Avatar : 200*400 max

Partagez
 

 I Don't Fear You [Quête Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous


I Don't Fear You [Quête Solo] Empty
MessageSujet: I Don't Fear You [Quête Solo]   I Don't Fear You [Quête Solo] EmptyLun 20 Juil - 22:54





___Cela faisait maintenant plusieurs jours que Célestia avait quitté la capitale, seule. L'affaire qui l'attendait était bien trop dangereuse pour y impliquer quelqu'un d'autre. De ce qu'elle en savait, un vampire sévirait dans les environs de Gryphus. Toutes fois le vampire ne semblait pas s'attaquer qu'aux fruits, mais aussi à ces pauvres habitants. Décidément, Les changelings n'avaient pas fait qu'apporter la mort sur ces terres, mais aussi l'infection. La princesse ne serait pas étonnée d'apprendre que cette infection soit un cadeau d'aurevoir de Chrysalis. Revenons en aux faits? D'après ses messagers un vampire ferait des dégâts depuis le départ des changelings, cependant toutes tentatives de mettre un terme à cette barbarie s'étaient soldées par un échec et de nombreux soldats dont QuickSpells étaient dorénavant portés disparus. Une fois ces informations assimilées, Celestia prit sa décision au plus vite, elle interviendrait personnellement, et seule. Elle ne pouvait essuyer d'autres pertes et ce vampire devrait répondre de ses crimes envers le peuple de Gryphus via un jugement et un procès équitable. Esquivant d'un tonneau un petit oiseau déséquilibré par les vents, l'alicorne pris en vitesse, elle était bientôt arrivée et de nombreuses questions se bousculaient dans son esprit, elle devait voir avec les habitants s'ils savaient quelque chose à propos de cette créature de la nuit.



___Se posant sur la place principale, l'alicorne fit un geste de la tête afin de replacer sa crinière resplendissante. Alors que de nombreux habitants se prosternaient à son passage, la dirigeante constatait l'avancement de la reconstruction de la ville. Souriant à toutes ces personnes qui semblaient encore l'accepter comme leur reine après la défaite cuisante qu'elle avait subit et l'horreur que ces pauvres gens avaient du vivre durant l'occupation changelings. Fermant les yeux un instant, les images insoutenables du raid qu'ils avaient subit revenaient dans son esprit comme autant de coup de haches s'appliquant à abattre un arbre. Derrière son sourire se glissa une grimace de douleur. La douleur des souvenirs. Elle continua sa route ainsi, saluant les badauds et les passants jusqu'à la caserne. A peine passa-t-elle la porte à double battant que tous les gardes en uniforme se mirent au garde à vous, hurlant à tue-tête "VIVE LA PRINCESSE CELESTIA, QUE SON REGNE SOIT LONG ET BENEFIQUE". Son faible sourire s'assombrissait de par ses sourcils légèrement froncés et sa tête baissée. Elle en avait plus qu'assez de ces coutumes et traditions. Une fois, un jour, un court instant... Elle rêvait. Elle espérait qu'un tout petit moment elle pourrait être comme tout le monde, qu'on ne la traite pas comme une personne supérieure, comme une personne "meilleure", tout simplement, car elle ne l'était pas. Elle en avait marre du paraître, de ne pouvoir être elle-même. Elle en avait marre de ne pouvoir être bienveillante sans que ses actions aient des conséquences dramatiques. Relevant son museau, ses yeux violets pétillants, elle s'adressa à l'ensemble de la caserne d'une voix forte et autoritaire.


-Je vous remercie pour votre accueil. Maintenant, retournez à vos tâches, il y a encore beaucoup à faire dans cette ville et je ne suis pas ici pour ralentir les travaux de reconstruction, mais pour vous aider à les finir dans les plus brefs délais.


-Eh bien, vous les avez renvoyés plus rapidement que je ne le pensais cette fois ci.



___La princesse se tourna d'un quart sur le côté droit pour voir devant lui un vieux griffon portant un couvre-chef formé de diverses plumes de diverses couleurs. Balthazar, le chef de la garde Gryphienne était l'un des griffons les plus puissants qu'ait jamais porté Equestria. Le capitaine venait d'un clan de griffon plus sauvage et belligérant que la moyenne, à chaque victoire qu'un de leur membre acquérait, il devait s'orner d'une des plumes du vaincu. À en voir le couvre chef de ce vieux grigou, il devait être proche d'une bonne centaine de victoire si ce n'était plus. D'ailleurs Celestia nota que sa toque semblait plus fournit que la dernière fois qu'elle l'avait croisé. Sûrement dû aux derniers événements les jeunes griffons avaient-ils voulu se mesurer à lui afin d'occuper son post qu'ils pensaient sûrement être plus aptes à occuper? Ce vieillard couvert de cicatrices était l'un de ses plus vieux amis et un de ses plus sages conseillers de par ce fait, elle était heureuse qu'il soit à la tête du bras armé de cette ville. Arborant un sourire gargantuesque elle prit dans ses pattes le vétéran.


-Balthazar! Vous m'aviez manqué, j'ai eu peur pour votre sécurité après les derniers événements.


___Le garde montra très justement les dernières plumes qui ornait son couvre chef:


-Aha, il en faut plus que ça pour se débarrasser de ce vieux piaf.


-C'est vrai, mais que voulez-vous, on ne peut s'empêcher de s'en faire pour ses amis.


-Je ne peux que vous suivre sur ce point, et votre récente disparition ne m'a pas laissé de marbre non plus



___Annonça le vieux soldat le regard plissé et faisant baisser les yeux de l'alicorne


-Je sais... J'avais juste besoin de me retrouver un peu seule avec moi même. -Son regard s'assombrit quelques instants en repensant aux décisions qu'elle avait prise puis finalement reprit son sérieux, lorsqu'elle releva son museau, l'air qu'elle affichait était celui de cette princesse, stricte et bienveillante, qui jadis avait su unifier les royaumes.- Bien, vous savez sûrement la raison de ma présence ici.


-Absolument! C'est pour cela que j'ai déjà effectué mes recherches, et il n'y a qu'une famille qui pourrait vous donner des informations, leur fils aurait été enlevé par cette créature. Nous n'avons pas encore eu le temps de les interroger, peut être voudrez-vous y allez personnellement.


-Oui, merci. Ou pourrai-je les trouver?


-La famille habite une petite maison en haut de la 2ème artère centrale, ce sont les ... Ahhh comment s'appellent-ils déjà
– il grommela quelques instants dans sa barbe tout en fouillant quelques papiers sur le bureau à côté de lui, puis finalement releva le bec, un sourire de satisfaction jusqu'aux joues- Voilà c'est ca, la famille Volantes, je vous accompagnerais bien votre majesté, mais il reste encore énormément à faire ici et j'ai bien peur de ne vous être d'aucune utilité. Je suis un guerrier, pas un Détective ou quoi que ce soit de ce genre.


-Ne vous en faites pas pour ça, je saurai me débrouiller seule. Merci à vous Balthazar et tous mes vœux de succès vous accompagnent.


-Il en va de même pour moi Ma Dame
.





___La princesse passa la porte dans l'autre sens avec un dernier sourire à l'intention de son ami et presque aussitôt s'envola. La deuxième artère centrale devait être une parallèle à la rue d'où elle avait décollé. Se remémorant rapidement la façon dont était construite la ville, l'alicorne se figea finalement au-dessus d'une large rue en pente qui remontait vers le "sommet" de la ville. Balthazar lui avait bien précisé une petite maison en haut de la seconde artère. Le vol ne dura qu'une demi-dizaine de minutes après quoi elle se posa, atterrissant au milieu des griffons, sa blancheur contrastant avec leurs plumages sombres. Certains la regardèrent avec dédain tandis que d'autres se prosternèrent, mais elle n'y prêta pas attention, là n'était pas le but de sa visite. La deuxième artère était une rue commerçante et elle en profita pour s'arrêter à une boulangerie ou elle s'acheta une des pâtisseries si caractéristiques à cette ville. Elle ne prêta pas attention aux regards et au bafouillement de la vendeuse et se contenta de lui sourire calmement pour l'apaiser. Tout en checkant chaque boîte aux lettres afin de mettre la patte sur ces Volantes, la clerc se délecta de la pâtisserie qu'elle venait d'acheter, en oubliant presque le régime auquel elle était sujette. C'est lors de la dernière bouchée, les joues gonflées par la délicieuse pâte dorée et sucrée qu'elle avait en bouche, que Célestia tomba sur la boîte aux lettres indiquant la fin de ses recherches dans la seconde artère centrale de Gryphus. Avalant ce qu'elle avait en bouche et essuyant son museau afin de ne pas paraître ridicule, la jument royale frappa à la porte.



___Quelques secondes plus tard c'est une terrestre, dans la quarantaine, crinière brune et robe violette qui vint lui ouvrir, les rides sur le pli de ses yeux et les poches sous ces derniers ne faisaient que révéler l'inquiétude et le manque de sommeil auxquels elle était sujette. La surprise ainsi qu'une certaine animosité pouvait se lire sur son visage muet jusqu'à ce que son mari, une licorne au pelage gris foncé et à la crinière - à l'image de sa barbe- poivre et sel fasse son apparition. Ce fut ce dernier qui entama la conversation.


-Votre Majesté?! Nous ne vous attendions pas. - S'inclinant, il fit s'écarter sa femme et ouvrit la porte plus grande- Entrez je vous prie – tout en rangeant quelques bricoles par ci et par là.- Nous vous prions de nous excuser pour le désordre, mais nous ne savions pas que vous viendriez. Un gâteau?


___La licorne disposa un bocal de cookie juste sous le museau de la princesse qui bien que tenté parvint à vaincre ses pulsions et refusa. Souriant avec compassion, elle s'assied sur la chaise que l'homme lui montrait.


-Non merci Monsieur Volantes, c'est fort aimable à vous. Toutefois, je ne serais pas contre un verre d'eau si ca ne vous dérange pas.


-Oh Non non non
– s'agitant dans tous les sens, sa tension était palpable.- Gwen, tu peux aller chercher un verre d'eau pour la Princesse s'il te plaît.


___La terrestre s’exécuta bien qu'à son air et au grommellement qui en résulta elle ne semblait pas enchantée de rendre service à la dame de lumière.



-Je suppose que vous savez pourquoi je suis là.-La dénommée Gwen déposa , sans la moindre délicatesse, le verre devant Celestia qui s'interrompit un instant pour la remercier- Merci. J'ai besoin de...


-De quoi?  -Répondit sèchement la terrestre? - De notre argent? Ou bien d'un de nos fils encore. Après tout ce ne sera pas le premier.


-Je Je... - Célestia semblait décontenancé par cette agression-


-Calme-toi chérie.


-Non! À cause de vous nous avons perdu nos deux enfants! L'un lors de votre foutu guerre, pour défendre Gryphus. Il est mort! Et tout ça pour quoi? Pour rien! Vous n'avez même pas été capable de défendre la ville proprement malgré tous les sacrifices! Tout ça à cause de votre "gentillesse" de votre passivité! DE VOTRE COUARDISE - La terrestre tapa de la patte sur la table avant de continuer – Tout ce que nous avons gagné à perdre un fils, c'est de nouvelles taxes de nouvelles taxes pour des dégâts que VOUS n'avez pas été capable d'endiguer. Et maintenant, à cause de vous, nous avons aussi perdu notre deuxième fils, parce que vous n'êtes tout simplement pas capable de vous occuper vous-même d'un vampire. Je ne sais pas ce qui me retient de vous jeter à la porte à grand ....


___Le mari intervint en lui couvrant la bouche, et tant bien que mal l'emmena dans une pièce adjacente de laquelle s'échappait de nombreux hurlement. Tia aurait pu tout écouter, mais elle n'en avait pas la foi, elle était encore choquée par ce qu'elle venait d'entendre, par cette vérité qui la frappait de plein fois, comme une épée de Damoclès qui venait de pénétrer son esprit. Alors tous ces doutes, toutes ces peurs, toutes ces choses étaient fondées. Sa décision n'était pas la mauvaise. Elle était effectivement trop gentille. Lorsque le couple revint dans la pièce, l'air morose, la princesse solaire était sur le point de fondre en larme. Elle ne pouvait rester de marbre face aux dégâts qu'elle avait causé. Se levant, sa crinière flottant lentement dans les airs elle posa son regard sur la jument et s'approcha d'elle lui saisissant un sabot.


-Madame Volantes, je suis... affreusement... Désolé. Vous avez raison.


-Princesse! Intervint le mari.


-Non, votre femme à raison. J'ai espéré dans ma grande naïveté que nous pourrions récupérer la paix. Je l'ai espéré de tout mon cœur et de par ce fait, je n'ai pas pu voir les menaces qui nous guettaient. Je n'ai pas pu défendre mon peuple correctement. Toutefois... Mes yeux sont maintenant ouverts. Ce genre d'incident ne se reproduira plus je peux vous le promettre. Et si je suis ici. C'est pour vous aider. Je viens pour débarrasser cette ville du vampire qui se terre non loin, et peut être pourrais-je sauver votre fils par la même occasion. Mais pour ça j'ai besoin de votre aide.




___Le visage de la dirigeante du Solar Empire transpirait la sincérité et le couple le remarqua. Les larmes aux yeux, touché par la sincérité de la princesse. Gwen Volantes s'appliqua à lui répondre:


-Notre petit... Jack... Il a l'habitude de faire une promenade tous les soirs il sort de Gryphus puis longe le bois avant d'aller se reposer quelques minutes au lac non loin. Puis il fait le chemin dans l'autre sens pour rentrer. D'habitude en tout cas... Cette fois-ci... il n'est pas rentré. C'est tout ce que nous pouvons faire pour vous, vous donner l'endroit vers lequel il a disparu, Ainsi que l'heure. Il part toujours entre vingt heures et vingt-deux heures.  J'espère que vous retrouverez mon enfant.


___La princesse se releva alors que les derniers rayons du soleil orangé se reflétaient dans sa crinière et sur son pelage, l'air décidé. Elle quitta la pièce.


-Je vous promets d'intervenir avant qu'il n'arrive quoi que ce soit à votre enfant. Les vampires aiment s'amuser avec leur proie parfois pendant plusieurs jours. Il y a de grandes chance, qu'il ne soit pas mort. Priez le soleil qu'il protège votre enfant.


___Sur ces mots, comme une flèche, la princesse s'envola. Prête à en découdre avec l'horrible créature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous


I Don't Fear You [Quête Solo] Empty
MessageSujet: Re: I Don't Fear You [Quête Solo]   I Don't Fear You [Quête Solo] EmptyLun 20 Juil - 23:13




___Il ne fallut pas bien longtemps à la princesse du soleil avant de se retrouver à l'orée de la forêt. Rien n'indiquait que qui que ce soit avait été kidnappé dans les environs. Elle longea les bois à la recherche d'indice, jusqu'à arriver au fameux lac que les parents du disparu lui avaient indiqué. Inspectant les alentours, quelque chose parvint à retenir son attention. Une masse informe se trouvait sur la rive. Faisant briller sa corne dans les ténèbres de la nuit, elle s'illumina de sa magie pour découvrir un gilet totalement déchiré et plein de trace de sang. Toutefois sa découverte ne s'arrêtait pas là, les traces de sangs présents sur l'habit ne se limitait pas qu'à ce dernier, mais continuait sur le sol boueux teintant l'herbe verte de sa couleur pourpre. Toujours éclairé par sa lumière elle suivit les quelques traces de sang qui subsistaient ici et là ainsi que les morceaux de tissus déchirés qui parsemaient le chemin. De cette manière elle s’enfonça dans la forêt, de plus en plus profondément, de sorte à ce que même la lune, cet astre si cher à sa sœur, ne puisse plus l'éclairer. Jusqu'au moment ou, malheureusement les traces de sang s’arrêtèrent. Au milieu des arbres, perdue dans les ténèbres avec pour seule lumière celle qu'elle émettait, la lumière représentant son espoir et sa force. C'est alors qu'un vent glacial se mit à souffler à travers les feuilles faisant entonner une mélopée funèbre aux arbres qui dansaient au gré des bourrasques, s'agitant tels des ballerines accompagner de la chute majestueuse des feuilles. Soudain, à travers cette mélodie mélancolique, tonna une voix. Une vois sombre, monotone et dépouillée de toute vie.


-Eh bien... Qu’avons-nous là. La princesse Célestia en personne. Quel honneur.


-Qui êtes vous? Montrez-vous!


-Qui suis-je? Oh Majesté, ne vous montrez pas plus bête que vous ne l'êtes, vous savez qui je suis. Vous vous êtes donné tant de mal pour me trouver.



___Se révélant à la lumière de la princesse, une ombre enroulée dans une cape se déplaça à vive allure avant de se poser, puis se redressa. Un poney apparut, un terrestre, encore caché sous sa cape d'un rouge sombre, Célestia redoubla d'effort pour éclairer un peu plus la zone tandis que le vampire en question dévoilait son visage à sa lumière. C'est alors que tout s'emballa dans la tête de l'alicorne, son cœur commença à s'affoler puis s'arrêta un instant, elle retint sa respiration et de nombreux moments lui revinrent à l’esprit. De nombreux souvenirs qui ne la firent que balbutier. Devant elle se trouvait une personne qu'elle n'avait plus revue depuis maintenant vingt quatre ans. Ses yeux exorbités et le souffle court, la princesse tenta d'articuler:


-Row...dy?


-Ça fait bien longtemps qu'on ne m'a pas appelé comme ça... J'en ai pris l'habitude pourtant. L'autre, le monstre, la chose, l'abomination. J'en avais presque oublié ce nom...


-Je pensais que tu étais...


-Mort?



___D'un coup il s'était comme dématérialiser avant de se retrouver nez à nez avec celle qu'il semblait connaître, son teint blafard ressortant à la lumière de sa corne.


-Mais... comment?


-Comment? Comment quoi? Comment l'étalon que tu as connu est-il devenu cette chose? Je ne le sais pas. Tout ce dont je me souviens c'est ces derniers moments. Alors que cette lame en acier, glaciale, trouva son chemin à travers mes côtes puis ton cri, les larmes qui recouvrirent mon visage, puis les ténèbres. La solitude lorsque je me relevais au milieu de ces cadavres deux trous rouges à mon cou, puis la soif.-depuis tout à l'heure il tournait autour d'une Célestia qui semblait désœuvrée, puis se fixa devant elle, son visage était celui de la souffrance – Cette soif inextinguible qui vous serre la gorge et vous rend fou. Tout d'abord, j'ai dormi pour essayer de l'oublier... Oh oui j'ai dormi de longues années. J'ai dormi pour oublier. Oublier qui j'étais. Parfois je te voyais dans mes rêves. Je délirais. Tout ce que j'ai vu était faux n'est-ce pas?


-De quoi? Qu'est-ce qui était faux? - Déclara Célestia qui semblait trembler comme une feuille. Quel était ce sortilège?


-Rien... Ça n'a pas d'importance. Ou en étais-je... Je ne sais plus. Ah oui! Je dormais pendant vingt longues années, j'ai dormi. Loin de tout, caché au plus profond des ténèbres, mais cette soif, ne me lâcha pas, elle m'obsédait, j'ai essayé de la combattre, j'ai essayé de la vaincre, mais elle était plus forte que moi. Je commençais par des fruits. Leur jus sucré et épais me contenta pour un instant, mais il m'en fallait plus! Quelques choses de plus épais! Qui tapisserait ma gorge et la garderait hydraté plus longtemps. Mais alors que je désespérais – S'enroulant dans sa cape, il s'envola sur une branche un peu plus haut , puis susurra ces derniers mots, laissant choir un objet au sol.- IL est passé devint moi. Je l'ai vu à travers lui... Ce fluide vital... Ce nectar divin.



___Célestia s’avança un peu, essayant de se remettre de ses émotions pour s'apercevoir que l'objet qui venait de se fracasser par terre n'était autre qu'un crâne de mule.



-Dis-moi Princesse. Sais-tu quel goût a le sang? C'est si... fin, un délice pour les papilles, un peu épais et salé avec ce goût métallique qui reste en bouche. On ne saurait faire de mets plus délicieux. Et bien qu'y a-t-il, tu pleures? Je pensais le cœur de la princesse du soleil mieux accroché.



-Rowdy... Écoutes moi. Je t'en prie... Nous pouvons te soigner, nous pouvons faire quelque chose pour toi, te faire revenir à la normal.


-Me soigner? De quoi? Tout ce dont je me souviens n'est que douleur et tristesse. Tandis que maintenant j’acquiers puissance et pouvoir.


-La douleur? La Tristesse? Tu ne te souviens donc plus? Tu ne te souviens plus de nous. TU NE TE RAPPELLES PLUS DE TA FILLE?!







___Cette dernière phrase était étouffé par des larmes de rages, non pas contre Rowdy, mais contre le destin qui les avait fait se retrouver ainsi. Toutefois c'est aussi à ce moment précis que tout s'emballa. La créature sembla devenir folle de rage à l'entente des mots de la princesse et se rua sur elle, griffes et crocs en avant.


-TU MENTS! TU ESSAIES DE ME MANIPULER PRINCESSE?! CA NE MARCHERA PAS SUR MOI!


___Pourquoi? Pourquoi ne se souvenait-il pas? Elle avait déjà entendu des histoires sur certains vampires qui effaçaient aussi la mémoire de leurs victimes afin qu'elles ne soient pas tentées de redevenir "vivantes", mais pourquoi s'énervait-il ainsi? Il semblait aussi perdu qu'elle. Il ne semblait pas comprendre. Peut-être pourrait elle lui faire retrouver l'esprit. En attendant elle devait faire quelque chose, car perdu dans ses pensées, elle n'avait même pas pensé à une quelconque esquive et essuya l'assaut de plein fouet. La créature fondit sur sa cible, la clouant au sol et l'assaillant de nombreux coups de griffes faisant suinter son propre sang sur son pelage immaculé. Elle s'appliqua toutefois à esquiver les crocs infectés de la créature puis le repoussa d'un flash lumineux. La créature de la nuit étant sensible à la lumière recula de quelques pas, se frottant les yeux et hurlant.


-Si tu veux te battre... Je te ramènerais de force à Canterlot et trouverais un moyen de te faire recouvrer la mémoire


___Profitant que son adversaire soit momentanément désorienté, la princesse prit un peu d'altitude et fit briller sa corne, la magie 'y accumula, et d'un geste du museau une boule de lumière d'une dizaine de centimètre de diamètre fonça vers le vampire qui l'essuya de plein fouet. La boule le traîna sur une demi-dizaine de mètre et lui fit briser deux arbres. Toutefois il ne s'avoua pas vaincu et presque aussitôt, s'enroulant dans sa cape, il sembla disparaître, s'envolant à une vitesse ahurissante et réatterit sur le dos de l'alicorne ou il plongea ses griffes, lui labourant la peau et lacérant ses ailes. Presque aussitôt, ils tombèrent quelques quatre mètres plus bas, arrachant un cri de douleur à Célestia qui s'écrasa au sol tandis que Rowdy sautait pour se percher sur une branche. Cloué au sol, la princesse était meurtrie, son corps et son coeur souffraient le martyr alors que son adversaire se délectait du sang qu'il avait sur les mains. Elle ne pouvait pas. Elle n'était pas assez forte pour le faire. Elle ne voulait pas faire de mal à celui qu'un jour elle avait aimé. Au fond elle savait qu'il était encore là, perdu dans les ténèbres! Elle ne pouvait se risquer à le tuer. Les larmes perlaient au coin de ses yeux d'améthystes alors que la chose lui sauta à nouveau sur le dos, transperçant de part en part l'alicorne de sa main nue. Il l'empala littéralement au niveau de la côte, brisant au passage plusieurs os, puis se releva.


-Le sang des alicornes a un goût si particulier... Quelle veine, je vais enfin pouvoir y goûter, peut être étanchera-t-il ma soif.


___Célestia était perdue, elle se résignait à la mort. A la mort des mains du père de sa propre fille, tout ca parce qu'elle n'avait pas la force de lui faire de mal, encore cette pitié, cette gentillesse qui l'avait toujours handicapé. La peur de blesser inutilement. Elle se sentait partir. Elle sentait les ténèbres l'engloutir. C'est alors, qu'une douce lumière, une chaude lumière l'enveloppa. De sa corne s'échappa une lumière aveuglante qui stoppa le vampire. Alors qu'elle sentait cette chaleur emplir chacun des muscles de son corps. Le soleil, cet astre qui avait toujours veillé sur elle la poussait à se battre, à ne pas abandonner, à devenir plus forte, mais à quoi bon... Plus elle y pensait et plus les choses défilait, son désespoir, se mua en quelque chose de plus fort, que resterait-il à Rebellous si elle mourrait ici? Un père qui ne se souvient plus d'elle. Et la paix? Qui serait en mesure de rétablir la paix dans tout Equestria. Elle devait se relever! Elle devait se battre.






___Rassemblant ses forces elle lança le sort de soin le plus puissant qu'elle était capable de composer. Le sort répara les organes et referma la plaie, il restait encore les os et les muscles, mais ce n'était pas le plus important, et elle n'était pas capable de les restaurer avec sa magie de toutes manières. La lumière l'enveloppa fit son office. Alors, toujours envelopper d'un halo de lumière, la princesse se releva, faisant face au vampire qu'elle surplombait d'une tête. La Valkyrie qui semblait comme neuve bien que souffrant à chacun de ses gestes, lança un regard sévère à la coquille vide qu'était devenu son amant.


-Au nom de la paix, et en tant que dirigeante du Solar Empire, Moi, Célestia, te déclare en état d’arrestation pour la sécurité de mon peuple. Tu peux te rendre, mais je n'hésiterais pas un instant à te tuer si je le dois. Tu n'es plus, l'homme que j'ai aimé.



___Tentant de rester forte, elle eut du mal à dire ces derniers mots, elle essayait de s'en convaincre elle-même. De se dire qu'on ne pouvait plus le sauver après vingt-quatre ans d'infection. Dégainant son sceptre qui tout ce temps était resté à son flanc elle en fit sortir la lame en argent et se jeta sur la créature qui pour sa part était apeurée par le halo de lumière du sort de soin qui était en train de se dissiper. Elle put profiter de cette ouverture pour lui enfoncer profondément son arme dans l'épaule, ricochant sur l'os, elle ne parvint à trancher aucun ligament. Aucun sang ne sortit de la blessure, ce qui n'avait rien d'étonnant chez un vampire qui toutefois sembla piailler de colère, la balayant d'un revers de patte magistral. La princesse vola ainsi sur quelques mètres après quoi elle se stabilisa au sol, glissant encore un peu et grimaçant à cause de ses os. Ne laissant pas le temps de souffler à son adversaire, elle fit apparaître devant elle cinq flèches lumineuses qui partirent droit en direction de l'ennemi qui parvint à en esquiver trois avant de se faire clouer à un arbre par les deux dernières. Il les arracha, se brûlant la patte puis se rua sur Célestia qui fit de même. Elle était haletante, ses côtes la faisaient souffrir un mal de chien alors que des gouttes de sueur perlait sous sa corne. Les anciens amants se rentrèrent l'un dans l'autre, lui arrêtant le bâton avec ses griffes et elle les griffes avec son bâton, ils étaient en suspension dans les airs, essayant chacun de prendre le dessus sur l'autre. Lorsque dans une dernière impulsion, la jument balança un rayon d'énergie lumineuse vers l'arrière la propulsant elle et son ennemi à travers la forêt sur plusieurs dizaines de mètres, lui faisant fracasser plusieurs arbres avec son propre dos, ils atterrirent droit dans l'entrée d'une caverne ou elle le cloua au mur son sceptre sous la gorge, prêt à lui casser la nuque au moindre geste brusque.


-Maintenant, tu vas venir bien sagement avec moi d'accord. Peut-être que voir ta fille... Peut-être que voir Rebellious te remémorera des souvenirs.






___Était-ce le choc sur la tête ou bien le nom de sa fille qui lui fit recouvrer la mémoire? Personne ne le saura jamais. Mais à ce moment, le dénommé Rowdy, se souvint de cette petite pouliche encore un bébé, au pelage jaune et souriante, joyeuse comme le soleil. Il se rappela de ces moments de tendresse entre lui et sa princesse dans un monde déchiré par la guerre. Et soudain, il eut honte. Le vampire se retrouva honteux d'avoir oublié toutes ces choses auxquelles ils tenaient ainsi que d'avoir failli tuer sa bien aimé. Après vingt-quatre ans... Il n'avait que trop vécu dans le mensonge. Le sursis qui lui avait été accordé par cet inconnu lui promettant la guérison alors qu'il était mourant se terminait aujourd'hui. Il avait si honte... Si honte qu'il préférait en mourir que de devoir regarder sa fille... ainsi que celle qui aurait pu devenir sa femme, en face. Jamais il ne se pardonnerait toutes les vies qu'il avait ainsi arrachées. Il devait le payer de par la sienne, mais pour cela, il devait pousser celle qu'il aimait à bout. Il devait la forcer à devenir plus dure. Elle ne devait pas hésiter un instant. C'est alors qu'il laissa exploser tous les pouvoirs que les ténèbres lui accordaient, laissant exploser sa rage... Sa rage contre lui-même, contre ce qu'il était devenu, il nourrit ses pouvoirs par cette haine et soudain s'enroula dans sa cape tout en s'envolant, donnant un coup de patte arrière à Celestia pour qu'elle s'écarte, il la surplomba, proche du plafond de la grotte. Non loin, un jeune étalon endormi. Il trouva alors le moyen pour faire exploser sa chère et tendre guerrière. Se reposant, calme et serein face à une princesse à bout de force et à bout de souffle, il ramassa un crâne sur laquelle des lambeaux de chairs restaient collés, ce crâne se détachait d'une armure que la princesse ne mit que peu de temps à reconnaître portant un sabot à sa bouche.



-Quickspell...


-Oui... Il me semble bien que c'est ainsi qu'il s'est présenté. Pas bien résistant, ton chien de garde je présume? En plus quel gâchis, son sang avait un goût atroce, trop d'exercice certainement. J'en ai encore des frissons de dégoûts. Ah et je vais te raconter quelques choses de drôle tu veux? - La dirigeante bouillonnait intérieurement, ses dents grinçaient alors que son sabot se crispait autour de son sceptre. - Il criait comme un enfant alors que je le dépouillais de ses entrailles, il criait à l'aide le pauvre enfant. "Celestia... Celestia..." et pourtant... tu n'étais pas là. Tu n'as rien pu faire pour le sauver. Et maintenant il est là, pourrissant dans ma tanière, nourrissant les rats et les vers.



-ASSEZ!!!!!!!!!!!!!!


___La princesse hurla, et sans se contrôler, de rage, un rayon lumineux en forme de flèche émana de sa corne, d'une dizaine de centimètre de diamètre, la flèche arracha et brûla littéralement la moitié du vampire qui s'effondra sous le choc. Toujours respirant, à l'agonie, la créature de la nuit dont la tête restait intacte et le cœur encore en mesure de marcher quelques instants cracha une gerbe de sang à terre.





-Celestia... Merci.


-De quoi... Comment ca... Rowdy? Mais que, comment?


-On s'en fiche. Avant de partir, je dois savoir.... Comment va Rebellious?


-Je... Rowdy... Je ne voulais pas...


-Ce n'est pas le problème! Réponds *kof kof* moi.


-Elle... Elle va bien, toujours aussi joyeuse, elle est juste... assez turbulente, la jeunesse je suppose.


-Aha... Tu as sans doutes raison... Tant qu'elle va bien... Je pars en paix.




___Ses yeux grands ouverts, et le sang dont il s'était nourri coulant au sol, il s'était endormit... Il était partit un sourire aux lèvres, alors que détruite, perdue. Dans l'incompréhension la plus totale, Célestia s’écroula, hurlant et pleurant toutes les larmes de son corps jusqu'au petit matin ou, penaude, sans le moindre mot, aussi sombre que la nuit, elle ramena l'adolescent endormit à ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
 
I Don't Fear You [Quête Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe
» Une petite fille sur une Ile tropicale [solo]
» Classement solo en Greater Rift
» variante mode solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Terres Dangeureuses :: Gryphus-
Sauter vers: