, par la suite je dit à Cat avec une voix simple et clair :

- Nous partons d'ici, je n'ai plus rien à y faire si mon plan est faux et je veux que tu m'accompagne pour chez moi, j'ai quelqu'un à te faire rencontré. Il aura un travail à te proposé qui devrait te convenir au vu de tes talents. Suis-moi sans discuté, je te prie.

Je me lève et range ce qui ma servit pour les soins pendant que Cat se lève à son tour sans chanceler, même il ne semble pas bien stable sur ses pattes, je pousse un nouveau soupire et ma place à ses côtés pour prévenir une possible chute.
Je n'ai pas trop mal au dos donc je peux marché normalement tout en le soutenant légèrement.

Le voyage va être de quelques jours, il aura tout le temps de reprendre du poil de la bête et d'être présentable pour mon père. Maintenant en avant, sinon nous serons ici l'an prochain. Je marche donc en suivant le chemin qui m'a amené ici en début de journée avec cette fois un compagnon de voyage, notre destination Bad Lands et le château du Roi Sombra.

Hors rp:
 

_____________________________________________
Montage créé avec bloggif
Sombra est le maître de tous !
Ma tenue de soirée, créer par Pandore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]   Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade] - Page 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la nature joue sur la situation [Pv : Shade]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Quand on vous dérange en pleine lecture. [Heaven]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Depuis quand on embauche des livreuses privées à Lohendra... ? [PV mama Nothy ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Sombres :: The Forbidden City-
Sauter vers: